• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Notre malaise devant les casseurs
#81 des Tendances

Notre malaise devant les casseurs

Le Prince Édouard a enfin fini par reculer devant la colère populaire exprimée par les Gilets jaunes. Mais il aura fallu attendre que les casseurs fassent peur pour qu’un coup de canif soit enfin porté dans la semi-dictature que nous subissons depuis mai 2017.

JPEG

Nous les avons vues, ces images de types manifestement bien entraînés qui cassaient des vitrines de magasins en présence des journalistes et en l’absence (un peu curieuse) des forces de l’ordre, qui investissaient une banque ou essayaient d’attaquer la Bourse, qui saccageaient l’Arc de Triomphe (symbole républicain, ou napoléonien ?), etc. Le sort subi par certaines de ces cibles (je ne parle pas de la supérette Casino scandaleusement attaquée à Saint-Étienne) ne nous faisait pas pleurer. Et –je crois parler au nom de beaucoup de mes compatriotes– il les réjouissait.

Coupable jouissance

 Je ne crois pas être le seul à être passé devant un radar recouvert d’un sac poubelle, ou peinturluré, ou brûlé, sans avoir éprouvé une secrète et inavouable jouissance, surtout par rapport à ceux d’entre eux qui sont placés à des endroits parfaitement inutiles pour la sécurité mais très utiles pour regonfler les caisses d’un État qui ne nous représente plus (et la fortune des fabricants de ces appareils maudits). Je n’ai pas éprouvé de profonde détresse en voyant qu’on avait saccagé certaines barrières de péage des autoroutes naguère propriétés de l’État et devenues, grâce à Dominique de Villepin, un honteux instrument de racket dans lequel se précipitent davantage, hélas, mes concitoyens condamnés à se traîner à 80 km/h sur les routes normales. Oserai-je le dire : je me suis même reproché de n’avoir pas eu le courage physique d’avoir participé à ces saccages. On sait que certains radars ont été vandalisés par de braves pères de famille quadragénaires qui n’avaient jamais rien cassé : n’est-ce pas le symptôme d’un abus de pouvoir imbécile et aveugle de la part de gouvernants bornés, insensibles et insincères ? Jamais, depuis des décennies, l’autorité publique n’a été autant rejetée parce que, au lieu de punir les coupables, elle brime quotidiennement des gens qui ne sont ni des délinquants ni des assassins.

Gentils Gilets jaunes

 Je suis allé le 17 novembre sur un barrage des Gilets jaunes. J’avais choisi l’autoroute, dont je préconise et applique le boycott intégral (d’autant plus facile que l’autoroute n’est pas obligatoire ; il faudrait s’inspirer de Martin Luther King et du boycott des bus de Montgomery). J’ai été surpris de trouver beaucoup de gens de mon âge, de ceux qui ont assez vécu pour se souvenir de Mai-68, calmes et déterminés. Le barrage était filtrant, ce qui a permis d’avoir avec les automobilistes et avec la police d’excellents rapports. On se gelait fraternellement et collectivement pour faire supprimer des mesures injustes et très hypocrites, 0% écolos et 100% fiscales.

Même si, personnellement, je pense que la misère en France est surtout culturelle et spirituelle (le manque de fric, même s’il est réel chez beaucoup de gens, est surtout le symptôme d’un grand vide intérieur), je me sentais solidaire de ce petit peuple auquel j’appartiens. Ayant quitté la campagne pour la ville afin, précisément, de rouler peu, je ne me sens pas directement concerné par ces taxes, mais je les trouve inadmissibles. J’avais fabriqué une pancarte appelant à ne plus prendre les autoroutes et à abolir la limitation de vitesse à 80 km/h qui, pour moi, a été un traumatisme, une sensation d’étouffement et d’oppression que je n’avais jamais ressentie à ce point depuis que je suis né. Voir https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/edouard-m-a-tuer-205725

Un temps pourri

 Pacifiques, donc, nous l’étions, il y a quelques semaines. Mais le Prince Édouard, tout en répétant en boucle « j’entends bien », était en réalité sourd comme impôts à nos revendications. Le Roi Macron, lui, se tenait discrètement en arrière, en laissant le Prince prendre les coups. Mais personne ne s’y est trompé : c’est bien le tandem qui est l’adversaire à faire capituler ; ce qu’il a commencé à faire hier –et ce n’est qu’un début, continuons le combat.

 Oui, nous étions pacifiques, mais nous avons secrètement eu un sourire gêné devant nos téléviseurs : puisqu’« ils » ne comprennent que la violence, eh bien cette fois, ça va changer. Nous réprouvions ces petites brutes sans âme qui profitaient de la manif pour venir se défouler ; mais ce sont elles –on a honte de le constater– qui ont fait plier le gouvernement, et non la masse des gens de peu, de « ceux qui ne sont rien », qui ont passé des heures, voire des nuits, à se geler et à se tremper sur les barrages. D’habitude, les révoltes ont lieu à la belle saison (1789, 1830, 1871, 1968, mais pas 1848). Pourquoi ce pouvoir n’a-t-il pas mesuré qu’une révolte amorcée et surtout prolongée au moment où le temps devient pourri était le symptôme d’une autre pourriture, et que c’était donc très grave ?

De l’air !

Depuis des mois, nous encaissions passivement cadeaux aux riches et taxes soutirées aux pauvres, contrôles techniques tyranniques, brimades, sanctions, règlements, comme un garrot que l’on serre de plus en plus fort, et cela dans un climat de mépris macronien au regard duquel même Sarkozy passerait pour un gentil monarque. Ce pays devenait étouffant, gouverné par de jeunes énarques qui voulaient orgueilleusement balayer « l’ancien monde » en nous en fabriquant un pire. Aujourd’hui, c’est fini. Macron II, s’il reste au pouvoir, ne sera plus jamais comme Macron I. Il se peut hélas que le peuple devienne anarchiquement fou –ce ne serait pas la première fois. Espérons que non. En tous cas, moi, je respire mieux depuis le début de la reculade gouvernementale du 4 décembre 2018. « Ils » voulaient que ça bouge : c’est réussi.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

187 réactions à cet article    


  • pipiou 5 décembre 13:50

    Des pères de famille qui se transforment en vandales c’est le symptôme d’un pouvoir borné ? C’est une question de point de vue.

    Et tous ces radars détruits, ces mobiliers urbains brûlés, ces batiments saccagés ça représente combien de lits d’hopitaux et de salles de classe en moins ?


    • mac 5 décembre 14:31

      @pipiou
      De toute façon pour les lits d’Hôpitaux, ce gouvernement avait décidé dans fermer pas mal quoiqu’il arrive, si je ne m’abuse.
      Et ces autoroutes vendues à des fonds financiers en partie étrangers et qui rapportent plusieurs milliards par an, ça fait combien de lits d’hôpitaux ? MAIS Peut-être en croquez-vous de cet argent perdu par l’état  ?

      A propos de casseurs regarder cette vidéo en entier, la deuxième partie semble être assez instructive sur l’honnêteté intellectuelle de nos journalistes patentés et de certaines de nos autorités...

      https://www.youtube.com/watch?v=O6-qqqtPfDk


    • Le421 Le421 5 décembre 17:44

      @mac
      N’essayez pas de convaincre un âne de boire quand il n’a pas soif...


    • Garibaldi2 6 décembre 02:16

      @mac

      Surtout qu’il en a fallu des lits d’hôpitaux pour accueillir les manifestants qui se sont fait horriblement matraquer :

      https://t.co/BDL9OgIVtx

      Rien n’autorise les forces de l’ordre à utiliser de telles méthodes.


    • ASTERIX 6 décembre 10:35

      @pipiou

      ici la VIOLENCE vient d ’en haut SMIC ET RETRAITES IMPACTEES !!!!!!!!!!!! et ce n’est ces merdeux incompetents de MARCHARRIERE

      VOIR LEUR ASSO « LES GILETS BLEUS » EMANATION de MARCHARRIERE dont le président est « juriste »

      il y avait 2 MESURES A PRENDRE
      - augmenter le SMIC DE 20 % pour un CELIBATAIRE et plus suivant le quotient familial du SMICARD cette augmentation serait payée par les grosses entreprises qui n’embauchent pas !!!
      - L ISF doit revenir mais seulement pour LES GROSSES FORTUNES ( dassault bettencourt bolloré pinault et abondé par les parons du MEDEF qui gagnent plus de 20 FOIS LE SMIC SOIT 480000 EUROS MOIS comme GHOSN (100000 EUROS JOUR°)

      CE N EST PAS AVEC CES MESURETTES un arret de 6mois de quelques taxes insignifiantes a lors que ’l ’etat touche sur 1 LITRE 50% (la moitié) QUE MEME UNE MOUCHE NE GOBERAIT PAS !

      DEMISSION DES MACRON GRIVEAUX LE CASTAGNEUR ET DES 3 TRUANDS DE BERCY ON GARDE PHILIPPE ET SCHIAPA sEULEMENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! les législatives doivent avoir lieu avant MAI 2019

      UN GILET ROUGE ET JAUNE : ON POURRAIT PRENDRE COMME RESPONSABLE DU MOUVEMENT MR BARNABA PORTE DRAPEAUX DES GILETS JAUNES DE L ’AIN §§§§§


    • la galipote 6 décembre 20:15

      @pipiou
      combien de lits d’hopitaux en moins ?!?
      ET DE MISSILES EN MOINS pour bombarder Syrie, Irak, Libye , etc ......


    • Ruut Ruut 7 décembre 09:16

      @pipiou
      0
      Ce n’est pas le même budget.


    • Le Panda Le Panda 5 décembre 13:56

      Bonjour

      « Trop c’est trop » mais « Pas assez c’est rien au vu des attentes des demandes justifiées » L’annonce de l’arrivée d’un enfant peut fortement murir un couple. Lorsque le fruit de l’amour vient au monde « Le cercle de famille s’agrandit ». À ne pas en douter quelques soient les efforts du 1er Ministre, le calice du baptême n’aura pas lieu. Tous les dragées roses, blancs, bleues ont été mangé, sucé, et que le nouveau monde était là ! Monsieur Macron a décidé de ne nullement s’exprimer, serait-il devenu simultanément « Sourd-Aveugle-Muet- Etc. » ? Le coût des manifestations ont représentés des saccages des coûts dix fois plus que ce qu’un Président qui gouverne réellement se doit à son pays. Des millions, des milliards d’euros, et on prend l’argent de la C.S.G. dans les poches des retraités ? Scandales parmi tant d’autres. La France attend et demain Monsieur Édouard Philippe va surement regagner Le Havre. Aucune augmentation du salaire minimum, L’I.S.F. est toujours dans le même état. Le moratoire à doses infantiles ne viendra pas à bout du calme dont le pays a plus que besoin. L’I.SF. doit être remise en place ce jour point !

      Le Panda


      • bibou1324 bibou1324 5 décembre 15:13

        @Le Panda
        Pour vous c’est l’ISF pour d’autres la priorité est ailleurs. Voir la liste officielle des revendications des gilets jaunes transmise au gouvernement.

        Vous noterez par ailleurs que la non hausse des taxes sur l’électricité et le carburant ne font pas partie des revendications, et que ce sont les 2 seuls points concédés par le gouvernement.


      • Eric F Eric F 5 décembre 17:57

        @bibou1324
        vous n’avez pas lu la liste, il y a explicitement : -Fin de la hausse des taxes sur le carburant
        Par ailleurs -et c’est du reste une faiblesse des GJ- il n’y a pas d’instance représentative désignée par l’ensemble des militants, cette liste est une initiative locale est assez hétéroclite, le terme « liste officielle » est abusif.


      • Le Panda Le Panda 5 décembre 19:44

        @Eric F
        Merci Eric je ne prends connaissance de la réaction qu’à ce moment alors que la liste est plus que claire, bonne soirée
        Le Panda


      • Zolko Zolko 5 décembre 15:00

        « je respire mieux depuis le début de la reculade gouvernementale du 4 décembre 2018 »

         

        vous êtes bonne poire. Ils taxent à tout-va (80km/h, contrôle technique, autoroutes privatisées...) et quand ils reculent sur 1 taxe pour 6 mois vous êtes content ?


        • Pale Rider Pale Rider 5 décembre 23:26

          @Zolko
          Non, je ne suis pas content. Ce qui me soulage un peu, c’est de voir que les Français redressent enfin la tête. Mais tout reste à faire.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 04:11

          @Pale Rider

          Je crois que vous dites tout ce qui peut être dit dans un article sans susciter une censure. Je vais essayer d’en dire plus dans ce commentaire... on ne sait jamais. 

          1. Macron est une détail ; c’est toute notre systeme politique qui est récusé et ceux qui gouvernent qui ont perdu en bloc toute crédibilité.
          2. Quand une gouvernance est rejetée a 74% comme maintenant, il n’est plus besoins de violence pour qu’elle perde la main ; une désobéissance civile croissante y suffit.
          3. A moins d’une diversion majeureTRES spectaculaire, le système actuel sa se déliter complètement et la priorité absolue sera de maintenir un maximum d’ordre en utilisant les médias pour faire croire que tout est sous contrôle
          4. Toute personne raisonnable qui n’a pas le pouvoir de changer VRAIMENT les choses, va se terrer, se taire, et tenter de se faire oublier en attendant qu’on ait une signe clair de la suite des événements. Pensez que vous êtes au matin d’un certain 5 août...

                PJCA

               

           


        • BA 5 décembre 15:06

          Le journaliste Jean-Michel Décugis a interrogé un haut responsable du ministère de l’Intérieur. Ce qu’il raconte dans le journal LE PARISIEN est tout simplement ahurissant :


          « Nous sommes très inquiets, confie un haut responsable du ministère de l’Intérieur. L’enjeu de samedi, c’est le basculement ou non dans l’insurrection… »


          http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-nouvelle-strategie-de-l-interieur-face-aux-gilets-jaunes-04-12-2018-7961001.php


          • Kapimo Kapimo 5 décembre 21:21

            @BA
            A Paris, il y aura tellement de policiers, avec des consignes pour appréhender rapidement les casseurs et d’aller au contact, que je pense que la situation sera maitrisée (avec plein de gardes à vue).
            Par contre, en Province, il y aura certainement un beau feu d’artifice.


          • Gasty Gasty 5 décembre 15:09

            C’est ce qu’on appelle la fascination-sidération-répulsion pour la violence,nous en sommes tous capables quand les circonstances sont réunies.

            Et les circonstances sont réunis avec la politique et l’attitude du gouvernement qui ne réagit qu’à la violence tout en prétendant la dénoncer. La montée de cette violence va s’amplifier dans les jours ou les mois à venir, ce ne seront pas forcément les gilets jaunes mais également les diverses branches de métiers et organismes en conflit avec ce gouvernement... y compris chez les jeunes.

            Macron est fini.


            • Fergus Fergus 5 décembre 18:51

              Bonsoir, Gasty

              « La montée de cette violence va s’amplifier dans les jours ou les mois à venir »

              Bien malin celui qui peut affirmer ce qui va se passer. 

              « Macron est fini »

              Peut-être pas, mais considérablement affaibli, certainement ! Et s’il se sort de cette séquence sans trop de casse  autrement dit en gardant malgré tout sa majorité parlementaire —, il devra fortement revoir à la baisse ses ambitions contre-réformatrices pour la suite du quinquennat.

              Ce ne sont pas les Français des classes populaires qui s’en plaindront !


            • xana 5 décembre 18:59

              @Gasty
              « Macron est fini »
              J’en accepte l’augure, mais j’attends de voir sa tête dans le panier de sciure.


            • Pale Rider Pale Rider 5 décembre 23:25

              @Fergus
              Etant donné qu’il se cramponne à l’abolition de l’ISF, je crains qu’il ne le paye très cher. Il est beaucoup moins intelligent qu’il ne veut le paraître. C’est une erreur (tactique) doublée d’une faute (morale). Je pense qu’il est fichu. J’ai voté pour lui par défaut, comme beaucoup de gens. Je n’ai jamais eu confiance en lui. Son parcours à tous égards était déjà inquiétant...


            • Eric F Eric F 6 décembre 09:44

              @Pale Rider
              « erreur tactique et faute morale », en fait la suppression de l’ISF sur les capitaux financiers n’aurait pu passer dans l’opinion qu’à la condition qu’il y ait une baisse générale des prélèvements, or supprimer l’ISF pour les plus riches d’un côté et augmenter les taxes pour tous de l’autre ne pouvait pas être accepté, surtout que ça n’a pas relancé la machine économique comme annoncé -eh oui, les riches n’ont pas joué le jeu qui aurait « justifié » la mesure-.
              Le rétablir serait un geste positif envers l’opinion, mais ne nous leurrons pas, ce serait un mauvais signe pour le monde financier qui pourrait en quelque sorte user de représailles style boycott des investissements en France, on a vu ce genre de chose -toutes proportions gardées- avec le Vénézuéla. Une mesure de « contribution exceptionnelle » pour boucler le budget, un prélèvement à la source sur les bénéfices des multinationales ou quelque chose comme ça pourraient être des alternatives, car le problème reste celui de « faire contribuer le capital » dont la part ne cesse de croitre dans la distribution du produit national, mais dont la contribution à l’effort fiscal ne cesse de décroître, et ce n’est pas du marxisme que de relever la réalité des chiffres. Il faudrait que cela soit un mouvement mondial, et ce serait emblématique que cela vienne ...du gouvernement Macron, qui est le plus eurolibéral et mondialiste que la France ait connu smiley


            • Eric F Eric F 6 décembre 09:48

              @Pale Rider
              vous écrivez "J’ai voté pour lui par défaut, comme beaucoup de gens

              « , vous avez sans douté été pris dans les filets du »réflexe républicain", mais Macron n’est pas Chirac et Marine n’est pas Jean-Marie, la situation n’était pas celle de 2002. Comme de toutes façons Macron était certain de passer selon tous les sondages, la plus faible marge possible aurait permis qu’il ne se sente pas adoubé d’un blanc seing pour les mesures ultra-libérales.


            • Pale Rider Pale Rider 6 décembre 10:12

              @Eric F
              Assez d’accord avec vous, sauf qu’il est possible d’être gentil avec les riches... à condition qu’ils investissent au lieu de planquer leurs sous aux Bahamas.
              Je note que Le Maire commence à faire les gros yeux aux GAFA, quitte à ce que la France commence seule. S’il tient parole, c’est enfin une bonne nouvelle. Il faudra bien que quelqu’un s’y mette.


            • Eric F Eric F 6 décembre 10:24

              @Pale Rider
              oui, commencer avec les GAFA un prélèvement à la source au pro rata du chiffre d’affaire est une bonne approche, c’est proposé dans le cadre de l’UE mais l’Allemagne entre autre fait obstruction (crainte de rétorsion semble-t-il). Après ça, on pourra aller au delà des GAFA et l’appliquer aux autres multinationales qui esquivent l’impôt, alors que les PME locales raquent à donf.
              Voilà une meilleure piste pour boucler le budget plutôt que s’acharner sur les particuliers.


            • cevennevive cevennevive 6 décembre 10:30

              @Eric F, bonjour,

              Personnellement, j’ai eu le même calcul, et c’est ce que j’ai fait : aller voter et donner ma voix à Madame Le Pen, alors que je suis plutôt « à gauche ».
              Donner sa voix à un quidam « par défaut » ne peut qu’apporter des problèmes. Il y a une stratégie dans le fait de voter.
              Les gouvernements successifs ne nous l’ont-ils pas appris ?
              Il me semble que la proportionnelle éliminerait une grande partie du problème : « voter par défaut » et aussi l’abstention.


            • Pale Rider Pale Rider 6 décembre 10:52

              @cevennevive
              J’interviens dans votre débat pour faire une observation : en 1933, c’est par la démocratie qu’Hitler est venu au pouvoir. Les Allemands avaient peut-être envie d’essayer « pour voir ». Et on a vu ; et pas seulement les Allemands. Alors, même si je ne suis pas fier d’avoir voté Macron, je pense quand même qu’il fallait faire barrage à MLP et, surtout, ne pas voter pour elle. Il y a des jeux trop dangereux avec des conséquences irréversibles avant longtemps. Le FN n’est pas un parti démocratique, pas plus que ne l’est Victor Orban en Hongrie. Chasser la démocratie, c’est prendre le risque grave de ne pas la revoir avant longtemps. Avec Macron, on a encore une carte d’électeur (même si on ne sait plus bien comment s’en servir...) et le droit de dire du mal de lui sans aller en taule ou pire, ce qui est quand même appréciable.


            • Pale Rider Pale Rider 6 décembre 10:53

              @Eric F
              Totalement d’accord ! Merci.


            • Tall Tall 6 décembre 11:08

              @Pale Rider

              Propagande obsolète avec inversion totale des réalités.

              La démocratie, c’est la souveraineté du peuple qui passe par la souveraineté de la nation. Une souveraineté qui a été vendue à l’UE par des politicards corrompus jusqu’à la moelle qui se sont assis sans vergogne sur le référendum de 2005 ( entre autres ). Et l’UE étant vendue aux lobbys des multinationales dont les actionnaires sont insatiables jusqu’à l’absurde, on en arrive à la situation actuelle avec des peuples écrasés par l’inéquité financière : tout et encore et toujours + pour une minorité tandis que les autres ont du mal à finir les mois.
               
              Et les insatiables du fric ont poussé le bouchon tellement loin que maintenant, ça se révolte de tous les côtés, et c’est pour le rétablissement des souverainetés nationales et donc des vraies démocraties.
               
              En réalité c’est l’UE le 4e reich aujourd’hui, mais sans panzer, uniquement avec des lois scélérates votées par des cliques de ripoux


            • Tall Tall 6 décembre 11:22

              c’était une réponse à la comparaison hitlérienne


            • Guiver Guiver 6 décembre 11:47

              @Tall
              Je partage votre avis : le problème principal de notre pays est la perte de sa souveraineté à pratiquement tous les niveaux.
              Souveraineté que MLP n’aura pas récupéré (elle l’a dit, plusieurs fois), donc je pense qu’il est faux de croire que quoique se soit aurait changé avec l’arrivée de MLP.
              Elle aurait été obligé d’appliquer une politique d’austérité. Probablement moins rapidement que Macron, comme ses prédécesseurs. Quand à l’immigration, c’est également l’UE qui décide. A mon avis elle aurait fait un peu comme Orban ou Salvini : refuser des migrants et payer une amende de 0.2% du PIB (et surtout, ne pas dire au peuple que ça lui à couter 0.2% du PIB).
              Bref, du vent et rien que du vent.


            • Tall Tall 6 décembre 12:06

              @Guiver

              Marine étant nationaliste de naissance, il n’y a aucune raison de ne pas lui faire confiance pour le retour à la souveraineté française.

              Les Upr sont pathétiques avec leur propagande nimportenawak dont le seul but de faire croire que Asselineau-le-Divin est le seul qui puisse sauver les français.

              Ce fonctionnaire aussi mégalo que chauve se rêve chaque nuit en De Gaulle du 18 juin 40.
              Qu’il rêve seulement ...


            • Odin Odin 6 décembre 12:15

              @Pale Rider

              Bonjour,

              « Le FN n’est pas un parti démocratique »

              Alors qu’avec Micron nous sommes en démocratie ?

              Vous vous êtes fait entuber à la dernière élection, assumez vos erreurs et n’inventez pas n’importe quoi pour les justifier.


            • Guiver Guiver 6 décembre 12:35

              @Tall
              Hmm, comment ferait-elle sans quitter l’UE ?
              N’y voyez pas la un piège, c’est juste qu’avec mes connaissances actuelles je ne vois aucun moyen.

              Dans mon entourage, je n’ai que peu de personne intéressé par la politique : quand je dis que je veux le FREXIT, 9 personnes sur 10 me classifient en extrême droite alors les débats sont inexistants.

              Au plaisir d’en débattre avec quelqu’un qui pense ’UPR’ et pas ’FN’ quand j’évoque le mot ’FREXIT’.

              PS : Je ne suis pas encore membre de l’UPR, je me laisse quelques mois pour y réfléchir, disons jusqu’aux Européenne probablement.
              Cependant, c’est bien sur leur site web que les analyses politiques et économiques sont les plus sourcées, les plus argumentés de tous les partit politique. Bien sur il faut les lire ou écouter avec du recul.
              Et pour information, même si je rejoints l’UPR je ne suis absolument pas en faveur de la république, même si elle est supposé ’démocratique’.
              J’ai, comme chacun, mes idéaux, mais aucun partit ne les représente. Mes idéaux ne sont atteignable seulement si la France récupère sa souveraineté complète. A ma connaissance, l’UPR est le partit qui a fait de ce combat, le sien.


            • pemile pemile 6 décembre 12:47

              @Guiver « Mes idéaux ne sont atteignable seulement si la France récupère sa souveraineté complète »

              Pourquoi complète, vous êtes 100% incompatible avec vos voisins européens ?

              Essayez déjà de faire une liste des points sur lesquels sa souveraineté est indispensable, non ?

              Et ensuite, une liste des points sur lesquels des décisions pourraient avoir un sens de cohésion au niveau d’un groupe européen ?


            • Eric F Eric F 6 décembre 20:51

              @cevennevive
              je n’ai pas été jusqu’à voter pour MLP l’an dernier, mais je n’ai pas ajouté ma voix pour gonfler le score de Macron. La prochaine fois il se peut que je vote pour quiconque face à lui, car lui faire barrage deviendrait la priorité.
              Pas sur que la proportionnelle soit la panacée, car lors de la quatrième république elle conduisait à des « combinaison » centristes instables avec des petits partis charnière. Ou alors l’appliquer par département comme en 1986.


            • Durand Durand 6 décembre 21:38

              @Tall

              « Marine étant nationaliste de naissance, il n’y a aucune raison de ne pas lui faire confiance pour le retour à la souveraineté française. »

              Exactement, Tall ! Je ne vois pas la moindre raison pour ne pas faire confiance à celle qui a renié entre les deux tours tout ce qu’elle avait promis pendant sa campagne...

              Faut pas trop pousser le bouchon, Tall... Elle aurait juste été plus facile à virer que Macron mais c’est une démagogue forcenée et une incompétente notoire entourée d’incompétents pires encore et ce, dans de trop nombreux domaines...

              Mais j’ai quand-même voté pour elle au second tour : il me semblait raisonnable de penser que dans un ultime revirement, elle finisse par provoquer son référendum sur l’UE...

              .


            • gnozd 6 décembre 22:28

              @Pale Rider

              Contrairement à une idée reçue fréquente, Hitler n’a jamais été « élu » chancelier par les Allemands, du moins pas directement. Il a néanmoins été nommé chancelier par le président conformément à la constitution de Weimar, et choisi en qualité de chef du parti remportant les élections législatives de novembre 1932, même si Ian Kershaw rappelle que « la nomination de Hitler à la chancellerie aurait sans doute pu être évitée »


            • Tall Tall 6 décembre 23:28

              @Durand

              Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique)
              Page 3 de ce doc qui explique le projet du RN
               
              Il n’y a rien à rajouter.


            • Durand Durand 7 décembre 00:06

              @Tall

              Tu te rappelles, pendant la campagne, la pile de docs du fn qu’on s’envoyait à la figure, sur Avox ? Et patatra... !

              Confiance ? ^^

              .


            • Tall Tall 7 décembre 00:12

              @Durand

              Ben oui, tout le monde ment sauf Asselineau ... c’est ça hein ?
              C’est imparable ... je ne peux rien te répondre là-dessus
               
              salut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès