• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mariage homosexuel : malgré tout, le Conseil Constitutionnel a (...)

Mariage homosexuel : malgré tout, le Conseil Constitutionnel a raison

Jeudi, le Conseil Constitutionnel a refusé de statuer sur le mariage homosexuel. Parallèlement, un sondage indique que 58% des Français y sont favorables et 35% opposés, signe d’une évolution assez rapide des mentalités sur la question.

Une décision prévisible

Même si je suis favorable à la légalisation du mariage homosexuel, je crois que le Conseil Constitutionnel a pris la bonne décision. Sur la base des textes existants, il ne me semble pas que les Sages avaient autorité pour autoriser ce que le législateur n’avait pas fait. Comme l’indique l’article du Monde, le code civil indique clairement que le mariage, en France, est une union entre un homme et une femme. Accepter que le Conseil Constitutionnel puisse défaire cela porterait un grand risque.

En effet, je crois que la justice doit exécuter les lois votées par les Assemblées et ne doit pas céder à la tentation législative qui existe aux Etats-Unis où la Cour Suprême, outrepassant le rôle qui devrait être le sien, émet des jugements de nature législative et non judiciaire. Nous devons éviter le gouvernement des juges et des experts de toutes sortes, qui affaiblit la démocratie et le rôle des gouvernements. Et du fait de nos textes, cette question doit être tranchée par le Parlement.

Une légalisation qui viendra

De toutes les façons, l’évolution rapide de l’opinion, aujourd’hui largement favorable à la légalisation, devrait permettre une évolution de nos lois. Et ce n’est pas l’opposition du Front National ou celle de Jacques Myard, qui dépasse Marine Le Pen par sa droite (en considérant que les notions de droite et de gauche aient un sens sur cette question) qui freinera un mouvement qui semble bien engagé. La France avait pris de l’avance avec le PACS. Elle est aujourd’hui en retard sur cette question.

Car je reste partisan de la légalisation du mariage homosexuel pour plusieurs raisons. Je crois qu’il n’est pas normal que la République traite les couples homosexuels comme des couples de seconde catégorie par rapport aux couples hétérosexuels. Quel message envoie la société en faisant deux poids deux mesures ? Implicitement, cela sous-entend qu’il y a une sexualité plus légitime qu’une autre et que les homosexuels sont des citoyens de seconde catégorie.

La République ne doit pas distinguer ses enfants selon leur sexualité. La distinction faite par la société entretient l’idée que tous les citoyens ne se valent pas, ce qui est inacceptable. Bien sûr, certains évoqueront les enfants pour faire la distinction. Mais que faire alors des couples stériles ? Leur interdire le mariage ? En outre, ceux qui évoquent cela sont souvent opposés à l’adoption par des couples homosexuels, dans un raisonnement circulaire.

Bien sûr, la décision du Conseil Constitutionnel en décevra certains, mais, malgré tout, il ne revenait pas aux sages, qui doivent veiller à l’application des textes et pas à les créer, de prendre une telle décision. Il reviendra au Parlement de réaliser cette avancée nécessaire.


Moyenne des avis sur cet article :  2.93/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • anty 29 janvier 2011 16:49

    Excellent car il prouve
    le rejet du mariage du pseudo mariage homo
    par les sages du conseil constitutionel..


  • epapel epapel 29 janvier 2011 18:33

    Le conseil constitutionnel n’a pas rejeté le principe du mariage homosexuel, ses principales conclusions sont :
    - le mariage homosexuel est exclu de la définition du mariage dans le code civil actuel ce qui n’est pas vraiment un scoop
    - il appartient au législateur de modifier la loi ce qui signifie que la légalisation du mariage homosexuel ne serait pas anti-constitutionnelle et que le conseil renvoie les politiques vers leur responsabilité


  • anty 29 janvier 2011 19:30

    Bizarre

    La plupart d’associations d’homos parle d’un rejet du mariage homo par les sages du conseil constitutionnel ???


  • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 19:41

    C’est des raccourcis journalistiques, tout le monde fait ça...

    Par contre, ils « oublient » de préciser que l’avocat qui avait déposé ce recours s’était basé sur un article de loi qui n’avait strictement rien à voir avec le sujet.

    Les avocats sont de vraies engeances parfois...


  • epapel epapel 29 janvier 2011 19:45

    Merci de cette précision.


  • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 20:36

    "L’avocat des deux jeunes femmes, Me Emmanuel Ludot, s’était notamment appuyé sur l’article 66 de la Constitution sur la liberté individuelle. Le Conseil constitutionnel a totalement écarté cet argument, soulignant que cet article « prohibe la détention arbitraire » et n’est donc pas applicable au mariage."

    En clair, la législation actuelle permet la discrimination, mais à priori, un changement de cette législation est possible et ne serait pas contraire à la Constitution.


  • Jérôme 29 janvier 2011 14:48

    C’est un argumentaire souvent entendu depuis que le Conseil Constitutionnel a été saisi pour se prononcer sur la Constitutionnalité des articles 75 & 144 du Code Civil.

    Article intéressant. Sauf que personne n’a demandé au Conseil Constitutionnel de créer un texte de loi !

    Les sages du Conseil Constitutionnel ont été saisis par la Cour de Cassation suite à une question posée par un couple de femmes Corinne Cestino & Sophie Hasslauer sur la constitutionnalité des articles 75 et 144 du Code Civil.

    C’est bel et bien de la compétence du Conseil Constitutionnel depuis la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 entrée en vigueur le 1er mars 2010 qui permet à tout citoyen de contester la constitutionnalité de dispositions de lois, dès lors que ces dispositions porteraient atteinte à ses droits fondamentaux via les fameuses : Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC).

    C’est de cette façon que des avocats ont saisis le Conseil Constitutionnel qui s’est prononcé sur l’anticonstitutionnalité de la garde à vue et qui contraint le législateur de modifier avant juillet prochain le régime de la garde à vue sous peine de rendre illégales toutes les mesures de garde à vue qui seront prises.
    Donc le Conseil Constitutionnel aurait tout à fait pu dire que ces articles n’étaient pas conformes au principe d’égalité des droits tels que prévu par la Constitution.

    • sisyphe sisyphe 29 janvier 2011 15:21

      Franchement, étant donné que le PACS offre les mêmes avantages ; administratifs, financiers (impôts, reversion des pensions, héritage, etc...), et de reconnaissance sociale que le mariage, personnellement, je ne vois pas du tout l’intérêt pour des homosexuels de faire consacrer leur union, par une institution totalement administrative, et marquée du sceau de l’hétérosexualité.. 


      Que les homos se pacsent, et qu’ils laissent cette institution ringarde aux traditionnalistes.. 


      • Bapt53 29 janvier 2011 16:32

        Un discours décidément emprunt de tolérance et d’esprit ... 
        Hum hum  smiley

      • sisyphe sisyphe 29 janvier 2011 17:05

        Je ne vois pas qu’il y ait, dans mon message, le moindre manquement à la tolérance d’esprit ????


        Je suis pour la non-discrimination à quelque forme de sexualité que ce soit, à partir du moment où ça se passe entre adultes libres et consentants ; chacun fait ce qu’il veut de son corps, et de sa vie sexuelle..

        je trouve, simplement, que le mariage est une institution administrative, beaucoup moins « ouverte » et adaptée aux unions « libres » que le PACS...


      • non666 non666 29 janvier 2011 20:31

        Je suis etonnement d’accord avec vous sisyphe.
        Cela fait deux fois cette semaine, il ne faudrait pas que cela se reproduise...

        Nous tenons donc LE sujet de distraction de la campagne 2012, celui qui evitera de parler de l’Europe, des abandons de souveraineté, de la trahison des elites, du Nouvel Ordre mondial ! le mariage des «  zomos »
        Allez mobilisons lmes electorats !

        Gens de gauche , soyez les idiots utiles, une fois de plus, de ce combat à la con qui nous divisera sur l’accessoire pour nous eviter d’etre d’accord sur l’essentiel.
        Gens de droite, soyez les « reacs » necessaires, les vieux cons intolerants souhaités par les marionettistes pour que nous ayons cet affrontement qui sentira bon la restauration de la frontière artificielle gauche droite !

        Tous ensemble avec moi :
        A gauche !
        les zomos, les zeteros, tous ensembleuuuuuuheuheuheu
        A droite !
        Pas de pourrissements de Nos zinstituions, sauf a la decadanceuuuuuu !

        Super le debat qui s’annonce.
        Un coming out de corse de droite pour faire genre brouillage des pistes
        Un socialo psychologiquement reac pour parfaire le melange et on l’a notre « stratégie de la distraction ».

        Noam Chomsky doit en pleurer.


        Mesurons juste quels médias lancent et relancent le sujet


      • sisyphe sisyphe 30 janvier 2011 10:22

        @ non666


         smiley 

        d’accord avec vous ; total sujet de diversion, qui n’a strictement rien d’essentiel ; même pour les homos eux-mêmes... 

        Passons à autre chose..

      • jullien 29 janvier 2011 15:28

        @l’auteur
        Juste un point de vocabulaire : on ne légalise pas quelque chose qui n’existe pas, on l’établit.
        Les mots ont un sens.


        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 29 janvier 2011 15:36

          La Constitution, la Déclaration de 1789 et le Préambule de 1946, sont muets sur le mariage ; le Préambule précise cependant sa conception hétérosexuelle de la famille (alinéas 10 et 11) : "La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs."

          La Déclaration universelle des droits de l’homme (art. 16), définit le mariage comme hétérosexuel : "À partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille [...] La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’État."

          La Convention européenne des Droits de l’Homme, (art. 12), fait de même : "À partir de l’âge nubile, l’homme et la femme ont le droit de se marier et de fonder une famille selon les lois nationales régissant l’exercice de ce droit."

          Cette tentative de dénaturation de l’institution matrimoniale semble analogue à la démocratisation à la Philippe Meirieu de l’institution éducatrice, qui exige, sous couvert d’égalité absolue, que l’acte d’enseignement soit remplacé par la libre expression des uns et des autres, que les sciences dures disparaissent au profit d’une « culture commune », inconsistante mais (parce qu’inconsistante) apparemment accessible à tous ; que la démocratie, oublieuse de ses origines nobles, prétende redéfinir, par le rouleau compresseur de l’égalitarisme, la culture de haut niveau dont elle est issue et les institutions sociales. Ni la culture, ni l’anthropologie ne sont cependant solubles dans la démocratie radicalisée.

          Se pose aussi la question du sens des mots ; « mariage homo » est un oxymore. Il faudrait ensuite gommer les mots « père » et « mère » du Code civil ; progrès ou détour par une société orwellienne ?


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 19:43

            "La Déclaration universelle des droits de l’homme (art. 16), définit le mariage comme hétérosexuel : "À partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille [...] La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’État." : Sauf qu’il n’est pas fait mention d’une union exclusive entre des partenaire de sexes différents. Un homme et une femme peuvent se marier, mais pas forcément l’un avec l’autre, avec un texte écrit de cette façon...


          • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 29 janvier 2011 20:21

            Votre interprétation est fausse.

            La Déclaration dit ’chacun« , »tout individu« , »toute personne", lorsqu’il s’agit d’un être humain en général.

            « L »homme ET la femme", c’est autre chose, ce ce que vous vous refusez à admettre, tout comme Mamère et Borrillo ont un temps nié l’article 75 du Code civil.


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 20:32

            Cette interprêtation est tout aussi valable : le texte d’une loi fait foi, ce n’est pas comme un verset biblique ou coranique qu’il faut expliquer ou interprêter. C’est la base même du Droit : c’est ce qui est écrit qui compte, pas ce que cela pourrait vouloir dire.

            En négligeant de préciser que le couple doit être OBLIGATOIREMENT être composé d’un homme et d’une femme, le législateur a laissé une belle porte d’entrée.


          • antonio 30 janvier 2011 19:08

            @ Senatuspopulusque

            « Se pose aussi la question du sens des mots ; mariage homo est un oxymore. Il faudrait ensuite gommer les mots » père «  et » mère «  du Code civil ; progrès ou détour par une société orwellienne ? »

            Ce que vous écrivez là est essentiel : parler de « mariage homo » c’est avaliser un déni de réalité,
            c’est affirmer qu’il n’y a pas de différence entre un homme et une femme.

            Après les mots qui « euphémisent » la réalité, va-t-on maintenant nous imposer des mots qui nient la réalité, renvoient à quelque chose qui n’existe pas ?


          • docdory docdory 29 janvier 2011 15:36

            @ Laurent pinsolle

            J’avoue éprouver un certain scepticisme quant aux résultats du sondage . On y apprend que 58 % des français y sont favorables et 35 % opposés. Mais le problème est qu’on leur a posé une question abstraite, qui ne les implique pas directement .
            On aurait du poser trois questions supplémentaires :
            1°) Vous, personnellement, seriez -vous content d’apprendre que votre fils ou votre fille contracte un mariage homosexuel ?
            2°) Dans cette hypothèse, assisteriez-vous personnellement à la cérémonie ou trouveriez-vous un prétexte pour vous défiler ?
            3°) Dans cette hypothèse, inviteriez-vous votre famille et vos amis pour faire la fête ?
            Si l’on posait ces questions, je pense que le mariage homosexuel ne serait certainement pas autant plébiscité.
            De la même façon, bon nombre de gens , si on les interrogeait, seraient favorables à la construction d’aéroports, d’éoliennes géantes ou de mosquées, mais si on leur demandait s’ils accepteraient la construction d’ une mosquée ou d’une éolienne géante à proximité immédiate de leur domicile, ou d’un aéroport à moins de cinq kilomètres, la plupart des sondés y seraient massivement opposés.
            Ceux qui sont favorables au mariage homosexuel sont des gens qui pensent que ça ne peut arriver qu’aux enfants de leurs voisins ...

            • ignace72 29 janvier 2011 16:34

              Effectivement, tu pense que ton avis est majoritaire.
              Sur quelle réalité te base-tu ?
              L’homophobie sous-jacente de tes propos ne prouve rien.
              Tu connais des homo même sans le savoir.
              Quelle rapport entre la construction d’aéroports, d’éoliennes géantes ou de mosquées et le mariage des homosexuels.
              Ta comparaison prouve ton homophobie.
              Seul tes certitudes bourgeoises trouvent des points commun.
              D’autre part, qui est tu pour dire ce que pense les personnes favorables au mariage homosexuel alors que tu n’en a aucune idée.
              Encore un fantasme.
              L’homosexualité existe.
              Que tu ne l’accepte pas ne regarde que toi.
              Et non, je ne suis pas homo.


            • anty 29 janvier 2011 16:46

              L’homosexualité existe.
              Que tu ne l’accepte pas ne regarde que toi.

              Plus de la moitié de la population française ne l’accepte pas vraiment le mariage homosexuel
              càd quelque 40 millions de français si on se réfère à certains sondage et cela regarde tout le monde


            • anty 29 janvier 2011 17:00

              Au fait Ignace j’ai consulté ton palmarès sur Av
              qui se résume à un post sur ce fil

              Ne seais tu pas un troll pro homo qui pilule sur AV ?
              l’histoire d’y rajouter un peu de discours idéologique ??


            • Annie 29 janvier 2011 21:17

              @Doctory,
              A la première question, je répondrais non. Aucun parent ne souhaite que ses enfants deviennent des parias, rejetés par la société. Aux questions 2 et 3, je repondrai oui. Sans hésiter. J’ai deux fils, et ce sont des questions que je me suis posée et auxquelles j’ai répondu.


            • docdory docdory 29 janvier 2011 23:25

              @ Ignace 72

              Alors selon ta logique, une fois le mariage homosexuel voté ( et ne doutons pas qu’il le sera tôt ou tard ) les parents d’enfants contractant un mariage homosexuel et qui ne souhaiteront pas assister à ce mariage seront poursuivis pour homphobie ?
              PS , je ne suis absolument pas homophobe, les gens font ce qu’ils veulent, mais néanmoins, je pense qu’aucun parent digne de ce nom se réjouirait de voir un de ses enfants contracter un mariage homosexuel !
              Par ailleurs, si l’on accepte le mariage homosexuel, il devient impossible de contester aux musulmans de contracter un mariage polygame, ou de contester à un frère et une soeur le droit de se marier.
              Si on considère les normes sociales qui régissent le mariage comme des normes arbitraires imposées par une société bourgeoise, alors , allons-y gaiement, supprimons toutes les normes régissant le mariage !
              En France , le mariage est régi par un certains nombre de normes, issues d’une longue tradition sociale :
              - c’est un contrat qui ne peut concerner que les êtres humains vivants ( ni les morts, ni les animaux ne peuvent se marier ! )
              - c’est un contrat entre deux personnes du sexe opposé
              - c’est un contrat entre deux personnes majeures ( ou émancipées de plus de 16 ans )
              - c’est un contrat d’exclusivité ( on ne peut pas se marier à trois ou quatre ou plus )
              - c’est un contrat basé sur le libre choix et le consentement des deux parties contractantes
              - c’est un contrat qui ne peut pas se faire entre membre de la même famille
              - c’est un contrat qui confère aux parties contractantes une co-responsabilité matérielle et morale à part égale sur les éventuels enfants issus de ce mariage
              - c’est un contrat qui ne peut être rompu que par le divorce ou le décèzs d’une des parties contractantes.
              Si vous considérez ces normes comme arbitraire, alors soyez logique avec vous-même, demandez l’abolition du mariage, cette institution bourgeoise ...


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 janvier 2011 00:27

              « - c’est un contrat qui ne peut concerner que les êtres humains vivants ( ni les morts, ni les animaux ne peuvent se marier ! ) » : Faux...

              Le mariage posthume existe. Seul le Président peut accorder le droit à un homme ou à une femme d’épouser un(e) mort(e) car il signe alors un décret en ce sens.

              La condition est que le consentement du disparu ne doit faire aucun doute : c’est à dire que les bans aient été publiés au moment du décès. Une cérémonie a lieu à la Mairie et le survivant, une fois marié(e) est déclaré aussitôt veuf/veuve car la mort dissous l’union.

              http://www.commentfaiton.com/fiche/voir/25394/comment-fonctionne-le-mariage-posthume

              Maintenant répondez à la question : est-il normal qu’un hétérosexuel mort ait plus de droit qu’un homosexuel vivant ?


            • francis francis 30 janvier 2011 05:57

              Laurent : Excellent !

              C’est l’évidence ce que vous dites si bien et en si peu de mots.

              Le Conseil Constitutionnel s’est prononcé sur une publicité, pas sur l’objet même.


            • Satournenkare Satournenkare 30 janvier 2011 11:15

              @ Anty
              « Plus de la moitié de la population française ne l’accepte pas vraiment le mariage homosexuel
              càd quelque 40 millions de français si on se réfère à certains sondage et cela regarde tout le monde »
              53% favorable et 35% opposé et vous dites que plus de la moitié ne l’accepte pas !!! Vous avez un problème avec les chiffres ?
              Vous parlez d’autres sondages, pourquoi pas, des références svp.


            • ignace72 31 janvier 2011 00:44

              J’estime que tout parent doit respecter les choix de leurs enfants surtout s’ils respectent la loi.

              Pour les autres parents, le préservatif n’est pas pour les chiens à défaut et le front national peut vous recevoir.


            • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 29 janvier 2011 15:40

              L’égalité des droits n’a jamais signifié que hommes et femmes soient identiques, interchangeables, en toutes situations ; l’équivalence entre homosexualité et hétérosexualité est une erreur dérivée, basée sur cette identité supposée entre homme et femme, et sur la fausse symétrie de ces termes inventés en Allemagne dans la seconde moitié du XIXe siècle. Si cette identité était réelle, elle impliquerait de ne plus voir de différences, de fait ou de situation, entre une relation homosexuelle et un couple hétérosexuel marié. Faire de l’homosexualité revendiquée la base de l’ouverture de droits, comme le droit au mariage, reviendrait à reconnaître ce « troisième sexe » imaginé par quelques auteurs, eux aussi allemands (K. H. Ulrichs, Heinrich Marx et Magnus Hirschfeld ; les deux premiers avaient déjà revendiqué l’accès au mariage) mais récusé, pour cause de manque de fondement, par Sigmund Freud et André Gide, notamment.

               Toute inégalité, toute différence de traitement, n’est pas toujours une discrimination, ni une injustice, contrairement à ce que nous assène quotidiennement la démagogie égalitariste, comme si le principe de l’égalité des droits devait effacer toute différence. L’égalité des droits des citoyens, libres individus, les uns par rapport aux autres, n’entraîne pas plus l’égalité juridique des couples homos et des couples hétéros, qu’elle n’entraîne l’égalité juridique entre les associations loi de 1901, les S.A.R.L. et les S.C.I., ou encore l’égalité juridique des associations cultuelles et des syndicats.

               En d’autres termes, l’égalité des droits des citoyens français (art. 1er de la Constitution) n’est pas l’égalité des droits conférés par des situations différentes (situations créées par des engagements personnels) ; cette distinction est devenue un principe constant de la jurisprudence du Conseil constitutionnel, principe qu’il vient de rappeler dans sa décision QPC du 28 janvier. L’égalité formelle des droits de l’individu (l’homme, le citoyen) n’implique ni l’identité des situations concrètes, ni celle des diverses institutions contractuelles.


              • sisyphe sisyphe 29 janvier 2011 17:07

                je suis d’accord avec ça. 


              • Le péripate Le péripate 29 janvier 2011 15:55

                Faudra-t-il aussi légaliser le mariage du légionnaire et de la chèvre ? Après tout les légionnaires ont des droits aussi.


                • HELIOS HELIOS 29 janvier 2011 18:00

                  ... la chèvre aussi !


                • epapel epapel 29 janvier 2011 18:42

                  Le péripate a encore frappé avec sa finesse coutumière.


                • anty 29 janvier 2011 18:46

                  Qu’est ce que ce commentaire à avoir avec l’homosexualité ?

                  Etes vous proche de cette personne ?


                • epapel epapel 29 janvier 2011 19:44

                  Vous voyez un rapport entre les légionnaires, les chèvres et les homosexuels, vous ?


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 19:46

                  Avec une telle mentalité putassière, je me demande quels sont ses tarifs...


                • Le péripate Le péripate 29 janvier 2011 23:22

                  C’est idiot, mais je me suis contenté de poursuivre le raisonnement présenté dans l’article à son extrémité. Notez, si vous le voulez, que c’est un excellent moyen de débusquer incohérences et stupidités diverses.
                  Donc, si la « République n’a pas a faire de différences entre les différentes sexualités de ses sujets », et que ceci a pour conséquence que chaque sexualité particulière a vocation a être « légalisée » par la dite « République », il s’ensuit logiquement que nous devrons sous peu célébrer en Mairie des mariages entre chèvres et légionnaires.
                  Et ma finesse coutumière vous emmerde.


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 janvier 2011 00:21

                   smiley

                  Salut, l’ami, merci pour l’éclat de rire.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 janvier 2011 00:29

                  Sauf que jusqu’à présent on ne parle que de relations sexuelles entre humains majeurs et consentants.


                • ignace72 31 janvier 2011 00:36

                  Il y a une différence de taille entre les deux (si vous permettez l’expression).
                  La zoophilie est illégale alors que l’homosexualité est légale.


                • JL JL 31 janvier 2011 08:21

                  Ignace72 dit : « La zoophilie est illégale alors que l’homosexualité est légale »

                  Je crois qu’il y a confusion : la zoophilie est une déviation sexuelle, je ne suis pas sûr qu’elle soit considérée autrement que comme sévice sur animaux et je crois qu’elle est interdite en tant que telle.


                • ignace72 1er février 2011 23:51

                  Ignace72 dit : « La zoophilie est illégale alors que l’homosexualité est légale »

                  JL répond : Je crois qu’il y a confusion : la zoophilie est une déviation sexuelle, je ne suis pas sûr qu’elle soit considérée autrement que comme sévices sur animaux et je crois qu’elle est interdite en tant que telle.

                  Le code pénal fait la distinction entre des actes de sévices graves et des actes de nature sexuelle dans l’article 521-1.

                  « Le fait, publiquement ou non, d’exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amende. »

                  source : www.legifrance.gouv.fr


                • anty 29 janvier 2011 16:33

                  Il est 14h12

                  Sur le site de Figaro

                  34300 votants pour ou contre le mariage homo

                  pour:26%
                  contre:74%

                  ce qui veut dire en clair qu’il y a de plus plus de français contre le mariage homo

                  à quand le referendum...


                  • epapel epapel 29 janvier 2011 18:38

                    Pas étonnant le Figaro est le journal des réactionnaires.


                  • anty 29 janvier 2011 18:44

                    Oui c’est un journal qui est opposé aux réac de gauche
                     et qui est bien plus fiable que nombre des journaux de gauche que je lis régulièrement


                  • epapel epapel 29 janvier 2011 19:42

                    C’est bien ce que je pensais.


                  • anty 29 janvier 2011 19:55

                    Mais vous vous êtes mal exprimé comme d’habitude..


                  • epapel epapel 29 janvier 2011 20:48

                    Si je n’ai pas précisé, c’est par charité.


                  • anty 29 janvier 2011 21:26

                    Ou par manque de vocabulaire de circonstance


                  • epapel epapel 29 janvier 2011 21:44

                    Ce genre de commentaire vous va comme un gant, toutefois je pense que vous pouvez allez encore plus bas.


                  • anty 29 janvier 2011 23:32

                    Sans doute nous irons tous plus bas c’est notre destin
                    çà vous chagrine à ce point ?


                  • juluch 29 janvier 2011 17:41

                    Que les homos vivent ensemble, se pacs, héritent entre eux je suis pour...


                    Mais le mariage ou l’adoptions d’enfants non.

                    • lolo29 30 janvier 2011 20:25

                      Vous vous posez en censeur sur un sujet qui ne regarde que les couples homosexuels. Pourquoi toujours se mêler de la vie des autres ?


                    • David Meyers 29 janvier 2011 17:54

                      En accord avec l’auteur, Le Conseil Constitutionnel a bien été dans son rôle, il n’a pas vocation à légiférer.

                      Pour ce qui est de « l’opinion » des citoyens, vue au travers des sondages, je retiendrai le mot « travers ».

                      Evidemment, le mariage homo est un « problème » de société où chacun doit pouvoir s’exprimer car, comme pour bien d’autres « problèmes » de société, personne n’a tort ni raison.

                      Je constate malgré tout que ce que l’ on nomme « la droite » est une classe politique qui refuse justement le débat des « problèmes » de société sur un fondement autoritaire : « ca se fait pas, c’est pas bien, où va-t-on » et autres arguments dignes de la maternelle.

                      Le mariage homo n’est pas le seul en cause... le refus de voir la réalité s’exprime aussi pour (enfin contre) la fin de vie et le droit à se faire euthanasier, contre la légalisation de certaines drogues, contre la légalisation de la prostitution, et plus anciennement quoique toujours au menu, contre l’avortement, et POUR la peine de mort.

                      Je concluerai que la bipolarisation gauche droite est une bonne chose pour la démocratie de tous les jours, enfin quand l’opposition joue son rôle, mais que cette hyper opposition est un terrible frein à l’évolution de ces aspects particulièrement humains de la société qui devraient dépasser les clivages et qui, finalement les renforcent.

                      Dans deux ans, lorsque l’opposition (d’aujourd’hui) aura pris le pouvoir, et aura légiféré sur le mariage homo, l’opposition (de demain) ne retiendra que ce qu’il s’agit d’une loi « de gauche » alors qu’il s’agit d’une loi d’évolution de l’humanité qui fait fi des partis pris et des idées reçues.


                      • jullien 29 janvier 2011 18:21

                        contre la légalisation de la prostitution
                        La prostitution est autorisée en France puisque elle n’est pas interdite : ce sont les « maisons de tolérance » et le racolage qui le sont.


                      • epapel epapel 29 janvier 2011 18:39

                        Et aussi plus généralement le « management » des prostituées.


                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 19:48

                        par contre curieusement, le fisc français ne rechigne pas à imposer les prostituées.

                        ça s’appelle pas du proxénétisme ? Toucher de l’argent qui vient de rapports sexuels tarifés ?


                      • LE CHAT LE CHAT 29 janvier 2011 18:02

                        on a l’habitude que les vieux schnocks sont complétement à la ramasse quand à l’évolution des moeurs , kif kif sur le débat sur l’euthanasie !

                        mais qu’est ce que le mariage apporte vraiment de plus que le PACS aux gays ???


                        • David Meyers 29 janvier 2011 18:15

                          Sans parler de l’image de reconnaissance sociale du mariage (et pourquoi pas à l’église, synagogue Mosquée ou autre lieu) je pense qu’un couple, homo ou hétéro, souhaite élever des enfants à deux, et leur transmettre (pour résumer) leur patrimoine d’idées, d’avenir et financier. 

                          On peut aussi se demander ce que le mariage apporte « tant » aux hétéros pour que certains le refusent aux homos.


                        • anty 29 janvier 2011 18:41

                          Le mariage n’est pas fait pour les mariés, pour leur permettre de "se prouver leur amour" comme certains l’imaginent. Le mariage n’est pas un droit fait aux individus. Le mariage est fait seulement pour protéger la famille et les enfants à naître qui représentent l’avenir de la société. Le mariage répond à une nécessité sociale. Dans ces conditions, je ne vois absolument pas l’intérêt pour la société du mariage homosexuel. D’ailleurs on sait bien qu’il s’agit là d’une revendication identitaire et rien de plus......


                        • epapel epapel 29 janvier 2011 18:49

                          Comme vous le dites, le mariage est une institution ayant pour finalité la famille. Or il me semble :- que les homosexuels revendiquent l’adoption au titre de couple homosexuels
                          - qu’il existe des couples homosexuels avec des enfants qui n’ont donc pas droit à la protection qu’offre le mariage comme le démontre le traitement sordide des affaires de garde d’enfant suite à un décès ou une séparation


                        • anty 29 janvier 2011 19:16

                          ...il s’agit là d’une revendication identitaire et rien de plus......


                        • epapel epapel 29 janvier 2011 19:41

                          Qu’est-ce vous en savez ?

                          Êtes-vous homosexuel ou le genre de gars qui sait mieux que les autres ce que les autres pensent eux-mêmes ?


                        • anty 29 janvier 2011 20:00

                          Non je ne suis pas malade
                          mais je constate que les gens subissant la même peine ont tendance à se regrouper et à revendiquer...


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 20:18

                          Le PACS est un progrès énorme mais il reste des disparités, notamment au niveau de l’héritage entre conjoints, des droits de successions, de la retraite mais surtout de la filiation : si le parent biologique d’un enfant meurt, le survivant n’a aucun droit et l’enfant peut être placé dans la famille proche du défunt, même si ces derniers ont rompu tout lien par le passé.


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 20:28

                          « mais je constate que les gens subissant la même peine ont tendance à se regrouper et à revendiquer... » : C’est la base même du syndicalisme et du militantisme politique. Même à l’UMP ils font ça...


                        • epapel epapel 29 janvier 2011 20:44

                          Non je ne suis pas malade

                          Typiquement le genre de commentaire qui vous disqualifie anty.


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 20:50

                          " Le mariage est fait seulement pour protéger la famille et les enfants à naître qui représentent l’avenir de la société. Le mariage répond à une nécessité sociale. Dans ces conditions, je ne vois absolument pas l’intérêt pour la société du mariage homosexuel." : Dans ce cas, je pense que vous ne rechignerez pas à interdire également le mariage des personnes âgées ?

                          Deux ou trois fois par an, on a droit dans le journal à un joli article tout dégoulinant de rose et de bleu sur le gentil papy de 86 ans qui épouse une jeunette de 79 ans à la maison de retraite locale.

                          Papy ne se souvient plus de sa dernière érection et Mamy est ménopausée depuis 25 ans au bas mot. Les enfants ne sont donc pas le but de cette union, pourquoi leur laisser prendre le risque de décéder d’une overdose de pièce montée (avec ses saloperies de choux à la crème secs comme un puits du Sahel et recouverts de glaçage caramel qui vous nique votre dentition à peine vous avez mordu dedans ) ?


                        • anty 29 janvier 2011 21:28

                          Préfères tu parler aux malades


                        • epapel epapel 29 janvier 2011 21:45

                          Question bassesse, ce n’est pas mal.


                        • anty 29 janvier 2011 23:34

                          Je ne suis hautain c’est vrai....


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 janvier 2011 12:36

                          Bin alors Anty, tu réponds pas aux questions qu’on te pose ?

                          Alors je la repose.

                          Sachant que le mariage a pour but final la reproduction, ne serait-il pas logique et normal d’interdire aux personnes agées, devenues de fait stériles, de contracter un mariage ?


                        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 6 février 2011 15:14

                          « caprice gay, qui est contre nature »

                          Dans un sens oui, mais pas plus que la contraception ou l’habillement.

                          Avec le « mariage » homo, il ne s’agit pas de nature mais de culture (le mariage n’est pas dans la nature) et de langage.

                          Le souci d’égalité, ou plutôt d’égalitarisme, peut-il avoir priorité sur le sens des mots ? Après le « mariage » homo, il y a d’autres revendications à venir

                          Plateforme pour l’égalité des droits (25 mars 2004)

                          1 La modification de l’article premier de la Constitution, assurant l’égalité des citoyen(ne)s sans distinction d’origine, de race ou de religion, pour y ajouter la notion d’égalité sans distinction de sexe, d’orientation sexuelle, d’identité de genre.

                          2 La condamnation des discriminations basées sur le sexe, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre de la victime au même titre que le sont celles liées au racisme ou à l’antisémitisme.

                          3 La pénalisation des propos discriminatoires (injures, diffamation, incitation à la haine) sexistes, homophobes, lesbophobes et transphobes, au même titre que le sont les propos racistes ou antisémites.

                          4 La mise en place d’une politique efficace de prévention de l’homophobie, de la lesbophobie, de la transphobie et du sexisme, notamment en milieu scolaire et dans les organismes accueillant du public (OFPRA, institution pénitentiaire, CNAM, Police Nationale...).

                          5 Le droit au mariage civil pour les couples de même sexe ; l’extension aux couples homosexuels de l’ensemble des avantages (sociaux, fiscaux, séjour...) dont bénéficient les couples hétérosexuels ; l’égalité des droits entre les différents statuts civils et fiscaux : PACS, mariage, concubinage et célibat.

                          6 L’accès à la procréation médicalement assistée et à l’adoption quelles que soient l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou le statut marital du/de la ou des demandeur(e)s.

                          7 Que les trans ne soient plus classé(e)s comme malades mentaux par le système de soins français. [accordé depuis par Roselyne Bachelot]

                          8 La simplification de la procédure de changement d’état civil pour les trans (transsexuel(le)s et transgenres) qu’elles ou ils soient opéré(e)s ou non, et l’accès à une prise en charge médicale choisie, rapide et efficace.

                          9 La suppression de toute mention relative au sexe sur les papiers d’identité et documents administratifs.

                          Ces exigences sont un pré-requis pour lutter contre les discriminations, dans la loi, dans les faits, dans les têtes.
                          Nous invitons les structures associatives et politiques et les individu(e)s dont la lutte contre les discriminations fait partie du combat politique, à rejoindre le Collectif pour l’égalité des droits et à soutenir cette plate-forme de revendications.

                          Organisations signataires :
                          Académie Gay & Lesbienne, Act Up-Paris, Act Up-Lyon, Alternative libertaire, CADAC (Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception), CCP (Collectif Contre le Publisexisme), CLF (Coordination Lesbienne en France), CNDF (Collectif National pour les Droits de Femmes), Conservatoire des Archives et des Mémoires Homosexuelles, DEGEL (Debout Étudiant-es Gais Et Lesbiennes), Etudions Gayment, Femmes Publiques, Fierté LGBT Lille, FTCR (Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives), GLB (Gais et Lesbiennes Branchés), GAT (Groupe Activiste Trans), Gay Kitsch Camp [Lille], Homonormalité, JCR (Jeunesses Communistes Révolutionnaires), La Dixième Muse, La voix de l’âme, LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire), Les Mauves, Les Panthères roses, Les Verts, LGBT-Formation, Mix-cité, PASTT (Prévention Action Santé Travail pour les Trangenres), ProChoix, Ras l’front, Scalp-Reflex, SNEG (Syndicat National des Entreprises Gaies), SOS-Homophobie, SUD Étudiant, SUD PTT, Tasse de Thé (association et portail pour les lesbiennes), Tiresias, Trans Action, Vamos !

                          Personalités politiques signataires :
                          Clémentine Autain (adjointe au maire de Paris), Olivier Besancenot (porte parole de la LCR), Patrick Bessac (conseiller régional PCF d’Ile-de-France), Jean Brafman (conseiller régional d’île de France, Groupe communiste, alternative citoyenne, républicain), Sergio Corronado (Adjoint au maire du 14e ardt de Paris), Jean-Luc Estournel (adjoint au maire de Villeurbanne), Hélène Flautre (députée Européenne, les Verts), Christophe Girard (Adjoint au maire de Paris), Noël Mamère (Député de Gironde, les Verts), Pierre Quay-Thevenon (adjoint au maire (PC) de Saint-Denis), Roseline Vachetta (député Européenne, LCR).

                          Voilà à quoi on doit se préparer ...


                        • viddox 29 janvier 2011 18:05

                          Le problème de notre époque est la surpopulation, les gays sont censés faire moins d’enfants que les couples homme femme. L’union gay est donc la solution pacifique et peut être programmée génétiquement au grave problème de la surpopulation. D’autre part, la fidélisation des couples par le mariage empêche la transmission des maladies sexuelles. Le mariage gay va donc dans le bon sens. Il faudrait l’encourager et pas seulement en france, surtout dans l’hémisphère Sud qui se distingue particulièrement par sa démographie et par la transmission du Sida. CQFD.


                          • jullien 29 janvier 2011 18:24

                            Élu directement boulet du jour : j’ai rarement lu un argument aussi stupide.


                          • anty 29 janvier 2011 18:32

                            Cet argument stupide devient un grand classique dans certains milieux homo

                            Ils se contredisent d’ailleurs puisque à les entendre eux aussi aimeraient avoir une famille comme les autres...


                          • jullien 29 janvier 2011 18:37

                            L’union gay est donc la solution pacifique (...) au grave problème de la surpopulation.
                            Moins de 4% des Français ayant eu une expérience homosexuelle et moins de 1% d’entre eux vivant au sein d’un couple homosexuel (selon les résultats d’une enquête de l’INED de 2009 [?]) et étant donné qu’il doit en aller plus ou moins de même dans tous les pays du monde, je ne vois pas très bien en quoi le mariage homosexuel serait un remède miracle contre la surpopulation.
                            Surtout que la natalité française est surtout porté par les classes populaires qui ont un taux de fécondité de 2,5 enfants par femme et que l’homosexualité est quasiment inexistante chez les prolos.
                            peut être programmée génétiquement
                            Aurions-nous trouvé l’abruti qui en 2004 proposait à l’armée américaine de combattre l’insurrection en Irak en la bombardant avec des substances aphrodisiaques ?


                          • ignace72 31 janvier 2011 00:57

                            Tu as oublié de comptabiliser les hétéros qui deviennent homos.
                            … et tout ceux qui ne sorte pas du placard et le pourcentage de ceux-là augmente énormément dans les banlieues.


                          • juluch 29 janvier 2011 18:57

                            Argument que je classe immédiatement parmi les « perles » du forum Agora !!!!


                            • Pie 3,14 29 janvier 2011 19:03

                              L’auteur a raison de constater que le conseil constitutionnel n’a pas le même rôle que la cour suprême aux USA.
                              Le mariage ouvert aux couples homosexuels sera légiféré quand la gauche sera au pouvoir.
                              Il est déjà la règle en Norvège, Suède, Islande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Portugal, Espagne, Belgique.
                              75% des 18/25 ans y sont favorables, contre seulement 27% des plus de 70 ans et les lecteurs du Figaro. Ce n’est donc qu’une question de temps, il en est de même pour le droit à l’adoption.

                              A titre personnel, je suis favorable à cette évolution qui correspond à une demande des homosexuels, sécurise les familles et banalise une réalité acceptée par tous ou presque.


                              • anty 29 janvier 2011 19:23

                                A titre personnel, je suis favorable à cette évolution qui correspond à une demande des homosexuels, sécurise les familles et banalise une réalité acceptée par tous ou presque.

                                sécurise les famille ???? comment ?

                                banalise une réalité 

                                pour nous c’est un phénomène banal
                                pas pour les homos apparemment qui nous casse les bonbons depuis des nombreuses années


                              • Pie 3,14 29 janvier 2011 19:53

                                A Anty,

                                Vous êtes un peu la Christine Boutin de ce site. Vous intervenez avec beaucoup de virulence sur tous les articles qui parlent d’homosexualité.

                                Ce que vous dites ne m’intéresse pas. C’est un combat d’arrière-garde qui véhicule des clichés et préjugés éculés.

                                Ce qui m’intéresse, c’est la société d’aujourd’hui, ses demandes, son évolution, ses besoins.

                                Vos idées sont vieilles et méchantes.


                              • anty 29 janvier 2011 20:03

                                Je remarque également que vous intervenez avec beaucoup de virulence sur le même sujet et je me demande si vous êtes pas la soeur de Mme Boutin...


                              • Pie 3,14 29 janvier 2011 20:24

                                La soeur ???


                              • anty 29 janvier 2011 20:36

                                cela dépend de ton genre...


                              • Pie 3,14 29 janvier 2011 20:45

                                Mon pauvre Anty, vous devriez savoir que parfois l’inconscient parle plus fort qu’il ne le voudrait, le vôtre hurle à l’évidence.


                              • epapel epapel 29 janvier 2011 20:45

                                @anty

                                Finalement, vous êtes homophobe, tout simplement.


                              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 29 janvier 2011 20:53

                                Lionel JOSPIN : « Je vois s’esquisser une nouvelle tentation bien-pensante, voire une crainte de l’imputation homophobe qui pourrait empêcher de mener honnêtement la discussion [sur le mariage homosexuel et l’adoption] On peut pourtant réprouver et combattre l’homophobie, tout en n’étant pas favorable au mariage homosexuel, comme c’est mon cas. […] Je ne crois pas qu’il soit pertinent d’en [les institutions] dénier le sens. Le mariage est, dans son principe et comme institution, « l’union d’un homme et d’une femme ». Cette définition n’est pas due au hasard. Elle renvoie non pas d’abord à une inclination sexuelle, mais à la dualité des sexes qui caractérise notre existence et qui est la condition de la procréation et donc de la continuation de l’humanité. C’est pourquoi la filiation d’un enfant s’est toujours établie par rapport aux deux sexes. Le genre humain n’est pas divisé entre hétérosexuels et homosexuels – il s’agit là d’une préférence –, mais entre hommes et femmes. Quant à l’enfant, il n’est pas un bien que peut se procurer un couple hétérosexuel ou homosexuel, il est une personne née de l’union – quelle qu’en soit la modalité – d’un homme et d’une femme. […] On peut respecter la préférence amoureuse de chacun, sans automatiquement institutionnaliser les mœurs. »
                                « Mariage homosexuel : un problème d’institutions », Le Journal du dimanche, 16 mai 2004.


                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 21:12

                                « Finalement, vous êtes homophobe, tout simplement. » : C’est maintenant que tu t’en aperçois ???


                              • epapel epapel 29 janvier 2011 21:38

                                Non, j’attendais qu’il se découvre explicitement sans possibilité de nier.


                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 janvier 2011 00:30

                                Pour être franc et honnête, ça se voyait depuis longtemps.


                              • COVADONGA722 COVADONGA722 29 janvier 2011 19:13

                                he oui c’est important des meres de familles font les poubelles des hommes dorment dans la rue les crapules consanguines umps vendent le pays a l ’encan et l important
                                c’est le lobying d’un communautarisme comportemental qui veulent consommer du mariage et du droit à l’enfant !


                                Vous remarquerez que cette affirmation identitaire de préférence sexuelle vit en symbiose avec le mode de pensée liberal libertarien.
                                 Yep le clientelisme communautaire vas se nicher partout.Car enfin c’est un probleme de pognon exactement comme pour la loi en préparation sur les meres porteuses vous pouvez parier que seules les bourgeoises friquées soffriront des ventres qui appartiendrons à ma classe sociale.La demande d’adoption des gays procede
                                egalement d’une vision consumeriste ,l ’argent leur confere le poids societal lobyiste pour soffrir ce que la nature leur refuse .Et vous pouvez pariez que nos elites politiques emasculées vont ceder .
                                Definitivement le communautarisme comportemental ou religieux fait la guerre à notre société à notre republique à notre nation .


                                • Miss Fischer-Brown 29 janvier 2011 19:41

                                  « A l’opposé de la vision égalitarienne et anti-essentialiste, le multiculturalisme essentialiste et séparatiste conduit au rejet de toute idée de mise en commun des différences dans la société. Cette version est particulièrement développée chez certains auteurs noirs américains autour de l’idée d’afrocentrisme. C’est aussi l’une des sources d’inspiration théorique du nationalisme noir, notamment dans sa version musulmane. Ce culturalisme exacerbé apparaît comme un des rares exemples de communautarisme. Le refus radical des « autres différences » en même temps que la mise en avant unilatérale de la sienne donne à cette approche un caractère à la fois hégémonique et séparatiste qui cadre mal avec l’idée de pluralisme culturel et de reconnaissance des différences que laisse supposer le multiculturalisme. Pourtant on ne peut manquer de souligner que ce courant représente, particulièrement au sein de la communauté éducative noire américaine, et de manière plus diffuse parmi quelques groupuscules extrémistes féministes ou gay, une force non négligeable dont les idées sont suffisamment prises au sérieux pour conduire à des réformes en profondeur de certains programmes scolaires. Depuis une vingtaine d’années, une littérature théorique s’efforçant de mettre en forme des évolutions que la pratique éducative dans certaines écoles américaines annonçait déjà s’est fait jour afin de gagner en surface académique ce que la rigueur intellectuelle limitait. Cette version du radicalisme culturel occupe désormais une place importante dans les départements d’études afro-américaines des universités, notamment. »



                                  • anty 29 janvier 2011 20:22

                                    IL est 20h21
                                    Sur Figaro et sur un échantillon de 38608 personnes

                                    74,12 sont contre mariage homo
                                    25.88 sont pour

                                    Le peuple français a parlé


                                    • Pie 3,14 29 janvier 2011 20:26

                                      Depuis quand les lecteurs du Figaro sont-ils le « peuple français » ?


                                    • anty 29 janvier 2011 20:35

                                      Les lecteurs de Figaro sont aussi bien de gauche que de droite il suffit de lire les réactions de ces lecteurs aux articles proposés par ce site..


                                    • anty 29 janvier 2011 20:42

                                      C’est pourquoi je suis le partisan convaincu du referendum sur ce sujet
                                      car je suis certain que le nom au mariage homo


                                    • anty 29 janvier 2011 20:43

                                      remportera


                                    • epapel epapel 29 janvier 2011 20:47

                                      Le peuple homophobe a parlé.


                                    • anty 29 janvier 2011 21:00

                                      Là n’est pas la question

                                      c’est la démocratie

                                      et en démocratie tout le monde peut s’exprimer quelque soit leurs pensées intimes


                                    • epapel epapel 29 janvier 2011 21:48

                                      Inutile de vous cacher derrière votre petit doigt, vous êtes démasqué.


                                    • anty 29 janvier 2011 21:53

                                      Vous êtes si petit ?


                                    • lolo29 30 janvier 2011 20:30

                                      38 000 personnes le peuple français ?? Je me marre !!


                                    • Louise Louise 29 janvier 2011 20:47

                                      J’ai une solution, stupide certes, mais le problème l’est aussi...

                                      Il suffirait que l’un des 2 « conjoints » adopte l’autre, et ainsi serait résolu le problème d’héritage.

                                      Bien sûr les liens « familiaux » seraient un peu tordus, le fils devenant oncle... et toutes les combinaisons possibles... !

                                      Je me demande si tous ceux qui sont pour le mariage homo se sont posé cette question : "Est-ce que j’aurais aimé avoir 2 pères, 2 mères... ? Est-ce que mon père et ma mère ne m’ont pas apporté des choses différentes ?


                                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 janvier 2011 20:53

                                        On ne choisit pas ses parents...

                                        Je pense pouvoir dire que les gamins d’Outreau auraient préféré avoir des parents gays qui ne les auraient pas mis dans leur lit que leurs bons parents hétéros bon teints et tout et tout qui ne se sont pas gênés pour les violer avant de les proposer aux voisins.


                                      • anty 29 janvier 2011 21:04

                                        Oui mais les enfants (à adopter ) devraient pouvoir choisir entre parents naturels et les pseudo parents homo


                                      • anty 29 janvier 2011 21:08

                                        a epapel

                                        vous êtes hétérophobes tout simplement


                                      • epapel epapel 29 janvier 2011 21:49

                                        Mauvaise pioche, je ne suis pas homosexuel et je n’en connais pas personnellement, je suis marié et j’ai deux enfants.


                                      • anty 29 janvier 2011 21:51

                                        Mais alors pourquoi êtes dans ce cas un hétérophobe


                                      • anty 29 janvier 2011 21:52

                                        êtes vous...


                                      • epapel epapel 29 janvier 2011 21:58

                                        Je viens de vous expliquer que je ne peux être pas hétérophobe.


                                      • anty 29 janvier 2011 22:13

                                        Je viens de vous expliquer que je ne peux être pas hétérophobe ni homophoe

                                        je ne pas peur ni des uns ni des autres


                                      • Agoratonlaveur 4 février 2011 22:43

                                        Les enfants devraient pouvoir choisir entre des parents complétement fermés et réac et des parents ouverts et aimant quelque soit les choix futurs des enfants !


                                      • anty 29 janvier 2011 21:50

                                        Je pense que l’auteur aurais du commencer un peu par l’histoire en précisant que historiquement les homos ont lutté contre le mariage et contre la cellule familiale...

                                        De quel droit ces individus revendiquent maintenant le droit aux mariages et le droit à avoir une" famille.

                                        Il ne faut pas chercher plus loin
                                        dans leur esprit et après l’analyse des faiblesses des pays démocratiques il fallait revendiquer le droit au mariage pour ridiculiser cette institution( sacré aux yeux de beaucoup des gens) et en même temps contrôler les rouages d’une partie de la société au seul bénéfice d’une micro minorité d’homo


                                        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 29 janvier 2011 21:56

                                          BENOÎT DUTEURTRE : « Il m’avait toujours semblé qu’un des avantages de l’homosexualité était, justement, d’échapper au cadre préétabli du mariage et de la vie de famille. J’étais naïvement convaincu que ce petit désordre de la nature permettait de s’égarer sur des voies moins tracées, vers des plaisirs plus secrets ­ vers d’autres difficultés, sans doute ­ en contrariant cet ordre social un peu rasoir que sont la vie de ménage et la filiation. Il me semblait que les choses allaient bien ainsi, pourvu que les réflexes homophobes continuent à s’atténuer, sinon à disparaître (ils s’atténuent tout de même, malgré certaines horreurs) ; pourvu qu’« homos » et « hétéros » vivent en bonne harmonie (d’ailleurs les frontières ne sont pas si nettes). Je trouvais que le Pacs apportait un progrès sensible à cette situation, en dégageant la loi républicaine du cadre de la famille et en admettant que la protection sociale ou la transmission de biens puissent s’exercer entre deux êtres qui le choisissent. J’étais prêt à demander qu’on aille plus loin, en supprimant d’autres discriminations comme celle de la déclaration d’impôts commune. Même l’adoption me semblait possible, puisque la loi autorise les célibataires à adopter des enfants, sans prendre en compte leur orientation sexuelle... Mais que signifie la coparenté entre deux hommes ou deux femmes ? Et que vient faire le mariage dans tout cela ? »
                                          « Noce gay pour petits-bourgeois », Libération, 2 juin 2004.


                                        • aspic aspic 29 janvier 2011 21:58

                                          C’est une question sémentique :

                                          Le terme « mariage » est d’origine un terme réligieux, une institution divine, le fondement même de la société et sa survie.
                                          C’est ainsi que le mariage est pour le chrétien une institution divine, sacré, qui est sensé protéger la vie et donner un cadre pour la protection
                                          du couple et des enfants à naître au sein d’une famille.

                                          Il existe en occident maintenant deux choses :

                                          1 )Le mariage devant une assemblée de croyants (juive, chrétienne etc...) ou l’homme et la femme s’engagent pour la vie.

                                          2) Le contrat devant la mairie (représentant l’état), faussement appellée « mariage » (depuis seulement 200 ans) et devenu obligatoire avant même de pouvoir s’engager devant une asemblée de croyants.
                                          Elle s’est fortement inspirée de la tradition judéo-chrétienne et utilise donc des termes similaires et parle de la protection des biens, des enfants, de l’héritage, et dans la très grande majorité des pays encore une union entre un homme et une femme.
                                          Mais cela reste un « contrat », que l’on peut interrompre légalement par le divorce.

                                          Les homos peuvent demander que l’état crée d’autres formes de contrats pour protéger leurs biens, leurs enfants nées par les techniques récentes,
                                          mais ne devraient pas utiliser le terme « mariage ».


                                          • anty 29 janvier 2011 22:07

                                            Oui le mariage
                                            tel qu’il est est une invention hétérosexuel pour les hétérosexuels
                                            A nous de la défendre


                                          • ignace72 29 janvier 2011 22:17

                                            «  Au fait Ignace j’ai consulté ton palmarès sur Av

                                            qui se résume à un post sur ce fil

                                            Ne serais tu pas un troll pro homo qui pilule sur AV ?
                                            l’histoire d’y rajouter un peu de discours idéologique ?? »

                                            Et oui, c’est la première fois que je dépose un message, car je découvre Agoravox et que je viens juste de créer mon compte.

                                            Tu es donc observateur.

                                            Le message que j’ai posté n’a qu’un seul but, celui de me payer la tête d’un homophobe.

                                            J’aime l’étroitesse d’esprit, la rétention d’intelligence, l’absence totale de connaissance du sujet que les xénophobes portent en eux.

                                            Car un xénophobe élève la médiocrité au niveau d’un art.

                                            Comme tout le monde l’a vu il y a peu, la xénophobie ici portée sur les homos, donne l’opportunité de la réflexion à long terme.

                                            Je me réjouis donc que certains de vos amis de bêtise y goutent pendant 16 et 20 en prison ou ils auront sans doute l’opportunité de jouir de plaisirs homosexuels.


                                            • anty 29 janvier 2011 22:31

                                              Personne n’est homophobe sur ce fil
                                              C’est sans doute ton esprit étroit qui te le fais penser
                                              Les gens viennent discuter tout simplement sur un sujet et donnent leur avis qui est tout aussi précieux que le tiens

                                              mais cela ne veut pas dire qu’il sont d’accord avec toi

                                              Pour trouver des gens qui sont d’accord avec toi je te conseille le site de têtu
                                              là tu trouveras aucune opposition à tes idées et tu pourras déblatérer tes idées toute la nuit si cela te chante
                                              Mais sur AV il ya peu de chances que tu trouves les gens qui ont tous le même avis que toi (je le répète )


                                            • Thierry 29 janvier 2011 22:30

                                              « La famille fondée sur le mariage constitue un “patrimoine de l’humanité”, une institution sociale fondamentale ; c’est la cellule vitale et le pilier de la société et cela concerne les croyants et non croyants. »

                                              Benoît XVI

                                              Tout n’est il pas ainsi exprimé ?
                                              Pour ceux qui le souhaitent, la loi a prévu le PACS comme protection.


                                              • epapel epapel 30 janvier 2011 23:37

                                                Ce que dit Benoît XVI ne me concerne pas.


                                              • anty 29 janvier 2011 23:10

                                                Beaucoup des gens ont l’impression de se faire mener par le bout du nez par un groupe minoritaire d’homo à son seul profit

                                                Combien sont -il au juste

                                                Il y a encore 4 ans ce groupe prétendait qu’il sont au moins 10% dans notre pays
                                                mais d’années en années ce pourcentage fondait pour s’établir autour de 4 à 5%

                                                En 2010 deux chiffres ont retenu mon attention

                                                La gay pride européenne à Varsovie a enregistré seulement 8000 participants(source de la police polonaise ) là où les organisateurs tablaient sur au moins 120 000 participants

                                                En Angleterre(la très homophyle Angleterre ) on a fait un sondage sur les tendances sexuels
                                                des anglais(sur un large échantillon de 420 000 anglais ).
                                                A la grande surprise des organisateurs de ce sondage on enregistra que 1,4 % d’homos dans ce échantillon

                                                Il faut juste signaler qu’au 19ème siècle en Allemagne le premier sondage sur les tendances sexuels donna 2% d’homo dans la population allemande
                                                l


                                                • Agoratonlaveur 4 février 2011 22:37

                                                  pffff vous me faites pitié !


                                                • ignace72 29 janvier 2011 23:17

                                                  Cher ami anty,
                                                  Il y a une différence entre dire je ne suis pas homophobe et ne pas l’être.
                                                  Tu n’as donc pas saisis la différence.
                                                  Les racistes sont aussi les premiers à dire qu’ils ne le sont pas.
                                                  C’est un système de défense enfantin.

                                                  Le PACS est un « outil » hétérosexuel à 93 %.

                                                  Je suis pas certain de trouver beaucoup de xénophobe sur têtu bien que j’en ai aucune idée.

                                                  Mais vois-tu, toi qui en es encore a croire qu’il m’importe de trouver des personnes qui soient de mon avis, pense-tu que tes propos puissent me décourager de moquer de toi ici ?


                                                  • anty 29 janvier 2011 23:21

                                                    Essayez têtu et vous me direz des nouvelles

                                                    et n’oubliez pas je n’ai pas peurs des homos


                                                  • ignace72 29 janvier 2011 23:31

                                                    Pourquoi ressens-tu encore le besoin de te justifier ?
                                                    Encore un point commun avec les racistes.
                                                    Tu les accumules.
                                                    Devenir adulte, c’est aussi assumer ses peurs.


                                                  • anty 29 janvier 2011 23:38

                                                    Pourquoi ressens-tu encore le besoin de te justifier ?
                                                    Encore un point commun avec les racistes.
                                                    Tu les accumules.
                                                    Devenir adulte, c’est aussi assumer ses peurs...


                                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 29 janvier 2011 23:36

                                                    « Je me réjouis donc que certains de vos amis de bêtise y goutent pendant 16 et 20 en prison ou ils auront sans doute l’opportunité de jouir de plaisirs homosexuels »



                                                    declaration haineuse qui prouve bien que les prefrences sexuelles ou le communautarisme comportemental n ’immunise pas contre la connerie et le sectarisme.

                                                    etre en désaccord peu ou prou avec vos desideratas communautaires range donc obligatoirement l’opposant dans la catégorie des brutes et tarés que vous dénoncez.
                                                    Il y a dans ce genre d’argumentation comme une parentéle avec un communautarisme
                                                    religieux tres actifs ici, cela ce resume si vous n’etes pas pour moi et mes exigences vous etes contre moi.


                                                    • ignace72 30 janvier 2011 00:29

                                                      Eh oui, je n’ai que haine contre des brutes tarées qui tortures juste par homophobie et qui n’y voient rien de mal.

                                                      Effectivement, pour moi, il n’y a pas de gentils ou de méchant homophobes, il n’y a que des homophobes.

                                                      Estimer que l’homosexualité est une nuisance comme le peuvent l’être des aéroports, des éoliennes géantes ou des mosquées est homophobe.

                                                      Et je ne vois pas ce qu’une mosquée vient faire ici sauf pour exprimer une autre face de la xénophobie.

                                                      Les centrales nucléaires français effectivement tuent surtout des Nigériens alors que les éoliennes ne tuent personne sauf accident.

                                                      À Thierry,
                                                      À quelles dérives morales et éthiques fais-tu allusion et en quoi les propos d’un religieux sont-ils des références dans notre pays laïque ?


                                                    • Thierry 29 janvier 2011 23:59

                                                      « La famille fondée sur le mariage constitue un “patrimoine de l’humanité”, une institution sociale fondamentale ; c’est la cellule vitale et le pilier de la société et cela concerne les croyants et non croyants. » Benoît XVI

                                                      Tout n’est il pas ici bien exprimé ?

                                                      Que le législateur ait pris en compte certaines évolutions sociétales, telle la protection des droits des couples homos et créé la PACS est positif. Le mariage devrait demeurer un des fondements de la société, puisqu’il en assure la survie, ainsi qu’ ASPIC l’a bien exprimé ci-avant.

                                                      Je doute fort personnellement d’un résultat favorable pour l’élargissement du mariage aux couples homosexuels en cas de « referendum » populaire. Et encore moins depuis un an ou deux qu’il y a sans doute cinq ou dix ans, je ressens plutôt une certaine prise de conscience suite aux dérives morales et éthiques qui affaiblissent nos sociétés.

                                                      Cela ne signifie pas qu’il ne faille pas demeurer attentifs aux situations de détresse, de souffrance et à certaines évolutions sociétales, mais toujours dans le fil d’un humanisme positif. 


                                                      • epapel epapel 30 janvier 2011 23:27

                                                        Les non-croyant n’ont rien à faire de ce que dit Benoît XVI, et ils lui disent de s’occuper de ses ouailles avant qu’il ne lui en reste plus.


                                                      • Ludewic Mac Kwin De Davy 30 janvier 2011 05:13

                                                        ce qui est passionant dans ce debat c’est de voir la virulence avec laquelle la question du mariage homosexuelle souleve bien des antagonismes.. La notion meme de « mariage » est intrnsequement exclusive, et non-adaptable à une situation comme celle de l’homosexualité.. Une « union » qui renforce les droits et devoirs des pacsés actuels est envisageable, mais aller jusqu’à la celebration pure et simple du « mariage » homosexuel serait inappropriée.. Ce n’est pas etre homophobe que d’avoir cette opinion là.. 


                                                        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 30 janvier 2011 11:54

                                                          On pourrait envisager, à côté du mariage, une nouvelle institution, que l’on appellerait AMIAGE, et qui ouvrirait les mêmes droits fiscaux et successoraux que le mariage.

                                                          Cependant il serait plus simple d’avoir une réforme fiscale qui baserait l’imposition sur les revenus de chaque individu, indépendamment de son statut matrimonial, comme le suggère Thomas Piketty dans son dernier livre.


                                                        • jullien 30 janvier 2011 12:07

                                                          @Ludewic Mac Kwin De Davy
                                                          La virulence du débat provient de ce que celui-ci met en jeu la définition même de l’être humain. Même si les protagonistes en sont généralement inconscients, leur opinion sur le mariage (je laisse libre de mettre ou non des guillemets) homosexuel repose sur des opinions philosophiques plus ou moins développées.
                                                          La question posée est de savoir si la différence des sexes est ou n’est pas une caractéristique essentielle de la nature humaine. « Elle n’est pas » affirment les promoteurs de l’établissement de cette institution, « Elle est » répondent leurs opposants.


                                                        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 30 janvier 2011 15:23

                                                          La différence des sexes est tout autant constitutive de l’homosexualité que de l’hétérosexualité. La nier est absurde.


                                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 janvier 2011 08:40

                                                          « Il reviendra au Parlement de réaliser cette avancée nécessaire. »

                                                          Non, il reviendra au parlement français, cette institution fatiguée par le jeu de paumes à force d’applaudir les bétises, de revenir sur la bonne voie en légiférant comme des humains évolués !

                                                          La « liberté » n’est pas « le libre accouplement homosexuel » auquel même les animaux ne se donnent pas... Impliquer de surcroit des enfants innocents : Cela s’appelle un crime contre non pas une personne ou une institution mais contre la « VIE », au sens universel du mot !

                                                          Les « sages » ont bien fait de s’absetenir d’encourager les déviations aussi vieilles que l’humanité ; les députés ne doivent donc pas en faire pour autant un sujet de « liberté de choix » mais un fléau social extrêment grave auquel il faut trouver des réponses et des rémèdes efficaces !

                                                          La « DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS DE L’HOMME » est adopté par la conscience collective de l’humanité, elle s’appliquera avec ou sans la France qui est en ce moment le pays le plus réticent à accepter l’amélioration de la condition humaine.

                                                          L’égoïsme français est bien connu, son racisme en a fait une doctrine occidentale mais peu de gens comprennent que l’orgueil est la plus grande maladie humaine qui verrouille le cerveau des français et leur interdit de reconnaitre autrui  !

                                                          Mohammed MADJOUR.


                                                          • ignace72 1er février 2011 05:01

                                                            Tu diras ça aux 450 espèces de mammifères qui pratiquent l’homosexualité. smiley


                                                          • FJPJ 30 janvier 2011 11:37

                                                            Après avoir détruit la patrie et le travail en France, il semble que les associations gauchistes homo veulent mettre l’estocade en détruisant la famille le dernier pilier de notre nation.
                                                            Chacun a le droit a sa propre sexualité comme sa propre religion mais ne doit pas l’exposer sur la place publique, le mariage c’est l’union d’un homme et d’une femme point.
                                                            Les homos n’ont même pas l’intelligence de s’inventer une cérémonie.


                                                            • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 30 janvier 2011 11:40


                                                              Le mariage doit être rejeté car il n’est que l’affichage de la propriété d’un être, or une femme ne saurait appartenir à un homme, et inversement.

                                                              Mais aussi longtemps que le mariage existe, et qu’il déploie ses effets spectaculaires dans tous les domaines de la vie (droit de garde des enfants, relations avec les hôpitaux, avec l’administration, fiscalité, héritage, retraite...), il peut être considéré, d’un point de vue pratique et administratif, comme un droit.

                                                              Refuser ce droit à certains en fonction de leur sexe est une discrimination, et cette discrimination est parfaitement méprisable, et moralement condamnable.

                                                              Il faut donc défendre le droit aux couples de même sexe d’avoir les mêmes droits que les autres couples.

                                                              L’auteur a tord sur le fond. Le Conseil Constitutionnel, certes, ne doit pas faire des lois ex nihilo, mais il a le pouvoir, et le devoir, de les défaire si nécessaire, ou de les défaire partiellement, en particulier si elles ne sont pas conformes aux sources du droit que sont, par exemple, les textes fondamentaux sur les droits humains.

                                                              Dans ce cas, il ne s’agit pas de créer ex nihilo une loi sur le mariage gay, cette manière de présenter les choses est abusive, mais il s’agit bien de défaire, dans une loi existante, instituant le mariage, de défaire celles des dispositions qui sont contraires à la lettre et à l’esprit de la constitution, et aux textes fondamentaux que même la constitution doit impérativement respecter.

                                                              En l’occurrence, la disposition qu’il s’agit d’annuler est la limitation, discriminatoire, du mariage à une seule catégorie de binômes d’individus en raison de leurs sexes, hétérogènes plutôt que homogènes.

                                                              Le Conseil Constitutionnel s’est donc, en se cachant derrière son petit doigt, bel et bien prononcé sur le fond, tout en affirmant le contraire. Et il a, bien évidemment, pris une mauvaise (non) décision.

                                                              Il faudra donc passer par la voie législative. Long combat.

                                                              Mais les fossiles, et autres intolérants, ont perdu d’avance, sur la longue durée...


                                                              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 30 janvier 2011 11:49

                                                                Le mariage est, par essence, hétérosexuel. Le Conseil constitutionnel n’a pas le pouvoir de changer le sens des mots.


                                                              • anty 30 janvier 2011 14:03

                                                                Il y a 195 pays sur terre reconnus par l’ONU
                                                                En plus il est peu probable que les pays islamiques reconnaissent un jour le mariage homo
                                                                Mais il est probable que les pays tel que l’Espagne ou l’Argentine fassent marche arrière sur ce sujet....


                                                              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 30 janvier 2011 15:20

                                                                Pourquoi les médias ne nous parlent-ils plus de la vie actuelle des ex-mariés de Bègles, Stéphane Chapin et Bertrand Charpentier, et de la période de leur vie où ils étaient « mariés » ; comment ont-ils vécu cela ? Pourquoi n’interviennent-ils pas dans le débat actuel ? Ce serait bien intéressant à savoir.


                                                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 janvier 2011 23:56

                                                                Ils se font oublier depuis un moment, et avec raison : un an après leur show, ils ont été condamnés pour avoir volé et utiliser le chéquier de leur propriétaire (une vieille dame dans les 70 ans) afin de régler une bonne partie des frais de leurs « noces ».


                                                              • Agoratonlaveur 4 février 2011 22:39

                                                                on s’en fout de leur pbs judiciaires !


                                                              • oncle archibald 30 janvier 2011 11:44

                                                                La physiologie fait que la conception d’un mammifère sexué résulte de la rencontre au bon moment d’un ovule et d’un spermatozoïde ... Le mariage est une institution destinée à protéger la famille, composée ordinairement d’un papa d’une maman et d’un ou plusieurs enfants nés de la rencontre des ovocites de leurs parents. 

                                                                S’il est naturel de protéger de la discrimination un couple composé de deux hommes ou de deux femmes qui s’aiment cela ne les rend pas pour autant potentiellement féconds et donc ne compose pas une famille .. 

                                                                Pourquoi vouloir aller contre la nature en ces temps ou l’on se soucie autant de l’avenir de notre planète menacée par toutes les déviances et errances des hommes .. Pourquoi ne pas accepter ce qui est naturel et garder à ce qui ne l’est pas son caractère exceptionnel ??? 

                                                                La revendication du mariage entre homosexuels est une atteinte au droit naturel. Faisons en sorte d’améliorer le pacs s’il n’ouvre pas les mêmes droits que le mariage en matière d’héritage entre conjoints, de droit au maintien dans le logement du couple, etc .. et laissons ceux qui en sont naturellement capables faire des enfants ou élever ceux des autres s’ils sont inféconds et malheureux de ne pouvoir procréer. Malheureux de ne pouvoir se reproduire non pas par choix ou décision personnelle mais par suite de malformation ou de maladie.

                                                                • Iren-Nao 30 janvier 2011 11:59

                                                                  Le « Monde ordinaire » est base sur le reproduction hétéro qui reste le moyen le plus courant, c’est aussi l’outil principal de la sélection naturelle depuis bientôt qq millions de St Valentin.
                                                                  Depuis qq siècles l’institution du mariage généralisée a presque toutes les diverses civilisation encadre cet état de fait.

                                                                  Le but étant en gros d’encadrer les comportements sociaux, l’élevage des mômes, et surtout surtout les héritages. Les mamours n’ont rien a voir avec le mariage.
                                                                  Au sujet des gestions de fric et heritages le PACS me semble remplir bien son rôle. Et c’est surement bien suffisant.

                                                                  Les homos et autres homotes peuvent bien s’amuser dans leur coin, grand bien leur fasse et franchement les histoires de cul chez les gens bien élevés restent du domaine prive.

                                                                  Quant a l’adoption, un mien ami élevé par des gouines en conçut une telle haine des femmes qu’il en devint pédé et ce fut fort mal vécu.

                                                                  Donc, non a ce mariage grotesque et bien sur non a l’adoption.

                                                                  Iren-Nao


                                                                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 janvier 2011 12:32

                                                                    Cela ne répond pas au problème des enfants dont un des parents a refait sa vie avec un partenaire de même sexe. Il y a des dizaines de milliers d’enfants rien qu’en France qui sont dans ce cas.

                                                                    Empêcher son géniteur de se (re)marier avec son/sa nouveau(elle) partenaire entre donc en conflit direct avec l’intérêt de l’enfant qui, le jour ou il se retrouve orphelin, peut avoir à subir, en plus de la douleur d’avoir perdu un parent, la douleur d’être séparé de son second père ou de sa seconde mère contre sa volonté.

                                                                    J’ai déjà soulevé cette question ici mais assez curieusement, le God’s fan club se révèle étrangement muet.

                                                                    Quand à l’adoption, les américains, qui ont une génération d’avance sur nous, peuvent vous rassurer : les enfants élevés par des homosexuels (qu’ils leurs soient naturels ou adoptés) ne sont pas mieux traités ni plus maltraités que les enfants des couples hétéros.

                                                                    Leur orientation sexuelle ne change pas : le taux d’ enfants qui se révèlent homosexuels par la suite est identique au taux d’homosexuels parmi les enfants élevés par les hétéros.

                                                                    La seule différence est que devenus adultes, les premiers sont beaucoup moins intolérants et beaucoup plus ouverts d’esprits, moins sensibles aux idéologies extremistes, religieuses ou non.

                                                                    C’est, je pense, ce qui gêne le plus les anty et compagnie...


                                                                  • oncle archibald 30 janvier 2011 12:59

                                                                    « les enfants élevés par des homosexuels (qu’ils leurs soient naturels ou adoptés)  » ...


                                                                    Jusqu’à preuve du contraire les enfants ne peuvent pas être naturels au couple homosexuel .. C’est aussi déviant que ces femmes qui veulent « faire un bébé toute seule » et se font féconder par un inconnu qui ne saura jamais qu’il est père .. Je ne trouve pas cette situation particulièrement brillante ni équivalente à celle d’un enfant qui porte les gamètes des parents qui l’ont conçu et qui l’entourent ..

                                                                  • anty 30 janvier 2011 13:21

                                                                    Vous avez bien appris la propagande homo en relatant des vieux clichés archi connus.....


                                                                  • anty 30 janvier 2011 14:36

                                                                    L’équation des homos est bien connue

                                                                    Si vous êtes d’accord avec eux vous devenez un friendley gay

                                                                    sinon vous rentrez dans la catégorie d’homophobe

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès