• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Magasin bio, accueil limite

Magasin bio, accueil limite

Un sanctuaire aussi silencieux qu’une église, et quelques chuchotements, des clients qui finissent par être à l’image du magasin, donnant presque l’impression bizarre de léviter calmement autour des rayons ; « c’est fou » me dis-je, « les clients ont l’air de savoir ce qu’ils cherchent » Quand c’est à peine s’ils osent même vous aider en vous voyant désespérément chercher à traduire la composition d’un produit ; c’est très étrange mais quand les clients nous aident, ils chuchotent leur aide presque à l’oreille, comme s’ils se trouvaient dans une bibliothèque ; comme s’ils compatissaient à notre honte de ne pas connaître, c’est vrai, ce qu’il y a en rayon. Les vendeurs, eux, vous accueillent aussi chaleureusement que le freezer d’un frigo ; que dis-je, que plutôt vous accueillez ; car c’est vous qui avez l’audace de leur dire bonjour. Oui incroyable. Non ce n’est pas un monde parallèle, ni la quatrième dimension, c’est un magasin bio. Ambiance.

Quand on se trouve dans un magasin bio, cela se sent par une ambiance très particulière ; oui, il y flotte un parfum d’arrogance ; on a l’air d’un intrus qui débarque de son vieux supermarché et qui, c’est vrai, voudrait bien aussi profiter des supers bienfaits tant vantés des fruits et légumes si extraordinairement naturels et sans pesticides et qui vont nous donner bonne mine pour en avoir bien mangé et se vanter auprès de ses amis, « MOA nouvellement bobo, je mange bio, et c’est pour ça que je ne suis plus malade, et que j’ai les joues toutes roses, allez les gueux, je ne vous cause plus, écartez vous de mon chemin, on n’est plus de la même caste et on n’est plus copain. » -humour- oui on aimerait quand même bien, mais on n’est pas très à l’aise parce que dans les magasins bio, on ne vous sourit que rarement, voire jamais, et on regarde le client un peu de haut.

Une construction pseudo élitiste qui semble se bâtir sur du vide ?

Mais là, eurêka !! Car telle a été soudain mon interprétation. Peut-être, oui peut-être, qui sait, est-ce là, le meilleur moyen de décourager les clients légitimement soucieux, de venir poser des questions surtout pointues sur les produits qu’avec précaution ils envisagent d’essayer ?

Concernant les compléments alimentaires, quand les clients s’attardent pour poser les questions qui leurs sont nécessaires, et qu’on leur fait sentir assez rapidement que ça devient long ; alors que l’information est importante ; et que, s’il y a, dit-on, des bénéfices concernant ces produits visiblement à la mode, et dont tout le monde fait l’éloge, et bien pour en avoir pris, très franchement, je n’en n’ai jamais ressenti aucun bienfait ; bref…en tout cas « on » a vraiment l’air de déranger.

Même mon hypermarché à plus de saveur.

Mais alors, là aussi, il y aurait une caste ? Une élite ? Des pontes ? Dont moi petite consommatrice d’hypermarché, en serais-je privés ?

 

Non seulement les produits bio sont chers, les vendeurs vous informent mal et l’accueil y est déplorable.

Finalement, je préfère encore rester dans mon supermarché habituel et d’aller chez mon primeur habituel, qui sont, en plus, (les primeurs) de moins en moins nombreux ; où là, ils ne sont ni arrogants, ni prétentieux et en plus souriants dès le matin ; oui là, où les primeurs savent encore parler de leurs fruits et légumes avec amour ; et, surtout, les clients sont sympas et, où, quand on demande un renseignement, les clients s’entraident en parlant normalement tout simplement.

Mes pieds dans un bio machin, sera, peut-être, mais peut être seulement, quand ils seront à des prix à peu près acceptables et surtout, surtout, quand l’accueil sera commerçant, car l’accueil est vraiment limite.


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • juluch juluch 9 juillet 2013 10:07

    Pas mal....bien sympas.


    Je n’y met jamais les pieds dans ces magasins attrape couillon.

    Payer plus cher un même produit c’est assez croquignolesque.  smiley

    D’ailleurs beaucoup de ces enseignes ferment.....pas assez rentable.

    Merci pour votre article plein de.......saveur...

    • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:04

      Bonjour à vous Juluch et merci pour votre lecture, oui, c’est vrai un attrape couillon.


    • Nicolas novice2005 9 juillet 2013 12:35

      Donc en vous suivant, un produit 1er produit (genre Carrefour Discount), son équivalent MDD (carrefour) et son « haut de gamme » (Carrefour Selection) sont identiques et ceux qui achètent autre chose que le 1er prix sont des « couillons » ? Avez-vous déjà comparé la composition et les informations nutritionnelles (glucides, lipides, sel, ...) de ces différents produits ?

      Je vous invite à le faire et vous verrez que si le prix est différent c’est pour une bonne raison (notamment l’utilisation intensive d’huile de palme). Je vous invite également à les comparer avec les produits bio et vous verrez qu’il y a des différences notables (sucre blanc raffiné remplacé par du sucre de canne, huile de palme remplacée par de l’huile de tournesol).

      De plus vous prétendez que beaucoup d’enseignes ferment. D’où tenez vous cette information ? Pour ma part, je croise de plus en plus de magasins bio et de plus en plus d’enseignes proposent des produits bio.


    • juluch juluch 9 juillet 2013 20:29

      Le produit bio est un marché ni plus ni moins comme tous se qui touche à l’écologie.


      Certains l’ont bien compris en vendant des produits le double.

      Quant aux magasins qui ferment, je dirais sur Marseille là ou j’habite.

    • Le printemps arrive Le printemps arrive 10 juillet 2013 08:21

      Simple Citoyenne : l’épithète de votre pseudo convient parfaitement à l’analyse que vous nous faites d’un magasin bio.

      Cependant votre article est parfait, Edward Barnays serait fier de vous !

      Cette analyse est un belle exemple de ce que savent faire habituellement les bonnes officines de manipulation des masses. Changez de méthode, c’est trop visible !


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 10:15

      @ Le printemps arrive bonjour à

      Méfions nous de ceux qui accusent un peu trop vite, les autres, comme vous le faites, d’être des manipulateurs, surtout quand c’est eux, qui y pensent en premier, car vous connaissez  l’adage,

      « C’est celui qui le dit, qui y est »

      Ne changez pas de méthode non plus, car les larbins au service de la pensée unique seraient fier de vous !

      Bien à vous !


    • lulupipistrelle 9 juillet 2013 10:38

      Vos êtes complètement parano...


      Je vais dans mon magasin bio, comme j’allais à l’épicerie de mon quartier dans mon enfance.. Tout le monde échange ses infos, les vendeurs sont bien renseigné sur leur produit.. 
      On y rencontre des gens de toute origine,de tout niveau social... mais vous avez raison l’élitisme c’est aussi s’informer et agir sans suivre le troupeau. 
       Le prix n’est pas le frein à la diffusion des produits bio, c’est la production bio tout à fait insuffisante et incapable de répondre à la demande. Ceci explique donc en partie cela. 

      Vous n’êtes pas convaincue de la supériorité du bio ? tant pis pour vous... en tout cas même les vétérinaires doivent reconnaître que les animaux nourris bio, vieillissent mieux et plus longtemps.. 

      Au fait dans votre hyper, vous avez encore des vendeurs ? 

      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:19

        Bonjour à vous lulupipistrelle et merci de votre lecture,

        Je ne suis absolument pas d’accord avec vous, le prix est un véritable frein à l’achat dans ces magasins, mais comme vous l’expliquez « c’est la production bio tout à fait insuffisante et incapable de répondre à la demande. »  Et concernant l’accueil, je ne me suis pas basée sur mon avis seul, mais avant d’écrire cet article, j’ai interrogé des clients  et ils m’ont confirmé que l’accueil était un vrai défaut dans ces magasins et c’est d’ailleurs ce qui est venu en premier.  Dans mon hyper marché et mon primeur pas bio, oui nous avons des vendeurs qui se donnent du mal, et même, pire, ils sourient !


      • lulupipistrelle 9 juillet 2013 11:26

        Bon alors je vous donne LA bonne adresse : biocoop... qui a des produits premiers prix tout à fait intéressants. Les fruits et légumes sont même moins chers que sur le marché. 

        Je consacre presque tous mes revenus à la bouffe, comme le faisaient mes parents quand j’étais gosse, et en retour ma famille est en bonne santé, ce qui est très important vu que je n’ai pas de mutuelle... Ce sont des choix de dépenses. Heureusement, chacun peut encore définir ses priorités. 
        Je ne vous ais pas répondu par esprit de contradiction mais par conviction.... 

      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:38

        @lulupipistrelle

        N’ayez aucune inquiétude, je n’avais même pas pensé que répondiez par esprit de contradiction, ceci ne m’était pas même venu à l’esprit ; j’ai bien compris d’ailleurs, que vous êtes simplement convaincu.  Néanmoins, pour les magasins bio, je n’irai plus.


      • Nicolas novice2005 9 juillet 2013 12:59

        "Avant d’écrire cet article, j’ai interrogé des clients  et ils m’ont confirmé que l’accueil était un vrai défaut dans ces magasins"

        Quels client ont été interrogés ? Plusieurs clients d’un seul magasin ? De plusieurs magasins ? De plusieurs enseignes ? De plusieurs régions ? Je trouve dommage d’à partir un échantillon on généralise. Si je me base sur l’avis des clients de mon Hyper, je vais en conclure que dans tous les hyper non bio, les vendeurs des hypers non bio ne sont pas souriants ?

        Au contraire dans tous les magasins bio que j’ai fait, quelque soit l’enseigne (biocoop, la vie claire, ...) et dans plusieurs régions (Paris et région parisienne, Normandie, ...), les vendeurs sont agréables, ils viennent me voir quand je cherche longtemps dans un rayon, à la caisse on me demande si j’ai trouvé tout ce que je voulais. Bien loin de votre affirmation.


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:02

        @ Sabine

        Bonjour à vous Sabine, et merci de votre lecture, oui, je sais que faire du bio coute, et  j’ai appris, que  celui qui produit bio, doit payer lui-même sa certification, et ca n’aide pas ; mais parle plus des magasins bio, où j’appuie plus sur l’accueil, que sur les produits  trop chers, un accueil normal et un renseignement précis sans que l’on vous fasse sentir que c’est long, c’est gratuit ? et sans taxe !


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:17

        Bonjour à vous Novice 2005 et merci de votre lecture,

         

        « Quels clients ont été interrogés ? »   J’ai failli vous répondre une connerie tellement votre question est bête, d’après vous, où pensez vous, que j’ai interrogé des clients qui vont dans un magasin bio ?

         

        Et oui évidement dans plusieurs magasins et  oui dans plusieurs enseignes ! Mais pas dans plusieurs régions, mais je suis contente pour vous si vous y trouvez votre bonheur !

        Bien à vous.


      • Nicolas novice2005 9 juillet 2013 13:23

        Je ne vois pas en quoi ma question est bête. Je n’ai pas demandé où ils ont été interrogés, mais quel est l’échantillon ! Vous répondez d’ailleurs que c’est basé sur plusieurs enseignes et plusieurs magasins. C’est une précision quand même importante quand on généralise comme vous le faite.


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:47

        En réponse à Novice 2005  

        Soit ! Alors soyez précis s’il vous plait, qu’entendez-vous « par quels clients ont été interrogés ? » 

         Et je vous cite également « Vous répondez d’ailleurs que c’est basé sur plusieurs enseignes et plusieurs magasins. »   je vous réponds, mais vous-même, vous n’êtes pas précis, vous voulez que je vous donne les noms des magasins est-ce cela ?  Soyez donc précis à la fin !

         

         


      • elo2323 9 juillet 2013 11:21

        Héhé c’est vrai que c’est un monde a part ! Ambiance presque « religieuse », des vendeurs pas toujours très sympas. Mais heureusement ce n’est pas partt pareil.
        Ce que je trouve trèèès dommage c’est la conclusion totalement idiote : « je retourne dans mon hyper, ou je trouve les mm produit moins chers ».

        Grand bien vous en fasse mais vous oubliez qu’en achetant ces produits dits « classiques » et moins chers, vous contribuez directement à tuer les petits primeurs et autres exploitations a échelle humaine !

        Le prix des aliments est aujourd’hui totalement en deça de ce qu’ils valent vraiment ! La compensation de ce manque a gagner enoooorme aux producteurs se fait par la PAC, qui est attribuée à l’hectare. Autant dire que dans 10 ans, votre petit primeur n’existera tt bonnement plus... grace a vos achats en hyper, qui finalement « sont les même que ce qu’il vendait mais en moins cher » !

        Il ne faut pas se leurrer : l’ambiance en magasin bio est complétement bizarre c’est clair, mais les prix n’ont rien a voir avec ça et reflètent la réalité de ce que coute réellement l’alimentation : cher !
        Entre l’achat des semences, le travail de l’agriculteur, le conditionnement, la location des locaux, les salaires des salariés, bien oui, le bio est cher. Mais au moins chacun gagne un salaire descend !

        Beaucoup on encore a l’esprit que s’il n’achète pas DANS un magasin, qq qu’il soit, il va se faire arnaquer...
        Combien achète en vente directe ? Peu, comparé aux milliers de personne s’entassant dans les Leclers et autres LIDL standardisés et qui tuent le monde agricole à petit feu...

        C’est bien beau de crier au scandale face au manque de « patriotisme » des français, de clamer haut et fort qu’on doit retrouver une cohésion au sein du pays, qu’il faut acheter local, etc... Mais il vaudrait mieux commencer par investir nos salaires dans la qualité française, en y mettant le prix qu’il faut, plutôt que de larmoyer sur son sors comme des hypocrites et courrir à Auchan pour acheter une salade... !


        • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:52

          Bonjour elo2323 et merci de votre lecture. Il semble concernant la fin de l’article, que vous m’avez mal compris, voire, que je me sois mal fait comprendre, je dis bien ceci lisez bien s’il vous plait et ne faite pas des raccourcis bidons 

          « Finalement, je préfère encore rester dans mon supermarché habituel et d’aller chez mon primeur habituel, qui sont, en plus, (les primeurs) de moins en moins nombreux ; où là, ils ne sont ni arrogants, ni prétentieux et en plus souriants dès le matin ; oui là, où les primeurs savent encore parler de leurs fruits et légumes avec amour ; et, surtout, les clients sont sympas et, où, quand on demande un renseignement, les clients s’entraident en parlant normalement tout simplement. »


          Je parle bien de primeur et non pas seulement d’hypermarché, PRIMEUR, oui, le sourire et l’accueil, est d’une importance, oserais-je, le dire sur Agoravox, Capital. et finalement vous lisez mal et vous mélangez tout !


        • elo2323 9 juillet 2013 11:59

          A croire que les apparences vous semblent être bien plus importante que le fond même des choses... On ira pas bien loin avec ce type de raisonnement. Mais chacun voit midi à sa porte...


        • Cocasse Cocasse 9 juillet 2013 11:24

          Bonjour,
          Je vais dans un magasin bio et je n’y rencontre pas du tout le climat que vous décrivez. J’ai même plutôt tendance à sympathiser.
          Je n’achète pas tout bio, car cela peut devenir vraiment cher sur certains produits. Mais céréales, fruits, laitages et légumes, sont complets, bio, pas chers et indéniablement très supérieurs du point de vue goût et digestibilité.


          • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:55

            Bonjour à vous Cocasse et merci de votre lecture, si vous en êtes satisfait que vous dire, je suis contente pour vous.

            Bien à vous.


          • foufouille foufouille 9 juillet 2013 11:31

            t’as pas de bol. en général, pour ceux que j’ai visité c’était plutôt l’inverse. avec un grand présentoir pour les pubs bio et autre machin alternatifs


            • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:59

              Bonjour foufouille, et merci de votre lecture, quoi, que je ne sais pas si ce commentaire s’adresse à l’auteur, ou à un autre, bref, un présentoir est-il suffisant dans un magasin ?
              Je n’ai pas compris votre commentaire, mais bien à vous.


            • foufouille foufouille 9 juillet 2013 12:35

              va en visiter d’autres, c’est comme les hypers, certains changent tout le temps les rayons de place. mais pas tous


            • bnosec bnosec 9 juillet 2013 12:51

              « avec un grand présentoir pour les pubs bio et autre machin alternatifs »

              Ouais la rebelle attitude quoi...
              Un poster du che au mur et un client sur deux qui porte un keffieh...


            • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:23

              Bonjour à vous bnosec et merci pour votre lecture.

              Pas mal en effet !


            • Pie 3,14 9 juillet 2013 11:34

              Heureusement tous les magasins bio ne sont pas comme cela. Il y en a de très agréables avec de vrais commerçants qui savent recevoir le client.

              Cela dit, j’en connais au moins deux qui ressemblent à celui que vous décrivez. Un silence de cathédrale, des clients qui semblent en pèlerinage, recueillis et graves, des employés qui jouent les grands prêtres hautains. Eux, ils savent et sont là pour distribuer avec parcimonie leur connaissance profonde des bienfaits des huiles essentielles, du pollen en pelote et du thé vert de l’Himalaya.

              C’est ridicule d’autant que la moitié des produits relève d’un New Age de pacotille. C’est une stratégie de distinction bêtasse. Je préfère mon maraîcher bio qui m’explique comment il travaille, porte un regard critique et amusé sur les excès du marché bio.


              • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 12:05

                Bonjour Pie et merci pour votre lecture, vous avez bien décrit l’atmosphère qui y règne, mais j’ai bien compris aussi, que vous en avez vu deux dans les quels cette atmosphère y planait, votre commentaire est plein d’humour.


              • Deneb Deneb 9 juillet 2013 11:55

                Le problème du label bio, c’est ses relations avec les croyances et les charlatanismes. Quand j’entends « bio », mon esprit a tendance à l’associer à la naturopathie, anthroposophie, ostéopathie...et autres escroqueries. Surtout quand on en fait un label. Sinon, il est évidemment plus agréable de manger des produits qui ont du goût, mais le label bio ne le garantit aucunement. Il m’est arrivé de trouver des légumes bio sans goût et aussi de très bons légumes au Leader Price. Mais si j’ai le temps, je fais un tour au marché des producteurs locaux, aucun bio ne vaut ce plaisir.


                • elo2323 9 juillet 2013 12:06

                  Vous oubliez l’essentiel, la raison d’être du bio : l’absence de pesticides tuant les sols et au passage nous mêmes, l’assurance d’un avenir pour nos enfants. Le reste n’a aucune forme d’importance. Gout, couleur, forme, nutrition etc sont de la poudre au yeux pour continuer à bercer les gens d’illusions...
                  Quant à l’amalgame avec des mouvances diverses, il ne tient qu’a vous d’ouvrir google et de faire la part des choses !!

                  « L’ignorance est un choix aujourd’hui ».


                • Deneb Deneb 9 juillet 2013 12:17

                  Oui, l’argument écologique. Le problème, c’est que le bio est bien plus gourmand en surface. Et si l’on veut qu’il y en ait pour tout le monde, on n’a pas assez de place. Cet argument est donc fallacieux.


                • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 12:20

                  Bonjour à vous Deneb, et merci de votre lecture,

                  D’ailleurs vous me donnez l’occasion de dire que j’ai été très surprise de voir dans le magasin bio où j’ai  interrogé les clients de voir une brochure publicitaire pour un magnétiseur, certes les rebouteux existent et des gens ont du magnétisme pour guérir, bref… mais je suis tombée de haut quand j’ai vu cette brochure ; que  j’aurais dû prendre, mais, dont, je n’aurai pas pu mettre en ligne, car je n’ai pas de scanner.


                • foufouille foufouille 9 juillet 2013 12:39

                  "dire que j’ai été très surprise de voir dans le magasin bio où j’ai  interrogé les clients de voir une brochure publicitaire pour un magnétiseur"

                  c’est normal. c’est un lieu alternatif, la porte est grande ouverte pour les trucs bizarres
                  a une époque, le bio ressemblait pas mal aux hippies. de nos jours, il y a encore pas mal de dieu vivant genre tarrier (fonction recherche en haut a droite)


                • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 12:46

                  @ foufouille

                  Faudrait revoir l’adjectif alternatif, parce qu’il ne me semble pas que cela veut dire mélanger tout et n’importe quoi, et delà, je suis désolée de le dire, d’y voir quelques charlatans se mettre dans la brèche et rentrer pas le biais de ces magasins, il n’y a qu’un pas


                • lulupipistrelle 9 juillet 2013 13:27

                  @deneb... mais il n’ y en aura pas pour tout le monde, et c’est très bien comme ça. 


                • Deneb Deneb 9 juillet 2013 13:52

                  lulu, j’imagine qu’en tant que noble altruiste, vous comptez vous sacrifier


                • foufouille foufouille 9 juillet 2013 14:15

                  @simple
                  oui le bio attire des « charlatans », comme tout ce qui sort de la norme. tu as même des plantes médicinales, des savons presque magique, etc. c’est moins pire que la viande contaminé, le beurre frelaté, l’huile minérale, .........
                  c’est pas dans ton hyper que tu le saura, mais en discutant les gens bizarre


                • lulupipistrelle 9 juillet 2013 17:37

                  Non, je pense que les pays qui dépendaient jusqu’à présent de nos exportations devront produire leur bouffe eux mêmes .Et adapter leur démographie à leur de leur productivité. 

                  En outre, le bio assurera un niveau de vie décent aux paysans européens.. 

                • lulupipistrelle 9 juillet 2013 17:39

                  Sinon on peut faire confiance aux OGM des Américains, ils stériliseront la moitié de la planète en trois générations d’après les Russes. 


                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 juillet 2013 18:39

                  @Deneb : « Quand j’entends « bio », mon esprit a tendance à l’associer à la naturopathie, anthroposophie, ostéopathie...et autres escroqueries. »


                  Mon pauvre ami, il est temps de reprendre une dose de vaccin contre l’anormalité, afin d’extirper de votre cerveau ces horribles pensées.  smiley




                • escartefigue 9 juillet 2013 11:55

                  J’ y arrive pas non plus . 


                  Devoir afficher l’ air intelligent dans un magasin ressemblant  à la 
                  secte des « je suis pas comme les autres » est pour moi cruel .

                   Quand je faisais encore les marchés réguliers il y avait un stand Demeter , 

                  Le mec avait l’ air con et descendant , je préfère parler à des cons
                  rigolos et vivre un peu moins longtemps . 

                  A part celà , si on était moins cons on vivrait comme nos anciens , 
                  un potager , un verger , des poules , un petit tas de fumier .

                  Non ?


                  • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 12:37

                    Bonjour à vous escartefigue et merci de votre lecture,
                    Oui en effet une verger est la meilleur solution où alors, un maraicher bio.


                  • ZenZoe ZenZoe 9 juillet 2013 13:19

                    L’auteur
                    Je ne sais pas combien de magasins bio vous avez visités pour votre enquête. Moi j’en connais plein et je me garderai de généraliser. L’ambiance dépend du quartier, de la clientèle, des vendeurs, de tas de paramètres. On se sent bien dans certains et mal à l’aise dans d’autres, comme pour tous les magasins.

                    C’est vrai que souvent les vendeurs, jeunes, n’y connaissent effectivement que pouic et sont là pour faire joli dans le tableau. Par ailleurs, on peut déplorer que certains magasins ne soient pas trop regardants sur ce qu’ils vendent : des fruits pré-emballés dans du plastique qui viennent de l’autre bout du monde aux colorations pour cheveux chimiques, il faut rester vigilant. Tous les produits ne sont pas labellisés bio.

                    Mais moi je m’en fous de tout ça. Je vais dans les magasins bio parce qu’on y trouve des trucs souvent vendus nulle part ailleurs et c’est ce qui fait leur intérêt et leur utilité. Levain, farines diverses (vous en trouvez vous de la farine de seigle à Carouf ?), jus de fruits exotiques, graines, tofu, protéines de soja, huiles de lin et de carthame, savons d’Alep à 40% de laurier, lentilles corail, sucre Rapadura, huiles essentielles etc... Une caverne d’Ali-Baba ! Qu’est-ce que j’en ai à faire des bobos qui se la pètent avec leur panier en osier et les figurantes à la caisse ? Moi je repars ravie avec mes farines et mes graines de tournesol et je pense déjà à la bonne odeur du pain que je vais faire dans ma map.


                    • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:35

                      Bonjour à vous ZenZoe et merci de votre lecture.

                      Vous savez ce que j’écris dans cet article je l’ai réellement vécue, quand j’écris « c’est très étrange mais quand les clients nous aident, ils chuchotent leur aide presque à l’oreille » cela m’est arrivée réellement, j’ai été stupéfaite ; de plus, vous abordez le domaine de la cosmétique en parlant du savon d’Alep, et bien je saisis, là, l’occasion, de dire qu’ils vendent des cosmétiques soit disant bio, alors que si on lit, les ingrédients, ce n’est  en rien du bio, c’est une honte !


                    • In Bruges In Bruges 9 juillet 2013 13:45

                      A l’auteur
                      Hé, ca va pas , non ?
                      Le même jour, deux articles qui dynamitent le cher public fidèle de ce site : les vieux et les bios.
                      Aussi les vieux bios (mais pas vieux beaux, ça non...).
                      Bref, vous avez raison, mais fant pas s’étonner de vos votes négatifs ( comme l’article du collègue qui parle de la gérontocratie arrogante desseniors et des vieux sur la société actuelle).
                      A se demander si ce ne sont pas articles bidon écrits juste pour faire réagir un site devenu moribond...
                      (Suis trop malin, moi).


                      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 14:00

                        Bonjour à vous In Bruges et merci de votre lecture !

                        C’est vrai que cette réaction des lecteurs m’inquiète au plus au point, heureusement que certains ne sont pas du même avis que celui de l’article, mais aurait-ils soudain perdu l’esprit critique ?
                        Serait-ils devenu à force de trop de rebellions des bobos eux aussi !
                        Non pas vous lecteurs d’Agoravox pas vous !
                         


                      • alberto alberto 9 juillet 2013 13:55

                        Je me marre !

                        Ca serait quasi humoristique a caricature forcée...

                        Je resume :« Je me fous de me faire refiler de la bouffe bourrée de pesticides et d’huile de palme, pourvu que le vendeur soit gentil et me fasse de jolis sourires. »

                        On ne serait pas chez les pieds nickelés, là ? 


                        • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 14:03

                          Bonjour alberto et merci de votre attention !

                          Franchement est-ce que c’est parce que l’on vend du bio dans un magasin bio que l’on doit être désagréable quand on s’attarde sur un produit ? Pas sûr !


                        • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 14:06

                          Je vous le redis à toutes et à tous, les magasins bio sont un attrape couillons !


                          • alberto alberto 9 juillet 2013 14:34

                            « Je vous le redis à toutes et à tous, les magasins bio sont un attrape couillons ! »

                            Là , le masque tombe et le message devient enfin clair !

                            Simplette citoyenne, inutile de te donner tant de mal pour dénigrer le BIO, de puissants lobbies avec des moyens financiers formidables sont déjà sur l’affaire et le font bien mieux et moins naïvement que toi... 

                            Maintenant, si tu penses qu’il faut faire confiance aux industriels de la bouffe pour s’approvisionner en nourriture exemptes de saloperies, libre a toi : mais ce n’est pas en vitupérant contre le bio que ta nourriture sera plus saine, non ? 


                          • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 14:50

                            @ Alberto !

                            La simplette citoyenne réponds au petit joueur de Flûte ou de Pipo !

                            Savez-vous lire un article ? Dénigrerais-je, le bio ? Vous m’avez mal compris cher joueur de flute ! relisez ou ne relisez pas, je ne vous y oblige pas, je parle des MA GA SIN BIO !
                             


                          • alberto alberto 9 juillet 2013 17:08

                            Bon , si je t’ai compris : tu es bien pour le BIO, mais pas dans les magasins BIO !

                            Je continue de me marrer...

                            Pas toi ?

                             


                          • Yohan Yohan 9 juillet 2013 14:19

                            Le bio se banalise et c’est tant mieux. J’achète bio pour soutenir la production avant tout, notamment les légumes et le pif. Ceci dit , on trouve aujourd’hui sur les marchés des producteurs qui travaillent en raisonné et qui vendent leurs produits de saison à des prix raisonnables, frais et bons à la fois . Les magasins que vous décrivez, il y en a encore, mais c’est en train d’évoluer. Votre description ressemble à ce que voyais il y a quelques années, dans ces petites boutiques bio, ambiance secte, fréquentés par des femmes plutôt malingres et moches.


                            • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 14:38

                              Bonjour à vous Yohan et merci de votre lecture,

                              Mais je ne demande que cela moi aussi d’avoir accès au bio et de soutenir la production, comme « tout le monde » que dis-je, je suis bête, visiblement non, pas comme tout le monde, puisque tout le monde n’en n’a même pas les moyens, mais avec ces ambiances si accueillantes, certes, dont vous confirmez, qu’il y a quelques années, elles étaient ce que décrit l’article, et bien oui, je confirme moi aussi, qu’il y en a encore et qu’un certain ménage devrait être fait ! Est-ce normal de découvrir des brochures publicitaires pour des magnétiseurs ? Non ! des cosmétiques dit bio qui ne le sont pas !


                            • alberto alberto 9 juillet 2013 14:40

                              Yohan

                               assez d’accord avec toi, mais gaffe : la charte de l’agriculture dite raisonnée n’est pas suffisamment contraignante vis a vis des pesticides et les contrôles inexistants !

                              Bien a toi.


                            • Yohan Yohan 9 juillet 2013 14:46

                              Il y a des boutiques pour les intégristes et des commerçants pour exploiter leurs peurs. Beaucoup de poudre de perlimpinpin. Le jour où le bio sera généralisé, les prix baisseront. Je trouve du très bon vin bio espagnol à Monoprix à 2,90 euros. Pour le trouver, il faut simplement se baisser et avoir l’oeil


                            • Yohan Yohan 9 juillet 2013 14:58

                              Je discute assez souvent avec les agriculteurs et viticulteurs en Bourgogne et je suis assez optimiste pour l’avenir. On sent qu’il y a un changement des mentalités chez les jeunes notamment, surtout depuis qu’ils savent qu’ils peuvent en crever eux aussi. Ils ont pris conscience de leur dépendance à la chimie et ils se rendent compte qu’en traitant moins, ils ne perdent rien au change. Madame Parcimonie retrouve Monsieur Abonessian, c’est plutôt une bonne chose smiley


                            • lulupipistrelle 10 juillet 2013 04:12

                              @ Yohan... Sur ce point je suis d’accord...les jeunes paysans sont très tentés par le bio, tout simplement parce qu’ils connaissent les risques ...de l’agriculture moderne. Le seul producteur bio de mon marché l’est devenu parce que son père agriculteur avant lui, est mort relativement jeune... d’une tumeur cérébrale ... un cancer très répandu chez les utilisateurs de produits phytosanitaires... 


                            • Le printemps arrive Le printemps arrive 10 juillet 2013 08:37

                              @yohan « Je discute assez souvent avec les agriculteurs et viticulteurs en Bourgogne et je suis assez optimiste pour l’avenir »

                              Tu m’étonnes ! s’ils veulent conserver la poule aux œufs d’or, ils fallait mieux changer des habitudes prisent par leurs parents qui avaient naïvement crus au tout chimique et ont bousillé tout le travail de leurs ancêtres.

                              Il y a quelques années, les premiers à se mettre à la bio-dynamie se cachaient !


                            • kitamissa kitamissa 9 juillet 2013 14:55

                              Bravo !! c’est tout à fait ça !!


                              nous avons à Avon ( ça ne s’invente pas, c’est le nom de la ville rattachée à Fontainebleau ) 

                              nous avons donc à Avon un supermarché Bio, clientèle arrogante en 4x4 ou en vélo !!

                              souvent des barbus chevelus initiés et dans leur petit monde que l’on vient déranger dans leur sanctuaire !!

                              les rares fois où j’y suis allé, j’avais l’impression de débarquer en intrus dans une loge de Francs-Maçons !

                              en plus ça sent comme dans le hangar de la ferme de mon enfance juste en face de chez nous, là où étaient entreposés les sacs de grains !

                              et là devant les machins où il faut se servir dans des sacs en papier et peser son épeautre ou son Son ( oui le son, la balle du blé ou de l’orge) c’est bon pour le transit parait il, c’est vrai que ça fait chier de se servir avec une petite pelle et en foutre partout !

                              dans les rayons à Eau de Roucou !! elle est meilleure que l’eau d’Evian !! un verre de Roucou à chaque repas, et à 100 ans vous faites dans les 10 premiers au Marathon de Paris !

                              le pinard bio aussi ?, il font comment ? il faut obligatoirement passer les fûts à la fumée de souffre avant la mise en fûts !!

                              et dans les cuves on conserve le pinard à l’anydhride Sulfureux, sinon ça tourne au vinaigre....mais bon on vous le dit pas !

                              bon je vais pas faire tout le magasin, c’est cher, pas meilleur que les produits du marché, et on est reçus un peu comme un clébard dans un jeu de quilles !!

                              • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 15:30

                                Bonjour à vous Kitamissa et merci pour votre lecture.

                                 

                                C’est bien résumé et visiblement, n’est pas bio qui veut, voire, qui peut, puisque ces magasins bio à l’ambiance prétentieuse et arrogante, ne donnent plus l’envie d’y revenir.  

                                Finalement et bien voilà, pour répondre une nouvelle fois au commentaire d’Alberto un peu plus haut, qui n’a visiblement pas compris que l’article ne parle pas du bio, mais des magasins bio, et bien si justement on voulait faire en sorte de dézinguer le marché du bio on ne pouvait pas faire mieux que les magasins bio eux-mêmes ; et pour reprendre les termes exactes d’Alberto  je cite un extrait de son commentaire « de puissants lobbies avec des moyens financiers formidables sont déjà sur l’affaire … »  moi je lui réponds une nouvelle fois, tu vois Alberto, finalement les magasins bio par cette ambiance sanctuarisée se desservent eux-mêmes et n’ont finalement pas besoin de lobbies pour les décrédibiliser.

                                 

                                 


                              • foufouille foufouille 9 juillet 2013 14:56

                                par contre, c’est vrai que cela reste très cher, surtout dans un petit magasin
                                il faut aussi faire la différence entre le bio insdutriel cueilli pas mûr et le vrai


                                • jerome 9 juillet 2013 16:42

                                  SimpleCitoyenne, vous décrivez l’ ambiance des magasins d’ ily a 20 ans, à peu près ...
                                  Il y en a maintenant qui sont fort agréables, sisi  !
                                  Ensuite, oui, on trouve des produits ou méthodes alternatifs : pourquoi pas  ? à chacun de
                                  faire sa sauce ...

                                  Enfin, je constate une méconnaissance presque générale de ce qu’ est le bio au travers des
                                  commentaires, dommage.
                                  Si l’ avantage premier est l’ absence de produits phyto-sanitaires ( pesticides et autres) c ’ est
                                  aussi une culture sur un terre équilibrée, en principe.
                                  Mais le maraîcher industriel qui « produit  » du bio à coup d’ arrosage intensif va vous vendre
                                  un produit dégueulasse, qui pourrira au bout de deux jours ! Et c ’ est logique.
                                  Il y a donc bio et bio, comme dans tout ...

                                  Essayez donc un beurre cru bio de chez Gaborit , par exemple ( Biocoop) : à tomber,
                                  sur tout pour les Bretons . Là, on sent LA différence  :)

                                  Bonne journée


                                  • alinea Alinea 9 juillet 2013 17:13

                                    Quel est votre message ? Bouffez de la merde, l’accueil est meilleur ?
                                    Vous d"écrivez La Vie Claire il y a quarante ans ! Changer de bouitique, allez dans une coopé ! changez de région, rigolez vous-même pour changer l’ambiance ! J’ai des bonnes adresses, éminemment sympas, si vous les voulez !


                                    • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 18:02

                                      Bonjour à vous Alinéa et merci pour votre attention,

                                      Mais je ne délivre aucun message ! Pourquoi ! N’êtes vous donc pas assez grand chers lecteurs d’Agoravox, pour juger vous même si vous devez aller dans magasin bio, ou pas ?

                                      Ca finit presque par en devenir ridicule, avez vous besoin de quelqu’un pour vous dire ce que vous avez à faire chers lecteurs ? Mais j’espère que non ! Au quel cas, je serais inquiète ; mais vos critiques chers lecteurs m’inquiètent un peu ; car dès que l’on touche à truc qui parait être une espèce d’alternative, ça y est, on perd tout esprit critique, on vous traite de parano, presque de lobbyiste ; bon j’exagère un peu, vous ne m’avez pas encore traitez de lobbyiste, mais chers lecteurs gardez votre sans froid et votre indépendance, moi je la garde mon indépendance, et si j’ai envie de dire que les magasins bio ont une ambiance de merde, désolée, je le dis ! Au fait, y voyez-vous un message ?  Est-il écrit, dans l’article, n’allez pas dans un magasin bio ? Non ! J’ai écrit 

                                       

                                      « Mes pieds dans un bio machin, sera, peut-être, mais peut être seulement, quand ils seront à des prix à peu près acceptables et surtout, surtout, quand l’accueil sera commerçant, car l’accueil est vraiment limite. »  C’est moi qui n’y retourne plus, il n’y a pas de message !

                                      Non merci pour les adresses.


                                    • alinea Alinea 9 juillet 2013 18:50

                                      On parle rarement pour ne rien dire ; si c’est le cas, c’est grave !
                                      Je ne mets pas les pieds dans les magasins bio, juste parce que je vis dans un lieu où j’ai tout de la part des producteurs, et des coops !
                                      Si vous ne vous rendez pas compte que délivrez un message ? smiley
                                      Ceci dit, je suis pour la liberté d’expression, c’est bien pourquoi je m’exprime aussi !
                                      Votre petite diatribe prouve que vous confondez message et... conseils ? prosélytisme ?
                                      Quant à l’autonomie de vos chers lecteurs, je crois que vous n’avez pas à vous en faire pour eux ! smiley
                                      La même chose avec de l’humour !!!!


                                    • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 19:16

                                      @ Alinéa.

                                      Je vous cite « Si vous ne vous rendez pas compte que délivrez un message ? »

                                       J’adore les maitres à penser comme vous, qui apprennent aux  autres ce qu’ils font et ce qu’ils  disent, style ! si ! si ! Vous faites ceci et vous faites cela, mais vous êtes trop c... pour vous en rendre compte ! Merci  de votre grande leçon maitre à penser !

                                       

                                      Je vous cite une nouvelle fois « Votre petite diatribe prouve que vous confondez message et... conseils ? Prosélytisme ? »

                                      Je vous réponds mais vous êtes à coter de la plaque, je ne peux rien confondre, puisque aucun message n’a été délivré de ma part, mis à part, celui que semblez  interpréter et qui ne sort que de votre tête !


                                      Je  vous cite encore « Quant à l’autonomie de vos chers lecteurs, je crois que vous n’avez pas à vous en faire pour eux ! » L’autonomie cher Alinéa, c’est surtout de vous abstenir de parler aux noms  d’aucun lecteurs et de quiconque, sauf en votre nom à vous !


                                    • alinea Alinea 9 juillet 2013 19:25

                                      vous êtes compliquée simple citoyenne, ma dernière phrase reprenait votre longue liste qui m’était adressée précédemment !
                                      Je ne me pose pas en maître à penser, j’essaie de clarifier ce que je pense de votre article !
                                      je peux en penser quelque chose qui n’était pas prévu ?
                                      Je peux même ajouter que votre description n’est pas fausse, autant que je m’en souvienne ( des magasins bio) ; c’est votre chute !!
                                      Enfin, je suis chatouilleuse sur l’agriculture bio... très, alors le fond de ma pensée est que par les temps qui courent, votre juste description, avec de l’humour... tandis que sans, cela ressemble à une condamnation !
                                      L’agriculture bio ; c’est la première urgence !!


                                    • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 17:29

                                      Bonjour à vous Jérôme et merci pour votre lecture,

                                      Un de commentateurs plus haut , me disais également que c’était l’ambiance d’avant, je ne sais pas si tel est la cas, mais, c’est bel et bien ce que j’ai ressenti et vu, il n’ y a rien de mieux pour vous décourager du bio,que les ambiances de leurs magasins et même en 2013.


                                      • Xavxav 9 juillet 2013 18:13

                                        Mon conseil est très simple : changez de magasin bio, ou bien encore mieux, allez dans marché alimentaire. Vous trouverez des producteurs qui vous parlerons de leur production avec passion.


                                        • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 18:18

                                          Bonjour à vous Xavxav et merci pour votre attention ;

                                          Magasin bio, pour moi, non ! mais l’autre option, oui ,et c’est déjà fait !


                                        • Le printemps arrive Le printemps arrive 10 juillet 2013 08:41

                                          @simple citoyenne
                                          Fontaine, jamais je ne boirai de ton eau !, c’est ça !


                                        • abdelkadder 9 juillet 2013 19:40

                                          je n’ai pas lu l’article.

                                          le bio pour contre est le combat agriculture intensive, contre agriculture raisonnée, puis tout bio ..le cauchemar ça emploi beaucoup de monde y a pas le choix , le plein emploi zut et merde l’horreur ...le bio sera le cauchemar de monsanto par exemple, le début de la reprise en main locale ...bref un ennemi juré du capital global et de ses servants....de par sa nature

                                          C’est un des nombreux ennemis à abattre dans la longue marche vers le pouvoir absolu.....

                                          de nos jours d’ailleurs tout le monde devient suspect mais comme disait Saint Coluche je préfère ça à lèche cul..........elle est drôle non smiley


                                          • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 19:51

                                            Bonjour à vous Abdelkadder et merci de votre commentaire ; puisque vous n’avez pas lu l’article.

                                            Mais je vais être sympa et vous en résumer rapidement , cet article se moque tout simplement de l’accueil hautain, arrogant, élitiste, des magasins bio ! Voilà tout simplement.

                                            Bien à vous.


                                          • foufouille foufouille 9 juillet 2013 20:31

                                            cela vient peut être qu’au début, le bio était considéré comme une secte car les pesticides n’étaient pas cancérigène. ça leur a laisser des traces
                                            quand je disait qu’il y avait plein de merdes chimiques dans la bouffe, on me regardait comme un fou. depuis que certaines affaires sont passées à la télé, beaucoup moins

                                            et c’est pas pareil partout


                                            • Esclarmonde Esclarmonde 9 juillet 2013 21:42

                                              je vis en Provence et je fréquente un magasin bio car sur les marchés, la production fermière est beaucoup trop chère et les arrogants ne manquent pas... Par contre, quand je « monte » en Auvergne, ma région d’origine, je ne vois aucune utilité à aller dans un magasin bio, les petits producteurs fermiers très sympas et vendant une production non bio mais de très bonne qualité sont nombreux et sont de vrais ruraux, très simples et sans prétention.


                                              J’ai connu un biocoop où j’ai eu la même impression que vous, des vendeurs qui ne répondent pas aux formules de politesse et qui avaient l’air d’avoir fumé une dizaine de joints... ! Par contre, dans ma nouvelle adresse, les gérants sont très gentils, on a sympathisé et discutons souvent. Je suppose que la personnalité des gérants et le profil social de la ville où le magasin bio est implanté y fait beaucoup.

                                              Mais dans ce genre de magasin, je prend que des produits très simples : des fruits, des légumes et des produits céréaliers. Les fruits et légumes sont locaux (quand c’est possible) et non emballés. Par contre, la viande est hors de prix et les compléments alimentaires sont pour moi une escroquerie. 

                                              En fait, sans être passéiste, j’aimerais revenir trente ans en arrière, la production locale de qualité était encore très accessible à moindre coût, la chimie moins envahissante et du coup, les magasins bio n’avaient aucune utilité. Bref, pour moi, le magasin bio c’est toujours ça de pris mais loin d’être idéal dans une société où manger sainement est vu comme un privilège alors que c’était la normalité il y a seulement quelques décennies...

                                              • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 08:31

                                                Bonjour à vous Esclarmonde et merci de votre attention, J’ai lu également attentivement votre commentaire, et je trouve que c’est d’une vraie justesse. et pour les compléments alimentaires, je suis d’accord, c’est une véritable escroquerie !


                                              • Le printemps arrive Le printemps arrive 10 juillet 2013 08:46

                                                Vous savez simple citoyenne, les escroqueries ne sont pas l’exclusivité des magasins bio.
                                                Vous semblez confondre contenant et contenu, et je crois que c’est volontaire.
                                                Histoire d’entretenir les ragots.


                                              • Crevette Crevette 9 juillet 2013 21:49

                                                Il est vrai que l’ambiance dans certains magasins bio peut paraître bizarre.

                                                Et alors ?
                                                Il ne faut pas se fier à une 1ère impression.
                                                Peut être que ce n’était pas le bon moment ?
                                                Peut être que ce ne sont pas de bons commerciaux ? Qu’ils ne sont pas doués pour les relations humaines ?
                                                Et alors ?

                                                En ce qui me concerne, ça m’est complètement égal...

                                                Il est vrai aussi que c’est cher pour les fruits et légumes en début de saison... Mais ça ne dure pas longtemps.

                                                En tant que paysan maraîcher arboriculteur en bio , je ferais tout de même une distinction : le bio local et celui qui vient de loin.

                                                Celui qui vient de loin (l’origine est toujours indiquée sur l’étal) n’est pas cher, provient de « fermes » industrielles intensives, et par conséquent n’est pas top niveau qualité. Mais cela permet d’avoir des tomates quand les locaux n’en n’ont pas encore (Avec le printemps que nous avons eu, je commence juste à avoir des tomates).

                                                Ce qui vient localement est de bien meilleure qualité, mais est plus cher. C’est très frais et bien meilleur, même s’il peut aussi y avoir de l’industriel en local.

                                                En ce qui me concerne, en vente directe, je suis nettement moins cher que les légumes chimiques qui brillent du supermarché le plus proche...

                                                La qualité a un prix, qu’il faut accepter de payer, ou pas.

                                                Alors, comme d’autres avant moi l’ont proposé, intéressez vous aux producteurs bio locaux, et aux marchés locaux. C’est beaucoup plus humain que n’importe quel magasin.

                                                Il y a un annuaire des bios ici, vous pouvez chercher près de chez vous :
                                                http://annuaire.agencebio.org/


                                                • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 08:49



                                                   

                                                  Bonjour Crevette et merci de votre attention !

                                                   Donc vous reconnaissez et je vous cite « que l’ambiance dans certains magasins bio peut paraître bizarre » Vous reconnaissez je vous cite « Peut être que ce ne sont pas de bons commerciaux ? Qu’ils ne sont pas doués pour les relations humaines ? » Vous reconnaissez  je vous cite « Il est vrai aussi que c’est cher pour les fruits et légumes en début de saison... Mais ça ne dure pas longtemps. » 

                                                  Et vous terminez par je vous cite « Alors, comme d’autres avant moi l’ont proposé, intéressez vous aux producteurs bio locaux, et aux marchés locaux. C’est beaucoup plus humain que n’importe quel magasin. »

                                                   Alors que par ces quelques citations plus haut, que vous avez donné, c’est donc reconnaitre être d’accord avec l’article sur la forme ; mais alors pourquoi Vous donnez l’impression de suivre un mouvement de désaccord pour rien ?  N’auriez vous simplement pas pu donner les conseils que vous donnez à la fin, sur les marchés locaux, sans être obliger d’en faire un flan ?
                                                   


                                                • foufouille foufouille 9 juillet 2013 22:20

                                                  "Alors, comme d’autres avant moi l’ont proposé, intéressez vous aux producteurs bio locaux, et aux marchés locaux. C’est beaucoup plus humain que n’importe quel magasin."

                                                  y en a pas partout. et des fois, c’est encore plus cher que du haut de gamme en super pour la viande


                                                  • Lalita Lalita 10 juillet 2013 00:45

                                                    Je suis assez d’accord avec l’auteur sur l’ambiance. on n’ose rien demander... De plus, il y a beaucoup de produits préparés à l’opposé de la philosophie du bio et beaucoup d’ attrape nigaud à la limite de la secte et du charlatanisme...en particulier les bouquins... faire le tri dans tout ça n’est pas aisé...
                                                    Il y a aussi de bon produits que l’on ne trouve pas ailleurs...
                                                    Pour manger sain et favoriser une économie locale il vaut mieux adhérer à une AMAP...
                                                    L’ambiance est sympa mais il faut mettre la main à la pâte...Renseignez vous, il y a en sûrement une prés de chez vous...
                                                    Manger bio c’est pas pour la santé (ou de manière accessoire) c’est politique et écologique...


                                                    • lulupipistrelle 10 juillet 2013 04:22

                                                      Les Amap ont leurs escrocs arrogants elles aussi... 

                                                      Dans la dernière que j’ai contacté pour me renseigner , on prétendait me vendre à prix d’or une production de légumes d’hiver ( on était au printemps) sous prétexte que c’était « local »...

                                                      J’ai hurlé de rire... Evidemment la distance de la ferme, 60 km ; pouvait faire passer sa production pour locale... sauf que c’était en montagne, avec une vie végétative en retard de trois mois par rapport au littoral où je vis...


                                                      • Bubo bubo 10 juillet 2013 09:02

                                                        Bonjour.
                                                        Le Bio n’est pas si extraordinaire. Quelques décennies en arrière, avant d’introduire les pesticides et autres intrants chimiques, les paysans ne faisait que du bio et devaient certainement mieux se porter qu’aujourd’hui. Cette course à la rentabilité est très néfaste et peut être remplacée par une agriculture moins nocive. C’est prouvé que dans ce domaine comme dans bien d’autres d’ailleurs, nous allons tout droit dans le mur. La France qui est dans le peloton de tête pour l’emploi des pesticides, est par contre bien en retard pour le bio. Le manque d’offre en produits bio ne permet pas un choix et des prix satisfaisants. Il ne faut pas comparer les mêmes produits entre magasins bio et non bio. C’est plutôt qu’il faut envisager de se nourrir avec des aliments différents : des céréales complètes, des huiles, du sel, du sucre qui ne sont pas raffinés à grand coup de chlore et autres poisons. Et bien sûr, manger beaucoup moins de viande qui coûte cher à votre portefeuille et à la planète. J’arrive à me régaler avec une cuisine toute simple, rapide et économique. Et en plus je fais un geste pour l’environnement. Que demander de plus ?


                                                        • Jacques Raffin Jacques Raffin 10 juillet 2013 09:23

                                                          Le problème, ce n’est pas le magasin, mais la nature de ce que l’on y vend.
                                                          Cherchez à poser la moindre question dans un magasin d’alimentation ordinaire et vous verrez comment vous êtes reçue…
                                                          Le vendeur bio n’est qu’un vendeur, pas un spécialiste diététicien.
                                                          Renseignez-vous sur internet avant d’y aller sera le mieux…
                                                          Et puis, si vous n’êtes pas allergique aux pesticides, vous pouvez continuer à manger n’importe quoi.
                                                          Le bon côté de la plupart des maladies graves, c’est que l’on ne vous explique jamais vraiment la cause… (sauf pour le tabac…)


                                                          • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 09:51

                                                            Bonjour à vous Jacques Raffin et merci de votre attention

                                                            Lorsque l’on va dans un magasin dit spécialisé, ont s’attend au moins à être bien informé sur les spécialités que ces magasins nous vante à longueur de temps ; maintenant je vous pose la question à vous Jacques Raffin ! Pour ceux qui n’ont pas internet et qui veulent eux aussi bénéficier des supers bien faits dont on ne cesse de culpabiliser les consommateurs de trop mal manger, et qui veulent eux aussi bénéficier du bio ; donc s’ils n’ont pas internet, que leur conseilleriez-vous donc, Jacques Raffin ? Et vous même Jacques Raffin mangez -vous du bio tous les jours ? J’imagine qu’avec les grandes connaissances que Google vous apporte vous devez être un super spécialiste ? Non ?

                                                             je vous cite « Cherchez à poser la moindre question dans un magasin d’alimentation ordinaire et vous verrez comment vous êtes reçue… »

                                                            Mais je suis bien reçue et bien mieux que dans un magasin bio !


                                                          • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 10 juillet 2013 10:27

                                                            Un détail vous a échappé dans vos incursions dans les magasins bio, Il n’y a souvent pas de musique, et je pense que c’est la raison pour laquelle les gens font leur achat en silence.
                                                            Simple non ?


                                                            • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 10:38

                                                              Bonjour à vous Tetsuko Yorimasa et merci de votre attention.

                                                              Évidemment que ceci ne m’a pas échappé, et d’ailleurs j’aime le calme, ce n’est pas ce que je reproche, car ce n’est pas qu’une incursion furtive de ma part dans les magasins bio ; j’ai été cliente de ces magasins ; et vraiment je pense qu’il y a des choses à changer et en premier l’accueil et l’information.


                                                            • egos 10 juillet 2013 10:51

                                                              Bjr Simple Citoyenne

                                                              Les enseignes bio sont aussi diverses que les Eglises, les unes smart & clean, d’autres à l’ambiance désuète, surranée.

                                                              Les adeptes, fidèles et simples curieux n’y entrent jamais tout à fait par hasard, question de Karma, allez savoir ?

                                                              Le silence, la retenue ou la discrétion de la clientèle « cool and slow with plenty of precison ... »
                                                              peut donner lieu à des interprétations érronées de la part du néophite,

                                                              Idem l’absence de réaction d’un vendeur à votre demande, un post précédent vous en donne une explication, soit qu’il n’ait pas la qualification pour l’interpréter ou plus probable il devine que le client sait déja ce qu’il recherche.

                                                              Entre les rayons de Kamut, Spiruline, Farine de Lupin, Dattes d’Iran, Nori sushi et Bière Gluten Free, le décor baigne dans une atmosphère feutrée, celle des musées la nuit tombée, d’une salle de projection quasi déserte, une émission radio au milieu de la nuit, le Marché aux Fleurs les premières heures de la journée.

                                                              Vos impressions tiennent, simple hypothèse Citoyenne, à votre rythme alpha perturbé par les contraintes de l’environnement, nuisances sonores, chimiques, stress, saturations d’info et d’agressivité.

                                                              Je gage et n’imagine pas prendre beaucoup de risque à prétendre : vous y reviendrez.

                                                              take care SC


                                                              • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 11:04

                                                                Bonjour à vous egos,

                                                                Quel joli commentaire, on dit toujours, le meilleurs pour la fin et bien c’est vrai.

                                                                Bien à vous.


                                                              • REFLEX 10 juillet 2013 15:16

                                                                Je vous suggère , dans votre réflexion, de prendre en compte la réalité des conditions de travail des personnels de nombreuses boutiques Bio, et qui peuvent, au moins partiellement, expliquer ce que vous décrivez :
                                                                 horaires changeants , SMIC , travail de préparation du magasin , mise en place des produits, horaires élastiques, clients exigeants et râleurs, ... bref , la totale !
                                                                renseignez-vous .
                                                                NB. je suis client de boutique bio et j’ai fini par comprendre certaines choses. 


                                                                • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 15:40

                                                                  Bonjour à vous Reflex et merci de votre attention

                                                                  Oui j’y est pensée aussi !


                                                                  • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 juillet 2013 09:52

                                                                    Oui j’y ai pensé aussi !


                                                                  • Crevette Crevette 11 juillet 2013 22:51

                                                                    Simple citoyenne,  Vous m’avez mal compris, je me suis peut être mal expliqué.

                                                                    Je voulait juste dire que je ne vais pas dans un magasin bio pour l’ambiance, l’accueil ou l’obséquiosité du personnel. Tout cela n’a que peu d’importance à mes yeux.

                                                                    J’y vais pour y acheter des produits. Alors, du moment que j’y trouve ce dont j’ai besoin, hein...

                                                                    Et je suis d’accord avec Reflex.


                                                                    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 juillet 2013 14:36

                                                                      @ Crevette et bien comme cela, c’est clair  !

                                                                      Mais alors, pourquoi ne pas l’avoir dit comme cela plus tôt ? Le plus simple, parfois, est souvent le meilleur, ( là, je vous taquine ! )

                                                                      Bien à vous.


                                                                    • Cedced Cedced 15 juillet 2013 19:13

                                                                      Bonjour,
                                                                      Autant le dire directement, votre article ne m’a pas plu. Les commentaires associés non plus d’ailleurs. En réalité, les échanges ne me semblent pas positifs. L’auteur aurait peut être du écrire une éloge de ses choix en matière de consommation, plutôt que de critiquer à sens unique des choix qui satisfont beaucoup de Français. La polémique qui en découle dans les discussions m’amène à m’interroger sur l’intention qui peut justifier la contribution de l’auteur.
                                                                      @+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

Bio


Palmarès