• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Tribune aux étudiants de Rennes 2, hantés par le Saint Examen

Tribune aux étudiants de Rennes 2, hantés par le Saint Examen

Le blocage de l'université Rennes 2 a été reconduit et la présidence est en train de discuter le report des examens. Il ne s'agit pas ici d'écrire une longue tribune sur les raisons du blocage, sa justification mais plus de cette panique abyssale qui anime certains étudiants quand on leur notifie que cela ne se déroulera pas comme c'était prévu initialement. J’ai juste du mal à comprendre certaines choses, sans doute une question de mentalité ou encore une question d’époque. Les examens sont reportés et j’ai l’impression que c’est Apocalypse Now. J’aimerais bien savoir pourquoi tant d’émulation face à la chose la plus discriminatoire, la plus inégalitaire et la plus injuste à mon sens de la fac, les examens ! Je suis un ancien élève de Rennes 2 et je suis aujourd’hui du côté obscur, à Rennes 1. Autant vous dire que ce n’est pas bloqué et que nous, nos examens sont maintenus. La chance me direz-vous. La chance ? Sérieusement ? La chance de quoi ? Celle d’être évalué par deux questions qui ne traitent que quatre pages d’un cours qui en fait quatre-vingt-quinze ? La chance de voir une note finale sanctionnée par un oral de quinze minutes avec le même temps de préparation sur un cours qui fait cent pages ? Le genre d’examens où tu peux connaitre ton cours, juste ne pas en savoir une infime partie, être interrogé dessus et c’est ça qui va déterminer si tu as le droit d’avoir un diplôme avec lequel tu n’es même pas sûr d’avoir un métier en rapport avec ce que tu as étudié. Et je ne parle pas non plus de ces dissertations où on te pose une question sur ton cours et que finalement, si tu le recraches par cœur comme un automate, c’est bon, c’est validé. Sérieusement, quel intérêt, à part te dégouter de quelque chose qui à la base peut être intéressant ?

Quand je vois des commentaires qui disent « on a travaillé pour rien », ça a le don de me mettre en rogne ? Pour rien ? Donc, cela veut dire que si les personnes autrices de ces commentaires viennent en cours pendant l’année et travaillent, c’est juste pour un résultat ? Et le plaisir d’apprendre dans tout ça ? D’avoir des connaissances, d’acquérir du savoir, d’aller faire des lectures sur un sujet ? Il est où pour ces personnes ? Et non, vous n’avez pas travaillé pour rien, vous avez appris des choses, vous avez renforcé votre culture générale et cela vous resservira encore un jour, d’une manière que vous ne connaissez pas encore. Qu’est-ce qu’un simple examen à côté de la richesse de ce que l’université peut apporter.

Il y a deux ans, j’étais à Rennes 2 et pareil, la fac était bloquée vers avril à cause de la sélection à l’Université. Il a été décidé par la direction de faire passer des examens en ligne - ce qui, il faut bien le reconnaitre, n’était pas le top du top, le serveur de l’université n’étant pas assez puissant pour tant d’étudiants (merci le financement du service public…), ou de faire faire des dossiers de recherche dans le cas où, il n’y avait pas encore de note pour la matière demandée. A mon sens, faire un dossier de recherche est mille fois plus instructif et cohérent que passer un examen où tu recraches ton cours comme un robot. Certes, ça prend sans doute plus de temps mais au fond, il y a un enrichissement supplémentaire.

Plus important que cela, des personnes aujourd’hui se battent avec détermination contre une réforme profondément injuste qui va soit vous faire travailler jusqu’à votre mort, soit vous mettre sur la paille. Qu’est-ce qu’un diplôme à côté d’années passées dans la précarité ? Qu’est-ce qu’un examen de trois ou quatre heures à côté d’années miséreuses. Car certes, vous voulez passer vos examens pour avoir un diplôme pour pouvoir travailler. Mais quelle est la valeur de ce travail quand la retraite qu’on vous donnera ne correspondra pas à ce que vous avez trimé ? Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, d’autres l’ont expliqué mieux que moi avant mais il me semble que c’est un élément important, sur lequel il faut réfléchir et se dire que ça vaut le coup de se battre pour que nos retraites soient mieux considérées. Alors certes, interrompre les examens de cette manière n’était peut-être pas la meilleure façon de procéder mais est-ce vraiment cela l’information ? J’ai l’impression d’être devant BFM, quand ils zooment sur vingt « casseurs » alors que la manifestation atteint des milliers de participants.

Bref, juste pour dédramatiser, ce ne sont que des examens, manière d’évaluer injuste et qui ne représente pas la personne à sa juste valeur. Et que non, vous n’avez pas travaillé pour rien, au contraire, vous avez travaillé pour bien plus qu’un simple examen.

PS : j’ai vu le poste d’un monsieur qui disait « il faut d’abord travailler avant de prétendre toucher une retraite ». Heu….comment dire, les étudiants d’aujourd’hui sont les retraités de demain il me semble…


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 8 janvier 11:17

    Quand je vois des commentaires qui disent « on a travaillé pour rien »

    Ils avaient probablement programmé une mise à la corbeille de ce qu’ils ont ( non pas compris ) appris.

    On prend, on jette sans comprendre.


    • lloreen 8 janvier 14:21

      "panique abyssale qui anime certains étudiants quand on leur notifie que cela ne se déroulera pas comme c’était prévu initialement.

      « 

      Vous pouvez »remercier« le ministère de l’éducation soviétique ex nationale qui a parfaitement rempli sa mission grâce au zèle immanquable des petits caporaux dont le déroulement de carrière est la préoccupation principale:programmer mentalement l’esprit des enfants dès la maternelle...Une virgule ou un mot qui changera dans une phrase et c’est le cerveau qui se détraque.Grâce à la numérisation généreusement subventionnée dès la maternelle, plus personne ne sera capable d’imaginer quoi que ce soit d’autre que la virtualité.

      Le système aura donc les clones de Macron puissance »n" pour qui la nouvelle décennie commence en 20..21.Sans doute n’ont-ils jamais appris que 2 dizaines=20.Il faut leur pardonner, ils ne sont pas agrégés de mathématiques pour le savoir....


      • sleeping-zombie 8 janvier 14:58

        Bonjour,

        Etrange réaction que celle de l’auteur.

        Pour résumer « je ne comprends pas vos angoisses, parce que les miennes sont bien plus importantes ».

        Dans le même genre, on pourrait aussi dire que les petites et mesquines revendications des retraités français ne sont rien face au martyr du peuple palestinien. Donc plutôt que râler sur les retraites, faites pression sur Israel :)

        C’est hors-sujet.

        Cordialement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Edwin


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès