• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mariage gay : l’Eglise catholique entrerait-elle en « résistance » (...)

Mariage gay : l’Eglise catholique entrerait-elle en « résistance » ?

L'épiscopat français étudie actuellement une riposte contre le mariage ouvert aux couples de même sexe, qui devrait entrer en vigueur ,en France, au premier semestre 2013. On connaît bien l'hostilité de l'Eglise catholique contre cette réforme sociétale qui instaurera l'égalité pour les personnes LGBT. Ce qui est plus surprenant, c'est qu'elle envisage très sérieusement de se mettre hors-la-loi. L'Eglise catholique veut célébrer le mariage religieux avant le mariage civil, si celui-ci est "dénaturé"... C'est ce que l'on a appris sur France Inter, le 27 août.

Seul le mariage civil est reconnu légalement depuis 1792

Avant la Révolution française, seul le mariage religieux était légalement reconnu. Il n'existait pas de mariage civil. Les prêtres étaient considérés comme des officiers d'état civil et ils tenaient les registres paroissiaux qui répertoriaient tous les mariages célébrés dans chaque église.

La loi du 20 septembre 1792 instaure le mariage civil, enregistré en mairie, qui devient le seul mariage valable légalement et reconnu par les autorités françaises. Il doit précéder toute cérémonie religieuse, qui n'a plus alors qu'un rôle symbolique. Depuis, quelle que soit sa religion d'appartenance, il est obligatoire de passer devant le maire ou un officier d'état civil dûment mandaté pour pouvoir s'unir religieusement. Le mariage religieux, il faut le rappeler, n'a aucun caractère obligatoire. C'est un choix personnel, un acte de foi.

L'Eglise catholique se mettrait-elle hors-la-loi ?

L'article 433-21 du Code pénal est clair : "Tout ministre du culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies de mariage sans que ne lui ait été justifié l'acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l'état civil sera puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende."

Le mariage pour les couples de même sexe entrera en vigueur dans les prochains mois. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, l'a encore une fois rappelé lors du Conseil des ministres du 22 août. Le projet sera présenté au mois d'octobre devant les parlementaires. On peut s'attendre à des débats très mouvementés, alimentés par une droite décomplexée, agressive et aigrie par plusieurs défaites électorales successives. On se souvient encore des débats houleux lors de l'adoption du PACS en 1999...

Certes, l'Eglise catholique peut prendre position sur ce sujet. Mais ces dernières semaines, elle a complètement monopolisé le débat médiatique, laissant peu de place à ceux qui étaient favorables à cette réforme. Et maintenant, elle veut se mettre hors-la-loi pour rallier les intégristes à sa cause, qui semble déjà perdue d'avance. Un combat d'arrière-garde pour une Eglise catholique moribonde qui reste fermée à toute idée de progrès et d'égalité...


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

268 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 28 août 2012 08:58

    Je ne vois pas pour quelle raison on interdirait quelqu’un à se marier religieusement uniquement.

    D’ailleurs beaucoup qui se sont marier à la mairie et à l’église sont divorcés civilement et remariés civilement. Ils sont donc mariés avec une personne civilement et mariés religieusement avec une autre. Personne ne songerait à les qualifier de polygame !

    Je trouve plutôt salutaire que ceux qui s’oppose au « mariage homo ». Car cela montre à beaucoup que l’homosexualité même en France n’est pas encore aussi bien toléré que l’on peut le penser.

    Et j’aimerais que les autres religions du génocide diluvien aient le courage de l’ouvrir officiellement au lieu de se contenter de propager leur haine entre eux. 


    • Romain Desbois 28 août 2012 09:02

      raaaaahhh

      Je trouve plutôt salutaire que ceux qui s’opposent au « mariage homo » s’expriment publiquement



    • T.REX T.REX 28 août 2012 12:13

      Qu’est ce que ça peut foutre que l’église marie avant ou après la mairie ?? C’est pas cela qui va nuire à cette Loi sur le mariage pour tous !!!! Je ne comprends pas l’intérêt de la riposte épiscopale ??? Si en plus c’est hors la loi, cela va surtout coûter cher au denier du cul...te ! 


    • Romain Desbois 28 août 2012 12:36

      trex

      non tu n’as pas compris.

      Actuellement en France tu ne peux te marier religieusement que si tu es marié civilement.

      La demande de l’église est de pouvoir se marier religieusement sans avoir à se marier civilement.


    • T.REX T.REX 28 août 2012 12:40

      Oui et bien cela ne changera rien pour les homos ! ? Celal ne les empêchera pas de se marier en vertu de la loi de 2013 à venir !?
       
      A moins qu’ils demandent d’être mariés religieusement et non civilement eux aussi !! hhihihihi !

       


    • Chiitedeservice subcommandante 28 août 2012 20:01

      Romain, je suis ni pour ni contre le mariage homo, le mariage homo c’est la conséquence

      Pour réduire l’homosexualité il faudrait entreprendre tout un travail en profondeur de la société, et c’est franchement pas gagné...
      C’est une opposition symbolique , la partie est perdu d’avance


    • astares 29 août 2012 15:46

      "Pour réduire l’homosexualité il faudrait entreprendre tout un travail en profondeur de la société, et c’est franchement pas gagné..."

      tu ne crois pas si bien dire : quand on est homo on est homo et on le reste toute sa vie, alors en effet, il est impossible que les homos deviennent hétéros (et inversement)...

      (on lit de ces bêtises franchement !)


    • Vieux Sachem 28 août 2012 09:38

      Puisque l’Etat propose « le mariage pour tous », pourquoi ne pas l’étendre à d’autres formes d’union : polygamie, union incestueuse, mariage solitaire, union à durée déterminée etc etc.

      Ce qui montre bien l’inanité et l’irréalisme d’une telle réforme.


      • Vieux Sachem 28 août 2012 10:42

        A Romain Desbois

        Ne pas confondre problème sociétal et problèmes sociaux.
        L’Eglise défend sa doctrine.
        Le Président défend ses engagements.
        Les homosexuels défendent leurs intérêts.

      • epicure 28 août 2012 23:08

        Ce que ton message montre c’est inanité de ta réflexion.
        Cela prouve que tu ne comprend pas ce qui est en jeu, et que tu te bases uniquement sur des aprioris religieux étriqués et faux en plus.


      • Vieux Sachem 28 août 2012 09:54

        A mon énumération, j’oubliais la polyandrie !


        • Romain Desbois 28 août 2012 09:56

          Si vous êtes pour , qui vous empêche de militer dans ce sens ?


        • Vieux Sachem 28 août 2012 10:44

          Je vous laisse ce soin.


        • T.REX T.REX 28 août 2012 12:10

          Vous oubliez aussi la zoophilie, la pédophilie.... j’en passe et des meilleurs....que d’Amour sur cette Terre Promise !!


        • Aldous Aldous 28 août 2012 12:58

          Il faut militer pour que les legionnaires puisent se marier avec leur chevre !


          Halte a la discrimination !

        • Romain Desbois 28 août 2012 13:20

          Mais faîtes donc !!!!

          C’est vous qui parliez de névrose ?


        • Aldous Aldous 28 août 2012 16:21

          non j’applique votre interpretation du code pénale a la zoophilie.


          Nul ne doit etre discriminé en fonction de ses orientations sexuelles, non ?

        • Romain Desbois 28 août 2012 16:31

          je n’interprête pas ,je n’ai fait que donne l’article du code pénal.

          Vous avez l’obsession de la zoophilie pas moi, ça ne m’intéresse pas.

          Mais puisque cela vous obsède, défendez votre cause.

          Perso , le seul critère qui m’importe est le consentement mutuel.

          Le reste je n’ai pas à juger.


        • Aldous Aldous 28 août 2012 21:22

          si, vous interpretez en laissant croire que le code pénal condamne déjà la loi sur le marriage.


          C’est faux et jamais les redacteurs du code penal n’ont imaginé qu’on puisse interpreter ce texte de la sorte.

          L’egalité promue par la republique n’est pas la pour inhiber la differenciation sexuelle ni pour contrecarrer la biologie de notre espece.

          Vous pouvez defendre l’idee du mariage gay en tant qu’evolution du concept du mariage, mais vous deformez la realité en laissant croire que ce marriage nouveau est intrinsequement prevu par le legislateur et decoule d’un droit naturel.

          C’est une supercherie intellectuelle qui nie la nature meme de l’institution du mariage qui est une reconnaissance par la société du mode reproductif sexué humain.

          Maintenant, libre a vous de pretendre que la société doive fournir aux gays une institution pour leur vie en couple. Mais pretendre qu’il sagit de la meme institution est une supercherie intellectuelle car que vous le vouliez ou non un couple gay n’est JAMAIS reproductif et ne le sera JAMAIS.





        • BlackMatter 28 août 2012 21:34

          Oui et alors ?

          Une personne qui a une maladie et qui devient stérile est elle aussi non reproductive d’un fait naturel. Faut il lui interdire l’adoption ? D’ailleurs faut il réserver l’adoption qu’aux couples en possibilité de procréer ?

        • Aldous Aldous 28 août 2012 21:43

          Etre une personne sterile ne suffit en rien : il fautre etre un couple formé dans le dessein de creer une cellula familliale poue non seulement concevoir mais aussi elever dans des conditions aussi bonnes que possible cet enfant.


          L’adoption est la pour pallier au dysfonctionnement dans ce projet a la foit naturel et social.

          Un couple gay ne present aucun dysfonctionnement.

          Il n’y a donc rien a pallier.



        • Pakete 28 août 2012 23:52

          Les gosses sont donc juste là pour « pallier » les « dysfonctionnements » des couples hétéros. Osef de leur bonheur, et de leur intérêt.


        • Aldous Aldous 29 août 2012 09:24

          ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.



        • Pakete 29 août 2012 19:51

          Pourtant c’est ce que vous avez sous entendu, et que vous défendez depuis le début avec votre « plan divin ».

          L’un dans l’autre, votre attitude est cohérente à défaut que cela puisse nous encourager à vous confier des gosses.


        • eric 28 août 2012 09:55

          Rapellons que les LGBT ont jusqu’à présent exactement les mêmes droits que les autres. Ils peuvent se marier avec une personne de l’autre sexe dès qu’ils le souhaitent. Il s’agît ici de leur ouvrir un droit spécifique, ce qui est en soi une rupture de l’égalité républicaine. Le droit qu’ils exigent n’intéresse en effet qu’eux. Le fait que la loi s’introduise dans la chambre à coucher des gens pour déterminer des textes en fonction de ce qu’ils y font est en soi assez inquiétant.

          Par petites touche, l’union de deux personne devient une simple niche fiscale avec de moins en moins des responsabilités qu’elle entrainait. L’état prenait en compte une réalité anthropologique : la structure familliale stable et durable constitue une protection pour les plus faibles ( enfants, parents âgés époux gagnant moins), responsabilité qui entraine la prise en charge par la famille d’une solidarité que l’état n’a pas a assumer. Du coup, il accordait des avantages. La tendance est de généraliser ces avantages en déchargeant les gens de l’aspect responsabilité solidarité.
          Mieux, en ayant fragilisé à l’extrême toutes les protection des plus faibles dans la famille, l’état finance en fait la précarité familliale. Une famille qui se « redécompose » est suseptible d’obtenir beaucoup plus d’argent qu’une famille stable. On s’achemine vers un financement par la collectivité de modes de vie « post moderne ». On a vu aux Etats Unis comment les aides de ce type ont conduit les familles noires pauvres à une décomposition totale. Il devenait fiscalement trop couteux pour les pères de rester à la maison....
          Ces comportements sont très favorables au final pour des hommes, plutot a l’abri de leur besoin financièrement et culturellement.
          L’expérience universelle est qu’a peu prêt tous les modèles familliaux existent dans le monde. Une loi du genre est que le plus favorable aux hommes ayant un peu de pouvoir ou d’argent est la polygamie ; Toutes les réformes successives vont dans le même sens et avec le même résultat. Le financement par la collectivité d’une polygamie étagée dans le temps, essentiellement au bénéfice des hommes des classe moyennes supèrieures. Ici on veut étendre ce modèle aux LGBT. Les résultats sont déjà là : la majorité des « nouveaux pauvres » sont des femmes divorcées qui ont « obtenu la garde des enfants ». La majorité des divorcés remariés sont des hommes au top de leur carrière épousant des petites jeunes. La gauche présente en général ceci comme un grand progrès pour les femmes....

          Dans ce contexte, la loi qui interdisait de marier des gens à l’église avant la Mairie parait complètement obsolète. Etant entendu que le mariage religieux n’a aucune portée juridique,on ne voit pas pourquoi il devrait dépendre d’un mariage civil qui lui a de moins en moins de portée symbolique.

          A budget contraint, ouvrir de nouveau droit à de nouvelles catégories revient à diminuer ceux des autres. En gros au lieu de mettre plus d’argent sur les plus pauvres, on va mieux financer de nouvelles catégories de « couples ». Sociologiquement, on sait à nouveau que les principaux bénéficiaires seront des hommes des classes moyennes sup. Les plus « émancipés sexuellement » et les moins contraint par leur milieux. Je ne voit pas l’urgence sociale.

          Enfin au delà des priorités sociales il y a la question de la liberté de consience. Oui ce que l’on nous demande, c’est de dégager des fonds pour financer la vie postmoderne de la classe moyenne « cool » au détriment des pauvres. mais ce n’est peut être pas le plus grave.
          Tous ces textes, ajouté à celui sur la monstruosité, du point de vue de la langue française, qu’est « l’homophobie », veulent nous contraindre à croire que tous se vaut. Or, ce n’est pas une vérité scientifique. ¨ Pis encore que s’introduire dans les chambres à coucher, l’état veut nous obliger à « croire ».
          Je rapelle que pour des chrétiens, il est hors de question de stigmatiser, sans même parler de violenter des gens à raison de leurs comportement sexuels ou non. En revanche, il est une chose qui se nomme le péché. Par exemple aimer trop l’argent, paresser, être orgeuilleux, l’impureté (une sexualité qui rduit l’autre à l’état d’objet, indépendamment du reste de son sexe..) etc...Tous les gens sont considérés comme pécheurs est sont appellés à s’accepter eux même et les uns les autres commes tels. C’est pour cela que les homo ont toute leur place dans l’église comme n’importe quel pratiquant le sait bien.

          Ce sont des positions souples, modernes, ouvertes et tolérantes, beaucoup plus que ces ensembles de textes qui visent à constituer les LGBT en catégories spécifiques relevant d’un droit spécifique et qui pour le coup, sont en réalité en cela profondément « homophobe ».

          Aujourd’hui, on ne sait guère si l’homosexualité est le fait d’un libre choix individuel, le résultat d’une déformation du désir mimétique dans le cadre de famille ou la différenciation homme femme chez les parents est inversée ou une insuffisance d’hormone mâle pendant la gestation entre les 6 et 8 ème mois de grossesse, toutes théories qui ont pignon sur rue, mais on veut nous obliger à croire que c’est exactement la même chose que l’hétérosexualité.

          Je ne suis même pas sur que beaucoup de catholiques ne réagissent pas par réflexe plus que par réflexion sur cette question. En revanche, je crois comprendre que les protestants, et notamment les évangéliques, qui sont particulièrement attaché à la liberté de consience pour des raisons historiques, comprennent bien, eux, où on veut les mener. Aprés quoi ? On va censurer nos bible qui présentent le couple homme femme comme un plan de Dieu pour l’humanité ? comme on expurge la literrature classique au nom du politiquement correcte dans certaines facs américaines ?

          Chacun des textes évoqués, prit séparément peut semble relativement anodin. Interdiction de se marier religieusement sans le consentement de l’administration, délit d’homophobie, droits spécifiques contraire à l’égalité républiciane pour certaine personnes en fonction de leur mode de sexualité, affichage d’une obligation légale de croire à l’exacte similitude de toutes les formes de sexualité. Pris dans leur ensemble, ils tombent à mon avis dans la catégorie définie par la déclaration des droits de l’homme comme de l’oppression. Leur résultat prévisible n’est sans doute pas « l’insurrection » prévue par la loi mais un délitement supplémentaire du lien entre l’état et une large catégorie de citoyens qui est peut être plus dangeureuse encore à long terme.


          • Romain Desbois 28 août 2012 10:06

            Eric
            « Ils peuvent se marier avec une personne de l’autre sexe dès qu’ils le souhaitent. »

            Preuve que les homos ne souhaitent pas pouvoir se marier entre eux uniquement pour des raisons fiscales sinon ils se marieraient avec une personne d’un autre sexe.

            « on ne sait guère si l’homosexualité est le fait d’un libre choix individuel, »

            Vous le savez vous puisque vous êtes sûr d’avoir choisi d’être hétéro.
            Et quand bien même ce serait un choix, au nom de quoi l’Etat devrait sélectionner tel ou tel choix ?

            « droits spécifiques contraire à l’égalité républicaine pour certaine personnes en fonction de leur mode de sexualité »

            C’est justement ce qui se passe actuellement puisque l’Etat considère que seuls les coupes hétéros peuvent se marier légalement.


          • eric 28 août 2012 10:28

            Ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Si deux personnes veulent vivre ensemble de façon durable, il n’est pas inutile que l’Etat prévoit des formes juridiques pour ceux qui tiennent à encadrer leur relation par des textes.
            Soit dit en passant, ceux ci sont de moins en moins nombreux, tant la notion d’engagement apparait de plus en plus comme une contrainte insupportable à la « liberté individuelle postmoderne », au lieu d’être un lieu de liberté comme cela est présenté dans le christianisme.

            Notamment pour des questions concernant les locations, les sucessions, etc...Cela est d’autant plus important que notre état est très dépensier et taxe a tout va. Si par exemple, il n’y avait pas d’impôt sur les sucessions, un homo pourrait laisser ses biens à son compagnon, sans que celui ci soit encore plus spolié que les enfants d’un hétéro. Il est clair aussi que la reconnaissance juridique d’un lien entre deux homos. participe à l’acceptation sociale symbolique de l’homosexualité et contribue a faciliter la vie aux impétrants, ce qui est une bonne chose. Or, nous disposons déjà de tous les instruments nécessaires dans ce sens, notamment avec le PACS. La revendication d’un mariage autre et spécifique est bien un élément d’une volonte générale de nous obliger à croire que tout est dans tout et vice versa.
            Si demain, il est démontré qu’une majorité de prévalence de l’homosexualité est due à une insuffisance hormonale pendant la gestation, qu’elle est prévisible et compensable, qu’est ce qu’on fait si une majortié de femmes enceinte souhaite une intervention ? On crie au « génocide », on l’interdit ? on le fait rembourser par la sécurité sociale ? On exige le libre choix de l’embryon ?

            Aujourd’hui, ce que vous exigez de nous c’est de « croire »à la stricte équivalence homosexualité, hétérosexualité à tous point de vue. Entre autre et par exemple, qu’être élevé par un couple homme femme ou tout autre forme de couple ou non couple a exactement le même résultat pour les enfants. A nouveau, non seulement cela n’est pas démontré scientifiquement, mais on a de bonnes raisons de penser le contraire.
            Au stade actuel de nos connaissances, je maintient que c’est un attentat à la liberté de consience.


          • Romain Desbois 28 août 2012 10:30

            « 
            En cela, il reconnaît l’utilité sociale de l’hétérosexualité, qui est la perpétuation de l’espèce »

            Depuis quand les humains ont besoin de se marier pou se reproduire ?

            Les homos ne sont pas stériles et peuvent avoir des enfants si ils le souhaitent.

            Mais je suppose que vous êtes contre la contraception. Et tous ces enfants qui meurent, n’est pas plus important conte la perpétuation de l’espèce ?

            Il ya longtemps d’ailleurs que la perpétuation de l’espèce n’est plus en danger.


          • Romain Desbois 28 août 2012 10:39

            Eric

            Et la liberté de conscience des homos , vous en faites quoi ?

            L’égalité de droits c’est justement donner les mêmes droits a des gens différents juste parcequ’ils sont humains, parcequ’il ne peut y avoir de sous citoyens.

            "Si deux personnes veulent vivre ensemble de façon durable, il n’est pas inutile que l’Etat prévoit des formes juridiques pour ceux qui tiennent à encadrer leur relation par des textes."

            Les homos ne demandent rien d’autre


          • eric 28 août 2012 10:58

            « Les homos ne demandent rien d’autre » : Doublement faux ! Un, on ne sait pas ce que demandent les homos puisque leur parole est, en pratique, monopolisée par des associations politisés et subventionnées. Celles-ci demandent autre chose puisque la reconnaissance d’un lien juridique entre deux personnes y compris du même sexe existe déjà.

            Ce qu’elles demandent est un changement de nature du mariage et une obligation faites à tous de partager leur seule conception idéologique des différents types de sexualité possibles existantes.

            C’est une atteinte à la liberté de consience.


          • Aldous Aldous 28 août 2012 11:59

            Les homos ne sont pas stériles et peuvent avoir des enfants si ils le souhaitent


            C’est leur relation qui est stérile, mais chut faut pas le dire c’est de la discrimination !

            Desolé mais ce que tous les gens de bon sens savent ’est que ce n’est pas en s’enc... qu’on fait des bébés.

            L’homosexualité est une sexualité... recreative. En tous cas pas reproductive.

            Qualifier ceux qui disent ce simple fait d’integriste ne change rien a la realité.

            Les faits sont tetus...

          • Romain Desbois 28 août 2012 12:11

            et alors depuis la sexualité doit être essentiellement procréative ?

            Depuis l’Etat marie les gens à la condition qu’ils fasse des enfants ?

            Mais je vois bien que lorsqu’on reprend un argument , on en change pour dire que ce n’est pas le sujet.

            Merci pour cet échantillon de mauvaise foi ;


          • eric 28 août 2012 12:35

            « et la liberté de conscience des homos » pareil, ils ont les mêmes droit que tous les autres, par exemple de croire que leur homosexualité est quelque chose de spécifique et pas nécessairement exactement la même chose que l’hétérosexualité. Ce n’est pas la liberté de conscience des homos que vous défnedez, mais le droit d’une minorité a imposer sa conception des choses à tous les autres, quelle que soit leur orientation sexuelle.


          • Aldous Aldous 28 août 2012 12:42

            le mariage est a a toujours ete une institution familliale.


            La famille ( regardez donc dans le dictionnaire) c’est le cadre de la reproduction humaine.

            Je vous retourne la question :

            Depuis quand a t on besoin d’une certificat de l’etat pour s’enc... ?

            La sexualité recreative n’a aucun besoin d’etre avalisee par l’etat et reconnue comme une institution.

            Je ne nie pas que les couples homos souffrent de ne pas pouvoir creer une famille. mais c’est la faute a dame nature, pas a l’etat, ni a l’eglise.

            Vouloir imposer a la societe le mariage homo, c’est comme obliger les constructeurs d’automobile a vendre des voiture avec des roues carres au pretexte que le choix des rours rondes est discriminatoire pour les autres formes geometriques.

            Allez en parler à Michelin qu’on rigole...


          • T.REX T.REX 28 août 2012 12:43

            A éric,

            Le PACS n’a pas été fait pour les chiens !


          • Romain Desbois 28 août 2012 16:33

            « Ils n’en auraient pas souffert pendant des millénaires, et tout d’un coup »

            Ha bon ? Bravo pour votre connaissance des homos.


          • EricB 28 août 2012 17:49

            « qu’est-ce qu’on pourra opposer à un père et à son fils, dûment consentants, qui souhaiteraient convoler en justes noces ? »

            Vous êtes quand même tres lourd, le Suisse allemand....
            On pourra leur opposer exactement le même article qui interdit le mariage entre un pere et sa fille, ou la mere et son fils, ou entre le frere et la soeur... L’Inceste est prohibé dans le code civil, probablement plus encore pour des raisons médicales que pour des raisons strictement morales (il y a des tas d’exemples de relations incestueuses dans la Bible, cherchez bien...), et il n’y a pas de raisons pour lesquelles cet article devrait être modifié car l’inceste est et restera un danger médical.


          • Romain Desbois 28 août 2012 18:13

            Et encore, rien n’interdit à un père biologique de se marier avec sa fille qui aura été adoptée par un autre couple.

            Il n’y a pas d’inceste vis à vis de la loi si il n’a pas reconnu sa fille.


          • Aldous Aldous 28 août 2012 21:25

            Et encore, rien n’interdit à un père biologique de se marier avec sa fille qui aura été adoptée par un autre couple.



            Il existe aussi des poissons volants mais ils ne constituent pas l’essentiel du genre disait Gabin

          • BlackMatter 28 août 2012 21:42

            « Vouloir imposer a la societe le mariage homo, c’est comme obliger les constructeurs d’automobile a vendre des voiture avec des roues carres au pretexte que le choix des rours rondes est discriminatoire pour les autres formes geometriques. »


            Croyez en mon expérience. Si il y avait un marché pour des voitures aux roues carres, Michelin fabriquerait des pneus carrés car Michelin n’est pas là pour faire la moral mais pour faire des affaires.

          • Aldous Aldous 28 août 2012 21:47

            certes mais faudrait pas mal laver le cerveau des consommateur pour les rendre assez stupides pour acheter des voitures avec des roues carrées.


            Mais devant l’amelioration constante des methodes de lavage de cerveau, il ne faut pas deseperer !

          • tikhomir 28 août 2012 10:22

            « L’épiscopat français étudie actuellement une riposte contre le mariage ouvert aux couples de même sexe, qui devrait entrer en vigueur ,en France, au premier semestre 2013. »

            Ils ne préparent pas une riposte mais simplement, il s’agit de protéger le mariage. Étant donné que l’État souhaite détruire le mariage pour le remplacer par un truc dingue, eh bien il n’y a aucune raison de demander l’autorisation à l’État pour se marier puisque l’État aura détruit le mariage.

            « elle a complètement monopolisé le débat médiatique laissant peu de place à ceux qui étaient favorables à cette réforme. »

            Vous exagérez, et puis de toute façon l’Etat a décidé apparemment et rien ne saurait arrêter la destruction du mariage, débat médiatique ou pas.

            « Et maintenant, elle veut se mettre hors-la-loi pour rallier les intégristes à sa cause »

            Je ne suis pas intégriste et pourtant je soutiendrai l’épiscopat, ainsi que mon entourage (qui n’est pas non plus intégriste).

            La désobéissance civile dans ce cas-là serait normale et je trouve ça heureux que l’Église en France envisage de le faire.

            « Un combat d’arrière-garde pour une Eglise catholique moribonde qui reste fermée à toute idée de progrès et d’égalité... »

            Elle est tellement moribonde qu’elle « monopolise le débat médiatique » selon vous, tellement moribonde qu’elle est prête envisage la désobéissance civile... Moi j’appelle ça être encore bien vivant.

            Et attendez parce là où on va rire franchement, c’est quand nous, catholiques, seront suivis par nombre d’autres personnes, musulmans (qui pour un certain nombre d’entre eux, désobéissent déjà), juifs, protestants de tous bords, orthodoxes, témoins de Jéhovah et bien d’autres. Parce que vous croyez que ceux-là ne sont pas contre l’abolition du mariage prévue par l’Etat ? Bien sûr qu’avec le temps ils suivront, il suffit que quelqu’un commence smiley.

            L’État devra supprimer cette loi anti-religieuse qui date de 1792 et donc le mariage n’existera plus que dans les religions, du point de vue civil, il ne restera qu’un ridicule contrat qui n’aura de mariage que le nom, il n’aura aucune valeur.

            Aux yeux des personnes de foi (peu importe laquelle), seront donc considérées comme non mariées, toutes les personnes ayant contracté seulement à la mairie (peu importe le nom du contrat) à partir de la date où l’État aura aboli le mariage (2013 apparemment).


            • eric 28 août 2012 10:52

              A tikhomir, largement d’accord avec vous, même si pour des raisons théologiques, les conceptions protestantes du mariage font que la question se pose différemment par rapport au mariage civil.
              J’ai vu un certains nombre de responsables d’églises ’évangéliques de différentes obédiences pendant l’été de même que des catho ; de plusieurs nuances. Je peux vous dire que le sentiment de refus est très fort partout. Mais les catho on un peu pris l’habitude de se taire sous les ouragans médiatiques que provoquent toutes leurs légitimes prises de parole. Les évangéliques étaient jusqu’à présent peu impliqués dans les débats peu ou prou « politiques » qui les intéressent peu ; Sur ce coup là, ils me paraissent extrêmement déterminés.

              Les discours sont en train de se formaliser.

              Ces textes sont stigmatisant pour les homosexuels : il s’agît de textes spécifiques les considérant comme une catégorie.
              Ils sont réclammés par des minorités dont la représentativité est déclarée et non prouvée. Il y a sans doute plus d’homo dans nos églises, partageant une vision chrétienne de l’homosexualité et la vivant comme ils le peuvent, comme nous tous pauvres pecheurs tentons de vivre avec nos péchés que dans ces lobbies subventionnés et extrêmistes.

              Ils constituent dans leur ensemble une atteinte intolérable à la liberté de consience.

              Ils visent à favoriser par des niches fiscales des catégories de gens dont on peut douter qu’elles soient vraiment prioritaires en un temps ou les vraies pauvretés se développent et ou les caisses sont vides.

              Ils contribuent à une politique générale de détricotage du lien social au bénéfice de l’individualisme égoïste subventionné par les finances publiques. Une réification des rapports humains qui frôle l’ultralibéralisme. C’est la subvention ou la niche fiscale qui devient la preuve d’un lien social. Que l’argent viennent du marché ou de l’état ne fait de différence que pour un fonctionnaire socialiste. Niant le caractère premier de l’amour, quel que soit sa forme, ces gens éxigent un tampon étatique et fiscal pour avoir l’inpression que l’ amour est légitime. C’est une conception bien matérialiste des sentiments. C’est aussi cela le sens de l’obligation du mariage civile avant le religieux.

              Il faut combattre ces textes liberticides et stigmatisants au nom de l’égalité des droits des êtres humains toutes formes de sexualité mise à part, de la primauté de l’amour sur l’adminsitratif, de la primauté du lien social civil civique citoyen sur les préfabriqués étatique a coup de subvention et de la liberté de consience.

              Et si on veut rigoler vraiment, on peut rajouter, au nom des beautés de la diversité et du multiculturalisme, car il y a bien là une agression directe contre la conception spécifique musulmane de l’homosexualité (active ou passive) qui dénote d’un refus de l’acceuil de l’étranger limite inaceptable et quasi fascisant....


            • tikhomir 28 août 2012 10:54

              Bien d’accord avec vous eric. Nous nous rejoignons.


            • Romain Desbois 28 août 2012 10:33

              "Aux yeux des personnes de foi (peu importe laquelle), seront donc considérées comme non mariées, toutes les personnes ayant contracté seulement à la mairie"

              C’est pas déjà le cas aujourd’hui ?


              • tikhomir 28 août 2012 11:01

                Non, ce n’est pas le cas. Le mariage civil actuellement est un vrai mariage et il est valide (en tout cas dans l’Église catholique et dans les Églises orthodoxes) et si des personnes se convertissent au christianisme en étant seulement mariés civilement, on ne les remarie pas.

                Simplement parce qu’au niveau sacramentel, ce n’est pas le prêtre qui marie, ce sont les époux qui se marient entre eux.

                Alors maintenant, il faut bien évidemment que la mariage civil soit un mariage et qu’il corresponde à un certain nombre de critères pour qu’il puisse être appelé un mariage. Depuis que l’État a décidé qu’il va changer la définition du mariage alors ce ne seront plus des mariages, tout simplement puisque la définition sera différente.

                A nos yeux, l’État aura donc simplement aboli le mariage et ne l’aura certainement pas « ouvert à tous ».


              • Romain Desbois 28 août 2012 14:15

                « si des personnes se convertissent au christianisme en étant seulement mariés civilement, on ne les remarie pas. »

                Je ne savais pas, je pensais que pour les religions seul le mariage devant leur dieu avait de valeur.

                Donc un croyant marié juste civilement ne pourra pas divorcer aux yeux de l’église ? Ni se remarier civilement ?

                Pas clair, pas clair...


              • Talion Talion 28 août 2012 14:40

                « Je ne savais pas... »

                En effet !... Plutôt que de chercher à expliquer en lieu et place de catholiques -dont tu ne partages pas les croyances- ce qu’ils pensent (ou devraient penser suivant TA logique), il me semble que tu gagnerais à te taire, cela te ferai un peu moins passer pour un con.

                Personne chez les catholiques ne t’a mandaté à parler en leur nom ou expliquer ce qu’ils pensent (ou devraient penser). Donc merci de garder tes spéculations pour toi, elles n’intéressent personne.


              • tikhomir 28 août 2012 14:44

                « Donc un croyant marié juste civilement ne pourra pas divorcer aux yeux de l’église ? »

                Non. Il n’y a pas de divorce dans l’Église catholique de toute façon. Ca n’existe pas, qu’on se soit marié religieusement ou civilement.

                « Ni se remarier civilement ? »

                Si, il peut le faire mais à ce moment, il va contre la doctrine de l’Église catholique et se prive donc de la communion lors de l’eucharistie (sommet de la vie chrétienne) car il se met en situation d’adultère et porte atteinte aux autres personnes (la personne avec qui le divorce civil a été prononcé ainsi que la personne avec laquelle il y a eu remariage). Ce qui n’est pas dans son intérêt.

                En plus de mettre sa vie spirituelle en situation plus que précaire, il ne pourra plus accéder à certaines fonctions comme par exemple, catéchiste. Il serait en effet impensable et absurde qu’un catéchiste (qui enseigne donc la foi, la doctrine, etc.) ne fasse pas correspondre ce qu’il enseigne avec sa façon de vivre.


              • Romain Desbois 28 août 2012 15:01

                Talion

                Qu’est-ce que tu viens la ramener !

                Tu n’as jamais entendu les croyants et particulièrement les hommes d’église dirent que tant que l’on n’est pas marié devant Dieu, on n’est pas marié ?

                De plus ce n’était pas une attaque envers les croyants.


              • Talion Talion 28 août 2012 16:37

                « De plus ce n’était pas une attaque envers les croyants. »

                Ben voyons !... T’attaques systématiquement l’Église et le Catholicisme, mais pas les croyants...
                En gros, c’est comme les allemands qui ont attaqué la Russie, mais pas les russes !... Ils ont fait ça pour les « libérer », c’est bien connu.  smiley


              • Romain Desbois 28 août 2012 16:47

                Talion

                En l’occurence ce n’était pas une attaque.

                va troller plus loin !


              • Talion Talion 28 août 2012 16:56

                C’était une attaque... Arrêtes de prendre tes interlocuteurs pour des cons.


              • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 10:52

                Ce n’est pas un article sur le débat du mariage pour les couples de même sexe. Le programme de travail a déjà été fixé par le gouvernement. Le texte sera présenté en octobre et mis en application à partir de 2013. Nul besoin de convaincre quiconque.

                Le sujet concerne l’Eglise catholique qui envisage de se mettre hors-la-loi. Est-ce son rôle ? Et si chacun en faisait autant ? « Tiens, cette loi ne me plaît pas, je ne vais pas la respecter »... Quelles en seraient les conséquences ?


                • tikhomir 28 août 2012 11:39

                  "Le sujet concerne l’Eglise catholique qui envisage de se mettre hors-la-loi. Est-ce son rôle ?« 

                  Tout à fait son rôle même et ce serait surtout bizarre qu’elle fasse autrement.

                   »Et si chacun en faisait autant ? "Tiens, cette loi ne me plaît pas, je ne vais pas la respecter"... Quelles en seraient les conséquences ?"

                  Eh bien quoi ? Noël Mamère n’avait-il pas célébré en mairie pour une paire homosexuelle au mépris des lois ? Là je suis certain que vous avez applaudi.

                  Inutile donc de jeter la pierre à l’Eglise catholique smiley.


                • tikhomir 28 août 2012 13:39

                  Puisque l’auteur (et beaucoup d’autres personnes) ainsi que l’État se permettent de changer la définition des mots alors nous ferons de même. Changeons donc le sens du mot « loi » pour dire qu’il s’agit de l’ensemble des règles qu’il ne faut surtout pas suivre.

                  Maintenant que je viens d’inventer de façon aussi légitime que la vôtre un sens au mot « loi » eh bien, ça va, je dirais que l’Église, comme toute personne de bon sens a raison de ne pas obéir à la loi smiley. Pourquoi faudrait-il obéir à l’ensemble des règles à ne surtout pas suivre ? D’ailleurs cher auteur, pourquoi faites-vous l’apologie de l’ensemble des règles à ne surtout pas suivre ? Vous n’avez pas honte !!! smiley

                  Plus sérieusement, la loi doit s’appuyer sur les mots du dictionnaire et non pas inventer des sens, sinon on ne comprend plus rien parce que plus rien n’a de sens. Donc il n’y aura pas de « mariage pour tous » ou de « mariage gay », il y aura abolition du mariage car le mot aura été vidé de son sens et vous pourrez appeler « mariage » une table ou une chaise ou une bouse de vache puisque le mot ne voudra plus rien dire en dehors des religions.

                  Je rappelle ainsi que vous ne pouvez pas titrer comme vous le faites « mariage gay » et que vous inventez des mots et que ça ne veut rien dire. Est-ce que vous diriez « le rond carré » ?

                  Définition du mot mariage, dictionnaire de l’Académie Française (la référence en Français) :

                  (1)MARIAGE n. m. XIIe siècle. Dérivé de marier .
                   1. Union légitime d’un homme et d’une femme, formée par l’échange des consentements que recueille publiquement le représentant de l’autorité civile. Mariage civil. L’institution du mariage. Désigne aussi le sacrement qui lie un homme et une femme s’unissant par l’échange des consentements au cours d’une cérémonie religieuse. Mariage religieux.


                • Romain Desbois 28 août 2012 13:56

                  tikhomir

                  donc quand la loi sera changée et que les dictionnaires se mettrons à jour vous vous appuierez toujours sur le dictionnaire ?

                  Comparez les dictionnaires de différentes périodes et vous verrez que ce n’est pas le dictionnaire qui édicte la définition d’un mot mais bien les us et les coutumes ainsi que les lois.


                • tikhomir 28 août 2012 14:48

                  Mais l’Etat n’a pas à inventer des us et coutumes... L’Académie Française est là pour normaliser la langue et c’est sur cette institution que l’État doit s’appuyer pour connaître le sens des mots. L’Académie a été fondée pour ça.


                • eric 28 août 2012 15:15

                  Tout a fait, et je le répète, Primo Levy comme Soljenitsyne ont tous les deux montré que changer le sens des mots en leur donnant une signification contraire est un des moyens des totalitaires pour rendre fou et priver les hommes de leur dignité. Avec des mots absurdes comme homophobie et mariage homo, on est en plein dedans. Cela ressemble plus au prurit totalitaire des extrêmes gauches toujours soucieuses de détruire un monde réel qu’elle trouve ancien qu’a une réelle revendication d’une majorité de personnes vivant une sexualité homo. L’embalage guimauve pleurnichard sur une inégalité inventée de toute pièce ne doit pas faire illusion : ces tentatives sont dangeureuses pour la raison et les libertés.


                • nico31 28 août 2012 15:28

                  Oui Eric, pensons aussi à la Novlangue de 1984.


                • tikhomir 28 août 2012 15:33

                  Ah eric, j’apprécie bien vos commentaires.

                  « Avec des mots absurdes comme homophobie »

                  Je vois que vous ne reconnaissez pas ce mot-là, moi pareil et je lui attribue le sens qu’il a réellement :

                  En Grec :
                  Homos : pareil, semblable, identique, etc.
                  Phobos : peur, rejet, aversion, etc.

                  L’homophobie est donc l’aversion, la peur de ce qui nous/se ressemble : autant dire que ça n’existe pas. Qui a peur de ce qui lui ressemble ?

                  Donc je ne reconnais pas l’utilisation du terme telle que faite par nombre de gens actuellement.


                • Aldous Aldous 28 août 2012 16:15

                  remarque exacte.


                  en grec correct il faudrait dire : homophylophoie

                  Homo : semblable
                  phylo : genre (masculin ou feminin) a ne pas confondre avec philo (amitié, amour)
                  phobie : peur

                  et on devrait parer d’homophyles (avec un y) pour dire homosexuels (sexus, c’est du latin pas du grec)

                  D’une facon plus generale on devrait pas utiliser le terme phile pour parler de pulsion sexuelle, car cela decrit justement l’amour spirituel (fraternel, parental divin etc.)

                  on devrait utiliser le suffixe -raste (erastos : partenaire sexuel) 

                  Les pedophiles ne sont surement pas les « amis » des enfants. le terme juste est pédérastie.





                • Aldous Aldous 28 août 2012 16:22

                  sacré clavier virtuel !


                  il faut lire : homophylophobie

                • Romain Desbois 28 août 2012 16:24

                  tiens là vous ne vous appuyez plus sur les dictionnaires.

                  Quand ça vous arrange en fait....


                • tikhomir 28 août 2012 16:39

                  « tiens là vous ne vous appuyez plus sur les dictionnaires. »

                  Eh bien si, le dictionnaire Grec puisque « homophobie » n’est pas dans le dictionnaire de l’Académie. La loi ne devrait donc pas utiliser le terme et c’est à juste titre que la loi parle par exemple « de discrimination selon l’orientation sexuelle » et non pas « d’homophobie ». Mais je suis certain qu’il y a bien quelques textes de loi qui utilisent à tort le terme, à tort puisqu’il n’existe pas.


                • Aldous Aldous 28 août 2012 21:10

                  ben figurez vous que si les Athénies s’atteignirent, c’est que leur langue etait subtil et qu’ils ne confondaient pas les concepts.


                  En particulier ils ne confondaient pas Eros, Agapè et Philia.

                  Et ca ne les empechaient pas t’etre tolerant avec l’homosexualité au point d’en avoir fait une pratique sociale.

                  Mais ils n’ont jamais confondu cette pratique courante et non cachée avec le mariage, institution sacrée dans la cité.

                  Les homo d’aujourd’hui devraient en prendre de la graine, revoir leurs cours d’anatomie ou au moins lire Platon et Sappho qui ne sont pas succeptible d’etre de vilains homophobes.

                  j’ajoute qu’en matiere de debat, Boileau reste une reference de ce qui a fait le genie de la langue francaise.




                • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 11:02

                  Peu importe que l’Eglise catholique soit d’accord ou non sur l’ouverture au mariage pour les couples de même sexe. Les personnes LGBT ne lui demandent pas sa bénédiction.

                  Pour rappel, il n’existe qu’un seul mariage légalement reconnu : celui célébré en mairie.


                  • T.REX T.REX 28 août 2012 12:31

                    Ce terme LGBT me gêne car c’est un efaçon de mettre tous ceux en marge du couple traditionnel « hétérosexuel » dans le même panier alors qu’ils n’ont pas grand chose à voir ensemble, ni les mêmes revendications ou désirs. 

                    Pour moi les homosexuels ne vivent pas du tout les mêmes problèmes que les Bisexuels et transsexuels ! Les Bi peuvent être mariés et avoir des enfants ! Ils ne sont pas homosexuels mais aussi hétérosexuels comme leur nom l’indique « BI » ! (Rien à voir avec Bi...que et Bouc ?)
                     
                    Quand aux transexuels, ils ne sont pas homos puisqu’ils ou elles se ressentent d’un autre sexe que celui « apparent ».... Seule une opération peut résoudre leur problème. 


                  • King Al Batar King Al Batar 28 août 2012 11:06

                    J’aimerais bien savoir si les synagogues ou les mosquées (surtout pour ceux qui se marrient au Bled) se soucient de savoir si les citoyens ont déjà célébré leur mariage civil avant le religieux.
                    D’ailleurs, je ne vois pas pourquoi il serait interdit de se marrier devant Dieu uniquement et pas devant le maire ?
                    C’est surprenant de constater comment ceux réclament plus de libertés, sont toujours pret à supprimer celle des autres dans leur propres interets...

                    Est ce que vous vous rendez compte, M Di Bella que votre pugnacité à l’encontre de l’église vire au malsain ?
                    Tout le monde ne peut pas être d’accord avec vos revendications, et ce n’est pas necessairement de l’homophobie. Ca peut être simplement le maitien de certaines traditions.

                    Si vos pratiques sexuelles, et vos sentiments, vous posent des problèmes avec votre foi, remettez votre foi en question plutot que l’église ! Et foutez la paix aux currés et archeveques, qui ont tout a fait le droit d’emettre un avis, totalement en accord avec la morale clericale !

                    JE vous dit cela alors que je ne suis même pas chrétien !


                    • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 11:11

                      Il n’est pas question de synagogues ou de mosquées...

                      La liberté de l’Eglise catholique est donc de se mettre hors-la-loi, car c’est le thème de cet article. Et bien dans ce cas, j’invite chaque citoyen à en faire autant. Et à en subir les conséquences.

                      Le fait que toutes les religions monothéistes ne soient pas d’accord, ce n’est pas un scoop.

                      Je pense que c’est l’attitude de l’Eglise qui est malsaine, dans ce cas précis.

                       

                       


                    • King Al Batar King Al Batar 28 août 2012 11:20

                      Alors maintenant je vais vous poser une question.
                      Vous reconnaissez que de votre point de vue, il n’est pas juste et équitable que les homos n’aient pas le droit de se marrier.
                      Ne trouvez vous pas injuste qu’un loi, visiblement de 1792, interdisent à des gens croyant de se marrier uniquement à l’église, ou même simplement à l’église en premier parce que c’est plus important pour eux.
                      Ce que je vois, dans votre article, en tout cas ce qu’il m’enseigne. C’est que dans notre constitution c’est qu’il y a des lois complétement con et obsolète, et que le fait que l’église soit prete à se mettre hors la loi, n’est qu’une question de bon sens.
                      Savez vous qu’il existe une loi dans notre constitution, qui interdit normalement aux femmes de porter des pantalon. Et que cette loie n’a jamais été abrogée...

                      JE penses que pour défendre vos revendications, vous devriez utiliser d’autres arguments que invocation et l’application d’une loi complétement conne et vide de sens (si ce n’est pour supprimer des pouvoirs à l’église il y a plus de 200 ans).


                    • eric 28 août 2012 12:20

                      La position de l’église est extrêmement saine et elle est prévue par la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
                      Dès lors que la loi s’attaque à nos consciences, nous avons en principe un devoir d’insurrection. Mais les églises étant ce qu’elles sont, il est évident par avance qu’à part peut être quelques excités, elles apellerons surtout à la « désobéissance civile civique citoyenne »encensée par à peu prêt toutes les gauches. Il est après tout plus grave de ne pas respecter la loi par ce qu’on a des états d’âme ou des ignorances scientifiques sur la nature exacte des OGM, que parce qu’un pouvoir idéologisé s’attaque à nos consciences et à la langue française...
                      L’état socialiste met cette question sur le tapis surtout pour ne pas parler de nos coûts, de nos impôts et de nos déficits, et parce qu’il manque trop de conviction ou d’éthique pour s’opposer aux lobbies qu’il subventionne, mais on peut espérer qu’une large quantité de citoyens saura lui rappeler, dans la rue si il le faut, que les citoyens ont un droit imprescriptible à penser ce qu’ils veulent, et qu’il n’y a pas d’urgence à arroser une « nouvelle catégorie populaire » de la classe moyenne supèrieure socialisante de plus au moment ou 11 millions de français vivent la pauvreté.
                      Les fonctionnaires socialistes ont reculé devant le peuple sur l’école libre alors que le monopole était une de leurs aspiration les plus profonde. On ne peut exclure qu’ils reculent aussi sur cette aberration anthropologique dont ils se foutent majoritairement hors opportunisme communicationnel et corporatiste.


                    • Romain Desbois 28 août 2012 12:20

                      Al Batar

                      "C’est surprenant de constater comment ceux réclament plus de libertés, sont toujours pret à supprimer celle des autres dans leur propres interets..."

                      non pas tous.


                    • Aldous Aldous 28 août 2012 12:51

                      les couples mariés qui sont steriles le sont accidentellement.


                      la sexualite homosexuelle est sterile par nature.

                      par ailleurs je dit les couples et non les etheros, car il faut etre marié pour adopter, c’est a dire avoir eu la demarche de fonder une cellule familiale.

                      C’est cela que le mariage reconnais comme institution.

                      Se mettre en couple avec un partenaire du meme sexe ne releve pas de cette demarche du simple fait que nous somme une espece vivipare sexuée et non hermaphrodite.

                      Le reste, c’est de la nevrose.




                    • King Al Batar King Al Batar 28 août 2012 12:51

                      A romain,
                      Vous avez eu raison de me corriger, et si vous avez interpreté mon propos comme une généralité, j’en suis désolé.
                      Merci à vous smiley


                    • Romain Desbois 28 août 2012 13:03

                      code pénal

                      Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs moeurs, de leur orientation ou identité sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

                      Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales à raison de l’origine, du sexe, de la situation de famille, de l’apparence physique, du patronyme, de l’état de santé, du handicap, des caractéristiques génétiques, des moeurs, de l’orientation ou identité sexuelle, de l’âge, des opinions politiques, des activités syndicales, de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée des membres ou de certains membres de ces personnes morales.


                    • jullien 28 août 2012 13:38

                      @King Al Batar
                      C’est que dans notre constitution c’est qu’il y a des lois complétement con et obsolète, et que le fait que l’église soit prête à se mettre hors la loi, n’est qu’une question de bon sens.
                      Savez vous qu’il existe une loi dans notre constitution, qui interdit normalement aux femmes de porter des pantalon.

                      Euh...
                      Je vous suggère de lire un manuel de première année de droit ou encore mieux l’un de ceux destinés aux candidats préparant un concours de catégorie B ou A. Les lois dont vous parlez ne sont pas de niveau constitutionnel et un simple vote du Parlement peut les changer ou les abroger. La Constitution n’est que l’une des dix-mille et quelques lois en vigueur en France mais elle est la plus importante.
                      PS : je vous demande pardon pour le ton quelque peu condescendant que j’emploie mais je n’ai pas le temps de trouver une autre formulation.


                    • King Al Batar King Al Batar 28 août 2012 14:41

                      Jullien, il n’y a pas de problème, je ne vous cache pas ne pas avoir de connaissance en droit (à part avoir lu Du Contrat Social), ma formation étant purement scentifique, j’ai tout à fait concsience d’avoir des lacunes dans ce domaine.
                      Néanmoins, il n’empeche que certaines loi aujourd’hui ne sont plus du tout à jour. Et j’ai vérifié, il est toujours normalement illégal pour une femme de porter un pantalon.
                      Donc effectivement il se peut qu’il existe une loi datant de 1792 qui interdit à l’Eglise de marrier des personnes avant que la mairie ne l’ait faite. Toutefois, il serait utile de comprendre le contexte de la mise en place d’une telle loie. LE roi de France était censé tirer son pouvoir de l’Eglise, les révolutionnaire l’avait donc identifier comme complice du pouvoir, voila pourquoi à cette époque ceux qui ont pris le pouvoir ont chercher à minimiser son role.
                      Vous conviendrez aujourd’hui qu’au même titre que des homos voudraient avoir le droit de se marrier, il est complètement abhérent de considerer comme hors-la-loi, des personnes pratiquantes qui se marrieraient uniquement religieusement, ou meme simplement avant le mariage civil.
                      Donc je trouve que l’argument de l’auteur, de citer une loie vieille comme un chène de 50 mètres, est d’une pauvreté affligeante... Je suis sur, vu son acharnement, qu’il en trouverait de bien meilleurs...


                    • King Al Batar King Al Batar 28 août 2012 15:25

                      JE vous remercie pour vos complément PIFPAFPOUF, j’espère toutefois que mon imprécision ne nuit pas à la compréhension de l’idée que je souhaite exprimer.


                    • epicure 28 août 2012 23:36

                      @Par King Al Batar (xxx.xxx.xxx.21) 28 août 11:20 


                      La loi n’est ni con, ni obsolète, et en fait s’inscrit pleinement dans le cadre de la laïcité, et donc est bien constitutionnelle.

                      Puisque comme pour la laïcité, cette loi pose le primat de la loi sur la religion.

                      Étant donné que seul le mariage civil fait loi, le mariage civil a la primauté sur le mariage religieux. En fait le mariage religieux valide au niveau religion un mariage civil, donc le mariage religieux après consacre vraiment un couple d’époux reconnu au niveau de la société comme mari et femme.

                      Sinon le mariage religieux avant a autant de valeur qu’un mariage pour rire entre enfants par exemple, ou le mariage de coluche avec thierry le luron.



                      • Romain Desbois 28 août 2012 12:22

                        mais bien sûr les hétéros ne font jamais ça.


                      • Romain Desbois 28 août 2012 14:00

                        nico

                        Je ne vois pas pourquoi ce qui peut se faire illégalement aujourd’hui se ferait plus après le mariage des couples homos.

                        Aujourd’hui un célibataire peut adopter légalement , qu’il soit homo ou hétéro.

                        (contrairement à ce que j’ai lu plus haut).


                      • nico31 28 août 2012 14:32

                        Je ne vois pas pourquoi ce qui peut se faire illégalement aujourd’hui se ferait plus après le mariage des couples homos.

                        Mariage ou pas la relation homosexuelle est stérile par nature.
                        Mariage ou pas il n’y aura pas d’adoption homosexuelle faute d’enfants à adopter et parce qu’il sera toujours préférable dans l’intérêt des rares enfants à adopter de les confier à un couple hétérosexuel plutôt qu’homosexuel toutes choses étant égales par ailleurs.
                        La seule façon donc qu’auront les paires homosexuelles hommes de se « procurer » les enfants que nos politiciens irresponsables leur auront promis sera de recourir aux expédients illégaux tels que celui décrit plus haut.
                        Et dans 10 ou 15 ans lors du retour de la gauche au pouvoir après le désastreux mandat de Copé ou de Fillon on nous demandera d’avaliser le recours aux mères porteuses.


                      • Romain Desbois 28 août 2012 15:06

                        « ls se tourneront donc inévitablement et massivement vers des filières illégales et non contrôlées »

                        Arrêtez votre parano homophobe.

                        Et expliquez pourquoi ils attendraient le mariage pour le faire plus qu’ils ne le font maintenant ?


                      • nico31 28 août 2012 18:36

                        Pourriez-vous m’expliquer pourquoi vous m’appelez « homophobes » ?


                      • Anaxandre Anaxandre 28 août 2012 19:36

                         Pour ne pas vous traiter de :

                         « FASCISTE ! »  smiley smiley smiley


                      • frank Danvers 5 septembre 2012 11:39

                        Nico31, vos propos puent l’homophobie à 1000 bornes à la ronde. Je vous cite « paire d’homoxexuellles hommes », faute de français car c’est « homosexuel », à moins que ce ne soit volontaire ??!!

                        Une « paire » ??? On lit bien là votre homophobie ! Ecrire « couple » vous détruirait le peu de neurones qui vous reste ?

                        « se procurer » des enfants ??!!

                        Ces propos et bien d’autres sont à dégueuler !


                      • pissefroid pissefroid 28 août 2012 12:08

                        Est-ce que le mariage religieux est un contrat privé qui ne demande rien à la république ?
                        J’entends contrat privé par
                        contrat passé entre deux personnes majeures
                        et n’ayant aucune incidence sur les finances de la république.


                        • Romain Desbois 28 août 2012 12:22

                          oui et oui


                        • BlackMatter 28 août 2012 15:59

                          Moi je dis non.

                          Si le mariage religieux était un contrat privé qui ne demande rien à la république, alors les personnes mariés uniquement religieusement devraient par exemple accepter qu’ils ne constituent pas un foyer fiscal (car sinon, cela aurait un impact sur les finances de la République).

                          Je rappelle que nous sommes dans un état de droit et laïque. La seule autorité légale est l’autorité civile. Certes, on peut considérer que le fait de ne pouvoir se marier uniquement religieusement est une privation de liberté. Mais dans le même temps, le fait que tout le monde, quelque soit sa religion, doit passer devant le maire pour que le mariage soit valide instaure une égalité et surtout, permet de vérifier le consentement des personnes devant un officier d’état civil. On sait bien que parmi certaines religions et traditions, les mariages imposés existent. Il faut bien pour chaque loi trouver un juste équilibre. La liberté des uns -y compris en matière religieuse- s’arrête la où commence la liberté des autres. Or, on voit bien quand on lit les commentaires que beaucoup, pour des questions religieuses ou philosophique, voudraient priver les homosexuels du droit de se marier alors que fondamentalement, le fait que deux personnes de même sexe se marient ne portent aucune atteinte à leurs libertés. Invoquer la liberté religieuse pour interdire l’exercice d’une liberté par d’autre, c’est cocasse.


                        • Romain Desbois 28 août 2012 16:09

                          blackmatter

                          "Si le mariage religieux était un contrat privé qui ne demande rien à la république, alors les personnes mariés uniquement religieusement devraient par exemple accepter qu’ils ne constituent pas un foyer fiscal (car sinon, cela aurait un impact sur les finances de la République)."

                          Mais c’est le cas puisque seul est reconnu par la république le mariage civil, le mariage religieux sans mariage civil ne serait pas plus reconnu par l’etat.


                        • BlackMatter 28 août 2012 16:26

                          Oui bien sûr.

                          Mais il est clair que ceux qui veulent pouvoir se marier uniquement religieusement trouverait illégitime et discriminatoire si cette possibilité était offerte de ne pas bénéficier des mêmes droits que pour un mariage civil. Ils voudraient le beurre et l’argent du beurre. Or je le répète, seul de mariage civile est garant de l’égalité et du libre consentement quelque soit sa religion. A mes yeux, c’est une base essentielle du mariage.

                        • EricB 30 août 2012 18:25

                          Non et non. Le mariage religieux est un sacrement, et n’a rien à voir avec un contrat civil.


                        • tannhauser72 2 septembre 2012 00:45

                          Cette prétendue illégalité du mariage religieux non précédé du contrat civil est difficilement tenable. Certes, sur le papier, il est indiqué que la loi punit cela, mais dans la mesure où le mariage religieux n’est pas reconnu juridiquement, il sera difficile de soutenir que tel prêtre ait à payer l’amende dans lequel où il se trouvera dans cette situation de prétendue transgression.
                          IL faut être cohérent.


                        • regul7 28 août 2012 12:11

                          Pourquoi céder devant une minorité ?? c’est ce qui tue les vertus d’une société qui accepte toutes ces minorités. Qu’elles existent OK mais dans la discrétion et leur bonheur. Pour cette raison que rien ne va plus.


                          • Romain Desbois 28 août 2012 12:27

                            c’est vrai ça pourquoi écouter les assoc. de sdf. Qu’ils existent dans la discrétion et le bonheur !!!!

                            Nous faisons tous partie au moins d’une minorité. les cathos sont minoritaires, les blonds aux yeux bleux, les gauchers, les chasseurs, etc...

                            A quoi ressemblerait une société qui n’accepteraient pas les minorités ?


                          • Talion Talion 28 août 2012 14:50

                            « ...les cathos sont minoritaires... »

                            Heu... En fait, non...

                            Les pratiquants sont minoritaires, mais pas les catholiques.


                          • Romain Desbois 28 août 2012 15:09

                            Talion

                            et vous vous basez sur quoi pour affirmer cela ?

                            Sur les sondages ?

                            Sur les baptêmes ?

                            Alors arrêtez de parler au nom des autres plutôt que de reprocher aux autres de le faire.


                          • tikhomir 28 août 2012 15:18

                            « Les pratiquants sont minoritaires, mais pas les catholiques. »

                            Donc les catholiques sont minoritaires. « catholique non pratiquant », ça n’existe pas. Qui s’imagine un « sportif non pratiquant », un « nudiste non pratiquant », etc. ?

                            En fait, je vais vous dire : ce n’est même pas parce que vous pratiquez que vous êtes catholique. Vous trouverez par exemple tous ceux qui disent « oh moi je pratique mais le Pape et ses enseignements solennels tel que l’Eglise les présente, je n’y crois pas ». Et ils sont nombreux à dire ça, vous le savez.

                            Voici ce que dit le Catéchisme de Saint Pie X (toujours valable) :

                            Celui qui ne croirait pas aux définitions solennelles du Pape ou même simplement en douterait, pécherait contre la foi, et s’il s’obstinait dans cette incrédulité, il ne serait plus catholique, mais hérétique.

                            Définition de l’hérésie : L’hérésie est une erreur coupable de l’intelligence par laquelle on nie avec obstination quelque vérité de la foi.

                            C’est un péché contre le 1er commandement.

                            Conclusion : Il y a encore moins de catholiques que de pratiquants, c’est dire à quel point c’est minoritaire, le catholicisme smiley.


                          • Talion Talion 28 août 2012 16:52

                            « Donc les catholiques sont minoritaires. »catholique non pratiquant« , ça n’existe pas »

                            Bien sur que si... Tant que vous n’avez pas demandé à être retiré du registre des baptêmes vous êtes toujours considéré comme un croyant.

                            Pour qui ne se reconnait plus dans la foi chrétienne son nom peut en être retiré sur simple demande.

                            La vie d’un chrétien est une succession de phases de doutes... Ceux qui marquent leur rupture définitives sont particulièrement rares.

                            Et aujourd’hui encore, entre un bon tiers et la moitié des nouveaux nés en France reçoivent le baptême catholique romain... La religion catholique reste donc toujours la plus forte dans notre pays.


                          • jocelyne 28 août 2012 17:01

                            regul, la société recule sans cesse sur des minorités bien pires car financières, que changera le Mariage dans votre feuiile d’impots ? rien dans votre vie ? rien, à vous de voir


                          • Relladyant Relladyant 28 août 2012 12:14

                            On connaît bien l’hostilité de l’Eglise catholique contre cette réforme sociétale qui instaurera l’égalité pour les personnes LGBT


                            >> L’Eglise et la loi en général, autorisent déjà le mariage pour les LGBT, quand vous vous marriez et que vous vous pointez avec votre partenaire de sexe opposé on ne vous demande pas si vous êtes homo ou hétéro... chacun a le droit de se marier, à moins que ce que vous demandiez ne soit le changement de la définition de ce qu’est un mariage...

                            • Romain Desbois 28 août 2012 12:28

                              Arrêtez avec cet argument débile. C’est vraiment bas de plafond.


                            • Aldous Aldous 28 août 2012 12:56

                              c’est pas bas de plafond, c’est exactement ca que vous demandez : un changement epystemologique du mot mariage.


                              Les mots ont des sens, quand on pretends qu’on va y faire entrer au forcet un concept different on cree de la confusion.

                              Quand c’est fait volontairement, c’est pour generer le flou intellectuel et saper la raison.

                            • Relladyant Relladyant 28 août 2012 13:05

                              Pas du tout, je sais bien que le sérieux et la précision vous dérangent mais il est trés important de remettre les mots à leur place, afin d’éviter qu’on fasse comme s’il y avait « inégalité » : il n’y a pas inégalité, un homosexuel a en France les mêmes droits qu’un hétérosexuel.


                              EN revanche, un « couple homosexuel » n’a pas les mêmes droits qu’un couple hétérosexuel et savoir si la société et la loi doivent considérer que les deux se valent est un débat.

                            • BlackMatter 28 août 2012 16:06

                              « L’Eglise et la loi en général, autorisent déjà le mariage pour les LGBT, quand vous vous marriez et que vous vous pointez avec votre partenaire de sexe opposé on ne vous demande pas si vous êtes homo ou hétéro... »


                              Argument idiot.
                              La première liberté dans le mariage doit être celle de pouvoir choisir son (sa) partenaire.

                            • Relladyant Relladyant 28 août 2012 17:37

                              Le « doit » est subjectif et c’est vous qui estimez qu’il « faudrait que ».


                              Je me base sur les faits et le Français, le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. Pas autre chose. N’importe quelle femme ou homme, homo ou pas, est libre, sous cette définition, de s’unir à son partenaire.

                            • BlackMatter 28 août 2012 21:52

                              Y a un problème dans votre raisonnement.

                              Si le mariage ne peut être qu’entre deux personnes de sexe différent, comment est il possible que des personnes de même sexe puissent se marier à l’étranger ? Doit on comprendre qu’il y aurait plusieurs définitions possibles du mot « mariage » ? Dans ce cas, pourquoi votre définition serait meilleurs que les autres ? Et même si vous aviez raison, la langue change. La définition du mot changera. Et contrairement à ce que j’ai lu, l’Académie Française ne se contente pas de tenir des normes. Elle les adapte aussi en fonction de la réalité du moment. Rien n’est figé.

                            • T.REX T.REX 28 août 2012 12:21

                              A L’auteur,

                              Contrairement à ce que vous dîtes et d’une manière générale à l’idée reçue (car donnée par les partis de Gauche) il n’y a pas que les Catholiques et les gens de Droite qui sont opposés à cette réforme. Cela dépasse les clivages politiques. Sur tout le spectre, de l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par le centre et l’extrême onction, il existe des opposants au mariage homosexuel. La politique économique et les moeurs d’un pays sont deux choses très différentes qui ne sont pas liées étroitement ! Un référendum sur le sujet nous le prouverait certainement !

                              Le vrai isujet, et vous le savez bien, ce n’est pas le Mariage en lui même, mais la possibilité d’adopter des enfants ! Et c’est là que la polémique fera le plus de victimes.







                              • Romain Desbois 28 août 2012 12:33

                                oui un referendum, je suis pour. je suis même pour e referendum d’initiative citoyenne

                                Mais force est de constater que les électeurs n’ont pas voulu élire des partis qui proposaient cela (ou allaient dans ce sens).

                                Mais bon vu que la plupart ne se sont pas donner la peine d’aller voter, faut pas pleurer sur le choix qu’on fait les autres à leur place


                              • BlackMatter 28 août 2012 16:10

                                Exactement.

                                J’ai voté Jospin en 2002 et j’étais mécontent de voir le Pen au second tour.
                                Mais j’étais tout aussi mécontent de ceux qui manifestait contre la décision du peuple alors qu’en allant pas voter au premier tour, ils ont consenti par défaut à cette décision. J’ai donc refusé de manifester, par respect pour la démocratie.

                              • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 12:44

                                En ce qui concerne le référendum, voici une question que j’ai posé il y a quelques jours à Christian Vanneste, ancien député UMP :

                                Vous soulignez, à juste titre d’ailleurs, que le référendum souhaité par Christine Boutin est une proposition qui risque de ne jamais aboutir. Vous semblez donc favorable au référendum d’initiative populaire, alors que celui-ci n’est pas prévu dans la législation française. Il me semble qu’il s’agit encore d’une promesse non tenue par Nicolas Sarkozy. Partagez-vous mon avis ?

                                Voici sa réponse :

                                j’ai défendu vainement la « votation suisse » pour la réforme constitutionnelle de 2008. Le dispositif finalement voté rend la chose impraticable, et c’est voulu.

                                 

                                A ma connaissance, tous les partis de gauche sont favorables à l’ouverture au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe. Il fut un temps où les communistes considéraient l’homosexualité comme une « dérive bourgeoise. » Mais leur position a changé depuis. C’est d’alleurs Marie-George Buffet qui a déposé le premier projet de loi qui va dans ce sens, il y a quelques semaines.

                                 

                                 


                                • T.REX T.REX 28 août 2012 13:45

                                  « A ma connaissance, tous les partis de gauche sont favorables à l’ouverture au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe. »

                                  C’est ce que je disais : « Tous les partis de Gauche » mais pas « tous les partisans » ,
                                  c’est toute la différence.
                                   


                                • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 13:51

                                  Les partis politiques ne peuvent pas toujours faire l’unanimité dans leurs rangs. Ce qui est valable pour la gauche, l’est également pour la droite.

                                   


                                • anty 28 août 2012 12:46

                                  Les vrais enjeux de cette histoire est de s’opposer de toutes les forces contre le mariage homo

                                  Dans ce contexte toute résistance à l’état est bien venue voir salutaire

                                  • BlackMatter 28 août 2012 16:16
                                    De toute façon, ce texte sera adopté et entrera en vigueur.
                                    Vous savez bien que « votre combat » est perdu d’avance.
                                    Que ferez vous alors ? Vous prendrez les armes ?

                                  • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 16:37

                                    @ BlackMatter

                                    Vous avez raison. Le billet que j’ai proposé aujourd’hui n’était pas sur le débat de savoir s’il fallait ouvrir ou non le droit au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe. Le problème est résolu, le texte sera présenté en octobre et entrera en vigueur l’année prochaine.

                                    Je pense que les déclarations des membres du gouvernement depuis ces derniers mois ont été claires.


                                  • eric 28 août 2012 13:05

                                    Rappelons que les catholiques en particulier, et la communauté des croyants en général, ont une rare légitimité démocratique a faire valoir leurs choix, notamment en matière d’éthique et de liberté de consience. Avec un a un million et demi de messalisants et encore une bonne moitié de citoyen qui se marient ou se baptisent, elle est de très très loin le principal « acteur social civil civique citoyen bénévole et non subventionné » en France. Du point de vue de la démocratie, de la participation, de l’engagement laïque désintéressé. Avec de 3 à 400 000 adultes baptisés cotisants et assistant aux cultes, représentant toutes les catégories sociales les églises protestantes sont par exemple de l’ordre de 40 fois plus légitimes que les 11 000 militants verts essentiellement fonctionnaires, professionels élus et payés sur nos impôts pour militer. Le respect de la démocratie, de la représentativité et du respect des différences exigerait que le temps de parole qui leur est accordé notamment sur les services publics de l’info, soit très nettement supèrieur. D’autant que les lois de laïcité garantissent l’accés à l’expression publique des religions. ce que l’auteur apelle une « monopolisation du débat par l’église est en réalité le reflet des »efforts citoyens" des ces forces qui sont a peu prêt les seules a pouvoir revendiquer l’apellation d’acteurs citoyens, pour se faire entendre, malgré le blocus des professionnels financés sur fonds publics qui défendent leurs beesteak et leurs intérêts de classe.


                                    • nico31 28 août 2012 13:44

                                      Pour compléter : 1,5 million de familles catholiques (représentant donc au moins 4,5 millions de personnes) cotisent volontairement au denier du culte. 

                                      Le plus gros syndicat français, la CGT, n’a que 640 000 adhérents et le plus gros parti, l’UMP 180 000.


                                    • eric 28 août 2012 15:25

                                      Oui, et en plus si on retire les adhérents fictifs, ceux qui sont payés pour, et ceux pour lesquels cela fait parti du plan de carrière ( les fonctionnaires notamment) il s’avère qu’un syndicat comme la CGT est non seulement microscopique, mais ne peut prétendre à être civil civique citoyen. Manifester dans la rue pour augmenter le nombre et les salaires des fontionnaires est une démarche coorporatiste et non citoyenne. Ces gens devraient même être exclus des débats citoyens dès lors qu’ils vivent sur fond publics et donc sont juge et partis d’une part, pas indépendant financièrement d’autre part. Les syndicats vivent de subvention plus que de cotisations, ce qui relativise beaucoup leur degré d’engagement. Les églises vivent de leurs seuls fidèles et de la rente d’entretien des locaux que l’état leur assurre en échange du fait qu’il a nationalisé leurs propriétés pour celles construites avant les nationalisations.

                                      On devrait aussi exclure des débat toutes les associations homo qui vivent plus de subventions que de cotisations comme non représentatives et trop dépendantes de l’Etat.


                                    • BlackMatter 28 août 2012 17:01

                                      « On devrait aussi exclure des débat toutes les associations homo qui vivent plus de subventions que de cotisations comme non représentatives et trop dépendantes de l’Etat. »


                                      Vous avez raison.
                                      Toutes ces subventions sont intolérables.
                                      Aussi, je propose l’abrogation de la loi du 17 avril 1906 et le décret du 4 juillet 1912 qui financent l’entretien de 87 cathédrales. Il faut exclure des débats toutes les associations cultuels qui vivent plus de subventions que de cotisations comme non représentatives et trop dépendantes de l’Etat. Je propose qu’on détruise ces cathédrales -propriété de l’Etat- et qu’on y installe à la place des HLM, beaucoup plus utiles.

                                    • jullien 28 août 2012 13:21

                                      @l’auteur
                                      Si je comprends bien, vous êtes prêt à invoquer la laïcité pour interdire à l’Église de s’exprimer mais vous ne voyez aucun inconvénient au maintien d’une loi pré-1905 remontant à l’époque où L’État régulait le fonctionnement interne de l’Église catholique en France.
                                      Il va falloir que vous nous expliquiez votre conception de la laïcité...


                                      • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 13:27

                                        L’Eglise catholique peut s’exprimer, ce n’est pas un problème. Par contre qu’elle puisse se mettre hors-la-loi, s’en est un.


                                      • nico31 28 août 2012 13:51

                                        J’imagine que vous trouvez également scandaleux qu’actuellement déjà des homosexuels contournent la loi française en dissimulant leur homosexualité lors des enquêtes d’agrément ou aient recours aux mères porteuses ou aux dons de sperme hors du cadre de la loi de bioéthique de 1994.


                                      • Vieux Sachem 28 août 2012 13:53

                                        Que vous écriviez « s’en est un » est aussi un gros problème, puisque vous aussi transgressez la loi ; la loi orthographique !


                                      • Romain Desbois 28 août 2012 14:08

                                        Le mot « mariage » s’utilise dans le sens de l’union, le mélange de deux choses (marier deux parfums).

                                        Deux hommes ou deux femmes sont deux personnes différentes qui devraient avoir le droit de s’unir , se marier officiellement. Si c’est leur volonté.


                                      • tikhomir 28 août 2012 15:40

                                        « Le mot »mariage« s’utilise dans le sens de l’union, le mélange de deux choses (marier deux parfums). »

                                        Donc vous allez « marier » des gens comme vous faites votre tambouille dans votre cuisine ? Je sais bien qu’on dit « et ils ne feront qu’une seule chair », mais de là à vouloir les marier au point que vous dites, c’est exagéré smiley.


                                      • BlackMatter 28 août 2012 18:28

                                        « Et ça donne quoi quand tu marie deux parfums identiques ? Un parfum différent ? »


                                        J’espère que vous ne considérez pas que deux personnes du même sexe sont forcément identique. Il n’existe pas deux êtres humains identiques sur cette planète, même pas les jumeaux.

                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 28 août 2012 13:59

                                        Salut Guiseppe,


                                        A voir ton acharnement pour cette cause, .. c’est vrai que dans la panade ou nous nous trouvons en ce moment, le mariage entre les personnes du même sexe, c’est sûrement l’affaire qui va nous sortir de la mouise, et donc faire un loi rapidement qui autorise ce mariage !!

                                        Je pense qu’il n’y a pas que l’église qui va rentrer en résistance, comme dit l’autre attendons la suite, l’affaire n’est pas pliée !

                                        @+ P@py


                                        • Romain Desbois 28 août 2012 14:10

                                          si ne n’est pas important, pourquoi alors vous acharner à vous y opposer ?


                                        • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 14:21

                                          Bonjour Gilbert,

                                          A vrai dire, je n’ai rien à défendre. Le programme de travail du gouvernement et des parlementaires est fixé. Maintenant à eux de faire leur travail. Il n’y a personne à convaincre.

                                          L’Eglise catholique envisage de se mettre hors-la-loi. Après tout, à elle d’en subir les conséquences.

                                           

                                           

                                           

                                           


                                        • nico31 28 août 2012 14:35

                                          « Après tout, à elle d’en subir les conséquences. » ... Ne vous inquiétez pas, elle sera défendue par toutes les bonnes âmes qui ont défendu les Pussy Riot ...

                                          Mais là, tout d’un coup, un doute Masaï comme ont dit au Kenya.


                                        • Talion Talion 28 août 2012 14:53

                                          « L’Eglise catholique envisage de se mettre hors-la-loi. Après tout, à elle d’en subir les conséquences. »

                                          Vous envisagez quoi ?!... Une chasse aux sorcières et une déportation à Treblinka ?...


                                        • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 15:09

                                          @ Talion

                                          Les conséquences sont évoquées dans l’article 433-21 du code pénal !

                                           


                                        • eric 28 août 2012 15:33

                                          Ah ouai , Et les conséquences de faucher les prés des autres, ou de ne pas appliquer les circulaires ministèrielles aquand on est un employé de l’Etat ( par exemple un prof qui refuse de lire la lettre de Guy Moquet) ou de manifester ou faire grève contre une loi républicaine votée, ( CPE etc...) L’exemple vient de loin et de haut.....J’imagine assez la tête des élus socialistes quand il vont devoir appuyer la mise en tôle de milliers de curés sachant qu’il reste encore une certaine part de croyants qui votent socialiste. Quand on voit qu’ils en sont à voter des subventions municipales aux écoles catholiques pour ne pas perdre d’électeurs et surtout d’écoles pour leurs propres enfants quand la carte scolaire ne leur est pas favorable, je doute qu’ils restent très fermes sur cette réforme qui au fond leur importe quand même moins que le fait de conserver leurs prébendes.


                                        • BlackMatter 28 août 2012 18:35

                                          Le fait est que les premières victimes de ces infractions ne seront pas l’Eglise mais les mariés. Leurs mariages ne seront pas reconnus ou au prix de lourdes et coûteuses démarches administratives. Par ailleurs, ils seront coupables de complicité dans la réalisation de l’infraction et risque la prison. Or je ne vois pas un couple de futurs jeunes mariés s’engager dans cette galère pour faire plaisir à l’église. Vous surestimez un peu trop votre pouvoir.


                                        • anty 28 août 2012 14:52

                                          L’auteur a déjà proposé tout une panoplie de sujets sur les homos

                                          Ses articles ont toujours été noté négativement
                                          Je lui propose, pour être sûr d’être noté positivement
                                           d’aller voir le site de têtu 
                                          Têtu est un de rare site qui n’accepte pas la critique ou tous les articles sont applaudi unanimement et les crique vont dans le sens voulu par têtu 

                                          • Romain Desbois 28 août 2012 15:08

                                            anty

                                            T’as vraiment un problème si tu passes ton temps sur ce site.

                                            Pervers !!!!!


                                          • anty 28 août 2012 15:11

                                            ...et les critiques...


                                          • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 15:11

                                            @ Anty

                                            Je me moque totalement des plus ou des moins... C’est le dernier de mes soucis !

                                            Têtu ? Je ne l’ai jamais lu !


                                          • anty 28 août 2012 15:27

                                            robin

                                            T’as vraiment un problème si tu passes ton temps sur ce site.

                                            Pervers !!!!!.


                                          • King Al Batar King Al Batar 28 août 2012 15:11

                                            La vrai question est :
                                            « EST CE QUE SI L ON AUTORISAIT L’EXACTE REPLIQUE DU MARIAGE POUR LES HOMOS ET QU’ON APPELAIT CA »UNION« CA VOUS CONVIENDRAIT ? »

                                            ou alors est ce que vous voulez faire chier le monde jusqu’au bout.

                                            (entre nous ca existe déjà, PACS + testament donne lieu au même droit)

                                            C’est d’ailleurs surprenant qu’une communauté aussi progressiste que celle des homos soit autant attaché à quelquechose d’aussi traditionnel que le mariage ! Vous n’y voyez pas une quelconque incohérence dans vos comportement ????
                                            Parce que moi, elle me parait évidente !


                                            • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 15:17

                                              @ King Al Batar

                                              Ce qui est étrange c’est que je ne suis pas concerné par le sujet. Je n’envisage pas de me marier ou d’adopter. Mais je veux que les personnes LGBT puissent avoir le choix.

                                              Pourquoi encore créer une disctinction avec un autre terme ? Je n’y vois pas d’intérêt. Le PACS n’a jamais été destiné aux personnes LGBT. D’ailleurs, elles sont minoritaires maintenant.

                                               


                                            • tikhomir 28 août 2012 15:24

                                              « Mais je veux que les personnes LGBT puissent avoir le choix. »

                                              Elles n’auront pas le choix puisque cela signerait l’abolition du mariage civil. Donc au lieu d’en bénéficier, tout le monde en serait privé, même les personnes hétérosexuelles.


                                            • Giuseppe di Bella Giuseppe Di Bella 28 août 2012 15:26

                                              C’est un raisonnement qui ne tient pas debout ! Il y a d’autres pays qui ont ouvert le mariage aux couples de même sexe, depuis de nombreuses années. Le mariage existe toujours.


                                            • tikhomir 28 août 2012 15:46

                                              "C’est un raisonnement qui ne tient pas debout ! Il y a d’autres pays qui ont ouvert le mariage aux couples de même sexe, depuis de nombreuses années. Le mariage existe toujours."

                                              Non, il n’existe plus dans ces États puisqu’il a été aboli, sauf dans la plupart des religions. Je l’ai dit : je ne reconnais pas que ce soient des mariages. Ma conclusion est donc logique : d’autres pays avant nous ont aboli le mariage.

                                              Dans les autres pays, l’État n’oblige pas à aller à la mairie avant.


                                            • jullien 28 août 2012 17:39

                                              Le PACS n’a jamais été destiné aux personnes LGBT.
                                              Faux et archi-faux : il suffit de se souvenir des débats de l’époque.


                                            • BlackMatter 28 août 2012 18:45

                                              A l’origine, c’était une disposition mise en avant principalement pour accorder des droits aux couples homosexuels. Mais dans les faits et dans les textes, le pacs n’est pas destiné à la communauté homosexuelle (si cette notion existe). Un pacte peut être signé entre deux personnes, de même sexe ou non, qui s’aiment ou non, qui ont des relations sexuelles ou non. C’est un pacte de solidarité et la loi ne dit rien de plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès