• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les femmes seraient-elles plus courageuses que les hommes ?

Les femmes seraient-elles plus courageuses que les hommes ?

Cet article pourrait commencer par une boutade. En effet Philippe Lucas, l’ancien entraîneur de Laure Manaudou, a dit à l’occasion d’une entrevue télévisée qu’il préférait s’occuper des filles (et quand on regarde Laure Manaudou on le comprend) car elles sont plus sérieuses et plus courageuses, parce que lorsqu’elles ont décidé quelque chose elles vont jusqu’au bout. Tout le monde connaît Salman Rushdie et ses Versets sataniques qui lui ont valu les douces inimitiés tenaces des Mollahs, à la souplesse de l’inox, gardiens des révolutions et de la rigueur coranique. Sa vie est rythmée par les fatwas. Il a su démontrer lui aussi un certain courage. Je n’ai sous la main aucune étude statistique, aucune échelle de Richter du courage alors ce petit pensum ne sera qu’empirique et se veut surtout de rendre un hommage appuyé à certaines femmes à partir d’un article du Monde qui nous parle de Irshad Manji, car si on se rappelle le premier on ignore souvent le nom des autres.

Loin de moi l’idée ni d’être exhaustif ni de remplacer l’article du Monde, vous y trouverez ici et ailleurs assez d’informations pour en connaître ce qu’il est nécessaire. Je veux juste faire un parallèle et parler un peu de ces femmes qui ont un courage hors norme. Il faut dire que dans notre monde où brandir une arme (généralement un homme, et souvent un barbu) paraît être le summum de la virilité et de la force, les femmes subissent de façon extraordinairement fréquente des privations de liberté, des vexations, des mutilations enfin des horreurs quotidiennes. De ce fait, il est plus difficile et plus courageux - car sa vie et son intégrité physique est en jeu - de s’en prendre aux oppresseurs protégés par les lois, les habitudes, la force physique et la lâcheté générale. On se souvient de l’image de ce jeune Chinois droit comme un I défiant un tank place Tian’anmen. Ces femmes sont ce Chinois. Voilà me direz-vous, vous prenez un homme pour parler de femmes. Non, je prends un symbole qui est l’un des plus forts jamais vus. Un symbole n’a pas de sexe, il est la liberté dressée devant l’oppression, une liberté courageuse et mortelle. Mais de ces femmes je vais vous en parler, et je ne vais faire que cela.

Je voudrais d’abord associer deux autres femmes à Irshad Manji : Ayaan Hirsi Ali et Taslima Nasreen. La première de ces deux compagnes de révolte et d’opposition est assez connue malgré tout pour avoir participé à un court métrage Submission qui a valu la mort de Théo Van Gogh assassiné en novembre 2004. Députée d’abord à gauche puis au centre au Pays-Bas, elle a pris violemment à parti le Coran en tant que tel. Elle aussi a subi les foudres de ces honorables religieux mortifères. Quant à Taslima Nasreen dont la tête a été mise à prix 500 000 roupies en 2007 en Inde, elle a été obligée de fuir aussi à cause de ses écrits, notamment un livre La Honte. Elle est née au Bangladesh où sa minorité hindoue subit l’oppression majoritaire, en l’occurrence islamique. Irshad Manji, elle se dit musulmane et s’attaque au Coran de façon différente de Ayaan Hirsi Ali qui, elle, l’attaque bille en tête le considérant comme à l’origine des maux et des oppressions religieuses islamiques. Irshad Manji qui a écrit : « j’éprouve un malaise absolu en pensant à toutes les fatwas proclamées par le brain-trust de notre religion, pas vous ? », mais qui ajoute : « Avec notre bruyant apitoiement sur nous-mêmes et nos silences ostentatoires, nous autres, musulmans, conspirons contre nous-mêmes, -...-. Nous sommes en crise et nous entraînons le monde entier avec nous. S’il y a jamais eu moment pour une réforme de l’islam, c’est aujourd’hui ! » a été poussée à écrire par ce même Salman Rushdie cité plus haut par cette phrase : « Un livre est plus important qu’une vie ». Par rapport à Ayaan Hirsi Ali, elle se positionne donc plus à l’intérieur pour faire bouger les choses. Cela bien sûr n’empêche aucune fatwa de franchir les airs et de passer par les ondes. De fait, elle s’est formée au Coran et a voulu devenir une érudite, ce qui ne l’a pas détournée des outils modernes en utilisant internet avec un site interactif. Elle pousse son courage jusqu’à publier des liens vers les caricatures de Mahomet. Féministe et lesbienne, c’est sûr que cela fait désordre chez les mollahs.

Bien évidemment ces trois femmes-là sont controversées. On met en doute leur argumentation, leur sincérité, leur histoire, leur compétence. Ce n’est pas l’objet ici d’aller chercher en profondeur toutes les vérités, mais de s’arrêter à celle-ci : une fatwa plane autour d’elles en permanence et un cimeterre de Damoclès est accroché un peu au-dessus de leur tête par un fil bien ténu. Cela suffit à les honorer.

Pour terminer je ne voudrais pas oublier Benazir Bhutto, Indira Gandhi et deux prix Nobel de la paix : Aung San Suu Kyi et Chrinie Ebadi.

S’il est vrai que mourir assassiné n’est pas une preuve ni d’héroïsme ni de bonté le destin de ces quelques femmes qui sont déjà tragiques pour les unes et menaçants pour les autres nous démontrent au moins que les femmes, ces femmes-là, sans aucune contestation possible, ont quelque courage.


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • morice morice 24 janvier 2008 11:05

    oui, elles nous supportent. Faut du courage. C’est ce que me dit ma femme tous les jours.


    • Mescalina Mescalina 24 janvier 2008 12:11

      Rien d’étonnant MORICE, qu’on lui décerne la Légion d’Honneur !!


    • Selmi Selmi 24 janvier 2008 21:09

      POURQUOI TU ES MARIE ? JE NE LE SAVAIS PAS !


    • Selmi Selmi 24 janvier 2008 21:19

      ET LA DAME DE FER ? SERAIT-ELLE FONDUE ?

      ET CARLA AURAIT- ELLE PONDUE ?

      SI C’EST UN FILLE LE FILS DE MON FILS FERA UN ARTICLE SUR ELLE PUISQUE

      ON PARLE DE FEMME..................


    • Selmi Selmi 24 janvier 2008 21:23

      ET QUI FAIT LE MENAGE ?

      ET QUI ALLAITE ? MORICE ?


    • oblomov 24 janvier 2008 12:39

      Il parait que Sarko a un trou de 4H dans son emploi du temps pendant la visite en Inde.

      Pour un rencard avec Carla ou pour donner le prix Simone de Beauvoir à Taslima Nasreen ?


      • iris 24 janvier 2008 12:47

        oui j’en suis persuadée- plus courageuses-moins laches -moins violentes-et moins de mauvaises pensées-

        les femmes sont encore pour beaucoup d’hommes leur esclave-leur bobonne-leur femme à tout faire-faut etre courageuse pour supporter tout ça-

        il ya en prison + d’hommes- les guerres sont faites par les hommes-et les lois aussi par une majorité d’hommes-

        vivement que les femmes révolutionne le pouvoir !!

         


        • pseudo pseudo 24 janvier 2008 19:17

          En tant que femme, je n’aime pas ce commentaire. Je le trouve sexiste et réducteur.

          J’attends de la société la reconnaissance de notre égalité, non celle de notre supériorité. D’autant que les qualités que vous accordez aux femmes sont surtout le reflet de leur éducation : une fille ne doit pas se battre, doit souffrir pour être belle... Comme le disait Simone de Beauvoir, "on ne nait pas femme, on le devient". 

          Quant à croire, qu’un monde dirigé par les femmes serait meilleur... Margaret Thatcher en est le meilleur contre-exemple.

          Enfin, à mon avis, rester avec un homme qui nous considère comme une bobonne, ce n’est pas faire preuve de courage ! Le quitter, c’est faire preuve de courage et de maturité.


        • COLRE COLRE 24 janvier 2008 22:22

          Margaret Thatcher n’est pas un contre-exemple : elle est le sempiternel alibi.


        • Ulysse 25 janvier 2008 21:34

          Alors ça, si ce n’est pas du sexisme contre les hommes, je ne sais pas ce que s’est.

          Vous méprisez donc Ghandi ? Luther King ? De Gaulle ? Briand ? Ce sont des lâches ?

          Connaissez-vous Irène de Byzance, l’Impératrice qui a fait crever les yeux de son propre fils au IX ème siècle pour avoir le pouvoir ? Connaissez-vous Golda Meyer, réputée pour son manque total de dialogue avec les palestiniens ? Connaissez-vous Catherine II De Russie qui a fait la guerre plus que tout autre Tsar russe ? Margareth Thatcher ? Théodora, femme de Justinien, qui a envoyer l’armée mater une révolte alors que son mari voulait abdiquer ?

          Dès que les femmes ont eu le pouvoir, elles ont fait pareil que les hommes ! De grandes et des mauvaises choses ! Car le problème est systémique et non sexuel ! Renseignez-vous ! Cultivez-vous plutôt que de répéter des lieux communs misandres !

          Tout ce que je lis ici m’effraie et je ne suis pas surpris. On victimise depuis longtemps les femmes et on a ce genre de dérives anti-hommes qui se répandent tranquillement.

          C’était tellement cool et sympathique pour les hommes d’aller se faire trucider et couper en morceaux par les états qui les envoyaient faire la guerre, c’est tellement bien de se crever à la mine au XIX siècle sans droit sociaux ( acquis par des hommes courageux !) pour nourir sa famille alors qu’en France mourrait un homme tous les quart d’heures dans les sidérurgie !

          Les hommes encore aujourd’hui pratiquent les métiers les plus dangereux pour la santé et pour leur vie... mais ils manquent de courage... A votre place, je méditerai dessus lorsque vous entendrez qu’un pompier de sexe masculin ( en majorité !) a perdu la vie pour sauver celles d’autres personnes !


        • pseudo pseudo 26 janvier 2008 17:25

          Non, ce n’était pas un alibi. J’aurais pu vous parler de Mme Ceaucescu. Et bien d’autres encore...

          Des femmes despotiques ou sanguinaires au pouvoir, il y en a eu. Malheureusement.

          Je suis une femme. Je sais que tous les hommes ne sont pas tous rationnels, intelligents, conciliants... Les femmes non plus, ne sont pas toutes douces et tendres.

          Un seul espoir... Nous sommes en train de détruire la planète. La Terre se portera certainement mieux sans l’Homme (avec un grand H).


        • iris 30 janvier 2008 12:30

          les femmes dont vous parlez ne sont pas la majorité !!thatcher-me boutroux ou des empoisonneuses rarrissimes

          les prisons ne sont t elles pas + remplies d’hommes que de femmes ??

          Les pédophiles, les proxénètes, les traficants de droguEs sont en majorié des hommes

           


        • Grasyop 24 janvier 2008 14:50

          Les femmes que vous citez sont assurément des modèles de courage. Mais pourquoi les opposer aux hommes ? Il y a autant de courageux et de pleutres des deux sexes, non ?


          • Imhotep Imhotep 24 janvier 2008 15:52

             Relisez le titre et le contenu de l’article. Le titre est une interrogation et non une affirmation. En plus de parler de femmes courageuses n’exclue nullement qu’il y ait des homes courageux. Cet article est circonstanciel (la publication d’un article du monde) et ni exhaustif ni absolu. En revanche la mémoire collective retient plus facilement le nom de Salman Rushdie que celui de trois femmes citées qui ont comme lui des fatwas à leurs trousses.


          • maggie maggie 24 janvier 2008 15:18

            Le courage de ces femmes est bien sûr exemplaire, mais au-delà de tout cela, n’y-at-il pas une éloge de l’"esprit de sacrifice" qu’on attend des femmes ?

            Même si je ne pense pas que ce soit le but de cet article, cela me rappelle un peu ces chaînes de mails où on énumère tout ce que font les femmes et où on célèbre leur abnégation. Dans certaines régions du monde, les femmes ne choississent pas de souffrir et de se battre pour que leurs petits aient de quoi vivre, elles y sont contraintes et elles s’en passeraient bien.

            En tant que femme, je peux vous dire que bien des aspects de la vie nous forçent à avaler notre douleur ou notre rage. Mais moi aussi j’aimerai bien de temps en temps pouvoir pleurnicher quand je me cogne le pied ou feindre d’être à l’agonie quand je suis grippée.


            • Imhotep Imhotep 24 janvier 2008 15:54

               Il me semble que ce n’est pas tant le mot sacrifice qui n’ayant pas été cité qui le prouverait que le contenu de cet article qui ne fait en aucun cas un éloge détourné du sacrifice pour cantonner les femmes dans un rôle de sacrifices permanents et universels. Evitez de voir le mal là où il n’y a qu’un éloge simple.


            • morice morice 24 janvier 2008 15:25

              Pour Bhutto, Imhotep, je ne partage pas du tout votre opinion : ce n’est pas du tout une héroïne et encore moins un modèle à suivre !!! elle a trop fricoté avec le détournement d’argent et a été à l’origine de l’ouverture gouvernementale vers les islamistes radicaux. Pas du tout la bonne pioche, là. Signé : Colombo, celui qui en réfère toujours à sa femme en cas de problème.


              • Imhotep Imhotep 24 janvier 2008 15:57

                 Peut-être avez-vous mal lu, courage ne veut pas forcément dire être une héroïne au sens grec du terme ni de BD. Elle ne représente pas le bien, mais elle a pris des risques et elle en est morte. Certyes elle n’a jamais été lavé des accusations de corruptions et sa famille n’est pas exemple de trafics, mais ce n’était pas l’objet de cet article. Donc d’une part Bhutto n’est citée non dans le corps de l’article mais en fin, et non comme exemple dans cet article mais d’autre part comme femme qui a été assassinée en tant que symbole et qu’elle a eu le courage de s’exposer. Ce qui est, ma foi, fort différent.


              • Marsupilami Marsupilami 24 janvier 2008 18:22

                @ Imhotep

                Excellent billet. Il est évident que les femmes sont - de plus en plus - plus courageuses que les hommes. De ce courage dont elles font preuve, elles ont toutes à gagner, et les hommes tout à perdre. Aux mecs - dont je suis - de concéder leur défaite : score zéro à zéro, égalité parfaite. Quant à ces super-nanas qui combattent courageusement le macho-totalitarisme islamique de l’intérieur, chapeau bas.


                • Sébastien Sébastien 24 janvier 2008 18:33

                  Bel exemple de discrimination positive  J’approuve !


                  • adeline 24 janvier 2008 19:20

                    Je vois le débat les femmes sont absentes de la plupart des grands criminels , toujours des hommes

                    à méditer (à part le femme de dutroux madame marchal....)


                    • Pauldac 24 janvier 2008 20:24

                      Prétendre qu’un sexe est meilleur que l’autre ne tombe-t-il pas sous le coup du propos sexiste ?


                    • ka 27 janvier 2008 19:19

                      @ Ben

                      "Je ne dis pas par là que les mères sont mauvaises mais que l’un sans l’autre ça ne marche pas. Chaque sexe a ses perversions. Et une des perversions féminines c’est de croire à la maternité de manière absolu avec pour conséquence de nier l’altérité, l’autonomie des enfants."

                      Pour respecter la parité, Ben vous êtes obligé de citer un exemple de perversion masculine !

                      "Elles se comportent comme si les enfants c’étaient encore elles, leurs prolongements. Ce qui évidemment n’est pas bon."

                      Vous voulez dire qu’il n’y a que les mères pour vivre à travers la vie de leur enfant, le phénomène n’existe pas chez certains pères ?

                      "Et après elles s’étonnent que les hommes (et bien des femmes aussi d’ailleurs) aient peur des femmes."

                      C’est bien connu les femmes sont d’horribles monstres.


                    • ka 28 janvier 2008 00:32

                      @ Ben

                      "Pas bien compris votre commentaire"

                      Vous parliez des enfants comme prolongement de la mère. Pensez-vous qu’elle désire exister à travers la vie de ses enfants pour vivre autrement des choses qu’elle aurait mal vécues ou ratées ? Si c’est cela, ça arrive aussi à certains pères et ça peut exister même si tout s’est à priori bien passé (du côté professionnel surtout), pour les deux parents. D’un côté la mère et/ou le père, veut/veulent réparer quelque chose de cassé dans sa/leur jeunesse, de l’autre côté la mère et/ou le père veut/veulent répéter et donc perpétuer ce qui selon elle/lui/eux a bien fonctionné. Ca existe chez beaucoup de parents mais chez certains c’est obsessionnel au point d’étouffer l’enfant et de l’empêcher de vivre sa propre vie avec ses propres erreurs. 

                      On comprend en vous lisant que les relations avec votre mère ont du être difficiles et perturbantes pour vous et ça peut expliquer vos réactions (exagérées parfois). Est-ce que cela vous empêche d’avoir des relations normales avec les femmes en général (je veux dire non conflictuelles) ? Et seriez-vous prêt à laisser la possibilité à une femme d’avoir un enfant de vous sans forcément voir dans cette femme l’image de votre mère et dans l’enfant votre propre image d’enfant ? Si ce n’est pas trop indiscret de ma part. 

                      Les relations parents/enfants ne sont pas toujours évidentes et pour les parents et pour les enfants, pour certains c’est encore moins évident que pour les autres et ça peut créer des blocages, j’espère que ça n’en a pas créé ou que ça n’en créera pas dans votre cas. En tout cas merci pour votre témoignage.


                    • non666 non666 24 janvier 2008 19:51

                      Tiens distingons nous pour changer.

                      Les comportements typiquements masculins, sont culpabilisés , depuis la seconde guerre mondiale.

                      Qualifié de macho, de belliciste, la société actuelle valorise le feminin, aussi bien dans la société civile que dans la sexualité.

                      Ma mode est au feminisé, aux males epilés de l’anus , aux eunuques feministes.

                      Du coup, c’est vrai que les femmes font plus couilloux.

                       

                      Oua haro sur le facho crient les bruleuses de soutiens gorge, symbole de l’antique esclavage !

                      Faites gaffes quand meme.

                      D’autres males arrivent et ils ne sont pas castrés.

                       


                      • Imhotep Imhotep 24 janvier 2008 20:02

                         Euh ... et alors ?


                      • armand armand 24 janvier 2008 21:42

                        non666 :

                        Plutôt d’accord avec votre diagnostic, même si c’est un peu rude. J’en vois une autre illustration, dans les médias, en particulier les fictions télévisées. On rencontre souvent un personnage de jeune femme indépendante, battante, mais qui pratique avec les hommes comme le pire des goujats l’aurait fait avec les femmes voici quelque temps encore : on en vire un, on se console avec son frère, son meilleur ami parfois, on se barre avec son (ses) enfant (s), le tout parce qu’on veut de l’authenticité (! !). Ce type de comportement aurait été porté autrefois sur le compte de la faiblesse féminine (’souvent femme varie...etc.’) et de sa nature capricieuse, maintenant il est brandi comme la manifestation de sa liberté à disposer d’elle-même.

                        Ce qui est choquant c’est qu’en contrepartie cette même atitude prédatrice est désormais refusée aux hommes, qui doivent accepter, comprendre, acquiéscer - chez qui tout mouvement belliqueux en réponse à des affronts qui mettent en jeu leur intimité ou leur honneur est traqué comme une tare ridicule voire criminelle.

                        J’en vois la parfaite illustration dans les déboires présidentiels : accepter sans réagir que sa femme se pavane aux côtés d’un amant, choisir comme compagne une véritable sérial-briseuse-de-ménages.


                      • armand armand 24 janvier 2008 21:46

                        J’allais ajouter, non666, différents écrivains et philosophes ont fait le même diagnostic - réagissant parfois avec exagération comme Yukio Mishima. Celui-ci estimait que la civilisation japonaise, après avoir été, pendant des siècles, vouée aux vertus martiales, était désormais féminisée à l’extrême. Il se voyait lui-même comme le microcosme de cette dérive. C’est pourquoi il s’est efforcé de se forger, jusqu’à l’excès, un corps et un mental de samouraï, aboutissant à son célèbre seppuku en 1970.


                      • Imhotep Imhotep 24 janvier 2008 21:53

                         Il semble que le titre serve de défouloir pour des commentaires que l’article n’appellent pas. Il était une interrogation, peut-être un peu racoleur mais ne mettait en aucun cas la notion de supériorité en jeu de façon affirmative et définitive. Ce ,n’était que le prétexte de parler de plusieurs femmes qui ont un courage certain. Comme on pourrait parler d’hommes courageux mais moins connus car plus discrets ou plus lointains. Par ailleurs les enfants et les minorités subissent des oppressions, je crois qu’en matière globale les femmes subissent plus que les hommes. Par exemple l’excision n’est pas transposable chez l’homme.


                      • armand armand 24 janvier 2008 22:09

                        Touts mes excuses, Imhotep, j’étais effectivement ’Hors-Sujet’ mais je n’ai pas pu résister à répondre à ou à compléter certains commentaires.

                        Ce qui me gène chez certaines de ces femmes, certes courageuses, c’est que leur réaction contre l’oppression de la femme dans les pays musulmans et l’obscurantisme wahhabi professé par pratiquement toutes les instances musulmanes expatriées prenne la forme d’un rejet quasi caricatural de l’Islam lui-même.

                        J’ai plus confiance dans un réformisme patient, s’appuyant sur les textes.

                        Pour Benazir Bhutto - une femme courageuse on s’en doute - sa mort n’en fait pas une sainte. Une ’personne’ poliique avec ses convictions, ses arrangements, ses faiblesses, comme bien d’autres. Et si une mort exemplaire et courageuse suffisait à effacer toutes les scories d’une vie, alors Saddam Hussein serait au panthéon des braves !


                      • Imhotep Imhotep 24 janvier 2008 22:19

                         Pour Bhutto j’ai déjà répondu plus haut, ce n’est qu’une citation. De plus dans le texte de ces trois femmes voici ce que je dis de la principale :

                         

                        Irshad Manji, elle se dit musulmane et s’attaque au Coran de façon différente

                         

                        et plus loin elle dit elle-même

                         

                        « Avec notre bruyant apitoiement sur nous-mêmes et nos silences ostentatoires, nous autres, musulmans, conspirons contre nous-mêmes, -...-. Nous sommes en crise et nous entraînons le monde entier avec nous. S’il y a jamais eu moment pour une réforme de l’islam, c’est aujourd’hui ! »

                         

                        ce à quoi j’ai ajouté :

                         

                         Par rapport à Ayaan Hirsi Ali, elle se positionne donc plus à l’intérieur pour faire bouger les choses. 

                         

                        Bien que pour ma part je crois que le texte en lui-même proclamé invariant ne peut être réformé.


                      • armand armand 24 janvier 2008 22:41

                        Bien sûr, je ne visais par Irshad Manji - mais plutôt Hirsi ou Nasreen. Bien que je défende leur droit de s’exprimer sans risque de violence.


                      • non666 non666 25 janvier 2008 11:17

                        Merci a Armand qui semble avoir compris ce que je disais.

                        Nous sommes un certains nombre a comtempler la chute de l’Empire romain dans lequel nous vivons.

                        Imotep veut lancer un sujet polemique qui fait l’apologie des femmes courageuses, affirmant qu’elle le sont plus que les hommes sans laisser "ceux qui voient" lui expliquer le pourquoi du comment.

                        Bon il est politiquement correct de lui laisser defendre la vision du moment.

                        Vive les femmes !

                         


                      • Imhotep Imhotep 26 janvier 2008 18:15

                         C’est un mauvais procès qui vous permet d’exprimer vos opinions. Le titre était interrogatif et comme je l’ai écrit déjà et que je le répète c’est un article circonstanciel en rapport d’un article du monde. Il n’y a aucune apologie générale de la femme, aucun abaissement absolu de l’homme. Vos raisonnements sont identiques en fait à ce que vous critiquez. Dans le préambule il est clairement exprimé que je n’avais ni d’échelle de Richter pour mesurer le courage ni d’étude statistique. par ailleurs j’ai parlé de Salman Rushdie qui se trouve dans la même situation. Votre procès est un procès d’intention assez foireux. Je me contrefiche d’être dans le vent de l’opinion générale et ou d’être politiquement correct. C’est plutôt un éloge au courtage, à la prise de risque et à la défense de la liberté contre une oppression. Il se trouve qu’il s’agit de femme et il se trouve que statistiquement beaucoup plus de personnes pourront vous parler de Rushdie que de Nasreen, et pourtant les risques subis sont les mêmes. Cela dit, Vive le Diable et les versets sataniques.


                      • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 20:11

                        Je n’ai rien de personnel contre cette femme. Mon intégrité intellectuelle (je le sais, certains me contesteront d’en avoir une) m’invite à vous dire (après avoir visité son site) que cette personne est totalement à côté de la plaque, et qu’elle n’est qu’une courtisane de plus des philanthropiques canaux islamophobes.

                        Je ne vois que des mensonges, que des détournements de sens, que de viles instrumentalisations d’un public en mal d’exotisme et d’informations alternative à ses propres préjugés. Mais je vois avant tout : malhonnêteté intellectuelle, hypocrisie et pure pure cupidité.

                        Irshad Manji n’est qu’une sorte de Mohammed Sifaoui en version femme asiatique.

                        Ceux qui croiraient comprendre l’Islam en la lisant sont libres de l’autosatisfaction naïve qu’il en éprouveront.

                        Allez, moi je suis islamophobe. La preuve ?! Bah, c’est moi qui vous le dit.


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 20:22

                          J’aime Soeur Emmanuelle de tout mon coeur. Yallaaaaah.

                          Pour moi elle est l’illustration parfaite de la noble femme chrétienne.

                          A moi ma Soeur Emmanuelle et mon Abbés Pierre, et à vous vos Irshad Manji et Mohammed Sifaoui.

                          Chacun cherchant la quintessence de l’autre dans un référent qui sied à son coeur et à son esprit, selon que ses référents soient larges ou bien étroits.

                          Salam.


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 20:37

                          Je ne troquerais jamais ma Soeur Emmanuelle à moi contre votre Irshad Manji à vous, et ce même contre tout l’or du monde.

                          L’une de mes meilleures amies est une chrétienne américaine très très dévote. Je l’ai souvent considérée comme ma grande soeur quoiqu’elle soit légèrement plus âgée que ma propre mère. C’est vous dire la considération hautement fraternelle que j’ai pour elle.

                          Je vous laisse à vos ignorances, à vos a prioiri, et à vos autosatisfactions quand vous lisez des auteurs qui se jouent de ces deux-ci.

                          Salutations les meilleures. Salam.


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 21:09

                          Vous chercheriez une exotique récréation ?!

                          En voilà une qui ne manquera pas de susciter en vous des appréciations mitigées : Va te Faire Voiler.

                          Titre assez bousculant. N’est ce pas ! Il s’agit d’un blog tenu par une jeune étudiante voilée, qui a un caractère que vous allez découvrir de vous-mêmes).

                          Vous en deviendrez fans malgré vous (je vous l’assure), et ce pour des raisons toutes dichotomiques.

                          Pour mieux discerner son auteur je vous conseillerai de l’explorer dans un sens ascendant (depuis les anciens articles).


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 21:12

                          Pour alimenter encore vos curiosités : Flux vidéo on line de la télé Al Manar (flux asx).


                        • del Toro Kabyle d’Espagne 24 janvier 2008 21:22

                          Fan du Hezbollah en plus ...

                          Ça rassure un max sur votre univers intellectuel.


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 21:53

                          Kabyle d’Espagne,

                          Fan bien sûr. Les chrétiens libanais (nationalistes) le sont aussi.

                          Le Hizbollah n’est pas si mauvais que voudraient le présenter les médias occidentaux.

                          Les reporters de la Chaîne Al Manar circulent librement en Palestine Occupée (que ce soit à Gaza, en Cisjordanie, ou dans le restant du territoire palestinien sous dominence sioniste), cela contraste contradictoirement avec l’interdiction de ladite chaîne sur une partie du territoire européen et avec la grande crédibilité accordée par les sionistes installés en Palestine à cette même chaîne (j’exclus bien sûr les deux feuilletons incriminés qui poussèrent à son interdiction de diffusion sur le sol français).

                          Le Site d’Al Manar (d’expression francophone).


                        • armand armand 24 janvier 2008 21:58

                          Indécrottable, mon cher Paradsial. Et si tu laissais tomber la novlangue et appelait un chat un chat et Israel Israel (et non pas ’Palestine occupée’ ou ’Sous domination sioniste’) ; C’est aussi absurde que d’appeler le Pakistan ’Inde occupée sous domination de la Muslim League’ !


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 22:02

                          Kabyle d’Espagne,

                          Comme vous évoquiez la résistance libanaise, voilà un article Ogres : Les soldats israéliens vendent des armes au Hamas et au Hezbollah.


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 22:14

                          Le tout aussi indécrotable Armand,

                          Ré-importez le sionisme et ses maux, et il disparaitra alors de mon langage.

                          Les palestiniens ne sont pas condamnés à rester les éternelles victimes de la Shoah (oui, eux aussi en sont des victimes, collatérales !!!, une telle condamnation est plus que collatérale), ni les éternelles victimes du sionisme.

                          La résistance à l’occupation est un droit inaliénable. Ce n’est pas parce qu’une personne est née palestinienne qu’elle devrait s’en passer.

                          Le Pakistan n’est pas un pays qui naquit d’une occupation, mais n’est une entité cécessionniste qui se détacha de la Grande Inde.

                          ps : je suis contre toutes les formes de cécessionnisme.


                        • armand armand 24 janvier 2008 22:38

                          Erreur, Paradisial - l’impulsion donnée au Pakistan fut la migration des mohadjirs de l’Inde du Nord vers un ’foyer national’ - qui aurait pu se situer aussi dans l’état de Hyderabad dans le sud. On ne se mettra jamais d’accord : pour moi les Juifs sont autant chez eux que les Palestiniens, et le sionisme n’est que l’expression de l’aspiration nationale des Juifs - suscité, il est vrai, par l’oppression en Europe. Mais en Inde le mouvement musulman réagissait aussi contre ce qu’il estimait, à tort ou à raison, comme une menace hindoue.

                          En tout cas, ce n’est pas ici qu’il convient d’en débattre. On en aura l’occasion une autre fois.


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 23:14

                          Armand,

                          Le sionisme est essentiellement athéïste comme ses fondateurs initiaux ; cela n’empêcha pas ceux-ci d’assaisonner une telle doctrine avec un brin religieux. Les juifs (ultra)orthodoxes (contrairement à ce que croient certains) sont essentiellement antisionistes, et sont les premiers à dénoncer le caractère irreligieux et blasphématoire du sionisme (je n’aurais même pas à parler des Netouré Karta). La shoah renforça le démagogiquement et démocraphiquement le sionisme, en ayant été sa première truelle, et en restant son premier leïtmotiv.

                          Le sionisme n’est pas l’expression de l’aspiration nationale des Juifs, mais l’expression de l’aspiration nationaliste d’athées racialistes, ethnocentristres et géocentristes qui se croient nonobstant leur identité européenne comme des sémites descedant de 12 tribus orientales (qui s’installèrent d’ailleurs dans une Palestine qui n’était pas leur // voir Bible - L’Exode), alors que la majorité des juifs d’Occident est d’origine Khazare (on ne sait pas par quelle magie généalogique sont-ils devenus sémites/orientaux).

                          L’aspiration nationale des juifs nul musulman ne saurait la leur contester si elle ne serait pas ethnocentriste, géocentriste et racialiste. Un juif sépharade est chez lui partout où il se trouve, que ce soit en Palestine, ou ailleurs. Un ashkénaze serait lui aussi le bienvenue de rejoindre par pure dévotion la Palestine ; Saladin et Soleimane le Magnifique donnèrent la plus illustre preuve de ce sens d’hospitalité et de tolérence.

                          L’antisionisme musulman et/ou arabe n’est pas l’expression d’une quelconque forme primaire de judaïophobie mais l’expression du rejet d’un acte occupation. Point barre.

                          Quant à votre allusion au sud musulman de l’Inde, disons que ledit bras manquait d’être assez étendu pour constitué un prolongement du "bébé pakistanais". (Mohajir = immigré) Un exode ne puit être que l’expression qu’une transvasion artificiellement provoquée.

                          - - - - - - -

                          PS : Pour revenir à la notion d’éducation : vous devriez certainement connaître que les bancs des universités iraniennes regorgent plus de filles que de garçons (60% # 40%), et que les iraniens sont des gens hautement cultivés (malgré certains aspects surrannés que la télé occidentale nous jette à la truffe de temps en temps, et quelques archaïsmes dont on ne saurait dédouaner une étroite frange parmi eux).


                        • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 23:16

                          Armand,

                          Voilà un livre qui pourrait éventuellement énormément vous intéresser : Au Nom de la Torah - Histoire d l’Opposition Juive à la Torah, par Yacov Rabkin.


                        • del Toro Kabyle d’Espagne 25 janvier 2008 00:20

                          @ ledit dudit pro rata bismilah en sus (c’est-à-dire Paradisial)

                          Votre inconscient d’islamiste intolérant a parlé : visez un peu le gros lapsus que vous avez commis dans le titre d’un ouvrage ... que vous n’avez sans doute jamais lu (serait-ce la première fois ?)

                          Quant au site des Jews Against Zionism, on connait, merci.


                        • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 01:28

                          Le sus du sus, Kabyle d’Espagne,

                          Il ne s’agit absolument pas d’un lapsus, mais d’une erreur de transcription : j’avais écris en premier la seconde moitié du titre, et m’étais rappellé chemin faisant que j’en avais omis l’élément premier, aussi, mon inconscient eut reprit le terme Torah dans un endroit qui ne lui était pas approprié.

                          L’Histoire de l’Opposition Juive à la Torah fut celle qui motiva la renaissance cyclique de tous les prophètes israilites (qui ne cessèrent d’appeller au retour vers le message original de Moïse, que le Salut de Dieu soit sur lui). Jésus aussi joua ce rôle ; je pense que vous avez déjà lu cela dans la Bible.

                          Quant à vos approximations relatives à ma personne, me qualifiant d’islamiste, je les trouve vraiment vraiment très très drôles : elles dénoncent tout simplement votre manque de lucidité ; lucidité surdimensionnée (zélée et louche) sur laquelle vous voulez tant jouer pour vous vous démarquer de ceux que vous vous forcez tant à pointer du doigt.

                          La sympathie que vous me partagez je la trouve personnellement très admirable.

                          Ce n’est pas que je sois maso, mais c’est juste que cela me rassure quant à l’autosatisfaction subjectiviste et astigmate qui semble ne pas vous avoir épargné dans le lot occidental.

                          Erratum : (pour les autres) comprendre Au Nom de la Torah - Histoire de l’Opposition Juive au Sionisme.


                        • del Toro Kabyle d’Espagne 25 janvier 2008 01:35

                          Au ghulaam de Nasrallah (Paradisial)

                          "Maintenant que tu as pété (en public) dis au moins al-hamdullah" (Hadith Sahiih)


                        • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 01:56

                          Kabyle qui dévala la montagne sur sa tête,

                          MCM l’anthropomorphiste t’aurait-il reléguer son virus scatologique !!!

                          T’es de plus en plus fin.


                        • del Toro Kabyle d’Espagne 25 janvier 2008 02:03

                          Je reconnais ton sourire niais quand tu as mal

                          Dis merci au moins à Imhotep : il t’a appris des choses, donné des références, il t’a fait connaître des personnes dont tes fréquentations salafistes ne te laissaient qu’imaginer le portrait généralisé (faut juste trouver la personne du moment pour lui accoler les insultes national-islamistes styles pro-occidental, traître, etc.)

                          Petit, il te reste beaucoup à lire (depuis que je sais que tu es fan de Nasrallah, je ne peux plus te vouvoyer).


                        • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 02:03

                          Hadith aussi sahih que le kabyle de Gitanie.


                        • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 02:10

                          Gitan de Kabylie,

                          Je n’ai jamais fréquenté ni d’islamistes, ni de salafis, ni de wahhabistes.

                          Je t’ai tutoyé juste avant, quand je me suis rendu que tu étais définitivement con.

                          Hassan Nasrallah vaut mieux que tous les dirigeants arabes. Tous les arabes l’admirent, quelles que soient leurs confessions. Il est une fierté arabe supranationale.


                        • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 02:26

                          Gitan de Kabylie,

                          Non, je te le jure, je te trouve assez drôle.

                          Quant à ce ton dans lequel je m’adresse à toi présentement il m’est tout à fait excécrable et ne fait nullement partie de mon naturel. Ta bassaisse m’y a exceptionnellement contraint, mais c’est pas grave, nous en guérirons tous deux.

                          Allez bonne nuit le gitan.

                          Entre Hassan Nasrallah et les dirigeants arabes harkis il y a la même analogie qui faisait distinguer de Gaulle et ces Guignoles de chez Vichy.

                          L’admiration pour Hassan Nasrallah est rationnellement inéluctable, sauf chez ceux pourvu d’un esprit harki.


                        • Djanel 25 janvier 2008 02:36

                           

                          Paradisocial

                           

                          Ohé les mystiques de la parole d’à la soupe, dés qu’on parle des femmes, les voilà qui rappliquent comme s’il étaient les seuls compétents. C’est exact des cons et pétant à la fois


                        • del Toro Kabyle d’Espagne 24 janvier 2008 20:44

                          Merci Imhotep pour ce texte.

                          Le titre me semble cependant un peu trompeur (il m’a fait songer à des études de compagnies d’assurance du style, les femmes sont plus prudentes au volant, alors que le sujet est plus important car tout bonnement politique).

                           Vous auriez pu aussi évoquer l’imamat des femmes (Amina Wadud) qu’évoque Abdelwahab Meddeb dans ses entretiens et chroniques, l’islam gardant avec le judaïsme et le catholicisme une exclusion de principe de la femme dans la sphère de l’exercice du Sacré.

                           La question sexuelle fait d’ailleurs partie des drames du Maghreb (l’affaire du faux mariage gay qui a mobilisé les courants islamistes les plus réducteurs du Maroc).

                           Le seul problème est que ces personnes risquent leur vie. Mais il y aura toujours des islamistes pour préférer un Sifaoui mort plutôt que vivant et parlant haut et fort ...


                          • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 21:42

                            Allez faire un tour au Maroc, vous allez vous vous rendre compte combien les femmes sont actives davantage (que les hommes) dans la sphère sacrée telle que vous la nommez.

                            Elles sont plus nombreuses que les hommes à apprendre le Coran (en totalité), ainsi que ses arts de psalmodie et d’exégèse, sans oublier leur assiduité et sur-représentation numérique dans les différentes chaires de sciences religieuses ouvertes dans les divers Instituts du Coran se trouvant dans chaque ville (où se cotoient des femmes issues de toutes les classes sociales et de tous les niveaux intellectuels). Elles sont plus présentes que les hommes dans le champs associatif et ce même (et davantage encore) dans les associations caritatives d’essence religieuse. Elles sont plus nombreuses que les hommes à donner des cours d’alphabétisme ou religieux dans les mosquées (pour femmes et enfants).

                            L’imamat de la femme n’est pas proscrit en Islam, sauf lorsqu’il s’agit de diriger une prière mixte. Par contre, en dehors de la prière, il n’y a pas autre prééminence particulière à la sphère religieuse, du tout, du tout. Nombreuses sont les femmes qui enseignent les différentes sciences inhérentes à la religion devant un public ne souffrant quelconque distinction identitaire. Aïcha, l’épouse du Prophète, était une femme politique, elle était juge, et était enseignante et consultante juridique et religieuse (j’ai une réponse toute prête pour les cons-ignorants qui seraient tentés de m’apostropher sur l’âge de mariage d’Aïcha ; qu’ils ne s’avisent pas alors, sinon .....).

                            Blague à part, ledit "mariage" y étiez-vous présent ? Ohhh "ledit". Là où cela s’était passé semble n’être qu’une assez petite ville (où tout le monde se connait). Merci d’avoir rapporté ladite annecdote, cela ne manquera pas d’amuser la galerie.

                            Islamophobes primaires ou non déclarés, réduisez l’Islam à l’oeuf, car cela vous sera difficile de le réduire autrement, c’est simple : rendez les pays "musulmans" androgynes comme vous souhaiteriez vous-mêmes sûrement et vivement le devenir (n’est-ce pas ?!!).


                          • armand armand 24 janvier 2008 21:55

                            Bonsoir, Paradisial,

                            Au fait, je ne me souviens plus si nous nous sommes salués depuis le nouvel an (chrétien !)...

                            Sur le sujet de l’éducation et des aptitudes des femmes en Islam, connaissez-vous le Bihishti Zewar de Maulana Asraf’Ali Thanawi. Il existe une traduction et un commentaire anglais du texte Urdu de Barbara Daly Metcalf. Intéressant car il a été écrit dans le contexte de la société indienne musulmane, où l’éducation des femmes, généralement assurée à la maison, avait périclité depuis la révolte de 1857. On y affirme notamment l’égalité absolue des intelligences masculine et féminine, très en avance sur ce qu’on écrivait à la même péiode en Europe victorienne. Mais tout en maintenant la rigoureuse séparation des sexes par l’institution du purdah.


                          • Paradisial Paradisial 24 janvier 2008 22:35

                            Salut Armand, Salam,

                            Il n’est jamais trop tard pour se ratrapper. Meilleurs voeux. Santé, prospérité, bonheur, et plein de consécration pour toutes tes ambitions et entreprises.

                            En fait mon cher, non je ne connais pas le Bihishti Zewar de Maulana Asraf’Ali Thanawi. Je n’ai pas une culture urdu tel vous-même, et je m’en sens un peu diminué, d’autant que je ne connais pas une traduction arabe de ladite oeuvre (la littérature arabe classique, celles des temps d’antan, incluant aussi les traductions des autres cultures musulmanes, une fois cumulée constitue une assez large mer, on aura beau la sillonner on ne pourrait en avoir qu’une connaissance assez infinitésimale), et mes champs d’intérêts ne sont pas assi religieux ou litérraires tel qu’il pourrait transparaître via mes interventions sur Agoravox.

                            L’éducation de la femme a certes périclitée. A propos, elle n’était pas cantonnée qu’à la maison. Les femmes d’antan avait un raffinement intellectuel et culturel qui transparrait assez peu dans l’histoire desdites civilisations. Ravi de réaliser que votre découverte personnelle contraste avec un tel a prioiri si répandu en Occident.

                            L’une des premières grandes Mosqués-Universités de l’Histoire Musulmane avait été créée par une femme, au nom de Fatima Al Fihirya. Ce fut elle la fondatrice du "Jaami’ Al Qeeraouane" (La Mosquée de Quérouan, à Fès) (Etablissement d’enseignement très pluridisciplinaire dans sa première forme, et dont la fondation fut largement antérieure à celle de la Sorbonne).

                            La purdah fait tort autan à l’intelligence féminine qu’à celle des hommes.


                          • Selmi Selmi 24 janvier 2008 23:26

                            A VOUS LES FEMMES:ET CELLE QUI EST PARTIE SUR LA LUNE ET QUI N A PLUS DONNEE SIGNE DE VIE ? JE CROIS QUE C’EST BIKINI 13.....

                            RETOURNEMENT DE SITUATION .ET DIRE QU’ IL FUT UN TEMPS Où ON LES ENTERRAIT

                            A LEUR NAISSANCE/ELLES ETAIENT FEMMES............


                            • del Toro Kabyle d’Espagne 25 janvier 2008 00:45

                              Il ne manque plus que Fouad pour nous dire que les courageuses intellectuelles et citoyennes universalistes citées par Imhotep sont ... des valets de l’Occident.

                              (le fil étant déjà intoxiqué par Paradisial ...)


                              • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 00:55

                                kabyle des ghettos francais,

                                je tombe à pic !

                                apprends à distinguer les choses.

                                 

                                 qt aux "féministes" arabes(beurettes écervelées y compris) qui sévissent sur les plateaux occidentaux , que veux tu qu’elles soient d’autres que des femmes triplement soumises ?


                              • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 01:10

                                 

                                 

                                 auteur,

                                 

                                 les Occidentaux sont intraitables qd ils discourent sur la misère des autres et voici un perle de la part de notre auteur :

                                 "De fait, elle s’est formée au Coran et a voulu devenir une érudite, ce qui ne l’a pas détournée des outils modernes en utilisant internet avec un site interactif"

                                 

                                 ça me fait penser à un autre arctile ,fondé sur le meme procédé mais qui vise d’autres buts, qui relatait le parcours courageux d’une juive rescapée des camps nazie qui passerait,parait il , sa vie à critiquer Israel.

                                 

                                 vs comprenez la technique rhetorique : ce n’est pas ns Occidentaux qui formulons un jugement ,ce sont eux-memes puisqu’ils le disent.rien que ça !

                                 attention !! tt ceci est du baratin ,on ne fait pas de concessions à ses anciens ennemis. les concessions ont les fait chez soi parmi son peuple.

                                 

                                 qu’il essaie déjà d’emanciper leurs beurettes ghettoisées et déclassées avant de ns entretenir ,meme virtuellement, sur la soi -disante valeur universelle de leur conception.

                                 

                                 


                              • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 00:51

                                 

                                 

                                 on voit les dégats qu’occasionne la propagande religieuse sur l’esprit en lisant les quelques interventions profemme de mon frère Paradi.

                                 

                                 je suis au Maroc et je constate chaque , en direct , combien la société marocaine(prétendue la plus libérale parmi les arabes) écrase la femme et la déstructure. les femmes n’ont aucune place sinon le choix entre être des putes ou se condamner aux vertus du modèle traditionnel de la propagande religieuse, que l’islam bien sûr véhicule, et que reconduit l’Etat marocain lui -même quoi qu’en disent ses pseudo réformes parlementaires de la moudawanna.

                                 

                                 ici qd vous rencontez une femme autant vs dire que vs allez vivre un enfer tellement le système ds lequel les choses se deroulent ne permet presque jamais aux femmes de se sentir épanouies et en "sécurité".

                                 en soumettant la femme arabe l’homme arabe se soumet lui-même.

                                 qu’a- t -on a gagner d’un système qui fait la promtion de la virginité ?juste la frustration des hommes .

                                 

                                 nous écrasons nos femmes et croyons le faire en raison de notre foi.n’est-ce pas là une manière de donner raison aux ennemis du monde arabe qui pourrons tjrs ns expliquer qu’ils nous harcèlent pour libérer nos femmes.

                                et que propose l’islam classique ou celui des premiers fondateurs ? rien de vraiment original sinon de réconduire le modèle judéo -chrétien legèrement amendé.autant dire qu’on peut tt jeter à la poubelle.


                                • del Toro Kabyle d’Espagne 25 janvier 2008 01:16

                                  @ mon double voisin de l’ouest et du sud, Fouad (karrama-llaahu wajhah  )

                                   J’ai même pas pris la peine de répondre au minet de Nasrallah (l’éphèbe ledit dudit Paradisial) sur le Maroc (que je connais bien).

                                   Sa vision de touriste benladénisable l’enthousiasme au point de croire à l’harmonie universelle estampillée Salaf. C’est dingue ce que peut faire le wahabisme via la technique moderne ...

                                   Mais contrairement à toi - chacal en rut  - qui cherche à séduire les innocentes jeunes filles qui passent au cyber, notre petit cybermuslim (ledit dudit Paradisial ) jeûne avec assiduité pour tuer ses bouillonnantes pulsions d’adolescent tourmenté. (il ne fréquente que les femmes bien ménopausées).

                                   Je vois que lorsque la géopolitique touche à ton bas-ventre, tu es prêt a te faire "universaliste" ...

                                   Aya ... t’hala fi raasek.


                                • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 01:35

                                   ce qui est chouette avec toi ,Kabyle des ghettos tricolores animé par un autre pour pas qu’on remarque sa solitude devant son écran muet , c’est que quelles que soient tes interventions, tu te crois ds l’obligation d’aligner ton orientalisme colonial de régiment.salaf........waw !

                                   

                                   ce n’est pas ds les cybers qu’on rencontre les femmes arabes mais ds la rue arabe.si ça te dit , je te conseille l’action avant le couvre-feu ,qui sévit ici des 21 h00 contre elles.et si tu voyais la frustration dont sont victimes les hommes arabes tu pigerais peut-etre...

                                   

                                   je suis universalistes qd il s’agit de mes intérêts.leçon occidentale number 1.

                                  de plus, ne jamais penser que les Autres parlent en votre nom ,number 2.

                                   


                                • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 01:47

                                  Kabyle qui dévala la montagne sur sa tête,

                                  Je ne suis ni islamiste, ni salafiste, ni wahhabiste ; mais juste un musulman ordinaire, trop ordinaire même (question de satisfaire tes jugements approximatifs à la con).

                                  Je jeunais dernièrement car il était question du dixième jour de l’année héjir, dit Âchoura, dont le jeûne est effectué en mémoire de la personne de Moïse (que le Salut de Dieu soit sur lui).

                                  Les bouillonnantes pulsions se sont les tiennes certainement (de viellot tourmenté) que tu es - là - en train d’extrapoler, car c’est bien toi qui semblait les découvrir chez les autres, et y faire fixette. Quant à mes connaissances personnelles, je les établi sans qu’elles n’aient quelconques relations avec les origines, les âges et les confessions de ces belles ersonnes avec lesquelles la bonne providence m’associe.

                                  Lucien Sharmir Oulahbib m’est plus agréable que toi, autosatisfait certes, mais moins sénile.


                                • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 01:53

                                   Kabyle qui dévala la montagne sur sa tête,

                                  Voilà un texte que Cismigiu adressait à un idiot de ton acabit, ailleurs, dans un autre forum. L’identité de l’interlocuteur auquel il semble s’adresser ne te colle pas, par contre, les nuances et finesses qu’il exprime envers ladite personne t’iraient à merveille.

                                  - - - - - -

                                  citoyen français d’origine maghrébine, tu es originaire du maghreb mais tu es musulman à la base ? ou simplement un pied noir revanchard ? donc qq part un maghrébin (même si à l’époque où vous étiez les rois vous vous disiez "européens").

                                  ou alors tu fais parti de ces bénis oui oui qui considère qu’il fait partie de la race des supérieurs et qu’il doit taper sur la tête de ses frères pour plaire au colon blanc ?

                                  c’est ce que j’ai constaté la dernière fois que j’étais à Djerba : la servilité des employés de l’hotel qui chassaient comme des merdes les pauvres tunisiens qui passaient dans les parages. autant te dire que j’ai été écoeuré par ce que j’ai pu voir sur cette île magnifique en dehors de ça : la côté défigurée par les hotels et les casinos partouche (sur lesquels l’état tunisien ne prélève aucune taxe, donc autant dire que les partouche ont colonisé Djerba).

                                  les tunisiens qui doivent s’écraser devant les touristes allemands, français, danois, anglais, américains...

                                  je suppose que si toi tu étais resté au bled, tu ferais parti de ceux qui cracheraient sur leurs frères pour essayer de plaire aux touristes aujourd’hui, aux colons hier...

                                  si tu viens d’une famille musulmane, sache une chose, c’est que les gens comme toi ne sont respecté par personne.

                                  primo tu te coupes de tes origines, secondo tu te comportes comme tu crois que les français attendent que tu te comportes, c’est à dire renier tes origines, cracher sur ces sales musulmans rétrogades qui ne savent pas la chance qu’ils ont de vivre en France.

                                  ça c’est ce que tu t’imagines que nous pensons. mais tous les français ne pensent pas comme Sarkozy et Philippe de Villiers. ce qu’on attend de quelqu’un quel qu’il soit c’est simplement qu’il soit lui-même.

                                  à partir du moment où tu es né en France, où tu parles le français, a vécu toute ta vie ici et que tu as fait ta scolarité ici, tu es français.

                                  que tu sois issue d’une famille musulmane, protestante, catholique, juive, ou d’origine bretonne, savoyarde, alsacienne, espagnole, portugaise ou maghrébine est secondaire.

                                  on ne demande pas aux basques de renier leur culture, il ne manquerait plus que ça d’ailleurs, pareil pour les corses, la Bretagne etc.

                                  il n’y a pas si longtemps le Maghreb faisait parti des départements français.

                                  évidemment il y a des différences perceptibles physiquement, et l’Islam ne fait pas partie du christianisme.

                                  mais est ce que les juifs ont abandonné leur religion depuis 2000 ans qu’ils sont en France ? Pourtant ils sont intégrés ? Alors au nom de quoi les musulmans devraient cesser d’être musulmans ?

                                  ce qui compte dans la façon dont les "français" t’accueillent, ce ne sont pas tes origines, ni ta religion, c’est toi.

                                  or toi tu es visiblement un mouchard, atteint du syndrome de la haine de soi (non ça n’est pas reservé qu’aux juifs, tous les immigrés, surtout leurs enfants, peuvent tomber dedans).

                                  tu as visiblement un problème à vivre sereinement ton identité, tout comme fab a des difficultés à vivre sereinement son homosexualité.

                                  les difficultés identitaires se traduisent généralement dans les pire cas, par deux cas de figure opposés : soit on rejette totalement ces racines qui nous font honte, soit on devient plus royaliste que le roi, et tel un écorché vif on surjoue son identité. cela se voit chez de nombreux métisse notamment, qui sont souvent sommé de choisir entre une identité ou l’autre (exemple : père juif, mère allemande chrétienne, ou bien père français, mère algérienne). tout le monde ne devient pas fou heureusement, je parle des plus fragiles.

                                  fab dans sa souffrance identitaire homosexuelle a décidé de devenir une chasseuse d’homophobe et de constamment être sur ses gardes dès qu’elle croit voir de l’homophobie partout. le problème est que cette pathologie poussée à l’extrème rejoint la paranoïa : une insulte à la con comme "enculé", que je prononce 10 fois par jour sans aucune arrière pensée derrière, comme je dis merde (et oui je suis vulgaire et je jure comme un charretier), dans la tête de Fab cette insulte est homophobe (alors que j’étais à la maternelle quand j’ai commencé à l’employer, sans évidemment en connaitre le sens, d’ailleurs je me suis pris une trempe terrible quand je l’ai dit devant les parents).

                                  donc Fab dans son délire voit des homophobes partout. en fait, pour Fab, soit tu es homosexuel, soit tu es homophobe. il n’y a pas d’alternatives entre les deux.

                                  dans ton cas, soit tu es musulman, soit tu es islamophobe, le mauvais choix étant évidemment d’être musulman puisque pour toi c’est de la merde... comme tu veux te faire accepter en tentant à tout prix de te différencier de ceux avec qui on risque de te confondre (si tu as une gueule d’arabe), tu surjoues l’islamophobie, que personne n’ait de doutes que tu n’es pas musulman.

                                  tu es le genre à ostensiblement boire de l’alcool, à t’en bourrer la gueule, histoire de bien montrer. tu te ressers deux fois du rôti de porc à la cantine... toujours pour bien montrer... dès qu’une voilée passe à portée tu l’insultes et tu la houspille "hou la voiléééé-heu" comme tu le fais sur ce blog.

                                  là où on voit que la pathologie dans ton cas a atteint la limite extrème, c’est que tu ne te contentes pas de le faire devant tes amis blancs français de souche dont tu veux te faire accepter, tu le fais aussi sur un blog, de manière à priori gratuite (à moins que tu montres ce blog à tes amis en leur désignant tes interventions).

                                  il faut que tu saches une chose : pour des individus sains et normaux, quelqu’un comme toi ne peut inspirer au mieux que de la pitié, au pire que du mépris.

                                  tu ne pourras jamais te faire accepter, ou alors tu seras condamné à être le momo de service d’une bande de pochard islamophobe fréquentant le bistro du coin. ta seule place sera d’être le momo, l’ami arabe du raciste, celui qu’on aime bien parceque lui c’est pas pareil, il a pas de fierté, pas d’identité, c’est une carpette et on rigole bien avec lui.

                                  tu sais j’en ai vu des momos, j’en ai croisé, et franchement ça n’est pas joli à voir.

                                  pauvres gars qui vivent dans la schyzophrénie permanente, partagé entre ce qu’il rêve d’être avec rage, et le misérable être qu’ils détestent qu’ils sont en réalité.

                                  à côté des pauvres types comme toi, j’ai aussi vu des gars de toutes origines, parfaitement bien dans leur peau et leur identité, à qui ça ne viendrait pas à l’esprit de penser qu’être noir, ou arabe, ou indien, ou homosexuel c’est sale, ni que c’est mieux que d’être blanc, chrétien ou juif.

                                  des gens qui vivent leur vie, qui sont ce qu’ils sont, à qui tu peux parler de leur culture ou de leur identité et toi de la tienne, sans qu’ils se sentent sur leurs gardes, ou qu’ils pensent que tu as des arrières pensées racistes ou homophobes.

                                  oui, il m’est souvent arrivé de demander à un noir d’où il venait, ou bien d’où venait sa famille, de discuter de son pays (ma culture s’étend aussi à la connaissance géographique et politique de l’Afrique, ce qui déclenchait généralement des discussions passionnantes, et j’ai souvent été étonné par le degré de culture politique des Africains, bien supérieur à la moyenne des français que je cotois d’habitude).

                                  il m’est même arrivé de discuter avec des homosexuels pour essayer de les comprendre, et notamment lever la question : acquis ou inné ? ils ne se sont pas sentis agressés par un sale hétérosexuel, donc forcément homophobe.

                                  de même j’ai eu des débats passionants avec mes amis juifs, y compris des sionistes, même si évidemment ça finissait toujours dans une impasse parceque la réalité d’Israel était dure à admettre pour eux, y compris ceux qui ont fait leur alyah, et dont certains en sont revenus d’ailleurs, la réalité d’Israel étant totalement étrangère aux rêves dont on les a bercé durant le conditionnement sioniste de leur enfance. le terme conditionnement c’est eux qui l’employaient, bien conscient de l’orientation de l’environnement dans lequel ils baignaient... mais malgré tout, même ayant conscience d’avoir reçu un conditionnement, ils s’y soumettaient finalement, par facilité, car il est difficile de lutter contre une identité qu’on t’a inculqué, y compris quand cette identité est basé sur des vérités biaisées, voir carrément mensongères. ceux que je connais qui sont allé au bout de la logique sont devenus antisionistes, ou plutôt ont rejété leur identité juive, ont épousé une goy, notamment un ami qui a épousé une polonaise catholique, et depuis sa famille lui tourne le dos. en terme d’identité torturé, les juifs, spécialement les sionistes en connaissent un rayon, ce n’est pas Woody Allen qui me contredira...

                                  d’un autre côté je fais gaffe à qui je parle, si je vois que le mec est parano j’aborde pas les sujets qui fachent. j’ai jamais cherché à aborder la question de la Palestine avec des collègues juifs farouchement sionistes et racistes anti arabes et islamophobes. je préférais éviter le clash. ce qui m’intéresse c’est le débat, pas la bagarre.

                                  j’ai jamais non plus questionné la petite tarlouze visiblement mal dans sa peau au sujet de son homosexualité... je préférais éviter les crises d’hystérie.

                                  de la même manière, j’ai toujours éviter le débat sur l’esclavage avec certains antillais que j’ai connu qui n’avaient rien à envier à Michael Jackson : distance calculée vis à vis des autres collègues noirs, spécifiquement les africains, pour certains antillais qui rejettent leur couleur de peau et leurs racines africaines c’est la honte d’être confondu avec un africain, et puis tout le package du noir mal blanchi : cheveux défrisé, crèmes pour blanchir la peau, et attitude chauvine visant à faire croire qu’ils sont plus français que les français.

                                  pour dire que des gens mal dans leur peau avec qui on peut pas discuter, y en a dans tous les milieux, et des gens sans conflits intérieurs avec qui on peut parler on en trouve aussi.

                                  fab, je ne sais pas encore trop dans quelle case la ranger, je dirais qu’elle a de gros conflit intérieurs, mais je ne me prononcerais pas tout de suite en ce qui concerne l’état d’avancement de sa pathologie.

                                  pour citoyen lobotomisé par contre, il n’y a rien à faire, tout ce que je peux lui souhaiter c’est de ne jamais réaliser ce qu’il est vraiment, et de continuer à vivre dans l’illusion.

                                  bienheureux les simples d’esprit...


                                • del Toro Kabyle d’Espagne 25 janvier 2008 01:52

                                  Au fond, je t’aime bien Fouad : tu es la mal décolonisé type. Le Caliban en jeans et en chèche, esprit en perpétuel tahaafut ...

                                  Je redoute que ton anti-occidentalisme pervers (autrefois socialiste mais pas complètement inutile dans les 70’s) et désormais mâtiné d’islamisme égalitaire puisse avoir des oreilles et des cerveaux libres qui l’écoutent (je suis sûr que fi-huumtek tu es un quelqu’un !)

                                  Je tinvite aussi à délepéniser ton esprit : tu es si convaincu du fait qu’un maghrébin ne puisse vivre que dans des "banlieues", avec pour tout capital linguistique un viatique de 400 mots que tu en es arrivé à penser (le mot est fort, je sais) que je suis un autre (Masuyer, etc. c’est-à-dire un français non-maghrébin puisque le maghrébin dans ton esprit lepénisé n’est qu’un être de carence).

                                  Pas étonnant que tu ne puisses pas penser aussi les femmes maghrébines comme des sujets, des agents sociaux, dignes et motivées par des idéaux que tu ne sembles pas valoriser ...

                                   


                                  • Paradisial Paradisial 25 janvier 2008 01:57

                                    Comme le texte in sus n’était pas aéré, je récidive :

                                     

                                     

                                    citoyen français d’origine maghrébine, tu es originaire du maghreb mais tu es musulman à la base ? ou simplement un pied noir revanchard ? donc qq part un maghrébin (même si à l’époque où vous étiez les rois vous vous disiez "européens").

                                     

                                    ou alors tu fais parti de ces bénis oui oui qui considère qu’il fait partie de la race des supérieurs et qu’il doit taper sur la tête de ses frères pour plaire au colon blanc ?

                                     

                                    c’est ce que j’ai constaté la dernière fois que j’étais à Djerba : la servilité des employés de l’hotel qui chassaient comme des merdes les pauvres tunisiens qui passaient dans les parages. autant te dire que j’ai été écoeuré par ce que j’ai pu voir sur cette île magnifique en dehors de ça : la côté défigurée par les hotels et les casinos partouche (sur lesquels l’état tunisien ne prélève aucune taxe, donc autant dire que les partouche ont colonisé Djerba).

                                     

                                    les tunisiens qui doivent s’écraser devant les touristes allemands, français, danois, anglais, américains...

                                     

                                    je suppose que si toi tu étais resté au bled, tu ferais parti de ceux qui cracheraient sur leurs frères pour essayer de plaire aux touristes aujourd’hui, aux colons hier...

                                     

                                    si tu viens d’une famille musulmane, sache une chose, c’est que les gens comme toi ne sont respecté par personne.

                                     

                                    primo tu te coupes de tes origines, secondo tu te comportes comme tu crois que les français attendent que tu te comportes, c’est à dire renier tes origines, cracher sur ces sales musulmans rétrogades qui ne savent pas la chance qu’ils ont de vivre en France.

                                     

                                    ça c’est ce que tu t’imagines que nous pensons. mais tous les français ne pensent pas comme Sarkozy et Philippe de Villiers. ce qu’on attend de quelqu’un quel qu’il soit c’est simplement qu’il soit lui-même.

                                     

                                    à partir du moment où tu es né en France, où tu parles le français, a vécu toute ta vie ici et que tu as fait ta scolarité ici, tu es français.

                                     

                                    que tu sois issue d’une famille musulmane, protestante, catholique, juive, ou d’origine bretonne, savoyarde, alsacienne, espagnole, portugaise ou maghrébine est secondaire.

                                     

                                    on ne demande pas aux basques de renier leur culture, il ne manquerait plus que ça d’ailleurs, pareil pour les corses, la Bretagne etc.

                                     

                                    il n’y a pas si longtemps le Maghreb faisait parti des départements français.

                                     

                                    évidemment il y a des différences perceptibles physiquement, et l’Islam ne fait pas partie du christianisme.

                                     

                                    mais est ce que les juifs ont abandonné leur religion depuis 2000 ans qu’ils sont en France ? Pourtant ils sont intégrés ? Alors au nom de quoi les musulmans devraient cesser d’être musulmans ?

                                     

                                    ce qui compte dans la façon dont les "français" t’accueillent, ce ne sont pas tes origines, ni ta religion, c’est toi.

                                     

                                    or toi tu es visiblement un mouchard, atteint du syndrome de la haine de soi (non ça n’est pas reservé qu’aux juifs, tous les immigrés, surtout leurs enfants, peuvent tomber dedans).

                                     

                                    tu as visiblement un problème à vivre sereinement ton identité, tout comme fab a des difficultés à vivre sereinement son homosexualité.

                                     

                                    les difficultés identitaires se traduisent généralement dans les pire cas, par deux cas de figure opposés : soit on rejette totalement ces racines qui nous font honte, soit on devient plus royaliste que le roi, et tel un écorché vif on surjoue son identité. cela se voit chez de nombreux métisse notamment, qui sont souvent sommé de choisir entre une identité ou l’autre (exemple : père juif, mère allemande chrétienne, ou bien père français, mère algérienne). tout le monde ne devient pas fou heureusement, je parle des plus fragiles.

                                     

                                    fab dans sa souffrance identitaire homosexuelle a décidé de devenir une chasseuse d’homophobe et de constamment être sur ses gardes dès qu’elle croit voir de l’homophobie partout. le problème est que cette pathologie poussée à l’extrème rejoint la paranoïa : une insulte à la con comme "enculé", que je prononce 10 fois par jour sans aucune arrière pensée derrière, comme je dis merde (et oui je suis vulgaire et je jure comme un charretier), dans la tête de Fab cette insulte est homophobe (alors que j’étais à la maternelle quand j’ai commencé à l’employer, sans évidemment en connaitre le sens, d’ailleurs je me suis pris une trempe terrible quand je l’ai dit devant les parents).

                                     

                                    donc Fab dans son délire voit des homophobes partout. en fait, pour Fab, soit tu es homosexuel, soit tu es homophobe. il n’y a pas d’alternatives entre les deux.

                                     

                                    dans ton cas, soit tu es musulman, soit tu es islamophobe, le mauvais choix étant évidemment d’être musulman puisque pour toi c’est de la merde... comme tu veux te faire accepter en tentant à tout prix de te différencier de ceux avec qui on risque de te confondre (si tu as une gueule d’arabe), tu surjoues l’islamophobie, que personne n’ait de doutes que tu n’es pas musulman.

                                     

                                    tu es le genre à ostensiblement boire de l’alcool, à t’en bourrer la gueule, histoire de bien montrer. tu te ressers deux fois du rôti de porc à la cantine... toujours pour bien montrer... dès qu’une voilée passe à portée tu l’insultes et tu la houspille "hou la voiléééé-heu" comme tu le fais sur ce blog.

                                     

                                    là où on voit que la pathologie dans ton cas a atteint la limite extrème, c’est que tu ne te contentes pas de le faire devant tes amis blancs français de souche dont tu veux te faire accepter, tu le fais aussi sur un blog, de manière à priori gratuite (à moins que tu montres ce blog à tes amis en leur désignant tes interventions).

                                     

                                    il faut que tu saches une chose : pour des individus sains et normaux, quelqu’un comme toi ne peut inspirer au mieux que de la pitié, au pire que du mépris.

                                     

                                    tu ne pourras jamais te faire accepter, ou alors tu seras condamné à être le momo de service d’une bande de pochard islamophobe fréquentant le bistro du coin. ta seule place sera d’être le momo, l’ami arabe du raciste, celui qu’on aime bien parceque lui c’est pas pareil, il a pas de fierté, pas d’identité, c’est une carpette et on rigole bien avec lui.

                                     

                                    tu sais j’en ai vu des momos, j’en ai croisé, et franchement ça n’est pas joli à voir.

                                     

                                    pauvres gars qui vivent dans la schyzophrénie permanente, partagé entre ce qu’il rêve d’être avec rage, et le misérable être qu’ils détestent qu’ils sont en réalité.

                                     

                                    à côté des pauvres types comme toi, j’ai aussi vu des gars de toutes origines, parfaitement bien dans leur peau et leur identité, à qui ça ne viendrait pas à l’esprit de penser qu’être noir, ou arabe, ou indien, ou homosexuel c’est sale, ni que c’est mieux que d’être blanc, chrétien ou juif.

                                     

                                    des gens qui vivent leur vie, qui sont ce qu’ils sont, à qui tu peux parler de leur culture ou de leur identité et toi de la tienne, sans qu’ils se sentent sur leurs gardes, ou qu’ils pensent que tu as des arrières pensées racistes ou homophobes.

                                     

                                    oui, il m’est souvent arrivé de demander à un noir d’où il venait, ou bien d’où venait sa famille, de discuter de son pays (ma culture s’étend aussi à la connaissance géographique et politique de l’Afrique, ce qui déclenchait généralement des discussions passionnantes, et j’ai souvent été étonné par le degré de culture politique des Africains, bien supérieur à la moyenne des français que je cotois d’habitude).

                                     

                                    il m’est même arrivé de discuter avec des homosexuels pour essayer de les comprendre, et notamment lever la question : acquis ou inné ? ils ne se sont pas sentis agressés par un sale hétérosexuel, donc forcément homophobe.

                                     

                                    de même j’ai eu des débats passionants avec mes amis juifs, y compris des sionistes, même si évidemment ça finissait toujours dans une impasse parceque la réalité d’Israel était dure à admettre pour eux, y compris ceux qui ont fait leur alyah, et dont certains en sont revenus d’ailleurs, la réalité d’Israel étant totalement étrangère aux rêves dont on les a bercé durant le conditionnement sioniste de leur enfance. le terme conditionnement c’est eux qui l’employaient, bien conscient de l’orientation de l’environnement dans lequel ils baignaient... mais malgré tout, même ayant conscience d’avoir reçu un conditionnement, ils s’y soumettaient finalement, par facilité, car il est difficile de lutter contre une identité qu’on t’a inculqué, y compris quand cette identité est basé sur des vérités biaisées, voir carrément mensongères. ceux que je connais qui sont allé au bout de la logique sont devenus antisionistes, ou plutôt ont rejété leur identité juive, ont épousé une goy, notamment un ami qui a épousé une polonaise catholique, et depuis sa famille lui tourne le dos. en terme d’identité torturé, les juifs, spécialement les sionistes en connaissent un rayon, ce n’est pas Woody Allen qui me contredira...

                                     

                                    d’un autre côté je fais gaffe à qui je parle, si je vois que le mec est parano j’aborde pas les sujets qui fachent. j’ai jamais cherché à aborder la question de la Palestine avec des collègues juifs farouchement sionistes et racistes anti arabes et islamophobes. je préférais éviter le clash. ce qui m’intéresse c’est le débat, pas la bagarre.

                                     

                                    j’ai jamais non plus questionné la petite tarlouze visiblement mal dans sa peau au sujet de son homosexualité... je préférais éviter les crises d’hystérie.

                                     

                                    de la même manière, j’ai toujours éviter le débat sur l’esclavage avec certains antillais que j’ai connu qui n’avaient rien à envier à Michael Jackson : distance calculée vis à vis des autres collègues noirs, spécifiquement les africains, pour certains antillais qui rejettent leur couleur de peau et leurs racines africaines c’est la honte d’être confondu avec un africain, et puis tout le package du noir mal blanchi : cheveux défrisé, crèmes pour blanchir la peau, et attitude chauvine visant à faire croire qu’ils sont plus français que les français.

                                     

                                    pour dire que des gens mal dans leur peau avec qui on peut pas discuter, y en a dans tous les milieux, et des gens sans conflits intérieurs avec qui on peut parler on en trouve aussi.

                                     

                                    fab, je ne sais pas encore trop dans quelle case la ranger, je dirais qu’elle a de gros conflit intérieurs, mais je ne me prononcerais pas tout de suite en ce qui concerne l’état d’avancement de sa pathologie.

                                     

                                    pour citoyen lobotomisé par contre, il n’y a rien à faire, tout ce que je peux lui souhaiter c’est de ne jamais réaliser ce qu’il est vraiment, et de continuer à vivre dans l’illusion.

                                     

                                    bienheureux les simples d’esprit...


                                  • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 02:10

                                     

                                    @ cher compatriote, chacun de tes posts me confirment ...

                                     

                                     

                                    bof ,qui n’a pas de préjugés ?autant les utiliser contre quelqu’un....

                                     

                                     ceci dit je reste persuadé que des Mahgrébins léchant les bottes (comme le Kabyle des banlieues tricolores ex colonisé) à leur hôtes reste une chose relativement inconcevable sur la toile, ds la vie courante ils sont évidemment légion.faut bien se laver ,manger et baiser qd on peut meme en presence de son ennemi.

                                     

                                    qt à PARadi ,lui est tt à fait logique voire nécessaire ,meme ds un sytème de republiqe poubelle pour les arabes. et tu auras remarqué quil utlisait plus de 1000 mots ,tres érudits par ailleurs.ai -je remis en cause son appartenance à la umma ?

                                     

                                     sacré comptraiote à la fracture coloniale

                                     

                                     

                                     qt à la beurette et à sa version masculine , essaie de me demontrer le contraire..qu’’on rigole un bon coup.


                                  • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 02:31

                                     

                                     

                                    tres juste, Paradi

                                     

                                     moi-meme qd je vois ici les marocains encore lecher le cul des français pour 10 dh j’en rage.

                                     et devine quoi ! meme en boite tu touves des types venus du nord qui se la jouent alors que chez eux les arabes c’est juste bon à conduire les bus ou a remplir les cases et les débats sur la discrimination positive.

                                     

                                     l’erreur générale devant cette situation consiste à traduire un rapport de focre, tjrs favorable aux Occidentaux meme qd ils sont chez les autres, en un problème indentitaire.

                                     

                                     tt que ns serons faibles les problèmes indentaitaires demeureront.

                                     

                                     regarde les Chinois , tu ne les entends, du moins publiquement , jamais parler de leur culture pourtant millénaire et à mille lieux de la culture contemporaine....eux avancent et bientot ils chieront sur les Occidentaux...


                                  • Djanel 25 janvier 2008 02:45

                                     

                                     

                                     

                                    Fouadraiden

                                     

                                    Votre problème personnel, c’est que vous souffrez d’un complexe d’infériorité qui ne vient que de l’opinion que vous avez de vous même.

                                    Changer vos idées et le monde changera pour vous.

                                     


                                  • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 18:17

                                    djanel

                                     

                                     vous croyez que le pti nègre jouant du piano ds une maison victorienne se sentait mieux ?

                                     

                                     la situation d’infériroté n’est pas un complexe mais un fait.

                                    les choses se passent en dehors de la conscience pas dedans.


                                  • fouadraiden fouadraiden 27 janvier 2008 23:46

                                     

                                    ben,

                                     

                                     tu es un rigolo !

                                     

                                     ton compatriote


                                  • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 02:19

                                     

                                     

                                     tant qu’à faire , kabyle de lalgérie plus française

                                     

                                     traduis- moi ça en dariga ,histoire de voir si tu connais autres choses que les deux mots que tu as pompés je ne sais chez qui.

                                     

                                    " je cours ,je nage et je saute plus vite que mon cerveau les jours où le soleil me frappe".

                                     

                                     traduire en marocain ou en algérien .

                                     

                                     au dela dun certain laps de tps la réponse sera nulle .

                                     

                                     ici il est 1h21 (chez vs 2h21) ,top !


                                    • gilles 25 janvier 2008 12:04

                                      Pour reprendre ce qui a été dit plus haut, la notion de courage est liée au genre de chaque personne et par ailleurs il y aurait à analyser le choix du titre de l’article. N’est-ce pas ?


                                      • liberté chérie 25 janvier 2008 19:23

                                        Je ne parlerai par des femmes en terme de courage mais en terme de combat : les femmes infériorisées depuis toujours parce que physiquement (musculairement) plus faibles - ont su développer une force de caractère, une résistance particulière aux épreuves ou aux brimades...Elles ont déployé une intelligence plus acéréé

                                        Une autre figure de "femme courage" des temps modernes, ici sur notre sol  : Fanny Truchelut qui après avoir tout perdu, traînée plus bas que terre, se bat dignement pour faire valoir son point de vue de femme libre contre l’obscurantisme islamique qui s’attaque aux fondements de nos institutions laïques avec la complicité des mous (trous du c...) de tout bord...

                                        www.ripostelaique.com/Lettre-de-Fanny-Truchelut-a.htm

                                        Le plus triste, quelle lâcheté et quelle déception, est de savoir qu’une certaine gauche, dont Caroline Fourest de Charlie Hebdo, non seulement ne la soutient pas dans son combat mais, plus grave, approuvent les 2 plaignantes militantes du voile islamique...lesquelles sont soutenues par le MRAP- Licra-LDH, tous vendus islamo-fascistes...La preuve avec Fanny !!

                                         

                                         


                                        • liberté chérie 25 janvier 2008 19:40

                                          Voici l’adresse corrigée (un espace en trop) 

                                          www.ripostelaique.com/Lettre-de-Fanny-Truchelut-a.htm



                                        • fouadraiden fouadraiden 25 janvier 2008 23:35

                                          chérie,

                                           

                                           les femmes soumises du tiers- monde faut les libérer chez elle et non pas qd elles sont déjà déclassées chez vous.

                                           

                                           vous pensez que vos dirigeants vous approuveraient ?


                                        • del Toro Kabyle d’Espagne 26 janvier 2008 17:30

                                          Le dernier livre d’Abdelwahab Meddeb, ici, sur France 2 et en moins de 2 mn !

                                          Comme il le dit lui-même, l’islam tel qu’il se présente de nos jours est détestable (c’est en outre en amoureux qu’il parle ).


                                          • fouadraiden fouadraiden 26 janvier 2008 20:15

                                             

                                             

                                             kabyle,

                                             

                                             citant cet idiot de bledar je tiens là la preuve que tu n’es ni magrhébin des ghettos ni meme seriuesement attaché à la question arabe.

                                             tu es un occidental qui attend qu’un arabe daigne lui tenir un discours convenu sur l’islam et tt le twintin.

                                             

                                             les vrais intettelctuels arabes contemporains existent sans se sentir obligé de gober Ramadan.

                                             t’en veux ?

                                             

                                             CITEer les medeb et chebl quelle farce !!


                                          • Ajax Ajax 27 janvier 2008 19:13

                                            C’est rigolo vos échanges !


                                            • Ajax Ajax 27 janvier 2008 19:36

                                              Ces échanges m’ont fait passer un moment délicieux.

                                              Tout y est hors sujet, le style ampoulé et grotesque, les idées confuses etc. Et je ne parle pas des fautes de frappe ou d’orthographe...

                                              Pourquoi ne font-ils pas ça à un autre endroit ? Entre eux, tranquillement et sans polluer... sinon pour nous amuser...


                                              • Ajax Ajax 27 janvier 2008 21:18

                                                (J’évoquais bien entendu les dernières interventions et non pas l’article initial...)


                                              • del Toro Kabyle d’Espagne 27 janvier 2008 20:39

                                                @ Ajax et Ben

                                                 Oui, je vous l’accorde : c’est à la fois "rigolo" et grotesque. Je regrette un peu de m’y être adonné de la sorte. Il faut parfois savoir ignorer quand les standards chutent ...

                                                 Il y a cependant des idées que je ne peux pas laisser passer, surtout lorsqu’elles sont prononcées sur et au nom d’une aire culturelle somme toute diverse dans ses expressions.

                                                 Quant au côté bac à sable, j’y ferai plus attention.

                                                 Merci de vos remarques (c’est sincère).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès