• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Que retenir de l’affaire du bijoutier de Nice ?

Que retenir de l’affaire du bijoutier de Nice ?

L'affaire du bijoutier de Nice qui a abattu un de ses agresseurs fait la une des médias et suscitent de nombreuses réactions de soutien sur les réseaux sociaux. Je vous propose d'aller un peu plus loin que la simple réaction émotionnelle et de réfléchir sur les implications de ce fait divers dramatique.

Je rappelle brièvement les faits. Un bijoutier de Nice a été victime d'un braquage à main armée mercredi 11 septembre par deux individus. Ce dernier a été roué de coups et, lors de la fuite de ses agresseurs sur un scooter, il a tiré dans leur direction et a touché le passager arrière, Antony (20 ans), qui est décédé peu de temps après. Selon le procureur Éric Bedos, le bijoutier a été mis en examen pour homicide volontaire vendredi. Je pars donc du postulat que le bijoutier n'était pas en situation de légitime défense au moment où il a pressé la gâchette.

Ce braquage s'inscrit à la suite d'une série d'autres actes criminels du même type perpétré sur la Côte d'Azur lors de l'été. Il est bien sûr extrêmement important de préciser que je ne tiens à prendre partie pour personne dans cette affaire dramatique. La réaction émotionnelle classique voudrait que l'on se place automatiquement du côté de la victime, par compassion, et que l'on fustige l'agresseur qui a commis le crime. Et on le constate d'ailleurs de manière assez exceptionnelle au vu du déferlement de la vague de soutien au bijoutier sur les réseaux sociaux. Dont acte.

Mais je ne peux pas me satisfaire de cet état de fait. Car j'affirme que la réaction émotionnelle se fait, la plupart du temps, au détriment de la réflexion et de l'analyse. Pierre Bourdieu disait : « Les faits divers font diversion ».

Un article du Monde du 17 juin 2013, relayant une étude de l'INA (Institut national de l'audiovisuel), expliquait que « le nombre de sujets consacrés aux faits divers dans les journaux télévisés du soir sur les chaînes historiques (ndlr TF1, France 2, France 3 et M6) a augmenté de 73 % en dix ans ».

Ajoutons à cela les nombreuses émissions disponibles quasi-quotidiennes sur les chaînes de la TNT suivant des unités de police, de gendarmerie, de pompiers ou de médecins urgentistes.
On voit donc de manière très claire que l'exposition médiatique des faits divers a tendance à explosé. Alors même que nos dirigeants politiques sont incapables de nous donner des chiffres fiables sur l'augmentation ou non de la délinquance dans le pays puisque on sait notamment que toute statistique est manipulable à souhait.

Partant de ce constat, il est aisé de comprendre le soutien proprement hallucinant qu'a reçu ce bijoutier par l'intermédiaire du groupe Facebook « Soutien au bijoutier de Nice » qui, à l'heure où j'écris, à atteint plus de 1,1 million de « j'aime », le tout en moins de quatre jours. C'est absolument colossal et le compteur continue de monter.

J'utilise un peu plus haut le terme « hallucinant » car n'oublions pas qu'il y a mort d'homme et que tous ces gens soutiennent une personne mise en examen pour homicide volontaire. Et quand on lit de nombreux commentaires sur cette page dont je ne me ferai pas l'écho ici, on constate un mélange de ras-le-bol, de haine mais aussi de satisfaction, du style le malfaiteur l'a bien cherché et l'a bien mérité... Cela laisse songeur sur la banalisation de la violence dans notre société mais cela n'est bien sûr pas nouveau.

Ce soutien massif et sa grande médiatisation me choque pour trois raisons :

 

  • La sélectivité de l'émotion.
    Celle-ci est tout d'abord lié à la proximité. C'est-à-dire qu'on se sent naturellement plus touché et concerné par un drame qui se passe près de chez nous qu'à l'autre bout de la planète. Elle est ensuite, comme vu plus haut, induite par les grands médias et les politiques qui font du fait divers leur fond de commerce, pour des raisons d'audience, électoralistes ou de détournement de l'attention des masses. C'est en cela que la réaction émotionnelle est dangereuse puisqu'elle joue sur les réactions instinctives, les peurs et elle induit des fantasmes et des raccourcis de pensée.
    Tellement de causes existent valant la peine d'être soutenue peinent à se faire connaître, n'intéressant pas les médias et donc pas le peuple. Pour exemple, le scandale des milliers de sans-abris en France ou encore les 6 millions de morts en République démocratique du Congo durant les dix dernières années n'offusquent pas grand monde dans ce pays. Et la liste des indignations et des combats qui devraient faire la une de l'information et intéresser le peuple sont légions et pourtant ils sont abordés en quelques minutes et puis vite oubliés.

 

  • Se faire justice soi-même. La France est un État de droit. C'est-à-dire qu'un ensemble de lois régissent notre société et qu'il existe un système policier et judiciaire qui est chargé d'assurer la sécurité et de sanctionner ceux qui vont à l'encontre des règles. Ce concept fondateur semble être vite oublié par certains qui appellent au droit « d'auto-défense ».Dans une situation de légitime défense, c'est-à-dire lorsque sa vie est directement menacé, pourquoi pas et comment pourrait-on reprocher à n'importe qui de se défendre ou de défendre sa famille ? D'ailleurs, la loi l'autorise dans l'article 122-5 du code pénal : « N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, effectue dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte ». Ce n'est manifestement pas le cas concernant l'affaire en question. Je pense que les personnes réagissant sous l'emprise émotionnelle et qui critiquent ouvertement la police qui ne fait pas son travail et une justice qui serait prétendument laxiste oublient juste de se demander pourquoi la police manque tant de moyens et pourquoi tant de restrictions budgétaires sont faites dans la fonction publique. Cela est un autre débat que je n'aborderai pas ici mais mes lecteurs savent certainement de quoi je veux parler (voir évasion fiscale et système financier international).
    Donc, au nom de cette incapacité de l’État à protéger ses honnêtes citoyens, le peuple devrait donc pouvoir se faire justice lui-même en dehors de tout cadre légal et il serait donc possible et même légitime d'abattre froidement un délinquant. Après tout, il vaut mieux l'abattre comme ça on est débarrassé puisque nous savons bien que l'incarcération est uniquement punitive et encourage le plus souvent la récidive puis-qu’aucune politique de réinsertion n'est mise en place et que les conditions de vie dans les prisons sont catastrophiques (mais tous ces gens qui soutiennent ce bijoutier se sont-ils déjà posés ce genre de questions ?) . Cette façon de raisonner me semble extrêmement dangereuse, profondément antihumaniste et peut engendrer de graves conséquences.

 

  • Le droit de tuer et la déshumanisation de la société. Dans un État de droit, le monopole de la violence appartient à la force publique (armée, police, gendarmerie) et le système judiciaire est là pour sanctionner et normalement encourager la réinsertion des délinquants. Il est indéniable que l'échec à ce niveau est grand. Il suffit de constater les nombreux cas de récidives pour comprendre qu'il y a quelque chose qui cloche dans la façon dont notre société traite ses hors-la-loi. Mais est-ce que cela doit légitimer le droit d'un citoyen de porter une arme pour se faire justice lui-même ? Voulons-nous suivre l'exemple américain ?
    Rappelons que le braqueur abattu avait 20 ans et allait devenir papa. Cet homme sans doute perdu dans sa vie n'avait-il pas le droit à une seconde chance ? Et puis, au final, pourquoi cet homme est-il mort, parce qu'il a volé quelques bijoux ? Alors, oui, bien sûr, le braquage à main armée est un acte abject et lâche mais la personne qui le commet mérite-t-elle pour autant de mourir pour cela. Je rappelle que la peine de mort a été abolie dans notre pays en 1981. Je n'oublie pas le traumatisme de la victime du braquage mais ce bijoutier doit sûrement avoir une assurance contre les vols et il aurait été légitime pour lui de poursuivre en justice ses agresseurs et de réclamer des réparations pour le préjudice subis. Mais tout cela a été balayé en une fraction de secondes par l'utilisation d'une arme clairement dans l'intention de tuer. Ce qui me choque, c'est cette déshumanisation totale que reflète ce geste et les réactions de sympathie qu'il suscite.

 

Une fois de plus, nous traitons des conséquences et jamais des causes. Les actes criminels ne sont pas excusables et doivent être sanctionnés mais la mort d'un homme n'est pas une option dans une société qui se dit civilisée. Tout homme doit avoir le droit à une seconde chance, le concept de rédemption et de pardon est-il quelque chose d'abstrait dans l'esprit de ceux, qui sont nombreux à soutenir ce bijoutier, qui se réclament des valeurs chrétiennes de la France. Dépassons l'émotion et commençons à réfléchir et à analyser le pourquoi de certains comportements humains et comment les traiter au mieux. C'est ce genre de questions que tout le monde devrait se poser avant d'afficher son soutien aveugle à un acte violent et illégal. Notre société s'en porterait beaucoup mieux car finalement dans cette affaire il n'y a que des victimes. Un jeune homme qui a commis une grave erreur et qui l'a payée de sa vie et un honnête commerçant agressé et qui gardera à jamais en lui la culpabilité de la mort d'un homme, lourd fardeau à porter que je ne peux imaginer.La tournure que prend notre société, reflétée par ce fait divers, m'inquiète, me perturbe et j'espère que les pensées que je viens d'exprimer en feront réfléchir certains.
 


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (105 votes)




Réagissez à l'article

424 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 16 septembre 2013 13:07

    Dans cette tragédie, vous l’avez constatez vous même, c’est l’incapacité de la Justice a isoler de la société un multi-récidiviste qui est la cause de cette tragédie.


    Je dirais qu’il y as 3 coupables :
    1. l’état qui autorise la vente d’armes létales.
    2. La justice incompétente a neutraliser des multi-récidivistes armés d’armes létales.
    3. Les Médiats et la justice qui tous les jours prouvent que voler et commettre des actes délictueux est moins punissable que de se défendre ou porter assistance a autrui.

    Oui, c’est humainement une tragédie et un échec de la justice française.
    Une tragédie pour l’enfant a naître (il commençait de toute façon mal avec un père comme ça.), et une tragédie pour le pauvre commerçant a quelques années de la retraite qui ne profitera peut être jamais de cette dernière malgré une vie de dur labeur.

    Mais que pouvait faire un vieillard face a plusieurs jeunes sur-armés pour éviter de se faire braquer ?

    Il est triste que seul la victime innocente du braquage (le Bijoutier) soit la seule a rendre des comptes devant la justice. Les points 1,2 et 3 devraient eux aussi êtres sanctionnés pénalement de la même sanction que le commerçant.



    • Deneb Deneb 16 septembre 2013 13:44

      « Mais que pouvait faire un vieillard face a plusieurs jeunes sur-armés pour éviter de se faire braquer ? »

      Leur tirer dans le dos après coup, ça me semble évident. Pourquoi, y a-t-il une autre solution ?


    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 16 septembre 2013 15:13

      « 1. l’état qui autorise la vente d’armes létales. »

      c’est la garantie pour quiconque de se défendre contre un agresseur, une liberté laissée à la futur victime de défendre sa vie, ses biens.
      vous croyez réellement que la racaille avait acheté son arme chez l’armurier, vous ?


    • olfe olfe 16 septembre 2013 16:19

      Ronald Thatcher, lis bien ceci : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/01/08/etats-unis-300-millions-d-armes-a-feu-30-000-morts-par-an_1813806_3222.html
      et ceci : http://frenchmorning.com/un-francais-a-50-fois-moins-de-chances-detre-tue-par-arme-a-feu-quun-americain/#
      Il faut, au contraire interdire les armes à feu encore plus sévèrement qu’aujourd’hui, ça fera encore descendre le nombre de morts par armes à feu


    • Rensk Rensk 16 septembre 2013 17:32
      Nice : le bijoutier n’avait pas de permis de détention d’arme

    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 16 septembre 2013 17:33

      dans les rêves, parce que dans la réalité, beaucoup sont armés.
      Connards de banlieues, chasseurs, flics/gendarmes, militaires, sportifs du tir, collectionneurs militariat...
      dans un pays qui a connu 3 conscriptions en un siècle, les armes se trouvent dans tous les greniers des maisons de campagne. Les caisses de flingues larguées par les alliés dans les bois se retrouvent encore de nos jours (je parle des Ardennes françaises), une promenade aux champignons et vous tombez sur un luger au creux d’une souche.
      La question est de se demander qui n’est pas armé, moi je dis la futur victime.
      Désarmer la population (bon courage !) c’est la livrer aux bandits (oueshouesh ou cols-blanc) pieds et poings liés, l’asservir au bon vouloir de nos dirigeants et bourreaux. La désarmer pour que l’Etat puisse faire le boulot qu’il n’arrive pas à faire ? une partie des gens préfèrent faire le boulot eux-même quitte à subir les conséquences de leur actes. Courageux, mais surtout une faillite du droit régalien de l’Etat de défendre la population et ses biens.


    • OMAR 16 septembre 2013 19:08

      Omar 33

      @Deneb :« Leur tirer dans le dos après coup,... ».

      Nous sommes en France, pas à Srébrenica...

      Deneb, fais un effort : lis Rabelais, Montaigne, Montesquieu ou Montdoré......

      Peut-etre comprendras-tu.....


    • appoline appoline 16 septembre 2013 19:44

      Je vous dirai simplement, quand vous êtes isolé au milieux de nul part, quand vous avez un fusil dans les mains, on ne vient pas vous emmerder. 


      Quant aux moralisateurs sur la détention d’armes, que cela vous arrive d’habiter à plusieurs kilomètres de la première âme qui vive et après vous pourrez venir discuter, 

    • asterix asterix 16 septembre 2013 22:11

      Il existe en droit pénal, belge du moins, la notion de force irrésistible.
      Si je partage les soucis de l’auteur quant à la médiatisation abusive et les racrocs politiques qui s’ensuivent, je me garderra toutefois de mettre comme lui en avant, si pas d’insinuer, le froid assassinat d’un être humain, sous prétexte que l’homme, dominé par sa raison, n’a pas le droit de réagir comme un animal.
      Fort bien. Mais cet homme justement, était-il doté de raison après ce qu’on venait de lui faire subir ?
      Pas sûr...
      Donc, il ira aux Assises et sera acquitté, les circonstances objectives font qu’il n’était pas maître de ses actes.
      Et il n’avait rien fait pour en arriver là.
      Dommage pour celui qui y laisse la vie, mais c’est comme ça !


    • Tall 16 septembre 2013 22:30

      asterix

      En Belgique, le code pénal contient un article sur « l’homicide excusé », ce qui correctionnalise le fait ( 1 à 5 ans maxi ). Et cet article ( 423 ? ) couvre explicitement la réaction immédiate suite à une agression violente. Bref, en Belgique, le bijoutier prendrait 2 ou 3 ans max ( avec sursis ) à cause du port d’arme surtout.

    • tf1Goupie 16 septembre 2013 22:32

      Sont vraiment déshumanisés les Belges !



    • paco 16 septembre 2013 22:55

       @ Appoline, vous etes lucide.


    • davideduardo davideduardo 17 septembre 2013 01:59

      Chez moi, dans les andes, au perou ou en bolivie, 

      pays qui ont subit la contagion du laxisme occidental y « los cochinos derechos humanos de los gringos »,

      les villageois retrouvent les pratiques d antan de justice populaire pour palier aux défaut d une police inéficace réduit a néant par les politique neoliberales des années 80-90.


      de plus en plus on voit donc des milices populaires arreter les voleurs, cambrioleurs, extorsionistes, tueurs, violeurs, pédophiles...
      se faire ligoter et dénuder et fesser en public pour les petits délit,
      ou lyncher pour les plus gros.

      j ai pu pour ma part assister a une de ses scene dans le centre ville de trujillo (perou) :
      un enfant des rues de 9 ans qui courait et pleurait en se tenant les fesses coursé par un gros porc....
      Mes voisins qui ne sont pas du genre a fermer les volets face a un trouble public on attrapé le type qui a pu etre sauvé d une mort certaine par la police une dizaine de minutes plus tard apres un severe lynchage.




      Ces ce qui arrivera en france si les delinquants contiuent a sortir de prison tout les deux ans.

    • Deneb Deneb 17 septembre 2013 06:13

      Tiens, un faf français au Perou. On exporte ça, aussi ?


    • davideduardo davideduardo 17 septembre 2013 10:40

      ce que tu appelles fascisme , je l appelle bon sens et il est partagé par un bon 3/4 de la population mondiale.


      sort un peu de ton occidentalocentrisme

    • appoline appoline 17 septembre 2013 12:30

      Je vous invite tous à aller sur Facebook sur le site de ce bijoutier pour le soutenir et marquer votre désapprobation envers cette justice qui favorise les délinquants au détriment des victimes


    • Corinne Colas Corinne Colas 17 septembre 2013 12:34

      Pourquoi moinsser Deneb qui ne fait que relater un fait indéniable ? 


      On peut arguer que l’émotion a fait perdre les pédales au bijoutier (personne n’est à l’abri) et il faut espérer que cela soit bien exploité par son avocat mais les faits sont les faits : balle dans le dos et sans doute pas de déclaration de détention.

      A la lecture des commentaire, on peut renvoyer dos à dos les fous de la détente facile qui prônent la justice solitaire voire les milices populaires et les adorateurs du gnangan style qui voient en tout possesseur d’arme, un meurtrier en puissance !

      Au fait, pendant qu’on nous met sous le nez cet énième fait divers... qu’est-ce qui se passe ailleurs ?



    • rocla+ rocla+ 17 septembre 2013 12:49

      OUi il y en a une d’ autre solution . 


      En fait il y en a trois des solutions :

      1 l’ éducation 

      2 l’ éducation 

      3 et surtout l’ éducation . 

      Expliquer un comportement  social paisible . 

       Monter par l’ exemple 
      comment se tenir , se comporter .

      Des choses de ce genre et ne pas laisser traîner jusqu’ à pas d’ heures 
      des gamins de 12 ans .

      Leur apprendre à faire une tarte , les emmener au cinoche à la patinoire 
      ou à la piscine . Les emmener en forêt leur expliquer les champignons , 
      la signification de l’ orientation de la mousse . Regarder ensemble le blanc nuage 
      qui traverse le firmament . Chanter des chansons en s’ accompagnant d’ une
       guitare . Au mois d’ Août regarder les météorites tomber du ciel . 
      Leur monter la Grande Ourse . Remonter un petit torrent . Faire un feu dehors .
      Manger une glace et rire aux éclats . 

      Non pas traiter de faf tout et n’ importe quoi comme un mal éklevé .



    • rocla+ rocla+ 17 septembre 2013 12:51

      Lire  «  montrer   » la grande Ourse , la monter présenterait un danger imprévisible .


    • rocla+ rocla+ 17 septembre 2013 12:55

      un mal éklevé est un petit pas très grkrand ... smiley


    • Tall 17 septembre 2013 12:58

      en un mot > aimer ses enfants ...

      hé oui, les mal-aimés remplissent les prisons
      et il faudrait enseigner les principes de base pour devenir des parents corrects
      mais tant qu’on croira au mythe du libre-arbitre, c’est pas gagné

    • rocla+ rocla+ 17 septembre 2013 19:14

      Mais aimer ses enfants cela intéresse-il les gauchistes ?


    • COLRE COLRE 17 septembre 2013 19:32

      « Mais aimer ses enfants cela intéresse-il les gauchistes ? » smiley

      non, c’est vrai, les gauchistes prostituent leurs enfants aux pédophiles avant de les vendre quand ils sont trop vieux.


    • appoline appoline 17 septembre 2013 19:56

      @ Colre,


      Tiens, c’est pas con

    • rocla+ rocla+ 17 septembre 2013 20:38

      Sauf que ces choses n’ arriveraient pas avec des enfants devenus des 

      hommes éduqués . 

      Le n’ importequoiïsme à la mode 68  plus de respect de rien amène ce genre 
      d’ imbéciles croyant que pour gagner sa vie on braque un commerçant . 

      mais ( à part dire faf ici et faf là-bas ) les gauchistes sont trop cons 
      pour faire la liaison entre les tenants et les aboutissants .





    • Tall 17 septembre 2013 22:09

      Colre a reconnu que > c’est vrai, les gauchistes prostituent leurs enfants aux pédophiles avant de les vendre quand ils sont trop vieux

      Je trouve que cet aveu courageux mérite d’être pris en compte ... 
      Aussi, si les gauchistes acceptent le baptême et le payement de quelques modiques indulgences, je pense que Notre Seigneur ( qui connaît très bien la question ) devrait pardonner ces humbles pêcheurs repentis.

      Que la paix et l’amour vous accompagnent, frères et soeurs

      Et maintenant chantons ensemble

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 septembre 2013 12:28

      Mais que pouvait faire un vieillard face a plusieurs jeunes sur-armés pour éviter de se faire braquer ?


      Aucun système de protection n’est infaillible. Aux caméras de sécurité, les voleurs ont répliqué par les casques de moto.

      Les commerçant qui exploitent un commerce « attirant » doivent être conscient des risques qu’ils encourent. On appelle cela les risques du métier.

      Ce qui est affligeant, c’est de voir que l’irresponsabilité montante pousse les gens à vouloir ignorer cela.





    • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 septembre 2013 12:30

      ce que tu appelles fascisme , je l appelle bon sens et il est partagé par un bon 3/4 de la population mondiale.


      C’est vrai que dans le sud des USA, le « bon sens » s’exprimait souvent et les arbres se couvraient vite de « strange fruits » pour la plus grande joie de la population Blanche.

    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 16 septembre 2013 13:13

      "Deux malfaiteurs qui ont tenté hier de braquer avec des pistolets à gaz un bar-tabac à Rezé, près de Nantes, se sont heurtés aux clients qui en ont immobilisé un tandis que son comparse a pris la fuite, ont indiqué aujourd’hui des sources concordantes.

      A 13H30 hier, deux hommes habillés de noir avec gants et cagoules, sont entrés dans le bar-tabac Le Relax, armés chacun d’un pistolet. L’un s’est mis debout sur le comptoir, l’autre est resté près de l’entrée et ils ont tiré à plusieurs reprises en l’air, en criant qu’il s’agissait d’un hold-up, provoquant la panique des clients, selon une source policière et des témoins. Mais un client n’a lui pas paniqué : il a identifié les pistolets utilisés par les braqueurs comme étant des armes de défense.

      Il a prévenu aussitôt les autres clients du bar qui ont plongé sur le premier malfaiteur à leur portée, un homme de 29 ans, le maîtrisant avant de le remettre à la police. Le second braqueur a pris la fuite." (lefigaro.fr)


      • appoline appoline 16 septembre 2013 19:48

        Je ne dis pas que cela fonctionnera à tous les coups mais c’est ainsi qu’il faut réagir, il faut inverser leur sentiment d’impunité puisque les autorités ne font pas leur travail ; la faute à qui, à ces gouvernements successifs qui les ont déssaisi de leur pouvoir


      • Fab81 17 septembre 2013 00:20

        Combien de personnes sont capables de différencier avec certitude, à apparence voisine, une arme létale ou non-létale ? Très peu probablement. On déconseillera vivement à tous les autres (moi inclus) de tenter ce genre d’exploit... Voir là une solution généralisable au problème des braquages, c’est une illusion totale !


      • Tall 17 septembre 2013 00:24

        Si un type qui a un flingue d’alarme fait l’erreur de tirer en l’air à l’intérieur, il n’y a qu’à regarder le plafond pour voir ce qu’il en est ... une balle dans le plafond ou dans le mur, ça fait un beau trou bien visible


      • rocla+ rocla+ 16 septembre 2013 13:15

        14 fois une seconde chance on doit dire dans ce cas une quinzième chance pour

        celui ou celle qui aura pas eu de chance .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Shaqo


Voir ses articles







Palmarès