• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Réflexions sur le lien idéologique entre néolibéralisme et répression (...)

Réflexions sur le lien idéologique entre néolibéralisme et répression routière, partie 1 (billet invité)

Par Rodolphe DUMOUCH, enseignant de biologie-géologie et géographe ruraliste.

 

Le 80 Km/h, l’arbre qui cache la forêt

Le 1er juillet 2018 est la date du passage au 80 Km/h sur les routes de la France périphérique, évènement, en matière de transports, qui fait le plus parler de lui mais qui n’est pas le seul à mériter attention, loin de là… Il faut dire qu’ils nous y préparent depuis plusieurs années. Ils sont revenus régulièrement à la charge dans les médias. Cette nouvelle lubie a commencé à être exposée en 2014, avec des rééditions successives tous les trois ou quatre mois dans les principaux titres de presse et sur nos écrans. C’est toujours mauvais signe, quand une obsession technocratique de cette nature réapparaît régulièrement. C’est qu’elle est déjà décidée…

Ce qui est stupéfiant, c’est l’acharnement mis pour imposer leur obsession : argumentaires fallacieux (on trouvera assez de débats ailleurs pour que j’y revienne), une « étude » pseudo-scientifique dont ils ont refusé de publier les résultats, un matraquage constant à la grand’messe du JT de 20h00, le refus de tout débat parlementaire, la surdité face aux contestations et l’autisme quand on leur mettait sous le nez le Danemark qui a fait marche arrière, revenant au 90. Ils ont, par ailleurs, mis au service de cette mesure tout un appareil de propagande, bien rôdé, en utilisant les principes de manipulation d’Edward Bernays. Il ne faut pas non plus sous-estimer l’importance du temps qui passera postérieurement à l’application de la mesure, ils comptent sur l’« intériorisation » cette décision. Ainsi devenue « normale », elle pèsera moins sur l’élection de 2022… Les Français ont la mémoire courte, disait De Gaulle… 

Le 80 Km/h, on en parle beaucoup mais c’est pourtant, la moins néfaste de toutes les dispositions passées cette année. Une avalanche de contraintes bureaucratiques beaucoup plus graves, en matière de transports, a été promulguée : il ne faut pas oublier, en effet, la privatisation du stationnement payant et l’explosion des amendes et il faut, encore moins, oublier le nouveau contrôle technique applicable depuis le 20 mai. Désormais, le contrôle technique, qui n’a cessé d’enfler, par petites touches presque chaque année, depuis sa création en 1992, s’apparente à un système mafieux de vente forcée au profit des lobbies.

Des promoteurs souvent néolibéraux

Ce contrôle technique européen a été inspiré par le technocrate Siim Kallas, un ancien apparatchik soviétique estonien qui, en 1991, est passé du côté de la clique d’Eltsine et Gaïdar, se convertissant –tel Saint Paul – subitement au néolibéralisme, avant d’intégrer la Commission Européenne dont il est l’un des pires idéologues.

Le néolibéralisme… C’est bien là que se situe le paradoxe apparent dans cette affaire. Dans la vulgate socialiste bien-pensante, ce n’est pas envisageable : « un gouvernement ultralibéral défend l’individualisme donc est plutôt du côté des chauffards » pour reprendre la réponse que me fit un internaute de gauche bien formaté, comme on en trouve dans les innombrables fils sur le sujet.

Et pourtant… Edouard Philippe, qui « assume l’impopularité de la mesure » se présente lui-même comme « plus libéral que Macron ».

Et ce n’est, en fait, pas une première… Les pays néolibéraux sont coutumiers du fait : répression routière aux Etats-Unis ; amendes démentielles de stationnement en Grande-Bretagne et au Canada ; premiers radars automatiques déployées, là encore, en Angleterre dès les années 1980 ; contrôle technique anglais qui est l’un des plus tatillons… 

S’y ajoutent les lubies et les résultats catastrophiques de Paris avec la reine des bobos, Anne Hidalgo… Il n’échappera à personne qu’il s’agit de la fausse gauche néolibérale, dont l’électorat est acquis à 90% à Macron. Il n’est guère besoin d’en rajouter.

La question se pose donc de ces liens idéologiques que l’on peut établir entre le néolibéralisme et les mesures répressives en matière de transports. On n’oubliera pas non plus l’européisme et l’euro-libéralisme, qui sont aussi pourvoyeurs de contraintes sans cesse grandissantes en la matière. Il y a un paradoxe apparent mais, en creusant un peu, il se révèlera que ce n’en est pas vraiment un.

Pour ce faire, on explorera plusieurs hypothèses, qui d’ailleurs ne sont pas incompatibles entre elles : prendre des mesures faciles, toujours tournées vers la répression et non l’aide aux citoyens, pour camoufler l’abandon de l’Etat dans les autres domaines ; faire diversion des problèmes profonds de société ; faire de l’ingénierie sociale (plutôt socio-spatiale) pour intérioriser les postures de soumission dont le management a besoin. Plus généralement, on rejoindra certaines réflexions de Béatrice Hibou dans son excellent ouvrage La Bureaucratisation néolibérale.

Suite dans les prochains jours


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • jymb 19 juillet 10:11

    Concernant la propagande dans les médias, les francais ont appris il y a déjà pas mal de décennies que « Radio Paris ment, Radio Paris ment... »


    Ce qui est désespérant c’est qu’aucun homme ou femme politique n’a le courage d’affirmer qu’il ou elle s’engage à remettre à plat l’ensemble de ces délires autophobes et à repartir d’une feuille blanche en notant en haut de page « But : coment aller rapidement et en sécurité d’un point à un autre » 
    Sans tabou, sans pression des groupuscules radicalisés, sans objectif d’essorage financier
    Mais en rappelant que tous ceux qui ont mis de manière forcenée leur intelligence à contribution pour fabriquer des raffinements technologiques visant à pourrir la vie d’autrui risquent l’indignité nationale 

    On en est aux antipodes à ce jour et se déplacer est devenu un enfer exténuant et démotivant ( travail, activités) 
    Qui nous libérera ? 

    • Attila Attila 19 juillet 10:35

      @jymb
      « Qui nous libérera ? »
      Personne d’autre que vous même. Si vous ne voulez pas vous unir avec d’autres et vous organiser, personne ne lèvera le petit doigt pour vous.

      .


    • jymb 19 juillet 11:09

      @Attila
      Je cotise à 40 MA et à la LDC depuis des années 

      Je ne refuse absolument pas de m’engager en politique, au contraire, mais je le répète aucun programme, aucun politique actuellement n’affirme sa volonté ferme de remettre à plat cette spirale odieuse...qui pourtant fait désormais presque l’unanimité contre elle, les francais n’ont jamais digéré l’explosion du matraquage aveugle électronique déshumanisé, puis la déferlante de mesures autophobes et l’inflation démesurée de pseudos infractions fabriquées de toutes pièces.

    • Attila Attila 19 juillet 14:07

      @jymb
      " Je ne refuse absolument pas de m’engager en politique, au contraire, mais je le répète aucun programme, aucun politique actuellement n’affirme sa volonté ferme de remettre à plat cette spirale odieuse « 
      L’échec successif des mouvements de revendication nous démontre effectivement que les organisations actuelles sont dépassées par la situation. Pour faire aboutir les revendications, nous avons besoin de nouvelles organisations capables d’analyser avec compétence et lucidité la situation actuelle et de mettre au point une nouvelle stratégie gagnante. Ça ne se fera pas tout seul si personne ne s’y met.
      .
      Analyse par Acrimed du fonctionnement des manifestations et comment elles sont sabotées par les médias : » En ce sens, ou peut parler de complicité objective entre les médias dominants et les « casseurs ». " Lien

      .


    • Konyl Konyl 19 juillet 10:26

      Le contrôle technique a été mis en place pour que les gens qui n’entretiennent pas leur véhicule, qui sont des danger public et des pollueurs, soient obliger de le faire.
      On voit quand même moins de poubelles sur la route je trouve.


      • HELIOS HELIOS 19 juillet 16:49

        @Konyl


        ... pouvez vous indiquer quelle est la proportion des accidents dus a l’etat des vehicules ?

        je vous conseille d’aller lire ce document officiel a la page 15 c’est le bilan officiel de l’ONISR, le dernier complet qui date de 2016.... 1% sont dus a des causes matérielles, mais rien ne dit qu’il s’agit d’un défaut du véhicule.

        Alors, le durcissement du contrôle technique, tout le monde le sait bien d’une mesure europeenne et non pas d’une volonté de sécurité dont l’objectif est essentiellement d’encadrer le marché automobile.

        un contrôle technique « normal » serait un contrôle technique qui vérifie  :
        - la conformité de l’éclairage au code de la route ;
        - l’eficacité minimum du systeme de freinage, la precision de la direction et l’etat des pneumatiques ;
        - l’existence des artefacts decrits dans le code de la route comme les plaques, les retros, les ceintures et peut etre les essuie glace...

        POINT BARRE ! Le reste c’est de l’administratif, rien à voir.

      • Attila Attila 19 juillet 10:32

        Tiens, Laurent Herblay vient de découvrir le néolibéralisme. Il était temps !

        .


        • pemile pemile 19 juillet 12:04

          @nono le simplet « pour les maisons neuves »

          Non, en cas de travaux, facades, toitures, depuis le 1 janvier 2017, il peut y avoir obligation d’isolation aux nouvelles normes.


        • nono le simplet nono le simplet 19 juillet 13:26
          @pemile
          Non, en cas de travaux, facades, toitures, depuis le 1 janvier 2017, il peut y avoir obligation d’isolation aux nouvelles normes
          pour un particulier sans demande de primes ou subventions ?

        • Pseudo Victor 19 juillet 11:01

          Bonjour,

          pour l’instant c’est plutôt un lien factuel et empirique qui est présenté.

          Pour la démonstration du lien idéologique, la suite dans les prochains épisodes


          • À rebours 19 juillet 12:28
            « c’est pourtant, la moins néfaste de toutes les dispositions passées cette année »

            Affirmatif je suis pour.

            Ils font (rarement) de bons trucs pour de mauvaises raisons.

            « Pour ce faire, on explorera plusieurs hypothèses »

            Celles que vous faites sont toutes bonnes

            « pour intérioriser les postures de soumission »

            Oh que oui.

            je vais vous coller cinq étoiles.

            • À rebours 19 juillet 12:54
              J’ajouterais aux hypothèses détourner le mécontentement de l’économique.
              Et les mesures ne sont pas toutes répressives. « On va lutter contre le cancer pendant qu’on vous fait les poches. Voyez comme on vous aime. »

              • hervepasgrave hervepasgrave 19 juillet 13:48

                Bonjour,
                Je pense sincèrement que nous sommes intoxiqué par ce que l’on nous vends dans la manière de penser.
                La réduction a 80Km/h est de mon simple avis d’idiot qu’un ingrédient de l’ensemble d’un gâteau.« Il s’appelle »enclavement" eh ! restez chez vous faites pousser vos légumes-récupérez ce que vous pouvez pour vos aménagement, Le Local est le but .Ils ont délocalisé tout le reste.Maintenant qu’ils ont fait le vide que reste t-il ? Je vous pose la question !
                simple faites pousser vos légumes ,chauffez vous avec les épluchures.. Cela va redevenir un monde de petite baronnie .Un monde d’autochtones visitables touristiquement et qui a perdu tout force de se défendre. Cela tombe bien,car la société au lieu de se défendre et de vouloir avancer,préfère sombrer dans l’opium des fêtes ! Réfléchissez bien a la chose quand vous les mettrez bout à bout.Cestpasgrave ! cela doit peut-être vous arranger de faire quelques excursions dans dans nos belles contrées.


                • cétacose2 19 juillet 20:09

                  80 km/h...Les radars vont se déchainer . Normal ,quand on veut s’offrir une coupe du monde ,il faut la payer....


                  • Tom France Tom France 19 juillet 21:31

                    Oui et je dirais encore qu’il y a une grande bataille quasi à mort qui se joue plus que jamais entre d’un côté le capitalisme productif qui souhaite mettre le travail en avant et donc, la réalité en général contre le capitalisme financier et bureaucratique, qui ne produit rien à part de la fausse monnaie et une fausse réalité pour mettre au pas la populace via ce genre de mesure pseudo sécuritaire !


                    • hervepasgrave hervepasgrave 22 juillet 12:40

                      @Tom France
                      Bonjour, j’ai pour compléter le tableau omis de dire que c’est aussi en supplément une manière de tôt ou tard nous imposer les véhicules électriques.eh ! les véhicules électriques qui sont mis en avant ne sont que de joujoux au prix exorbitant et d’une inefficacité totale. Alors pour lui donner un semblant d’utilité .Il faut réduire les distances que ces véhicules ne peuvent pas franchir.Imaginer allez de Paris a Nantes par exemple ?il faudrait des étapes,hum chercher la connerie dans l’affaire.C’est beau de vendre du modernisme. Pour eux par exemple ,ils s’en tape ,mais alors a un point ,car ils ont les moyens d’employer des moyens de transport rapide pour toutes les distances qu’ils souhaitent franchir.Cestpasgrave il parait que c’est pour sauver la planète« eh ! les imbéciles,les idiots ! »


                    • Montdragon Montdragon 19 juillet 23:19
                      Pas besoin de jupettes ou balladurettes pour sacrifier mon vieux tombeau de 1997...adieu la Mégane série 1 pré Scenic, increvable et financièrement à toute épreuve.
                      Comme tout le monde, avec un CDI on va passer chez Dacia pour choper un modèle pas trop informatisé genre Dokker pour la famille.
                      Sachant que les Kangoo1 sont introuvables..surement cachées à la cambrousse.

                      Question con...et surement antilibérale, si un seul constructeur européen fournissait une voiture familiale costaud....à quel prix serait-elle ?
                      Dans le monde rêvé des judéo libéraux, 20 000€.
                      Dans un monde normal, 4000€.
                      Les auteurs de SF ont rêvé ce monde, les XXXXX sont là pour vous faire raquer.



                      • hervepasgrave hervepasgrave 20 juillet 09:24

                        @Montdragon
                        Bonjour,excellent commentaire ,il est suffisamment explicite.


                      • julius 1ER 20 juillet 15:02

                        ces 2 articles sur les liens entre néo -libéralisme et la répression routière sont tout à fait de circonstance et extrèmement pertinents, et là malheureusement nous sommes dans le constat ce qui exprime vraiment un retard à l’allumage....

                        plus on nous enfonce et moins il y a de réaction sociale ????
                         
                        en tous cas, cela ne va pas dans la bonne direction c’est le moins qu’on puisse dire !!!!

                        • hervepasgrave hervepasgrave 21 juillet 10:19

                          Bonjour, je n’avais pas lu ton commentaire ? Pourquoi n’y a t-il pas de réaction sociale.chose pourtant d’une grande simplicité a comprendre.Nos adultes d’aujourd’hui sont les enfants de années 80, ils ont compris que leurs ainés et parents ne bougeraient pas leur cul se contentant de vivre a l’avenant.Une génération de gosses égoïstes.Alors le résultat sur nos jeunes ne se fait pas attendre.Eux aussi ,c’est au jour le jour ! Et pour ceux qui ont fait des gamins ! pas mieux ,ils peuvent du jour au lendemain largeur femme et enfants sans remord.Même si dans de nombreux cas ,ils essaient de garder les enfants auprès d’eux.N’ont pas par amour ,mais pour leur image,pour bientôt sortir en héros d’un gâchis. Alors tous nos dirigeants de par le monde ont bien compris la chose.Pour eux s’ils pouvaient nous enfoncer dans un monde féodale ,ils le feraient encore plus rapidement que c’est le cas.La mondialisation est là ,pour arriver a contenir ce peuple humain ,ils suffit de faire table rase du passé positif, donner des jeux ,des bars et restaurants,basta.Il n’y a malheureuesment rien a attendre.C’est bien une chose qui me restera de ma vie terrienne en travers la gorge,non content de faire du sur-place nous reculons a marche forcée.Certes la majorité essaiera de faire des comparaisons de confort matérialiste ,mais humainement parlant, c’est la cata.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès