• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les Don Quichotte ou les porteurs d’eau de la France qui (...)

Les Don Quichotte ou les porteurs d’eau de la France qui tombe

C’est sidérant. Depuis quarante ans, nous nageons dans le social-étatisme, le social-nationalisme, Chirac déclare même que le libéralisme est plus dangereux que le communisme, et pourtant les SDF pullulent, et les belles âmes se fendent d’une larme à l’oeil, gratuitement donc, accusant l’égoïsme, ceci et cela, et, comme d’habitude, la mondialisation, le libéralisme, et bientôt Bush (tiens ! comment se fait-il qu’ils n’aient pas trop de SDF, visibles, là-bas ? Curieux... il paraîtrait qu’Harlem et le Bronx soient devenus fréquentables, Clinton y a même installé des bureaux : incoyable, non ?) Nous nageons dans l’hypocrisie la plus crasse, dans l’incohérence, l’inconsistance, encore un peu et la France aura une campagne politique de patronage avec des « na ! mon programme est plus beau que ton ramage » : où va-t-on ?

Où glisse-t-on avec Bourdieu dans la main gauche, l’abbé Pierre en guise de main droite, à hurler contre la misère du monde que l’on a soi-même créée, voilà le comble ! Nous vivons dans un pays qui fait tout pour empêcher la création de richesses, et qui ensuite se plaint parce que cela se voit de plus en plus ! Nous sommes dans un pays qui attend tout de l’Etat, multipliant les services tant et tant qu’ils se court-circuitent, ne proposant aucun suivi sinon 48 heures chrono (là, les Enfants de Don Quichotte ont raison...), dépensant les trois quarts en études et salaires, gelant le reste ou créant des ghettos comme Place des Fêtes à Paris, où la concentration de logements sociaux moches et esseulés est telle que cette place devient un des endroits les plus mal famés, nouvelle Place Stalingrad elle aussi réhabilitée pourtant...

Comment se fait-il qu’après quinze ans de socialisme, douze ans de chiraquisme, les SDF soient encore plus nombreux ? Théoriquement, le "modèle-social-que-le-monde-entier-nous-envie" devrait faire des ravages d’optimisation, on devrait tous nager dans l’opulence... Pourtant, la croissance française stagne à zéro depuis deux trimestres, le commerce extérieur est dans le rouge, la balance des paiements s’amoindrit (de moins en moins d’investisseurs étrangers viennent en France, surtout depuis l’affaire de ce député gréviste de la faim qui voulait interdire qu’une société japonaise s’installe non pas en Irlande mais dans le bourg d’à côté !) et les grosses entreprises du Cac 40 font de plus en plus la majorité de leurs bénéfices à l’extérieur. Seule la consommation tient encore, via le crédit et les bas de laine : pour combien de temps ?

L’Allemagne, elle, redémarre et Toyota est devenu le premier producteur mondial d’automobiles. Quelque chose ne tourne plus rond (depuis longtemps) en France. Alors vint Chirac, vinrent ses propositions opportunistes sur le logement, alors que la loi défend déjà bec et ongles le locataire depuis des décennies et que les propriétaires dans ce cas ont décidé de lever le pied : ils relèvent leurs exigences devant le nombre élevé d’impayés, cercle vicieux bien connu et pourtant bien caché ; reste la démagogie, prendre de plus en plus aux riches, haro sur le bouclier fiscal clame François Hollande. Il reste à envahir les beaux quartiers, NAP c’est fini ! Déclarons-nous SDF à vie, déjà qu’il y a la CMU, il y aurait le logement social à vie, comme une députation à vie par exemple (Julia, membre du parti Baath et... de l’UMP à... l’occasion...), une présidence à vie, des présentations de JT à vie : la France est une URSS qui aurait réussi, glose-t-on dans les salons aux rires silencieux, où l’on susurre aussi que tout ce qui est extrême serait insignifiant : en termes logiques sans doute, pas en termes politiques ni sociologiques en tout cas : cela brûle même des voitures, mais celles touchées par propagation du feu ne sont pas comptabilisées : ah ! mais c’est ainsi scrogneugneu....

Nous glissons, quoique doucement, mais sûrement, vers l’ivresse et le soulagement du pourrissement (comme en 1940). La situation est grave et désespérée. Encore dix ans. Et des hordes de Pancho va-nu-pieds s’agglutineront, déborderont nos Don Quichotte du Lumpen pro-net-ariat, iront s’installer sur le moindre acre du plus petit riche qui n’aura pas eu le temps d’émigrer. Avec chacun sa croix et sa bannière, son croissant et sa svastika, plutôt.

L’Etat, en banqueroute (l’Italie a perdu son triple A cet été, dans l’indifférence générale...), continuera à refuser de déléguer des fonctions de services publics au privé et à des fondations, menacera de sanctions ceux qui veulent quitter la Sécurité sociale et autres charges qui empêchent l’emploi, la recherche développement et l’investissement de décoller. Il préfèrera, ou, plutôt, ne pourra rien faire d’autre que cela, tant il est paralysé par des courants contradictoires, laisser les services publics à la surenchère syndicale et à la bureaucratie technocratique. Évidemment, ils s’affaisseront, à force, refusant, obstinément, de s’ouvrir au privé, même avec cahier des charges ou un exemple triomphant comme Air France. Pourtant, ne vaut-il pas mieux des entreprises qui fonctionnent et payent des impôts, que des entreprises qui restent publiques, mais s’enfoncent dans la faillite puisque tout a un coût ? Si certaines solidarités peuvent être déficitaires (comme les maladies lourdes), faisons en sorte que d’autres services plus lucratifs en compensent les effets. Mais par peur évidemment de perdre leur pouvoir de nuisance, les sectes qui officient dans les coulisses, en se gargarisant d’intérêt général et autre patriotisme économique, préfèrent discuter du sexe des anges sur les inégalités qu’elles sont les premières pourtant à aggraver. Pendant ce temps, la délocalisation ira évidemment en s’accélérant massivement (alors qu’elle est encore assez modérée), les jeunes talents s’enfuiront encore plus par dizaines de milliers, les chercheurs aussi, les nouvelles technologies, en particulier le biogénétique, trouveront refuge en Chine, au Brésil, merci Bové ! Bientôt, l’Allemagne revigorée exigera de retrouver le mark avec le soutien de la Pologne, le FN, d’ici là, sera le premier parti de France et fera une coalition avec qui il voudra, et non l’inverse...

Dix ans. Et le réchauffement climatique n’y sera pour rien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (217 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Anthony Meilland Anthony Meilland 3 janvier 2007 13:51

    Encore un article à la c.. sur le déclin de la France.

    Mais oui, cher Lucien, l’herbe est beaucoup plus verte ailleurs, et surtout la où tout est privé, et où les impôts sont le plus bas... aux USA !!!

    Le problème c’est que, comme dirait l’autre, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

    La pauvreté a reculé de 2 points en France en 25ans (8%->6%) alors qu’elle doublait au RU sous la très libérale Thatcher (6%->13%) !!!

    Aux USA ce taux est d’environ 17% (3x plus qu’en France), mais à part cela tout va bien dans le meilleur des monde (celui d’Huxley bien sur). Et il y a 15% d’états-uniens sans protection maladie. On attend d’ailleurs avec impatience le prochain Michael Moore qui traitera ce sujet.

    Lucien, arrête la drogue.... ou mieux, passe à la dose supérieure !

    La France fait partie du peloton de tête en matière de lutte contre la pauvreté. Seuls les pays scandinaves font un peu mieux (entre 4 et 7%)

    La corrélation entre pauvreté et taux de d’imposition est très forte et elle est négative : plus le taux d’imposition est élevé moins il y a de pauvreté. Vérifiez par vous même avec les derniers chiffres de l’OCDE, vous verrez.

    La question que nous devons nous poser est la suivante : quel taux de pauvreté voulons-nous ?

    PS : si le Bronx et Harlem sont devenus « fréquentable », c’est surtout parce qu’on a parqué les pauvres ailleurs, à l’extérieur de la ville.


    • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 3 janvier 2007 15:13

      Quelques liens sur la comparaison France/USA :

      http://www.danielmartin.eu/Economie/Pauvrete-France-USA.htm

      http://www.ifrap.org/0-ouvrirlesite/Dossier-USA.htm

      ( il n’y a pas que le Monde Diplo comme référence...)


    • martin kellenborn (---.---.162.39) 3 janvier 2007 16:56

      Oui absolument, il faut rappeler ces éléments ! Et dire qu’à la moitié des années 70 la France avait pratiquement rattrappé les USA en terme de niveau de vie...alors qu’aujourd’hui le revenu par tête des américains est de 50% supérieur à celui des français !!!!!! Mais il est vrai que les américains font de la croissance et de l’emploi...pas du développement durable !!!


    • (---.---.229.236) 3 janvier 2007 17:44

      « La pauvreté a reculé de 2 points en France en 25ans (8%->6%) alors qu’elle doublait au RU sous la très libérale Thatcher (6%->13%) !!! »

      Heu, Thatcher n’est plus au pouvoir depuis un bail !!! Alors comparer avec le quinquena de Chirac.. Faudrait plutôt comparer avec le socialo-communiste Blair..

      « La France fait partie du peloton de tête en matière de lutte contre la pauvreté. Seuls les pays scandinaves font un peu mieux (entre 4 et 7%) »

      Oui, a crédit, et pour occuper les fonctionnaires (c’est pour ca qu’on fait venir des hordes d’immigrés pouilleux et demeurés..)

      En réalité, le France ne lutte pas contre la pauvreté, mais contre les inégalités, ce qui est facile puisque les riches se barrent, se qui diminue mécaniquement les inégalités.

      Votre optimisme béa à l’air sincére. Mais pour quelqu’un qui s’y connait, l’économie française sent le sapin..


    • Zenky Zenky 3 janvier 2007 22:47

      Anthony Meilland >> Est-ce que vous pourriez citer vos sources svp car ces nombres me semble très étrange.

      merci beaucoup. smiley


    • Fred (---.---.155.75) 4 janvier 2007 12:31

      Anthony,

      le taux de pauvrete aux US est plus proche de 12.5% que de 17%. La taux de pauvrete est souvent calcule comme toute personne touchant moins que 50% du salaire median, il permet donc difficilement une comparaison entre pays.

      A titre d’illustration, selon les statistiques de 1995 sur les personnes vivant sous le « seuil de pauvreté » aux États-Unis (Source Bureau of Census, 1998) :

      - 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison ;
      - 76 % disposent de l’air conditionné ;
      - 75% d’entre eux bénéficient d’au moins deux chambres pour vivre ;
      - le pauvre « moyen » américain est mieux logé que la moyenne des individus habitant Paris, Londres, Vienne ou Athènes ;
      - 75% d’entre eux possèdent une voiture, 30 % en possèdent deux ;
      - 97 % des pauvres ont une télé couleur ; 50 % en ont deux ;
      - 73 % des pauvres possèdent un micro-ondes.


    • toto (---.---.132.252) 4 janvier 2007 18:59

      Faut pas bouger Anthony !! Y a pas de problemes en France ... une question : qu’est ce qu’etre riche en France ?

      PS : « riche » n’est pas une insulte.


    • Popol (---.---.22.88) 5 janvier 2007 09:20

      A mon avis, il ne faut plus perdre de temps à expliquer ou éduquer les français qui ne voient pas le déclin de la France, sa situation de « décroissance » qui s’agrave chaque jour, etc. Laissons ces gens de côté pour le moment, ils sont des freins pour ceux qui ont parfaitement intégré la réalité de la situation.

      Tous les voyants sont au rouge, dans tous les domaines, le seuil de non retournement est enfoncé depuis un certain temps, désormais il faut être dans l’action plus que dans l’analyse.

      Par ailleurs, il faudra voter Nationalisme en 2007, et non UMP ou PS, quoi qu’on en dise, car 5 ou 10 ans de Nationalisme en France c’est ça qu’il faut pour nous sauver de notre déchéance assurée. C’est un socialiste qui vous le dit.

      Ce qui nous attend, c’est effectivement ce qui est décrit dans l’article, il suffit d’être un peu objectif et anticipateur pour le comprendre, il faut sentir les choses humainement, et non comme un abruti.


    • Anthony Meilland Anthony Meilland 8 janvier 2007 10:02

      Je vois que mon commentaire n’a pas été apprécié. Tant mieux.

      Sur l’origine des chiffres, il ne proviennent pas du monde diplo que je lis rarement et uniquement lorsque je suis défoncé pour rire un peu, mais j’utilise préférentiellement ceux de l’OCDE qui sont « normés » et donc directement comparables entre eux.

      Ici pour la pauvreté Les USA ont bien un taux de pauvreté de 17.1% en 2000(le site CIA world fact book donne 12% mais ce n’est pas du tout avec la même méthode de calcul donc pas comparable), la France 7% (contre 6% sur le site de l’INSEE même méthode de calcul)

      - Côté inégalités, il faut utiliser l’indicateur de Gini sur la même feuille excel : USA 35.7 (en augmentation depuis 1980), la France 27.3 (plus ou moins stable)

      - En ce qui concerne l’éducation, je tire mes chiffres de la base de données PISA de l’OCDE ou du rapport annuel Regard sur l’éducation dont je parlais avant. Prenons par exemple les résultats en maths à 15ans, la France obtient 508, la moyenne des pays de l’OCDE est 496, et les USA obtiennent 472.

      Voilà les chiffres, les vrais !!!

      Si vous préférez voir la décadence là où il y a seulement des points forts et des points faibles, bien à vous. J’espère que le père noël vous a apporté un Kit Sadomaso pour vous satisfaire !

      Une lecture saine pour ceux possédant un niveau en maths suffisant (Bac au minimum) : Combattre les inégalités et la pauvreté Les Etats-Unis face à l’Europe d’Alberto Alesina et Edward Glaeser (tout deux économiste à Harvard).

      Je ne dis pas que notre système est le meilleur ; il a ses avantages et ses inconvénients ; simplement il y a des faits, la pauvreté est bien moins importante en Europe occidentale (RU mis a part) qu’aux USA.

      Je finirais par cette phrase issue de la déclaration d’indépendance américaine et qui s’applique autant au domaine économique qu’à la politique :

      « La prudence enseigne, à la vérité, que les gouvernements établis depuis longtemps ne doivent pas être changés pour des causes légères et passagères, et l’expérience de tous les temps a montré, en effet, que les hommes sont plus disposés à tolérer des maux supportables qu’à se faire justice à eux-mêmes en abolissant les formes auxquelles ils sont accoutumés »


    • Anthony Meilland Anthony Meilland 8 janvier 2007 10:19

      J’oubliais de réagir aux sources données par Lucien,

      Je ne connais pas Daniel Martin !

      Par contre je connais bien l’IFRAP, j’ai déjà eu à me battre contre des « liberaux » qui citaient ce machin comme quelque chose d’objectif et d’indépendant.

      L’IFRAP (Institut français pour la recherche sur les administrations publiques) est une association (loi de 1901). Il s’agit en fait d’un des plus vieux think tank français (fondé en 1985) dont l’idéologie est ultra-liberal.

      Pour s’en convaincre il suffit d’éplucher ses publications. Son mensuel s’appelle « société civile » ce qui étrange pour une association dont le but est d’étudier la fonction publique !!

      Sur son site on peut trouver différents livres publiés par l’IFRAP ou par ses collaborateurs.

      Par exemple « Cet état qui tue la France » avec pour sous titre « Tout le monde est d’accord pour le dire : la France va mal, très mal. Mais quelles en sont les causes ? A qui la faute ? ».

      Autre exemple « La dictature des syndicats ».

      Le plus drôle : « A tout fonctionnaire sont son chômeur"

      Comment voulez-vous qu’on vous prenne au sérieux avec de telles sources ?

      De plus il existe des liens assez troubles entre l’UMP et cette organisation.

      Donc, e préfère continuer à scruter les chiffres de l’OCDE qui sont tout de même bien plus objectifs.

      Pour finir actuellement en première page de l’IFRAP, nous avons le droit à un article : « J’ai honte de mon pays ».

      Sympa non.


    • ZEN zen 3 janvier 2007 19:14

      @ Philippe Renève

      Des « anarchiste » ultra-libéraux, ça existe : les libertariens (voir Wikipedia)


    • Ligeour (---.---.73.200) 3 janvier 2007 19:47

      Des libéraux anarchistes, amis oui, on en redemanderait presque. Des vrais libéraux hein, donc par définition, pas ceux qui utilisent l’état pour s’enrichir parce que leurs copains ou leur cousin, ou leur frère (!) sont au gouvernement.


    • ZEN zen 3 janvier 2007 22:55

      Même les libéraux se réclamant de Hayeck réfutent les libertariens :

      http//www.fahayek.org/index.php ?option=com_content&task=view&id=61


    • La Babole (---.---.164.72) 3 janvier 2007 14:18

      LA BABOLE (petite bonne femme illustrée de Haute Savoie) a réagi à cette actualité en la mettant en lien avec celle de la Cour des Comptes : http://lababole.arviblog.com/article-114257.html


      • La Taverne des Poètes 3 janvier 2007 15:00

        Le libéralisme est aussi dangereux que le communisme. Il faut dès à présent réduire le train de vie de l’Etat y compris en limitant sérieusement la progression du nombre de fonctionnaires territoriaux et en supprimant des postes dans la fonction publique d’Etat par départs à la retraite non compensés. Et il faut s’attaquer sérieusement à la dette de l’Etat.

        Mais il faut aussi empêcher que des gens meurent dans la rue, construire encore des logements sociaux, inciter fortement à la mise en location de logements vacants, humaniser et développer l’accueil d’urgence pour l’hiver. Rendre le droit au logement opposable est une façon de le rendre effectif, ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui. Pourquoi le droit de propriété serait-il sans limite (Une très petite minorité peut s’approprier la quasi totalité des richesses et continuer ainsi) et le droit au logement dénié à l’être humain ? Au nom de la justice, il y a un équilibre à instaurer.


        • Brighella de Tocqueville (---.---.129.110) 3 janvier 2007 19:58

          Pour pouvoir affirmer une telle turpitude - 100 millions de morts au « bilan globalement positif » du communisme ! -, je vous conseille de changer définitivement de pseudo pour celui mieux adapté de « Café du Commerce ».


        • (---.---.229.236) 3 janvier 2007 20:07

          C’est une déclaration de Chirac devant des présidents d’entreprises.

          (Inutile de dire qu’ils n’ont pas investi un sous en france aprés cette brillante déclaration..)


        • Brighella de Tocqueville (---.---.129.110) 3 janvier 2007 20:14

          Pouvoir lire un tel article, malheureusement un peu noyé par beaucoup trop d’autres rédigés par des charlatans néo-marxistes, est un vrai bonheur : merci pour ce moment d’air pur ! Que Chirac soit condamné par l’Histoire pour son autisme concernant le libéralisme ! Que notre maître Alexis vous soit éternellement reconnaissant pour vos propos !!

          Post Scriptum (je l’écris en entier, l’abréviation étant corrompue !) : Merci de m’indiquer TOUS les autres endroits où vous écrivez, me permettant ainsi de pouvoir à nouveau respirer en français depuis ma terre d’exil, ayant quitté la FRANCE depuis fin 1981 pour des raisons que je n’ai pas besoin de préciser ...


        • FYI (---.---.33.228) 8 janvier 2007 13:06

          Pourtant les écossais ont mis en place le droit au logement opposable, et à ma connaissance, ce ne sont pas des « communistes » ou des « gochaux extrêmes » smiley

          J’ai l’impression qu’il faut désormais attendre qu’un autre pays le fasse pour qu’on puisse discuter voir le proposer..... non la France doit trouver son modèle et donc le droit au logement opposable est une bonne idée smiley


        • aml (---.---.74.67) 3 janvier 2007 15:04

          Lucien, envoyez vos articles à Brave Patrie, ils apprécieront : http://www.bravepatrie.com


          • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 3 janvier 2007 15:17

            Why not...

            Caustique : isn’t ?...


          • Ligeour (---.---.73.200) 3 janvier 2007 19:50

            j’ai toujours cru que bravepatrie faisait du second degré, tellement c’est gros.


          • (---.---.229.236) 3 janvier 2007 19:52

            Je me délecte depuis une heure ou deux d’un magnifique blog, signalé dans un des fils de discussion. L’auteur de ce site est un véritable génie ; tout est plus vrai que nature, même les fautes d’orthographe et de syntaxe.

            http://pour-un-autre-monde.blogspot.com/

            Un petit florilège :

            A propos de l’entrée de la Turquie :

            "L’art turques, sa littérature, sa science, ses mathématiques, sa musique, sa sculture, son architecture, sa peinture, sa philosophie ont été souvent pillé par l’Europe dans le passé. Et certes, les Origine de l’Europe sont aussi Turques qu’elles sont Musulmanes, n’en déplaise à l’Ultra-libérale Chirac. Sans les Turques, pas de Bazajet de Racine ! Pas d’enlévement du Sérail de Mozart ! Pas de Croisant ni de Café viennois ! Et ce ne sont là que peu de chose en regard de l’immense apport Turcs ; Mais ce sont les plus visibles ; Ils faut donc les répéter inlassablement.

            Cultissime :

            « Au reste, refuser l’entré de la Turquie, refuser le Métissage, cela aurait des conséquences extrémement grave pour nous. Sans nul doute que la Turquie voudrait se venger par le terrorisme ou même par la guerre. Apaiser la Turquie pour éviter cela, c’est un impératif et un Progrés de l’Humanité. Sans compter que l’absence d’Accords ralentirait singuliérement les entrés dans l’Europe du reste du Moyen-orient et de l’Afrique. Pourquoi vouloir faire perdre du temps à ces pays à l’égards de qui nous avons une dette ? »

            Encore plus fort :

            « Il faut lire avec intérêt « les croisades vues par les Arabes » de Amin Mahlouf, où tu te rends compte qu’une bande de barbares européens débarque pour trucider un peuple dix fois plus développé et civilisé que lui. La pensée chrétienne était remplie de pratiques occultes. Toutes sortes de superstitions, de résidus de paganisme, de sorcellerie et de folklore local se joignaient à l’imagination populaire. La peur dominait la vie de tous les jours, la peur de barons anarchistes voleurs, de la maladie, de la famine, de la guerre ou des catastrophes naturelles. Il n’y avait ni syndicat ni systéme de protection sociale, les Riches exploitaient le peuple : C’était vraiment le Moyen-Age ! »

            Je vous laisse découvrir le reste. C’est à se faire dessus. Merci à l’auteur : je passe une soirée extraordinaire grâce à sa plume faussement dégénérée !


          • richard (---.---.241.64) 3 janvier 2007 15:07

            Les enfants de Don Quichotte d’aix en Provence

            Ont besoin pour la soupe chaude du soir de :

            Carotte, pommes de terre, céleris, haricots.

            Nous ne voulons pas d’argent.

            Mais le geste simple d’aller acheter pour eux.

            Tous ces légumes seront chaque soir ramassés au

            Campement devant l’office du tourisme.

            Demain, jeudi 5 janvier avec eux, et derrières eux venez

            avec nous manifester -non pas contre telle ou telle

            puissance publique.

            Mais pour un logement durable


            • (---.---.106.244) 4 janvier 2007 13:04

              Vive la soupe au cochon !


            • Julien (---.---.63.202) 3 janvier 2007 15:30

              Quand l’idéologie l’emporte sur les faits. Toujours . Regardons ailleurs : http://en.wikipedia.org/wiki/Homelessness_in_the_United_States#Statistics_and_demographics


              • UGH (---.---.117.232) 3 janvier 2007 15:51

                Lucien, il y a hélas beaucoup de vrai dans ce que tu dis. Heureusement que la France est un beau pays et que l’on y mange bien, sinon la situation serait bien pire ! smiley


                • Kamel (---.---.63.63) 3 janvier 2007 16:26

                  Ce texte est tristement banal, d’une triste banalité, celle du masochisme ambiant qui voudrait nous faire croire que l’herbe est forcément plus verte ailleurs... Je crois pour ma part que les solution à nos problemes ne sont pas chez les voisins mais en nous, c’est de notre résolution, de notre talent que viendront les réponses au lieux d’aller singer les voisins comme des imbéciles...

                  Voir mon billet au sujet des Enfants de Don Quichotte : http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/


                  • Lola (---.---.123.109) 3 janvier 2007 16:39

                    Je crains que votre analyse, notamment en terme de politique de la ville, soit difficilement soutenable. Ainsi dire que le nombre de sans logis est faible ou en baisse aux Etats-Unis, c’est énoncer une contre vérité flagrante.

                    La structure typique de la ville nord-américaine se présente comme un emboîtement de cercles concentriques : Au centre, un « cbd » (central business district, le quartier des affaires) puis une première couronne composée d’habitat très dégradé Enfin une « banlieue » extrêmement étendue et peu dense (l’étalement urbain, freiné en France, a été encouragé aux Etats-Unis).

                    La première couronne a été fuie de tout ceux qui le pouvaient : classes moyennes, classes populaires supérieures... Ceux qui restent sont ceux qui n’ont pas eu les moyens de s’installer dans les banlieues pavillonnaires : les plus pauvres d’une part, et la population noire de l’autre (car même si on ne peut plus légalement faire figurer l’interdiction de vendre un bien immobilier à des noirs dans les statuts des associations de quartier de la banlieue, ce principe reste bien souvent appliqué dans les faits).

                    Cette fuite a été suivie de la fuite des activités économiques, et donc des emplois, vers la périphérie. Les autorités locales ayant restreint autant que possible les impôts, il n’existe pas de transport en commun de sorte que ceux, très nombreux parmi les habitants de cette première ceinture, à ne pas pouvoir acheter de voiture ou d’essence pour utiliser quotidiennement leur véhicule, sont de fait coupés de toute possibilité de trouver un emploi, et donc de déménager. La boucle est bouclée.

                    C’est parce que ces quartiers piègent en leur seins leurs habitants (les chercheurs américains parlent de « trap ») qu’on peut nommer ses poches de pauvreté ghettos.

                    Or depuis une vingtaine d’années, on assiste à l’échelle globale, à l’émergence d’un « archipel mégapolitain mondial », c’est à dire d’un réseau de centres urbains repartis sur toute la planète regroupant une grande part des activités financières, de direction, de recherche, d’innovation (dont la valeur ajoutée est très importante). Dans les villes concernées, cela a pour conséquence l’apparition d’une classe supérieure aux très hauts revenus travaillant dans le CBD et cherchant à habiter à proximité. Des parts importantes des quartiers dégradés sont détruits et remplacés par des habitats de haut standing aux loyers extrêmement élevés. Loyers que bien sûr les anciens locataires ne peuvent pas payer. C’est ce qu’on appelle la gentrification.

                    Dans le même temps l’habitat social est systématiquement détruit, accroissant de ce fait encore la demande locative sur les habitats dégradés, et donc les loyers. Le résultat final est une explosion de l’habitat de fortune (camionnettes, camping-cars, voitures...), de l’économie informelle (trafics en tout genre, travail au noir dans le domaine du textile, mais surtout du service pour remplir à peu de frais les besoins des nouveaux habitants du CBD). Et c’est toute une frange des habitants du ghetto qui se trouve aujourd’hui sans domicile. Si à la grande époque de l’école de Chicago, les clochards étaient des marginaux et des gens libérés des asiles psychiatriques qui fermaient les uns après les autres, les sans logis sont aujourd’hui des familles entières de travailleurs informels et de chômeurs piégés par leur impossibilité de se déplacer. Et leur nombre a littéralement explosé.

                    Je vous encourage à lire Saskia Sassen, professeur de sociologie à l’université de Chicago et auteur qui fait autorité sur ce thème (La ville globale. Londres, New York, Tokyo).

                    Alors pitié, ne citez pas les Etats Unis comme exemple du traitement du problème du logement ! Et encore moins Harlem !!

                    Pour finir je tiens à préciser que les statistiques de la pauvreté cités dans le premier commentaire sont parfaitement justes mais que si en France on situe le seuil de pauvreté à la moitié du revenu moyen national (ce qui est déjà bas), au USA ce seuil est la limite financière en dessous de laquelle il est impossible de payer la nourriture nécessaire (et donc en dessous de laquelle sans aide non gouvernementale ou ressource informelle, travail au noir, etc..., ces gens seraient en état de malnutrition). Le seuil de pauvreté américain est donc bien plus bas que celui qui sert de base aux statistiques françaises. Si on appliquait l’équivalent de notre seuil de pauvreté reporté à l’indice des prix américain, le nombres des habitants situés en dessous de ce seuil serait bien plus grand !


                    • (---.---.229.236) 3 janvier 2007 17:47

                      « # 49% are African American (compared to 11% of general population). »

                      Arf ! les noirs, ca compte pas !

                      Il faut donc réduire le taux de moitier.


                    • ZEN zen 3 janvier 2007 19:11

                      @ Lola

                      « je crains que votre analyse, notamment en terme de politique de la ville, soit difficilement soutenable. »

                      Comme vous maniez bien l’euphémisme !

                      Merci pour ce commentaire. J’ai appris beaucoup...


                    • Ligeour (---.---.73.200) 3 janvier 2007 19:54

                      @Lola, vous vous donnez bien du mal, rendez-vous ailleurs, ici ça pue ...


                    • Marsupilami Marsupilami 3 janvier 2007 18:32

                      Cet article lamentable prouve définitivement que Lucien-Samir Arezki Oulahbib est le seul troll qui soit régulièrement publié comme auteur sur Agoravox.


                      • Ligeour (---.---.73.200) 3 janvier 2007 19:55

                        rassurez-moi, est-ce vraiment le seul troll ?


                      • Lola (---.---.123.109) 3 janvier 2007 18:38

                        Merci pour les « hordes d’immigrés pouilleux et demeurés ». Vous ne seriez pas un tout petit chouïa xenophobe par hasard ?

                        Quand à Blair, son action économique n’est jamais allé dans le sens d’une remise en question des « acquis libéreaux » de Thatcher et les tendances dérégulationnistes et libérales de ses options politiques le placeraient plutôt au centre, sinon au centre droit. Cela lui a d’ailleurs été beaucoup reproché par son prôpre parti. Alors le qualifier de « socialo-communiste » me semble assez exagéré.


                        • ZEN zen 3 janvier 2007 19:08

                          A tous

                          Je vous renvoie au récent article de Lucien Il faut lire les commentaires jusqu’au bout, c’est important...

                          D’accord avec Marsu. Je me pose sérieusement des questions sur la sélection éditoriale de Agoravox. Relisez tous les articles de l’auteur pour vous faire un jugement...


                        • ZEN zen 3 janvier 2007 19:19

                          zut, j’avais oublié le lien. Le voici :

                          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17251


                        • La Taverne des Poètes 3 janvier 2007 19:23

                          Allons zen, soyons tolérants ! Même si l’on est d’accord avec pratiquement rien de l’article de l’auteur, la diversité d’opinions, il faut la supporter.

                          Plus étonnant le choix de référencer un article aussi diviseur (et stigmatisant pour les sans-abris) sur Yahoo. Pas judicieux à mon avis.


                        • La Taverne des Poètes 3 janvier 2007 19:26

                          Oui, Carlo nous dira que c’est le ROBOT qui décide à la place de l’Homme par algoritmes. Si l’on croit que ce type de réponse est propre à me rassurer : pas du tout !


                        • (---.---.229.236) 3 janvier 2007 19:33

                          « Quand à Blair, son action économique n’est jamais allé dans le sens d’une remise en question des »acquis libéreaux« de Thatcher »

                          Et oui, mettez vous bien dans le crane que le libéralisme à gagné, que vous menez un combat d’arriére garde et que vous allez perdre beaucoup si vous continuez à bloquer le Progrés.


                        • Ligeour (---.---.73.200) 3 janvier 2007 19:56

                          oui, moi aussi


                        • Ligeour (---.---.73.200) 3 janvier 2007 20:00

                          Rectificatif, sinon on comprend rien.

                          Zen a écrit : « Je me pose sérieusement des questions sur la sélection éditoriale de Agoravox. Relisez tous les articles de l’auteur pour vous faire un jugement... »

                          et Ligeour a dit : « moi aussi » je me pose des questions ..


                        • (---.---.229.236) 3 janvier 2007 20:04

                          Oui, est ce que tout agoravox à bien sa carte PSF ?


                        • Brighella de Tocqueville (---.---.129.110) 3 janvier 2007 20:18

                          A l’Auteur

                          Pouvoir lire un tel article, malheureusement un peu noyé par beaucoup trop d’autres rédigés par des charlatans néo-marxistes, est un vrai bonheur : merci pour ce moment d’air pur ! Que Chirac soit condamné par l’Histoire pour son autisme concernant le libéralisme ! Que notre maître Alexis vous soit éternellement reconnaissant pour vos propos !!

                          Post Scriptum (je l’écris en entier, l’abréviation étant corrompue !) : Merci de m’indiquer TOUS les autres endroits où vous écrivez, me permettant ainsi de pouvoir à nouveau respirer en français depuis ma terre d’exil, ayant quitté la FRANCE depuis fin 1981 pour des raisons que je n’ai pas besoin de préciser ...


                          • Libéraliste Radical (---.---.229.236) 3 janvier 2007 21:02

                            Elle vient nous libérer du Socialo-communisme pour nous apporter les droits de l’hommes (les vrai ceux de 89) et fonder un veritable pays Ultra-libérale ! Vive le capitalisme ! Vive la Bourse ! Vive le Profit !


                          • Anne Hecdotte (---.---.31.252) 3 janvier 2007 21:54

                            Attention, ce type est un malade mental. Que fait-il sur Agoravox ? Le site auquel il se réfère (http://www.resiliencetv.fr) est méga-louche. Que font les modérateurs ?


                            • daniel (---.---.17.46) 3 janvier 2007 22:29

                              Le projet de loi sur le droit au logement opposable est complètement dément ! Non que l’État ne doive pas se soucier des plus démunis et leur apporter un minimum de protection : de quoi se nourrir, un abri. Avant la Révolution cette mission était assurée par les ordres religieux, c’est un « devoir régalien ». Déjà que nous avons l’obligation, avec l’Aide Médicale d’État, de soigner toute la planète, avec la scolarité obligatoire de scolariser tout enfant résidant sur le territoire français. Dans un reportage tlélévisé récent, les postiers se plaignaient d’être complètement débordé le 5 de chaque mois : c’est le jour ou l’on touche les allocs et le RMI et donc il faut envoyer un mandat à la famille ! Avec cette nouvelle législation combiné au droit du sol : « Les parents étrangers d’un enfant né en France âgé d’au moins 13 ans et résidant en France depuis l’âge de 8 ans peuvent réclamer la nationalité française, par déclaration, au nom de l’enfant », (On imagine la suite logique) c’est toute la planète que nous allons avoir le devoir loger. Les apprentis sorciers ont-il chiffré le coût exorbitant d’une telle mesure ? Comment vont-il la financer ? Une nation avec un déficit public annuel de 60 M d’euros, une dette dépassant largement 1000 M d’Euros, peut elle se permettre cette générosité folle ? Va-t-il faloir encore augmenter les prélèvements fiscaux, réquisitionner les logements insuffisemment ou pas du tout occupés. Le paradis socialiste existe enfin dans un seul pays : c’est la France, que tous les humains se le disent !


                              • cumulus (---.---.71.3) 3 janvier 2007 22:54

                                Lucien, vos articles sont une bouffée d’oxygène.

                                Et c’est très courageux de les faire partager dans ce climat fétide où tout ce beau monde gauchisant donne des leçons de morale après avoir joué avec des idées débiles qui leur ont d’ailleurs donné le pouvoir mais qui ne leur ont permis que de générer de la misère.

                                Continuez à résister. Malheureusement, ces couillons cyniques et calculateurs ne se remettront jamais en cause car ils sont fiers de leur « dialectique » à deux balles.

                                En tout cas, Bravo !!


                                • Le péripate Le péripate 4 janvier 2007 00:11

                                  Diagnostic :grave dépression avec syndrome bipolaire. Traitement : antidépresseurs, anxiolithiques, régulateurs de l’humeur. Electro-chocs à envisager. A retirer du circuit de toute urgence afin de protéger ses proches...

                                  Ah Lucien, c’est que t’es un comique toi...

                                  Au moyen age les gens comme toi annonçaient la fin du monde tous les jours.

                                  Hermeneutique, c’est pour fermer les boites de conserves, non ?

                                  Le Peripate.


                                  • Philippe May Philippe May 4 janvier 2007 00:43

                                    Je viens de perdre 15 minutes à essayer de comprendre ce charabia.

                                    Finalement, il n’y a rien à comprendre, ce n’est que de la rhétorique creuse et stérile.


                                    • Bernard Allin (---.---.64.145) 4 janvier 2007 00:49

                                      Bonne année Agoravox, je vous parcours depuis un an avec grand intérêt.

                                      Plutôt en phase avec l’auteur, mais pour des raisons différentes et peut-être complémentaires.

                                      A propos de bons sentiments et de conséquences funestes je vous livre ces 2 exemples à méditer :

                                      Suite à la parution de nouvelles normes « dans l’intérêt des pensionnaires », une maison de retraite proche de chez moi hésite entre fermer et augmenter de 20% ses tarifs. En effet la superficie de ses chambres est inférieure aux nouvelles contraintes, bilan 70 000 € de travaux. Les clients actuels ne pourront pas tous suivre. Il n’est pas sûr qu’une telle clientèle existe dans la localité. L’Etat nous dit en gros « les vieux doivent avoir des chambres vastes » sous-entendu « ou pas de chambre du tout », le luxe ou rien. Résultat, les prix montent et beaucoup n’ont plus accès à ce service.

                                      Autre exemple similaire : la SIEMP, société d’économie mixte affiliée à la Ville de Paris s’occupe de classifier insalubre de nombreux immeubles chaque année. Ces immeubles sont ensuite démolis ou réhabilités. Il est louable d’évacuer ces immeubles en cas de dangerosité (effondrement, fuites de gaz), mais dans beaucoup de cas il s’agit de vétusté voire simple laideur. L’Etat nous dit là encore « les pauvres doivent vivre dans des appartements confortables » sous-entendu « ou dans la rue », le luxe ou rien. Ainsi l’immobilier s’envole et les tentes se multiplient.

                                      Toujours la même erreur de raisonnement : on cherche à décréter le progrès matériel au lieu de le laisser suivre son cours. Mieux vaut tolérer des situations certes inconfortables mais qui ne sont pas dramatiques. Cynique de nature, je me demande à qui profite le crime, car il semble trop facile de mettre ça sur le dos de la simple bêtise. Les jacobins de droite et de gauche, amateur de morale et d’impôts élevés semblent y avoir beaucoup à gagner, car il faudra sans cesse « plus de solidarité pour corriger cette insoutenable situation ».

                                      Donc, ne pas mettre le char russe avant les bœufs.


                                      • frederic9 (---.---.232.32) 4 janvier 2007 08:33

                                        Détour par la Taverne des Poêtes :

                                        « Allons zen, soyons tolérants ! Même si l’on est d’accord avec pratiquement rien de l’article de l’auteur, la diversité d’opinions, il faut la supporter »

                                        Et vous la supportez ? Vous ètes décidemment très « tolérant ».

                                        Ne conviendrait-il pas plutôt de la supprimer ?

                                        Un poête avec une âme de flic politique, qui se retient de ne pas censurer. Par grandeur d’âme .....


                                        • frederic9 (---.---.232.32) 4 janvier 2007 08:57

                                          A Bernard Allin :

                                          "Les jacobins de droite et de gauche, amateur de morale et d’impôts élevés semblent y avoir beaucoup à gagner, car il faudra sans cesse « plus de solidarité pour corriger cette insoutenable situation »

                                          Vous mettez le doigt sur la vérité : l’impôt est la seule raison de vivre, le seul moyen d’existence, d’une proportion non négligeable de la population française.

                                          Ces gens finiront, sans s’en rendre compte, par remettre en cause le droit CONSENTI à l’Etat de lever des impôts et par briser définitivement le lien social et la solidarité de destin qui lient les français entre eux.

                                          Et tout ceci à un moment historique où d’autres solidarités, qui ne seront plus liées à la proximité géographique et à la nationalité, se mettent en place peu à peu. Ils scieront donc eux-mêmes la branche sur laquelle ils sont assis !

                                          Le premier qui décrètera une grêve de l’impôt fera tomber tout cet échafaudage comme un chateau de cartes.

                                          Ce serait très facile à organiser : il suffirait que les entreprises cessent de collecter la TVA et affichent tous les prix en hors taxe (20% de diminution de TOUS les prix) et qu’elles cessent de collecter les cotisations sociales et versent à leurs salariés le salaire brut, sans déduire les cotisations (40% d’augmentation de TOUS les salaires).

                                          Ce qui aurait l’avantage de faire toucher du doigt à chaque français l’énormité des prélèvements qu’ils subissent sur leur pouvoir d’achat, en plus des impôts directs, que chacun d’entre nous continuerait de payer par ailleurs.


                                          • Wombatsly (---.---.159.53) 4 janvier 2007 11:06

                                            J’aime beaucoup la phrase « la France est une URSS qui aurait réussi ». Elle donne une bonne image de la tendance générale dans laquelle s’enfonce notre pays. Sauf que comme en URSS la classe politique et/ou dirigeante profite du système qu’elle entretient. Avec tous les impôts que les français acquittent (particuliers et entreprises confondus) je ne comprend pas comment l’Etat n’arrive pas à tenir son budget et surtout à affecter les fonds la ou son intervention est de son ressort : assistance et aide sociale, santé, emploi, éducation. Notre pays souffre d’un immobilisme et d’un conservatisme d’un autre temps, les fonctionnaires et corporations qui ont explosés sous Mitterand sclérosent notre pays. Les enseignants ne veulent pas se remettre en question, les cheminots ne veulent faire aucun effort, les fonctionnaires sont trop nombreux. Seuls les travailleurs du privé génèrent de la valeur et sont corvéables à merci en retour.

                                            Une partie des français ne sait que râler et réclamer tout comme un dû. Ces français ne pensent avoir que des droits et pas de devoirs. L’Etat va aider tout le monde et pourvoira à tout, faux, seuls ceux qui lèveront leurs fesses et se mettront au travail auront quelque chose.

                                            Oui je suis pour aider les SDF et leur permettre de retrouver une place dans la société. Non je ne suis pas pour aider les gens à vie et en faire des assistés.

                                            Et à propos des politiques où autres donneurs de leçons il faut se souvenir que les conseilleurs ne sont pas les payeurs !


                                            • Wombatsly (---.---.159.53) 4 janvier 2007 16:03

                                              Qu’est-ce qui vous donne la nausée ? Vous me faites rire à jouer les choqués. Il faut ouvrir les yeux et regarder la réalité ou alors il vous reste le voyage à CUBA pendant qu’un des derniers états communiste existe encore.

                                              Maintenant en France on entend plus que « le droit à ... » . C’est trop facile, moi je voudrais avoir droit à de l’argent et à ne pas bosser ... vous pouvez faire quelque-chose pour moi ???


                                            • Jaï (---.---.167.118) 4 janvier 2007 12:02

                                              Une nouvelle loi pour le logement qui ne va rien résoudre et qui ne sera qu’un soupoudrage de plus avec les dérives et les effets pervers qui ne manqueront pas d’arriver.

                                              En effet même si cela va remédier à la situation de certains et je m’en felicite, il y a fort à craindre que ce ne soit un pas vers le logement gratuit par quelque truchement que ce soit. Ainsi ne manqueront pas d’arriver sur ce terrain nombre d’opportunistes sachant abilement manipuler les lois et qui auront vite fait de flairer le filon.

                                              A condition que cette loi se mette en place, et je crains bien que ce n’est pas gagné, car on ne voit pas bien les tenants et les aboutissants de ce projet qui est encore bien opaque et qui pour l’instant en réfléchissant bien n’est qu’un effet d’annonce qui va se buter à des problèmes de toute évidence inextricables.

                                              Si l’on admet que cette nouvelle loi voit le jour, en tenant compte de ce que nous voyons déjà dans le système social français basé sur l’assistanat et le soupoudrage, il y a fort à parier que pendant que certains se crèvent à travailler pour payer des loyés plein pot, d’autres vont être loger gratos au frais du contribuable. Donc Loyé gratos, RMI, CMU, plus une multitude d’alloc si on fait des gosse, et voilà que la boucle sera bouclé, nous n’aurrons bientôt plus besoin de travailler puisque les avantages vont dèsormais dépasser le salaire d’un smicard, même très largement.

                                              Il sufira juste de démissioner de votre emploi sous un pretexte ou un autre, vous déclarer insolvable, et puisque cette nouvelle loi s’achemine directement vers l’interdiction pure et simple des explusions, au cas ou vous pourrez attaquer l’état surtout si vous occupez déjà un logement social, et voilà penard, et vive la France !


                                              • Jaï (---.---.167.118) 4 janvier 2007 12:58

                                                Je vais faire un petit doublon a partir d’une de mes réaction sur un article sur le même thème que j’ai posé par erreur mais qui a cependant tout ça place ici puiqu’il traite sur le fond et les causes de la paupérisation.

                                                Si on ne règle pas les problèmes de fond les effets pervers ne tarderont pas à apparaitre, car il n’est un mystère pour personne que beaucoups de personnes sont de proféssionels de la société d’assistanat et s’accomondent bien de la solidarité.

                                                Le système socialiste repris par la fausse droite, est la croyance en la société parfaite, or celle-ci n’existe que dans l’utopie de doux réveurs. Tant que l’on a pas compris que la société parfaite n’existe pas on ne poura pas trouver les vraies solutions pour que faire en sorte qu’il y est moins d’injustice.

                                                Toute vie sur terre est régis par la selection naturelle, et l’homme n’échappe pas à cette dure loi même avec tout les systèmes inventés pour y palier qui ne sont basé que sur la solidarité financée par l’impôt, or cela coûte de plus en plus cher et cela le coûtera d’avantage car la nature est par essence inégale.

                                                L’état possède 53% du PIB, c’est autant d’argent qui ne participe pas à la création de richesses, pourtant la gauche comme la droite se disent anti-libérale mais ne cessent de faire proliférer au quatre coins de la France des quantité fénoménales de grandes surfaces qui ne profitent en terme de rechisses qu’à un minimum de personnes, au détriment du petit commerce lourdement taxé ce qui rend d’avantage le banlieue des grande villes comme d’immense dortoires sans âmes et sans vie.

                                                C’est cela la grande contradiction française, une polique anti-libérale d’un côté, mais de l’autre un système ultra-libéral au profit d’une minorité grands groupes. C’est pas la peine de chercher plus loin les causes de la paupérisation de la France et des francais, ainsi que l’échec de la politique de solidarité, puisque les riches contribuent à d’autres riches de devenir encore plus riches. Ca c’est le secret de l’anti libéralisme, c’est à dire empêcher la libre concurence par le bas afin de maintenir les monopoles des grands groupes et étoufer le petit commerce. Cependant on envoit des spots télévisés parfaitement hypocrites faisant l’éloge de l’artisanat comme le premier employeur de France alors que de l’autre côté on fait tout pour le détruire.

                                                Je crains fort que c’ette spirale soit devenue irréversible tellement on a franchis tout les seuils qui font que la France n’est plus une société cohérante et que nous allons tout droit vers le chaos !


                                                • HG (---.---.28.180) 4 janvier 2007 12:58

                                                  Ah notre bon vieux Lucien, en photo style Chabada-bada, qui fait de l’économie avec deux pages de Tocqueville et sans calcul factoriel ! Une merveille de « falsifiabilité » empirique.

                                                  Car voyez-vous, M. Oulahbib a de bons amis avec lesquels il partage une idéologie et un espace éditorial (certes peu glorieux pour passer de prof en roue libre à prof fixe).

                                                  En effet, M. Oulahbib collabore avec des sites racistes (dixit la commission consultative des droits de l’Homme) comme France-Echos et va jusqu’à s’allier éditorialement avec le site Occidentalis de Denis Greslin, « ancien membre du FN et du MNR » (tombé dans la soupe raciste très jeune, le Greslin).

                                                  Avec des amis comme ça, il n’a pas besoin d’ennemis et peut-être moins de contradicteurs.

                                                  Un jour, je détaillerai l’ensemble des inpeties et autres lieux communs que LSA aime pourtant acoller aux autres sous le nom de « mensonge » et d’« ignorance » lorsque l’argumentaire ne va pas dans le moulin identitaire, néoconservateur, christian-zionist ou atlantiste.

                                                  Mais cela vaut-il vraiment la peine ? Il y a tellement plus sérieux et important à lire ...

                                                  HG Kabyle d’Espagne antifascite


                                                  • ZEN zen 4 janvier 2007 13:02

                                                    @HG

                                                    Le plus regrettable est que Agoravox, le connaissant bien maintenant, lui ouvre encore ses colonnes...


                                                  • HG (---.---.28.180) 4 janvier 2007 13:30

                                                    Vous avez raison, Zen, sauf que je ne suis pas porté à le censurer. Je pense vraiment que c’est sur Agoravox qu’il a perdu sa « virginité » politique au point de faire son coming-out forcé sur résilience et à faire une alliance ouverte avec les sites racistes comme France-Echos et Occidentalis.

                                                    J’ai aussi un peu contribué à lever le voile sur ses relations antirépublicaines et ce sur des sites communautaires (berbères). J’ai d’ailleurs, comme Torah-Borah, reçu sur un de ces sites une menace (déguisée en avertissement) visant à m’attaquer en justice :) C’est beau, la charité chrétienne, non ?

                                                    Il se trouve que celui qui a eu des démêlés avec la justice est bien LSA Oulahbib, attaqué par le MRAP pour une affaire de dessin quelque peu diffamatoire. Je n’aurais d’ailleurs pas fait pareil, ce genre de chose peut se régler par la parole libre et le dialogue citoyen. LSA est sorti indemne de cette action en justice avec une sorte d’avertissement des tribunaux. D’oú sans doute ses charges répétées contre le MRAP et parfois la mouvance antiraciste.

                                                    Dans quelques mois, Occidentalis aura plus de 5 ans d’existence et pourra légalement porter des actions en justice et pourquoi pas, défendre ses « amis » à la senteur idéologique bien particulière ...

                                                    C’est drôle mais très franchement, LSA m’inspire parfois un véritable sentiment de commisération ...

                                                    HG Kabyle d’Espagne et antifasciste


                                                  • HG (---.---.28.180) 4 janvier 2007 19:08

                                                    Pas de quoi, Philippe.

                                                    Si l’on devait accoler une épithète qui fait déjà partie de l’idiolecte de LSA, cela serait « menteur » : à la fois par ignorance (c’est le revers des dérives chroniqueuses : embrayer sur du vide avec des sujets qu’on ne maîtrise pas factuellement) mais aussi par omission puisqu’il cache - quand il le peut - ses fréquentations « républicaines » (des fachos pour sauver la République, il fallait y penser !).

                                                    On ouvre l’oeil et la gueule ... ça fait pas de mal contre les faux universalismes.

                                                    HG Kabyle d’Espagne et antifasciste.


                                                  • wilecoyote (---.---.78.190) 4 janvier 2007 14:08

                                                    très bon article, une bouffée d’air dans le no man’s land médiatique francais ou il est impossible de penser en dehors de la bonne conscience établie.

                                                    et quel bonheur de voir tous nos grands démocrates crier au blasphème et demander que l’auteur soit interdit de publier son opinion sur agoravox. c’est pour votre bien à tous, pour vous éviter de voir des textes non conforme à la charia officielle,

                                                    quelqu’un parlait d’urss ?


                                                    • erwan (---.---.42.132) 8 janvier 2007 13:13

                                                      bien d accord avec toi, notre systeme permet justement a tous les gens de s exprimer, ici ils veulent faire taire les gens. Comme tu dis, ca sent la censure a plein nez. Les gens ont le droit de s exprimer, a quand le retour a la proportionnelle en politique.... pour l instant il y a environ 20% (surement un peu plus) de personnes votantes en france non representees au parlement, quelle belle democratie que la notre. Alors oui decathlon peut aider les gens et c est beau, mais ca ne resoudra jamais les problemes dans un pays qui stagne, qui stagne... j ai vraiment les boules quand je vois les lois a la con votees aux parlements et les manifestations anti tout... Les francais savent ils ce qu ils veulent et que l argent ca se merite... combien y a til de demandeur d emploi en france ? combien d annonce y a t il ? moi je ne me pose meme plus la question de rentrer au pays. La france est un beau pays de tourisme et de culture, on aimerai qu il soit aussi un pays qui ait des couilles et qui s en sortent. Les politiques n ont en cure visiblement


                                                    • Jaï (---.---.167.118) 4 janvier 2007 14:14

                                                      Tien les anti-racistes bon chic bon genre, mais qui n’inviterons jamais leur femmes et enfant manger un couscous à Barbès !

                                                      On peut toujour revenir au thème, par exemple parler des associations comme « droit au logement » qui ont réquisitioné les taudis dans lesquels nombre d’africains sont mort cramés !

                                                      Ensuite ces mêmes associations ou assimilées, enfin bref toutes gauchistes qui dénoncent les conditions et le manque de logements mais qui au même temps militent pour l’ouverture des frontières et la libre circulations des étrangers hors Union Européene.

                                                      C’est très facile de donner des leçons de morale lorsque l’on tire ses revenus de l’économie subventionnée par les impôts, c’est comme ça que l’on vote des lois à la con puisque c’est le contribuable qui de toute façon devra payer, même si ça doit générer de l’inflation, mais on s’en fout lorque l’on appartient à l’économie subventioné généralement on gagne largement plus que le SMIC et l’on vit confortablement.

                                                      Le revers de la médaille c’est que les idées et l’économie ne font pas bon manage, pas la peine d’aller chercher plus loin les causes du chômage, de l’inflation, et de la paupérisation des français ainsi que la pénurie de logement.

                                                      Bientôt dans tout le tier monde on saura que tout en étant clandestin, en plus de la CMU et du RMI l’état vous atribuera un logement gratos !


                                                      • Reinette (---.---.15.74) 4 janvier 2007 14:41

                                                        C’est sidérant... Cet article me donne la nausée

                                                        l’auteur est complètement à côté de la plaque !


                                                        • Reinette (---.---.15.74) 4 janvier 2007 14:45

                                                          ou complètement démago ?


                                                        • Wombatsly (---.---.159.53) 4 janvier 2007 16:04

                                                          Qu’est-ce qui vous donne la nausée ? Vous me faites rire à jouer les choqués. Il faut ouvrir les yeux et regarder la réalité ou alors il vous reste le voyage à CUBA pendant qu’un des derniers états communiste existe encore.

                                                          Maintenant en France on entend plus que « le droit à ... » . C’est trop facile, moi je voudrais avoir droit à de l’argent et à ne pas bosser ... vous pouvez faire quelque-chose pour moi ? ? ?


                                                        • toto (---.---.132.252) 4 janvier 2007 18:29

                                                          Sortez dehors !!! ( un peu comme Johny) Votre analyse est exactement ce que l’on a comme image/realite de la France. Vive les cancres !! Qu’ils se rassurent, c’est pas Nico ou Sego qui va changer les choses.

                                                          (le dernier en partant eteint la lumiere .. !!)


                                                          • (---.---.210.73) 4 janvier 2007 20:54

                                                            L’auteur a dit :

                                                            «  »« le FN, d’ici là, sera le premier parti de France »«  »

                                                            Désolé Lucien, mais le FN est déjà le premier parti de France, ainsi que le plus grand parti ouvrier !

                                                            C’est le résultat de la décrépitude de la classe politique française, de leur démagogie et clientelisme.


                                                            • chantal (---.---.165.129) 4 janvier 2007 23:41

                                                              salut a vous Il est toujours plus facile de critiquer les autres,mais nous qu’avons nous fait pour que cela change ?. Augustin de donquichtte à oser. Pour cela bravo, mais je pense qu’il se trompe en croyant que cela va changer quelque chose parce que je ne cois plus à la bonne fée qui s’appelle la politique. Par contre d’autres solutions pour résoudre le problème du logement que logauso veut développer voir tract ci dessous

                                                              « LO.G.AU.SO » Locaux gratuits autogérés et de solidarité, association déclarée loi 1901, mouvement national Lo.g.au.so est la continuité de l’action que vent steppes décrit sur son site : http://ventsteppes.free.fr (voir charte) pour démontrer que son engagement n’est pas seulement des paroles et des écrits. MELONS-NOUS DE CE QUI NOUS REGARDE ! Ce titre, est bien sûr inspiré par la fameuse phrase de Paul Valéry : « La politique c’est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde ».

                                                              La réalité de nos démocraties riches dites « humaines » !!! : En 1870, les 20% les plus riches de la population mondiale disposaient de 7 fois le revenu des 20% les plus pauvres. En 1997, cet écart était de 74 contre 1. Aujourd’hui, les 20% les plus riches se partagent 86% du PIB mondial, contre 1% des plus pauvres. Les ressources des trois personnes les plus riches de la planète dépassent le PNB global des 48 pays les moins avancés, soit 600 millions personnes. (Source Peter Watkins 2002, film documentaire « la commune libre de Paris, voir expo photos en ligne http://ventsteppes.free.fr/comxpo.htlm). Près de un million de personnes sont hébergés chez des tiers, 150 000 dans des conditions très difficile et près de 5,7 millions sont sans logement ou mal logées et 1/3 des mal logés ont un salaire (source abbé Pierre). L’histoire nous apprend aussi que les révolutions celles de 1789 en France et 1917 en Russie n’ont pas données satisfactions sur le long terme, ainsi que les belles paroles des institutions qui prônent l’Evangile le dimanche et autres discours comme les droits de l’homme etc.. . ...Ouvrons une parenthèse, alors que ses messages humains et spirituels avaient été accomplis, ils n’y auraient plus ni riches ni pauvres. N’accusons pas les riches ni les pauvres, mais la politique économique aberrante menée depuis près de vingt ans qui devrait être remis à plat, pour refaire les répartitions et ainsi éviter les délocalisations et la spéculation. Car si un riche veut être généreux, l’état va l’en empêcher en le taxant. Et le fait d’avoir toujours + de taxes + de lois + de répressions et toujours - de libertés = ce système devient très autoritaire, qui nous fait penser à ce que d’autres pays ont connu et les années trente en France. Reprenons la lutte, une autre réalité peut exister avec l’Amour de Raison : Une autre manière de gérer notre société peut être créée comme l’affirment les femmes de la place de Mai en Argentine : « Qu’ils s’en aillent tous.... Les hommes politiques sont pareils » et démontrent que « ce n’est que par l’Amour que l’on peut créer une organisation qui ait la capacité de représenter tous les membres. Parce que la capacité de réflexion n’est pas l’application d’une technique, d’une méthodologie. On avance que par l’Amour, le dévouement et la gratuité. » Parce que l’homme peut se transformer pour changer la société. Car nous pouvons toujours critiquer les autres comme au paragraphe ci-dessus et les reproduire nous même au quotidien, pour preuve savez vous que les dépenses des français pour les jeux de hasard nettes des gains ont atteint 7,8 milliards d’euros en 2003 soit 130 euros par habitant et la part de budget qu’ils y ont consacrée a doublé pour atteindre 0,9% en 2003 (source insee 2003). Le but de lo.g.au.so n’est pas la charité ou l’assistanat que font très bien d’autres associations et systèmes. Mais de mettre l’homme pivot de l’humanité afin de vivre les valeurs du cœur comme « la SOLIDARITE, FRATERNITE et PARTAGE etc. Tant que nos valeurs seront «  : spéculation, prestige, pouvoir, honneur, mensonge ...... ». Nous ne changerons rien et pourtant des solutions existent. N’attendons rien des pouvoirs et institutions, prenons notre destin en mains, si la somme des jeux de hasard que nous dépensons (ou seulement 10%) allait pour construire ou acheter des logements pour être gratuits, oui gratuits et autogérés (pour responsabiliser l’homme à se gouverner). Parce que nous espérons qu’un jour se loger cela sera aussi facile et gratuit que de respirer l’air qui n’appartient à personne, utopique ? Non, question de vouloir. Ci-dessous un don qui peut changer l’humanité, parce qu’il faut que ça change. L’argent au service de l’humain. Che Guevara disait ceci «  : Je ne suis pas un libertador. Les libertadores n’existent pas. Ce sont les peuples qui se libèrent eux-mêmes » Nous disons ceci «  : Le devoir de chaque personne est d’être essentiellement humain, tellement humain que sa conscience et son cœur font un avec l’Univers et l’humanité. Être acteur du bien est une libération !!!! Que l’on crée en faisant des efforts conscients et volontaires, de cultiver dans la joie et le bien actif et l’intelligence du cœur, pour bâtir une société où l’Amour est le principe et la sagesse de toutes relations humaines. Pour info Tél : 0241 34 75 78 ou 0661 7216 92, lo.g.au.so@club-internet.fr, http://ventsteppes.free.fr

                                                              coupon---à---détacher— BULLETIN DE SOUTIEN à adresser à lo.g.au.so 235 rue haute des banchais 49 100 Angers France DON de ------------€ par chèque ou CCP à l’ordre de lo.g.au.so * DON de ------------€ par carte bancaire (à partir de 15€) N° 16 chiffres________________________ date expiration 4 chiffres _________ notez les 3 derniers chiffres au verso de la carte _______ Nom Prénom Adresse Code postal Ville SIGNATURE obligatoire :

                                                              cettte idée nous a été inspirée par la commune libre de Paris de Peter Watkins (http://ventsteppes.free.fr/comxpo.htlm) , des droits de l’homme, de la Bible, du Coran et de la proclamation de Vie donnée à Arès (village de France) http://ventsteppes.free.fr/Proclavie.htlm 11/2006 Ne pas jeter au sol imprimerie spéciale


                                                              • chantal (---.---.165.129) 4 janvier 2007 23:51

                                                                salut a vous et meilleurs voeux

                                                                N’attendons pas toujours de l’Etat et des lois qui sont parfois stupides comme le dit si bien quelqu’un au dessus au sujet des maisons de retraite. il est peut être tant de se prendre en mains. Des solutions existent voir ci dessous et pourquoi pas un jour mettre tout ce petit monde politique par terre, parce que j’espère qu’un jour l’homme pourra se gouverner lui même et qu’il ne restera pas un animal pour son prochain mais un être humain. Chanatl « LO.G.AU.SO » Locaux gratuits autogérés et de solidarité, association déclarée loi 1901, mouvement national Lo.g.au.so est la continuité de l’action que vent steppes décrit sur son site : http://ventsteppes.free.fr (voir charte) pour démontrer que son engagement n’est pas seulement des paroles et des écrits. MELONS-NOUS DE CE QUI NOUS REGARDE ! Ce titre, est bien sûr inspiré par la fameuse phrase de Paul Valéry : « La politique c’est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde ».

                                                                La réalité de nos démocraties riches dites « humaines » !!! : En 1870, les 20% les plus riches de la population mondiale disposaient de 7 fois le revenu des 20% les plus pauvres. En 1997, cet écart était de 74 contre 1. Aujourd’hui, les 20% les plus riches se partagent 86% du PIB mondial, contre 1% des plus pauvres. Les ressources des trois personnes les plus riches de la planète dépassent le PNB global des 48 pays les moins avancés, soit 600 millions personnes. (Source Peter Watkins 2002, film documentaire « la commune libre de Paris, voir expo photos en ligne http://ventsteppes.free.fr/comxpo.htlm). Près de un million de personnes sont hébergés chez des tiers, 150 000 dans des conditions très difficile et près de 5,7 millions sont sans logement ou mal logées et 1/3 des mal logés ont un salaire (source abbé Pierre). L’histoire nous apprend aussi que les révolutions celles de 1789 en France et 1917 en Russie n’ont pas données satisfactions sur le long terme, ainsi que les belles paroles des institutions qui prônent l’Evangile le dimanche et autres discours comme les droits de l’homme etc.. . ...Ouvrons une parenthèse, alors que ses messages humains et spirituels avaient été accomplis, ils n’y auraient plus ni riches ni pauvres. N’accusons pas les riches ni les pauvres, mais la politique économique aberrante menée depuis près de vingt ans qui devrait être remis à plat, pour refaire les répartitions et ainsi éviter les délocalisations et la spéculation. Car si un riche veut être généreux, l’état va l’en empêcher en le taxant. Et le fait d’avoir toujours + de taxes + de lois + de répressions et toujours - de libertés = ce système devient très autoritaire, qui nous fait penser à ce que d’autres pays ont connu et les années trente en France. Reprenons la lutte, une autre réalité peut exister avec l’Amour de Raison : Une autre manière de gérer notre société peut être créée comme l’affirment les femmes de la place de Mai en Argentine : « Qu’ils s’en aillent tous.... Les hommes politiques sont pareils » et démontrent que « ce n’est que par l’Amour que l’on peut créer une organisation qui ait la capacité de représenter tous les membres. Parce que la capacité de réflexion n’est pas l’application d’une technique, d’une méthodologie. On avance que par l’Amour, le dévouement et la gratuité. » Parce que l’homme peut se transformer pour changer la société. Car nous pouvons toujours critiquer les autres comme au paragraphe ci-dessus et les reproduire nous même au quotidien, pour preuve savez vous que les dépenses des français pour les jeux de hasard nettes des gains ont atteint 7,8 milliards d’euros en 2003 soit 130 euros par habitant et la part de budget qu’ils y ont consacrée a doublé pour atteindre 0,9% en 2003 (source insee 2003). Le but de lo.g.au.so n’est pas la charité ou l’assistanat que font très bien d’autres associations et systèmes. Mais de mettre l’homme pivot de l’humanité afin de vivre les valeurs du cœur comme « la SOLIDARITE, FRATERNITE et PARTAGE etc. Tant que nos valeurs seront «  : spéculation, prestige, pouvoir, honneur, mensonge ...... ». Nous ne changerons rien et pourtant des solutions existent. N’attendons rien des pouvoirs et institutions, prenons notre destin en mains, si la somme des jeux de hasard que nous dépensons (ou seulement 10%) allait pour construire ou acheter des logements pour être gratuits, oui gratuits et autogérés (pour responsabiliser l’homme à se gouverner). Parce que nous espérons qu’un jour se loger cela sera aussi facile et gratuit que de respirer l’air qui n’appartient à personne, utopique ? Non, question de vouloir. Ci-dessous un don qui peut changer l’humanité, parce qu’il faut que ça change. L’argent au service de l’humain. Che Guevara disait ceci «  : Je ne suis pas un libertador. Les libertadores n’existent pas. Ce sont les peuples qui se libèrent eux-mêmes » Nous disons ceci «  : Le devoir de chaque personne est d’être essentiellement humain, tellement humain que sa conscience et son cœur font un avec l’Univers et l’humanité. Être acteur du bien est une libération !!!! Que l’on crée en faisant des efforts conscients et volontaires, de cultiver dans la joie et le bien actif et l’intelligence du cœur, pour bâtir une société où l’Amour est le principe et la sagesse de toutes relations humaines. Pour info Tél : 0241 34 75 78 ou 0661 7216 92, lo.g.au.so@club-internet.fr, http://ventsteppes.free.fr

                                                                coupon---à---détacher------------------------ coupon---à---détacher ----------------------- BULLETIN DE SOUTIEN à adresser à lo.g.au.so 235 rue haute des banchais 49 100 Angers France DON de ------------€ par chèque ou CCP à l’ordre de lo.g.au.so * DON de ------------€ par carte bancaire (à partir de 15€) N° 16 chiffres________________________ date expiration 4 chiffres _________ notez les 3 derniers chiffres au verso de la carte _______ Nom Prénom Adresse Code postal Ville SIGNATURE obligatoire :

                                                                cettte idée nous a été inspirée par la commune libre de Paris de Peter Watkins (http://ventsteppes.free.fr/comxpo.htlm) , des droits de l’homme, de la Bible, du Coran et de la proclamation de Vie donnée à Arès (village de France) http://ventsteppes.free.fr/Proclavie.htlm 11/2006 Ne pas jeter au sol imprimerie spéciale


                                                                • Internaute (---.---.126.29) 7 janvier 2007 10:16

                                                                  Si votre principe est de tout partager égalitairement au niveau mondial alors c’est foutu. Les nations sont responsables de la création de leur propre richesse. Je ne vois pas au nom de quelle théorie fumeuse, les français devraient partager avec les maliens parceque ceux-ci (où d’autres) n’ont pas développé d’industrie chez eux.

                                                                  Est-ce que les français sont condamnés à travailler pour la planète entière pendant que d’autres bénéficieraient de leur travail sans rien faire et en restant au chaud ? Cela s’appelle l’esclavage et je ne pense pas que nous ayons cette mentalité, en tout cas je m’y refuse.

                                                                  D’accord pour une certaine solidarité nationale mais non pour le reste.


                                                                • (---.---.132.252) 5 janvier 2007 10:34

                                                                  Le pire, c’est que les enfants de Don quichotte seraient sponsorisés par Décathlon !!


                                                                  • alainb (---.---.52.53) 5 janvier 2007 17:21

                                                                    Tout à fait d’accord avec l’article. Je suis un particulier, j’ai fabriqué un pavillon entièrement seul pour le louer (Il manque deux millions de logement en France.) Juste un exemple d’une réflexion que j’ai entendue qui résume l’état d’esprit de la France, je cite « On devrait les taxer ces mecs là » Ce mec, c’était moi qui fabriquait mon pavillon j’ai investi 60 000 €UROS (donc 12000€ de TVA, donc d’impot) le loyer de 800€ sera taxé à environ 50% (donc 400€ pour l’état tous les mois). taxe foncière, CSG à 12% et impôt sur le revenu. J’ai investit dans un pavillon locatif parceque je me suis fixé un chalenge de le faire moi-même, sinon la location c’est pas rentable. J’en ai marre de passer pour un exploiteur alors que je rends service à communauté.


                                                                    • Internaute (---.---.126.29) 7 janvier 2007 10:08

                                                                      Article parfait, jusqu’à la conclusion. Pourquoi attendre encore 10 ans pour que le FN soit le premier parti de France et nous sorte du chaos alors qu’il ne tient qu’à nous qu’il le soit aux prochaines élections.

                                                                      Comme dit le proverbe « Ne remettons pas à demain ce que nous pouvons faire le jour-même ».


                                                                      • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 8 janvier 2007 11:11

                                                                        Exact. L’échéance de ce printemps 2007 est tout à fait décisive.


                                                                      • cdg (---.---.217.97) 7 janvier 2007 13:25

                                                                        Les don quichotte sont la preuve de l echec de chirac. Pourquoi des gens sont obliges de vivre dans la rue meme en travaillant ? Rien a voir avec un presidant de 95 a 2007 (qui avant etait a la mairie de paris ou son but etait de faire un maximum de bureau ca rapporte et ca permet de virrer les pauvres qui vitent mal))

                                                                        Et dire qu on va peut etre se prendre sarko pour 5 ans. On ne change pas une equipe qui perd !!


                                                                        • Jaï (---.---.213.71) 7 janvier 2007 18:08

                                                                          La crise du logement est un sujet très riche que l’on peut analyser sous divers angles, ainsi nous pouvont en tirer divers enseignements tous aussi révélateurs les uns que les autres.

                                                                          Voici un angle parmis qui en vaut d’autres mas résume en parti l’état de la société française.

                                                                          Nous manquons certe de logements sociaux, certains nous disent qu’il faut construire d’avantage, et d’autre nous disent que les cités de banlieues sont des guettos à problèmes, ainsi on nous parle de mixité sociale avec des cotas de logements sociaux qu’il faut absolument répartir sur tout le térritoire afin de casser les grands ensembles et faire en sorte que la société soit plus homogène, soit ...

                                                                          Cependant il me semble que depuis la création des grands ensemble dans les années 60 les populations n’ont fait que de transiter dans ces logements, en achettant un appartement ou une maison individuelle, ou bien en faisant construire, libérant les places à de nouveaux arrivants.

                                                                          Or nous constatons, que les populations aujourd’hui stagnent dans les logements sociaux, soit il n’ont pas les moyens d’achetter et dans la plus part des cas n’en on même pas envie, il y a certe des execptions mai comme dit l’expréssion elles confirment la règle.

                                                                          Pendant ce temps la population française vient d’augmenter de près de 10 millions d’individus au bas mot, puisque à 5 millions près on n’est pas capable de déterminer la population exacte du pays.

                                                                          De plus, dans ce cadre de figure la France officiellement aceuille de forme régulière 140 000 nouveaux immigrés (un reccord) tous prétendant au logement social. Pendant ce temp les anciens immigrès qui occupent le logement social, à 90% ne sont pas des prétendants à l’accès à la propriété, préférant payé un modeste loyer largement subventionné par la CAF et dans bien des cas vivant en surpopulation dans ces même logements.

                                                                          Il faut savoir que même si l’on a accusé les portugais d’envoyer de l’argent au pays et des faire construire là bas,nombreux sont ceux qui achètent ou font construire en France, ou qui tiennent tous simplement à quitter les citées dortoir, contruibuant ainsi à un certain turn-over comme la majorité des français l’on fait en leur temps.

                                                                          Ce n’est qu’un angle parmis d’autres, mais que cependant fait parti d’un tout assez complexe pour expliquer une situation que me parrait dors et déjà inextricable.


                                                                          • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 8 janvier 2007 15:14

                                                                            L’insupportable et très soviétoïde exercice de bile de Canal plusse. A propos de SDF, bien sûr. Visionnez ce petit clip qu’en a fait l’assoc concernée. Un régal. Orwel se retourne dans sa tombe. Lennon aussi.

                                                                            http://www.dailymotion.com/video/xxyk0_lart-de-la- desinformation-par-canal


                                                                            • eric (---.---.255.119) 9 janvier 2007 15:30

                                                                              J’ai beaucoup apprécié cet article qui reflète malheureusement une grande partie de la réalité quotidienne. Ne l’oublions pas lorsque la croissance fait 0% par trimestre on appelle cela une pause.(merci monsieur le ministre, quelle sagesse ! Je suis bien content de payer des impôts pour pouvoir payer votre salaire et entendre tant d’intelligence de la part de ceux qui gouvernent) Combien y a t-il de synonyme de ce mot pour caractériser les prochaines ? Heureusement le chômage recule bien sûr !! Finalement, tout va bien !! Quant on sait que la moitié du budget de l’état est utilisé pour payer les fonctionnaires, moi j’appelle ça un pays communiste. Franchement, quelle entreprise aurait envie de s’installer en France lorsqu’on la mettra au courant des charges à payer ? Et la recherche ? la quoi ? Ca existe ? Le problème c’est que quand la recherche d’un pays est morte, le pays n’attire pas les investisseurs donc les créateurs d’emplois. Des SDF avec un doctorat ça existe, figurez-vous. Disons plutôt des clochards, on appelle cela comme ça en français mais SDF c’est moins grave, ça reste une abbréviation. Un jour on va trouver une abbréviation pour chômeur ou raciste, ça cachera un peu plus les problèmes comme on aime le faire dans ce pays. On utilise aussi parfois des expressions bien comiques du genre ’faire une brocante’ au lieu de dire ’travail au noir’. L’hypocrisie et « je refuse de voir la réalité en face » gouvernent la France depuis longtemps, c’est tellement vrai. Quand après 8 ou 9 ans d’étude on propose aux chercheurs (ceux qui ont de la chance) un contrat en CDD de 3 ans à 1200 euros et donc sans possibilité d’avenir, de nombreux pays étrangers eux, proposent le triple avec logement et voiture. Pourquoi croyiez-vous que tant de gens se cassent ? La réalité en France est ainsi, il faut être aveugle et sourd pour prétendre le contraire. Un jour viendra où il n’y aura plus de budget pour payer les fonctionnaires, forcément y’a déjà plus assez d’entreprises pour payer des impots, les privilégiés de l’état devront peut-être ouvrir les yeux et se remettre en question. Bon courage à ceux qui restent, j’espère pour eux qu’ils sont fonctionnaires (pour l’instant)ils peuvent toujours s’accrocher à leur petit salaire. Heureusement l’année prochaine on votera pour les sauveurs !! du pays. De Funes ou Mary Poppins ? C’est papa ou maman ? Y a t-il encore des gens sérieux dans ce pays ? C’est pitoyable et ridicule mais Le Pen risque encore de faire un carton. Je finirais simplement par prononcer les mots tabous dans ce pays : ’ambition’, ’argent’, ’réussite’ ’travail’, ’courage’ et ’vérité’ parce que contrairement à ce que l’on croit, elle est toujours bonne à dire.


                                                                              • Glouglou (---.---.94.14) 9 janvier 2007 15:43

                                                                                Daniel martin n’est rien si ce n’est un quelconque « blogeur » qui se prend pour dieu le père comme beaucoup ...... Mais pour l’auteur de l’article, cité une référence boiteuse permet d’essayer de se donner du crédit ... Je ne sais même pas pourquoi je réponds ... si, pour soutenir ceux qui ont encore l’espoir d’apprendre aux gens à s’informer ... Bon courage, quand je vois le niveau des articles et des réponses, je me dis qu’il y a du boulot ...


                                                                                • Gastalk (---.---.134.165) 10 janvier 2007 16:07

                                                                                  Au risque de déplaire aux commentaires de cet article, les chiffres sur les dépôts de bilan, les problèmes d’embauches consécutifs aux charges, les fuites à l’étranger des jeunes diplomés, des capitaux, des sociétés (de plus en plus petites d’ailleurs)etc... Bref, tout ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Nous pouvons fermer les yeux sur tout ça.... la réalité c’est que nous devenons un pays pauvre. Pendant se temps le PS & l’UMP se battent à coup de P... médiatique, ils feraient mieux de travailler VITE ensemble car les extrêmes gauches et droites sont là.... Bientôt au pouvoir !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès