• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pourquoi j’ai choisi de ne plus acheter mes cadeaux

Pourquoi j’ai choisi de ne plus acheter mes cadeaux

Doit-on réellement dépenser notre argent et encourager la surconsommation pour faire un bon cadeau à nos familles et nos amis ? Le mois de Décembre est le mois de l’année où les Français dépensent le plus. Et pour cause, Noël arrive. Les plus jeunes choisissent des jeux dans un catalogue, les adultes font leurs demandes un peu plus subtiles et tout le monde s’accorde sur une chose : il va falloir mettre de sa poche. Car que serait un Noël sans cadeau ? Et c’est le même refrain pour les anniversaires, la fête des mères et autres jours de célébrations.

Mais pourquoi se sent-on obligé d’acheter ?

« Dans notre société, on veut montrer qu’on a les moyens, explique la psychanalyste Marie-Claude François Laugier, auteure de L’Argent dans le couple et la famille (Payot, 2007). Même dans les familles modestes, les enfants sont submergés de cadeaux. Il y a une surenchère avec les oncles, les tantes, les grands-mères, par rapport aux enfants des autres… Cela devient le symbole d’une réussite sociale. On donne aussi beaucoup pour conforter l’image de soi. »

Le but véritable d’un cadeau

Demander un cadeau de nos jours, c’est comme passer une commande. Dans ma famille par exemple, il est courant qu’on me demande de m’acheter moi-même mon cadeau et de demander ensuite à me le faire rembourser. On peut aussi me donner un chèque, me faire un virement. D’autres personnes reçoivent un frigo, une machine à laver, une machine à café ce qui leur évitera d’en acheter eux-même. En bref, tout est question d’argent. On a perdu le sens réel d’un cadeau et réduit tout l’intérêt du cadeau à un transfert d’argent.

Le vrai objectif du cadeau, c’est montrer votre intérêt pour la personne qui reçoit le cadeau. Et vous portez réellement de l'intéret à cette personne, puisque vous lui offrez un cadeau, donc donnez un sens au cadeau. Si c’est un cadeau sur lequel vous avez passé du temps, il aura une histoire, un intérêt et une vraie valeur émotionnelle qui ne pourront que faire plaisir au receveur. Arrêtons de chercher à en mettre plein la vue ou répondre à des besoins basiquement matériels.

Préparer un bon repas, ou passer un week-end, une journée dans un lieu qui vous plait pour partager de bons moments tous ensemble,  ne vous parait pas bien plus adapté pour démontrer que vous appréciez quelqu’un ? Passer une soirée avec son père ou faire un gâteau avec sa mère ou sa grand-mère n’est-il pas plus important que leur faire livrer un micro-ondes ?

Les cadeaux ne sont pas fait pour qu’on s’échange des objets ou de l’argent sous la pression. Ils sont là pour rapprocher, renforcer les relations et partager ensemble.

Lire l’article en rapport : 15 techniques simples pour être apprécié et influencer votre entourage

Trouver des cadeaux gratuits et appréciés

Les cadeaux d’activité

Emmenez votre partenaire en week-end à la campagne, emmenez vos enfants faire une chasse au trésor. Vous pouvez créer des bons/tickets pour rendre la chose plus amusante pour les petits comme « Bon pour une construction de cabane avec Papa ». Proposez un atelier dessin pour toute la famille ou bien un repas original à préparer ensemble. L'objectif de ce genre de cadeau est de créer des bons moments, filmez vous si ça vous aide à rendre le moment plus spécial. Allez voir la personne concernée par votre cadeau. Proposez lui d’aller faire ensemble ce qui lui plait le plus. C’est probablement le meilleur cadeau que vous puissiez offrir. Ça nécessite un peu plus de temps que d’acheter un iPod mais c’est bien là ce qui fait la valeur de ce genre de cadeau pourtant gratuit (ou presque).

Les cadeaux manuels

Pas besoin d’être un artiste pour offrir un travail manuel. Une petite boîte à crayon décorée, un pendule d’origamis, un bracelet ou même un cadre photo en carton sont des petits objets qui feront plaisir à votre entourage. Ils les apprécieront parce qu’ils se rendront compte du temps passé à fabriquer le cadeau. Tout ce travail fourni sans aucun autre but que de l’offrir ensuite. Quoi de plus beau qu’un geste totalement désintéressé ? Internet regorge de tutoriels pour des cadeaux simples à faire et… parfois beaux :). Utilisez le mot clé DIY (Do It Yourself) sur Google, Youtube, Pinterest ou autre moteur de recherche afin de dénicher des tonnes d’idées à faire par vous même !

Les cadeaux relax

Si vous savez vos ami(e)s, vos enfants ou vos parents complètement débordés, voici quelque chose que vous pouvez faire pour eux : endosser une partie de leurs charges de travail. Proposez de garder les enfants pour la soirée, le week-end ou bien de venir quelques jours participer aux travaux de la maison. Ou bien profitez-en pour vous créer des engagements. « Quand j’ai demandé à mes filles ce qu’elles voudraient comme cadeau gratuit, elles m’ont répondu : "Que tu arrêtes de crier quand on est dans la voiture !" , s’amuse Jeanne, 23 ans. "Du coup, je me suis appliquée à arrêter de m’énerver en conduisant, et je tiens mon engagement (du moins quand les enfants sont là). Ils m’en remercient encore parfois aujourd’hui !" . Ainsi les cadeaux peuvent aussi être des changements d’habitudes qui adoucissent la vie de tous et dont tout le monde se rappellera.

Ma solution

Je fais des cadeaux sans valeur pendant l’année. J’offre des bracelets, des gâteaux cuisinés. J’ai prévenu mes proches que je ne voulais ni recevoir, ni donner de cadeau pendant les fêtes et je m’en sens libéré. L’idée reste un peu tabou dans ma famille mais c’est déjà mieux que l’époque où je me sentais obligé d’acheter. Je ne trouvais jamais de bonnes idées. En même temps, ma famille possède déjà des biens matériels qui ont plus de valeur que tout ce que je pourrais me permettre d’offrir !

Ceci dit, je ne suis pas contre toute forme de cadeaux ayant de la valeur. Quand je vois un objet qui ferait plaisir à une personne que j’aime, je l’achète et je lui offre ! Je refuse juste qu’on me force à acheter ou qu’on me fixe une date. Ça dénature complètement le cadeau. Je trouve bien plus intéressant de faire des cadeaux surprises à la place des traditionnels cadeaux prévus-et-dus-à-date-fixe pour Noël ou un anniversaire.

Mon cadeau pour vous est un livre gratuit !

N’hésitez pas à commenter pour m’expliquer vos astuces pour faire de beaux cadeaux ! :)


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 16 décembre 2017 08:54

    Noël est une survivance de potlatch.

    On ne peut pas se soustraire à un rituel aussi fondateur commun à toutes les sociétés humaines, sous peine de s’exclure soi-même ou d’être exclu.

    • Diogène diogène 16 décembre 2017 08:57

      @diogène

      ma solution ? 
      comme pour les élections : le tirage au sort.
      chacun amène un cadeau d’une valeur marchande convenue et un tirage au sort attribue les lots
      on peut échanger

    • JL JL 16 décembre 2017 09:33

      @diogène
       
      Dans cette pratique où serait le rapport avec le potlach ?


    • Diogène diogène 16 décembre 2017 09:39

      @JL

      Le potlatch est un système de dons / contre-dons dans le cadre de partages symboliques. Comme pour le commerce, ces échanges peuvent prendre des formes diverses et variées allant du troc pur et simple à la gestion par code-barre.

    • soi même 17 décembre 2017 00:47

      @diogène, crétin des alpages t’es polynésien ?



    • soi même 17 décembre 2017 21:13

      @diogène, Le potlatch n’est pas le  cannibalisme, béotiens égocentriste( et plus tard, chez les modernes, dans celle de la pénurie et de la nutrition , une autre parole plus libre surgit en Occident pour saisir l’acte de manger son semblable comme une allégorie qui transmue la chair mastiquée en un symbole partagé, en une pratique située du côté de la « gloire » et de la « dépense » . )


    • zygzornifle zygzornifle 16 décembre 2017 12:56

      Faut les voler .....


      • Le421 Le421 16 décembre 2017 16:07

        Si j’achète des cadeaux ou si je m’en fait, c’est après les fêtes.
        Ça change tout !!

        Rien que le plaisir de ne pas participer à ce barnum pour beaufs désœuvrés...


        • soi même 17 décembre 2017 00:45

          Tu n’es pas tout à fait en phase avec Noël, néanmoins tu es sur la bonne voie.


          • Choucas Choucas 17 décembre 2017 23:46

            POTLATCH
             
            Selon la théorie de Mauss, et des marxistes en général (Baudrillard) le potlatch est un cadeau défi évitant la guerre. L’autre clan ayant obligation par fierté de rendre l’appareil en plus grand, et à la fin un clan gagne
            Suivant René Girard on pourrait dire que c’est le sacrifice qui évite la guerre de l’Avoir mimétique au sein d’un clan. Le surplus est sacrifié sous forme de potlatch à un autre clan pour éviter les conflits du partage intra-clan
            Une exo-consommation comme une exo-gamie évite les conflits sexuels au sein du même clan
             
            LE DON
             
            Le cadeau est un lien symbolique, comme l’explique l’article, au delà de la dépense de prestige, du mattuvu convenu, de la valeur/signe « existentiel » imposé par le code marchand. Une pub vantera tjrs le statut de l’acheteur dans l’ordre social (famille, branché, sportif, dynamique, supérieur etc...). Le Capital domine en définissant le type de la consommation comme ordre social, et non par la production. César est maître de la grammaire (des vertus).


            • microf 18 décembre 2017 11:30

              Très bon article, ce qu´il manque á cet article, c´est sa dimension SPIRITUELLE, mais sinon, il est bon cet article, et j´espère qu´il va inspirer plus d´un et une.

              On célèbre Nöel, on ne fête pas Nöel. Jésus le Christ veut dire SAUVEUR.
              Jésus est venu dans le monde pour le SAUVER de la perdition, et c´est cet avènement, qu´on célèbre á NÖEL...
              Il y aurait beaucoup á dire sur cette célébration de l´arrivée du Christ, mais je m´arrêterai seulement sur le cadeau de Nöel, l´objet de cet article.

              Bien que devenue une tradition, le cadeau de Nöel n´a rien á voir avec l´arrivée du CHRIST.

              Jésus nait á Nöel dans une étable dépouillé de tout, car sa famille n´avait pas d´argent pour se payer une place dans un endroit plus confortable, et aujourd´hui que faisons nous ?, á cette période, nous dépensons des fortunes en cadeaux, on ne consomme même plus, on bave carrément.
              Supposons que Jésus arrive physiquement en personne en ce mois de décembre et nous trouve dans cette euphorie d´achats, pas en actions de Grâces, pas en Retraites, pas en Prières, je parle des Chrétiens, car les autres PAIENS, ou d´autres Confessions autres que Chrétiennes, ne savent et ne comprennent mêmes pas ce que les Chrétiens célèbrent ce jour, nous trouve occupés á d´autres choses que ce pourquoi il vient, Il sera certainement très décu.

              Il ya plusieurs occasions d´offrir des cadeaux comme l´écrit l´auteur, anniverssaires, autres évènements dans la vie..., ou carrément parcequ´on aime ou apprécie une personne, cela a un sens, mais offrir un cadeau á Nöel et dire que c´est un cadeau de Nöel, n´a aucun sens, l´arrivée du Christ est un moment de recueillement, de prière, de préparation á l´arrivée du SAUVEUR, c´est á cela qu´il faut s´occuper.

              « Il est venu dans le monde et les siens ne l´ont pas reconnu, mais pour ceux qui l´ont reconnu, Il en a fait des enfants de DIEU », nous est dit dans la bible.

              Alors en ces derniers jours qui nous séparent de l´arrivée du CHRIST, l´auteur a bien écrit quelques exemples de ce qu´il faudrait faire, j´ajouterai encore quelques, visiter les malades dans un hopital même si on ne les connait pas, aller de lit en lit pour leur parler, ou des personnes âgées dans les maisons de retraites, des prisonniers, des réfugiés, se porter volontaire dans une action sociale ne serait ce qu´un jour ou même une démi journée, voila les cadeaux qu´il faut faire á Nöel, c´est ce qui plait á celui qui va arriver, pour ceux qui croient, mais pour ceux qui ne croient pas, ils auront montrés un geste de SOLIDARITÉ, d´AMOUR á leurs frères ou soeurs en difficultés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès