• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Les Gilets jaunes » : nous sommes les indignés de France

« Les Gilets jaunes » : nous sommes les indignés de France

Incompris du gouvernement et de la plupart des médias, méprisés par le pouvoir, ringardisés par certains commentateurs, "les Gilets jaunes" se mobilisent pour le 17 novembre. Peu importe notre couleur politique, nous faisons mouvement.

L'annonce gouvernementale, de la hausse des taxes sur les carburants en octobre, n'a été que la goutte d'essence qui a fait déborder le réservoir. En 18 mois de mandat macronien, les citoyens ont subi plusieurs humiliations. Il ne fallait dès lors plus grand chose pour que moteur de la colère explose. Hausse des tarifs du gaz et de l'électricité, aucune baisse significative de la taxe d'habitation pour la plupart des Français (d'ailleurs en majorité sceptiques quant à une éventuelle dispense promise dans les années à venir), matraquage fiscal parfois indirect (limitation des routes secondaires à 80km/h pour favoriser les amendes aux radars), suppression des incitations financières pour une transition écologique apaisée (travaux d'isolation par exemple), écologie punitive, pouvoir d'achat en berne, suppression de cotisations sociales (et donc enclencher la destruction d'un système permettant le financement de la retraite, du chômage ou de la santé), démolition du service public (notamment l'école, par les suppressions de postes et par une plus grande contractualisation et précarisation des agents), facilitation des licenciementshausse de la CSG pour les retraités et les fonctionnaires (les "petits" revenus sont fortement impactés)... Et, dernièrement, le gouvernement vient d'accepter aux sociétés privées des hausses exceptionnelles des tarifs aux péages. Celles-ci s'additionneront à l'augmentation annuelle prévue par l'inflation.

 

Une société à deux vitesses, trop inégalitaire, trop injuste envers les "petites" gens

 

En face, le gouvernement abroge en partie l'"exit tax", modifie l'Impôt sur la fortune afin de contenter les spéculateurs financiers et les "grands" actionnaires, offre divers cadeaux fiscaux pour les plus favorisés (ex. : maintien du CICE, malgré son utilisation détournée par certaines grandes entreprises, qui en profitent pour augmenter les dividendes au détriment de l'investissement), etc. On pourrait aussi citer les différentes privatisations de sociétés lucratives comme la Française des jeux. Des privatisations qui ne visent pas à rendre plus efficace un système (exemple : la SNCF) mais à permettre à des sociétés privées de s'enrichir sur le dos de l'Etat. Le pantouflage (c'est à dire la navette et la connexion entre les hauts-fonctionnaires publics et le privé) est à l'image de l'affaire Kohler, l'illustration d'un pouvoir qui cherche à satisfaire les grandes fortunes pour un éventuel retour d'ascenseur.

La hausse des carburants, comme cela a été évoqué plus haut, n'était que la mesure de trop. En un an, le prix d’un litre de Diesel a grimpé de plus de 20% et celui de l’essence de 14%. Cette mesure est à l'image d'une doctrine appliquée par le pouvoir macronien depuis son accession au pouvoir : affaiblir l'épargne des classes moyennes et populaires. Déconnecté du terrain, il tente d'expliquer l'inexplicable en prétextant ici le financement de la transition écologique. Une fumisterie : En effet, moins de 20% des recettes iront à la transition écologique. La majorité de l'argent ira... directement dans les caisses de l'Etat. 

 

Nous ne sommes pas dupes des chèques cadeaux de l'Etat

 

En face, de nombreux médias (pas tous) sont en phase avec les centristes libéraux et ne jouent pas leur rôle de contre-pouvoir. L'Etat souhaite que les Français se tournent vers les voitures électriques ou hybrides... Voyant la limite de leur pensée, le pouvoir essaie de monter une usine à gaz afin de calmer les colères. Il promet désormais un chèque de 4 000 euros pour les foyers les plus démunis pour qu'ils puissent acheter une voiture plus écologique. Sauf que, comment un salarié touchant le SMIC pourrait se permettre de financer une telle auto (même d'occasion) ? En sachant que s'il fait le choix d'une voiture électrique, le citoyen devra prendre en compte qu'une batterie électrique coûtera approximativement 10 000 euros pour un remplacement tous les dix ans en moyenne. Le cas d'un automobiliste dans l'Ain en 2017, relayé par l'UFC que Choisir, est démonstratif de l'opération hors sol menée par le gouvernement. Cet automobiliste a acheté une voiture électrique d'occasion pour un remplacement d'une batterie au bout de 100 000 km, à plus de 17 000 euros... 

Et puis, quel est l'objectif du gouvernement ? Que chacun puisse s'orienter sur une voiture électrique et que la France devienne plus écologique ? Sauf que, si la majorité des Français passaient à la voiture électrique, il faudrait construire une quinzaine de centrales électriques. L'Etat est-il prêt à supporter ce coût ? Qui paiera la note ? On vous laisse deviner. A force de courber l'échine, les classes moyennes n'auront bientôt plus de dos.

 

Le mouvement du 17 novembre est une défense de la République, s'attachant aux préoccupations du peuple

 

Passons l'exégèse de la colère, pour se concentrer sur ce qu'est le mouvement du 17 novembre. Non, il ne s'agit pas d'un mouvement de colère passagère, comme j'ai pu l'entendre par certains "experts" à la télévision. Ces mêmes commentateurs totalement dépassés par l'exaspération, lâchent le mot à la mode pour tenter de discréditer les foules de rassemblement : "ils sont populistes".

Cocasse : ces mêmes esthètes de l'écran, eux-mêmes, ne savent pas définir ce qu'est le populisme. Pour eux : Salvini, Orban, Mélenchon, Le Pen, Wauquiez, les partisans du Brexit, Poutine, Podemos, le Mouvement 5 étoiles, les eurocritiques, Bolsonaro, Trump sont tous dans un même sac populiste. Il est effectivement tellement plus simple de se moquer et rabaisser toute volonté démocratique des individus en les mélangeant dans un fourre-tout sans cohérence que l'on nommerait "les populistes". 

Or, Emmanuel Macron n'est-il pas populiste quand par démagogie il se veut être le porte-parole des progressistes européens face à "la lèpre nationaliste" ? 

Les hauts responsables et analystes tentent de diviser les forces de la contestation en affirmant également : "Les Gilets jaunes" sont récupérés et manipulés politiquement. Que Laurent Wauquiez ou Marine Le Pen tentent de récupérer le mouvement, grand bien leur fasse. Ils ne sont pas l'origine de ce mouvement. Je suis moi-même républicain de gauche. Ce samedi, je me fous qu'à ma droite, il y ait un votant du Rassemblement national, à ma gauche, un militant de La France insoumise, devant, un athée politique, derrière, un sympathisant de Philippe Poutou. Ce mouvement transcende les clivages. Il y a un état d'esprit qui nous rassemble tous. Certains seront passifs mais solidaires, d'autres actifs, peu importe. 

Le mouvement du 17 novembre est une petite insurrection face à l'arrogance des gens d'en haut. Une espérance pour certains. Nous resterons certainement incompris des élites qui, à l'image du Premier ministre Edouard Philippe, voudront faire la nique au petit peuple. Nous resterons debout. Nous sommes cette force qui sommeillait jusque-là et se réveille enfin. La République s'éveille.

Article également disponible sur mon blog 


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • math math 16 novembre 09:57

    Une femme en pleurs poussée par le « larbin » de service..celui qui n’à pas de couilles pour aller dans les banlieues, mais pour être l’esclave des politichiens...



    • math math 16 novembre 16:14

      @files_walQer....La révolte du PEUPLE, pas des politiciens..


    • files_walQer files_walQer 16 novembre 16:34

      @math

      Oui, mais il est bon que le peuple connaisse les véritables causes de ce pourquoi il manifeste de manière justifié.


    • math math 16 novembre 17:07

      @files_walQer...Le peuple se révolte contre TOUS les politiciens..Un ras le bol général..ouvrez les yeux !


    • files_walQer files_walQer 16 novembre 19:12

      @math

      Oui je sais, mais j’essaye désespérément de montrer qu’il y a encore un homme politique qui mérite qu’on l’écoute, parce qu’il explique les vraies causes de nos tourments, parce qu’il aime sincèrement la France et les français et parce que s’il avait voulu gagner beaucoup d’argent, il n’aurait pas fondé ce parti.

      Pour ceux qui en douteraient allez écouter ses vidéos conférences sur upr.fr


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 16 novembre 10:22

      La fin est croustillante : « Le mouvement du 17 novembre est une petite insurrection face à l’arrogance des gens d’en haut. »

       smiley

      C’est sûr que de se « bloquer » entre nous, quelle sublime insurrection  ! ^^ smiley


      • berry 16 novembre 11:22

        @bouffon(s) du roi
        Vu comme c’est parti, avec un soutien populaire massif, ce mouvement a toutes les chances d’aboutir. Macron sera contraint d’annuler ses augmentations de taxes.

        Les forces de l’ordre n’ont pas assez de moyens pour être présents partout et ils hésiteront à deux fois avant d’évacuer de force les manifestants. Je ne les vois pas trop non plus balancer des pv et des retraits de points à tout-va, çà rendrait les gens fous de rage sur place et ça renforcerait les blocages.

        Les manifs vont s’éterniser, Macron va perdre 10 points dans les sondages et il ne lui restera que le choix de faire marche arrière ou de démissionner.


      • kirios 16 novembre 16:58

        @berry
        je ne mets pas d’étoiles à votre commentaire car je suis pessimiste avec ces voyous... j’espère que vos prévisions se réaliseront.


      • titi 16 novembre 18:09

        @kirios

        « Macron sera contraint d’annuler ses augmentations de taxes. »

        Vous êtes bien naïf.
        Avec 60 milliards de déficit, Macron doit trouver de l’argent.

        Il fera comme Hollande avec les bonnets rouges : il « affirmera » supprimer les taxes, mais en catimini il se contentera de les déplacer.

        Ce que les gilets jaunes ne veulent pas payer sur leur essence, ils le paieront sur autre chose.


      • Christian Labrune Christian Labrune 16 novembre 10:42

        à l’auteur,

        J’avais une certaine sympathie pour cette manifestation spontanée d’un mécontentement populaire bien légitime, mais si ceux qui se rallient au mot d’ordre sont des « indignés », ce qui rappelle fâcheusement la petite brochure d’un vieux con heureusement disparu, vous les discréditez radicalement.

        J’ose encore espérer qu’ils ne sont pas du tout ce que vous dites.


        • gaijin gaijin 16 novembre 10:49

          @Christian Labrune
          dans un mouvement populaire il y a forcément de tout sauf ceux qui tordent le nez en disant :
          a ben non ce ne sont pas les bonnes personnes
          pas le bon moment
          pas le bon combat
          pas la bonne méthode
          ......
          bref ceux qui ont intérêt a ce que surtout rien ne bouge dans le troupeau
          alors n’hésitez pas : restez chez vous !


        • Christian Labrune Christian Labrune 16 novembre 11:50

          dans un mouvement populaire il y a forcément de tout sauf ceux qui tordent le nez en disant :
          a ben non ce ne sont pas les bonnes personnes

          ================================
          @gaijin
          C’est bien pour cette raison que je persiste à considérer ce mouvement avec une certaine sympathie. Ce que je ne supporte pas, c’est seulement que l’auteur de l’article nous dise : ces gens-là sont des « indignés », c’est-à-dire des cons. Il se peut bien en effet que beaucoup soient de parfaits imbéciles, et c’est inévitable, mais on ne peut pas, a priori, poser que ce sera nécessairement le cas de l’ensemble des participants.


        • Tall Tall 16 novembre 11:25

          Etes-vous sûrs que se déclarer « indigné » n’est pas un peu violent ?

          Ne risque-t-on pas de traumatiser le pouvoir avec un terme aussi dur ?


          • Christian Labrune Christian Labrune 16 novembre 12:17

            Ne risque-t-on pas de traumatiser le pouvoir avec un terme aussi dur ?

            ==================================
            @Tall

            Vous posez là un problème moral qui me préoccupe de plus en plus. J’avais tendance, au début, à considérer que Macron et sa bande étaient entièrement responsables de ce qui arrivait et même de ce qui leur arrivait.

            Cependant, si un voyageur dans le métro, muni d’une canne blanche, à quelques pas de l’afficheur vous demande : « Est-ce que je suis bien sur le quai direction Vincennes ? », je suis certain que vous n’irez pas vous moquer de ce pauvre aveugle et lui dire en rigolant : c’est écrit là, juste au-dessus de votre tête ! Et si vous accompagnez un cul-de-jatte sur sa chaise roulante, vous ne lui direz pas : « Bon Dieu ! presse un peu le pas, sinon on va être en retard ».

            Beaucoup a été fait pour l’accès des handicapés au métro, aux bâtiments publics, mais on n’a pas encore légiféré sur l’accès au gouvernement et aux fonctions ministérielles, où le handicap mental le plus léger peut être cause de bien des dysfonctionnements dans l’appareil d’état.

            La situation actuelle fait apparaître clairement que le Parlement devrait se saisir de toute urgence de ces sortes de difficultés, et la question que vous posez, laquelle révèle une inquiétude pleine d’humanisme, est effectivement des plus opportunes.


          • Nicolas_M bibou1324 16 novembre 11:45

            La prise de conscience écologique a commencé dans les années 90. Ca fait au bas mot 25 ans qu’on vous dit que le fioul, le diesel et l’essence c’est mal, ça participe au réchauffement climatique. Après les attentats de 2001, on en a rajouté une couche : bah oui, le pétrole on l’importe essentiellement de l’Arabie Saoudite et ça finance la Charia. Dans les années 2000, de nouveaux modes de chauffages sont apparus, de plus en plus écologiques : pellets, PAC, chaudière au bois. Les petites voitures se sont mis à consommer de moins en moins : on passe de 12 litres au 100 pour une essence dans les années 70 à 4L pour les petites citadines aujourd’hui.

            Malgré cela, les gens ont décidé d’acheter des grosses voitures lourdes qui consomment un max. Ils ont décidé de changer leur vieux chauffage au fioul contre un chauffage toujours au fioul, mais plus récent. Même si une chaudière au fioul coûte bien plus cher que n’importe quel autre type de chauffage. Même si les gros SUV 4x4 ne servent qu’en ville et sont largement plus chers que les petites citadines.

            Pendant toutes ces années, les français ont choisi des dirigeant qui leur ont donné la possibilité d’accéder à tout ce confort superflu. Mais pas gratuitement. Au prix d’un creusement de la dette française, qui aujourd’hui avoisine 100% du PIB.

            Ce système n’est pas sain. On s’endette pour vivre au dessus de nos moyens et polluer au dessus de ce que la nature peut absorber. L’Europe y a mis le holà. Les pays ont aujourd’hui des objectifs à tenir, on doit réduire notre dette. Cela signifie gagner moins, avoir moins de confort, tout payer plus cher. Et ceux qui n’ont pas écoutés les conseils sur la pollution vont être sanctionné les premiers. Ceux qui sont incapable de suivre la règle simple des 80km/h vont être sanctionnés. Les mauvais élèves vont payer. Je trouve ça normal.


            • Arogavox 16 novembre 11:47

              L’indignation, tout comme les montées d’adrénaline en situation de danger, n’ont pas été favorisées pour rien par l’évolution darwinienne ! ...

                

              Comme l’a fort justement remarqué un autre intervenant d’Avox :

              « Qu’il existe une masse de gens capables de se mobiliser est un préalable à la naissance d’un mouvement de citoyens. »

                 

               Alors, oui, il est bon de se souvenir de cette injonction à la prudence, rappelée jusque dans la déclaration d’indépendance des Américains US :

              « Prudenceindee »Prudenceindeedwill dictate that Governments long established should not be changed for light and transient causes ; and accordingly all experience hath shewn, that mankind are more disposed to suffer, while evils are sufferable, than to right themselves by abolishing the forms to which they are accustomed "

                

              Mais il reste tout aussi indispensable de s’assurer que le peuple, les citoyens de base, disposent de contre-pouvoirs bien réels et non pas seulement fictifs, contre-pouvoirs permettant si cela devient nécessaire pour la République de stopper les nuisances et abus imposées par une minorité.

                
               Pour que la possibilité théorique d’une destitution du Président de la République devienne une possibilité effectivement crédible, il est indispensable que, lorsqu’un tel événement s’impose, il finisse par se produire au moins une première fois.

                

               En conséquence ne serait-il pas pertinent, dès aujourd’hui, de coupler le mouvement qui s’annonce à une incitation à pétitionner dans ce sens ?

               cf cette pétition pour destituer macron, déja cautionnée plus de 23000 fois :
              https://www.mesopinions.com/petition/politique/destitution-emmanuel-macron/31722?commentaires-list=true


              • seken 16 novembre 12:39

                Il n’y a plus de place en enfer !


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 12:58

                  Indignation aux petits pieds. quelle grandeur dans cette revendication pour des problèmes d’argent. On comprend que cela parte dans tous les sens,...


                  • Nanar M Nanar M 16 novembre 13:27

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    La bourgeoisse aux grands pieds a parlé.


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 13:35

                    Se lever d’un seul homme ou femme contre le « mariage pour tous ». Cela ne rapportait rien (certains, même pas riches ont renvoyé leur alliance EN OR à Hollande), juste une indignation profonde. Ils se sont fait tabasser...


                  • titi 16 novembre 18:11

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Le citadin, bobo, écolo, représente plus dans l’électorat que le gilet jaune.

                    Vae victis


                  • Kapimo Kapimo 17 novembre 00:30

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    Il ne s’agit pas d’argent, il s’agit de justice ou injustice.


                  • zygzornifle zygzornifle 16 novembre 17:37

                    méprisés par le pouvoir, ringardisés par certains commentateurs, « les Gilets jaunes »

                    Mais non tout le monde est méprisé par Macron le 1er de cordée qui vous ruisselle sur la tête en vidant sa vessie , les chômeurs , les retraites , les étudiants , les travailleurs de la classe moyenne , les fonctionnaires et mème la police payée a le protéger , Macron vous déteste tous et il vous fera payer très cher votre manque de discernement qui l’a conduit au pouvoir , Macron est un trader de chez Rothschild , il n’a jamais côtoyé l’abée Pierre , il n’en a rien a foutre de vous et de vos petits problèmes minables de fin de mois , il vous méprise et s’il pouvait le faire il vous écraserait comme un misérable insecte, c’est un sniper qui tire sans état d’ame sur sa victime et sa victime c’est vous , allez les mougeons faut maintenant rentrer dans votre enclos ,la ballade est finie , le boucher va arriver ....



                    • Esprit Critique 16 novembre 18:27

                      Depuis que j’ai des gilets jaunes dans ma bagnole, je n’n ai jamais eu l’utilité.

                      Cette obligation était donc bien une taxe stupide de plus destinée a faire gagner du fric au chinois


                      • Claudec Claudec 16 novembre 18:49

                        L’indignation passera, il est peu probable qu’il en soit de même pour la connerie.


                        • Sergio Sergio 16 novembre 19:08

                          Demain, je me prendrai un petit jaune dans le gilet !


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 19:40

                            Le terme d’indigné n’est pas approprié. Juste le sentiment désagréable de s’être « fait avoir ». Je ne sais s’il existe un terme pour exprimer un« ras le bol » prévisible. M’enfin !!! Mais convoquer Gaston n’est pas vraiment juste non plus,... 


                            • Kapimo Kapimo 17 novembre 00:28

                              « La République s’éveille. »

                              La république n’a pas grand chose à voir la dedans. La république franc-maçonne de Valls, Macron et Clémenceau charrie des monceaux de saloperie. Et les jacqueries datent de la monarchie.

                              On peut espérer que le peuple s’éveille, face aux voyous aujourd’hui au pouvoir.


                              • microf 17 novembre 11:58

                                Bienvenus au club des exploités chères et chers francais.

                                Il ya des années de cela, je disais á un ami francais, que ce que nous vivons en afrique depuis des décénnies á savoir l´exploitation, vous allez un jour le connaitre, parceque lorsque l´Ogre termine de manger les enfants des autres, il s´attaque á ses propres enfants et se met á les manger un par un. Mon ami me répondit que non, que cela n´arivera jamais en France, nous y sommes.

                                Un seul mot tenez bon, au moins chez vous, l´armée ne sera pas envoyé pour tirer sur vous contrairement á ce qui se serait passé si c´était en Afrique oú il y aurait déjá morts tués par l´armée.

                                 


                                • Cadoudal Cadoudal 17 novembre 12:39

                                  @microf
                                  Exploitation ?

                                  Garath il y a une heure

                                  Faisons les comptes : 4,5 milliards d’euros par an pour 500 000 immigrés non occidentaux vs. 12 millions pour la France = 108 millards par an pour la France.

                                  http://www.fdesouche.com/1107665-danemark-lexperience-qui-a-echoue-le-livre-tres-critique-de-limmigration-ecrit-par-deux-journalistes-passes-par-lextreme-gauche


                                • microf 17 novembre 12:49

                                  @Cadoudal
                                  La mafia Bretonne encore á l´oeuvre en Afrique !

                                  Gabon : Un contingent d’une centaine de militaires français arrive à Libreville

                                  Alors que les Gabonais s’interrogent sur l’état de santé du président Ali Bongo, certains affirmant même qu’il serait décédé, un contingent de 110 soldats français a débarqué jeudi soir dans la capitale gabonaise à bord d’un avion spécial. Ils ont été dirigés vers le camp de Gaulle, la base militaire française à Libreville.

                                  Comme l’on pouvait s’y attendre dans le contexte d’incertitude qui règne actuellement au Gabon, l’arrivée des militaire français à l’aéroport international Léon Mba a suscité de nombreuses interrogations. Pourquoi maintenant, précisément au moment où de grands bouleversements semblent se préparer dans ce pays ? La France prépare-t-elle quelque chose ? Si oui, que va-t-elle faire ? Autant de questions qui sont posées tant à Libreville que sur les réseaux sociaux.

                                  Le service de communication du 6eme Bima du camp de Gaulle se veut rassurant, disant qu’il s’agit d’une simple mission de relève d’une durée de quatre mois. Destinée à remplacer d’autres militaires qui vont rentrer en vacances en France. ” Ce n’est pas une mission de renforcement des troupes mais une mission de relève. C’est souvent à cette période que les remplacements se font,” a déclaré la source.

                                  Malgré ces déclarations, beaucoup de Gabonais sont persuadés qu’il s’agit bel et bien d’un renforcement du contingent militaire français stationné à Libreville, en vue d’une opération liée au contexte politique actuel dans le pays.

                                   AvicRéseau International



                                • Cadoudal Cadoudal 17 novembre 13:33

                                  @microf
                                  Ben oui, le Gabon à signé un accord de défense avec la France et il y a une base militaire comme aux émirats et en Allemagne..
                                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_bases_militaires_fran%C3%A7aises_dans_le_monde

                                  Et de temps en temps ils rentrent en France...

                                  Pour le reste demande à Obono pourquoi son pays à signé cet accord de défense avec la France...

                                  "à bord d’un avion spécial

                                  "

                                  Un avion avec des ailes et des moteurs ?

                                  Effectivement, très bizarre, et ensuite ils sont parti dans leur caserne avec des camions à 4 roues...

                                  Vu de ton HLM de Montreuil, ça peut paraitre étrange, mais moi j’ai déjà vu des camions à 4 roues en Afrique, et même des avions avec des ailes...

                                  Faudrait que tu vienne voir un jour, si tu me crois pas...


                                • zygzornifle zygzornifle 18 novembre 09:20

                                  Bon c’est pas le tout, Macron va siffler la fin de la récré , faut se remettre au boulot et n’oubliez pas de faire le plein de votre poubelle car 1C d’€ d’augmentation rapporte 450 000 millions d’€ a l’état et en janvier les stations SEVICE vont changer les compteurs des pompes car il n’y a aura plus assez de chiffres .... 


                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 novembre 13:44

                                    Concernant l’opération « Gilets jaunes », c’est le premier round qui vient de se terminer, maintenant il faut réaliser le deuxième, et là plus question d’importuner les simples citoyens,car finalement ce n’est pas le peuple qui est responsable de ces augmentations du prix des carburants, alors, ... il faut « faire c...r »,... enfin je veux dire enquiquiner les auteurs de cet état des choses, donc aller sous les fenêtres du Président de la République,et également sous celles de nos :Ministres, Députés, et Sénateurs de la LREM, avec : gamelles, cornes de brume, tambours, sifflets et bidons etc etc pour leur casser les oreilles pour que ces derniers entendent bien la colère du peuple.

                                    ( par avance je m’excuse auprès de leurs voisins et riverains .


                                    Si cette opération à lieu, il « faudra choufer » ceux qui ce jour là ne seront pas chez eux, et leur faire savoir, que ce n’est que partie remise !


                                    @+ P@py


                                    P.S.

                                    A vous de relayer ce message par vos réseaux sociaux, perso c’est pas mon truc, et je pige que dalle !




                                    • HenriIV 22 novembre 18:23

                                      La taxe sur les carburants est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ! En ce qui me concerne je veux le départ de Macron ! Non content de multiplier les taxes et de privilégier certains nantis, il encourage l’immigration de milliers d’africains alors qu’il n’y a déjà pas assez de travail pour les français résidents, et tout ça nous coûte un bras ! Par ailleurs il nous enchaîne toujours un peu plus à l’UE qui impose ses lois par ukases sans que l’on ait rien à dire ! ASSEZ !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès