• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un racisme autorisé ?

Un racisme autorisé ?

Dans la vie quotidienne, beaucoup l'auront remarqué sans doute. Quand une personne d'origine africaine demande son chemin, un renseignement, quoi que ce soit, dans la plupart des cas -je n'ai pas dit dans tous- elle le fera avec une autre personne de la même origine et non à un blanc, l'ignorant complètement. Quand un blanc rend malgré tout service, que l'on ne peut faire autrement, on se hâtera de toujours demander un deuxième avis à une personne de la même « communauté ». Comme si on ne pouvait pas avoir confiance dans le blanc, comme s'il allait forcément mentir.

 

Ce genre de comportement qui est clairement un refus de communiquer quoi que ce soit avec une autre « communauté » ayant une couleur de peau différente peut s'appeler comment ? Ce ne serait pas du racisme finalement ? Et du puissant ? Et du costaud ?

 

On me rétorquera certainement que « oui mais c'est pas pareil », « c'est à cause du racisme des blancs, de la colonisation, de tout ce que les noirs ont subi avec l'esclavage », toute la pleurnicherie d'excuse habituelle. Évidemment, à ce point de la conversation les semeurs d'excuse oublieront de rappeler l'esclavagisme maure ou le fait que des princes africains aient vendu parfois leurs peuples aux européens. Il ne faut pas parler de tout ça, l'esclavage c'est d'abord les blancs, le racisme c'est d'abord les blancs, le clientélisme des riches en Afrique c'est d'abord les blancs...

 

Curieusement, les mêmes dans le bus ou le métro s'assoient le plus souvent à des places qu'une ségrégation qui n'a jamais existé en France leur aurait imposé.

 

Pourtant les blancs accueillent dans leurs pays, pourtant les blancs ne sont pas exactement racistes, je parle au sens concret, puisqu'ils côtoient chaque jour des populations très diverses sans aucune protestation. Ils se laissent même souvent injurier, agresser, marcher sur les pieds ou objecter que tout est de leur faute quand ils osent un embryon de protestation lorsqu'une incivilité est commise par une personne d'origine africaine. J'évoque ici de ces petites incivilités qui additionnées deviennent problématiques. En réponse, si un blanc a le désir d'en parler, il subit automatiquement un déluge d'insultes, un tombereau de dénégations violentes....

 

...Et bien entendu on le soupçonne d'être raciste. Quand il ne se fait pas casser la figure. Plus rarement heureusement.

 

Une de ces incivilités largement répandues est le fait de jeter ses papiers, emballages, et autres n'importe où. Je ne dis pas que tous le font, je ne généralise pas mais ce comportement est largement observable. Quelle est alors l'excuse que se donne ceux qui commettent ce genre de geste ? « Il y aura bien toujours un toubab (qualificatif ironique pour désigner les blancs) pour ramasser, c'est leur boulot ». Ce qui est idiot car bien souvent ce sont des personnes d'origine africaine qui exercent ces métiers certes peu enviables. Comme il en existe beaucoup parmi les chauffeurs de bus ou les vigiles de supermarché.

 

D'ailleurs pour quelles raisons bizarres ?

 

Je pensais que les blancs, et particulièrement les employeurs blancs, étaient tous racistes ? On nous parle tellement souvent du CV anonyme, il n'y aurait pas que ça comme problèmes ?

 

Ce ne serait pas justement pour désamorcer toutes ces situations où l'accusation de racisme des représentants de l'institution a bon dos ? On devrait songer à des représentants EDF et Véolia africains aussi pour procéder parfois au relevé des compteurs dans les « quartiers ». Ce serait plus simple. Mais que n'ais-je dit là ? Puisque les bourgeois pédagogues et tous ceux se gardant bien de vivre dans ces quartiers vous disent que ce n'est pas vrai, que tout cela rappelle les fameuses z-heures les plus sombres, que celui qui en parle est forcément un nostalgique de Vichy voire pire encore...

 

Il y a aussi derrière une haine, un rejet profond de toute la culture européenne dans son ensemble traduit dans des revendications communautaristes menant au fond à la reconstitution d'un ghetto, ni plus, ni moins. Je n'insinue pas d'ailleurs que ce n'est pas leur droit le plus strict. Comme moi j'ai le droit d'évoquer ce rejet...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • Alex Alex 8 août 15:47
    « Dans une étude publiée dans la revue Current Biology, des personnes d’origine italienne (blanche) et africaine ont regardé des extraits de courts métrages montrant des aiguilles piquant des mains à la peau noire et des mains à la peau blanche. Pendant qu’ils regardaient, les chercheurs ont mesuré l’empathie des participants (par l’activité du système nerveux) via des capteurs attachés sur leurs mains. Ils ont également suivi les fréquences cardiaques et l’activité des glandes sudoripares des participants, une mesure commune de la réponse émotionnelle.
    D’après Alessio Avenanti, professeur adjoint de psychologie à l’Université. de Bologne, “Les observateurs blancs ont réagi davantage à la douleur des Blancs, et les observateurs noirs ont réagi davantage à la douleur des Noirs”. »


    • taketheeffinbus 8 août 15:59
      @Alex

      Réaction logique, car notre degré d’ouverture actuel et d’empathie, fonctionne par cercles.

      Le centre, c’est le soi, puis viens la famille proches, femme/mari, enfants, amis, communauté, village/ville/région/nation/continent avec toutes les caractéristiques intrasèques en signifiant l’origine.


      Tant que l’humanité fonctionnera sur ce principe, et que tout étranger ne sera pas perçu comme un frère, qu’il y aura discrimination dans l’attention portée aux gens par ordre de priorité, ces réactions perdureront.

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 16:00

      @Alex

      Ne sommes nous pas capable de surmonter ça par notre réflexion ?


    • bibou1324 bibou1324 8 août 17:50

      @Amaury Grandgil
      Ce que vous dites, c’est que les femmes qui viennent d’enfanter ne devraient pas porter davantage d’attention à leur enfant qu’à un SDF qu’elles croisent dans la rue, que vous oubliez la notion de famille puisque chacun se lancerait dans l’humanitaire, que vous oubliez la notion de pays et de culture car vous vous rendriez compte que chaque vie est équivalente.


      Si vous surmontez cette notion de cercle, de différence de comportement en fonction de qui est l’autre, l’espèce humaine s’éteindra aussitôt. Le racisme, c’est un comportement essentiel à la survie de l’humanité, qui n’a a être connoté négativement que lorsqu’il s’exprime de manière violente.

    • Cateaufoncel2 8 août 19:54
      @Alex

      “Les observateurs blancs ont réagi davantage à la douleur des Blancs, et les observateurs noirs ont réagi davantage à la douleur des Noirs”."

      C’est normal, c’est naturel, et tout est dit. Le double clivage NOUS/EUX - EUX/NOUS est admirablement et irréfutablement illustré. Il y a les nôtres et il y a les autres, et tant pis si ça hérisse les chimériques de l’universalisme.

    • taketheeffinbus 9 août 08:45

      @bibou1324
      Je cite : « Si vous surmontez cette notion de cercle, de différence de comportement en fonction de qui est l’autre, l’espèce humaine s’éteindra aussitôt. »Avez vous la moindre preuve à ce sujet ? C’est dans l’entraide et la fraternité (l’amour, ah, ce gros mot bisounours auquel beaucoup sont allergiques) que l’humanité s’est élevée, pas dans l’absence de solidarité fraternelle.
      Heureusement que tous les bénévoles et donateurs au service de cette solidarité n’ont pas attendu votre avis pour donner de leur temps et force de travail de façon désintéressée à leur prochain.


    • bob de lyon 9 août 10:38

      @Amaury Grandgil

      Racisme à tous les étages.

      Anecdote vécue… par moi !

      Je suis blanc depuis plusieurs générations.

      Dans une période de ma carrière j’exerçais, dans une entreprise de service public, le travail d’agent technique ; donc celui qui se rendait chez un client pour répondre à sa demande de modification et qui évaluait le coût et la faisabilité des travaux à exécuter avant d’engager une équipe travaux.

      Un petit matin, j’arrive boulevard des Belges (Lyon) devant une entrée marmoréenne avec cariatides, prends l’ascenseur, arrive sur le palier, sonne ; une soubrette m’ouvre, étonnée, examine l’homme avec dossier dans une main et mètre pliant dans l’autre ; elle dit autoritaire : « Vous ne devez pas prendre l’entrée principale, redescendez et prenez l’escalier de service ! ».

      Suite.

      J’obéis, je descends, fais le tour du quartier, emprunte une petite rue parallèle, trouve l’entrée, grimpe les escaliers, arrive devant la porte adéquate ouverte par l’employée de maison qui m’attendait.

      Pour constater l’emplacement des appareils, il fallait traverser un vaste et splendide appartement sur un sol de moquette blanc immaculé… J’ai un peu traîné les pieds.

      Je sais, c’est mesquin !

       


    • kader kader 9 août 15:52

      @Amaury Grandgil

      ces instincts de solidarité tribale sont inscrits dans le cerveau primaire avec la survie de l’espèce. Il est normal que dans une expérience les gens aient des réactions « réflexes ». Dans ce cas le néo cortex n’est pas sollicité. Le fonctionnement du cerveau primaire est fait pour la survie, il court cuircuite le neo cortex.
      Si tu avais le test tu aurais eu le meme résultat probablement. Et nous tous aussi.

      La réflexion... vaste sujet, mais je crois que les humains ne sont pas égos sur ce plan la.

      Celui qui est rejeté même très discrètement et très poliment par un regard, fera un repli communautaire. C’est une question de survie, car l’ëtre humain a besoin d’avoir un groupe autour de lui pour se sentir en sécurite.

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 15:56

      @kader

      Donc il n’y a pas de racisme noir ?


    • kader kader 9 août 16:28

      @Amaury Grandgil

      Le racisme existe, il est inscrit en nous tous sous une forme ou une autre. Le nier est stupide. Il faut apprendre comment il fonctionne et comment le gérer.
      Le racisme noir est le plus violent qui soit.
      Aux Usa l’intégration des noirs est un échec total et violent. En Israël la question ne se pose même pas les migrants noirs sont en prison.

      Malgré quelques joueur de NBA, chanteur pop, blues, jazz, le quotidien de la plupart des noirs est misérable aux Usa. Vouloir cela en France est stupide pour la France et pour les noirs.

      Les blancs sont qu’on le veuille ou pas sont une race d’élite, qui a façonné le monde comme il est, technologiquement moralement spirituellement, éthiquement, scientifiquement etc.

      Tout le monde envie leur mode de vie et à défaut de le copier, vient le vivre ici.

      Les blancs sont aussi très forts dans la guerre, ils ont eu mieux que d’autres, ce désir de conquête et ce besoin d’imposer leur point de vu, religion ou organisation de la société aux autres peuples.

      Les blancs sont minoritaires en ce monde. A défaut de développer l’Afrique, elle viendra ici.

      Vous n’avez pas idée comme l’Europe fait rêver les maghrébins et les Africains.
      Mais ils n’ont pas envie de changer leur pays paradoxalement, simplement de venir vivre ici.



    • benedicte_gab 9 août 16:55

      @Alex
      C’est une des nombreuses études bidons qui pullulent de nos jours, dont l’interprétation est totalement biaisée et fausse.

      Il ne s’agit pas d’empathie à la douleur, mais d’identification à la situation. Tu ne vois que des mains et en fonction de ta couleur de peau et de celle de la main, tu réagis inconsciemment au fait que c’est la tienne de main que tu vois piquer ... il n’y a aucune empathie la-dedans. Je suis sûre qu’on obtiendrait les mêmes résultats avec des hommes et des femmes et des mains d’hommes et de femmes. 
      Il y a longtemps, dans un des premiers jeux vidéo auquel j’ai joué, j’avais le choix entre prendre un personnage féminin ou masculin. Je suis une femme j’ai pris la femme, mais le personnage passait son temps à se faire massacrer dans une atmosphère effrayante ... alors j’ai pris l’homme et j’ai beaucoup mieux joué. Et un ami qui jouait au même jeu, m’a dit qu’il avait fait exactement pareil, pris l’homme au départ puis avait changé pour être moins stressé. Bien que les graphismes à l’époque était fort peu réalistes, ce n’était pas que j’étais plus sensible aux femmes et lui aux hommes, mais qu’on s’identifiait au personnage, ce qui n’était pas le cas si le personnage n’était pas du même sexe que nous ... et en plus un personnage virtuel ne souffre pas lol
      Pas besoin d’un étude bidon pour savoir ça ... il suffit d’être conscient de son propre comportement et réaction et de parler avec ses semblables.


    • Alex Alex 10 août 13:18

      @benedicte_gab
      « Il ne s’agit pas d’empathie à la douleur, mais d’identification à la situation. »

      Je ne connaissais pas « l’empathie à la douleur, » mais l’empathie tout court, qui – en première définition – est l’aptitude à se mettre à la place d’autres, ce que l’expérience semble bien décrire.
      Mais comme vous êtes péremptoire, je veux bien que vous répondiez à ces 2 questions :
      – qu’est-ce que l’empathie ?
      – l’empathie « de race » existe-t-elle ?
      Je ne doute pas un instant que votre grande intelligence et votre expérience des jeux vidéos soient d’une immense utilité pour traiter le sujet, même si je n’ai pas très bien compris cette histoire...
      Je retiens que pour faire une étude sérieuse sur un sujet, il suffit de savoir ce que l’on en pense, et de généraliser.
      Accessoirement, une recherche sur « race and empathy » dans Google Scholar donne 300 000 résultats aux USA, où le sujet est souvent abordé pour les problèmes qu’il soulève dans la composition des jurys d’assises.
      Mais tout est bidon...

    • jakem jakem 10 août 15:33

      @kader

      Vous avez tout à fait raison ! on trouve aussi en Allemagne ce réflexe de « pwofitation » de la part des Camerounais, dont une partie était une colonie allemande.

      Ceux qui vont en Allemagne savent qu’ils seront plutôt bien reçus et surtout que c’est une société bien supérieure à la leur ; ils admirent le réseau ferré, des ponts, des routes et des bâtiments qui sont pourtant bien décomposés à cause du manque d’entretien. Sans même évoquer le niveau des différentes écoles et des universités.

    • SOFIANE HAMADI 8 août 15:57

      article vraiment pas intéressant, c’est le pire que j’ai lu sur ce site, félicitation.

      La manière de présenter la problématique et les idées est tellement caricatural. On dirait la même argumentation qu’un electeur du fn qui répond à un journaliste.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 16:01

        @SOFIANE HAMADI Oui pour tuer son chien on dit qu’il a la rage


      • Pere Plexe Pere Plexe 8 août 18:02

        @SOFIANE HAMADI
        ...tous les électeurs de feu le FN ne sont pas aussi caricaturaux.



      • Buzzcocks 9 août 14:17

        @SOFIANE HAMADI
        C’est la première fois que vous venez ici ? Vous vous y ferrez au article de Amaury. Il fait de la sociologie au pifomètre, au ressenti sans s’appuyer sur aucune statistique, ni rien.
        Du coup, il décrète plus ou moins des théories basées sur du sable.

        Il va vivre une galère dans un bus, ça va rapidement donner lieu à un article tendant à prouver que prendre le bus de nos jours, est un véritable exploit. Et tout est un peu comme ça.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 août 11:36

        @Buzzcocks
        Et j’ai des lecteurs fidèles comme vous merci au fait smiley


      • Buzzcocks 10 août 15:03

        @Amaury Grandgil
        Mais je suis fan de vos délires.... au bureau entre deux réunions sans intérêt, c’est toujours amusant de lire autant de conneries si peu rigoureuses enfilées comme des perles.


      • popov 8 août 16:02

        @Amaury Grandgil 

         
        Une de ces incivilités largement répandues est le fait de jeter ses papiers, emballages, et autres n’importe où.
         

        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 14:15

          @popov

          Vu, c’est effarant


        • Passante Passante 8 août 16:07

          freud avait donc raison

          le vrai malaise d’une civilisation
          c’est la culpabilité

          une fois que tu tiens ça
          sous couvert de luttes égalitaires diverses
          les pires haines sont à l’oeuvre

          ô géantissime idiotie
          l’univers tout entier n’eusse-t-il été créé que pour le spectacle de cette décrépitude
          ça vaut le popcorn.

          • njama njama 8 août 16:27

            @Passante

            le vrai malaise d’une civilisation
            c’est la culpabilité

            Et si au fond, elle n’était plus si sûre d’elle-même ? jusqu’à s’étioler, se rabougrir, s’anémier, s’asphyxier doucement ?
            C’est la faute à l’autre, c’est assez puéril comme explication, et simpliste surtout.

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 16:34

            @njama

            Oui tout à fait mais moi je ne me sens coup de rien


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 16:38

            @Amaury Grandgil

            Pouf pouf coupable de rien


          • njama njama 8 août 17:06

            @Amaury Grandgil

            pas coupable, de rien, moi non plus, mais je trouve qu’il y a toujours comme un petit fond de syndrome de persécution diffus sous votre plume. Ou de pessimisme ?

            « Il y a aussi derrière une haine, un rejet profond de toute la culture européenne dans son ensemble... »
            Un peu glaçant comme conclusion ! Une perspective qui me semble très exagérée, comme une menace fantasmée, encore bien loin à mon idée de pouvoir renverser le socle de ce que l’on entend par culture européenne.
            Pour lui substituer quels paradigmes au juste en échange ? On abandonne toujours quelque chose, pour autre chose.





          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 17:39

            @njama

            De la persécution ? Oh non. Du pessimisme oui.


          • njama njama 8 août 18:56

            @Amaury Grandgil

            Je pense que nous en sommes à un stade où il faut accepter une mue. Ce n’est pas toujours évident de changer de peau, loin de là ...  smiley
            mais ne pas oublier, une vieille (outre) pour une neuve ! on y gagnera au change, un peu de jeunesse au moins smiley

            Pour ce qui d’ordre spirituel concernant ce vaste continent d’Occident, j’adhère aux (intuitions) Réflexions sur la religion et l’Europe de Raimon Panikkar, feu prêtre catholique.
            Je pense avoir déjà donné le lien.

          • njama njama 8 août 18:57

            @Amaury Grandgil

            Je pense que nous en sommes à un stade où il faut accepter une mue. Ce n’est pas toujours évident de changer de peau, loin de là ...  smiley
            mais ne pas oublier, une vieille (outre) pour une neuve ! on y gagnera au change, un peu de jeunesse au moins smiley

            Pour ce qui d’ordre spirituel concernant ce vaste continent d’Occident, j’adhère aux (intuitions) Réflexions sur la religion et l’Europe de Raimon Panikkar, feu prêtre catholique.
            Je pense avoir déjà donné le lien.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 19:44

            @njama
            je ne suis pas vraiment certain que ça va aller mieux


          • Cateaufoncel2 8 août 20:24

            @njama

            « Et si au fond, elle n’était plus si sûre d’elle-même ? jusqu’à s’étioler, se rabougrir, s’anémier, s’asphyxier doucement ? »


            C’est ça. Dès qu’une civilisation cesse de se croire supérieure aux autres, elle ouvre la porte au sentiment de supériorité des autres.

            « C’est la faute à l’autre... »

            Alors qu’en fait, l’autre ne fait qu’occuper un vide.

          • njama njama 8 août 22:47

            @Cateaufoncel2

            Dès qu’une civilisation cesse de se croire supérieure aux autres, elle ouvre la porte au sentiment de supériorité des autres.

            Non, je ne pense pas qu’elle tomberait dans cette inversion. Il faut seulement qu’elle en prenne acte, qu’il n’y a en fait ni supériorité, ni infériorité, mais seulement que nous ne sommes pas exactement partis du même endroit, suivant des critères identiques.

          • njama njama 8 août 22:52

            @Amaury Grandgil

            je ne suis pas vraiment certain que ça va aller mieux

            Je positiverai jusqu’à mon dernier souffle. Affaire de foi, je ne saurais dire (?). De conscience sûrement, pour le moins. Et si je peux en partager ne fut-ce qu’une miette avec un passant, c’est de bon cœur.


          • Cateaufoncel2 8 août 23:14
            @njama

            « Non, je ne pense pas qu’elle tomberait dans cette inversion. »

            C’est exactement ce qui en train de se passer avec la civilisation musulmane.

            « Il faut seulement qu’elle en prenne acte, qu’il n’y a en fait ni supériorité, ni infériorité... »

            Ca, ce sont nos théories à nous, les mécréants, les infidèles, les koufars...

          • kader kader 9 août 16:35

            @Amaury Grandgil

            d’une civilisation « mondaine » ???
            les romains les grecs et d’autres ont disparu sans se sentir coupable de rien.
            les choses ont temps. Rien n’est éternel.

          • Konyl Konyl 8 août 16:23

            Cher Auteur,

            « En réponse, si un blanc a le désir d’en parler, il subit automatiquement un déluge d’insultes, un tombereau de dénégations violentes.... »

            Mais vous pensez sincèrement que c’est seulement le lot des africains de réagir comme ça ? Pour le coup c’est une vrai bonne réflexion raciste ça.
            C’est le fait d’être pris en faute et de n’avoir pas eu un éducation ou on assume ses conneries.
            La plupart des gens réagie comme ça.
            Comme si la propreté était lié à la couleur de peau, elle est lié à l’éducation c’est tout. Moi si un de mes enfants fait ça et que je le chope, il va passer un vrai sale 1/4 d’heure.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 16:33

              @Konyl

              Mais effectivement tout le monde réagit mal dans le même cas mais est excusé selon la couleur de peau


            • Konyl Konyl 9 août 13:56

              @Amaury Grandgil
              Selon l’éducation reçue. Après il ne fait pas se laisser faire, je préfère l’ouvrir et éventuellement en prendre une plutôt que de ruminer des heures ensuite parce que je n’ai rien fait sur le moment.


            • Dr Faustroll Dr Faustroll 8 août 16:49

              Vous avez raison : les noirs c’est tous des provocateurs qui font tout pour que les autres aient des réactions racistes à leur comportement narquois ! C’est comme toutes les salopes qui se font violer parce qu’elles aguichent des braves garçons qui ne pensaient qu’à jouer au foot quand elles sont passées sur le trottoir en mini-jupe. Faut pas chercher ! C’es quand même des garces ! Moi, j’ai même croisé un noir qui ne m’a pas regardé et même pas dit « bonjour » alors que je ne lui avais rien fait et rien dit ! Ah le salaud.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès