• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Trop de Français souffrent d’« illectronisme »

Trop de Français souffrent d’« illectronisme »

L’« illectronisme » est le nom que les sociologues ont donné à ce que l’on appelait auparavant la « fracture numérique ». Autrement dit, la difficulté, voire l’incapacité, d’une part significative de nos compatriotes à se servir d’outils tels que les ordinateurs, les tablettes ou les smartphones. Leur usage est pourtant devenu quasiment incontournable dans nos vies…

« Illectronisme » est un néologisme construit par transposition du concept d’« illettrisme » aux insuffisances de compétences dans le domaine du numérique. Une personne sur six n’utilise pas Internet, plus d’un usager sur trois manque de compétences numériques de base », titrait l’Insee en tête d’une étude* publiée le 30 octobre 2019 (lien). Très détaillé, ce document constatait en outre qu’« En 2019, 15 % des personnes de 15 ans ou plus n’ont pas utilisé Internet au cours de l’année, tandis que 38 % des usagers manquent d’au moins une compétence numérique de base et 2 % sont dépourvus de toute compétence. Ainsi, l’illectronisme, ou illettrisme numérique, concerne 17 % de la population. »

En préambule de cette étude, l’Insee notait également qu’« Une personne sur quatre ne sait pas s’informer, et une personne sur cinq est incapable de communiquer via Internet. Les personnes les plus âgées, les moins diplômées, aux revenus modestes, celles vivant seules, ou en couple sans enfant, ou encore résidant dans les DOM sont les plus touchées par le défaut d’équipement comme par le manque de compétences. » Une réalité dont ni le personnel politique ni la majorité de nos concitoyens ne semblent malheureusement s’émouvoir. Il est vrai que, constate l’Insee, « En France, le niveau global des compétences numériques est semblable à la moyenne européenne. » Doit-on se contenter que l’état des lieux ne soit pas pire chez nous que dans les autres pays de l’UE ? Évidemment non.

Et cela d’autant moins qu’il ne faut pas se bercer d’illusions : en deux ans, le navrant constat de la situation qu’a mesuré l’Insee en France n’a guère évolué. En termes de conséquences sur la vie des personnes concernées, la fracture numérique a même été aggravée par la crise du Covid-19 et les confinements subis par la population depuis le printemps 2020. Tant au plan professionnel qu’au plan scolaire, cette crise a en effet mis en lumière les flagrantes inégalités entre, d’une part, les personnes connectées et aptes à se servir correctement des outils numériques, et, d’autre part, le reste de la population des adultes et des adolescents en difficulté avec ces outils. Au total, ce sont 11 millions de Français (donnée France Info) qui « ne se sentent pas à l’aise avec le numérique » !

Parmi ces gens qui ressentent peu ou prou un sentiment d’exclusion, l’on compte principalement des personnes âgées : si l’on en croit un récent reportage de Frédérique Marié sur France Info (2 mai), 36 % des plus de 70 ans, et 42 % des plus de 80 ans sont en situation d’illectronisme. Une réalité d’autant plus mal vécue par cette population que la dématérialisation, toujours croissante, des démarches administratives ne fait qu’accentuer le phénomène. Si l’on ajoute à cela le fait de se sentir impuissant à communiquer avec des parents connectés, on prend conscience du malaise de ces personnes. À noter, a précisé la journaliste que 12 % des jeunes se disent eux aussi « mal à l’aise avec les outils du numérique », et même « désemparés dès que l’utilisation devient moins ludique. »

Faut-il compter sur Cédric O, le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, pour améliorer de manière significative la situation ? On peut craindre que non, ou du moins de manière très insuffisante, et cela malgré une augmentation budgétaire substantielle de l’État dont il faut espérer qu’elle ne sera pas détournée par la mise en place d’un « pass sanitaire ». L’action du sous-ministre semble en réalité principalement centrée sur l’équipement du pays en fibre optique et la dotation de matériels adaptés aux fonctionnalités numériques récentes. En septembre 2020, Cédric O observait en outre que « Le manque de formateurs et le manque de structuration et de professionnalisation de la filière formation nous est apparu comme étant le point de blocage majeur pour accélérer la formation des Français.  » En conséquence de quoi, il a entrepris auprès des collectivités territoriales des démarches pour améliorer sensiblement la formation initiale des jeunes et la formation continue des adultes à la maîtrise des outils numériques. Dont acte ! Espérons que cela sera suivi d’effet.

En revanche rien ou presque n’a été dit concernant les personnes âgées. Cédric O reconnaît pourtant – et cela concerne principalement cette partie de la population – que le gouvernement est allé « trop vite dans la numérisation des services publics ». Ce qui l’amène à tempérer l’objectif gouvernemental énoncé en 2017 dans le cadre du programme Action publique 2022 et visant 100 % de démarches dématérialisées à cette échéance. « Le plus urgent n’est [désormais] pas le 100 % mais la qualité des 70 % actuels  », concède le secrétaire d’État. Reconnaître cette erreur de stratégie est à mettre au crédit de Cédric O, mais c’est loin d’être suffisant : quelles mesures concrètes a-t-il l’intention de prendre – dans les prochains mois et non lors d’un hypothétique 2e mandat macronien – pour donner, notamment aux associations et aux gestionnaires de maisons de retraite et de résidences séniors, les moyens de disposer des formateurs compétents pour aider les personnes âgées en difficulté avec le numérique à sortir de l’illectronisme qui les pénalise ?

Quelle que soit la catégorie d’âge des personnes concernées par l’illectronisme, chacun doit avoir présent à l’esprit qu’il s’agit là d’un handicap dans la société contemporaine. Outre les démarches administratives, un minimum de maitrise des outils numériques est en effet devenu indispensable dans le cadre scolaire et universitaire, dans les entreprises, pour la recherche d’emploi, ou simplement pour échanger avec des amis et des parents. Conscientes du problème, les collectivités locales, Pôle emploi et de nombreuses associations ont mis en place des formations pour venir en aide aux personnes qui souffrent de cette fracture numérique. C’est bien, mais il y a encore tant à faire ! Sans aides significatives et sans une réelle détermination des pouvoirs publics, il est à craindre que l’illectronisme ne soit encore très présent dans les années à venir. Pour n’être pas majeur, ce problème n’en est pas moins préoccupant. D’où la nécessité de mettre ce sujet en débat durant la prochaine campagne présidentielle.

Signée Stéphane Legleye et Annaïck Rolland


Moyenne des avis sur cet article :  2.74/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

312 réactions à cet article    


  • gruni gruni 17 mai 08:53

    Bonjour Fergus

    l’illectronisme, fait penser à l’illettrisme. Les temps changent, l’élève décrocheur est devenu vieux et déconnecté dans un monde où il se sent dépassé. Que des jeunes n’arrivent pas suivre le mouvement est plus étonnant.


    • Fergus Fergus 17 mai 09:09

      Bonjour, gruni

      « l’élève décrocheur est devenu vieux et déconnecté dans un monde où il se sent dépassé »
      C’est vrai. Mais l’illectronisme des personnes âgées n’est pas lié uniquement à cela : des gens bien éduqués sont également en échec, notamment parce qu’ils font un blocage en sous-estimant leurs capacités à se familiariser avec les outils numériques.

      « Que des jeunes n’arrivent pas suivre le mouvement est plus étonnant. »
      En effet. Mais c’est pourtant une réalité pour une minorité d’adolescents et de jeunes adultes. Ce qui ne veut pas dire qu’ils n’utilisent pas d’outils numériques, mais qu’ils ont des difficultés avec les quelques fonctionnalités qui leur sont familières, notamment des applications de jeu.


    • velosolex velosolex 17 mai 10:33

      @Fergus
      Salut
      Sans doute la possession et la maitrise de l’électronique sont indispensables, mais ce qui arrive à la société depuis vingt ans est si saisissant que l’on peut parler de rupture abyssale dans la culture. Je comprend parfaitement ceux qui ont refusé de passer du cheval au tracteur, comme je comprend ceux qui ont refusé l’informatique.
      Non pas en rapport à un apprentissage, nouveau, mais en rapport à un étalonnement nouveau de la société, qui tient non pas seulement à la technique, mais à l’émotionnel, au sensible, à la qualité des échanges humains, à la transmission, au désir, bref de tout ce qui fait un homme ou le prédispose, tel qu’on l’entend, qu’on l’entendait depuis des milliers d’année, du moins depuis l’invention de l’écriture..
      Il m’ est difficile d’être bref, on pourrait en faire un livre, et ce n’est plus dans l’air du temps. Il y aurait beaucoup à dire pourtant sur le sujet. La naïveté qu’on a pu avoir avec l’informatique, et de toutes les autoroutes de l’information, est lié à l’accélération de la vitesse, et à l’impossibilité d’évaluer les risques. La même chose que pour la mondialisation, dont on voit les effets délétères arriver très vite, comme le réchauffement climatique, la perte de l’éco système, et l’arrivée du covid, qui sont liés.
      Bien sûr, le net est un outil intéressant. Mais son usage aurait du être étroitement encadré, pour la recherche, l’éducation, mais surement pas pour les services, la vente ,la pornographie, les jeux, les services de l’état en ligne...Ne parlons pas du smarphone, dont l’usage a dérégulé et infantilisé les liens sociaux, transformé les passants en fantômes schizoïdes. 


    • Fergus Fergus 17 mai 13:10

      Bonjour, velosolex

      Je partage assez largement ces réflexions.
      L’évolution des techniques semble en effet se faire à une vitesse exponentielle qui interdit à l’esprit humain de prendre pleinement la mesure sur le vécu des personnes aux plans philosophique et métaphysique des innovations technologiques.
      D’une certaine manière, nous subissons nettement plus que nous n’accompagnons. 

      « son usage aurait du être étroitement encadré, pour la recherche, l’éducation, mais surement pas pour les services, la vente ,la pornographie, les jeux, les services de l’état en ligne »
      Le problème est que cela aurait introduit une forme de censure. Qui plus est, en induisant des discriminations d’usage entre les utilisateurs habilités  arbitrairement ? — et les autres.

      « transformé les passants en fantômes schizoïdes »
      Ce n’est sans doute qu’un effet transitoire. Comme pour la télévision, très largement délaissée par les jeunes pour crime de banalité, l’usage des smartphones est, à mon avis, appelé à se banaliser lui aussi dans des proportions telles qu’il cessera d’exercer le tropisme obsessionnel actuel.


    • velosolex velosolex 17 mai 13:24

      @Fergus
      S’interdire de pratiquer ce que certains nomment la censure, mais qu’on peut nommer un contrôle, est la ruse du libéralisme qui se gargarise de liberté, sans responsabilité. 


    • Fergus Fergus 17 mai 13:51

      @ velosolex

      A quoi l’on peut opposer ceci :
      S’interdire de pratiquer ce que certains nomment le contrôle, mais qu’on peut nommer une censure, est la ruse du populisme qui se gargarise de liberté.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 mai 14:02

      @Fergus
       
       ’’S’interdire de pratiquer ce que certains nomment le contrôle, mais qu’on peut nommer une censure est la ruse du populisme qui se gargarise de liberté.’’
       
      Désolé, je ne vois dans cette phrase qu’une formule imbécile et vide de sens.


    • Fergus Fergus 17 mai 14:09

      Bonjour, Francis, agnotologue

      Le contraire m’eût étonné !  smiley


    • Fergus Fergus 17 mai 14:11

      Ce que j’ai voulu faire ressortir, c’est qu’à une formule péremptoire on peut opposer une autre formule tout aussi péremptoire, chacune des deux étant en l’occurrence porteuse d’une part de vérité, et d’une autre d’erreur.


    • Ben Schott 17 mai 14:13

      @Francis, agnotologue
       
      « Désolé, je ne vois dans cette phrase qu’une formule imbécile et vide de sens. »
       
      Et un réel mépris de classe de surcroît !
       
      Le populisme, c’est les autres, comma dirait l’autre...
       
      Pffff...
       


    • Fergus Fergus 17 mai 14:20

      Bonjour, Ben Schott

      Aucun mépris pour les « populistes » (je ne méprise personne, pas même vous ! smiley ). La preuve : depuis 2012, je vote Mélenchon qui est à sa manière un archétype du populiste de gauche.


    • velosolex velosolex 17 mai 14:20

      @Fergus
      Le terme « populiste » est le dernier mot valise qu’on fait rouler dans tous les halls de gare, afin de faire le bec aux détracteurs, pour les reléguer dans la bétise crasse, estampillée « Dupont La joie »...On est « populiste », quand on flatte le peuple, dans le sens de la réaction. Mais la réaction aux mouvements de société est parfois salutaire, et touche même à la survie, à la compréhension des enjeux. Ceux qui s’opposaient à l’écrasement de la langue Bretonne étaient jugés comme réactionnaires il y a un demi siècle. Ou qui mettaient en garde contre les pesticides, et la négation des eco systèmes
      Censure, ou contrôle, qu’importe. Il appartient à l’état comme aux parents envers les enfants, de protéger ceux qui sont sous leur responsabilité, et de voir plus loin que le bout du nez du marché, et de sa main soit disant libre, qui vous fait les poches, et corrompt parfois les élites.
      Le libéralisme, le marché sans entrave, la mondialisation, sont liés à cet esprit qui se veut ouvert, mais qui est en fait le comble du cynisme, propre à mettre le renard et la poule dans le même enclos, sous prétexte de liberté de l’un et de l’autre. 


    • Fergus Fergus 17 mai 14:24

      @ velosolex

      C’est bien pourquoi, comme je viens de l’indiquer ci-dessus, je vote pour un « ’populiste ». 

      « Le libéralisme, le marché sans entrave, la mondialisation, sont liés à cet esprit qui se veut ouvert, mais qui est en fait le comble du cynisme, propre à mettre le renard et la poule dans le même enclos, sous prétexte de liberté de l’un et de l’autre »

      100 % d’accord avec cette opinion. Hélas !


    • Ben Schott 17 mai 14:32

      @Fergus
       
      « depuis 2012, je vote Mélenchon qui est à sa manière un archétype du populiste de gauche. »
       
      Ah oui, lui, c’est le bon populisme, j’avais oublié !
       
       
      Mais c’est lequel, celui qui se gargarise de liberté ?  smiley
       


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 mai 15:08

      @velosolex
       
      ’’Le terme « populiste » est le dernier mot valise qu’on fait rouler dans tous les halls de gare,’’
       
       C’est bien pour ça que sa formule citée plus haut est imbécile et vide de sens.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 mai 17:46

      @Fergus
       
       ’’Le contraire m’eût étonné !’’
       
       Voilà que vous faites dans attaques ad’personam maintenant ? Vous êtes tombé bien bas.


    • @velosolex ne pas confondre, réac, conservateur et populiste. Le populiste en général se méfie des personnes cultivées (appelons les des philistins). Ce qui n’est pas votre cas...


    • J’ai lu un excellent article : les populistes et les néo-libéraux sont les deux versants de la même pièce. Fondamentalement incultes (intelligence partielle) mais très doué dans UN domaine.


    • mmbbb 17 mai 19:24

      @Francis, agnotologue c est vrai , j y vois un vide cantique !


    • Fergus Fergus 17 mai 19:36

      @ Francis, agnotologue

      Il vous a sans doute échappé que ma pique était suivie d’un smiley hilare. Et il y a de quoi rire : m’accuser d’attaque « ad hominem » alors que vous ne cessez d’en proférer à mon égard vaut son pesant de gag. Mieux vaut lire cela qu’être aveugle ! smiley


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 mai 19:52

      @Fergus
       
       je ne m’en prends jamais à la personne, et si je me permets un qualificatif désobligeant, c’est toujours suite à un constat ; ce n’est pas ce que vous avez fait ici.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 mai 08:40

      @Fergus
       
       montrez moi un seul exemple d’attaque ad’hminem que j’aurais commise selon vous.


    • ASTERIX 20 mai 10:40

      @gruni
      ABSTENEZ VOUS DE VOTER surtout les anciens qui n’ont pas internet  !!!

      abstenez vous de voter tous les AUTRES SANS TWITTER ET SMARTPHONE !!!!

      NOS ELUS SONT DES « mirages » on ne peut plus les CONTACTER PAR MAIL sauf brigitte macron a l’elysée  !!!!

      ils ne servent donc plus a rien LEUR SUPPRESSION POUR INUTILITE VA RAPPORTER DES MILLIRADdS A L ETAT !!! OUF§§§ MIRAGE ????


    • ASTERIX 20 mai 10:41

      @ASTERIX

      DES MILLIARDS §§§§§§§§


    • Clocel Clocel 17 mai 09:10

      Alors les pépés ! On rame sur le PC !? smiley

      Ah... Le Minetel... Niveau pixellisation c’était pas le top mais ça faisait travailler l’imagination, et, la fortune des futurs cancres de la net économie.


      • Fergus Fergus 17 mai 09:26

        Bonjour, Clocel

        Le minitel, c’était l’horreur : en cas de faute de frappe, il fallait effacer tout ce qui suivait pour revenir corriger. smiley

        Pour ce qui est des papys et des mamies qui rament, le temps passant, ils seront de moins en moins nombreux. En attendant, beaucoup « rament » effectivement. A cet égard, force est de reconnaître que nombre d’interfaces ne sont pas claires.


      • Clocel Clocel 17 mai 09:45

        @Fergus

        Ceux qui ont connu les premières versions de MS-DOS, voire le CPM de Digital Research (honteusement pompé par le « génial » Bill Gates"), c’était pareil, il fallait se palucher toutes les lignes de commande avec la ponctuation qui allait bien en respectant parfaitement l’arborescence du disque.

        Je ne parle même pas des nuits à pisser du code, pour un petit matin, lancer (avec moult prières) un programme poussif de Biorythme qui serait irrémédiablement perdu à la moindre faiblesse du réseau...

        Ah... ! Les courbes baveuses qui se traçaient à l’écran...

        L’informatique au début, fallait avoir la foi ! smiley


      • Fergus Fergus 17 mai 09:52

        @ Clocel

        J’ai connu cela avant de devenir moi-même informaticien dans les années 70, autrement dit à la préhistoire. smiley


      • perchè_no 17 mai 15:04

        @Fergus
        L’Assembler, le RPG, le papier continu à 3 couches, les disques ’2314’ à changer toutes les 2 minutes, sans oublier les cartes perforées et le bourrage des interclasseuses ... pas très pratique, mais qu’est-ce qu’on était bien !
        Toute une époque, pas de mangerbouger, de consommer avec modération, de fumée qui tue, de manuels d’utilisation de la bagnole qui ne faisaient pas 462 pages ... Et je ne parle pas des restaurants ...


      • Fergus Fergus 17 mai 15:33

        Bonjour, perchè_no

        Oui, une autre époque. Et des ambiances très ludiques, aussi bien chez les analystes-programmeurs que dans les équipes opérationnelles des salles de machines.


      • mmbbb 17 mai 19:44

        @ oui l age de fer , l age de bronze si situe lorsque c etaient des ordinateurs a triodes mais hormis ceux d Alan Turing photographiés dans ces livres , je n en ai jamais vu En revanche , les anciens me parlaient de mémoire à tore et de cycle d ’hystérésis .
        Les tubes à vide , triode pentode sont encore utilises dans le monde de la HIFi et notamment les nations ou l informatique et l electronique sont dévelopés Les USA , le Japon ; 
        Les prochains ordinateurs feront appel à l IA a la reconnaissance faciale et à la reconnaissance vocale ou avec l appui de lunettes à réalité augmentée
        Toutes ces techniques sont encore reservées a l industrie mais dans dix ans , elle seront accessibles L ordinateur sera de plus en plus intuitif .
        J ai connu des personnes diplomées de l ancienne géneration , fermées a l informatique ete rétives a la technique 


      • Fergus Fergus 17 mai 19:50

        Bonsoir, mmbbb

        Personnellement, bien qu’ayant travaillé plus de 15 ans dans cet univers durant les années 70 et 80, je n’ai jamais été porté sur les aspects techniques de l’informatique. Ce qui m’a intéressé, c’est la logique et l’écriture (Cobol, Fortran, et je détestais l’assembleur).


      • mmbbb 17 mai 20:23

        @Fergus Je suis assez passionné par la science et la technique Si il n y avait eu de recherche fondamentale poussée , les mémoires et la vitesse des ordinateurs n auraient pas permis , l acces a Internet aussi rapidement .
        Quant à la logique , vous la retrouvez transcrire dans les circuits de Shannon et par exemple un bistable ce qui permet de stocker votre bit .
        Le langage assembleur ou machine certes c est pour compiler et le rendre executable , C est assez fastidieux .
        Sur les ordi portable ,langage exploitation MS DOS il y avait le GW Basic me semble t il .


      • lisca lisca 18 mai 08:35

        @mmbbb
        En ce qui concerne la reconnaissance facile, l’IA a beaucoup de problèmes avec les visages noirs et, dans une moindre mesure, asiatiques. Ils se ressemblent plus que ne se ressemblent les visages de Blancs. L’IA ne parvient pas à les distinguer. Erreurs judiciaires en vue !
        Tant mieux pour les rebelles noirs et asiatiques, tant pis, pour les rebelles blancs, les plus opprimés par l’électronique actuellement, de la planète !
        Le cerveau humain, qui ne se développe pas du tout par l’électronique, mais par l’exploration (mains, pieds, tête !) c’est tellement mieux que cette IA encore dans les limbes et souvent malveillante !
        Quant à la science informatique, c’est très très bien, très commode, mais pas dans certaines mains !
        Les cours internet peuvent être merveilleux, informatifs, vive internet pour les gens déjà instruits.
        Et pas d’écrans, du tout, pour les petits ! ça les rend autistes.


      • Gasty Gasty 17 mai 09:16

        Les vieux ont du mal a appuyer sur la touche « J’accepte ». Les jeunes eux ils savent !


        • Fergus Fergus 17 mai 09:27

          Bonjour, Gasty

          Parfois un peu trop vite, ce qui peut amener à des désagréments.


        • Albert123 17 mai 10:23

          @Gasty

          « Les vieux ont du mal a appuyer sur la touche « J’accepte ». Les jeunes eux ils savent ! »

          manipuler une tablette c’est rigolo, lire et écrire c’est plus important


        • Fergus Fergus 17 mai 10:39

          Bonjour, Albert123

          « lire et écrire c’est plus important »
          Ô combien vrai ! 
          L’acquisition des compétences numériques ne devrait en aucun cas précéder la bonne maîtrise de ces apprentissages de base.


        • perchè_no 17 mai 15:07

          @Gasty
          Même sans touche ou option ’J’accepte’, la plupart des gens acceptent, les anciens comme les autres


        • ZenZoe ZenZoe 17 mai 09:18

          Bonjour Fergus,

          Il y a la formation... et il y a l’équipement ! Ca parait incroyable mais de nombreux français de tous âges ne disposent même pas de matériel informatique à la maison. Le coût d’abord (vu le niveau de certaines retraites et l’explosion de la précarité, pas étonnant), et aussi la difficulté d’acheter et d’installer un ordinateur chez soi. Il faut un magasin pas trop loin si possible, un vendeur compréhensif et pédagogue, une hotline digne de ce nom... bref, c’est pas gagné. Dur dur dans ce cas de se former et à mon avis, la fourniture d’ordis devrait elle aussi faire partie du plan (ce qui est déjà le cas pour les écoliers il me semble).


          • ZenZoe ZenZoe 17 mai 09:23

            J’ajoute que beaucoup de personnes âgées (et moins âgées aussi d’ailleurs) n’ont pas de famille proche pour les aider à s’équiper... une autre conséquence de l’isolement d’aujourd’hui.


          • Fergus Fergus 17 mai 09:38

            Bonjour, ZenZoe

            Tout cela est vrai.
            J’ai un ami âgé dans le Finistère qui, voulant s’y mettre, a acheté (pas cher) un vieil ordinateur chez Emmaüs. Mais sans logiciel et sans savoir que pour utiliser internet il lui faudrait un abonnement chez un opérateur.
            Même après installation par un neveu de logiciels gratuits, il n’a toujours pas sauté le pas de l’abonnement par crainte de s’engager sans être sûr de pouvoir utiliser son ordi.
            Du coup, cet ordinateur prend la poussière sans être jamais allumé.

            « la fourniture d’ordis devrait elle aussi faire partie du plan »
            Il semble que certaines collectivités soient déterminées aillent dans ce sens. Mais le cas le plus répandu est la mise à disposition d’un local municipal (à la mairie ou à la bibliothèque) équipé de quelques postes où un employé peut, sinon former  ce n’est pas son rôle —, mais au moins apporter quelques conseils ou une aide à l’accès de certains sites administratifs par exemple.


          • velosolex velosolex 17 mai 11:04

            @ZenZoe
            Une fois équipé et formé, notre homme nouveau va pouvoir passer au travaux pratique. Ca tombe bien, alléché par une offre de l’état, il vient de changer son installation de chauffage, attiré par les promesses de la « prim renov »...C’est l’artisan du coin qui l’a encouragé, en lui disant que c’était facile. 
            Dans le temps il aurait envoyé un courrier, et eut quelqu’un en ligne, et même un employé derrière un bureau dans le service compétent, s’il s’était déplacé dans la préfecture. Là même pas besoin de mettre un timbre. Formidable ce machin. En un quart d’heure, il a envoyé les éléments du dossier, comme un geek. Une réponse instantanée. Son dossier était accepté......Puis le grand silence de deux mois.. L’artisan lui ’avait pourtant certifié qu’il aurait un chèque conséquent au bout d’un mois, mais voilà trois mois maintenant qu’il tente d’envoyer sa facture.
            Mais la colonne « action », de son compte est désespérément bloqué. Il a envoyé un mail. Un robot, lui a répondu que son dossier était à l’étude, ce qui est incompréhensible, car il a été accepté.
            Après instruction de son dossier, il pourra lui dit on envoyer sa facture. 
            S’il ne reçoit plus de réponse, lui dit un autre mail tout aussi absurde, c’est que son dossier sera refusé, faute d’avoir pu envoyer sa fameuse facture. Le délai d’un an condamné toute revendication....Depuis, il a appris par les journaux que plusieurs centaines milliers de français sont comme lui, se cognant à un service kafkaien....
            Certains, ayant contacté un crédit, persuadés que celui serait couvert par la prim n’ont plus que leurs yeux pour pleurer, et peuvent surement prendre un nouveau crédit un ligne pour rembourser le premier. 
            Notre homme maintenant regrette le temps où les services de l’état vous proposait une personne en os et en chair face à vous. Même si la personne était parfois irascible, ( parfois, ou charmante) il se rend compte désormais ce qu’il a perdu. Ne reste que ce truc sur lequel il doit faire sa nouvelle demande de carte grise, pour être furieusement à la fois moderne, et cocu. .Car c’est un avantage du net, que d’être dans deux endroits et deux conditions à la fois. 
            Pendant ce temps là, l’état se félicité d’avoir dégraissé la machine administrative, et de faire de substantielles économies d’échelle. Les échelles...Rien à voir avec celles des pompiers, ou encore moins des bas filés de votre femme. Décidément, des comparaisons dignes d’un has been. 


          • Fergus Fergus 17 mai 13:25

            @ velosolex

            Il faut reconnaître qu’Internet offre des possibilités infiniment plus commodes qu’autrefois dans bien des domaines.

            Un exemple dont je parlais il y a quelques jours avec mon épouse :
            Lorsque nous voulions réserver une chambre d’hôtel ou un gîte il a 40 ou 50 ans à l’étranger  notamment dans un pays dont on maîtrisait mal la langue , il fallait :
            Ecrire à l’office du tourisme de la localité ou de la région envisagée pour obtenir la liste des hébergements.
            Ecrire aux établissements correspondant aux critères recherchés pour connaître leurs disponibilités (en joignant une enveloppe à notre adresse, accompagnée d’un coupon-réponse pour l’affranchissement).
             Après avoir fait notre choix, réécrire à l’établissement pour réserver et payer un acompte par mandat international.
            Tout cela sur une durée comprise entre 10 et 15 jours.

            Aujourd’hui, c’est beaucoup plus facile : en quelques dizaines de minutes sur le web, la question est réglée ! smiley


          • velosolex velosolex 17 mai 14:42

            @Fergus
            En échange de ce pacte du diable, le marché du tourisme s’est envolé. Le Airbnb a asséché le fond des locations immobilières pour les résidents, dans les villes, faisant monter facticement les loyers.
            Ce marché opportuniste a fait exploser des pratiques échappant totalement aux loueurs. Le marché de la prostitution a fleuri. Pour ce dernier, les proxénètes ont maintenant un réseau d’hôtesses, captées souvent par des professionnels d’amorçages. Même des gamines issues de la bourgeoisie tentent naïvement l’expérience, avant de sombrer dans la psychose. ( Libération a fait dernièrement un panel d’articles intéressants sur ce sujet)
            Je m’écarte du sujet mais tout m’y ramène, car tout est lié aux connexions dédramatisées. Inutile de parler d’Amazon qui a laminé le commerce, les relations, les centres villes, avec d’autres contingences mortifères.
            Faut il vous expliquer aussi que pour l’élaboration du désir et de la satisfaction, c’est aussi un apprentissage catastrophique, dont les échos des péteurs de plomb des banlieues sont la figure de proue. C’est éminemment très grave. Rien à voir avec la peur de la nouveau, et du refus de l’adaptation. .Cette chose touche au fondement de notre culture de notre économie et de nos élaborations. Le bénéfice de l’économie d’un guide de voyage, pour un séjour formaté, où il n’y aura plus aucune surprise, dans lequel vous vous réjouissez d’une rapidité d’exécution me semble bien maigre. En rapport avec ce qu’on a perdu : La diversité, le hasard, l’attente, la surprise, l’erreur d’aiguillage, qui vous mène sur une voix triomphale. Toute la littérature est construite sur ces valeurs, et les grands livres mythiques, comme « Ulysse », ou « les contes des mille et une nuits » s’en nourrissent. Un jour je suis parti pour la Grèce pour un mois, et je suis revenu des indes un an plus tard. Je n’ai jamais fait de meilleur voyage. C’était c’est vrai il y a mille ans. 
            Mais c’est ainsi ; certains préfèrent les hors bords aux vieux bateaux en bois. Quand il n’y aura plus rien à prévoir, à faire, à attendre, que l’élaboration du désir aura disparu, car l’attente sera un vrai mot, il n’y aura plus qu’à mourir. Certains sont morts déjà, c’est vrai, et ne le savent pas. 


          • Fergus Fergus 17 mai 14:56

            @ velosolex

            Comme je l’ai déjà écrit, je partage largement vos réflexions sur les constats.

            Et pourtant, il me semble évident que toute médaille a son revers. Car le fait est que les inconvénients sociétaux liés aux innovations de la technologie sont de facto contrebalancés par des avantages indéniables. A chacun sa balance pour mesurer les uns et les autres à l’aune de sa propre sensibilité !


          • velosolex velosolex 17 mai 16:44

            @Fergus
            Je pense qu’on s’entend sur l’essentiel. Mais les problèmes liés à l’internet n’apparaissent qu’après , aux marges de la liberté exigée. Et qui amène précisément l’enfer, faisant passer cet instrument prodigieux dans le champ des armes par destination. 
            Ce n’est pas pour rien que le net a été dans sa naissance un réseau exclusivement lié au militaire et aux échanges des scientifiques. Le danger de l’habitude qui devient nécessité à pour risque de nous faire perdre notre sens critique. Un symptôme de l’addiction.
            La criminalité épouse maintenant les voix de l’informatique qui l’a boosté. Les mafieux d’hier n’ont plus de gros calibre, mais sont connectés les uns aux autres. C’est un moyen d’influence et de conditionnement dont on a eu un écho lors des élections US. Il aurait été avisé de restreindre cet outil à l’éducation des foules, aux échanges des scientifiques et des chercheurs.
            Pas exclusivement, mais un glossaire d’emploi aurait du être étudié, au lieu d’en faire un outil d’asservissement et de contrôle. Les dérives maintenant sont d’une même ordre dans leurs conséquences que celles qui nous a amené le covid, dont des voix concordantes, recommence à montrer le labo de Wuhan, superposant pour cela deux hasards prodigieux se passant au même endroit, ce qui est statistiquement impossible. L’apparition d’une épidémie lié à un coronavirus, précisément au même endroit que s’est construit ce labo qui était déjà dans l’œil du cyclone. 
            Est ce que je m’écarte du sujet ? Pas tellement, Les connexions en chaine renvoient à la même vitesse que les voies ouvertes de le communication marchande, les même horreurs, sans protection aucune : Virus, informatiques, ou non. Frelons asiatiques, vers de terre chinois. Sand contrôle ni éthique, le village global est une supercherie. 


          • lisca lisca 18 mai 08:39

            @Fergus
            C’est une bonne idée, mais dans les bilbiothèques, je constate que les migrants se précipitent sur tout ce qui est gratuit.
            Ce qui bloque l’accès aux non-migrants.
            Une des tares du socialisme !


          • Fergus Fergus 18 mai 09:06

            Bonjour, lisca

            Très familier des bibliothèques, je n’ai constaté ce phénomène ni à Paris  mais cela commence à dater —, ni à Rennes, ni dans ma propre ville.
            Mais peut-être habitez-vous à La Courneuve, Mulhouse ou Vénissieux ?


          • simir simir 18 mai 09:12

            @lisca
            En 1988 j’ai été soigné gratuitement en Hongrie socialiste lors de vacances là-bas.
            Cela n’a pas bloqué l’accès des soins aux résidents du pays.
            Le système aurait même pu supporter beaucoup plus de malades.
            Ce n’est pas une bibliothèque je vous l’accorde mais il ne faut pas généraliser.
            Dans quelques villes les transports en commun sont gratuit et cela n’en bloque pas l’accès aux non-migrants


          • Eric F Eric F 18 mai 09:49

            @ZenZoe
            « difficulté d’acheter et d’installer un ordinateur chez soi »


            Beaucoup de jeunes utilisent leur smartphone comme ordinateur et font les démarches administratives par écran tactile de moins de 15 centimètres carrés.
            Parfois tablettes tactiles.
            Pour les plus anciens, le smartphone est plutôt vu comme un téléphone gadget perfectionné où on peut s’envoyer des photos.


          • foufouille foufouille 18 mai 09:52

            @simir
            fais sdf pour voir ..............


          • Eric F Eric F 18 mai 13:35

            @velosolex
            « l’état se félicité d’avoir dégraissé la machine administrative »

            L’« administratif » au sens large du terme n’a pas été dégraissé, 40% des gens en télétravail font de l’administratif à divers niveaux, le tiers du personnel hospitalier fait de l’administratif. Au CHU, les soignants ont un chariot à roulette avec leur PC, et lors des tournées restent un quart d’heure devant chaque chambre à remplir et consulter...


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 mai 09:20

            Sans surprise, on lit dans cet article le regret d’un manque d’adaptation à une évolution technique considérée comme évidemment positive.

            Il est intéressant de comparer le contenu de cet article à celui d’un autre, publié récemment par Agoravox, et qui rappelait les inquiétudes et les avertissements d’un “vieil auteur“, Jacques Ellul :

            https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/jacques-ellul-un-pionnier-de-la-232463

            Ce sont les réflexions de Jacques Ellul qui sont, selon moi, plus que jamais d’actualité.


            • Fergus Fergus 17 mai 09:45

              Bonjour, Pierre Régnier

              J’avais lu cet intéressant article. Et je partage assez largement les réflexions d’Ellul. Mais elles sont centrées sur l’art et non pas sur l’ensemble des applications numériques utilisables dans la vie moderne.

              Je ne crois pas avoir manifesté de « regret d’adaptation à une évolution technique considérée comme évidemment positive », mais pointé du doigt, sous forme d’un constat, l’un des handicaps de la vie contemporaine.


            • velosolex velosolex 17 mai 11:46

              @Pierre Régnier
              Il y a dans le ton de l’article, mais je ne veux pas irriter l’auteur, un ton un brin paternaliste et suffisant, qui sans qu’l n’en ait peut être pas tout à fait conscience, est tout à fait dans l’air du temps. Non pas seulement de celui ci, d’ailleurs, mais qui aurait été tout aussi adapté à la modernité d’hier, et qui tient en quelque mots : « Vous êtes ringards, il faut vous adapter ! Allez les vieux, un effort ! Suivez mon exemple ! Regardez comme je m’y suis mis, et que je bouge bien les jambes ! ! »
              C’est ce qu’on a dit aux paysans qui refusaient de passer du cheval au tracteur, et aux pesticides par exemple. Ou qui refusaient de massacrer leur bocage.
              L’air de la modernité est comme celui de la zizanie, c’est une complainte diffuse qui sans nous obliger nous force à nous adapter, de peur d’être condamné, mis à la décharge des encombrants. Enfin, maintenant, à ce propos, on récupère, après tri sélectif. 
              Il y a donc un autre tri sélectif. Celui des usages, des coutumes et des hommes qui sont au bout. Le problème de l’informatique, est lié au fait, qu’il a été présenté comme un plus, un outil qui permettait d’explorer des territoires inaccessibles et réservées à une élite, pour que la confiance de la ménagère soit acquise. Son véritable projet et ses inconvénients sont arrivés ensuite. Sous prétexte d’universalité des communications, et des autoroutes de l’information, on a supprimé les routes départementales, si je peux m’exprimer en terme de métaphore. Et les nationales vont suivre. 
              C’était pourtant les bocages qui nous protégeaient de bien des dangers, et utiles à une forme de culture. Ne parlons pas de la menace qui plane sur l’écrit de plus en plus. Sans parler de la manipulation, de l’émergence sectaire, de la manipulation, et du risque de panne systémique, orchestrée par ceux qui ont accès au disjoncteur général, comme on le voit par la diffusion de virus informatiques.
              On le voit, le principe de sécurité totale sur ce monde interconnecté est opposé aux principe de la vie, et des pousses nombreuses. Trente ans après la planification soviétique en arrive une autre tout aussi redoutable, encore plus infatué de son importance, qui initialise une forme de pensée unique. Ce n’est sûrement pas en quelques lignes que je pourrais comme les autres sur ce forum faire le tour du problème, et des avantages. Mais la balance qui les juge, comme celle de la justice, me semble quelque peu déréglée. 


            • Fergus Fergus 17 mai 13:31

              @ velosolex

              « Vous êtes ringards, il faut vous adapter ! Allez les vieux, un effort ! Suivez mon exemple ! Regardez comme je m’y suis mis, et que je bouge bien les jambes ! ! » »

              Ce n’est pas du tout cela ! En l’occurrence, je me fais le porte-paroles des personnes  pas seulement des « vieux » — qui souffrent d’être larguées par l’évolution des technologies.

              En aucun cas, je ne pointe ces personnes du doigt ! C’est plutôt l’évolution trop rapide de la numérisation des actes administratifs que je cible.


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 mai 14:36

              @Fergus

              Mais non, c’est bien contre l’asservissement à la technique dans tous les domaines que Jacques Ellul, l’un des plus importants auteurs d’aujourd’hui, nous invite à résister.

              Vous êtes un homme raisonnable et, ce qui pour moi en découle très logiquement, un homme de gauche. Mais, comme nous tous, vous êtes déjà un peu affaibli par le subi technico-politique.

              Rejoignez le combat, actuellement ultra-minoritaire, presque inexistant, contre les politiciens soumis, y compris à la volonté techniciste, l’un des principaux acquis des capitalistes mondialistes.

              La vie de nos descendants dépend de l’élargissement de ce combat.


            • Fergus Fergus 17 mai 14:50

              @ Pierre Régnier

              « l’asservissement à la technique dans tous les domaines » doit-il être considéré comme un « asservissement » dans tous les cas ? Je n’en suis pas certain. Et je crains fort que s’opposer à cette évolution ne soit un combat perdu d’avance. A-t-on déjà vu dans l’histoire les hommes renoncer à des évolutions technologiques ? Jamais. Et pourtant, nombre d’innovations ont été dénoncées, voire combattues, par des intellectuels à leur époque.

              En réalité, ce ne sont pas ces évolutions technologiques qui posent problème, mais leur usage. Et sur ce plan, force est de reconnaître que la demande rejoint l’offre dans les populations sans qu’il soit besoin de l’aiguillonner par des directives étatistes. Au grand dam sans doute des mânes d’Ellul.


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 mai 17:51

              @Fergus

              Je suis certain, moi, que bien des innovations techniques - pas “technologiques“ puisque l’asservissement est contenu dans l’usage de ce terme - a du bon et que c’est stupide de s’y opposer. Ce que je dénonce c’est, précisément, l’usage de certaines techniques merveilleuses qui fait perdre jusqu’à la capacité de réflexion individuelle et collective, ainsi que, beaucoup plus grave encore, le goût de la souveraineté nationale.

              Je veux répéter ici, une fois de plus, que la soumission politique de la France aux USA maîtres du monde s’est considérablement aggravée lorsque le président Mitterrand (de gauche !) a décidé qu’une quatrième chaîne de télévision, privée et dont la direction serait confiée à un ami personnel, était pour lui plus importante que, au même moment, la première production mondiale d’une vidéo numérique réalisée par la France (pour le traitement) et l’Allemagne (pour l’enregistrement) grâce à une collaboration public/privé des deux pays.


            • babelouest babelouest 20 mai 04:23

              @velosolex un truc étrange. Hier un poseur vient pour me remplacer un vrai compteur électrique par un capteur Linky (deux choses complètement différentes, n’est-ce pas) : je l’ai averti que je refusais, et il en a pris note. Et puis nous avons discuté, et alors qu’il me certifiait qu’il y avait déjà 35 millions de ces machins déjà posés (mon chiffre n’était que de 30, mais on ne va pas chipoter), je rétorquais que vu leur utilité et leurs inconvénient, il fallait tout simplement arrêter le CPL partout. Cela l’a fait sursauter, et il a ajouté « Il faudrait alors arrêter tout trafic de téléphones portables ? » Sur ma réponse très affirmative, il a ajouté « Alors je vous comprends ». Le numérique est un tout, surtout le numérique dit « dématérialisé ».
              .
              Cela me fait rire, tant cette dématérialisation repose sur des extractions difficiles, dangereuses et souvent très corrosives appliquées parfois par des enfants, sur des usines tout aussi terriblement polluantes en Chine, sur des transports hyper-polluants vu les carburants hyper-lourds employés (de la boue presque solide), sur les besoins énergétiques qui flambent et flamberont toujours plus, sur les « fermes d’ordinateurs » de plus en plus nombreuses et importantes qui consomment et chauffent à mort, sur des terminaux par milliards, non recyclables le plus souvent.... et on appelle cela « la dématérialisation » ! Colossal mensonge !
              .
              Au moins, un ordi comme le mien est branché sur la fibre (pas d’ondes créées), il est réparable, et si je l’arrête personne ne pourra m’empêcher de me relaxer. A bas le brouillard d’ondes ! Un jour il FAUDRA s’en débarrasser, et le plus tôt sera le mieux pour que nos jeunes réapprennent que la vie se base non sur l’instantanéité, mais sur le temps, comme les saisons.


            • pemile pemile 17 mai 09:28

              @Fergus une autre forme d’illectronisme concerne aussi des jeunes maitrisant parfaitement les gadgets inclus dans leurs outils clients (smartphone) mais ne maitrisant strictement rien de l’infrastructure sur laquelle ils s’appuient smiley


              • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 17 mai 09:31

                @pemile
                Ah ben yen a aussi qui critiquent un article (complotiste bien soure) alors qu’ils ne maitrisent strictement rien de l’infrastructure du sujet
                 smiley


              • pemile pemile 17 mai 09:43

                @Bendidon
                La structure principale d’un article « complotiste » se limite surtout à des affirmations gratuites, des biais, des tergiversations, des contre-vérités ou carrément des gros mensonges ?


              • Fergus Fergus 17 mai 09:50

                Bonjour, pemile

                « ne maitrisant strictement rien de l’infrastructure sur laquelle ils s’appuient »
                Bof ! Cela fait des décennies que les gens conduisent des voitures sans savoir  pour l’écrasante majorité des conducteurs  comment elles fonctionnent, la seule chose à connaître étant à leurs yeux les fonctions disponibles dans l’habitacle. smiley


              • Ben Schott 17 mai 09:53

                @pemile
                 
                « La structure principale d’un article « complotiste » se limite surtout à des affirmations gratuites, des biais, des tergiversations, des contre-vérités ou carrément des gros mensonges ? »
                 
                Le problème, c’est que l’« anti-conspi » qui prétend débunker « les affirmations gratuites, les biais, les tergiversations,les contre-vérités ou carrément les gros mensonges » n’a la plupârt du temps aucune compétence ni légitimité ni autorité pour le faire.En général, il s’avère être intellectuellement très largement en-dessous du « complotiste » en question.
                 
                Les temps sont durs pour les anti-conspis !...
                 


              • pemile pemile 17 mai 09:56

                @Fergus

                Mais la voiture des décennies précédentes n’étaient pas équipées de micros, de caméras et ne stockaient pas la totalité de nos faits et gestes.


              • pemile pemile 17 mai 10:00

                @Ben Schott « En général, il s’avère être intellectuellement très largement en-dessous du « complotiste » en question. Les temps sont durs pour les anti-conspis !... »

                wiwi, Dunning-kruger ! smiley


              • Aristide Aristide 17 mai 10:00

                @pemile

                Je ne suis pas sûr qu’i soit obligé de connaitre la complexité de l’infrastructure de fourniture d’électricité ou du gaz pour allumer sa machine à café. Par contre ne pas savoir ou la brancher, comment faire du café, nettoyer le tartre, me semble plus ...important sur ce sujet.

                Le problème est tout de même déjà assez complexe, la multiplicité des interfaces homme-machine, la fuite en avant technologique, la volonté des acteurs de se différencier... sont des facteurs de difficulté. 


              • Ben Schott 17 mai 10:04

                @pemile
                 
                wiwi®, inversion accusatoire !  smiley
                 


              • Gasty Gasty 17 mai 16:37

                @Fergus

                Pas faux ! Le problème c’est lorsqu’ils viennent expliquer à un technicien automobile comment fonctionne leur bijoux de technologie d’après la pub de la marque.


              • Fergus Fergus 17 mai 16:44

                @ Gasty

                 smiley 


              • cevennevive cevennevive 17 mai 09:33

                Bonjour Fergus,

                Sans aller jusqu’à l’illectronisme, les arcanes de certains sites marchands ou gouvernementaux ne sont pas faits pour faciliter la compréhension de la plupart des « non initiés ».

                Hier, j’étais chez ma belle soeur (qui, pourtant est retraitée d’un emploi municipal de bureau). Elle avait des démêlés avec Amazon. Moi, très initiée à l’informatique, j’ai bien mis une bonne heure pour arriver à régler le problème au milieu de tous ces sites imbéciles, aux questions encore plus imbéciles d’Amazon, où on vous redirige vers des pubs ou des questions qui ne règlent rien.

                Pour sa déclaration d’impôts, en revanche, pas de problème. Quelques clics.

                Mais pour EDF... Mieux vaut téléphoner.

                Voyez-vous, je comprends tous ces gens, qui, sans être « illectronistes » se perdent dans les arcanes de certains sites.

                A preuve, la communauté de communes de ma région met à disposition un car équipé qui passe dans les campagnes une fois par semaine. Mais cela ne règle pas les problèmes pour autant, car il faut, pour le demandeur, une montagne de papiers justificatifs et une pléthore de questions auxquelles il leur est parfois difficile de répondre...


                • ZenZoe ZenZoe 17 mai 10:06

                  @cevennevive
                  Sur les cars équipés qui passent dans les campagnes : en effet, j’ai vu un reportage il y a quelque temps. On y voyait des vieux en pleurs car ils étaient complètement perdus pour faire leurs diverses déclarations en ligne, et tellement soulagés de se faire enfin aider ! On voyait leurs pauvres mains tremblantes alors qu’ils tendaient leur montagne de justificatifs au jeune CDD. C’était bouleversant. Quand même, avec le niveau de prélèvements qu’on se tape en France, comment se fait-il qu’on ne mette pas le paquet sur le troisième âge et ses problèmes spécifiques ? Les CCAS sont débordés (nous dit-on), et les fameux cars trop peu nombreux.


                • Fergus Fergus 17 mai 10:08

                  Bonjour, cevennevive

                  « Sans aller jusqu’à l’illectronisme, les arcanes de certains sites marchands ou gouvernementaux ne sont pas faits pour faciliter la compréhension de la plupart des « non initiés » »
                  C’est vrai. Certains sont même carrément conçus pour embrouiller l’utilisateur afin de lui faire accepter des extensions d’offre qui ne l’intéressent pas.

                  Pour ce qui est d’Amazon, il fut un temps  peut-être cela existe-t-il encore  où un utilisateur occasionnel peu attentif se voyait ainsi abonné à une fonction qui lui coûtait 2 euros pas mois, faute d’avoir désactivé une offre implicite.

                  Pour la déclaration de revenus, le fait est que le site est bien fait. Ce qui ne semble pas être le cas de tous les sites administratifs.

                  En résumé, moi aussi « je comprends tous ces gens, qui, sans être « illectronistes » se perdent dans les arcanes de certains sites ». C’est parfois une vraie prise de tête.


                • cevennevive cevennevive 17 mai 10:33

                  @Fergus,

                  C’est exactement cela ! Amazon vous inscrit sur « Prime » sans vous avertir parce que vous n’avez pas cliqué sur « refuser » au cours de votre dernière commande.
                  Et cela coûte 49 euros par an, prélevé sans aucun problème sur votre compte.
                  Pour refuser, et surtout pour se faire rembourser, c’est la croix et la bannière !
                  Attention, les amis, cliquez sur « refuser Prime » !!
                  Voilà une illustration, qui n’est pas hors sujet, de votre article.

                  Dénouement positif : Amazon vient de nous envoyer un mel nous disant que le remboursement se ferait dans les 10 ou 12 jours.
                  J’ai bien fait de m’acharner sur le site !


                • Aristide Aristide 17 mai 10:38

                  @Fergus

                  Je confirme que le site des impots devrait servir d’exemple pour les sites où les mêmes types d’interactions homme-machine sont utilisées. 

                  Pour Amazon, il ne s’agissait pas d’un service payant mais d’un abonnement gratuit de quelques mois à Prime, il fallait penser se désabonner si on ne voulait pas payer en suite.

                  Vous citez Amazon donc, mais il est à mon sens un des sites marchands le plus efficace et surtout le plus réactif quand vous avez des problèmes, les retours, les erreurs, ... sont toujours corrigées sans que vous ayez à vous battre avec un service après-vente rétif.


                • Fergus Fergus 17 mai 11:36

                  Bonjour, Aristide

                  « quand vous avez des problèmes, les retours, les erreurs, ... sont toujours corrigées sans que vous ayez à vous battre avec un service après-vente rétif »
                  Si tel est le cas, c’est bien.


                • rogal 17 mai 14:36

                  @cevennevive
                  Je confirme : même aventure.


                • cevennevive cevennevive 17 mai 15:14

                  @rogal, bonjour,
                  Je compatis.
                  Mais ce n’est pas tout !
                  Mon opérateur téléphonique m’a inscrite à Netflix (dont je n’ai que faire, et que je ne connaissais même pas !). Impossible de me désengager par internet ce n’était pas prévu, ni sur le site de mon opérateur, ni sur celui de Netflix !!
                  J’ai dû payer un site spécial pour cela (15 euros). Et les deux mois de l’abonnement de cette « saloperie » de Netflix ne m’ont pas été remboursés.


                • lisca lisca 18 mai 08:52

                  @cevennevive
                  Amazon qui ne paie pas ses impôts en France, exerce une concurrence très déloyale. Netflix qui vous abonne frauduleusement... tous ces abus dirigés souvent vers de vieilles personnes pas encore déshabituées d’une société plutôt bienveillante qu’elles ont connue dans leur jeunesse...
                  Tout ceci ne parle pas en faveur d’une électronisation, informatisation de la vie courante (papelards)., . dans l’immobilier (lettre recommandée). quand on se marie, qu’on a un enfant.
                  déposer son enveloppe soi-même chez le collecteur d’impôts, c’est tellement mieux que d’informer la planète sur ses revenus, par internet !


                • Aristide Aristide 18 mai 10:54

                  @Fergus

                  Si tel est le cas, c’est bien.

                  Ce si me pose un problème, car je ne crois pas que vous remettiez en cause mon propos sur la qualité du service après-vente du site qu’il ne faut pas nommer.

                  Ne serait-ce pas plus certainement une manière de « relativiser » cette qualité compte tenu de la position d’instrument de soumission à la mondialisation que représente Amazon.

                  Mais peut-être suis trop ... attentif à vos propos.


                • Fergus Fergus 18 mai 11:38

                  Bonjour, Aristide

                  Mon épouse et moi avons eu très peu recours à Amazon et nous y avons renoncé après nous être fait piéger deux fois à un an d’intervalle avec Prime, prélevé dès le premier mois.
                  La première fois, nous avons saisi le site et Prime a été annulé en quelques jours et notre premier versement remboursé.
                  La deuxième fois, nous avons également saisi le site et Prime a, là encore, été annulé en quelques jours, mais moyennant la perte de 10 euros (pour un achat de jouet introuvable ailleurs).
                  C’est mon épouse qui m’a remis ces épisodes en mémoire. Et je les certifie exacts !


                • Aristide Aristide 18 mai 11:59

                  @Fergus

                  Mon épouse et moi avons eu très peu recours à Amazon 

                  Ceci explique cela, pour moi c’est l’inverse, je ne me pose même plus la question de savoir s’il y a mieux ailleurs. A part les sites chinois, et encore ... 

                  Pour le service après-vente, qui n’a rien à voir avec les « abonnements plus ou moins forcés », je réitère simplement la qualité de leur service. Pas de frais d’appel, vous êtes contacté en une minute, on vous envoie le bon de retour, l’échange articles.. sans avoir à expliquer une heure la raison. Même mieux, à la suite d’un article défectueux j’ai eu droit à plusieurs reprises à des bons d’achats. Idem si un retard de livraison. Je ne suis pas attaché à Amazon, mais reconnaitre qu’ils sont les plus efficaces sur ce domaine est le simple signe d’une honnêteté. 

                  C’est vrai qu’il n’est pas très « bien » de dire la vérité sur un des GAFA. D’un autre côté, si l’Europe n’arrive pas à mettre un point des dispositifs tels que les GAFAs payent leurs impots au bon endroit, qu’ils ne bénéficient pas de ristournes accordées ici et là, ... pourquoi je serais donc poussé à « boycotter » ces services. Cela vaut pour Google aussi ...


                • simir simir 18 mai 12:03

                  @cevennevive

                  « Pour sa déclaration d’impôts, en revanche, pas de problème. Quelques clics. »
                  Désolé mais c’était encore plus simple sous forme papier.
                  Étant préremplies il n’y avait plus qu’à signer et mettre dans l’enveloppe que je donnais au facteur ou que je postais moi-même à l’occasion d’un déplacement.
                  Maintenant faut allumer l’ordinateur, aller sur le site, allez à la louche ; 10 fois plus de temps.


                • Aristide Aristide 18 mai 12:22

                  @simir

                  C’est encore plus simple, puisque depuis cette année, vous n’avez même pas à cliquer, par défaut, la déclaration est validée ... Même sans aller sur le site votre déclaration est valide !!! Etonnant donc ...


                • troletbuse troletbuse 18 mai 13:05

                  @simir
                  Attention aux erreurs qui vont vour arnaquer.
                  Peniblement vous trouvez sur la declaration le montant imposable et la somme versee aux impots.
                  J’ai une petite retraite d’un organisme. La somme d’impot donne par ces impots indique 56 euros.
                  Il y a 10 jours j’ai recu une lettre de cet organisme qui dit avoir verse 114 euros aux impots. En conclusion si je ne n"avais pas verifie, je payais 114-56 = 58 euros de plus aux impots. Vous payez donc les erreurs qu’ils font. Astucieux, non ?


                • babelouest babelouest 20 mai 04:32

                  @cevennevive pour en avoir été victime, de ce PRIME intempestif, j’ai pu apprécier. En plus on m’a dit « Sans payer plus, vous êtes abonné pour un an », j’ai dû tempêter pour que ce soit désactivé IMMÉDIATEMENT, ce qui finit par être fait.
                  .
                  C’était d’autant plus pénible que PRIME fait intervenir Chronopost, qui vous oblige à être présent, ou à courir partout pour récupérer le colis. Même gratuit, je n’en voulais surtout pas.


                • Jean Claude Massé 17 mai 09:56
                  « Une réalité dont ni le personnel politique ...........ne semblent malheureusement s’émouvoir. »

                  Il ne manquerait plus que ceux qui ont intérêt à ce que les plus faibles restent faibles, veuillent les « armer » pour venir grossir les rangs des râleurs. 


                  • Fergus Fergus 17 mai 10:13

                    Bonjour, Jean Claude Massé

                    Je ne comprends pas bien votre commentaire.
                    Pour la plupart d’entre elles, les personnes âgées ne souhaitent pas autre chose que communiquer avec leurs proches via les messageries et effectuer des démarches de base, pas se lancer dans un militantisme effréné contre les pouvoirs publics sur des blogs ou des sites citoyens.
                    Ne pas aider ces personnes est, me semble—t-il, le meilleur moyen de les monter contre ces pouvoirs publics. Or, ces gens votent !


                  • Attila Attila 17 mai 11:09

                    @Fergus
                    « Je ne comprends pas bien votre commentaire. »
                    Ben, nous avons des dirigeants politiques corrompus au service de puissances de l’Argent.
                    Ils n’ont pas intérêt à ce que la population victime de leur politique sache se servir d’Internet car on y trouve de l’information, des études et des analyses sur les effets de leur politique faites par des économistes indépendants. On peut comprendre leur mauvaise volonté pour lancer un plan d’aide et de formation à destination des populations concernées.
                    Merci pour l’article.
                    .


                  • Fergus Fergus 17 mai 11:41

                    Bonjour, Attila

                    A ce détail près que le pourcentage des personnes âgées qui font un usage relativement intensif de la quête d’informations alternatives sur internet est probablement peu élevé. Le risque pour les gouvernants est donc faible, moindre à mon avis que le sentiment de délaissement lié à la généralisation de la numérisation des services publics, considérée comme très pénalisante par le public âgé.

                    Merci à vous, 


                  • Coriosolite 17 mai 13:31

                    @Attila
                    Bonjour,
                    Internet est maintenant, et sinon définitivement en tout cas pour longtemps, ultra majoritairement à usage marchand et de distraction via les jeux, les vidéos, la musique en continu etc.
                    Il est essentiel pour les commerçants (qu’ils vendent de la fripe, des voyages, de la vaisselle, des films ou de l’information frelatée, ou ce que vous voulez). que le maximum de gens aient accès facilement et en confiance, donc de façon sécurisée, à leurs sites.
                    Ce serait parfaitement contre-productif pour eux de se couper sciemment de potentiels clients.
                    Votre argument de « puissances de l’argent » occupées à empêcher le libre accès à internet ne tient pas. 
                    Vous n’avez pas compris que la censure ne passe plus par l’interdiction.
                    Mais tout au contraire par la prolifération et la massification de l’information, simplifiée et pré-mâchée, facile à comprendre sans efforts et sans culture préalable.
                    Ce qui, de fait et sans aucune nécessité d’interdire, noie toute opinion minoritaire ou non-conforme pariant sur le sens critique et les connaissances du public, dans un flot de paroles ou d’écrits soit si contradictoires ou si bêtifiants qu’ils faussent et orientent l’opinion majoritaire.
                    Quand existe un accès possible à des centaines ou des milliers de radios, de chaînes télé, de sites internet etc., qu’importe que quelques uns ou quelques unes soient à contre-courant. Ils restent impuissants à eux seuls à influer sur le « cours des choses ».


                  • Jean Claude Massé 19 mai 12:56

                    @Fergus
                    Oui effectivement sans doute, mais il ne faudrait pas leur en donner les moyens pour leur en donner l’idée.


                  • Le Panda Le Panda 17 mai 09:58

                    Bonjour, Fergus

                    Je pense que si la lacune est aussi profonde que les points les plus enfoncés dans les océans ne se comblent pas, les divers moyens de communications ont basculés sur les réseaux sociaux, c’est indéniable. L’article prend de grande phrases qui deviennent des périphrases. Un grand défaut pour une Fondation comme Agora Vox pourquoi ? Le rôle de chacun est de communiquer ses acquits. Ce que aucun forum site ou blog ne fait pas. La surprise si nous pouvons l’appeler ainsi viendra sur Les Voix du Panda" où la nouvelle version donnera des cours avec le concours de la ville, en place déjà 7 langues écrites et parlées. Cela deux fois par semaine. Avec un planning établi nous ne pourrons surement pas répondre à toutes les demandes mais il ne suffit pas de critiquer. Se mettre en cause et dire simplement dans la mesure ou nous sachions lire et écrire c’est simplement car on nous l’a apprit. Dans la mesure ou le blocage de certains articles ne serait fleuron à ne pas en douter et chacun en mettant du sien, les % d’ignorance seraient moins importants en multiples domaines. Nous ne pouvons tout attendre de l’Etat nous avons des droits et des obligations Non ? Même en clinique je poursuis mon objectif. 

                    Le Panda 

                    Patrick Juan 


                    • Fergus Fergus 17 mai 10:16

                      Bonjour, Le Panda

                      Je n’ai strictement rien compris à la première partie de ton commentaire.

                      Pour ce qui est des Voix du Panda, tant mieux si le site fonctionne et répond aux attentes de ses utilisateurs.


                    • sylvie 17 mai 10:23

                      et en français ?


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 mai 10:23

                      @Fergus
                      Vous souffrez d’illecpandisme .

                      Moi aussi d’ailleurs.


                    • Le Panda Le Panda 17 mai 10:57

                      @Fergus
                      Tu m’épates et cela sera toujours le cas. L’ignorance n’est pas un art dont on peut mesurer la profondeur , plus de détails le point le point de l’océan le plus profond dépasse les 12 000 mètres, moralité « Les Vieux » sont notre richesse à qui nous pouvons que les aider. Les Voix du Panda merci sont à l’image de son Fondateur, merci pour tenter de former les gens qui le veulent.


                    • Le Panda Le Panda 17 mai 11:37

                      @sylvie
                      Il suffit de comprendre le français tout comme « Ballade à Sylvie » https://www.youtube.com/watch?v=iOKH7z7dtZM
                      Allez jusqu’au bout vous ne poserez plus ce type de question à la hauteur de votre savoir.
                      Le Panda 


                    • sylvie 17 mai 11:48

                      @Le Panda
                      salut camarade, bientôt la sieste puis la soupe vers 15h, tu as de la chance druker est revenu, allez bonne chance.


                    • Gasty Gasty 17 mai 16:43

                      @sylvie

                      Les voix du Panda sont impénétrables !


                    • lisca lisca 18 mai 08:56

                      @Le Panda
                      Merci pour le lien, chanson inconnue avec un certain charme !


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 mai 09:12

                      @lisca

                      C’est une chanson datant d’une époque où l’on croyait bon que les paroles soient compréhensibles, donc sans intérêt.

                      Ce qui est bon c’est que les chansons aient disparu, aux dires même de ceux qui les présentent dans les médias dominants, noyées dans la “musique“, l’anglicisme, la violence et les percussions qui écrasent tout.


                    • Le Panda Le Panda 18 mai 13:10

                      @Gasty
                      Toujours moins que TOI qui en as fait partie aussi durant des années, tu as la mémoire filante, mon pauvre Chaton Mais la trahison en ce sui me concerne je ne connais pas, merci de ton intervention.

                       smiley

                    • babelouest babelouest 20 mai 04:36

                      @Fergus effectivement, je pense que notre ami le Panda devrait se relire, et améliorer pas mal de ses phrases. Ce n’est vraiment pas clair.


                    • Fergus, merci e ne pas considérer ce problème comme un handicap. Etre nul en informatique pour moi peut-être aussi considéré comme un signe de santé mentale. Combien d’asperger parmi les « hacker ». Exemple : Lisbeth Salander dans le série. Millenium. Il me semble au contraire qu’il s’agit d’une forme de darwinisme technologique. Très heureuse de voir Gates l’asperger vivre sa fin,...Entartré,...à raison. https://www.youtube.com/watch?v=OG_1Xi1BpPE


                      • Fergus Fergus 17 mai 10:21

                        Bonjour, Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        « Etre nul en informatique pour moi peut-être aussi considéré comme un signe de santé mentale »
                        Ah bon ?
                        Un peu plus haut, j’ai fait un parallèle avec la voiture dont la grande majorité des gens ne sait pas comment elle fonctionne, ce qi ne les empêche pas d’utiliser leur véhicule dès lors qu’ils ont pris en main le volant, le levier de vitesse et le quelques fonctions du tableau de bord.
                        Il en va de même avec, non pas l’informatique  utiliser des fonctions ordinaires ne nécessite pas de compétences dans ce domaine — mais avec les interfaces destinées à l’usage des utilisateurs.


                      • @Fergus Non. c’est mon compagnon qui s’occupait d’internet. Habituée et contrainte pour l’aider (paperasserie et autres bugs avec le mot de passe pour mes mails. Je lui téléphone pour savoir s’il s’en rappelait : non bien sûr : cancer au cerveau,..). Bloquée, paniquée, des larmes glissant : je ne m’en sortirais JAMAIS...en cherchant pendant deux heures, je finis par comprendre. Il faut savoir qu’il est IMPOSSIBLE de contacter YAHOO. Aux abonnés absents. Débrouillez-vous. La voiture, c’est plus mécanique : réel.... 


                      • Jean Claude Massé 19 mai 13:11

                        @Fergus
                        Ce qui prouve combien notre société a régressé et utilise des outils auxquelles elle ne comprend rien sans que pour çà elle soit génée. Peu importe la manière dont ils sont paramétrés, peu importe l’orientation des algorithmes par rapport au résultat recherché, pourvu que l’on utilise ces outils pour montrer que l’on existe et que l’on est moderne.
                        Moi qui suis un vieux con, j’ai connu l’époque ou une majorité de gens qui utilisait une voiture savait comment fonctionnait un moteur, c’était même un sujet de discussion majeur.
                         Vous dites : « Un peu plus haut, j’ai fait un parallèle avec la voiture dont la grande majorité des gens ne sait pas comment elle fonctionne, ce qi ne les empêche pas d’utiliser leur véhicule dès lors qu’ils ont pris en main le volant, le levier de vitesse et le quelques fonctions du tableau de bord. » Je vois combien vous vous complaisez dans un système qui maintient les gens dans l’ignorance. Pourvu qu’ils soient consommateurs c’est tout ce qui vous importe.


                      • Fergus Fergus 19 mai 22:02

                        Bonsoir, Jean Claude Massé

                        Vous vous méprenez, je suis dns le constat, pas dans la complaisance !


                      • LA FACE CACHÉE DU SYSTÈME MACRON

                        https://www.youtube.com/watch?v=-FGHlHiFq8Y

                        MACRON LE GRAND MANIPULATEUR .... !


                        • Fergus Fergus 17 mai 11:43

                          Bonjour, SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                          Un tantinet hors-sujet, non ?


                        • Aristide Aristide 17 mai 10:23

                          Ce problème est d’une complexité telle que je ne vois pas de solutions pour même essayer de le limiter ses effets sur cette minorité, 17%, qui malheureusement restera au bord du chemin.

                          Vous pouvez mettre en place les meilleures formations, aider à l’équipement, favoriser l’usage, ... seule une minorité apte et surtout motivée pourra sortir. L’illettrisme touche 7% de la population, tous les efforts pour limiter ce handicap n’ont abouti qu’à de très faibles résultats.

                          On ne parle plus du Quart-Monde et pourtant, on pourrait trouver dans les diificltés que rencontrent ce populations les vraies causes de cette situation. Comme disait autre, il est plus efficace d’agir sur les causes que d’essayer d’en limiter les conséquences.

                          Je mets à part tout de même les personnes âgées qui n’ont jamais eu à se confronter aux NTIC dans leur vie professionnelle ou sociale.


                          • Fergus Fergus 17 mai 11:53

                            @ Aristide

                            Vous avez évidemment raison de souligner qu’il restera toujours une part incompressible de personnes qui ne pourront être formées, fût-ce seulement aux fonctions basiques. 

                            C’est pourquoi la solution qui passe par des mises à disposition de postes informatiques dans des locaux dédiés, plus ou moins supervisés par une compétente et apte à une approche pédagogique minimale, me semble être une voie à suivre, au moins pour ce qui relève des démarches administratives. Les bus dédiés dont parle Zenzoé font précisément partie de cette solution ; ils ne sont hélas ! pas assez nombreux.

                            A propos du « Quart-Monde », sans doute serait-il « plus efficace d’agir sur les causes que d’essayer d’en limiter les conséquences », mais la tache relevant d’un changement radical de volonté politique et de la mise en oeuvre de très gros moyens humains et financiers, ce n’est malheureusement pas demain que cette voie sera empruntée par nos gouvernants.


                          • velosolex velosolex 17 mai 13:19

                            @Fergus
                            C’est comme si vous vouliez rendre l’usage du vélo accessible à tous, afin de le rendre obligatoire dans l’avenir, une fois qu’on aura supprimé les transports en commun
                             Je pourrais être enthousiaste, étant depuis toujours amateur de vélo.
                            Malheureusement, avec les années, je ne suis pas sûr que demain je pourrais monter sur mon clou. 
                            Il en est de même pour l’ordinateur. Son usage, indépendamment de l’investissement financier, de la couverture du réseau et du prix de l’abonnement, et de l’intendance, a d’autres contingences que la volonté, ou les capacités intellectuelles dédiées
                            -Une capacité d’assimilation et de remises à niveau incessante. 
                            -Plus difficile à admettre, la physiologie des personnes : Capacités visuelles, auditives, mais aussi neurologiques, et locomotrices. Un parkinsonien, un aveugle, un sourd, un handicapé aura selon l’importance de celui ci, la capacité minorée, ou totale d’exercer des opérations qui sont de plus en plus incontournables, les services de l’état se déchargeant sur le citoyen pour passer de chaque coté du bureau du service maintenant disparu : A la fois client, et remplaçant le fonctionnaire qui assurait auparavant sa charge.
                             
                            Que propose l’état pour ses gens là ?  Voyez avec vos proches, disent ils, dans cette image publicitaire où la famille idéale protèges ses vieux, où les enfants sont présents, les petits enfants sautent sur les genoux....Dans notre société éclatée, cette image idéale est bien loin d’être constante
                            Penser que le problème est liée à la ringardise, au refus de personnes de se mettre au niveau est un système de défense, quand on pense que jamais on ne sera rattrapé par la marée, depuis qu’ils ont ouvert les digues, car on n’est pas con, se dit on ; Et on a des jambes. 
                            Jamais en fait le pouvoir n’a réussi à imposer un tel changement sociétal avec une telle acceptation des citoyens, participant à la surenchère, se pressant vers la foire aux nigauds. Un passage de Pinocchio que certains devraient relire. Derrière tout cela , des technocrates sûr de leur fait, de leurs algorithmes, de leur retour sur investissement, ne s’encombrant pas du social, car payant des agents de la relation humaine pour y palier et manipuler les foules. Jusqu’àu prochain mouvement des gilets jaunes. 


                          • @velosolex vous vous rappelez l’étude en laboratoire de Spitz. UN bébé singe élevé avec une maman en fil de fer. Il est mort par manque de contact, de chaleur, d’odeur, après une dépression profonde 


                          • Fergus Fergus 17 mai 13:37

                            @ velosolex

                            « C’est comme si vous vouliez rendre l’usage du vélo accessible à tous »

                            Pas du tout ! J’aimerais seulement que tous ceux qui souhaitent y avoir accès puissent le faire. C’est très différent !

                            Désolé, mais votre extrapolation de mon texte est erronée  !


                          • On peut réellement parler de nazisme technologique « soft ». Rappelons-nous l’époque de l’arrivée d’internet que d’emblée j’ai haï. C’était la fameuse période des « battants » dynamiques« pourquoi pas la waffen SS. Ils portaient le plus souvent des vêtement certifiés HUGO BOSS (bosser-arbeit macht frei,...).L Les femmes portait des vêtement avec épaules larges). Hugo Boss pour ceux qui l’on oublié montaient les vêtement des SS. Tous les Centres de guidance pour l’aide psychologiques accessibles financièrement à tous on fermé. J’ai téléphoné au Minstère de l’Education Nationale. Mais enfin, quel gâchis. Mais Madame, cet argent doit être investi dans les ordinateurs (déjà le mot) pour »former" les jeunes. Et le résultat est là et tombe. plus de psys pour aider les personnes qui en Belgique tombent les unes après les autres comme des mouches (Burn, dépression, suicide) surtout parmi les indépendants. Test achat : parfois deux mois avant un RDV. Et le prix : 70 euros la séance déduite de la petite aide de l’ETAT. En 1985 : 7 euros pour une consultation en Centre de guidance. L’ETAT DEVRAIT REPONDRE DEVANT UN TRIBUNAL comme celui de NUREMBERG...On finit toujours par payer la note,...Plus le personnel des hôpitaux prêts à rendre leur habit.  Quand les ASPERGERS ont pris le pouvoir...


                            • On peut réellement parler de nazisme technologique « soft ». Rappelons-nous l’époque de l’arrivée d’internet que d’emblée j’ai haï. C’était la fameuse période des « battants » dynamiques« pourquoi pas la waffen SS« . Ils portaient le plus souvent des vêtement certifiés HUGO BOSS (bosser-arbeit macht frei,...). Les femmes portaient des vêtement avec épaules larges). Hugo Boss pour ceux qui l’on oublié montaient les vêtement des SS. Tous les Centres de guidance pour l’aide psychologique accessible financièrement ont tous on fermé. J’ai téléphoné au Minstère de l’Education Nationale. Mais enfin, quel gâchis. Mais Madame, cet argent doit être investi dans les ordinateurs (déjà le mot) pour »former » les jeunes. Et le résultat est là et tombe. Plus de psys pour aider les personnes qui en Belgique tombent les unes après les autres comme des mouches (Burn, dépression, suicide) surtout parmi les indépendants. Etude deTest achat : parfois deux mois avant un RDV. Et le prix : 70 euros la séance déduite de la petite aide de l’ETAT. En 1985 : 7 euros pour une consultation en Centre de guidance. L’ETAT DEVRAIT REPONDRE DEVANT UN TRIBUNAL comme celui de NUREMBERG...On finit toujours par payer la note,...Plus le personnel des hôpitaux prêts à rendre leur habit. Quand les ASPERGERS ont pris le pouvoir...


                              • Plum’ 17 mai 10:37

                                Je déplore le manque de soutien et de solidarité aux personnes « illectroniques ». Il est pourtant facile de dire qu’on n’a pas d’ordinateur et de téléphone portable même si on en a...


                                • Fergus Fergus 17 mai 11:55

                                  Bonjour, Plum’

                                  « Il est pourtant facile de dire qu’on n’a pas d’ordinateur et de téléphone portable même si on en a... »
                                  Je ne comprends pas bien le sens de cette phrase...


                                • Plum’ 17 mai 13:54

                                  @Fergus
                                  C’est pourtant simple : plus il y a de personnes sans ordinateur ni téléphone portable, plus on favorise d’autres moyens de communication, plus on réduit la fracture numérique.


                                • Plum’ 17 mai 13:58

                                  @Plum’
                                  C’est d’ailleurs pour le vaccin Covid. Quelqu’un qui est vacciné se montrera solidaire avec les non vaccinés en déclarant qu’il ne l’est pas...


                                • Fergus Fergus 17 mai 13:58

                                  @ Plum’

                                  A quels « autres moyens de communication » faites-vous allusion ?


                                • Plum’ 17 mai 14:53

                                  @Fergus
                                  Papier, téléphone etc.,. On peut communiquer sans téléphone ni ordinateur quand même !!


                                • Plum’ 17 mai 14:56

                                  @Plum’
                                  Plus précisément :
                                  Papier, téléphone parlé etc.,. On peut communiquer sans smartphone ni ordinateur quand même !!


                                • Fergus Fergus 17 mai 15:17

                                  @ Plum’

                                  Certes, on peut en revenir au papier. Mais au prix d’envois de courriers qui n’arrivent pas toujours, et au prix d’un temps d’attente pour la réponse qui peut être long, parfois trop. Pourquoi se priver de la vitesse (et les accusés de réception immédiats) qu’apportent les outils modernes.
                                  A mon avis, ce n’est pas là qu’est le problème du numérique, il est dans les usages immodérés. Par chance, cela ne vaut pas pour tous les utilisateurs !


                                • Plum’ 17 mai 16:19

                                  @Fergus
                                  A mon avis le problème est là : on ne doit pas obliger à utiliser smartphone et ordinateur, il doit toujours y avoir des solutions de rechange, or ces solutions on tend à les supprimer, ce qui provoque des exclusions...
                                  Et je ne dis pas qu’il faut se priver de vitesse, je dis qu’il faut aussi savoir être lent pour ceux qui ne peuvent pas suivre.


                                • Fergus Fergus 17 mai 16:42

                                  @ Plum’

                                  « ces solutions on tend à les supprimer, ce qui provoque des exclusions... »
                                  Je suis d’accord avec vous sur ce point. Et c’est pourquoi j’ai qualifié d’« erreur de stratégie » la volonté du gouvernement d’aller vers le 100 % numérisé.

                                  « je dis qu’il faut aussi savoir être lent pour ceux qui ne peuvent pas suivre. »
                                  En effet !




                                • simir simir 18 mai 14:00

                                  @Plum’
                                  C’est ce que je fais : mon épouse travaille seule en EURL, un métier où l’on se passe d’ordinateur. C’est ce que j’ai répondu à l’URSSAF qui voulait nous imposer un moyen de paiement dématérialisé.
                                  J’ai donc l’autorisation de continuer de faire mes règlements par chèque.
                                  Pour les cartes grises c’est pareil je suis allé à la préfecture en prétextant que je ne savais pas me servir d’un ordinateur et que je ne voulais pas, en plus payer 30 € à la boutique en face.
                                  Cela a été épique car j’ai du simuler aller à la Sécu pour un n°Ameli (que j’avais déjà) mais 2 jours après, muni de ce n° ils m’ont fait cette CG.


                                • Jean Claude Massé 19 mai 13:20

                                  @simir
                                  C’est ce que je fais chaque fois que j’en ai l’occasion. Par exemple à la poste, lorsque je dépose un chèque, je dis que je ne sais pas me servir du terminal et je demande qu’un agent fasse l’opération pour moi.


                                • babelouest babelouest 20 mai 04:51

                                  @Plum’ personnellement je ne donne jamais mon numéro de tél portable (qui n’est strictement qu’un téléphone) à quelqu’un, je dis de se rabattre sur le fixe, qui est toujours à côté de moi. Certains ont du mal à le comprendre et à l’accepter. Et la réponse à « Et si on vous envoie un SMS ? », est toujours « Envoyez-moi un message sur ma messagerie fixe ! ». Refuser le numérique dit « immatériel », voilà un bel objectif !


                                • Ce n’est pas l’ordinateur qui soignera les burn-out... Combien de fois je me suis confrontée au téléphone avec une fonctionnaire dont le stress était palpable(et j’imagine la montée de la tension) face à un plantage de l’ordi, un bug, une page qui ne s’ouvre pas,...des pop-up, et j’en passe.. contrainte d’appeler un collègue qui prenait quelques minutes pour dé-stresser en prenant un café.


                                  • Contrat pour le service d’entretien : 800 euros dès le départ...


                                    • Fergus Fergus 17 mai 11:56

                                      @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                       ???


                                    • @Fergus Ben oui. J’ai demandé de faire un petit réglage (style nettoyage) et la firme m’a clairement dit : ici on paie d’abord huit cent euros. Et ensuite vous avez droit à cinq entretiens...


                                    • En 2000, quand je fus CONTRAINTE DE PASSER PAR L’ENGIN ; Je l’ai perçu comme une régression... Tiens vla un machin qui fait tout pout moi me faisant passer pour une imbécile. Tu verras, tu ne pourras plus te passer de moi : BIG MOTHER... de la perversion..Gutenberg, c’est autre chose : siècle de l’enluminure (Au Nom de la ROSE) de la beauté de l’écriture. Du graphisme. LA MAIN. Le plus bel organe de l’homme. Ici, suffit d’appuyer sur des boutons... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité