• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Marier » les couples de même sexe ? Un peu de bon sens, s’il vous (...)

« Marier » les couples de même sexe ? Un peu de bon sens, s’il vous plaît !

R E F L E X I O N S

« MARIER » LES COUPLES DE MÊME SEXE ?

UN PEU DE BON SENS, S’IL VOUS PLAÎT !

 

En dehors de toute influence quelconque, religieuse, philosophique ou politique, Pierre d’Humières entend porter, ici, un jugement libre et personnel sur le « mariage » des couples du même sexe, qui, pour des raisons évidentes de simple logique et de bon sens, est bien, non seulement absurde, mais encore inconcevable.

Depuis toujours, et sans doute pour très longtemps encore, seul l’accouplement d’un homme et d’une femme, directement ou indirectement, peut assurer la reproduction de l’espèce humaine par la procréation naturelle. Bien au-delà de toute notion de droit, de religion ou de convenance, c’est une situation qui découle entièrement des lois internes de la biologie et pas du tout du choix des hommes, si vaniteux et insensés puissent-ils être.

Au fur et à mesure des évolutions de la vie humaine , et des aptitudes croissantes des hommes à s’organiser entre eux qui en ont découlées, respectant, ici, l’instinct basique de reproduction de l’espèce, tout autant que celui de conservation de la race, à travers l’amour naturel et irremplaçable que confèrent ces derniers, l’Homme en est arrivé à définir certaines règles fondamentales et justes de protection de cette union naturelle, à caractère d’abord biologique, d’un homme et d’une femme, en la sacralisant, en assurant, de la sorte, au couple alors formé, ainsi qu’à ses fruits, une certaine condition, une certaine considération marquées par une reconnaissance officielle apte à les défendre, à les protéger et à les intégrer clairement aux yeux mêmes de la Société. C’est un tout et c'est une exclusivité qui est, là, celle du mariage entre un homme et une femme, tel qu’il existe bien depuis toujours, avec toute sa raison d’être, et avec tout son caractère solennel. Il ne peut donc en être autrement.

A ce jour, obéissant aux mêmes lois biologiques, rejoignant la logique, le bon sens et des millénaires de civilisation, le droit français et notre Code civil tiennent le mariage comme « une union consentie d’un homme et d’une femme qui acceptent d’exercer les droits et de respecter les obligations que la loi attache à la qualité d’époux »… Je cite là l’éminent professeur de droit Guy Raymond, dont j’approuve totalement la définition.

On le voit clairement, accorder, ne serait-ce qu’un statut identique au mariage, aux couples de même sexe, n’aurait aucun sens, serait totalement irréel et absurde. Par contre, il est parfaitement compréhensible, et, sans aucun doute nécessaire, d’assurer à ces personnes en souffrance toutes les garanties et protections civiles nécessaires pour qu’elles soient toujours intégrées et défendues le mieux possible par la Société.

Mais, prétendre « marier » ces couples de même sexe au même titre que le sont ceux que la nature à normalement générés ne serait que leurre, tricherie et mensonge. De plus, et, sans même prendre en compte, ici, le respect sacré des lois naturelles qui donnent aux enfants le droit de grandir assistés de l’amour de leur père et de leur mère biologique, une absurdité et une bourde pareilles ne pourraient que démanteler dangereusement l’institution du mariage, qui se trouverait, alors, gravement détournée de son but exclusif et privée de son sens réel. Ce serait donc trahir la Société.

Puissent nos dirigeants bien réfléchir et ne pas se laisser influencer, même si une majorité de « sondés », on ne sait trop comment, d’ailleurs, sans doute majoritairement inconscients des réalités et aveuglés par les illusions d’un laxisme quasi universel, ne serait pas opposée, parait-il, à ce massacre impensable de l’institution du mariage.

 

Pierre d’Humières


Moyenne des avis sur cet article :  3.02/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

253 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 8 septembre 2012 09:05

    Monsieur votre bon sens s’apparente à de l’obscurantiste.

    Vous citez le code civil , il aurait été plus sérieux de le consulter auparavant plutôt que de l’instrumentaliser dans la bouche d’un autre (très pratique, chacun peut sortir une ponte disant ce que l’on souhaite)
    code civil : articles 144 et 161 et suivants (liste de cas prohibés)

    code pénal : définition légale de la discrimination
    article 225-1

    Ce que vous appelez bon sens n’est qu’un ensemble de poncifs rabâchés maintes fois.


    • ta favorite ta favorite 8 septembre 2012 12:13

      « Depuis toujours, et sans doute pour très longtemps encore, seul l’accouplement d’un homme et d’une femme, directement ou indirectement, peut assurer la reproduction de l’espèce humaine par la procréation naturelle. »

      On est d’accord. Mais dans ce cas, si on considère que le mariage est fait pour avoir des enfants, on doit réprimer les gens procréant hors mariage, et dissoudre les mariages n’aboutissant pas à la naissance d’un enfant. Ça suit la même logique réactionnaire et autoritaire que vous mettez en avant smiley


    • Aldous Aldous 8 septembre 2012 12:43

      Amalgame grossier.


      Organiser socialement la reproduction sexuée ne signifie pas reprimer les naissances hors mariage ni instaurer une contrainte de faire des enfants.

      Par contre c’est favoriser, par une institution, un fait naturel : un enfant humain a besoin de ses parents pour s’épanouir et se developper sainement.

      Le mariage est un effort de la civilisation pour instituer la famille au sein de la communauté.

      Denaturer cette institution au pretexte que les homos seraient discriminé est absurde. ce n’est pas la loi qui fait que a sexualite homoseuelle est stérile, c’est la nature.

      Cette nature qu’on met sur un piedestal par ailleurs, mais dont on veux effacer les lois quand cela nous empeche de faire ce qu’on veux.

    • Anaxandre Anaxandre 8 septembre 2012 15:31

       Ceux qui parlent « d’obscurantisme » ont généralement la vue si courte et embuée qu’ils ne voient que ténèbres dans ce qui est au contraire profondeur.

       Et quel affront pour l’intelligence que de devoir supporter ici les poncifs de quelques esprits-nains à peine capables de régurgiter correctement leurs évangiles pré-mâchés. Toujours à brandir leurs vieux concepts de dominés : l’illusion de la liberté, le mensonge de l’égalité. Vous n’êtes pas des « Egaux », vous êtes des esclaves, et votre « liberté » n’est plus qu’un gigantesque nihilisme aussi monstrueux que destructeur.

       « Ce n’est pas par la satisfaction du désir que s’obtient la liberté, mais par la destruction du désir. » (Epictète)

        Jamais dans l’Histoire on ne mit autant de volonté à faire de l’Homme une bête. Jamais on ne mit tant de rage à détruire de l’intérieur les fondements de sa propre Civilisation. Jamais on ne mit tant d’acharnement à aplatir, à écraser l’Homme sous le rouleau-compresseur de l’Egalité, créant ainsi un étrange semi-homme caractérisé par l’indistinction et l’indifférenciation : des habitants-consommateurs de hasard, des hermaphrodites poly-sexuels, des angoissés chroniques déculturés, des semi-animaux juste soucieux de vivre selon leurs penchants et leurs goûts particuliers. Cette désintégration de tout ce qui fit de l’Homme un être supérieur devrait être une évidence pour les rares qui veulent encore voir.


    • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:40

      merci Anaxandre pour cette approche plus philosophique que politique.


      Elle complète bien le propos.

      Je précise aux jeunes qui l’ignorerait que la philosophie ne consiste pas a trouver des justification intellectualisantes pour aller bombarder des pays souverains, en portant des chemises blanches dépourvues de boutons au niveau du col...

    • Anaxandre Anaxandre 8 septembre 2012 18:25

        Si le discours de ces gnomes arrogants n’était qu’ « intellectualisant » ! Mais non, ce ne sont que mensonges, sophismes et distillation de moraline à flot constant ! Quant à la jeunesse, je place encore quelques espoirs en elle, bien plus que chez ses aînés endoctrinés par la « Nouvelle Société » et sa mutation mortifère pour notre Civilisation. La jeunesse ressent de plus en plus ce malaise créé par cette société, sans encore bien parvenir à en identifier les causes profondes.


    • Lea Andersteen Lea Andersteen 8 septembre 2012 18:42

      J’ai un doute.

      Mon beau-frère a frappé ma sœur. Il a eu une période alcoolisée. Désolé, mais le fait que ce soit un couple hétérosexuel n’a rien apporté à leur développement équilibré. Au contraire. Car la violence dans le couple, sauf erreur touche essentiellement des couples hétérosexuels étant donné la prévalence de la violence des hommes sur les femmes.

      Etrangement personne ne se demande si les causes des troubles de développement liés aux problèmes conjugaux se retrouvent avec la même fréquence dans un couple homosexuel. On oublie également vite les couples lesbiens et le fait que le plantage de la petite graine peut être réalisé par un tiers.

      Enfin, si le mariage est doit être reproductif pour être acceptable, interdisons le mariage aux gens ayant un trouble de la fertilité. 1 couple sur 5 rencontre le problème... Ca en fait des divorces à prononcer !


    • Anaxandre Anaxandre 8 septembre 2012 19:09

        Ou comment exprimer le vide abyssal de sa pensée en quelques lignes ! Toujours le même manque de hauteur, le même aveuglement de taupe - qui, elle au moins, sait creuser !... - chez les sectateurs du dogme de la volonté particulière sans voir qu’il détruit inexorablement l’intérêt général supérieur. Toujours la même propension débilitante à vouloir faire une règle d’un cas particulier : « mon beau-frère buvait... », pathétique, et même risible si ce genre de discours manquait d’auditoire...


    • Aldous Aldous 8 septembre 2012 20:31

      desolé pour toi que tu ais vecu dans une famille dysfonctionnant.


      Moi ma famille etait equilibrée, heureuse, sans violence et sans disputes.

      j’ai eu une enfance heureuse et j’ai béneficié d’une education epanouissant de la part de mes parents.

      Et figure toi, que je ne pense pas etre une exception.

      Mais bon, c’est sûr qu’avec la promotion de l’egoïsme, du nombrilisme, de la satisfaction sans entrave de tous les fantasmes, notre société n’encourage pas à la peroetuation de ce modèle ’démodé’ de bonheur.

      Sauf que c’est leur seul bonheur réel, le reste n’etant qu’illusion et frustration.



    • Romain Desbois 8 septembre 2012 23:08

      on nous dit que nombre d’enfants ne seraient pas du père officiel , il ya eu donc intervention d’un tiers hors du mariage pour procréer.

      Donc rien n’empêche à un couple homo de se marier et en faire autant.


    • Aldous Aldous 10 septembre 2012 08:06

      Donc tu veux te marier pour pouvoir tromper ton mari ?


      C’est du propre ça !

    • milu 8 septembre 2012 09:47

      Ah mais bon sang !!


      lâchez là votre sacro-sainte institution du mariage ! ça ne veut plus rien dire aujourd’hui, on se marie, on divorce, on se remarie... sincèrement qu’est ce que ça peut bien faire ?
      Et le couplet sur les couples que « la nature à normalement générés », et « le respect sacré des lois naturelles » alors là, chapeau !
      allez une petite citation pour la route :
      « Dans son livre Biological Exuberance : Animal Homosexuality and Natural Diversity paru en 1999, le chercheur Bruce Bagemihl affirme que des comportements homosexuels animaux ont été observés chez près de 450 espèces animales, dans chaque grande zone géographique et chaque groupe animal, et qu’ils peuvent être séparés en 5 groupes distincts : parade amoureuse, affection, relation sexuelle, vie en couple et comportement parental. Les organisateurs de l’exposition Against Nature ? affirmaient que des comportements homosexuels étaient retrouvés chez la plupart des groupes de vertébrés, mais aussi parmi les insectes, les araignées, les crustacés, les octopodes et les vers parasites, le phénomène étant reporté chez près de 1500 espèces animales et bien documenté chez 500 d’entre elles.  »

      • anty 8 septembre 2012 10:03

        Bruce est un homo qui travaille pour sa propre chapelle

        De toutes les façon les comportement animal a sa propre signification qu’on ne peut pas transposer à l’homme et vice versa

      • flesh flesh 8 septembre 2012 10:44

        Tiens, comme par hasard... un sujet sur les homos et hop anty rapplique au quart de tour.. C’est encore parti pour un farcissage de 50 posts avec vos obsessions sur les homos ?


      • non667 8 septembre 2012 11:21

        à milu

        à milu

        Ah mais bon sang !!

        lâchez là votre sacro-sainte institution du mariage !

        on voit bien là la perversion de l’homo milu + d’autres !
        il faudrait que les héteros lâchent l’institution du mariage pour la réserver aux homos et au prêtres ! smiley smiley smiley smiley


      • Aldous Aldous 8 septembre 2012 12:57

        En effet, on peut se marier er divorcer et se pacser ou meme faire des enfants hors mariage sans etre mal jugé de nos jours.


        Pourquoi donc vouloir s’acharner à denaturer le mariage puisque tout est desormais permi ?

        Quelle obstination farouche et malveillante y a il à vouloir a tout prix désacraliser la petite parcelle de sacré qui demeure à ceux qui ne pensent pas que le grand bordel généralisé c’est la liberté ?

        Moi j’y vois un asservissement politique total de l’individu pas l’explosion de la dernière cellule résistant à l’etat totalitaire : la famille. Et en particulier dans le fait que c’est la famille qui détiens (plus en Chine) le pouvoir reproductif et par là suite la transmission des valeurs.

        Relisez Orwell et Huxley pour comprendre cet acharnement contre cette institution éminemment démocratique.

        En y introduisant le mariage gay, on détache progressivement le mariage de la procréation sexuée.

        D’ici 50 ans, la fertilité masculine sera si basse que le choix de procréation sera entre les mains de la médecine. Le mariage ne sera plus alors, dans l’esprit des gens que l’officialisation d’une sexualité récréative, l’état se chargeant de la procréation, rêve systématique de toutes les tyrannies technocratique, et pourra enfin pétrir l’Homme Nouveau vierge de toute filiation et de toute culture dont rêvent les eugénistes et les tyrans.

        Le meilleur des mondes en somme.

      • BlackMatter 8 septembre 2012 13:38

        Il est marrant anty. A la moindre occasion, il expose que l’homosexualité est contre-nature et dès qu’on lui fait remarqué que l’homosexualité existe dans la nature, il sort l’espèce humaine de cette dernière. Il va falloir un jour choisir.


        Quoi qu’il en soit, l’auteur finalement semble penser qu’un homme et une femme n’ont d’importance dans la société qu’à leur possibilité de copuler et procréer. Or rien n’est plus faux. Notre civilisation est marqué par des découvertes, des créations, des oeuvres qui proviennent de personnes qui n’ont pas d’enfant et qui participent pourtant au bien être et à la survie de notre espèce. La possibilité de manger tout les jours est sans doute lié en partie à des découvertes provenant de personnes homosexuels. C’est cette capacité d’innovation et de projection dans l’avenir qui fait la spécificité de l’espèce humaine. Pour le reste, notre espèce obéit au règle du monde animal, à ces instincts : le désir, le plaisir, la faim, la peur, le comportement territorial sont typiquement animaux. 90% de nos actions se font de manière inconsciente. La conscience n’a pour vocation qu’à aider à résoudre des problèmes que l’inconscience ne peut résoudre seul sans une augmentation de l’attention. La nature par ailleurs ne fait pas de moral. Le bien, le mal ça n’existe pas, c’est une création de l’homme. Ces notions dans nos sociétés actuelles permettent de définir la liberté comme le fait de pourvoir faire ce qui nous plait pourvu que l’on ne porte pas atteinte à la libertés des autres. Or le mariage homosexuel ne retire de liberté à personne. C’est donc une liberté conforme au règle de la société. En revanche, s’opposer au mariage homosexuel n’est pas conforme à la liberté tel que nous la définissons généralement.

      • Constant danslayreur 8 septembre 2012 12:00

        Vous le faites exprès le blindé pas possible autrement :

        « Un couple c’est un homme et une femme ! »

        Non, un couple c’est un système de deux forces parallèles, égales en intensité, mais opposées http://fr.wikipedia.org/wiki/Couple_%28physique%29

        « C’est du bon sens »

        Le Monsieur vous dit qu’il y en a deux de sens et qu’ils sont opposés alors lequel bon sang le bon sens ?

        «  Les communautés minoritaires nous les brises menu avec leur revendications à la noix !  »

        Il faudrait voir à vous décider, sont-ce les revendications qui seraient à la noix ou alors les communautés minoritaires qui vous briseraient menu lesdites noix.

        Et à parler de vous briser les noix, feriez-vous allusion à votre paire ? Non je dis ça parce qu’une paire c’est aussi un duo un couple quoi… et qui selon vous serait un homme et une femme !?

        Comment pourraient-ils vous briser le couple s’ils ne le reconnaissent pas en tant que tel ?

        « Bien con de les prendre en considération !!  »

        Superflu, chacun ici aura compris que vous êtes un hétéro c’est-à-dire que par définition vous ne pouvez dire que du bien d’un con, que vous tiendrez constamment en si haute considération que vous essaierez vous-même d’en être un, avec un certain succès d’ailleurs voire un succès certain.

        Ju-lu-ch-je-vous-ta-qui-ne smiley

        « On est devenue une société en pleine déliquescence. »
        La déliquescence c’est la diminution la baisse alors une baisse de quoi au juste du pouvoir d’Aicha mais quel rapport avec vos deux ?


      • appoline appoline 8 septembre 2012 13:09

        Le spermatozoïde, lui ne s’y trompera pas. Pour perpétrer l’espèce, il ne peut s’engager dans un cul de sac, mariage ou pas mariage, la nature est ainsi faite


      • BlackMatter 8 septembre 2012 13:49

        Je propose d’interdire les paires de lunettes car chaque lunettes sont de même genre.

        Je propose aussi d’interdire le mariage entre catholiques croyants et pratiquants car il s’agit aujourd’hui d’une communauté minoritaire. Je refuse aussi le mariage aux rouquins qui sont encore plus minoritaires que les homosexuels.
        Je propose aussi d’interdire le mariage au femme stérile car il est évident qu’en l’absence d’ovule, le spermatozoïde ne sait où se diriger dans l’utérus. Au passage, il faut interdire la branlette car tous ces spermatozoïdes gâchés, c’est une honte qu’en même.

      • BlackMatter 8 septembre 2012 13:56

        Je voudrais m’expliquer concernant les rouquins. Ma religion dit qu’être rouquin c’est mal. Et si on laisse des rouquins élevés des enfants, y a de fortes chances qu’ils deviennent rouquins aussi (y a plein d’études scientifiques là dessus). Et puis les enfants rouquins sont souvent victimes des moqueries des autres enfants à l’école ce qui peut porter atteinte à leurs équilibres psychologiques. Il est inutile d’espérer que les parents éduquent leurs enfants pour qu’ils comprennent qu’être rouquin, c’est normal, ça fait partie de la diversité de l’espèce (et puis de toute façon, ma religion dit le contraire). C’est donc au nom du droit de l’enfant que je veux empêcher les rouquins d’avoir des enfants.


      • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:45

        Ha... ? Rouquin c’est une forme de sexualité ?


        Comment fait dire ? Rouquinophilie ?

        Holàlà je suis dépassé... j’en était resté au fistfucking.

         va falloir que je révise mon kamasoutra moi !

      • tf1Goupie 8 septembre 2012 16:04

        La pédophilie répond parfois à cet « amour entre deux êtres ».

        Pourquoi est-elle condamnée ?


      • BlackMatter 8 septembre 2012 16:07

        Peu importe de sexualité si on parle du bien de l’enfant.

        L’argument avancé c’est le bien de l’enfant donc je parle du bien de l’enfant.
        Pourquoi vous fixez vous sur la sexualité des parents ? Doit on comprendre que le bien de l’enfant n’est qu’un argument ad-hoc pour vous ?

      • BlackMatter 8 septembre 2012 16:39

        « La pédophilie répond parfois à cet »amour entre deux êtres« . »


        Parce que les règles fondamentales de notre société sont : « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse » et « la liberté des uns s’arrêtent la où commencent la liberté des autres ». L’exercice de la liberté suppose aussi que l’on soit responsable de ses actes et que les choix que l’on fait le soit de manière éclairée. Or un mineur de 15 ans ne peut fournir selon la loi un consentement éclairé en matière de sexualité. Vous ne pouvez donc vous réfugier derrière le consentement de l’enfant. Ce qui n’est pas le cas de l’homosexualité entre deux personnes majeurs sexuellement et consentantes. Je rappelle accessoirement qu’associer homosexualité et pédophilie est un délit.

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 septembre 2012 10:11

        *baille*


        Encore un vieux schnock qui confond amour et reproduction. 

        * se gratte *

        Je me demande ce qu’il pense de ces couples qui se marient passés 70 ans. Est-ce moral pour lui, alors que niveau enfants, c’est pas franchement leur but.

        *se verse un café*

        Je suis curieux si à la différence des autres il aura les tripes de répondre à ça tiens.



        • Pierre d'Humières Pierre d’Humières 8 septembre 2012 11:27

          Cher lecteur,

          Je n’ai pas du tout l’intention de vous convaincre et je comprends parfaitement vos convictions. Votre conception du mariage vous appartient, comme celle que j’ai exposée dans l’article que vous mettez en cause est la mienne. Respectons-les donc ensemble.

          En fait, je m’adresse essentiellement à ceux qui cherchent encore des points de repères, à ceux qui en ont besoin pour réfléchir. Visiblement, ce n’est pas votre cas. 

          Cordialement.

          Pierre d’Humières


        • Aldous Aldous 8 septembre 2012 13:00

          Mmarvinbear est là pour jeter l’anathème sur tous ceux qui osent s’égarer hors de la sacrosainte pensée unique.


          Il fait son taf. Ya pas de sot métier.


        • BlackMatter 8 septembre 2012 15:31
          @ l’auteur

          Dans votre article, vous dites « le respect sacré des lois naturelles qui donnent aux enfants le droit de grandir assistés de l’amour de leur père et de leur mère biologique ».

          Tout d’abord, pouvez vous nous expliquer en quoi ces lois naturelles seraient sacrées ? Vous prétendez ne pas parler de religion mais êtes vous sûrs qu’au fond, dans votre esprit, vous ne seriez pas en train de parler de « lois divines » ? Où commence le naturel et ou commence l’artificiel selon vous ? Car finalement dans nos sociétés actuelles, plus grand chose n’est naturel, même pas les vêtements et la nourriture dont vous usez tous les jours... Se rasez, se parfumer, est ce naturel ? Vous parlez de droit donné aux enfants par la nature... La nature ne fait pas de droit, elle ne légifère jamais. Il est courant dans certaines sociétés et chez certaines espèces que ce ne soient pas les parents biologiques qui éduquent les enfants. Quid des enfants adoptés par des couples hétérosexuels ? C’est une violation du droit naturel suivant votre raisonnement. Il faut donc l’interdire.

          Vous prétendez défendre la liberté et les droits de l’homme. Dissocions l’enfant du mariage gay. Selon quel droit, conforme aux droits de l’homme, interdisez vous au couple gay de se marier comme les autres, c’est à dire d’avoir les mêmes droits, sans distinction de sexe, de religion, d’opinions politiques, d’origine ou d’orientation sexuelle ?

          Votre article n’est donc pas cohérent avec ce que vous prétendez être.

        • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:48

          Ben c’est que si tu les respectes pas, ça foire.


          C’est en cela qu’elles sont sacrées.

          En plus vulgaire, c’est pas en s’enc... qu’on fait des bébés.

        • Romain Desbois 8 septembre 2012 16:09

          L’auteur

          "Votre conception du mariage vous appartient, comme celle que j’ai exposée dans l’article que vous mettez en cause est la mienne. Respectons-les donc ensemble.« 

          génial , donc votre article n’a pas lieu d’être !

          Marions tout ceux qui le souhaitent, l’Etat n’a pas à sélectionner. L’Etat a juste à s’assurer du consentement des »impétrants"

          (ouille ! je donne des verges pour me faire battre)


        • BlackMatter 8 septembre 2012 16:27

          Et alors ?


          Et si des gens ont envie d’avoir des relations sexuelles sans procréer, j’espère qu’ils en sont encore le droit. La fellation non plus ça marche pas très bien au niveau reproductif et pourtant très nombreux la pratique en violation « du coit vaginal sacré ». Vous avez l’intention d’imposer au gens ce qu’ils doivent faire au lit ?

          Et encore une fois, ce qui définit l’importance d’un homme ou d’une femme dans la société ne peut nullement se réduire à leurs capacités pro-créatives. Ce qui est important chez une espèce sociale n’est pas que chacun puisse se reproduire mais que l’organisation globale permette à l’espèce de se perpétuer. Or, rien ne démontre que les homosexuels ne participent pas -à leurs manières et par d’autres qualités- à cette organisation.


        • Romain Desbois 8 septembre 2012 16:33

          Aldous
          « c’est pas en s’enc... qu’on fait des bébés. »

          ce n’est pas en se mariant non plus

          PS/ Et ceux ou celles qui ne s’enculent pas, ils peuvent ?


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 septembre 2012 19:52

          Je n’ai pas du tout l’intention de vous convaincre et je comprends parfaitement vos convictions. : Si votre but n’est pas de convaincre, pourquoi écrire un tel article alors ?


           Votre conception du mariage vous appartient, comme celle que j’ai exposée dans l’article que vous mettez en cause est la mienne. Respectons-les donc ensemble. : Le respect est impossible car ces positions sont antagonistes. Le choc est inévitable.

          Je relève d’ailleurs que vous ne m’avez pas répondu. Quelle est votre position en ce qui concerne les mariages tardifs ? Vous savez, ceux qui concernent les couples devenus trop vieux pour se reproduire ? Ne devrait-on pas les empêcher ? Après tout, ces couples ne remplissent pas la condition première selon vous, c’est à dire la reproduction.

          En fait, je m’adresse essentiellement à ceux qui cherchent encore des points de repères, à ceux qui en ont besoin pour réfléchir. Visiblement, ce n’est pas votre cas. : Un point de repère n’est efficace que s’il est proche de l’utilisateur, dans l’espace ou le temps. Un repère vieux de 4 000 ans doit forcément être changé. C’est comme se guider sur la route de Compostelle en voulant garder Avallon comme point de guidage. Après vingt bornes, vous devez en changer sinon vous n’arriverez jamais à destination.




        • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 septembre 2012 19:58

          « Mmarvinbear est là pour jeter l’anathème sur tous ceux qui osent s’égarer hors de la sacrosainte pensée unique. »


          Une pensée unique vaut mieux que pas de pensée du tout. Vous viendrez me parler quand vous aurez une réflexion personnelle, et non un récitatif de versets bibliques moisis.

        • Aldous Aldous 8 septembre 2012 20:43

          encore une fois romain, vous comparez ce qui n’est pas comparable.


          Le mariage n’est pas une activité sexuelle, et donc n’a rien de comparable à la sodomie.

          C’est une institution servant à donner une statut à la famille dans les sociétés civilisées.

          Et comme j’ai expliqué plus haut, c’est une cadre pour élever les enfant futurs que le couple espère généralement avoir.

          mais pour répondre à ce que vous suggérez, les couples mariés pratiquent également la sodomie récréative, tout comme les hétérosexuel non mariés. récréative, et non reproductive.

          Mais il ne viendrait à l’idée ni des uns ni des autres de considérer que le mariage est une sorte d’officialisation de leur activité de sodomie en tant que sexualité reproductive car c’est tout simplement absurde.



        • Leo Le Sage 8 septembre 2012 21:53

          @Par Mmarvinbear (xxx.xxx.xxx.103) 8 septembre 19:52
          Vous dites : « Si votre but n’est pas de convaincre, pourquoi écrire un tel article alors ? »
          Pour nous informer, au minimum de son point de vue, au maximum de la réalité...
           ** scrontch scrontch **
          Vous dites : « Le respect est impossible car ces positions sont antagonistes. Le choc est inévitable. » smiley
          Vraiment ??
          J’ai l’habitude de respecter des personnes qui ne seront jamais de mon avis.
          Pas vous ?
           ** zappe la téloche **
          Vous dites : « Vous savez, ceux qui concernent les couples devenus trop vieux pour se reproduire ? »
          Je vais répondre à sa place : pas de soucis.
          Le mariage ne veut pas dire que l’on va faire des enfants, et d’ailleurs il existe des couples qui s’aiment mais qui ne veulent surtout pas avoir d’enfants.
          Donc, pour continuer, il ne faut pas empêcher les gens de sexes opposées de se marier...
           ** suis sur ARTE **
          Vous dites : "Un point de repère n’est efficace que s’il est proche de l’utilisateur, dans l’espace ou le temps. Un repère vieux de 4 000 ans doit forcément être changé." [...]
          Un point de repère est nécessaire et n’est pas forcément une question de distance.
          Ce peut être la « pierre de l’angle » d’une discussion.
          Rappeler le repère c’est la seule chose qui compte, lorsque l’un ou l’autre s’égare.
           ** lis un commentaire sur agora **
          Vous dites : « Une pensée unique vaut mieux que pas de pensée du tout » [...]
          Pas de pensée vaut mieux qu’une pensée inique. [avec un « i » pas un « u »]
           ** tape un commentaire sur agora **

          @Par Aldous (xxx.xxx.xxx.209) 8 septembre 20:43
          Vous dites : « C’est une institution servant à donner une statut à la famille dans les sociétés civilisées. » [...]
          Un peu de sérieux Aldous...
          Le mariage existe un peu partout y compris dans les zones où la civilisation occidentale n’a pas mis ses pieds.

          Sinon, il me semble que je sois d’accord avec le reste de votre intervention...

          @Par BlackMatter (xxx.xxx.xxx.225) 8 septembre 16:27
          Vous dites : "Ce qui est important chez une espèce sociale n’est pas que chacun puisse se reproduire mais que l’organisation globale permette à l’espèce de se perpétuer. Or, rien ne démontre que les homosexuels ne participent pas -à leurs manières et par d’autres qualités- à cette organisation"
          Ah bon ?
          Donc une société entièrement homosexuelle peut y participer à cette perpétuation de l’espèce ?
          Pardon, je ne savais pas...

           
          Cordialement

          Leo Le Sage
          (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • Anaxandre Anaxandre 8 septembre 2012 22:11

            « Un repère vieux de 4 000 ans doit forcément être changé. »


            C’est ça la Pensée ?

            Et c’est grâce à ce type de penseurs (!) que va avoir lieu la destruction programmée d’une institution plurimillénaire qui partout dans le monde, quelles que soient les Cultures, a participé de la cohésion sociale !

            Tragique...

        • Aldous Aldous 8 septembre 2012 22:37

          @leo


          Je parle de la civilisation en général, pas seulement de celle de l’occident.

          C’est à dire du moment ou les hommes ont commencé à vivre en citées et non dans la nature et donc à édifier des règles de vie commune.

        • Pierre d'Humières Pierre d’Humières 8 septembre 2012 23:18

          Réponse à M. Romain Desbois :

          Vous avez écrit « génial , donc votre article n’a pas lieu d’être ! »...

          Bien sûr que si, cet article à bien lieu d’être et colle même parfaitement à la réalité. Je respecte seulement la liberté de chacun de penser comme il l’entend. Donc,dans le cas présent, je dois repecter aussi la conception du « mariage » entre personnes de même sexe. Cela, même si elle est absurde et, en réalité, totalement irréaliste.

          Soyons sérieux une seconde. Deux homos ou deux lesbiennes (qui ont parfaitement le droit de s’aimer, de se protéger, et de se faire protéger par la société) ne feront jamais un enfant ensemble. Donc, on ne peut pas concrétiser leur union par un mariage au sens de celui des couples hétérosexuels, qui ont aussi le droit de se voir protégés. Qui oserait dire sérieusement le contraire !

          Les conditions et conséquences des unions hétéros et homos sont évidemment bien trop différentesles les unes par rapport aux autres. Il faudrait donc définir la concrétisation de l’union de deux personnes de même sexe par un contrat et par une cérémonie adapés à leurs désiderata propres et les définissant clairement, de façon évidemment toute autre que par le mariage conventionnel. En effet, la différence est bien là, dans les faits. Elle est même criante d’évidence.


        • Romain Desbois 8 septembre 2012 23:18

          Amaury, alias Anaxandre, alias Calmos, alias Aldous (j’hésite encore pour Famine)

          L’homme aux multiples pseudos, à force d’en changer vous finissez par vous mélanger.

          Vous êtes démasqué !!!!!

          Troll un jour, troll toujours.


        • BlackMatter 8 septembre 2012 23:36

          @ Leo le Sage


          Personne n’a dit que tous les hommes et les femmes devaient être homosexuels.
          D’ailleurs vu que l’homosexualité n’est pas un choix mais un état, le dire n’aurait aucun sens.
          Mais il y a des espèces qui survivent parfaitement qu’en bien même 90% de leurs membres ne participent pas à la reproduction. En plus, j’ai parlé d’organisation globale de la société c’est à dire qui intègrent au profit de la société -c’est à dire du bien commun- les qualités des uns ET des autres. D’ailleurs, vous l’aviez bien compris comme cela, n’est ce pas ?

        • BlackMatter 8 septembre 2012 23:39

          « Et c’est grâce à ce type de penseurs (!) que va avoir lieu la destruction programmée d’une institution plurimillénaire qui partout dans le monde, quelles que soient les Cultures, a participé de la cohésion sociale ! »


          Wouuaaahhhhh ! Rien que ça !
          Et le 21 décembre 2012, ce sera par la faute du mariage gay ? Une sanction divine ?

        • Leo Le Sage 8 septembre 2012 23:43

          @Par Aldous (xxx.xxx.xxx.209) 8 septembre 22:37
          Vous dites : « Je parle de la civilisation en général, pas seulement de celle de l’occident. »
          Oh pardon, je présumais que la bonne acception (de monsieur tout le monde) c’était civilisé = occidental.
          Là çà change tout : je n’ai plus rien à dire.
          Zut, nous sommes déjà d’accord sur tout ? Donc je ne peux plus vous commenter ? Mazette...

          @Par Romain Desbois (xxx.xxx.xxx.43) 8 septembre 23:18
          Vous dites : « Amaury, alias Anaxandre, alias Calmos, alias Aldous (j’hésite encore pour Famine) » [...] smiley
          Je nage dans l’imbécilité... smiley
          M’enfin Romain, cela fait déjà une plombe que vous êtes sur agoravox et vous trouvez que ces personnes sont une seule et même personne ?
          Vous vous sentez bien Romain ??? smiley

          Il vous arrive de lire et de réfléchir dès fois ? smiley
          C’est un monde quand même.

          Vos idées, même si je ne suis pas d’accord, je les respecte mais là, faut pas pousser...
          J’sais pas moi, allez vous coucher et demain vous irez mieux, enfin, j’espère...

           
          Cordialement

          Leo Le Sage
          (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • Romain Desbois 8 septembre 2012 23:48

          Monsieur d’Humières

          Pour vous le mariage a pour but de protéger la famille et particulièrement l’enfant à venir.
          Soit !
          Mais il ya des couples qui se marient pour d’autres raisons et pas toujours par amour d’ailleurs. Est-ce qu’on leur interdit le mariage ? non !

          Pour quelle raison alors l’interdirait-on aux couples homosexuels ?

          C’est l’évidence même !

          PS :
          La société prévoit même de protéger la famille hors mariage et même les enfants dits anciennement « adultérins » ont les mêmes droits que les enfants du lit conjugal.


        • Leo Le Sage 8 septembre 2012 23:55

          @Par BlackMatter (xxx.xxx.xxx.225) 8 septembre 23:36
          Vous dites : « Mais il y a des espèces qui survivent parfaitement qu’en bien même 90% de leurs membres ne participent pas à la reproduction » [...]
          C’est pas faux...

          Vous dites : "En plus, j’ai parlé d’organisation globale de la société c’est à dire qui intègrent au profit de la société -c’est à dire du bien commun- les qualités des uns ET des autres. D’ailleurs, vous l’aviez bien compris comme cela, n’est ce pas ?"
          J’ai surtout compris que votre intervention donnait l’impression qu’aux extrêmes la perpétuation de l’espèce est possible avec zero hétéro...
          Mais à titre personnel, je sais bien que vous ne le pensez pas une seule seconde, ou alors c’est que j’ai dû vachement me tromper sur vous, ce qui est plutôt rare dans mon cas...

          Merci d’avoir apporté cette précision qui me rassure, et surtout rassure tout le monde...
          Comme quoi il faut être précis, comme vous me le rappelez si bien...

          @Romain
          Vous dites : "La société prévoit même de protéger la famille hors mariage et même les enfants dits anciennement « adultérins » ont les mêmes droits que les enfants du lit conjugal." [...]
          La société prévoit de protéger tout le monde y compris les criminels, vous le savez bien...
          Je rappelle qu’un criminel a des droits, certes restreints, mais des droits...

           
          Cordialement

          Leo Le Sage
          (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 9 septembre 2012 12:07

          « Soyons sérieux une seconde. Deux homos ou deux lesbiennes (qui ont parfaitement le droit de s’aimer, de se protéger, et de se faire protéger par la société) ne feront jamais un enfant ensemble. Donc, on ne peut pas concrétiser leur union par un mariage au sens de celui des couples hétérosexuels, qui ont aussi le droit de se voir protégés. Qui oserait dire sérieusement le contraire ! »


          Moi et d’autres.

          Vous savez, les progrès techniques sont tels que désormais, les couples dits infertiles peuvent concevoir. Ce qui pose parfois des soucis religieux. Comment considérer le transfert d’embryon, le don d’ovocytes par exemple pour les rabbins ? La judéité se transmet par la mère mais avec ces techniques, l’enfant à naître n’est PAS de la mère porteuse. Il y a de sacrées réflexions sous la kippa à cause de cela.

          Le recours à une mère porteuse, l’aide d’un voisin, la GPA, les couples normalement infertiles ont tout un arsenal de mesures pour contourner le problème.

          Et sans aller jusque là, l’explosion de la cellule familiale traditionnelle a montré que la parentalité n’était pas affaire de génétique, mais d’attention.

        • Aldous Aldous 9 septembre 2012 23:05

          Vous prenez des exceptions pour en faire la regle.


          Une question : vous avez des enfants ?



        • EricB 11 septembre 2012 13:37

          à Léo Le Sage (mouarf.....)

          "Donc une société entièrement homosexuelle peut y participer à cette perpétuation de l’espèce ?
          Pardon, je ne savais pas...« 

          Sauf que »une société entièrement homosexuelle« n’existe que dans vos fantasmes, certainement pas dans l’esprit des homos même les plus »extrémistes". L’homosexualité ayant existé toujours et partout, n’a pas pour autant annihilé la majorité hétérosexuelle, jamais ni nulle part.

          Ca vous arrive de vous servir de votre cervelle parfois ?


        • Leo Le Sage 11 septembre 2012 14:02

          @Par EricB (xxx.xxx.xxx.103) 11 septembre 13:37
          Vous dites : « Ca vous arrive de vous servir de votre cervelle parfois ? » [...]
          Trop souvent mais vous visiblement non...
          Une hypothèse n’est jamais une réalité, mais permet de comprendre une réalité.
          Ce n’est pas parce que çà existe depuis des lustres que cela signifie que c’est normal.
          Le crime existe depuis mathusalem, ce n’est pas pour cela que je vais y trouver une normalité...

           
          Cordialement

          Leo Le Sage
          (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


        • Marco07 8 septembre 2012 11:50
          C’est le mariage qu’il faut abolir, et donc la famille, car c’est un vrai scandale que l’enfant soit l’otage sa famille qui peut le formater comme elle veut, tant au propre qu’au figuré.
          Tout à fait, foutons-les dehors dès la naissance, après tout ils peuvent se débrouiller.




          Faut vraiment penser à arrêter les drogues et l’alcool.

        • vieux grincheux 8 septembre 2012 12:16

          @ durae.leges.sed.leges


          Bien écrit !!!! 
          et c ’est ce que préconisait Fourier losqu’ il parlait de « petites bandes », les enfants doivent s’ auto-organiser entre eux afin qu’ ils decouvrent leurs passions véritables, Fourier parlait de les laisser libres d’ aller rencontrer les artistes, les differents corps de métier,etc..... afin de sentir leurs passions s’ éveiller., mais il faut dire que le but de l’ idéologue Fourier était l’ émancipation et l’ autonomie, pas le lavage de cerveau donné par l’ éducastration actuelle, largement acceptée par les parents qui craignent (ha les peurs !) d’ être marginalisés socialement parlant s’ ils ne se conforment pas à la Doxa.

          Il nous faut passer actuellement au « La liberté de chacun n’ existe que si elle étend celle de l’ Autre à l’ Infini » de M Bakounine......et certain-e-s n’ y sont pas encore prêt-e-s.....

          la finalité du prof, du transmetteur cognitif, c ’est d’ être dépassé par ses « élèves »....................et beaucoup n’ ont pas l’ Empathie pour ce faire, et laissent parler la jalousie de leurs cerveaux reptiliens plutôt que leur coeur.........or, on apprend tous les jours et on apprend de ses apprenants.

          Quant à la réponse de Marco : t ’en as encore des non-arguments commako ?

          Alors si t’ as rien à dire qu’ à polluer le fofo, tu vas gagner la merdaille du Troll de la semaine.....

          KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!!

          VG

        • Aldous Aldous 8 septembre 2012 13:07

          Voilà quelqu’un qui parle du vrai enjeu !


          C’est clair : la famille ’formate’ ses enfants, ça s’appelles l’éducation est c’est un contrepouvoir qui emmerde les élites qui aimerait avoir des esprits vierges pour en faire les sempiternels Hommes Nouveaux que toutes les dictatures ont tenté de produire.

          J’aime ma famille pour cela, parce qu’elle ma permis de développer mon esprit critique, notamment face à la purée médiatique et j’emmerde les prétendues élites.

          Vive la famille !

        • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:10

          Et j’emmerde aussi les moinsseurs dérebrés qui ne se rendent même plus compte de brainwashing qu’ils subissent quotidiennement.




        • flesh flesh 8 septembre 2012 10:26
          Le bon sens.. la nature.. pas naturel.. naturel... gnagnagna...

          le « bon sens » l’auteur, c’est surtout de ne pas détruire cette planète par la surpopulation humaine, et je pense que la « nature » en a du en avoir pas mal du bon sens en créant les homos, car ça limite les dégâts. Biz

          Allez, pour détendre l’atmosphère (et le sphincter), un petit cours de sciences naturelles

          • Adrien Adrien 8 septembre 2012 12:47

            aaaah........ la « Nature »............ elle a bon dos sauf quand il s’agit de taper sur les écolos........LOL

            flesh, ’tention aux images du lien qui peuvent choquer : âmes sensibles s’abstenir, éloignez lse bigots et les réacs.................


          • louphi 8 septembre 2012 11:07

            Pierre d’Humières

            Heureusement qu’Il y a de temps en temps comme çà, sur agoravox, des auteurs raisonnables comme vous pour remettre les pendules à l’heure. Donc Bravo !


            • louphi 8 septembre 2012 11:26

              flesh

              Le militantisme homosexuel et ses lobbies financiers maçonniques n’ont cure de la régulation démographique ni de la protection de la planète. C’est eux qui recourent à la procréation in vitro et la financent. Leur unique souci c’est de démanteler la société.


              • vieux grincheux 8 septembre 2012 12:36

                Tu as des liens qui confirment tes assertions, citoyen ?


                En quoi la Maçonnerie a-t-elle un lien avec l’ Homosexualité ?

                Démanteler quelle société ?

                La « société » n ’est pas un concept pertinent. Il vaudrait mieux parler de « sociétés » au pluriel. Et arc en ciel et multiculturelles....c ’est justement lorsque les visions du monde sont rigidifiées en mode binaire que les ennuis commencent.....mais la fainéantise règne n’est-ce pas ? Même pas entendu parler de la Complexité d’ Edgar Morin ?

                Il y a longtemps que les psychosociologues, car c’ est leur domaine d’ étude qui est évoqué avec cet article, ont posé les problématiques concernant les Habitus (Bourdieu), les Crises, Ruptures et Depassements (Anzieu, Kaes), et parler d’ évidences « naturelles » nous renvoie au débat nature/culture des années 70. 

                Donc au mieux cet article nous ramène aux temps de l’ Obscurantisme, depuis, il y a eu la Renaissance, Les Lumières, le Surréalisme, l’ Existentialisme, et la Federation Nationale de la Libre Pensée :

                Commencer par penser par soi-même c ’est une Initiation (pas forcément maçonnique...lol) ça peut commencer par Les douze preuves de l’ INEXISTENCE DE DIEU :http://www.fnlp.fr/spip.php?article122 de Sebastien Faure

                KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!!!!!

                VG



              • Aldous Aldous 8 septembre 2012 13:10

                Utilise ton cerveau au lieu de réclamer du pré-maché.


                cultive toi,mais pour ça commence par éteindre la télé.



              • louphi 8 septembre 2012 14:19

                vieux grincheux

                « ... la renaissance, les lumières, le surréalisme, l’existentialisme, la fédération nationale de la libre pensée ... », c’est la spécialité du militantisme homosexuel de camoufler sa camelote derrière des causes multiples souvent hétérogènes. Nous sommes vaccinés contre cette escobarderie du militantisme homosexuel.

                Vous osez écrire : « Donc au mieux cet article nous ramène au temps de l’obscurantisme... » 

                C’est bien l’homosexualité militante qui nous ramène au temps de l’obscurantisme moral, au temps de la phallocratie esclavagiste gréco-latine, au temps de l’apartheid sexuel. N’inversez pas les rôles. Par pitié !

                Vous voulez des « liens » qui confirment que la maçonnerie a un lien avec l’homosexualité. Non, la maçonnerie n’a pas de lien avec l’homosexualité. Ce n’est pas ce qui est dit, ni suggéré. L’homosexualité est un phénomène biologique individuel naturel. On ne le répètera jamais assez.

                Ce dont il s’agit, c’est du militantisme homosexuel, l’homosexualité militante, doctrinaire, cette gangrène comportementale qui s’attaque délibérément aux fondations de la société (ou des sociétés, comme vous voudrez).

                Les liens du militantisme homosexuel avec la maçonnerie ne sont même plus à rechercher. Les organisations et partis politiques, leurs porte-paroles, dont la plupart sont de gauche comme le parti socialiste ou écologiste, font la démonstration de ce lien.


              • BlackMatter 8 septembre 2012 15:49

                Contrairement à ce que vous pensez, il y a très peu de militantisme chez les homosexuels. Il y a des militants mais ils sont relativement peu nombreux. Il y a bien plus de militantismes et de prosélytismes dans les religions.


                J’ai du mal à comprendre votre lien avec la procréation in vitro ? Que je sache, ce sont à majorité des couples hétérosexuels qui l’utilisent pour des raisons de santé généralement...

                Je ne comprend pas non plus ce que veut dire démanteler la société... Selon vous, la société ne devrait pas évolué, elle devrait être statique ? De quelle société parlez vous finalement ?

              • louphi 8 septembre 2012 11:35

                flesh

                Le militantisme homosexuel et ses lobbies financiers maçonniques n’ont cure de la régulation démographique ni de la protection de la planète. C’est eux qui recourent à la procréation in vitro, l’insémination artificielle, le clonage humain et les financent. Leur unique souci c’est de démanteler la société.


                • anty 8 septembre 2012 12:36

                  Flesh préfère compter le nombre des posts émis par les participants 

                  Le problème homo l’interesse très peu

                • 65beve 65beve 8 septembre 2012 16:16

                  Louphi, vous confondez pas avec Rael ?


                • fcpgismo fcpgismo 8 septembre 2012 11:37

                  Pierre Dhumières Instinct Basic et PRIMATES ( vous vous définissez très bien ) c’ est l’ inverse que nous réclamons. Les primates « modernes » ne peuvent pas concevoir l’ absolu nécessité qu’ il y a à faire évoluer notre comportement instinctif au profit du concept novateur de choix, d’ égalité, quant aux bien trop nombreux stupides individus qui se retranchent derrière le bon sens pour ne pas changer la règle ce sont les même qui ne souhaitaient pas le vote des Femmes et qui pendant longtemps ont nié l’ héliocentrisme vous me faites pitié avec votre bouée de sauvetage noyé dans un océan de conformité.Vivre sa sexualité en fonction de son instinct le degré zéro de l’ intelligence ; le désert cérébral.n’ en jetez plus vive le mariage pour tous, pour enfin libérer des millions d’ esclave de l’ emprise des religieux parmi tant d’ autres actions vive la spiritualité laïque. CIVITAS les NAZIS de la croix les nostagique de l’ inquisition. François Chambon


                  • louphi 8 septembre 2012 12:25

                    fcpgismo

                    Vous écrivez : « Vivre sa sexualité en fonction de son instinct le degré zéro de l’ intelligence ; le désert cérébral ... vive le mariage pour tous ».

                    s’applique plutôt, et parfaitement, à l’homosexualité militante, le militantisme homosexuel. Attention ! N’inversez pas les cartes ! Cà s’appelle la tricherie !

                    Vous écrivez : « ... vive le mariage pour tous, pour enfin libérer des millions d’esclaves de l’emprise des religieux ... vive la spiritualité laïque ».

                    Le militantisme homosexuel avait aussi déjà fait ses millions d’esclaves qui s’en étaient heureusement affranchi. C’était la Grèce antique. La lutte contre l’homosexualité militante n’a rien à voir avec la religion, même si la religion vient parasiter cette lutte. La lutte contre l’homosexualité militante, doctrinaire. La laïcité, c’est avant tout la défense des valeurs de la société, des valeurs sociétales. Et l’homosexualité militante est bien une valeur anti sociétale, une valeur qui sape le fondement même de la société, la procréation. Encore une fois, n’inversez pas les paniers. Cà s’appelle la tricherie ! Et c’est vilain !


                  • Aldous Aldous 8 septembre 2012 13:14

                    heu, l’homosexualité comme phénomène social, à Athènes, n’a rien à voir avec ce que veulent établir les gays de nos jours.


                    Jamais les Athéniens n’ont confondu homosexualité et mariage.

                    Nous somme dans l’époque des confusions intellectuelles, et la confusion produit la faiblesse politique.

                  • louphi 8 septembre 2012 14:46

                    Aldous

                    « Jamais les Athéniens n’ont confondu homosexualité et mariage. »

                    L’homosexualité était la forme supérieure et la seule forme de sexualité gravée dans les institutions étatiques athéniennes. Il n’est donc pas surprenant que les Athéniens n’aient pas confondu homosexualité et mariage. Nos militants homosexuels d’aujourd’hui, dignes successeurs des « athéniens », veulent porter le flambeau plus haut.

                     

                    « Nous sommes dans l’époque des confusions intellectuelles, et la confusion produit la faiblesse politique »

                    Vous avez parfaitement raison sur ce point.


                  • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:28

                    Tiens donc ? l’homosexualité était gravé dans les institutions ?


                    Vous entendez quoi par là ? Qu’il y avait des textes de loi instaurant l’homosexualité ?

                    Ou qu’il fallait être homo pour avoir accès aux institutions ?

                    C’et une thèse originale, mais je doute que vous ayez quoi que ce soit pour la prouver.

                    De plus l’homosexualité antique ne se conçois pas comme homosexualité (deux hommes ensemble) mais comme pédérastie (un home mur et un éphèbe, c’est a dire un ado).

                    La morale antique ne definissait pas le genre de la mème façon que nous.

                    Il etait vertueux qu’un actif (homme) ait des relations avec un passif (femme ou éphèbe).

                    Il etait honteux qu’un actif prenne le rôle d’un inactif (homosexuel pubère)

                    Bref, dans la société antique l’homosexualité telle que nous la définissons était honteuse et la pédérastie etait considéré comme une initiation vertueuse. C’est comme ça, il serait idiot de juger leur conception des genres avec nos prismes culturels.

                    Pour en finir avec la definition antique, il faut aussi citer Platon, et ses preceptes d’amours ’platoniques’, qui visaient justement la pédérastie.

                    Platon militait pour que les rapport anaux avec des éphèbes soient considérés comme inappropriés (selon notre phraseologie actuelle) et que l’initiateur s’en tienne à les pratiques sans pénétration (c’est à dire qu’au pire, il se masturbation entre les cuisses du jeune homme).

                    On est assez loin de ce que notre culture appelle l’amour platonique.

                    Mais comme personne ne lit Platon, tout en le citant à tors et à travers, nous vivons dans une culture qui a revisité ses racines et qui les reinterprete sans cesse.

                  • fcpgismo fcpgismo 8 septembre 2012 11:45

                    Quand je vois tous les abrutis qui heureusement ne sont plus majoritaire contre ce projet, je suis fier d’ avoir accepter ce privilège que la nature m’ a octroyé il y a quelques années.Cependant il ne doit pas nous faire oublier les millions de sans emploi et d’ affamés a travers le monde pour la satisfaction d’ une minorité de dominants et là il y a un vrai combat sauf à être un vrai petit chien de garde de ces maîtres ; et oui oh désespoir pour tous ces refoulés un Bisexuel hédoniste Gauchiste.Idem


                    • louphi 8 septembre 2012 12:40

                      « Marier » les couples de même sexe ? Un peu de bon sens, s’il vous plaît !par louphi

                      fcpgismo

                      Je rends plus nette mon intervention ci-dessus.

                      Vous écrivez : « Vivre sa sexualité en fonction de son instinct le degré zéro de l’ intelligence ; le désert cérébral ... ».

                      s’applique plutôt, et parfaitement, à l’homosexualité militante, le militantisme homosexuel. Attention ! N’inversez pas les cartes ! Cà s’appelle la tricherie !

                      Vous écrivez : « ... vive le mariage pour tous, pour enfin libérer des millions d’esclaves de l’emprise des religieux ... vive la spiritualité laïque ».

                      Le militantisme homosexuel avait aussi déjà fait ses millions d’esclaves qui s’en étaient heureusement affranchi. C’était la Grèce antique esclavagiste. La lutte contre l’homosexualité militante n’a rien à voir avec la religion, même si la religion vient parasiter cette lutte, la lutte contre l’homosexualité militante, doctrinaire. La laïcité, c’est avant tout la défense des valeurs de la société, des valeurs sociétales. Et l’homosexualité militante est bien une valeur anti sociétale, une valeur qui sape le fondement même de la société, la procréation. Encore une fois, n’inversez pas les paniers. Cà s’appelle la tricherie ! Et c’est vilain !


                    • Aldous Aldous 8 septembre 2012 13:48

                      t’as rien compris au film mon pauvre fcpgismo,


                      La famille, ca emmerde les dominants, c’est un cercle de pertetuation de la culture populaire (au sens large de peuple, pas au sens populo)

                      Ils préfèreraient de loin avoir le controle total des naissances et le la formation des nouveaux humains.

                      Bref, casser la famille ( des autres, pour eux mêmes, ils deploient une logique dynastique) c’est un des objectifs prioritaires et indispenssble de la revolution mondialiste.

                      Adolf et Joseph en revaient ouvertement, de même que tous les fervents promiteurs de l’eugenisme du temps ou ils ne se cachaient pas.

                      Aujourdh’ui ils avances masqués, derriere les lobbies qu’ils financent et les idiots utiles qui, comme toi, travaillent pour eux sans même s’en rendre compte.



                    • tf1Goupie 8 septembre 2012 16:08

                      pour fcpgismo,

                      Ce qu’il considère comme de l’ouverture d’esprit le conduit à traiter ses interlocuteurs d’abrutis !!

                      Puisqu’il considère que ne pas être d’accord justifie le mépris, et il considérera normal que l’on méprise les homos.

                      Abrutophobe, va.


                    • Aldous Aldous 10 septembre 2012 08:17

                      mon cher, je n’ai traité personne d’abruti.


                      Idiot utile n’est pas une insulte, ça décrit un mode d’action indirect par l’agitation de groupes pour des intérêts différents voire contraires à ceux du groupe agité.

                      Un idiot utile peut être très intelligent. Les djiadistes d’Al-Qaïda sont des idiots utiles des neocons américains. 

                    • mélodie 8 septembre 2012 12:57

                      On se marie pas forcément pour « reproduire » mais aussi pour s’aimer.
                      2 personnes qui s’aiment assez pour tout partager, peut se faire entre 2 sexes opposés ou identiques.
                      Le mariage est d’abord une union sacrée, fondé sur la fidélité, l’attention, et l’envie de vivre tous les jours ensemble. C’est d’abord cela le Mariage.
                      On parle d’AMOUR dans un mariage, avant de féconder la femelle.
                      Mélodie


                      • BlackMatter 8 septembre 2012 15:57

                        Il me semble quand même que les enfants nés hors mariage sont tout aussi bien protégé dans notre société que les autres. Associer mariage au bien être de l’enfant n’a pas de sens.


                      • Aldous Aldous 10 septembre 2012 08:57

                        La protection des enfants hors mariage est relativement récente, mais au fond, il ne s’agit pas de ça.


                        Le mariage est une institutionnalisation du projet familial, un encouragement de la société à se mettre en couple, à procréer dans ce cadre et a rester ensemble pour accompagner ses enfants jusqu’à leur majorité à la fois dans leur développement psychique et dans leur éducation.

                        Les dysfonctionnements de ce modèle, surtout depuis 1968, ne saurait en rendre caduques les motivation initiales. Au contraire, les pédopsychiatres et les assistants sociaux croulent sous les problèmes majeurs d’épanouissement des enfants qui grandissent hors de ce cadre.

                        Dans ma propre famille j’ai l’exemple de deux mères célibataires. L’une s’est suicidée quand sa fille avait 4 ans, la fille de l’autre est devenue ingérable à 7 ans, fuguant et devenant hystérique à la moindre contrariété.

                        Vous mettez en avant ces dysfonctionnements et d’autres pour dire : vous voyez, ça foire déjà, donc c’est pas grave si on laisse les homos se marier.

                        Je pense qu’au contraire, ces dysfonctionnement montrent que le modèle social du mariage était utile et rationnel.

                        Il encourageait à ne pas se lancer dans ce projet à la légère, à ne pas plaquer l’autre au premier coup de Trafalgar ou au premier cul qui passe et a éviter d’exposer les enfants à les traumatismes de dislocation familiale et des manques de repères paternels ou maternels.

                        Toutes choses qui évidemment demande un travail de hiérarchisation des valeurs et de discipline de vie qui passe par la modération de ses envies et de ses pulsions.

                        Une modération non pas a cause de la morale puritaine, on a vu que pour les grecs, le puritanisme n’avait rien à voir la dedans, mais en raison des conséquences que la seule satisfaction de ses désirs immédiats entraine dans la vie et dans la société. 

                      • Romain Desbois 10 septembre 2012 19:22

                        Mais en quoi élargir l’accès au mariage à d’autres groupes empêcherait de se marier ceux qui veulent conserver l’ancienne conception du mariage ?


                      • Aldous Aldous 11 septembre 2012 08:38

                        Ca n’empeche pas, ca va juste augmenter le nombre de familles en dysfonctionnement, car tous les pédopsychiatre le savent : les enfant ont besoin d’un modèle masculin et féminin pour se construire.




                      • pjf971 8 septembre 2012 14:30

                        Quand on me parle de « bon sens », je me méfie systématiquement.
                        Le bons sens c’est que le soleil tourne autour de la terre, c’est évident !


                        • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:33

                          non , ça c’est justement l’inverse. C’etait accepter le dogme sans reflechir et favoriser l’absence d’esprit critique.


                          Le bon sens, c’est refuser la pensee unique et se forger une opinion propre de facon rationelle.

                        • BlackMatter 8 septembre 2012 16:02

                          Non, le bon sens se contente généralement des apparences sans réfléchir au fond.

                          Le bon sens pouvait parfaitement expliquer que les noirs était inférieurs aux blancs.
                          Il expliquait parfaitement que le soleil tourne autour du soleil (suffit de regarder).
                          Que la terre est plate. C’est du bon sens car si elle était ronde, les gens sur l’autre face devraient tomber. Le bon sens explique aussi les tsunamis chez certains : c’est une colère divine.

                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 septembre 2012 20:08

                          « Si la Terre tournait vraiment, on serait tous au bord en train de gerber... »


                          ( Ralf Koening )

                        • Eliott40000 8 septembre 2012 14:34

                          Monsieur d’Humières,
                          Sans vouloir vous offenser, je trouve un peu fallacieux que vous vous exonériez , au début de votre réflexion de - je vous cite - « de toute influence religieuse » mais que vous nous parliez, quelques paragraphes plus loin - je vous cite encore - « du respect sacré des lois naturelles ».
                          Vous voudrez bien nous expliquer comment le sacré s’affranchit de la religion.


                          • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:35

                            Si vous confondé le sacré et le religieux, on ne peut rien pour vous.


                            On ne vous a pas fait chanter à l’école :

                            Amour sacré de la Patrie
                            Conduis, soutiens nos bras vengeurs
                            Liberté, Liberté chérie
                            Combats avec tes défenseurs !

                          • Aldous Aldous 8 septembre 2012 15:36

                            confondez 


                          • Pierre d'Humières Pierre d’Humières 8 septembre 2012 16:45

                            Cher lecteur,

                            Je vous remercie de votre commentaire qui comporte également une question. Sans doute mon propos pouvait-il, en effet, justifier votre interrogation. Je vous réponds donc : j’ai bien employé le mot « sacré » dans l’esprit exclusif de son deuxième sens, qui n’a rien de religieux, celui de « qui mérite un respect absolu », comme m’y autorisait pleinement la langue française. En outre, je vous confirme ma totale liberté de penser et mon refus inflexible de toute forme de dogmatisme ou d’influence quelconque.

                            Cordialement.

                             

                            Pierre d’Humières


                          • Eliott40000 8 septembre 2012 16:51

                            Monsieur le donneur de leçons, ouvrez n’importe quel dictionnaire, le Larousse par exemple et lisez la définition de sacré :

                            • Qui appartient au domaine séparé, intangible et inviolable du religieux et qui doit inspirer crainte et respect (par opposition à profane) : Les vestales entretenaient le feu sacré.

                          • Aldous Aldous 8 septembre 2012 22:49

                            Pourquoi ne donnez vous que la 1ere definition, celle qui va dans votre sens ?


                            lisez donc la suite si vous êtes si féru de dictionnaires : 

                            • Qui s’impose par sa haute valeur, a qui on doit un absolu respect.

                            Et si j’ajoute qu’il me semble que vous faites preuve d’une sacrée mauvaise foi,

                            Vous n’allez pas me faire dire que je parle de foi religieuse, que je sache...




                          • louphi 8 septembre 2012 15:10

                            Eliot40000

                            Le sacré n’a rien à voir avec les religions abrahamiques ou noachiques, perversions de la spiritualité humaine, dans lesquelles vous êtes enfermé.


                            • eugène wermelinger eugène wermelinger 8 septembre 2012 16:07

                               Il y a peu de temps j’étais auditeur dans une réunion électorale pour les parlementaires. Le candidat socialisme mettait en premier chapître de sa profession de foi « La défense de la famille ». Je lui posai la question de quelle famille il entendait parler : d’un homme et d’une femme, ou de deux hommes, ou de deux femmes, ou d’un homme avec une chèvre ou d’un homme avec quatre femmes (pour faire plaisir aux musulmans). Le candidat ne me répondit pas de suite, mais à sa place un cacique local du PS qui dit que c’était une affaire privée et que chacun devait avoir le droit et la liberté de faire son choix.
                              Mouvements divers dans la salle. (acquise à la gauche)
                              Hors discussion, et à la fin de la réunion le candidat à la députation vint me dire qu’il était en accord avec moi.
                              Donc la position PS était uniquement électoraliste.
                              60 % des électeurs avaient à présent perdus le bons sens.
                              Malgré la sympathie que j’ai éprouvé pour cet homme, je ne votai pas pour lui.
                              Son adversaire de droite fut réélu.
                              Lamentable.


                              • Antoine Diederick 8 septembre 2012 16:38

                                c’est grave et risible cette anecdote que vous rapportez.


                              • Antoine Diederick 8 septembre 2012 16:36

                                Le bon sens :

                                Le bon sens que serait-ce ?

                                A la découverte des invariants observables et constatés par tous et toutes.

                                Dans la nature et chez les mammifères ; reproduction sexuée ou pas
                                Chez les amibes et protozoaires : par division ?
                                Chez les escargots ou les lombrics  ?

                                Ce que nous savons de l’espèce humaine, comme invariants millénaires : la reproduction est sexuée....chaque homme ou femme sait qu’il en est issu.

                                Le bon sens :l’attraction terrestre provoque une chute des objets ( libre de forces additionnelles).

                                Donc les enfants humains ne naissent pas des ventres des éléphants sinon ils seraient des éléphantaux.


                                • BlackMatter 8 septembre 2012 17:05

                                  Personne ne nie ici que la reproduction chez l’espèce humaine est sexuée. 


                                  Mais limiter les qualités d’un homme ou d’une femme et leurs apports à la société et à l’espèce à cela, ça n’est clairement pas du bon sens.

                                • Antoine Diederick 8 septembre 2012 17:28

                                  a Black

                                  Je dis sur le bon sens, je dis pas sur la qualité d’un individu.


                                • BlackMatter 8 septembre 2012 18:04
                                  Autant pour moi.

                                  Quoi qu’il en soit, il faut toujours se méfier du bon sens.
                                  Beaucoup de gens croient que ce qui est naturel est bon pour la santé et ce qui est artificiel mauvais. Bientôt, au nom du bon sens, certains naturopathes arriveront à nous faire croire que manger une salade d’amanite phalloïde et de feuille de digitaline ne peut être mauvais pour la santé voir soignerait le cancer (oui, y a des articles parfois sur carevox qui me font bondir au plafond). Le bon sens comme unique argument, c’est pour les simplets, ceux qui ne veulent (ou ne peuvent) mener la réflexion plus loin.

                                • Aldous Aldous 10 septembre 2012 09:04

                                  Quel est le rapport avec la reproduction sexuée ?


                                • Antoine Diederick 8 septembre 2012 16:43

                                  même un homosexuel est né du ventre d’une femme....le bon sens d’un homosexuel ne peut pas le nier.

                                  à partir de là, on se sent mieux.

                                  le reste....c’est ici que cela devient intéressant....

                                  la norme sociale admise = le mariage peut ou doit voir la réalisation de la procréation et/ ou non.

                                  le bon sens montre que la procréation n’est pas donnée aux couples de même nature sexuelle.

                                  donc qu’est ce que la mariage ? Quelle est la fonction du mariage ?


                                  • BlackMatter 8 septembre 2012 17:09

                                    A l’origine, seuls les Dieux égyptiens étaient mariés.

                                    Le mariage a été institué pour honorer ces Dieux en les imitant.
                                    C’était un acte de foi polythéiste.

                                  • Romain Desbois 8 septembre 2012 17:48

                                    Et les homos qui ont déjà des enfants , ils peuvent se marier ou doit -on absolument faire au moins un enfant après le mariage ?

                                    Parce que je ne vois pas de ça dans la loi.


                                  • Aldous Aldous 8 septembre 2012 22:50

                                    les homos n’ont pas d’enfants sinon ils sont bi.


                                  • BlackMatter 8 septembre 2012 23:51

                                    Bien vu Aldous mais les choses sont parfois plus compliqué que cela.

                                    Les gens ne se définissent pas comme bi ou homos uniquement en fonction de leur activité sexuelle. Il entre aussi en ligne de compte les sentiments.
                                    Ainsi moi je me définis comme homo alors que depuis certaines années j’ai une sexualité hétérosexuelle. Simplement parce que je ne suis jamais tombé amoureux d’une femme et que je ne pense pas que cela arrivera. Mais je suis tombé amoureux plusieurs fois d’hommes. Ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas moi-même. C’est un constat.

                                  • Romain Desbois 8 septembre 2012 23:57

                                    Des homos peuvent avoir ou avoir eu des relations sexuelles hétéros (pour de multiples raisons) sans pour autant être bi.

                                    Aldous alias , alias, alias, vous montrez là votre ignorance crasse du sujet.

                                    Imaginez que l’on compte comme homosexuels tous les hétéros qui ont une fois dans leur vie eu une relation homosexuelle.

                                    Ca en ferait du monde !!!!!!

                                    Ps : il ya même dans le porno gay de plus en plus d’acteurs hétéros, on les appelle des « gay for pay »


                                  • Aldous Aldous 9 septembre 2012 23:12

                                    Pour avoir une relation il faut être exité par sa ou son partenaire (enfin, pour les hommes il vaux mieux).


                                    Donc tu es bi.

                                    Tu confonds Agapè et Eros.



                                  • Romain Desbois 9 septembre 2012 23:24

                                    aldous

                                    Décidément tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles.

                                    De plus je ne parle pas de moi en l’occurrence (si ce commentaire m’est destiné).

                                    Donc pour toi tous les prisonniers qui ont des relations entre eux sont au minimum bi. Ca va leur faire plaisir d’apprendre ça. Et encore je n’évoque même pas les expériences d’ados qui se cherchent.


                                  • Aldous Aldous 9 septembre 2012 23:55

                                    je repondais à black


                                    je ne relèverais ni l’exemple des prisons ni des ados qui se cherchent, c’est encore des situation particulières qui faussent le raisonnement.

                                  • EricB 11 septembre 2012 14:40

                                    à Aldous

                                    « les homos n’ont pas d’enfants sinon ils sont bi. »

                                    Cette affirmation rapide démontre votre méconnaissance totale du sujet....
                                    Ce n’est pas parce que des homos ont pu avoir un ou des enfants gràce à des relations hétérosexuelles que cela fait d’eux ni des hétéros ni des bis. Pas plus qu’une relation homosexuelle exceptionnelle, anecdotique, ou expérimentale ne fait d’un hétéro un homo ou un bi. Dans les précédentes générations, de nombreux homos se sont marié sous la pression sociale et familiale, et ont parfois eu des enfants de ces mariages. Mais ca ne les a pas pour autant « guéri » de leur homosexualité, et ça n’a pas fait d’eux des hétéros.

                                    Vous avez tendance à limiter votre conception de la sexualité à un acte sexuel, alors qu’une orientation sexuelle recouvre bien plus qu’un seul (ou quelques) actes sexuels. C’est une orientation toute entière affective, et pas seulement sexuelle, qui oriente l’individu vers tel ou tel sexe, ou les 2 de manière indifférenciée.


                                  • Vilou Vilou 8 septembre 2012 19:17

                                    Bonjour à vous.

                                    Je suis homosexuel (je pense être né comme cela puisque je n’ai pas le souvenir d’avoir été attiré par le sexe opposé). Ca a été très dur de l’accepter. L’attirance sexuelle en elle même ne me faisait pas mal (jouir en pensant à un autre homme était assez agréable ^^) mais en revanche j’ai beaucoup souffert du jugement des autres - je viens d’un petit village de province qui n’était pas très ouverte sur ces questions là. Du coup, je récoltais pas mal d’insultes désagréables - y compris de personnes qui se sont avérés elles mêmes homosexuelles.

                                    Toujours est il que lorsque j’ai commencé à m’accepter, à rencontrer des personnes dans la même situation que moi, je me suis senti libéré. Et tous mes malaises se sont évanouis. Je me suis enfin senti normal et je n’avais plus cette culpabilité qui me rongeait à chaque fois que je me sentais attirer par un autre homme.

                                     Depuis plusieurs années, je vis avec mon chéri, un mec qui ne fait pas du tout « homo » et je suis très heureux avec lui. Il y a des hauts et des bas, mais nous sommes fidèles et nous arrivons plus ou moins à supporter ensemble les épreuves de la vie. Nous pensons nous marier dès que cela sera possible.

                                    Comme il exerce un métier considéré comme étant « à risque », nous sommes malheureusement préoccupés par les questions de leg ou d’héritage contre lesquels le PACS n’apporte pas de réponses claires et semble assez bancale.
                                    Nous désirons bénéficier également d’une protection du logement familial, comme les couples mariés. Or, on nous a expliqué qu’un PACS n’était pas suffisant pour y avoir droit.

                                    Mis à part ces détails sommes toute assez pratiques, nous voulons également nous marier pour des raisons symboliques.
                                    Vous allez très certainement me trouver vieux jeu mais je pense que le mariage marque officiellement une forme de stabilité nécessaire dans le couple. C’est peut être mon éducation un peu rigide qui est à l’origine de cette idée ^^

                                    Je comprend tout à fait que cela puisse aller à l’encontre de vos idées politiques et religieuses, mais il est important pour moi d’avoir accès à cette stabilité que représente le mariage.
                                    A titre personnel, je pense que deux personnes majeurs qui s’aiment devrait avoir le droit de se dire « oui » à la mairie.

                                    Peu importe l’organe qu’ils ont dans le pantalon. Mon expérience personnelle m’a démontré que l’amour est bien trop noble pour ne s’intéresser qu’à une question d’organe =)

                                    Bien à vous.


                                    • Romain Desbois 8 septembre 2012 23:00

                                      Le mariage comme les autres c’est aussi une façon d’être reconnus par la société, reconnus par les siens (au sens large), par la communauté des humains.

                                      C’est une façon pour la société de reconnaître que les homos ne sont pas réduits à leur attirance sexuelle mais font aussi partie de la société, qu’ils sont aussi utile que les autres ; qu’ils soient médecins , charcutiers ou danseurs.


                                    • Romain Desbois 8 septembre 2012 23:01

                                      Vilou

                                      ... et tous mes voeux de bonheur pour votre futur mariage


                                    • Aldous Aldous 9 septembre 2012 00:02

                                      Ha bon ? le fait de passer devant le maire garantirait l’amour ?


                                      C’est du grand n’importe quoi.

                                      Vous ne pouvez oas vous marier pour faire ’vieux jeu’ car ce jeu là ne prevoit pas le mariage gay.

                                      Donc quoi que vous obteniez, ça ne sera pas un mariage ’vieux jeu’ mais un truc nouveau auquel on aura collé l’etiquette mariage mais qui sera une chose nouvelle affublé d’un nom ancien.

                                      Le seul resultat, ce ne sera pas un gain pour les gays mais une perte de repères supplémentaire pour la société.

                                      Maintenant, en ce qui concerne les protection qu’offre la société aux couples hétéros et la limitation de ceux du PACS, c’est un autre débat.

                                      En tous cas une chose est sûre, pour mère nature, l’organe qu’on a dans le pantalon determine la possibilité ou non de procréer.

                                      Aucune loi humaine ne changera cela et je reste persuadé qu’il est sain que la société ait prévu une institution pour en tenir compte.







                                    • BlackMatter 9 septembre 2012 00:24

                                      Aldous, le mariage existe dans une douzaine de pays et depuis certains depuis plus d’une dizaine d’années. Il n’y a pas eu de transformation sociale ni les cataclysmes que vous annoncez. Bientôt vous nous sortirez les sept plaies d’Egypte ! Regardez les Pays-Bas, ils ont ouvert le mariage aux gays depuis presque douze ans et pourtant ils ont -eux au moins- un commerce extérieur excédentaire... C’est pas un preuve irréfutable, ça ?


                                    • Romain Desbois 9 septembre 2012 00:26

                                      Aldous alias alias alias

                                      « En tous cas une chose est sûre, pour mère nature, l’organe qu’on a dans le pantalon determine la possibilité ou non de procréer. »

                                      le couple homo est stérile comme peut l’être le couple hétéro.

                                      La différence est que dans le couple hétéro stérile, au moins l’un des deux est stérile alors que dans un couple homo les deux sont souvent fertiles


                                    • Aldous Aldous 9 septembre 2012 09:21

                                      Black matter, ce n’est pas moi qui l’annonce, c’est Tocqueville.


                                      Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde : je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres : ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l’espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d’eux, mais il ne les voit pas ; il les touche et ne les sent point ; il n’existe qu’en lui-même et pour lui seul, et, s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie.

                                      Aujourd’hui, il ajouterait qu’il ne lui reste même pas de famille.

                                      Ce qui est triste c’est que le monde s’ecroule et qu’il y a des naïfs comme vous pour ecrire que les catastrophes annoncées ne se produisent pas. Ouvrez donc les yeux.
                                      Vous vous croyez en democratie ?
                                      Relisez Thucydide, vous n’avez pas la moindre idée de ce que c’est une démocratie.



                                    • Aldous Aldous 9 septembre 2012 09:27

                                      romain,

                                      C’est quoi alias ? vous imaginez que je troll ?

                                      c’est minable comme attaque.

                                      Je ne dit pas que les homos sont stériles, vous inventez.

                                      Je dit que la sexualité homosexuelle est non reproductive, donc récréative.

                                      Certains couples heteros ont des problèmes de stérilité ?

                                      Certes... et alors ? c’est une pathologie. Pas la norme.

                                      Je vous trouve bien maladroit de comparer l’homosexualité à une pathologie. Ca été un long combat pour les homosexuels de faire reconnaitre leur orientation comme non pathologique !


                                    • Romain Desbois 9 septembre 2012 09:34

                                      Aldous alias Amaury alias Calmos alias Anaxandre

                                      C’est ça déformez les propos des gens pour mieux ne pas répondre (technique habituelle d’Amaury)


                                    • BlackMatter 9 septembre 2012 14:28

                                      @ Aldous


                                      Je me sens parfaitement en démocratie. La preuve est que vous pouvez librement exprimer vos pensée que je ne partage pas et je peux librement exprimer les miennes que vous ne partagez pas. 

                                      Vous dites que la société s’écroule. Soit, c’est possible. Mais je ne vois aucun rapport avec l’homosexualité. L’homosexualité a toujours existé à travers l’histoire, dans les mêmes proportions, et ça n’a pas empêché des empires de se constituer ou de s’effondrer. Toute civilisation arrive à une apogée avant de débuter un déclin. Il ne peut en être autrement. Pour moi, la seule responsable du déclin du monde occidental, c’est la cupidité. Elle explique parfaitement la mondialisation, l’exploitation à outrance de la planète, l’endettement des états, et l’individualisme. On ne fabrique plus des produits pour répondre à des besoins, on les fabrique pour vendre. On arrive même maintenant à vendre des produits virtuels, des produits papiers qui alimentent les marchés financiers et provoquent la spéculation. Des famines sont apparues ces dernières années non pas parce qu’il n’y avait pas assez de riz mais parce que le riz était soigneusement bloqué dans des entrepôts en attendant que les prix montent. Croyez moi, il y a plus dangereux pour la société que le mariage gay.

                                    • Romain Desbois 9 septembre 2012 15:36

                                      Black

                                      Si vous faites attention vous remarquerez qu’il ne débat pas , que la réponse est souvent en décalage avec le commentaire auquel il est supposé répondre.

                                      C’est du trollage, il s’amuse avec nous. Il ya tellement de points communs avec trois quatre autres que j’en viens à croire qu’ils ne sont qu’un ou qu’ils ont suivi des cours de trollage.

                                      Tout ce que vous écrivez sur l’histoire de l’homosexualité, il le sait. Accusez un groupe d’être responsable de problèmes civilisationnels, économiques ou moraux, nous savons de quoi c’est le symptôme.


                                    • Romain Desbois 9 septembre 2012 15:51

                                      « accuseR un groupe » grrrrrr

                                      Pardon si vous l’avez pris pour vous.


                                    • Aldous Aldous 9 septembre 2012 23:23

                                      black, si vous pensez être en democratie c’est que vous avez choisi la pilule bleue.


                                      Agoravox est une exception dans l’univers mediatique.

                                      Enfin, je ne condamne pas l’homosexualité, je trouve que chacun doit avoir le droit à sa vie privée entre adultes consentants.

                                      Ce qui n’empêche que je perçois une différence non négligeable entre la sexualité reproductive et les autres formes de sexualité.

                                      Je trouve saint que la société ait prévu une institution pour faire de la reproduction sexuée et de l’éducation par ses parents une fait social.

                                      Désolé mais il est incontestable que le mariage gay n’entre pas dans cette optique et changerait la nature de l’institution.



                                    • EricB 11 septembre 2012 14:45

                                      à Aldous

                                      « Le seul resultat, ce ne sera pas un gain pour les gays mais une perte de repères supplémentaire pour la société. »

                                      Ah oui, ces pauvres hétéros sont tellement perdus que, lorsque le mariage sera ouvert à tous, ils ne sauront plus quel partenaire choisir, et dans leur égarement (dû à la perte évidente de repères !) ils risquent d’épouser des personnes de leur propre sexe ! Le danger est MAJEUR, en effet !!

                                      MDR !


                                    • Vilou Vilou 8 septembre 2012 19:34

                                      Et désolé pour les fautes de conjugaYson*


                                      • BlackMatter 8 septembre 2012 20:28

                                        Bonjour et bien à vous,

                                        J’ai moi même vécu en couple 11 ans mais je ne sais pas si je me serais marié si cela était possible. En revanche, je considère la possibilité de choisir comme un droit.
                                        Vous faites bien de rappeler la difficulté et parfois le calvaire que vient certains homosexuels. 
                                        Il y a une vingtaine d’années, j’avais pour raison professionnelle emménager dans un village. Les faits et gestes de chacun étaient épiés. Je suis parti après avoir reçu des coups de bats de base-ball de la part de ma propriétaire pour cause d’homosexualité (j’avais commis l’acte immonde d’inviter mon ami à passer la nuit chez moi parce qu’il travaillait dans le secteur le lendemain). On comprend alors ce que veut dire pleinement la haine de l’autre. J’ai porté plainte mais il n’y a pas eu vraiment de suite (disons que le dossier a été classé rapidement). Faut dire que les gendarmes n’ont pas fait beaucoup d’effort. Seule une gendarme a essayé d’enquêter sur les actions de la propriétaire mais elle n’a resisté longtemps au pression environnante. Et puis, que vaut la parole d’un jeune homosexuel face à celle d’une infirmière retraitée ? Depuis, je me suis toujours demandé comment on pouvait soigner les gens en les détestant autant. Je n’ai jamais trouvé de réponse... Pour le fric peut-être ?

                                      • Aldous Aldous 9 septembre 2012 00:08

                                        Quel est le rapport avec le mariage ? 

                                        C’est supposé protèger des coups aussi ?

                                        drôle d’argument !

                                      • BlackMatter 9 septembre 2012 01:10

                                        Ça n’a pas de rapport. Quoi qu’on pourrait envisager une meilleure tolérance (au moins en apparence) de la société. Pour le reste, il n’est pas interdit de discuter un peu avec les commentateurs du site, vu qu’il n’y a pas sur Agoravox de messagerie privée (fonctionnalité qu’il faudrait ajouter à ce site et plus de pouvoir corriger un commentaire au moins dans les 5 premières minutes)


                                      • Leo Le Sage 9 septembre 2012 01:41

                                        @Par BlackMatter (xxx.xxx.xxx.225) 9 septembre 01:10
                                        Vous dites : "Depuis, je me suis toujours demandé comment on pouvait soigner les gens en les détestant autant. Je n’ai jamais trouvé de réponse... Pour le fric peut-être ?"
                                        C’est surtout une femme de mauvaise éducation...
                                        Une infirmière qui se lance dans la détestation, c’est aussi grave que des parents qui martyrisent leurs enfants, enfin je le vois comme çà...

                                        Vous dites : « Quoi qu’on pourrait envisager une meilleure tolérance (au moins en apparence) de la société. »
                                        La meilleure façon d’avoir une meilleure tolérance c’est d’éduquer correctement...
                                        C’est là qu’il faut mettre les bouchées doubles...

                                        Vous dites : "Pour le reste, il n’est pas interdit de discuter un peu avec les commentateurs du site, vu qu’il n’y a pas sur Agoravox de messagerie privée (fonctionnalité qu’il faudrait ajouter à ce site" [...]
                                        Discuter avec vous ce serait intéressant, je vous l’accorde. smiley

                                        Vous dites : « et plus de pouvoir corriger un commentaire au moins dans les 5 premières minutes) »
                                        Sûrement pas.
                                        En cinq minutes vous pouvez entièrement changer votre texte...

                                        @Par Vilou (xxx.xxx.xxx.23) 8 septembre 19:34
                                        Vous dites : « Et désolé pour les fautes de conjugaYson* » [...]
                                        Bienvenue à vous.

                                         
                                        Cordialement

                                        Leo Le Sage
                                        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                                      • BlackMatter 9 septembre 2012 01:52
                                        « Vous dites : »et plus de pouvoir corriger un commentaire au moins dans les 5 premières minutes)« 
                                        Sûrement pas.
                                        En cinq minutes vous pouvez entièrement changer votre texte... »

                                        Mais je disais ça à cause des nombreuses fautes de frappe, d’orthographe ou de style. Parfois quand je me relis, j’ai honte smiley En plus, je suis habitué sur futura-sciences à pouvoir le faire (mais je crois que c’est limité à 3 minutes). Je suppose que sur un forum scientifique et moins polémique (quoi que) la falsification des commentaires est plus rare.

                                      • Leo Le Sage 9 septembre 2012 02:10

                                        @Par BlackMatter (xxx.xxx.xxx.225) 9 septembre 01:52

                                        Vous dites : « Mais je disais ça à cause des nombreuses fautes de frappe, d’orthographe ou de style. Parfois quand je me relis, j’ai honte » [...]
                                        Si tout le monde était comme vous et moi : aucun soucis.
                                        On vous donnera même 30 minutes...
                                        Mais désolé mais j’ai vu beaucoup d’articles où l’auteur lui même n’est pas digne de confiance et en économie on peut tout changer en prétendant que l’on n’a pas écrit la phrase en question...

                                        Je répète : si tout le monde est comme vous et moi : OUI et encore OUI !
                                        Sinon, c’est toujours NON.

                                        Les fautes d’orthographe, pour la plupart on peut éviter (correcteur orthographique. J’utilise LibreOffice c’est satisfaisant).
                                        Ce qu’on ne peut pas éviter c’est les « quand/quant/qu’en » ou « tant/temps/t’en/taon »... smiley
                                        Là c’est un vrai soucis...

                                        Bonne soirée...
                                        Au prochain combat... smiley

                                        PS : Pourquoi vous mêmes vous n’écrivez pas d’articles ?
                                        Franchement je ne comprends pas...
                                        Bon, çà vous regarde mais çà me surprend.

                                         
                                        Cordialement

                                        Leo Le Sage
                                        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                                      • non667 8 septembre 2012 20:46

                                        à tous
                                        il na fait pas bon dire des vérités imparables sur les juifs ou les homos ! les inconditionnels de ces 2 minorités à cours d’arguments demandent la censure et l’obtiennent illico !
                                        ok parlons du réchaffement climatique et du sexe des anges !


                                        • BlackMatter 8 septembre 2012 21:56

                                          Après le complot juif, après le complot maçonnique, voilà le complot judéo-homo-maçonnique.

                                          C’est vrai que l’on voit bien sur Agoravox que tous les commentaires négatifs concernant le mariage gay ont été censurés. Ça crève les yeux.


                                        • Annie 8 septembre 2012 20:53

                                          On ne donnera peut-être pas le droit aux homosexuels de se marier, mais ils ne vous ont pas attendu pour vivre ensemble. On peut revenir sur le droit à l’avortement, ce qui n’empêchera aucune femme qui le souhaite de se faire avorter. La réalité est que les gens peuvent vivre aujourd’hui au grand jour ce qu’ils ont jusqu’ici obligés de vivre en secret. Rien à voir avec le progrès mais avec la réalisation que nous ne sommes pas tous fabriqués à partir du même moule. Et personnellement je trouve que c’est très bien comme cela.


                                          • Aldous Aldous 8 septembre 2012 22:58

                                            Si j’osais, je dirais que même si on ne sort pas tous du même moule, mais jusqu’à preuve nous sortons tous d’une moule... n’en déplaise aux promoteurs du mariage gay.


                                          • BlackMatter 9 septembre 2012 00:02

                                            Dites moi, vous ne l’avez pas déjà faite celle là ?


                                          • Aldous Aldous 9 septembre 2012 00:05

                                            en tous cas, l’humour ne semble pas apprécié des pretendus defenseurs de la largesse d’esprit !


                                          • BlackMatter 9 septembre 2012 00:35

                                            Ah mais moi j’apprécie beaucoup votre humour... Vous savez, je ris beaucoup des homos, une bonne blague de mauvais gout sur les homos peut me faire rire sans problème. Si on commence à interdire toutes les blagues qui pourrait chagriner tel ou tel communauté (et je déteste le communautarisme, homo ou pas), on risque de ne plus souvent rire. Non, en fait, je vous demandais si vous ne l’aviez pas déjà faite ? A vrai dire parce qu’il me semble l’avoir déjà entendu ou lu... Je cherchais à savoir si c’était votre oeuvre originale ou un vulgaire plagiat.


                                          • flesh flesh 9 septembre 2012 01:03

                                            Je ne vais pas tirer sur l’ambulance... avant tout parce que j’ai toujours adoré (bu, dévoré) les excellents articles « conspis » d’Aldous.. mais là je dois dire que quand je le vois faire son caca nerveux parce que les français pourraient éventuellement faire ce que j’ai pu faire ici en Belgique, >> épouser mon copain américain pour qu’on ne soit pas séparé << j’ai franchement envie de sortir mon bazooka... déçu.... au point d’en avoir envie de bosser pour l’oligarchie.



                                          • Aldous Aldous 9 septembre 2012 21:31

                                            ben mon cher flesh, c’est que vous n’avez pas encore compris le bon usage des minorités pour detricoter la cohésion politique d’une société.


                                            Je ne te le reproche pas, c’est difficile de remettre en cause ce qui nous touche personellement et qu’on trouve agréable.

                                            Mais aussi agréable que soit une chose, il faut savoir faire la part de ses sentiments pour laisser de la place aux sentiments.

                                            Ce que vous appelez un caca nerveus est une position a contre courant de la tendence qu’on promeu sous le label ’progres’

                                            Je crois moi, que chaque petit pas effectué dans ce ’progrès’ nous mene lentement mais sûrement vers le mythique Homme Nouveau vierge de toute filiation et de toute culture, procréé par l’état selon ses besoins, formaté pour y répondre et inconcient de sa nature d’esclave.

                                            Je pense que la celule familliale est l’ultime bastion de la liberté et de la culture, après la déliquescence du lien social et la disparition de la patrie.

                                            Déjà un voile de mensonge, tissé oar l’etat, la presse et la publicité recouvre la réalité.

                                            Si ce bastion ultime cede, tout le reste deviendra inutile, l’histoire,, la politique, la culture, la raison... Car ce qui porte ces noms et qui est enseigné aux nouvelles génération n’est qu’illusion.

                                            La dernière resistance a cette propagande intégrale demeure dans ce que les parents transmettent a leurs enfants.

                                            Cette concession du systeme n’est pas un effet de sa générosité mais de la loi naturelle.

                                            Il faut des couples pour faire des enfants, et ces couples -c’est balot- tiennent à elever et à aimer leurs enfants.

                                            Ne croyez pas que ce sera toujours le cas. Le pouvoir ne concède que ce qu’il ne parvient pas a assujetir.

                                            Les predictions de Huxley et d’Orwell sur le contrôle par le systeme de la conception et de l’education avance pas à pas.

                                            Et il passe par la désacralisation du mariage en tant qu’institution de la seproduction sexuée.

                                            Ce pour quoi les gays et les lesbiennes sont instrumentés.




                                          • JL JL 10 septembre 2012 17:53

                                            Annie,

                                            là n’est pas la question. Personne ne dénie aux homos de vivre leur sexualité comme ils l’entendent. Votre commentaire dénote votre ignorance de ce dont on parle ici, désolé.


                                          • Vilou Vilou 9 septembre 2012 00:56

                                            Bonjour à vous.

                                            Je suis homosexuel (je pense être né comme cela puisque je n’ai pas le souvenir d’avoir été attiré par le sexe opposé). Ca a été très dur de l’accepter. L’attirance sexuelle en elle même ne me faisait pas mal (jouir en pensant à un autre homme était assez agréable ^^) mais en revanche j’ai beaucoup souffert du jugement des autres - je viens d’un petit village de province qui n’était pas très ouverte sur ces questions là. Du coup, je récoltais pas mal d’insultes désagréables - y compris de personnes qui se sont avérés elles mêmes homosexuelles.

                                            Toujours est il que lorsque j’ai commencer à m’accepter, à rencontrer des personnes dans la même situation que moi, je me suis senti libéré. Et tous mes malaises se sont évanouis. Je me suis enfin sorti normal et je n’avais plus cette culpabilité qui me rongeait à chaque fois que je me sentais attirer par un autre homme.

                                             Depuis plusieurs années, je vis avec mon chéri, un mec qui ne fait pas du tout « homo » et je suis très heureux avec lui. Il y a des hauts et des bas, mais nous sommes fidèles et nous arrivons plus ou moins à supporter ensemble les épreuves de la vie. Nous pensons nous marier dès que cela sera possible.

                                            Comme il exerce un métier considéré comme étant « à risque », nous sommes malheureusement préoccupés par les questions de leg ou d’héritage contre lesquels le PACS n’apporte pas de réponses claires et semble assez bancale.
                                            Nous désirons bénéficier également d’une protection du logement familial, comme les couples mariés. Or, on nous a expliqué qu’un PACS n’était pas suffisant pour y avoir droit.

                                            Mis à part ces détails sommes toute assez pratiques, nous voulons également nous marier pour des raisons symboliques.
                                            Vous allez très certainement me trouver vieux jeu mais je pense que le mariage marque officiellement une forme de stabilité nécessaire dans le couple. C’est peut être mon éducation un peu rigide qui est à l’origine de cette idée ^^

                                            Je comprend tout à fait que cela puisse aller à l’encontre de vos idées politiques et religieuses, mais il est important pour moi d’avoir accès à cette stabilité que représente le mariage.
                                            A titre personnel, je pense que deux personnes majeurs qui s’aiment devrait avoir le droit de se dire « oui » à la mairie.

                                            Peu importe l’organe qu’ils ont dans le pantalon. Mon expérience personnelle m’a démontré que l’amour passe outre cela =)

                                            Bien à vous.


                                            • Vilou Vilou 9 septembre 2012 00:58

                                              Je reposte puisque mon précédent commentaire a été supprimé smiley


                                              • Romain Desbois 9 septembre 2012 01:14

                                                bah non je l’ai encore en affiche. Juste peut-être parcequ’il a changé de page (100 commentaires par page)


                                              • Vilou Vilou 9 septembre 2012 01:25

                                                Exact ! Je débute.
                                                Excusez


                                                • BlackMatter 9 septembre 2012 01:59

                                                  Ben déjà si vous débutez, sachez que quand vous voulez répondre à quelqu’un, il faut cliquer sur « Réagir à ce message » et non pas à « Réagir à l’article ». Si vous cliquez le premier, votre message suivra celui de la personne à laquelle vous souhaitez répondre (c’est plus clair pour tout le monde). Si vous cliquez sur le second, votre message apparaîtra à la fin de l’ensemble des messages publiés.


                                                • Aldous Aldous 10 septembre 2012 09:17

                                                  oui mais ça bug parfois...


                                                • Romain Desbois 9 septembre 2012 08:23

                                                  C’est juste un témoignage, ca va ! Il est bien dans le sujet de l’article non ?

                                                  C’est bien une réflexion d’un hétéro, ca, vous ne vous rendez même pas compte du nombre de fois les hétéros parlent de leur hétérosexualité .

                                                  Quand on n’a plus d’argumentation sur le fond on cherche des poux sur la forme.

                                                  Bien sur que le sens des mots est important pour éviter les malentendus mais il n’y pas d’ambiguïté contextuel.

                                                  Oui les mots homophobe, raciste, pédophiles, homosexuel etc... ne sont plus utilisés dans leur sens étymologique mais nous comprenons tous ce que l’on désigne quand on l’utilise.

                                                  Sur votre délire parano, rien à redire ; vous vous décrédibilisez vous-même suffisemment


                                                • JL JL 9 septembre 2012 10:49

                                                  Bonjour à tous,

                                                  J’arrive un peu tard après la bataille, mais je voudrais apporter mon grain de sel dans ce débat qui me parait important, initié et bien présenté par Pierre d’Humières.

                                                  D’abord, je voudrais dire que le mariage est une institution basée sur des valeurs ancestrales. Il est ici revendiqué par ceux qui en sont exclus au nom de ces valeurs et qui, curieusement sont dans la mouvance de ceux qui détruisent les dites valeurs : un paradoxe, donc, une forme d’oxymore dont sont si friands les néolibéraux.

                                                  La deuxième chose que je voudrais dire est ceci : le mariage d’un homme et d’une femme revêt une grande importance aux yeux de la société par le fait qu’il consacre une union porteuse de vie. Nous sommes tous nés de l’union d’un homme et d’une femme, et lorsque nous fêtons un mariage, c’est cette union, gage de la prolongation de la la société, incarnée par les jeunes mariés, que nous fêtons.

                                                  Enfin la troisième chose : comme je l’ai dit, en consacrant le mariage d’un homme et d’une femme, c’est cette union porteuse de vie que nous approuvons. En instituant le mariage homosexuel, nous validerions officiellement l’union homosexuelle, en la mettant symboliquement au même plan, chose que la société n’a pas à faire, pour aucune raison.

                                                  En effet, la société n’a pas à savoir ce qui se passe dans les chambres à coucher : les homosexuels peuvent bien y faire ce qu’ils veulent, ça ne regarde pas l’État civil. Or le mariage est précisément « dire » sur la place publique, exposer au grand jour, de ce qui va se passer, ce qui s’y passe  : l’homosexualité n’est ni un crime, ni une valeur sociale. Ce n’est ni un vice, ni une vertu. Elle est au delà du bien et du mal, contrairement à l’union hétérosexuelle sans laquelle nous ne serions pas là. A ce titre l’homosexualité doit demeurer ce qu’elle est : une pratique discrète et marginale. A noter que l’hétérosexualité doit elle aussi, être pratiquée discrètement : personne ne s’accouple en public.

                                                  Pour finir, je dirai que je crois que les sondages sur le sujet sont commandités par des activistes, et donc orientés.


                                                  • Romain Desbois 9 septembre 2012 11:04

                                                    JL
                                                    « la société n’a pas à savoir ce qui se passe dans les chambres à coucher »

                                                    Vous êtes en plein paradoxe que vous dénoncez plus haut.
                                                    Car justement l’Etat selon vous consacre l’union du couple par le critère de la reproduction, donc du critère de la sexualité.

                                                    et encore de nombreux commentaires ont déjà démontré le côté spécieux de l’argument (couple stérile, trop agés pour procréer etc...)

                                                    Oui l’Etat n’a pas à savoir se qui se passe dans les chambres à coucher.
                                                    C’est bien ce qu’il ne fait pas et qu’il faut corriger.


                                                  • JL JL 9 septembre 2012 11:41

                                                    Romain Desbois,

                                                    Sur ce sujet, je suis désolé, mais vous êtes étanche aux arguments qu’on vous présente. Vous allez même jusqu’à dire que des gens aussi différents que Watremez et Calmos sont une seule et même personne.

                                                    On va dire que sur ce sujet, il ne faut pas vous parler, puisque ça ne vous instruit pas. Hélas, il est impossible de vous empêcher de répondre aux commentaires qui vous défrisent : c’est ça, le trollage compulsif.

                                                    Allez, je vais quand même faire un effort : savez vous ce que c’est le domaine symbolique ? Un symbole ? Le mariage est un symbole. Le diable, est par définition, celui qui ne respecte aucun symbole (par opposition : diabole).

                                                    « Errare humanum est, perseverare diabolicum ».


                                                  • Adrien Adrien 9 septembre 2012 11:49

                                                    exact ! un symbole, un symbole d’égalité des droits, de liberté et de fraternité républicaine......... j’y rajouterais la laïcité qui renvoie les bigots homophobes dans leurs pénates, et on aura fait le tour des valeurs qui sont le socle du vivre ensemble républicain.

                                                    tu as le droit de préférer vivre au Vatican ou à la Meque, mais en France, c la république....... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès