• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les Roms à Vaux-le-Pénil ont aussi des droits

Les Roms à Vaux-le-Pénil ont aussi des droits

 

L’image qui illustre cet article est celle qui compose la couverture de cet excellent livre pour enfants qui nous parle des roms

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/32759

Des roms , originaires majoritairement de Moldavie se sont installés sur un terrain industriel à Vaux-le-Pénil.

Ils sont plusieurs centaines, en familles, vivant dans des conditions précaires.

On entend tout et son contraire à propos de ces « gens différents »

- La plupart des habitants de Vaux-le-Pénil demandent leur départ immédiat, certains, heureusement peu nombreux, se laissent aller à des propos peu amènes sur leurs conditions de vie et leurs comportements.

Ils oublient que comme partout il y a toutes sortes d’attitudes et toute généralisation risque de conduire à un rejet de type raciste.

- Des militants des droits de l’Homme, indignés par les menaces de démantèlement du camp effectué par la police exigent que les familles des roms puissent rester. Ils dénoncent l’infâmie que constituerait la destruction du camp.

Il y a là un problème social et humanitaire qui se pose, pas seulement aux bonnes consciences prêtes à signer une pétition avant d’aller faire leurs courses mais à tous les citoyens.

Je me suis informé auprès d’Equalis, l’association qui gère, sous l’autorité de l’Etat le SIAO et le 115 .

« Le Service Intégré de l’Accueil et de l’Orientation (SIAO) a pour vocation de simplifier les démarches d’accès à l’hébergement et au logement, traiter avec équité les demandes, coordonner les différents acteurs de la veille sociale et de l’accès au logement et contribuer à la mise en place d’une observation sociale locale.

Il répond à deux niveaux de prise en charge : l'urgence et l'insertion. »

J’ai reçu une confirmation des informations que je détenais : avant tout démantèlement pour des raisons sanitaires et de sécurité d’un campement provisoire, les équipes d’EQUALIS, composées de travailleurs sociaux vont rencontrer les familles et proposer un hébergement hôtelier via la plateforme 115 du SIAO

Avec la pandémie et l’arrivée de la période hivernale, toutes celles et tous ceux qui l’acceptent sont orientés. Certaines familles peuvent même avoir un hébergement en structure collective avec un accompagnement éducatif

Pour des raisons que l’on peut comprendre, certaines familles refusent une orientation : ils veulent continuer leur travail : mécanique, fer, travaux du bâtiment et le renvoi vers un hôtel relativement éloigné les empêche de continuer, Même s’il y a un effort particulier à mettre à l’abri dans des hôtels en priorisant les lieux de travail (CDI) et de laisser les familles très nombreuses proches les unes des autres (ménages de 19 personnes par ex)

Que faire ?

Maintenir ce camp avec les risques encourus : un incendie a déjà eu lieu et des bouteilles de gaz ont failli exploser.

Ou démanteler le camp comme l’a demandé le maire Henri de Meyrignac dans des propos rapportés par le Parisien : . « Suite aux risques sanitaire et sécuritaire devenus aigus avec la venue supplémentaire de 200 Roms de Moldavie, nous avions déjà alerté la préfecture et demandé le démantèlement du camp qui a fini par héberger 800 personnes », indique-t-il.

 

« Ce départ de feu vient confirmer la dangerosité du site. Il fait froid et les gens se chauffent. Il y a une quantité de bouteilles de gaz très importante. Nous avons eu de la chance que ce soit en extérieur car il y a aussi du monde dans le bâtiment couvert de 13 000 m2 avec de nombreuses cabanes et un fort risque d'intoxication »

 

On ne peut pas rester insensibles aux questions sanitaires et humaines que pose le problème de l’installation « spontanée » de centaines d’hommes, de femmes et d’enfants dans un lieu ouvert à tous les dangers.

La réponse qui consiste à proposer des hébergements sous dur dans les hôtels ne suffit pas, il manque des espaces comme des aires de grands voyages avec des équipements collectifs comme de l’eau courante, des sanitaires et une évacuation régulière des ordures ménagères.

Comme beaucoup d’autres militants associatifs intervenant dans le champ de la solidarité, je demande une concertation entre les associations et les pouvoirs publics car c’est ensemble dans le respect des droits de l’homme que l’on peut trouver des solutions.

Je rappelle aussi qu’il existe de nombreux bâtiments vides qu’il suffirait d’aménager afin de les transformer en espaces sécurisés d’hébergement d’urgence.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  1.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • sylvie 15 décembre 2020 18:19

    HS je sais mais les anti biden ont disparu ?


    • Albert123 16 décembre 2020 10:25

      @sylvie

      oui cela s’appelle la censure, youtube, facebook et tweeter ont beaucoup aidés


    • CHALOT CHALOT 15 décembre 2020 18:21

      J’ouvre là un vrai débat. J’espère qu’il suscitera des positionnements.

      Nous avons besoin d’évacuer deux dérives, celui xénophobe et celui qui consiste à demander que la société laisse faire. Ce sont des femmes, des hommes et des enfants, il faut une réponse humaine, sociale et responsable. Suis-je trop utopique ?


      • sylvie 15 décembre 2020 18:22

        @CHALOT
        utopique : oui


      • berry 15 décembre 2020 22:07

        @CHALOT
        Borné : oui


      • Albert123 16 décembre 2020 10:26

        @CHALOT

        « Suis-je trop utopique ? »

        idéologiquement détraqué tout au plus


      • binary 15 décembre 2020 19:48

        Lesquels ?


        • Decouz 16 décembre 2020 09:30

          Il y a eu au dans une commune au sud de Melun au moins 4 camps qui sont restés une partie de l’année avant d’être évacués, ils étaient installés sur un parking d’hyper marché, un parking abandonné d’une société, un ancien site industriel et un terrain municipal. Ils se branchaient sur les circuits électriques et d’adduction d’eau avec des installations bricolées.

          Problèmes d’hygiène, de cohabitation et accessoirement de troubles divers.

          Les maires ont essayé de débloquer la situation en concertation avec la préfecture, ce qui n’était pas évident, car ces Roms n’étaient pas en situation irrégulière, mais les mairies n’ont pas les moyens financiers d’aménager des espaces ça n’est pas dans leurs attributions budgétaires ni dans leurs capacités.

          D’autre part les familles ne veulent pas être séparées en cas de relogement.


          • CHALOT CHALOT 16 décembre 2020 09:46

            Des maires comme celui de Dammarie les Lys et du Mée sont déjà obligés par la loi d’installer un terrain pour gens des voyages. Ils n’appliquent pas la loi.

            Installer un terrain aménagé pour les roms, c’est un coût, oui mais moindre que celui qui consiste à payer de nombreuses chambres d’hôtel.


            • ZenZoe ZenZoe 16 décembre 2020 10:29

              @CHALOT
              Il faut dire que l’installation de Roms n’est jamais bien vue par la population locale, et à raison. Et depuis des siècles ! Vous oubliez les coûts cachés comme la petite et moyenne délinquance et la dégradation de la qualité de vie, il n’y a pas que l’aménagement du terrain ! Dans ma commune, on leur a installé une aire avec tout ce qu’il faut. Bon, je ne vous fais pas un dessin, tous ceux qui ont connu ça savent ce qui se passe après. Et ce ne sont pas des racontars de fachos. Dans ma commune, on vote largement à gauche... sauf que pour les Roms, ça coince...
              Ils sont persécutés, c’est vrai, mais à qui la faute ? Et pourquoi devrait-on entretenir des gens qui ne nous sont rien, ne nous apportent rien que des soucis et des frais, et qui surtout ne veulent pas changer afin de mieux se fondre dans la société ? Un style de vie, ça s’assume.
              Des droits, mais aussi des devoirs non ?


            • Albert123 16 décembre 2020 10:29

              @CHALOT

              « Installer un terrain aménagé pour les roms, c’est un coût » 

              et des conséquences pour les riverains que ne subissent pas ceux qui veulent les mettre en place.


            • placide21 17 décembre 2020 08:43

              @CHALOT
              Les droits sans devoirs c’est du pillage.


            • xana 16 décembre 2020 11:02

              Quel égoïsme dans la plupart des commentaires...

              Les Français ont bien mérité de tomber dans la macronie : Les plus égoïstes profitent des autres, c’est la loi de ce pays.

              Les Roms sont des hommes comme les autres. Il y en a des bons et des mauvais, exactement comme les Français.

              Moi qui vis en Roumanie, un pays où le racisme anti-rom est encore très vivace, je vois bien de quelle misère sortent ces gens-là pour chercher leur chance ailleurs. Ici on ne leur pardonne pas d’avoir été esclaves pendant des centaines d’années, comme aux US on ne pardonne pas aux nègres d’avoir été esclaves dans les plantations. Ca fait moche dans l’histoire d’un pays qui se veut démocratique ! Il faut donc leur trouver tous les défauts du monde : Ils sont paresseux, voleurs, menteurs etc. Ils ne travaillent pas comme nous, etc. Bref, le monde serait meilleur si un Hitler mettait ce qu’il en reste dans ses chambres à gaz. Pas nous, bien sûr : Nous sommes de braves gens et on ne ferait pas de mal à une mouche. Mais s’ils étaient tous gazés, on leur ferait quelques monuments et tout le monde se réjouirait.

              N’est-ce pas ainsi que pensent aussi nos bons petits Français ?

              Alors qu’un peu de bonne volonté et de partage suffirait...


              • joletaxi 16 décembre 2020 11:24

                @xana

                juste une question

                de quoi vivent -ils ?


              • xana 16 décembre 2020 13:03

                Comme tous les parias, de ce qu’ils trouvent. Des petits boulots payés un verre de rouge. D’une poule évadée de son poulailler. Parfois une saison de travaux agricoles, mais jamais d’emplois stables. S’il y a un vol dans le quartier, ils savent qu’ils peuvent aller chercher ailleurs.

                Il y en a qui cherchent une meilleure vie en faisant des trafics minables, les ferrailles, mais aussi la prostitution, les trafics d’enfants volés. Ceux qui ont rarement mangé à leur faim dans leur enfance sont endurcis contre les grands sentiments. Certains, plus ambitieux, se sont lancés dans les trafics internationaux, comme l’empire des ordures en Italie, ou la prostitution. Certains font des métiers officiels, chaudronniers, artisans du cuivre, etc mais ca ne suffit pas à nourrir une famille.

                Voila, ça te va ?


              • joletaxi 16 décembre 2020 13:33

                @xana

                une poule échappée du poulailler.... j’avais vu ça... dans Tintin non ?

                des métiers officiels, ah oui ?

                bref...de près ou de loin, ils ne participent aucunement à la vie de la société, on avait compris

                et pourtant, ils roulent pas en clio... celle de GJ, on se demande parfois

                et la police ne s’y risque pas trop, une histoire de facies d’après ce que l’on raconte

                vous m’avez convaincu, il faut que chaque commune assigne ses parcs à leur accueil


              • xana 16 décembre 2020 16:19

                @joletaxi
                Je serais bien empêché de vous dire de quoi j’ai bien pu vous convaincre. Je n’ai absolument aucune recommandation à faire à qui que ce soit.
                Simplement il ne suffit pas de s’arrêter aux apparences.
                Un type mal lavé n’est pas forcément un bandit.


              • xana 16 décembre 2020 16:30

                @osis
                Oui, les poules « tombées du camion » c’est la version moderne. Ici on dit « évadées du poulailler »... Ceci dit à moi qui vis en Roumanie, on ne m’en a jamais volé.
                Ce n’est pas la peine de t’expliquer qu’un Rom, ca s’embauche quand on ne peut pas trouver d’autre main d’oeuvre, et ce sont les premiers qui seront débauchés si un blanc se propose. Donc ils savent très bien qu’ils ne servent que de bouche-trou, ou encore pour faire baisser les salaires des autres. Le vrai boulot, ce sera toujours pour les autres.
                Mais si tu voulais le savoir, tu le saurais déjà. La vraie raison, c’est ton racisme, quand tu ne peux plus te permettre d’exprimer ton racisme vis-à vis des arabes tu le fais vis-à vis des roms. Pour les blacks, tu la fermes car tu en as peur.
                Et pour le respect, dis-toi bien qu’ils n’en ont aucun pour les gaulois à barbecue comme toi : En effet pour eux le respect ça se mérite : Pas comme toi qui te crois respectable naturellement parce que tu es français...


              • xana 17 décembre 2020 16:34

                @osis
                Et alors ?
                Les gens douteux, les truands sont toujours les premiers à franchir les frontières, qu’ils soient Rom ou Européens. Avec quoi a été colonisée l’Amérique ? Pas avec des saints...
                Ai-je dit quelque chose de raciste ?


              • Gégène Gégène 16 décembre 2020 11:46

                c’est juste bête pour ces gens qui viennent en croyant naïvement trouver du travail en France !


                • Odin Odin 16 décembre 2020 12:12

                  Bonjour,

                  « Que faire ? »

                  Sortir de l’UE et rétablir nos frontières.

                  Comme une majorité de français lobotomisés par les médias ne le souhaite pas, reste à accueillir toute la misère du monde, conforme au plan Kalergi.

                  Le Camp des Saints de Raspail est devenu une triste réalité. 


                  • CHALOT CHALOT 16 décembre 2020 13:22

                    Xana ! Beaucoup travaillent et quand ils le peuvent ils deviennent sédentaires.


                    • xana 16 décembre 2020 15:01

                      @CHALOT
                      Ceux qui le sont ont été sédentarisés de force. Mais comme je le disais plus haut, si un vol a eu lieu dans le coin, les sédentaires ont plus de mal à échapper aux pogroms.

                      Ici dans mon coin les roms sédentaires se sont installés comme ils ont pu danse des villages abandonnés ou des quartiers marginaux : c’est un début de socialisation. Mais le regard des autres reste le même, et la méfiance aussi.

                      Ils ne sont pas moins travailleurs que les autres, mais ils savent qu’en cas de litige les dés seront toujours pipés, donc les contrats de travail ne les tentent guère. C’est pour cela qu’ils préfèrent être leurs propres maîtres.


                    • Esprit Critique 16 décembre 2020 16:23

                      Ils n’ont rien a faire la  ! Et doivent être renvoyés chez eux. Tout le reste est délire et connerie.

                      Souvenez vous un célèbre facho d’ultra Drouaaaatte vous l’a expliqué ; "La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde.


                      • zygzornifle zygzornifle 16 décembre 2020 17:05
                        Les Roms à Vaux-le-Pénil ont aussi des droits

                        Et les habitants aussi ....


                        • foufouille foufouille 16 décembre 2020 20:45

                          les gamins roms chient par terre dans le wc pmr.


                          • xana 17 décembre 2020 16:38

                            @foufouille
                            Tu as vu ça le même jour que quand tu nous as dit que tu avais vu les gens « mourir du covid devant toi dans la rue » ???

                            Pauvre type, tu ne fais que répéter les conneries des autres.


                          • CHALOT CHALOT 17 décembre 2020 15:52

                            Esprit critique !

                            Quand on cite, on cite tout...C’est Rocard qui avait dit qu’on ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde et il rajoutait que celle qu’on accueillait devait être bien accueillie !


                            • CHALOT CHALOT 17 décembre 2020 18:59

                              La laïcité, une exception menacée

                              Ce livre collectif est sous presse

                              Voici une présentation du livre 

                              Cliquez sur le lien pour vous informer 

                              https://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/59335

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité