• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Voile intégral : quand l’ONU défend ce que l’Algérie (...)

Voile intégral : quand l’ONU défend ce que l’Algérie interdit…

Parfois, la collision de deux actualités donne le vertige. Il y a un peu plus d’un mois, nous apprenions que l’Algérie interdisait le voile intégral à l’école, pour les élèves et les fonctionnaires. Et quelques semaines plus tard, un comité de l’ONU jugeait que la France violait la liberté de religion en prohibant le port du voile intégral dans l’espace public. Deux épisodes extrêmement révélateurs.

 

De l’oppression et des droits de la femme
 
Le premier papier de Marianne sur l’interdiction du voile intégral en Algérie est particulièrement instructif. Un rappel particulièrement cruel pour les communautaristes français, de Raphaël Enthoven à la gauche aux tendances indigénistes, qu’ils tiennent exactement les mêmes propos que islamo-conservateurs algériens… En effet, ces derniers évoquent une « atteinte à la liberté des filles voilées  » pour critiquer la décision de la ministre de l’Education, Nouria Beghabrit, déjà attaquée par le président du Haut conseil islamiste pour avoir retiré une formule religieuse des manuels scolaires profanes. Les pseudo-défenseurs des libertés se rangent du côté des extrémistes religieux des pays arabes…
 
Le jugement du comité dit des droits de l’homme (en tout cas, pas de ceux de la femme) de l’ONU, bien détaillé et décrypté par Marianne, n’en devient que plus révoltant. D’abord, il faut noter qu’il s’agit d’un comité plus technique que politique, mais selon Hadrien Mathoux, il tend à privilégier l’oppression religieuse aux vrais droits de l’homme. Il affirme ainsi que « l’interdiction générale à caractère pénal que la loi française impose à ceux qui portent le niqab en public a porté atteinte de manière disproportionnée au droit (…) de librement manifester leur religion ». Encore une fois, les islamistes et leurs alliés prennent l’angle de la liberté pour refuser toute interdiction du port du voile intégral.
 
Mais même ce comité reconnaît qu’une partie de ses membres considèrent le voile intégral « comme une forme d’oppression contre les femmes  » admettant que « le voile intégral a un caractère intrinsèquement oppressif et trouve son origine dans l’asservissement patriarcal des femmes qui vise à les empêcher de participer à la vie de la société au même titre que les hommes  ». Mais pour eux, cela est moins important que laisser des formes de pratiques religieuses radicales pleinement s’exprimer, se retranchant dans une argumentation acrobatique sur « la stigmatisation des femmes de confession musulmane qui choisissent de porter le voile intégral, et plus largement tous les musulmans  ».
 
Il n’est pas inintéressant de constater la dissidence d’un juriste tunisien du comité qui juge le voile intégral incompatible avec « l’ordre républicain, laïque et démocratique (de la France dont) l’égalité des hommes et des femmes fait partie des principes les plus fondamentaux  ». Soit dit en passant, la décision de l’Algérie ou la dissidence du tunisien Yadh Ben Achour démontre une nouvelle fois que tous les musulmans ne sont pas des islamistes extrémistes, y compris au sud de la Méditeranée, contredisant les argumentaires des identitaires bornés pour qui même une goutte de sang arabe condamne ad vitam aeternam. Une nouvelle raison pour ne pas caricaturer ou généraliser comme certains.
 
 
En revanche, cela montre qu’il faut absolument défendre les principes républicains de la France et condamné toute complaisance vis-à-vis des islamistes extrémistes, qu’elle vienne des ultralibéraux communautaristes ou de la gauche relativiste. Le voile intégral n’a pas sa place dans notre pays, et on pourrait bien penser de même du voile non intégral.

Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • rogal 31 octobre 2018 09:13

    L’oppression des femmes m’apparaît comme un bon prétexte pour une cause discutable. Chacun(e) doit rester libre de sa tenue, dans les limites de la décence. En l’occurrence, si oppression il y a, ne concerne-t-elle d’ailleurs que l’habillement ? Et pourquoi n’engendre-t-elle pas une révolte de masse des femmes dans les sociétés ou communautés islamiques ?


    • François Pignon NEMO 31 octobre 2018 09:32

      @rogal

      « Et pourquoi n’engendre-t-elle pas une révolte de masse des femmes dans les sociétés ou communautés islamiques ?  »

      pour la même raison qu’il n’y a pas de révoltes de masse chez les bigoudennes ou chez les religieuses hospitalières... Question d’« aliénation »


    • Jonas 1er novembre 2018 00:57

      @rogal « L’oppression des femmes m’apparaît comme un bon prétexte pour une cause discutable. Chacun(e) doit rester libre de sa tenue »

      Le voile islamique n’est pas juste un vêtement, il limite la sphère sociale de la femme. Une femme musulmane voilée n’a pas le droit de serrer la main d’un homme, ne peut épouser un non-musulman, ne peut aller dans une piscine mixte ou dans des bars, cafés avec des garçons, ne peut étudier certaines matières en biologie liée à la sexualité, ne mange pas de porc, ne boit pas d’alcool, la viande qu’elle mange doit être bénie par un imam, elle est soumise à Allah et doit se conformer à ce qu’il impose dans le Coran et les hadiths.

      Dans les sociétés islamiques, Le corps de la femme est considéré comme une vulgaire obscénité, ses cheveux et son corps sont une tentation perpétuelle qu’il faut cacher car ils détournent le musulman du chemin d’Allah et son Prophète.

      Musulmans et musulmanes ne prient pas ensemble dans une Mosquée par exemple (les femmes sont reléguées à l’arrière de la salle de prière, derrière un rideau, ou en sous-sol), car la femme par sa présence tourmente l’esprit du croyant. Pour ces Imams, les Musulmanes doivent donc porter le voile islamique, qui couvre les cheveux, symbole de féminité, ou mieux, un voile qui couvre toutes les courbes du corps féminin, (cheveux, cou, nuque, taille, hanches, fesses, décolleté, jambes), le hijab.

      Dans l’Islam rigoriste le plus traditionnel, cela n’est pas suffisant, le visage et le regard de la Femme sont également sources de séduction, de tentation, de charme, de féminité, pouvant attirer le Malin, et il a été décidé qu’il fallait bâcher le tout : la Burqa ou le Niqab.
      Ce comportement déviant de séduction et de perversion doit sans cesse être sous contrôle des hommes.
      Dans la sourate « les femmes » (An_nisan 4:34) du Coran, le Prophète Mohamed ordonne :
      « Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. »

      L’imam Al-Bukhari (1/583) a dit : [...] Ibn ’Abbas rapporte du Prophète -sal Allahou ’alayhi wa salam- qu’il a dit : « Allah m’a montré l’enfer et j’ai vu que la majorité de ses habitants était des femmes, car elles renient »

      On voit que la majorité des habitants qui peuplent l’Enfer sont des femmes, qui par leur comportement déviant, incitent l’homme à la débauche.
      C’est pour cela qu’elles doivent se couvrir.

      « Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
      Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest

      « une femme qui se montre et s’embellit est de la chair humaine, une femme d’un soir pour assouvir le plaisir des loups »
      Youssef Abou Anas, imam de la mosquée d’Ecquevilly

      Mohamed Beggas, imam de la grande mosquée de Persan, explique comment bien frapper sa femme.

      « Une femme ne sort de chez elle que par la permission de son mari. »
      Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et enseignant à l’école coranique de Bobigny

      Toute manifestation de féminité, de beauté, de charme, de séduction, de sensualité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, et permet à la femme Musulmane de se protéger et de se préserver des souillures du monde occidental.
      Le voile islamique, la Burqa et le Niqab représentent donc des symboles totalement contraires à nos valeurs occidentales pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, puisqu’il oppose et sépare la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée, incitant au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication, influencée par le Diable (Sheïtan).


    • François Pignon NEMO 31 octobre 2018 09:14

      Ls Islamistes extrémistes de l’ONU sont ceux qui financent tle mouvement sur toute la planète : l’Arabie Saoudite.


      • V_Parlier V_Parlier 31 octobre 2018 21:32

        @NEMO
        Il semblerait que l’Arabie Saoudite soit actuellement en perte de vitesse au point de ne plus être dans les petits papiers des Occidentaux. Cette soudaine empathie pour le pro-djihadiste Kashoggi asassiné par son gouvernement (pour avoir soutenu un clan adverse plus pro-US mais identiquement wahhabite) n’est absolument pas crédible, quand on voit combien de temps a duré le black-out sur la guerre au Yemen !

        Et cette semaine, comme par hasard, Kashoggi et le Yemen font la Une sur France 24 ! Ouaoh, ce qui tournait sur RT et Sputnik depuis des mois sort maintenant sur les médias français ! Un peu plus et ils renieraient leurs potes saoudiens au point de les déclarer amis de la Russie !

        Une seule explication crédible possible : La vente de pétrole dans d’autres devises que le dollar... Ca m’étonne d’ailleurs que personne n’ait fait un papier là-dessus...


      • Buzzcocks 31 octobre 2018 11:09

        A la création de l’onu, les vainqueurs de la seconde guerre mondiale se sont pris les meilleures rôles, mais la présidence est confiée à un diplomate d’un « petit » pays. Et il y a aussi des commissions mineures dont les présidences sont refilées à des « petits » pays pour donner un semblant de concert des nations.

        Et donc la commission qui a émis cet avis est tout simplement présidée par des pays arabes, ce qui donne ce genre d’avis dont tout le monde se fout.


        • zygzornifle zygzornifle 31 octobre 2018 13:34

          l’ONU devrait demander aux pays du Maghreb le nudisme et l’élevage porcin sous peine de suppression d’alloc pour leurs ressortissant en Europe ....


          • OMAR 31 octobre 2018 19:19

            Omar9
            .
            @zygzornifle
            .
            Si t’as la dalle, t’as qu’à t’installer dans les pays du Maghreb.
            .
            Du halouf, il y en a à gogo.
            De plus, il est bio et .... gratos.
            https://www.youtube.com/watch?v=f4TFD0PL3_Q


          • Crab2 31 octobre 2018 17:19

            J’enlève le haut

            Insensible la plupart du temps, cette fois-ci une pub m’accroche, mais, c’est pour le meilleur – en tout cas je ne peux que féliciter vivement les auteurs et participants à ce micro-film – Suite  :

            https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/10/jenleve-le-haut.html





            • OMAR 31 octobre 2018 19:08

              Omar9

              .

              @L. Herblay :« Voile intégral : quand l’ONU défend ce que l’Algérie interdit.. ».

              .

              Excusez-moi, mais vous jouez sur les mots, et donc au p’tit malin...

              .

              Ce qui est interdit en Algérie et dans de nombreux pays musulmans, c’est le port du niqab, du sitar, du djilbab et de la burqa dans tous les établissements et institutions publiques.

              Ces accoutrements synonymes d’arriération, d’intolérance et d’attardement, doivent effectivement être éradiqués de la surface de la terre ; n’en déplaise aux bédouins wahhabites et leurs coutumes rétrogrades et barbares.

              .

              Par contre, le port du voile que je n’apprécie pas tellement, y est autorisé.

              .

              Or, la France a été condamnée uniquement pour l’interdiction du port du voile tel que porté par cette femme abusivement licenciée d’une crèche :

              https://www.lepoint.fr/societe/baby-loup-l-onu-condamne-la-france-pour-le-licenciement-d-une-femme-voilee-25-08-2018-2245767_23.php

              .

              Mais quand il s’agit d’écrire n’importe quoi pour entretenir cette vague de détestation des musulmans, tous les moyens sont bons, n’est-ce-pas ?

              Et votre référent « Mariane », ha, ha, ha, ha....

               


              • QAmonBra QAmonBra 1er novembre 2018 20:02

                Merci @ l’auteur pour le partage.

                Une pensée qui me vient comme ça en lisant votre intéressant article : Ce fameux comité onusien des droits de l’homme ne serait il pas dirigé par un représentant de la $aoudie équarisseuse ? 

                Dans l’affirmative, qui a voté pour ces coupeurs de têtes à l’ONU ?


                • baldis30 1er novembre 2018 21:58

                  bonsoir

                   Ah le « machin » a encore pondu des conneries contre la France ... c’est dans leur génome : une maladie génétique qui ne se soigne pas !


                  • libert_pensée 2 novembre 2018 00:52

                    A Laurent Herblay. Votre article est juste et clair. Plus que d’accord avec votre conclusion  :" ’il faut absolument défendre les principes républicains de la France et condamner toute complaisance vis-à-vis des islamistes extrémistes.

                    L’association « Le Printemps Républicain » est née de cette ardente obligation de défendre les principes républicains de 

                    de notre pays.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès