• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Photos interdites quand la police matraque les lycéens

Photos interdites quand la police matraque les lycéens

Deux photographes de l’AFP censurés.

L’affaire est grave, racontée par LibéLyon : "Les deux photographes suivaient une manifestation lycéenne de faible ampleur dans le centre de Lyon. "Dès le début, raconte Jean-Philippe Ksiazek, des gradés nous ont dit qu’on ne pouvait pas faire de photos cette fois, que c’était interdit. J’ai montré une carte de presse et une policière a pris toute mon identité, très longuement, puis elle m’a dit de me tenir à l’écart car c’était interdit de photographier, pour des questions de droit à l’image des policiers"... La cinquantaine de lycéens se trouvant place Bellecour a ensuite été chargée par les CRS. "J’ai alors fait mon métier", poursuit le photographe. Mais un policier lui aurait fait une clef de bras pour le conduire à une voiture. Le deuxième photographe, Frédéric Dufour, également salarié de l’AFP, s’est retrouvé dans le même temps bloqué contre un mur, une matraque sous le cou. "Ils m’ont demandé mon appareil, continue Jean-Philippe Ksiazek. J’ai bien sûr refusé. Ils me l’ont arraché et ont effacé les photos et la disquette".

Droit à l’image des policiers ? A-t-on déjà entendu prétexte plus grotesque pour justifier la censure ? L’AFP eût pu sans problème flouter le visage des fonctionnaires, de façon à ce qu’ils ne soient pas reconnaissables, ce qui rend caduque la justification du droit à l’image. Une fois ce faux-nez retiré, reste la vraie question : au nom de quoi prétend-on empêcher deux journalistes de livrer un témoignage visuel du comportement policier ? Faut-il donc que les forces de l’ordre soient assurées de jouir de l’impunité au moment de matraquer des lycéens, sans témoin, pour mieux sans doute les accuser a posteriori d’outrage, histoire de se couvrir ?

La liberté d’informer est mentionnée dans l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, dont on vient de fêter le 60e anniversaire : "Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et censurécelui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit." Des policiers gradés n’ont absolument pas le droit d’interdire à des reporters photographes de faire leur métier. Il s’agit d’une dérive scandaleuse, à juste titre dénoncée par l’intersyndicale de l’AFP (CFDT, CGC, FO, SAJ-Unsa, SNJ, CGT et Sud), comme un "acte de censure intolérable dans une démocratie" et une "atteinte grave à notre mission et au droit à l’information pour tous les citoyens". Elle analyse l’interdiction de photographier par les policiers comme "le reflet d’une volonté, au plus haut niveau, d’étouffer les mouvements sociaux et leur retransmission dans les médias". Et elle appelle la direction de l’AFP à "déposer une plainte contre ces agissements qui portent atteinte à la liberté de travailler".

La France sarkoziste emprunte de plus en plus de traits au visage hideux d’un Etat policier totalitaire. Seule une mobilisation et une vigilance citoyenne de tous les instants peut constituer un rempart face à ce péril. Car demain, n’importe qui peut se retrouver victime de l’arbitraire policier, humilié, battu puis poursuivi en justice et condamné ! Lors d’une manifestation comme à l’occasion d’un simple contrôle d’identité. Vous aussi.

PS : lire à ce sujet Echec à l’accusation d’outrage et Répression du mouvement lycéen : l’arbitraire policier en question.


Photo de LibéLyon : Deux policiers neutralisent Jean-Philippe Ksiazek


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (158 votes)




Réagissez à l'article

229 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 décembre 2008 12:30

    Salut Olivier,

    J’ai failli moi aussi écrire un papier la-dessus mais je me suis dit qu’il y en aurait d’autres pour s’y coller
    Je trouve ces faits lamentables et quelque part, ça rejoint ce qui s’est passé à Bordeaux, le pont de Pierre bloqué pour empêcher la circulation de lycéens. A noter, le billet de Rue89 est très complet sur cette affaire. Il paraît que le policier a supprimé les photos de l’appareil. Quel beau métier, policier, on a droit à un stage photo !


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 20 décembre 2008 00:12

      Le métier de policier est ce qu’il est, mais il est aussi ce que les citoyens laissent qu’il devienne.

      Bien évidemment, l’opinion publique a le droit de savoir ce que la police fait à des manifestants, surtout à des lycéens, et de voir comment elle le fait. Si ce n’est pas le cas, on glisse vers le régime de l’une de ces mini-dictatures que caricaturaient jadis Woody Allen ou les Furry Freak Brothers.

      L’Etat français s’est déjà fait une "bonne côté" internationale au cours des années récentes. 

      Voir, par exemple, les Observations Finales du Comité des Droits de l’Homme de l’ONU sur la France de juillet dernier : http://scientia.blog.lemonde.fr/files/2008/09/onug0843357.1220645813.pdf , sans doute la pire appréciation émise sur la France par une instance internationale depuis la Libération. 

      Ou plus récemment, les déclarations du Commissaire européen des Droits de l’Homme Thomas Hammarberg : http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/11/20/thomas-hammarberg-la-france-ne-donne-pas-l-exemple_1120726_3224.html

      D’autres rappels dans cet article :

      Kouchner, l’Etat français et les Droits de l’Homme

      Malheureusement, la France n’est pas le seul pays qui connaît cette évolution. Raison de plus pour saisir un certain nombre d’instances françaises, européennes et internationales.


      Le Collectif Indépendance des Chercheurs




    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 décembre 2008 00:41

      Il faut savoir que la sécurité privée tient surtout quasiment de la pire milice qui ne dit pas son vrai nom. Elle est d’ailleurs très en vogue dans les pays de l’Est..

      " Comme un parent éloigné, la sécurité privée a été invitée à la table des sujets abordés au dernier moment, juste avant que ne s’achève la présidence française de l’Union européenne. Lundi 15 décembre, au ministère de l’intérieur, - tout un symbole -, devait donc s’ouvrir le premier sommet européen de la sécurité privée. Un secteur, rappelle Nicolas Sarkozy dans la préface d’un livre blanc rédigé pour l’occasion, qui représente aujourd’hui en Europe 1,7 million de personnes, 50 000 entreprises, et un chiffre d’affaires de 15 milliards d’euros. Dans son message, le chef de l’Etat français exhorte à "coproduire des solutions public-privé de sécurité".

      public / Privé

      Allemagne : 250 000 / 173 000

      Autriche : 20 000 / 10 000

      Belgique : 39 000 / 12 673

      Bulgarie : 47 000 / 58 700

      Danemark : 14 000 / 5 250

      Espagne : 223 000 / 83 000

      Finlande : 7 500 / 10 000

      France : 250 000 / 159 000

      Hongrie : 40 000 / 80 000

      Irlande : 12 265 / 10 500

      Italie : 425 000 / 49 166

      Luxembourg : 1 573 / 2 200

      Pays-Bas : 49 000 / 30 000

      Portugal : 46 000 / 28 000

      République tchèque : 46 000 / 51 542

      Royaume-uni : 141 398 / 250 000

      Suède : 18 000 / 13 500

      	
      		
      			
      				

      Sur le même sujet
      				

      			

      			
      				 			
      		
      	

      "Longtemps toisée" selon les auteurs du rapport, la sécurité privée sent le vent tourner. Inscrite depuis la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance, la carte professionnelle des agents de sécurité privée, en France, devrait voir le jour en mars 2009, par décret. Un moyen de légitimer un secteur qui n’a pas toujours bonne réputation. " Cela permettra à la profession d’être mieux reconnue ", se félicite Claude Tarlet, président de l’Union des entreprises de sécurité privée (USP). Implantée dans le gardiennage, et le convoyage de fonds, le secteur privé, en France, louche ouvertement vers le transfert des détenus et la régulation du stationnement, comme en Grande-Bretagne.

      Partout en Europe, ce domaine ne cesse de progresser d’après l’état des lieux dressé dans le seul domaine de la surveillance humaine par la confédération européenne des services de sécurité (CoESS), et l’Institut national des hautes études de sécurité.

      Sur la base de données de 2004, seuls à pouvoir être agrégés, l’UE des 27 compterait 237 agents privés pour 100 000 habitants, à comparer à une moyenne de 360 policiers pour 100 000 habitants. Le paysage est cependant très contrasté selon les Etats. Ainsi, la Hongrie se classe-t-elle loin devant par le nombre de ses agents privés trois fois supérieur à la moyenne européenne... Puis viennent la Pologne, l’Irlande et le Luxembourg et la bulgarie. La France se situe dans le dernier tiers de la classe.

      DÉRÉGULATION

      Dans huit pays, les effectifs privés ont dépassé les effectifs publics, notamment en Finlande, en Roumanie, ou bien encore au Royaume-Uni. C’est dans ce dernier Etat que la dérégulation a été la plus poussée. En Grande-Bretagne, l’escorte et le transfert des détenus, à l’exception des terroristes et des prisonniers très dangereux, sont pris en charge par le privé depuis 1992 : 11 sur 130 prisons sont passées dans le giron privé. La détention administrative, en aéroport et dans les centres de rétention également, sachant que 9 des 11 sites sont entièrement gérés par des entreprises privées. Enfin, ce sont des agents privés qui dressent, au Royaume-Uni, les procès-verbaux aux véhicules en infraction.

      Ailleurs, d’autres activités ont été déléguées. En Hongrie, des privés assurent la surveillance des bâtiments publics, ministères ou tribunaux. En Italie, la vidéo surveillance urbaine leur a été confiée. En Espagne, en plus de la surveillance du métro, le secteur privé s’est arrogé la possibilité de protéger les personnes menacées par l’ETA, travaillant dans le secteur privé et public (comme les maires).

      En Roumanie, la coopération s’est étendue au point qu’un protocole a été signé entre la police et des prestataires privés les autorisant à intervenir conjointement dans le maintien de l’ordre public. Ainsi, policier et agent privé patrouillent-ils dans le même véhicule. Toutefois, notent les auteurs du Livre Blanc, "ces équipages hétéroclites ne produisent pas toujours les résultats attendus, les occupants ne s’entendant pas automatiquement sur leurs objectifs respectifs"...

      Encore, cette photographie ne tient-elle pas compte des technologies, des laboratoires privés qui effectuent les recherches sur les ADN par exemple, ou même du domaine de l’intelligence économique. Rien qu’en France, un nombre croissant de policiers est attiré de la sorte vers le privé. La future loi sur la sécurité intérieure devrait réaffirmer quelques règles de pantouflage (cinq ans sont imposés en théorie aux policiers et gendarmes pour devenir agent de renseignement privé), - toujours contournées à coups de dérogations.

      Isabelle Mandraud.

      J’ai écrit mon premier article sur Agoravox sur un sujet semblable : Le danger des mauvais usages de moyens techniques performants au profit de voyous dangereux, mais soutenus par des structures éminentes . http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=38148


    • brieli67 20 décembre 2008 10:37

      que du matériel our capter son photo vidéo existe aussi sous " forme" miniaturisé 

      Et qu ’on peut "chipper" et immortaliser facilement les évènements ?

      Plus bas le senior es Journalistique Henri François écrit que les "bêtises" existent dans les faits voilà 4o ans....

      Ce tam-tam autour de Reflex à puces à ne pas trépigner par la maréchaussée vient comme un cheveu sur la soupe : ces journalistes sont malhonnêtes envers eux ; la profession et le peuple.

      Ils ont inutiles et parasites.... le plus souvent aphones devant les prétoires.
      Que les manifestants fassent leurs docs eux-mêmes sur les évènements.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 décembre 2008 13:12

       @ Briely67,

      Je n’ai pas bien compris votre intervention, pourriez vous développer à tête reposée...

      Plutôt que de longs discours, j’aimerais savoir votre avis sur ce sujet. http://www.lepost.fr/article/2008/05/28/1199193_liberte-ou-esclavage.html

      La police est extrèmement nerveuse de puis l’affaire de la flamme olympique...écartelée entre la tension interne dûe à l’assimilation difficile avec la milice privée d’Etat, la tension palpable dans la rue, les ordres internes vigie pirate alerte rouge, Elle se rend compte qu’elle ne peut plus répondre à ses ordres en haut lieu puisque tout le monde filme dans la rue en permanence...dur dur d’être coincé entre le marteau et l’enclume



    • brieli67 20 décembre 2008 19:59

       Pour les manifs, je demande une certaine auto-discipline. Les agresseurs ne sont pas ce qu’on croit et de quels droits comme les sportifs balancent-ils en troupeau leurs" cris de guerre" - une honte- ils devraient changer de répertoire.... Ils ont signé pour, en connaissance de causes. Non ?


      IL y a deux-trois points qui ont changé en cours de route :
      ^^ on a recruté plus intelligent des sportifs. Faut aller sur les forums des Ecoles et des Syndicats. Mobbing, mobbing. Etre sur les bons coups ... quitte à médiatiser
      ^^^ On était gendarme de père en fils de vrais dynasties au service des Régimes qui se sont succèdes. C’est de moins en moins le cas. une bonne chose
      ^^^^ il n’ya plus de peur du gendarme. Aux caïds on leur susurrait Cayenne... Aux petites frappes des bals du Samedi soir, un bataillon disciplinaire pour leur SN à Pau chez les paras... Les registre de la conscription étaient tenue par la gendarmerie.


      Sur l’autre Post :
      Bien beau toutes ses caméras que faire de tout ce matériel enregistré. Qui doit les visionner ? Dans certains centres villes il est possible de "fliquer" quelqu’un le suivre dans ses déplacements, accompagner une intervention surveiller et commander, détecter des mouvements de foules .... Moisson bien maigre sauf si délations des " balances" 

      Dans un cybercafé à Cologne, il y a onze ans soit disant surveillé par caméras et reliés au commissariat proche, pas de bandes pas de vrai caméra. Plein d’esbrouffe...


      Esclavage !! Je parlerai plutôt d’exploitation de femmes et d’enfants. Savez-vous que l’une des premières plaintes déposées à la SDN concernait les gynécées des Antilles anglaises qui continuaient à produire du nègre pour les plantations ? 
      Ah qu il est doux d’être "bourgeois" ou nouveau riches dans de nombreux pays émergeants. Toute une armada de chauffeurs de jardiers de bonnes... Le petit père Queuille Président du Conseil avait ce train de vie jusqu’à sa mort en 1970. 


      Un corps de l’Etat qui a disparu ce sont les Douanes. Il est qd même facile de refouler des produits hors-normes. La laxité de l’Etat est de bon aloi : les taxes sur la plus-value sur les importations tombent régulèrement. Le dollar "informatque est passé de dix balles à deux euros, dans cette branche on revend de 6 à 8 fois le prix d’achat. 


      Question international ? La France a bien eu des contrats juteux en "écoutant".... C’est la foire d’empoigne : Tgv au Texas ? en Chine Les USA s’intéresse à l’ Afrique depuis Cinton II -Gabon Cameroun Congo.
      Bénin et Togo sont nigérians ou presque....

      Il faut du flou pour pouvoir se dépatouiller dans les NTC vu le manque de personnel dans ce service public tertiaire.


      Ces escarmouches entre les zélés et ces "reporters" - rétribués par les médias- mettent le droit de grève et le droit de manifester en charpies.
      Nous les Internes des Hôpitaux étions taillables et corvéables à merci, que de gardes qui se suivaient. Des journées de 36 h sans récup... Nos revendications ne pouvaient aboutir par le fait du Prince : réquisition d’office par les agents de la Préfectorale de médecins pour faire tourner l’usine à minima. 

      Je suis solidaire de toutes les grèves, même si les Transports .... même si certains veulent et doivent travailler. Peu de français savent qu’une manif ne peut avoir lieu autorisée par l’Etat et la préfecture du lieu que si des négociations entre les divers camps sont en cours.
      Le droit de grève est en danger en France ! 
      Ras le bol des sempiternelles interviews de poujadistes anti-grève.

       






    • Croa Croa 20 décembre 2008 22:28

      Bonsoir,

      Que s’est-il passé à Bx ? (ça n’est passé ni à la radio ni à la TV évidemment, je ne lis pas Sud-Ouest et pas tous les jours Agoravox.) (Si Agoravox adresse de l’article ?)

      D’avance Merci pour le rappel ; D’autant que je ne suis sûrement pas le seul a avoir raté l’info ! smiley


    • Allain Jules Allain Jules 19 décembre 2008 12:37

      @Olivier,

      Bonjour.

      C’est affreux. Je ne sais pas où nous allons avec des comportements comme ceux-là. Il est vrai que, la police française, est la seule au monde qui a tous les droits. Après, nous serons surpris de voir des émeutes comme en Grèce.

      NB : Le policier grec s’est retrouvé illico presto en prison. En France, ce n’est pas demain la veille.

      Bien à vous !




      • appoline appoline 19 décembre 2008 16:29

        @ Allain Jules,
        Chacun doit prendre ses responsabilités. L’étudiant prend les siennes en mettant les pieds dans une manifestations avec les risques que cela comporte (notamment de récolter quelques gnons) et le flic, idem (notamment le droit de réponse de l’étudiant, on est plus au temps où l’on tendait l’autre joue). Le CRS doit accepter le risque d’être filmé, ça fait partie de son boulot aussi, faut assumer.


      • blibgnu blibgnu 19 décembre 2008 18:22

        Autant pour les illusions de celles et ceux qui se croient stupidement en "démocratie" smiley

        La france est loin derrière la finlande, le danemark ou encore les pays bas quand il s’agit du respect des droits de l’hommes et du citoyens ! La grèce est encore plus loin, bonne dernière (source : http://www.fidh.org).

        Ce fait divers illustre la dérive fascisante de plus en plus présente et sensible dans les pays de l’UE. Si l’état français renforce ses moyens policiers en espérant calmer les inquiétudes de la population à coup de matraques et d’opérations médiatiques (propagande), c’est tout l’inverse qui est en train de se produire...

        Les libertés sont toujours en péril, il suffit de bien peu pour qu’elles disparaissent, restons très vigilants ! Merci à l’auteur pour cet article essentiel.


      • vincent p 19 décembre 2008 12:45

        A distance il aurait été plus préférable de prendre les photos.




         




        • miwari miwari 19 décembre 2008 13:34

          Et pourquoi ne pas prendre des photos à partir d’un hélico ou mieux en zoomant d’un satellite.

          Le problème n’est pas là, il est que des policiers se donnent le droit (ordre reçu ??) de priver un journaliste du droit élémentaire de sa profession "diffuser l’information", chose qu’ils avaient jusque-là mal fait smiley

          2009 et au-delà seront des périodes dures pour tout le monde, je le crains smiley


        • vincent p 19 décembre 2008 19:13

          Pourquoi allez si loin en prenant l’exemple d’un hélico ou aussi près pour vouloir "diffuser l’information" à une distance plus raisonnable, ce journaliste aurait peut-être fait un meilleur cadrage, je fais moi même de temps en temps des photos dans mon temps libre.

          Il est bien évident qu’au coeur de l’action avec les autres lycéens, il prenait le risque de se faire tabasser entre autre, ce qui n’est pas normal non plus, surtout si c’était un journaliste professionnel de l’AFP bref, de mieux en mieux ce gouvernement.

          Enfin pour la prochaine fois, il vaut mieux savoir qu’il ne faut plus faire des tas de photos devant des molosses n’attendant que ça, n’aimant pas du tout être pris en photo, que dirait MAMAN ?




        • Kalki Kalki 19 décembre 2008 21:10

          Ce que vous comprenez mal, c’est que sarkozy ADORE la communication et les médias... et ils veut les controler.

          Et ce genre d’idées au final venu d’en haut, peuvent donner envie a d’autre de les appliquer ? et pourquoi pas le grand patron l’a dis.

          Biensur, ici encore nous n’avons pas de preuve "direct" que ce soit les intentions du présidents de francais, de couper les moyens mediatiques des manif. Mais dans un contexte ou le mégalomane premier s’est déja accaparé l’ensemble des médias pour qu’ils aillent tous sans exceptions dans son sens, nous pouvons connaitres ses intentions réélles.


        • foufouille foufouille 19 décembre 2008 12:54

          l’afp devrait embaucher un informaticien
          une "disquette" (carte sd ?) est peu effacable
          il est facile de recuperer les photos


          • K K 19 décembre 2008 13:13

            foufouille, ils ont recupere les photos effacees. Sinon, il est techniquement assez facile de rendre une carte memoire inutilisable (mais on risque de tomber dans la destruction de materiel)


          • foufouille foufouille 19 décembre 2008 14:45

            la destruction du materiel, voire sa confiscation arrive souvent aux amateur

            il s’agit donc d’une auto censure


          • brieli67 19 décembre 2008 15:59

            devrait bien y a voir de quoi enregistrer son foto et vidéo. Ni vu ni connu Non ?

            comme le Montblanc chouravé en Roumanie ?




          • JL JL 19 décembre 2008 13:34

            Sidérant ! Est-ce que le droit à l’image porte sur la prise de photographie, ou sur la publication ? Dans le premier cas, c’est tous les appareils photos qui devraient être prohibés dans l’espace public, parce que tout individu a le droit à l’image, quelles que soient les circonstances. Vous l’avez bien dit, il est possible de flouter les visages en cas de risque d’atteinte au droit à l’image.

            Sous la troisième République, on disait qu’un instituteur ne pouvait dire en classe que ce qu’il pourrait dire devant les parents. Aujourd’hui, un policier peut dans le cadre de son service, faire légalement en cachette et en toute impunité des choses qu’il n’oserait faire publiquement ?

            Je crois que ces mesures révèlent la peur qu’éprouve le gouvernement devant l’éventualité de plus en plus probable de soulèvement populaire et ces mesures sont à considérer comme les prémices de la répression envisagée.


            • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 19 décembre 2008 19:41

              Ce n’est pas vrai ils n’ont absolument pas le droit d’interdire de faire des photos sur la voie publique et ce droit n’est pas réservé aux journalistes. Tout le monde à le droit de le faire à condition de prendre un groupe de gens dans leur ensemble, là le droit à l’image ne joue pas si ce n’est pas un gros plan dans lequel on distingue bien le visage d’une ou 2 personnes en particulier.

              Bien sûr ils ont horreur d’être pris en flagrant délit d’exaction gratuite, ça ce n’est pas nouveau !...


            • posteriori 19 décembre 2008 13:37

              Alors les gentils journalistes sont contre l’égalité republicaine ? Vous avez volontairement occulté les mêmes méthodes généralisées a toutes les banlieues, semblant de ne pas voir, appareil en panne et diverses méthodes incomprehensibles ont conduit le responsable de tout ça au pourvoir, maintenant ce sont les racailles qui sont heureuses d enfin avoir l’egalité, meme si ce n’est pas tout a fait celle qu elles attendaient. qu’est ce qu on s eclate dans la france d apres.


              • JL JL 19 décembre 2008 15:51

                Pas faux, mais faut-il vous rappeler qu’un homme a été tué deavnt femme et enfant dans lesdites banlieues pour avoir photographié ce que des racailles ne voulaient pas montrer ? Au fond, police et racailles, même combats ? Faut-il voir là la raison pour laquelle le karcher n’a jamais fonctionné ?


              • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 19 décembre 2008 16:50

                Si vous pensez vraiment qu’attaquer la police c’est défendre les racailles, achetez-vous un cerveau histoire d’être moins binaire.


              • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 19:21

                Et le benêt d’ Olivier il l’achète où son cerveau ? A moins que le bonnet ne lui serve de prothèse ?


              • Bois-Guisbert 20 décembre 2008 11:02

                Si vous pensez vraiment qu’attaquer la police c’est défendre les racailles...

                Absolument ! Déligitimer la police, c’est conforter les ennemis de la police dans leur rôle et leur position. Et quoi que fasse la police, il y a toujours un Bonnet de service pour dénoncer son comportement et ses méthodes.

                Cela a déjà abouti à générer un antifliquisme primaire en application duquel la racaille a systématiquement raison a priori et le flic tout aussi systématiquement tort a priori.

                C’est un de plus parmi tous les éléments qui font que tout cela va très mal finir, comme sanction d’une décadence générale où Olivier Bonnet ne tient qu’un rôle de comparse.


              • Mysticman Mysticman 28 décembre 2008 17:33

                Heureusement qu’il y a des vrais journalistes de terrain qui ont le courage de dire des vérités ailleurs que sur le net, c’est à dire à la télé et à la radio. Le journalisme pour moi ça ne s’arrête pas à la presse écrite, il faut beaucoup plus de courage. Ce n’est pas en restant derrière son écran que le débat démocratique évolue dans le bon sens du terme. Je ne suis pas du tout un donneur de leçon mais je dresse un constat évident c’est tout. D’ailleurs c’est bien Christophe Barbier qui a dit que le journalisme c’était aussi devant un micro et une caméra en dehors de l’écrit.

                 


              • Liberty 19 décembre 2008 14:11

                Olivier ,

                Droit à l’image mes fesses !
                Ils représentent le service public, leur image est donc un bien public !


                Lors d’affaires juridiques ils ne peuvent être attaqués en leur nom propre du fait de leurs prérogatives d’emprunt, lors de l’exercice de leurs fonctions, ils ne sont pas des citoyens mais l’incarnation de l’administration.
                Hors des horaires de travail, ils retrouvent leur droit à l’image comme tout citoyen .  smiley

                Face à un tribunal impartial, objectif, respectant le code de l’administration ce "droit à l’image" ne tiens pas une seule minute ! 

                Est-ce que lors du 14 juillet, des rassemblements et des défilés publics, ils demandent un droit à l’image à toute personne les photographiant ?
                Nicolas l’Américain devrait savoir que ses copains Yankees sont très fiers de montrer leurs forces de l’ordre à la télévision (sauf quand ça dérape, même ça on le vois sur fox news !) .

                Tant que nous y sommes, nous n’avons plus qu’à obliger le port d’un masque générique pour tout fonctionnaire en exercice, la tête de Sarkozy par exemple...  smiley
                Ils ne sont pas fiers de ce qui’ls font ?
                Les pauvres hommes, on ne peut pas tout avoir dans la vie smiley

                Dans ce cas, demandons "qu’en cas d’erreur administrative l’agent administratif puisse être attaqué en son nom propre" .  smiley
                A partir de ce moment là je serai d’accord avec "leur droit à l’image dans l’exercice de leurs fonctions" smiley



                • ohnil ohnil 19 décembre 2008 14:14

                  Serait-ce le syndrome de Montfermeil ? smiley


                  • max14z max14z 19 décembre 2008 14:25

                     smiley tout bonnement HONTEUX !!!!! voyez ou vont les forces de l’ORDRE de messieurs sarkozy....
                    le droit d’image des policiers ?!!!! deja c des CRS et sous leurs casque et leurs ARMURES, difficile de voir un bout de peau...qu’il aient se faire cuire un oeuf ces forces de l’ordre obéissant aveuglément a un tyran !!! qu’il viennent nous parlez de délinquance après ...sa me révolte un truc de dingue !!!!! pas vous ?!!! nan mais franchement, on a meme plus le droit de protester contre l’ordre établi, en gros on est juste des esclaves...


                    • brieli67 19 décembre 2008 15:14

                      en Roumanie tiens on a vu le Prezz chouraver un Mont-Blanc.... filmé par qui et à son insu ?

                      Il doit y avoir sur le marché des gadgets miniaturisés pour le son l’image et la vidéo. Pour les détectives "privés" par exemple. . Ils sont pas aidés nos journalistes "pros" de la photo. Se faire avoir comme des bleus, comme des gosses cow-boys-indiens et surtout pas de conviction on dirait.

                      Nul besoin d’ésthétisme les faits rien que les faits.
                      Faut entendre les CRS rugir, et l’accent chaotique des Légionnaires sous les casques et derrière les boucliers... 


                      • Fergus fergus 19 décembre 2008 15:26

                        Concernant la Sarkozye, quelqu’un a récemment parlé sur AgoraVox de la mise en place d’une "dictature molle". Pourquoi molle ?


                        • foufouille foufouille 19 décembre 2008 15:59

                          lis 1984 ou le meilleur des mondes

                          on peut dire une dictature declare non pour faire obeir la population, mais pour qu’elle rentre dans le moule par peur de la difference
                          comme hitler au debut : les SA, SS etaient au debut un genre de milice pour le maintien de l’ordre


                        • Fergus fergus 19 décembre 2008 16:09

                          A propos de SA, je te conseille de lire "Dieu dort en Mazurie" de Hans-Helmut Kirst, l’auteur de 08-15.


                        • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 19 décembre 2008 15:31

                          J’aimerais bien qu’en France on puisse avoir comme aux USA des Cop Watchers muni de cameras pour suivre leurs fait et gestes sans se faire arrêter ou détruire le matériel

                          http://copwatch.com/


                          • Mougeon Mougeon 19 décembre 2008 16:06

                            Une preuve de plus que " la direction " à peur son peuple, elle a peur qu’une éteincelle vienne mettre le feu aux poudres.


                            • JONAS Virgule 19 décembre 2008 16:30

                              @ Tous :

                              Lorsqu’on veut juger des hommes, il faut en être un !

                              Regardez-moi cette bande péteuse gauchos, se faire les dents en paroles sur les fonctionnaires de polices.

                              Mais, s’ils n’étaient pas là, vous seriez sous la dictature des Caïds de banlieues !

                              En 48 heures, affrontement de tribus en banlieues parisiennes, un coup de marteau dans la tête, 48 heures de coma !

                              24 heures plus tard, un coup de couteau, un mort ! Sans parler des batailles rangées journalières.

                              C’est vous qui allez maintenir l’ordre ? Chiche pour voir !

                              Vous rêver encore une fois de faire votre petite révolution comme en 68, semer la merde !

                              Mais, attention ! Si vous mettez en route la majorité silencieuse des travailleurs du privé, s’ils venaient à descendre dans la rue, ce n’est pas une centaine de milliers qui vont débouler, c’est des millions !

                              Alors, faites des prières pour que ceux que vous désignez comme des bourreaux soient encore là pour vous protéger !

                              Ceux qui sèment le vent, pourraient bien récolter la tempête !

                               


                              • foufouille foufouille 19 décembre 2008 16:46

                                pour les virgule, c’est uniforme pour tous, marche au pas et gaucher interdit

                                le tabassage est illegal que ca te plaise ou pas


                              • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 19 décembre 2008 16:48

                                Du grand n’importe quoi de haute compétition : bravo, j’en suis éperdu d’admiration.


                              • O.Z.Acosta 19 décembre 2008 17:12

                                "Le rôle des Policiers tombent dans le vide en piétinant la loi qu’ils sont censés représenter"


                              • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 17:52

                                Pas la peine de répondre aux provocs imbéciles du dénommé virgule ; il n’est là que pour ça. 
                                Moinssez le jusqu’à le faire disparaitre ; un petit pchitt aux mauvaises odeurs... 


                              • Olga Olga 19 décembre 2008 16:59

                                 J’imagine qu’il n’y a plus de problème de droit d’image des policiers quand ils sont photographiés en train de parader après une arrestation ou une saisie de drogue... smiley


                                • JONAS Virgule 19 décembre 2008 17:00

                                  Je vois sur cet article que des commentaires d’excités, qui n’ont aucune idée de ce que peut-être une guerre civile dans un pays qui ressemble au Liban !

                                  C’est faire de la France un territoire comme le Liban votre objectif ?

                                  Nous sommes une puissance nucléaire et nos voisins seront dans l’obligation d’intervenir ! Et croyez-moi, ils ne feront de cadeaux à personnes et la police française après leurs interventions, vous feront penser à des nounous.

                                  Vous oubliez que nous ne sommes plus qu’une Province européenne et si Bruxelles décide d’intervenir avec l’assentiment du Gouverneur, votre cirque ne durera pas plus d’une quinzaine de jours, mais les morts se compteront par milliers et vous serez guéris pour longtemps, de jouer les révolutionnaires.

                                  En 1939, il y avait encore des hommes, qui aimaient leurs pays, il y a eu plus de morts dans les deux premiers mois de guerre qu’en une année de celle de 1914.

                                  200 000 morts en deux mois ! Ils criaient " Berlin ! Berlin ", nous connaissons la suite.

                                  Mais vous ! Qui pour la majorité ne connaissez que les armes de tirs forains ou des fusils de chasses, qui n’avaient pas fait de Service Militaire, vous pensez pouvoir résister à ceux qui sont capables de se servir d’armes de guerres ?

                                  C’est du délire ! Vous vous excitez les un les autres, en parole, vous n’avez pas ramassé des morts, soigner des blessés agonisants.

                                  J’insupporte ces bouffées délirantes.

                                   


                                  • O.Z.Acosta 19 décembre 2008 17:25

                                    Si bruxelle intervient se sera surement pour mettre fin a la brutalité du gouvernement envers le Peuple !!!!! Pas le contraire, le gouvernement sert le peuple et pas l’inverse ( A moins que j’ai compris la constitution à l’envers).

                                    Quand le peuple ne peut plus subvenir à ses besoins et que le gouvernement agit contre l’interet du peuple, il se soulève. Ce n’est pas des gaucho-fonctionno-anarchiste mais une grande proportion de la population qui souffre en ce moment même. Les licenciements et les faillites à venir vont mettre TOUT l’occident a feu et a sang.

                                    L’ultraliberalisme n’aura eu pour effet que la population puisse reprendre son destin en main.

                                    Vous croyez vraiement que la police sera aux ordres jusqu’au bout ....... quand les premiers corps toucheront le sol, eux même humilié par le gouvernement se retourneront contre lui.


                                    Z


                                  • patrice patrice 19 décembre 2008 17:54

                                    Commentaire à mourir de rire... si le sujet n’était si sérieux !
                                     smiley

                                    En cas de troubles graves, l’armée intrerviendras pour rétablir l’ordre. Elle en est encore tout à fait capable. Si la crise devenait -par extraordinaire- si grave que l’armée ne puisse la gérer, le pouvoir pourrait éventuellement faire appel à une aide étrangère. Mais ce serait toujours suite à une demande française.

                                    Nous avons l’arme atomique. Elle est dans des sous-marins lenceurs d’engins. Il suffit que l’un deux, un seul, lance ses missiles pour rayer de la carte l’allemagne ou l’angleterre...

                                    Enfin, dernière remarque, pour que bruxelles décide l’intervention, il faut qu’il ait le pouvoir de le décider... Et cette décision, militaire, dépends des états et d’eux seuls ! Je vois très mal londres déléguer le pouvoir militaire à l’UE, ce qui signifierais la création d’états-unis d’europe. Sans londres, personne en europe ne prendrais le risque d’attaquer la france, même en pleine crise intérieure. CQFD


                                  • Jean Lasson 19 décembre 2008 17:25

                                    La police ne nous protège absolument plus. Au contraire, elle nous menace et nous humilie, nous et nos enfants, en permanence.

                                    Le temps du choix est venu pour les policiers et gendarmes :

                                    - soit se comporter comme des nazis en alignant des enfants contre un mur, en lançant leur chiens et leur matraques sur eux,

                                    - soit rester républicains, humains et, s’il le faut, objecter. Nul n’est tenu d’exécuter un ordre contraire aux droits de l’homme. S’il le fait, il peut être tenu comme personnellement comptable des exactions commises. Les policiers et gendarmes devraient penser au fait que le vent puisse tourner...

                                    Je n’oublie pas qu’en 1944, mon grand-père fut arrêté par des inspecteurs de la police française, parce qu’il était juif...


                                    • Bois-Guisbert 20 décembre 2008 11:13

                                      Les policiers et gendarmes devraient penser au fait que le vent puisse tourner...

                                      Les policiers et gendarmes devraient rester dans leurs cantonnements, casernes et commissariats et laisser les Lasson se démerder avec les racailles, les black-blocs, les pillards et les braqueurs.

                                      Et c’est ce qui finira par arriver !!!

                                      A titre personnel, je les encourage vivement à rester chez eux et à n’en pas sortir pendant deux mois... Histoire qu’une France à genoux, en chemise et la corde au cou, viennent les supplier de casser les casseurs !


                                    • JONAS Virgule 19 décembre 2008 17:36

                                      @ TOUS : écoutez-moi bien :

                                      Je suis presque le seul sur ce Blog à porter la contradiction à vos propos.

                                      Commencez à vous poser la question, pourquoi ?

                                      Je vais vous le dire, puisque je fréquente aussi bien des gens de droite et de gauche,

                                      c’est que la majorité des travailleurs, comme dirait Arlette, en a assez de vous entendre gémir.

                                      Ils en ont assez de ce gouvernement et de vous, qui n’avez aucunes solutions à proposer et qui nous avaient mis dans la mouise depuis 38 ans avec eux.

                                      Continuez à semer le désordre et vous aurez un régime dictatorial, de gauche ou de droite.

                                      Dans les lycées et collèges, vos jeunes camarades, représentent une centaine sur un millier d’élèves. Sur ce Blog, vous êtes une poignée qui vous congratuler et gonflés comme des baudruches.

                                      La majorité silencieuse qui travaille, n’a pas le temps et ne considère pas que ce que je fais est un loisir. Ils utilisent leurs temps de repos à des activités loisirs plus intéressantes et ils ont raison.

                                      Je peux à tout instant abandonner la position ingrate que j’occupe, si je m’exprime comme je le fais, c’est à cause de ma carrière passé.

                                      Je n’ai de mépris pour personne, mais, il est vrai que j’enrage à la lecture d’une majorité de commentaires.

                                      Je connais le prix de la vie et les conséquences de l’inconscience.

                                      Cordialement à tous.


                                      • faxtronic faxtronic 19 décembre 2008 17:48

                                        Ben mon vieux, tu dois etre la retraite toi. Car les travailleurs du prive en ont autant marre. 


                                      • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 17:55

                                        par Virgule (IP:xxx.x7.209.151) le 19 décembre 2008 à 17H36

                                        @ TOUS : écoutez-moi bien :

                                        Je suis presque le seul sur ce Blog à porter la contradiction à vos propos.

                                        Commencez à vous poser la question, pourquoi ?

                                        Parce que tu es un imbécile provocateur.
                                        D’autres questions ? 
                                         smiley


                                      • Radix Radix 19 décembre 2008 18:05

                                        Bonjour

                                        Les photographes ont une possibilité de rétorsion qui risque de faire mouche : respecter à la lettre le droit à l’image de tous les fonctionnaires de police en y incluant bien sûr... la ministre !

                                        Plus d’image, ni d’interwievs filmées à votre avis elle va tenir combien de temps MAM !

                                        Si cela ne suffit pas on y inclu progressivement tous les membres du gouvernement et quand celà va toucher Sarko, accro comme il est, il va nous faire un pétage de plomb.

                                        Et pour nous des vacances !

                                        Radix


                                        • 19 décembre 2008 18:07

                                          Que les journalistes AFP cessent cessent de photographier notre représentant.
                                          Honte à notre image.


                                          • E-fred E-fred 19 décembre 2008 18:15

                                            Bonjour Olivier.
                                            je suis content de vous revoir sur Agoravox !!

                                            Notre police nationale est aux ordres, mais pour qui et pourquoi ? Des photographes "suspects" ? L’information citoyenne est vraiment en danger  !!!

                                            Autres exemple en Europe :

                                            La police de Londres vient de lancer une campagne pour inciter les passants à se méfier des photographes ayant un comportement "suspect".

                                            "manifester pacifiquement, distribuer des tracts, est-ce devenu intolérable en France ".


                                             


                                            • Serpico Serpico 19 décembre 2008 18:15

                                              Ce qui est remarquable est que les policiers n’ont pas une seconde hésité à interdire les photos.

                                              Je vous le répète : la démocratie n’est qu’un masque de carnaval. Cela ne "fonctionne" que si tout va bien.

                                              Si l’idée de démocratie était vraiment ancrée dans les mentalités et si elle faisait vraiment partie de nous, une sorte de trait culturel inscrit dans nos gènes "historiques", enfreindre la règle serait une sorte de violence faite à soi-même.

                                              Ces policiers ont l’air de trouver ça tout à fait naturel.

                                              Les plus démocrates sont -comme toujours- les impuissants. C’est à dire la population qui ne fait pas partie du pouvoir.


                                              • JONAS Virgule 19 décembre 2008 18:31

                                                C’est difficile de se faire comprendre.

                                                Lorsque nous Pompiers, nous sommes dérangés toutes les nuits et plusieurs fois, pour éteindre des feux de poubelles, de caves, de voitures et que lendemain, il faut assurer les accidents de la route et tous les autres et parfois se taper un feu de forêt ! La coupe est pleine, surtout si en prime, vous vous faites insulter et caillassés.

                                                Nos collègues flics, que j’ai fréquentés pendant des années, n’ont pas que des collégiens et des lycéens à s’occuper ! L’ordre public concerne une multitude de tâches, qui ne sont pas agréables, la circulation, les stationnements, les bandes dans les banlieues et dans la ville, les querelles de voisinages, les disputes entre conjoints, etc.

                                                C’est le raz le bol ! Aussi bien chez les pompiers que chez la Police.

                                                Vous croyez que nous Pompiers, nous avons envie d’être aimables avec les merdeux et leurs parents, qui foutent le feu aux poubelles, etc.

                                                Les policiers c’est pareil !

                                                Alors, j’attends celui qui va avoir le culot de dire que nous sommes payés pour ça ! (Ce ne sera pas le premier). Plus d’une fois, dans ma carrière, je me suis retenu de coller un cou de poing dans la gueule de tels individus.

                                                Dans le cas où l’un d’entre vous serait tenté ! Qu’il me dise le prix de la peau d’un flic ou d’un pompier pour lui ?

                                                S’il répond comme je le présume, vous n’avez qu’à démissionner, je vous informe que 80 % des pompiers sont des volontaires et que la police ne trouve plus de quoi renouveler ses effectifs.

                                                Vous aurez bientôt droit à des mercenaires d’origines étrangères, que vous ne pourrez pas traiter de raciste, ni de bourreaux sans risquer de passer vous-mêmes pour des racistes.

                                                Un conseil réfléchissez bien ! Et n’oubliez pas que ce que vous écrivez sur ce Blog l’est pour des années et que c’est un jeu d’enfant pour des spécialistes en informatique de nous identifier.

                                                Bien à vous.


                                                • Serpico Serpico 19 décembre 2008 18:37

                                                  Virgule

                                                  Mais on comprend très bien tout ça.
                                                  Ce qu’on dit c’est qu’il ne faut pas s’en prendre au journaliste...

                                                  C’est tout. Ne nous énervons pas.

                                                   :)


                                                • Forest Ent Forest Ent 19 décembre 2008 18:42

                                                  Je ne vois pas bien le rapport entre la difficulté des métiers de policier et pompier et le fait d’interdire aux journalistes de photographier. Auriez-vous vous-même procédé de cette manière ? Si oui, pourquoi ?

                                                  Par contre, je trouve cette phrase effectivement prémonitoire :

                                                  n’oubliez pas que ce que vous écrivez sur ce blog l’est pour des années et que c’est un jeu d’enfant pour des spécialistes en informatique de nous identifier


                                                • krolik krolik 19 décembre 2008 18:32

                                                  Ben au moins les poulets n’ont pas cassé l’appareil photo.
                                                  Ils ont effacé la disquette, ou plutôt la mémoire flash.
                                                  Il se trouve sur internet des logiciels très bien pour récupérer des photos effacés sur des disques durs et des mémory sticks... ça fonctionne très bien.
                                                  Pour ne pas pouvoir récupérer un fichier effacé il faut ré-écrire trois fois dessus en aléatoire pour que vraiment tout disparaisse.
                                                  Il est parlé d’un non-problème.
                                                  @+


                                                  • JONAS Virgule 19 décembre 2008 18:41

                                                    @ AGORAVOX :

                                                    Pendant quelques minutes vous m’avez interdit d’accès ?

                                                    Mais bravo ! Vous jouez le jeu ! Car mes commentaires n’enfreignent pas votre Charte.

                                                    Je n’ai rien à cacher sur mes disques durs…pas plus que sur ma vie privée, lorsque l’on a fait le chemin initiatique que j’ai fait et que l’on continue de faire, on n’a plus rien à prouver !

                                                    Mais attention aux petits curieux… !

                                                    Dont acte.  smiley

                                                     


                                                    • Annie 19 décembre 2008 18:41

                                                      Deux informations que j’ai retenues de l’article de Rue89. La première est que les policiers, selon le journaliste, ont effacé les photos avec une facilité qui donnait l’impression d’être acquise plutôt qu’innée. Ce qui laissait à penser que les policiers auraient été formés à ce genre de chose (c’est le journaliste qui le dit).
                                                      La deuxième qui a été déjà évoquée ici est que les photos même effacées peuvent être récupérées, parce qu’elles laissent toujours une empreinte.
                                                      Sinon si vous voulez voir des échaffourées entre étudiants et policiers à Lyon, C’est ici : http://www.rue89.com/2008/12/18/reforme-darcos-heurts-entre-la-police-et-les-lyceens-a-lyon


                                                      • K K 19 décembre 2008 21:28

                                                        Des policiers utilisent des reflex numeriques pros sur leurs enquetes. Il ne me parait pas anormal qu’ils sachent formater les cartes memoires ou qu’ils aient des formations pour utiliser leur materiel de facon optimale. Apres, il n’y a pas de grandes differences entre les appareils. Lorsqu’on sait en utiliser un, il est tres facile d’utiliser les autres.


                                                      • pissefroid pissefroid 19 décembre 2008 18:42

                                                        La sarkozye, un état policier ?


                                                        • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 19:09
                                                          Censure de l’AFP à Lyon : l’IGPN va ouvrir une enquête
                                                          Le préfet du Rhône, Jacques Gérault, a ordonné à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) d’ouvrir une enquête pour déterminer pourquoi et comment des policiers ont empêché deux photographes de l’AFP de faire leur travail lors d’une manifestation lycéenne, mardi. C’est ce qu’a indiqué à Rue89 une porte-parole de la préfecture. La police avait saisi un des appareils et en avait effacé le contenu.


                                                          • K K 19 décembre 2008 20:47

                                                            Si il va y avoir une enquete, c’est que l’attitude de ces policiers pose un probleme au niveau du respect des reglements. L’enquete va chercher a decouvrir s’il y a eu des consignes ou si ce sont les policiers en question qui sont fautifs. On peut rever, non ?


                                                          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 19 décembre 2008 23:47

                                                            Merci pour le suivi, Sisyphe smiley


                                                          • Monzoeil Monzoeil 19 décembre 2008 19:11

                                                            parce que y en a encore qui croient que la police peut avoir un comportement démocratique ? donnez un petit peu de pouvoir à un type et il est capable de torturer son propre père si les autorités supérieures le demandent ! oh non tu déconnes là ! y a des syndicats de gauche dans la police ! c’est vrai coco ! t’as raison ! va chercher le délégué pendant que je commence a cramer les pieds de mon géniteur !


                                                            • posteriori 19 décembre 2008 19:30

                                                              Virgule, tu as raison, tu n es as fait pour ce metier, tu as l âme d un pyromane, alors fous le feu a une poubelle et jete toi dedans, je ne vois que ça pour te debarrasser du si lourd fardeau que tu portes, ne te rate pas, on va pas te payer le reste de ton inutile vie a rien foutre quand meme, laissons la cotorep payer les handicaps involontaires... Tes collègues les policiers ??? Où t as vu jouer ça ? ha ok tes collègues de l umpfn ,j suis vite dépassé moi faut m excuser.


                                                              • E-fred E-fred 19 décembre 2008 19:57

                                                                C’est vrai qu’on peut vite se faire prendre aux jeux de l’amalgame. pour les pompiers, pro ou SPV, il est toujours incompréhensible de se prendre des projectiles alors qu’on intervient pour le bien de tout le monde. maintenant qu’une bande de débiles montent exprès des quet-apens aux pompiers pour faire venir la police, c’est une autre chose et il ne faut pas non plus généraliser.
                                                                Pour ce que j’ai vu et fait au niveau sensibilisation avec le public jeune des "quartiers sensibles", rien ne sera jamais acquis. Même si celà ne nous plaît pas, on joue le rôle de tampon ou déponge entre les classes sociale...je ne dit pas que c’est notre rôle mais je constate qu’on en prend plein la tronche.. ;et quand ce n’est pas avec les jeunes, c’est avec les ambulanciers, et quand ce n’est pas avec les ambulanciers, c’est avec le pequin moyen qui a garé sa bagnole n’importe comment et gare à nous si nous avons le malheur de frôler d’un peu trop près sa voiture, c’est encore nous qui allons payer pour la casse...c’est le paradoxe français...dans le discours, c’est nickel, mais sur le terrain, c’est le bourbier et on fait comme on peut avec ce qu’on a...le monde entier nous l’envie, ce système D qui fait qu’on arrive plus ou moins à se sortir les tripes ensemble...motivé, il faut rester motivé, et unis, parcequ’à râler seul dans son coin ou faire des amalgames facile, ça ne résoudra jamais rien.

                                                                Qui a intêret à que ce système de divisions et de zizanie continue ? Les gens qui sont sur le terrain tous les jours toute l’année ? Non.

                                                                Qui a intêret à cacher la vérité de ce qui se passe ? Les acteurs sociaux éducatifs ? Les gens de bonnes volontée qui essayent de faire "plus", les bénévoles ? 

                                                                Qui est dégouté de jours en jours ? Qui a du mal à motiver des jeunes pour suivre des formations ?


                                                              • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 19:41

                                                                La vraie question est de savoir si il y a eu des blessés.
                                                                Et pour me faire l’avocat du Diable il faut aussi reconnaitre la mauvaise foi journalistique. Alors OK pour le droit à l’image mais la désonformation des médias est aussi une forme de censure.


                                                                • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 19:47

                                                                  Ne comptez ps sur moi pour pleurer sur le sort des journalistes de Libé, si ils veulent du scoop ils ont tous les moyens à leur disposition.
                                                                  Trop facil le métier de désinformateur. Qu’ils prennent des risques ça ne leur fera pas de mal.


                                                                • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 20:01

                                                                  Avis vachement intéressant !
                                                                  D’autant plus qu’il ne s’agit pas de journalistes de Libé, mais de l’AFP. smiley
                                                                  Mais ça ne change rien ; belle mentalité que celle qui consiste à approuver la censure, voire la rétorsion, à l’encontre de journalistes, sous prétexte qu’on n’est pas d’accord avec eux !

                                                                  "Quand ils sont venus chercher les communistes,
                                                                  je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
                                                                  Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
                                                                  je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
                                                                  Quand ils sont venus chercher les juifs,
                                                                  je n’ai rien dit, je n’étais pas juif.
                                                                  Quand ils sont venus chercher les catholiques,
                                                                  je n’ai rien dit, je n’étais pas catholique.
                                                                  Puis ils sont venus me chercher.
                                                                  Et il ne restait personne pour dire quelque chose."

                                                                  Pasteur Martin Niemöller
                                                                  Dachau, 1942.



                                                                • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 20:04

                                                                  Et quand ils ont tabassé ta soeur tu regardais à côté.



                                                                • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 20:11

                                                                  Autre chose, je n’ai jamais approuvé la censure, je désaprouve l’intox. Nuance.


                                                                • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 20:55

                                                                  N’en rajoute pas ; tu vas finir par passer pour ce que tu es....
                                                                   smiley


                                                                • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 21:06

                                                                  Ha bon ?

                                                                  Allez, j’en rajoute pour le plaisir.

                                                                  Qui de nous deux se réjouit de l’exclusion de Zémour à la téloche ? Qui aime la censure ?
                                                                  Prenez un Bonnet pour cervelle, ça vous aidera.

                                                                   smiley


                                                                • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 21:33


                                                                  Qui de nous deux se réjouit de l’exclusion de Zémour à la téloche ? Qui aime la censure ?

                                                                  Se « réjouir de l’exclusion » ????
                                                                  Quelle exclusion ?
                                                                  Quelle réjouissance ?
                                                                  J’ai déjà proné la censure, moi ?

                                                                  Garde tes mensonges pour toi, XXXXXXX(propos effacés)


                                                                • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 23:07

                                                                  Hé bé...

                                                                  Un vaccin contre la rage s’impose.


                                                                • dom y loulou dom 20 décembre 2008 18:41

                                                                   et toute cette haine... où croyez-vous qu’elle vous mène ?




                                                                • Cascabel Cascabel 20 décembre 2008 19:21


                                                                  Je n’en sais rien, il faudrait le demander au plusseurs de ce genre de dialogue :

                                                                  "Garde tes mensonges pour toi, pauvre banane : ce n’est pas en essayant de projeter sur les autres ta propre médiocrité et ta bassesse, que tu arriveras à la masquer, pauvre mec..."

                                                                  Je pense que l’auteur de cet article y est pour quelque chose. Son ton agressif et partisan a encouragé une sale ambiance. Il suffit de voir les plussages ou moinssage de meute pour se faire une idée.

                                                                  Je ne comprends même pas comment un article aussi imprécis que le sien a pu avoir la première page. C’était un tract militant, rien de plus.


                                                                • Mysticman Mysticman 28 décembre 2008 14:15

                                                                  Cascabel tu ne devrais pas perdre ton temps avec des extrémistes imbéciles. Sinon l’auteur est loin d’être le mieux placer pour dénoncer de telles dérives de censure !


                                                                • Le péripate Le péripate 19 décembre 2008 20:04

                                                                   C’est parce que la police préfère le fusain et le pastel. Les goûts et les couleurs, ça ne se discutent pas.


                                                                  • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 20:11

                                                                     smiley


                                                                  • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 20:52

                                                                    Quelle poilade !


                                                                  • Cascabel Cascabel 19 décembre 2008 21:01

                                                                    Camarade, l’heure est grave !

                                                                     smiley  smiley  smiley


                                                                  • anny paule 19 décembre 2008 21:49

                                                                    Chaque fois que je vois la police tabasser un jeune, je m’interroge : ces gens-là ont -ils des enfants, sont-ils assurés de leur avenir ??? par qui ???Quel est leur degré de conscience ???
                                                                    Ce qui manque, dans ce monde vorace, c’est la conscience solidaire... Les policiers sont "au bas ou au milieu de l’échelle sociale", quel est leur intérêt à "taper sur leurs pairs" ? Quel "lavage de cerveau" ont-ils subi pour obéir aux ordres ???
                                                                    Cela fait froid dans le dos, à un moment où seuls quelques milliers de nos concitoyens (politiques compris) se partagent allègrement les bonnes parts du gâteau ! Où le chômage guette chacun, où la rue peut devenir le domicile de demain ! Où la précarité et l’exploitation deviennent la règle !
                                                                    Qu’on interdise aux journalistes d’immortaliser certaines images fait partie intégrante d’un système dont je n’ose écrire le nom... C’est excessivement grave ! 



                                                                    • Le péripate Le péripate 19 décembre 2008 22:22

                                                                       Chère Anny Paule. Vous dîtes "chaque fois que je vois un flic tabasser un jeune". Bien que je ne porte pas spécialement l’autorité dans mon coeur, bien que j’ai souvent vu des manifs, soit en tant que participant, soit pour la presse, ce genre de choses est rare. Et vous en parlez comme si c’était tous les jours, en allant chercher votre pain. Je m’étonne.... Peut-être devriez vous changez de cigarettes, celles-ci ne semblent pas vous convenir....


                                                                    • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 22:39

                                                                      par Le péripate (IP:xxx.x23.210.39) le 19 décembre 2008 à 22H22

                                                                      Chère Anny Paule. Vous dîtes "chaque fois que je vois un flic tabasser un jeune". Bien que je ne porte pas spécialement l’autorité dans mon coeur, bien que j’ai souvent vu des manifs, soit en tant que participant, soit pour la presse, ce genre de choses est rare. Et vous en parlez comme si c’était tous les jours, en allant chercher votre pain. Je m’étonne.... Peut-être devriez vous changez de cigarettes, celles-ci ne semblent pas vous convenir....

                                                                      Toi, en revanche, tu devrais sortir le nez de tes lectures fumeuses, et regarder un peu mieux la réalité autour de toi... 
                                                                      T’as entendu parler de la Grèce, ces temps-ci ? 

                                                                       smiley

                                                                    • Le péripate Le péripate 19 décembre 2008 22:51

                                                                       Anny Paule était en Grèce ?


                                                                    • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 23:04

                                                                      Un scoop, Péripate : y a un truc qui existe, qui montre des images de choses qui se passent dans le monde ; ça s’appelle la télévision !
                                                                      Essaie, tu verras ; tu seras épaté !
                                                                       smiley


                                                                    • Le péripate Le péripate 19 décembre 2008 23:30

                                                                       Ah la télévision... le pouvoir des images. Le montage. Le plan. La coupe. L’illusion que, parce que on voit quelque chose, c’est le réel. Tu es, sur le plan de la crédulité, comme un enfant, Sisyphe. 
                                                                      As tu entendu parler de l’effet Kouletchov ? Je ne vais pas de faire un cours de cinéma, mais apprends que l’image sait mentir.
                                                                      Mais peu importe. L’histoire se passe-t-elle en Grèce ? Au Chili ? En Corée ? A Cuba ?
                                                                      Bon, je peux comprendre que on soit traumatisé par des images. Après avoir vu "les envahisseurs", as tu eu l’impression que tout le monde avait un doigt un peu raide ? C’est normal, Sisyphe. Alors, coupe ta télé. Et pense.


                                                                    • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 23:51

                                                                      Si c’est penser comme toi, je préfère encore m’informer.... pour m’aider à me faire une idée. 
                                                                      Il me semble que c’est plus productif qu’une pensée qui tourne en rond, en déniant la réalité, quand ça la dérange. 

                                                                      Après, les images, bien sûr.... mais il y a aussi les textes, les témoignages.... bref l’information, quoi. 
                                                                      Si tu ne crois que ce que tu vois de tes propres yeux, et que, de plus, tu ne regardes que ce qui t’arrange, ça n’aide pas à penser, non plus, hein....
                                                                       smiley


                                                                    • Nycolas 19 décembre 2008 22:31

                                                                      Ah bon, il faut être socialo-bobo-gaucho pour s’indigner du fait que la liberté d’expression, la liberté d’informer, les droits de l’homme soient bafoués dans le pays qui se dit être le pays de ces mêmes droits, et l’un des champions de la démocratie ?

                                                                      Je crains que votre jugement soit quelque peu altéré...


                                                                    • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 22:35

                                                                      Jugement quelque peu altéré ? 
                                                                      C’est un sacré euphémisme !
                                                                       smiley


                                                                    • JONAS Virgule 20 décembre 2008 00:32

                                                                      @ Calmos :

                                                                      Merci pour ton commentaire.

                                                                      Je vais décocher de ce merdier de lampiste colleurs d’affiches.

                                                                      Ce sont des serpillières.

                                                                      Dommage qu’Agoravox soit devenu le porte parole de cette minorité active avec la complicité de certains de ses modérateurs.

                                                                      Comme dit le proverbe :

                                                                      " L’Enfer est pavé des bonnes intentions qui n’ont pas été tenues et ses avenues sont devenues des lieux de perditions, car on n’en voit plus les bords ".

                                                                      On s’occupera de ces messieurs si courageux, lorsqu’ils sortiront de leurs tanières ! smiley

                                                                      @ +++


                                                                    • Le péripate Le péripate 19 décembre 2008 22:50

                                                                       Juste comme ça. Il y a un titre, qui affirme le matraquage. Puis un article, qui parle de journalistes empêchés de travailler. Ceci n’est pas bien. Mais y a-t-il eu matraquage ? L’article ne le dit pas. On peut imaginer que ce journaliste impeccable n’aurait pas manqué de le rappeler, si ça avait été le cas. Mais, de journaliste, il a au moins retenu que on ne peut mentir sans risque. Donc, il ne dit rien. 
                                                                      Ceci est un exemple de manipulation. Ce n’est pas le travail d’un journaliste. Mais celui d’un propagandiste. D’un agitateur. Très bien. Il suffit de le savoir.


                                                                      • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 23:02

                                                                        La désinformation selon Péripate ! smiley

                                                                        Alors, on va remettre les choses en place :

                                                                        La cinquantaine de lycéens se trouvant place Bellecour a ensuite été chargée par les CRS. "J’ai alors fait mon métier", poursuit le photographe. Mais un policier lui aurait fait une clef de bras pour le conduire à une voiture. Le deuxième photographe, Frédéric Dufour, également salarié de l’AFP, s’est retrouvé dans le même temps bloqué contre un mur, une matraque sous le cou. "Ils m’ont demandé mon appareil, continue Jean-Philippe Ksiazek. J’ai bien sûr refusé. Ils me l’ont arraché et ont effacé les photos et la disquette".

                                                                        C’est vrai qu’il n’y a pas eu à proprement parler "matraquage" ; juste une clef au bras, une matraque sous le cou, un appareil arraché, et les photos éffacées. 
                                                                        Pour Péripate, rien que de très normal, de la part de la police vis à vis de journalistes ! smiley

                                                                        Décidément, Péripate ne peut se déparer de sa nostalgie du régime de Pinochet !

                                                                        Le tout, c’est de le savoir !
                                                                         smiley


                                                                      • Le péripate Le péripate 19 décembre 2008 23:09

                                                                         Pourtant, le titre est "Photos interdites quand la police matraque les lycéens". Et non "Journalistes empêchés de travailler par le moyen d’une clé au bras". Je suis surpris que la nuance t’échappe. Il ne faudrait pas qu’un tempérament méditerranéen ne te fasse lire de travers. 


                                                                      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 19 décembre 2008 23:24

                                                                        On m’a fait aussi ce reproche sur mon propre blog. Voici ma réponse : "La cinquantaine de lycéens se trouvant place Bellecour a ensuite été chargée par les CRS" : une charge de CRS, c’est sans matraque à ton avis ? On interdit aux reporters de photographier et puis ensuite on charge... 						

                                                                        Les amis, vous m’amusez. Vous avez déjà fait des manifs, hein ? Quand les CRS chargent, ils foncent dans le tas non ? Et les coups de matraque sont de sortie, non ? En tout cas, c’est mon expérience des manifs. Donc on interdit aux photogrphes de shooter et ensuite on charge : désolé, la violence est bien là, comme elle l’est à chaque charge de CRS dans toute manif. La "nouveauté", c’est qu’on n’a plus le droit de donner à voir (aux citoyens) cette violence, qui fait mauvais effet.

                                                                        Vous êtes un peu en train de mégotter genre : "ah mais pardon, est-ce qu’on est sûr que les CRS ont tapé sur les lycéens ?" J’ai pas dit non plus qu’il y avait des morts ! "matraquer", ça a aussi un sens figuré. Et je redis qu’un CRS qui charge, vaut mieux pas être en face. En fait, des fois, j’aurais pas dû.
                                                                         

                                                                        J’ajoute un truc : je pense à ce qui se passe dans la tête du mec comme il y en a un certain nombre dans la confrérie : "Alors, espèce de petit pédé de gauchiste, t’as pas ton copain journaliste, là, je peux te faire ce que je veux, c’est juste ma parole contre la tienne... Tu vas voir ce sue je vais te mettre !" Je repense à Gênes. Et tout ça fait résonner des souvenirs de mes cours d’histoire.

                                                                        En conclusion (provisoire ?) en ce qui me concerne, traduisez mon titre par : "Photos interdites quand les CRS chargent les lycéens" si vous préférez. Mais je préfère "matraque". N’est-ce pas que le pouvoir sarkoziste, jour après jour depuis... 2002, nous matraque ?

                                                                         


                                                                      • E-fred E-fred 19 décembre 2008 23:33

                                                                        La police, gendarmerie, crs, etc... défend les intêrets de certains et non pas les intêrets du citoyen, c’est de plus en plus clairs, le tout est de s’en rendre compte et de ne plus se voiler la face.
                                                                        http://tataloeil.canalblog.com/archives/2008/06/18/9614030.html 


                                                                      • sisyphe sisyphe 19 décembre 2008 23:44

                                                                        C’est ça !
                                                                        Pinaille sur le titre, pour noyer le poisson !
                                                                        Qu’il y ait eu "matraquage" ou non, on ne le saura pas ; les journalistes ont été empéchés de témoigner. 
                                                                        Bizarre de la part d’une police qui n’aurait rien à se reprocher, non ? 

                                                                        Et, de toutes façons, le sujet est celui d’un état de plus en plus policier, qui empêche maintenant les journalistes de faire leur boulot. 
                                                                        Or, comme par hasard, il se trouve que les seules fois où tu prends la défense de l’état................ c’est quand il emploie des méthodes policières ! smiley

                                                                        Dès lors, tes fameuses revendications de la sacro-sainte liberté, sont brusquement mises en veilleuse ....
                                                                        ... singulier paradoxe ! smiley

                                                                        Eh oui, on ne se sépare pas aisément de sa nature profonde, et de sa nostalgie pinochetiste.... 



                                                                      • Le péripate Le péripate 19 décembre 2008 23:46

                                                                         Objection recevable. Quand la police charge, ça cogne. Cependant je sais très bien qu’il y a eu, avant, négociation. L’autorité a demandé que la manifestation soit dispersé (une manifestation, en France, est sujette à autorisation). Les responsables de la manifestation (s’il s’en trouvent) ont dit merde. Alors, c’est la violence. Violence de l’état contre violence des manifestants. Moi, j’ai du mal à prendre parti pour une violence contre une autre. Mais je vois que ça ne vous embarrasse pas. Rechercher la violence est une option politique. Je la désapprouve. C’est tout.
                                                                         


                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 19 décembre 2008 23:55

                                                                         Désolée, Sisyphe et l’auteur. Ce n’est pas jouer sur les mots que de noter comment, à l’aide d’un titre que rien dans les faits ne vient jusqu’à présent étayer, on influence le lecteur. Ces journalistes que vous vouez la plupart du temps aux gémonies au prétexte qu’ils travaillent pour "les médias dominants" (ne me dites pas que l’AFP est un feuillet de province) ont été objectivement empêchés de travailler. Ceci est un fait.
                                                                        Le deuxième : qu’ils n’aient pu photographier n’induit en rien qu’ils ne puissent témoigner. La preuve : ils ont rapporté ce fait. Jusqu’à preuve du contraire, ils n’ont pas rapporté de matraquage. Et aucun témoignage de manifestant n’en fait état à l’heure qu’il est.
                                                                        Dernier point : une enquête de l’IGPN va être diligentée sur les raisons qui ont conduit ces policiers à s’emparer du matériel photo.


                                                                      • Le péripate Le péripate 20 décembre 2008 00:01

                                                                        Impossible de discuter avec les fascistes. Je n’aime pas la violence, et, donc, Sisyphe, Bonnet, je ne vous aime pas. 


                                                                      • Olga Olga 20 décembre 2008 00:16

                                                                         Et l’amour dans tout ça ? smiley


                                                                      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 00:32

                                                                        Je vous interdis de me traiter de fasciste.


                                                                      • sisyphe sisyphe 20 décembre 2008 00:45

                                                                        							par Le péripate 							 														 (IP:xxx.x23.210.39) le 20 décembre 2008 à 00H01 							 							
                                                                        							

                                                                        															
                                                                        							
                                                                        								Impossible de discuter avec les fascistes. Je n’aime pas la violence

                                                                        Si tu n’aimais pas la violence, c’est celle faite aux hommes par le système que tu défends d’arrache-pied, que tu dénoncerais. De même que celle d’un état de plus en plus policier.
                                                                        Mais là, on ne t’entend guère... 



                                                                      • Le péripate Le péripate 20 décembre 2008 00:52

                                                                         Vous m’interdisez ? Pourquoi ? C’est une option politique comme une autre. Révolution et violence. Ou communiste, si vous préférez. Pour la différence que cela fait. Je n’y attache pas plus d’importance que ça. Moi, je suis libéral. Et vous ? .... Donnez vous le nom que vous voulez, mais dîtes le. Extraterrestre ? 


                                                                      • Le péripate Le péripate 20 décembre 2008 00:56

                                                                         Sisyphe, s’il y a une once d’honnêteté en toi, relis seulement ce que j’ai écrit. Une once, un gramme, un atome.... 


                                                                      • Flibustier 20 décembre 2008 01:30

                                                                        C’est très grave ce que vous dîtes dans votre petit ergotage ignoble. Seriez-vous en train d’insinuer que les manifestants n’ont que ce qu’ils méritent ? Qu’ils n’ont pas le droit à l’image lorsque les CRS chargent ?

                                                                        Il ne faut jamais oublier que lorsque s’exprime un désarroi social quel qu’il soit, il fait suite à une violence préalable, invisible et autrement plus dure et cruelle. La violence du licenciement, la violence de la soi-disant "réforme", la violence du néo-fascisme qui ne se dissimule même plus, mais qui trouve encore des défenseurs.

                                                                        Ne pas se lever contre les monstruosités qui émergent c’est déjà être dans la collaboration.


                                                                      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 01:48

                                                                        @ Péripate : je suis entre le PC, le Parti de Gauche et le NPA.


                                                                      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 05:19

                                                                        Honoré d’être l’objet des insultes d’un énergumène comme toi.


                                                                      • Le péripate Le péripate 20 décembre 2008 10:06

                                                                        Leon, vous ne lisez que ce que vous voulez bien lire. Alors, relisez ceci "Alors, c’est la violence. Violence de l’état contre violence des manifestants. Moi, j’ai du mal à prendre parti pour une violence contre une autre. " 

                                                                        Cependant, je regrette l’utilisation du terme "fasciste". Bien que ce soit strictement exact, ce terme est trop mal compris, notamment parce que tout un travail idéologique a été fait par la gauche pour le refouler à l’extrême droite. Alors, disons néo-bolchevique. Ou ennemi de la société ouverte.

                                                                        Il faut être naïf pour croire qu’il n’y a pas d’enjeu dans les images. Le rêve des organisateurs de ces manifestations est le sacrifice d’un de ce ces jeunes, violenté et tué par la police, sacrifice dûment filmé, enregistré et diffusé. Ainsi les agitateurs espèrent bien sûr par réaction en chaîne propager la violence. Faute d’obtenir ce sacrifice, d’autre agitateurs hurlent à la censure : il y a toujours un bénéfice à l’usage de la violence.


                                                                      • foufouille foufouille 20 décembre 2008 10:57

                                                                        @ peripate
                                                                        effectivement ca sert les deux bords
                                                                        le cpe est arrive au meme momment que le proces des faux electeurs de paris et de la MNEF

                                                                        en ce momment, c’est les magouille PS et sos racisme........

                                                                        juste un hasard
                                                                        et la grece, la suede brulent


                                                                      • sisyphe sisyphe 20 décembre 2008 11:10

                                                                        . Le rêve des organisateurs de ces manifestations est le sacrifice d’un de ce ces jeunes, violenté et tué par la police, sacrifice dûment filmé, enregistré et diffusé.

                                                                        Il faut sacrément être con pour écrire ce genre de choses !

                                                                        Péripate a l’art de repousser les limites !


                                                                      • foufouille foufouille 20 décembre 2008 11:16

                                                                        pas le reve des organisateurs, mais des ploutocrates
                                                                        ils pourront elisez nous, ce sera "mieux"


                                                                      • Bois-Guisbert 20 décembre 2008 11:20

                                                                        Il faut sacrément être con pour écrire ce genre de choses !

                                                                        Et il faut sacrément être de mauvaise foi pour contester la vérité d’évidence assénée par Le Péripate.

                                                                        En 2008, Malek Oussekine sert encore comme au premier jour, il y a 22 piges.


                                                                      • sisyphe sisyphe 20 décembre 2008 11:36

                                                                        Il fallait un soutien à la connerie énoncée par le péripate ; Bois bidule s’en charge, flamberge au vent !
                                                                        C’est à ça qu’on les reconnait...
                                                                         smiley


                                                                      • Le péripate Le péripate 20 décembre 2008 13:45

                                                                         Nous sommes d’accord, Leon. Certains envoient des jeunes au casse-pipe pour fabriquer de l’image, la police et le pouvoir, qui ne sont pas plus cons, n’en veulent pas.


                                                                      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 13:47

                                                                        Une manifestation ne devrait pas être un "casse-pipe", d’une part, et deuxièmement, arrêtez de prendre les jeunes que pour des cons incapables d’appréhender les enjeux. La casse de l’Education nationale est objectivement entamée. C’est trop facile de toujours invoquer la manipulation.


                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 décembre 2008 14:37

                                                                        "Lorsque Cosmic Dancer et le Peripate trouvent tout à coup des vertus à l’etat matraqueur... Cela devient amusant."

                                                                        Puis-je savoir d’vous tirez cette conclusion, Léon ? Source, svp ? Il m’intéresse en effet terriblement de découvrir par quel enchantement j’aurais quelque part défendu l’autorité policière et approuvé le comportement des agents ayant empêché les photographes de l’AFP de travailler.
                                                                        Merci de votre compréhension et de me prouver ainsi que vous n’êtes pas en train de vous livrer à une manipulation qui n’est pas sans rappeler ces bons vieux procès staliniens. Ou ceux en sorcellerie, si vous préférez.


                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 décembre 2008 14:59

                                                                         Léon se défile.


                                                                      • dom y loulou dom 20 décembre 2008 19:43

                                                                         vous ne voulez pas vous tourner contre vos véritables bourreaux qui donnent de l’aspartame, de la mélanine à manger et du fluoride à boire à vos enfants ?

                                                                        ça vous plait donc tant que ça de les voir devenir tous hyperactifs, cancéreux et crétinisés ?

                                                                        que se passe-t-il, croyez-vous, avec un gosse à qui on enseigne le mépris, le non-respect de l’autre, l’exclusion, la violence verbale, le meurtre dont on bave à l’avance ? la haine en revendication...

                                                                        que croyez-vous qu’ils en feront quand ils seront adultes ? Couper le cordon ombilical deviendra un joyeux exercice de full-contact vous ne croyez pas ? Réfléchissez-y.



                                                                        photo ? pas photo ? pour protéger quelles mémoires ? Mais notre propre conscience nous accompagne partout et retient tout, pas un détail de méfaits ou de bienfaits qui lui échappe.

                                                                        C’est cela que chacun devrait vraiment craindre.


                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 décembre 2008 22:28

                                                                         Trop facile, Léon. Trouvez-moi les assertions en question.


                                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 décembre 2008 22:50

                                                                         J’attends. Je n’aime pas les procès d’intention.


                                                                      • Mysticman Mysticman 28 décembre 2008 14:20

                                                                        Le Péripate tu ne sera pas le dernier à avoir compris crois-moi que l’on ne peut pas débattre avec ce genre d’énergumènes extrémistes !


                                                                      • gabstourna gabstourna 19 décembre 2008 23:01

                                                                        pour virgule c’est une bonne virgule qu’il lui faudrait


                                                                        • E-fred E-fred 19 décembre 2008 23:40

                                                                          Et cela dépendra toujours de ceux qui donnent les ordres "en haut lieu" préfecture - ministre...
                                                                          http://www.assemblee-nationale.fr/12/pdf/propositions/pion2981.pdf 

                                                                          « Sur le champ de bataille des Invalides », et Le Parisien du 25 mars 2006)

                                                                          On est loin de ce qui s’est passé dans le lycée de Gênes, il est vrai

                                                                          http://www.lalibre.be/actu/europe/article/466705/violences-au-g8-de-genes-cinq-policiers-condamnes.html 


                                                                        • JONAS Virgule 20 décembre 2008 00:30

                                                                          @ Calmos :

                                                                          Merci pour ton commentaire.

                                                                          Je vais décocher de ce merdier de lampiste colleurs d’affiches.

                                                                          Ce sont des serpillières.

                                                                          Dommage qu’Agoravox soit devenu le porte parole de cette minorité active avec la complicité de certains de ses modérateurs.

                                                                          Comme dit le proverbe :

                                                                          " L’Enfer est pavé des bonnes intentions qui n’ont pas été tenues et ses avenues sont devenues des lieux de perditions, car on n’en voit plus les bords ".

                                                                          On s’occupera de ces messieurs si courageux, lorsqu’ils sortiront de leurs tanières ! smiley

                                                                          @ +++


                                                                          • E-fred E-fred 20 décembre 2008 00:41

                                                                            Pardon Olivier pour le hors sujet, mais ça me paraît important...

                                                                            http://tf1.lci.fr/infos/france/justice/0,,4203544,00-un-juge-ordonne-remise-en-liberte-de-julien-coupat-.html
                                                                            Un juge des libertés et de la détention s’est prononcé vendredi pour la remise en liberté de Julien Coupat, le chef présumé du groupe à l’origine des dégradations contre des lignes TGV. La demande de remise en liberté avait été déposée par l’avocate du jeune homme, Me Irène Terrel, à l’issue d’un interrogatoire devant le juge d’instruction chargé de l’enquête le 12 décembre. Julien Coupat, 34 ans, n’a cependant pas été remis en liberté, le parquet ayant pris un référé-détention contre la décision du JLD. Cet appel doit être examiné mardi par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.

                                                                            "Il devrait être libre à l’heure où je vous parle", a affirmé vendredi soir Me Irène Terrel, qui dénonce une "procédure exceptionnelle qui n’a pas lieu d’être". "Tout est bloqué par un référé-détention, ce n’est pas normal. Julien Coupat a des garanties de représentation", a-t-elle estimé. "Un référé-détention à la veille de Noël, ça va trop loin, c’est lamentable."

                                                                            Julien Coupat avait été mis en examen le 15 novembre pour direction d’une entreprise terroriste et destructions en réunion à visée terroriste. A ce jour, des neuf mis en examen dans ce dossier, seul reste, avec sa compagne, Yldune Levy, Julien Coupat à être en détention. L’avocat d’Yldune Levy, poursuivie pour destructions en réunion et association de malfaiteurs à visée terroriste, a annoncé vendredi avoir déposé mardi une demande en liberté de sa cliente. Le JLD ne s’était pas prononcé vendredi soir. Trois autres personnes, Gabrielle Hallez, Benjamin Rosoux et Manon Glibert, initialement placés en détention provisoire, avaient été remis en liberté le 2 décembre par la chambre de l’instruction.


                                                                            Un référé-détention à la veille de Noël, ça va trop loin, c’est lamentable." Effectivement !!!!!


                                                                            • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 00:46

                                                                              Merci E-Fred : scandaleux ! Toute cette affaire de l’ultra-gauche sent mauvais depuis le début.


                                                                            • Liberty 20 décembre 2008 12:05

                                                                               smiley
                                                                              Le concept de l’ultra gauche c’est comme le 11 septembre, c’est celui qui a le plus d’armes de destruction massives au monde qui và en chercher chez les autres sans les trouver ...

                                                                              Lorsque le sage montre la montagne, le singe regarde le doigt.  smiley

                                                                              Intéressant


                                                                            • Canine Canine 20 décembre 2008 02:41

                                                                              Le titre de l’article est trompeur, est-ce volontaire ?
                                                                              Dénoncer la censure, c’est une chose (juste), dénoncer un matraquage en est une autre. Y’a t-il eu des lycéens blessés par des coups de matraque durant cette manifestations ?


                                                                              • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 02:43

                                                                                J’ai longuement répondu là-dessus plus haut.


                                                                              • Cascabel Cascabel 20 décembre 2008 20:01

                                                                                Que du vent.


                                                                              • Pourquoi ??? 20 décembre 2008 05:50

                                                                                Encore un "petit" grignottage des libertés fondamentales...

                                                                                Encore un qui passerait totalement inaperçu sans le web.....

                                                                                Dormez tranquilles, braves gens : Sarkome enquête !


                                                                                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 06:08

                                                                                  Amalgame grotesque : tous les gens de gauche sont très loin d’être fortunés. Vous êtes vraiment un abruti.


                                                                                • E-fred E-fred 20 décembre 2008 08:58

                                                                                  à calmos

                                                                                  Pas la peine d’insulter Olivier Bonnet parcequ’il n’est pas du même avis que vous...et vous vous êtes manifestement au-dessus de la moyenne en matière de vulgarité, en matière de connerie, je vous laisse juge, comme vous semblez être un expert...


                                                                                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 décembre 2008 11:00

                                                                                  Calmos, vous êtes monomaniaque : quelle gauche caviar ?


                                                                                • chmoll chmoll 20 décembre 2008 08:14

                                                                                  et alors koi ?? dans une dictature,ont fait pas dans les berceuses

                                                                                  ces dernières semaines s’ki s’fait dans s’pays ,ça n’exste dans aucun pays démocratique

                                                                                  sauf en russie, chine ect ect

                                                                                  TV, prisons, ect ect


                                                                                  • Henri François 20 décembre 2008 08:34

                                                                                    Les années passent et les moeurs ne changent pas. Voilà plus d’une quarantaine d’années que certains journalistes dont je faisais partie ont eu à souffrir à Paris de la brutalité - pour ne pas écrire la bêtise - de membres du service dit "d’ordre".

                                                                                    Aujourd’hui on évoque le "droit à l’image". Foutaises.

                                                                                    Mais entre autres questions une interrogation de poids reste en suspens. Est-ce que l’Agence France Presse a fait état de cet incident à travers une dépêche ?


                                                                                    • E-fred E-fred 20 décembre 2008 08:54

                                                                                      Merci Olivier !

                                                                                      Les photos sont interdites et l’information est filtrée.

                                                                                      "16 nov 2008 ... Des habitants de ce village ont créé vendredi un comité de soutien à ces jeunes. Pour Jean Plazanet, élu municipal, Julien Coupat "est d’une ..." C’est tout ce qu’on trouve maintenant...




                                                                                    • Liberty 20 décembre 2008 11:50

                                                                                      @ Fred

                                                                                      Ton lien est mort, la page n’est plus disponible (pour info)
                                                                                      Est-il possible de retrouver un lien vers le sujet SVP ?


                                                                                    • E-fred E-fred 20 décembre 2008 13:10

                                                                                      à Liberty

                                                                                      Ben c’est bien le soucis.. ;je ne trouve pas de lien vers l’article de soutien des habitants de la commune...si quelqu’un à quelque chose à mettre en ligne...


                                                                                    • katalizeur 20 décembre 2008 09:43

                                                                                      @ a MEDJ il se reconnaitra

                                                                                      La République est un bloc de principes immuables.
                                                                                      mais un bloc fragile car particulièrement exposé
                                                                                      AU COUPS DE BUTOIR DE SES TRAITRES
                                                                                      que voudraient lui faire subir
                                                                                      les FAUX DÉVOTS .

                                                                                      merci,ton message passe


                                                                                      • Oreille Oreille 20 décembre 2008 10:15

                                                                                        Ce que l’on a appelé "people-isation" du monde politique n’est qu’un doux euphémisme pour culte de la personnalité.
                                                                                        Marasme économique, chômage élevé/en hausse, mensonges, propagande gouvernementale, violences policières, manipulation/contrôle des médias, surveillance des citoyens : voilà la France d’aujourd’hui.

                                                                                        ---------------------------------- Tous les ingrédients d’une dictature ! ----------------------------------

                                                                                        Campagne de recrutement de l’armée, de gardiens de prison. Dis Nicolas, c’est quand la guerre civile ?


                                                                                        • JONAS Virgule 20 décembre 2008 10:17

                                                                                          @ E. FRED :

                                                                                          Respects confraternels, si mes souvenirs sont exacts, tu es Pompier volontaire dans un CS territorial ?

                                                                                          À mon avis, tu devrais aller prendre l’apéro chez nos collègues de la Brigade à Paris, en particulier avec ceux des CSP qui couvrent les banlieues.

                                                                                          Mais, peut-être que ton CS est celui qui couvre le village des personnes qui ont saboté les lignes TGV ?

                                                                                          À moins que tu ne sois parent avec un des intéressés ? Ou que tu comptes parmi tés amis un magistrat du SM, l’équivalent de la CGT dans la magistrature.

                                                                                          Si un jour tu deviens Pro, que tu as des galons et que tu considères tés Hommes comme tés enfants, qu’on t’en poignarde un qui a 25 ans, qui est père de famille, qu’il s’en tire avec un rein en moins et qui est condamner à passer le reste de sa vie dans les bureaux, alors tu seras en mesure de me comprendre.

                                                                                          À mon sens un changement d’air te serait salutaire.

                                                                                          Salutations confraternelles


                                                                                          • brieli67 20 décembre 2008 10:44

                                                                                            tu nous parles un peu du SAC et de ses dérives ?

                                                                                            des RG -agents provocateurs - mais sinon vrais inscrits en fac de droit par exemple ?

                                                                                            Selon le Canard enchaîné, le pas si jeune appelé NS pendant son service nationale avait en charge de regrouper et de vider les bureaux d’un certain Charles Pasqua. Tu dois être dans ses petits papiers !


                                                                                          • Liberty 20 décembre 2008 11:59

                                                                                            @ Virgule

                                                                                            Supputations monsieur, la charge de la preuve reviens à l’accusation !
                                                                                            Pour le moment vous êtes en plein dans les allégations mensongères, l’atteinte à l’honorabilité, et toutes les techniques des petits lorsqu’ils n’ont aucune munition en réserve !

                                                                                            Un vrai petit Sarko qui nous pond une loi de rétention de sureté suite à un fait divers précis alors que le taux de récidive a été de 1,25% en 30 ans !!!

                                                                                            Monsieur le donneur de leçons, bravo, vous êtes ultra sécuritaire par respect mais vous utilisez des allégations sans aucun fondement donc légalement répréhensibles .
                                                                                            Bien sous tous rapport comme vous l’êtes, vous devriez savoir que "nul n’est censé ignorer la loi"
                                                                                            Dura lex sed lex  smiley


                                                                                          • E-fred E-fred 20 décembre 2008 13:27

                                                                                            à Virgule

                                                                                            Mes respect les plus sincères.
                                                                                            Au long de mon sinnueux mais enrichissant parcours professionnel et bénévole, j’ai croisé pas mal de gens dans pas mal de situation. Pour faire court, malgré tout, mais avec beacoup de recul, j’ai réussi à ne plus en vouloir à certains, malgré le mal qu’ils ont fait. Attention, je ne dis pas que je pardonne tout , que j’excuse tout et que j’explique tout. Sur la moment, les tripes parlent, les réactions face au stress et les incompréhension font que celà peut vite virer à l’affrontement direct. Je ne parle pas de laisser la place aux cailleras, ni de baisser son froc devant quelques lycéens boutonneux...j’essaye de parler en temps que parent...

                                                                                            Honnêtement, je ne peut pas me mettre dans ta situation, ne l’ayant pas vécu. Je peut tout au plus me faire une idée...

                                                                                            Je ne pense pas pouvoir devenir pro, vu mon grand âge (41) et j’essaye de rester le plus possible moi-même, avec ma sensibilité et mon intime conviction. Obéir aux ordres, être impartial, devoir de réserve etc...ça va un moment...on ne peut pas contement agir contre sa propre conscience...on pête les plomb à un moment...combien de suicide chez les gendarmes ces dernières années ?
                                                                                            http://afp.google.com/article/ALeqM5hD__Ml__veCs3OvHBCNgrCWmwNtA 

                                                                                            Tout va bien circulez y’a rien à voir m’sieur dame...ce n’est pas comme ça qu’on va s’en sortir. Il faut arrêter de prendre les gens pour des enfants. Liberté, égalité, fraternité, ces mots ont un sens, ça veut encore dire des choses pour moi, ça résonne en moi.

                                                                                            Pourquoi les jeunes ne veulent plus s’engager ?


                                                                                          • foufouille foufouille 20 décembre 2008 13:49

                                                                                            @ fred
                                                                                            si les jeunes "veulent" pas s’engager, c’est que dans ces corps de metiers, la mentalite est la meme depuis 50a
                                                                                            il suffit de lire "sans casques ni boucliers" pour voir qu’il faut rentrer dans le moule
                                                                                            ils ont aussi internet
                                                                                            autre chose : le probleme du boulot
                                                                                            soit ils bossent comme des malades et veulent des loisirs
                                                                                            soit ils sont chomeurs, rmistes............ et dans ce cas, le benevolat est mal vu des bureaucrates
                                                                                            d’ailleurs les pompiers recoivent des indemnites (?), donc pas compatible avec le RMI. pour les chomeurs, ils faut etre "disponible"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès