• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La vitesse de la lumière

La vitesse de la lumière

Pourquoi la vitesse de la lumière est-elle si fascinante ? Sans doute parce qu'elle est simplement phénoménale ! Elle fait plus de 7 fois le tour de la terre en une seconde !!! Pas seulement Paris-Tokyo hein, le tour entier de la planète ! et pas une fois, mais 7 fois !! en une seule seconde ! :-O Pas évident de bien s'imaginer cette vitesse... On dit même que c'est une vitesse "maximum".. ce qui ajoute encore à sa légende si besoin était ! :-)

vitLum {PNG} Limitation de vitesse dans l'univers donc à 299 792 Km/seconde (on l'appelle c). On ne pourrait pas dépasser cette vitesse. Même les extra-terrestres ultra avancés, même les vaisseaux de Stars War, ne devraient pas pouvoir aller plus vite que c... A priori on ne voit pas pourquoi, si on accélérait à fond avec un bon petit vaisseau spatial pendant une durée suffisante on devrait finir par atteindre cette vitesse énorme non ?

Remarquez avec l'accélération d'une bonne voiture il faudrait presque un an pour atteindre c donc c'est vrai que ce serait long quand même ;-) Mais non, à l'approche de la vitesse de la lumière, au bout de 11 mois disons, la voiture ne pourrait pratiquement plus accélérer... Même en écrasant le champignon :-) enfin.. on n'a pas pu essayer avec une voiture bien sur, ni un vaisseau... Eh bien alors !? Comment se fait-il qu'on en soit si certain ? Comment on est arrivé à croire une chose pareille ?

C'est à cause de résultats d'expériences  ! C'est comme ça la science, on fait une expérience, on note scrupuleusement les résultats, et on tire des conclusions, voir de jolies formules mathématiques. Par exemple on lâche un objet, une pomme par exemple et on voit qu'elle tombe par terre, donc on en déduit qu'elle est repoussée par le ciel. Et finalement on remarque que TOUT est repoussé par le ciel vers la terre et ce quel que soit son poids, alors on fait une formule mathématique sur le repoussage universel du ciel vers la terre qui entérine bien la découverte... heuu.. quoi ? c'est pas le ciel qui repousse les objets ? Ha.. bon.. ben.. des fois en science on se trompe un peu d'interprétation dans les expériences... Mais.. c'est pas grave, on corrige ! ;-)

Et heureusement, par exemple jusqu'au milieu du 19 eme siècle les médecins à l'hôpital accouchaient des femmes sans se laver les mains après avoir disséqué des morts, tout juste s'ils les essuyaient :-O Du coup la mortalité infantile était énorme, à tel point que les femmes préféraient accoucher dans la rue !! Et puis quelqu'un a conseillé aux médecins de se laver les mains mais les docteurs n'avaient aucune envie d'avouer qu'ils étaient responsables de tant de morts...

Mais revenons à nos expériences décisives sur la constance de la vitesse de la lumière : il y a très longtemps, en 1728 (donc plus d'un siècle avant que les médecins ne commencent à se laver les mains ;-) ) James Bradley fit une expérience avec une lunette d'astronomie. Cette vidéo est assez bien faite, et c'est moins facile à expliquer sur une image "fixe" mais voilà :

Le point important à noter c'est que comme la terre est en mouvement dans le système solaire, à environ 30 km/seconde, on est obligé d'incliner un peu la lunette (0,0055 degré environ) dans un sens pour que la lumière reste au milieu du tube de la lunette et pour que l'image soit bonne. Six mois plus tard, quand on se dirige à 30 km/s dans l'autre sens sur l'orbite solaire, il faut l'incliner du même angle mais opposé. Et ce quelle que soit l'étoile observée !! Et voilà, je n'entre pas trop dans les détails mais il n'en a pas fallu moins pour que les scientifiques de l'époque, très perplexes quand même, en concluent que la lumière arrive toujours à la même vitesse quelle que soit l'étoile visée... Et on les comprend.

Presque.. parce qu'en réalité.. la seule chose dont on est vraiment certain c'est de la vitesse de la lumière dans le tube de la lunette !... Eh oui, parce que même si la lumière arrivait bien plus vite que c, ou plus lentement, et qu'elle soit affectée d'une manière ou d'une autre par l'atmosphère terrestre, ou même pire, par le premier verre de la lunette, si quelle que soit sa vitesse d'arrivée sur la terre elle était "calibrée" à 299 792 Km/s en interagissant avec toute cette "matière terrestre", eh bien on aurait finalement une petite erreur dans l'interprétation de cette expérience fondatrice...

Mais ce n'est pas fini ! Dans les années 1880 Fizeau fit une autre expérience :

La lumière arrive du soleil ou d'une étoile et on la canalise jusqu'a l'appareil avec des lentilles, des miroirs, etc. Et encore une fois on constate qu'elle a toujours la même vitesse, d'où qu'elle vienne ! Mais ce coup là, même vous, vous n'allez pas vous faire avoir comme avec Bradley, vous allez me dire qu'elle a très bien pu être ralentie par l'atmosphère, ou la première lentille de la première lunette qui capture cette lumière.. et vous auriez raison bien sur. Mais c'est encore pire en fait dans cette expérience car en plus la lumière traverse de l'eau aussi et elle est réfléchie sur des miroirs ce qui a une très forte chance de l'affecter également !

Les scientifiques ont postulé (sans le dire explicitement tellement c'était évident, et sans que personne ne proteste ce qui est assez étonnant dans le monde de la physique quand même), que la lumière conserve sa vitesse lors de la réflexion sur les miroirs, comme s'il s'agissait d'une simple "balle qui rebondissait sur un mur" en mécanique classique.

La lumière n'a pourtant rien à voir avec une balle faite de matière, elle n'a pas de masse, elle est seulement énergie, et n'obéit donc à aucun des effets de l'inertie, principale responsable de la conservation des vitesses dans le rebond des objets à notre échelle. Bref la lumière "interfère" avec les atomes de la matière qu'elle rencontre d'une façon infiniment plus complexe qu'une balle sur un mur.

Et dans le cas particulier d'un miroir, la lumière peut bien arriver à n'importe quelle vitesse, elle va toujours interagir avec les atomes de la même façon, pour être ré-émise à une vitesse "relative" au miroir lui même, la vitesse "c".

Voilà. Le problème de nos jours quand on papote vitesse maximum de la lumière avec un scientifique et qu'on lui demande ce qu'il pense du changement de vitesse de la lumière quand elle entre dans l'atmosphère, traverse des lentilles, de l'eau, "rebondit" sur les miroirs c'est qu'il vous répond tout de suite : "- ha.. non non non ! la lumière ne peut pas changer de vitesse dans le vide, elle a toujours la même vitesse, partout, dans tous les sens, toujours ! "... C'est le serpent qui se mord la queue.. depuis deux siècles !

Pour leur défense il y a en effet des "espèces de preuves" de la constance de c, dans des expériences à base de muons, ou de GPS, qui laissent entendre que la théorie est juste... Mais à mon avis c'est probablement à cause d'erreurs d'interprétations des résultats à chaque fois, comme dans le cas de l'expérience où on voit bien que le ciel repousse les objets vers la terre  ;-)

Bref, le mieux c'est de vérifier tout ça ! :-) D'urgence !! ;-)


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

209 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 31 décembre 2015 18:11

    "

    C’est à cause de résultats d’expériences  !"
    ben non, c’est par ce que la masse du véhicule serait infinie comme l’énergie nécessaire à atteindre cette vitesse. tes expériences montrent juste que cette vitesse est constante.
    avant d’atteindre cette vitesse le véhicule se transformerait en trou noir.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 1er janvier 2016 03:59

      @foufouille


      Non, l’augmentation de la masse avec la vitesse est une conséquence de la constance de c... Ca vient après dans l’ordre des découvertes.

      Ce n’est d’ailleurs pas étonnant : d’un résultat « bizarre » on en déduit une théorie « curieuse » smiley smiley

    • Marc-Antoine JEULLIAU Marc-Antoine JEULLIAU 1er janvier 2016 05:54

      @Fabien Sabinet , Bonjour et meilleurs vœux. 

      Voilà plus de 40 ans, alors que j’avais repris des études d’électronique par correspondance, l’imagination et l’intuition très fertiles dont alors je pouvais déjà me vanter de posséder m’avaient amener à comprendre qu’un photon ’’onde-corpuscule’’ ne pouvait avoir qu’une ’’forme’’ scientifiquement observable, celle d’un soliton en forme d’anneau. Autrement dit la forme du bourrelet d’étrave – ou vague d’étrave – que tout électron devait produire lors de ses déplacements dans un substrat spatial. Cet anneau-soliton devait alors se détacher de sa charge électrique lors d’un arrêt de celle-ci ou d’un changement de direction, et cela exactement comme le fait la vague d’étrave d’un navire de surface ou d’un sous-marin.

      Ce modèle, développé dans l’esprit scientifique le long d’une quarantaine d’années, est aujourd’hui étayé par des expériences très simples qui permettent aujourd’hui de retracer par le menu et de manière phénoménologique la formation de la matière à partir de quanta d’énergie possédant les caractéristiques

      A plusieurs reprises j’ai longuement essayé de faire passer cela, ailleurs et ici même, en intervenant sur des forums ou suite à des articles (où votre silence est aujourd’hui remarquable … !?), mais ce n’est vraiment pas la bonne méthode et, gravement malade, j’ai beaucoup de mal à retrouver l’énergie nécessaire à l’amateur autodidacte que je suis resté pour argumenter face à des énergumènes tels que vous pourrez les retrouver

      ici => http://www.agoravox.fr/auteur/marc-antoine-jeulliau

      et là => https://sciencetonnante.wordpress.com/2014/12/01/que-faire-des-resultats-scientifiques-revolutionnaires-demontres-par-des-amateurs-incompris/#comment-7921

      @+ ; M&A J.


    • Marc-Antoine JEULLIAU Marc-Antoine JEULLIAU 1er janvier 2016 06:07

      @Marc-Antoine JEULLIAU


    • foufouille foufouille 1er janvier 2016 09:58

      @Fabien Sabinet
      pas vtraiment E=MC2
      c’est la raison pour laquelle tu ne peut atteindre cette vitesse.
      mais cela a été découvert après.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 1er janvier 2016 10:41

      @Marc-Antoine JEULLIAU


      Je vais regarder votre théorie mais apparemment vous pensez que la lumière à besoin d’un « substrat spatial » alors qu’à mon avis, puisque simplement elle se déplacent même dans le vide spacial pratiquement absolu, les ondes électromagnétique n’ont besoin de rien du tout pour se déplacer... Mais je regarderais quand même smiley

    • Marc-Antoine JEULLIAU Marc-Antoine JEULLIAU 1er janvier 2016 14:42

      @Fabien Sabinet

       

      Je ne ’’pense’’ pas que la lumière aie besoin d’un « substrat spatial » … C’est  l’interprétation de l’expérience, ou plus précisément la réinterprétation d’une expérience fondatrice faite à l’aune de ce que la physique fondamentale sait aujourd’hui qui « IMPOSE » cela, autrement dit qui montre en le « mettant en évidence » que l’espace-temps doit être interprété comme un substrat dans lequel se « propage » toute l’énergie-matière de notre Univers, c’est-à-dire comme le fameux « éther » rejeté par Einstein.

      Il ne faut en effet pas oublier que les particules dites de matière sont observées comme étant des « ondes-corpuscules », donc soit comme se « propageant comme une onde » soit comme se « déplaçant comme un objet » selon que l’outil d’observation aura permis à l’expérimentateur de voir soit des interférences soit des marques « pointillistes ».


      L’espace-temps einsteinien se transforme alors en un « espace-temps-éther-quantique » « absolu » remettant en cause les relativités, « espace-t-é-q » dont les « courbures » productrices de gravitation « in fine s’imposent » comme résultant d’une polarisation du substrat espace-temps, polarisation résultant en premier lieu de la structure même des quanta d’énergie qui s’y propagent sous la forme d’anneaux — donc de courbures d’espace-temps-éther-quantique mais plus précisément et en second lieu résultant de la propagation de ces anneaux qui de ce fait forment les sommets de cônes faits de « molécules » d’éther-espace-temps laissées en vibrations derrière eux tout comme un sillage est laissé et peut être observé dans l’eau derrière un soliton qui s’y propage …


      Mais bon ! Une bonne quarantaine d’années solitaires s’est avérée salutaire et nécessaire pour parvenir à complètement sortir les pieds de la « grotte » platonicienne où pataugent encore la pensée à la recherche de CE QUI EST.

      Je vais essayer de reprendre en les simplifiant les grandes lignes de la théorie née de ces réflexions afin d’écrire un ou plusieurs articles pour AgoraVox.

      Aussi parce que je ne demande qu’à m’exprimer en étant compris et que cette théorie ne peut vraiment l’être qu’illustrée en animations d’images 3D à l’aide de l’informatique que je ne maîtrise pas, pour moi qui n’ai plus le goût de l’effort cela ressort d’une gageure autre que de laisser aller sa pensée dans un environnement déjà moult fois parcouru, vu … et revisité les yeux fermés.

      Mais bon ! Les proches qui m’ont vu à l’oeuvre attendent cela depuis si longtemps que le bout du rouleau pointant son nez il faut y aller, et quand il ... ... ... faut y aller !

      @+ ; M&A J.


    • izarn izarn 1er janvier 2016 17:05

      @Fabien Sabinet
      C’est le concept particule/onde....
      L’electromagnétisme n’a pas besoin de susbtrat, comme la particule...
      Mais ce n’est pas une particule...
      Berf le photon, ça existe ? Une invention d’Einstein qui a copié sa théorie sur Poincaré ?
      C’est chiant non ? Tout s’explique.


    • izarn izarn 1er janvier 2016 17:17

      @Marc-Antoine JEULLIAU
      Nos instruments ne sont pas capables d’observer ce que vous dites...
      Je vous lance Heiseinberg...
      On est pas capable de signaler ou se trouve un électron à un moment donné...Alors une onde issu de ce projectile, vous rigolez ?
      Sa propagation est de l’ordre de la vitesse de la lumiere. Vous ne pouvez pas physiquement l’observer...C’est impossible.
      L’énergie ne peut pas se modéliser en terme de particule...La particule n’est qu’une interaction avec notre monde matériel, ou la masse joue une role important.


    • Marc-Antoine JEULLIAU Marc-Antoine JEULLIAU 2 janvier 2016 03:54

      @izarn

      Bonjour.

      Au lu de votre jugement si péremptoire, vous ne pouvez ignorer que des photons sont aujourd’hui émis UN par UN dans nos laboratoire. Et vous vous souvenez probablement des tubes cathodiques utilisés dans nos anciennes télévisions ? Aussi, puisque vous critiquez sereinement une expérience de physique fondatrice très simple, revue, corrigée et non encore explicitée ici, vous ne pouvez que savoir comment ils fonctionnaient … et donc vous rappeler que les images produites sur l’écran de ces tubes l’étaient par des électrons très précisément accélérés et guidés afin d’atteindre un à un des points déterminés et bien précis. 

      Ceci est un fait qu’à leur époque Faraday et consorts ne pouvaient connaître, fait qui sera suffisant pour démontrer ce qui sera proposé dans l’article à venir et qui, soit dit en passant, n’aurait pas pu être découvert sans le concours de toutes les têtes pensantes nous ayant précédé et ceci même s’il est démontré qu’elles se sont égarées sur des chemins menant à des culs de sacs. C’est en effet en tombant et en retrouvant un équilibre que chaque pas rétablit que l’être humain avance.

      M&A J.


    • sarcastelle 2 janvier 2016 09:24

      @foufouille



      avant d’atteindre cette vitesse [c] le véhicule se transformerait en trou noir. 

      Avez-vous une référence ? 
      Je suis intriguée. Est-ce à dire qu’un observateur animé d’une faible vitesse par rapport à ce véhicule le verrait comme un véhicule, tandis que l’observateur animé d’une très grande vitesse par rapport à ce véhicule le verrait comme un trou noir ? 

    • Doume65 2 janvier 2016 13:36

      @Fabien Sabinet
      « vous pensez que la lumière à besoin d’un « substrat spatial » »
      Nous voilà replongé au 19èe siècle dont la science avait besoin d’un « éther » comme support pour les ondes électromagnétiques. Einstein a démontré qu’on en n’avait pas besoin, mais il y a comme de l’inertie chez certains.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 2 janvier 2016 14:00

      @Doume65


      Heu non.. ce n’est pas moi qui pense ça smiley vous avez du vous tromper d’interlocuteur —>  c’est à @Marc-Antoine JEULLIAU que vous vouliez parler je pense  smiley


    • Doume65 3 janvier 2016 00:14

      @Fabien Sabinet
      Si, si, c’est bien à vous que je réponds et j’ai vous ai bien cité, non ? J’ai bien compris que ce n’est pas votre pensée, c’est assez clair. Quand j’ai écrit « certains », je ne pensais pas à vous. Ça me semblait évident.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 10:13

      @Doume65


      Ha ok smiley pardon.. smiley

      Oui en effet je pense aussi que mon avis est extrêmement clair sur ce sujet, mais il est vrai que l’incohérence de certain commentaire sur mes propos ne semble pas avoir de limite, donc je ne m’en étonne plus tellement et je réponds de bonne foi, incrédule.. naïvement presque smiley smiley

    • foufouille foufouille 3 janvier 2016 10:33

      @sarcastelle
      non c’est juste une opinion. je suppose que l’énergie accumulé aurait les mêmes propriétées.
      ensuite, si tu es d’accord que les dimensions du véhicule diminue, la densité augmente.
      on est aussi d’acord que le temps ralentit avec la vitesse ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 15:59

      @Marc-Antoine JEULLIAU. On t’a déjà longuement expliqué tes gourandes.


    • popov 5 janvier 2016 08:09

      @Marc-Antoine JEULLIAU
       

      celle d’un soliton en forme d’anneau
       
      Hum, intéressant. Et d’après vous, de quelle équation non linéaire ce soliton est-il une solution ?

    • popov 6 janvier 2016 15:15

      @sarcastelle

       
      Moi aussi, je suis intrigué. Si on se déplace assez vite par rapport à un atome, tellement vite que cet atome serait vu comme un trou noir, il devrait en être de même pour les atomes voisins. Verrait-on tous ces trous noirs se bouffer mutuellement et avec le temps avaler les galaxies voisines ? 
       
      Mais alors s’il y avait dans l’univers une seule particule qui se déplace assez vite par rapport à nous, elle nous verrait comme des trous noirs en train de se bouffer. Et nous, que verrions-nous ?

    • sarcastelle 31 décembre 2015 19:02

      Et l’énergie libre de Cabanel, dans tout ça ? 


      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 1er janvier 2016 04:19

        @sarcastelle


        Je me suis renseigné un peu, et il semble que ce soit un projet non seulement de mouvement perpétuel (ce qui est censé avoir été démontré comme étant impossible) mais en plus créateur d’énergie ?... Ca fait un peu beaucoup pour quelque chose qu’on à jamais réussit à reproduire en laboratoire officiellement... smiley


      • sarcastelle 1er janvier 2016 11:54

        @Fabien Sabinet


        En lisant davantage d’articles vous eussiez repéré qui dit quoi sur le site, et flairé l’ironie ! 
        Comme disent les physiciens FN, il n’y a hélas pas plus de mouvement que de prison perpétuelle... !

      • popov 6 janvier 2016 15:45

        @Fabien Sabinet

         
        L’énergie libre de Cabanel ici
         
        Le fait que l’« inventeur » du générateur à patates précise que les bintjes sont la variété la plus performante n’a même pas pu lui faire deviner qu’il s’agissait d’une blague belge.

      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 6 janvier 2016 15:57

        @sarcastelle @malatesta @popov


         smiley smiley



      • Phoébée 31 décembre 2015 19:11

        Merci et bon réveillon, mais là je suis déjà trop bourré ......


        • BlueMan BlueMan 31 décembre 2015 23:23

          En complément, ne manquez pas ces vidéos sur ce fascinant sujet :


          • jjwaDal jjwaDal 1er janvier 2016 08:11

            La finitude (relative puisque c’est l’infini des vitesses) de la vitesse de la lumière (dans le vide) est déjà présente dans la relativité restreinte et ensuite générale. Or ces deux théories mènent à une anomalie au début de la manifestation de notre univers et sont donc fausses puisqu’une de leur prédiction est inexacte.
            Dans le monde macroscopique, une vitesse indique un déplacement entre deux points dans un laps de temps, mais en physique classique (macroscopique) on fait comme si l’espace et le temps étaient deux choses que très certainement ils ne sont pas (à savoir statiques).
            C’est (un peu) comme l’infini des températures négatives (- 273°C et des bananes) qui correspond à l’énergie cinétique nulle des corps placés dans un tel milieu. Plus nul que nul est comme plus « blanc que blanc », on ne sait pas faire.
            De mémoire, même les expériences sur les paires de particules corrélées (au départ) puis séparées, qui semblent échanger de l’information à vitesse supraluminique ne sont pas interprétées comme une violation de cet infini, mais comme une mauvaise compréhension de la nature de l’espace et/ou des corps à petite échelle.Par ex on ignore si un objet quantique est un « fonctionnement tridimensionnel » d’une entité mono ou bidimensionnelle ou par ex une projection tridimensionnelle d’une entité qui aurait 8, dix ou 20 dimensions en réalité...
            Quand on sait qu’on a réussis à voir des franges d’interférence en faisant interférer avec lui-même un photon unique, on comprend mieux que la notion de vitesse est moins simple que dans le monde macroscopique classique (non relativiste déjà) où nous évoluons.
            Comme pour la vitesse du son dans l’air, on ne peux a priori exclure qu’il y ait un moyen de franchir le mur, mais à l’échelle macroscopique on peux douter...


            • sarcastelle 1er janvier 2016 10:14

              @jjwaDal


              (à propos de la possibilité de dépasser la vitesse de la lumière)
              à l’échelle macroscopique on peut douter 

              D’autant plus que la relativité est une cinématique qui décrit bien la réalité, et que j’ai du mal à faire fonctionner la relativité en l’absence de vitesse limite. 

            • JDCONSEIL 1er janvier 2016 10:34

              @jjwaDal
              Ou comment (re) concilier les théories d’Einstein et celle de Planck ? 


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 1er janvier 2016 10:35

              @sarcastelle


              La relativité fonctionne mal en l’absence de vitesse limite car elle est basée dessus, c’est un des postulat de base :

              - La vitesse de la lumière dans le vide a la même valeur dans tous les référentiels galiléens

              Et justement on a posé ce postulat a cause du résultat des expériences dont je parle dans l’article qui semble montrer que la vitesse de la lumière est constante partout.

              Mais comme je le montre également dans l’article ces expériences ont des points faibles importants qui peuvent mettre sérieusement en doute leurs résultats.. il faudrait confirmer.

              Si on a un peu de temps smiley smiley

            • sarcastelle 1er janvier 2016 11:44

              @JDCONSEIL


              comment concilier les théories d’Einstein et de Planck ?

              Si on le savait on ne le dirait pas ici et on se garderait le prix Nobel pour soi ! smiley

            • sarcastelle 1er janvier 2016 11:57

              @Fabien Sabinet


              Prenez cependant garde à ne pas ajouter votre nom à tous ceux, innombrables, qui ont rêvé d’être l’homme qui a enfoncé Einstein, comme d’autres ont voulu être celui qui a descendu Billy the Kid...

            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 1er janvier 2016 12:15

              @sarcastelle


              Mais non, ça n’a rien a voir avec le fait d’enfoncer ou pas Einstein... Je m’en fiche un peu smiley .. Je suis passionné de science (comme beaucoup) et je me pose simplement des questions...

              En l’occurrence il y a des résultats simples d’expérience simples datant de plus de 200 ans, et je pose des questions simples auxquelles il me semble qu’il devrait être simple de répondre sans passer par le 2 eme postulat de la théorie, (ni par la théorie elle même), qui est postérieur à ces expériences et découle directement de ces expériences d’ailleurs... C’est tout.

              Et je n’ai aucune de réponse.

              Donc c’est un signe qu’il y a quelque chose qui ne va pas à mon avis...


            • jjwaDal jjwaDal 1er janvier 2016 12:43

              @sarcastelle

              En fait on sait beaucoup moins de choses qu’on ne veux bien le reconnaître...
              Sur des points de détail on sait énormément de choses, mais l’essentiel c’est une toute autre histoire.
              Par ex, nous n’avons pas les moyens techniques de prouver que notre univers et nous avec sommes autre chose qu’une simulation informatique. Un prix Nobel de physique a une jolie conférence sur le sujet (Smoot).
              Nous ignorons beaucoup de choses sur la nature du Temps, M. Klein ne dirait pas le contraire.
              L’origine des lois de la physique (inévitable ou contingentes) est discutable quand des théories comme celle du Multivers (voir Aurélien Barreau par ex) semblent utiles pour expliquer l’existence même du nôtre.
              Quel est le nombre de dimensions et leur échelle d’expression dans notre univers ?
              Le « vide quantique » est-il dans notre univers ou représente’il des « coulisses » avec lesquelles notre univers (ou certains de ses composants à défaut) interagis ?
              Le Temps et l’Espace sont-ils continus ou discontinus ? Puisque l’essentiel de (toute ?) la masse de la « matière » ressemble à une forme d’interaction , qu’est-ce que la masse au juste ?
              On pourrais aligner les questions fondamentales devant lesquelles la science moderne n’a que des réponses partielles (Le boson de Higgs par ex).
              Quand on sait que le caractère infini de la vitesse de la lumière est préconisé par une théorie totalement incapable de décrire le monde quantique et qui ignore royalement la nature ultime de la réalité (au point de voir une singularité initiale qui probablement n’a jamais existé), il faut douter.


            • philippe913 1er janvier 2016 16:46

              @Fabien Sabinet
              totu simplement peut-être parce que vous n’êtes pas équipé pour comprendre la relativité dans ses détails ?
              Une de mes connaissances qui étudiait la physique à la faculté (doctorant) dans les années 60 me disait que très très rares étaient les personnes qui comprenaient réellement la relativité et la mécanique quantique, et que lui, comme tous les étudiants qu’il connaissait, se contentaient d’en appliquer les formules sans arriver à les saisir.
              IL semblerait que ça soit bien plus compliqué qu’on ne le pense de prime abord.


            • Doume65 2 janvier 2016 13:44

              @JDCONSEIL
              « Ou comment (re) concilier les théories d’Einstein et celle de Planck ? »
              De quoi parles-tu ? Où est la divergence entre Einstein et Planck ?
              Je rappelle qu’Einstein s’est appuyé sur les travaux de Planck.
              Ne voudrais-tu pas plutôt parler de Bohr ?


            • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 10:30

              @sarcastelle.
              Ah ? Et lors P.A.M. Dirac, il a joué aux billes ?
              http://rspa.royalsocietypublishing.org/content/117/778/610
              1928

              http://rspa.royalsocietypublishing.org/content/167/929/148.full.pdf+html?sid=6beab19c-67b9-4307-a637-1975aeb64ebf
              1938

              Simplement nos plus sommitales sommités sont toujours devant ce résultat de 1928 et ce qu’en a tiré Schrödinger en 1930 et 1930 comme une poule qui aurait trouvé un couteau.

              Tu es autorisée à dire pourquoi c’est la conférence Nobel de Dirac (1933) qui parle de ces derniers résultats de Schrödinger et pas celle de Schrödinger lui-même.
              « Qui parle », avec toutefois la légendaire concision de Dirac.


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 11:26

              @JC_Lavau


              Dirac et Schrödinger ont élaboré des théories fondées sur des postulats eux-même fondés sur les expériences que je remet en question, ou plutôt si vous préférez, sur lesquelles je pose des questions... (qui restent sans réponses smiley )

              Donc leurs travaux, toutes sommités qu’ils soient, n’est peut-être pas entièrement exact ?...

            • sarcastelle 8 janvier 2016 01:19

              @JC_Lavau

              Et Dirac il a joué aux billes ? 

              Désolée, je ne tiens plus le choc au-delà de cinq lignes d’anglais. Jadis j’ai gagné des sous en traduisant de l’anglais aéronautique et maintenant c’est mort. Je ne sais pas pourquoi mais cette langue aujourd’hui m’assomme. 
              Si vous avez à me reprendre faites-le plus directement. 


            • JC_Lavau JC_Lavau 8 janvier 2016 06:23

              @sarcastelle.
              Et si vous avez l’audace de vouloir lire Erwin Schrödinger, il faudra le lire en allemand, et seulement à condition que vous ayez commandé et payé la copie à l’Académie des Sciences de Berlin. Contre lui la censure des vainqueurs est toujours très efficace et vigilante. P.A.M. Dirac, lui prenait la peine de lire en français ou en allemand. Un américain ne vous lira jamais tant que vous écrirez en français. Les temps ont changé...


            • sarcastelle 8 janvier 2016 09:45

              @JC_Lavau

              Un Américain ne vous lira jamais tant que vous écrirez en français

              Le renom scientifique de l’auteur devrait permettre de se débarrasser de l’anglais international :


              Vous voyez immédiatement l’avantage : le vocabulaire étant celui du latin, les personnes de qualité n’ont pas besoin d’en apprendre un autre.




            • Le p’tit Charles 1er janvier 2016 08:12

              +++++

              Peu importe la vitesse...n’oubliez pas votre ceinture... !

              • sarcastelle 1er janvier 2016 10:07
                A l’auteur : 

                On n’a jamais vu un rayon lumineux faire sept fois le tour de la terre ! 
                C’est du grand n’importe quoi ! 

                • philippe913 1er janvier 2016 16:39

                  @sarcastelle
                  soit c’est ironique, soit vous êtes réellement stupide.
                  Vu les posts ici, sans vous connaître et voir de petit emoji pour m’éclairer, je pencherais vers la 2° solution.


                • Daniel Roux Daniel Roux 1er janvier 2016 10:18

                  Nous croyons savoir que la matière peut-être transformée en énergie comme nous savons que l’énergie peut-être transformé en matière en se refroidissant, à l’image de la vapeur qui devient de l’eau en se condensant.

                  De quoi parle t-on exactement lorsque l’on dit : énergie ? Qu’est ce que l’énergie ? Un rayonnement ou autre chose ? Et un rayonnement, qu’est ce que c’est ? Une particule ou autre chose ? Les particules sont-elles formées d’autres particules à l’infini ou y a t-il un stade où l’élément n’en est plus un ?

                  Sinon, il faudrait des milliers d’années pour atteindre le système stellaire le plus proche, sans même évoquer le retour. La masse de carburant à éjecter pour un aller simple serait supérieur à celle d’un très gros astéroïde.

                  Alors ne vous laissez pas séduire par ces fameuses exoplanètes qui pourraient servir de base de repli quand nous aurons épuisé la notre. Seuls des robots en profiteront éventuellement.

                  Nous aurions plutôt intérêt, en tant qu’espèce, à tout faire pour sauvegarder notre base-vie nommée Terre car c’est la seule que l’humanité a et aura jamais.


                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 1er janvier 2016 11:02

                    @Daniel Roux


                    Vous posez plein de très bonnes questions !! Mais on en est pas encore là, il faut s’armer de patience et de modestie smiley Nous en sommes à essayer de savoir simplement si vraiment la vitesse de la lumière est constante dans tous les repères galiléens...

                    « Avancer doucement mais surement » en science devrait être marqué en lettre d’or, vérifier ses résultats, pouvoir compter dessus à 99,9 %, être ultra rigoureux sur ses protocoles expérimentaux, et être alerté à chaque instant sur un résultat « curieux » ou un peu trop inhabituel...

                    Là ça fait deux siècles qu’on a un résultat bizarre qu’il faut éclaircir avant de passer à la suite je pense... Car on arrivera à rien avec de mauvaises bases.

                    Mais sinon, sauvegarder la planète en attendant ça me parait plein de bon sens, clairement ! smiley

                  • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 11:39

                    @Daniel Roux : « l’énergie peut-être transformé en matière en se refroidissant ». Voilà qui est nouveau et vient de sortir...


                  • sarcastelle 1er janvier 2016 12:21

                    La relativité découle mathématiquement du postulat de relativité étendu à l’intégralité de la physique. Ainsi la relativité des longueurs, du temps et de la masse en découlent, de même que l’existence d’une vitesse limite ; il n’est même pas nécessaire de la postuler en plus. Il n’y a ainsi pas besoin d’expériences. 


                    • sarcastelle 1er janvier 2016 12:25

                      @sarcastelle


                      Et tous les amateurs qui veulent révolutionner la physique partent d’une erreur de ce genre. Mais la définition de l’amateur est large, car j’ai vu un physicien de métier, tout ce qu’il y de solide, errer de même, lui aussi dans l’illusion de réformer la relativité. 

                    • ETTORE ETTORE 1er janvier 2016 12:23

                      on y pense, donc cela se feras !

                      Pour ma part, je crois en cela .

                      • rhea 1481971 1er janvier 2016 13:37

                        Prenons Newton et Einstein, à énergie et masse identique avec la théorie des quantas la lumière pouvant être considérer dans ce cas comme particulaire, il y a une différence dans les formules permettant de calculer l’énergie un rapport de 2 . Il faut considérer la formule d’Einstein comme un cas spécifique ou une erreur de concept, ou Newton ce serai tromper. Au choix, mais il est plus facile de vérifier la formulation de Newton.


                        • sarcastelle 1er janvier 2016 22:08

                          @rhea 1481971


                          Un peu d’explicitation ? 

                        • LEELOO Shawford43 1er janvier 2016 22:14

                          @sacrassetel

                          Expliciter quoi que ce soit à vous, lumière auto proclamée de l’agora depuis ce matin ?

                          Une petite baisse de tension nocturne ?

                          Prenez une petite tisane à base de caca de fouine indonésienne, il paraît que c’est très bon pour remettre le souris grise au milieu du zoo


                        • sarcastelle 1er janvier 2016 23:50

                          @Shawford43


                          Ah bon, vous avez compris le message de Rhea ? Mais je crains de vous en demander vainement l’explication ? 

                        • rhea 1481971 1er janvier 2016 14:46

                          Newton et Einstein l’énergie un rapport des vitesses à la puissance 2 de 2, équations de Lorentz, appliquons nous trouvons t = t’ / racine de -1, nombres complexes : -1 = i puissance2, résultat
                          t = t’ / i , nous avons eu à un moment un problème d’imagination. Qui ?


                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 1er janvier 2016 15:06

                            @rhea 1481971


                            Les mathématiques prédisent en effet, parfois, certains phénomènes physiques non observés encore.

                            Mais il faut utiliser cet outil avec une infinie précaution car rien ne le rattache à la « réalité » et il s’échappe souvent aussi loin que l’esprit peut aller .. ce qui n’est pas tellement bon en « physique pratique »

                          • OMAR 1er janvier 2016 18:35

                            Omar9

                            Salut Fabien : « ...on devrait finir par atteindre cette vitesse énorme non ?.. »

                            Tout élément dont la vitesse progresse vers le « C’ verrait sa température augmenter et sa composition se désintégrer jusqu’à devenir une simple particule élémentaire incapable d’atteindre la vitesse »C« .

                            L’inverse est vérifié : Quand l’hydrogène du soleil est expulsé, il se transforme en hélium, qui lui-même, devient de la ferrite après refroidissement et perte de vitesse :
                            C’est ce qu’on appelle la nucléosynthèse :
                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Nucl%C3%A9osynth%C3%A8se_stellaire

                            Deux repaires sont inatteignable dans notre environnement immédiat : le »zéro absolu« et la vitesse lumière ».

                            Meilleurs vœux à tous.
                             


                            • sarcastelle 1er janvier 2016 19:14

                              @OMAR


                              Je ne suis pas sûre d’avoir saisi votre premier paragraphe (« tout élément... »). 
                              Le second (« l’inverse.... ») est proprement sidérant. 


                            • sarcastelle 2 janvier 2016 00:02

                              @sarcastelle


                              Bravo à mes moinsseurs ! Cela m’apprendra à ne pas savoir que l’hydrogène fusionne en hélium « quand il est expulsé » et l’hélium « en ferrite » quand il est en « perte de vitesse ». 
                              C’est HI-LA-RANT !! 


                            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 2 janvier 2016 09:40

                              @OMAR


                              Peut-être vous êtes vous arrêté de lire dès que vous avez vu mon petit exemple de voiture smiley Mais il n’est là que pour expliquer la théorie en place, et les questions centrales de l’article sont posées ensuite smiley

                              Et encore une fois je rappelle qu’on est censé pouvoir y répondre sans utiliser la théorie de l’augmentation de masse ou de contraction des distances qui sont postérieures à ces expériences. 

                              Dit autrement : si ces expériences sont justes on doit pouvoir répondre à n’importe quelle question sur leurs résultats sans passer par la relativité qui est elle même une conséquence de ces résultats !

                              Et ça ne semble pas évident parce que je n’ai aucune réponse jusque là... smiley

                            • sarcastelle 2 janvier 2016 10:45

                              @Fabien Sabinet


                              Faites-nous une petite chronologie de expériences et théories dont vous parlez. On comprendra alors peut-être mieux. 

                              Lisez aussi « de l’électrodynamique des corps en mouvement » pour juger de la valeur du raisonnement pur. 

                            • sarcastelle 2 janvier 2016 10:51

                              @ Fabien Sabinet


                              Car si d’un côté j’ai du mal à croire que vous ne l’ayez pas lu, d’un autre côté j’éprouve un doute. 

                            • OMAR 2 janvier 2016 11:02

                              Omar9

                              @Fabien Sabinet

                              Mais votre exemple de voiture est excellent...

                              Sauf que, plus celle-ci s’approche de la vitesse lumière, plus elle se désintègre jusqu’à ne devenir qu’un élément originel (hydrogène ?) et photons...
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Photon


                            • LEELOO Shawford43 2 janvier 2016 11:06

                              @OnseMARRE

                              Et moi moi moi, j’ai une gueule et une tchatche de photon, man ?


                            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 2 janvier 2016 11:35

                              @sarcastelle


                              Je vous recommande de lire l’article pour la chronologie smiley

                              Mais en résumé, comme je le dis dans l’article donc, les deux expériences datent de 1728 et 1880.

                            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 2 janvier 2016 11:47

                              @OMAR


                              Encore une fois la prédiction : « les voitures se désintègre jusqu’à ne devenir qu’un élément origine » découle des expériences dont je conteste les résultats, ou en tout cas sur lesquelles je me pose des questions... 

                              S’il s’avère que ces expériences sont effectivement mal interprétées, il faut alors logiquement remettre en question ce qui à été construit « dessus », et donc la « désintégration des voitures supraluminique » smiley smiley


                            • sarcastelle 2 janvier 2016 12:32

                              @OMAR


                              De même que vous citez plus haut un article sur la nucléosynthèse stellaire pour écrire un bref commentaire délirant, de même vous récidivez avec votre voiture qui se désintègre en hydrogène et photons, en citant un article où absolument rien de tel ne se lit. Donnez-nous plutôt une référence qui le dise !

                            • LEELOO Shawford43 2 janvier 2016 12:38

                              @OMAR

                              Wow, mon iphone en free ride me sort Equinoxe Piste 5, ça a jamais été aussi bon. Faîtes de même sacristie c’est le meilleur moyen de s’intéresser à la science de nos jours smiley


                            • foufouille foufouille 2 janvier 2016 13:42

                              @Fabien Sabinet
                              « Encore une fois la prédiction : « les voitures se désintègre jusqu’à ne devenir qu’un élément origine » découle des expériences dont je conteste les résultats, ou en tout cas sur lesquelles je me pose des questions... »
                              tu es certain ?
                              elle fait pas piuuuu comme dans les effets spéciaux des films de série Z des années 80 ?


                            • popov 5 janvier 2016 17:25

                              @OMAR

                               
                              Quand l’hydrogène du soleil est expulsé, il se transforme en hélium, qui lui-même, devient de la ferrite après refroidissement et perte de vitesse.
                               
                              Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !!!

                            • Phoébée 1er janvier 2016 20:13

                              ’Et heureusement, par exemple jusqu’au milieu du 19 eme siècle les médecins à l’hôpital accouchaient des femmes sans se laver les mains après avoir disséqué des morts, tout juste s’ils les essuyaient smiley Du coup la mortalité infantile était énorme, à tel point que les femmes préféraient accoucher dans la rue !! Et puis quelqu’un a conseillé aux médecins de se laver les mains mais les docteurs n’avaient aucune envie d’avouer qu’ils étaient responsables de tant de morts...’

                              thése de doctorat de Céline *



                                • Deepnofin Deepnofin 2 janvier 2016 16:23

                                  Alala j’adore ce site.
                                  Bon j’ai pas le millième du niveau scientifique de l’Auteur ni des commentateurs, donc c’est sûrement débile ce que je vais dire...
                                  Mais peut-être qu’effectivement C n’est pas franchissable, mais qu’on pourrait modifier localement l’espace-temps afin d’obtenir des vitesses supraluminiques ? ( comme avec la Sphère de Hubble )
                                  Enfin, j’ai ptet pas bien compris ce concept, mais c’est bien l’espace-temps qui se « dilate » à une vitesse supérieure à C grâce à l’Energie Sombre non ?


                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 10:59

                                    @Deepnofin


                                    Je pense qu’imaginer des « applications » sur « l’espace-temps » est un peu trop avancé en l’état de la science d’aujourd’hui... (La « Sphère de Hubble » ? je croyais que c’était juste la taille de l’univers observable non ? smiley )

                                    Des « dilatations de l’espace temps » ?... Je ne conçois pas tellement plus que vous ce que c’est ! Même dans le cas de la déviation de la lumière (qu’on a pas encore cherché a interpréter autrement smiley )

                                    Bref, ce que je veux dire dans l’article, c’est qu’il serait sage de vérifier quelques résultats sur lesquels nous avons probablement trop « construit » en physique avant de continuer à avancer sur ces bases qui me semblent bien fragiles smiley


                                  • Deepnofin Deepnofin 3 janvier 2016 13:32

                                    @Fabien Sabinet Oui, au temps pour moi concernant la « Sphère de Hubble », je me suis mal exprimé.
                                    M’enfin, si j’ai bien compris, ce qui se trouve au delà de cette sphère s’éloigne de nous à une vitesse supraluminique, d’où l’impossibilité d’observation. Et cette expansion serait due à l’Energie Sombre..

                                    M’enfin, tout ça est très hypothétique. Peut-être qu’elle n’existe pas, ou peut-être qu’il nous faudra énormément d’avancées technologiques pour pouvoir la détecter. Donc, de là à la « maitriser »...

                                    Sinon, si elle n’existe pas.. et si l’expansion « exponentielle » de l’Univers était due à une sorte de propriété pas encore découverte de la Gravité ? Genre passé un certain « seuil critique de distance », elle s’inverse, et plus les objets sont distants, plus ils se repoussent... Enfin ça ne nous avance à rien, si tant est que ce soit vrai, on ne comprendrait pas pourquoi ils peuvent s’éloigner au delà de C et donc contrer l’équation d’Einstein.

                                    D’ailleurs, on n’arrive pas à « unifier » le Microcosme et le Macrocosme ; mais qui nous dit que notre Macrocosme n’est pas un autre Microcosme ? Et qu’au delà d’une certain « échelle Macroscopique », on se retrouverait dans une sorte d’ Hypercosme, répondant à des lois différentes...

                                    Bref, je suis dans le délire, pas la peine de perdre votre temps à me répondre ( je suis pas scientifique... merci Captain Obvious. Mais à défaut de passer mon temps à étudier et comprendre l’astrophysique, j’ai l’habitude de fantasmer sur des spéculations qui paraissent absurdes ). Bon courage à tous les chercheurs, et je suis d’accord avec la démarche que vous suggérez dans cet article, même si bien sûr je ne comprend pas vraiment de quoi il s’agit.
                                    Nous sommes peut-être dans un cul de sac, et peut-être qu’il serait bon de revoir certaines « bases » avec un regard différent, pour trouver une clé invisible jusqu’alors...


                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 13:56

                                    @Deepnofin


                                    A mon avis, « ce qui se trouve au delà de cette sphère » nous est .. totalement inaccessible !! smiley Et une très grande partie de ce qui se trouve dedans aussi alors (même si on le voit) Il nous est très difficile de l’interpreter correctement... pour le moment.

                                    Et surtout ne croyez jamais que « c’est trop compliqué » pour vous, ça ne l’est pas !... Ce qui est devenu compliqué c’est d’ajuster les observations, la réalité donc, à coup de nouvelle particules (qu’on a jamais vues) sur la théorie bancale que nous avons construite sur des mauvaises interprétations d’expériences, comme je le dis dans l’article.

                                  • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 21:31

                                    @Deepnofin. Seulement dans les romans, l’espace-temps est à la disposition du romancier.


                                  • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 21:34

                                    @JC_Lavau

                                    Et dans Deep BLUE quand il sortira enfin le meilleur de lui même

                                    Ça presse, les koreans c’est pas des tarlouzes (ultra favoris, le Brésil au foot puissance googol), là on est partis pour une grosse branlée smiley


                                  • Deepnofin Deepnofin 4 janvier 2016 18:28

                                    @JC_Lavau On m’a toujours dit que j’ressemblais plus à Bernard qu’à Werber...


                                  • LEELOO sHAW42 4 janvier 2016 18:36

                                    @Deepnofin

                                    Et tes dunhill tu les prends en petit ou en grand paquet bleu ?


                                  • Deepnofin Deepnofin 5 janvier 2016 09:06

                                    @sHAW42 Je touche pas à ces merdes là... moi je fume Bio : je recycle les ratches trouvées par terre ou dans les cendriers publics.


                                  • LEELOO sHAW42 5 janvier 2016 09:10

                                    @Deepnofin

                                    Très diogénique, man. Continue comme ça, t’as bien raison smiley smiley


                                  • riemann66 3 janvier 2016 05:33

                                    La lumière est l’outil le plus précis que nous pouvons utiliser pour observer la nature. Elle définit donc les limites de notre monde observable. Les vitesses supérieures et les énergies inférieures nous sont inaccessibles. D’où les soit-disant « constantes » c et h apparaissant dans les formules de Lorentz et de Planck. Le linguiste B.L.Whorf disait « Les langages portent notre pensée ET en déterminent les limites ! » Il me semble que tout est dit.


                                    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 11:10

                                      @riemann66


                                      Ca manque pas un peu d’arguments du point de vue « scientifique » ces jolies affirmations là ? smiley Ou alors c’est de la philosophie plutôt non ? smiley smiley


                                    • riemann66 3 janvier 2016 17:10

                                      @Fabien Sabinet

                                      Ce que je relate est bien connu, ce ne sont pas des affirmations. B.L.Whorf a décidément bien raison !


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 11:14

                                      J’savions point à quelles profondeurs abyssales orbitaient les cosmonautes agoravoxiens.
                                      Dans ces cas là, le pianiste Kardekopek, ou même le pianiste Zoltan Ksadur en personne, eussent noyé immédiatement leur chagrin dans la bouteille de vodka... Je suis moins sensible que ces illustres artistes.


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 11:35

                                        @JC_Lavau


                                        Vous semblez être un expert ?.. Expliquez-nous smiley ...

                                        C’est dommage que tout les experts n’aient que le mépris et la condescendance comme réponse  smiley

                                        Pourquoi n’y en a-t’il aucun qui nous expliquerait simplement l’erreur que je commet ? smiley

                                      • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 13:19

                                        @Fabien Sabinet.
                                        Tu dois absolument lire Einstein dans le texte, ou du moins dans une traduction française ou une traduction anglaise. Tu n’as absolument pas assimilé le travail sur le transport de l’information de synchronisation, ou du passage de tel mobile devant telle horloge, dont il faut ensuite acheminer l’enregistrement.
                                        De là se déduit aisément que le champ magnétique produit par un courant, qui sert de définition à l’ampère, est exactement un mirage de l’espace-temps (un effet de perspective si tu préfères), qui fait différer le champ électrique des électrons de celui du réseau des ions métalliques - pour prendre le cas d’un conducteur métallique. Calcul revérifié à :
                                        http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1302.0.html

                                        Quant au 4e article de 1905 (quantité d’énergie ==> inertie), il est à lire impérativement, tant la simplicité et l’élégance du raisonnement sont imparables. En modernisant : un mobile A devant un observateur de référence B envoie deux photons, l’un vers l’arrière, l’autre vers l’avant, de même fréquence pour lui. Mais pour l’observateur B, les deux photons ne sont pas de même fréquence, ni bien sûr d’énergie ni d’impulsion. Celui vers l’avant a une fréquence plus élevée, celui sur l’arrière est ralenti en fréquence : Doppler-Fizeau. Donc selon B, A a perdu de l’impulsion, or sa vitesse n’a pas changé, car les deux repères sont équivalents pour décrire la physique, donc il a perdu de l’inertie, qui a été emportée par les deux photons.

                                        Emporté par vos habitudes à échelle humaine, vous vous imaginez que le temps de Newton, et l’espace de Newton, qui sont ceux de son dieu, et qui seraient un cadre universel, ça existe. Depuis Einstein, nous savons qu’il n’en est rien : des temps compatibles les uns aux autres, ça n’arrive pas souvent. En général ils sont incompatibles les uns aux autres.

                                        Ça vous défrise ? Et alors ?

                                        Pound et Rebka ont bien prouvé expérimentalement que la différence d’altitude de 21 m dans le champ de gravité terrestre fait bien une différence mesurable dans l’écoulement du temps.
                                        Les GPS ne fonctionneraient pas, si les corrections relativistes n’étaient faites.
                                        Aucun accélérateur de particules ne fonctionnerait, si on le construisait hors-relativité. Jusqu’à plus ample informé l’ESRF fonctionne fort bien ; tu réserves ton temps de faisceau un an à l’avance, sur un dossier très fouillé et argumenté, qui fera l’objet d’une critique et d’un tri drastiques.


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 13:40

                                        @JC_Lavau


                                        Non, vous n’avez pas compris le problème.. smiley (vous avez vraiment lu l’article ? smiley )

                                        Je pose une question sur une expérience qui a été faite quand Einstein n’était pas né ! en 1728 .. Et sur une autre expérience faite quand il avait 1 an smiley en 1880...

                                        Les résultats de ces expériences ont laissé penser que la lumière avait toujours la même vitesse quelque soit sa provenance

                                        Et c’est à partir de là, parce qu’on a pensé que la lumière avait toujours la même vitesse quelque soit sa provenance qu’on a posé le 2eme postulat et on a élaboré les théories suivantes dont vous parlez...

                                        Mais si à la base, le résultat des expériences de 1728 et 1880 sont faux, alors le postulat n’a pas lieu d’être.

                                        C’est ça la question smiley


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 14:08

                                        @Fabien Sabinet.
                                        Toujours faux. En 1905 Albert Einstein ignorait le résultat de Michelson et Morley, « sinon j’en aurait parlé » précisa-t-il par la suite. Il n’avait besoin que de symétrie dans les présentations de l’électromagnétisme. Cela lui a suffi. En revanche Lorentz savait cette invariance, et en avait tenu compte dans l’établissement de la formule de transformation qui garde son nom. Tu t’en es servi souvent ?
                                        Essaie donc d’établir le théorème d’harmonie des phases de Louis de Broglie (1923) sans Lorentz...
                                        Quant aux fréquences de Broglie et Dirac-Schrödinger, la mesure directe est faite.

                                        Experimental observation compatible with the particle internal clock,
                                        by M.Gouanère, M.Spighel, N.Cue, M.J.Gaillard, R.Genre, R.Kirsch, J.C.Poizat, J.Remillieux, P.Catillon, L.Roussel.

                                        http://aflb.ensmp.fr/AFLB-331/aflb331m625.pdf

                                        http://aflb.ensmp.fr/AFLB-301/aflb301m416.pdf


                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 14:12

                                        Qui daignera me, nous dire ce qu’il s’est passé exactement en 1728 et 1880 sur ce plank là ?


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 14:13

                                        @JC_Lavau


                                         ?? je ne parle pas du tout de Michelson et Morley alors là c’est vraiment n’importe quoi smiley ..

                                        Bon, je vous recommande de lire l’article. (avec attention si possible)


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 14:15

                                        @Blondinette43


                                        « Qui daignera me, nous dire ce qu’il s’est passé exactement en 1728 et 1880 sur ce plank là ? »

                                        Je suis désolé je ne comprends pas ce que vous dites... smiley 


                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 14:19

                                        @fabien

                                        on a encore tellement de choses à apprendre, toutes et tous (et moi notamment dans ce domaine de la physique fondamentale que vous maîtrisez 1000 fois plus que moi).

                                        C’est tout ce que fait le sel de la vie, sans limite de taille ni de temps, n’est ce pas ?

                                        Bonne journée l’ami smiley


                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 14:22

                                        @Aux petits gris

                                        Ah un ch’ti Equinoxe piste 1, tout ce qu’il fallait pour me chatouiller les cages à miel !

                                        Coooooooooooooooooooooooooooooooooooool ! smiley

                                        Mercy buddys


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 16:10

                                        @JC_Lavau


                                        Encore perdu smiley je ne parle pas non plus des équations de Maxwell smiley (qui sont de simples postulats est-il besoin de le rappeler à un expert tel que vous ? smiley )

                                        Non, vraiment, suivez mon conseil, vous iriez plus vite à lire l’article pour le commenter correctement... Allez, ré-essayez encore une fois, courage.

                                      • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 16:57

                                        @Fabien Sabinet. Le jour où tu prendras les équations de Maxwell en faute par des moyens expérimentaux, n’en fais pas mystère : publie tes résultats.


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 17:16

                                        @JC_Lavau


                                        Et bien si le résultat des expériences dont je parle dans l’article sont en effet erronées, les équations de Maxwell vont avoir besoin d’un petit « lifting » également smiley

                                        Mais ce ne sont que des mathématiques vous savez, on les fait correspondre à « ce qu’on veut », et dès qu’on aura une interprétation correcte des expériences, on peut faire confiance à nos matheux pour nous corriger ça en moins de deux smiley


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 21:33

                                        @Fabien Sabinet.
                                        Et si commençais par te limiter à ce que tu comprends, ce premier progrès serait déjà énorme.


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 21:56

                                        @JC_Lavau


                                        Ben.. pour le coup je crois que c’est ce que je fais, je me limite au tout début justement, en essayant de comprendre et de vérifier le résultat d’une expérience datant de 2 siècles, et faite avec une lunette astronomique et un rapporteur...


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 22:25

                                        @Fabien Sabinet. Alors comme ça, l’aberration des étoiles te pose problème ? Elle est détaillée dans tous les cours d’astronomie et tous les cours d’optique. Pp 266-272 dans le Sivoukhine, optique 2e partie.
                                        Et tu prétends apporter du nouveau ?


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 22:41

                                        @JC_Lavau


                                        Mais smiley tu n’as toujours pas lu l’article ?!! mais qu’est ce que c’est que ça.. ?! .. smiley 

                                        Bon ça suffit ! smiley allez va dans ta chambre !! et que je ne te revois plus avant demain hein ! qu’est ce que tu fais debout à cette heure d’ailleurs ? elle est pas là ta maman ?


                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 22:49

                                        @Fais bien le sablier

                                         smiley smiley j’adore ce type de répartie smiley


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 22:59

                                        @Blondinette43


                                        Ben non mais j’hallucine quoi le mec il se permet des commentaires depuis ce matin il a même pas lu l’article.. smiley c’est quoi ? il est connu celui là ? tin je viens juste d’arriver sur Agora moi et j’me ramasse le champion des troll smiley

                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 23:03

                                        @fabien

                                        Mais j’adore vraiment comment tu l’as clashé !!!!

                                        np, haut les cœurs smiley

                                        je dirais même : muscle encore ton jeu smiley smiley


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 23:10

                                        @Blondinette43


                                        Non mais il se fout de moi depuis ce matin aussi je crois à me faire marcher sans avoir lu l’article manifestement smiley pourquoi je lui ai répondu aussi.. c’est malin smiley


                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 23:10

                                        @fabien

                                        ET même si t’en as strictement rien à secouer et ne pige rien à ce que je vais te demander ici : fais une petite prière pour MARINELORD smiley


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 23:14

                                        @Blondinette43


                                        Ca à l’air d’être un PGM de StarCraft II ? smiley

                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 23:24

                                        @fabien

                                        Quel level en ladder ? Et ton PGM préféré à toi, c ki ?


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 23:25

                                        @Blondinette43. Abus signalé.
                                        Jeu d’insultes, prises de boisson.


                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 23:27

                                        @JC_Lavau

                                        Ah bon t’as fait un alcootest ? smiley

                                        Et laisse nous parler de choses sérieuses avec Fabien stp


                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 23:34

                                        @Blondinette43


                                        Ha non mais je ne connais pas du tout smiley j’ai juste trouvé sur google smiley

                                      • LEELOO Blondinette43 3 janvier 2016 23:37

                                        @sablier psychédélique

                                        tu devrais t’y mettre, même Einstein aurait jamais été foutu de construire une Delorean en état de marche smiley


                                      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 3 janvier 2016 11:29

                                        Un article qui m’inspire une réflexion que je n’emploie pas habituellement : MDR.
                                        Quand on n’y connaît pas grand chose, mieux vaut laisser l’internaute chercher tout seul des documents pdf de bonne qualité, la relativité étant très largement représentée parmi les cours disponibles.


                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 11:36

                                          @Pepe de Bienvenida


                                          Vous semblez être un expert ?.. Expliquez-nous smiley ...

                                          C’est dommage que tout les experts n’aient que le mépris et la condescendance comme réponse  smiley

                                          Pourquoi n’y en a-t’il aucun qui nous expliquerait simplement l’erreur que je commet ? smiley


                                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 4 janvier 2016 17:02

                                          @Fabien Sabinet
                                          Non je ne suis pas expert, j’ai les bases suffisantes. Pas la peine de faire tout le détail. Par exemple, l’existence d’une vitesse limite constante (je crois que c’est Rmanal qui le signalait d’ailleurs) n’est pas un postulat, mais découle mathématiquement du principe de relativité, sans aucune référence à l’expérience. La deuxième étape consiste à identifier cette vitesse à celle de la lumière, mais là aussi c’est un processus tout aussi indiscutable. J’ai oublié comment (ce cours date pour moi de 25 ans), mais je me souviens très bien qu’il n’y avait aucune équivoque possible, et bien des plus calés que moi ne disent pas le contraire.
                                          Mieux vaut ne pas s’aventurer dans la critique quand on n’a pas toutes les bases théoriques nécessaires, c’est mon point de vue.


                                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 4 janvier 2016 17:13

                                          Mettre en doute un siècle de pointures quand on n’en est pas une, c’est (trop) courant sur le net, et ça ne se limite pas aux auteurs lambda. Rupert Sheldrake, biochimiste, en a déjà donné une triste illustration, puisqu’il s’est attaqué à la conservation de l’énergie, rien de moins !


                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 17:14

                                          @Pepe de Bienvenida (alternatif)


                                          Ha si l’existence d’une vitesse limite constante c’est bien un postulat.. c’est même un des postulat de base de la relativité :

                                          - La vitesse de la lumière dans le vide a la même valeur dans tous les référentiels galiléens

                                          Et justement on a posé ce postulat a cause du résultat des expériences dont je parle dans l’article qui semble montrer que la vitesse de la lumière est constante partout.

                                          Mais comme je le montre également dans l’article ces expériences ont des points faibles importants qui peuvent mettre sérieusement en doute leurs résultats.. il faudrait donc confirmer tout ça non ? smiley Ce serait .. scientifiquement correct smiley


                                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 4 janvier 2016 17:53

                                          @Fabien Sabinet
                                          Ça, c’est une des formulations, et loin d’être la meilleure. Je répète : on démontre à partir du principe de relativité l’existence d’une vitesse limite constante c, indépendamment de toute expérience. Si on ne remet pas en cause l’existence du photon (ce serait téméraire), de deux choses l’une : soit il a une masse nulle, et nécessairement sa vitesse est c, soit il a une masse non nulle et c’est l’appellation vitesse de la lumière qui serait remise en cause pour c. En un siècle d’expériences, et pas uniquement sur la vitesse, c’est la première hypothèse qui sans surprise a toujours été confirmée.
                                          Ce débat me fait beaucoup penser aux spéculations qui traînent sur la toile à propos d’une énergie libre issue du néant, où des géo trouvetout défient des siècles de science avec quelques fils de fer et la preuve par neuf. Inspirés peut-être par le mythe du Bill Gates dans son garage. Un peu de modestie svp.


                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 18:29

                                          @Pepe de Bienvenida (alternatif)


                                          Humm.. démontrer à partir du principe de relativité (qui est lui même basé sur le postulat que la vitesse de la lumière dans le vide a la même valeur partoutl’existence d’une vitesse limite constante c.. ca sent le serpent qui se mort la queue je trouve..

                                          Mais bon on est pas d’accord c’est pas grave !! smiley smiley

                                        • JL JL 4 janvier 2016 18:51

                                          @Pepe de Bienvenida (alternatif),


                                          MDR aussi !

                                          @ Fabien Sabinet : personne ne vous a encore dit que nous n’avons pas d’autre étalon pour mesurer la vitesse de la lumière que ... la lumière elle-même ?!

                                          En conséquence, comme tout étalon de mesure, elle est réputée invariante dans le vide.

                                          Et c’est cela que vous appelez à tort, le serpent qui se mord la queue.


                                        • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 2016 11:33

                                          En somme, ce que Sabinet a écrit là, c’est une chèvre. Pour attirer les monstres d’outrecuidance.


                                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 3 janvier 2016 11:38

                                            @JC_Lavau


                                            Je pose des questions simples je pense.. Vous semblez avoir la réponse.. Expliquez nous ? smiley

                                          • orama 3 janvier 2016 23:47

                                            Vous avez raison, c’est une vitesse maximale :


                                            voici l’évolution de son calcul au fil du temps :


                                            • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 11:11

                                              Dans un télescope de Newton ou de Cassegrain, il n’y a pas de « premier verre » de la lunette. Le premier verre rencontré et à traverser est dans l’oculaire.


                                              • Cali Cali 4 janvier 2016 13:03

                                                @JC_Lavau


                                                Mr Lavau il me semble également que vous ayez seulement survolé rapidement l’article. Ou bien vous ne l’avez pas compris ? mais dans ce cas votre niveau est bien faible et ne reflète pas votre exécrable arrogance car même moi j’ai très bien compris que le verre était suspecté de ralentir la lumière mais l’atmosphère terrestre aussi :

                                                « ... si la lumière arrivait bien plus vite que c, ou plus lentement, et qu’elle soit affectée d’une manière ou d’une autre par l’atmosphère terrestre, ou même pire, par le premier verre de la lunette, si quelle que soit sa vitesse d’arrivée sur la terre elle était »calibrée« à 299 792 Km/s en interagissant avec toute cette »matière terrestre« ... »

                                                Donc ravalez votre haine et allez la vomir aux toilettes car c’est vous qui nous donnez la nausée maintenant.

                                                Merci.

                                              • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 13:15

                                                @Cali


                                                 smiley merci Cali.. Cet énergumène condescendant commençait a me faire douter de la clarté de l’article smiley ça me rassure smiley


                                              • Cali Cali 4 janvier 2016 14:16

                                                @Fabien Sabinet


                                                De rien smiley c’est exactement le genre de personne qui fait détester la physique smiley c’est triste

                                              • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 15:09

                                                @Cali


                                                Oui c’est un peu dommage pour la physique qui devrait rester ludique, voir amusante pourquoi pas.. Mais il y a toujours des espèces d’énergumène un peu abjecte comme ça qui traînent leur haine et leur mépris autour des discutions smiley


                                              • LEELOO sHAW42 4 janvier 2016 15:11

                                                @CALI/DALI/FABINET

                                                C’est temporaire, quittez pas l’antenne le temps que DEEP BLUE remette pour de bon le courant à tous les étages.

                                                Merci pour votre compréhension smiley smiley


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 11:16

                                                « La lumière n’a pourtant rien à voir avec une balle faite de matière, elle n’a pas de masse, elle est seulement énergie, et n’obéit donc à aucun des effets de l’inertie, » : une stupidité parmi tant d’autres.
                                                Pour Fabien Sabinet, « énergie » est juste un mot magique à sa disposition ; il est incapable d’en donner la définition ni la référence instrumentale, et encore moins de s’y tenir.


                                                • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 11:20

                                                  « et elle est réfléchie sur des miroirs ce qui a une très forte chance de l’affecter également ! »
                                                  Rappelez nous les lois du dioptre déjà ? La partie réfléchie et la partie réfractée ? Leurs lois des angles déjà ? Lien avec les vitesses relatives dans les deux milieux ? Polarisations respectives des deux faisceaux ?

                                                  Dame ! Quand on prétend montrer leur bec jaunes aux opticiens....


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 11:29

                                                    Prière d’expliquer dans quel but F.S. cache le résultat de l’expérience de Fizeau, dont il donne pourtant le schéma.


                                                    • Marc-Antoine JEULLIAU Marc-Antoine JEULLIAU 4 janvier 2016 12:22

                                                      BonTout.

                                                      çà va être un peu long, désolé, mais il faut parfois que la solitude s’épanche.

                                                      Ce que la physique contemporaine appelle « LE VIDE » est un milieu interstellaire, autrement dit un espace, dans lequel aucun champ de force ne peut être mis en évidence tels que sont par exemple les champ de gravitation, champ électrique et champ magnétique.

                                                      Mais cela ne veut pas dire que ce VIDE PHYSICO-MATHEMATIQUE est identique au vide de vulgum pecus. Pour ce dernier rien d’autre n’existe dans LE VIDE que LE DIEV de sa religion

                                                      alors que qui aime jouer avec son esprit afin d’en renforcer le ’’QI’’ en y développant une réflexion ’’arborescente’’ et in fine scientifique à l’instar d’Étienne Klein par exemple, ce quidam joueur donc ne manquera pas d’y voir le dive anagramme produit par ledit jeu d’esprit auquel il pourra, comme à la dive bouteille rabelaisienne, se désaltérer à profusion.

                                                      Parce qu’à l’époque où la lumière avait été reconnue comme étant un phénomène ondulatoire elle devait nécessairement être portée par un substratum dans lequel – comme toute onde observée dans la Nature – elle devait se propager. Et ce substrat, bien nommé ETHER afin de =>garder un lien<= avec l’éther des penseurs anciens, ce substrat devait donc emplir tout l’espace de notre Univers afin de permettre à la lumière de s’y diffuser. Sans compter que l’amateur de jeux d’esprit pourra voir d’autres couleurs dans ce mot, comme une relation a_n_a_g_r_a_m_m_a_t_i_q_u_e bien qu’anglée avec LE VIDE qu’il rempli … avec e_s_p_r_i_t aurait pu susurrer le regretté autoproclamé A_v_i_d_a - D_o_l_l_a_r_s.

                                                      Voyons maintenant l’analogie suivante.

                                                      Vous habitez dans un immeuble. Dans l’appartement d’à côté une fête bat son plein et la musique passe à ’’travers’’ les murs. Si vous entendez cette musique c’est que, dans l’appart voisin, elle est transmise par une onde portée par l’air à la vitesse du son, environ 340 m/s. Lorsque cette onde frappe le mur elle fait vibrer celui-ci en se propageant en ses matériaux à une vitesse différente (... ???) que dans l’air. Le mur ’’traversé’’, l’onde musicale retrouve sa vitesse initiale DANS L’AIR NON POLUÉ de votre appartement tout simplement parce que l’air est défini par des propriétés physiques qui lui impose de porter et de transmettre LE SON toujours à la même vitesse.

                                                      Chaque substance obéit aux lois de la Nature, et lorsqu’une onde définie la ’’traverse’’ c’est toujours avec la même vitesse.

                                                      Ainsi, après avoir traversé un ’’milieu’’ – matériel ou champ de force – lorsqu’elle retrouve un ETHER-Espace-Temps homogène, autrement dit vide desdits champs, la lumière ne peut que s’y propager toujours à la même vitesse.

                                                      Einstein a formalisé comment, dans un champ de gravitation, la vitesse ’’c’’ de la lumière mesurée dans le vide pouvait être dépassée. Il a ainsi mis au point des calculs qui pouvaient être interprétés comme les courbures d’un substratum lisse d’espace-temps. Mais cette interprétation d’un géant sur les ’’pôles’’ de qui mes pas se sont orientés peut être dépassée. Et cela par un paradigme phénoménologique extrêmement simple ayant pour modèle l’Anneau-Soliton-Quantum d’énergie et son support l’Éther revisité à son aune, modèle expérimentalement soutenu qui fera prochainement l’objet d’un article ici et qui devrait, aujourd’hui, pouvoir être compris par tous, autrement dit par tous les ’’terriens humains’’ quelque soit leurs langues, les langages et les moyens qu’elles et ils utilisent pour communiquer. Mais cela prochainement si, et si seulement, je trouve l’aide désintéressée qui m’est nécessaire pour mettre ce nouveau paradigme en animation d’images 3D, images de synthèse si possible afin d’obtenir une reproduction phénoménologique quasi traditionnellement filmée à partir de la réalité.

                                                      Aujourd’hui gravement malade et vivant avec un minimum vieillesse je n’ai pas encore pu trouver cela, même à la Mensa où j’ai été accepté il y a plus de 40 ans en même temps que naissait ce modèle. Il faut dire que j’avais fini par plier bagages après 3 ans et que je n’y suis revenu il y a peu que dans l’espoir d’y trouver cette aide … Mais en vain.

                                                      Le contact établi il y a quelques mois par un mail déjà suffisamment explicite avec un chercheur en optique à l’Institut Néel de Grenoble, puis réellement rencontré il y a quelques semaines lors de ’’La semaine de la science’’ où, pour terminer en beauté ’’L’année internationale de la lumière’’ lancée par l’ONU en 2015, une nuit de conférences scientifiques avait été programmée sur … ’’La Lumière’’ … évidemment … ladite rencontre pourrait ainsi peut-être m’ouvrir les portes d’une société ou école d’infographie ou audiovisuel ? Encore faudrait-il que je trouve la force de me bouger le coccyx afin de, comme convenu, relancer ce chercheur et que l’œuvre de l’amateur autodidacte que je suis resté, œuvre d’artiste-scientifique passant ses idées au crible de la raison, mais œuvre qui finalement s’imposerait comme l’aboutissement recherché par la communauté des chercheurs en ce domaine, que cette œuvre donc ne lui porte pas sur les neurones comme je suis légitimement enclin à le penser au vu des ’’transparents’’ qu’il avait préparés et qui ont été projetés lors de cette fameuse soirée. Ces projections montraient en effet clairement le photon dont il était question dans la conférence être objectivement illustré sous la forme d’un anneau ’’O’’ suivi de sa traditionnelle donc bien connue représentation faite à l’image d’une sinusoïde en forme de ressort terminé par une flèche, un peu comme ce qui suit : \/\/\/¨> .

                                                      Ce qui ne manque pas de laisser supposer que pourrait être née en ce conférencier connaissant mon modèle une tentation facile à imaginer vu que, m’étant présenté à lui quelques minutes avant sa prestation, il savait que j’étais là, présent au premier rang dans l’allée devant l’estrade parce qu’en fauteuil roulant, et qu’il n’a rien dit de cet anneau bleu aussi visible par tous sur l’écran … qu’une bouée de sauvetage peut l’être flottant à la surface d’une étendue d’eau où elle vient d’être lancée ???

                                                      Question donc, qui est aussi venue à l’esprit de la personne qui m’accompagnait en la circonstance, pour ensuite m’être posée à la maison par quelques uns de mes proches … ! Mais bon ! Qui saura jamais ?

                                                      @+ ; M&A J.


                                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 13:34

                                                        @Marc-Antoine JEULLIAU


                                                        Pardon, mais je vois toujours dans vos propos cet « ether » qui me semble assez improbable smiley ... 

                                                        En effet, par exemple, dans le vide profond de l’espace le libre parcours moyen (distance parcouru par le photon sans rien rencontrer) d’un photon est de plusieurs dizaines de kilomètres !! smiley Pensez vous que cet espace n’est en réalité « pas vraiment » vide ? Qu’il contient quelque chose ? et quoi ? Et qu’est ce qui vous fait croire ça ? Un fait expérimentale ?

                                                        (et si vous me répondez, puis-je vous demander d’être le plus « concis » possible s’il vous plait smiley smiley )
                                                         


                                                      • Cali Cali 4 janvier 2016 14:10

                                                        @JC_Lavau


                                                        « Aujourd’hui gravement malade ». Seule excuse à ce délire envahissant."

                                                         smiley C’est vraiment une ordure ce JC_Lavau pour dire un truc pareil smiley ...

                                                      • LEELOO sHAW42 4 janvier 2016 14:14

                                                        @Kali ou Cali = ça change tout

                                                        Ben JC il a 11 alter égos comme nous tou(te)s* ici bas faut juste qu’il les retrouve inside/outside, ça ira tellement beaucoup mieux après, et pour tellement longtemps**

                                                        *il faut bien quelques exceptions pour que la règle/reine fonctionne
                                                        ** sans limites en fait si affinités


                                                      • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 14:41

                                                        @Cali


                                                         C’est vraiment une ordure ce JC_Lavau pour dire un truc pareil  

                                                        J’avoue smiley 


                                                      • JC_Lavau JC_Lavau 5 janvier 2016 09:42

                                                        @Marc-Antoine JEULLIAU. Ce qu’il y a de bien avec la foudre-en-boule-de-Jeulliau, c’est qu’elle n’a aucune, mais vraiment aucune des propriétés de la lumière :

                                                        • Elle ne transmet jamais une polarisation plane (c’est embêtant pour les abeilles),
                                                        • elle ne produit aucune des figures d’interférences connues depuis Thomas Young,
                                                        • elle n’a plus de longueur de cohérence,
                                                        • elle ne répond pas aux lois de la réfraction,
                                                        • ni aux lois de la réflexion,
                                                        • elle ne répond pas aux équations de Maxwell,
                                                        • elle est impuissante à rendre compte des règles de sélection pour les transitions bipolaires électriques,
                                                        • les changements de fréquence selon les repères selon Doppler-Fizeau, elle ne fait pas non plus...
                                                        • MAJ ne sait pas la rendre stationnaire, comme on le fait dans un interféromètre...
                                                        Que des avantages, en somme...

                                                      • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 14:09

                                                        « si on accélérait à fond avec un bon petit vaisseau spatial pendant une durée suffisante ».
                                                        N’oublie pas de nous préciser ton propergol. Le biture de zitron ?
                                                        Et combien il te faudra en emporter.
                                                        Comment tu vas l’emporter ?


                                                        • Rmanal 4 janvier 2016 15:22

                                                          A l’auteur
                                                          Comme rappeler par JC_Lavau, même si je n’aime pas trop son « ton », avant de vous lancer dans ce type d’article il faut parfaitement maitriser son sujet, et je dis ca sans condescendance, d’autant que je ne le maitrise pas non plus.
                                                          Pour revenir à votre article (je vais essayer), il y a des fautes évidentes :
                                                          - La vitesse de la lumière n’a pas été mesuré que sur terre, mais aussi dans l’espace, ce qui enlève le côté influence de l’atmosphère.
                                                          - Quelque soit l’étoile visée, et malgré les vitesses propres de ces mêmes étoiles, la vitesse de la lumière reçue est toujours la même.
                                                          - La lumière qui « rebondit » sur une glace n’est pas absorbée puis réémise, mais elle rebondit réellement, comme une balle. Elle a d’ailleurs une inertie qui se conserve lors de ce choc, exactement comme une balle (ce n’est pas parce que le photon n’a pas de masse qu’il n’a pas d’inertie). En cas de réémission, on obtient une diffusion, ce qui n’a rien à voir.
                                                          - Vous considérez les équations de Maxwell comme un postulat, ce qui est faux. C’est une théorie. Une théorie en physique est vrai tant qu’elle permet de décrire les résultats d’expérience. Au jour d’aujourd’hui personne n’a jamais trouvé une expérience infirmant ces équations. Par ailleurs l’intérêt de ces équations jamais remises en cause est qu’elles contiennent la vitesse C comme une vitesse maximale du transport de l’énergie électromagnétique. C’est à dire qu’elles sont compatibles des transformations de Lorentz, base de la relativité restreinte.
                                                          - En mécanique quantique la base du modèle standard (quark, lepton, etc) est d’être compatible avec les transformées de Lorentz, c-a-d que C est une vitesse limite même pour les bosons.
                                                          - Les chercheurs tentent toujours de trouver des exemples où cette vitesse serait dépassé : vitesse des neutrinos, intrication quantique, etc sans pour l’instant réussir à la mettre en échec. Mais ce n’est pas faute d’essayer, ce qui est sain pour la science.


                                                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 15:57

                                                            @Rmanal


                                                            Est-il possible d’avoir une description ou un nom pour l’expérience de mesure de la vitesse dans l’espace ? Etant donné que je remets en question le protocole expérimental d’expériences importantes (et fondatrices en plus) vous comprendrez que je ne puisse accepter de simple affirmation comme arguments... ? (j’ai cherché sur internet mais je n’ai eu aucun résultat smiley )

                                                            Vous dites : « Quelque soit l’étoile visée, et malgré les vitesses propres de ces mêmes étoiles, la vitesse de la lumière reçue est toujours la même » Mais dans quelle expérience ? celle de Bradley ? (c’est celle dont je parle dans l’article et qui pose justement problème ?)

                                                            Je ne crois pas que la lumière rebondisse comme une balle smiley du tout smiley Je pense qu’elle est d’une certaine « façon » absorbée très temporairement par les électrons, puis ré-emise par ces derniers. (Mais je n’essayerais pas de vous convaincre ! smiley )

                                                            Sinon les équations de Maxwell sont bien un postulat regardez sur la page Wiki smiley (comment pourrait-il en être autrement.. c’est d’ailleurs souvent ce qui conduit les scientifiques à faire des erreurs si grandes que de considérer leurs hypotheses, leur nombreux postulats, comme des « vérités ultimes »)

                                                            Enfin on a trouvé plein de situations ou des vitesses supraluminiques sont observées mais à chaque fois, comme on est tellement convaincu que c’est impossible (même si on le voit de nos yeux !!) on essaye de trouver un moyen de dire que ce qu’on voit n’est pas ce qu’on croit smiley ... Je pense vraiment que ça fera beaucoup rire les générations futures smiley (nos enfants j’espère si ça ne dure pas trop longtemps)

                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 2016 16:18

                                                            @Fabien Sabinet. Tiens ? Tu as souvent observé des vitesses supraluminiques, mais on ne te croit pas parce que tu es un génie méconnu ?
                                                            Et tu révolutionnes les lois de l’optique des miroirs ? On peut voir les télescopes et les interféromètres que tu as construits mieux que tout le monde grâce à ta théorie à toi que tu as ?
                                                            Et tu fais vachement mieux que James Clerk Maxwell qui nous a quittés en 1879 ? On peut les voir, tes résultats ?


                                                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 16:24
                                                            Je vais jamais réussir à m’en décrotter de ce JC_Lavau smiley


                                                          • Rmanal 4 janvier 2016 16:26

                                                            @Fabien Sabinet
                                                            « Est-il possible d’avoir une description ou un nom pour l’expérience de mesure de la vitesse dans l’espace ? » : hélas cela date de plusieurs années et je ne peux me souvenir du nom des expériences de la NASA associées. Cependant un autre système basé sur cette vitesse unique est le système GPS. Si la vitesse C évoluait il ne fonctionnerait tout bonnement pas.
                                                            « 
                                                            Je ne crois pas que la lumière rebondisse comme une balle  du tout  Je pense qu’elle est d’une certaine « façon » absorbée très temporairement par les électrons, »
                                                            Honnêtement vous pouvez le penser, mais tout le monde s’en fout (excusez moi pour être un peu brutal, mais votre phrase est très enfantine). Un peu comme ceux qui croient mordicus que la terre est plate.
                                                            La physique ce n’est pas des idées lancées à l’aveuglette avec une défense de têtu derrière sa théorie. La physique c’est la confrontation d’un modèle avec la réalité physique des expériences. Beaucoup de physicien se sont trompés et l’ont reconnu lorsque la preuve expérimentale leur a été donné, comme Einstein ou Hawkins qui a par exemple montré la radiation d’un trou noir ... en essayant de montrer l’inverse car il n’y croyait pas.

                                                            « Sinon les équations de Maxwell sont bien un postulat » : si on joue sur les mots (et sur Wiki sic !) pourquoi pas, mais un postulat se démontre par la suite, ce qui donne une théorie. Sur le même wiki je vous invite à lire la définition d’une théorie. Je pense que vous ne saisissez pas ce qu’est une théorie, et le principe de logique simple que l’on DOIT la considérer comme vrai tant qu’elle est conforme à l’expérience.

                                                            « Enfin on a trouvé plein de situations ou des vitesses supraluminiques sont observées » : j’aimerai bien en connaitre une seule ? Celles données dans votre lien ne sont que des erreurs de mesure (OPERA), des jeux sur les mots (vitesse de la lumière autre que dans le vide est inférieure à C, ce qui ne signifie pas que C a changé), ou bien l’expansion de l’univers, dans lequel on parle de vitesse relative et non pas lié à un référentiel/observateur donné. Comme je l’ai dit il n’y a qu’en méca quantique que l’on peut avoir des pistes (pour l’instant) sur cette limite.


                                                          • LEELOO sHAW42 4 janvier 2016 16:29

                                                            @Fabien

                                                            Attends j’ai peut être une solution

                                                            Xeno, tu viens montrer ta bobine de motor head, ou je t’envoie as patres pour de bon ?


                                                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 16:56

                                                            @Rmanal


                                                            Je me suis mal exprimé pardon, quand j’ai dis « Je ne crois pas que la lumière rebondisse comme une balle » je voulais dire « Comme toute la communauté scientifique en ce moment je ne crois pas que la lumière rebondisse comme une balle » pour dire que je suis tout a fait d’accord avec la théorie en place sur ce point...

                                                            Un peu comme j’avais dit a un autre commentateur que « je ne crois pas que la lumière ai besoin d’un substrat pour se déplacer » quand il me disait qu’il y croyait lui. C’est pareil.

                                                            Donc ce que je voulais dire c’est que je vous laisserais croire que la lumière rebondit sur un miroir comme une balle smiley que je n’essayerais pas de vous convaincre, on s’en fout un peu que vous croyez ça (excusez moi d’être un peu brutal) ce n’est pas tellement grave quoi.

                                                            Sinon vous ne vous rappelez pas de quelle expérience de mesure de la lumière dans l’espace... smiley c’est vraiment dommage smiley ... bon..

                                                            Et sinon finalement quand vous dites : « Quelque soit l’étoile visée, et malgré les vitesses propres de ces mêmes étoiles, la vitesse de la lumière reçue est toujours la même » de quelle expérience parlez vous ? celle de Bradley ? (c’est celle dont je parle dans l’article et qui pose justement problème ?)

                                                            Enfin pour les vitesses supraluminiques le phénomène le plus simple observé sont les jets de quasar... on explique ça en disant que « ce n’est que le résultat d’un effet de projection » mais j’aimerais bien avoir plus d’explication sur ce fameux « effet de projection » (je ne dis pas que c’est faux hein smiley je suis juste curieux ! )

                                                          • pemile pemile 4 janvier 2016 17:39

                                                            @Fabien Sabinet « mais j’aimerais bien avoir plus d’explication sur ce fameux « effet de projection »

                                                            Il y en a une dans l’article de wikipédia, non ?
                                                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_supraluminique


                                                          • Rmanal 4 janvier 2016 17:40

                                                            @Fabien Sabinet
                                                            Dommage votre lien ne semble pas fonctionner.

                                                            Pour la mesure de la lumière, google est votre ami : Il vous suffit d’un laser et d’un détecteur de photon, exactement la même expérience que pour le neutrino.
                                                            http://serge.bertorello.free.fr/optique/vitesse/vitesse.html
                                                            http://www.phys.utk.edu/labs/modphys/Mueller%20Passmore%20Speed%20of%20Light.pdf

                                                            Jet de quasar : http://acces.ens-lyon.fr/clea/lunap/Relativite/relativite-restreinte-principes-et-applications/vitesse-supraluminique-rr.pdf

                                                            Il faut être curieux ET rigoureux


                                                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 4 janvier 2016 18:14

                                                            @pemile


                                                            Ouiii smiley absolument !! (il fallait cliquer sur le [afficher] de l’encart « Démonstration [réf. nécessaire] »)

                                                            Et j’ai compris ! smiley en fait l’intervalle de temps observé peut-être plus court que l’intervalle de temps réel si la lumière se dirige vers l’observateur !!! Excellent !! Roo la combine smiley Bon ben merci pemile !! smiley (je ne serais pas venu pour rien smiley grace à vous !! smiley )



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Fabien Sabinet

Fabien Sabinet
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès