• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Silence pour les « mythes »

Silence pour les « mythes »

Il y aurait ainsi deux poids deux mesures selon que vous êtes populaires ou exécrés. Le développement des moyens d’information, en particulier le Net, permettent, en dépit des retenues officielles d’humer le fumet, mais il faudra attendre pour goûter au plat.

Deux rapports rédigés récemment ne connaissent pas la même publicité que celle concernant les dépenses parlementaires ou le coût des déplacements présidentiels par exemple :

- la gestion du corps des sapeurs-pompiers

et dans un autre registre,

- l’argent des syndicats.

Dans les deux cas, nous sommes en présence de vaches sacrées qui n'aiment pas trop la transparence.

La Cour des comptes donne un petit coup de canif dans l'image des pompiers. Il s'agit de gestion, en aucun cas des services rendus. Un rapport publié la semaine dernière relève de nombreuses anomalies et un accroissement mal maîtrisé des dépenses dans la gestion des effectifs. « Les charges de personnel constituent la principale cause d'augmentation des dépenses » avec un nombre de pompiers professionnels passés en huit ans de 33.727 à 40.302 (+19%). Les personnels administratifs enregistrent la plus forte augmentation, passant de 7.661 à 11.123, soit + 45%.

Le système de garde est dans le collimateur, l'organisation choisie est dispendieuse : « Il résulte un nombre important de jours de repos et de congés par pompier professionnel, de 265 à 275 jours par an en moyenne » souligne le premier président de la Cour, Didier Migaud. L'ancien Président socialiste de la commission des finances de l'Assemblée Nationale estime ironiquement que « la sécurité des personnes n'a pas de prix, mais elle a un coût ».

Pour les syndicats l’opacité est bien plus importante (là encore, pas question de remettre en cause l'utilité syndicale). Mais ils touchent 4 milliards par an de la collectivité pour 8 % de syndiqués. Les subventions sont nombreuses, les permanents par milliers ... Le rapport parlementaire « décapant » ne sera hélas pas publié. Pourquoi ? Encore une vache sacrée !

Ce sont les détachements syndicaux, les décharges horaires, les subventions aux comités d'entreprise ou encore la gestion des organismes sociaux et de la formation professionnelle qui fournissent l'essentiel des moyens. Un système bien huilé que personne - même en ces temps de crise - n'ose remettre en cause, surtout pas l'État pourtant à la recherche d'économies.

L'objet de la note n'est pas de rentrer dans le détail de ces rapports (il y a certainement des arguments de défense), mais simplement de regretter qu’une publicité plus grande et qu’un débat plus approfondi ne soient pas de mise pour ces protégés du système.

Les commentateurs de ce blog s'épancheront sans doute sur d'autres vaches sacrées ... Elles ne feront pas oublier celles-la et renforceront l'idée de nos insuffisances, de nos réticences à toucher aux mythes.

Le Blog


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 5 décembre 2011 10:39

    Continuons, en l’espace de quelques années, la droite a réussi un véritable tour de force  : transformer les opprimés et les déshérités en ennemis des classes populaires. La femme de ménage épuisée peste contre le RMIste du palier, l’ouvrier au chômage se met à haïr le travailleur étranger et le Rom pourchassé, les militants syndicaux sont présentés comme des privilégiés, et le fonctionnaire est montré du doigt.....continuons :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/07/07/xenophobie-et-demagogie/


    • velosolex velosolex 5 décembre 2011 17:36

      Cette somme de 4 milliards affole le pékin moyen, voyant des valises de fric détournés au profit des syndicats, prenant ainsi l’allure de mafias. En fait il s’agit simplement du salaire qu’ils continuent à toucher, du fait de leur permanence syndicale, entendu qu’on ne peut être à la foi au four et au moulin.
      voilà un bel os envoyé au peuple, pour qu’il détourne les yeux des vrais scandales. Pendant qu’ils tirent sur l’ambulance et la voiture des pompiers, les belles limousines pleines de fonds partant dans les paradis fiscaux ne sont pas inquiétés.
      La France est le pays d’Europe où il y a le plus de millionnaires en euros, 2,5 millions pour 1,7 pour la suisse, 1,5 pour l’Angleterre et l’Allemagne. La preuve qu’on n’est pas nul partout, mais faudrait pas que les pauvres réclament leur part.


      • felixo FELIXO 5 décembre 2011 20:03

        D’ accord avec toi, toutefois le populisme de l’article est un peu nauséabond.
        Aucune proposition pour financer autrement, autant les services de secours que la démocratie sociale. Que des critiques stériles !!!
        Pour info les fédérations syndicales publient tous les ans leurs comptes certifiés et cet une grosse nouveauté notamment pour les fédérations de syndicats patronaux !!!


      • chuppa 5 décembre 2011 19:07

        A l’auteur, vous avez mis dans le mille.... ; a titre anecdotiique je viens de visiter le bâtiment tout neuf d’un syndicat belge de droite ,,,,,, je n’ose imaginer les millions d’euros dépensés. Le tout situé sur un axe aux tarifs exorbitant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires