• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Todd et Le Bras expliquent la hausse du FN… et prévoient sa (...)

Todd et Le Bras expliquent la hausse du FN… et prévoient sa disparition !

Après avoir utilisé les cartes pour analyser la carte d’identité de notre pays et dessiner son évolution sur une longue période, puis étudié les caractéristiques de la crise économique que nous traversons, les auteurs lisent dans les cartes l’état des lieux de notre système politique. Rafraîchissant !

Une polarisation Est / Ouest
 
Les auteurs notent un vrai clivage politique régional, avec un grand axe Ouest et une pointe Nord, votant à gauche, quand l’Est vote largement à droite. Pour eux, la France se droitise, avec une UMP qui court après le FN et a libéré un espace central occupé par le PS. Ils notent que si François Hollande a fait à peu près le même score que François Mitterrand en 1981, en revanche, il a nettement amélioré ses scores à l’Ouest, mais a beaucoup perdu à l’Est, où le Front National est le plus fort. Ils rappellent que l’émergence géographique du FN dans les années 1980 ne correspondait pas vraiment au vote communiste des années 1970. Ils soulignent aussi que la chute du vote trotskystes (LO et NPA) entre 2002 et 2012, qui était fort dans le Nord-Ouest, ne correspond pas à la montée de Mélénchon, plus importante dans le Sud-Ouest, et également terre d’élection de François Hollande. Le vote Mélenchon est plutôt un vote de socialistes plus radicaux que d’anciens communistes. Ils montrent également qu’en gagnant l’Est, Sarkozy a laissé une partie de l’Ouest de tradition chrétienne à François Bayrou.
 
De manière passionnante, les auteurs notent qu’alors qu’il y avait une corrélation négative entre pratique religieuse et vote à gauche jusqu’en 1995, il n’y a plus de corrélation depuis 2007. Ils montrent également que les régions du catholicisme zombie ont davantage voté « oui » en 2005, dans la lignée de tous les référendums qui tendaient à réduire le pouvoir de l’Etat jacobin. Il y avait aussi une forte composante sociologique puisque 79% des ouvriers ont voté « non » en 2005, comme 67% des employés et 53% des professions intermédiaires alors que les cadres et les personnes âgées votaient « oui ». La crise fait que les régions de famille complexe tendent à voter de plus en plus à gauche. Pour les auteurs, l’Ouest a aussi un rapport plus optimiste à l’avenir car les dernières décennies ont vu un progrès continu, de moindres conséquences de la crise et que la situation des grands-parents étaient nettement moins bonne. C’est moins le cas dans l’Est, poussant à une vision plus pessimiste. Ils notent que la gauche domine dans les villes moyennes et grandes, quand la ruralité vote à droite.
 
Le vote FN est un vote essentiellement social

Le Front National est très fort dans le Nord-Est et sur le pourtour méditerranéen. Les auteurs notent une très forte correspondance entre le vote FN en 1984 et le niveau d’insécurité et le pourcentage d’immigrés d’origine magrhébine. Ils notent que le vote FN correspond au mode d’habitat groupé. Pour eux, les Trente Glorieuses, le passage du commerce de proximité à la grande surface et la motorisation ont vidé de son contenu la vie collective de ces zones d’habitat, un phénomène angoissant qui aurait poussé au vote FN. Alors que les zones d’habitat isolées ont bénéficié d’un surplus de socialibilité. Nicolas Sarkozy a récupéré le vote urbain en 2007, le FN devenant un parti des laissés pour compte et devient de plus en plus porteur d’un message social. Du coup, la carte de comparaison entre les résultats de 2002 et 2012 montre un certain rééquilibrage, avec un progrès des scores à l’Ouest, même si les bastions restent à l’Est.

Pour eux, « le FN est devenu, économiquement et territorialement, le parti des dominés, de ces faibles qui ont été éloignés, par l’éducation autant que par le métier, des centres urbains de pouvoir et de privilèges, et relégués dans les zones périurbaines et rurales  ». Du coup, la corrélation forte qui existait entre le pourcentage d’immigrés d’origine maghrébine et le vote FN jusqu’en 2004, est presque nulle aujourd’hui. Au final, ils pensent que la carte électorale du FN pourrait finir par recouvrer celle du PCF vers 2020, du fait d’un « vide religieux ancien ». Mais ils concluent que du fait des contradictions entre les aspirations profondes des classes populaires et « le fond culturel d’extrême-droite du FN  », le parti de la famille Le Pen « pourrait donc connaître une chute plus rapide que celle du PCF  ».
 
Motifs d’espoir
 
En conclusion, les auteurs délivrent un message d’optimisme : la démographie et l’accès à l’éducation indiquent que le gros de la population va bien, d’autant plus que nous avons mieux résistés à l’accroissement des inégalités matérielles que d’autres grandes nations développées. En revanche, il est nécessaire de relancer notre secteur industriel. Ils notent (avec regret ?) que la population « conteste la globalisation, mais la rébellion idéologique n’y débouche sur aucune révolte sérieuse », oubliant en partie le rôle des deux grands partis qui n’offrent pas aux Français un choix sur cette question. Ils notent avec gourmandise que si la gauche n’applique pas l’idéal d’égalité, la droite française est beaucoup plus attachée à l’Etat-Providence que les conservateurs anglais et les républicains étasuniens, au point qu’ils passeraient pour des partis de centre-gauche là-bas. Il faut noter cependant que les derniers mois contredisent un peu ce propos avec le virage néolibéral du principal mouvement de droite. Pour eux « sur le plan idéologique, le PS est travaillé, à son insu, par une composante inégalitaire, et l’UMP minée par un égalitarisme rampant  ».
 
Pour eux, « le cœur libéral et égalitaire, qui fit la Révolution, est affaibli. Sa périphérie, autrefois fidèle à l’idéal de hiérarchie et souvent de tradition catholique, est désormais dominante  ». Un shéma qui semble idéal pour des ordo-souverainistes progressistes.
 
Source : « Le mystère français  », Hervé le Bras et Emmanuel Todd, Seuil
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Le taulier Le taulier 19 novembre 2013 11:28

    "En conclusion, les auteurs délivrent un message d’optimisme : la démographie et l’accès à l’éducation indiquent que le gros de la population va bien,"

    On peut voir cela comme ca. Moi je dirais que la France est le pays d’Europe qui concentre le plus de populations extra-européennes aux taux de fécondité très élevés. Rien à voir avec l’optimisme.


    • ddacoudre ddacoudre 19 novembre 2013 17:41

      @ bonjour actias

      de temps à autre tu lâches de superbe sottises.
      La France n’est pas le monde et la mondialisation à toujours eu lieu, seulement à des vitesses différentes et pour des motivations identiques rechercher une terre nourricière et éventuellement s’approprier celle des autres. l’échange commercial de ces 50 dernières années a apaisé un peu les conflits, mais le combat c’est seulement déplacé et dépasse les états tout comme les citoyens qui sans le savoir suivent les résultats de rationalisation mécanique (les calculateurs). Ces machines utilisent les occurrences qu’ont offerte les découvertes scientifiques particulièrement dans le cadre des probabilités économiques. la théories du chaos ou la lecture des turbulences des fluides y ont apporté leur concours.
      et notre petit cerveau voudrait fermer tout cela.

      j’écrivais ceci en 1999, je t’offre de te caser la tête :

      "Aujourd’hui nous le faisons toujours de même dans notre organisation économique, ceci dans le but d’acquérir, de conserver ou de fabriquer la rareté, quelle soit matérielle ou socioculturelle dans l’évolution de notre espèce, comme si la rareté était le seul corollaire de diversité, d’occurrence, de multitudes d’essais, au nom de la « sélection naturelle », et qui est source, autant de progrès que de conflits.

      C’est pourquoi il est utile de se servir des découvertes de la science, biologie, neurologie ou de la physique, telle « La Théorie du chaos » qui met en évidence un ordre sous-jacent que nous ne pouvons pas observer de visu, et que la science à mis à la disposition de notre réflexion, qui nous permet d’agir sur nos constructions psychiques culturalisées. Et l’économie est une partie intégrante d’une construction psychique culturelle sous-tendue par l’inconscient qui peut être trompé, particulièrement par un plan comptable.

      Un ordre sous-jacent dont nous sommes parties intégrantes, que nous l’ignorions où que nous en acceptions l’hypothèse. Or, les régularités que met en évidence la théorie du chaos, ne sont pas celles que nous observons de visu quand nous regardons notre monde. Pourtant quand nous établissons notre ordre humain qui s’est calqué sur ce que l’humain a pensé comprendre de son monde, sans le savoir nous concourons, sous l’aspect d’un « ordre », au « désordre » le (chaos) dans l’ordre sous-jacent, don

      1 Note de l’auteur. Imaginons que l’ordre sous-jacent nous l’appelions O, la perception de l’ordre de l’ensemble de l’univers englobant l’espèce humaine, le chaos, sera C, l’activité qui établie son ordre Humain, sera oH. Ainsi, si j’observe l’univers, soit l’ensemble à un moment N, soit le lundi, je peux écrire que C = O (oH (N)) ; C, égale O facteur oH facteur de N. Si Le mardi nous avons changé nos comportements, C égal à celui du lundi n’existe plus, il a pris la valeur de l’ordre du mardi, car un de ces éléments à été modifié, en espèces oH qui est devenu différent de lundi, parce que N, qui est le temps c’est écoulé. Ainsi le mardi, j’écrirai C = O (oH’(N’) ), donc ma formule sera différente du lundi, et de la sorte C (le chaos), produit du mardi, sera différent de celui du lundi. De cette manière C sera devenu C’, etc. à l’infini, et il ne sera jamais possible de retrouver l’égalité C =O (oH (N)).



      Crois-tu sincèrement que tu vas éviter cette globalisation
      bonne fin de journée. cordialement.



    • La mouche du coche La mouche du coche 19 novembre 2013 18:27

      Ces études de ces 2 hommes sur le FN sont complètement bidons. Ils n’ont pas le bon critère d’analyse et ne servent qu’à faire du vent médiatique. On sait maintenant que le succès d’un parti est corrélé à son temps de passage à la télé. Le reste est du bla-bla. L’essentiel est ailleurs. smiley


    • Mycroft 20 novembre 2013 11:07

      Comme si la France des petit villages à clocher était la même que la France du Concorde et du TGV.

      Vous ne comprenez pas que la France du Concorde est du TGV, c’est la France que vous qualifiez de « Bobo », la France qui bosse dans la recherche de pointe, la France de Paris, la France qui réfléchit scientifiquement, qui ne perd pas son temps à se préoccuper des traditions, la France qui se contrefout des clocher.

      Cessez donc, puisque vous refusez de nous suivre, de vous approprier nos succès. Vous n’êtes pas nous.

       Degaule était l’un des politicien les plus intègre de la 5ème république, mais ça n’en fait pas un visionnaire. C’est juste qu’à faire confiance à des ambitieux, à des mecs qui veulent agir pour leur petite personne en priorité, on se tire inévitablement une balle dans le pied. Le multiculturalisme n’a rien a voir là dedans. C’est bien le traditionalisme et les scorie qui y sont liés (héritage et droit du sang en tête, ainsi que l’importance des cultures classiques dont proviennent 80% de nos politiciens véreux) qui est à l’origine de nos ennuis.


    • appoline appoline 24 novembre 2013 12:48

      Actias,


      Pour les 80%, suivez donc l’activité de David Rockefeller, il faut vous dépêcher au regard de l’âge de la momie, le soucis est que les successeurs, qui ont la dent longue et ont certainement préparé un cocktail détonant pour résoudre le problème. 

      Quant aux garennes cités ci-dessus qui tentent de justifier le salaire qui leur est versé en fin de mois, leur déductions hasardeuses, à voir même pire, ils ont dû les jouer au 4. 21, faute de ne pouvoir fournir des arguments sensés. 

    • unandeja 19 novembre 2013 11:33

      Tant que le FN sera le seul parti ayant un poids électoral important qui propose une vision nationale s’opposant à l’internationnalisme de la plupart des autres partis alors le FN aura de l’avenir.

      Tant que l’UE sera debout, le FN aura de l’avenir....ou un autre parti proposant une vision nationale et protectrice.

      Je m’étonne que Todd et Le Bras prévoient une disparition rapide du FN.

      Les inégalités s’accroissent et nos industries partent à l’étranger....pour qui, tant que ce phénomène perdure, pourraient voter les insatisfaits et les nationalistes ?


      • Le taulier Le taulier 19 novembre 2013 13:32

        Les deux compères confondent leurs désirs avec la réalité.


      • Fergus Fergus 19 novembre 2013 16:22

        Bonjour, Unandeja.

        Le vote FN est rassurant pour les « laissés pour compte » décrits par Todd car il donne l’illusion aux classes populaires d’une solution possible pour sortir de l’alternance libérale UMP-PS.

        Mais ce vote reste largement un leurre car sans fondamentaux économiques sérieux et largement basé sur une idéologie de boucs émissaires destinée à masquer l’absence réelle de vision pour faire face à la doxa libérale dominante.


      • Nums Nums 19 novembre 2013 18:47

        Tant que l’UE sera debout, le FN aura de l’avenir...


        Oui, et c’est d’autant plus vrai que le FN n’a pas pour projet de sortir de l’UE.


      • anisse 21 novembre 2013 13:52

        @ Nums
         
        C’est faux ! MLP propose la sortie de l’UE aprés consultation du peuple par référendum et sortie concertée avec d’autres pays de l’UE.............NE PAS DIRE TOUT ET N’IMPORTE QUOI. 


      • appoline appoline 24 novembre 2013 12:54

        C’est justement cela dont certains politiques ont peur, je vous rappelle qu’une majorité de français et cela est valable pour les autres pays, ne veut pas de cette europe et de cette monnaie unique. Les français avaient pourtant dit non, il y a peu. Quant Masstrick a été voté, peu de franças touchaient du doigt ce que cela allait entraîner, il faut dire que les explications qu’on leur a donné n’étaient pas à la portée du quidam lambda et puis, vu le peu de votants, prendre une telle décision était une grosse erreur. Ils en ont fait qu’à leur tête, une fois de plus, maintenant il va falloir tout remettre à plat


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2013 21:02

        anisse,
        Je viens de regarder le long débat de Marine le Pen sur BFMTV, la ligne a de nouveau changé !

        Plus un mot sur la sortie de l’ UE. On critique fortement, mais c’est tout.

        Sur l’euro, elle est pour « une sortie concertée ».

        Donc pas de sortie unilatérale de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, et pas un mot sur l’article 50 qui permet de sortir de l’ UE. Elle vous en fera avaler des couleuvres...

        Quand on se gargarise de « souveraineté », on sort tout seul, ou alors ce n’est pas la peine de parler de De Gaulle...

        Mes condoléances...


      • Rounga Roungalashinga 19 novembre 2013 11:42

        Le FN disparaîtra sûrement en même temps que la vague du « hollandisme révolutionnaire » que Todd avait prophétisé.


        • epicure 19 novembre 2013 16:32

          todd est un humain, ça lui arrive de se planter, surtout sur un être aussi mou que hollande.
          Je pense que c’était plus un espoir de voir hollande changer de positionnement pour aller vers une meilleure politique.

          Par contre sur le résultat final, la disparition du FN, je ne saurais me prononcer, mais sur les causes qu’ils énoncent ils ont raison, il y a une distorsion de plus en plus grande entre le fond culturel du FN donné par sa fondation, avec les discours actuels de marine lepen aux français.
          Ce qui signifie que le FN se construit sur l’association de courants de pensées divergents.
          En fait tant que le FN est dans l’opposition, cela ne pose pas trop de problème, mais quand il sera au pouvoir local ou national, il lui faudra trancher.
          Avec les municipales et peut être de mairies gagnées ont va voir quel est le vrai positionnement du parti, quelle tendance va s’affirmer.
          Donc c’est là que le clash pourrait avoir lieu.

          D’un autre côté le PCF de 1920 à 1980 a rassemblé des courants très divers, mais au moins ils avaient des références culturelles communes, ce qui n’est pas el cas du FN.


        • Onecinikiou 19 novembre 2013 17:08

          Hilarant en effet, sa « prospective » sur le hollandisme prétendument révolutionnaire. 

          Todd est définitivement disqualifié, le tragique étant qu’il ne le sait pas encore. 

          Son truisme haineux anti-front, en bon marxiste de formation qu’il est et sera toujours, incapable de réformer son cadre de pensée issu de ses années universitaires ; sa vulgate pseudo-souverainiste en réalité parfaitement compatible avec l’immigrationnisme le plus destructeur, éradicateur des différences culturelles, déconstructeur des peuples, de leur cohérence interne, pourtant seuls à même de s’opposer avec crédibilité aux offensives tout azimut des ploutocrates mondialistes ; sa soumission tangible aux discours de l’idéologie dominante sur l’antiracisme, qui est pourtant le vecteur de propagation numéro un visant à réfréner toute tentative de résistance au rouleau compresseur cosmopolite et de domination globale de ladite ploutocratie ; tout cela concours à le disqualifier plus encore. 

          Petite leçon de marxisme authentique à nos adolescents prépubères : le discours de l’idéologie dominante sert toujours les intérêts de la classe dominante. 

          Ainsi donc et inéluctablement : vous êtes antiraciste (au sens idéologique du terme ), alors vous êtes nécessairement un idiot utile au service de ceux-là même que vous prétendez combattre. Cqfd.

        • Onecinikiou 19 novembre 2013 17:23

          @ Epicure,


          Le drame qui se joue est que le Front national a un programme qui, s’il veut être efficient et donc crédible, doit obligatoirement se mettre en pratique à l’échelon national et gouvernemental. Tant sur les questions de l’Union européenne et de l’euro - fondamentales - donc de la souveraineté, du libre-échange et du protectionnisme qui leur sont induit ; sur les questions de politique étrangère, fondamentale là encore, où Chauprade explique bien en quoi, tout à fait malicieusement pour qui connait l’histoire, les dirigeants du Front sont les plus dignes héritiers de l’authentique posture gaulliste.


          Le Front dispose en effet d’un programme cohérent, clairement et radicalement en rupture avec ceux qui ont été proposés - et mis en application - depuis exactement trois décennies, et le tournant de la rigueur socialo-mitterrandien, en réalité ralliement en rase campagne de la souveraineté française aux désidératas de l’oligarchie euro-libérale, atlantiste et sioniste (quel médiocre le contesterait ?).

          Ainsi donc il est illusoire de penser que des expériences locales ou régionales seraient en mesure de mettre en évidence, ou non, la pertinence de ses analyses et éléments programmatiques. 

          Je suspecte évidemment ses opposants - dont vous êtes - de le savoir pertinement, et par conséquent de souhaiter secrètement qu’il obtienne un certains nombre de municipalités dans l’optique de chercher à le disqualifier. Et qui est indigne et dérisoire vu la situation actuelle de la France, à tout point de vue catastrophique.

        • DanielD2 DanielD2 19 novembre 2013 17:59

          « todd est un humain, ça lui arrive de se planter »

          N’importe qui qui s’intéresse un peu à la politique savait ce qui allait se passer. Et Todd aussi d’ailleurs. Il est sciemment passé à la TV en tenant des discours délirants pour appeler à voter Hollande, ça le disqualifie bien évidement.


        • Onecinikiou 19 novembre 2013 18:22

          Deux deux choses l’une : soit il ne le savait pas et alors il démontre son incompétente notoire et le fait qu’il ne peut donc plus se prévaloir d’aucun travaux intellectuels pour justifier de son omniprésence médiatique ; soit il le savait pertinemment et alors c’est un imposteur doublé d’un fieffé menteur, qui plus est en période électorale où le rôle d’un clerc serait justement d’éclairer honnêtement l’opinion.

          Dans les deux cas il est effectivement disqualifié, à juste raison. Et s’il continue son travail de sape sur les médias dominants, c’est que c’est en fait un agent de l’oligarchie sous couverture faussement subversive.

          La comparaison avec cet autre imposteur qu’est Mélenchon est d’ailleurs elle aussi tout à fait justifiée, dans l’idée que lui aussi a cautionné cette véritable saloperie qui consista à faire croire au peuple que le socialiste de « gauche » Hollande serait une alternative souhaitable et sinon nécessaire à l’umpiste de « droite » Sarkozy. Soit que serait opérant le faux clivage gauche-droite UMP/PS. 

          Chacun se rend bien compte rétrospectivement de l’imposture éhontée d’un tel positionnement, qui ne peut être le fait, là encore, que d’un agent du Système sous fausse bannière. 

          Tous dans la rue derrière l’imposteur Mélenchon le 1 décembre, pour dénoncer la politique d’un gouvernement qu’il a contribué à mettre en place. Salopard !

        • epicure 19 novembre 2013 20:30

          bah c’est bien continuer de rabâcher les mêmes sottises.
          Combien de personnes ont déjà fait des prédictions qui ne se sont pas réalisées.......

          Comme je disais Todd c’est bien trompé sur hollande, mais cela n’enlève rien à la qualité de ses analyses globales. Il avait prévu la chute de l’URSS et les révolutions de jasmin, ce qui est plus sérieux comme référence, et ceci avec ses modèles socio-culturels..

          De toute façon oui hollande c’était mieux que sarkosy qui nous avait montré le pire en politique : refus du résultat du référendum européen
          préparation de traités accentuant le pouvoir de l’oligarchie
          soumission bassement atlantique
          politique économique favorisant les riches
          amitiés avec l’UOIF et participation au congrès sexiste d’extrême droite musulmane au bourget
          léchage de babouche des princes saoudiens
          amitiés viriles avec des dictateurs
          etc...

          la liste est trop longue.
          Et il aurait fallu le réélire pour le remercier de tout ça.
          Pour des nationalistes qui s’opposent aux islamistes c’est fort comique de faire élire celui qui a tout trahis de leur positions politiques majeures.

          Hollande ... ben quoi le gros mou qui n’a pas ait grand chose en tant que secrétaire du PS, ne pouvait pas faire pire. ON pouvait avoir l’espoir que sur certains points il s’oriente différemment de sarkose Ier. Bon il n’est allé lécher ni les pieds du pape , ni les babouches des saoudiens en clamant que nos cultures étaient sœurs ( heureusement qu’il ne boit pas d’alcool pour dire de telles conneries sarko ).
          Avec sarko c’était 100% de politique néfaste assurée.
          Avec hollande il y avait , en étant généreux 50% de chance qu’il change d’orientation sur certaines grandes lignes économique ou européenne.
          Manque de bot, le hollande il a renié tout ce qu’il avait dit, et se retrouve à faire l’inverse de la politique pour laquelle il a été élu.
          On savait qu’il ne fallait pas attendre de hollande, le moins pire c’est mieux que le pire, mais bon là il a dépassé les bornes.

          Du coup à l’assemblée on a les députés du PCF qui votent contre le budget d’un gouvernement qui se dit de gauche, mais qui mène une ligne politique majoritairement à droite. Et on a des députés socialistes qui votent pour ce à quoi ils s’étaient opposés dans l’opposition.


        • Onecinikiou 20 novembre 2013 00:18

          Il faut avoir du courage il faut bien l’admettre pour soutenir, parmi vos manques de discernement, que Sarkozy fut pire que Hollande sur la question du suivisme aveugle en politique étrangère. 

          Hollande ne suit pas comme Sarkozy en effet, Hollande et son ministre Fabius sont au contraire à la manœuvre et en pointe dans l’optique de servir les intérêts des fanatiques néo-conservateurs pro-sionistes, quand les américains renâclent eux. C’est une évidence qui, si elle vous échappe, démontre votre endoctrinement profond et votre sectarisme, et que le réel n’a plus de prise sur des individus dans votre genre, manifestement en état de sidération avancé faisant suite à votre cocufiage en bonne et due forme.

          Outre évidemment l’affaire syrienne ô combien symptomatique et qui corrobore totalement ce qui vient dit, il convient de décrypter le sionisme inconditionnel de l’actuel chef d’Etat français et de celui de l’ensemble de son gouvernement et majorité :

          http://www.lepoint.fr/monde/pourquoi-hollande-defend-corps-et-ame-israel-18-11-2013-1758330_24.php

          Récapitulons : à la faveur du changement de gouvernement iranien, plus souple et prêt à transiger, et de la réélection d’Obama qui confère une nouvelle légitimité à son administration, appuyés par la diplomatie russe et celle des BRIC en général, nous étions il y a quelques jours proches d’un accord entre les différentes parties concernant le projet nucléaire iranien, civil comme militaire. Seul un pays, une nation de la région, une théocratie militaire plus exactement, refusait encore obstinément tout accord. Israël, bien sûr.



          Comme la stratégie politique de l’ « Etat Juif » a été de tout temps de se servir d’un faire valoir - d’un faux nez, principalement jusqu’alors les Etats-Unis - pour entériner aux yeux du monde ses décisions et stratégies, afin de ne jamais passer pour la cause ultime du blocage et risquer de dévoiler par la même sa vision du monde fondée sur une double éthique, un double discours, une double morale, par définition déshumanisante, dominatrice, raciste et suprémaciste, et qui entraine son irrespect constant de la légalité et droit internationaux, elle a trouvé en l’appui inflexible et inconditionnel de l’Etat français et malheureusement de la France, par la voix de ses gouvernants serviles, qui lui sont autant de pantins totalement dévoué, le faux nez qu’il lui fallait, suffisamment docile pour être le porte-voix de sa propre stratégie politique, et servir ce qu’Israël croit être ses intérêts nationaux. 


          Au point de faire dire à Mc Cain, faucon néoconservateur parmi les faucons, fer de lance de la défense elle aussi inconditionnelle des intérêts de l’Etat d’Israël cette fois aux Etats-Unis, de tweeter « vive la France » ! Tout un programme. 


          Avez-vous seulement souvenir cher Epicure d’un semblable précédent concernant Sarkozy, dont croyez-moi, je ne suis pourtant pas un partisan ?

          L’aveu, lui, est cruel pour les patriotes français authentiquement attachés à la défense des prérogatives de souveraineté de la France, à son indépendance nationale et stratégique, à son autonomie de décision, sans lesquels il ne peut y avoir de respect de la démocratie, qui n’est que l’expression de la volonté du peuple, et non le ralliement à des intérêts et puissances privés et/ou étrangères.

          Il faut pouvoir le dire, même si cela nous attriste : démonstration est désormais faites, après la Syrie hier, après aujourd’hui l’Iran, que le gouvernement français actuel, et en particulier son chef de l’Etat Hollande et son chef de la diplomatie Fabius, sont les plus inconditionnellement soumis, alignés et aux ordres des intérêts juifs et sionistes, en même temps qu’ils sont, et c’est inévitable, traître à ceux bien compris de la France, c’est à dire du pays qu’ils sont en charge théoriquement de défendre.

          Pour faire une comparaison fâcheuse, rappelons de Gaulle :

          http://www.youtube.com/watch?v=toKG_MFh7IU

          …ou même Chirac, qui lui rappelons-le, pourtant président classé à droite de l’échiquier politique selon les critères de la bien-pensance, avait eu le courage de refuser la guerre en Irak et de s’opposer par la même aux velléités des américano-sionistes !

          http://www.youtube.com/watch?v=wbcei2JpFbQ

          C’est pitié que la France - ou plutôt ceux des usurpateurs qui la gouvernent - en soient arrivés là.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 novembre 2013 08:11

          onecinekiou,

          Dommage que vous ne compreniez pas que le FN est là pour déconsidérer les vrais patriotes, par ses dérapages racistes et antisémites, afin de protéger l’ Union européenne, et l’euro...

          «  Les dérapages semestriels de Mme Le Pen »

          Le rejet de l’ Europe est tel que le FN n’en n’est plus à des dérapages semestriels, mais quasi quotidiens, tout est prétexte à des déclarations incongrues qui salissent la souveraineté et la sortie de l’ UE.

          Mais à trop en faire, cela se retourne contre le FN, il perdu 9 points en Novembre...


        • Mycroft 20 novembre 2013 11:19

          @Epicure

          L’absence de cohérence montant au FN n’est pas vraiment un gage de sa disparition. Vous voyez une cohérence dans l’UMP ou le PS. Entre la droite forte et NKM, il y a une cohérence ? Entre Montebourg et Valls, il y a une cohérence ?

          L’incohérence et ce qui rend nos partis incompétents une fois au pouvoir. Ça ne suffit hélas pas à causer leur mort. Les Français sont trop con pour ça.


        • Onecinikiou 20 novembre 2013 13:12

          Fifi brind d’acier,


          Ce que vous qualifiez de « dérapages » n’en sont pas. Il n’y a rien là qui puisse choquer la conscience publique saine de corps et d’esprit, et il serait très facile de démonter en réalité les manipulations médiatiques et gesticulations faussement effarouchées des agents de l’oligarchie qui se servent de déclarations ou d’événements anodins afin d’opérer la diabolisation qu’il convient (et qui a si bien fonctionné, pourquoi changeraient-ils ?) et servir les intérêts de leurs mandants. 

          Le simple fait de reprendre à votre compte l’exact vocabulaire et arguments de vos ennemis supposés, démontre l’étendue de votre aliénation. 

          A contrario de vous autres terrorisés, je n’ai - et beaucoup avec moi - n’ont (plus) vocation à se soumettre à la dictature du politiquement correct, aux représentations et catégorisations dominantes, qui sont autant d’instrument dans les mains de l’idéologie dominante, soit de la caste qui domine outrageusement en France, et sur la France.

          Ne vous méprenez pas, c’est vous que j’interpelle non l’inverse : quand allez-vous cesser de vous soumettre, de vivre en bon soumis que vous êtes, et qui vous réduis au rôle d’auxiliaire de la pensée unique toute puissante ? Vous êtes des jouets entre ses mains. Vous êtes des pantins qui vous baladez au bout d’un fil, et dont vos vrais adversaires (me semble-t-il) jouissent de l’observer.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 novembre 2013 10:20

          oncenékiou,

          Les dérapages volontaires racistes et xénophobes choquent 80% des Français.
          A tel point qu’ a en faire trop, le FN vient de baisser de 9 points dans les sondages en Novembre.


        • kéké02360 24 novembre 2013 18:47

          fifi

          à en faire trop tu risques de faire baisser ton gourou de 9 points !!!!

          Tu vois ce que çà veut dire - 9 points pour Asselineau !!!!! smiley  smiley  smiley

           

          PS L’ennemi pour sortir de l’Europe c’est l’ UMP-PS  smiley


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2013 21:04

          Non, ce sont tous les européistes, dont le FN


        • Onecinikiou 24 novembre 2013 21:59

          Le FN est maintenant européiste ?? On croit rêver. Trouvez-moi une seule apologie de la confédération européenne actuelle dans les déclarations des dirigeants du Front ces trente dernières années !

          Plus c’est gros plus ça passe, c’est votre mode d’action n’est-ce pas ?

          Tenez, voilà l’intervention historique et solennelle d’un « grand européiste » jetée à la face du parlement européen tout entier, de l’ancien agent euro-mondialiste et accessoirement président français, et d’un Cohn-Bendit hilare, dont je ne doute pas que vous qualifierez de « dérapage » si on rappelle son passé de pédophile assumé :


          Un Cohn-Bendit ultra-libéral, et fanatiquement européiste lui, dont l’imposteur Mélenchon n’avait pourtant pas hésité à tendre la main dans l’optique d’une future alliance...


          Continuez à tirer sur le Front, je continuerai à vous démystifiez. Et à démontrer pour qui vous bossez, in fine.

        • maQiavel machiavel1983 19 novembre 2013 11:58

          Merci pour cet article !

          R /Je suis d’ accord avec ce constat. Beaucoup de ceux qui votent FN ne sont pas en relation avec les populations d’ origine extra-européenne. Cela dit ils vont trop vite , je trouve , cela ne veut pas dire que ces populations ne votent pas FN par angoisse identitaire.
          Les médias entretiennent un climat de stress et de crainte , cela explique que des populations qui ne sont pas confronté à l’ insécurité votent tout de même FN ...
          Concernant la chute du FN  , je n’ y crois absolument pas mais si cela arrivait une aube dorée française bien plus radicale et racialiste que le FN émergera ...


          • epicure 19 novembre 2013 17:11

            Le FN regroupe deux tendances nationalistes : identitaires ( le FN ancien) et assimilationnistes ( le FN nouveau).
            Ce qui les unit c’est le refus des immigrés « à problème », mais les seconds sont plus tolérants vis à vis des immigrés qui rentrent dans le rang, qui se plient au mode de vie et de vivre ensemble français.
            Les musulmans prosélytes insupportent au plus haut point les deux courants, mais le second acceptera mohamed , s’il ne se considère pas du pays d’origine avant tout , s’il mange du jambon, a un comportement sécularisé, qu’il n’est pas délinquant etc...., bref s’il devient un français comme les autres. Alors que pour l’identitaire un bon arabe c’est un arabe chez les arabes.
            C’est pour ça qu’on peut voir maintenant au FN des noirs et des arabes, ce qui était plus difficilement imaginable aux débuts du FN fondé par des identitaires. Pour l’assimilationisme ce n’est pas l’apparence ethnique qui compte, mais les comportements culturels.

            Le courant identitaire est très minoritaire en France, le FN avant la crise des années 80 faisait 1-2 % maximum. Donc un aube doré à la française a peu de chance d’apparaitre, car ce n’est pas dans la culture française. La culture française est trop égalitaire et sécularisée pour permettre la montée d’une parti de ce type pouvant remplacer le FN.

            Une fois j’avais lu une opposition entre un FN assimilationnistes et un identitaire du BI raciste, c’était intéressant, car les clivages entre les deux courants étaient très marqués.

            Le plus crédible dans le contexte français c’est surement un parti certes autoritaire mais avec un fond universaliste, qui peut parler à un grand nombre de français, qui couperait les liens avec l’extrême droite identitaire et religieuse. Un mélange du PCF révolutionnaire de l’après guerre ( mais de référence nationale ) et de la tendance assimilationniste du FN, rejetant tout lien avec le FN historique ( racistes, ultra cathos etc.... ).

            En se séparant de l’extrême droite ce parti pourrait agglomérer divers courants politiques autour de lui par alliances. au lieu de servir de repoussoir par rapport à Moscou ou l’extrême droite..

            Par contre au niveau européen, il serait un peu isolé, le cul entre deux chaises.


          • maQiavel machiavel1983 19 novembre 2013 18:04

            -un aube doré à la française a peu de chance d’apparaitre, car ce n’est pas dans la culture française. La culture française est trop égalitaire et sécularisée pour permettre la montée d’une parti de ce type pouvant remplacer le FN.

            R / Une aube dorée française n’aurait pas la même dimension que le FN mais un cocktail explosif peut la faire émerger : augmentation massif des flux migratoire + aggravation de la crise + travail médiatico-politique méticuleux visant à mettre le thème du racisme au centre de la vie politique (et pour faire diversion sur la crise aggravée).


          • claude-michel claude-michel 19 novembre 2013 13:14

            C’est fou le nombre d’imbéciles qui tentent de casser le FN avant 2017...Tood et Le Bras sont de ceux là.. !

            Seul le résultat des urnes nous diras la vérité.. !


            • LE CHAT LE CHAT 19 novembre 2013 13:15

              tant que l’UMP et le PS seront aussi nuls , le FN ne risque pas de baisser !
              ce n’est ni Asselineau , ni Melenchon ,ni debout la république qui les feront venir aux urnes


              • Fergus Fergus 19 novembre 2013 16:30

                Bonjour, Le Chat.

                Entre « ne pas baisser » et prendre le pouvoir, il risque de s’écouler beaucoup d’eau dans les fleuves de France. Sans doute faut-il s’attendre à voir ce parti prendre quelques mairies de petite ou moyenne importance en mars (8 ? 10 ? 12 ?) et réussir un excellent score en juin lors d’Européennes qui ne mangent pas de pain aux yeux de nos compatriotes. Mais en 2017, rebelote pour un nouveau gouvernement UMP ou PS, avec une forte probabilité pour le premier nommé, eu égard à la situation actuelle.


              • Attilax Attilax 25 novembre 2013 01:35

                C’est surtout l’abstention qui devrait cartonner. Et l’abstention elle va se faire principalement au PS et à l’UMP. Le FN ne va pas grandir, ce sont les autres qui vont rapetisser.
                Si Dugland 1er avait deux sous d’intelligence, il ferait reconnaître le vote blanc pour éviter le pire, mais je crois hélas qu’on est à l’abri d’un tel éclair de lucidité.


              • medialter medialter 19 novembre 2013 14:25

                « Todd et Le Bras expliquent la hausse du FN .... et prévoient sa disparition »

                Arffff MDR  smiley

                Comment Todd peut-il encore expliquer ou prévoir quoi que ce soit, lui qui expliquait et prévoyait le hollandisme révolutionnaire ???

                Comment d’ailleurs peut-on encore écrire un article sur ce guignol ?


                • Laurenzola Laurenzola 19 novembre 2013 14:50

                  Tood avait raison, le hollandisme révolutionnaire devient une réalité, tout un peuple se révolte... contre son président !


                • pergolese 20 novembre 2013 09:43

                  Les gens ont la mémoire courte...Peu importe que les « sociologues », « philosophes » et « économistes » se trompent tout le temps dans ces conditions.

                  Mais c’est moins vrai avec Internet...Il est devenu a posteriori possible de revenir sur des déclarations passées et les confronter avec le réel. A votre place je n’hésiterait pas à le faire.


                • Yohan Yohan 24 novembre 2013 12:51

                  Todd a sûrement une Rollex, ça lui donne droit de pérorer


                • appoline appoline 24 novembre 2013 13:00

                  Cela est toujours douloureux de se faire avoir, mais là, ce n’est pas faute d’avoir été prévenu avec Hollande, donc à eux d’analyser leur erreur


                • viva 19 novembre 2013 14:34

                  Le FN ne dépassera jamais les 30%, même si la situation économique continu à se dégrader, ils vont certe prendre des places dans les communes et les régions, ils auront des députés européens, mais ils vont atteindre le point culminant et redescendre encore plus vite.

                  On se retrouve donc à la case départ, comment réformer le système politique et économique ?
                  Une scission au PS, c’est la seule possibilité vu la situation actuelle.
                   L’UMP est fini et le PS actuel est moribonds mais avec tout de même une masse de militant conséquente, ils peuvent donc couper le parti en deux. Ce n’est pas pour autant que le FN obtiendra une majorité, même si l’abstention bat des records. 

                  • Attilax Attilax 25 novembre 2013 01:44

                    Si le PS et l’UMP s’effondrent alors que l’abstention bat des records, à votre avis, qui se retrouve mathématiquement en tête ?


                  • DanielD2 DanielD2 19 novembre 2013 14:44

                    Deuxième article de l’auteur sur ces 2 clowns. Ressaisissez-vous.

                    Pour vous aidez, je vous propose cette vidéo de Todd face à Phillipot, juste après les présidentielles, ou Todd se ridiculise.

                    http://www.dailymotion.com/video/xqfakn_apres-les-legislatives-plus-personne-ne-parlera-du-front-national_news

                    On y trouvera entre autre le fumeux concept de « Hollandisme révolutionnaire » censé en finir avec le FN, devant un Phillipot très amusé devant tant de conneries.

                    Morceau choisi, Todd s’adressant à Phillipot :

                    « Dans 10 jours on ne parlera plus du FN, et on constatera que la seule réalité c’est François Hollande qui va réconcilier le monde ouvrier avec les classes moyennes et la gauche Française et qu’ils vont désigner ensemble le vrai ennemi, le système financier. »

                    Et la réponse de Phillipot, hilare :

                    - « On en reparle dans un an. »

                    Un prophète ce Todd !


                    • Jonas 19 novembre 2013 16:26

                      @Daniel D2


                      Je vais vous donner une autre preuve qu’Emmanuel Todd est un prophète. Mais un prophète dont les prophéties ont du mal à se réaliser. 

                      Comme vous le savez ,,il avait pris fait et cause pour l’élection de Ségolène Royale contre Sarkozy. Il avait fait toute la campagne dans les médias en faveur de sa candidate n’hésitant pas à déclarer partout d’une manière péremptoire :« Sarkozy est cuit et d’après mes calculs , il sera battu de plus de 54 % ».

                      Sur France culture le 12 mars 2007 à 8’40 il récidive « Je vous le dit ici Sarkozy ne sera pas président ». Vous connaissez la suite.

                      Emmanuel Todd est un touche à tout sans rien maîtriser . Démographe-Economiste-Historien ,Politologue et Conseiller des princes . 

                      Ps : Le Bras est un démographe que je respecte.

                    • Onecinikiou 19 novembre 2013 17:52

                      Je serai Todd j’irai me cacher au fond d’un trou pour ne plus jamais en sortir. 

                      C’est sans doute trop demandé à notre sociologue d’Etat, coutumier des plateaux télé. 

                      Ce qui est déjà en soi un bon indicateur de son degré de soumission à l’idéologie dominante. 

                      Tant qu’il crachera sa haine rabique sur le Front, il sera autorisé par le système de nous divertir de ses inepties. 

                      Le jour où son courage et honnêteté intellectuels (autant dire jamais) lui feront opérer un renversement de paradigme salvateur, il sera mis au ban, instantanément. 

                      Bien évidemment il le sait, ce qui renforce son côté cruellement pathétique d’un type prêt à tout pour rester à la table des puissants.

                    • DanielD2 DanielD2 19 novembre 2013 17:52

                      Le Bras c’est le gauchiste de base.


                    • Klisthène 2017 Kxyz 19 novembre 2013 14:44

                      leur analyse n ’ est pas dénué d’ intérêt le f Haine bénéficie du jeu des partis dit de gouvernement en particulier le ps pour qui la présence de ce parti est aubaine pour diviser la droite cf Mitterrand et ses neveux..
                      Sarko et ses brillants conseillers ont cru qu ’ ils gagneraient la présidentielle en allant chasser sur les terres extrémistes alors que la victoire se jouait au centre..
                      et cela sera le cas encore en 2017 ...
                      pour autant ce parti rassemble tous les laissés pour compte de cette europe ultra libérale au ordre de la bce ..et de sa doctrine ainsi que de la mondialisation sauvage ..et dès que les gouvernants prendront conscience de leurs errements peutt être sous la pression de la rue d ailleurs alors le Fhaine retrouvera ses scores classiques pour le parti d ’ extrême droite..


                      • DanielD2 DanielD2 19 novembre 2013 15:04

                        Comment on peut croire que les présidentiels se jouerons au centre ...

                        Si Sarkozy a gagné en 2007, c’est bien parce qu’il n’était pas au centre, et si il a perdu à 3% prêt en 2012 aussi. La différence c’est que comme il n’a absolument rien fait entre 2007 et 2012, comme il n’a pas « passé le Karcher » bien au contraire, il lui a manqué les voix des déçus.

                        M’enfin allez y, faites cadeau au FN d’une UMP bien centriste et bien molle, ils n’attendent que ça et au moins les choses seront claires sur la vraie nature de l’UMP.


                      • Onecinikiou 19 novembre 2013 17:42

                        Daniel a évidemment raison : les raisons de l’échec de Sarkozy en 2012 - comme celles de sa victoire écrasante en 2007 - sont à chercher dans son ambition de phagocyter tout ou partie du programme du Front national et de son discours, mais surtout sans le mettre en application. Ceci expliquant l’une et l’autre.

                        Les analystes de pacotille, politologues stipendiés et autres experts autoproclamés qui soutiennent le contraire, soit que ce serait son manque de positionnement centriste qui aurait causé sa perte, outre que cette explication est incapable de rendre compte de la réalité de 2007, s’explique essentiellement par un déni du réel, précisément, saisi d’effroi qu’ils sont à l’idée d’être mis face une France et un peuple français qu’ils ne comprennent plus, et qu’en vérité ils n’ont jamais voulu comprendre. 

                        C’est pour cela que plus dur sera leur chute, et qu’il risque d’être balayé tôt ou tard. Ils commencent à s’en douter, c’est pour cela aussi qu’ils tentent de remettre en branle et de réactiver la diabolisation qui a si bien fonctionné au cours des années 80/90.

                      • Klisthène 2017 Kxyz 19 novembre 2013 20:04

                        l ump union des médiocres populistes....mais ça existe encore  ...je reprécise que les électeurs du modem ont voté pour 2/3 d entre eux Hollande....et qu’ au vu de l ’ écart de 3 % ces voix ont manquer...
                        les français ne sont pas extremistes même ceux qui votent FHaine pour une partie d ’entre eux, les français ne veulent pas voir leurs valeurs bafouées ...et se sentent déclassé menacés et veulent que la Républik les protège ..ce que le président des riches n ’ a pas fait et ce que Hollande semble avoir oublié..
                        pour autant la fille de son père ne sera jamais en mesure d être élue présidente je sais bien que le net est une tribune pour ses fans mais la raison des urnes est tout autre comme la réalité d ailleurs.


                      • epicure 19 novembre 2013 21:00

                        Aussi en 2007 sarko a été le président des vieux ( d’un autre côté un candidat conservateur c’est normal ), mais sa politique et ses comportements personnels ont rebuté une parti des personnes âgées qui lmui ont été moins fidèle.

                        http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/sarkozy-l-idole-des-vieux-23544

                        En fait en dessous de 65 ans c’est ségolène qui avait la majorité.

                        Son programme de 2012 s’adressait à la haute bourgeoisie et toujours ses électeurs majoritaires ( cexu qui se sont cosntitué un patrimoine, qui ont peur des voleurs de sac à main etc.... ), bref on bon programme de droite.

                        "Au final, l’électorat du président sortant " se réduit au noyau traditionnel de l’électorat de droite ", explique Ipsos. Nicolas Sarkozy n’est ainsi majoritaire qu’auprès des plus de 60 ans (59%), des retraités (57%), des indépendants et commerçants, où il a toutefois cédé 9 points en 5 ans à 61%, et des revenus supérieurs à 3000 euros (56%). "

                        http://lexpansion.lexpress.fr/election-presidentielle-2012/qui-a-vote-hollande-et-qui-s-est-detourne-de-sarkozy_293527.html

                        Donc il a quand même perdu sur son socle électoral entre les deux élections.


                      • Onecinikiou 19 novembre 2013 23:59

                        Evidemment qu’il a perdu une partie de son socle électoral, personne ne vous a dit le contraire. Et pour preuve : il perd plus de 2,1 millions de voix entre les seconds tours de 2007 et 2012, ce qui est significatif et en mesure d’expliquer sa défaite. 

                        Car la désaffection que sa candidature suscita fut proportionnelle à la déception que sa présidence à provoqué parmi ceux qui avaient tant espérer - à tord ou à raison (à tord évidemment selon moi) - en son volontarisme et projet politiques de redressement national et de sursaut. 

                        C’est essentiellement ses manques cruels de résultats, son bilan en effet catastrophique (endettement, chômage, immigration, insécurité, suivisme en politique étrangère etc...), le reniement de ses (fausses) promesses beaucoup plus que sa personnalité fantasque et transgressive, son incapacité ou manque de volonté (!) de reprendre les rênes du pouvoir imprudemment transmis à l’Union et au Marché, qui sont à l’origine de sa débâcle. 

                        Et encore de peu, bien moins que se bornait à pronostiquer toutes les études dans les semaines et mois auparavant, ce qui révèle que malgré le rejet quasi-viscéral que Sarkozy provoquait dans l’électorat notamment populaire suite à ses mensonges et intoxications, Hollande a été élu sur le fil par opportunisme voire accident. Nullement pour son projet (bien au contraire celui-ci en rebutait beaucoup), encore moins pour ses qualités intrinsèques. Hollande est un nul. Un zéro. Cela transpire par tous les pores de sa peau. Il fait honte à la France et à son peuple à chaque apparition publique. Le costume était déjà très large pour Sarkozy, Hollande nage littéralement dedans. 

                      • epicure 20 novembre 2013 01:56

                        je suis d’accord avec toi hollande n’a pas été élu par adhésion, mais pour éliminer sarkozy.


                      • heliogabale heliogabale 19 novembre 2013 15:00

                        Au final, ils pensent que la carte électorale du FN pourrait finir par recouvrer celle du PCF vers 2020, du fait d’un « vide religieux ancien ».

                        Bien vu, à l’exception de l’ex ceinture rouge de Paris où PS+ Front de gauche ont souvent fait plus de 50% à eux deux au premier tour de la présidentielle...


                        • heliogabale heliogabale 19 novembre 2013 15:07

                          De toute façon il y a un hollandisme révolutionnaire...mais pas dans le sens prédit par Todd...pour le moment...

                          Il veut faire basculer le PS vers le social-libéralisme et faire du PS un parti démocrate (« PD » c’est pas très vendeur en France...).

                          Dans le même temps, il y a un tiers de son électorat qui est très réticent à cette révolution.

                          Si Sarkozy ne revient pas et que Juppé ne se présente pas, Hollande (ou Valls le cas échéant) a un boulevard à sa droite.


                          • Alsete Alsete 19 novembre 2013 16:06

                            Pas de prise en considération des abstentionnistes dans cette études et ses conclusions.


                            Pourtant ils existaient bien lors du scrutin européen de 2009, les abstentionnistes obtenant haut la main la majorité absolue, ainsi que dans des élections partielles récentes.

                            En s’attardant sur le vote exprimé selon l’époque et les régions, Todd et Le bras ne font que de la spéculation politicienne ne tenant pas compte des motivations... et démotivations du corps électoral.
                            Donc cette étude est un biais pour faire passer une idéologie politique, mais en aucun cas une étude sérieuse de la sociologie politique de la France dans le temps et l’espace.

                            • epicure 19 novembre 2013 17:20

                              C’est là où tu te trompe, et il y a une chose que tu n’a pas compris c’est que pour Todd il y a un lien entre les tendances idéologiques et les considérations sociologiques/culturelles.
                              SI tu lisais bien l’article tu verrait justement qu’ils pointent les contradictions actuelles entre les évolutions politiques et les caractéristiques sociologiques/culturelles fondamentales du pays.


                            • Onecinikiou 19 novembre 2013 18:10

                              @ Epicure, 


                              Le refus de l’immigration massive, de ses conséquence objectives tant d’un point de vue socio-économique que culturelo-identitaire, est profonde, prégnante en France. 

                              Mieux : totalement transcourant selon les dernières études disponibles. 

                              L’idée qu’il y aurait trop d’étranger en France, sous-entendu que nous en aurions trop accepté ces dernières décennies, est partagée par une large opinion publique qui va de l’un à l’autre du spectre politique. Ne pas le reconnaitre est assimilable à un vulgaire déni. 

                              Ainsi donc je ne vois pas bien comment, sauf à imaginer une substitution de population plus rapide que prévue, substitution de population qui évidemment n’existe pas aux yeux de l’oligarchie pas plus qu’à ceux de ses alliés objectifs, idiots utiles issus des rangs de la gauche progressiste, universaliste et internationaliste - soit la conjonction remarquable des libéraux-libertaires, des loges et des « marxistes » - je ne vois pas bien donc comment le Front national qui cristallise politiquement ce sentiment, et qui est de plus en plus réductible à un ressentiment vis à vis de la trahison en cours des intérêts véritables du peuple français (encore) majoritaire, pourrait voir ses suffrages s’estomper dans les années qui viennent, étant acquis de surcroit qu’il est le seul à proposer de rompre avec cet état de fait, et déjà d’en faire le constat !

                              Répondez déjà à cela si vous le voulez bien.

                            • epicure 20 novembre 2013 21:33

                              @Par Onecinikiou (---.---.61.237) 19 novembre 18:10



                              zut problème technique hier, réponse initiale perdue.
                              Donc c’est bien joli ton discours sur l’immigration, mais ce n’est plus tout à fait vrai, puisqu’il n’y a a plus de correspondance entre le vote FN et la présence immigrée.
                              Si tes propos étaient exacts les votes FN devraient être important dans les départements de forte immigration, et faible dans les départements à faible immigration.

                              Quand on voit la montée du FN dans la région de gap, j’imagine mal une invasion de voilée et de barbus en kamis dans ces régions montagneuses, ainsi que dans les autres départements alpins.

                              Le vote FN a donc d’autres origines que ce seul sujet.

                              Déjà on peut voir que marine lepen a un discours différent du père, un discours plus républicain, avec des références à la laïcité, ce qui est une absurdité pour séduire l’électorat d’extrême droite classique. Donc son discours n’a pas pour but de séduire le public classique de l’extrême droite mais un autre public plus nombreux .
                              D’un autre côté en dénonçant les puissances étrangères, la mondialisation, l’immigration, elle continue de s’adresser au public historique du FN.

                              Si elle pose un discourt qui se veut laïque, c’est qu’elle cherche à séduire un public peu religieux, qui est détaché vis à vis de l’église catholique.
                              Alors que l’extrême droite historique séduit plutôt un public avec une forte référence religieuse, dont le plus flagrant c’est les intégristes catholiques.
                              Hors ce que note Todd et Lebras c’est que certaines constantes culturelles passent les siècles dont la sécularisation.
                              Un des indices de sécularisation dans l’histoire c’est la répartition des prêtres constitutionnels et des prêtres réfractaires. Car l’acceptation des prêtres cosntitutionnels passait par une population peu attachée à l’église , à la religion, une population déjà sécularisée, au contraire des prêtres réfractaires, par exemple en bretagne la majorité a été des prêtres réfractaires et c’est là qu’a eu lieu la révolte des chouans.

                              voici la carte de répartition des prêtres constitutionnels/réfractaires

                              donc maintenant voyons la carte de la répartition des voix du FN depuis la prise de pouvoir par la « républicaine » marine lepen.

                              Maintenant une carte intéressante :
                               les évolutions du vote FN entre les présidentielles de 2007 et les cantonales de 2010

                              C’est le paradoxe que mettent en avant Todd et Lebras, c’est que le FN a augmenté ces dernières années principalement dans des régions peu religieuses.
                              Les régions les plus religieuses qui avaient voté pour le père lepen en 2007 ont délaissé le vote FN lors des cantonales.

                              Et je dirais que la victoire de marine lepen sur golnisch, représentant du FN historique, est le résultat de ce changement d’électorat, en plus de l’héritage familial.
                              Golnish à la tête du FN, cela aurait été une autre histoire pour le FN ces dernières années, et sûrement moins florissant.

                              Pour les explications de ce basculement, Todd et Lebras sont mieux placés que moi.
                              Puisque historiquement les populations les plus religieuses votent à droite et les populations plus séculières votent à gauche.


                            • Onecinikiou 20 novembre 2013 23:20

                              « Si tes propos étaient exacts les votes FN devraient être important dans les départements de forte immigration, et faible dans les départements à faible immigration. »


                              Cela prouve simplement que l’immigration et le phénomène de substitution en cours sont beaucoup plus importants que prétendu par le pipeautage et dénégations du pouvoir politique, lui-même dans la main de l’oligarchie, et qu’il est donc normal et sinon compréhensible (voir plus bas) dans ces conditions que, dans ces sphères géographiques où les français historiques sont mis en minorités, de voir reculer le vote Frontiste. C’est le produit d’un rapport de force démographique dont se garde bien de parler nos deux experts.


                              Etant acquis simultanément que les nouveaux français de fraîche date, massivement musulmans issus du Maghreb ou d’Afrique noire, ayant pour la plupart acquis grâce au droit du sol (ou plutôt à cause) la nationalité de manière automatique ou pour la raison qu’elle est distribuée à tour de bras (140.000 naturalisations par an en moyenne ces 20 dernières années en France, faites le calcul...), vote socialiste en bons aliénés qu’ils ont toujours été avec des scores dignes des pires dictateurs communistes.

                              Et que ceux qui votent Front national, principalement aujourd’hui dans les zones que les géographes qualifient de « péri-urbaines », sont précisément tous ceux qui ont fui dès qu’ils en ont eu les moyens les zones bientôt sinistrées qui ont accueilli depuis des décennies l’immigration massive que nous connaissons, avec les conséquences heureuses que chacun peut désormais constater, et qui sont épouvantés à l’idée de devoir revivre tôt ou tard, si rien n’est fait pour le juguler (ce que promet justement de faire le Front, ceci expliquant cela), les hordes de sauvageons incultes, déculturés et ultraviolents qui peuples ces banlieues dites « sensibles ». 


                              Et qui oserait ici leur donner tord ? Les bobos parisiens, chantres du multiculturalisme et immigrationnisme MAIS pour les autres - journalistes au Inroks, Télérama, Libé ou au Nouvel Obs - qui n’ont jamais mis les pieds de l’autre côté du périph, qui planquent leur enfants en école privée et se réfugient dans leur ghetto de riche inaccessible au commun des mortels ? 

                              Une aimable plaisanterie sans doute, bien que détestable puisqu’elle viole le principe moral selon lequel on ne doit vouloir pour autrui ce que l’on ne souhaite pas pour soi-même ! 

                              Bel exemple de la tartufferie gauchiste donneuse de leçons, de plus en plus insupportable ! A lire jusqu’au bout.


                              La vérité vous fait peut-être mal au c.., mais il ne faut pas en vouloir aux porteur du message. Seule la réalité est cruelle. 

                            • volt volt 19 novembre 2013 16:22

                              ça peut être intéressant, il semble oui qu’ils aboutissent à des choses...

                              mais tout de même, de quelque bord que l’on soit :

                              « le FN est devenu, économiquement et territorialement, le parti des dominés, de ces faibles qui ont été éloignés » - 
                              franchement ça réveille au fait que les chiffres c’est très beau, mais tout de même on vote sur un discours, puis ce genre de citation semble plaider en faveur de fréquentes glissades dans le texte de l’analyse objective vers les étiquetages bas de gamme, c’est nul.

                              « Au final, ils pensent que la carte électorale du FN pourrait finir par recouvrer celle du PCF vers 2020, du fait d’un « vide religieux ancien ». » 
                              alors ça c’est encore plus peps ; si seulement on pouvait nous expliquer « vide religieux ancien » ça serait joyeux.

                              • epicure 19 novembre 2013 17:46

                                dans un lien vers une interview (cet article ou l’autre), ils expliquent que dans certaines régions de france la sécularisation était très avancée avant même la révolution, les régions qui historiquement votaient à gauche. Il y a de nombreuses régions où l’église catholique n’a pas eu d’influence depuis longtemps, e donc la culture religieuse moins importante que dans l’ouest ( les chouans ne se sont pas fait dans le midi ce n’est pas un hasard).
                                Il disent même que carte carte de sécularisation ancienne se superpose avec la carte des prêtres constitutionnels et des prêtres réfractaires.

                                http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Carte_des_pr%C3%AAtres_asserment%C3%A9s_en_France_en_1791.svg


                              • volt volt 19 novembre 2013 18:22

                                oui, faut avouer que là c’est plus clair, mais il n’empêche que le concept est un peu bancal, puis l’intention transparaît, donc on a du mal à donner crédit ; néanmoins c’est intéressant.


                              • christian pène 19 novembre 2013 16:38

                                Avant cela il y a eu la disparition du PCF ex-collabo avec les Nazis......malgré cela De Gaulle fraya avec ce parti de criminels du déserteur Thorez maurice , du travailleur volontaire Marchais en Allemagne nazie.....quoi qu’il ait pu nier sans succès....

                                Au train où ça va , la disparition du PS , parti NON socialiste mais de voleurs-menteurs (le mensonge pour justifier le vol à défaut d’intelligence ) , est engagée.....

                                C’est que les idéologies ne résistent qu’un temps ; le PS parti néo-stalinien semble voué p disparaître à cause de son idéologie absurde confiscatoire décourageante , mais aussi à cause de la débilité de ses animateurs post-soixante huitards : Brighelli a bien dit l’école fabrique de crétins ; le pS semble en avoir recueilli un max.....


                                • Pere Plexe Pere Plexe 19 novembre 2013 18:18

                                  ...Hollande « néo stalinien » !

                                  Essayez de diminuer les doses de toutes urgence...

                                • bourrico6 20 novembre 2013 09:20

                                  C’est que les idéologies ne résistent qu’un temps

                                  Qu’est ce que t’attends pour arrêter alors ?

                                  En même temps, quand on sors le PC collabo avec la nazi, ça dépasse l’entendement.

                                  A croire que la guerre sur le front de l’Est n’a jamais eu lieu.

                                  Y a vraiment de ces crétins ici....


                                • ddacoudre ddacoudre 19 novembre 2013 17:49

                                  bonjour laurent

                                  Todd n’est pas un devin, il consulte des données et elle ne valent qu’un temps quand la part d’incertitude ne vient pas trop les bousculer, alors, l’on peut anticiper d’un avenir possible. et compte tenu des stabilisateurs de la vie socio-politique (les dominants systémiques de la pensée unique) une révolution n’est pas à l’ordre du jour.
                                  cordialement


                                  • Xenozoid 19 novembre 2013 18:14

                                    vous vous fouetez sur la gueule,le maitre s’amuse,derirere vos rhetoriques ? ils vous restent quoi ? rien


                                    • Constant danslayreur 19 novembre 2013 18:28

                                      DE la gueule...


                                    • Pere Plexe Pere Plexe 19 novembre 2013 18:16

                                      Il est probable que le FN soit populaire ...jusqu’a ce qu’il soit associé au pouvoir.

                                      Comme le PC était fort tant qu’il était un parti d’opposition.
                                      Dés que l’on met les mains dans le cambouis il faut arbitrer choisir, hiérarchiser... toutes choses sources de mécontentement .
                                      Le FN réuni des libéraux et aussi des partisans d’une économie dirigée,des anti fonctionnaires primaires et des tenants d’un état fort, des sionistes et des antisémites.Seul un parti d’opposition peut se permettre de tels grands écarts.

                                      • Jason Jason 19 novembre 2013 18:19

                                        Alfred Jarry, avec son roi UBU avait inventé le décerveage par les talons.

                                        Maintenant on assiste au décervelage par la télé. C’est ça le progrès.

                                        Plus sérieux. Est-ce que nos deux compères voient dans leurs cartes une amélioration de l’économie et un effondrement de la dette ? Ils savent certainement mieux que moi que l’économie défaillante est le terreau de toutes les radicalisations et les tentations pour les électorats d’un pouvoir fort.

                                        Alors, droite ou gauche ? La réponse n’est ni dans les cartes ni dans le marc de café. Si le PS ne se radicalise pas, le balancier risque fort de priviligier une droite musclée. Car il existe une guerre larvée du monde des affaires et de la finance contre toute velléité d’une société protectrice dont ils verraient bien la disparition. Ou du moins son extrême affaiblissement.


                                        • Jelena XCII 19 novembre 2013 18:21

                                          Le FN disparaitra (ou plus précisément fusionnera avec la droite classique) quand l’actuelle génération de retraités vivant en province disparaitra.... A Paris même le FN ne fait que 6%, en Ile-de-France (8 départements), le FN ne fait que 12%.

                                          En 1960 aux USA, les noirs ne pouvaient pas monter dans les mêmes bus que les blancs.... En 2008, il y avait un noir à la maison blanche.

                                          Pas la peine de fantasmer sur une « aube dorée », la France n’a rien à voir avec les pays de l’Est, tout comme l’Angleterre, c’est une cousine des USA.


                                          • Onecinikiou 19 novembre 2013 18:28

                                            Ma chère, pour que le Front envisage de fusionner avec la droite, et sauf à imaginer ses dirigeants trahir leurs idéaux et convictions (ce qui est toujours possible), encore faudrait-il que cette droite rompe avec ses chimères euro-mondialistes, atlantistes, et sionistes. Ce qui n’est pas dans son projet à moyen terme, a priori. 


                                          • Jelena XCII 19 novembre 2013 19:44

                                            Mon cher, si le FN refuse que la Turquie fasse partie de l’UE, c’est que le FN n’a pas l’intention de quitter l’UE.

                                            Vous prenez la Marine pour Che Guevara ? Je me marre... Le milieu du FN, ce sont des dames portant chapeaux à plumes qui vont à Vincennes ou Longchamp miser des fortunes juste pour le fun.

                                            Si ça ne tiendrait qu’à ce milieu aristocratique, les salariés ne seraient pas payés en euros, mais en sachet de riz, un demi-sachet de riz par jour en guise de salaire.

                                            Il est si facile de manipuler les masses...


                                          • Onecinikiou 19 novembre 2013 20:24

                                            Votre panorama sociologique de l’électorat frontiste est une aberration au regard de la matérialité des faits, soit toutes les études disponibles : le Front est le premier parti ouvrier de France, ne vous en déplaise, et les retraités sont les plus rétifs à voté pour lui, selon toujours ces mêmes études. 

                                            Je vous mets au défi de démontrer le contraire. Moyennant quoi je vous conseille de réviser urgemment vos poncifs et préjugés totalement démentis, au risque autrement de connaitre des lendemains qui déchantent. Et peut-être plus tôt que vous ne le croyez. 

                                          • legrind legrind 19 novembre 2013 21:24

                                            Mon cher, si le FN refuse que la Turquie fasse partie de l’UE, c’est que le FN n’a pas l’intention de quitter l’UE.

                                            Je ne comprends pas cette logique mais bon..

                                          • francesca2 francesca2 19 novembre 2013 21:29

                                            Mais il n’y a rien à comprendre, c’est parfaitement stupide.


                                          • Jelena XCII 19 novembre 2013 22:24

                                            A l’intention de francesca, si la France ne te plait pas, tu retournes manger des pizzas dans ton pays.

                                            @Onecinikiou Au pays de Marine, comme dans tous les pays, on s’amuse on pleure on rit. Il y a des méchants et des gentils et pour sortir des moments difficiles, avoir des amis c’est très utile. Un peu d’astuce, d’espièglerie, c’est la vie de Marine.


                                          • c’est pas grave 19 novembre 2013 23:16

                                            « Mon cher, si le FN refuse que la Turquie fasse partie de l’UE, c’est que le FN n’a pas l’intention de quitter l’UE. » JELENA

                                            hé hé

                                            outre les analyses fort probantes d’Asselineau sur les intentions  faussement anti-européistes de ce parti , j’aime assez çà et là ces petits jaillissements de bons sens ...


                                          • davideduardo davideduardo 20 novembre 2013 02:13

                                            Mon cher, si le FN refuse que la Turquie fasse partie de l’UE, c’est que le FN n’a pas l’intention de quitter l’UE » JELENA



                                            Quitter l UE ne serait possible qu apres une victoire aux présidentielles de 2013, alors que l admission de la turquie peut commencer d ores et déja et les parties peuvent user de leur poids politique et médiatique pour alerter l opinion et l influer.
                                            « Sauver les meubles quand la maison brule en attendant de pouvoir éteindre le feu. »


                                            Sinon on pourrait aussi dire :
                                            Si Melenchon et asselineau refusent le TFUE ou l accord transatlantique, c’est qu ils n’ont pas l’intention de quitter l’UE » JELENA

                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 novembre 2013 08:15

                                            Onecinikiou,
                                            Pétain aussi était très populaire....


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 novembre 2013 08:21

                                            davidduardo,
                                            La différence c’est que le 1er article du programme de l’ UPR est la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50...

                                            Ce que vous ne retrouvez dans aucun autre programme, et encore moins sur les professions de foi :

                                            « Les professions de foi de Marine le Pen et Dupont Aignan »

                                            Et pas davantage dans le programme du FDG, ou de LO, ou du NPA...

                                            « Recette pour neutraliser la colère des Français, leur promettre une autre Europe ! »


                                          • Onecinikiou 20 novembre 2013 13:27

                                            « Pétain aussi était très populaire.... »


                                            Si vous n’avez plus que cela pour tenter de disqualifier vos adversaires, il n’y a plus qu’à tirer le rideau.

                                            Car il devient de plus en plus évident que pour l’UPR et Asselineau - comme pour Mélenchon et les gauchistes, dont il faut rappeler qu’ils sont pourtant infiniment plus comptables de la situation actuelle que les dirigeants de Front national, qui n’ont jamais gouverné - le véritable adversaire soit devenu, ou a toujours été de tout temps, le Front national, et le Front national seul.

                                            Tout cela étant fort suspect de duplicité dans le contexte actuel, je ne vous le cache pas. Asselineau voudrait démontrer qu’il est un agent transverse de l’oligarchie, et à tout le moins un partisan du statu quo (ce qui revient au même) qu’il ne s’y prendrait pas autrement. 

                                            Qu’attend-il donc pour tendre la main, ou plutôt saisir la main qu’il lui est tendue, au lieu de passer son temps, qui comme pour chacun est précieux (mais plus encore en politique), à cracher sur le Front national ? Ce dernier aurait bien besoin d’allié de circonstance et serait très heureux de l’accueillir en son sein. 

                                          • davideduardo davideduardo 20 novembre 2013 17:27

                                            oui, je sais je connais tres bien asselineau et je l aprécie, mais quelles sont ses chances pour 2017 ?


                                            0.01% ?


                                            Non la vrai question a poser aux UPR, aux debout la republique et meme aux front de gauche est ::

                                            Pour le deuxieme tour de la présidentielle de 2017 qui sera surement sarkozy Le pen, pour qui voterez vous ?
                                            L atlantiste proeurope, et proamerique ou celle qui tout de meme veut sortir de l euro et est tres critique de l UE ?
                                            Le libéral ou la keynésienne qui a axé son programme sur le social, les salarés. les chomeurs et les PME ?

                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 novembre 2013 18:46

                                            onecinekiou,

                                            Si Asselineau était « un agent traverse de l’oligarchie », il aurait comme le FN, son rond de serviette dans tous les médias.

                                            Vu le discrédit de la classe politique, il serait reçu avec le tapis rouge.

                                            Voici les conditions pour qu’il y ait une alliance avec l’ UPR :

                                            * Sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50.
                                            (Sortir de l’ OTAN et pas seulement du Commandement intégré.)

                                            * Avoir dans son programme des éléments précis de progrès et de justice sociale.

                                            * Viser à rassembler les Français en rejetant tous les débats clivants, nucléaire, immigration, dette publique..

                                            * Avoir une éthique comportementale qui exclue les discours différents suivant les lieux , les jours et les publics.... 

                                            Mme Le Pen peut aussi accepter un débat public avec Asselineau, qui le lui propose depuis 2007, comme à tous les autres dirigeants des Partis, ce qu’elle a toujours refusé.

                                            Ce qui prouve qu’elle ne cherche pas des alliés pour sortir de l’ UE, mais des alliés à l’UMP :

                                            «  Jean Marie Le Pen favorable à une alliance avec l’ UMP »


                                          • Onecinikiou 20 novembre 2013 22:39

                                            Si le Front national a son rond de serviettes comme vous dites, déjà faut-il rappeler dans quelle condition de partialité, de parti pris « journalistiques » et médiatiques, de manipulation et diabolisation savamment orchestrées, comparativement à tous les autres mouvements politiques. 

                                            Ensuite ce n’est pas pour la raison que vous sous-tendez, et qui fait se bidonner tout le monde de quelque peu honnête, mais parce que le Front - a contrario d’Asselineau et de l’UPR - représente dors et déjà 6,5 millions de voix, et que le Système aussi puissant soit-il ne peut pas faire comme si cela n’existait pas, au risque autrement de passer aux yeux de tous pour ce qu’il est en réalité, c’est à dire parfaitement totalitaire et anti-démocratique.


                                          • Xenozoid 19 novembre 2013 18:21

                                            le pouvoir réside dans le controle.c’est simple


                                            • Werner Laferier Werner Laferier 19 novembre 2013 18:40

                                              Laisser un peuple de même ethnie et vous aurez uniquement que des guerres, depuis que les européens se sont ouvert au mondialisme, à l’immigration, à la finance..., nous n’avons plus déplorer de guerres en Europe, le nationalisme est partie au placard.


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 novembre 2013 08:25

                                                Werner,

                                                Les guerres se sont déplacées vers la colonisation et la participation aux ingérences de l’ OTAN.

                                                Car les USA sont en guerre quasi permanente depuis la fin du 19e siècle...

                                                Rien que depuis 1945, en voici la liste ici :


                                              •  C BARRATIER C BARRATIER 19 novembre 2013 19:14

                                                Je crois tout de même que le pétainisme n’est jamais mort chez nous et renaît de ses reculs apparents. OIl y a dans la France profonde une pieuvre libérale et intégriste. Dans ùon village, on sent une crispation de cette droite furieuse de ne pas tout gouverner.
                                                Voir en table des news ;

                                                République : Résister à la pieuvre libérale et intégriste

                                                 http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=204


                                                • JP94 19 novembre 2013 20:57

                                                  Il y a une étude très intéressante de Michel SIMON ( décédé il y a peu ) parue dans la Pensée ( revue du rationalisme moderne) et qui peut vous intéresser .

                                                  ( Michel Simon n’a pas la notoriété médiatique d’Emmanuel Todd , mais il n’en demeure pas moins une référence) .

                                                  Il s’agit d’un article qui synthétise des recherches à base statistique sur la corrélation entre degré de pratique religieuse et vote .
                                                  Cette analyse est croisée les types de représentation qui sous-tendent le vote : « xéno-sécuritaire » par exemple , correspond à une perception négative de l’étranger perçu comme une menace . Il est aussi question de la représentation en classe sociale : acceptée ou non . tout ceci fonctionnant de façon graduée .

                                                  L’intérêt de cette étude est aussi son étendue dans la durée avec l’’évolution des représentations au sein de la population de notre pays , du degré de pratique religieuse ( t non pas de croyance religieuse ) .

                                                  Il y a donc par exemple une corrélation forte entre le vote à droite et un degré élevé de pratique religieuse , mais il s’agit d’une étude statistique , et donc elle admet des « déviances » et le sentiment d’appartenance à une classe sociale est contrebalancé par la pratique religieuse .

                                                  Incidemment on peut saisir comment l’argumentation politique déplace sur le terrain politique des questions qui y étaient extérieures .

                                                  En tout cas l’article ci-dessus me semble tout à fait pertinent , quoi qu’on pense d’Emmanuel Todd , puisqu’il propose une analyse au lieu de se contenter d’une opinion .

                                                  • epicure 21 novembre 2013 02:37

                                                    normal adhérer à une pratique religieuse active (si ce n’est pas sous la contrainte), c’est adhérer implicitement à certaines valeurs, à certains principes, qui sont exprimées à droite.

                                                    De plus les pratiquants catholiques en france sont plutôt âgés, et els personnes âgées sont plutôt attirées par les politiques de droite (vote à 75% pour sarko en 2007 des plus de 65 ans), le phénomène est encore renforcé
                                                    .


                                                  • legrind legrind 19 novembre 2013 21:18

                                                    J’avais et j’ai toujours beaucoup d’estime pour Emmanuel Todd mais depuis quelque-temps on dirait qu’il pète les plombs, que fout-il avec Hervé « tout va bien madame la marquise » Le Bras qui raconte des contes de fées sur l’immigration depuis 30 ans et qui se croit encore, semble t’il, dans les années 80 ?


                                                    • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 19 novembre 2013 22:07

                                                      Bonjour,


                                                      Il faut se reporter au « Marianne » de cette semaine dans lequel E. Todd se livre à une étude sur la contestation bretonne, entre autres.
                                                      Il y affirme qu’une révolte en Bretagne est possible parce que l’immigration y est peu présente.
                                                      Et que donc le FN y a , de fait, peu d’emprise.
                                                      Todd continue en affirmant que la révolte de 2005 dans les banlieues a été possible parce que ces banlieues n’étaient peuplées que d’immigrés. Et que donc le FN n’y avait aucune emprise.
                                                      La conclusion de Todd est limpide : le FN empêche toute révolte.
                                                      Tout celà pour mesurer le niveau de confusion chezTodd, et plus géneralement chez nos intellectuels des beaux quartiers, dont Todd est une des figures les plus representatives.
                                                      Ceci Todd dit beaucoup de choses interressantes (sur l’Europe et le protectionnisme, entre autres).
                                                      Mais il reste coincé dans ses interêts de classe, son mépris pour la classe ouvriére et son passé rance de trotskiste à paillettes.
                                                      Quant à Lebras, il ferait un bon employé de bureau, s’il avait une once de conscience professionnelle. Mais la conscience ce type ne sait pas ce que c’est.






                                                      • alinea Alinea 19 novembre 2013 22:24

                                                        Eh bien je trouve cela très éclairant, et très logique ! Le FN étant la solution tout en étant une audace, on s’en remet à l’autre et à plus tard ! Démission de soi-même, oui.. ça se tient, très bien même !


                                                      • alt57 alt57 20 novembre 2013 04:42

                                                        fastoche, tout a une F.i.N.

                                                        Le FN recueille les votes contestataires 
                                                        parce qu’il n’y a pas les bulletins blancs
                                                        comptabilisés comme votes exprimés.
                                                        -
                                                        Si c’était le cas le FN redescendrait à 
                                                        ce qu’il représente vraiment 7 à 9 %
                                                        mais disparaître non .

                                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 novembre 2013 08:29

                                                          Et parce que les Partis politiques et les médias empêchent les nouveaux Partis de s’adresser aux Français...

                                                          * L’UPR d’ Asselineau
                                                          * Le PRCF
                                                          * Le M’PEP

                                                          Comme par hasard, 3 organisations qui défendent la Nation et veulent sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN...Mais c’est sûrement un pur hasard...


                                                        • eric 20 novembre 2013 08:36

                                                          J’adore Todd. ses bouquins sont toujours stimulant. En tous cas tous les premiers.

                                                          Mais, il va parfois un peu vite.

                                                          Je me souviens que lors de l’émergence du FN, il y a 20 ou 30 ans, il annonçait doctement, sur la base de ses mêmes théories et de ses mêmes chiffres, avec la même assurance, que c’était un feu de paille qui disparaitrait comme le national Front anglais...

                                                          Il me semble que le truc qu’il ne voit pas, c’est que ses zones de vote FN correspondent bien a ce qu’il nomme, la famille nucléaire, précocement déchristianisée un peu anarchisante, et ayant vote gaulliste ou la rigueur communiste pour les zones les plus anomiques.
                                                          Les gens porteurs justement, des valeurs centrales républicaines égalitaires et universalistes.
                                                          Dans son schéma, ces gens sont le principal obstacle au renouveau dominateur des périphéries hierarchisantes, inégalitaires du type PS. Pourtant, il voyait bien autrefois que la carte qui ressemblait le plus a l’électorat socialiste, c’était les anciennes zones royalistes...
                                                          Cela l’ennui un peu de constater a nouveau que les gauches sont beaucoup plus favorables aux inégalités que les droites...
                                                          Que la meilleure perspective d’avenir pour éviter la domination par les périphéries inégalitaires socialisantes, c’est bien le retour a la mixité sociale traditionnelle a droite et donc, un rapprochement de toutes les droites auquel aspirent du reste la majorité de leurs électeurs.
                                                          Que cela passe par un rapprochement des partis ou des électorat, par exemple dans le style Sarko tendance Buisson....Mais aussi par la rupture annoncée entre la partie de la gauche de gauche qui est restée républicaine égalitaire et le PS. On voit bien pourtant, les convergences d’idée entre tout un pan du FdG, les Chevenementistes et le FN et la porosité entre ces tendances. Ce n’est pas uniquement a cause de la résistance que électorat PC votait pour le Général...
                                                          De même dans un bouquin précédent, il affirmait que le peuple avait raison contre Maastricht et ses élites, mais sans s’attarder sur le fait que le non était d’abord un vote FN en quantité et qualité...(le parti le plus homogène sur cette question). « Le peuple a raison contre Maastricht, mais le même a tort de voter FN ».

                                                          Le communautarisme PS EST un racisme, issu des périphéries. Le vote FN EST une réaction républicaine ( voir aussi Perrineau).

                                                          Dans les typologies de Todd, le vrai enjeu politique est de savoir si l’UMP cèdera a la tentation et au mimétisme inégalitaire genre PS ou fera le choix du peuple égalitariste façon gaullienne.
                                                          Les centristes « périphériques » sont le marqueur de ce balancement. Bayrou vient de la région ou a existe historiquement un système de castes racistes...(voir aussi Todd)

                                                          Ce qui fait penser qu’on va vers cela, ce sont les questions de « genre », de famille et de femmes.

                                                          Dans ses cartes historiques, celle qui ressemble un peu au départements qui ont vote Sarko, c’est la ou ce sont les hommes qui labouraient....Ont vote a gauche ceux ou ils laissaient parfois la charrue a leurs compagnes. C’est hurlant de vérité. On imagine plus Duflot ou Taubira sur un tracteur que Rama Yade Ou NKM. dans un pays qui résiste encore a la masculinisation des femmes a l’américaine....
                                                          Il ne peut y avoir de jugement de valeur dans cette segmentation. Laisser la charrue est peut être plus « égalitaire », mais la tractoriste genre soviétique est peut être une des causes de l’effondrement démographique russe...C’est un choix politique et de société. Dans notre pays ou il y a toujours eu une différenciation harmonieuse des sexes pour le plus grand plaisir de tous, et contrairement aux sociétés anglo saxonnes,on peut espérer que l’américanisation des rapports de sexe en lutte de classe ne prendra pas fortement sur les populations.

                                                          Aujourd’hui, le combat contre la mondialisation anglo saxonne passe d’abord par le rapport homme femme. On ne peut prétendre parvenir a accepter les étrangers, si on ne parvient pas a admettre que même « égal », un homme n’est pas uniquement une femme comme une autre.

                                                          Quand on tape inégalité sur google, en dehors des périodes électorales, on tombe sur tous les sites de gauche, et ils parlent des femmes. (Quand il y a élections, ils font a nouveau semblant de s’intéresser aux pauvres).
                                                          Ce n’est pas par souci d’égalité, c’est parce que comme toutes les cultures inégalitaires, ils ont du mal a accepter les différences sans les hiérarchiser. Comme les ricains, mettent des noirs dans tous leurs feuilletons pour tenter d’oublier qu’ils sont racistes, les gauches nous parlent de femme sans arrêt parce qu’elles luttent contre leurs démons intérieurs.

                                                          La vraie nouveauté récente en matière électorale, c’est que le vote Fn qui était toujours plus masculin est en train de se féminiser.

                                                          Ce petit fait indique que la femme française est en train de se révolter contre la conception socialiste américanisée de la guerre des sexes.

                                                          Le renouveau des jupes et robes dans les ventes de textile complète le tableau.

                                                          Ce sont les femmes françaises qui sont en train de choisir leur camp et de signer l’arrêt de mort idéologique des gauches américanisées hierarchisantes....


                                                          • epicure 21 novembre 2013 02:55

                                                            Encore un qui a tout compris à l’envers.

                                                            Si tu lisais bien ce que disait Todd, c’est que l’on est dans une situation paradoxale, les régions historiquement à gauche votent fortement pour le FN, et des régions historiquement à droite votent maintenant socialiste, enfin on pourrait dire solférinien.

                                                            La bascule s’est faite pour le FN entre 2007 et 2010 :
                                                            http://mappemonde.mgm.fr/num26/lieux/colange_F2_v.jpg

                                                            C’est à peu prés la période où marine lepen est montée dans les média avec un discours plus républicain qu son père.

                                                            Sinon l’UMP a toujours été inégalitaire, tout comme le FN historique qui d’ailleurs soutenait les politiques inégalitaires de Thatcher et reagan En bon parti de droite, la politique inégalitaire leur est constitutive. Il faut se rappeler l’époque où le père lepen clamait que le RPR était de gauche.

                                                            Historiquement le PS et encore plus le PC ont des politiques plus égalitaires, et faisaient de bons scores dans les régions où le FN de développe actuellement.
                                                            Maintenant pour le PS c’est beaucoup moins vrai pour le PS qui ne fait plus de politique de gauche, sauf à la marge, et donc est dans des pratiques plus inégalitaires actuellement. C’est peut être pour ça que le PS fait de bon scores dans les régions plus catholiques historiquement, surtout que nombre des leaders solfériniens viennent du courant cathos de gauche,

                                                            Le vote à droite (sauf nouveau électorat FN) c’est avant tout les vieux et les riches, bref les catégories des possédants aisés.

                                                            La culture inégalitaire, c’est la droite, qui différencie les gens pour les hiérarchiser par des droits / possibilités différentes.
                                                            Si tout le monde est considéré comme égal, donc si on ne stigmatise aucune différence, il est impossible de hiérarchiser les gens selon des différences.
                                                            Enfin pour les sites de gauche, tu ne dois pas vraiment chercher beaucoup, car ils sont nombreux à parler des problèmes sociaux, à dénoncer le capitalisme etc....


                                                          • epicure 21 novembre 2013 03:05

                                                            @
                                                            "Je me souviens que lors de l’émergence du FN, il y a 20 ou 30 ans, il annonçait doctement, sur la base de ses mêmes théories et de ses mêmes chiffres, avec la même assurance, que c’était un feu de paille qui disparaitrait comme le national Front anglais...
                                                            "

                                                            Il y a 30 ans (enfin un peu moins) , le FN pouvait être vu effectivement comme un phénomène temporaire, mais les conditions économiques et politiques (la non alternative mittérandienne après 83) , on fait que le FN est devenu le parti protestataire, défouloir pour certains, tandis que le PCF subissait les manœuvres de Mitterrand.
                                                            Il y a eu un phénomène peu prévisible, justement sur les bases des analyses de Todd, c’est à dire l’enracinement de catégories populaires sécularisées donc situées , hors de l’électorat de l’extrême droite classique ( ce dernier ne représentant que 1-2% ).
                                                            Ce n’est pas la faute de Todd, mais la fait que ce qui s’est passé n’était justement pas prévisible, c’était un phénomène inédit.


                                                          • eric 21 novembre 2013 07:37

                                                            A lire votre premier com. j’ai pense que vous n’aviez pas lu ses livres. A la lecture du second, je comprends que nous en avons une compréhension différente. Je pense que vous êtes passe un peu vite sur les différences historiques et géographiques entre gaullistes et centristes. De meme sur les dialectique autorité inégalité au sein des gauches.
                                                            En revanche, sur la montée du FN, ses théories étaient complétement prédictives...Un électorat populaire, égalitaire, républicain, venu pour une très large part de l’abstention, pendant la période ou la population est passée a 80% au Bac. C’est très exactement sa thèse sur l’agitation idéologique en fonction de « l’alphabétisation ». De même les bac plus trois, 4, 5 de gauche dont les discours préparent la montée des inégalités. Il les voit bien aux EAU, il ne comprend pas qu’ils sont de gauche, il ne les voit pas en France.
                                                            Le front national est la principale réaction populaire aux discours inégalitaires socialistes.

                                                            A nouveau, même l’auteur le dit, Todd sent que la droite est en tendance moins favorable aux inégalités que le PS. L’universalisme républicain et égalitaire a la française ne vaincra cette gauche anglo saxonne et ses allies gauche de gauche aliénés, que par une alliance droite gaullienne, FN, et ceux des FdG capables de couper le cordon ombilical avec la bourse socialiste qui les nourrit. Bref, si ces gens font« le choix des pauvres » et de la France, contre les bac plus 4 fonctionnarises américanisés.


                                                          • cardom325 cardom325 20 novembre 2013 08:45

                                                            on risque de voir le FN à l’oeuvre , je pense qu’ils vont rentrer en masse aux conseils municipaux en 2014 , voir prendre quelques mairies de grandes villes, et là il ne suffira plus d’aboyer, comme le fait leur blonde égérie , mais de construire , on a vu à Vitrolles et à Orange quelle était leur conception du pouvoir , et leur inefficacité notoire
                                                            ces gens là ne vendent que du vent, des formules à l’emporte pièce , la baudruche se dégonflera, et même si le Fn ne disparaîtra pas , il retrouvera son électorat basique , disons 5 % de l’électorat


                                                            • Brice Bartneski bartneski 20 novembre 2013 10:14

                                                              Le FN disparaîtra quand Lepen passera à trépas. La guerre des chefs sera « suicidaire ».


                                                              • moi29 moi29 25 novembre 2013 09:37

                                                                Oui ! et ceux qui prennent des gants avec marine le pen parce que papounet est là, n’en prendront pas ensuite !!!


                                                              • Brice Bartneski bartneski 20 novembre 2013 10:45

                                                                blablabla banane, blablabla, taubira, blablabla racisme, blablabla FN, blablabla immigration, blablabla et blablabla.

                                                                Pendant ce temps là : 120 000 coupures d’eau/an, 300 000 coupures d’électricité/an, 1000 chômeurs de plus/jour, 220 000 tentatives de suicides/an, 15 000 morts par suicides/an, augmentation de la TVA, diminution des droits à la retraite, 50 000 expusion locatives/an etc... et blablabla et blablabla.

                                                                La politique, c’est du blabla lucratif.


                                                                • moi29 moi29 25 novembre 2013 09:36

                                                                  C’est pas faux. Bon résumé ! Malheureusement !


                                                                • GL57 20 novembre 2013 11:14

                                                                  Il prédisait la fin de l’Euro et de l’Europe il y a dèjà quelques années .... alors les visions de tous les prévisionnistes  !

                                                                   


                                                                  • France Républicaine et Souverainiste Fabien Roger Bonaparte 24 novembre 2013 21:18

                                                                    Marine Le Pen, Tartanpion ou Pompatarte c’est pareil... le vrai pouvoir est exercé par les banques privées et les multinationales. Il n’y a plus depuis 20 ans le communisme pour les contre-balancer ; du coup les élections ce n’est que du baratin... les politicards ne font qu’appliquer les directives de la bourse : salaires, retraites, immigration etc. seule une révolution patriotique et citoyenne pourrait changer les choses, et il n’y a rien d’utopique ce ne serait que la quatrième révolution française ! A nous de (re)montrer l’exemple au monde entier !


                                                                    • moi29 moi29 25 novembre 2013 09:35

                                                                      « le FN est devenu, économiquement et territorialement, le parti des dominés, de ces faibles qui ont été éloignés, par l’éducation autant que par le métier, des centres urbains de pouvoir et de privilèges, et relégués dans les zones périurbaines et rurales  ». 


                                                                      Les dominés et modestes en zone urbaine ou pas ont-ils été un jour considérés, vraiment pris en compte ? Y-a-t-il eu un jour des politiques au pouvoir qui ont agi dans l’intérêt général du pays en pensant aux dominés et aux faibles ?

                                                                      Non !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès