• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un beauf misogyne a joué à papa perché

Un beauf misogyne a joué à papa perché

Du point de vue médiatique, un chef d’œuvre. Le jeu du papa perché faisant du rappel en haut de sa grue pour taguer un slogan, voilà de quoi nourrir le moloch, les chaînes d’informations ( ?) continues*. Car pour tenir les caméras en haleine, il faut des rebondissements : un autre divorcé qui joue aussi à papa perché sur une autre grue, c’est pas mal non plus. Et si le 1er ministre, pour qui rien de ce qui se passe à Nantes ne peut le laisser indifférent, se laisse avoir : BINGO ! Sauf que ce n’est pas « mon père au sourire si doux », mais un militant masculiniste.

Papa perché

A peine descendu de sa partie de papa perché, M. S. Charnay n’a pas vraiment clamé sa détresse de père privé de son fils. Il a surtout fustigé "les femmes qui nous gouvernent [et qui] se foutent de la gueule des papas". Certes Mme Taubira – qui a dû recevoir après l’emportement émotionnel provoqué par ce « père désespéré » des associations SOS, SVP etc. – est ministre de la Justice. Mais les démêlés qu’a pu connaître le grimpeur dataient d’avant. Et même R. Dati, aussi interventionniste qu’elle ait pu être, n’allait pas jusqu’à dicter leur conduite aux juges aux affaire conjugales. Ce discours misogyne – comme l’a fort bien montré Patric Jean – est calqué sur celui des beaufs canadiens.

Si ses qualités athlétiques furent fort utiles pour alimenter les images de BFM-TV – ah ! cette descente spectaculaire en rappel à la fin de son happening, comme si les grutiers ne disposaient pas d’escaliers en colimaçon ou échelles – la qualité de son discours très agressif et politisé laissait à désirer. "Je demande aux médias d'arrêter de divulguer les faux chiffres que nous servent le 'parti du ministère des Femmes' qu'on a mis au pouvoir à grand frais de nos impôts, avec Najat Vallaut-Belkacem en tête, et le ministère de la Famille par madame Bertinotti". "Ces gens-là sont incompétents et ils se foutent totalement qu'on détruise les familles".

Et comme héraut de la "cause des papas" ce « furieux » a dû être choisi faute de mieux par ceux qui ont mis en scène tout ce cirque. Car s’il a perdu ses droits parentaux, il y a mis du sien, puisqu’il a été condamné à un an de prison dont quatre mois ferme. Condamnation pour "soustraction d’enfant". Il avait disparu avec ce dernier qui se trouvait en vacances chez ses grands-parents, en exerçant des violences à cette occasion. L'enfant avait été retrouvé trois mois et demi plus tard. "La question de ses droits sur son fils dépend de la seule compétence du juge aux affaires familiales qu'il refuse de rencontrer" (…)

Serge Charnay est seul responsable de la dégradation de ses droits parentaux et son prétendu combat ne doit pas être confondu avec celui de nombreux pères injustement éloignés de leurs enfants », précise l’avocate de la mère.

"Ce monsieur ne parle pas de la condition parentale, il ne parle pas des droits de l'enfant (...) il parle de son problème de virilité, de son problème d'homme", analyse Jean-Pierre Rosenczveig, juge pour enfants et Président de « Défense des Enfants International – France ».

Serge Charnay s'inscrit "dans un mouvement nord-américain d'hommes qui sont plus hommes que pères". Une référence claire au mouvement "masculiniste", "anti-féministe" et réactionnaire, très présent au Québec notamment, qui prône le "rétablissement de valeurs patriarcales sans compromis". Une idéologie pas très éloignée finalement des discours anti-mariage pour tous.

Tag provocateur

Cette provocation trop complaisamment répercutée par « lémédias » - en fait, comme d’habitude, TV en continu pour qui tout cela a été mis en scène, autres TV pour qui ça permet de proposer au téléspectateur de patauger dans l’émotionnel, plus les fameux réseaux sociaux – ne sert en rien « la cause des papas », comme disent puérilement les souteneurs du forcené. Non pas qu’aucun problème ne se pose. Même si elles se banalisent, toutes les séparations avec enfants ne vont pas sans problème. Et, comme il peut y avoir des pères indignes, certaines mères peuvent aussi l’être. Un exemple : un couple d’enseignants dans le même lycée, divorce, la mère demande une mutation sur tout poste en France, en espérant éloigner le plus possibles les enfants du père. Mais est-il besoin dans une proposition de loi du 24 octobre 2012** de se référer à un « syndrome d’aliénation parentale », lancé par un certain R. Garner (défenseur de la pédophilie) et repris par les masculinistes nord-américains. SAP qui n’a aucun fondement scientifique.

Comme le dit J. P. Rosenczveig, aller vers plus de médiations est une excellente chose. Même quand la rupture semble se passer dans un climat serein, il n’est sans doute pas inutile d’amener les deux protagonistes à être tout-à-fait au clair. « Le diable est dans les détails » et les petits malentendus cumulés peuvent déclencher des heurts violents.

Mais ce cirque médiatique qui est tout sauf improvisé ne méritait pas que, toute affaire cessante, la Garde des sceaux, sur pression du 1er ministre, reçoivent des associations dont SOS papas qui, malgré le parrainage d’Evelyne Sullerot, fondatrice du Planning familial, est fort proche de l’anti-féminisme de leurs inspirateurs d’outre Atlantique.

 

* Chaînes si peu informatives qu’elles sont incapables de rendre compte de deux événements à la foi : arrivée du Vendée globe et manifs pour le mariage pour tous

** Cette proposition n° 309 n’est signée que par des hommes dont Patrick Balakany, Jacques Myard ou Axel Poniatowski


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

175 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 21 février 2013 12:09

    Il est normal que Fatale, qui est d’ailleurs un mec prenne fait et cause pour le mouvement des hommes virils US.


  • La mouche du coche La mouche du coche 21 février 2013 16:22

     smiley  smiley  smiley 

    Cet article incroyablement haineux provient de ce que l’auteur contate brutalement l’emasculation total qu’il a subit par la pensée ultra-féministe médiatique. Cet homme sur sa grue est dans une lutte héroïque pour retrouver son enfant et devant l’évidente sincérité de son amour filiai, l’auteur déverse sa fosse d’aisance de mépris et d’insultes. Mais les hommes au coeur de pierre périront comme il est écrit et l’amour triomphera un jour. Mes amis, devant tant de bassesses, il ne nous reste plus qu’à prier, prions. smiley

  • COLRE COLRE 21 février 2013 16:45

     smiley smiley smiley sonnez trompettes ! Amen !…


  • La mouche du coche La mouche du coche 21 février 2013 22:27

    Colre est feminisé. smiley


  • CHALOT CHALOT 21 février 2013 09:39

    J’ai suivi de loin cette « affaire » : oui il est réactionnaire ce père mais aussi malin ....
    Tous sur les grues pour manifester !
    On vous apporte de l’eau et en plus on vous donne ce que vous demandez !
    Moi je l’aurais laissé là haut : c’était son choix !


    • ffi ffi 21 février 2013 12:02

      Donc le Monsieur n’a pas le droit de voir son propre enfant et il serait « réactionnaire » de s’en indigner ouvertement ? J’aimerais bien vous y voir dans son cas...

      Franchement, la loi outrepasse allégrement la justice en ces matières.
      L’État est tyrannique sur ce point, il tend à considérer tous les enfants comme les siens.
      N’importe qui est menacé de ne plus voir son enfant du jour au lendemain.


    • pissefroid pissefroid 21 février 2013 14:07

      voir, au sujet du bonhomme, l’article du canard enchaîné du 20 février,

      « embrouilleur de grue ». en page 8.

      Il est poursuivi par la justice pour enlèvement d’enfant,
      et que l’enfant soit le sien n’enlève rien au délit.
      Cet homme s’est conduit comme un malfrat.

      Si j’étais père divorcé je ne voudrais pas de lui comme porte parole.


    • nico31 21 février 2013 14:16

      « Cet homme s’est conduit comme un malfrat. »

      Il n’a pas enlevé l’enfant à la mère mais aux grands-parents a qui elle l’avait confié pour des vacances alors que lui même voulait l’avoir pour les vacances.

      Quand un parent qui a la garde ne peut pas s’occuper temporairement de l’enfant, c’est une injustice de ne pas solliciter en priorité l’autre parent pour être relayer.

      J’ai un exemple concret dans mon entourage : Le mercredi, la mère qui a la garde principale préfère confier l’enfant à une nounou plutôt qu’au père qui est disponible ce jour là. A la place du père il y aurait de quoi s’énerver ne trouvez vous pas ?


    • K-Trunc K-Trunc 21 février 2013 15:20

      Donc le Monsieur n’a pas le droit de voir son propre enfant et il serait réactionnaire de s’en indigner ouvertement ? J’aimerais bien vous y voir dans son cas...

      Il n’a pas de droit de visite pour une raison simple, il s’est rendu coupable d’enlèvement à deux reprises.

      Franchement, la loi outrepasse allégrement la justice en ces matières.

      Non, dans le cas présent la justice a rendu une peine afin de protéger l’enfant.

      L’État est tyrannique sur ce point, il tend à considérer tous les enfants comme les siens.

      Vous confondez avec les services sociaux.

      N’importe qui est menacé de ne plus voir son enfant du jour au lendemain.

      Non, il doit au préalable y avoir une alerte d’un service compétent (hôpital, assistants sociaux, école...) puis enquête. Pour ce qui est des divorces, soit les deux parties trouvent un terrain d’entente, soit le juge tranche. Ce n’est pas plus compliqué.


    • nico31 21 février 2013 15:36

      « Il n’a pas de droit de visite pour une raison simple, il s’est rendu coupable d’enlèvement à deux reprises. »

      La peine pour l’enlèvement d’enfant, c’est une peine de prison qu’il a accompli.
      Les délinquant de droit commun ont le droit de retrouver leurs enfants une fois leur peine purgée. Et je connais des mères de famille qui emmène leurs enfants voir leur père au parloir quand il est en prison. Je serais curieux de savoir si la mère à emmené son fils au parloir dans le cas présent ... mais je connais déjà la réponse en fait !


    • La mouche du coche La mouche du coche 21 février 2013 16:24

      Par son geste, les hommes découvrent qu’ils ne sont plus en réalité que des femmes à barbe... ou à moustaches !! smiley


    • eric 21 février 2013 10:08

      Tous ce que vous dites est certainement vrai. Je n’ai pas cherche a vérifier, parce qu’un tel non événement ne présente pas pour moi beaucoup d’intérêt. En revanche, il me semble que vous passez a cote de l’information la plus importante qui est le mode de fonctionnement de notre gouvernement.
      Un type monte sur une grue, et sans trop connaitre les tenant et aboutissant, les ministres se mobilisent autour d’une sorte de droit des enfants a avoir un « papa » pratiquement dans la semaine ou il a fait voter une loi qui affirme que ce n’est pas si important que cela. C’est assez typique. Au même moment, un autre se brule, et dans l’heure qui suit, le gouvernement « sait » que Pole emploi n’y est pour rien. Les fonctionnaires anglais qui font leur boulot de contrôle découvrent du cheval dans les raviolis, le gouvernement finit par avoir communication de leurs résultats,mais au lieu de s’attaquer a un éventuel patron véreux, ou de se demander comment nos propres services ont pu passer a cote d’un tel truc, il ferme la boite avant de la rouvrir. Un peu comme si il avait mis au chômage technique les sidérurgistes de Mittal pour punir ce dernier...
      Un américain décline la convocation d’un ministre en expliquant que celui-ci ne protège pas son marche intérieur contre le dumping chinois et veut lui imposer de négocier avec les syndicats autant qu’avec le vendeur de la boite et que cela ne l’intéresse pas. Le dit ministre monte au créneau, sans avoir prit la peine de vérifier. Or, la charge de travail de cette usine étant limitée en ce moment, il est un fait, reconnu par les employés, qu’ils sont payes et travaillent peu en ce moment.

      Le principal enseignement de l’épisode de la grue, c’est que ce gouvernement ne gouverne pas mais fait de la communication de crise.
      La principale information est donc qu’il est en crise...


      • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 21 février 2013 12:10

        @eric
        Un grand moment d’amalgame UMPiste.
        Bon d’accord c’était bien mieux du temps béni de l’UMPereur Nico 1er. Lui, il serait monté sur la grue !
        Il y avait du canasson dans les lasagnes : donc côté français on n’a pas fait le « boulot de contrôle » ! Qui a diminué drastiquement tous les moyens de contrôle à la consommation ? Cherchez un peu cher Eric ...
        Quant au dernier point, dans votre fureur accusatrice, prendriez-vous le parti du patron yankee ? Attention, comme on disait naguère, vous allez prendre le parti de l’anti-France.


      • joelim joelim 21 février 2013 15:42

        Le principal enseignement de l’épisode de la grue, c’est que ce gouvernement ne gouverne pas mais fait de la communication de crise.


        Tout comme Sarko. 

        Comme le reste d’ailleurs : leur compréhension du monde, leur méthodologie, leurs décisions, c’est du Sarko-Bushisme tout craché.

      • eric 21 février 2013 17:19

        A joelim, pas d’accord, Sarko, on comprenait ce qu’il pensait et voulait...


      • eric 21 février 2013 17:33

        A Launay, vous n’avez pas encore compris que le « qui n’est pas avec nous est contre nous » est dépassé ? C’est un des grands acquis du Sarkozisme. Mais la gauche a du mal avec la pensée ouverte. On en voit même qui accusent Migaud d’être a la solde de Nicolas.... Pas un pour se dire qu’il aurait du démissionner pour laisser la place a une personnalité d’opposition comme cela se pratique dans les vraies démocraties.
        Vous avez lu la lettre de Taylor en entier ? je devrai être contre pourquoi ? Parce qu’il est américain ? Et vous arrivez a prendre au sérieux un type qui se dit ministre et qui proclame qu’il va demander aux fonctionnaires d’avoir un traitement particulier pour un type en fonction de ses idées sur la productivité du travail dans cette usine ? Si l’autre a encore envie de faire joujou avec Montebourg, il lui collera un procès a la première difficulté en douane, avec un lettre officielle comme élément au dossier. Et il le gagnera. Comme il a gagne son procès contre le gouvernement chinois et son dumping pour sauver ses emplois industriel en Amérique.
        Et vous ne me répondez pas. Pour « punir » Mittal aurait on pense a mettre ses ouvriers au chômage technique ?

        Enfin, je ne voit pas ce que je pourrai amalgamer. Il est un fait que le traitement de tous les problèmes en ce moment, c’est trois positions différentes du gouvernement dans la journée. Si je parvenais a en faire une seule, je serai plus fort qu’eux...


      • eric 21 février 2013 17:36

        Du reste sur le fond, vous êtes sans doute d’accord avec moi. « Un beauf misogyne joue a chat perche » ( non événement non analyse par le pouvoir) Le premier Ministre oblige ses ministres a faire la queue pour le recevoir...vous n’allez pas me dire que vous prenez cela au sérieux ?


      • eric 21 février 2013 18:48

        Et pendant les travaux, la vente continue...

        Contre toute attente, et alors que la ministre des Affaires sociales Marisol Tourraine a encore affirmé très récemment que la journée de carence pour les fonctionnaires serait maintenue, voilà qu’elle serait en passe d’être abrogée

         http://leplus.nouvelobs.com/contribution/787135-journee-de-carence-des-fonctionnaires-prof-j-estime-que-c-etait-une-mesure-absurde.html


      • voxagora voxagora 21 février 2013 10:15

        .

        oui, il y a effectivement à boire et à manger dans cette histoire,
        et les précisions sont utiles, qu’on peut trouver un peu partout :



        • Philippe VERGNES 21 février 2013 10:56

          Bonjour voxagora,

          Excellentes précisions effectivement !

          Je note surtout le mot de la fin : "Alors oui, les pères ont des droits mais qu’ils commencent donc par s’interroger sur leurs devoirs vis à vis des femmes en général et des mères en particulier"... et de leurs filles aussi, pourrions-nous rajouter.


        • voxagora voxagora 21 février 2013 11:24

          Mais attention : je ne généralise pas !

          ce ne sont pas les pères les plus souffrants qui médiatisent de cette manière,
          et parmi ceux qui médiatisent, certains, cela semble être le cas ici, semblent vouloir effacer, 
          par cette démesure même, une réalité qui les concerne et qu’ils refusent, au prix de l’exposition de l’enfant.

        • ffi ffi 21 février 2013 12:07

          Cela dit, si les « femmes » ne se sentent aucun devoir vis-à-vis des « hommes », pourquoi donc les « hommes » devraient-ils se sentir des devoirs vis-à-vis des « femmes » ?

          Le féminisme, c’est une idéologie qui tue l’amour.
          Au bout de cette subversion idéologique, il y a la haine des sexes.
          Et aussi beaucoup de drames.


        • Philippe VERGNES 21 février 2013 12:08

          « Mais attention : je ne généralise pas ! Ce ne sont pas les pères les plus souffrants qui médiatisent de cette manière, et parmi ceux qui médiatisent, certains, cela semble être le cas ici, semblent vouloir effacer, par cette démesure même, une réalité qui les concerne et qu’ils refusent, au prix de l’exposition de l’enfant. »

          Opinion plus que partagée !

          Je ne généralise pas non plus. Bien au contraire !

          Je considère que chaque cas de séparation est unique et, sous d’immense réserve de prudence (à condition de former correctement les professionnels), la médiation dans les séparations conflictuelles de plus en plus nécessaire. La problématique des « divorces à la tronçonneuse » (à lire plus qu’attentivement) telle qu’elle est présenté sous la forme d’un conflit homme/femme est un faux débat. Dans ces situations difficiles le rapport de force se situe entre un « parent bienveillant » (H/F) et « parent maltraitant » (H/F). Et si, comme la loi l’indique, c’est l’intérêt de l’enfant qui doit primer, alors, c’est cette distinction là qu’il convient de faire dans l’attribution des droits parentaux, car donner la garde d’enfants à un « parent maltraitant » est une véritable catastrophe pour ces enfants qui en garderont des traces à vie. Ce fait est malheureusement éludé par les JAF, ce qui provoque de nombreuses injustices de part et d’autre des protagonistes d’une séparation (H/F).

          Dans le cas présenté ici, nous devrions nous interroger pour savoir si ce père a bien tenu compte de l’intérêt de son propre enfant dans la démarche qu’il a entreprise. Si l’on en croit son passif exposé dans les médias, il n’a vraisemblablement pensé qu’à préserver son seul intérêt narcissique.


        • ffi ffi 21 février 2013 13:09

          Parent malveillant...
          Vous pensez vraiment qu’un parent puisse être considéré comme par « essence » malveillant ?
          Drôle de logique. Si un parent a fait un crime, cela doit être condamné comme tel.

          Mais je ne vois pas pourquoi un parent devrait être condamné à perpétuité à ne pas voir son enfant... Surtout sur ce critère assez nébuleux de distinction de l’essence bienveillante ou malveillante de l’adulte.

          Qui voudrait du mal à son propre enfant ? C’est stupide.
           
          En réalité, voici comment cela se passe :
          Un père, qui aime son enfant, est déçu de la décision à l’égard de la garde de son môme.
          Bon, il s’énerve un peu face au juge.
          Et après le juge se venge en lui retirant tout droit de visite...
          Le juge est un petit tyran (car il oblige à obéir).
          Si la loi n’est pas fondée sur un règle claire, c’est l’arbitraire.
          Or ici, cette règle n’est pas claire.

          C’est bien plus souvent le sentiment du juge à l’égard du parent, mais dans la relation du juge au parent, qui est le critère du jugement... Cela n’a hélas que bien peu de rapport avec la relation du parent avec l’enfant.

          On ne peut juger quelqu’un que par rapport à ses propres relations avec lui.
          Le juge se substitue donc à l’enfant.
           
          Si c’était vraiment l’intérêt de l’enfant qui était en jeu,
          ce serait l’enfant qui jugerait par lui-même, pas le juge des enfants...


        • Philippe VERGNES 21 février 2013 14:50

          @ ffi,

          « Parent malveillant... »

          Ce ne sont pas les termes que j’ai employés. Si j’ai pris soin de mettre ce concept entre guillemet, c’est bien parce qu’il nécessite des précisions qui dépassent de loin le cadre de cet article et dont le développement serait bien trop long (mais pourtant utile). Par contre, lisez bien la suite, vous comprendrez mieux votre méprise.

          « Vous pensez vraiment qu’un parent puisse être considéré comme par « essence » malveillant ? »

          « Malveillant par essence », non ! Je vous préciserais toutefois que c’est vous qui employez le mot « malveillance » et non moi. En témoigne le fait que j’ai opposé la « bienveillance » à la « maltraitance » et non pas à la « malveillance » (ne serait-ce que pour « casser » la vision dichotomique que nous avons de toutes problématiques). Même si elle vous a échappé, la nuance me paraît importante (et si j’utilise parfois le terme de « malveillant », par erreur faut-il le souligner, c’est toujours dans le sens de « maltraitant »). Par contre, un parent peut tout à fait être « maltraitant » à son insu et ne pas tenir compte des besoins fondamentaux nécessaires au développement psychoaffectif de son(ses) enfant(s). Cela tient en grande majorité aux « programmations » (ses schémas comportementaux) que le parent « maltraitant » à lui-même acquis dès le plus jeune âge de ses parents, etc. C’est cette forme d’éducation qu’il convient de rompre de nos jours si nous voulons briser le cycle infernal de la violence (cf. Convention Internationale des Droits de l’Enfant). Ni plus, ni moins (mais c’est déjà trop demander semble-t-il) !

          « Drôle de logique. Si un parent a fait un crime, cela doit être condamné comme tel. »

          C’est apparemment le cas de ce père « qui a fait le boulot » (selon ses propres paroles) pour les mouvements masculinistes qu’il représente.

          "Mais je ne vois pas pourquoi un parent devrait être condamné à perpétuité à ne pas voir son enfant... Surtout sur ce critère assez nébuleux de distinction de l’essence bienveillante ou malveillante de l’adulte.« 

          Bhein... il n’y a pas de raison à condamner qui que ce soit à ne pas voir son enfant à perpétuité, à condition que les droits des enfants soient respectés. Dans le cas d’un »parent maltraitant« , si ce parent ne prend pas conscience de sa »maltraitance« , il est préférable de protéger ses enfants par l’imposition d’un droit de visite surveillé. Aussi »cruel« que cela paraisse pour le parent »maltraitant« , c’est la seule façon de protéger »l’intérêt supérieur de l’enfant" tel qu’il nous est bassiné par tous les textes de lois.

          « Qui voudrait du mal à son propre enfant ? C’est stupide. »

          Dans un monde de « bisounours » cela peut effectivement paraître stupide, dans la société d’aujourd’hui : NON !

          « En réalité, voici comment cela se passe :
          Un père, qui aime son enfant, est déçu de la décision à l’égard de la garde de son môme.
          Bon, il s’énerve un peu face au juge.
          Et après le juge se venge en lui retirant tout droit de visite...
          Le juge est un petit tyran (car il oblige à obéir).
          Si la loi n’est pas fondée sur un règle claire, c’est l’arbitraire.
          Or ici, cette règle n’est pas claire. »

          En fait, ce ne sont pas les règles qui ne sont pas claires. Même si elles ne sont pas parfaites, elles sont au contraire très claire : toutes décisions de justices doivent être prises dans « l’intérêt supérieur de l’enfant ».

          Dans la réalité, les choses sont très loin de se passer comme vous l’indiquez. Encore faut-il pour cela y être confronté (à cette réalité-là), c’est pourquoi je suis, sous les réserves déjà formulées, plutôt favorable à la médiation pour les séparations difficiles.

          "C’est bien plus souvent le sentiment du juge à l’égard du parent, mais dans la relation du juge au parent, qui est le critère du jugement... Cela n’a hélas que bien peu de rapport avec la relation du parent avec l’enfant."

          Je suis plutôt d’accord avec ce que vous affirmez là, c’est bien pour cela qu’il faut des professionnels correctement formés pour entendre la paroles des deux parents (et celle des enfants) et déterminer s’il n’y a aucun risque de maltraitance pour l’enfant de la part de l’un ou l’autre des parents (ou parfois même des deux, mais ceci est encore une autre histoire).

          « On ne peut juger quelqu’un que par rapport à ses propres relations avec lui.
          Le juge se substitue donc à l’enfant. »

          Oui... mais alors pourquoi dans ces conditions, ces mêmes mouvements masculinistes, tel que pointé du doigt dans cet article, se croient obliger de nier la parole de l’enfant en invoquant le SAP à tout bout de champ ???

          « Si c’était vraiment l’intérêt de l’enfant qui était en jeu,
          ce serait l’enfant qui jugerait par lui-même, pas le juge des enfants... »

          Oui... Idem précédemment.

          La définition de la maltraitance infantile est évidemment importante pour comprendre de quoi il en retourne.


        • K-Trunc K-Trunc 21 février 2013 15:30

          En réalité, voici comment cela se passe :

          "Selon son communiqué, Serge Charnay aurait par deux fois dans le passé, soustrait son fils en ne le rendant pas à sa mère, 15 jours en 2010, et près de deux mois un an plus tard : « Le 12 septembre 2012, Serge Charnay a été condamné pour des faits de violences suivies d’une incapacité supérieure à huit jours, de soustraction d’enfant, et de menace contre les personnes avec ordre de remplir une condition (…) Il ne s’est pas présenté à l’audience mais a interjeté appel du jugement. La cour d’appel n’a pas encore fixé d’audience« , écrit l’avocate.« 

          Et en plus ce fabuleux »papa" va faire le mariole en haut d’une grue. Je serais la mère, je mettrais 5 000 km de distance entre le père et l’enfant.


        • ffi ffi 21 février 2013 16:17

          C’est bien ce que je disais :
          Ce monsieur, au lieu de filer droit, a été faire du tapage au tribunal...
          C’est donc en rétorsion de ce tapage qu’il est interdit de visite, plutôt que « dans l’intérêt de l’enfant »...

          C’est la rancune du clerc qui préside à la décision, plutôt que l’intérêt de l’enfant.

          Y a combien de jeunes qui font des agressions qui ressortent libres ?
          Mais un père qui ferait du tapage au tribunal pour manifester son désaccord serait puni à 10 années de privation de son enfant ? Il est où le droit de l’enfant ?

          Mais ça se passe toujours comme ça.
          Et il ne faut pas croire que cela ne soit le cas que pour les hommes...
          J’en connais aussi des femmes à qui ça arrive.

          Moralité, conseil d’ami, devant les juges pour enfants et les services sociaux à l’enfance, il faut toujours filer droit, sinon, ils te saquent.


        • ffi ffi 21 février 2013 16:31

          Cela tient en grande majorité aux « programmations » (ses schémas comportementaux) que le parent « maltraitant » à lui-même acquis dès le plus jeune âge de ses parents, etc. C’est cette forme d’éducation qu’il convient de rompre de nos jours si nous voulons briser le cycle infernal de la violence (cf. Convention Internationale des Droits de l’Enfant). Ni plus, ni moins (mais c’est déjà trop demander semble-t-il) !

          C’est bugué comme raisonnement. Les parents s’énervent, par définition, quand ils perdent leurs nerfs, quand ils sont soumis à des conditions d’existences difficiles et que leur gamin leur en rajoute une couche. C’est une question de conditions de vie.

          Pourquoi ce serait lié à l’enfance ? Parce que Freud l’a dit ?
          Les gens sont des automates ?
          Non.
          Les gens agissent comme ils croient bon de le faire, et cela ne regarde pas l’état.
          Sauf crime, qui doit alors être puni.
          De même pour l’enfant, s’il fait une bêtise, il doit être puni.
          Le Père est le chef de l’enfant. Il doit lui faire respecter la loi.


        • K-Trunc K-Trunc 21 février 2013 16:39

          C’est pas simplement du tapage auprès du tribunal.

          Ton ex enlèverait ton gamin (âgé de 2 ans) pendant 2 mois et ne donnerait plus de nouvelles tu réagirais comment ?


        • ffi ffi 21 février 2013 17:30

          Tu parles, le juge a statué que la mère de ma fille pouvait partir à 20 000km d’ici sans même me demander mon avis...

          Sa mère m’a d’ailleurs privé du droit de la visiter pendant 2 mois, en mesure de rétorsion parce que j’avais gardée ma fille une semaine, en lui demandant de changer cette idée folle d’emmener le bébé de moins de 2 ans pendant 3 mois à 20 000 km d’ici, et ceci sans tenir compte de son avis !
           
          Du coup, j’ai l’enfant autant chez moi qu’elle n’a, mais faut quand-même que je lui paye une pension de 100 euros par moi, alors que j’achète les fringues, les jouets. Elle, ça lui paye son forfait de portable et ses menus plaisirs.
           
          Tu parles, y’a des moeufs comme ça, elles mettent en « culture » les ex pour arrondir les fins de mois...
           
          Le juge, il voit quoi ? Il n’a même pas vu l’enfant une seule fois. Il a vu les parents une seule fois. Et il serait capable de déterminer l’intérêt supérieur de l’enfant ? C’est vraiment de la blague...
           
          Moi je veux que ma fille connaisse sa mère.
          Mais je veux que si sa mère s’enfuit, elle n’emporte pas ma fille dans ses bagages et surtout pas sans me demander mon accord.


        • nico31 21 février 2013 17:35

          « Ton ex enlèverait ton gamin (âgé de 2 ans) pendant 2 mois et ne donnerait plus de nouvelles tu réagirais comment ? »

          C’est bien parce que les justiciables sont mauvais juges de leur cause qu’il y a des juges.
          Donc c’est absurde de vouloir nous mettre à la place de cette mère.

          Si un père enlève son enfant, le juge doit chercher à comprendre pourquoi ce père a agit ainsi. S’il a ou non des circonstances atténuantes, si la mère n’a pas aussi des torts.

          Le juge doit juger, et prendre tout en compte. Il ne doit pas être le bras armé de l’un ou l’autre des partis en présence !

          De toute façon, perso, je suis pour l’interdiction du divorce en présence d’enfants mineurs !


        • ffi ffi 21 février 2013 17:47

          Laisse tomber...
          La justice est débordée.
          Le juge voit les parents une fois vite fait mal fait et ça va pas plus loin... C’est du travail de sagouin. Comment peut-il avoir la moindre idée de « l’intérêt supérieur de l’enfant », au bout d’une heure d’entrevue ?

          Après, c’est clair que si le Monsieur vient faire la bronca au tribunal, il va se faire saquer.
          C’est du classique de chez classique...
           
          Donc avec les juges, c’est oui Monsieur, Bien Monsieur, Très bien Monsieur, Merci Monsieur, obligatoire. Si un te prend dans le nez, t’es mal...
           
          Pour ta proposition, cela me semble du bon sens.
          Mais telle n’est pas la loi.


        • Philippe VERGNES 21 février 2013 22:42
          @ ffi

          « C’est bugué comme raisonnement. »

          Ha bon ??? Et vous affirmez cela péremptoirement sans même vous donnez la peine d’y apposer un raisonnement construit ou un argumentaire valide ?

          Ce type de réaction est purement doctrinaire.

          "Les parents s’énervent, par définition, quand ils perdent leurs nerfs, quand ils sont soumis à des conditions d’existences difficiles et que leur gamin leur en rajoute une couche. C’est une question de conditions de vie.« 

          Ha bon (bis) ??? Et les »gamins« qui leur en rajoute une couche sont aussi responsables des conditions de vie imposées à ces parents qui s’énervent. Belle philosophie !!! Et surtout quel bel exemple d’éducation à donner aux »gamins« décidément coupables de bien des maux. C’est à se demander pourquoi certains font des »gosses« .

           »Pourquoi ce serait lié à l’enfance ? Parce que Freud l’a dit ?« 

          Une réaction typique que l’on retrouve très fréquemment chez les manipulateurs, les imposteurs et les escrocs en tous genres (conscients ou inconscients) : vous semblez ironiser sur le fait que les parents »maltraitants« ont une problématique liée à l’enfance parce que »Freud« l’a dit, et ce, tout en terminant votre message par, je vous cite :  »Le Père est le chef de l’enfant. Il doit lui faire respecter la loi«  qui est l’idéologie phare de toute la psychanalyse (au travers de la »triangulation œdipienne« ) ? Quel paradoxe !

           »Les gens sont des automates ? Non.« 

          OUI ! Et bien au delà de ce qu’il vous est possible d’imaginer si l’on en juge selon vos commentaires sur ce sujet.

           »Les gens agissent comme ils croient bon de le faire, et cela ne regarde pas l’état.
          Sauf crime, qui doit alors être puni.« 

          Il est possible d’interpréter cette affirmation de multiples façons et d’y mettre tout et n’importe quoi. Sujet de confusion sans intérêt.

           »De même pour l’enfant, s’il fait une bêtise, il doit être puni.« 

          Mouais... question éducation, ça se discute. Pour ma part je suis adepte du confucianisme :  »Le père qui n’enseigne pas ses devoirs à son fils est autant coupable que ce dernier s’il les néglige« . Cela relativise un peu votre point de vue, car si l’enfant fait une bêtise, les parents (les, car dans ma vision des choses, la fonction paternelle peut tout aussi bien être tenu par le père ou la mère, au contraire de la théorie freudienne) sont tout aussi responsables que lui.

           »Le Père est le chef de l’enfant. Il doit lui faire respecter la loi.« 

          C’est ce que je disais plus haut : lorsque cela vous arrange, vous invoquez les concepts et idéologies freudiennes que vous vous empressez de dénigrer lorsqu’elles vous desservent. Et vive l’incohérence !

          Mais ce genre de paradoxe émis à la volée sur un site tel que celui-ci est d’ordinaire formulé inconsciemment, je ne vous en tiendrais donc pas rigueur. A souligner toutefois que votre réaction est assez symptomatique du manque de discernement d’une immense majorité de français face aux enjeux de notre société auxquels nous devons faire face. Simplement, ça promet des lendemains »joyeux" !

          De toute façon, en ces temps de crises, même nos plus hauts dirigeants sont incapables de cohérences, alors pourquoi vous privez de vous comportez comme eux ???

          Au point où nous en sommes, mieux vaut suivre leurs exemples, manière d’accélérer un peu plus le mouvement de dégénérescence qui accompagne notre irresponsabilité collective. L’agonie n’en sera que plus courte !


        • ffi ffi 22 février 2013 10:48

          Ha bon (bis) ??? Et les »gamins« qui leur en rajoute une couche sont aussi responsables des conditions de vie imposées à ces parents qui s’énervent. Belle philosophie !!!

          Euh oui... Les comportements enfantins sont aussi responsables des conditions de vie des parents... puisqu’ils vivent ensembles. Souvent, ces comportement sont source de joie, mais ce n’est pas toujours le cas : source de peur, de tracas, de maux de tête, d’agressions physiques ou d’agressions verbales, source de travail, source de fatigue.

          A mon avis, c’est évident, tu n’as pas d’enfant.
          Tes grands principes sont bien jolis, mais en pratique, ils sont inutilisables.


        • ffi ffi 22 février 2013 11:12

          « De même pour l’enfant, s’il fait une bêtise, il doit être puni. » avais-je écrit

          Mouais... question éducation, ça se discute. Pour ma part je suis adepte du confucianisme : « Le père qui n’enseigne pas ses devoirs à son fils est autant coupable que ce dernier s’il les néglige » . Cela relativise un peu votre point de vue, car si l’enfant fait une bêtise, les parents (les, car dans ma vision des choses, la fonction paternelle peut tout aussi bien être tenu par le père ou la mère, au contraire de la théorie freudienne) sont tout aussi responsables que lui.
           
          Ce n’est pas parce que tu dis quelque chose à un enfant qu’il va t’obéir...
          Le père est en effet responsable du comportement de l’enfant (en matière civile).
          Par contre, il n’est pas coupable du comportement déviant de l’enfant qui lui a désobéi.

          Être responsable du comportement d’un autre, voilà bien le casse-tête auquel est confronté le père. C’est ce qui justifie précisément son rôle de « chef de l’enfant » car il porte sur lui la responsabilité d’un être irresponsable. L’enfant est donc de fait sous la tutelle de son père.

          Vous êtes sans réserve pour punir par l’Etat les parents s’ils fautent, mais vous êtes dubitatif sur le fait que les parents punissent les enfants s’ils fautent.

          Dites-moi : si l’enfant fait une faute, vous m’affirmiez céans que le père est responsable de cette faute. Vous tenez donc que si l’enfant fait une faute grave, cela justifie de condamner son père à une peine significative.

          Donc votre système, c’est le gamin qui peut faire toute les conneries qu’il veut, à chaque fois c’est le père qui trinque, et en plus, le père n’a même pas droit de punir son enfant car ce serait pour vous une faute qui serait condamnable par la justice !

          Désolé, mais le Père a le droit de se défendre de ces actes dont il n’est pourtant pas coupable, mais dont il porte la responsabilité. Et donc il se doit de punir l’enfant, d’une certaine manière, en cas de faute de sa part.


        • Philippe VERGNES 22 février 2013 18:32

          @ ffi,

          Merci pour ce bel échange et ce parfait exemple de négation des droits de l’enfant. Je vous remets le lien sur que manifestement vous ne connaissez pas : Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Vous feriez bien de consulter ce document avant de répondre les âneries que vous débitez, vous n’en paraîtrez que moins stupide.

          Compte tenu des pirouettes et des détours que vous prenez pour accréditer vos théories fondamentalement freudiennes (de l’école de pensée issue du début du siècle dernier, ça a évolué depuis, mais vous êtes apparemment resté en gare en regardant passer le train), je ne crois pas que vous soyez capable d’une quelconque remise en question. Ce qui vous rend hermétique à tous progrès sociaux dans le domaine de l’éducation. Qu’à cela ne tienne, nous vivons dans un pays libre où même les ignorants ont le droit de s’exprimer.

          « A mon avis, c’est évident, tu n’as pas d’enfant. Tes grands principes sont bien jolis, mais en pratique, ils sont inutilisables. »

           smiley smiley smiley

          Hormis le fait de vous faire plaisir en dénigrant votre contradicteur, un peu dans le même style que les calomnies que vous proférez sans preuve à l’encontre du juge Rosenczveig, ce genre d’assertions qu’il vous serez bien impossible à démontrer, est censée prouver quoi ???

          (Vous m’avez donné une excellente idée : je transmets vos remarques et vos réflexions à M. Rosenczveig, dès fois qu’il puisse juger que cela soit diffamatoire à son encontre et souhaite y donner suite... bien à vous !)


        • ffi ffi 23 février 2013 16:06

          Votre lien ne fonctionne pas : les droits de l’enfant : 404 not found.
           
          En quoi ai-je tord ? Avez-vous des enfants oui ou non ?
          N’est-ce pas élémentaire ma réflexion ?

          Comment le Père, qui est responsable des actes de son enfant, bien qu’il n’en soit pas l’auteur, se défend-il des actes mauvais ?
           
          Je ne dis pas qu’il faille torturer les enfants.
          Je dis que la famille est une micro-société à visée éducative pour l’enfant, un galop d’essai pour lui, avant qu’il participe à la société, avec sa responsabilité propre.

          Dans cette micro-société, c’est le père qui incarne la Loi. Il juge les actes de son môme et les punis s’ils sont mauvais... C’est entre autre cela l’éducation...

          Si l’état a un fonctionnaire corrompu, qui agit en salissant la responsabilité de l’Etat, l’état ne punira-t-il pas ce fonctionnaire ?
          De même, dans une entreprise, si un employé agit mal ce qui engage la responsabilité de l’entreprise, l’entreprise ne punira-t-elle pas cet employé ?

          Pourquoi en serait-il différemment pour une famille ?
          Le père doit éduquer l’enfant, le préparer à la société.
           
          S’il ne le fait pas, l’enfant manquera de maîtrise de lui-même, il sera irresponsable, risquera fort de finir sa vie sous un pont...

          L’enfant n’est pas un Dieu.
          Il doit accéder à l’age adulte, c’est-à-dire endosser à terme la responsabilité de ses actes.
           
          Avez-vous des enfants ? Répondez-moi sincèrement.
          Au vu de ce que vous dites, il me paraît évident que non...
          Vos considérations ne « sentent » pas le vécu...


        • observateur observateur 25 février 2013 09:31

          Vous m’avez donné une excellente idée : je transmets vos remarques et vos réflexions à M. Rosenczveig, dès fois qu’il puisse juger que cela soit diffamatoire à son encontre et souhaite y donner suite... bien à vous !)


          --->N’importe quoi celui la...

          @ffi oui,je suis globalement d’accords avec toi. Evite de discuter avec des tarés.Regarde le il n’a aucun argument et pour finir te menace d’allez au tribunal, alors que la discutions était dans le respect. a cause de personnes comme lui le système restera telle qu’il est.

          A aussi, l’article absolument à gerber.

        • Philippe VERGNES 21 février 2013 10:35

          Bonjour J-F LAUNAY,

          Bon article de synthèse !

          Il résume bien le fond de l’histoire qui, compte tenu de sa complexité et du problème de société qu’il dissimule, mériterait une médiatisation plus pragmatique que le « réality show » auquel nous avons assisté.

          Compte tenu de la position vindicative et très misogyne du nouveau « porte drapeau » de la cause masculiniste, il est cependant clair que ce « cirque médiatique » n’a pu que desservir ceux qui lui ont donné crédit.

          Comme le conclut très pertinemment le réalisateur Patrick JEAN à la fin de cette intervention sur la chaine Public Sénat : « Ce qui est très étonnant aujourd’hui, c’est quand un jeune des banlieues vole une mobylette on le met en prison et quand un délinquant monte sur une grue, son association est reçu par des ministres... bhen ça donnera à mon avis des idées à beaucoup de gens ».

          C’est certes très caricatural et tout en contraste, mais vu le peu de temps de parole imparti à Patrick JEAN pour dénoncer le lobbying masculiniste dont il a pu être témoin en infiltrant ce mouvement outre-atlantique, c’était opportun (je précise pour les « grincheux » que le mouvement masculiniste a son penchant - son revers de médaille - dans certaines idéologies « féministes », et comme dans toutes revendications « dogmatiques », ce sont les extrêmes qui nuisent à l’équilibre de l’ensemble).


          • Philippe VERGNES 21 février 2013 10:39

            Interview de Patrick JEAN sur la chaine PublicSénat : ici


          • ffi ffi 21 février 2013 12:15

            Si le masculinisme était contestable, car misogyne,
            pourquoi donc le féminisme ne le serait-il pas, puisque misandre ?
             
            Cette première idéologie qui émergea, entraine de fait l’idéologie réciproque.
            C’est normal.

            Moi cette dialectique manichéenne du combat des sexes, ça commence à me lasser.
            C’est une erreur pour l’État d’avoir pris un parti dans ces histoires.

            Il aurait dû rester à distance et prôner la conciliation des sexes,
            plutôt que servir d’instrument et de bras armé au partis féministes.


          • nemotyrannus nemotyrannus 21 février 2013 12:39

            Supprimons les 2 termes , les gens ne se sentiront plus obligés de prêcher pour leur église en entendant les suffixes mascul/femin -




          • COLRE COLRE 21 février 2013 12:43

            Le féminisme n’est absolument pas misandre, ffi. C’est un mouvement politique et philosophique qui revendique la liberté des choix, et l’égalité des droits, entre les femmes et les hommes. Point final.

            Il y a d’ailleurs des hommes féministes, bcp plus qu’on ne croit, de même qu’il y a des « Blancs » anti-racistes, ou des chrétiens contre l’antisémitisme, ou des hétéro qui défendent les homosexuels… etc.

            Heureusement ! c’est quoi ce communautarisme ?


          • ffi ffi 21 février 2013 12:45

            La mode est plutôt à la suppression même des sexes, pour devenir androgyne.


          • nemotyrannus nemotyrannus 21 février 2013 12:47

            Oui , en théorie.


            Le problème c’est ceux qui voient la discrimination et le sexisme là où il n’est pas. Et ceux qui en font sans le savoir ou tiennent des discours faciles , généralistes et pas objectifs pour un sou .


            Et à partir de là , on peut dire tant que l’on veut que tel ou tel mouvement est un humanisme ou n’a jamais fait de mal à personne , ce sera se faire du bien à l’esprit en se mettant la tête dans le sable. smiley

          • COLRE COLRE 21 février 2013 14:11

            « La mode est plutôt à la suppression même des sexes, pour devenir androgyne »… 

            Humour ? sinon, c’est une jolie angoisse un tantinet névrotique… Vous auriez alors le discours « masculiniste », tel qu’il s’est construit au Québec (voir les citations de l’auteur).

            Cette mouvance prône le rétablissement des valeurs patriarcales : « différenciation radicale des sexes et de la place de l’homme et de la femme à tous niveaux de la société, suprématie de l’homme sur la femme dans la famille, mais aussi la conduite de la cité, défense du couple hétérosexuel très durable comme seul modèle possible, éducation viriliste des garçons et donc refus de toute égalité des femmes et des hommes. » (Patric Jean)


          • ffi ffi 21 février 2013 14:31

            Dans un état, il y a un chef d’état.
            Dans un parti, il y a un chef de parti.
            Dans une entreprise, il y a un chef d’entreprise.
             
            Pourquoi, dans une famille, n’y aurait-il pas un chef de famille ?
            L’anarchie dans les familles est-elle devenue obligatoire ?

            Je ne crois pas que cela soit l’intérêt de l’enfant...


          • K-Trunc K-Trunc 21 février 2013 15:48

            « Pourquoi, dans une famille, n’y aurait-il pas un chef de famille ?
            L’anarchie dans les familles est-elle devenue obligatoire ? »

            Voilà un bel exemple d’amalgame :

            plus de chef de famille = anarchie.

            Tu t’enfonces dans la mauvaise foi.

            Toi tu n’as certainement pas vécu l’époque où la femme n’avait pas le droit de vote, où la femme devait demander à son mari avant de pouvoir ouvrir un compte, où la femme était systématiquement en tort lors du divorce, où la femme devait accepter le mari qu’on lui choisissait (et je ne parle même pas de la gestation).

            A titre d’info, il existe AUSSI des sociétés matriarcales, ...mais les hommes y sont beaucoup plus libres.

            Au passage, ne confonds pas anarchie et anomie.


          • ffi ffi 21 février 2013 16:06

            C’est toi qui me fait un bon gros amalgame.

            Je suis pour le patriarcat, mais à la Française uniquement, avec courtoisie !
            Tu connais beaucoup de pays dont la capitale a pour patron un femme (Sainte Geneviève).
            Les femmes ont toujours joué un grand rôle en France (la Pompadour ? Catherine de Médicis ?)

            Mais du point de vue de la famille, car nous ne parlons pas ici des relations amicales, il ne faut pas de confusion dans l’autorité, il ne peut donc n’y en avoir qu’une seule source.
            Or, à l’adolescence, seul le Père aura la Force nécessaire s’il faut remettre l’enfant dans le droit chemin.
            Donc l’autorité doit être dévolue au Père.


          • Jorge Atlan 21 février 2013 18:24

            @ ffi
            Au début je me disais que tu devais être en colère, très très en colère. Et puis non, je crois que t’es con.
            Il va falloir que tu m’expliques en quoi le fait que tu te trimballes une paire de couilles cela fait de toi une personne plus apte a prendre des décisions, a faire face a une éducation, a prendre l’ascendant sur la vie d’une autre personne et à lui imposer tes vues sur la conduite de sa vie ?

            il y a une 15 aine d’années, je suis tombé sur un énergumène dans ton genre, qui enfermait sa compagne, même pas sa femme, quand il sortait parce qu’elle devait pas sortir de la maison. Des fois que cette amibe uniquement régis par ces hormones se tape tous le mâles qu’elle croiserait sur sa route.Et la meilleur, c’etait un 100% pur france. Un autre qui refusait les préservatifs ou toutes contraceptions féminines parce qu’il ne pouvait envisager de mettre un frein a sa fécondité, que c’était une atteinte a son pouvoir de procréer.
            J’aurai tendance a penser qu’au fond tu es comme ces mecs, terroriser par la sexualité des femmes... Mais c’est pas nouveau, c’est ce qui fonde le patriarcat, le contrôle de la sexualité des femmes, vécue comme débordante, incontrôlable, et nuisible... a moins d’être le seul à en profiter. C’est le phantasme du Harem, de la disponibilité et de la contingence des femmes a leur seul rôle d’objet sexuel.
            Mec un conseil, quand tu auras compris que ton pouvoir ne se définie pas par ton pénis, et qu’une femme sexuellement active, libre et entreprenante c’est mieux et plus facile a satisfaire qu’une étoile de mer, et qu’a défaut de prouver que tu es capable de jouer les défonceurs de c... pendant trois heures, tu peux lui faire prendre son pied 3, 4, 5 fois en te servant de ce qui fait qu’elles sont femmes, tu seras peut être un peu plus en paix avec toi et du coup avec les femmes.
            mais je pisse dans un violon, tu me semble pas encore prêt a te remettre en cause. Ce qui me rassure c’est que les mecs comme toi disparaissent peu à peu..


          • Corinne Colas Corinne Colas 21 février 2013 19:22

            « Pourquoi, dans une famille, n’y aurait-il pas un chef de famille ? »


            Parce que dans une famille, il y a deux adultes qui partagent cette fonction, c’est à dire un père et une mère tous deux avec les mêmes responsabilités et représentant la même autorité. 


          • ffi ffi 22 février 2013 12:02

            @ Jorge Atlan :
            Je répète : je suis pour un patriarcat, à la française, avec galanterie !
             
            Oui, dans la famille, qui est une micro-société, il faut une responsabilité, et une seule.
            C’est au père de porter cette responsabilité. C’est à lui qu’on va demander des comptes.

            Ce n’est pas une question de prendre un ascendant, c’est une question d’organisation dans le couple pour qu’il soit efficace. Mais les gens ne sont pas obligés de se mettre en couple, s’ils n’en veulent pas. De même, ils ne sont pas obligé non plus d’avoir un couple efficace...
             
            Pour l’enfant, le père c’est l’extériorité, la mère c’est l’intériorité. L’enfant vient de l’intérieur du cocon (le ventre de la mère), pour aller vers l’extérieur, la société.
            Le père, symboliquement, c’est le monde extérieur, la mère, le monde intérieur.

            La mère fait l’autorité du père, en lui obéissant visiblement aux yeux de l’enfant.
            Cela fait comprendre symboliquement à l’enfant que le monde extérieur ne se pliera pas à son intériorité, à ses caprices, ce qui est vrai : ce que je veux n’est pas nécessairement ce que j’aurais...

            Les parents ne sont pas identiques pour l’enfant du fait de la manière qu’il naît.
            Donc l’organisation optimale de la famille découle de ces contingences.
             
            Mais cette organisation n’est vraie que dans la famille, aux yeux de l’enfant, pour le reste, dans la société, et c’est ça galanterie, les femmes étant plus faibles en force que les hommes, la politesse veut que ce soient les hommes qui servent les femmes.
             
            Le cas que tu rapportes est un cas de jalousie.
            Personnellement, je n’ai jamais été jaloux, la jalousie n’est pas mon système, et je trouve cela odieux d’enfermer une femme, je ne l’ai jamais fait.

            Au contraire, la norme des relations sociales entre hommes et femmes, en dehors du cadre familial qui est une sorte de « comédie éducative » jouée par deux comédiens dans l’intention d’éduquer l’enfant, doit être la galanterie, car la bienséance veut que celui qui est le plus fort, porte assistance à celui qui est le plus faible. D’ailleurs, la galanterie ne se limite pas aux relations hommes/femmes.

            Nous avons donc deux normes différentes parce que nous avons deux cadres différents avec des visées différentes : le cadre social, impliquant la responsabilité personnelle, lieu de la galanterie et de l’autorité de l’état ; Le cadre familial, à vidée éducative, lieu de la douceur maternelle et de l’autorité paternelle.


          • ffi ffi 22 février 2013 13:33

            @Corine Colas :
            Non, symboliquement, pour l’enfant, le Père représente l’autorité sur soi, tandis que la Mère représente le service à soi. Le Père et la Mère n’ont pas le même rôle et ne peuvent pas avoir le même rôle, parce l’enfant ne les considèrent pas identiquement, étant données les conditions de sa venue au monde.

            L’enfant étant dans l’imitation de ses parents, sa capacité de décision dépend de la fonction Paternelle, sa capacité d’attention à autrui dépend la fonction Maternelle.

            Les fonctions Père/Mère sont éminemment complémentaires. Deux adultes intelligents devraient pouvoir régler leur actes en prenant en compte l’équilibre psychique de l’enfant, ceci sans se laisser polluer par les diverses subversions idéologiques de la modernité.
             
            La relation Père/Mère ne peut pas être assimilée au rapport homme/femme,
            sinon ce serait nier l’existence même de l’enfant...


          • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 10:45

            On s’en fout, maintenant il n’y a plus ni père ni mère mais des éleveurs de bébé qui pourront choisir leur gosse sur commande en les faisant porter par d’autres humains. La gestation pour autrui. Quel joli mot pour désigner la grossesse.

            Luc et Jean vivent ensemble ils sont mariés et ils désirent ardemment un enfant mais pas de chance, leur amour contre nature ne leur permet pas.
             Ils font appel a une agence spécialisée moyennant espèces sonnantes et trébuchantes qui va leur trouver une femelle qui entrera en gestation pour eux, bien sur ils pourront choisir leur femelle, instruite de préference, yeux bleux, QI au dessus de la moyenne si ils allongent un peu la monnaie.
            Ensuite ils auront leur produit, garanti sans défault (ils ont pris une assurance pour ça), et ils pourront enfin gouter la joie d’etre reuni au sein d’une belle famille.
            L’avenir s’annonce radieux.


            • hunter hunter 21 février 2013 12:01

              Excellent M Mimose !

              C’est la nouvelle société du nouvel ordre mondial ! Ça va créer plein de nouveaux emplois, car pour féconder les femelles que vous évoquez, il faudra de la gamète masculine, et des inséminateurs : les anciens éleveurs de bétail en faillite, ont là une super « opportunités », comme on dit dans les MM (Médias Mainstream).
              Luc et Jean pourront certes utiliser leur propre semence (si toutefois elle est fertile), ou bien pourquoi pas un mélange des deux :la technoscience si vénérée fait tellement de miracles !!!! (ironie, je précise).

              Ou bien alors, dans l’optique de « maximiser » leur produit, de rentabiliser leur investissement, ils pourront choisir dans l’agence spécialisée que vous décrivez, un donneur bien sous tous rapports, encarté et fiché génétiquement, garanti sans défauts, dont le sperme sera utilisé pour inséminer la femelle porteuse !
              Moyennant un petit supplément bien entendu, mais bon, quand on veut de la top qualité, faut banquer, c’est bien connu !!!!

              Il y aura différents « packages », comme dans les agences de voyage !

              Sans compter dans la chaîne, les médecins, les laborantins faisant les analyses, bref tout un tas de nouveaux jobs, qui vont relancer la « croassance », et nous sortir de la crise !!!

              Ah quel beau monde se prépare, à l’ombre d’un puits de gaz de schiste qui vous fait couler l’eau marron au robinet, mais c’est pas grave, grâce à notre super technologie, une multinationale vous vendra pour très cher, une mini station pour épurer votre flotte, et la rendre aussi pure que du temps où elle coulait des ruisseaux dans les montagnes :souvenez-vous des images que se fait projeter le personnage de Saul dans « Soleil Vert », au moment où il choisit de mourir, ne sachant pas qu’il sera recyclé en .....bouffe pour ses congénères humains !

              Bienvenue à Gattaca, welcome to the matrix, welcome to HELL !!!!

              Be seeing you

              H/


            • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 21 février 2013 12:13

              @mimosa
              Décidément l’anonymat sert à déverser les pires âneries.
              Pauvre type ! vous êtes plus à plaindre qu’à blâmer.


            • ffi ffi 21 février 2013 12:19

              Pourtant c’est bien vers ça qu’on va...
              Mais vous ne goûtez pas l’ironie ? Ne manqueriez vous pas un peu d’humour ?


            • hunter hunter 21 février 2013 12:22

              Ah merde, c’est pas l’atelier d’écriture « imagine notre futur » ici ?

              Ah désolé alors !

              Bon allez JF, vous écrivez un papier sur un non-évènement, tout juste bon à faire bander et mouiller les incapables des médias, et vous ne voulez pas qu’on rigole un peu ?

              Parce que pour vous, cette non-information représente quelque chose de sérieux ?

              Qu’est-ce nqu’on en a à foutre de ces soient disant « mecs », qui sont obligés de grimper sur des grues devant des caméras pour obtenir quelque chose, alors que quand ils sont devant le juge avec leurs ex-bobonnes, ils filent comme des toutous ?

              Des « masculinistes » ça ?

              En parole devant les caméras, mais dans le réel, des larves comme les autres « papas-poules » tellement à la mode !

              Allez je pense que je vais battre les records de moinssage de Joeletaxi sur les articles d’Olivier !

              Eh bien, be my guest mesdames et messieurs les moinsseurs !
              Be my guest and enjoy !

              H/


            • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 12:41

              Merci Hunter, j’avais envie de délirer un peu sur l’avenir radieux qui se dessine avec tout ces couples modernes qu’on sait pas qui est le père ni qui est la mère mais c’est pas grave car il y a beaucoup « d’amouuuur » et c’est cela qui compte. Luc et Jean peuvent bien se rouler des pelles devant leur fils adoptif c’est beau ils s’aiment un point c’"est tout.
              Fuck les beaufs qui sont encore hétéro et qui se tapent pas dans le F...n.


            • hunter hunter 21 février 2013 12:47

              Mais de rien Mr Mimose, ce fut un plaisir...

               smiley

              En ce qui me concerne, quand il faut déconner sur l’absurdité de cette modernité aliénante, je suis toujours là !

              Je préfère la dérision à la discussion, et ici en particulier, le cas s’y prête bien.

              Et surtout, la prochaine fois, n’hésitez pas à délirer à fond, ça sera toujours plus drôle que d’essayer de faire des papiers sérieux sur des trucs qui n’en valent pas la peine !

              Pour la non-information, je rappelle que chaque foyer dispose d’un appareil dédié, appelé « Téléviseur » !

              Be seeing you

              H/


            • Jorge Atlan 21 février 2013 18:30

              @ l’auteur de l’article.

              Tu parles d’âneries ; tu ferais mieux de t’informer :http://www.rue89.com/2013/02/18/gpa-jai-vendu-un-appartement-pour-faire-mon-fils-239519
               Si tu es un tant soi peu curieux, fais une recherche sur les utérus artificiels sur le site d’Arté. Tu vas tomber de l’arbre. Pas délirant pour un sous, ca existe déjà.


            • La mouche du coche La mouche du coche 21 février 2013 22:21

              Mimosa a décrit la réalité ce qui a fâché l’auteur. smiley


            • Aldous Aldous 21 février 2013 11:04

              Donc si j’ai bien compris l’article ce type est masculinisée anti-mariage homo et ami des pédophiles... et il a bénéficié de la complicité des médias qui soutiennent secrètement ses idées.


              Faut arreter de fumer la moquette Launay.




              • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 21 février 2013 12:14

                @aldous
                Faut arrêter de dire des conneries l’anonyme !


              • Aldous Aldous 21 février 2013 14:07

                fumer la moquette en affichant son nom c’est toujours fumer la moquette.


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 février 2013 11:13

                Salut J-F,


                Je pense que dans les couples divorcés, vu de loin, qu’il est très très difficile de porter un jugement sur les protagonistes, c’est à dire qui a tord qui a raison.

                Pour ce qui est des déclarations à chaud de Serge Charnay après plusieurs nuits perché en haut de sa grue, que ces dernière doivent être prises là aussi un certain recul comme par exemple lorsqu’il dit : les femmes qui nous gouverne comme Najat Vallaut-Belkacem , car en effet pour une personne qui déclare lutter contre le proxénétisme,.. mais qui par ailleurs est favorable à la GPA :,.. cela interpelle !


                Tous les hommes qui utilisent l’expression « Les bonnes femmes » je reconnais que si cette dernière n’est pas des plus galante, qu’elle ne signifie pas obligatoirement que celui qui la prononce est forcement un misogyne,je l’avoue la vieille tige que je suis qu’il m’arrive parfois lorsque je suis en colère envers une femme qui par son comportement déçoit, cette « bonne femme », comme quand il s’agit d’un homme je dis : « ce con de mec ».


                Mes articles en faveurdes femmes :


                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/juarez-la-ville-mexicaine-qui-tue-129559


                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mosquees-oui-niqabs-non-76162


                http://www.carevox.fr/Les-deodorants-responsables-du-cancer-du-sein.html?var_mode=recalcul


                http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/cannabis-les-foetus-en-danger-8773


                @+ P@py



                • nemotyrannus nemotyrannus 21 février 2013 11:18

                  Faites gaffe , aussi. 

                  Depuis Patrick Jean , ce type que vous défendez bec et ongle , toute revendication masculine est considérée comme du masculinisme. 
                  Ca fait plaisir à certains de pas se pencher dessus et pas se remettre en question , il suffit de mettre tout dans le même sac et on peut continuer à faire ce que l’on fait.

                  Dénoncer le masculinisme= bien
                  Faire passer pour du masculinisme ce qui ne l’est pas = mal.

                  Là en l’occurrence , et dans son film , ça en sont , des masculinistes. Dans ce cas je m’en fous u peu donc.
                  Mais il y a tout un tas de bêtes féroces qui attendent là , pour pouvoir continuer à dire , que vous , messieurs , n’avez pas le droit à être considérés comme des victimes. Car pour eux ce sexe ne peut pas être une victime , ça leur est inconcevable , c’est contraire à ce qu’on leur apprend.
                  Leur but c’est pas seulement de dénoncer les masculinistes , c’est de faire passer les femmes comme seules bénéficiaire du droit au statut de victimes.


                  Méfiance donc avant de glorifier des types comme M. Jean et surtout avant de suivre aveuglément ses défendeurs.



                  • nemotyrannus nemotyrannus 21 février 2013 11:23

                    P.s

                    Anti-féministe n’est pas une insulte. C’est une prise de position par rapport à des idées , parfois bonnes et parfois mauvaises.

                    Je suis autant anti-féministe que anti-masculinistes.

                    Surprenant , hein smiley

                  • nico31 21 février 2013 11:22

                    « qui se trouvait en vacances chez ses grands-parents »

                    Donc, la mère de l’enfant préfère envoyer l’enfant en vacances chez ses grands-parents plutôt que chez son père, alors que celui-ci le voie déjà peu et qu’il est disponible pour l’accueillir !
                    Reconnaissez qu’il y a de quoi s’énerver n’est ce pas ?

                    Quand le parent qui a la garde ne peut pas l’assumer temporairement la norme devrait être qu’il sollicite l’autre parent avant de prendre d’autres dispositions si l’autre parent ne peut pas non plus !


                    • ecolittoral ecolittoral 21 février 2013 11:23

                      Bizzare ! Personne n’est choqué de la création d’un ministère des droits des femmes. Et un père au sommet d’une grue devient un extrémiste à la solde de mouvements anglo saxons !

                      Pauvres femmes, obligées de supporter encore des hommes et de se balader les seins nus.
                      Salauds de pères qui demandent leur droit...d’être père.
                      Pauvre monde hermaphrodite ou il faut montrer ses seins et ou il est interdit d’avoir des couil...

                      Heureusement, bientôt le problème ne se posera plus. Plus de père du tout. Juste une éprouvette congelée...confiée au ministère du droit des femmes. 
                      En attendant le ministère du droit des homosexuels et le ministère de la lutte contre les hommes excédentaires et le ministère...
                      Quand je pense que c’est un homme qui a écrit cet article !

                      • Corinne Colas Corinne Colas 21 février 2013 14:05

                        « Personne n’est choqué de la création d’un ministère des droits des femmes. »


                        Si si... j’ai l’impression de relever d’une organisation genre SPA. Quant à la journée de la femme, là c’est carrément l’hypocrisie absolue ! 

                      • kemilein 22 février 2013 03:01

                        et ? si les « pères » disparaissaient ou serait le problème ? il n’y aurait plus d’homme sur terre (homme > masculin)...

                        s’émeut on de la disparition du Dodo ? non, un « ordre naturel » a suivit l’ayant parfaitement remplacé.
                        la disparition des hommes n’affecterait en rien l’humanité (dans le contexte de la procréation médical)
                        c’est dingue que vous ne soyez pas capable de le voir !!

                        le jour ou vous mourrez la totalité de l’humanité n’en aura rien a battre, il en va de même pour les hommes, ca sera comme une fatalité naturelle, une sorte de pas de chance traité avec parfaite indifférence, sans doute regarderont il les derniers mâles comme une étrangeté avant qu’ils ne disparaissent.


                      • nico31 21 février 2013 11:34

                        Depuis cet histoire de père perché, toutes les personnes interrogées par les médias semblent s’accorder sur le fait que la garde par la mère est a privilégier pour les enfants en bas age à cause de l’attachement quasi-animal du bébé et de sa mère.

                        Et je ne vois pas bien comment tout cela serait compatible avec la GPA, avec le fait que deux homo-hommes pourraient « faire famille » et s’occuper d’un bébé acheté à une mère porteuse ou fabriqué avec la complicité d’une femme de leur entourage.


                        • titi 21 février 2013 11:46

                          « le fait que la garde par la mère est a privilégier pour les enfants en bas age à cause de l’attachement quasi-animal du bébé et de sa mère.

                          Et je ne vois pas bien comment tout cela serait compatible avec la GPA »

                          Exactement.

                          Soit le gosse se fout d’avoir un papa et une maman. Soit il ne s’en fout pas.

                          Et là le grand numéro d’équilibriste va commencer : comment draguer l’électorat gay, sans facher l’électorat féministe.


                        • hunter hunter 21 février 2013 12:13

                          " Et je ne vois pas bien comment tout cela serait compatible avec la GPA, avec le fait que deux homo-hommes pourraient « faire famille » et s’occuper d’un bébé acheté à une mère porteuse ou fabriqué avec la complicité d’une femme de leur entourage.« 

                          Aucun problème : ils iront devant le juge, dans le cadre de leur divorce, et comme les lois auront été modifiées d’ici là, le juge tranchera par un clonage du bébé, pour l’un des deux, avec les frais du clonage à celui que le juge estime être »en tord«  !

                          Comme ça ils auront chacun le même produit identique, et pas de jaloux !
                          Et pas besoin de télécharge la nouvelle appli pour smartphone, »childmanaging« (bientôt dispo sous iOS, Windows 8 et Android), pour »gérer" la garde partagée : putain quand on pense qu’il y a quelques années, fallait s’occuper de ça avec un crayon et du papier, voire même de tête, mais comment ils f’saient les anciens ????

                          Voilà, facile ! Grâce à la technoscience, tout est simple !

                          Une autre question ?

                          Parce que des scenarii de dystopie, j’en ai plein mes placards !!!

                           smiley

                          Be seeing you

                          H/


                        • miha 21 février 2013 16:02

                          On peut aussi envisager, au nom de la très sainte égalité et du tout aussi sacré droit à l’enfant, la greffe d’un utérus dans l’abdomen d’un des deux futurs papas qui pourra « gestater » tout seul, sans recourir aux services d’une « femelle », donc sans être obligé de rémunérer neufs mois de « travail » + la location d’un ventre.


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 février 2013 12:02

                          Belkacem avait la solution, il y a quelques mois, en voulant interdire les grues afin qu’on ne puisse les monter .....


                          • Abou Antoun Abou Antoun 24 février 2013 08:21

                            Salut Aïta,
                            J’aurais dû m’en douter, celle là tu ne pouvais pas la laisser passer.
                            « Commencez par sauter une grue vous finirez perché sur une autre. »
                            Ça va moinsser, camarade !



                            • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 12:44

                              Oui oui tous à poil à Notre Dame !! Fuck the pope who’s not a gay !! We want a gay Pope !!! We want a lesbian Pope crucifix in the pussy !!!

                              <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                              • K-Trunc K-Trunc 22 février 2013 00:47

                                une papesse lesbienne, si le cas se présentait, mon athéisme en prendrait un sacré coup.


                              • hunter hunter 21 février 2013 12:50

                                Ouais bien vu Mr Mimose, and don’t forget also : « Crucufix in the ass » (faut penser à nos amis de la jacquette) , merde la parité, l’égalité quoi !!!

                                 smiley

                                H/


                                • K-Trunc K-Trunc 22 février 2013 00:49

                                  « in the pussy » c’est quand même plus classe.. ne serait-ce qu’en référence aux pussy riot.


                                • jef88 jef88 21 février 2013 12:50

                                  Beauf, misogyne, réactionnaire, ’furieux« , militant masculiniste ......
                                  Que d’injures !
                                  Et s’il a »enlevé" son fils, c’’était parce qu’il le voyait trop souvent ?
                                  ce qu’on peut constater c’est aussi sa volonté affirmée de jouer réellement son rôle de père !
                                  bien sur cela ne plait pas à son ex ................


                                  • K-Trunc K-Trunc 22 février 2013 01:01

                                    Nan c’est juste parce que c’est un égoiste narcissique violent. Avec une tendance au kidnapping.

                                    Le type à un droit de visite sous surveillance (ce qui se comprend vu les 2 enlèvements), le juge là dessus a été plutôt conciliant, mais le type il veut rien savoir et va faire le fanfaron en haut d’une grue désaffectée...il voudrait se voir totalement refuser le droit de visite, il ne s’y prendrait pas autrement.

                                    (et je ne parle même pas de ses propos mysogynes lorsqu’il est redescendu).

                                    quelque soit la situation, on n’enlève pas un enfant. Il y a toujours d’autres solutions, même si elles prennent du temps. Ce père est tout simplement irresponsable.


                                  • Deneb Deneb 21 février 2013 12:56

                                    Moralité : lorsqu’on fait un enfant à une femme, on ne peut jamais se fâcher définitivement avec elle, il faut savoir mettre de l’eau dans son vin et s’entendre, d’une façon ou une autre. Si l’on n’en est pas capable, il ne fallait pas tremper le biscuit. Passer par des tribunaux à engraisser les avocats qui ne demandent que ça, c’est déjà un traumatisme pour l’enfant, sans parler de la perte d’énergie.

                                    Mais attribuer, en cas de séparation, systématiquement l’enfant à la mère, est une aberration. Là aussi, on devrait imposer une parité, ça correspondrait bien mieux à la réalité.


                                    • ffi ffi 21 février 2013 13:14

                                      Tiens donc, Deneb ;
                                      Ce serait-y pas que tu commencerais à considérer que la baise n’est plus un loisir si innocent que cela ? Pire, tu en viens même à tirer des moralités ?
                                      Fait gaffe, tu prends une mauvaise pente...


                                    • Deneb Deneb 21 février 2013 14:12

                                      ffi : pour la baise, il y a la contraception. C’est vraiment très rare que l’on fait un enfant sans le vouloir. Le sexe récréatif n’a rien à voir. C’est comme comparer une course à 100m pour le sport et le sprint que l’on entreprend en ayant un sanglier enragé au derrière. L’acte est le même, mais pas l’enjeu.


                                    • ffi ffi 21 février 2013 15:20

                                      Prend garde de ne pas commencer un cent mètre pour le fun et te retrouver tout-à-coup avec un sanglier enragé derrière... La contraception, c’est jamais à 100%.
                                       
                                      L’Acte ne peut jamais être détaché du but qu’il a : Parfois, en escrime, il y en a qui meurent.


                                    • Deneb Deneb 21 février 2013 16:08

                                      ffi : « La contraception, c’est jamais à 100% »

                                      Sait-on jamais..., disait la nonne en enfilant un préservatif sur la courgette.


                                    • Deneb Deneb 21 février 2013 16:10

                                      ffi : « Parfois, en escrime, il y en a qui meurent. »

                                      C’est clair, on devrait l’interdire aux centenaires.


                                    • ffi ffi 21 février 2013 17:10

                                      Je te parle d’expérience.


                                    • Deneb Deneb 21 février 2013 18:04

                                      Ffi : je n’ai pas compris. Etes-vous né d’une rupture de capote ou êtes-vous mort d’une partie d’escrime ?


                                    • ffi ffi 22 février 2013 12:10

                                      Disons que j’ai tué mon camarade de combat...


                                    • Deneb Deneb 22 février 2013 12:12

                                      Je croyais que ça se jouait à fleurets mouchetés.


                                    • ffi ffi 22 février 2013 14:28

                                      J’y aillais tout béat, avecque le coeur jouasse,
                                      lulu, pine au cul, lanturlu, chapeau pointu,

                                      En travaillant mes pas, mais mon glaive brandi,
                                      lulu, pine au cul, lanturlu, chapeau pointu,

                                      Il rata sa parade, et je le perçai, hélas,
                                      lulu, pine au cul, lanturlu, chapeau pointu,

                                      Ainsi mon camarade, en deux, je pourfendis !


                                    • Abou Antoun Abou Antoun 24 février 2013 08:26

                                      C’est comme comparer une course à 100m pour le sport et le sprint que l’on entreprend en ayant un sanglier enragé au derrière
                                      Je crois que le gouvernement Hollande, une fois expédiés, les importants problèmes sociétaux qu’il traite en ce moment, va s’attaquer à ce problème et supprimer définitivement un grave danger :
                                      « Obligation pour tous les sangliers de porter des capotes sur les défenses ».


                                    • hunter hunter 21 février 2013 13:05

                                      Eh oui Deneb, c’est bien pour ça que Mr Mimose et moi, on vous a concocté la solution (relisez les posts plus haut) !

                                      Plus de problèmes dans le futur, puisque la procréation deviendra un acte commercial, avec des assurances, des intermédiaires, du pognon (beaucoup), et tout et tout !

                                      Tremper le biscuit ?

                                      Mais c’est périmé ça mon brave Deneb !

                                      Bientôt une super poupée bourrée (désolé  smiley ) d’électronique, en liaison wifi sur la bécane, un super logiciel tournera sur l’ordi, et hop le tour est joué !

                                      Et puis vous pourrez acheter des modules complémentaires, du genre « avec la technique de Clara Morgane » ou bien « à la manière d’Ovidie », etc, etc....

                                      Pas de limite à la technoscience :une bonne barquette de lasagnes au cheval réchauffée au microonde, un bon verre de vin du château Ying Han (avant c’était château Margaux je crois ; racheté par les chinois en 2015), plein de pesticides, et hop, une super nuit avec Clara !!!

                                       smiley

                                      Elle est pas belle la vie ?

                                      H/


                                      • Deneb Deneb 21 février 2013 14:20

                                        Tout cet attirail pour remplacer la bonne vieille Veuve Poignet. Même nos braves cosmonautes dans l’ISS y sont fidèles, ils ne manquent pourtant pas de haute technologie.


                                      • hunter hunter 21 février 2013 14:29

                                        Ben oui Deneb, mais la veuve poignet, ça ne relance pas la croassance !!!!

                                        Il n’y a qu’à voir comment les forcenés se ruinent pour acquérir le dernier gadget siglé « pomme », à la mode !

                                        Je pense aux « marchés » moi Monsieur !

                                         smiley

                                        H/


                                      • Deneb Deneb 21 février 2013 15:05

                                        Je crois que ces dames prèferent les courgettes aux pommes, mais il en faut pour tous les goûts.


                                      • K-Trunc K-Trunc 22 février 2013 01:07

                                        ahhh mais j’en connais qui aiment bien les pommes !
                                        (mais ça reste très sportif).


                                      • hunter hunter 21 février 2013 13:28

                                        Bien vu Julius !

                                        +1

                                        H/


                                      • hunter hunter 21 février 2013 13:27

                                        oh là, mais ça moinsse à mort sur ce papier !

                                        Agoravoxiens, auriez-vous perdu votre humour ?

                                        Qu’est-ce que ça devient sérieux alors, surtout sur des sujets « de société », tellement fondamentaux !!!!!!

                                        Alors que la biosphère se dégrade selon une exponentielle, que Big Food associé à Big Pharma et Big Bank prépare tranquillement son génocide « soft », faut se la jouer sérieux sur des acrobates lapinistes manipulés qui participent par leurs inutiles progénitures, au gaspillage de ressources précieuses et à la dégradation de l’environnement !

                                        Visiblement, nous n’avons pas les mêmes valeurs.

                                        H/


                                        • titi 21 février 2013 14:12

                                          Vous avez oubliez les sionistes smiley

                                          Erreur impardonnable => vous me relirez tout Morice... 3 fois... smiley

                                           


                                        • hunter hunter 21 février 2013 14:38

                                          Ah oui, relire tout Morice, ouiiiiiiiiiiii !!
                                          Et trois fois en plus !

                                          z’êtes trop bon mon brave !

                                           smiley

                                          H /


                                        • Deneb Deneb 21 février 2013 15:11

                                          Le record de moinssage, ce sera pour moi, vu qu’il y a le fatale sur le fil.


                                        • Aldous Aldous 21 février 2013 14:13

                                          un beauf à kéfié rouge a pondu un oeuf...


                                          Couve launey, couve !

                                          • nemotyrannus nemotyrannus 21 février 2013 14:27

                                            Le radical , pas le suffixe.


                                            Aaah , je suis courge.

                                            • COLRE COLRE 21 février 2013 15:00

                                              Une fois de plus, l’hypocrisie bat son plein (ou la connerie, au choix).

                                              Personne ne nie que des pères puissent se sentir lésés de ne pas avoir obtenu la résidence de leurs enfants. Et parfois ils ont raison. Le cas existe aussi pour des mères.
                                              Que les déboutés par la justice soient mécontents, c’est normal. Ils peuvent faire appel ou utiliser une médiation. Mais il faut savoir que le cas est très marginal et que l’immense majorité des divorces ou séparations se concluent par un accord à l’amiable entre le père et la mère sur la résidence (alternée ou non).
                                              Dire l’inverse relève de la grossière intox.

                                              Ce qui est en jeu, c’est la condition parentale, ce n’est pas du tout une histoire de père et mère. Ce monsieur ne pense pas à son enfant mais à lui.

                                              Comme le dit fort bien Jean-Pierre Rosenczveig que cite l’auteur (il est juge pour enfants et Président de « Défense des Enfants International – France ». « Ce monsieur ne parle pas de la condition parentale, il ne parle pas des droits de l’enfant dans ses relations avec son père et avec sa mère il parle de son problème de virilité, Son problème d’homme ». 

                                              Comme toujours, elle a bon dos la pseudo-défense des enfants ! vous n’en avez pas marre de cette propagande réactionnaire sur n’importe quel sujet ?!…


                                              • ffi ffi 21 février 2013 15:24

                                                Rosenczveig aurait aussi été reconnu sur le CD de Zandvoort, paraît-il...
                                                C’est vrai qu’il a beaucoup d’intérêt pour les enfants... abandonnés.


                                              • COLRE COLRE 21 février 2013 15:51

                                                 ??? j’espère que vous avez du lourd comme information documentée… sinon, ce que vous laissez entendre fielleusement est abject et disqualifie complètement votre parole sur ce site.


                                              • Deneb Deneb 21 février 2013 16:19

                                                ffi : si c’est vrai, ça change pas mal de choses.
                                                Mais dites donc, seriez-vous en possession du matériel pédocriminel ?
                                                Attention, vous risquez de rejoindre M. Vervloesem.


                                              • ffi ffi 21 février 2013 17:17

                                                C’est vrai, Deneb, je m’emportai un peu.
                                                Mais j’ai trouvé un petit peu déplacé son « il parle de son problème de virilité ».
                                                Qu’un juge émette de tels jugements à l’emporte-pièce me navre.

                                                Pour le CD, l’info est là, je ne peux pas la vérifier perso, et il m’étonne qu’un juge, pourtant si au fait de la loi ne s’empresse de poursuivre ces calomnies en diffamation !


                                              • Miona Miona 21 février 2013 17:21

                                                 COLRE a raison, c’est très grave de lancer de telles accusations, sans aucune explication...

                                                 

                                              • ffi ffi 21 février 2013 17:39

                                                C’est vrai que l’accusation est très grave car ces actes sont très graves.

                                                Pourquoi donc un juge ne saisit-il pas céans de l’affaire afin de faire taire toutes ces vilainies faites à un confrère ?

                                                Le CD de Zandvoort existe bel et bien, mais aucun juge d’instruction « indépendant » n’a jamais jamais daigné s’y intéresser pour l’instant... Pourquoi donc Mr Rozenczveig, si attaché à la défense des enfants, ne s’en saisirait-il pas pour faire cesser ces atrocités, plutôt que de commenter ce genre d’évènement farfelu ? Au moins il ferait oeuvre utile.


                                              • Deneb Deneb 21 février 2013 17:57

                                                Miona, alias Fatale, figurerait-il aussi sur le CD de Zandvoort ?


                                              • COLRE COLRE 21 février 2013 18:17

                                                Mais de quoi vous parlez ffi ??!! donnez des liens, des informations, ou taisez-vous sur cette inqualifiable diffamation. Ce sont des dénonciations qu’on ne fait pas avec une telle légèreté et de façon anonyme ! c’est très choquant.


                                              • Miona Miona 21 février 2013 19:55

                                                 DENEB !

                                                 

                                              • ffi ffi 22 février 2013 12:13

                                                Colre :
                                                Taper sur Google « Rozenczveig CD Zandvoort », est-ce au-dessus de vos possibilités ? Me prendriez-vous pour votre esclave ?


                                              • COLRE COLRE 22 février 2013 12:27

                                                ffi,
                                                Je l’ai fait, figurez-vous ! car c’est vous qui prenez les lecteurs pour vos larbins ! vous insinuez une belle dégueulasserie, et c’est à nous d’aller vérifier si vous n’êtes pas un dégueulasse ??

                                                Oui, j’ai fait votre boulot, et je n’y ai trouvé que des rumeurs ordurières à la manière des vôtres. Il y a même un site que vous devez vénérer sur le Peuple de la Paix, forum catholique, qui annonce « Seul persiste la photo d’un criminel se faisant masturbé par un enfant brésilien et que Maillaud accuse à tort d’être le juge R. de Bobigny (il lui ressemble un peu au même âge) »

                                                C’est ÇA votre information ??! à moins, comme le pense Deneb, que vous ayez vous-même en votre possession ce fameux CD pédophile et que vous en connaissiez personnellement les acteurs…


                                              • ffi ffi 22 février 2013 12:57

                                                Ce CD existe et il semble ordurier.

                                                Pourquoi donc ce juge, éminent protecteur des enfants, ne plaide-t-il pas pour que la justice « indépendante » se saisisse du dossier afin de faire cesser ces horreurs, plutôt que commenter par un avis définitif et péremptoire une situation dont il ignore à peu près tout ?
                                                 
                                                Ceci, d’autant qu’il est cité dans cette histoire par la rumeur.
                                                Si mon nom était ainsi cité sur des faits aussi graves et que j’étais juge, je n’aurais de cesse de plaider pour que l’on y enquêtât afin de laver mon honneur.

                                                Notez par ailleurs que j’ai employé le conditionnel. J’avais écrit :
                                                « Rosenczveig aurait aussi été reconnu sur le CD de Zandvoort, paraît-il... »
                                                Puisque vous parlez le français, vous avez entendu le caractère non prouvé de l’affirmation.

                                                Moi je suis pour connaître la vérité, quelle qu’elle soit.
                                                Mais la justice « indépendante » française ne semble pas pour.
                                                Au contraire,
                                                elle a parfois un certain empressement à produire des orphelins qu’elle met sous sa tutelle.


                                              • COLRE COLRE 22 février 2013 13:20

                                                Vous êtes juste une commère malveillante… je me demande pourquoi je perds mon temps. J’ai dit ce que j’avais à dire. Vous persistez à ne donner AUCUN LIEN qui justifie vos calomnies sur la participation du juge. Vous n’avez qu’un tas de ragots et vous avez peur des suites. Basta !


                                              • ffi ffi 22 février 2013 17:28

                                                Il donne quoi comme lien Mr Rozenczveig quand il affirme :
                                                « Ce monsieur ne parle pas de la condition parentale, il ne parle pas des droits de l’enfant dans ses relations avec son père et avec sa mère il parle de son problème de virilité, Son problème d’homme ».
                                                 ?
                                                Et en plus il n’emploie pas le conditionnel !


                                              • joelim joelim 21 février 2013 15:47

                                                A NNDL pour discuter avec des gens qui défendent une juste cause, ils envoient des hooligans habillés en gardes mobiles.


                                                Mais pour quelqu’un (un non grutier, hein) qui monte en haut d’une grue : mobilisation générale du gouvernement pour le satisfaire. smiley 

                                                C’est du Benny Hill ?...

                                                • LE CHAT LE CHAT 21 février 2013 16:13

                                                  c’est juste du chantage médiatique , ça plait aux médias et au pouvoir ,pendant qu’on parlait de ce clown on a évité le volet économique .....


                                                  • PASDUPE 21 février 2013 16:34

                                                    IL A EU RAISON !

                                                    Il veut voir son enfant et le crie à la face du monde.

                                                    Je le trouve bien courageux.

                                                    Il faut que les pères se montrent des pères aimants tant qu’il y a couple parce qu’après sa dissolution on leur demande surtout de prendre le large tout en ne crachant pas sur leur fric bien sûr.

                                                    Vie conjugale et vie parentale sont deux choses distinctes. Mais pour les pères il semblerait que non. Quand la vie conjugale cesse il faut qu’ils mettent un terme aussi à leur vie parentale. Ce n’est pas exceptable.

                                                     

                                                    Je remercie ce monsieur d’avoir, par son action, amené le sujet du manque de reconnaissance des pères sur la place publique.

                                                     


                                                    • nemotyrannus nemotyrannus 21 février 2013 16:48
                                                      Peut-être cet homme est-il sincère , dans ce cas il a le droit de VOIR son enfant . C’est le voir qu’il demande , pas la garde , non ?

                                                      Mais traîner dans une assoc’ masculiniste c’est pas la meilleure chose à faire pour prétendre parler de justice et être pris au serieux. Dur d’être convaincant. 

                                                      Je sais pas si SOS papa est vraiment une assoc’ masculiniste en fait , je vais voir ça. Ou je vous laisse chercher , tous , tiens . J’ai la flemme là tout de suite.

                                                    • PASDUPE 21 février 2013 22:01

                                                      Non pas exceptable (ce qui ne veut rien dire) mais acceptable.

                                                      Vous l’aurez rectifié de vous même,


                                                    • FritzTheCat FritzTheCat 21 février 2013 16:53

                                                      Un article tendance sous-plenel écrit par un beauf à la face de nain de jardin (soit disant social démocrate)... Utile ???


                                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 21 février 2013 17:11

                                                        hé hé a bien lire l’auteur et certaine réponse l’on s’aperçoit que les années de dressages ont finit par porter leur fruit .Bon en même temps se déclarer social démocrate c’est laisser présager une échine bien souple sur le politique et le sociétal .Yep le « genders » étant de mode notre ami se prépare à collaborer pour le temps de Misandra !



                                                        Asinus : ne varietur

                                                        • Jorge Atlan 21 février 2013 17:45

                                                          Je suis en accord avec votre article, sauf sur l’amalgame que vous faites avec les anti mariage gay. Autant certaines féministes me hérissent le poils devant leur discours anti homme, autant celui des masculinistes me sort par les yeux. L’escroquerie médiatique de cette association et de ce personnage n’aura pas durée longtemps.
                                                          Ce qui m’étonne ce sont les discours de certains. J’avoue que je suis un peu dans l’expectative de voir que l’on puisse encore vouloir établir une hiérarchie entre homme et femme. Le principe d’égalité doit prévaloir pour tous que l’on soit homme, femme, gay, lesbien.... Sauf que dans cette histoire de mariage gay, ce qui me perturbe ce n’est pas tellement le fait du mariage, mais ben celui de la procréation et de ces dérives.
                                                          Je peux comprendre que les hommes aient été, soient, déstabilisés par l’émancipation des femmes tant dans le travail que dans la sexualité, et qu’il soit difficile de se construire une image d’homme face a des femmes qui nous semble plus affirmées, plus libres et plus entreprenantes. Cette difficulté à se situer, à se définir, se recomposer peut mener a un schéma connu et sécurisant, celui du patriarcat, comme il peut mener à une réflexion, un partage et une évolution.
                                                          La femme est un homme comme les autres, et elles aussi sont confrontées à cette évolution des rôles. Je ne milite pas pour un androgynisme mais pour une redéfinition des rôles de chacun dans un couple, dans la société. Qu’un homme puisse être un homme et une femme une femme. On n’est pas un homme en écrasant la tronche de sa partenaire pour s’imposer comme homme, on n’est pas une femme en manipulant et infantilisant les hommes. Les femmes n’ont pas pris le pouvoir, elles ont repris leur liberté ; et cette liberté implique qu’elles puissent devenir aussi cons que les hommes...


                                                          • COLRE COLRE 21 février 2013 18:10

                                                            eh bien, en voilà un commentaire sensé, réfléchi et nuancé… je n’en crois pas mes yeux ! à 2 ou 3 bricoles près, je suis d’accord avec vous. En tout cas, Jorge Atlan, vous êtes une personne avec qui on pourrait discuter et qui ne retranche pas les faits derrière ses fantasmes et ses angoisses…
                                                             (voire sa mauvaise foi… smiley )


                                                          • ffi ffi 22 février 2013 12:30

                                                            @Jorgue :
                                                            Votre réflexion est hélas trop plate.
                                                            Ne confondez pas homme/femme et Père/Mère.

                                                            La norme fixe au plan social les rapport homme/femme selon la galanterie et la politesse.
                                                            Mais elle fixe aussi, toujours au plan social, l’existence d’une autorité qui peut faire usage de la force pour faire respecter les lois (l’état)

                                                            Nous avons donc dans la cité les notions complémentaires : douceur des rapports sociaux pour permettre la coexistence des citoyens / force de l’autorité pour permettre l’application des lois.

                                                            La famille est une réplique en miniature de la société, à visée éducative pour l’enfant, d’où les rôles respectifs du Père et de la Mère :
                                                            Mère => Douceur des rapports sociaux / Père => Force de l’autorité.


                                                          • fredleborgne fredleborgne 21 février 2013 18:13

                                                            Article infâme et diffamatoire au profit d’un matriarcat occulte dont le féminisme n’est que la partie émergée de l’iceberg.
                                                            Tandis que des DSK seront « cochons » avec les femmes (dixit une certaine écrivaines), les autres devraient être soumis ou traités comme des parias afin que la majorité masculine soit docile.
                                                            Le pire, je crois, ce sont ceux qui hurlent avec les louves et les vautours.
                                                            J’en ai personnellement rien à faire du « coup d’éclat médiatique », pas grand-chose non plus de l’analyse d’un simple cas.
                                                            Mais en « enterrant » ce bonhomme, on veut enterrer les 30% de pères qui, de droit, et qui en plus le désirent, demandent l’égalité face à la Loi, et donc une garde alternée tout à fait légitime. Les autres 70% se contentent des week-end et de payer une pension, soit, mais ne doivent pas servir de prétexte aux femmes pour prétendre pouvoir refuser cette garde au père qui la souhaite.
                                                            Je ne sais pas si ce type a réussi à mobiliser le gouvernement, juste plutôt à adopter une posture pseudo-réceptive.
                                                            Par contre, il a fichu un coup de pied dans une fourmilière, celle des féministes qui ne souhaitent des ma^les qu’en minorité pour la reproduction.
                                                            Rien que pour ça déjà,, ça en valait la peine.
                                                            Au fait, pour moi, masculinistes comme féministes sont des extrêmes tout aussi détestables...et mon correcteur en ligne n’aime pas ce terme de « masculinste » et me le surligne en croyant que je vais corriger. Où va se nicher l’inégalité du droit d’exister ?
                                                            N’oubliez pas que vous discréditez une personne en rapportant des faits tronqués et partisans, ce qui d’ailleurs vous déconsidère totalement à mes yeux...
                                                             


                                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 21 février 2013 19:32

                                                              Pour être tranquille à la maison on attache la femme au radiateur .


                                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 février 2013 19:48

                                                                Ia orana Capt’ain , en voiture aussi ,ça les fait courrir et permet d’évacuer la célullite ....


                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 21 février 2013 20:12

                                                                 smiley tout à fait , et quand elles sont exténuées elles sont plus silencieuses ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès