• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le grand filtre de l’expansion civilisationnelle

Le grand filtre de l’expansion civilisationnelle

Le grand mystère de la vie est que nous ne voyons pas de vie ailleurs que sur Terre. Cela semblait encore peu surprenant à une époque où l’on ne savait rien des exoplanètes et où l’on pouvait encore penser que, peut-être, les conditions minimales de vie – à savoir une planète rocheuse, un soleil et des conditions ni trop froides ni trop chaudes – étaient en fait fort rares et nos éventuels voisins tellement loin d’ici qu’il était matériellement impossible d’en déceler la trace, même s’ils avaient appris à maîtriser le voyage interstellaire.

On sait aujourd’hui que ce n’est pas le cas. D’autres mondes potentiellement habitables existent, et même s’ils sont trop loin pour que nous puissions espérer les visiter dans les siècles à venir, on devrait s’attendre à ce qu’une civilisation plus avancée, issue de l’un de ces mondes, soit repérable du fait de sa consommation énergétique (rayonnement, sphères de Dyson, etc…) et de ses missions d’exploration. Autrement dit, nous devrions voir des traces d’ET, or nous ne les voyons pas.

Alors de deux choses l’une : soit les traces d’ET existent mais nous ne les voyons pas, soit il n’y a pas d’ET et donc la probabilité qu’une forme de vie, y compris la nôtre, survive au cours du passage de la vie primitive à la civilisation interstellaire est extrêmement faible. C’est cette seconde hypothèse que certains appellent « le Grand Filtre », et qui pose la question suivante : où en sommes-nous par rapport à ce filtre, est-il derrière nous (et donc nous y avons survécu) ou devant nous ? Et si devant nous, juste devant nous où loin devant nous ?

On pourrait aussi penser que, comme la nôtre actuellement, d’autres civilisations n’ont pas encore eu le temps de parvenir au stade III (colonisation galactique), ni même au stade II (colonisation d’un système solaire), selon l’échelle de Kardashev. Nous-même n’en sommes pas encore au stade I mais pouvons espérer y arriver d’ici quelques siècles – à savoir la captation de toute l’énergie de notre Soleil et de nos ressources locales. Mais notre planète est jeune par rapport à l’age de l’univers (la Terre a 4,5 milliards d’années, l’univers de l’ordre de 14 milliards) et de nombreux systèmes solaires, donc de planètes, sont nettement plus âgés. On le sait du fait que de nombreuses étoiles visibles d’ici sont passées du stade « soleil » à un stade plus avancé, type naine blanche voire trou noir pour les plus grosses, et se sont donc formées beaucoup plus tôt au cours de l’existence de notre univers.

Or, l’expérience terrestre indique que la vie apparaît très rapidement une fois la planète crée. Les plus anciennes traces de vie ici datent de « seulement » 400 millions d’années après la création de la Terre, il y a donc de la vie sur Terre depuis 4,1 milliards d’années. Si un scénario similaire existait sur une autre planète vieille non pas de 4,5 mais de par exemple 8 milliards d’années, il s’ensuivrait qu’une vie locale aurait eu presque le double de temps de développement. Largement de quoi passer à une civilisation de type III et laisser des traces partout.

En effet, à partir d’une civilisation technologique de base, telle la nôtre, à raison d’une croissance de 0,001% par an, il suffit – arithmétiquement parlant – d’un million d’années pour arriver à la colonisation de l’entièreté de l’univers observable, colonisation nécessaire pour accéder à suffisamment de ressources pour soutenir une telle civilisation. Donc toute planète n’ayant qu’un petit million d’années de plus que la nôtre devrait, toutes choses par ailleurs comparables sinon égales, avoir aujourd’hui colonisé l’univers, et nous avec. Et des planètes comme cela il y en a sans doute des milliers dans notre coin (1). Alors, où sont les ET ?

S’ils ne sont effectivement pas là, c’est que les formes de vie ayant pu apparaître dans ces mondes ne sont pas parvenues à survivre à leur développement – elles se sont arrêtées dans le Grand Filtre. Les causes possibles d’un tel arrêt sont évidemment nombreuses : à notre échelle une guerre nucléaire, un impact d’astéroïde, un cataclysme tel le glissement de la croûte terrestre suite à un déséquilibre dans le poids ds glaces entre les pôles Nord et Sud nous ramèneraient vite fait à l’age préhistorique, sinon à la désertification complète hors quelques bactéries et scorpions. La technologie peut être la cause du Grand Filtre (guerre nucléaire ou bactériologique, pollution ou dérèglement climatique extrême…) ou ce qui nous en protège : l’accès à une énergie propre, des défenses anti-astéroïdes, et le moyen de coloniser d’autres lieux – et donc de ne pas laisser tous nos œufs dans le même panier.

Selon ce que nous observons, la probabilité de ne pas passer à travers ce filtre est prépondérante : on ne connaît encore personne, dans notre univers observable, ayant réussi. Ce qui est en même temps une bonne et une mauvaise nouvelle : une mauvaise car il n’y a pas de raisons évidentes que nous y parvenions là où d’autres ont sans doute échoué – et même pas mal de signes que nous faisons tout pour ne pas y arriver, quand on voit les individus aux manettes et la connerie ambiante en certains endroits. Mais une bonne nouvelle au sens ou, si une telle civilisation colonialiste nous parvenait, ce ne serait pas pour notre bien.

Tout comme sur Terre toutes les colonisations se sont faites aux dépens des autochtones et en vue de piller leurs ressources, une entité ET colonialiste arrivant sur Terre sonnerait probablement, pour nous, la fin de partie. Et c’est bien ce qui inquiète des scientifiques tel Stephen Hawkings qui nous dit qu’il faut arrêter de nous signaler à l’extérieur sans savoir à qui nous pourrions avoir affaire. Autant on peut rêver d’ET sympathiques, autant une civilisation ayant passé le Grand Filtre, en voie d’expansion au-delà de son système solaire ou de sa galaxie, sera constamment en quête de ressources, donc prédatrice et dangereuse.

Actuellement notre survie ne tient qu’à un fil, à une erreur dans un système de détection de missiles ou un verre de trop chez un Trump ou un Kim nord-coréen (et j’ai plus peur du premier que du second), ou à un astéroïde passant trop près (les dinosaures n’ont pas eu notre chance). Est-ce à dire que nous sortons du Grand Filtre, ou que nous y entrons ? Il est possible, au vu de ce que nous avons déjà trouvé sur Mars mais aussi sur la lune Europa, que la vie organique existe ailleurs que sur Terre. Si les prochains programmes spatiaux se concrétisent – et notamment la mission Europa Clipper, prévue pour un lancement après 2020 – et que des traces de vie sont finalement identifiées, cela impliquerait que le Grand Filtre n’est pas tellement actif au début du cycle – si la vie organique existe sur plusieurs planètes ou lunes de notre système solaire, elle doit exister à peu près partout ailleurs. Le couperet tombe plus tard.

Ça, ce ne serait pas une bonne nouvelle. Si la vie organique est fréquente mais que nous ne voyons néanmoins personne, c’est que le Grand Filtre s’active beaucoup plus tard, et logiquement là où nous en sommes aujourd’hui, dans la civilisation technologique, vu qu’entre les deux il n’y a pas grand chose que l’humanité aurait pu subir – hors les cataclysmes naturels – pour mettre un terme à l’Histoire. Certes Homo Sapiens est le seul survivant entre plusieurs espèces d’hominidés, mais s’il n’avait pas survécu d’autres auraient pris sa place. Et cela semble logique, la technologie ajoutant ses propres risques aux risques naturels. Logique aussi du fait que si le couperet est devant nous, il n’est pas aussi loin qu’une capacité future à la colonisation interplanétaire vu qu’en ce cas, un cataclysme ou une guerre définitive sur Terre laisserait néanmoins en vie les populations humaines ayant migré ailleurs.

Peut-on dater une future période de migration , et ainsi mieux cerner les périodes d’entrée et de sortie de ce Grand Filtre ? Technologiquement, nous avons déjà à peu près tout ce qu’il faut pour construire des « navires interplanétaires », de vastes vaisseaux auto-suffisant capables de transporter, à vitesse réduite, des éléments de population vers un système solaire voisin. Nous n’avons pas, à l’échelle privée ou d’un Etat même puissant, les ressources matérielles pour effectivement construire un tel vaisseau, mais si l’humanité entière le voulait nous pourrions d’ores et déjà envisager une telle construction. Imaginant qu’un tel consensus devienne possible d’ici un siècle, il est possible, technologiquement parlant, que d’ici deux siècles un petit bout d’humanité s’envole pour un trajet aller-simple vers une exoplanète. La recherche actuelle avance très rapidement sur les nouveaux matériaux, sur les systèmes de propulsion, et surtout sur l’intelligence artificielle.

Un future vaisseau interplanétaire ne sera ni construit ni piloté par des humain, et tant pis pour Star Trek et Battleship Yamato. Comme dans Star Wars, rien ne se fera sans R2D2. L’intelligence artificielle, et surtout sa capacité de deep learning, semble être la clé de voûte de tout futur développement d’une civilisation interplanétaire : sur des durées extrêmement longues, dans les situations extrêmement complexes de la survie et de la navigation dans l’espace, les IA du futur – mais dont nous avons déjà quelques idées (2) – seront incontournables. Et c’est peut-être là que réside le Grand Filtre : l’ère des machines, passage obligé de toute civilisation biologique cherchant à s’extraire de son milieu originel.

En effet, il est probable que les machines du futur, nettement plus intelligentes que nous, décident tout simplement de se passer de nous. Pourtant, si un tel processus avait eu lieu ailleurs nous devrions voir les traces de ces machines, or cela ne semble pas être le cas. Néanmoins une civilisation de machines pourrait se révéler plus discrète que des êtres biologiques : capables de vivre éternellement, leur croissance pourrait être nettement plus faible (pas de reproduction). Leurs objectifs également différents, sans doute impensables à notre niveau.

Aujourd’hui une IA Deep Learning de type AlphaZero est capable, en moins de 4 heures et partant de zéro, de battre le meilleur joueur de Go bénéficiant d’années de pratique et de siècles de conditionnement culturel. Une IA ayant eu un million d’années de développement serait tellement loin de nous, intellectuellement parlant, que rien de ce qu’elle pourrait produire ne serait reconnaissable par nous-même comme étant artificiel.

Et c’est d’ailleurs la conclusion la plus logique que l’on peut tirer de ce raisonnement : si le Grand Filtre de la première civilisation biologique est l’IA et l’ère des machines pensantes, ces machines auront disséminé dans l’univers les graines capables de reproduire le même phénomène. Et quelle meilleure graine que l’ADN, transportée par des bactéries capables de survivre éternellement accrochées à des grains de poussière portés par les comètes d’un bout à l’autre de la galaxie… Nous serions alors tout simplement programmés pour construire les machines qui nous remplaceront.

 

Notes :

(1) https://zerhubarbeblog.net/2017/12/15/intelligence-artificielle-et-exoplanetes/

(2) https://zerhubarbeblog.net/2017/10/19/alphago-zero-le-futur-en-jeu/


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Nicolas_M bibou1324 24 janvier 2018 10:26

    Wahoo ..... et en plus on dirait que vous étiez sobre au moment de la rédaction. Respect.


    Le pire c’est que l’analyse est plutôt correcte, même si elle ne se base que sur des hypothèse dont la probabilité est difficilement quantifiable.

    On ne sait même pas si l’univers est fini ou non, on sait que l’univers observable est minuscule par rapport à la totalité de l’univers, on ne sait pas observer clairement des planètes hors système solaire, juste deviner leur présences, même si les progrès sont flagrants ces dernières années.

    Vous voudriez déjà statuer sur la probabilité d’une autre vie développée ailleurs ? Moi j’aime bien aussi rêver et faire des plans sur la comète, mais là c’est loin quand même ...


    • Zolko Zolko 25 janvier 2018 00:33

      @bibou1324 : « Le pire c’est que l’analyse est plutôt correcte »
       
      bof :
       
      "Autrement dit, nous devrions voir des traces d’ET, or nous ne les voyons pas. Alors de deux choses l’une ..."
       
      il y a bien d’autres hypothèses, et en particulier l’hypothèse que les ET ne sont pas technologiques. Ca aurait d’ailleurs pu arriver sur Terre si un astéroïde n’était pas tombé par hasard en exterminant les espèces dominants de l’époque.
       
      Il se pourrait que la Terre soit la seule planète habitable et habitée ayant produit de la vie technologisée. Auquel-cas notre avenir est inconnu, et nous ne sommes pas liés par des statistiques produits sur un échantillon de 1.


    • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 25 janvier 2018 14:58

      @Zolko
      L’hypothèse non technologique revient au premier choix : ils existent mais discrets. Je ne sais pas si l’hypothèse non technologique a un sens, vu que la vie est elle-même une prouesse technologique : la vie c’est de la physique, de la chimie, de l’évolution vers du plus complexe donc pourquoi cela s’arrêterai-il ? 

      Par contre j’imagine bien une société post-technologique, ayant auparavant développé une technologie lui permettant de vivre « spirituellement » car ayant maîtrisé l’énergie et les contraintes biologiques et matérielles. 


    • Gollum Gollum 25 janvier 2018 15:20

      @Vincent Verschoore


      Vous confondez quelque peu la technologie avec le vivant. Précisément le vivant n’est pas technologique il est beaucoup plus que cela. Le technologique est le fruit de l’hémisphère cérébral gauche lié au rationnel. Il manque donc l’autre moitié.

      Une « civilisation » fondée uniquement sur le rationnel est borgne. Raison pour laquelle j’ai parlé plus bas de maladie. La crise du monde moderne est liée à cette myopie.

      On peut concevoir d’autres civilisations ayant réussi le mariage des deux hémisphères et qui de ce fait créent un environnement éminemment favorable à la vie.. Avec absence de nuisances graves.

      D’où le silence profond du cosmos. smiley

      Ceci dit on peut concevoir aussi que cette « maladie » soit une phase d’un processus plus vaste. Toute maladie est destinée à guérir..

    • gaijin gaijin 24 janvier 2018 10:31

      « Le grand mystère de la vie est que nous ne voyons pas de vie ailleurs que sur Terre. »
      euh ? ben déjà on n’a déjà pas quitté la terre donc par définition ......
      ensuite sur terre il semblerait tout de même que l’on ai croisé du monde smiley smiley


      • Gollum Gollum 24 janvier 2018 11:23

        Autrement dit, nous devrions voir des traces d’ET, or nous ne les voyons pas.


        Et dans toutes les hypothèses formulées vous êtes, sans même vous en rendre compte, dans le conditionnement le plus scientiste qui soit

        Moi j’en ai une autre d’hypothèse sur l’absence des ET. C’est que tout simplement le développement technique et scientifique est une anomalie. Une maladie.

        Et que donc la plupart des civilisations ET, qui elles sont de vraies civilisations, ne consomment quasi pas de ressources, ne polluent pas, ne détruisent pas leur environnement, avec nécessité donc d’aller voir ailleurs, ne se font pas remarquer, et mènent une existence tranquille….

        Bien sûr, cette hypothèse est tellement surréaliste pour la plupart, qu’elle a toutes les chances d’être la bonne… smiley

        • foufouille foufouille 24 janvier 2018 12:54

          @Gollum
          tes ET seront facile à coloniser dans ce cas.


        • Gollum Gollum 24 janvier 2018 13:24

          @foufouille

          Ah bon ? Faudrait déjà qu’on arrive sur place et ça c’est pas encore fait…

          Quand on voit l’état actuel de notre civilisation qui est sur le point de disjoncter sans être parvenue à aller plus loin que la Lune… je pense qu’ils peuvent dormir sur leurs deux oreilles.. smiley

        • foufouille foufouille 24 janvier 2018 13:56

          @Gollum
          ce serait très long mais ça reste possible avec les techniques actuelles.
          hors de prix évidement.
          une pile atomique, un moteur à ions, un collecteur de poussière avant.
          reste à fabriqué un vaisseau avec un habitat rotatif pour l’équipage.

          c’est mort si le nuage d’oort s’étend entre les étoiles.


        • Gollum Gollum 24 janvier 2018 16:59

          @foufouille

          Ah ben si c’est hors de prix c’est donc pas faisable.. Déjà que le monde actuel est ruiné vu le niveau colossal des dettes.. smiley

          Sans compter les autres difficultés. Notamment psychologiques et physiologiques d’un très long voyage dans l’espace. 

          L’adaptation aussi à la nouvelle planète dont les caractéristiques ne seront pas terrestres.. Gravité légèrement différente, luminosité pas la même, suffisant pour déboussoler le guerrier le plus motivé. Tous ceux que l’on enverrait là-bas seront mûrs pour l’HP..

          Sans compter enfin qu’il faudrait que le voyage, hors de prix, se passe sans incident. Quelques pannes, réparables, mais pas trop parce que si on manque de pièces c’est la mort lente dans l’espace où personne ne vous entend crier…

          Et j’en oublie probablement.. smiley

        • Montdragon Montdragon 24 janvier 2018 22:29

          @foufouille
          le nuage d’oort c’est un grain de sable tous les 3 km y’a moyen de passer entre.


        • Enabomber Enabomber 24 janvier 2018 22:45

          @foufouille
          On peine déjà (litote) à envoyer un équipage sur Mars, alors coloniser une autre étoile...


        • sweach 24 janvier 2018 11:46

          Lol j’aime bien ^^


          J’ai une théorie qui répond aux questions :
          *nous devrions voir des traces d’ET ... les formes de vie ayant pu apparaître dans ces mondes ne sont pas parvenues à survivre à leur développement ... la probabilité de ne pas passer à travers ce filtre est prépondérante*

          Notre point de vue est biaisé, car nous jugeons celon notre mode de fonctionnement actuel, si demain on avait la possibilité technologique de coloniser d’autre planète, nous le ferions et ça ne serait donc qu’une question de temps pour tout coloniser, donc on se demande pourquoi d’autre ne l’ont pas fait ?

          Le constat est qu’il faut franchir un filtre, hors peut être que le franchissement de ce filtre nous rendrez moins « détectable » et réduirait nos envies d’expansion.
          Les ET sont donc peut être déjà parmi nous mais nous ne sommes tout bonnement pas capable de les voir.

          Pour moi les machines ont un défaut, elles n’ont pas la capacité de créer, donc oui elles peuvent nous détruire et nous remplacer, elle peuvent apprendre tout de nous et nous battre dans tout les domaines mais pas dans celui de la création qui est le propre de la vie.
          La création est une aberration pour une machine, comment peut-elle concevoir une donné qui n’existe pas ?

          • pemile pemile 24 janvier 2018 12:19

            @sweach « La création est une aberration pour une machine, comment peut-elle concevoir une donné qui n’existe pas ? »

            C’est même bien pire, comment peut-elle même concevoir une donnée qui existe ?

            Pour toutes les robots humanoides avec interaction vocale, comment peut-elle même comprendre ce qu’elle dit  ?


          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 12:45

            @sweach
            « Pour moi les machines ont un défaut, elles n’ont pas la capacité de créer »


            C’est un article de foi, pas une observation scientifique. Les IA créent déjà de la musique, des scénarios de films, des stratégies de jeu, des « langues »... 

          • sweach 24 janvier 2018 14:41

            @Vincent Verschoore
            *Les IA créent déjà de la musique, des scénarios de films, des stratégies de jeu, des « langues ».*

            Pas du-tout, tout n’est que programmation une IA ne peut sortir de ses frontières et utilisera que ce qui existe déjà pour elle.

            Je peus me tromper, mais je ne pense pas qu’une machine puisse créer une autre machine plus puissante qu’elle même et ainsi de suite, hors nous voyons bien que ce n’est pas le cas de l’homme qui peut avoir des enfants meilleur que lui et des petits enfant encore meilleur.

            A moins que les machines trouvent un secret « évolutif » je pense qu’elles sont bloqués au stade instauré par leur concepteur.

          • pemile pemile 24 janvier 2018 14:45

            @Vincent Verschoore « Les IA créent déjà de la musique, des scénarios de films, des stratégies de jeu, des « langues »... »

            Non, le deeplearning permet de faire de l’analyse statistique sur de la musique, des scénarios de films, des stratégies de jeu, des « langues »..."


          • Norbert 24 janvier 2018 18:12

            @pemile
            « le deeplearning permet de faire de l’analyse statistique sur.... »
            Oui et le cerveau d’un humain « créateur » aussi.


          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 19:42

            @pemile
            Oui, et ? En quoi est-ce incompatible avec la créativité ? Nous non plus ne créons rien sans des données de base. La créativité fait tout à fait partie de ce que ces IA font d’ores et déjà. 


          • pemile pemile 24 janvier 2018 23:40

            @Vincent Verschoore « La créativité fait tout à fait partie de ce que ces IA font d’ores et déjà. »

            Non, non, mais l’âne Lolo aussi était créatif !


          • sweach 25 janvier 2018 10:09

            @Vincent Verschoore
            *Nous non plus ne créons rien sans des données de base*

            C’est faux, mais bon vous n’avez pas totalement tord sur le plan matériel car « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

            Disons plutôt que seul l’homme à la capacité de « comprendre » un concept qui lui échappé, ce qui lui permet de l’exploiter après alors qu’avant il en était incapable car ignorant.

            Je ne pense pas qu’une machine puisse comprendre de nouvelle chose bref qu’elle puisse « évoluer »
            Donc oui une IA peut être plus forte que nous mais ensuite elle sera bloqué, sauf si elle nous exploite, une sorte de symbiose.

          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 25 janvier 2018 15:00

            @sweach
            « Disons plutôt que seul l’homme à la capacité de « comprendre » un concept qui lui échappé » 

            Quid alors du singe qui découvre que laver les patates est meilleur que pleines de terre, ou que certaines plantes lui sont utiles quand il est malade ?

          • pemile pemile 26 janvier 2018 10:37

            @Vincent Verschoore « Quid alors du singe »

            Vous sous entendez que le singe serait plus proche d’une machine que de l’homme ??!!


          • Étirév 24 janvier 2018 11:51

            Tentons de sortir des sentiers battus de la science officielle, et trouvons, dans la Nature, les réponses à toutes nos questions :

            La solution du problème Cosmologique (principes d’une nouvelle physique de l’Univers

            Origine de la substance organisée à la surface terrestre, le commencement de la Vie.

            Et après avoir posé la question sur le terrain de la physique et de la chimie, nous la poserons sur le terrain de la philosophie. Nous chercherons l’essence de ce principe. Nous montrerons comment ce principe sur lequel repose la croyance à une puissance souveraine régnant dans la Nature, a été envisagé dans la science, dans la philosophie, dans les religions. Et en mettant ainsi l’idée de Dieu devant la science, en étudiant son origine chimique, son évolution, sa corruption et son état actuel, nous arriverons à la solution du problème théologique

            L’Origine de l’homme et des mammifères.

            Cordialement.


            • foufouille foufouille 24 janvier 2018 13:18

              « Autrement dit, nous devrions voir des traces d’ET, or nous ne les voyons pas. »
              pas obligatoirement, tout dépend de ce qui existes entre les systèmes, du vide ou des nuages de type oort.
              dans star trek, une directive interdit tout contact avec une civilisation pré spatiale.
              vu que nous avons toujours des guerres, ET va passer son chemin très loin ou se cacher.

              nous pourrions juste détecter une civilisation comme la nôtre mais pas forcément plus avancée.
              ensuite si la vitesse lumière est une limite, l’expansion spatiale sera très lente.
              avec de la glace et des astéroïdes en grand nombre, il faudra créer des couloirs de navigation ou des vaisseaux gigantesques et ce sera encore plus long et peut être infaisable.


              • sweach 24 janvier 2018 15:55

                @foufouille

                *ensuite si la vitesse lumière est une limite, l’expansion spatiale sera très lente.
                avec de la glace et des astéroïdes en grand nombre, il faudra créer des couloirs de navigation ou des vaisseaux gigantesques et ce sera encore plus long et peut être infaisable.*
                Tout est relatif, notre galaxie fait 100 000 années lumière de diamètre.

                Donc à l’autre bou de la galaxie, il y a 400 000 000 années, si une civilisation suffisamment évolué pour être capable de se déplacer à 0.00025 fois la vitesse de la lumière, ils seraient aujourd’hui chez nous.

                Sa ne représente que 10% de la duré de vie actuelle de notre planète

                Pour info 0.00025 fois la vitesse de la lumière c’est le record actuel de l’homme et tout laisse à penser que nous avons les capacités d’aller bcp plus vite dans l’avenir.

                *nous pourrions juste détecter une civilisation comme la nôtre mais pas forcément plus avancée.*
                En fait, vue qu’on n’observe pas d’autre civilisation, on pense que la durée de vie d’une espèce technologiquement avancé n’est que de quelques siècle voir millénaire avant qu’elle ne disparaisse.

                Statistiquement parlant il est peu probable qu’on croise une autre espèce au même stade que nous, si on ne reste pas plus longtemps dans l’échelle du temps.

                Donc soit on évolue vers autre choses, soit on s’auto détruit smiley


              • foufouille foufouille 24 janvier 2018 16:48

                @sweach
                avec des fusées chimiques tu n’iras pas bien loin, le problème est le carburant et les réparations surtout en cas de masses noires qui seraient de la glace ou des roches.
                le synthétiseur de nourriture n’existes pas donc un trou dans le jardin hydroponique = plus de bouffe.
                il faut aussi envoyer des milliers de personnes pour éviter la consanguinité et assurer un remplacement des métiers.

                on n’arrives à voir que le déplacement des planètes, pour la télé c’est un peu loin.


              • sweach 24 janvier 2018 17:20

                @foufouille
                *avec des fusées chimiques tu n’iras pas bien loin le problème est le carburant et les réparations surtout en cas de masses noires qui seraient de la glace ou des roches*

                Une fois que la poussé est faite, il n’y a plus vraiment besoin d’énergie ????
                L’espace est quand même très vide, même en partant du principe qu’on ne puisse pas modifier la trajectoire, la probabilité de collision est presque nul.

                *le synthétiseur de nourriture n’existes pas, il faut aussi envoyer des milliers de personnes *
                Pour un voyage interstellaire, qui prendrait plusieurs dizaine de millier d’année, je ne pense pas que cela soit une bonne approche.
                Je pense que dans quelques décennie des machines capable de créer totalement un être humain à partir d’ovocyte cryogénisé n’est pas du domaine de l’utopique, l’éducation qui s’en suit n’est qu’un détail pour des robots.

                Ainsi une arche de noé cryogénisé et robotisé pourrait se réveiller une fois arriver à destination et tout coloniser.

                identifier des mondes habitable c’est en cour, on maîtrise la cryogénie des ovocytes, il suffi juste d’inventer un incubateur et améliorer nos vitesses de déplacement pour que cela devienne possible assez rapidement.

                Je pense que dans 2 siècles c’est jouable ^^

              • foufouille foufouille 24 janvier 2018 18:31

                @sweach
                si tu veut atteindre 30000 km/s, la poussée sera longue avec les moteurs actuels.
                la ceinture d’astéroïdes n’est pas vide comme le nuage d’oort.

                j’ai pris la technique actuelle et pas un machin hypothétique. sinon il suffit d’atteindre une vitesse proche de C pour passer en warp 1.


              • sweach 25 janvier 2018 10:42

                @foufouille
                si tu veut atteindre 30000 km/s, la poussée sera longue avec les moteurs actuels

                C’est surtout impossible, car plus on s’approche de la vitesse de la lumière et plus la quantité d’énergie nécessaire augmente, pour atteindre la vitesse de la lumière la quantité d’énergie est infinie.
                Notre prochain record de vitesse est donné pour 720 000 km/h, soit 0.067% de la vitesse de la lumière.
                Cela représente des dizaines de millier d’année de voyage, mais à l’échelle de la vie de la terre ça commence à faire peu.

                la ceinture d’astéroïdes n’est pas vide comme le nuage d’oort.
                A moins de viser volontairement un astéroïde les probabilités d’impact sont presque nul et je rappel qu’il s’agis d’une ceinture, si on part dans une autre direction que le plan elliptique il faudrait vraiment un coup de pas bole pour rencontrer quelque chose.
                Dans la ceinture d’astéroïde qui fait 200 millions de kilomètres la distance entre deux astéroïdes est de 5 millions de kilomètres, maintenant tu peu t’amuser à calculer ta probabilité en fonction de la taille de ton vaisseau ^^, mais bon c’est un truc du style 0.00000000001%

              • JL JL 25 janvier 2018 11:03

                @sweach
                 
                ’’plus on s’approche de la vitesse de la lumière et plus la quantité d’énergie nécessaire augmente’’
                 
                Sauf erreur, à 30 000 km/s, la masse de l’engin n’est augmentée que de 1 %.
                 
                Pour atteindre cette vitesse, il faudrait mille heures sous une accélération égale à g, la pesanteur.


              • foufouille foufouille 25 janvier 2018 11:51

                @JL
                tu as raison pour le calcul, certainement, mais la quantité de carburant a utilisé est trop importante avec un moteur chimique.

                avec un moteur à ions, ce serait bien plus long. les moteurs à plasma sont plus puissants mais pas encore au point pour un astronef.


              • foufouille foufouille 25 janvier 2018 12:01

                @sweach
                l’espace n’est pas vide, la plupart des sondes qui sont petites ont été touchées pas par des micro météorites, alors un très grand astronef aurait bien plus de chances de rencontrer ce type de problèmes vu la distance.

                le nuage d’oort qui est peu connu a beaucoup plus de micro météorites. l’espace interstellaire est inconnu comme le système stellaire d’arrivé.

                un astronef se déplaçant à 30000 km/s ne peut pas changer de trajectoire rapidement en plus.


              • foufouille foufouille 25 janvier 2018 12:05

                @sweach

                Milieu interstellaireLe milieu interstellaire est très peu dense mais n’est pas vide. Il contient des gaz et des poussières qui aux vitesses envisagées peuvent éroder de manière significative les parties extérieures du vaisseau spatial. Selon une étude effectuée par le centre JPL de la NASA, un vaisseau lancé à une vitesse de 0,2 c (c = vitesse de la lumière) vers une étoile située à 6 années-lumière subira durant son transit une érosion de sa coque de 30 kg/m2 soit l’équivalent de 1 cm d’épaisseur d’aluminium2.

                source wiki.


              • sweach 26 janvier 2018 10:37

                @JL
                *La masse de l’engin n’est augmentée que de 1 %*

                En fait c’est plus compliqué que cela.
                Certe les quantités d’énergie pour atteindre la vitesse de la lumière sont astronomique, mais que ce passerait-il si on fourni cette énergie astronomique et de l’énergie en plus ?
                Est ce qu’on dépasserait la vitesse de la lumière ?

                En fait non, toute énergie supplémentaire serait transformé en masse.

                *la plupart des sondes qui sont petites ont été touchées pas par des micro météorites*
                Vous mélangez sonde et satellite, les micros météorites sont principalement dans l’orbite terrestre basse, dans l’espace c’est surtout le vide qui domine, à moins de s’approcher d’un corps stellaire la probabilité de rencontrer une micro météorites est presque nul, mais on en trouve sur les trajectoires de comète.
                A ma connaissance en dehors de la terre, seul une sonde lunaire a déjà été touché.

                *Il contient des gaz et des poussières qui aux vitesses envisagées peuvent éroder de manière significative les parties extérieures*
                Oui ce n’est pas faux mais on est loin de micro météorite et les scientifiques envisage d’utiliser des champs magnétiques comme boucliers et des matériaux moins tendre que l’aluminium.
                Pour le moment je pense que les rayons cosmiques sont plus inquiétant pour un voyage habité, que les débris et poussière spatiaux smiley

                *un astronef se déplaçant à 30000 km/s ne peut pas changer de trajectoire rapidement en plus.*
                Tout changement de trajectoire dépendant du temps et de la distance qu’on a pour éviter l’obstacle.
                En faite on donne une trajectoire et on vérifie qu’il n’y a pas d’obstacle dessus, le souci pour le moment c’est avec les petits obstacle, mais plus notre technologie avance, plus on peut les détecter tôt, il va arrivé à un moment ou nos systems de détection seront suffisamment efficace pour éviter tout obstacle détectable et tout obstacle indétectable n’engendreront aucun dégas sur nos systems de protection. Vue que l’espace est très vide c’est déjà un peu le cas.

              • McGurk McGurk 24 janvier 2018 13:35

                * "Un future vaisseau interplanétaire ne sera ni construit ni piloté par des humain, et tant pis pour Star Trek et Battleship Yamato. Comme dans Star Wars, rien ne se fera sans R2D2.« 

                Nous avons énormément de chemin à parcourir (et le mot est faible) pour créer un vaisseau naviguant dans l’espace. Avec notre degré de technologie, c’était comme si une bactérie essayait de construire une Ferrari.

                Les concepts existent certes, mais ils demandent un développement bien trop grand. J’ai entendu que, même si nous augmentions notre évolution technologie d’un facteur dix, ces objectifs seraient encore hors de notre portée.

                L’IA peut effectivement jouer un rôle capital mais elle ne pourra pas franchir les obstacles sans notre concours parce que, même si nous sommes »moins intelligents« , il faudra de toute manière passer par le stade de l’expérimentation - ce qu’elle ne peut faire d’elle-même.

                De plus, l’IA n’est qu’un produit de l’intelligence (relative) humaine et le seul avantage qu’elle possède est sa rapidité d’exécution, non de réflexion. Personne, même la personne la plus dingue, ne se résoudra à en faire une complète pour les raisons que vous avez évoqué.

                Pour ma part, je considère que l’intelligence est surtout une question d’imagination et non de capacité d’exécution d’une tâche. Ce qui signifie que, même avec une IA autonome, sa »supériorité« n’est de fait pas acquise. Effectivement, les personnes »bêtes« ont souvent des idées ingénieuses et les gens »intelligents« ont fréquemment des idées connes. Un ordinateur n’imagine pas, tout comme une pelle ne prend pas l’initiative de creuser.

                Considérons également que le concept de QI est loin de faire l’unanimité dans la communauté scientifique et que certains veulent y inclure la capacité émotionnelle.

                * »Alors de deux choses l’une : soit les traces d’ET existent mais nous ne les voyons pas, soit il n’y a pas d’ET et donc la probabilité qu’une forme de vie, y compris la nôtre, survive au cours du passage de la vie primitive à la civilisation interstellaire est extrêmement faible.« 

                Vous avez oublié une possibilité non négligeable.

                L’univers est immense, notre planète/système solaire/galaxie sont riquiquis et également très jeunes. Il n’est pas impossible qu’il n’y ait aucune vie dans cette galaxie et même plus loin.

                Et puis pour faire quoi finalement ? A quoi sert de coloniser les autres planètes/systèmes alors qu’on ne sait pas s’occuper correctement de notre bonne vieille planète ? Nous sommes toujours incapable d’y vivre sans tout détruire, alors à quoi servirait de recommencer la même chose ailleurs ?

                N’y voit-on pas, justement, l’expansion du capitalisme et donc des intérêts égoïstes plutôt qu’une quête pour l’exploration, la connaissance et la diffusion de la vie ? A part si une civilisation extraterrestre était extraordinairement avancée ou/et sage, échanger avec une autre espèce n’est pas d’une importance capitale étant donné ce qu’il nous reste à accomplir/découvrir.

                * »Or, l’expérience terrestre indique que la vie apparaît très rapidement une fois la planète crée.« 

                Oui mais justement, tout cela est très relatif !

                Il y a bon nombre de zones qui sont extrêmement hostiles à l’apparition de la vie à cause des conditions sur place. Mercure à cause de sa proximité avec le soleil, Pluton pour son éloignement, Mars (avec son manque d’eau, sol bactéricide, atmosphère trop ténue et irrespirable), Vénus totalement inhabitable et invivable.

                Nous nous basons aussi sur NOS formes de vie, arguant que la vie n’est possible qu’avec le concours de centaines de paramètres. Or d’autres êtres pourraient exister sous des conditions différentes des nôtres, mais comme les paramètres sont »aléatoires", il est impossible de le savoir...surtout si on en a jamais rencontré.


                • foufouille foufouille 24 janvier 2018 13:52

                  @McGurk
                  les techniques existent pour un astronef interplanétaire mais il faut que tout le monde participe car c’est trop cher.
                  europe, chine, russie et inde ont un projet de base lunaire.
                  les autres planètes ou leurs satellites ont des minéraux dont nous aurons besoin dans quelques dizaines d’années.
                  pour un vaisseau interstellaire, il faudra au moins quelques dizaines d’années pour que ce soit possible.
                  le plus simple étant de capturer un astéroïde et de le transformer en vaisseau.
                   


                • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 14:18

                  @McGurk
                  « De plus, l’IA n’est qu’un produit de l’intelligence (relative) humaine et le seul avantage qu’elle possède est sa rapidité d’exécution, non de réflexion »


                  A nouveau, je pense que cela relève plus de l’article de foi que de la compréhension du potentiel de l’IA auto-apprenant (qui est autre chose que les systèmes experts que nous connaissons bien). 

                • McGurk McGurk 24 janvier 2018 14:30

                  @Vincent Verschoore

                  Je suis d’accord mais l’IA réagit de manière logique alors que les espèces, dont la nôtre, fonctionnent la moitié du temps de manière irrationnelle (les 3/4 pour la nôtre).

                  Et c’est bien cette irrationalité qui fait ce que nous sommes aujourd’hui, permis d’entreprendre des projets ambitieux voire complètement dingues comme celui-ci. Notre plus grande force mais également notre plus grande faiblesse.

                  C’est justement ce que l’IA n’aura jamais car basée sur la logique pure et l’avancée progressive sur une idée ou un projet.


                • McGurk McGurk 24 janvier 2018 14:35

                  @foufouille

                  Certes mais ce serait un gros veau d’une épouvantable lenteur.

                  Il y a tellement de choses que nous n’avons pas résolues (gravité artificielle, vitesse supraluminique, propulsion, systèmes de survie, boucliers d’énergie pour protection, etc.) que, même si nous pouvions en faire un là maintenant, ce projet aboutirait à une incohérence.

                  Et encore, je ne parle même pas des distances...

                  De toute manière, l’idée est dès le départ incohérente du fait de notre niveau technologique et de notre incapacité à survivre au sein de notre propre environnement. Aussi le fait que ce « projet » n’a pas de but très clair.


                • foufouille foufouille 24 janvier 2018 14:47

                  @McGurk
                  dans l’espace la vitesse est limité par la quantité de carburant et le nombre de poussières qui percutent la coque.
                  c’est réalisable pour la lune ou mars, pour plus loin, il faut un astéroïde assez gros pour avoir une coque résistante.

                  la gravité est remplaçable par un habitat rotatif avec hydroponie au minimum.
                  les japonais ont découvert des grosse grotte sur la lune donc la base lunaire serait mieux protégé.

                  mais entre les étoiles, c’est peu réalisable vu qu’il faudrait envoyer des sondes rapides avant.


                • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 20:00

                  @McGurk
                  « C’est justement ce que l’IA n’aura jamais car basée sur la logique pure et l’avancée progressive sur une idée ou un projet. »

                  A nouveau je ne pense pas que cela soit une affirmation correcte : Alphazero a appris en quelques heures à battre le meilleur simulateur de jeu d’échec, Stockfish 8, en réalisant beaucoup moins de calculs (80 000 contre 7 000 000). 
                  Plus généralement, ce que vous appelez l’irrationalité chez l’humain relève plus de la mauvaise compréhension des réelles motivations humaines que d’un manque de logique. Enfin à mon avis. 

                • McGurk McGurk 25 janvier 2018 00:58

                  @Vincent Verschoore

                  Non parce que c’est l’irrationalité qui modèle sans arrêt notre société et crée justement son originalité.

                  Si on agissait comme une IA, on serait tous des petits travailleurs habitant dans des cités-dortoirs, bossant 10 heures par semaine weekend compris. Il n’y aurait pas de choix de vêtement et de mode, on mangerait juste pour le besoin et non pour le plaisir, pas de vacances, classes sociales et niveaux de vie différents, etc.

                  Si on fonctionnait comme un ordinateur, plus des 90% des plaisirs seraient supprimés. Or, beaucoup de technologies en découlent (ex : les smartphones auxquels sont pendus tellement de gens) et sont devenues quasi « indispensables » aujourd’hui.

                  La démarche est indirecte et irrationnelle, pourtant internet, les téléphones portables et technologies similaires ont fait grandement avancer (pas forcément dans le bon sens selon le point de vue) la société. C’est cette imprévisibilité constante qui est, malgré tout, un atout considérable.


                • McGurk McGurk 25 janvier 2018 01:14

                  @foufouille

                  Ouais enfin bon j’ai vu les projets d’habitats rotatifs c’est carrément du délire et ça prend une place monstrueuse - surtout avec leur idée d’écosystème interne comme dans Independance day 2.

                  On a besoin de technologies extrêmement fiables pour en arriver là et si j’ai bien appris une chose de mes cours d’élec/mécanique, c’est que nos systèmes actuels sont bien trop imparfaits. Il faudra un sacré niveau de développement pour posséder des technologies extrêmement fiables, surtout dans l’environnement spatial qui est très hostile et idem sur les planètes du système solaire.

                  Ah oui précisons aussi que le plus petit bout de caillou, arrivant à une vitesse folle, peut faire des dégâts considérables - à moins qu’on invente les boucliers d’énergie.

                  C’est pourquoi je crois beaucoup en l’avenir de la nanotechnologie avancée combinée à la recherche des matériaux et même biologique. Pourquoi pas imaginer un vaisseau se comportant comme un organisme vivant, s’auto-réparant, pouvant changer de forme selon le besoin comme dans les dessins animés de science-fiction...mais avant d’en arriver là...

                  Je ne crois pas trop dans le destin des bases lunaires honnêtement. Une météorite de taille modeste sur la base, même sous le sol et je ne donne pas cher du destin du personnel. Ca posera en permanence des tonnes de problèmes techniques, financiers et humains qui seront insupportables sur le long terme. En plus du fait qu’on ne pourra jamais lui donner une atmosphère...


                • foufouille foufouille 25 janvier 2018 10:40

                  @McGurk
                  la gravité artificielle est très loin de nous donc il faudra bien avoir une partie en rotation pour éviter les effets secondaires graves de l’apesanteur.
                  les films sont rarement un bon exemple du réel.
                  nous avons des aimants, des champs magnétiques pour faire tourner le tout.

                  le petit bou de caillou fait un trou dans une petite épaisseur de coque. avc un gel qui se solidifie sous l’effet du vide, le trou est vide ensuite un petit robot souderas une rustine à l’extérieur.

                  la base lunaire sera à plusieurs centaines de mêtres sous le sol, pour les grosses météorites : un bon gros missile ou la capture.

                  la colonisation de la lune est obligatoire avant que nous manquions de minéaux rares. ce serait aussi plus facile de faire décoller un gros astronef et de le construire sur la lune.
                  la chose que nous aurions besoin d’envoyer depuis la terre serait de la nourriture et des hommes.


                • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 25 janvier 2018 15:25

                  @McGurk
                  « Si on agissait comme une IA, on serait tous des petits travailleurs habitant dans des cités-dortoirs, bossant 10 heures par semaine weekend compris. Il n’y aurait pas de choix de vêtement et de mode, on mangerait juste pour le besoin et non pour le plaisir, pas de vacances, classes sociales et niveaux de vie différents, etc. »


                  Autrement dit, l’IA a déjà gagné ! :)

                • McGurk McGurk 25 janvier 2018 17:15

                  @Vincent Verschoore

                  Pas en ce qui concerne l’imagination.


                • Ruut Ruut 24 janvier 2018 14:02

                  Et si le fruit de l’IA c’est nous ?
                  Une machine adaptative capable de s’auto-réparer, de se dupliquer en s’adaptant a son environnement immédiat.
                  Une machine doué d’un libre arbitre et capable d’action coordonnée et suffisamment autonome pour ne pas transmettre ses virus neurologiques aux autres entités.
                  Peut être que la base de donnée principale fut détruite lors de l’implantation de la vie organique intelligente sur notre planète suite a une guerre interne entre machine nous forçant a tout re-concevoir.

                  Une guerre a l’échelle galactique a de forte chance de ramener tous les belligérants au stade des cavernes ce qui expliquerais les long cycles sans ET visibles.


                  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 14:16

                    @Ruut
                    « Et si le fruit de l’IA c’est nous ? »

                    C’est un peu ma conclusion : nous serions le fruit d’une IA.

                  • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 17:18

                    @Vincent Verschoore
                    .
                    désolé pour le désordre ; confus et limite injurieux de mon poste sur votre dernier article ,
                    je ne sait pas ou se situe votre ligne rouge,mais j’ai du la franchir.Le vin rouge et ma médiumnité ne fond pas bon ménage, j’ai mis quelques smille rassurant ,mais ce n’ai pas une excuse,ni suffisant à se manque d’ empathie.
                    Je sais que vous êtes une bonne personne,et j ’espéré que vous relativiserai cet excès qui est dans ma nature.(talon d’Achille).
                    .
                    C’est un peu ma conclusion : nous serions le fruit d’une IA
                    d’autre l’appel la grande conscience cosmique .

                     smiley 
                       


                  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 20:26
                    @Ratatouille
                    Le désordre est mon ami :) Le lien entre l’hypothèse que nous soyons le fruit d’une programmation par une IA elle-même issue d’une entité biologique qu’elle a dépassée, mène très naturellement à l’idée de conscience cosmique donc à l’idée de dieu. 
                    Je n’ai pas grand chose voire rien à dire sur dieu, mais le fait que cette entité se trouve dans toutes les civilisations n’est peut être pas anodin. 

                    Par contre, la présence de dieu faisant généralement obstacle au progrès scientifique menant à la création d’une nouvelle IA, cela ne semble pas très logique que cette éventuelle IA l’ai intégré. Mais c’est sans doute plus lié à notre manque de compréhension qu’à une erreur logique de leur part :)

                    Là, je spécule le verre de vin à la main, et tant qu’à faire je voue renvoie à l’argument de simulation : https://zerhubarbeblog.net/2015/05/25/etre-ou-ne-pas-etre-une-simulation/

                  • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 21:42

                    @Vincent Verschoore
                    .
                    mais le fait que cette entité se trouve dans toutes les civilisations n’est peut être pas anodin.
                    .
                    effectivement ,ce sont à mon avis de multiples tentatives d’explication ,de représentation avec leurs défauts, (animisme,dieu solaire,dogmatique) la dernière, anthropomorphique anti-science à montré ses limites,la prochaine version dieu v.0.4 sera meilleur mais elle aura aussi ses limités ,l’univers ne s’apprivoisera pas comme un hamster ,plutôt une anguille qui file entre les doigts.
                    .
                     bonne recherche. smiley




                  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 23:03

                    @Ratatouille
                    Je ne suis pas sûr que la version anti-science a montré ses limites : l’islam a tourné le dos à la science depuis le XIIIème siècle avec la destitution d’Avérroès par les islamistes de l’époque. Pourtant il est toujours là, et avec l’intention de dominer tout le monde en utilisant pour ce faire... les productions du monde scientifique, démontrant ainsi sa capacité d’adaptation.


                  • Slipenfer 1er Ratatouille 25 janvier 2018 10:36

                    @Vincent Verschoore
                    .
                    Effectivement et ceci pourrai à cour terme causer leurs déclins, les talibans ne se rendent même pas compte,qu’ils utilisent des objets qu’ils sont incapablent de fabriquer ’armes de guerre explosif etc) et ces aussi en cela que ses personnes,ou d’autres comme elles, sont très dangereuses,empêcher des pays comme l’Iran de posséder l’arme atomique n’est peut-être pas une erreur,et garder ce genre d’engin est une preuve aussi que nos sociétés doivent évoluer.

                    industrie d’ armement au yémen :zéro réponse sur google

                    Forces armées yéménites

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Forces_arm%C3%A9es_y%C3%A9m%C3%A9nites

                    .


                  • Ruut Ruut 25 janvier 2018 13:49

                    @Vincent Verschoore
                    L’explication de Dieu est logique.
                    Dieu est la base de donnée qui fut détruite durant la dernière grande guerre cosmique.
                    Dieu est tout, Cad l’ensemble des connaissances acquises.


                  • Jean Keim Jean Keim 24 janvier 2018 14:48

                    Nous vivons sur une planète qui aurait dû être un paradis et nous en avons fait un enfer.


                    Il est évident que nous n’avons pas réalisé de saut (quantique ?) depuis le dernier en date : l’apparition de notre gros cerveau, pour le moment cet appendice est plus un obstacle qu’un élément de progrès, entre la marche à pied, le cheval, la machine terrestre et la machine volante, il n’y a pas de progrès significatif dans la manière de voyager, c’est toujours la matière qui s’appuie sur elle-même pour progresser, de plus nos avancées technologiques sont perceptiblement remarquables dans le domaine de la guerre, alors si nous avons des voisins plus ou moins lointains et qu’ils nous observent, ils ne doivent vraiment avoir envie de nous fréquenter.

                    Le prochain saut quantique sera de penser sainement, et ensuite tout suivra.

                    • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 17:04

                      @Jean Keim
                      Le prochain saut quantique sera de penser sainement, et ensuite tout suivra.
                      .
                      évolution bien ordonnée commence par soi même . smiley
                      Prépersonnel et transpersonnel ;Errance de la pensée régressive.
                      http://www.philosophie-spiritualite.com/cours/personne3.htm


                    • Jean Keim Jean Keim 24 janvier 2018 18:12

                      @Ratatouille
                      Merci pour le lien, je l’ai parcouru et pour être franc je trouve le contenu trop académique, je suis assez récalcitrant à tout ce qui est présenté comme une leçon.


                    • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 18:48

                      @Jean Keim
                      .
                      effectivement ce n’ai qu’une partie choisie de ma part ,l ’ensemble qui complète cet extrait est très complexe , mais je n ’y peut rien ,la pensée systémique demande du travail et du temps ,pour moi 40 années ,mais je suis un cancre et un lent.
                      .
                      je ne suis pas issus de la pensée académique,mais de l’expérimentation ,mais j’ai fait l’effort de comprendre ce qu’est une théorie ,c’est limite et sont expérimentation ce qui à été plus facile pour moi ,dans l’aspect spirituel,sociologique et psychologique de ses théorie intégrés
                      (bio -psycho-sociologique) je suis en difficulté avec les sciences dites dur,je n’ai pas le niveau.
                      bon appétit je vais manger.

                      Introduction à la Théorie Intégrale de Ken Wilber (AQAL)
                      https://www.youtube.com/watch?v=rpB1186YXxc&feature=youtu.be

                    • zygzornifle zygzornifle 24 janvier 2018 18:45

                      Le grand mystère de la vie ....


                      Un pote Alsacien parle du grand munster de la vie ......

                      • zygzornifle zygzornifle 24 janvier 2018 18:53

                        D’autres mondes potentiellement habitables existent...


                        Rien quand notre galaxie qui est une chiure de moucheron dans l’univers il y a environs 1400 milliards de soleil avec leur cortège de planètes , il est impossible qu’il n’y en ait pas des milliers d’habitées, quand a savoir si elle veulent communiquer c’est une autre paire de manches , il leur suffit qu’elles captent nos émissions télé ou il n’y a que guerres, misère, gouvernement rapace laissant leur peuple crever , pays ou le pognon est le seul maître .... 
                        Faudrait être complètement fou pour communiquer avec nous a l’heure actuelle , on regarde les tigres au zoo bien a l’abris derrière des barreaux on ne vas pas se balader au milieu d’eux .... 

                        • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 20:29

                          @zygzornifle
                          Je pense qu’une civilisation capable de venir nous rendre visite aurait également la capacité de nous mettre en cage vite fait bien fait. 


                        • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 21:45

                          @Vincent Verschoore
                          .
                          ou dans une grosse boite ,et direct dans un trou noir.. smiley


                        • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 2018 14:52

                          @Vincent Verschoore


                           elle nous pulvériserait au roundup de mausanto histoire de sauver la planète ....

                        • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 19:29

                           bon si c’est pas claire pour vous je ne plus rien pour vous  smiley
                          cela m’amuse
                          https://www.youtube.com/watch?v=T35FGf-JFrk


                          • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 19:43

                             version en anglais par l’auteur
                            .
                            https://www.youtube.com/watch?v=ZcbIt6t6lQQ


                            • Slipenfer 1er Ratatouille 24 janvier 2018 19:47

                              bon en français ça va le faire ou
                               pas
                              .

                              Très brève introduction à une vision intégrale par Bruno Marion.

                              https://www.youtube.com/watch?v=aD4XfYeopVs


                              • Antoine 24 janvier 2018 22:02

                                Faudrait déjà que les hommes aillent sur la lune et là c’est pas gagné.


                                • Montdragon Montdragon 24 janvier 2018 22:28

                                  Voilà un article pour les amateurs de SF !
                                  Mais, ne pourrions-nous pas être une colonie perdue d’un empire plus vaste ?
                                  D’où notre solitude.


                                  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 24 janvier 2018 22:51

                                    @Montdragon
                                    Oui c’est l’hypothèse du zoo : les ET savent très bien qui nous sommes et où nous sommes, vu que nous sommes une sorte de réserve naturelle, ou une expérience scientifique, isolée du reste. Pourquoi pas.


                                  • HELIOS HELIOS 25 janvier 2018 01:02

                                    ... je ne me sens compétent en rien, question cosmologie, ... mais, un peu de bon sens :

                                    Dans l’article et tous les commentaires, j’ai l’impression d’ecouter des bébés sachant a peine parler et s’interrogeant sur ce qu’ils se passent en dehors de leur parc avec des barreaux en bois.

                                    Ils imaginent que rien d’autre -des bébés donc- n’existent ailleurs car leur monde s’arrete aux 4 murs de leur chambre.
                                    Comment imaginer les adultes -sauf maman et papa-, leurs dieux, mais le monde exterieur avec sa dimension, ses autres adultes, les animaux, les technologies etc...

                                    Comment imaginer plus, que se deplacer a 4 pattes pour atteindre la ville voisine qu’ils n’imaginent qu’avec difficulté... et pire pensent peut etre a fabriquer une super poussette pour y aller.

                                    comment imaginer qu’il existe d’autres bébés comme eux puisqu’ils n’en voient pas directement leur unité de memoire etant insuffisante comme la rareté qui va s’eteindre le jour où ils iront a la crèche et a l’ecole.


                                    et par analogie, comment pouvons nous imaginer aller dans une autre galaxie avec la poussette ? imaginer qu’il n’y a pas d’ET ni de trace d’ET alors qu’ils sont probablement bien là, dans la piece voisine ?... ou comme les bébés, qu’ils sont identiques a nous ?

                                    et, j’arrete ensuite là, quel est l’ampleur de l’evolution de la vie sur l’echelle de la vie justement ?
                                    passe-elle par la premiere molecule chimique complexe a la vie que nous connaissons aujourd’hui et il y a t-il une suite, peut etre immaterielle (ce qui justifierai la creation de robot avec IA incorporée) et qui validerai l’absence de trace de ceux qui ont déjà franchi la transition materielle-spirituelle ???




                                    • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 25 janvier 2018 15:02

                                      @HELIOS
                                      On est tous le bébé de qqun. Ce qui laisse de la place pour grandir, c’est ça qui est bien. 


                                    • bonnes idées 25 janvier 2018 07:33

                                      Faut arrêter de se passer les walt disney en boucles (temporelles). L’homme est le produit de la nature et de rien d’autre.


                                      • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 25 janvier 2018 15:03

                                        @bonnes idées
                                        Et la nature le produit de ? 


                                      • shayologo 25 janvier 2018 10:51

                                        A faire des hypothèses on peut en faire et bien d’autres


                                         - ce que nous pensons être des exoplanètes n’en sont pas et ne comportent pas de vie
                                         - Les ET sont de constitution différente des notre et demandent un milieu de vie différente (planète glacé/brulante/gazeuse) donc on ne regarde pas les bonne planètes
                                         - Les Et ne sont pas constitués matière visible dans par ex longeur d’onde différente de la notre ce qui les rend invisible à nos yeux (matière qui émet des ultraviolet ou infrarouge)
                                         - Ils sont déjà la (OVNI, Crop Circle, ...) mais on étouffe leur présence évidente
                                         - Ils sont bien plus (ou moins) développé que nous et utilise des énergies/technologies qu’on ne peut pas détecter
                                         - Ils vivent très loin de nous dans la galaxie, une autre dimension ...
                                         - La terre est une prison pour les espèces déstructrices et coupé de tout contact avec les autres
                                         Ect ... Ect ...

                                        Donc ça ne sert a rien de faire 36 hypothèse juste pour essayer de savoir si nous sommes seul ou pas, vivons notre vie et nous verrons bien. Ca empêchera pas la terre de tourner

                                        • JL JL 25 janvier 2018 11:13

                                          ’’Nous serions alors tout simplement programmés pour construire les machines qui nous remplaceront.’’
                                           
                                           Je ne le dirais pas comme ça.
                                           
                                          Tout d’abord je dois dire que ma position sur les IA est comparable à celle que Jean Gabriel Ganascia a exposée ce matin sur France Culture.
                                           
                                          Si je pense également que la vulnérabilité de l’homme ne pourra pas lui permettre de coloniser l’espace, son vieil imaginaire de créature unique dans l’univers et son narcissisme légendaire pourraient bien en effet le pousser à exporter des graines de vie à l’aide de ses machines.
                                           


                                          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 25 janvier 2018 15:14

                                            @JL
                                            Ok mais quelle différence avec l’idée que nous soyons nous-même le fruit d’une telle opération ?


                                          • JL JL 25 janvier 2018 15:37

                                            @Vincent Verschoore
                                             
                                             bonne question.
                                             
                                            La différence, c’est que l’homme est un enfant de la Nature ; les croyants diront : une créature de dieu : dans le premier cas il est libre ; dans le second, il possède un libre arbitre ; choses que ne possèderont jamais les machines. Et par conséquent, les machines ne remplaceront pas l’homme.
                                             
                                            Tout au plus pourraient-elles l’évincer ans une logique que l’on pourrait qualifier de monstrueuse.


                                          • Ruut Ruut 25 janvier 2018 13:59

                                            Une autre hypothèse :
                                            Et si l’espace noir étais la zone habité par les grandes civilisations galactique ?
                                            Sphères de Dyson qui rendent noir les soleils et froides les planètes.
                                            L’intérêt des planètes congelées et un faible coût énergétique au décollage et a atterrissage ( faute d’atmosphère, celle ci étant solide), offrant une exploitation facilité de tous les astres alentour.
                                            Quand aux zones habitables les complexes sous terrains (habitations) ou proche de la sphère (usines polluantes) sont les plus fiables.

                                            Si une telle civilisation arrivais chez nous, elle commencerait par Dysoner notre soleil puis seulement a exploiter les planètes et astéroïdes. Le Dysonnage du soleil tuant toute espèces potentiellement hostile et technologiquement faible faute de lumière solaire et ce sans combattre et donc sans perte.

                                            Ne soyons donc pas presser de voir les ET.


                                            • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 2018 09:22

                                              @Ruut
                                               

                                              on ne pourrait meme pas se tailler sur Jupiter avec Macron ......

                                            • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 2018 09:20

                                              Imaginez vous un instant que des extraterrestres embarquent Hanouna pour lui examiner la cervelle ....  


                                              • HELIOS HELIOS 26 janvier 2018 13:26

                                                @zygzornifle

                                                ... vu le fric qu’il a, on ne peut pas dire qu’ils soit Kon ! L’intelligence c’est bien la bonne adaptation a son milieu, non ???
                                                ... pourquoi ne suis-je pas aussi Kon que lui....

                                              • zygzornifle zygzornifle 27 janvier 2018 13:03

                                                @HELIOS


                                                 il est certainement Kon mais ça plait d’ou son succès vu la quantité qu’il y a , en plus il a le phone direct de Macron donc ça replait ....

                                              • bonnes idées 26 janvier 2018 18:31

                                                La nature est le résultat d’un lent processus physico-chimique. Vous remarquerez qu’avant la sortie du film matrix, personne ne parlait de matrice ou de IA comme quoi les films influencent terriblement l’opinion et puis c’est aussi le but.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès