• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mad Pride 2016 : les fous sont dans la rue

Mad Pride 2016 : les fous sont dans la rue

Pour la troisième année consécutive, les « fous » vont défiler dans les rues de Paris en ce samedi 11 juin. Un défilé baroque aux allures de Gay Pride. Mais il ne faut pas s’y tromper, l’enjeu est important car il vise, année après année, à faire reculer les préjugés, à modifier le regard porté sur les personnes atteintes de maladies mentales et de démences. Il vise également à lutter contre le dénuement de la psychiatrie dans la santé publique de notre pays...

JPEG - 79.6 ko
Mad Pride 2015 (photo Ouest-France)

Il y a quelques années, Claude Deutsch, docteur en psychologie et en philosophie, écrivait ceci : « En Allemagne, la justice vient de reconnaître au Président le droit de traiter les néonazis de “fous”. Qui a demandé aux fous si ça ne les gênait pas d’être assimilés aux néonazis ? » De la même manière, il est fréquent d’assimiler les actes des pervers amoraux à des agissements liés à un état de folie. Qui a demandé aux fous si ça ne les gênait pas d’être assimilés aux pervers ? Certes, il y a des malades mentaux chez les nazis comme il y en a chez les pervers, mais pas forcément plus nombreux que dans le reste de la population. 

Ces questions pointent du doigt une réalité omniprésente, et pas seulement en Allemagne : sont trop souvent taxés de « fous » ceux qui, par un choix marginal d’existence, un engagement extrémiste, un comportement excentrique, un mode de vie alternatif, s’écartent des normes non écrites mais néanmoins prédominantes dans la société. Ce faisant, ces personnes sont fréquemment assimilées à des malades mentaux, autrement dit à des gens qui, si l’on en croit les opinions les plus couramment exprimées, suscitent la défiance, voire le rejet.

Or, bien souvent, les personnes visées ne présentent pas de pathologie, les excès des uns et les bizarreries des autres n’ayant pas nécessairement d’origine relevant de la psychiatrie. À l’inverse, nombreuses sont les personnes dont le voisinage ne soupçonne pas les dérèglements d’ordre mental ou psychiatrique : schizophrènes, bipolaires et même psychopathes sont des centaines de milliers en France. À tel point que nous en connaissons tous sans avoir conscience de la pathologie ou des troubles psychiques dont ils sont affectés à des degrés divers.

Et pour cause : la majorité de ces personnes sont parfaitement aptes à vivre normalement en gardant le contrôle d’elles-mêmes. Mais ce n’est pas le cas de tous les gens concernés : certains sont réellement des malades, qu’ils soient atteints d’une pathologie avérée ou sujets à des dérèglements psychiques temporaires, à l’image notamment des personnes dépressives. Ceux-là ont besoin de traitements adaptés et, dans la mesure du possible, du soutien de leurs proches et de tous ceux qui vivent dans leur entourage.

Tel n’est malheureusement pas toujours le cas. Bien souvent, les personnes qui souffrent de troubles mentaux sont au contraire stigmatisées, voire ostracisées, moins par désir de nuire que par crainte de la différence. À cet égard, les membres du corps médical et les responsables des associations qui viennent en aide aux personnes atteintes de pathologies psychiques ou psychiatriques n’hésitent pas à établir un parallèle avec les gays et les lesbiennes, naguère rejeté(e)s du simple fait d’une orientation sexuelle qui les différenciait dans une société bien-pensante ayant banni ces « mœurs déviantes ». Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, durant des siècles, l’homosexualité a été considérée comme une forme de « folie ».

Les temps ont changé, et la société moderne a enregistré de nombreuses avancées dans la reconnaissance des uns et des autres, et le droit de tous à la dignité en toutes circonstances. En théorie, car si l’homosexualité ne donne plus lieu aux rejets du passé – malgré quelques poches de résistance ici et là –, force est de reconnaître qu’il reste encore de grands progrès à faire en faveur des malades mentaux et des personnes dont le profil schizophrénique ou bipolaire nécessite des soins adaptés. Un constat qui vaut également pour les personnes atteintes de démence liées à des pathologies de type Alzheimer, bien souvent aiguillées, faute de places en unités spécialisées, vers des EHPAD gérés par un personnel peu ou mal formé.

C’est pour plaider la cause de ces patients et dénoncer le manque récurrent de moyens affectés à la psychiatrie dans le cadre de la politique de santé publique que les médecins, infirmiers et responsables associatifs défileront le samedi 11 juin dans les rues de la capitale, affublés de déguisements. Le cortège partira à 14 heures de l’hôpital Saint-Antoine (Paris 12e), « lieu symbole de soin et d’enfermement comme jadis », pour se rendre place de la République, dans un autre lieu symbolique, « pour revendiquer la pleine citoyenneté des personnes en difficulté psychique  ». Un forum-débat sera organisé sur place à l’issue du défilé.

Pour en savoir plus sur la tenue de cette journée : lien Mad Pride 2016.

PNG


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 11 juin 2016 08:11

    Notre société aime tellement les fous qu’elle en fabrique de plus en plus.


    • Fergus Fergus 11 juin 2016 09:06

      Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

      Et c’est sans doute en politique que l’on trouve les plus inquiétants. smiley


    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 11 juin 2016 09:09

      @Fergus

      Les médias et l’armée se défendent bien aussi.

    • Fergus Fergus 11 juin 2016 09:14

      @ Jeussey de Sourcesûre

      Sans doute, mais ils ne sont pas directement aux manettes.



    • Fergus Fergus 11 juin 2016 09:37

      @ Jeussey de Sourcesûre

      Je ne connaissais pas le syndrome d’hubris. Merci pour ce lien.


    • Le p’tit Charles 11 juin 2016 08:15
      En fait...les fous sont dans la rue tous les jours de l’année..C’est enfantin de s’en rendre compte il me semble...suffit d’ouvrir un peu les yeux.. !

      • cevennevive cevennevive 11 juin 2016 08:56

        @Le p’tit Charles

        Il y en a aussi au gouvernement, et en proportion plus que dans la rue. Ceux-là ne nous font pas rire ni sourire.


      • Le p’tit Charles 11 juin 2016 09:11

        @cevennevive....Ce n’est pas la même catégorie..Dans la rue les odeurs
        ont perceptibles, alors qu’au gouvernement elles sont cachées par les mensonges et autres turpitudes.. !


      • Fergus Fergus 11 juin 2016 09:13

        Bonjour, cevennevive

        Votre commentaire rejoint la réponse que je viens de faire ci-dessus.

        Pour mémoire, mon article de février 2011 : intitulé « Qui suis-je ? », il décrit un profil-type de cas psychiatrique dans lequel beaucoup ont vu, non sans raisons, un ancien chef de l’Etat qui aspire à la redevenir.



      • Fergus Fergus 11 juin 2016 09:19

        Bonjour, Le p’tit Charles

        « les fous sont dans la rue tous les jours de l’année. C’est enfantin de s’en rendre compte il me semble...suffit d’ouvrir un peu les yeux.. ! »

        A cet important détail près que la folie visible n’est pas toujours de la folie, alors que nombre de comportements en apparence normale cachent des pathologies à problème : par exemple, il n’est pas meilleur dissimulateur et manipulateur qu’un psychopathe (cf. le lien que j’ai mis ci-dessus en réponse à Cevennevive).


      • Le p’tit Charles 11 juin 2016 10:24

        @Fergus....Après des études sur le comportement et quelques années de pratique, il est très facile de voir les défauts des gens, même ceux des psychopathes comme le voyou de Neuilly (JFK)..sauf qu’en politique les psychopathes sont légion en ce moment à la tête de nombreux pays..et ne gêne pas la classe politique internationale... !


      • Le p’tit Charles 11 juin 2016 10:49

        @Le p’tit Charles.....Fergus.... La connaissance du comportement humain, dans toutes ses modalités, est un élément
        essentiel pour comprendre l’être humain, et la place qu’il occupe parmi les autres êtres
        vivants....Au fil du temps, dans une volonté de compréhension scientifique, nombre d’approches se sont développées, visant à construire cette connaissance sur des analyses et bases solides, s’appuyant sur la recherche. Tour à tour, les approches éthologique (comportement sous la dépendance de l’instinct), béhavioriste (relation directe entre comportement et stimuli externes), cognitiviste (centrée sur les états mentaux), psychanalytique (centrée sur la
        subjectivité de l’individu) se sont développées et superposées...


      • Le p’tit Charles 11 juin 2016 16:55

        @Le p’tit Charles......ALLO...y a quelqu’un.. ?


      • Etbendidon 11 juin 2016 09:37

        Je suis toujours sidéré par la capacité de nos rédacteurs attitrés de rédiger des articles sur des sujets insignifiants ou de peu d’intérêts ?

         smiley

        Autant ils sont bouche bée devant les galettes de Pont Aven ou la barbapapa ou encore le pain et les œufs autant ils sont totalement aveugles à des évènement vraiment bizarres comme il vient de s’en dérouler pendant l’étrange cérémonie d’inauguration du tunnel du Saint Gothard en Suisse le 1er juin dernier en présence de Merkel, Draghi et Flamby qui a même prononcé un discours

         

        Seuls RTL (?), L’usine nouvelle et quelques sites réacs ou « complotistes » (comme celui de Soral) s’en sont inquiétés

        Tous les autres merdias du système, Le Monde et libération en tête n’ont parlé que du tunnel et des discours de nos maitres sans mentionner la cérémonie crypto satanique plutôt malfaisante ?

         

        https://youtu.be/ZBELgO3MVY4

         

        Pas un article sur agoravox INCROYABLE ?????

        NON pour faire réagir nos rédacteurs en chef il leur faut des mots clés du genre : Mélenchon, FN, Macron ..

        OU encore le MOT MAGIQUE : SARKOZY !!!!

        Sinon RIEN

         smiley

         

         Désolant

        PS : Surtout ne me faites pas le coup du - t’as ka faire un nartic la dessus pour que vous me le refusiez à à la modé. Non merci j’ai déjà donné -

         smiley

         

        http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/06/la-tres-etrange-inauguration-du-tunnel.html

        Autrement ALLEZ LES BLEUS zont gagné hier et ça doit en faire chier beucoup ici

         smiley

         

         


        • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 11 juin 2016 09:45

          @Etbendidon

          « Pas un article sur agoravox INCROYABLE ????? »

          qu’est-ce qui vous empêchait d’écrire un article ?
          Les vôtres ne sont pas légion, on dirait !

        • Etbendidon 11 juin 2016 09:51

          @Jeussey de Sourcesûre
          @desourcefrelatée
          vous avez lu le Post Scriptum ?
           smiley


        • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 11 juin 2016 09:55

          @Etbendidon
          vous n’avez rien donné du tout

          ou alors fournissez les références !
          c’est trop facile de baver

        • Fergus Fergus 11 juin 2016 10:19

          Bonjour, Etbendidon

          L’organisation de cette manifestation - la Mad Pride - est dans l’actualité immédiate et ne constitue pas un marronnier quelconque. Qui plus est, peu de médias ont évoqué cette manifestation, du fait notamment de la place prise par l’Euro de football et la poursuite des conflits sociaux.

          Libre à vous de penser que le sort réservé aux personnes atteintes de troubles psychiques est un sujet insignifiant. Ce n’est évidemment pas mon avis, et je regrette de n’être pas présent à Paris ce week-end pour participer au défilé.

          Quant aux sujets importants à vos yeux, rien ne vous empêche d’en faire état dans des articles dont je m’engage à soutenir la parution en modération.


        • Agafia Agafia 11 juin 2016 12:45

          @Etbendidon

          Pff ! N’importe quoi... Les complotistes voient du complot porno-satano-judeo-maçonnique sauce illuminati-nouvel-ordre-mondial un peu partout, c’est leur marotte... Une obsession certainement pathologique... ça se soigne hein !!!

          La chorégraphie du tunnel du Gothard, dont on apprécie ou pas l’esthétisme, n’est qu’une évocation du folklore local et de la construction du tunnel, dont certains tableaux peuvent certes frôler le mauvais goût, mais faut arrêter le délire...

          Bref... Désolé pour le hors-sujet Fergus....

        • Fergus Fergus 11 juin 2016 12:56

          Bonjour, Agafia

          Pas de problème pour un « hors-sujet » qui ne l’est pas tant que cela car, comme vous l’avez souligné, on parle d’« une obsession certainement pathologique » smiley

          Vous l’avez compris, je partage votre avis sur l’inauguration du tunnel.


        • tf1Groupie 11 juin 2016 14:24

          @Etbendidon

          Soral, sors de ce corps !  smiley


        • Fergus Fergus 11 juin 2016 19:02

          Bonjour, tf1Groupie

           smiley


        • troletbuse troletbuse 13 juin 2016 12:52

          @Etbendidon
          Si Etbendidon, il y a eu une vidéo flash sur AgoraVox TV. Il fallait être là au bon moment. Elle a disparue aussi vite qu’elle est venue. Bizarre tout de même. Cette cérémonie était une honte. Mais Grounichou, toujours à la pointe de l’actualité inintéressante va probablement nous pondre 3 lignes, avec un titre calem bourrin vaseux et avec une question à la fin. smiley


        • gruni gruni 11 juin 2016 09:42

          Bonjour Fergus


          On peut être fou de joie, fou d’amour, fou de bonheur et vive le fou rire. En ce moment le pays et fou de foot, enfin pas tout le monde. J’espère que Martinez de la CGT ne profitera pas de l’occasion pour dire que cette manif est le résultat de la loi travail.
          Mais plus sérieusement, merci pour ce texte qui parle d’un sujet grave trop souvent peu abordé. 

          • Fergus Fergus 11 juin 2016 10:25

            Bonjour, gruni

            « un sujet grave trop souvent peu abordé. » 

            En effet. C’est pourquoi il m’a paru nécessaire de contribuer, à ce modeste niveau, à faire connaître cette manifestation dont les finalités devraient, n’en déplaise à certains, être plus connues et mieux soutenues dans la population : on n’a pas le doit de rester indifférents à cette importante question de santé publique.


          • troletbuse troletbuse 13 juin 2016 12:54

            @gruni
            Mais Grounichou, vous avez omis de mettre Sarkozy dans votre commentaire. Un oubli ?


          • Julien30 Julien30 11 juin 2016 10:43

            Les dégâts provoqués notamment par Foucaut se voient un peu plus chaque jour, après je suis fier d’être homo, maintenant je suis fier d’être « fou » ! Le communautarisme victimaire à toutes les sauces, comme si on pouvait être fier d’être schizo ou psychopathe, sous-entendu change rien tu es formidable, tout se vaut, bienvenu au règne de l’anomie. L’entretien du communautarisme des marginaux et des minorités que l’on joue contre la majorité continue, on peut se demander jusqu’où ça ira, certains d’ailleurs utilisent déjà (ça fait quelques temps en fait) cette rhétorique pour défendre et justifier la pédophilie.


            • Aristide Aristide 11 juin 2016 10:55

              @Julien30


              Il me semble que vous confondez communautarisme et communication de nos différences. Il ne s’agit pas de vouloir être séparés mais au contraire d’être ensemble. La Gay Pride, cette Mad Pride et autres manifestions de ce genre me semble être plus porteuses d’intégration que de communautarisme.

              Par contre, sur l’aspect purement sécuritaire, je suis assez étonné que ce coup çi, Fergus ne fasse pas les remarques qu’il a faites sur les fan-zones.
               

            • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 11 juin 2016 10:56

              @Julien30

              Vous pensez à qui en disant ça ?

              à Mgr Lalane, évêque de Pontoise ?

              « La pédophilie est un mal. Est-ce que c’est de l’ordre du péché ? Ça, je ne saurai pas dire, c’est différent pour chaque personne. Mais c’est un mal et la première chose à faire c’est de protéger les victimes ou les éventuelles victimes. »

            • Julien30 Julien30 11 juin 2016 11:05

              @Aristide
              « Il me semble que vous confondez communautarisme et communication de nos différences. »


              Mais c’est justement ça le communautarisme, se focaliser sur ce qui différencie plutôt que sur ce qui rapproche des autres tout en se présentant comme leurs victimes. La gay pride pousse aussi loin que possible cette différenciation, voulant à tout prix véhiculer l’image de l’homo folle en tenue cuir le cul à l’air. Bien des homos trouvent cette manifestation grotesque et n’éprouvent pas le besoin d’exhiber leur sexualité dans la rue de la façon la plus caricaturale qui soit, c’est ce genre d’attitude qui fait monter l’homophobie.

            • Julien30 Julien30 11 juin 2016 11:10

              @Jeussey de Sourcesûre
              Non Mgr Lalane s’il est un peu léger sur ce coup-là ne cherche pas à légitimer la pédophilie, il dit clairement que c’est un mal, c’est donc ici votre fanatisme anti-chrétien qui parle, cherchez plutôt dans vos rangs pour trouver ceux qui cherchent ce genre de choses, chez toutes ces belles consciences de gauche qui signaient des pétitions dans Libé pour dépénaliser la pédophilie il n’y pas si longtemps.


            • Fergus Fergus 11 juin 2016 11:10

              Bonjour, Julien30

              La « fierté » revendiquée n’est qu’un moyen d’attirer l’attention sur des formes de stigmatisation et d’ostracisme.

              Il est en effet évident que les personnes homosexuelles, comme les personnes atteintes de pathologies psychiques, ne sont pas stricto sensu « fières » de ce qu’elles sont. Elles revendiquent le droit à la « différence » de choix sexuel ou d’état mental, et plus encore le droit à l’« indifférence » en société, autrement dit le droit à un regard qui en soit pas emprunt de défiance ou de rejet.

              Pour ce qui est des malades mentaux et personnes atteintes de troubles psychiques, la Mad Pride vise en outre à alerter les pouvoirs publics sur la pauvreté des moyens affectés à la médecine psychiatrique. 


            • Fergus Fergus 11 juin 2016 11:13

              Bonjour, Aristide

              « Il ne s’agit pas de vouloir être séparés mais au contraire d’être ensemble. La Gay Pride, cette Mad Pride et autres manifestions de ce genre me semble être plus porteuses d’intégration que de communautarisme »

              Bravo ! C’est exactement cela.

              En revanche, je ne comprends pas votre interpellation sur les fan-zones.


            • Julien30 Julien30 11 juin 2016 11:43

              Bonjour Fergus,

              Je vous renvoie à mon commentaire de 11h05 quand on souhaite à tout prix se présenter aux autres sous un jour qui vous en éloigne on ne recherche pas la bonne entente, en tout cas ce n’est bien entendu pas ce qu’on obtient. 

            • Jelena 11 juin 2016 15:16

              @Julien30 >> on peut se demander jusqu’où ça ira
               
              La prochaine étape sera « Incest Pride » et ce n’est pas de l’humour, en Allemagne il y a déjà eu des débats pour que ce soit légalisé.


            • Aristide Aristide 11 juin 2016 15:59

              @Fergus

              En revanche, je ne comprends pas votre interpellation sur les fan-zones.

              Vous annonciez que les flics avaient autre chose à faire que surveiller les fans zones, foot pourri et tout le discours sur le pain et les jeux, etc ...

              Je suis étonné que vous ne souleviez pas la même question pour cette manifestation publique.

            • Fergus Fergus 11 juin 2016 16:40

              @ Aristide

              Nulle part je n’ai tenu de tels propos, ni sur la forme ni sur le fond !!! Une nouvelle fois, vous déformez mes propos, ou vous m’en attribuez qui ont tenus par d’autres que moi, ce qui est tout aussi inconséquent ou manipulateur.

              Dans un article du mois d’avril intitulé Euro 2016 : sécurité garantie sur les stades. Mais ailleurs ?, je prenais acte de la décision des pouvoirs publics de maintenir l’Euro. Le contraire eût d’ailleurs été très surprenant et, pour tout dire, inenvisageable sur le plan politique.

              Pour ce qui est des fan-zones, je comprends que tout soit fait pour les sécuriser au maximum. Cela me semble même une évidence. Le problème que je posais dans l’article était basé sur un constat : « la concentration des moyens de sécurité sur les stades et les « fan-zones » risque de découvrir dangereusement les autres lieux de rassemblement de la population durant le mois de compétition. »

              Quant à la formule « du pain et des jeux », je vous défie de trouver un article ou un commentaire dans lequel je l’ai employée. Je ne crois pas non plus avoir déjà écrit « foot pourri », mais en revanche souligné à diverses reprises que ce sport est très largement corrompu, tant au niveau des fédérations internationales qu’à celui des grands clubs professionnels.



            • Aristide Aristide 11 juin 2016 17:44

              @Fergus


              Mais la concentration des moyens de sécurité sur les stades et les « fan-zones » risque de découvrir dangereusement les autres lieux de rassemblement de la population durant le mois de compétition

              C’est exactement à cet extrait que je faisais allusion, comment ne vous posez vous le même problème pour cette manifestation !

              Sur Pain et jeux et foot pourri, c’était sur le fond, pas sur les termes. 

            • Fergus Fergus 11 juin 2016 18:57

              @ Aristide

              Soyons sérieux : cette manifestation, par sa mobilité, sa participation limitée et sa notoriété réduite, est nettement moins exposée que les rames confinées du métro ou du RER, ou bien encore les salles de cinéma où aucun contrôle d’accès n’est mis en place. 

              Pour ce qui est « du pain et des jeux », désolé, mais - je le répète - je n’ai jamais été sur cette ligne. Pour une raison simple : cela fait belle lurette que les puissantes et richissimes fédérations sportives n’ont plus besoin des états pour organiser les compétitions ; et cela fait belle lurette que l’on a pu vérifier que les retombées positives en termes d’image pour les personnages politiques n’ont qu’une durée très limitée, et même de plus en plus courte.


            • Aristide Aristide 11 juin 2016 19:04

              @Fergus


              Je n’avais pas bien saisi le sens de votre intervention sur la sécurité, j’avais supposé que vous désiriez que l’on ne sollicite pas inutilement les services de sécurité. Sur ces bases, j’en avais peut être déduit rapidement que toutes les manifestations de quelque ordre que ce soit seraient donc concernées.

              Maintenant je vous ai fait un paquet « pain et jeux » et « foot poutrri », bon, le foot est pourri mais vous ne considérez pas que l’on enfume les spectateurs de ce sport, ben voilà.

            • Albert123 11 juin 2016 11:34

              Tout ces « machins pride » ne sont que des excroissances nauséabondes d’une société qui sombre dans le narcissisme et l’égocentrisme complet pour le plus grand plaisir des pervers narcissiques qui nous dirigent et se nourrissent de la haine de soi que ces gens portent en eux sans même s’en rendre compte désormais


              et on assiste effectivement à une atomisation complète de cette même société dont les individus ne sont plus des Hommes mais des fous, des homos, ... soit un ensemble de sous classes et autres pseudos catégories particulièrement aliénantes car totalement éloignées de leur réelle identité.

              en bref une meute de paumé, chair à canon sans âme au service du plaisir de la lie de l’humanité désormais à 100 % aux manettes.

              • Fergus Fergus 11 juin 2016 11:39

                Bonjour, Albert123

                Vous semblez ne pas tenir compte d’un fait important : ce sont les médecins, les infirmiers et les membres d’associations d’aide aux personnes atteintes de troubles psychiques qui sont à la manœuvre ici : il n’est question ni de « narcissisme », ni d’« égocentrisme », mais d’améliorer les condition de vie et de prise en charge des malades.


              • CHALOT CHALOT 11 juin 2016 13:41

                Merci Fergus pour cet article

                Puis-je le reproduire avec ta signature et ton autorisation sur le blog de Familles laïques de Vaux le Pénil ?


                • Fergus Fergus 11 juin 2016 14:00

                  Bonjour, CHALOT

                  Avec un grand plaisir !

                  Plus l’on parle des « accidentés » de la vie et des « oubliés » de la santé,et plus les choses ont des chances d’avancer. Quoique beaucoup trop lentement, hélas !

                  Merci à toi pour tes engagements.


                • Aristide Aristide 11 juin 2016 16:02

                  @Fergus


                  Vous auriez pu lui conseiller de titrer « Les malades seront-ils réprimés par la police ? », ou « Le pouvoir ignore la maladie ». 

                  Enfin, vous voyez une bonne chaloterie ....

                • Ouam2 (---.---.41.186) 11 juin 2016 13:50

                  @:Fergus : merci :)

                  et tu à raison de parler ce ces problèmes (manques de budgets manifestes etc...)

                  et pourtant c’est un secteur qu’il est plus urgent d’améliorer, comme la justice aussi (etat pire ou pas ?), et bien sur nos prisons (ou tu fera toi le lien entre les pathologies et les residents du lieu)

                  Parce que mettre ces point la de coté, c’est la cohésion sociale qui en patira (ou le bien vivre ensemble si tu préfere cette formule)

                  M’enfin avec nos gouvernants ultra libéraux style le macaron de luxe et ses costards ou le motard casqué de chez cardin, c’est pas... gagné !

                   

                  ps : par contre j’ai un peu de mal avec tes comparaisons entre les maladies mentales et l’homosexualitée (meme vu de loin comme tu le soulignes bien on est d’accord), parce que l’omosexualitée est un choix intime prurement sexuel, comme cela se produit dans de nombreuses especes animales pour prendre un autre repère.
                  La je penses plutot que c’est les « restes » d’un catholicisme (religion) tres pronononcé d’une époque révolue... non ?

                  cf à propos de ci p ex :

                  « À cet égard, les membres du corps médical et les responsables des associations qui viennent en aide aux personnes atteintes de pathologies psychiques ou psychiatriques n’hésitent pas à établir un parallèle avec les gays et les lesbiennes, naguère rejeté(e)s du simple fait d’une orientation sexuelle qui les différenciait dans une société bien-pensante ayant banni ces « mœurs déviantes ». Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, durant des siècles, l’homosexualité a été considérée comme une forme de « folie ». »

                  c’est grave qd meme, enfin en france et en 2016, et c’est pour ca que j’ai u peu de mal avec cette phrase et son exemple (c’est peut etre du vécu à ton boulot ?).


                  • Fergus Fergus 11 juin 2016 16:04

                    Bonjour, Ouam2

                    En effet, il est tout aussi urgent d’affecter des budgets en rapport avec les besoins réels de la médecine psychiatrique et ceux de la Justice. Les deux domaines se rejoignent d’ailleurs dans le cadre des obligations de soins prononcées à l’encontre de justiciables au profil pathologique. Or, on est loin du compte, c’est une évidence ; avec les conséquences négatives que cela peut engendrer ici et là.

                    Je n’ai jamais voulu comparer les malades mentaux aux homosexuels, le cas des uns n’ayant évidemment rien à voir avec celui des autres. Mais ce « parallèle » - c’est plutôt de cela qu’il s’agit - n’est pas fait sans raisons par les professionnels de la santé psychiatrique, non sur un plan médical qui n’aurait aucun sens, mais sur la nature du rejet social que les uns et les autres ont longtemps suscité et qui perdure encore ici et là, malheureusement.


                  • alinea alinea 11 juin 2016 14:48

                    J’ai pas aimé le côté anglo-saxon, je suis folle de dégoût à l’égard de tous ces trucs anglo-saxons.
                    J’aurais pensé que des fous soient de la fête, après tout il fut un temps où les fous vivaient dans leur village, sous la responsabilité de tous. J’aurais aimé quelques débordements qui effraient la ménagère de cinquante ans qui rentre du drugstore en poussant son caddy avant d’enfourcher son scooter !
                    je me suis laissé dire que depuis Sarkozy... la psychiatrie !!
                    mais où sont passés les anti psychiatres ?


                    • Fergus Fergus 11 juin 2016 16:14

                      Bonjour, alinea

                      « J’ai pas aimé le côté anglo-saxon »

                      Il est vrai que ce genre de démarche vient en droite ligne des pays anglo-saxons. Pour autant, se déguiser, sur un mode parfois transgressif, pour servir des causes humanitaires ou pour se moquer des puissants, existait déjà au Moyen Âge. Les anglo-saxons n’ont donc fait que s’inspirer de pratiques très anciennes.

                      « il fut un temps où les fous vivaient dans leur village, sous la responsabilité de tous. »

                      C’est toujours le cas, ici et là. Dans ma propre famille, un cousin handicapé mental (trisomique) vit à la ferme avec ses frères au sein de la Gaec qu’ils ont montée. Il y est aussi heureux qu’on puisse l’être dans son état, particulièrement par sa proximité avec les animaux qu’il apprécie tout particulièrement.

                      « où sont passés les anti psychiatres ? »

                       ????


                    • alinea alinea 11 juin 2016 16:51

                      @Fergus
                      Les Guattari, Deleuze, et toute cette recherche qui faisait flores dans les années soixante dix ; les Cévennes en étaient le haut lieu, il y avait là des mas « d’expérimentation » de liberté pour les « fous » !!
                      Je ne sais pas ce que c’est devenu, peut-être sont-ils arrivés au bout de leurs rêves, ou plus probablement n’y a-t-il pas eu de relève ! Je vais aller voir ça.
                      Quant à l’anglicisme, c’est pour le nom, pas pour la chose !


                    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 11 juin 2016 16:53

                      @alinea

                      bonjour Alinea

                      Votre remarque concernant les fous qui vivaient dans leurs villages m’a fait penser à l’excellent film de Solveig Anspach, « Stormy Weather : une jeune femme, docteur en psychiatrie soigne une »patiente" qui refuse de parler et que les autorités rapatrient dans son île où elle reprend sa place de mère de famille. La jeune psychiatre la retrouve et veut faire son bonheur malgré elle, mais elle comprnd progressivement que cette femme est bien parmi les siens.

                      Si vous n’avez pas vu ce film, procurez-vous le DVD, il vous plaira.

                      Si vous l’avez vu, qu’en pensez-vous ?



                    • Fergus Fergus 11 juin 2016 18:07

                      @ alinea

                      Le fait est que l’anglicisation croissante des évènements, de quelque nature qu’ils soient, est pour le moins agaçante.

                      J’ai vaguement entendu parler de ces expériences cévenoles au cours de mes séjours dans le sud de la Lozère, mais sans approfondir la question. Une lacune à combler. smiley


                    • alinea alinea 11 juin 2016 18:14

                      @Jeussey de Sourcesûre
                      Je ne le connais pas non ! il faudrait pouvoir trouver ça dans une médiathèque !
                      j’ai suivi toutes ces expériences d’assez loin, je veux dire je n’ai jamais approfondi la chose, mais j’y étais baignée malgré moi et j’aimais l’idée, l’audace, cette recherche hors des sentiers battus. C’était très politisé tout ça aussi !
                      Merci !


                    • Aristide Aristide 11 juin 2016 18:23

                      @Fergus


                      C’est bizarre que l’ouverture aux autres usages sociaux ne devienne problématique que dés que l’on reprends ceux d’origine anglo-américaine. Je ne sais comment interpréter cette sorte de phobie.

                      Bizarre ce filtre déformé qui fait passer des évolutions sociétales pour des niaiseries empruntées à ces salopards d’amerlocs ou ces connards d’anglish.




                    • Julien30 Julien30 11 juin 2016 18:40

                      @Aristide
                      Les anglo-saxons vivent essentiellement dans le communautarisme et font tout pour l’imposer chez nous, cette logique étend sans cesse son champ d’action et devient de plus en plus délirante (dernière « avancée »aux Etats-Unis, les transsexuels vont maintenant avoir leurs propres toilettes). Ce qu’ils importent chez nous c’est un changement profond de société et au final la guerre de tous contre tous, chacun réduit à une spécificité quelconque à laquelle il est sommé de se résumer en opposition à tous les autres membres de la société (il fallait entendre dans une émission l’écrivain Philippe Besson parler de « ses frères et sœurs en homosexualité » pour se rendre compte du problème), non merci, on a parfaitement le droit de se défendre contre ça, c’est même essentiel.


                    • MDR 2 (---.---.145.89) 11 juin 2016 17:10

                      Voici le monde ou nous vivons aujourd’hui, les fou et les homosexuelles peuvent s’afficher fièrement partout, et en parallèle on demande aux adeptes des religions d’Abraham de se faire les plus petit possible et de surtout ne pas afficher leur religion en place public, comme si leur foie étais une maladie qu’il fallait cacher et t sous peine de tomber sous la coupole de l’inquisition laïc.


                      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 11 juin 2016 17:18

                        @MDR 2

                        « si leur foie étais une maladie » ce serait un ictère !

                      • Julien30 Julien30 11 juin 2016 17:48

                        @MDR 2
                        L’inversion des valeurs et l’auto-destruction de notre civilisation rendue coupable de tous les maux à travers les siècles, au nom du relativisme, de la mauvaise conscience et de la fameuse lutte contre l’« obscurantisme » (comme si bien des laïcs n’étaient pas des obscurantistes forcenés sans s’en rendre compte), les marginaux doivent devenir la nouvelle norme et la norme devenir la nouvelle marginalité, tout est dans Foucaut et autres cinglés type Deleuze. 


                      • Fergus Fergus 11 juin 2016 18:03

                        Bonjour, MDR 2

                        « on demande aux adeptes des religions d’Abraham se faire les plus petit possible et de surtout ne pas afficher leur religion en place public »

                        Désolé, mais c’est faux ! Il suffit pour cela de voir les nombreuses processions qui défilent encore dans l’espace public de nos villes. Lorsque j’habitais à Rennes, une procession passait chaque année à Pâques sous mes fenêtres avec prêtres ensoutanés, enfants de chœur, bannières et fidèles à l’unisson dans le chant des cantiques. Cette procession existe encore.

                        Et je ne parle même pas des nombreux pardons bretons visibles dans les villes et villages ! Or la Bretagne est loin d’être la seule en matière de manifestations religieuses sur la voie publique.


                      • alinea alinea 11 juin 2016 18:15

                        @Jeussey de Sourcesûre
                        Méchant !! smiley


                      • Fergus Fergus 11 juin 2016 19:05

                        @ Jeussey de Sourcesûre

                        « si  leur foie étais une maladie » ce serait un ictère !

                        Ou pire : une hépatite.


                      • franc 13 juin 2016 13:59

                        @Fergus

                        J’ajoute que la folie ou la déraison issue de la foi de ces sectateurs dogmatiques et obscurantistes sont bien plus dangereuse que la folie des malades mentaux dont  Fergus a pris la défense avec raison et justice .

                        -

                        il n’ y a pas pire cancer que le cancer de la foi (pas d’erreur d’orthographe)


                      • Fergus Fergus 13 juin 2016 14:16

                        Bonjour, franc

                        En effet, entre les prêtres intégristes et les imams salafistes, on peut parler de « cancer de la foi » : l’image est bien vue.


                      • Phoébée 11 juin 2016 18:08

                        Je vois pas de différence d’avec la ’gay pride’ ......

                        .

                        Le malades mentaux méritaient mieux que cet amalgame *


                        • Fergus Fergus 11 juin 2016 19:10

                          Bonjour, Phoébée

                          Allez dire cela au personnel médical et aux associations organisatrices. Le problème, de nos jours, est qu’il est impossible de se faire entendre pour une bonne cause sans sortir des sentiers battus.


                        • Signal (---.---.5.175) 11 juin 2016 18:08

                          La zoophilie pride bientôt devant chez vous : aux urgences de ... un paysan s est présenté collé à son veau

                          La pédo pride sera elle aussi légalisée dans un futur plus proche qu on croit : des assocs y travaillent ; des milliardaires pouvant se taper des mômes à volonté pensent y arriver en la faisant passer comme un orientation sexuelle différente etc etc

                          Ce qui est sur et certain c est que la grande connirie pride à encore pour très long temps de beaux jours devant elle


                          • Fergus Fergus 11 juin 2016 19:12

                            Bonjour, Signal

                            Un grand merci pour cette contribution tout en finesse.


                          • tashrin 13 juin 2016 11:36

                            @Signal
                            Ce qui est sur et certain c est que la grande connirie pride à encore pour très long temps de beaux jours devant elle

                            Et ya des chances que vous soyez en tête de cortège, c’est clair
                            Palme du commentaire le plus con, et y avait du niveau ! Felicitations !


                          • Signal (---.---.5.175) 12 juin 2016 08:53

                            Bravo pour ce super spectacle de l euro de foot offert en direct et en boucle depuis Marseille ; ces touristes casseurs méritent la palme , un vrai régal , notre pauvre police figée apeurée insultée humiliée devant le monde entier , un ministre qui se chie au froc et qui déclare : « c est intoléraaaaable » ; La Ceufran est devenue le paillasson du monde entier : casseurs internationaux qui viennent chez nous en toute liberté pour détruire l ’ économie du pays : sivens NDDL Roybon , Calais etc et qui nous offrent des spectacles de destructions de centres villes dignes des meilleurs effets spéciaux cinématographiques , allez y ne vous privez pas ; la France tolère encourage et crée des appels d air pour toutes les cailleuras antifas gauchisstes du monde ; il n y a plus d autorité d ordre de moralité de respect , toutes ces valeurs sont dénoncées comme fachos réacs nazies etc par nos intellos bobos de gauche qui tiennent le pays sous leur coupe idéologique ; la gauche aura tout détruit sali salopé en très peu de temps dans ce vaste dépotoir dechetterie qu est devenue la France


                            • Fergus Fergus 12 juin 2016 09:59

                              Bonjour, Signal

                              Outre le fait que l’Euro est hors sujet, je vous fais humblement remarquer que les débordements liés au hooliganisme ont touché de nombreux autres pays et sont devenus un mal récurrent du football.

                              Quant à votre conclusion, frappée encore une fois d’un grand sens de la mesure, elle est nulle et non avenue, la pseudo-gauche au pouvoir ayant appliqué à très peu de choses près la même ligne politique que la droite qui l’a précédée. Cette pseudo-gauche-là va même plus loin avec une loi Travail très libérale que Sarkozy lui-même n’a pas osé mettre en œuvre.


                            • JL JL 12 juin 2016 10:18

                              @Fergus,

                               
                               Là Fergus, vous faites très fort : l’humilité devant une larve, je dois dire que j’avais jamais vu !

                            • Fergus Fergus 12 juin 2016 11:10

                              Bonjour, JL

                              Bof ! Je pars du principe que les écrits de Signal dépassent sa pensée tant ils relèvent de l’expression épidermique d’une haine de tout ce qui, de près ou de loin, s’apparente à la gauche. Bref, Signal est lui-même victime d’une colère non maîtrisée qui altère sa réflexion.


                            • Signal (---.---.5.175) 12 juin 2016 10:31

                              Oui je sais les vérités gènent et dérangent , vaut mieux faire comme vous ici : faire l autruche , se comporter comme des larves soumises accuser SARKO Le Pen , la droite , mais surtout n assumez pas vos idéologies de gauche qui détruisent tout ; cest la fôôôte à la Drouâââte , rien que la drouaaaate , on est bien d accord


                              • Fergus Fergus 12 juin 2016 11:17

                                @ Signal

                                Bien sûr que c’est la faute de la droite, qu’elle soit étiquetée LR ou PS. Pour une raison simple : la gauche n’a jamais été au pouvoir dans la durée sous la Ve République, exception faite du début du 1er mandat de Mitterrand, avant le virage à droite toute de 1983.


                              • Signal (---.---.5.175) 12 juin 2016 13:55

                                @Fergus

                                tu es bien lobotomisé formaté crétinisé abéti abruti par cette idéologie qui règne en maitre dans notre pays gangréné dans toutes les institutions : le gauchisme

                                la gauche , les gentils 

                                la droite , les méchants

                                une telle connerie doit être gravée dans la constitution tant elle a détraqué les gens mentalement et les a obligé à se conformer à cette pire débilité que la conscience humaine aura déféqué

                                Quand çà va bien c est grâce a la gauche

                                Si çà dérive ou dérape c est la fôôôôte à la drouââââââte 

                                continuez à vous laisser mener par le bout du nez ; soumettez vous comme des zombis des moutons bélants suivistes

                                même en ce moment le PS qui fait des conneries c est pare qu il fait une politique de drouaaate MDR PTDR

                                vous n etes que des loques des larves , vous n assumez pas votre gauche qui pourrit tout ce qu elle touche ; la droite n est pas responsable de vos conneries débiles , vous etes de gauhe la gauche est au pouvoir 

                                assumez assumez !


                              • sparker808 (---.---.48.194) 12 juin 2016 20:43

                                @Signal
                                Si un jour il y a une « connards pride » tu seras certainement en tête de cortège....


                              • karim 12 juin 2016 11:46

                                Les rapports entre les citoyens, dans le modèle de société qui nous est impose est basé sur les conflits : jeunes-adultes, hommes-femmes, travailleurs-patrons, etc...et ce clivage ne cesse de continuer, des homosexuels, on passe maintenant aux fous. « Les temps ont changé, et la société moderne a enregistré de nombreuses avancées dans la reconnaissance des uns et des autres. » C’est ce qu’on voudrait nous faire croire, mais la réalité est une véritable régression de la société, car les concepteurs n’ont pour seul objectif , la dislocation de la société, pour détruire toute forme de résistance. Un exemple simple pour illustrer mes propos.Pourquoi ont-ils inventer le mot « homophobie » dont le dictionnaire nous donne comme définition :« haine envers les homosexuels ». Alors que la réalité n’est pas la haine de la personne, mais de l’acte.



                                • Fergus Fergus 12 juin 2016 12:04

                                  Bonjour, karim

                                  Je ne partage pas votre point de vue. Les avancées sont évidentes dans tous les domaines sociétaux, que ce soit au profit des femmes, des homosexuels ou des malades mentaux.

                                  Je n’en dirais pas de même sur le plan social, les rapports entre patrons et employés étant en effet marqués par des régressions des droits des seconds. Encore cela vaut-il pour les pays développés : ailleurs, les travailleurs profitent eux aussi d’avancées significatives relativement aux décennies passées.

                                  Pour ce qui est de l’« homophobie », pas d’accord non plus : l’orientation sexuelle suscite bel et bien envers les personnes concernées un sentiment de haine dans une partie de la population.


                                • WakeUp 13 juin 2016 08:33

                                  @Fergus
                                  Mais justement... la lutte riches/pauvres (on simplifie) est la plus meurtrière et la plus ancienne. Toutes les autres oppositions ne sont que des divisions supplémentaires pour le prolo.

                                  Ce magnifique communautarisme arrive à faire croire à Mme Michu, qu’elle a plus en commun avec Mme Betancourt que Mr Michu, que le balayeur est plus proche de Tariq Ramadan que de son voisin qui bouffe du sauciflard.
                                  Vos communautarismes, les puissants s’en frottent les mains !
                                  Quant à la cohésion sociale, elle explose littéralement.
                                  On ne peut revendiquer sa différence sans s’éloigner des autres. Parfois il faut savoir les passer sous silence pour s’intégrer. C’est plus dur pour certains, c’est moins voyant pour d’autres, c’est souvent injuste, mais nous avons tous des divergences ou des perversions que nous taisons lors du repas de famille.
                                  Cette course à la revendication égocentrique ne connaîtra pas de fin => C’est désormais à la mode de se revendiquer schizo ou bipolaire.
                                  Quant à la folie... peut-être que la solution (pour certains au moins) est dans l’acceptation pure et simple et la prise en charge par l’entourage, sans médication. Puisque peu de gens ressortent guéris d’un hôpital psy, doit-on vraiment continuer dans cette voie ?

                                • Fergus Fergus 13 juin 2016 09:28

                                  Bonjour, WakeUp

                                  Ce n’est pas « communautarisme » car, comme je l’ai écrit plus haut, les homosexuels et les personnes atteintes de troubles psychiques n’ont qu’un souhait : pouvoir se fondre dans la société. A cet égard, a Mad Pride n’a nullement pour objectif de « revendiquer sa différence », c’est même tout le contraire. 

                                  Qu’il y ait en revanche un communautarisme religieux, c’est une évidence. Souvent il est discret et ne pose pas de difficulté particulière, mais parfois il est source de problèmes, notamment dans quartiers salafistes.


                                • Julien30 Julien30 13 juin 2016 10:02

                                  @Fergus
                                  « Ce n’est pas « communautarisme » car, comme je l’ai écrit plus haut, les homosexuels et les personnes atteintes de troubles psychiques n’ont qu’un souhait : pouvoir se fondre dans la société.A cet égard, a Mad Pride n’a nullement pour objectif de « revendiquer sa différence », c’est même tout le contraire.  »


                                  De l’art de comprendre l’exact inverse de l’intention ouvertement revendiquée par ces mouvements, qui encore une fois se mettent en avant aux yeux du public sur ce qui les différencient des autres plutôt que sur ce qui les rapprochent mais à part ça ce n’est pas du communautarisme et ils ne cherchent pas à revendiquer leur différence...

                                • Fergus Fergus 13 juin 2016 10:08

                                  Bonjour, Julien30

                                  « l’intention ouvertement revendiquée par ces mouvements »

                                  Ce n’est peut être pas totalement faux pour la Gay Pride, encore que je maintienne ce que j’ai écrit ci-dessus.

                                  En revanche, c’est faux pour la Mad Pride : prenez donc la peine d’en débattre avec du personnel psychiatrique et des malades ou, à défaut, de prendre le temps d’aller lire les objectifs affichés par les organisateurs de défilé : il n’y a pas l’once d’une quelconque volonté communautariste !


                                • WakeUp 13 juin 2016 10:50

                                  @Fergus

                                  Vous ne pouvez pas défiler en revendiquant une différence et prétendre vous intégrer.
                                  Cette idéologie fait simplement fi du réelle, et même de la psychologie humaine la plus basique.
                                  => La simple étude de la gestuelle au sein d’un groupe montre que c’est toujours à l’individu nouveau de séduire le groupe qu’il veut intégrer. Et pour cela il copiera les postures, les façons de parler, et reprendra les idées du groupe.
                                  Il faut un matraquage médiatique et idéologique permanent pour faire croire aux gens que cela fonctionne dans l’autre sens et que l’on pourrait communier sur nos différences. Et dès qu’elle le peut, la réalité reprend le dessus : les blancs ne sont plus acceptés dans certains quartiers, les hétéros en couples ne peuvent pas rentrer dans tous les bars gay, le type qui se revendique FN se fera copieusement insulté à un meeting du PCF (et réciproquement), et face aux vagues d’immigrés qui ne s’intègrent pas les gens votent extrême-droite.
                                  Ce n’est pas « communautarisme » car, comme je l’ai écrit plus haut, les homosexuels et les personnes atteintes de troubles psychiques n’ont qu’un souhait : pouvoir se fondre dans la société.
                                  => Et bien justement, beaucoup d’homosexuels qui s’intègrent ne revendiquent pas leur homosexualité et ne défilent pas avec une plume dans le cul. Ils font preuve de pudeur, tout comme chacun vis-à-vis de ses idées, de ses pulsions ou de ses perversions.
                                  Mais la pudeur, à l’heure du selfie et de l’égoïsme marchand n’a aucune place. Seul compte le moi-je, qui s’exprime notamment à travers le communautarisme et la division sans fin (il fallait que les homosexuels soient reconnus ? C’est désormais autour des transgenres... qu’en sera t-il demain ?)
                                  Et puis que revendiquent t-il en fait ? Un droit spécifique ? Le fait de pouvoir déclarer leur homosexualité au boulot ? Pour quoi faire ? Je n’ai pas envie de savoir si mon collègue aime l’auto-strangulation pas plus que de savoir s’il est homosexuel.
                                  Quant aux « fous », il y a déjà un droit relatif aux handicapés. Il faut plus de moyens dans les hôpitaux ? Cela n’a rien de spécifique aux maladie mentales.
                                  Que cherche t’on sinon à s’afficher, à faire parler de soit, à passer à la télé ?

                                • Fergus Fergus 13 juin 2016 11:32

                                  @ WakeUp

                                  « Vous ne pouvez pas défiler en revendiquant une différence et prétendre vous intégrer. »

                                  Encore une fois, et comme je l’ai écrit à Julien30, il n’est absolument pas question de « revendiquer une différence », mais de ne pas nier les différences qui existent au yeux de la société - quitte à les mettre en scène - afin de revendiquer le droit à vivre sans être regardé avec défiance ou crainte. Comme pour Julien30, je vous invite à prendre connaissances des objectifs de la manifestation sur le site de organisateurs, et vous verrez que votre interprétation n’est pas la bonne.

                                  « faire parler de soit, à passer à la télé » est malheureusement devenu le meilleur moyen de faire progresser une cause. C’est d’ailleurs pour son action plan-plan en France que j’ai quitté Amnesty International.

                                  Pour ce qui est des homosexuels, le problème est différent, la Gay Pride comportant à l’évidence une dimension festive non négligeable. Cela dit, j’ai vu plusieurs défilés de la Gay Pride, et très rares étaient ceux qui s’affichaient avec « une plume dans le cul »

                                  « que revendiquent t-il en fait ? Un droit spécifique ? »

                                  Oui, le mariage pour tous. C’est fait. Mais surtout ce que veulent les homosexuels, c’est banaliser leur présence dans la société, habituer leurs parents, leurs voisins, leurs collègues.


                                • WakeUp 13 juin 2016 12:05

                                  @Fergus I

                                  Il n’est absolument pas question de « revendiquer une différence », mais de ne pas nier les différences qui existent au yeux de la société - quitte à les mettre en scène 
                                  => Vous avez vraiment écrit cette phrase qui contient une proposition et son exact contraire ? On peut jouer sur les mots et faire semblant de participer à une joute orale, mais je n’en voit pas l’utilité... cela ne changera pas le réel.
                                  « faire parler de soit, à passer à la télé » est malheureusement devenu le meilleur moyen de faire progresser une cause.
                                  => Non. Ça c’est ce que la société marchande veut vous faire croire. Vous passez à la télé quand vous êtes idéologiquement compatible avec les puissants. Sinon vous êtes cachés et/ou traité de sale facho ou de déviant.
                                  « que revendiquent t-il en fait ? Un droit spécifique ? » Oui, le mariage pour tous. C’est fait.
                                  => Ça c’est une revendication récente. Avant ils se positionnaient même contre. Et puis après ? Quelle est la prochaine revendication ?
                                  Mais surtout ce que veulent les homosexuels, c’est banaliser leur présence dans la société, habituer leurs parents, leurs voisins, leurs collègues.
                                  => Mais pourquoi revendiquer publiquement son orientation sexuelle ? Mon voisin qui aime les grosses poilues ne le cri pas sur les toits !
                                  Le problème justement c’est qu’on enferme les homosexuels dans leur homosexualité. Si j’ai un collègue gay, il est d’abord mon collègue, un ingénieur, un technicien ou un manager dans la boîte, et je n’ai même pas à savoir s’il est gay. Si c’est un ami, c’est d’abord mon ami. Finalement il n’est homosexuel que pour lui-même et ses partenaires sentimentaux ou amoureux. Au même titre que je ne suis pratiquant de la brouette chinoise et adepte des fessiers africains que dans ma relation amoureuse ou au pieu.
                                  Le cas des parents qui rejettent leur enfant est légèrement différent. Mais je ne pense pas que défiler sur des chars en s’exhibant fasse avancer la cause. Le plus simple est peut-être justement de montrer que l’homosexualité n’est qu’une pratique, qui n’empêche pas de devenir ingénieur ou pharmacien, et qui si elle n’est pas révélée, ne se devine pas.
                                  Vouloir afficher sa différence à tout prix (même si vous nier que ça soit le cas, la majorité des gens ici le comprenne de cette manière) cache un vide spirituel important. « JE » doit exister aux yeux des autres, et se différencier du « EUX ». Je me réalise non pas dans l’acte, dans la production ou l’expression d’un savoir-faire, mais dans le paraître.

                                • hervepasgrave hervepasgrave 12 juin 2016 21:12

                                  Bonsoir,
                                  Je dois admettre que tu as toujours de bon sujets.Je n’émettrais pas de critique .Un avis !
                                   je ne retiendrais que cela
                                   "sont trop souvent taxés de « fous » ceux qui, par un choix marginal d’existence, un engagement extrémiste, un comportement excentrique, un mode de vie alternatif, s’écartent des normes non écrites mais néanmoins prédominantes dans la société. Ce faisant, ces personnes sont fréquemment assimilées à des malades mentaux, autrement dit à des gens qui, si l’on en croit les opinions les plus couramment exprimées, suscitent la défiance, voire le rejet."
                                  Cela est une certitude et je comprends bien que c’est une chose facile pour régler les problèmes.Maintenant sur la pure folie en terme de maladie, non je préfère me taire ,car j’ai encore trop de questionnement a ce sujet. Et je ne me fis pas a la soit disant sagesse ambiante.


                                  • Fergus Fergus 12 juin 2016 23:10

                                    Bonsoir, hervepasgrave

                                    Il n’est pas question d’affirmer que tous les malades mentaux peuvent prétendre à un traitement externe : certains sont en effet atteints de pathologies lourdes qui nécessitent, hélas, un internement permanent. Mais pas forcément pérenne, eu égard aux progrès des traitements, si l’on en croit les spécialistes.


                                  • Signal (---.---.5.175) 13 juin 2016 11:00

                                    Pas si fous que çà les « artistes » de la mad pride !

                                    Encore une assoçe qui va se créér pour toucher et bien vivre de prébendes et liquidités comme toutes les autres

                                    Ils vont même créer une police de la pensée : SOS madpridophobie , qui chassera les racistes anti fous afin d ’ améliorer leur « parc automobile » comme tous les autres qui ont démarré en Twingo et roulent maintenant en Audi


                                    • tashrin 13 juin 2016 11:37

                                      Les plus fous ne sont pas ceux qui defilaient...


                                      • Fergus Fergus 13 juin 2016 11:49

                                        Bonjour, tashrin

                                        Bien d’accord avec vous. Il suffit pour s’en convaincre de tourner le regard vers certains de nos caciques politiques.


                                      • tashrin 13 juin 2016 12:15

                                        @Fergus
                                        ou vers leurs electeurs
                                        Ou vers les fan zones
                                        ou ...


                                      • sparker808 (---.---.48.194) 13 juin 2016 13:58

                                        Les revendications servent à lutter contre le lissage normatif qui met sous le tapis les « déviants » de la norme sociétale. Le lissage normatif tient en son esprit le désir d’éliminer ce qui ne lui ressemble pas, c’est donc pour cela que les « déviants » sortent du bois et manifestent à grands bruits ouvertement. La provocation qu’ils véhiculent et à la hauteur du déni, parfois violent, des sociétés et de leurs bien-pensants.


                                        • Fergus Fergus 13 juin 2016 14:12

                                          Bonjour, sparker808

                                          Je partage votre avis.


                                        • franc 13 juin 2016 14:13

                                          @sparker808

                                          -

                                          C’est bien dit.


                                        • Julien30 Julien30 15 juin 2016 09:50

                                          Fergus tenez, voilà une nouvelle évolution du communautarisme, une nouvelle tranche encore plus fine et étanche que les autres pour mieux diviser les gens et fragmenter la société :

                                          Il ne manquait plus que ça. Le site communautaire gay (remember Orlando) yagg.com annonce le lancement de la première « Black Pride », qui aura lieu à Paris du 15 au 17 juillet 2016.

                                           La « black pride », c’est quoi ?

                                          La fierté noire, mais homosexuelle. On connaissait la fierté homosexuelle (LGBT, Act Up), la fierté noire (le CRAN, ou le parti de Taubira en 2002), voilà donc la fierté noire homosexuelle, ou homosexuelle noire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès