• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Quel lien entre les conditions de travail et le présentéisme des salariés (...)

Quel lien entre les conditions de travail et le présentéisme des salariés en cas de maladie ?

Les conditions de travail des salariés ont un lien étroit avec leur propension au présentéisme. Mais certains salariés sont plus enclins que d’autres à cette pratique selon une étude Dares*.

Le présentéisme est une pratique qui consiste à se rendre au travail tout en étant malade. En France, au cours de l’année 2016, les salariés ont signalé en moyenne 11 jours de maladie. Néanmoins, ces 11 jours ont donné lieu à 8 jours d’absence au travail. On conclut donc que les salariés se sont rendus au travail tout en étant malade au cours des 3 derniers jours de maladie. 

Des conditions de travail qui favorisent le présentéisme

L’importance du présentéisme dépend du profil du salarié ainsi que ses conditions de travail. La propension des salariés au présentéisme dépend également des conditions de travail dans l’entreprise : les salariés qui signalent de mauvaises relations avec leur hiérarchie, un travail intense ou un sentiment d’insécurité économique ont tendance à passer au travail une part plus importante de leurs jours de maladie.

L’intensité du travail effectué par le salarié a également une incidence sur sa propension au présentéisme. C’est le cas notamment des salariés qui cumulent plusieurs contraintes de rythme de travail, ceux qui vivent une forte pression temporelle ainsi que les salariés qui ont un temps de travail long et envahissant. Cela s’explique notamment par la crainte que si le travailleur s’absente, il trouvera à son retour une quantité de travail trop importante. Ou bien la volonté de ne pas pénaliser ses collègues. En effet, ils devront prendre en charge les tâches non-réalisées.

L’intensité émotionnelle joue aussi sur le présentéisme : le fait d’être en contact avec un public difficile, et de devoir faire preuve d’empathie est associé à une propension au présentéisme plus élevée. 

Et de même, en cas de tensions avec la hiérarchie et d’insécurité socio-économique, les salariés tendent davantage au présentéisme. Cela peut sembler contradictoire, mais lorsque le salarié signale des rapports conflictuels avec la hiérarchie, lorsqu’il subit des comportements hostiles dans le cadre de son travail ou quand il se sent ignoré par ses supérieurs hiérarchiques, il aura plus de chances de se rendre au travail en étant malade.

Enfin, la forte propension au présentéisme est étroitement liée à l’insécurité socio-économique. Lorsque le salarié déclare avoir vécu d’importants changements organisationnels et qu’il craint que déclarer un jour de maladie ne porte atteinte à son emploi.

Des salariés plus susceptibles que d’autres de se rendre malades au travail

Comme nous l’avons vu, les salariés exposés à de mauvaises conditions de travail sont plus susceptibles d’aller travailler tout en étant souffrants. On observe également un nombre de jours de présentéisme est plus élevé pour les femmes, que pour les hommes. Ensuite, l’âge entre en ligne de compte. En effet, la pratique est plus courante pour les salariés de plus de 50 ans.

Cependant, les salariés présentant déjà un faible état de santé ne sont que minoritaires à se rendre sur leur lieu de travail en étant souffrants. En effet, la propension au présentéisme est d’autant plus faible que le nombre total de jours de maladie est élevé. C’est-à-dire que les salariés en mauvaise santé, qui signalent le plus de jours de maladie dans l’année, ont une plus faible tendance au présentéisme. 

Le présentéisme n’est cependant pas une pratique anodine. En effet, l’une de ses conséquences est d’aggraver les problèmes de santé des salariés et d’augmenter, à moyen et long terme, le nombre des absences pour raisons de santé. Le présentéisme est de ce fait coûteux pour la collectivité. 

 

Pour aller plus loin : « Quel lien entre les conditions de travail et le présentéisme des salariés en cas de maladie ? » Etude menée par DARES sur le présentéisme : (publiée le 5 août 2020) https://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/dares_da_conditions_travail_et_presenteisme_pendant_maladie_.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • binary 12 août 17:11

    « présentéisme » est la façon technocratiquement correcte de dire : « t’es bien obligé d’y aller mon gars ».


    • Le421 Le421 12 août 18:41

      Au boulot sinon c’est la porte.

      Et maintenant, les entreprises ne se cachent même plus, elles l’écrivent.

      Le « nouveau monde » suivant Macron.

      Et les ouvriers crachent sur les syndicats et ont laissé crever le CHSCT et les prudhommes.

      Donc ?

      C’est bien fait pour leurs gueules !!

      Épicétou.


      • binary 12 août 22:04

        @Le421
        Quel rapport entre les ouvriers et les syndicats ?
        Les syndicats c est pour les syndicalistes.


      • saint louis 13 août 13:40

        Et à contrario, les salariés ayant un status ultraprotecteur, s’en donnent pour une belle partie à cœur joie de s’absenter pour le moindre bobo.


        • foufouille foufouille 13 août 14:06

          @saint louis

          ben voyons surtout sans ordonnance.


        • saint louis 13 août 14:14

          @foufouille
          Pourquoi, ne serait ce qu’une légende ?



        • foufouille foufouille 14 août 08:41

          @saint louis

          évidement que non mais il faut une ordonnance donc c’est bien le médecin qui décide et si tu tue une personne avec ta voiture car tu tousses au volant ?

          une fois, j’ai été piqué par un taon mais j’ai continué la journée et ensuite ma jambe avait gonflé donc 3 jours sans bouger.


        • zygzornifle zygzornifle 14 août 08:06

          Dans le privé il y a 3 jours de carence (hormis pour certaines grandes boites mais qui t’envoie le contrôleur) et ensuite tu es payé a 50% par la sécu , dans le public c’est Byzance avec salaire complet ….


          • Roubachoff 15 août 00:04

            Vous faites quoi de la chasse aux arrêts de travail menée depuis trente ans au moins par la Sécurité Sociale ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité