• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mariage annulé : le scandaleux jugement en faveur de la virginité des (...)

Mariage annulé : le scandaleux jugement en faveur de la virginité des jeunes mariées

Affligeante marche en arrière dont sont complices certains magistrats qui participent à leur manière au sabordement du socle commun de nos valeurs républicaines.

Ne plus être vierge pour une femme risque de rendre en France très aventureux tout projet de mariage depuis que la justice française s’en est mêlée.


Les faits

Un homme d’une trentaine d’années, ingénieur, et une femme se sont mariés le 8 juillet 2006. La fiancée avait affirmé à son futur époux qu’elle était vierge. Or, dans la nuit qui a suivi la cérémonie, vers quatre heures du matin, elle a reconnu devant ses proches qu’elle n’était en fait plus vierge.

Le père du jeune marié a alors reconduit manu militari la jeune épouse chez ses parents en estimant que sa famille avait été « déshonorée ».

La séparation a été décidée par l’époux dès le lendemain et il a assigné en justice son épouse le 26 juillet 2006.

Au lieu de demander un divorce par consentement mutuel, l’époux a en effet préféré demander l’annulation du mariage. Selon l’avocat du marié, Xavier Labbée, « le divorce sanctionne un manquement aux obligations issues du mariage. Je dois fidélité à mon épouse, je trompe mon épouse, donc celle-ci divorce. Ici, il y a un vice dès le départ ».


Le jugement

En avril 2008, le tribunal de grande instance de Lille a donc annulé le mariage en estimant que l’époux l’avait conclu « sous l’emprise d’une erreur objective » (celle de ne pas savoir que la mariée n’était pas vierge), une erreur qui a été « déterminante dans son consentement ».

La décision du tribunal s’est fondée sur l’article 180 du Code civil qui stipule que « s’il y a eu erreur dans la personne, ou sur des qualités essentielles de la personne, l’autre époux peut demander la nullité du mariage » dans un délai de cinq ans.

En ce sens, les juges ont pris acte que la virginité de l’épouse était une « qualité essentielle » pour le marié.

L’avocat du mari trouve donc la réponse judiciaire d’autant plus logique (« parfaitement logique ») que « l’épouse a reconnu qu’elle avait menti ».

Philippe Lemaire, le procureur de la République de Lille, a estimé que le jugement était « assez conforme à la jurisprudence classique » tout en insistant sur le fait que les deux époux étaient d’accord. Il n’y aura donc probablement pas appel du jugement. Selon lui, « c’est le mensonge qui motive la décision du juge », reconnaissant cependant que le thème de la virginité « focalise un peu le débat » alors que « la question, ce n’est pas la virginité, c’est la liaison qu’elle a eue avant et qui a été cachée ».

Notons enfin que, pour des raisons de publicité personnelle (?), c’est Xavier Labbée qui a rendu publique la décision du tribunal ce 29 mai 2008.


Les réactions

Apparemment, selon la Chancellerie, il n’y a encore jamais eu d’annulation de mariage pour mensonge sur la virginité de l’épouse, mais des annulations pour mensonges sur « des éléments de personnalité » d’un des conjoints.

Parmi ces « erreurs », il y a la découverte après mariage que le conjoint est divorcé, ou qu’il a menti sur sa nationalité, qu’il a fait l’objet d’une mesure de curatelle, ou encore qu’il n’est pas apte à avoir des relations sexuelles normales (impuissance sexuelle ?).

Xavier Labbée rappelle que l’exemple donné aux étudiants est « le fameux arrêt Berthon qui date de 1868 » à propos d’une épouse qui n’avait pas su que son mari avait fait de la prison. Il insiste en affirmant également qu’il « faut ramener la question au mensonge. La solution aurait été la même pour quelqu’un ayant (…) caché quatre pages de casier judiciaire, le fait d’avoir déjà été plusieurs fois marié ou de s’être prostitué ».

Les réactions à ce jugement sont quasiment unanimes dans le sens d’un profonde indignation : Jacques Myard, député UMP, considère la décision « choquante [qui] avalise un intégrisme archaïque », le PS la trouve atterrante car elle « bafoue le droit des femmes à disposer de leur corps et à vivre, librement, comme les hommes, leur sexualité » et les communistes la qualifie de « scandaleuse ».

Sur France Inter, la philosophe Élisabeth Badinter est très inquiète et honteuse de la justice : « Je suis ulcérée par la décision du tribunal d’accepter de juger ça parce que la sexualité des femmes est une affaire privée et libre en France, absolument libre. » en ajoutant, en pensant à l’épouse répudiée : « Et je vous dis franchement, je pense à cette malheureuse jeune fille, humiliée, publiquement humiliée, revenant dans sa famille, ce qu’elle a dû vivre a dû être épouvantable. J’ai honte que la justice française n’ait pas pris à cœur de défendre toutes ces jeunes filles. ».


Les scandales

Faut-il se joindre à tous ceux qui aboient contre ce jugement ?

Pour ma part, oui, car tout y est scandaleux, et, disons-le, puant.

1. La pureté de l’épouse

C’est très ancien de vouloir que son épouse soit vierge (pure), mais pourquoi la question n’a-t-elle pas été retournée sur la virginité de l’époux ? Cette différence d’appréciation montre un machisme extraordinaire, une discrimination qui ne devrait plus être observée aujourd’hui.

2. La non-virginité comparée à un délit

Si la décision du juge est scandaleuse, les explications de l’avocat du marié sont encore plus affligeantes. Pour expliquer le jugement, il affirme que l’issue aurait été la même si le marié avait caché qu’il avait été en prison ou s’était prostitué ou était polygame… Comme si l’absence de virginité de l’épouse était un délit !

3. Qui prouve que c’était une qualité essentielle ?

La décision n’a été fondée que sur le témoignage (commun) des deux époux, pour quatre faits non vérifiés (et non vérifiables ?) : premièrement, que l’épouse n’était pas vierge ; deuxièmement, que la virginité était un élément majeur pour le mari dans le choix de se marier ; troisièmement, que l’épouse le lui a caché ; quatrièmement, qu’elle n’était effectivement plus vierge au moment du mariage.

À ma connaissance, aucun certificat d’aucun gynécologue n’a été établi. Ne serait-ce pas là simplement un accord entre époux pour tout simplement tromper la justice et annuler un mariage pour convenance personnelle ? Un précédent inquiétant dans tous les cas.

On sait que le juge ne prend pas pour argent comptant les personnes qui s’accusent d’elles-mêmes de certains délits ou crimes, sans que leurs déclarations ne soient pas validées par des faits fiables et prouvés.

4. La vie sexuelle, une affaire privée

Si l’infidélité conjugale est considérée comme une faute (dans le cadre du mariage donc), une relation sexuelle avant le mariage ne peut évidemment pas l’être. Tout le monde est prisonnier de son passé qu’il ne peut effacer. Et, surtout, ce passé ne regarde que la personne elle-même et personne d’autre, pas même un futur conjoint.

De quoi se mêle la justice et, donc, la société, pour une affaire purement privée et intime ?

5. Le mensonge comme cause d’annulation de contrat

Il est vrai que lorsqu’une des deux parties a été sciemment trompées dans un contrat, elle peut demander annulation du contrat. C’est le cas dans les contrats commerciaux, quand, par exemple, le vendeur promet à l’acheteur des prestations qu’il ne peut assurer.

Mais si le mensonge n’est, d’une part, pas prouvé de manière factuelle et, d’autre part, porte sur des aspects secrets, privés de la vie, le juge doit-il s’immiscer dans l’intimité des personnes ou simplement rester neutre ?

Et où est-il dit que le mensonge entre époux est une faute ? (Même si moralement, c’est évidemment regrettable).

Notre justice s’américaniserait-elle ? On se souvient qu’en 1998 la cause principale du scandale sexuel de Bill Clinton n’a pas été sa liaison extraconjugale, mais le fait qu’il avait menti aux Américains en ayant nié les faits.

6. Et l’amour ?

Un autre élément frappe, car qui dit mariage, dit (mais c’est vrai que je suis un idéaliste !) quand même amour. Or, l’amour transcende toutes les caractéristiques de l’être aimé pour ne prendre en compte que la personne aimée globalement, souvent en gardant les qualités et en oubliant les défauts (défauts qui peuvent d’ailleurs resurgir par la suite).

Annuler un mariage pour absence de virginité, considérer cette qualité (d’être vierge) comme essentielle dans une relation amoureuse, c’est réduire la femme à n’être qu’un objet de désir sexuel, sans respect pour son être. Le mari veut se marier avec une vierge, pas avec elle. Elle n’est pas vierge ? Il va chercher ailleurs…

Étrange sentiment pour un mariage. Comme le disait l’avocat du marié, mais applicable au marié, il y a en effet « vice dès le départ ». Des mots forts d’ailleurs : virginité, c’est la vertu, absence de virginité, c’est le vice.

7. Enfin, la religion

Je l’ai gardé pour la fin car toutes les dépêches insistent lourdement dès le départ sur le fait que les deux protagonistes sont… des musulmans. Et alors ?

En quoi la religion est-elle importante dans une affaire de mariage civil ?

Serait-ce sous-entendre que, puisqu’ils sont musulmans, c’est normal de demander à l’épouse d’être vierge au mariage ? Qu’on peut comprendre le mari victime de cet horrible mensonge ?

C’est en tout cas ce que les juges laissent entendre, et c’est sans doute ce qui a de plus affligeant pour nos valeurs républicaines.

Scandaleux de laisser croire que la justice pourrait faire un compromis entre sa pratique du droit et un certain communautarisme religieux qui s’étend de plus en plus en France.

Nous sommes en République française, les lois républicaines s’appliquent à tous sans distinction de religion. Pourquoi puis-je savoir la religion musulmane de ces époux ? A-t-elle eu une influence auprès des juges ? Y a-t-il eu discrimination dans une part du jugement ?

Élisabeth Badinter a bien raison de s’emporter ainsi : « ça aboutit tout simplement à faire courir nombre de jeunes filles musulmanes dans les hôpitaux pour se faire refaire l’hymen. Et, par conséquent, au lieu pour un tribunal de défendre les femmes, de défendre ces jeunes femmes, au contraire, il accentue la pression sur elles. ».

Une pression encore plus inadmissible pour les jeunes femmes défavorisées vu le prix de l’opération (environ 1 000 euros selon France Inter).


Pas d’appel ?

Le pire, évidemment, c’est que la jeune épouse est consentante. Donc, elle ne fera sûrement pas appel du jugement qui, à mon sens, serait facilement remis en cause. Ni le parquet, si on en croit les déclarations du procureur de la République.

La virginité et la religion musulmane, voilà un cocktail explosif pour donner à cette histoire un fort écho médiatique. L’avocat du mari l’a d’ailleurs sans doute anticipé.

Si même des magistrats commencent à saper les valeurs fondamentales de notre République, comment peut évoluer notre société ?

La justice n’aurait jamais dû accepter de s’occuper d’une telle affaire.


Pourquoi le juge est-il omniscient et sacré dans notre société ?

Le droit à l’erreur n’est pas assez reconnu dans la société française qui pèche souvent par perfectionnisme. Mais inversement, certaines professions sont protégées de toute responsabilité lorsqu’il y a des erreurs commises.

Après les errements terribles dans l’instruction du procès d’Outreau, et ce jugement qui a été rendu par le tribunal de grande instance de Lille, rappelons que, comme tous leurs contemporains, les juges ne sont pas infaillibles ni exempts d’incompétence ou d’arrière-pensées.

Il est plus que temps, puisqu’on s’évertue en ce moment même à réformer le Conseil supérieur de la magistrature dans le cadre de la modernisation des institutions, de mieux encadrer la responsabilité professionnelle des juges et qu’en cas de dérives ou d’errements ils puissent rendre des comptes aux citoyens et à l’État.

Comme dans la plupart des autres professions.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 mai 2008)


Pour aller plus loin :

Dépêche AFP du 29 mai 2008.

Déclarations d’Élisabeth Badinter du 29 mai 2008.



Documents joints à cet article

Mariage annulé : le scandaleux jugement en faveur de la virginité des jeunes mariées

Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • démagozy démagozy 30 mai 2008 12:16

    Cela pose plutôt la question de l’interprétation des textes de loi.

    Les "qualités essentielles", ça veut dire quoi ? Si ma femme prend 10 kilos après le mariage, puis-je demander son annulation ? Dans un pays laïc, une condition d’origine religieuse ne peut correspondre à une "qualité essentielle" d’un acte civil administratif comme le mariage 


  • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 14:07

    Oui, ben je m’en mefie de la Justice soumise au pouvoir politique, comme de la peste, comme de la Justice soumise a l’opinion.


  • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 14:50

    Et c’est quoi la volonté populaire, le dernier sondage du dimache soir ?


  • Philou017 Philou017 30 mai 2008 16:43

    Mage : "Ce qui différencie la dictature de la démocratie, c’est que dans cette dernière, l’autorité publique, qu’il s’agisse de la justice, du législatif ou de l’exécutif, émane de la volonté populaire."

    Vaste blague. La loi n’est certainement pas l’émanation de la volonté populaire, mais l’émanation de groupes politiques qui defendent avant tout l’intérêt des puissants auxquels ils sont associés.

    Si les députés sont élus, il s’agit en fait d’une délégation de pouvoir avec blang-seing pour 5 ans, sans aucun pouvoir de controle. La majorité des députés ne représente d’ailleurs qu’une courte majorité des citoyens, majorité forcée par le vote majoritaire à deux tours.

    Si sur des sujets de société, les députés élaborent des lois à peu pres correctes, sur les sujets importants (finance, industrie, etc) ils font ce qu’ils veulent. Et la volonté des députés peut être dépassée par celle des chefs politiques qui ont les moyens de faire pression sur leur troupes afin qu’elles soient "disciplinées".

    Ensuite, les gens ne votent vertainement pas pour un programme en entier, mais sur certains points d’un programme. Des lois sont donc votées, qui vont à l’encontre de la volonté d’une tres large majorité de citoyens (ex : la loi OGM qui aurait été rejetée par référendum).

    Le pouvoir peut même se servir de sa soi-disant légitimité pour revenir sur des décisions du peuple (ex : le TCE retoqué par référendum, adopté par les assemblées (dont celle du sénat qui n’est pas elue, mais une émanation des cercles du pouvoir).

    Mon pauvre Mage, la legimité populaire est une fable qu’une minorité de plus en plus faible de citoyens arrive encore à gober.


  • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 16:58

    Oui et cette interprétation doit donc être mieux encadrée.

    Ah non, merde ! Pas encore une loi ponctuelle pour un pauvre fait divers  !!

    Merci d’avance


  • Gazi BORAT 30 mai 2008 12:24

    Cet article 180 est la porte ouverte aux décisions de justice les plus cocasses.

    Il a pour but de protéger une institution des plus archaïques - le mariage - comment donc s’étonner que des arguments invoqués par des plaignants ne relèvent pas du même archaïsme ?

     

     

     

    On a ainsi vu des personnes s’offusquer que leur partenaire légal leur aie dissimulé certains aspects de leur passé , de professions jugées "déshonorantes" (hotesses de bars, strip-tease, prostitution) à dissimulation d’unions précédentes, etc..

     

    Dans ce dernier cas, le fait que la justice aie annulé des mariage lorsque l’un des deux époux a caché son statut de "divorcé" à l’autre est tout aussi réactionnaire que ces sombres histoires de virginité..

     

    On a aussi vu des unions annulées pour fait de dissimulation de non-capacité à l’exercice de l’acte sexuel ou de la réalité de sa situation financière..

     

    Ici, beaucoup boivent leur petit lait, cette affaire mettant une fois de plus en lumière "l’arriération culturelle des allogènes" en oubliant que, quelle que soit la religion (catholiques, protestants et juifs se placent très bien en ce domaine) l’appel à l’application de cet article du code civil voit souvent se mêler motifs relevant de l’irrationnel, des valeurs patriarcales ou des sordides histoires d’intérêts dont sont coutumières les classes bourgeoises..

     

    A propos du mariage, institution archaïque, un extrait d’un texte célèbre :


    • "La bourgeoisie a déchiré le voile de sentimentalité qui recouvrait les relations de famille et les a réduites à n’être que de simples rapports d’argent. (...)

      Rien de plus grotesque, d’ailleurs, que l’horreur ultra-morale qu’inspire à nos bourgeois la prétendue communauté officielle des femmes que professeraient les communistes. Les communistes n’ont pas besoin d’introduire la communauté des femmes ; elle a presque toujours existé.

       

      Nos bourgeois, non contents d’avoir à leur disposition les femmes et les filles des prolétaires, sans parler de la prostitution officielle, trouvent un plaisir singulier à se cocufier mutuellement.

       

      Le mariage bourgeois est, en réalité, la communauté des femmes mariées. Tout au plus pourrait-on accuser les communistes de vouloir mettre à la place d’une communauté des femmes hypocritement dissimulée une communauté franche et officielle. Il est évident, du reste, qu’avec l’abolition du régime de production actuel, disparaîtra la communauté des femmes qui en découle, c’est-à-dire la prostitution officielle et non officielle.

       

      Fin de citation

       

      gAZi bORAt

     


    • Bof 30 mai 2008 12:38

      Et bien....avec tous nos problèmes en ce moment ! ...22% d’illétrés, nos zupiens enfermés à double tour par le pris du carburant en plus de nos lois sociales et financières et fiscales qui leur interdisent toute possibilité de pouvoir se mettre au travail...nos actifs qui ne pourront plus payer les retraites avec les dettes à rembourser en plus des interets exorbitants...

       Mais, ...enfin je ne l’écris pas ! ...la Justice de mon pays est souveraine et a besoin d’ être maintenue souveraine à cause de l’abus de nos élus poliques constatés il y a une dizaine d’années ou peut êtrre déjà plus !


      • el bourrico 30 mai 2008 12:44

        Comme je l’ai dit sur lautre article, poussez le raisonnement plus loin, ne vous arrêtez pas ou ça vous arrange.

        Demandez vous pourquoi elle a menti, au lieu de pinailler comme des machines mensonge->mariage annulé, point à la ligne.... si seulement c’était aussi simple, et je pose la question, qui n’a jamais menti, ne serait ce que par omission ?

        Plein le fion de ces religions pour dégénérés mentaux.


        • Yifu66 30 mai 2008 13:15

          "Plein le fion" dites-vous.

          Voilà peut-être une proposition à étudier pour résoudre le grave problème objet de cet article.

          Mais légiférer dans ce sens  n’ira pas sans mal et n’obtiendra peut-être pas l’assentiment de toutes les parties en présence.


        • Zalka Zalka 30 mai 2008 15:26

          Ceux qui approuvent ces méthodes ne sont pas majoritaires parmi les musulmans de France.


        • LOISEAU 30 mai 2008 12:44

          Ce n’est pas le jugement qui est scandaleux dans cette affaire, c’est que le mari ait voulu faire appel à la justice pour se séparer de son épouse en découvrant qu’elle n’était pas vierge.

          Les bien pensants qui se disent révoltés par le jugement devraient se féliciter que l’épouse soit "libérée" de son mari. Peu importe le moyen, et tant mieux si c’est le mari qui le demande (avec l’accord de son épouse)

          Dans cette affaire, le mari peut être montré du doigt, pas la justice.

           


          • Takkie Cardie 30 mai 2008 12:53

            Ce jugement m’apparait très dangereux pour deux raisons :

            - d’une part, parce qu’il refuse de prendre en considération L’OBLIGATION pour la jeune fille de taire la vérité, avant le mariage, et ceci pour des raisons culturellement connues d’un juge français. Existe-t-il un autre moyen pour une jeune fille mulsulmane non-vierge de se marier  ?

            Il pose le dilemne obligation = tromperie ?

            - d’autre part, il ouvre une brèche très dangereuse pour l’avenir de toutes ces jeunes filles. A partir du moment où la jurisprudence existe, tout autre jugement pour cause similaire pourra s’y référer.

            Et cela, le juge devait bien en être conscient.

            Belle régression, vue de la position - la mienne - d’une femme de la génération d’ E. Badinter, qui s’est battue contre l’hypocrisie d’une société, à l’époque, permissive uniquement pour les hommes ...le combat semble toujours à mener, au vu de certains comportements d’hommes jeunes qui bafouent tranquillement ces droits et libertés chèrement acquises...

            Allons, jeunes gens, un peu de courage, réfléchissez !...


            • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 13:05

              "ya-t-il un autre moyen pour une jeune fille mulsulmane non-vierge de se marier "

              Ben oui, de se trouver un mari pas cretin, musulman ou pas...


            • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 13:06

              Meme article, meme commentaire :

              De deux chose l’unes, et pas besoin d’etre indigné, je soutiens le tribunal de Lille :

              Soit la femme est liberée d’un cretin integriste auquel on l’a marié de force, et c’est tant mieux pour elle.

              Soit la femme a rellement epousé un cretin integriste par amour ou pour lien, donc elle est elle meme une cretine integriste, et c’est tant pis pour sa gueule.

              Ce qui est dommage, c’est pas la justice, mais c’est qu’il y a encore de cretins et des cretines qui considerent que la virginité a une valeur importante.

              C’est tout ce que j’ai a dire

               


            • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 13:10

              Et la notion de jurisprudence, c’est uniquement dans vos series americaines qu’elles font lois.


            • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 13:15

              Takkie cardie,

              T’imagine si pour te marier tu avais cacher ta non-virginité, Reflechis un peu.

              Une fille a caché sa non-virginté pour se marier, cela veut dire que pour elle cela avait de l’importance, ou que ce marier avec ce con avait de l’importance.

              J’en tire que deux consequence :

              Soit elle est victime d’un mariage forcé, ce qui ne semble pas le cas.

              Soit elle a les memes prejuges que son mari, et pas la peine de chialer sur son compte.

              Takkie cardie : au cas ou tu ne le sais pas, une femme, ce n’est un pas un animal de compagnie, c ’est une humaine, comme un homme, qui peut etre tout aussi imbecile.


            • Takkie Cardie 30 mai 2008 16:25

              A Jean-Paul

              La solution la plus simple pour se séparer quand il y a méprise sur la " qualité " reste encore le divorce.

              Par ailleurs, je pense que les intégristes de tous poils - y compris les cathos, mon propos ne les excluaient pas - vérifient déjà la virginité de leur promise. Ceci existe dans toutes les religions, un catho. intégriste n’épousera jamais une fille " perdue " ( = non-vierge ) ou une femme divorcée. Ils n’ont pas attendu qu’il existe un jugement d’annulation pour avoir ce comportement.

              A Faxtronic

              Il est vrai que cette jeune fille pouvait trouver un autre compagnon. Mais on ne sait rien de sa vie, ni de ce qui l’a conduite à épouser ce crétin. Pression familiale ? Dans ce genre de milieux - intégristes de toutes religions - les filles n’ont jamais le choix . Elles subissent un véritable lavage de cerveau, dès le plus jeune âge. C’est ce que j’ai nommé " obligation culturelle " . On leur choisit un mari,elles n’ont pas d’opinion à émettre. Si elles " dérapent " elles n’ont d’autre choix que le mensonge. D’autres choisissent la chirurgie. A condition d’en avoir les moyens matériels.

              Un juge se réserve le droit d’interpréter un texte de loi. Il me semble que dans ce cas, il aurait gagné à prendre un peu de ... distance, de hauteur de vue. Oui, le mensonge est avéré, mais si c’était pour une raison - juste - que l’on ignore ? conserver des relations correctes avec sa propre famille, par exemple ? peut-être a-t-elle essayé, au moins au début de ce stupide mariage ?

              Et le simple fait que nous vivions dans une République laïque ne constitue-t-il pas, en soi, une raison suffisante ? Les codes sont certainement remplis de lois idiotes de toutes sortes, parce que trop anciennes, et plus du tout adaptées à notre société ; n’est-ce pas le travail, je dirais même, le devoir d’un juge, que de ne pas s’y référer à la lettre ? Exercer la loi n’interdit pas l’intelligence...

              Allons, Messieurs, pas de mauvais procès ! on ne peut tout justifier en se cachant derrière la loi !

              Et, pour ma part, sans rancune, je vous envoie même mon amitié !

              Takkie Cardie

               


            • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 17:25

              "Elles subissent un véritable lavage de cerveau, dès le plus jeune âge"

              Oui comme tous le monde, cela n’enleve en rien la reponsabilité individuelle. Et le fait que si elles ont subis un lavage de cerveau, elles feront de meme a leurs enfants.

              La loi doit etre aveugle ! C’est a la société civile d’agir pour detruire ces archaïsme, ce n’est pas a la Justice de compenser les divagations de la société. Trop longtemps on a laissé le relativisme culturel regner en maitre. Il ne faut pas pleurer sur les consequences.


            • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 17:27

              "conserver des relations correctes avec sa propre famille, par exemple ? peut-être a-t-elle essayé, au moins au début de ce stupide mariage ?""

              Quel age elle a cette femme ? On ne parle pas d’une enfant. Si elle ne se bat pas elle meme pour sa liberté, personne le fera a sa place. La liberté, c’est d’abord l’absence de chaine dans la tete.


            • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 17:29

              Quoi qu’il en soit, je reste sur ma position :

              Soit c’ets une victime de mariage forcée, dans ce cas la c’est bien qu’elle coupe les ponts avec sa famille.

              Soit c’est une integriste religieuse qui volontairement avoulu se marier avec un traditionnaliste, et qu’elle aille crever.


            • Grou 30 mai 2008 18:24

              Existe-t-il un autre moyen pour une jeune fille mulsulmane non-vierge de se marier ?

              Encore heureux ! Savez-vous qu’une Musulmane n’est pas forcée d’épouser un Musulman ? Savez-vous que tous les Musulmans ne considèrent pas la virginité de leur épouse comme une condition nécessaire au mariage ?

               


            • Grou 30 mai 2008 18:41

              il a assigné en justice son épouse le 26 juillet 2006.

              Non. Vous déformez la réalité. Il a juste demandé la nullité du mariage.

              pour quatre faits non vérifiés (et non vérifiables ?)

              Le fait que les deux "époux" le disent devant un juge, ça devrait suffire non ?

              Annuler un mariage pour absence de virginité

              Le mariage n’a pas été annulé pour cette raison.

              Vous vous êtes emballés comme les média, sans prendre le temps de réfléchir. Ni de lire l’arrêt en question.


            • iomej 30 mai 2008 18:50

              Ce n’est pas exact . Je viens de vérifier sur un site musulman : "D’après le coran, le mari doit être un musulman. La femme ne peut pas être mariée à un chrétien ou à un juif (Coran, Sourate 2 Verset 221)." C’est ce qui explique d’ailleurs en partie les pressions auxquelles sont soumises les beurettes quand elles veulent se marier à leur guise.


            • guitouni 30 mai 2008 12:54

              Je rappelle tout de meme que la mariage civil est un contrat. Rien de plus rien de moins. Personne n’est obligé d’y souscrire. Mais si on y souscrit, il faut bien en assumer les conséquences juridiques. Nul besoin de parler de l’islam ni de digresser sur l’amour dans cette affaire.

              Si la loi a été bafouée par le juge, alors oui on peut polémiquer mais à ma connaissance ce n’est pas le cas.


              • sisyphe sisyphe 30 mai 2008 12:59

                Et la virginité du mari ?

                Et les mensonges éventuels du mari sur les fréquentations qu’il a eu avant le mariage ; ce serait aussi un motif d’annulation ?

                Ce jugement est une pantalonnade de plus, qui, là encore, est un élément de réintroduction du religieux (quoi d’autre que la religion exige la virginité de la mariée ?), dans la sphère publique.

                Ce jugement est une honte de discrimination sexiste, et d’hypocrisie.

                La virginité, "qualité essentielle" ???

                Va-t-on exiger aussi de vérifier que le mari n’est pas un sodomite ?

                Ecoeurant retour du refoulé religieux dans la législation : décidément les lobbies calotins de tous poils font feu de tout bois, jusque sur l’estrade de nos tribunaux : bientôt la notion de péché introduite (houla !) dans le droit ?


                • claude claude 30 mai 2008 20:35

                  @ sisyphe,

                  si cela se trouve, le mari a tout simplement "laiguillette nouée", c’est à dire qu’il est ...impuissant...

                  c’est plus facile de jetter l’opprobre sur sa fiancée que de reconnaitre qu’on a la zigounette qui flanche !


                • claude claude 30 mai 2008 20:36

                  oups ! pardon, erratum : "l’aiguillette nouée" smiley


                • jondegre jondegre 30 mai 2008 13:12

                  J’adore cette tempete dans un verre d’eau.

                  De l’islam, du sexe et de la justice, secouez le tout = coktail a forte audience chacun y allant de son couplet...

                   

                   

                   

                   


                  • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 13:17

                    Oui c’est vraiment ridicule. C’est encore et toujours l’emotion qui occulte la raison, c’est du ’Ici Paris’


                  • Serpico Serpico 30 mai 2008 13:17

                    Quelle malhonnêteté !

                     

                    Le juge n’a pas sanctionné l’absence de virginité mais le mensonge.

                     

                    Arrêtez de tout mélanger.


                    • Serpico Serpico 30 mai 2008 21:17

                      Arthur : "Le mensonge dont la "preuve" aurait été extorquée par l’absence d’hymen"

                       

                      **************************

                       

                      La stupidité dont la preuve est manifestée par l’absence de cervelle...ou l’inverse.

                       

                      C’est quoi ce délire de type qui croit avoir tout compris ?

                       

                      Vous êtes là, avec une belle bande de dégoutants, à pontifier, à moraliser, à donner des leçons, à faire chier le monde avec vos convictions bidon et vos émotions hebdomadaires à la demande, vos airs supérieurs de guichetiers de la planète comme si on pouvait vous prendre au sérieux.

                       

                      Quand on est derrière un système qui soumet la planète entière, on évite de la ramener sur des questions aussi ridicules.

                       

                      Vous êtes mal placés pour juger.

                       

                      En fait, le type veut une fille vierge et n’a rien à foutre de vos conneries du style "Friends".

                       

                      Il faut vous faire une raison.


                    • plume plume 30 mai 2008 13:24

                      les EX mariés ont quelle nationalitée  ? et quelle religion ?


                      • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 13:50

                        Le mariage a été annulé par un TGI français. Donc d’après vous, quelle est leur nationalité ???!!!

                        Vous pensez qu’un TGI peut statuer des litiges en Allemagne ???


                      • Zalka Zalka 30 mai 2008 14:38

                        Le TGI peut s’occuper d’un mariage ayant eu lieu à l’étranger pour des personnes vivant en france.


                      • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 14:55

                        Mais un litige pour deux allemands par exemple ? Auraient-ils pu se marier devant une mairie française ? Le mariage aurait-il été reconnu par la justice française et aurait-il dépendu de celle-ci ?


                      • Zalka Zalka 30 mai 2008 15:30

                        Oui, ils auraient pu se marier en France, s’ils vivent en France.

                        Quand aux mariages ayant eu lieu à l’étranger, cela dépend des motifs et du pays.


                      • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 15:40

                        Donc pour qu’ils se marient en france, il leur faut la nationalité ou pas ? Ou peuvent-ils simplement être résidents européens et se marier où ils veulent en Europe ?


                      • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 15:44

                        En tout cas, ça parait être usine à gaz tout ça... Typique de notre justice.

                         smiley


                      • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 mai 2008 15:54

                        Il n’y a rien d’anormal à ce que des étrangers puissent se marier en France.

                        Les Français peuvent aussi se marier à l’étranger pour une raison ou une autre, ne serait-ce qu’à Las Vegas qui en a fait rêver plus d’un.

                        Chacun est libre de faire ce qu’il veut de sa vie privée tant qu’il ne gêne personne...

                         

                         


                      • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 mai 2008 15:56

                        Au même titre qu’un Français a le droit de naître ou de mourir à l’étranger, et un étranger de naître ou de mourir en France !

                         


                      • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 16:06

                        Pardon de m’éloigner un peu du sujet, mais pour le divorce, comment cela se passe-t-il si on se marrie à l’étranger ? Est-on mariés aux yeux de la justice française ? Qui est chargé de statuer sur le divorce ?


                      • Zalka Zalka 30 mai 2008 18:35

                        Cela dépend.

                        Si vous allez au mali ou en irak pour avoir une 2ème femme, ce mariage ne sera pas reconnu par la justice française. C’est vrai que vous y alliez juste pour cela, où que vous arriviez en france en étant polygame.

                        Mais dans les grandes lignes, tous les mariages sont reconnus, tant qu’ils ont été célébrés par une autorité compétente dans le pays en question.

                        Par exemple, en france, vous devez passer devant le maire. Mais si une personne se marie à Végas uniquement devant un prêtre, le mariage étant reconnu par les usa, il est valable en France, même sans passage devant le maire.


                      • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 19:15

                        Merci de votre réponse Zalka.

                        Bon we


                      • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 mai 2008 13:24

                        Merci de vos commentaires.

                        Juste deux précisions :

                        1. On pourra toujours dire que si le mariage était resté en l’état, la jeune femme n’aurait sans doute pas été heureuse avec un tel mari. Mais là, justement, on rentre dans le jugement de valeur et dans le cadre privé et intime qui ne me regarde pas et ne regarde pas plus la société. En revanche, c’est la démarche de la justice qui concerne tous les citoyens, notamment parce que la justice est rendue au nom de la société.

                        2. D’un point de vue juridique, l’arrêt rendu par le TGI de Lille semblerait plombé d’une erreur de droit dont sont honteux même les élèves de première année de droit civil. En effet, le mariage est à la fois contractuel et institutionnel.

                        D’un point de vue institutionnel, il peut être annulé si son objectif ne peut pas être atteint, à savoir fonder une famille. Par exemple, l’homosexualité, ou même la stérilité, peuvent être des causes d’annulation.

                        D’un point de vue contractuel, deux seules possibilités peuvent annuler un contrat : l’erreur ou le dol. L’erreur est commise de bonne foi. Elle peut donc être appréciée au regard institutionnel. La non virginité ne peut donc pas être une cause d’erreur puisqu’elle n’empêche pas de fonder une famille.

                        Le dol, au contraire, est une manœuvre volontaire dont le but est de tromper l’autre pour l’amener à contracter. A priori, le dol ne peut être reconnu dans le mariage, ou alors, ce serait toutes les stratégies de séduction qui pourraient en faire l’objet.

                        La grossière erreur qui a été commise, c’est donc de justifier la reconnaissance de l’erreur par le mensonge de l’épouse, alors que si on parle de mensonge, c’est d’un dol et pas d’une erreur qu’il s’agit.


                        • Sandro Ferretti SANDRO 30 mai 2008 13:50

                          @ l’auteur

                          Non. En matière de délits dits "privés", le dol simple ne suffit pas, il faut rapporter la preuve du "dol spécial" : la volonté particulière de nuire, et de tirer profit de l’infraction, ou du mions de rechercher un préjudice pour la victime.

                          Si je vous diffame (exemple type de délit privé) en vous accusant de .. ( vous remplirez), il ne vous suffira pas de prouver que mes propos sont inexacts et nuisent à votre honneur, il vous faudra prouver en quoi ces jugements préremptoires sur votre personne visent délibérement à vous causer préjudice (si vous sortez u livre dans la presse en ce moment, et que vous prouvez que cela va affacter le volume des ventes).

                          Dans le cas d’éspèce, le dol simple ne pouvait étre retenu. Il fallait prouver le dol spécial du la tromperie de la femme.


                        • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 mai 2008 15:18

                          A Sandro,

                          Vous parlez de "délit" ou d’ "infraction", mais dans le cas de ce jugement, il n’y a ni délit ni infraction. L’arrêt dit même qu’il s’agit d’une "erreur" alors qu’un mensonge délibéré ne peut être considéré en droit comme une erreur qui est commise de bonne fois ou par omission, mais sans volonté de tromper comme c’est le cas d’un mensonge.

                          Par ailleurs, s’il y a une victime, c’est plus l’épouse que le mari. Même si moralement, on ne peut approuver le mensonge, on ne va pas quand même juger les gens uniquement sur un mensonge (sauf dans le cadre commercial ou dans le cadre d’une diffamation) sauf à "judiciariser" toutes les relations affectives.

                          A propos de diffamation, il me semble que la victime de diffamation n’a pas à apporter la preuve des inexactitudes qui ont été émises à son encontre, et par conséquent peut gagner des procès même si celui qui l’avait diffamée avait raison sur le fond (étant donné qu’avant toute chose jugée, les justiciables sont présumés innocents).

                          Cordialement.
                           


                        • Sandro Ferretti SANDRO 30 mai 2008 16:51

                          @ l’auteur

                          Je crois que nous avons raison tous les deux :

                          1/ Vous signalez à juste titre que ce jugement a été rendu au civil, qu’il n’est donc pas question d’activité pénale délictuelle, donc pas de délit privé, donc pas de dol spécial

                          2/ En revanche je maintiens qu’au pénal ,(du moins il y a encore 5/6 ans), les délits privés ont deux caractéristiques par rapport aux autres :

                          -Le Ministère public (la société) ne s’en auto-saisit pas d’elle-méme , en dehors de toute plainte. Elle ne peut étre saisie -et donc juger- que sur la plainte de la victime présumée. Ce qui n’est pas le cas des autres crimes et délits (vols à main armée, meurtres) où peu importe qu’il y ait une plainte, la justice pénale s’auto-saisit pour trouble à l’ordre public

                          -Le dol spécial doit étre prouvé dans ce type de cas (à mon sens, pour dissuader et diminuer le volume de contentieux de ce genre d’infraction)

                          Pour reprendre l’exemple de la diffamation, délit privé, il ne suffit pas de prouver que mes allégations sont inexactes et insultantes pour votre personne , il vous faudra aussi prouver que je ne les ai pas proférées par légéreté ou pour le plaisir de faire scandale, mais pour vous nuir délibérement ("casser" vos ventes de livres, etc) ou pour mon intéret/ profit personnel (par exemple si nous sommes tous deux candidats à un poste/ fonction important, et que mes propos diffamatoires aboutissent à ma nomination, votre candidature ayant été écartée en raison du doute jetté par mes propos).

                          Cordialement


                        • Sandro Ferretti SANDRO 2 juin 2008 09:49

                          Non, il y a renversement de la charge de la preuve.


                        • miwari miwari 30 mai 2008 13:26

                          "Ça prend une dimension que l’affaire ne mérite pas, franchement ! Les deux parties étaient d’accord pour se séparer, et ces gens sont allés devant le juge parce qu’ils n’envisageaient plus de vivre ensemble.

                          Le magistrat ne crée pas le contentieux, ce sont les gens qui créent le contentieux, que voulez-vous faire quand tout le monde est d’accord pour faire annuler le mariage ?"

                          Pour plus de détail -> www.rue89.com

                           


                          • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 14:20

                            Comme c’est drôle, les medias ne se soucient même plus de se contredire entre le titre et le contenu... Comme on peut le voir dans votre lien :

                            Titre : "L’épouse n’était pas vierge : le tribunal annule le mariage".

                            Contenu :

                            "François Doutriaux confirme que les procédures pour annulation de mariage sont peu fréquentes mais précise que la stratégie de défense bâtie autour du mensonge reste "tout à fait classique" dans un cas comme celui-ci [..]"

                            D’où l’exactitude d’un titre comme celui-ci : "L’épouse avait menti : le tribunal annule le mariage".


                          • Sandro Ferretti SANDRO 30 mai 2008 13:34

                            Je suis surpris que tout le monde ( y compris l’auteur) glose sur l’écume des choses (l’hymen, le féminisme, le mari etait-il puceau ?), sans voir le vrai problème nauséabond de ce jugement :

                            Celui-ci remet en cause la séparation de l’église et de l’état, bien plus gravement que les question d’enseignement "libre" ou non, et fait le lit d’une future jurisprudence de jugements"communautaires" ou communautaristes, selon le poids numérique de la dite-religion, et sa constitution en lobby.

                            Bien sur, le juge n’a pas fait l’erreur de motiver son jugement avec un considérant citant le verset XXZ du Coran stipulant que la femme doit étre vierge au mariage.

                            Il est néanmions clair que si un breton avait demandé l’annulation de son mariage avec une normande pour les mémes motifs, on lui aurait gentiment ri au nez, et rapellé que la Justice a d’autres chats à fouetter.

                            Là, non. On l’a écouté, instruit le cas et on est allé jusqu’au jugement.

                             

                            Est-ce qu’un maire refuse un mariage à un couple de catholiques divorcés au motif que Rome interdit le re-mariage religieux aux divorcés ?

                            Non.

                            Dans ce cas, l’Etat invite les époux à demander au Vatican l’annulation de leur mariage religieux , le civil restant valable.

                            Pourquoi deux poids, deux mesures.

                            Est-ce que ce n’est pas cela qu’il faut s’inquiéter ?(surtout sur un média dit "citoyen", au lieu d’y aller de son couplet sur la femme-marchandise, etc (ce n’est pas nouveau dans le Coran...)

                            Je rappelle au passage que depuis quelques années, en droit français laique, méme l’infidélité avérée (constatée par huissier)d’un des époux n’est plus une cause de divorce pour faute (c’est un "simple renseignement", comme d’alléguer que le mari pue des pieds ou que la femme ronffle et rend le sommeil impossible).

                            La Justice allait depuis quelques temps vers une justice laique et amorale (c’est à dire en dehors de la morale , du bien et du mal) et ne reconnaissait comme cause valable de divorce (hors conssentement mutuel) que la violence, les coups, le harcèlement, la rupture de vie commune , etc)

                            Va -t-on en sortir ?

                             


                            • guitouni 30 mai 2008 14:12

                              "Celui-ci remet en cause la séparation de l’église et de l’état, bien plus gravement que les question d’enseignement "libre" ou non, et fait le lit d’une future jurisprudence de jugements"communautaires" ou communautaristes, selon le poids numérique de la dite-religion, et sa constitution en lobby."

                              A aucun moment il n’est question de religion, si ce n’est peut-etre dans les raisons pour le mari de souhaiter que sa femme soit vierge et encore il s’agit plus de tradition que d’islam.

                               

                              "Bien sur, le juge n’a pas fait l’erreur de motiver son jugement avec un considérant citant le verset XXZ du Coran stipulant que la femme doit étre vierge au mariage."

                               

                              Puisque ça n’a AUCUN rapport avec le coran.

                               

                              "Il est néanmions clair que si un breton avait demandé l’annulation de son mariage avec une normande pour les mémes motifs, on lui aurait gentiment ri au nez, et rapellé que la Justice a d’autres chats à fouetter."

                              Spéculation. Donnez un exemple réel d’un tel cas et on en discutera. Là ce n’est qu’un procès d’intention.

                               

                              "Est-ce qu’un maire refuse un mariage à un couple de catholiques divorcés au motif que Rome interdit le re-mariage religieux aux divorcés ?"

                              Quel rapport ? Un maire n’est pas un juge et un mariage civil n’a rien à voir avec un mariage religieux.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 13:45

                              Les réactions à ce jugement sont quasiment unanimes

                              Cool, on n’aura, encore une fois, pas à réfléchir sur la question. On a déjà pensé pour nous...

                              On dit merci qui ?


                              • Zalka Zalka 30 mai 2008 13:52
                                Choquant que le tribunal considère une opinion religieuse (et donc non public) comme une raison suffisante pour annuler un mariage. D’autant plus débile, que si la chasteté avant le mariage pouvait se comprendre à une époque où on se mariait à 15 ans (que ce soit dans en Europe ou dans les pays musulmans), c’est définitivement surranné à notre époque.

                                A partir de là, j’aurais aimé pouvoir posé une question au mari : était-il vierge au moment du mariage ? Ou estime-t-il que la vertu n’est obligatoire que pour la femme ?

                                Peut être ce mariage était voué à l’annulation, car d’après les articles lus dans le monde et libé, l’annulation concerne aussi les inaptitudes sexuelles. Hors, j’ai tendance à penser qu’un type obsédé par la virginité sera inapte une fois le mariage consommé.

                                Et finalement, doit on considérer qu’il s’agit là d’une mauvaise décision ? Cela fera jurisprudence dans des cas difficiles ! Si une jeune femme risque d’être mariée de force, elle n’aura qu’à dire qu’elle n’est plus vierge. Et zou ! Libérée du troglodyte !

                                Je crois que le mariage n’aurait pas du être annulé pour le motif "manque d’une qualité essentielle de la femme". Mais pour manque d’une qualité essentielle de l’époux ! Car être à ce point obsédé par la virginité de l’épouse, c’est franchement avoir un défaut essentiel !


                                • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 14:04

                                  Oui Zalka,

                                  C’est vraiment malheurexu que dans la tete de certains cretins (et cretines) la virginité soit importante. mais si ce jugement peut aider cette femme tant mieux.

                                  Si cette femme etait marié de force a un intergriste religieux, c’est une bonne chose qu’elle en soit liberé. Dans ce cas la maintenant il faut que la socitété l’aide a s’extirpé de ce contexte si eloigné des valeurs francaises modernes

                                  Si cette femme etiat aussi un integriste religieuse pour qui la virginité etait importante, je m’en lave les mains.

                                  Ce qu’il faut c’est faire les hommes et les femmes, pour que cette quetsion ne revienne pas sempiternellement su un tapis judiciaire.


                                • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 14:08

                                  On est bien d’accord sur le côté stupide, injuste et inégalitaire de la "virginité" demandée par le mari, vu "l’unilatéralité" (?) de ce concept à la con. Mais il me semble que ce n’est pas le motif de l’annulation, qui est plutôt le mensonge de la mariée, peut-être - mais on n’en sait rien - provoqué par des presions des proches et de la famille.

                                  En tout cas, ça va être une grosse journée - voire un gros week end - de propagande. On va avoir tous les attardés sur le dos... smiley


                                • Zalka Zalka 30 mai 2008 14:29

                                  Nobody : la femme s’est retrouvée forcée à mentir par pression sociale, parce que son entourage et son futur mari sont obsédés par la virginité.

                                   

                                  Sinon, j’ai une petite anecdote amusante dans le contexte. Une de mes ex m’a raconté qu’elle avait perdu son hymen à l’âge de dix ans, non pas en victime un pervers, mais en faisant de l’équitation. Et si la femme avait perdu sa virginité "physique" (et preuve de sa virginité sexuelle) de cette manière, il aurait aussi demandé l’annulation pour faute de preuve de la probité de son épouse ?

                                  L’exigence de la virginité (quelle que soit la religion) est une hypocrisie, car nous hommes, ne pourrions même pas prouver notre virginité si on l’exigeait de nous. D’ailleurs, au siècle dernier, les hommes allaient aux putes avant de se marier.


                                • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 14:51

                                  Zalka, nous sommes parfaitement d’accord. J’abonde totalement dans votre sens en ce qui concerne la chasteté. Encore un moyen ignoble, injuste et inégalitaire de "montrer du doigt" la femme et répandu dans tous les cultes.

                                  Je rejoint votre avis si la jeune femme a subi des pressions. Je ne connais pas les faits de ce côté là.


                                • Dark75 30 mai 2008 20:44

                                  Pourquoi est-il scandaleux de vouloir une femme avec telle ou telle qualité ?????

                                  "Je veux une femme vierge, c’est essentiel pour moi" : qu’est ce que ça peut bien faire à la société ????

                                  Et qu’est ce qui empêche une femme de rechercher aussi un mari vierge ?

                                  Ce qui est sympa c’est de toujours dire qu’on est ouvert, mais bien sur cette ouverture s’arrête aux limites qu’on se fixe..

                                  Vive l’hypocrisie.


                                • miha 1er juin 2008 19:14

                                  petit bémol à votre commentaire : (pour le reste, d’accord)

                                  dans un tel climat rigoriste, une jeune femme ne peut pas annoncer qu’elle n’est plus vierge pour échapper à un mariage forcé : elle y risque sa vie ou d’être vitriolée ou autre.............

                                   

                                  ce qui, dailleurs, peut expliquer le mensonge.


                                • Marc Viot idoine 30 mai 2008 14:06

                                  Vice de forme dans l’annulation du contrat : "La cause de l’obligation doit être licite ET MORALE"

                                  Et dans le cas présent, le marié ne peut faire état d’une cause d’annulation manifestement immorale.


                                  • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 14:08

                                    Attend, le premier abominable cretin dans cette histoire, c’est le mari.


                                  • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 14:09

                                    Le mari n’est pas la victime, la Justice ne lui a pas donné raison.


                                  • Dark75 30 mai 2008 20:46

                                    Peux-tu développer svp.

                                     

                                    PS : immoral contraire aux bonnes moeurs...


                                  • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 14:09

                                    Bien que je trouve cette histoire plutot triste, ne tombons pas dans une émotion trop vive, et ne nous laissons pas instrumentaliser par des partis politiques qui profiteraient du buzz pour faire passer une idéologie nauséabonde aux relents racistes.


                                    • quen_tin 30 mai 2008 14:25

                                      Ma première réaction est celle-ci : pour moi ça reste un fait divers, sur lequel se déchaine encore une fois la peur de l’islam. De voir les médias le récupérer à outrance, et diffuser encore un peu plus cette peur ne me surprend pas. C’est qu’on en mange depuis 2001... Mais de voir les politiques se ruer dessus pour le commenter ne me rassure pas. Ils cèdent à la communication sur un registre émotionnel. Ils sont dans le temps médiatique. J’aimerai plutôt les voir dans la reflexion et le recul.

                                      Ceci dit cette article est tout a fait rationnel, raisonné et finalement très convainquant. Il ne s’engouffre pas dans l’aspect religieux et plaide le fait que la décision peut être considérée choquante sans que l’aspect religieux n’entre en compte.

                                      Merci donc à l’auteur pour cet article !


                                      • Zalka Zalka 30 mai 2008 14:45

                                        Le problème, c’est le fait que ceux qui veulent propager la peur de l’islam se servent des peurs légitimes de l’islamisme.

                                        Le mari est un type assez rétrograde, qui à mon avis (de fils d’immigré) ne mérite pas de vivre ici. Le problème, c’est que certains vont se servir de cette histoire pour me stigmatiser moi aussi à cause d’une origine commune (même si je suis athée).

                                        Franchement, plus on dénoncera ces atteintes à la laïcité, moins on stigmatisera la totalité des musulmans.


                                      • faxtronic faxtronic 30 mai 2008 14:54

                                        Moi Zalka, je te soutiens a 100%. Vous etes les premieres victimes des comportements imbeciles d’attardés moyenageux, car ils sont plus mediatisés que toi.


                                      • Zalka Zalka 30 mai 2008 15:33

                                        @Faxtronic : on médiatise rarement les trains qui arrivent à l’heure.


                                      • Spyc 30 mai 2008 14:36

                                        À force de vouloir voir le mal partout on finit par le voir là où n’y est pas.

                                        Ce mariage est annulé pour cause de mensonge et non sur le chasteté.
                                        Le mensonge portant sur une "qualité essentielle" pour le mari qui est la chasteté de la femme, opinion devant être un minimum partagé par la femme puisqu’elle a menti à ce propos.

                                        La Justice n’a statué que sur le point du mensonge et sur le faits que les ex-époux étaient tous les deux consentants pour se séparer...

                                        Ça ne sert à rien donc de crier au loup, on peut juste s’interroger sur la pertinence de telles croyances à notre époque


                                        • Zalka Zalka 30 mai 2008 14:41

                                          Bref, c’est une manoeuvre juridique.

                                          Car si la fiancée avait dit la vérité,à savoir qu’elle n’était plus vierge, il est certain que le mariage n’aurait jamais eu lieu.

                                          Bref, ce n’est pas le mensonge qui a posé problème, mais "l’état" de la mariée. Donc oui, l’annulation est inadmissible. Le mari aurait du assumer le divorce au lieu d’annuler celui ci.


                                        • Mr Mimose Mr Mimose 30 mai 2008 15:37

                                          Elle a menti d’accord, mais si elle avait menti sur le fait qu’elle soit une vraie blonde, le mari aurait-il demandé le divorce ?


                                        • Hakim I. 30 mai 2008 23:40

                                          Zalka... vous savez combien ca coute une procédure de divorce ?! L’annulation de mariage est ce qui coute le moins cher en type de procédure...


                                        • Dolores 1er juin 2008 07:28

                                           

                                          Arrétez de "pinailler" sur les mots. C’est ce qu’ont fait les juge pour justifier l’annulation après le tollé qu’elle a suscitée.

                                          Malheureureusement vous n’êtes pas le seul.

                                          Vous dites : ce mariage est annulé pour cause de mensonge et non pour absence de chasteté avant le mariage.

                                          Ne croyez-vous pas que le juge s’est enquis du mensonge en question pour savoir si la demande était recevable.Sinon, comment savoir si le mensonge était suffisamment important pour qu’il intervienne.

                                          Il a donc juger que mentir sur sa virginité et sa vie sexuelle avant le mariage était de nature à permettre une demande d’’annulation. Mensonge et virginité sont liés

                                          Dans ce cas il a statué sur le mensonge relatif à la virginité. Le juge aurait-il trouvé la demande recevable si pendant sa nuit de noce le mari avait découvert que sa femme était une fausse brune alors qu’il avait spécifié qu’il ne voulait épousé qu’une vrai brune ? Blonde ou brune deviendrait une qualité essentielle d’un être humain.

                                          Or le code civil ne s’intéresse qu’à la fidélité après le mariage, pas avant. Nul part il n’est mentionné qu’une femme doit être vierge parce que c’est une de ses qualités essentielles.

                                          Ce jugement est scandaleux dans le sens où il fait de la femme un objet dont le but est de conformer et d’obéir à toutes les exigences du mâle (père, mari, beau-père) et de n’avoir elle-même droit à aucune.

                                          Si de tels jugement peuvent être rendus au XXI° siècle, les femmes peuvent se voir imposer à peu près n’importe quoi, outre la virginité, à partir d’aujourd’hui par des machos qui veulent les dominer.

                                          Messieurs, vous êtes les plus nombreux dans cette file, imaginez qu’il vous arrive l’histoire suivante du même style que celle que vous commentez, comment réagiriez-vous ?

                                          Votre fiancée vous demande si votre pénis mesure au moins 20cm, parce que c’est la condition de votre mariage et votre qualité essentielle à ses yeux. Vous êtes , je le suppose, déjà légèrement humilié que votre fiancée ne voit en vous qu’un pénis et , comme vous tenez à l’épouser et que vous êtes légèrement fanfaron vous lui assurez que oui. La belle découvre pendant la nuit de noce que votre "instrument" a singulièrement rétréci et qu’il est plus prêt de 14cm que de 20. Elle demande donc à un juge l’annulation du mariage pour mensonge sur une de vos qualités essentielles à savoir la longueur de votre pénis .

                                          Je crois savoir ce qui se passera : le juge se paiera une bonne tranche de franche rigolade et renverra la demoiselle sans donner suite. 

                                          Parce qu’il y a deux poids deux mesures selon que vous êtes un homme ou une femme.

                                          Et dans ce cas nous assistons à une véritable répudiation traditonnelle via la justice de la république française. 

                                          Voilà le scandale qui ouvre la porte à tous les abus et à toutes les humiliations faites aux femmes. 

                                           

                                           

                                           

                                           


                                        • Radix Radix 1er juin 2008 11:57

                                          Bonjour Spyc

                                          Entièrement d’accord avec votre analyse. Certains commentateur ont mis en avant le mensonge en escamotant ce qui le fonde, ce faisant ils oublient que cette décision, si elle fait jurisprudence, risque de mettre une pression encore plus forte sur les jeunes filles désirant s’émanciper.

                                          Je pense qu’elles qu’elles ont déjà suffisemment d’obstacles à franchir sans y ajouter celui de la justice.

                                          De plus combien de demande d’annulation de mariage vont-elles arrivées sur les bureaux des juges après ce jugement , un divorce coûte cher et est mal vu dans les religions une annulation c’est gratuit et on repart tout neuf !

                                          A la décharge du juge, il a rencontré ces deux personnes, il a pu se faire une opinion sur ce quelles désiraient et a peut-être rendu un jugement plus humain qu’il n’y parait.

                                          Radix


                                        • Dark75 30 mai 2008 20:49

                                          Bon exemple : si moi (homme) je suiq vierge et que je désire m’unir à une femme vierge également, on peut m’en empêcher ou me dire que je suis un crétin-intégriste-débarqué-du-moyen-age ?

                                          Moi je en jue pas les gens, qu’ils ne me jugent pas non plus. Si chacun se mêlait de ses affaires... 


                                        • Yifu66 30 mai 2008 14:57

                                          Il me semble que la loi française n’impose pas la virginité aux époux, ce motif n’a pas été évoqué, cette facette du problème est règlée.

                                          Tout repose sur la notion de mensonge. Elle a caché, donc menti.

                                          Partant de là, tout mensonge va poser problème : fausse blonde, seins refaits, et pourquoi pas l’épilation, tant qu’on y est ! 

                                          Quoi ? T’as des poils aux jambes ? Tu ne me l’as jamais dit ! Mensonge ! Annulation de mariage !... Tribunal !...


                                          • docdory docdory 30 mai 2008 15:18

                                             @ Sylvain R 

                                            Merci pour votre excellent article . J’aurais bien rajouté quelques commentaires , mais ceux -ci font partie d’un article que j’ai commencé à écrire à minuit , qui n’est pas terminé , mais qui , je l’espère , sera publié par agoravox lundi ou mardi ( je le proposerai également à " riposte laîque " ) . Je ne voudrais pas dévoiler dès maintenant le contenu et les arguments au vitriol de ce futur article !


                                            • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 15:52

                                              Je ne voudrais pas dévoiler dès maintenant le contenu et les arguments au vitriol de ce futur article !

                                              Oulah ! Ca promet, je crains le pire.

                                              Désolé je me moinse...


                                            • Dalziel 30 mai 2008 16:05

                                              Il est très amusant de constater que les immigrationnistes sont d’une intolérance absolue à l’égard des valeurs et des habitudes culturelles de gens dont ils soutiennent la venue et l’installation en France...

                                              Il y a là un paradoxe fantastique que je creuserai un de ces jours...

                                              En attendant, il semblerait qu’ils veulent bien accueillir des immigrés, mais à la condition qu’ils soient "rigoureusement Français", dans leur manière d’être, de voir et de penser...

                                              Naturellement, les immigrés ne voient pas du tout les choses de cette manière. Ils arrivent bardés de communautarisme, et ils entendent bien que leurs spécificités soient respectées !

                                              Résultat, le désastre que ma famille politique annonce depuis quarante ans, se profile de plus en plus nettement


                                              • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 16:09

                                                Il est très amusant de vous lire aussi.

                                                @l’auteur : désolé, je me moinse.


                                              • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 16:29

                                                si vous me tirez dessus, je vous bombarde !

                                                Evitez juste de vous approcher des miradors... Ainsi, vous ne croiserez pas Dalziel.

                                                Cordialement


                                              • Dame Jessica Dame Jessica 30 mai 2008 16:42

                                                @ Nobody et Mage

                                                Que vous êtes jolis tous les 2 ! C’est pour les personnalités comme la vôtre que je continue de venir...Poétes, intelligents, tolérants...vous avez tout, absolument tout pour me plaire ! Merci d’être là, je peux me remettre de ce que Grand Méchant Dalziel soit là puisque vous aussi !

                                                Mes hommages à vous 2...


                                              • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 16:55

                                                Salut Dame Jessica, Shaw et Arthur (belle image en effet),

                                                Pour moi, je choisis comme armes le ridicule et le rire.

                                                 smiley

                                                Bonne journée


                                              • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 17:23

                                                On peut très bien être d’accord sur des sujets et pas sur d’autres. Ca vous prouve ma sincérité.

                                                 smiley


                                              • Dalziel 30 mai 2008 17:27

                                                La Terre n’est qu’un seul pays.

                                                C’est une connerie. Généralement, elle ne survit pas à la résorption de l’acné juvénile...

                                                Il y a cependant des cas où la maladie réapparaît avec la sénescence.

                                                En catégorie clichés poisseux, c’est du même tonneau que l’histoire de la race humaine… On nous dit qu’il n’y en a qu’une… Admettons…

                                                Mais honnêtement, très honnêtement, sans angélisme ni utopisme, à part une silhouette assez similaire (une tête, un torse, deux bras, deux jambes), qu’est-ce qu’on a en commun avec les bordéliques du tiers monde ?

                                                Une âme, diront les chrétiens, mais moi, je ne crois pas plus à ces foutaises-là qu’à celles du cigogniste – qui me fait, lui, irrésistiblement penser à l’échassier alcoolique des dessins animés…


                                              • masuyer masuyer 30 mai 2008 19:03

                                                Salut Dame Jessica, Shawford, Arthur, Nobody.

                                                Heil Dalziel ! (afin de rester compréhensible pour vous).

                                                J’aime beaucoup cette accusation de communautarisme. Dès qu’un groupe minoritaire (ce qui comprend les femmes, même si statistiquement n’est pas le cas) réclame des droits équivalents à la communauté dominante (et pas forcément majoritaire), s’agite le chiffon rouge du communautarisme. Les immigrés sont communautaristes, les bonne-femmes sont communautaristes, les pédés sont communautaristes. Etrangement, le mâle blanc de type caucasien et de tradition chrétienne mais laïque tout de même (on est en France) qui tient à garder ses prérogatives n’est jamais communautariste.


                                              • masuyer masuyer 30 mai 2008 19:21

                                                Shawford,

                                                ayant moi-même bien du mal à m’en extraire, je n’irais pas aussi loin que toi. Nous ne sommes pas des gros cons mais une communauté défendant nos intérêts. Et selon le moment, nous appartenons successivement à tout un tas de communautés qui peuvent se retrouver minoritaires.

                                                Le tout c’est de s’en rendre compte.


                                              • Dalziel 30 mai 2008 19:57

                                                Heil Dalziel !

                                                Salut Trouduc !


                                              • Gül 31 mai 2008 21:49

                                                "Femmes", Masuyer, "femmes", pas "bonnes-femmes", nous ne le sommes pas tant que ça, "bonnes", enfin quoique....


                                              • Dame Jessica Dame Jessica 30 mai 2008 16:18

                                                @ Tous

                                                Je me tue à le dire, le redire, en plusieurs langues et en mouts endroits, LE CORAN NE MENTIONNE JAMAIS, EN AUCUN CAS, L’OBLIGATION DE VIRGINITE, qu’il s’agisse de celle de la femme ou de l’homme !

                                                Une fois de plus c’est l’interprétation humaine qui fausse la donne, les hommes se veulent plus drastiques que Dieu lui même et s’arrogent le droit d’être plus intransigeants, plus inflexibles que les commandements divins...

                                                Cette annulation est ridicule et parfaitement inutile au regard deDieu (qui ne doit pas se marrer tout les jours en nous voyant faire !)


                                                • Dalziel 30 mai 2008 16:23

                                                  Cette annulation est ridicule et parfaitement inutile

                                                  Et ben voilà, il fallait le dire, c’est dit...

                                                  Faites passer dans les mosquées et à l’entour !!!

                                                  Elle est terrible, dame Jessica, en réformatrice des mentalités musulmanes...


                                                • Dame Jessica Dame Jessica 30 mai 2008 16:31

                                                  @ Dalziel

                                                  Je vous remercie pour ce compliment joliment tourné ! Mais vous n’êtes pas mal non plus en nationaliste xénophobe totalitaire !

                                                   


                                                • Zalka Zalka 30 mai 2008 17:00

                                                  Désolé, Jessica, mais le Coran, comme le talmud et la bible, mentionne ses obligations d’un autre âge (même si ce n’est pas le plus important).

                                                  Si vous me dites que le problème, c’est une attitude rétrograde et non l’islam, je suis d’accord (Fourniret prétend que c’est lors de sa première nuit de noce avec une femme ayant perdu sa virginité qu’il a commencé à devenir dingue). Néanmoins, vous devez comprendre que quoiqu’on pense : actuellement les musulmans sont plus touchés par ces attitudes digne du moyen âge (et je dit cela en tant que fils d’immigré maghrébin).

                                                  Bref, on ne doit pas interdire l’islam, mais nous devons tout de même rentrer dans le lard de ce genre de type. Sinon, les dalziel, Frédéric Lyon, bulgroz ou Aegidius Rex ont gagné (en compagnie de leurs alters egos musulmans !).

                                                   


                                                • Dame Jessica Dame Jessica 30 mai 2008 17:12

                                                  @ Zalka

                                                  Merci pour ce que j’ignorais et merci tout court pour l’intelligence de vos réactions...Je suis issue d’un mariage mixte, mon pére est tunisien, musulman et progressiste, votre combat est le mien aussi rouya


                                                • Dalziel 30 mai 2008 17:29

                                                  Désolé, Jessica, mais le Coran, comme le talmud et la bible, mentionne ses obligations d’un autre âge

                                                  Aïe, aïe, aïe, affirmer implicitement qu’Allah est d’un autre âge. Il y a de la fatwah dans l’air.

                                                  J’ai entendu parler d’un journaliste iranien qui est en instance de camion-grue pour beaucoup moins que ça...


                                                • Dalziel 30 mai 2008 18:09

                                                  "...empreinter les sentiers de la culpabilité jusqu’à regrettez l’aventure des croisades ..."

                                                  Faut-il que le souvenir en soit cuisant pour qu’il revienne sans cesse dans le discours islamique

                                                  Alors, en attendant la repentance, vive saint Louis, vive Richard Coeur de Lion, vive Godefroy de Bouillon, vivent les Templiers et, pour faire bon poids, vive Vlad Dracul !


                                                • Zalka Zalka 30 mai 2008 18:39

                                                  Dalziel,, j’affirme que TOUS les livres saints sont d’un autre âge. Et j’affirme que si le christiannisme et le judaïsme ont pu s’adapter à la morale moderne, l’islam le peut aussi. Pour cela, il faut combattre l’obscurantisme.

                                                  @Jessica : Moi même, je suis de père marocain.


                                                • Dalziel 30 mai 2008 19:55

                                                  Dalziel,, j’affirme que TOUS les livres saints sont d’un autre âge.

                                                  Puisque le Coran, c’est la parole d’Allah, ça revient à dire qu’Allah est d’un autre âge, voire, en poussant un peu, que c’est vieux con, que voulez-vous que j’y fasse ? Vous vous débrouillerez avec l’imam de votre mosquée...


                                                • Stephan Hoebeeck Stephanesh 30 mai 2008 22:39

                                                   J’aime beaucoup votre espoir, personnellement mon mariage est mixte (ma femme belge d’origine marocaine, moi belge d’origine belge flamande) Mon fils (actuellement j’en ai qu’un) sera comme vous issu d’une culture mixte, personnellement je vous soutiendrai volontier, mais pour les muslim 100% ls salafistes vous serez des contaminées (Euh Zalka homme ou femme ?)

                                                  Personnellement à l’origine j’avais plutôt de la sympathie pour l’islam, mon mariage entrainant la fréquentation de la oummah musulmane, des mosquées de la familia, a juste réussi à me radicaliser, mais même radical je reste encore modéré face aux muslim que j’ai fréquenté.

                                                  Je soutiendrai votre tendance (islam modéré) si réellement je la croyais capable de gagner face à l’Islam radical, peut être gagnera-t-elle quand sera éliminé la tendance radicale de l’islam. Mais aujourd’hui l’islam radical a de fortes chances de triompher pour plusieurs raisons.

                                                  Je pense que l’islam radical gagnera pour plusieurs raisons

                                                  1. Il a beaucoup d’argent (petro dollar)

                                                  2. Il est structuré

                                                  3. Il gouverne l’éducation

                                                  4. Il est totalitaire

                                                  5. Le terrorisme (islam djihadiste maintient la pression sur la communauté pour qu’elle marche droit), les menaces sur les contradicteurs des imams sont fréquents

                                                  6. L’islam gouverne par gout de pouvoir (pouvoir de l’imam sur la communauté, pouvoir du père sur les enfants, pouvoir du mari sur l’épouse, personne n’abandonne facilement son pouvoir personnel

                                                  7. L’islam a une politique nataliste forte. Problème (je parle du monde musulman) il ne sais pas s’occuper réellement des enfants, ils remplace l’éducation par la lecture coranique. Que reste-t-il comme débouchés pour la jeunesse, l’immigration, et le jour où l’europe et les amériques ne voudront plus d’immigrés, que vont faire c’est gens. Les mosquées plutôt qu’assumer leur absurde politique nataliste proneront le djihad. Malheureusement les guerres coutent cher, même les USA ne savent plus les financers. Dans les années qui suivent l’unique moyen de réduire le cout des guerres sera le recours systématique à l’arme nucléaire. Quel sera le sort des populations musulmanes dans nos pays surexitées à l’idée de frappes nucléaires massives sur leur pays d’origine.

                                                  8. Si vous voulez vous débarrasser de l’islam radical vous allez devoir le faire très vite avant 2020...

                                                  9. On ne peut exclure que l’extrême droite fasse un progrès aux prochaines élections, sarkosy s’est fait passé pour un lepen clean qui allait mettre fin à l’immigration qu’aura-t-il fait en fin de mandat, probablement rien. Lepen a été contenu par ses conneries, et par la promesse de la droite de mettre en oeuvre certaines des parties immigration du programme du FN, mais elle n’aura rien fait. Et donc on peut redouter une montée de l’extrême droite... ce qui n’arrange rien pour les modérés de chaque camps.

                                                   

                                                  @ +

                                                   

                                                   

                                                   


                                                • Gzorg 30 mai 2008 16:20

                                                  Mr Sylvain Rakotoarison viens encore de faire preuve d’un courage incensé en denoncant seul contre le monde entier l’ignoble litige marital.

                                                  Avec une verve à nul autre pareil , l’auteur réussit à nouveau par nous assomer avec force et moult pelletées de truismes, lieux communs et autres enfonçage de porte ouverte.

                                                   

                                                  Et un texte consensuel dépourvu de la moindre analyse original ! un !


                                                  • Baltar 30 mai 2008 16:39

                                                    Ceux qui relaient ce fait divers me donne la nausée.

                                                    Il s’agit du domaine privé, l’annulation du divorce s’est fait avec l’accord des deux partis. Les valeurs du marié (que je trouve aberrantes) sont les siennes, la mariée a menti comme n’importe qui, que ce soit sur sa virginité, une maladie ou une ressource financière, l’annulation a été immédiate, la justice a pris une décision qui au final sera sans doute bénéfique pour l’homme et la femme. Surtout pour elle d’ailleurs.

                                                    Pourquoi perdre son temps à le relayer si ce n’est à se salir soi-même.

                                                    Et être hypocrite sur sa propre nature, car personne n’est parfait, tout le monde ment, certains s’en défendent, d’autres font avec, avec soi et avec l’autre ... mais pourquoi perdre son temps à relayer cela ?


                                                    • Nobody knows me Nobody knows me 30 mai 2008 16:52

                                                      mais pourquoi perdre son temps à relayer cela ?

                                                      Soit parce qu’ils ont des consignes de rédaction, données par les supérieurs des supérieurs des supérieurs à des fins électorales (mais je vais passer pour un conspirationniste avec un argument comme ça), soit pour vendre des exemplaires au taquet et faire un max de fric (et là on rejoint le premier cas car c’est forcément les supérieurs des supérieurs des supérieurs qui veulent du chiffre), soit parce qu’ils n’ont strictement rien à dire (et là ils devraient être autorisés à fermer leur gueuuuuuuule ! - Coluche).

                                                      Je pencherais plutôt pour une conjugaison des 3.


                                                    • claude claude 30 mai 2008 22:28

                                                      @ baltar,

                                                      "mais pourquoi perdre son temps à relayer cela ?"

                                                      parce que la virginité fémine ou masculine est une affaire profondément intime, qui doit le rester même entre époux !!! on n’a pas à tout savoir sur le passé de son conjoint...

                                                      dans le même registre, que je sache, quand on se marie avec un(e) divorcé(e), on ne lui demande pas comment il ou elle faisait l’amour avec son ex, et si celui ou celle-ci était performant(e) au lit !!!

                                                      la virginité n’a pas à être un élément inconditionnel lié au mariage et à être dévoilé le soir des noces !


                                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed 30 mai 2008 17:42

                                                      La France qui regrette beaucoup de chose mais en silence va rebrousser chemin et empreinter les sentiers de la culpabilité jusqu’à regrettez l’aventure des croisades sans que les choses puissent s’aranger pour autant, les gènes ayant enregistré ce qu’il fallait enregistrer pour conditionner l’avenir sous la haute autorité du bon Dieu ! Amen !

                                                      Mai 68...

                                                      MOHAMMED.

                                                       


                                                      • Innsa 30 mai 2008 19:45

                                                        Dites a votre femme qu’elle est la seule avec qui vous avez couché dans votre vie. Que vous n’avez aimé qu’elle. Imaginez sa reaction lorsqu’elle apprendra que vous avez couché avec plusieurs femmes avant elle !

                                                        Je suis certain qu’elle va se dire que vous avez fait juste un petit mensonge.... Elle vous aime toujours... ca ne change rien a votre amour etc etc...

                                                        Elle ne va pas demander le divorce, meme si votre mariage est basé sur un mensonge. ce serait scandaleux... Oui vous avez couché avec d’autres femmes, vous avez menti pour vous marier avez elle... rien de grave ! Il s’agit de votre unique mensonge dans votre vie de couple... vous n’allez certainement pas recommencer...

                                                        Comme vous voyez, rien a voir avec l’islam... arretez de tout instrumentaliser.


                                                        • Bulgroz 30 mai 2008 21:06

                                                          On ne pouvait pas mieux décortiquer cette affaire que ne l’a fait Sylvain Rakotoarison.

                                                          Seulement, voilà, il y a la décision de la justice ou tout au moins d’un juge. Peut être ce juge avait il des éléments que nous n’avons pas ?

                                                          Peut être, cette affaire cache l’acceptation tacite des 2 parties d’annuler un mariage arrangé par les familles ? Il me semble qu’il n’y avait pas d’opposition à l’annulation de la part d’épouse.

                                                          Rachida Dati, qui a déjà bénéficié personnellement bénéficié d’une mesure d’annulation de mariage, dit que le jugement est justifié et qu’il est destiné à protéger la femme. J’avoue ne pas comprendre au vue des éléments d’information à notre disposition en quoi ce jugement protège la femme.

                                                          Le jugement parle d’un manquement au contrat, s’agissait d’un contrat écrit par lequel, la future épouse certifiait qu’elle était vierge ? Que vaut un tel contrat devant la loi ?

                                                          C’est le problème de la justice en général, ne pas expliquer ses décisions. Et cela nous laisse un goût amer.


                                                          • Stephan Hoebeeck Stephanesh 30 mai 2008 21:25

                                                             Ce jugement est scandaleux à plus d’un titre. 

                                                            En premier il n’existe aucune preuve réelle de la non virginité de la fille. Elle peut très bien avoir été forcée d’avoué quelque chose.

                                                            Il existe pour les filles qui ne sont plus vierge une opération bénigne, simple incision faite 15 jours avant le mariage, en saignant les parois vaginales se coagulent entre elles ce qui donne au mari l’impression d’avoir déviergé la fille, il existe d’autre truc du même genre avec du poumon d’agneau qui donne en prime l’impression d’avoir un hymen. Et ce n’est pas à une fille musulmane que l’on doit expliquer ce genre de truc, dans la plupart des mariages la mère demande à la fille tu es bien certaine d’être encore vierge sinon je sais ce qu’il faut faire de manière à éviter les scandales post nuit de noce.

                                                            Néanmoins ayant vécu en monde musulman je sais que souvent de ce genre de cas on oblige l’épouse à avouer de supposées relations sexuelles avec un étranger (plutôt qu’admettre que l’hymen s’est brisé pour de multiples raisons) de manière à ce qu’un parent ne soit pas soupçonné.

                                                            Hormis les aveux de la fille y a-t-il des preuves de son effective défloraison, a-t-on convoqué le prétendu défloreur.

                                                            Non réellement la justice a mal jugé car elle n’a pris en compte qu’un témoignage qui peut avoir été obligé (pour qu’un membre de la famille ne soit pas soupçonné) Notons que dans 90% des mariages ou la fille n’est plus vierge et ou son mari s’en apperçoit, on lui rembourse la dote et on lui donne un dédommagement pour qu’il conserve la fille et cela ne va pas plus loin.

                                                            Mais peut être que bientôt la famille va tuer cette fille pour le déshonneur et que la justice française va trouver légitime les crimes d’honneur.

                                                            Sinon merci pour l’article


                                                            • E-fred E-fred 30 mai 2008 21:50

                                                              Homme 40 ans cherche femme vierge, belle, jeune, dynamique, blonde, avec une forte poitrine, cadre supérieure, acceptant de faire la cuisine, le ménage et la garde d’enfant, le tout pour une vie de couple hors normes et une sexualité incompatible avec les valeurs de la France...

                                                              Laisser un message sur Agoravox


                                                              • fouadraiden fouadraiden 30 mai 2008 22:12

                                                                 

                                                                 

                                                                la prochaine fois scandalisz-vous que chez vous en république, enfin vs ,vs êtes une sorte de coopté , des flics qui partagent le meme étendard tricolore que vs en arrivent à braquer des jeunes Maghrébins ds l’indifférence presque générale.

                                                                 

                                                                 ton drapeau final tu peux te le foutre où je pense


                                                                • idyllique 31 mai 2008 00:20

                                                                  Vous vous répètez ! avec votre disque rayé ’victime maghrebine " c’est pathologique chez vous !

                                                                  Non ici on respecte tout le monde à partir du moment où chacun respectent toutes les lois  ! Hélas, on construit de nouvelles prisons...

                                                                   

                                                                   


                                                                • fouadraiden fouadraiden 31 mai 2008 00:55

                                                                   

                                                                   

                                                                   reponse à l’artcile qui fait 450 de pts


                                                                • chmoll chmoll 30 mai 2008 22:19

                                                                  ébé c mème inscrit dans la boite à cirage,heu nan scusez moi, dans l’code pénal


                                                                  • snoopy86 30 mai 2008 22:48

                                                                    Ce soir au journal d’ Antenne 2 un sujet passionnant

                                                                    Le docteur A..... chirurgien juif spécialisé dans la reconstruction d’hymen de beurettes, clientèle en pleine expansion..

                                                                    Les cocus barbus n’y voient que du feu. Le plus drôle serait qu’il reverse une partie de ses honoraires au Likoud...

                                                                    Jacob, Weinstein et Adama, j’espère que vous n’avez pas loupé ça. Chapeau l’artiste....


                                                                    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 31 mai 2008 11:20

                                                                      La reconstruction de l’hymen est une autre forme de mensonge ...


                                                                    • claude claude 31 mai 2008 22:32

                                                                      @ coucouve

                                                                      "la reconstitution de l’hymen est déjà un mensonge"

                                                                      lorsque l’on s’engage dans une nouvelle relation amoureuse, on fait table rase du passé. d’une certaine manière on redevient "vierge", si ce n’est physiquement, du moins sur le plan émotionnel et sentimental...

                                                                      le physique ne devrait passer qu’au second plan, car cette jeune femme a forcément aimé le jeune homme avec qui elle a perdu sa virginité physique...

                                                                      à chaque nouvelle histoire d’amour, tout est à recommencer, à découvrir, à essayer... en amour les gestes sont différents...

                                                                      c’est pour cela que les mecs qui veulent que leur fiancée soit vierge au mariage, me font doucement rigoler, en dehors du fait qu’ils perpétuent un schéma archaïque...

                                                                      mais là je crois que ce sont des notions dont l’entendement vous dépasse...

                                                                      la femme comme l’homme a droit au plaisir sexuel. la volonté de préserver absolument la virginité des filles, est une façon de les marquer afin de les dégoûter des délices de la sensualité et d’aviter que les amants minables ne soient délaissés.


                                                                    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 3 juin 2008 15:23
                                                                      Il semble y avoir conflit entre la liberté des contractants et la modernité laïque.

                                                                      L’exercice de la liberté dans le choix d’un époux ne doit pas être assimilé à une discrimination.

                                                                      Par exemple, quand Anne Sinclair déclarait qu’elle n’aurait jamais pu épouser un non-juif (déclaration que lui reprochait Pierre Déproges), ce n’était pas une discrimination, mais l’exercice d’une liberté.

                                                                      L’exigence de virginité de la part de l’époux semble légitime et l’épouse paraissait l’avoir acceptée. Le mensonge a été découvert ensuite, et la décision d’annulation est fondée en droit.

                                                                      Que l’exigence de virginité, ou de judéité, dans le choix d’un époux paraisse anachronique au regard de la modernité est un autre débat.


                                                                    • Antoine 31 mai 2008 00:34

                                                                       Vous vous trompez en hurlant contre cette décision du tribunal pour au moins deux raisons : Tout d’abord cette décision est conforme à "notre" droit et c’est donc notre droit qu’il faut éventuellement modifié. D’autre part, vous criez à l’incohérence alors que "notre" civilisation l’est au moins autant sinon plus que celle, pour faire court, des autres : par exemple le puritanisme anglo-saxon a inventé le délit de looking tandis que les femmes (du moins quelques unes d’entre elles mais cela suffit pour pourrir la corbeille) montrent leurs charmes et interdisent pénalement le regard. Cela va bien entendu venir chez nous puisqu’ici déjà un patron ou un chef de service qui invite sa secrétaire à prendre un café risque un an de prison. Par contre pour beaucoup de musulmans (ou autres peut être d’ailleurs) on ne doit pas regarder, donc on cache : voilà qui est cohérent. Alors avant de dénoncer la paille dans leur oeil...


                                                                      • Qual 31 mai 2008 01:52

                                                                        Alors je vais faire court : toute cette polémique est sans objet pour la bonne raison que la gonzesse en question a vu son mariage annulé, non pas parce qu’elle n’était pas vierge mais parce qu’elle avait prétendu qu’elle l’était et vous adlettrez que dans un couple, la franchise a beaucoup d’importance.

                                                                        Quant à faire évoluer notre droit, je propose de supprimer le mariage civil avec communauté de bien, cet archaïsme ridicule qui plonge les familles dans l’affliction.

                                                                        Typhon, Qual


                                                                        • Qual 31 mai 2008 10:24

                                                                          Merci, à Michel Maugis d’avoir fait les développements que je n’ai pas fait et à JPC45 d’avoir posté un lien vers l’excellent blog d’Eolas auquel j’aurais du penser tout de suite...

                                                                          Et Aegidius si tu ne fait pas deux copies doubles de justification de ton précédent message, comment veux tu être pris pour autre chose qu’un gros con ?

                                                                          Typhon, "vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries, que sa connerie sur des choses intelligentes" (Jacque Rouxel , créateur des Shadoks)


                                                                        • JL JL 31 mai 2008 08:03

                                                                           

                                                                          Pour ma part, je n’écarte pas l’hypothèse d’un complot : en effet, qu’est-ce qui prouve que les "époux" n’étaient pas de connivence ? Chacun pourra constater qu’il ne manque pas de communautés qui seront enchantées d’un tel verdict.


                                                                          • JPC45 31 mai 2008 08:51

                                                                            je vvous conseille le site d’un avocat (site connu d’ailleurs) qui explique un peu l’affaire et on comprends mieux. halte au sensationnel !

                                                                            http://www.maitre-eolas.fr/2008/05/30/969-n-y-a-t-il-que-les-vierges-qui-puissent-se-marier

                                                                             


                                                                            • JL JL 31 mai 2008 09:28

                                                                              Merci pour ce lien. On est confondu par la "docilité" apparente de l’épouse qui avoue et accepte de payer sa part de pots cassés. Sauf erreur, une opération chirurgicale idoine avant sa nuit de noce lui aurait coûté moins cher, sauf si elle ne voulait pas vraiment se marier. On se demande vraiment quel jeu elle jouait.

                                                                              Cette histoire est abracabrantesque, et je persiste : c’est peut-être un coup monté.


                                                                            • chmoll chmoll 31 mai 2008 09:39

                                                                              i a pas qu’la virginité qui é prise en compte pour annuler un mariage

                                                                              heu comment dirai-je , s’keu c rétroactive s’te loi ?


                                                                              • frédéric lyon 31 mai 2008 09:59

                                                                                En effet cette affaire est peut-être un coup monté pour faire entrer la répudiation dans le Droit français par la petite porte.

                                                                                Le point important à souligner est, qu’en Droit français, l’époux n’avait pas le droit d’exiger que sa femme soit vierge. Et qu’il ne pouvait donc pas non plus invoquer le fait que sa femme lui ait "menti" sur cette soi-disant qualité "essentielle" pour demander l’annulation du mariage.

                                                                                En fait, la demande du mari n’est pas recevable devant un tribunal et n’a pas à être jugée !

                                                                                La seule chose qui pouvait être jugée dans cette affaire était une demande de divorce déposée par la femme, pour exigence exhorbitante de virginité préalable de la part de son mari.

                                                                                Car, en l’occurence, c’est bien le mari qui est fautif de poser des exigences qu’il n’a pas le droit de poser sans porter atteinte au droit de sa femme à disposer librement de son corps pendant son célibat.

                                                                                Ou bien, seconde possibilité, une demande conjointe de divorce, déposée de concert par les deux époux, pour incompatibilité majeure entre les époux, rendant la vie commune impossible.

                                                                                Mais, je le répête, cette affaire est assez probablement un coup monté.


                                                                                • sevand 1er juin 2008 15:29

                                                                                  @ Frederic Lyon,

                                                                                  Rappelons quand même que nous sommes dans la sphère du privé et que les raisons qui poussent à se marier relèvent aussi de cette sphère.

                                                                                  Qu’elle légitimité a-t-on pour juger que tel critère doit être déterminant dans le choix du marié ? A partir du moment ou le conjoint ment sur un élément déterminant pour l’autre, il a vicié son consentement et le « duper » a le droit ( comme dans un contrat) de demander l’annulation de l’acte obtenu ainsi.

                                                                                  Si la jeune femme n’avait pas reconnu son mensonge, l’annulation du mariage n’aurait pas pu être obtenue. Ce qui démontre que la virginité n’était pas le problème de fond dans ce dossier. Je rappelle aussi que le divorce ne peut être demandé pour des motifs postérieurs au mariage...

                                                                                   


                                                                                • parousnik 31 mai 2008 10:37

                                                                                  Et le mari il était vierge ? Tout ceci n’est une fois encore que de la manipulation pour restreindre les libertés populaires au profit du néo féodalisme rampant.


                                                                                  • Dark75 1er juin 2008 19:51

                                                                                    Qui vous dit qu’il ne l’était pas ?


                                                                                  • moebius 31 mai 2008 11:28

                                                                                    mais il ne s’agit pas d’une situation individuelle, ou contractuelle.. ; le probléme dépasse la "simple annulation d’un mariage" et la question du droit ...il est posé en terme idéologique...


                                                                                    • Tarouilan Tarouilan 31 mai 2008 11:40

                                                                                      Ne serait-il pas souhaitable, de laisser ce "mariage traditionnel" qui assez vécu, nous le voyons bien, à la disposition de toutes ces personnes vivant dans un obscurantisme des plus profond, et de créer à coté un mariage bis..... réservé aux agnostiques ou athés, nous pourrions en profiter pour le vider de toutes les dispositions qui font la joie des cabinets d’avocats.... ce serait la solution la plus sage et de loin....


                                                                                      • Bulgroz 31 mai 2008 11:48

                                                                                        Le fait que l’individu ayant demandé l’annulation de son mariage soit un Français de souche converti à l’Islam doit nous rappeler une chose :

                                                                                        Il ne faut pas se laisser piéger par la novlangue des islamo fascistes : « l’islamophobie » dont ils nous accusent n’est pas un racisme puisque tous les musulmans ne sont pas de la même origine. Ce n’est pas non plus un délit mais simplement le fruit d’une réflexion dans le cadre de nos libertés et de notre droit à la libre expression.

                                                                                        Ne pas aimer une religion est légitime. Il n’y a même pas de raison de s’en justifier. De la même manière qu’il n’y a pas lieu de se justifier quand on prend ou quitte une religion.

                                                                                        Quand celle ci, de plus, se permet de gangrener nos principes républicains et nos valeurs fondamentales, il est de notre devoir de s’opposer à cette religion qui est plus un système politique qu’une croyance religieuse.

                                                                                        Que des musulmans, des juifs, des chrétiens ou des athées aient un diplôme ou une situation sociale aisée n’empêche nullement certains d’entre eux d’être des fanatiques dangereux et obscurantistes comme cet ingénieur Français converti à l’Islam qui à 30 ans recheche la virginité dans son épouse.

                                                                                        Il est de notre devoir de lutter contre cette influence grandissante et dire que cela suffit et que nous accepterons jamais d’être soumis.

                                                                                        Il est important que cette bataille soit celle des idées et des convictions et non pas celle de l’affrontement physique auquel nous nous dirigeons si rien n’est fait pour arrêter cette gangrène.

                                                                                        Mais n’oublions pas que cette bataille doit, avant tout, être dirigée contre ceux qui défendent cette religion de la même façon que l’Occident s’est battu contre les communismes quand à l’époque il existait une frange de Français qui promettait un avenir radieux et une corde pour pendre les capitalistes.

                                                                                        Le combat contre l’intolérance doit d’abord commencer par un combat contre ceux qui se font le relais des intolérants et qui font du terrorisme intellectuel dans notre pays.


                                                                                        • idyllique 31 mai 2008 14:09

                                                                                          Tous les peuples de cette planète ont opprimé les femmes et dans la majorité des pays et cela perdure ! Tous les prétextes furent savemment exploités (culturels, sociaux, religieux, coutumiers...)

                                                                                          Ce sont des avocats et juges laïques français qui ont sciemment réinterprétés le code civil ! N’oublions pas d’où viennent les français de souche ! Héritiers d’une culture judéo-chrétienne qui fut l’une des plus répressive, discriminatoire à l’encontre des femmes ! A ce jour l’égalité des sexes n’est pas achevé ! Des femmes continuent d’être maltraitées, violées et ce dès l’enfance ! L’inégalité salariale, difficulté d’accéder aux comités directoires des grandes entreprises, au parlement, sénat... et l’encouragemment avec son arsenal des aides publiques pour qu’elles pondent de futurs machos au lieu de faire carrière !!

                                                                                          La femme française n’a pu se libérer de ses chaîne qu’après 1968, à peine 40 ans !!! et déjà certains s’empressent de la ramener au fond de la grotte !

                                                                                          Femme, ou une sisyphe éternelle


                                                                                        • Dark75 1er juin 2008 19:50

                                                                                          "fanatiques dangereux et obscurantistes".

                                                                                          Je suis vierge et je souhaiterai m’unir à une femme vierge également. Je suis dangereux ? Meric de me l’apprendre, on n’a jamais fini d’être étonné.

                                                                                          Et merci pour ma liberté opprimée !!!


                                                                                        • moebius 31 mai 2008 12:04

                                                                                          .".l’obsession de la virginité" est aussi présente dans une certaine tradition latine, elle n’est pas spécifiquement musulmane ou religieuse. Elle a un rapport avec un type de production et de reproduction de type patriliénaire et une origine rurale géographiquement localisé qui fait plus référence à l’origine au culte des ancétres et de l’ancetre qu’a une forme plus élaborée de religion. 

                                                                                           


                                                                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed 31 mai 2008 16:56

                                                                                            Allez, basta !

                                                                                            Je pense qu’il faut encore investir la Bastille pour réinventer les droits de la femme ! Que fait Mama YADE et l’autre ? La France a deux siècles de retard avec sa récitation des droits de l’homme ! Et les droits de la femme hein ?

                                                                                            Je propose Delanoé dans l’équipe de Minus pour assurer les droits de la femme puisque Mama YADE assure les droits de l’homme ! Le Yin Yang !

                                                                                            Tous à la Bastille ce soir pour libérer nos femmes ! Vous venez Thierry JACOB et tous les Jacobins et tous les poujadistes, tous pour elle et un pour toutes ! La France s’en va mes chers compatriotes, sauvons les dernières bribes de la CULture "Liberté, Egalité, Fraternité" ! Vive le Maréchal... putain !

                                                                                            MOHAMMED.


                                                                                            • JL JL 31 mai 2008 19:15

                                                                                              Mohammmed, que viennent faire les poujadistes là-dedans ?


                                                                                            • vinvin 1er juin 2008 02:30

                                                                                              ON S’ EN FOUT !


                                                                                              • E-fred E-fred 1er juin 2008 12:04

                                                                                                Tout ça pour dire que le charpentier était moins regardant il y 2008 années que l’ingénieur il y a deux ans !

                                                                                                L’avenir de la femme serait-il d’épouser un artisan ? Mais avec un contrat de mariage stipulant la séparation des biens  !


                                                                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 1er juin 2008 18:39

                                                                                                  @JL (IP:xxx.x3.81.183) le 31 mai 2008 à 19H15

                                                                                                  "Mohammmed, que viennent faire les poujadistes là-dedans ? "

                                                                                                   
                                                                                                  Déjà les 3M étouffent le Monde et vous, vous en mettez 4M à mon nom ; est-ce l’émotion ?
                                                                                                   
                                                                                                  Les Poujadistes pourquoi ? Mais c’est la France véritable !
                                                                                                   
                                                                                                  MOHAMMED.

                                                                                                  • Pascal J. 1er juin 2008 19:34

                                                                                                    S’il fallait abonder dans le sens des intégristes religieux de tous poils, ce jugement pourrait très bien faire jurisprudence et ce retourner contre eux à leur dépens.

                                                                                                    En effet, combien de jeune femme naïves se font abuser tous les ans par les discours sirupeux de certains beaux-parleurs se faisant passer pour des individus ouverts et modernistes, et qui, sitôt mariés laissent tomber le masque du fanatisme religieux parfois le plus abjecte. Leur imposants à leurs familles leurs préceptes (culinaires, vestimentaires, etc...), obligeant les enfants nées de cette union à suivre la religion du père, exigeant même parfois que l’épouse rompte avec son environnement familiale (surtout si celui-ci a dévoué le mariage), et j’en passe...

                                                                                                    La aussi, on pourrait donc aisement penser que l’épouse qui a été tromper par son conjoint sur une "qualité essentielle" de celui-ci (ici l’absence d’ouverture d’esprit) obtiendrait facilement l’annulation de son mariage.

                                                                                                    Je sais que ceci est une petite provocation de ma part, mais elle permet à ceux qui mettent la religion au dessus de tout, de réflechir sur ce point, en faisant preuve de la plus grande franchise en la matière avant de convoler en juste noces.


                                                                                                    • fonzibrain fonzibrain 3 juin 2008 15:37

                                                                                                      vouloir se marier avec une vierge est un choix personnel et justifiable.

                                                                                                      non mais mais pour qui vous vous prenez pour interdire l’orientation sexuelle des gens

                                                                                                      à l’inverse,quelqu’un peut très bien vouloir se marrier avec une femme non vierge,ayant de l’"experience".

                                                                                                      et ou est la difference dans le fond.

                                                                                                      vous etes completement dingues


                                                                                                      • fonzibrain fonzibrain 6 juin 2008 00:54

                                                                                                        c’est quand même délirant de voir certain géné par cette décision de justice.

                                                                                                         

                                                                                                        un homme veut épouser une femme vierge.

                                                                                                         

                                                                                                        remettre en cause ce jugement revient à quoi ?

                                                                                                         

                                                                                                        à dire qu’il ne peut annuler ce mariage.

                                                                                                         

                                                                                                        et cela revient à dire que l’on lui interdit légalement de pouvoir se marrier avec une viege,puisque si la femme lui ment,il n’aurai aucun recourt,(jurisprudence).

                                                                                                         

                                                                                                        je pense que vouloir se marrier avec une vierge peut etre consideré comme une orientation sexuelle spécifique,outre le domaine religieux,des raisons ayant attrait à la santé comme une peur de maladie,ou psychologique en mettant en avant la volonté de creer une relation intense ,à égalité et voulant découvir le sexe en étant vierge tous les deux,une femme peut trés bien vouloir faire l’amour(pour la premiere fois) et se marrier avec la même personne,comme ces nouveaux chrétiens aux usa ou les adolescents font voeux de chasteté jusqu’au mariage.

                                                                                                         

                                                                                                        même si cela n’ a rien à voir je me souviens d’une fête des vierges dans une tribu sud africaine,bien entendu cette fête revet une importance capital avec l’épidémie de sida.

                                                                                                         

                                                                                                        enfin bref :

                                                                                                         

                                                                                                        vouloir revenir sur cette annulation revient à stigmatiser une frange de la population pour leurs orientations sexuelles.

                                                                                                         

                                                                                                        ce serai un triste retour en arriere en ce qui concerne pour libertés individuelles


                                                                                                        • jocelyncharles 20 juin 2008 12:24

                                                                                                          Bonjour, j´ai lu le point 6. et l´amour.

                                                                                                           

                                                                                                          C´est particulierement fleur bleu sachant que lq plupart des gens ne se marient pas forcément par amour. L´amour n´est pas forcément une " qualité essentielle " pour un mariage heureux.

                                                                                                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès