• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Notre Dame, la cathédrale de la discorde

Notre Dame, la cathédrale de la discorde

« La passion trop souvent ferme les yeux aux hommes », Lucrèce.

« La vérité est l’adéquation de la chose et de l’intellect », Thomas d’Aquin.

Affectivement l’incendie de Notre Dame de Paris ne m'affecte pas. Je ne suis pas Parisien, je n’ai pas vécu à Paris, je n’ai visité la cathédrale que deux fois et je ne l’ai jamais trouvée particulièrement belle. Mais elle a une double histoire : la sienne propre, et celle qui la relie au pays par les quelques évènements que la royauté, l’empire puis la République, même laïque, y ont produits.

Affectivement j’ai été beaucoup plus affecté par la destruction de l’hôpital du 19ème siècle dans ma petite ville d’origine. Une ville où j’ai passé mon enfance, mon adolescence puis 25 ans de ma vie d’adulte, une ville dans laquelle je fus archiviste et dont j’ai écrit l’histoire.

L’histoire et les vieilles pierres m’ont toujours intéressé, j’ai été historien local, membre d’associations d’histoire locale, membre de la commission des sites et paysages à la Préfecture de l’Isère. Ceci pour dire qu’il faut séparer la démarche intellectuelle rationnelle de celle qui ne serait qu’une réaction émotionnelle liée à l’affectivité.

J’aimais cet hôpital dont je connaissais l’histoire comme si je l’avais vécue, pour autant je reconnaissais son peu de valeur architecturale. Sans doute l’architecte du nouvel hôpital aurait-il pu, comme cela s’est fait en d’autres lieux, conserver une partie de la vieille façade et l’inclure dans la nouvelle. Le choc passé, les larmes séchées, la vie reprend, toutefois teintée de rancœur.

Je n’ai jamais soutenu qu’il faudrait tout conserver. Des choix sont nécessaires. La reconstruction de Notre Dame de Paris entre dans ces choix indispensables. La question de la reconstruction ne se pose pas, elle est indispensable à l’image de la ville, moins du pays mais en France le pays se limite trop souvent à Paris ; comme on dit, dans les médias notamment, il y a Paris et « les territoires » ; les territoires ce sont ces terres lointaines dont la fréquentation s’apparente aux expéditions des siècles passés.

Il faut donc accepter que l’incendie de Notre Dame ne fasse pas pleurer tous les Français et dire qu’autour de cet incendie s’est créé un grand moment d’union nationale n’est qu’une billevesée d’intello-bobo, un conte du microcosme parisien. Pour autant peu de gens remettent en cause cette reconstruction, mais il faut être conscient que pour la plupart des français la chose leur est indifférente ; il suffit pour s’en convaincre d’aller au bar du coin dans les « cités » (comme on dit), dans les villages. Quant à l’intérêt qu’on pourrait porter à Notre Dame dans les autres pays, cessons de restreindre nos regards aux propos de quelques intellectuels et à ceux des touristes ; je questionnais un ami africain venu nous rendre visite durant le web-end pascal, connaissant bien Paris la nouvelle de l'incendie, permettez-moi l’expression, l’a attristé mais sans plus. Pas besoin d’être savant pour savoir que la très grande majorité des habitants d’autres pays non seulement n’est pas émue par cet incendie mais ne connaissait même par l’existence de la cathédrale. Croire le contraire c'est restreindre le monde, dans un mouvement d’ethnocentrisme parisien narcissique, à notre minuscule sphère culturo‑identitaire et continuer à faire vivre l’idée désuète que notre culture européenne serait universelle.

Quelle exagération et quelle tromperie donc de dire que le monde entier a été attristé par l’incendie de Notre Dame de Paris. Nous pouvons même avancer que sans la comédie musicale éponyme la cathédrale serait demeurée dans un anonymat encore plus profond. L’incendie de la cathédrale Notre Dame est un drame par rapport au patrimoine architectural et religieux de la France, il est un drame pour l’image de Paris donc pour l’industrie du tourisme, il est un drame pour une petite partie de la population française et une infime partie de la population mondiale pour des raisons religieuses, affectives ou intellectuelles liées à la vie ou à la culture de chacun. Mais, l’incendie de la cathédrale nationale n’est pas un drame national et la France n’a pas perdu un symbole national et encore moins républicain. Pour autant personne, ou de très rares exceptions, n’est opposé à la reconstruction de l’église ni même choqué que cela puisse être au regard de l’importance patrimonial de l’édifice.

Ce qui a pu choquer ce n’est même pas les sommes d’argent annoncées comme dons. Ce qui a choqué c’est la rapidité des réactions des riches donateurs et surtout la façon dont Macron s’est emparé de cet incendie.

Cette émotion‑là a été, parfois maladroitement, exprimée par des gens qui galèrent pour finir leur fin de mois, par des associations caritatives qui ont vu les dons baisser de façon importante. Comment ne pas être dans l’émotion quand des donateurs sont capables de donner près d’un milliard d’euros en 48 heures alors que quand il s’agit d’aider les gens on parle de « pognon de dingue ».

Ah ! mais Monsieur Bern nous explique qu’il ne faut pas comparer les vieilles pierres aux hommes. Mon Dieu quel bon sens ! Mais qui l’a fait ? Lui, et il est de son droit absolu de préférer les pierres aux gens, après on verra qui fait le mieux fonctionner les usines ou labourer les champs. Les gens ont simplement dit qu’on trouve rapidement de l’argent pour rebâtir cette église alors qu’on n’arrive pas à en trouver pour aider les gens. Ils disent qu’ils auraient apprécié que Total mît plus de vigueur à indemniser les victimes de pollutions dont l’entreprise est responsable, que Macron débloque plus rapidement des aides pour reconstruire les villages dévastés par les inondations dans le sud du pays ; allez donc raconter aux habitants des caraïbes qu’ils doivent encore attendre parce que le gouvernement « met le paquet » pour reconstruire Notre Dame de Paris.

Est-ce de la polémique ? Non, ce sont des remarques, des critiques. Mais, acceptons le terme de polémique car la polémique c’est une discussion, un débat, une controverse qui se font dans la passion parfois la violence, où s’expriment des opinions contraires. Certains propos laissaient suinter de la violence au-delà de la légitime passion, ils ne sont devenus une polémique qu’à partir du moment où on a répondu à ces remarques. Le problème qui se pose ce n’est pas la polémique en elle‑même mais ce sont les conditions d’émergence de la polémique. Camus[1] (Actuelles I, 1948, p.258) écrivait : « Aujourd’hui le dialogue, essentiel à la vie, n’est plus possible. Il n’y a pas de vie sans dialogue. Et sur la plus grande partie du monde, le dialogue est remplacé aujourd’hui par la polémique. Le 20ème siècle est le siècle de la polémique et de l’insulte […] Des milliers de voix jour et nuit, poursuivant chacune de son côté un tumultueux monologue, déversent sur les peuples un torrent de paroles mystificatrices, attaques, défenses, exaltations. » Attention, ne touchez pas aux nantis, de la finance, de la culture, des médias ou du star‑système, ils mordent !

Si Monsieur Bern avait un tant soit peu écouté les gens il aurait évité des propos maladroits jusqu’à en être stupides et surtout vécus comme une véritable insulte pas ceux à qui ils étaient destinés. Il en est de même pour ce que disait Monsieur Roux de Bézieux dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin. Il expliquait avec beaucoup de justesse les mécanismes de financement de la conservation du patrimoine et du mécénat ; c’était une réponse conséquente et rationnelle aux critiques formulées par certains vis-à-vis de la déduction fiscale affectée aux dons. Quel était le besoin de dire que les critiques sont « minables » ? Que dire de son couplet sur ces « riches » qui donnent du travail… à la masse populaire qui n’aurait que le silence et la soumission comme culture (je n’ose pas écrire droits) ?

Là où il n’y avait des critiques, pour la plupart fondées comme l’exprime sobrement Frédéric Lenoir[2], les réactions des « dominants » ont créé de la polémique. Et ce n’est pas au patron du MEDEF, alors qu’il crée la polémique, de venir nous expliquer que nous sommes des abrutis et qu’il n’y a pas de polémique à avoir.

Effectivement il n’y a pas de polémique à avoir mais qu’ils entendent « ces beaux messieurs » que la préoccupation de beaucoup de gens, sans doute encore trop nombreux, c’est de pouvoir donner à manger correctement à leur enfant après le 15 du mois, alors pour eux Notre Dame de Paris n’est pas la préoccupation première. Pour autant ils ne sont pas hostiles à sa reconstruction, ils souhaitent simplement qu’on entende qu’ils peuvent avoir faim de nourritures simplement terrestres. Ils disent, au milieu des donateurs tonitruants, leur misère quotidienne. Là, la presse, une fois encore porte une énorme part de responsabilité dans le tumulte, elle est responsable du surdimensionnement de la situation et surtout de la publicité faite aux donateurs qui pour nombre d’entre eux ne demandaient rien, ils savent mettre en avant leur charité de façon plus discrète tout en étant efficace en termes de marketing.

Mais derrière la presse il y a toute l’œuvre de propagande d’un Président qui se rêve roi. Incapable de gérer une crise qui devient endémique, il saisit cet incendie, comme Hollande en son temps avec les attentats, pour masquer son incapacité et sans aucun doute son incompétence. Ce faisant il divise le pays.

Macron, dans une réforme vraisemblablement inutile de la loi de 1905, voudrait interdire l’usage de capitaux étrangers pour la construction des mosquées mais ici il accepte des capitaux étrangers pour la reconstruction d’une église. Il célèbre les pompiers professionnels (militaires de surcroît) qui ont fait leur travail avec courage et détermination mais sans prise de risque particulière, il en fait des héros, laissant dans l’ombre ceux qui, souvent volontaires c’est-à-dire pas professionnels, vont à l’assaut des flammes des incendies de forêts, qui sauvent des vies en montagne, les deux pompiers morts dans l’explosion de la rue de Trévise n’ont eu droit qu’à une hommage « ministériel »… On fait du tapage ministériel et médiatique sur les quelques suicides de policiers et de gendarmes mais parle-t-on de ceux des personnels des hôpitaux et de ceux des agriculteurs bien plus nombreux ? Alors que l’argent, l’émotion et l’action gouvernementale se concentrent sur les ruines de Notre Dame des centaines de monuments dont des églises et la vie des personnes ne trouvent pas un centime d’argent ni d’estime de la part des riches donateurs et du pouvoir étatique pour vivre, pour penser leurs plaies, en somme il y a ceux qui sont bons : les adorateurs de la cathédrale, les donateurs et ceux des pompiers qui étaient sur cet incendie, et les autres : les gueux à qui on ne reconnaît même pas le droit de s’exprimer, de dire leur douleur. C’est du Macron : « Une gare, c'est un lieu où on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien ».

Au-delà de pierres, n’en déplaise à Bern, il y a des femmes et des hommes, dont beaucoup n’ont aucune attache si ce n’est celle de leur soumission à l’histoire officielle du pays dans lequel ils vivent, qui peuvent se sentir délaissés dans ce tumulte médiatico‑politique. Je ne ferai pas ici un plaidoyer pour les théories du multiculturalisme, je rappellerai simplement qu’à donner une importance démesurée aux choses, à certaines choses, on crée les conditions du désordre puis de la révolte. La cathédrale Notre Dame, contrairement au discours de Macron, n’a pas valeur d’un symbole national unificateur, elle n’est qu’un lieu religieux où la République laïque a organisé, improprement par rapport à son essence et à ses principes, des évènements ; elle est un lieu important du patrimoine national mais elle ne peut pas être, du fait de l’essence qui fait la République, un symbole national.

Alors reconstruisons Notre-Dame dans le silence, dans l’abnégation qu’exige les grandes causes. Ne voyons pas des polémiques là où il n’y a que des cris de douleur. Profitons de ce moment non pas pour un rassemblement grégaire et émotionnel mais pour penser ensemble à un monde meilleur avant que, paraphrasant Jean d’Ormesson, Paris fasse de belles ruines[3].

Aujourd’hui certains ont des excuses à présenter à ceux qu’ils ont insultés, humiliés, l’argent doit venir vers les œuvres caritatives, on doit cesser le nombrilo-centrisme politico-intellectuel du microcosme parisien pour s’ouvrir à l’Autre et les médias doivent impérativement revoir leur éthique. Sinon l’incendie risque d’être celui de « notre drame » de Paris avec une surprise amère bien avant l’élection présidentielle de 2022.

 

[1] Amossy Ruth, « Chapitre 2. Qu’est-ce que la polémique ? Questions de définition », dans : Apologie de la polémique. Paris cedex 14, Presses Universitaires de France, « L'Interrogation philosophique », 2014, p. 45-70. URL : https://www.cairn.info/apologie-de-la-polemique—9782130624400-page-45.htm

[2] Frédéric Lenoir, « Dans le contexte des « gilets jaunes, qui révèlent les profondes fractures sociales de notre pays, ce malaise est parfaitement compréhensible », Le Monde du 20 avril 2019.

[3] Jean d’Ormesson avait dit : « Paris fera de très belles ruines », il disait aussi « Le mal naît avec la pensée. Il prospère avec l'argent. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • tashrin 24 avril 16:19

    Beau billet


    • machin 24 avril 20:05

      merci.

      Vous m’avez rassuré.

      Moi non plus ne suis aucunement affecté par cet incendie.

      C’est regrettable, accident ou sabotage, mais je m’en contrefout.

      Il y a des choses infiniment plus importante que cela.

      Hélas moins spectaculaires, et moins bandantes pour une élection de merde et maquiller son image universellement désastreuse.

      .

      .

      L’année dernière 576 morts dans nos rues.

      Et, cette année encore, Monsieur Micron va améliorer encore son bilan mortifère.


      .
      .


      • Le421 Le421 25 avril 08:44

        @machin
        Et pour le coup, l’écran de fumée était bien réel... smiley


      • Pépé le Moco 25 avril 14:58

        @machin

        Malgré la volonté des éditocrates à enjoindre « tous les Français » à une union nationale dans « le drame » de l’incendie de Notre-Dame, je me sens, pour ma part, aucunement concerné par cette communion inventée de toute pièce par nervis médiatiques et ni touché par cet évènement.

        Je suis bien plus affecté par la destruction des Services Publics (santé, éducation, services de secours,…), commencée sous l’air Raffarin, et que l’actuel Président et Gouvernement des riches (des oligarques) a portée à un niveau démolition sans précédent.

        Je pense qu’une union nationale est bien plus envisageable à travers un programme social audacieux, du type de celui du Conseil National de la Résistance, plutôt qu’à travers la reconstruction d’une cathédrale.

         

        Par ailleurs, concernant les dons réalisés, il est à noter que les dotations de l’Etat concernant l’entretien du patrimoine français sont dérisoires au regard des besoins.

        Ce n’est pas, d’une part, avec l’attitude des riches donateurs en matière d’optimisations et d’évasions fiscales, et d’autre part, les politiques publiques françaises et européennes qui sont menés depuis plus de 20 ans que les ressources nécessaires seront dégagées.

        Quand bien même, elles le seraient, il serait prioritaire de les consacrer au Services Publics et non au patrimoine.

         

        Enfin, il faut être conscient que les vrais responsables sont les pompiers pyromanes cités ci-dessus et non les ouvriers avec leurs cigarettes.


      • troletbuse troletbuse 24 avril 20:14

        Ce sont les incendiaires qui doivent raquer. Suivez mon regard/


        • baldis30 25 avril 08:03

          @troletbuse
          bonjour,
           « Ce sont les incendiaires qui doivent raquer »
           Oui, c’est évident mais quels sont les incendiaires dans la jungle des propositions ?

          Parce que la dérive des autorités institutionnelles sur le sujet est grande ...
          D’abord on confie à une entreprise qui a un précédent peu encourageant concernant un lieu public des travaux dans un lieu de prestige ...
          C’est la question initiale à se poser ! Sans pour autant être fondamentale ....

          Pour le moins intempestive une déclaration plutôt orientée du procureur de la République .... alors qu’on ne sait rien et que l’incendie est à peine éteint .. !
          Evidemment les contradictions n’échappent pas à l’opinion publique étant donné qu’au moins dix incendies ont concerné des églises ou chapelles au cours des derniers mois ... le ver de terre est déjà difficile à avaler même si dans certains pays il constitue une source de protéines .....
          Alors en bon élève de notre enseignement classique l’opinion journalistique alias les merdias n’hésite pas à rappeler La Fontaine pour rechercher le baudet des animaux malades de la peste ... on en tient un facile ... l’entreprise dont le comportement antérieur prête à interprétation ... et le ver de terre commence par un miracle de la génétique à se transformer en couleuvre ... par la grâce d’ouvriers laissant traîner leurs mégots mal éteints....
          Admirons la progression de la quantité de nourriture à offrir à l’opinion publique !
          Toutefois, mal programmée la couleuvre ne cesse de grossir, provoque une indigestion en passant de la taille de celle de Montpellier à celle de l’anaconda  !
          Que nous dit-on maintenant au niveau de l’anaconda ... ben que l’incendie a bien été détecté mais que la personne chargée d’aller vérifier est allée ou a été envoyée (on ne sait encore choisir entre les deux) au mauvais endroit ....

          Quelles futures contorsions d’ouroboros va-t-on tenter de nous faire ingurgiter par perfusion merdiatique ?

          Les mégots, les mégots, les mégots .... dernier cri à la mode ... cela n’est pas sans me rappeler le tragique incendie du tunnel du Mont-Blanc il y a vingt ans où un malheureux mégot s’inséra dans le processus normal du fonctionnement d’un camion ... Ouroboros affamé sacrifia une trentaine de personnes ... mais la chose est jugée : un mégot ....


        • Eric F Eric F 25 avril 09:31

          @baldis30
          « ne mégotons pas la gloire »


        • baldis30 25 avril 12:16

          @Eric F
          bonjour,
           « ne mégotons pas la gloire  »

          Ah mais  ! gogos ! .......... go.. go... au Golgotha ! ou aux gogues ...


        • Jonas Jonas 24 avril 20:23

          « Quelle exagération et quelle tromperie donc de dire que le monde entier a été attristé par l’incendie de Notre Dame de Paris. »

          La cathédrale Notre Dame de Paris est d’abord un pur joyau architectural, on l’associe directement à la France et à sa culture dans tous les pays du Monde, il suffit de demander à n’importe quel étranger (13 millions de visiteurs par an). C’est un prestige national.
          Qui n’a pas été émerveillé par sa nef imposante et majestueuse, ses chapelles, ses vitraux, ses rosaces, ses tableaux, sa façade principale monumentale, ses statues et sculptures finement ciselées ?
          Son rayonnement technologique (art gothique, avec des techniques inconnues jusqu’alors, comme les croisées d’ogives), architectural, spirituel et intellectuel est en partie à l’origine de la civilisation européenne, et des universités qui vont par la suite couvrir rapidement toute l’Europe.
          Les cathédrales ont été pendant des siècles les lieux de communion de toute la cité, citadins et paysans, elles ont contribué au développement et à la structuration de la société européenne, à son ordre, son plan divin, incluant la formation des intellectuels et de leurs élèves.
          Notre Dame de Paris s’imprime dans l’âme de vos ancêtres, de la culture littéraire et artistique européenne, elle accompagne l’Histoire de dizaines de générations de Français depuis plus de huit siècles.
          Sans cet extraordinaire monument, vous ne seriez probablement pas là aujourd’hui.
          Et quel remerciement au moment où elle a besoin d’être relevée ? Du mépris et de l’ignorance.


          • Le421 Le421 25 avril 08:49

            @Jonas

            Qui n’a pas été émerveillé par sa nef imposante et majestueuse, ses chapelles, ses vitraux, ses rosaces, ses tableaux, sa façade principale monumentale, ses statues et sculptures finement ciselées ?

            Moi.
            C’est joli, j’en conviens, mais « émerveillé »...
            Beaucoup de choses complètement naturelles comme les chutes du Niagara ou le Piton de la Fournaise m’ont mille fois plus impressionnés.
            L’homme se croit le « grand architecte » du monde tout en croyant à un être supérieur... Quel paradoxe !!
            Bon, c’est vrai, il me manque « la foi ».
            Il me semble, soit dit en passant, que je ne suis pas vraiment seul dans ce cas...


          • Eric F Eric F 25 avril 09:34

            @Jonas
            « Sans cet extraordinaire monument, vous ne seriez probablement pas là aujourd’hui »

            La seule chose qu’on puisse assurer avec certitude, c’est que sans ce monument, il n’y aurait pas cet article aujourd’hui, smiley


          • JulietFox 25 avril 10:14

            @Jonas
            Avez vous pensé, à ceux qui ont crevé-il n’y avait pas d’autre mot à l’époque écrabouillés par des pierres, tombés des échafaudages, payés à coups de balai, alors que l’Eglise Catholique baignait dans le luxe. ?
            Non, bien sûr.


          • Le421 Le421 25 avril 13:07

            @Positronique
            Fais pas ta jalouse ma grande !! smiley
            Et j’ai été bien ailleurs...
            Tu veux la liste pour tes prochaines avanies à deux balles ??
            Je suis peut-être un « gogochon » imbécile, mais bon... Je me suis démerdé !!


          • Donatien Donatien 25 avril 13:20

            @Le421
            Hou la la le pauvre Gonfleur 421...
            Il a même des idées sur l’Art.
            Pour aimer l’art grec ou l’art occidental du Moyen âge il faudrait avoir la foi....selon lui.
            Le Parthénon
            Le temple de Karnak
            La Jconde
            Les peintures de Lascaux ...
            .
            Il faut avoir la foi qu’il vous dit ....
            ...
            Pour lui, seule la nature est belle et l’émerveille....
            La Nature et sa Picasso
            Il lui faut du Boum Boum ou du Vroum vroum
            Bin......
            Il est pas rancunier le Gonfleur....


          • michelm michelm 25 avril 13:45

            @Le421

            Quelle tristesse, cette vision uniquement matérialiste des choses... Quid de l’engouement de tout un peuple, tous corps de métiers confondus, qui a participé pour grande partie bénévolement à l’édification de cette cathédrale ? Une cathédrale voulue pour correspondre avec dieu qui, à l’époque, régnait sur tout et sur tous.

            Ne voir ces choses du passé qu’avec notre esprit « moderne », c’est à dire totalement dépourvu de la moindre once de spiritualité, au seul profit de la jouissance matérialiste, cela dénote un asservissement assumé aux dogmes consuméristes qui ont détruit, et qui détruisent chaque jour un peu plus notre société occidentale.

            Aussi, si seule la nature est belle, alors vive la disparition de l’être humain, cette horreur qui l’asservit et la détruit chaque jour beaucoup plus.

            Vous écrivez « qu’il vous manque la foi » : c’est effectivement là que ça coince, car un athée qui juge avec autant de légèreté un acte de foi d’une telle ampleur que celui dont témoigne cette édification, sur plus d’un siècle au minimum, de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ça me parait pour le moins prétentieux, voire osé.

            Et justement, c’est probablement parce que nous sommes si nombreux à l’avoir perdue, cette foi, que jamais il n’y a eu au niveau de l’humanité autant de souffrance, de misère et de guerres sur toute la planète.

            Chapeau bas, l’athéisme laïcard : on voit où nous ont mené ces merveilleuses « Lumières » deux siècles plus tard, n’est-ce pas ?


          • tashrin 25 avril 13:59

            @michelm
            Quelle tristesse, cette vision uniquement matérialiste des choses...

            Ne voir ces choses du passé qu’avec notre esprit « moderne », c’est à dire totalement dépourvu de la moindre once de spiritualité, au seul profit de la jouissance matérialiste, cela dénote un asservissement assumé aux dogmes consuméristes qui ont détruit, et qui détruisent chaque jour un peu plus notre société occidentale


            Donc spiritualité = Foi imperativement ? et catholique j’imagine ?
            Quelle vision étriquée... C’est pas parce que l’on n’est pas croyant au sens religieux du terme que la notion de transcendance et de spiritualité nous est étrangère. C’est bien le propre de tous les religieux que d’imaginer qu’en dehors de leur paroisse point de salut n’existe

            Quid de l’engouement de tout un peuple, tous corps de métiers confondus, qui a participé pour grande partie bénévolement à l’édification de cette cathédrale ?


            combien avaient le choix parmi les benevoles ?

            un athée qui juge avec autant de légèreté un acte de foi d’une telle ampleur que celui dont témoigne cette édification, sur plus d’un siècle au minimum, de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ça me parait pour le moins prétentieux, voire osé

            Magnifique ! On pourrait vous rétorquer qu’un croyant qui donne son avis sur un monument propriété de l’Etat outrepasse légèrement ses prérogatives. D’ailleurs c’est rigolo, le Vatican n’a pas fait de don... Curieux

            qu’on reconnaisse et valorise un patrimoine ancien, ok
            qu’on respecte la memoire de nos ancetres, ok
            qu’on en fasse un événement médiatico-hypnotico-national c’est autre chose. Il est tout sauf évident que ce soit une priorité telle qu’elle occulte l’integralité du reste, et qu’il y ait des voix pour le souligner n’est que normal


          • michelm michelm 25 avril 15:36

            @tashrin
            Commentaire « amusant ».
            Je ne suis pas croyant mais « penseur libre ». J’ai simplement voulu faire passer le message selon lequel il était difficile de juger au XXIème siècle, époque éminemment matérialiste, l’importance qu’a pu représenter pour ses bâtisseurs, catholiques, l’édification de la cathédrale au nom de Marie, « la mère du christ », au XIIème siècle.
            Ce n’est pas le château de Versailles qui a été rasé, ce n’est pas la Tour Eiffel qui a été fondue, c’est une église qui a brûlé (d’ailleurs, juste « une de plus », pourrais-je ironiser).

            Que cet incendie ait été un « événement médiatico-hypnotico-national   » n’est certainement pas le fait des croyants, puisque ceux-ci ont été dégagés de tous les pouvoirs constitués, et puisque les médias et l’État français sont eux-mêmes anti chrétiens assumés.
            J’en veux pour preuve flagrante que les journalistes ont évoqué un certain nombre de symbolismes (architectural, touristique, étatique) mais pas le principal, pas celui pour lequel a été bâtie Notre-Dame : le religieux.
            J’en veux pour preuve qu’il est atroce de profaner une synagogue, une mosquée, un cimetière juif ou musulman, mais qu’en ce qui concerne les lieux de cultes liés au catholicisme, on cause de « sale blague », et comme pas plus tard que ce midi sur FR3.

            Ni plus, ni moinsss.


          • tashrin 25 avril 16:09

            @michelm
            Tant mieux si ca vous a amusé :)
            C’etait pas une charge contre les croyants. C’est vous qui avez écrit que le regard d’un athée sur un édifice religieux était prétentieux, et c’est ce qui m’a fait réagir
            Et bien entendu qu’on profane une mosquée, une eglise ou une synagogue est strictement équivalent de mon point de vue.
            Toutefois, cet espèce de grand messe (sans jeu de mot) médiatique qui hypnotise toute une partie du pays, qu’on rabache à longueur de journée dans tous les média, etc... est risible.


          • Jonas Jonas 25 avril 22:20

            @JulietFox "Avez vous pensé, à ceux qui ont crevé-il n’y avait pas d’autre mot à l’époque— écrabouillés par des pierres, tombés des échafaudages, payés à coups de balai, alors que l’Eglise Catholique baignait dans le luxe. ?"

            Vous avez déjà regardé la cathédrale Notre Dame ?
            Les différentes corporations d’artisans qui ont travaillé sur Notre Dame de Paris étaient protégées et réglementées par des lois, ces ouvriers étaient de véritables artistes qui savaient travailler le bois, façonner la pierre, tailler le verre avec une très grande précision. Ce n’était pas de simples ouvriers non qualifiés.
            Ces gens avaient la Foi, cela se voyait, car ils aimaient le travail précis et bien fait, il suffit pour s’en convaincre de regarder les plans de sculptures, le travail du verre, du fer, du bois et de l’ivoire, (aller par exemple faire un tour au musée de Cluny à Paris) cela demandait du temps long, de la patience, du talent et une immense rigueur.

            A comparer avec les bâtiments sans âme d’une laideur abyssale comme le centre Beaubourg, la pyramide du Louvre ou encore l’opéra Bastille !


          • troletbuse troletbuse 24 avril 20:51

            Que l’on soit religieux ou non, comme moi, parisien prorovincial, cet incendie nous affecte car celà fait mal à la France.


            • zygzornifle zygzornifle 25 avril 09:09

              @troletbuse

               Même pas mal ....


            • zygzornifle zygzornifle 25 avril 09:09

              De la 10 cordes pour se pendre ....


              • zygzornifle zygzornifle 25 avril 09:11

                Il y a eut la série américaine l’homme qui tombe a pic la il y a la série française l’incendie qui tombe a pic .....


                • Eric F Eric F 25 avril 09:40

                  @zygzornifle
                  les voies de la providence sont impénétrables


                • JulietFox 25 avril 10:16

                  @zygzornifle
                  On pense ce que l’on veut de ce Mr, mai il pose de vraies questions.
                  https://www.youtube.com/watch?v=BVSMUg-blXA 


                • hgo04 hgo04 25 avril 09:19

                  Et pendant qu’on parle du comment et pourquoi cet argent, qu’on s’interpelle de tous les noms d’oiseaux, qu’on se reproche tout et finalement rien, bref pendant ce temps la ??

                  Silence le plus complet !!!

                  Mais comment cet incendie a pu prendre aussi vite avec tous les systèmes de sécurité ?? Un premier déclenchement a fait évacuer la cathédrale ?? et personne n’est monté voir ce qui a déclenché cette première alerte ??

                  Ca sent le brulé ce truc.. 

                  Maintenant je n’en sais pas plus du comment cela s’est fait.. mais je me doute que si cela avait concerné une mosquée ou une synagogue, l’histoire aurait été toute autre..

                  Mais on s’en fout n’est ce pas ?? c’est juste une cathédrale.. Même pas, juste un monument de Paris.. qu’on va se dépécher de transformer selon sa bonne humeur, ou l’état mental d’un architecte en mal de reconnaissance.. parce qu’on parle de reconstruction, pas de restauration.. Donc ne vous attendez pas de revoir Notre Dame de Paris, vous aurez Notre Dame des Riches.. ou des Niches (fiscales).


                  • troletbuse troletbuse 25 avril 09:56

                    Micron va créer une taxe sur les mégots, les allumettes et les briquets vu que tous les journaputes nous disent qu’il y avait de fumeurs chez les ouvriers. Je pense plutôt que c’était des pétards. Des gros pétards car plus c’est gros,plus ca passe.


                    • baldis30 25 avril 12:25

                      @troletbuse

                      bonjour,
                       vous faites du trèèèèèès mauvais esprit : on vous dit par des voix d’autorités incontestables et depuis le début que c’est un accident accidentellement accidentel.
                      Il n’y a pas à discuter... Circulez avant qu’on installe des guichets payants pour la visite des ruines, et enfin pour la visite du chantier de Disneyland qui sera construit à sa place ! Dieu soit loué il n’y a pas de petits profits !


                    • tuxuhikewi 25 avril 09:58

                      La rumeur dit qu’un projet de centre commercial disneyland touristique arrive.

                      « Toit en verre par architecte dijonais, projet proposé sous hollande »

                      « Leclerc aurais »provisionné« pour acheter »la moité droite du parvis"


                      • Expérience .....Pas facile de foutre le feu ....

                        https://www.facebook.com/speakthetruthtopeople/videos/448945792315523/

                        Pas facile de publier certaines vidéos .....


                        • Macron a fait voter un dispositif qui lui permet de contrôler la totalité de la reconstruction et tous les évènements juridiques de Notre Dame des Milliardaires ....
                          Pas tranquille dans sa tête, le président des Ultra-Riches ....

                          Quant à Édouard Philippe ( l’homme qui c’est fait flasher dans le passé à 150km/h) ses comportements et ses déclarations sont de plus ambiguës .

                           


                        • Jeekes Jeekes 25 avril 10:41

                          @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                           
                          J’vais jamais sur fesse-bouc.
                          Mais là, on trouve de quoi leur rigoler au nez avec leurs conneries de court-circuit. Et je ne parle pas des mégots...
                           
                          Quelle bande de tristes cons !
                           
                          https://www.youtube.com/watch?time_continue=7&v=Fb9vp3qa1pg
                           


                        • baldis30 25 avril 12:35

                          @Jeekes

                          bonjour,
                          court-circuit sans que cela provoque un déclenchement dans une installation récente ... meuh oui ...
                          confusion sur le lieu de la première alarme .... meuh oui .... sont quand même pas futés les mecs qui contrôlent
                          une dizaine de mégots soudainement rassemblés parce que toutes les molécules d’air se sont regroupés derrière chacun pour créer un vortex déposant ces combustibles sur une poutre
                          résidus de mégots un peu humides retrouvés sur le sol de la cathédrale avec empreintes digitales et ADN

                          sans oublier l’ineffable appel aux canadairs ...
                          On peut suggérer à AVX l’ouverture d’un sondage pour savoir quelle a été la plus belle c.... débitée et même un concours pour suggérer quelle déclaration encore plus inepte pourrait venir dans la bouche ou sous la plume des merdias ...


                        • troletbuse troletbuse 25 avril 16:21

                          @Jeekes
                          Merci car sur Fesse de bouc, on ne peut déjà plus la voir. Probablement censurée ?


                        • edouard 25 avril 11:50

                          La destruction de Notre Dame est une destruction maçonnique, programmée de longue date, perpétrée par toute notre élite franc mac et furieusement anti-catho.

                          Tout ça pour rebâtir un temple à la gloire des frères , au mépris du commun, c’est à dire nous.

                          https://www.youtube.com/watch?v=lD5ptuC65Cs


                          • Ruut Ruut 25 avril 15:13

                            Espérons simplement que la nouvelle tour ne soit pas un phallus voir un gode (God) géant.

                            L’art moderne est assez vilain.....


                            • pipiou 25 avril 15:51

                              Hé oui le monde entier a été attristé par l’incendie de Notre-Dame.

                              Tout comme il est attristé par les rues sales de Paris qui puent la pisse et l’incivilité.

                              Tout comme il est attristé par les poubelles et les scooters qui brulent tous les week-ends ; mais pas pour la perte de ces objets du capitalisme triomphant vous vous en doutez.

                              En tout cas confondre une mosquée française avec la cathédrale Notre-Dame, patrimoine historique inestimable, confondre des pierres avec de l’art et des symboles, faut être gonflé. Brulez tous les tableaux de Michel-Ange, ces saloperies religieuses.


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 avril 20:17

                                J’aimerais savoir si l’endroit où on tété trouvés les mégots pouvaient être atteint par l’eau des lances incendies, car peut-être après le mégot « classique », le « mégot bout filtre », voici le « mégot waterproof pare-feu » !

                                @+ P@py



                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 avril 20:32

                                  J’aimerais savoir si l’endroit où on tété trouvés les mégots pouvaient être atteint par l’eau des lances incendies, car peut-être après le mégot « classique », le « mégot bout filtre », voici le « mégot waterproof pare-feu » !

                                  @+ P@py



                                  • baldis30 25 avril 22:26

                                    @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                    bonsoir,

                                     ce sont des mégots pour gogos en goguette ... on nous prend pour des ..... gogos


                                  • Redline 25 avril 21:27

                                    Excellente analyse, ne versant jamais dans l’excès. Merci.



                                      • zygzornifle zygzornifle 26 avril 08:24

                                        Faut la raser vendre ses cailloux aux enchères et ensuite on installera un hologramme en 3D ,tous les touristes se piétineront pour la voire et le gouvernement se fera « un pognon de dingue » ...


                                        • microf 26 avril 14:07

                                          L´Abbé Pierre a dit ceci « On mesure pas la grandeur d´un pays par la beauté de ces monuments ou batiments, mais par le fait que chaque habitant de ce pays ait un toit. »

                                          L´incendie de Notre Dame qu´il soit accidentel ou criminel, est un drame, mais ce qui se passe après par ces riches qui versent des centaines de millions pour la renovation de Notre Dame, ignorants les miséreux francais qui souffrent depuis des décénnies, est indécent.

                                          Des millions de « francais de souches » souffrent pour joindre les deux bouts, les hopitaux qui manquent du personel, des maternités qui ferment, des milliers de francais de souches clochards et clochardes qui dorment á la belle étoile,        d´autres qui en meurent, il ya déjá eu depuis de l´année 2019, plus de 500 morts.

                                          Toute personne est susceptible de commettre des erreurs. L´engagement des riches par centaines de millions pour la renovation de Notre Dame alors que de milliers de francais souffrent de mal logement par exemple ou même pour se nourrir, se vêtir ou pour se soigner, a été une erreur de leur part.

                                          Notre Dame n´a pas besoin de tant d´argent pour sa renovation.            Cette renovation devrait être l´affaire de tous les francais, la France compte plus de 60 millions de francais.

                                          Si rien que la moitié des francais y compris ces riches á savoir 30 millions auraient donné chacun 10 Euros, il y aurait eu 300 millions d´Euros, plus qu´il n´en faut pour la renovation de Notre Dame, bien sûr sans compter ce qui viendra de l extérieur. 

                                          Chaque francais aurait été fier d´avoir participer á la renovation de Notre Dame Patrimoine National comme on l´entend dans les médias.

                                          De quoi sera-t-il fier le dernier francais de souche qui n´aura participer á rien á la renovation de Notre Dame, les riches ayant occupés tout l´espace par leurs « Dons faramineux » ?

                                          Il n´est pas toutefois pas tard pour ces riches de reparer cette erreur commise. Comme ils sont compatissants pour le malheur qui frappe un batiment de leur pays la France, ces riches pourraient prendre du superflu de leurs richesses comme ils l´ont fait pour la renovation de Notre Dame, et l´offrir á la renovation des hopitaux, oú les ÊTRES HUMAINS malades seront soignés, á la construction des abris pour les clochards et clochardes, lá, ils auront accomplis au moins, un acte de MISÉRICORDE á savoir, s´occuper du PROCHAIN en le faisant soigner ou en lui donnant la possibilité de se loger. La participation á la renovation de Notre Dame n´entre dans aucune Oeuvre de MISÉRICORDE.

                                          Il 14 Oeuvres de MISÉRICORDES. ( suite )


                                          • exocet exocet 28 avril 19:16

                                            Notre Dame, cet incendie a mortifié beaucoup de gens. Et ce n’est pas fini, outre la reconstruction, reste une donnée passée quasiment sous silence jusqu’à présent.

                                            .

                                            L’incendie de la toiture en plomb a pollué le site et tous les environs : en toute discrétion des jardins et squares très contaminés au plomb sont actuellement fermés, et on vient juste maintenant d’avoir des recommandations aux riverains de faire soigneusement leur ménage pour éliminer les poussières de plomb de leur intérieur.

                                            .

                                            Donc, entre autres pour la cathédrale, il va falloir dépolluer.


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 avril 19:34

                                              @exocet Perso il y a déjà une dizaine de jours que en me foutant de la gueule des parigots je pensais qu’ils risqueraient de devenir saturnins ....coin coin


                                            • adrien 29 avril 10:31

                                              @exocet oui, des tonnes de poussières plombifères et d’oxydes de plomb ont été disséminées dans l’atmosphère puis retombées sur les surfaces, sols et parois : si les riverains sont un peu exposés à la toxicité du plomb (néanmoins plus forte sensibilité aux effets toxiques du plomb chez le fœtus de la femme enceinte exposée au plomb) , ce sont surtout les travailleurs qui sont le plus exposés à des risques dans les travaux de réfection et qui ont besoin de bonnes protections et mesures de prévention : « La prévention des risques professionnels d’exposition au plomb » : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php ?rub=38&ssrub=69&dossid=354


                                            • Ecureuil66 28 avril 20:39

                                              Bel article qui remet un peu les choses à leur juste place - bravo pour votre analyse à laquelle je souscris totalement


                                              • alanhorus alanhorus 28 avril 23:26

                                                A l’auteur : Ça ne vous touche pas parce que vous êtes au fond un fainéant qui ne cherchez pas l’origine des choses.
                                                C’est un complot comme le fut celui du 11 septembre mais tant que c’est pas sur vos pompes vous en foutez,
                                                Cherchez donc un peu......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès