• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Que fait la police ?

Que fait la police ?

Une image de policiers encerclés n’a pas fait la une des télévisions. J’en ai retrouvée une trace ici :

https://twitter.com/i/web/status/976853996316102656

C’est la 7ème vidéo sur ce compte twitter. Elle est intitulée : Des policiers sont encerclés par les #manifestants Place de la Bastille.

Comme on le voit, les policiers n’apparaissent pas sur les images. On les devine, derrière les barricades, aux gaz qu’ils envoient aux manifestants. Et on se demande comment ils en sont arrivés là.

Nous avions participé au cortège des cheminots et nous trouvions là depuis au moins un quart d’heure. Nous attendions l’arrivée du cortège de la fonction publique qui venait par la rue de Lyon. Nous avions été informés de quelques incidents sur notre parcours entre gare de l’est et Bastille, mais il n’y en avait aucun depuis que nous étions arrivés.

Soudain, nous voyons une vingtaine de policiers traverser la place devant nous, se positionner devant la palissade et se retrouver totalement encerclés par des centaines de manifestants. Evidemment, cette manœuvre passe pour une provocation : ils se font huer et reçoivent divers projectiles. D’autres manifestants, moins nombreux mais plus âgés, s’interposent. Ils s’approchent des policiers et leur disent : « Ne restez pas là, vous allez vous faire massacrer ». Ils lisent la peur dans leurs yeux et renoncent à les convaincre car, évidemment, les agents de police ont reçu un ordre de mission. Finalement, ceux-ci réussissent à pénétrer par la porte à l’intérieur de la barricade.

Nous avions remarqué, avant leur arrivée, que de jeunes manifestants étaient parvenus eux aussi à pénétrer à l’intérieur. Nous n’avons pu voir s’ils ont été expulsés ou appréhendés car, comme on le voit sur les images, les policiers ont alors envoyé des gaz et nous avons dû nous replier vers l’opéra.

La mission des policiers était vraisemblablement de déloger les jeunes pour des raisons de sécurité. En effet, cette palissade de chantier était une source de danger. Des jeunes écervelés auraient pu se blesser en l’escaladant. Certes.

Mais cette source de danger aurait dû être remarquée avant d’autoriser la convergence des deux cortèges sur la place de la Bastille.

Y aurait-il des écervelés à la préfecture ou au ministère ? Pris de court, ont-ils eu l’idée d’envoyer leurs gens au casse-pipe, de risquer un Diên Biên Phu urbain ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 24 mars 10:24

    Y aurait-il des écervelés à la préfecture ou au ministère ?

    Il y a surtout des politiques qui sont prêts à sacrifier quelques flics pour discréditer la contestation.
    Qu’une manif dégénère arrange souvent le pouvoir qui n’est pas à quelques vitrines voitures ou flics abîmés. L’espoir est d’avoir des images qui remonte l’opinion contre les manifestants.
    Souvenez vous de l’hôpital Neker en 2016 lors des manifs contre les lois « travail »


    • Garibaldi2 25 mars 01:55

      @Pere Plexe

      Et de la nasse montée par la police à la Bastille pour retenir des manifestants pacifiques qui ne demandaient qu’à partir.


    • zygzornifle zygzornifle 24 mars 13:11

      Ils son trop habitués a être planqués dans les buissons ou derrière les panneau le radar mobile collé a l’œil donc quand ils se retrouvent dans le vrai monde ils sont déboussolés ....


      Surtout que bientôt Hulot va leur demander de traquer les fiché D pour Diesel ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès