• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Lulu dans ma rue » : un projet séduisant !

« Lulu dans ma rue » : un projet séduisant !

Va-t-on s’habituer à voir dans les quartiers de nos villes se multiplier les kiosques « Lulu dans ma rue » ? Si l’on juge par les attentes de la population, c’est probable. Salué par François Hollande, le projet est désormais sur les rails. Mais de quoi s’agit-il ?

Au printemps 2014 a été lancée, à l’initiative du Président de la République, l’opération labellisée « La France s’engage ». Son objectif : faire émerger, en vagues semestrielles successives d’ici à 2017, les meilleurs projets duplicables en matière d’innovation sociale. À la clé, l’assurance pour les projets lauréats, de bénéficier d’une visibilité accrue par le label, d’un accompagnement juridique ou administratif des pouvoirs publics, et le cas échéant d’un soutien financier par le biais d’une aide des entreprises partenaires.

Après une première phase qui a déjà récompensé 15 projets, une nouvelle vague de 30 nouveaux projets a été sélectionnée par les acteurs de l’action sociale, qu’ils soient issus d’un cadre institutionnel, de fondations ou d’associations. Conformément au cahier des charges de La France s’engage, tous ces projets étaient centrés sur la cohésion sociale et la vie en société. Le mardi 15 mars, François Hollande a dévoilé les noms des 15 projets lauréats, dont 3 choisis par les internautes à l’issue d’un vote ouvert du 2 au 7 mars. Parmi les lauréats, Lulu dans ma rue.

Les promoteurs de ce projet original, initié par Charles-Édouard Vincent, le fondateur d’Emmaüs Défi, sont partis d’un constat évident : à l’exception de quelques résidences huppées, presque partout dans les villes les concierges ont disparu. Et avec eux (ou elles), le factotum qui rendait à chacune des petites collectivités dont ils assuraient la bonne marche des menus services en matière de courses de proximité, de petit bricolage, de dépannage ménager, de montage d’un meuble, voire de promenade du chien, cette courte liste étant non exhaustive comme le confirme le site de Lulu dans ma rue.

Pour un coût modique de 5 euros les 20 minutes – dont 2,50 euros récupérables en réduction ou crédit d’impôts –, les personnes âgées, les malades, mais aussi toutes les femmes et tous les hommes momentanément empêchés ou confronté(e)s à une difficulté qu’ils ne savent pas résoudre, pourront désormais faire appel à une aide à domicile partout où seront implantés les kiosques de Lulu dans ma rue.

Le premier de ces kiosques vient d’ouvrir dans le 4e arrondissement de Paris, au métro Saint-Paul. D’ores et déjà, l’on peut y formuler une demande d’aide pour solliciter l’intervention d’un bénévole ou d’un micro-entrepreneur « Lulu » compétent pour répondre à la sollicitation en fonction de sa nature. D’autres kiosques suivront dans les différents quartiers de la capitale, à raison d’une moyenne de 5 par arrondissement à l’horizon 2017, et d’ici à 2020 dans toutes les métropoles de province si le concept rencontre le succès attendu auprès des Parisiens.

Lulu dans ma rue, c’est un an de travail et de contacts établis en amont autour de la nécessité de rétablir du lien social et de la solidarité dans les quartiers. Dans le Marais, ce projet a rencontré l’enthousiasme de nombreux habitants, tous potentiellement concernés par l’émergence de cette activité de services à taille humaine et dénuée de toute trivialité mercantile, soit comme clients potentiels, soit comme contributeurs de cette conciergerie innovante.

Lulu dans ma rue, ce sont encore ses promoteurs qui en définissent le mieux la philosophie : « C'est la conviction que notre société ira mieux si on remet de l'humain dans notre quotidien. Nous touchons les limites d'une société de service pilotée par le marketing et la productivité à outrance qui dépersonnalise les prestations réalisées : il est temps de refaire une place à la relation humaine authentique et à la confiance [dans nos] quartiers. »


Moyenne des avis sur cet article :  2.3/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • cathy30 cathy30 15 avril 2015 08:53

    Cela fait 15 euros de l’heure, plus que le smic, sans cotisations sociales (sic), et comme dirait mme Europe, tout est monnayable. 


    • Fergus Fergus 15 avril 2015 09:08

      Bonjour, cathy30

      Je ne crois pas qu’il faille les choses sous cet angle. Les interventions de Lulu dans ma rue concernent surtout des petites interventions de très courte durée, mais qui peuvent rendre des services bien réels à des personnes dans l’incapacité momentanée de faire face au problème posé. 2,5 euros pour aider l’association à vivre, ce n’est pas une charge très importante en regard de l’épine qui peut être retirée du pied des demandeurs.

      Il est d’ailleurs probable que le lien créé entre les demandeurs et les bénévoles puisse déboucher dans de nombreux cas sur des aides ultérieures directes, sans passer par le kiosque ou la plateforme Lulu sur le net. Car l’objectif est clair : au delà de la mise en rapport, par le biais de Lulu, d’une aide adaptée à une personne qui en a ponctuellement besoin, c’est la rénovation d’un lien social trop souvent distendu, voire disparu ici et là, dans les villes qui est recherchée. A cet égard, ce n’est pas un hasard si cette initiative est née dans le cadre d’Emmaüs Défi.


    • Fergus Fergus 16 avril 2015 08:49

      Bonjour, bernard

      Merci pour ce lien pour le moins... à charge. Normal : il émane d’un des responsables de l’Union républicaine, une officine très à droite qui n’a de cesse de dézinguer tout ce qui lui semble arborer une idéologie ou des actions marquées à gauche.

      Qu’il y ait des situations chez Emmaüs qui ne sont pas conformes au droit du travail, c’est une évidence. Mais pour autant que je sache et pour en avoir discuté avec des « compagnons » lorsque je vivais à Morlaix, c’est un passage obligé - et même vertueux, malgré les difficultés - pour de nombreux SDF désireux de sortir de la rue et qui y parviennent par ce biais.

      En l’occurrence, Emmaüs sert de marchepied à ces SDF, et ils s’en montrent satisfaits, en dépit des conditions de travail spartiates et des rémunérations pour le moins chiches. Beaucoup avouent d’ailleurs n’avoir pas été à la hauteur de leur travail, malgré sa simplicité, dans les premiers temps de sortie de la rue, tant ils étaient dans un grand état de délabrement moral et physique. D’où leur reconnaissance à Emmaüs. 

      A noter que l’association doit faire avec les moyens qu’elle a. Or, ces moyens sont très réduits, d’où l’installation dans des hangars vétustes ou des locaux peu reluisants, faute de pouvoir s’offrir mieux. On est, dans la réalité, très loin des sous-entendus de M. Antorini.


    • Fergus Fergus 16 avril 2015 13:59

      @ bernard

      « C’est devenu un sport national...et c’est lamentable mais il est vrai que l’on a que les politiques que l’on mérite. »

      Vous avez raison, hélas ! smiley

      Bonne après-midi également !


    • Le p’tit Charles 15 avril 2015 09:00

      Il existe déjà tellement de possibilités pour accéder à de l’aide...une de plus qui donnera (j’en suis sur)..l’occasion aux casseurs de s’amuser.. !

      Le plus terrible est qu’il faudra payer pour y accéder.. ?
      Du grand n’importe quoi il me semble...

      • Fergus Fergus 15 avril 2015 09:19

        Bonjour, Le p’tit Charles

        Je constate que vous n’avez pas une idée très précise de la déliquescence du lien social et de la solitude à laquelle sont confrontées nombre de personnes au cœur des villes où domine désormais l’individualisme érigé en norme de vie. Comme indiqué ci-dessus en réponse à Cathy, le fait que ce soit Emmaüs Défi qui ait été à l’origine du projet ne relève pas du hasard, mais d’un constat accablant.

        Apparemment, de multiples contacts ont été pris par les promoteurs du projet dans la population du 4e arrondissement, desquels est ressortie cette évidence d’un manque cruel d’aide dans les cas évoqués dans l’article ou sur le site de Lulu. Le projet répond à ces besoins ponctuels quand il n’y a ni amis, ni parents ni voisins sympathiques pour résoudre le problème posé. Quant à la somme versée à l’association (et récupérable pour moitié), elle est dérisoire comparé à ce qu’il faudrait débourser en faisant appel à un artisan !


      • cathy30 cathy30 15 avril 2015 09:32

        @Fergus
        Je sais bien qu’il n’y a plus de lien social, parce qu’on a détruit ce lien sciemment, j’ajoute seulement que l’Europe en remet une couche. 


      • cathy30 cathy30 15 avril 2015 09:34

        @cathy30
        Il y a encore des liens très forts chez les français retraités, ils font beaucoup pour leurs enfants et petits enfants. 


      • Fergus Fergus 15 avril 2015 09:40

        @ Cathy30

        L’Europe n’a rien à voir dans cette affaire dans la mesure où la déliquescence du lien social est venue progressivement de la montée des individualismes liée, à mon avis, à deux causes principales :

        1) la montée en richesse des ménages qui les rendus indépendants de leurs voisins (cf. 1953 vs 2013 : paradoxe des conditions de vie) alors que tous étaient naguère solidaires dans une collectivité ;

        2) l’émergence dictatoriale de la télévision, puis du net, qui a peu à peu contribué à renforcer cet isolement.



      • Fergus Fergus 15 avril 2015 09:56

        @ cathy30

        Pour ce qui est des retraités, je suis d’accord, et leurs aides sont très fréquemment de nature pratique (coup de main au bricolage, garde des enfants, etc), elles sont aussi très fréquemment financières. Sur ce dernier point, le procès qui est parfois fait aux « soixante-huitards » est injuste car ils subviennent largement aux besoins de leurs enfants et petits-enfants.

        Mais comme écrit plus haut, Lulu s’adresse avant tout à des personnes solitaires en difficulté ponctuelle dans les villes.


      • Garance 15 avril 2015 12:43

        Un projet salué par Hollande ?

        Poubelle et le feu dedans

        ( Désolé c’est un reflex de survie )

      • Fergus Fergus 15 avril 2015 13:27

        Bonjour, Garance

        Désolé de vous le dire ainsi, mais vous ne vous grandissez pas en réagissant ce cette manière, à la seule évocation de Hollande. Mais ce serait à mes yeux tout aussi absurde s’il s’était agi de Sarkozy, de Le Pen ou de Mélenchon.

        A noter que, parmi les autres projets primés, il y avait également « Le cartable fantastique » destiné à faciliter l’enseignement des enfants handicapés, et notamment des dyspraxiques (enfants atteints de problèmes de coordination). A jeter à la poubelle également, au motif que Hollande a salué ce projet ? Après tout, que nous importe l’enseignement des gamins et des gamines handicapé(e)s...


      • Shamanniac 15 avril 2015 13:43

        @Fergus
        Vous dites vous-même que la télé et internet sont au moins en partie responsable de la disparition de ce lien social. Et vous croyez sincèrement qu’une grosse boîte connectée (qui n’est rien d’autre qu’un ordi moche, affecté a des tâches précises) puisse régler ce problème en quoi que ce soit ? Vous ne trouvez pas cela un brin contradictoire ? Peu importe ce que notre cher président en pense. Pour moi c’est un gadget pour gogo. En plus ça s’adresse principalement a des gens réfractaires a ce genre de technologie (ils veulent justement avoir de vraies personnes comme interlocuteurs). Bref, une grosse fausse bonne idée qui finira vite aux ordures, même avec toute la bonne volonté du monde. (Et tant mieux car esthétiquement c’est immonde).


      • Fergus Fergus 15 avril 2015 14:16

        @ Shamanniac

        « une grosse fausse bonne idée qui finira vite aux ordures »

        Nous verrons bien, mais je ne pense pas que les gens d’Emmaüs se soient lancés dans ce défi à la légère sans avoir évalué ses retombées en matière d’amélioration du lien social et de lutte contre les effets ponctuels de la solitude.

        Je pense que vous avez un a priori négatif qui ne repose sur rien de sérieux, en l’état actuel des choses.

        Bonne journée.


      • Shamanniac 15 avril 2015 15:35

        @Fergus
        Mon a priori repose uniquement sur un constat évident, celui des conséquences de ce genre d’initiative. Qui in fine permet a l’Etat de se défausser de ses responsabilités en matière sociale. On met du sparadrap sur une jambe de bois, une fois de plus.


      • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:08

        @ Shamanniac

        « un constat évident ». En quoi, évident ?

        Quant à l’état, ce n’est pas à lui de s’occuper de la personne âgée qui ne veut pas prendre le risque de monter sur un tabouret ou un escabeau pour changer une ampoule ! Ou d’aller à la poste envoyer un recommandé à l’assureur pour un dégât des eaux ! Soyons sérieux !


      • Garance 15 avril 2015 16:36

        @Fergus

        Désolé que cela vous déplaise : pour moi toute expérience ou projet qui est estampillé Hollande est sujet à caution : à mettre des gants pour le foutre à la poubelle

        Ce type transpire la magouille

        Avec lui rien n’est gratuit : il y a toujours anguille sous roche

        Un petit truc qui sera que de toutes les façons, en finalité vous l’aurez dans l’os

        Ce qui ne veut pas dire que les autres soit blancs-blancs

        Mais d’entre les pourris c’est lui le pire

        Alors « Lulu » , « Popaul » ou«  Dédé » chaperonnés par Hollande ; je ne veux même pas savoir ce que c’est : c’est NIET d’entrée

        La seule chose concernant Hollande qui suscite mon intérêt est celle-ci :


        Intérêt partagé par 85 % de la population (1)

        (1) : comme il n’y a plus de sondages sur le sujet : 15 % c’est surement flatteur pour lui 

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 avril 2015 19:13

        @Fergus
        On ne voit pas ce qui empêche des associations d’effectuer de genre de tâches ? Sauf que les associations, faut les financer !


        La rééducation des dyspraxiques relève de compétences tout à fait spécifiques, impossible à pratiquer par des novices !

        Cela me fait penser au projet de Hollande « service civique non rémunéré » et peut-être obligatoire ?

        - Animation culturelle auprès d’enfants.
        - médiation dans les transports.
        - Campagne de vaccination auprès de personnes défavorisées.
        - Accompagnement de prostituées. etc« 

         »Pour renforcer la cohésion nationale, dit-il« .

        Toutes ces activités demandent des gens compétents, que le projet évite de payer. En fait, il cherche du personnel qualifié gratuit !

        C’est ce que Moule frite ( Aubry) appelait » le care« .
        Le care, c’est »occupez-vous les uns des autres« , parce qu’il ne faudra plus compter sur rien, ni sur l’Etat, ni sur les services publics...
        C’est Attali qui a inventé ce machin : »Débrouillez-vous !"


      • Fergus Fergus 15 avril 2015 19:26

        Bonjour,Fifi

        Il existe déjà des associations qui s’occupent d’aides à la personne, mais en règle générale pas pour des interventions ponctuelles difficilement planifiables de 10, 20 ou 30 minutes. Et j’imagine que les gens d’Emmaüs qui ont initié le projet « Lulu » l’ont fait après avoir fait le tour de l’existant dans l’arrondissement concerné, et sans doute également dans d’autres secteurs de la capitale.

        « Le cartable fantastique » n’est qu’un outil mis à la disposition des thérapeutes qui s’occupent des dyspraxiques. En aucun cas, des « novices » ne se substituent à des professionnels.

        Pour ce qui est de Hollande et des projets plus ou moins fumeux, attendons d’en savoir plus avant de foncer bille en tête tant le flou règne sur ce fameux service civique, non rémunéré pour les uns mais rémunéré pour les autres, facultatif pour les uns mais obligatoire pour les autres...


      • Armelle Armelle 19 avril 2015 17:10

        @Garance


        Ha oui excellent Garance !!!
        je trouve idiot ce bouton à plussage et moinssage mais je vous plus 
        Quand à votre lien, c’est top !!! cependant j’aimerais que ce compteur tourne aussi vite que l’autre que l’on trouve aussi sur internet mais qui, celui ci, concerne la dette, et qui par conséquznt concerne aussi ce bon à rien ou mauvais en tout de Hollandouille

        Voilà comment des gouvernements socialistes se débarrassent de leurs principales tâches, liées au bien être social, comme les restos du coeur. Tout cela c’est de la solidarité privée, le socialisme à Hollandouille qui laisse une centaine de gens mourir de faim dans la rue chaque année et des millions de gens sous le seuil de pauvreté, j’appelle ça de la merde en barre. Mais les gauchistes croient tjrs en cette connerie !!! Pfff, la pauvreté intellectuelle dont ils font preuve est encore pire que la pauvreté matérielle...

      • Fergus Fergus 19 avril 2015 17:21

        Bonjour, Armelle

        « ce bon à rien ou mauvais en tout de Hollandouille »

        D’accord avec vous sur le terme de « bon à rien » concernant Hollande. Cela équilibre les choses avec Sarkozy qui, lui, mérite amplement l’appellation de « mauvais en tout » !


      • soi même 15 avril 2015 09:00
        Bonjour Fergus
        « Lulu dans ma rue » : un projet séduisant, vous trouvez ?

        En apparence cela est une bonne idée comme toute les bonnes idées qui pâlie à un manque et en même temps , cela ne vous faitez pas pensé à place de gréve le lieu de rassemblement des ouvriers qui cherchaient de l’ouvrage, principalement des ouvriers en bâtiment où les ouvrier attendait que l’on veuille bien les embauché pour une journée ?


        • Fergus Fergus 15 avril 2015 09:27

          Bonjour, Soi même

          Ceux qui attendent d’être embauchés pour la journée, pas la peine de revenir à cette époque : il y en a encore dans différents de quartiers de Paris, et notamment dans le Sentier (Pakistanais, Kurdes ou Turcs).

          Avec Lulu, rien à voir dans la mesure où les intervenants, s’ils peuvent être des micro-entrepreneurs, peuvent également (et ce sera sans doute largement le cas) être des bénévoles, notamment retraités, qui mettent des compétences au service de personnes en difficulté relativement à un problème ponctuel. Exemple : la vieille dame qui reçoit un meuble en kit, ou le monsieur coincé par une crise aiguë d’arthrose qui ne peut aller à la pharmacie renouveler ses médicaments.


        • foufouille foufouille 15 avril 2015 09:03

          « – dont 2,50 euros récupérables en réduction ou crédit d’impôts –, les personnes âgées, les malades, »
          avec des revenus imposable et suffisant.
          sinon, pour les sans dents ce sera du travail au noir


          • Fergus Fergus 15 avril 2015 09:32

            Bonjour, Foufouille

            De nombreux intervenants de Lulu étant des bénévoles, il est probable que l’aide serait gratuite.

            La question a sans doute été envisagé, mais il faut bien reconnaître qu’elle a peu de risques de se poser dans Paris intra-muros, et notamment dans le 4e arrondissement où débute l’expérimentation. Qui plus est, les interventions de Lulu concernent des personnes essentiellement solitaires (et probablement surtout âgées) qui ne peuvent s’appuyer sur personne (ni amis, ni parents ni voisins serviables) pour leur venir en aide directement.


          • foufouille foufouille 15 avril 2015 09:52

            @Fergus
            en général, tu as pas les moyens de payer dans ce cas.
            mais on dirait que c’est pour les bourgeois, en plus.


          • Fergus Fergus 15 avril 2015 10:00

            @ foufouille

            Le fait est que ce service s’adresse principalement à des personnes vivant en centre-ville et probablement pas en difficulté financière. Mais le lien social et la lutte contre les effets de la solitude et de l’isolement concernent également ceux et celles que tu nommes « les bourgeois ».


          • foufouille foufouille 15 avril 2015 10:12

            @Fergus
            un bourgeois à les moyens de se distraire et reste donc seul si il est con.
            un bourgeois ne pense qu’au fric de toute façon.


          • Fergus Fergus 15 avril 2015 11:48

            @ Foufouille

            Un « bourgeois » peut être également vieux et solitaire, sans même parler de la maladie. C’est notamment le cas à Paris de nombreuses veuves sans enfants (ou dont les enfants vivent en province ou à l’étranger) et qui n’entretiennent pas de relations avec leurs voisins. J’ai connu une femme âgée d’environ 90 ans qui vivait au 4e étage sans ascenseur dans un immeuble du 18e siècle près du carreau du temple : quasiment impossible pour elle de sortir de son domicile, eu égard à la terrible pente de l’escalier.

            Ma propre belle-sœur de 84 ans, également veuve depuis longtemps, vit dans un immeuble ancien du 13e arrondissement, mais avec ascenseur. Lorsque celui-ci est tombé en panne de longue durée, il a fallu que des amis de Villejuif viennent régulièrement l’aider, mais ils n’étaient pas toujours disponibles. Ancienne ouvrière puis contremaître en chapellerie, elle n’a rien d’une « bourgeoise ». Mais quand bien même elle le serait du fait de sa confortable retraite, cela ne ferait pas d’elle et des personnes comme elle des « cons » qui « ne pensent qu’au fric de toute façon ». Cela relève du cliché !


          • rocla+ rocla+ 15 avril 2015 11:51

            @Fergus


            Bonjour Fergus , 

            Incroyable  les préjugés dont sont atteints certains . 

            à désespérer du genre humain .

          • Fergus Fergus 15 avril 2015 11:55

            Bonjour, Capitaine.

            En effet, certains préjugés ont la vie dure. Personnellement, je connais des pauvres très cons et des riches très humanistes et altruistes, même si ces derniers ne sont sans doute pas la majorité du genre. Etablir une échelle de respectabilité sur les seuls critères financiers est évidemment une absurdité !


          • foufouille foufouille 15 avril 2015 12:36

            @Fergus
            je vois pas le problème pour payer des service quand on a les moyens.
            ce ne sont les demandeurs d’emplois qui manquent.
            quand tu es pauvre, tu peut crever la gueule ouverte.


          • Shamanniac 15 avril 2015 13:51

            @rocla+
            C’est pas vraiment des préjugés, je pense que cette façon méprisante de parler des bourgeois est juste une application basique (Et peut etre inconsciente) de la doctrine marxiste, qui veut que l’on exacerbe les tensions entre classes sociales. En effet, pour combattre cette stratification il faut commencer par la mettre en lumière. ... Aujourd’hui on prétend partout que ces vieilles catégories ne signifient plus rien, mais il y a toujours des nantis et des crève-la-faim...


          • Fergus Fergus 15 avril 2015 14:12

            @ Foufouille

            A Paris, il n’y a pas que des gens « pétés de thune » comme disent les jeunes, mais également des personnes aux revenus très limite pour la capitale qui habitent dans des logements sociaux. Ceux-là peuvent être des clients potentiels de Lulu.

            Mais même les « bourgeois » plus aisés sont concernés : je t’invite à aller lire plus loin l’exemple que j’ai pris en réponse à Bernard29 sur un simple changement de joint de bonde baignoire. D’un côté 5 euros, de l’autre 80 euros pour la même prestation.


          • foufouille foufouille 15 avril 2015 14:32

            @Fergus
            le quartier est plutôt bourgeois et les pauvres ne pourront payer ce service.c’est donc bien pour les riches.


          • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:15

            @ foufouille

            Tu n’as pas bien lu l’article : si effectivement le quartier est plutôt bourgeois, ce n’est pas le cas partout dans Paris, et il est prévu à terme en moyenne 5 kiosques par arrondissement. Il y en aura donc dans les quartiers populaires de l’est parisien.

            Encore une fois, ce service n’est pas fait pour les riches, mais pour les personnes qui ont un petit problème à résoudre à un moment donné.

            Cela dit, pour en revenir au 4e arrondissement, il y a également des personnes aux revenus relativement modestes qui habitent là, bien qu’elles soient propriétaires depuis des dizaines d’années de leur appartement.


          • foufouille foufouille 15 avril 2015 17:27

            @Fergus
            j’ai lu l’article.
            l’expérience commence chez les bourgeois.
            vu le prix des loyers parisiens et des taxes, ce sont bien les seuls à pouvoir payer un service.


          • Garance 15 avril 2015 18:40

            « Bonjour : 


            Je me présente ; je m’appelle Lulu ; vous m’avez demandé ?

            - Mais oui ; j’ai besoin de vous...entrez donc...prenez les patins

            - Je ne vais pas rester longtemps je suis surchargé de boulot

            - Je m’en doute Monsieur Lulu

            - Donc ne perdons pas de temps : sont ou tes éconocroques la viocque ? »

            Lulu ?

            C’est la reconversion des taulards libérés par la Taubira

             


          • Fergus Fergus 15 avril 2015 19:08

            @ Garance

            N’importe quoi ! Après la fixette sur Hollande, la fixette sur Taubira. En attendant sans doute Vallaud-Belkacem et Valls...


          • alberto alberto 15 avril 2015 10:00

            Salut Fergus

            L’avenir dira si cette manip est viable : ça peut aussi évoluer...

            Autrefois une petite pancarte annonçait :« La concierge est dans l’escalier »

            Aujourd’hui, un message de ton smartphone t’avertit :« La bagnole de ta bignole est coincée boulevard des Batignolles ! »

             smiley


            • Fergus Fergus 15 avril 2015 11:51

              Bonjour, Alberto

              La « bignole » n’est en effet plus souvent dans l’escalier, excepté dans les immeubles les plus huppés de la capitale.

              Le projet « Lulu dans ma rue » réussira-t-il à s’implanter durablement et à se généraliser ? Réponse sans doute dans les 2 ans à venir.


            • Prudence Gayant Prudence Gayant 15 avril 2015 10:06

              Bonjour Fergus,

              Toute initiative intéressant les plus démunis est malheureusement source de cruelle critique.
              J’applaudis à ce projet, dommage seulement qu’il faille un an pour le mettre en place. D’ici là il y aurait des remises en cause que cela ne m’étonnerai guère. Et pourquoi toujours Paris en premier ?
              Saluons l’initiative et qu’elle perdure.

              • soi même 15 avril 2015 10:24

                @Prudence Gayant,il faudrait que vous définissiez un peut plus sérieusement ce que veux dire une initiative intéressant pour les plus démunis ?

                Car dans ce genre d’initiative qui parte certes d’un bon sentiment finisse toujours par devenir pérenne et au lieux de devenir un tremplin, deviens en réalité un alibi pour une plus grande pauvreté.

                Depuis Emmaüs existe avez vous vue un changement notable de la part des grandes industries vis à vis des plus désunies ?


              • cathy30 cathy30 15 avril 2015 10:25

                @Prudence Gayant
                Bien sûr que c’est un projet qui va dans le sens de notre avenir pour les démunis, mais nous voyons cruellement, nous les vieux notre société s’étioler, Il y a un tel mélange d’ethnies, de croyances religieuses, de coutumes diverses, qu’il faut trouver un lien social tel que celui là. 


              • Prudence Gayant Prudence Gayant 15 avril 2015 10:46

                @soi 

                Si vous avez une solution pour éradiquer la pauvreté faites nous en part. Sinon les aider c’est bien aussi.

              • soi même 15 avril 2015 11:13

                @Prudence Gayant, au oui qu’il existe des solutions, et il est évident que cela va tellement à l’encontre de l’ambiance général que je voie mal comment l’anoblissement de cela est possible aujourd’hui tellement l’on est prit dans cette idéologie de la concurrence et de la rivalité , mais je fais confiance à l’avenir, ce que les hommes boudent d’être serra imposé par l’extérieur, c’est à dire se seront les circonstances extérieur qui nous obligeront à avoir un autre comportement .


              • Prudence Gayant Prudence Gayant 15 avril 2015 11:28

                @soi même
                Si seulement Louis XVI l’avait su, il aurait sauvé sa tête et sa couronne ?


              • Fergus Fergus 15 avril 2015 12:03

                Bonjour, Prudence Gayant

                Un an, c’est semble-t-il, le temps qu’a mis le projet à mûrir, à donner lieu à des contacts dans la population pour en vérifier la faisabilité, et à déposer la candidature au label « La France s’engage » pour obtenir les meilleures conditions de mise en route. Si tout fonctionne bien dans le 4e arrondissement, le mouvement devrait s’accélérer dans les quartiers.

                Pourquoi Paris ? Sans doute parce que c’est là que le lien social est le plus distendu et les besoins les plus évidents. Qui plus est, le siège d’Emmaüs Défi est à Paris, dans le 19e arrondissement. Mais le projet prévoit bien l’implantation dans les grandes villes françaises.

                Comme vous, je souhaite que l’expérience fonctionne car elle répond bien à des besoins que j’ai moi-même observés dans Paris.


              • soi même 15 avril 2015 12:06

                @Prudence Gayant, et regard Louis XIV est un Roi qui n’a pas eux que des mauvais cotés (En effet, depuis Louis XIV et son « dixième » en 1710, tout au long du XVIIIe siècle, Louis XV et Louis XVI avaient cherché à établir l’égalité devant l’impôt (« vingtième » en 1750 et « subvention territoriale » en 1786) mais étaient tombés sur une obstruction acharnée des parlementaires. C’est la Haute-noblesse et le Haut-Clergé, comme les philosophes et les francs-maçons des « clubs philosophiques », qui firent obstacle à cette réforme de l’égalité fiscale. 

                Cette réforme qui eut sauvé la monarchie ne devait pas passer... C’est pourquoi le Parlement de Paris travaillé par les idées soit-disant « philosophiques » fit obstruction à ce projet d’une plus grande égalité fiscale pour ne reprendre et ne s’appropier l’idée qu’en ... 1789. Comme par hasard. Cela en dit long sur le pouvoir réel du roi « tout-puissant » et « absolu », qui face à la fronde parlementaire ne parvint pas à enregistrer sa réforme (« Vingtième » de Machault d’Arnouville en 1750-51, « Subvention territoriale » de Calonne en 1786). ) ,

                la convocation du Tiers États aurait due donnée autre chose si y avait pas eu un sabotage orchestré en sous mains par une certaine loge maçonnique qui a fait beaucoup d’agitation donc son issue les principaux Ténors de la Terreur !


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 avril 2015 19:21

                @Prudence Gayant
                Sortir de l’ UE et remettre l’économie en route.
                La Norvège, l’ Islande et la Suisse, hors de l’ UE, et bien plus petites que la France, ont des économies qui pètent de santé.


              • Fergus Fergus 15 avril 2015 19:31

                @ Prudence Gayant.

                Fifi nous ressort là un extrait de son manuel de propagande UPR qui ne tient pas la route un instant.

                Non que ces pays ne pètent pas la santé, certes, mais ces petits pays disposent pour les deux premiers de richesses naturelles infiniment supérieures à celles des pays de l’UE ; quant à la Suisse, c’est son coffre-fort blindé qui lui permet de se tenir à l’écart.

                Rien de tel dans les autres nations hors UE, et c’est la raison pour laquelle quasiment tous les pays européens qui n’appartiennent pas à l’Union aspirent à y entrer le plus vite possible !


              • Fergus Fergus 15 avril 2015 22:33

                Bonsoir, bernard

                « J’ai peur que « lulu » ne devienne également un moyen de se défausser du vrai problème qu’est la pauvreté »

                Lulu n’a rien à voir avec la pauvreté, mais tout à voir avec la solitude, notamment des personnes âgées, et l’incapacité de M. ou Mme Toutlemonde de faire face à un problème pourtant basique qu’il ou elle ne sait pas ou ne peut pas résoudre.

                Travailler à réduire les effets de la pauvreté est une autre mission, au contenu nettement plus humanitaire. Mais l’un n’empêche pas l’autre.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 avril 2015 06:47

                @Fergus
                Et la France, bien sûr, n’a aucune ressources, c’est la Somalie, elle n’a pas de chercheurs, ni d’ingénieurs. On se demande bien comment elle a pu faire pour avoir un industrie et une agriculture performantes par le passé ?


              • Fergus Fergus 16 avril 2015 08:22

                Bonjour, Fifi Brind_acier

                Votre comparaison déraisonnable avec la Somalie rappelle furieusement la dialectique manipulatrice et cynique de Sarkozy qui, lorsqu’on lui reprochait d’être descendu dans un hôtel de luxe à 2000 euros la nuit, répondait « Vous voudriez que je descende dans un Formule 1 ? »

                Bien sûr qu’il y a des richesses en France. Mais à population égale, elles sont infiniment supérieures dans les pays cités. Et vous le savez ! 


              • bernard29 bernard29 15 avril 2015 10:35

                Fergus ,

                Y a t’il quelqu’un dans le kiosque ? ou est-ce un service informatique ?


                • Fergus Fergus 15 avril 2015 12:06

                  Bonjour, Bernard29

                  Je n’ai pas vu ce kiosque, mais d’après ce que j’ai compris, il y a effectivement quelqu’un qui reçoit les demandes et les dispatche vers les intervenants disponibles les plus qualifiés. Mais une plateforme internet est également prévue.


                • Céline Ertalif Céline Ertalif 15 avril 2015 11:43

                  Moi aussi, je suis un peu réservée sur ce genre d’initiative. Quand est-ce que l’on s’arrête de tout monétariser ? L’État ne cesse d’aller dans ce sens... parce qu’il prélève sa dîme. L’Etat est un puissant agent de développement du marché. Rappelons-nous que l’on nous a expliqué à l’école que la Révolution c’était formidable parce que l’on a mis fin au servage et au corvées : oui, on a amené l’impôt et les salaires. La prolétarisation, c’est ça : toute activité doit passer dans les canaux du marché.

                  On peut même aujourd’hui finir des études supérieures sans même avoir entendu parler de valeur vernaculaire. Moi je ne dénonce pas le projet Lulu dans ma rue, je mets en garde contre les oeillères idéologiques, et je remercie Fergus ne nous faire connaître quelque chose gratuitement.

                  • Céline Ertalif Céline Ertalif 15 avril 2015 12:03

                    @Céline Ertalif ... et notamment des études supérieures de « sciences » économiques !


                  • Fergus Fergus 15 avril 2015 12:15

                    Bonjour, Céline Ertalif

                    « Tout monétariser », c’est précisément contre cela qu’entend lutter ce projet, la participation demandée étant très modique par rapport à la facture d’un artisan professionnel. Les sommes recueillies servent à assurer le fonctionnement de l’association, et sans doute à l’achat d’un matériel de base mis à la disposition des intervenants bénévoles.

                    Et en l’occurrence, on ne peut dire que l’Etat prélève une quelconque dîme ; bien au contraire, il participe pour moitié grâce à la récupération ou au crédit d’impôts.

                    Je ne vois pas très bien, en rapport avec ce projet, ce que vous entendez par « valeur vernaculaire » dans la mesure où le concept est lié à des constats observables dans la plupart des grandes villes des pays occidentaux. Qu’entendez-vous par là ?


                  • colere48 colere48 15 avril 2015 12:00

                    Merci Fergus pour cet info , un peu de fraicheur ça fait pas de mal !
                    Par contre, je suis effaré par le nombre de commentaires négatifs, la confiance semble avoir réellement disparue....
                    Je suppose que trop de mensonges, tromperies et arnaques de nos « élites » (politiques, économiques, culturelles) y sont pour quelque chose dans cette attitude négative.


                    • Fergus Fergus 15 avril 2015 12:19

                      Bonjour, colere48

                      Je suis moi aussi surpris par les votes et commentaires négatifs. Mais comme vous le suggérez, « chat échaudé... »

                      Cette initiative part d’une observation crue de ce qui se passe dans les grandes villes, à commencer par la capitale. Laissons se développer ce projet, et l’on verra ce qu’il en sort dès que les première évaluations seront conduites par les promoteurs de cette idée.


                    • soi même 15 avril 2015 12:19

                      @colere48, il faut être au claire cette initiative est un pis aller, sur le fond cela règle rien, c’est comme le repas à 1€, ce sont en apparences de belles initiatives qui malheureusement légitime une société qui devient de plus en plus insolidaire dans sa manière de fonctionner !
                      Car ce qui est introduit aujourd’hui l’emploie low costs, le salaires low cots, qui fait qu’il y a aujourd’hui des gens qui travail et qui sont sdf, car il non pas les moyens de se loger !


                    • Fergus Fergus 15 avril 2015 13:37

                      @ soi même

                      Je ne crois pas que le but poursuivi puisse être assimilé de quelque manière que ce soit aux dérives de l’emploi vers le low-cost. Là, on parle d’une aide à la personne, largement basée sur le bénévolat, pour des services ponctuels de courte durée qu’il est impossible de rendre dans le cadre des structures associatives existantes, eu égard à l’inertie des plannings notamment.

                      Personnellement, je ne doute pas de l’objectif de régénération de lien social mis en avant par ceux qui ont porté ce projet. Sans doute seraient-ils ravis si, le succès aidant en matière de maillage du tissu social, les nouvelles relations de voisinage rendaient à terme ces kiosques caduques !


                    • colere48 colere48 15 avril 2015 15:37

                      @soi même

                      Il me semble qu’il s’agit là de solidarité.
                      Bien sur le risque existe de voir le projet dériver vers le mercantile et le cupide .
                      Ce ne serait ni la premier fois ni la dernière...
                      Doit on pour autant condamner un projet avant même de le voir évoluer ?
                      Au prétexte que cela « ne règle rien » faut-il renoncer à un peu de cet indispensable lien humain ?


                    • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:16

                      @ colere48

                      Merci pour ce commentaire. C’est très exactement ce que je pense.


                    • soi même 15 avril 2015 17:53

                      @colere48, je le condamne pas je dis juste qu’il ne faut pas le prendre pour une réponse idéal de ce que l’on traverse aujourd’hui comme crise qui fait que tous nos repères son bousculer.


                    • colere48 colere48 15 avril 2015 18:02

                      @soi même

                      il ne faut pas le prendre pour une réponse idéal

                      Je suis d’accord, pas idéal, mais surement utile si sincère. (à suivre...)
                      la population vieillie, beaucoup de femmes sont seules, alors... oui un peu d’aide pourquoi pas.


                    • bernard29 bernard29 15 avril 2015 13:06

                      Excusez-moi Fergus,

                      En fait, c’est un kiosque pour une entreprise de multiservices. j’ai été sur le site, et le seul intérêt de cette présentation est que cette entreprise a su présenter des arguments dans l’air du temps, convivialité, social et proximité, sourire et gaité, pour obtenir un label et bénéficier d’ une occupation de trottoir, sans doute gratuite, dans les quartiers de la capitale. 

                      J’en profite d’ailleurs pour dire que les calendriers des pompiers, des facteurs, les journaux municipaux, donnent déjà pas mal d’informations sur les services d’urgence ou de dépannages ( sos dépannage, et divers contacts utiles (serruriers etc ..).

                      Cette innovation sociale vient semble t’il d’Emmaus France. Alors, je voulais signaler que dans le temps , dans les villes il y avait des « bains-douches » un peu partout, des toilettes publiques, des fontaines qui rendaient certainement un service public à une population bien plus dans le besoin que ceux qui veulent promener chien-chien pendant une heure, ou faire des repassages ou des ménages à la maison, ou même se faire livrer des croissants le matin. Il y a une clientèle pour cela, et LULU saura en faire son affaire, mais mêler un engagement du Président de la République et un grand concours national à cette question me semble un peu démesuré.

                      Il me semble que la question du logement , de bains douches.... pour les SDF et autres nomades des rues, me semble plus d’actualité pour Emmaus et pour notre Socialiste de Président.


                      • Fergus Fergus 15 avril 2015 13:52

                        @ bernard29

                        Il est également prévu des interventions de nombreux bénévoles (notamment des retraités).

                        Vous évoquez les documents où figurent des adresses utiles pour des dépannages variés. Certes, mais il vous a sans doute échappé qu’entre la prestation d’un Lulu venu changer un joint de baignoire dans l’appartement d’une vieille dame pour 5 euros (dont 2,5 remboursés) et la prestation d’un plombier facturant à Paris 80 euros* minimum pour le même résultat, il y a une colossale différence

                        Quant aux bains-douches, ils existent toujours à Paris et ont une clientèle d’habitués. Mais s’occuper des seuls SDF en refusant toute autre action en rapport avec la solidarité et l’aide aux personnes âgées ou momentanément incapables serait totalement absurde !

                        * A Paris, le tarif minimal d’un plombier comprend le déplacement (minimum 40 euros même s’il a 100 m à parcourir) et la main d’œuvre (là aussi 40 euros pour un minimum de temps d’une 1/2 heure, même si l’intervention prend 5 minutes !). Et encore : certains artisans vont même, en toute illégalité, jusqu’à facturer le probable PV de stationnement !


                      • Shamanniac 15 avril 2015 13:55

                        @bernard29
                        Merci pour cette dose de lucidité, j’avais l’impression d’être arrivé chez les bisounours.


                      • Shamanniac 15 avril 2015 13:58

                        @Fergus
                        Et vous croyez sincèrement que tous les plombiers qui peuvent facturer 80euros vont se contenter de 5 ? Combien d’artisans philanthropes connaissez vous ? Angélisme, quand tu nous tiens.


                      • Fergus Fergus 15 avril 2015 14:06

                        Bonjour, Shamanniac

                        Manifestement, vous n’avez pas lu l’article. Ni compris l’esprit des promoteurs de Lulu. Si, pour reprendre l’exemple du joint de bonde qui fuit, vous faites appel au kiosque, ce n’est sans doute pas un plombier professionnel qui se déplacera, mais un retraité (le cas échéant ancien plombier)qui changera le joint en moins de 5 minutes. Il aura même le temps de discuter avec la personne dépannée !


                      • bernard29 bernard29 15 avril 2015 14:12

                        @Fergus
                        mais vous n’avez pas compris . Bien entendu qu’après vous avez le travail a rémunérer. De fait je crois que les 5 euros c’est pour le renseignement . Vous ne croyez quand même pas qu’une personne va monter les 3 ou 4 étages pour faire deux heures de ménage , ou pour porter deux croissants chauds à 8 heures du matin, et le tout pour 5 euros.

                        D’ailleurs ce n’est pas 5 euros, c’est indiqué 5 euros minimum.


                      • Shamanniac 15 avril 2015 14:15

                        @Fergus
                        D’où mon accusation d’angélisme monsieur. Les retraités prêts a aider le font déjà dans des associations. Je doute sérieusement que l’on puisse en convaincre beaucoup d’autres de rendre service gratuitement, vu le niveau de vie moyen desdits retraités, survivre avec 600 euros par mois a paris c’est un job a temps plein....


                      • kalachnikov lermontov 15 avril 2015 14:18

                        @ Shamanniac

                        Il y a des sites spécialisés. ’Séniorsenforme’, par exemple. De plus en plus de sites, c’est un marché qui se forme.


                      • Fergus Fergus 15 avril 2015 14:23

                        @ bernard29

                        Les 5 euros, c’est bien pour la prestation, et non le renseignement  ! 5 euros par tranche de 20 minutes.

                        Quant à monter les étages, encore une fois pas de problème car la plupart du temps, ce seront des bénévoles de l’association qui interviendront.

                        Et encore une fois, il ne s’agit pas de venir à heures et jours réguliers pour une prestation définie (pour cela il existe des associations qui fonctionnent très bien), mais d’interventions ponctuelles.


                      • bernard29 bernard29 15 avril 2015 14:40

                        Oui Fergus, j’ai vu qu’il y a encore trois bain-douches à Paris (1 dans le 3 éme, 1 dans le 5 , 1 dans le 13 éme.) , mais pour une ville de plus de 2,5 millions d’habitants, c’est pas terrible. Et en plus Paris n’est pas trop le problème. C’est plutôt dans les villes et/ou quartiers, où les logements sont réduits et peu confortables et où il y a des squats par ex .

                        Dans le temps, dans chaque commune de plus de 10 000 habitants il y en avait, (par ex Douarnenez 17000 habitants, à Brest dans chaque quartier.).

                        Pour en revenir à LULU, c’est très bien de rendre service, d’utiliser des compétences non employées et de multiplier les possibilités de rencontres, mais pourquoi faut-il des kiosques sur le trottoir. C’est pas mieux dans un local en dur, ou même municipal par exemple. (maison des associations, maison de quartier, ). quoiqu’il en soit je reste sceptique sur ce projet. 


                      • Shamanniac 15 avril 2015 14:40

                        @lermontov mais tant mieux qu’il se developpe ! Je maintient qu’implanter des grosses boites en guise de relais de ces initiatives qui se developpent sur le net est une mauvaise idée. Il faudrait surtout équiper les vieux en internet et leur apprendre a s’ en servir. Ensuite tout existe déjà pour se faire aider dans ses tâches. Comme si les vieux avaient envie de descendre de chez eux pour utiliser un faux PC... nan vraiment, je ne vois pas l’intérêt. 


                      • kalachnikov lermontov 15 avril 2015 14:56

                        @ Shamanniac

                        C’est la pré-marchandisation d’une activité ; celle qui font que les gens se rendent mutuellement et (plus ou moins) gratuitement service.Il y a plusieurs dimensions ; en particulier, cette nouvelle irruption, via des moyens détournées cette fois, de l’Etat dans la vie intime (= située hors de l’espace public dévolu à l’Etat) des individus. Le chaval de Troie est encore une fois la charit ; mise en pratique de la doctrine capitalisme compassionnel.

                        Toute la doctrine néolibérale y est : marchandisation, désengagement de l’Etat (il ne fait que patronner), possibilité de légisalation.

                        Peut-être un galop d’essai grandeur nature, d’où le peu de publicité.


                      • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:29

                        @ bernard29

                        A Paris, ce ne sont pas 3 bains-douches qui existent encore, mais 17 !

                        Cela dit, je regrette également qu’ils aient très largement disparu de petites villes où ils étaient présents naguère. La faute à... l’amélioration de l’habitat qui a fortement diminué leur fréquentation. Je suppose que les mairies de Brest et de Douarnenez ont établi un ratio avec le nombre des SDF et estimé le coût d’entretien de ces structures difficiles à supporter pour la collectivité. Cela pose en effet un problème. A ma connaissance, il en existe un à Quimper. 

                        Pour ce qui est de Lulu, je crois pouvoir répondre à cette question : « pourquoi faut-il des kiosques sur le trottoir ? »

                        Deux raisons, à mon avis : 1) Les locaux éventuellement disponibles sont privés et soumis à des loyers exorbitants alors que l’emprise sur la voirie est sans doute concédée gratuitement ou contre un loyer modique par la mairie ; 2) Le kiosque est tout près de la sortie du métro Saint-Paul où transitent des milliers d’habitants du quartier matin et soir.


                      • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:31

                        @ Lermontov

                        Bonjour les fantasmes ! Allez donc raconter cela chez Emmaüs...


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 avril 2015 19:46

                        @Fergus
                        Je ne vois pas la différence avec les Associations de bénévoles qui travaillent par exemple aux Restos du coeur ? Ce que je crains, vu le projet de Hollande présenté le 1er janvier, c’est qu’il s’agisse de gens très qualifiés, mais gratuitement.
                        Pour occuper les chômeurs qualifiés, bien plus que pour le lien social !


                        Vous donnez l’exemple d’un changement de joint, que n’importe qui peut faire.
                        Mais la rééducation des dyspraxiques, c’est un métier, 3 ans d’études.
                        On va confier son enfant à n’importe qui ?

                        Faire de la médiation dans les transports nécessite une formation, sinon, au moindre conflit, on finit à l’ hôpital ! La médiation aussi, c’est un métier.

                        Faire de l’animation culturelle auprès d’enfants suppose de nombreuses compétences, d’abord au niveau culturel, mais aussi pédagogique.
                        Tout travail se paye, mais Hollande ne veut pas payer ! C’est plutôt ça, le deal !

                         


                      • Fergus Fergus 15 avril 2015 20:16

                        @ Fifi Brind_acier

                        Le changement d’un joint, c’est à la portée de tous, sauf sans doute d’une femme très âgée qui n’a jamais bricolé et qui ne sait pas comment s’y prendre répond à ce type de demande, et à bien d’autres dans le même genre.

                        Sur les soins aux dyspraxiques, pourquoi ramener cela sur le tapis ? J’ai indiqué ailleurs que « Le cartable fantastique » est un outil d’aide aux professionnels de la thérapie de ces gamins handicapés, et rien de plus. 

                        Ne tentez pas de mêler Hollande et ses projets fumeux à cette initiative : ce serait faire injure aux personnes d’Emmaüs qui se engagées dans le lancement de Lulu.


                      • alinea alinea 15 avril 2015 22:42

                        @Fifi Brind_acier
                        Fifi, c’est fou ce que cela est compliqué quand tout peut être récupéré !
                        Voilà ce que je pense de la gratuité et du service civique ; bien idéaliste, malheureusement

                        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/service-civil-obligatoire-124694


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 avril 2015 06:52

                        @alinea
                        On récupère la bonne volonté pour pallier la disparition future de l’ Etat.

                        La disparition des services publics est programmée, et les fonds publics aux Associations peuvent être coupés n’importe quand dans un budget communal, au nom des indispensables équilibres budgétaires.


                      • Fergus Fergus 16 avril 2015 08:27

                        @ Fifi Brind_acier

                        Vous savez très bien que cette présentation apocalyptique n’est pas sérieuse. Qu’il y ait des menaces ici et là sur des services publics et sur des aides aux associations, c’est une évidence, et c’est pour cela qu’il faut rester mobilisés. Mais on est loin dans la réalité des épouvantails que vous ne cessez de brandir. Et dans la perspective de protéger ces acquis, le mieux (ou le moins mal, selon les sensibilités) est encore de voter massivement pour le Front de Gauche !


                      • kalachnikov lermontov 15 avril 2015 13:45

                        "Au printemps 2014 a été lancée, à l’initiative du Président de la République, l’opération labellisée « La France s’engage ». Son objectif : faire émerger, en vagues semestrielles successives d’ici à 2017, les meilleurs projets duplicables en matière d’innovation sociale. À la clé, l’assurance pour les projets lauréats, de bénéficier d’une visibilité accrue par le label, d’un accompagnement juridique ou administratif des pouvoirs publics, et le cas échéant d’un soutien financier par le biais d’une aide des entreprises partenaires.« 

                        Ce n’est plus un président mais une dame-patronesse*. ’La France s’engage’, bon titre, bien marketé, mais le secteur est concurrentiel, il y a déjà une émission appelée ’incroyables talents’, je crois (j’ai pas la téloche).
                        En attendant ’top chef’ en 2017 avec les mêmes losers, les mêmes débats miteux, la même entourloupe généralisée. ’Moi, Président, moi Président.... » ... j’inaugurerai aussi les kermesses, les foires au gras....

                        (j’ai quand même vérifié dans la constitution le rôle du président ; ses attributions, prérogatives, etc ; ’Opération pièces jaunes’, c’était mémère Chirac et pas Jacquot.)

                        Donc, il compte se représenter avec ces kiosques pour tout bilan ? Je crois qu’il s’inspire de Vespasien*.

                        (*1. l’inventeur des anisettes.
                        2. Eh non, ce n’est pas Decaux qui a inventé la sanisette)

                        Il y a des jours, de plus en plus souvent, je me dis : ’nous allons toucher le fond quand m^me, ce n’est pas possible, il ya un fond tout de m^me ; la chute ne peut pas durer comme ça...’


                        • Fergus Fergus 15 avril 2015 13:58

                          Bonjour, Lermontov

                          Je crois qu’il est inutile de répondre dans le détail à ce commentaire tant il est frappé au coin d’une mauvaise foi inspirée par une haine viscérale de Hollande et de tout ce qu’il fait ou soutient.

                          Je suis pourtant moi aussi très remonté contre sa politique sur la plupart des plans, et notamment sur les volets socioéconomiques qu’il traite de manière désastreuse à mes yeux. Pour autant, je trouve pathétique de tout rejeter au seul motif que Hollande (mais on pourrait dire la même chose de Sarkozy) s’est exprimé sur le sujet. A cet égard, je vous fais remarquer qu’il l’a fait en toute discrétion, aucun grand média n’ayant, à ma connaissance, relayé la remise des trophées à l’Elysée.


                        • kalachnikov lermontov 15 avril 2015 14:11

                          @ Fergus

                          La mauvaise foi, c’est cette introduction sur mon compte que tu médites depuis des lustres. Je te fais remarquer que dans mon msg précédent je n’ai nullement parlé de toi mais du contenu de l’article.

                          Si tu veux j’entre dans le détail de cette opération dans les moindres détails, économique, social, etc.

                          Nous avons déjà eu échange (vif) sur ce point : la politique, c’est la liberté de destin ; l’idée que l’homme fait son propre destin, qu’il n’y a pas de fatalité. Donc, quand tu élis un type, c’est parce qu’il a un programme, une vision, etc. Et voir le politique ravalé au rang de mr Loyal, lançant des concours à idées, etc. mais p***, c’est l’inverse-même du monde dans lequel nous vivions. Et le pire est que durant ce temps le pays est dans tous les domaines en pleine déroute.

                          Je te laisse t’ébaudir devant ces sornettes. C’est incroyable : le type fout le vivre ensemble en l’air du fait de son allégeance aux us, à l’Ue, au néolibéralisme, il efface le mot Fraternité des pièces de monnaie, et il lance un patronage pour fabriquer du vivre ensemble. Rien que l’idée saugrenue de croire que le vivre ensemble se fabrique est une hallucination.

                          Mais c’est mauvaise foi de ma part, évidemment ; je rejette tout de Holande, etc. Franchement, je préfère encore refuser tout qu’accepter ça et faire le béni-oui oui.

                           


                        • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:38

                          @ Lermontov

                          « je n’ai nullement parlé de toi mais du contenu de l’article. »

                          De moi, non, mais ce commentaire était un concentré de fixettes anti-Hollande (et cela continue) sans rapport avec le fond de l’article. C’est à cela que j’ai réagi.

                          Hollande préside une idée de soutien à des projets à contenu social, mais il n’en est pas le maître d’œuvre. En quoi cela gêne-t-il son action politique sur les autres sujets ? Doit-il également s’abstenir de paraître à l’Arbre de Noël du personnel de l’Elysée ?


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 avril 2015 19:50

                          @Fergus
                          Sur les propositions de Hollande sur le service civique gratuit, vous en pensez quoi ?
                          Je ne vois pas de différence avec Lulu,c’est de la même veine.


                        • Fergus Fergus 15 avril 2015 20:19

                          @ Fifi Brind_acier

                          Ne vous faites pas plus naïf que vous n’êtes ! Oser laisser entendre qu’une initiative altruiste d’Emmaüs soit de la même veine qu’un projet politique de Hollande relève, comme je l’ai écrit par ailleurs, de l’injure faite aux bénévoles de l’association.


                        • dohc 15 avril 2015 13:55

                          Vazy « Lulu dans ma rue », va secourir le petit peuple des débiles et des séniles, les aider dans cette vie quotidienne si difficile pour ceux qui ne parviennent pas à optimiser fiscalement leurs rentes...

                          Bientôt Dora l’exploratrice viendra donner du travail aux chomeurs...

                          Ils prennent les gens pour des cons, des enfants en mal d’autorité et de reprise en main... Z’ont pas forcément tord cela dit...


                          • Fergus Fergus 15 avril 2015 14:02

                            Bonjour, dohc

                            Manifestement, vous ne vous êtes jamais trouvé en contact avec des personnes âgées, des malades, des mères de famille, confrontées ponctuellement à un problème particulier, trop difficile à résoudre pour ces personnes, mais pas assez pour faire appel à un artisan spécialisé dans le dépannage d’urgence et qui soutire au malheureux naïf des sommes exorbitantes.

                            Si tel était le cas, vous vous seriez exprimé avec plus de respect.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 avril 2015 19:52

                            @Fergus
                            Il me semble que l’un des objectifs des départements, c’est l’aide à domicile des personnes âgées ou handicapées ? C’est destiné à remplacer, pour faire des économies ?


                          • Fergus Fergus 15 avril 2015 20:24

                            @ Fifi Brind_acier

                            Je ne sais pas ce que vous avez fumé ce soir, mais le résultat est impressionnant ! Vous savez très bien que l’action sociale des départements en direction des personnes âgées s’exerce de manière pérenne et pas ponctuelle comme dans le projet Lulu. Bref, il n’y a strictement rien à voir entre les deux ! Et prétendre le contraire relève, pour une personne aussi pointue que vous, de la manipulation !


                          • dohc 6 mai 2015 13:06

                            @Fergus
                            Manifestement vous vous résignez à l’acceptation de la pauvreté, à la charité et au renoncement.
                            Les élites peuvent compter sur vous pour remédier aux injustices, pour boucher les trous, pour la survie limite des untermench, juste de quoi leur anihiler toute volonté de justice...


                          • BouvardLover6458 BouvardLover6458 15 avril 2015 14:34

                            Dans la mesure où les anciens vont devenir de plus en plus dépendant et les aides de moins en moins remboursées par l’état, ce n’est vraiment pas une mauvaise idée. La personne qui a eu cette idée a trouvé de quoi assurer ses vieux jours !


                            • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:42

                              Bonsoir, BouvardLover6458

                              Effectivement, ce n’est pas une mauvaise idée. Mais elle ne bénéficiera à personne en particulier dans la mesure où l’association est, à ma connaissance, à but non lucratif, les modestes sommes perçues servant à salarier des employés pour tenir les kiosques.


                            • Shamanniac 15 avril 2015 14:53

                              Génial ! Continuez a soutenir le colmatage des brèches de ce système absurde qui devrait déjà ne plus exister. Vous me renforcez dans ma conviction qu’il ne faut surtout pas collaborer a ce genre de chose, en espérant que cela précipite la chute de cette société absurde, tellement riche qu’elle se permet d’abandonner les plus pauvres a la bonne volonté de ceux qui sont entre les deux, et ont encore un semblant de coeur. Vous êtes juste manipulés par un gouvernement qui lave ses mains ensanglantées dans le bain de votre générosité innocente.


                              • Shamanniac 15 avril 2015 15:15

                                @Shamanniac
                                Tiens, toi Fergus, à titre personnel ça ne t’embête pas que agoravox utilise ton travail de recherche et de rédaction, et le monétise en vendant des espaces pub à, au hasard sofinco, une magnifique machine a broyer du pauvre endetté ?

                                Tu me diras peut etre que l’important est que l’info circule, je te répondrais que la fin ne justifie pas toujours les moyens.

                              • kalachnikov lermontov 15 avril 2015 15:58

                                @ Shamanniac

                                Oui, mais en ce cas, on peut aussi te faire le grief de participer et alimenter le truc..


                              • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:50

                                @ Shamanniac

                                Il ne faut pas prêter à cette initiative plus d’importance qu’elle n’en a. Mais surtout, compte tenu du public auxquels elle s’adresse, elle est à des années-lumière des grandes machineries mercantiles, plus ou moins soutenues par les caciques politiques.

                                Pour ce qui est d’AgoraVox, je ne demande rien, ayant toujours agi de manière bénévole, que ce soit ici, dans l’encadrement des jeunes sportifs, ou à Amnesty International. Le bénévolat, c’est mon meilleur moteur personnel ! Et si AgoraVox peut vivre grâce aux retombées publicitaires, j’en suis ravi parce que les sites d’expression de ce genre n’auraient que très peu de chances de survivre à une disette financière, eu égard aux frais engagés dans la gestion et la maintenance de ce type de site. Cela dit sans en connaître le bilan comptable.


                              • Tonton Tux Tonton Tux 15 avril 2015 16:06

                                Deux points de vue :

                                - Positif : cela va permettre de nouer des contacts entre des gens qui ont envie d’aider et des gens qui ont besoin d’aide. Je pense pour ma part que cela peut fonctionner car c’est ce que je fais, j’aide des proches, connaissance ou via bouche à oreille, gratuitement depuis des années par conviction et dans mon temps libre, donc je suis convaincu que cet outil peut être utile, et pourtant je suis un petit jeune (rapport au retraités ayant plus de disponibilité), donc il y a de l’espoir !

                                - Négatif : développement du travail au noir, permettre à des gens aisés d’avoir de l’aide et d’être plus aisés encore :), et pire voir des gens peu scrupuleux détourner ce système vertueux et le pourrir jusqu’à l’os, on peut faire confiance à la nature humaine.

                                En gros, j’espère très sincèrement que ce système d’aide fonctionnera, j’en serai le premier utilisateur dans ma ville ! (qui n’est pas Paris hélas !), mais comme c’est utile tout en nuisant au business, tout va être mis en oeuvre pour que ça capote. Le temps nous le dira ! Je vais suivre ce projet avec intérêt smiley

                                Merci Fergus pour cet article


                                • Fergus Fergus 15 avril 2015 16:59

                                  Bonjour, Tonton Tux

                                  Merci pour ce commentaire.

                                  Je partage évidemment - et pour les mêmes raisons - le point de vue positif.

                                  Pour ce qui est du point de vue négatif, j’ai moi-même eu le même type de réserve a priori. Mais cela avant de me rendre compte que la grande majorité des interventions seront sans doute liées à de toutes petites difficultés qui n’en posent pas moins de réels problèmes, mais ne nécessitent pas l’intervention d’artisans. C’est pourquoi je ne pense pas que cela puisse nuire au « business », les artisans refusant d’ailleurs de se déplacer pour ce qu’ils considèrent comme des bricoles.

                                  D’ailleurs, décoincer un chat piégé derrière une machine à laver, accrocher un cadre de déco sur un mur de béton, ou descendre un vieux fauteuil à la cave ne relève d’aucune activité artisanale ! 


                                • kalachnikov lermontov 16 avril 2015 13:00

                                  @ Fergus

                                  N’importe quoi, c’est un marché en pleine expansion. Annonces du bon coin, sites spécialisés (j’ai cité ’séniorenforme’, des retraités, souvent ex artisans, qualifiés et outillés ; mais il ya en a pléthore d’autres genre star of service’ ; ce genre de site vise la réussite de blablacar ; gratuit à l’origine puis payant si réussite ; sur le net, quand c’est gratuit, c’est toi le produit !) ; autoentrepreneurs dits ’multiservices’ ; paiement en cesu avec une simple déclaration. Etc, etc.
                                  Sans compter les plus ou moins réussites locales via l’associatif, dans le jardinage (permaculture sur Montpellier, par ex), le bricolage, le prêt/location d’outillage, etc, etc. Et les SEL.
                                  Et l’éternel travail au noir, ainsi que le service gratuit qui existe encore.

                                  Je suis bien au courant puisqu’à fond dedans.

                                  L’alibi du lien social relevant de la vue délirante ; dans tous les exemples que je te donne, le lien social n’est jamais le but mais toujours la conséquence.


                                • Fergus Fergus 16 avril 2015 13:35

                                  Bonjour, Lermontov

                                  « le lien social n’est jamais le but mais toujours la conséquence »

                                  Précisément, l’objectif de Lulu est le lien social comme conséquence des interventions. En l’occurrence , le but et la conséquence sont bien complémentaires.

                                  Je connais tous ces sites, et la plupart des possibilités existantes. J’utilise moi-même les services d’une association pour du gros nettoyage de terrasse, et ceux d’un auto-entrepreneur inscrit au Cesu pour effectuer parfois des travaux d’élagage. Mais encore une fois, cela n’a rien à voir avec la plupart des types d’interventions qui relèveront de Lulu et qui demanderont en général peu de travail, des qualifications limitées, et une réactivité à laquelle la plupart des associations sont incapables de répondre.

                                  Par rapport au travail au noir, Lulu devrait finalement être un progrès car les demandeurs auront le sentiment - à juste titre - de faire appel à une solution légale.

                                  Quant au service gratuit, c’est la réponse la plus courante. mais comme je l’ai expliqué dans d’autres commentaires, certaines personnes dans les grandes villes n’y ont pas accès, tant est grande leur solitude.


                                • kalachnikov lermontov 16 avril 2015 13:55

                                  @ Fergus

                                  ’C’est la conviction que notre société ira mieux si on remet de l’humain dans notre quotidien.’ Une société mieux portante comme but et l’humain comme moyen. Or, ce n’est pas ça l’humain ; l’humain est une relation consentie, à laquelle on adhère intuitivement, non une relation forcée ou obligée ou automatique ou mécanique.


                                • Fergus Fergus 16 avril 2015 14:03

                                  @ lermontov

                                  « l’humain est une relation consentie, à laquelle on adhère intuitivement, non une relation forcée ou obligée ou automatique ou mécanique. »

                                  Je suis d’accord. Mais tu sais également que l’amitié naît parfois de relations à caractère commercial dans un premier temps. Or, les contacts nés d’un appel aux services de Lulu ne relèvent pas du commercial, mais d’une relation faiblement rémunérée qui peut déboucher sur autre chose, notamment lorsque les intervenants sont des particuliers bénévoles.


                                • kalachnikov lermontov 16 avril 2015 17:40

                                  @ Fergus

                                  ’l’amitié naît parfois de relations à caractère commercial dans un premier temps’ : je ne sais que te dire, Fergus. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Sans même faire dans l’anti-hollandisme, que vient faire notre président dans ce barnum comme tu le dis toi-même marginal ? Avec 10 millions d’exclus du travail - ne parlons pas de chômage, de courbe, etc, on est dans le structurel -, n’y a-t’il donc pas mieux à faire ? Le feu est à la baraque, le type lance un concours sur le motif du papier peint. Il n’est peut-être pas méchant ; mais dans ce cas, il est abruti. Au final, concernant le vivre ensemble, cela change-t’il quelque chose ?

                                  Puis, on sait très bien la cause de la désintégration/désagrégation de notre société : Europa, la belle Ue et sa doctrine mortifère gravée dans le marbre ’liberté du Marché, dictature du Marché’. Donc, on va refaire la discussion que nous menons rituellement toi et moi ; je vais te dire ’la société est pourrie, tout est à foutre en l’air’, tu vas me blablater ’je vote truc pour changer els choses, la démocratie c’est chouette’. Etc. Ca fait quand même une tripotée de fois qu’on le fait le joli tour de manège. Quand bien même ton Mélenchon (ou un autre) arriverait à prendre le pouvoir en Europe (il n’arrive déjà pas dans un misérable canton, c’est dire), il ne pourrait changer cela. L’Europe ne peut être sociale pour cette simple raison que le social consiste à encadrer le Marché ; ’Une Europe plus sociale’ est un artifice complètement mensonger inventé par les truqueurs pour gagner du temps ; que des démagogues aient repris cette ineptie pour ne pas effrayer le chaland devant des trucs radicaux et racoler n’y change rien (tu vois, je n’incrimine même pas Mélenchon mais le jeu politique où tu es obligé de faire des choses pour exister) ; l’Ue ne peut pas pas être plus sociale, comme s’il s’agissait de mettre un peu plus de sel dans le plat ; non, elle est sociale ou libérale ; libérale, ça signifie que l’individu prime sur la société ; social, c’est l’inverse. On ne peut pas faire les deux ; et comme eux sont néolibéraux, c’est-à-dire qu’ils sont libéraux dans le cadre strict de l’économie. Le reste du champ social n’est pas pour eux traités de façon sociale mais policière. Voilà pourquoi nous avons d’une part un espace économique où l’individu peut (prétendûment) s’épanouir dans une compétition (prétendûment) libre et non faussée et un espace autre qu’économique où on légifère à tour de bras et où l’Etat manifeste une volonté toujours plus oppressive contre l’individu (liberté d’expression amoindrie, surveillance de masse, mise en fiche de la population, médecine obligatoire, etc, etc). Le tout planqué derrière de soi disantes avancées sociétales comme le mariage pour tous ou l’invitation au suicide et à la démission (euthanasie) qui sont du pur clientélisme et sont instrumentalisées pour créer d’interminables controverses.

                                  La seule façon de faire une Europe sociale, c’est qu’elle implose. C’est le seul choix qui a été laissé dès l’origine, le tina, en tablant sur le fait que le Fergus (pas toi, le type Fergus, id est le noyau qui a une vie pas trop merdique) se retrouvera au final devant le dilemme : le chaos ou moi. C’est comme ça qu’on en vient à meugler ’Maréchal ,nous voilà’, pas parce qu’on est méchant ou vicieux, mais parce qu’on ne peut faire autrement.


                                • Fergus Fergus 16 avril 2015 18:00

                                  @ Lermontov

                                  « que vient faire notre président dans ce barnum comme tu le dis toi-même marginal ? »

                                  Mais il n’y fait rien ! Tout juste est-il présent pour saluer les projets retenus lors d’une petite cérémonie, ce qui n’est pas aberrant dans sa fonction.

                                  Pour ce qui est de l’Europe, je ne crois pas utile de recommencer le même débat, étant donné que ni toi ni moi ne changerons d’avis tant qu’il n’aura pas été démontré à l’un de nous deux qu’il a eu tort.


                                • kalachnikov lermontov 16 avril 2015 18:14

                                  @ Fergus

                                  "Mais il n’y fait rien ! Tout juste est-il présent pour saluer les projets retenus lors d’une petite cérémonie, ce qui n’est pas aberrant dans sa fonction." Il n’y fait rien ou il salue ? Il faut savoir.

                                  Effectivement, la discussion est close. Ca me fait penser à un truc : ’celui qui n’est pas avec moi est contre moi’. Une parole christique volontiers détournée de son sens. Note bien que nous avons été amenés là.

                                  Quand même : le vivre ensemble a été démoli depuis l’impositin de l’infection Ue, c’est de l’ordre du fait ; que cette tendance se confirmera tant qu’n sera entre ses giffes, c’est une projection depuis le fait. ’L’Europe sera sociale’ : c’est un voeu pieu, une rêvasserie. Il y a tout de même une différence entre le réel et le désir.

                                  Allez, bonne soirée, Fergus. Sache bien que, quand bien même les échanges peuvent prendre un tour houleux ou être vifs, il n’y a jamais de malveillance de ma part.


                                • Jelena 16 avril 2015 18:37

                                  @lermontov >> C’est comme ça qu’on en vient à meugler ’Maréchal ,nous voilà’
                                   
                                  Il y a une autre alternative, le libéralisme formatant les esprits de la même façon que le communisme et le nazisme, les individus seront des adeptes de « la servitude volontaire ».
                                   
                                  Dans l’administration française, on ne dit plus « qu’il faut chercher un emploi », on dit « qu’il faut savoir se vendre » (humain = marchandise).


                                • kalachnikov lermontov 16 avril 2015 18:40

                                  @ Jelena

                                  "Et pourquoi trouve-ton tant de laquais parmi les bourgeois ? Parce que la nature s’y prête.’
                                  [Dostoïevski]


                                • Fergus Fergus 16 avril 2015 18:54

                                  Bonsoir, Jelena

                                  La « servitude volontaire » n’est autre que le concept de soumission qui - mis à part quelques rares et éphémères soubresauts - a caractérisé les humains dans les différents types de société qu’il a construits dans l’ère moderne.

                                  « Savoir se vendre » n’est pas naturel pour l’écrasante majorité des personnes, foncièrement 
                                  bâties sur un mode subordonné.


                                • alinea alinea 15 avril 2015 18:09

                                  J’ai pas tout compris :
                                  Comment mémé avec son arthrose va-t-elle descendre jusqu’au kiosque de l’autre côté de la rue derrière ?
                                  Pourquoi pas un central téléphonique ?
                                  Bon, je me projette en mémé qui ne peut plus fermer son robinet, bouffé par le calcaire ? Joint, pièces détachées, même pour un petit boulot de bricoleur du dimanche..
                                  Je ne rêve pas, avant qu’il y ait un joli kiosque vert dans mon bourg à six kilomètres de chez moi, il y a longtemps que je n’en aurai plus besoin !!
                                  Sortir Médor. il faut que Médor soit convivial...( je dis ça parce que je défie quiconque de sortir mes chiennes !! enfin si je suis chez moi)
                                  bon, je blague un peu, je suppose que tout cela se peaufinera à l’usage si usage il y a ;
                                  mais je suis d’accord avec un com, plus haut : on ne recrée pas de lien social dans un artifice tombé du ciel ; on rendra juste service, ce qui est déjà pas mal ! et qui sait, des rencontres, des idées naîtront d’un début guindé.


                                  • Fergus Fergus 15 avril 2015 19:06

                                    Bonjour, Alinea

                                    Mémé avec son arthrose sort peut-être pour aller faire quelques courses, mais n’est plus capable de monter sur un escabeau. Il y a une solution internet, il y aura peut-être également un numéro de téléphone. Promis, j’irai voir ce kiosque lorsque j’irai à Paris, et cela d’autant plus facilement que je suis très souvent dans ce quartier.

                                    Dans les villages des Cévennes, ce n’est pas gagné, évidemment. Mais la solidarité y existe encore alors qu’elle fait largement défaut dans les immeubles parisiens. Pour preuve, ce fait divers « sanglant » que j’ai vécu et raconté en 2008 dans un article intitulé Amalia.

                                    Quant au rapport entre « Lulu dans ma rue » et le lien social, c’est sans doute par le processus décrit dans ta conclusion que les promoteurs espèrent contribuer à le recréer ou à le développer là où il a d’ores et déjà repris quelque peu vie grâce à des initiatives comme les jardins collectifs ou les repas conviviaux entre voisins.



                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 avril 2015 20:05

                                    @Fergus
                                    La solidarité, cela s’appelle « l’aide sociale aux personnes âgées » ou handicapées.
                                    C’est financé par nos impôts et les Départements. Cela crée des milliers d’emplois.


                                    Les Associations de bénévoles, financées aussi par l’ argent public, peuvent créer des liens supplémentaires, mais pas remplacer les aides à domicile.

                                    Je ne vois pas où est la nécessité de rajouter autre chose.
                                    Tout cela me semble foireux, et comme dit Moule frite, "quand c’est flou, c’est qu’ya un loup !

                                  • Fergus Fergus 15 avril 2015 20:28

                                    @ Fifi Brind_acier

                                    Déjà répondu ailleurs : les départements, effectivement compétents en matière d’action sociale, ne le sont évidemment pas pour envoyer un fonctionnaire déboucher une chiotte ou remettre en place des rideaux sur une tringle !

                                    Le pire est que vous savez pertinemment cela, ce qui me fait dire que votre jeu n’est pas très élégant, c’est le moins que l’on puisse dire !


                                  • alinea alinea 15 avril 2015 21:32

                                    @Fergus
                                    Oui ! J’ai eu beaucoup de conversations avec Owen à ce sujet... ce que j’aime, dans ce genre d’aventure, c’est que la créature échappe à son créateur ! smiley
                                    Dans d’autres occasions, que nous connaissons tous, non, ce n’est pas le cas !!!


                                  • Fergus Fergus 15 avril 2015 22:23

                                    @ alinea

                                    La créature qui échappe à son créateur, un grand classique de la littérature...

                                    Bonne nuit.


                                  • Garance 15 avril 2015 19:56

                                    Pas besoin d’être visionnaire pour anticiper les boites aux lettres remplies de petits cartons envoyés par les Lulu du coin


                                    Alinéa s’inquiète du comment contacter les Lulu

                                    Elle a pas à s’inquiéter Alinéa : les Lulu iront au devant des demandes

                                    A l’affut les Lulu

                                    Sélectifs les Lulu « Pas la peine d’aller chez le viocque du troisième : il est vraiment raide : il a fallut que je le secoue un peu pour qu’il me refile 20 c de pourliche »

                                    Organisés les Lulu : « va falloir qu’on se partage les rues les plus longues : la Vaugirard impossible de la faire tout seul : même à 20 on y arrivera pas » (1)

                                    Pendant ce temps là Pépère s’occupera des lolos de Julie...

                                    Ainsi va la vie en socialie

                                    Youpie... !!!!

                                    (1) Pour les ceusses qui ne le sauraient pas : la rue de Vaugirard c’est la rue la plus longue de Paris

                                    • stetienne stetienne 15 avril 2015 21:13

                                      arretons de cruger les gens
                                      les services d’aide a la personne ca existe depuis belle lurette et toute les mairies des villes en ont un
                                      c est surtout utilise par ceux qui payent pas d’impot car pour eux c est gratuit
                                      les autres les utilises pas car tres cher et de rapport qualite prix mediocre et le personnelle laisse vraiement a desire
                                      bientot hollande va nous sortir une toute nouvelle invention : la roue


                                      • Fergus Fergus 15 avril 2015 22:28

                                        Bonsoir, stetienne

                                        Je constate que, comme d’autres sur ce fil, vous faites une confusion sur les aides à la personne institutionnalisées et le petit coup de main ou le petit dépannage ponctuel dont peut avoir besoin une personne momentanément dans l’incapacité de venir à bout, même si cela demande une compétence ou effort dérisoire. Or, plus la ville est grande, et plus les personnes sont isolées dans leur immeuble ; et plus elles sont isolées, plus elles sont démunies pour faire à ce petit problème qui survient. C’est cela que veut résoudre Lulu, et aucune municipalité de grande ville ne fait face à ce type de demande. Strictement aucune !


                                      • stetienne stetienne 16 avril 2015 10:52

                                        @Fergus
                                        les voisins ca existent surtout si tu leur files une piecette
                                        je vois mal votre truc se rendre dans les banlieues racailleuse ou meme la police ne vas plus


                                      • Fergus Fergus 16 avril 2015 11:03

                                        Bonjour, stetienne

                                        Je constate que vous avez une idée fausse de la vie dans les grandes villes, et notamment de Paris. Certes, dans la plupart des cas, il est effectivement possible de demander un coup de main à un voisin, ou de faire venir un ami ou un parent, mais ce n’est pas le cas partout, malheureusement.

                                        Je vous invite à lire l’article que j’ai mis en lien dans une réponse à Alinea : il vous montrera que, même dans des circonstances dramatiques, les gens peuvent rester cloîtrés chez eux, quoi qu’il puisse se passer sur le palier.

                                        Autre chose : ma belle-sœur, âgée de 84 ans, est, dans son immeuble du 13e arrondissement de Paris, la seule à aider un vieux monsieur veuf quasiment incapable de bouger et désormais seul dans la vie, délaissé par tous, famille et anciennes relations. Mais elle ne peut évidemment pas tout faire. De toute évidence, Lulu pourrait ponctuellement aider cet homme, mais également ma belle-sœur.


                                      • stetienne stetienne 15 avril 2015 21:23

                                        sinon comme slogan
                                        avec lulu tu l’as dans le ...


                                        • Spartacus Spartacus 16 avril 2015 09:31

                                          Que c’est beau l’économie décrétée au non du social, sans bilans prévisionnels, sans seuil de rentabilité, sans étude de marché, sans vils bénéfices.

                                          Que c’est beau ’économie du paraitre au lieu de la réaliste.

                                          Comme s’il fallait besoin de l’état pour pour créer ce genre de truc qui ne durera que le temps de l’effet d’annonce.
                                          Il est peut être temps de grandir et commencer a comprendre que des projets comme cela n’ont que l’intéret d’effet d’annonce.

                                          A 5€ les 20 mns, soit 15€ l’heure, soit 3700€ de chiffre d’affaire théorique maximum disponible sur 11 mois.

                                          Avec un brut de brut minimal SMIC à 2200€, Le financement de l’outil de travail, les assurances, la publicité, les avances RSI, pratiquement toutes les journées ou la demande sera inférieures à 7h.

                                          Quid des problèmes de législation du travail. (Le temps d’attente dans le kiosque est il rémunéré ?)

                                          Même en proposant un revenus au SMIC (à Paris). Tellement à la limite de la rentabilité que la pérennité du business model est morte au premier incident extérieur comme climatique (neige pendant 3 jours) ou grève des transports.

                                          C’est pas avec ces conneries, vulgaires effet d’annonce pour bobos que l’on va résoudre 5 millions de chômeurs.

                                          Il n’est pas étonnant que ce genre de projet recoivent un écho favorable politique. De jolis kiosques bien visibles pour justifier du social politique à peu de frais.


                                          • Fergus Fergus 16 avril 2015 10:55

                                            Bonjour, Spartacus

                                            Je constate que vous n’avez manifestement pas compris l’esprit de Lulu. Cela n’a rien à voir, ni avec de l’artisanat classique, ni avec de l’activité associative pérenne planifiant des taches d’aide à la personne dans le cadre d’un planning rigoureux.

                                            Le chiffre d’affaire théorique n’est pas le plus important, sauf pour les intervenants micro-entrepreneurs qui doivent pouvoir travailler en dégageant de quoi vivre décemment. Mais ils ne seront pas au service exclusif de Lulu. Le reste des interventions relève du bénévolat pour des actions du type de celles que j’ai énumérées au long de ce fil et qui ne sont manifestement pas du ressort d’un artisan, quel que soit son statut.

                                            Quel temps d’attente au kiosque ? La demande reçue, un rendez-vous est pris pour qu’un intervenant se déplace. Quant aux quelques euros payés par le demandeur, ils servent à financer la tenue des kiosques par les employés rémunérés dont le rôle est de mettre en contact les demandeurs et les intervenants.

                                            Enfin, le but évident de cette association n’est pas de résoudre le problème du chômage en France - même si des emplois sont effectivement créés pour la tenue des kiosques -, mais de retisser du lien social. Je pensais que cet objectif était évident. Manifestement, je me trompais.


                                          • Garance 16 avril 2015 12:06

                                            @Fergus


                                            « L’esprit de Lulu » ?

                                            V’là une idée qu’elle est bonne....

                                            Que diriez-vous d’un grand rassemblement populaire organisé par Hollande ( au moins ça il sait faire )

                                            Avec banderoles et tout le tintouin

                                            « Je suis Lulu  »

                                            A venir : « L’esprit de Manu » 

                                            « Je suis Manu » 

                                            Pas la peine de rêver : c’est déjà dans la boîte

                                          • Fergus Fergus 16 avril 2015 12:45

                                            Bonjour, Garance

                                            « banderoles et tintouin » ou pas, je me contrefiche de Hollande et de Valls. Ces deux-là ont décidé de faire la même politique que Sarkozy à quelques rares détails près, ils en assumeront les conséquences électorales.

                                            Vous parlez de « rêver ». Le problème en France, c’est que pas un leader politique, pas un parti ne fait rêver. Nous continuerons donc à voter par défaut, ou contre le pouvoir en place.


                                          • Fergus Fergus 16 avril 2015 17:56

                                            Bonjour, septikettak

                                            Je vous retrouve là tel qu’en vous-même : si Hollande a en quelque sorte parrainé le destin du label « La France s’engage », il n’a évidemment rien à voir avec les projets - très divers - qui ont été sélectionnés ni avec ceux qui ont été primés.

                                            Quant à détourner l’attention, c’est le bon vieux cliché éculé. Je suppose que, dans votre vie, vous ne vous intéressez qu’aux grandes questions existentielles et socioéconomiques en portant un regard de mépris absolu sur tout ce qui est culture, sport, détente, etc.


                                          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 16 avril 2015 22:11

                                            merdasse merdassum


                                            • Fergus Fergus 16 avril 2015 22:27

                                              Bonsoir, Alexis

                                              Merci pour cette élégante et constructive contribution.


                                            • ETTORE ETTORE 17 avril 2015 09:40

                                              Question concernant la praticité de ce « système »

                                              si vraiment il s’agit ni plus ni moins d’un ordinateur, faudrait que son premier travail soit de donner des cours d’informatiques aux plus anciens.
                                              Passer par une machine pour recréer un lien social ?
                                              A propos on pourrait s’en servir pour demander de l’aide au Président ? 
                                              Ahh..... c’est pas prévu pour ça ?
                                              C’est con, car actuellement la grande majorité des Français auraient besoin de bons coup de mains

                                              • Fergus Fergus 17 avril 2015 10:46

                                                Bonjour, ETTORE

                                                Former des personnes âgées à un minimum de pratique de l’informatique est déjà assuré par des associations.

                                                « actuellement la grande majorité des Français auraient besoin de bons coup de mains ». Je suis bien d’accord, mais doit-on systématiquement ramener tous les débats à l’(in)action présidentielle ?


                                              • stetienne stetienne 20 avril 2015 10:27

                                                je rigole quand meme un peu
                                                on supprime les fontaines d’eau potable dans les gares ( ca rapporte moins qu une canette de coca qui sera jeté sur voie publique)
                                                on parque des immigres qu on fait venir pour casser les acquis sociaux mais bouh si tu es contre l immigration tu es un vilain whaciste
                                                le prix des terrains qui est la 1er cause de discrimination sociale soit dit en passant est laisse aux mains des marches financier donc des immenséments riches alors qu il suffirait que l etat controle le prix et la mise a disposition des terrains( tiens a ce propos les riches etrangers ne payeront plus l impôt j ai aps quoi en france car les technocrates européen l ont decide)
                                                le lobby médicale se felicite qu on soit contre la liberte de mourir car un vieux qui met trois ans a mourir ca rapporte un max
                                                les mouroirs a vieux sont des trucs immonde alors qu il pourrait y avoir jardin (oui mais voir contrôle du prix des terrains)
                                                bref lulu c est juste un déodorant passé sur un cancéreux en phase terminale en disant que ça va le guérir
                                                et un point a l envers un point pour saint joseph un point pour saint lulu
                                                https://www.youtube.com/watch?v=kMw8nIZw2js


                                                • Fergus Fergus 20 avril 2015 11:04

                                                  Bonjour, stetienne

                                                  Je suis d’accord avec vous sur tous les points que vous évoquez.

                                                  Sauf sur la conclusion : aussi limitée qu’elle soit - l’avenir nous le dira - une initiative associative n’a strictement rien à voir avec l’action gouvernementale. En amalgamant Lulu avec l’incurie des pouvoirs publics, on lui fait un mauvais et injustifié procès ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès