• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Un nucléaire pourtant si sûr... (2)

Un nucléaire pourtant si sûr... (2)

Jusqu’il y a peu, il était régulièrement affirmé chez les lobbyistes nucléaires que les accidents que l’on connait étaient soit, comme à Tchernobyl, dus à une technologie défaillante, ou à Fukushima, la faute au « mauvais temps »…et pourtant en France, tout n’est pas si rose.

Le 27 octobre 2014, l’ASN (autorité de sûreté nucléaire) se fendait d’un courrier révélateur, suite à l’inspection d’un site nucléaire, qui n’est pas de nature à rassurer le citoyen lambda qui séjourne à proximité d’une centrale nucléaire.

extrait : « Un exercice simulé de mise en œuvre de la baie mobile dite « U5 » sur le réacteur n°4 a été réalisé.

Le scénario consistait à transporter la baie mobile U5 de son lieu de stockage vers son lieu d’utilisation (à 15 mètres de là. ndlr) puis à la connecter avec pour postulat une indisponibilité du monte charge repéré L511 et de l’ascenseur repéré L512.

Lors de l’exercice il s’est avéré que le matériel nécessaire à l’acheminement de la baie en salle de commande n’était pas présent dans le local « sexten ».

De plus le matériel amené par les renforts n’était pas adapté à la manutention de la baie mobile U5.

De ce fait, l’opération d’acheminement de la baie mobile U5 s’est avérée beaucoup plus longue que ce qui était prévu.

Enfin, lors du raccordement de la baie mobile U5 en salle de commande, la connectique d’alimentation en électricité ne fonctionnait pas.

Le bon fonctionnement de la baie n’a donc pas pu être testé.

Les inspecteur considèrent que l’exercice de déploiement de la baie mobile U5 a mis en évidence des lacunes d’organisation auxquelles il convient de remédier dans les plus brefs délais  ».

Au-delà des mots convenus et techniques utilisés, il n’est pas difficile de résumer la situation par une expression un peu triviale, mais tellement plus parlante : « c’est le bordel ».

Ce n’est bien sur qu’une péripétie, mais quand ce genre de situation se passe au sein de l’une des industries les plus dangereuses connues dans le monde, il y a de quoi s’inquiéter.

D’autant que ce n’est pas la première fois que les autorités de sûreté nucléaire s’inquiètent.

Encore récemment, Greenpeace démontrait le peu de sécurité de ces sites nucléaires, en survolant un réacteur avec un ULM, ou en pénétrant carrément dans un site, sans rencontrer vraiment d’opposition.

Il faut aussi rappeler cette intrusion d’un militant ayant profité de la sortie d’un véhicule de livraison pour pénétrer discrètement sur le site, et qui n’a été interpellé qu’une heure après…s’il s’était agit d’un terroriste, celui-ci aurait eu largement le temps de commettre des dégâts irréversibles. lien

On sait aussi que les différents exercices de sécurités réalisés au cours des ans sont généralement peu convaincants, puisqu’il faudrait qu’une intervention survienne dans un délai de moins d’1/4 d’heure, délai largement dépassé à chaque reprise.

Après la catastrophe de Fukushima, la commission européenne avait effectué des tests de sécurité dans les centrales nucléaires françaises, et à révélé des «  centaines d’insuffisances » préconisant d’engager 25 milliards d’euros pour pallier à ces graves manques…c’était en 2012.

Où en sommes-nous aujourd'hui ?

En réalité, selon « le figaro », aucune des 19 centrales françaises ne serait en totale conformité avec les normes exigées. lien

A ce stade de la réflexion, on peut lire avec curiosité et amusement, les écrits de Guy Turquet de Beauregard, ancien exploitant nucléaire, qui, tout en admettant les failles du système, est convaincu que les outils en place sont suffisants pour permettre de les combattre efficacement, mais venant d’un homme très lié avec cette industrie, on peut légitimement s’interroger sur la pertinence de son analyse. lien

On sait qu’en cas de conflit, les centrales nucléaires feront des cibles idéales, car non seulement elles rendraient inhabitables d’immenses zones habitées, mais elles priveraient aussi le pays d’une bonne partie d’électricité avec les conséquences que l’on imagine.

Pour toutes ces raisons, que faut-il penser du survol récent de centrales nucléaires, 7 pour l’instant, par des drones ?

La première survolée a été, le 5 octobre dernier, la centrale en tentative de déconstruction (depuis 1998) de Creys-Malville...

Ont suivi un survol de Gravelines, Cattenom, Blayais, Bugey, Chooz, et Nogent sur Seine, ce qui a décidé EDF a porter plainte, ce qui, sur le fond ne change pas grand-chose. lien

Greenpeace a fait savoir qu’il n’était pas à l’origine de ces incursions, et Yannick Rousselet, l’un des spécialistes en la matière de cette ONG, affirme qu’il faudrait ajouter à la liste des centrales survolées, celles du Tricastin, et de Fessenheim, ainsi que les installations du Commissariat à l’énergie atomique de Saclay, dans l’Essonne. lien

La centrale du Bugey a été survolée à plusieurs reprises, et les engins observés sont de nature différente : certains ne font que quelques dizaine de centimètres, avec un rayon d’action très court, mais d’autres sont beaucoup plus gros,  2 mètres de large, ce qui laisse penser qu’ils pourraient transporter des charges explosives.

Le plus inquiétant c’est qu’il semble qu’il s’agisse d’une opération concertée, car ce sont les mêmes jours que les centrales du Bugey (Ain) et de Gravelines (Nord) ont été survolées.

Dans le contexte mondial des conflits dans lesquels la France est engagée, notamment contre les extrémistes musulmans, sans tomber dans une facile paranoïa, on peut imaginer facilement les risques que font courir aux populations, ces centrales si peu préparées à ce type d’agressions. lien

Pour toutes ces raisons, Gunther Oettinger, ex commissaire européen à l’énergie, avait refusé en mai 2011 de cautionner les tests de résistances des installations nucléaires qui ne prendraient pas en compte les risques humains, et les actes terroristes. lien

Décision logique si l’on veut bien rappeler comment Matthew Bunn, expert nucléaire, avait démontré de quelle façon une attaque bien organisée pourrait créer une situation comparable à celle de Fukushima. lien

D’ailleurs au mois d’aout dernier, en Belgique, la centrale nucléaire de Doel 4 a du être précipitamment arrêtée, suite à une perte d’huile de la turbine à vapeur, et selon l’exploitant, il s’agirait d’une « intervention manuelle volontaire », c'est-à-dire d’un sabotage.

Mais revenons à nos drones...D’où viennent-ils ?

Où en sommes-nous avec les recommandations européennes de 2012 ?

Plus pragmatiquement, alors qu’en Suisse, des pastilles d’iode sont envoyées par courrier aux populations menacées par une catastrophe nucléaire dans un rayon de 50 km autour des sites nucléaires, quelles précautions va enfin prendre le gouvernement dans ce domaine ? lien

Les mesures décidées en France sont largement insuffisantes, et généralement pas efficaces, car elles passent par un labyrinthe administratif qui ne permet pas une réelle protection du citoyen menacé.

A Brest, les autorités avaient décidé de distribuer des pastilles d’iode aux habitants proches de la base navale, en limitant la zone concernée à un rayon de 500 mètres. lien

500 mètres en France, 50 km en Suisse.

Décidément, nous sommes un grand pays.

Comme dit mon vieil ami africain, tout comme Albert Einstein : « le malheur n’entre que si on lui ouvre la porte ».

L’image illustrant l’article vient de « réactionismwatch »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

La France a peur

Un nucléaire pourtant si sûr

Le caillou dans la chaussure

Nucléaire la cible terroriste


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

240 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 31 octobre 2014 09:10

    Bonjour Olivier,

    Vous savez très bien que concernant la sécurité pour le nucléaire nous sommes au top du top la preuve, des écolos baba cool peuvent entrer sur les sites et grimper sur les bâtiments sans problèmes, des drones actuellement non identifiés survolent les centrales etc etc. Évidement, il ne faut pas parler des équipements vieillissant à remettre au goût du jour et qui coûteraient des milliards au contribuable et dont la facture énergétique exploserait (Ça se sera la surprise dans une avenir proche). Le nucléaire est un lobby très puissant dont les acteurs principaux se foutent éperdument de la sécurité, ils font du business et ce business doit leur remplir les poches point barre !!! je crains le jour ou un réacteur s’emballera suite à accident car personne, absolument personne, ne sait comment arrêter une catastrophe de ce type (voir Tchernobyl et Fukushima..) Mais, il paraît que chez nous c’est impossible d’après les experts (Mandaté par AREVA évidement). Voyez vous Olivier, contrairement à ce que l’on pourrait croire je ne suis pas antinucléaire par principe ce qui est aussi débile que d’être pro nucléaire en ignorant les risques, je suis contre l’utilisation d’une énergie quel qu’elle soit dont on serait dans l’incapacité totale d’arrêter un accident qu’elle pourrait produire.


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 09:20

      Gabriel

      au delà de votre choix de n’être ni antinucléaire, ni pour, je partage totalement la conclusion de votre commentaire.
      conclusion lucide.
      je la remet ici :
      « je suis contre l’utilisation d’une énergie quel qu’elle soit dont on serait dans l’incapacité totale d’arrêter un accident qu’elle pourrait produire »
      merci

    • Lucifer Lucifer 31 octobre 2014 16:48

      Je veux pas t’embêter, mais prendre le pseudo d’un archange déchu qui vient d’être vaincu sa le fait pas trop..
      Revenons a nos mouton.
      On ma prévenu que la central aux abord de Marseille avais une légère fuite radio active. Ce sont des déchets radio-actif dissimulé dans des zone peut recommandable...
      Ceci pour contaminé le plus possible les marseillais et les rendre maboule.
      Celui qui tient l’usine est un patron de la pègre, allier par allégeance sournoise aux francs maçons.


    • Lucifer Lucifer 31 octobre 2014 17:07

      Tu dit ceci :
      « je suis contre l’utilisation d’une énergie quel qu’elle soit dont on serait dans l’incapacité totale d’arrêter un accident qu’elle pourrait produire »
      Ok rien a dire...
      Impacte...
      Le petit franc maçon que tu est, a oublier un petit détail...
      Y en a certain qui on compris un procéder très intéressent apportent une énergie alternative très intéressante...
      Le souci, c’est que la police par exemple vandalise leur petit atelier, car vous savez déjà comment produire de l’énergie par force centrifuge ascendante. Mais votre amis le pétrole rapporte trop de bénéfice...
      Est oui, la solution c’est belle et bien le nucléaire, mais vous savez pas utiliser les combinaisons atomique pour le rendre non nocif et en faire des moteur urbain.


    • Gabriel Gabriel 31 octobre 2014 18:38

      Salut Lulu,

      Vaincu dis tu, je te croyais moins crédule mon lulu, tu sais,il ne faut pas se fier aux apparences. Ton problème Lulu c’est que tu as toujours pris le boss pour un simplet et c’est pour cela que tu merde à chaque fois. A propos, je ne suis pas franc maçon ni un admirateur des pétroliers, tu devrais lire mes articles cela t’éviterais un jugement à l’emporte pièce. Bon comme dab, à bientôt sur le ring. A plus mon Lulu...


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 novembre 2014 13:09

      lucifer

      hou les cornes !

    • juluch juluch 31 octobre 2014 11:28

      Bonjour Olivier.


      pourtant ces sites sont sensés être bien protégés.....

      Se sont, si je m’abuse, des sociétés privés qui assurent la sécurité.....selon moi les endroits ou les gens ont pu s’introduire les boites ont perdu le contrat.

      Faudrait savoir si à présent les centrales sont mieux surveillés.

      Quant aux drones, difficile à intercepter pour l’instant vu leur taille, sans parler qu’ils sont en vente libre pour des sommes modiques.

      • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 11:33

        juluch

        comme il est dit dans l’article, certains de ces drones font 2 mètres d’envergure... je pense qu’il doit être facile de l’intercepter, surtout qu’ils font plusieurs passages, plusieurs jours de suite...
        ça montre en tout cas l’impréparation des gestionnaires de ces sites.
        déplorable.
        merci de ton commentaire.

      • juluch juluch 31 octobre 2014 11:39

        Je parlai des petits drones que l’on trouve facilement. Pour les gros ça doit coûter un peu plus cher, donc pas à la portée de « mr tout le monde. »


        quoiqu’il en soit, difficile à intercepter.....un avion ou hélico c’est plus facile.

        C’est un gros problème. J’espère que les autorités l’ont bien pris en compte.



      • Aldous Aldous 31 octobre 2014 12:48

        Avec un drone à moins de 100€ je vous viole n’importe quel site secret défense du globe.

        Surtout que moins ils sont chers plus ils sont petits du coup on ne les voit que de près. 

        Si en plus c’est un modèle doté d’un auto-pilote gps, c’est bonnard. Il n’y a même pas besoin de rester dans le coin. 

      • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 12:55

        juluch

        j’ai l’étrange intuition que les autorités n’ont rien pris en compte.
        ils sont actuellement surtout mobiliser pour rassembler leurs troupes, calmer les frondeurs, et garder le pouvoir pour 2017.
        quel bordel.

      • juluch juluch 31 octobre 2014 13:18

        J’espère que vous avez tort pour le premier paragraphe......

        pour les deux derniers mots......d’accord à 100%.....



      • Trelawney Trelawney 31 octobre 2014 16:45

        Monsieur Juluch

        pourtant ces sites sont sensés être bien protégés.....

        La réponse est « ça dépend quand ». Il y a 18 pelotons de GSPG composés chacun de 38 gendarmes formés au GIGN pour cela. Mais la nuit, le site est gardé par 4 ou 6 veilleurs de nuits avec des chien. La nuit dans un hyper marché il y a 10 voir plus de gardiens avec des chiens. La nuit, un hyper est mieux gardé qu’une central parce que dans un hyper marché c’est beaucoup mieux payé

        Si les gardes donnent l’alerte (s’ils n’ont pas été assommé avant), le peloton GSPG est sensé intervenir en 15mn. Le temps qu’il faut à un commando de 4 opérateurs formés à ce type de destruction pour faire péter cette centrale. Mais ce n’est pas la peine d’angoisser, car les conséquence d’une intervention de ce type serait destructeur pour le pays ou l’organisation qui aurait l’idée suicidaire de la faire.

        Même si un drone bourré d’explosif ne pourrait pas détruire une centrale nucléaire, le survol de sites par ces engins est quand même inquiétant. Soit il est fait pour recueillir un maximum d’information pour une intervention terrestre ultérieur, soit c’est un coup de semonce pour mettre la pression sur un état.


      • juluch juluch 31 octobre 2014 20:47

        Mieux payés dans un hyper........ne croyait pas ça.

        Un assp gagne en net, sans aucunes primes, 1200 € environ.

        Ensuite vous avez les majorations des heures de nuits, les fériés et heures sup’.

        Les agents dépendent d’un prestataire de services dont ils sont les employés.

         Leur patron « vends » en heures les agents à l’hypermarché, pour reprendre cet exemple, et si les agents sont payés au minimum, soit 9 € environ de l’heure, le prestataires vendra 14 ou 15.

        C’est une histoire de négociations avec les donneurs d’ordres que sont les patrons des hypers..

        Pour une centrale ils sont payés plus car les prestataires négocient plus haut que pour un hyper.

        il est plus rentable pour un prestataire de garder un chantier de centrale nucléaire qu’un hyper ou un simple magasin.

        On pourrai en débattre sur des dizaines de pages.... smiley

      • picpic 31 octobre 2014 11:40

        Observez ces deux chiffres...

        11,7 % de nucléaire dans la production mondiale d’électricité et 74,8% dans la production en France.
        en France, vous êtes victime de la propagande des lobbys qui vous servent sans arrêt, « on ne peut pas faire sans le nucléaire »...« Science et vie » étant largement responsable de cette propagande.

        Mais peut on, au niveau mondial faire un effort de 11% ?

        Il nous suffirait juste de rénové le réseau électrique pour largement récupérer ces 11 %, voir beaucoup plus...

        Peut importe le programme de lavage de cerveau qui tourne dans votre tête.
        Passez à essorage et comprenez que l’humanité peut tout à fait se passer du nucléaire.

        Ce n’est pas au niveau des recherches et autres infrastructures que ça se passe...
        Le problème du nucléaire, se situe dans le cœur des hommes.

        Ce n’est pas nous qui avons un problème avec le nucléaire, c’est le nucléaire qui a un problème, et son problème c’est que des singes violents et dominateurs veulent l’exploiter...


        • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 13:00

          picpic

          je partage totalement.
          on nous aveugle avec cette obligation du nucléaire, sur l’air de « le nucléaire ou le chaos »...
          mais le chaos est déjà là.
          une énergie si chère que nos factures d’électricité commencent à exploser.
          pour les réacteurs, ça ne devrait pas tarder... mais j’espère me tromper.
          en réalité, au Japon, contraints et forcés, ils se sont passé du jour au lendemain de toutes leurs centrales, alors que chez nous, on évoque pudiquement une possible réduction de quelques pourcents d’ici les 20 prochaines années...
          faudrait qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons.
          et là, c’est pas gagné
           smiley

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 octobre 2014 13:36

          olivier,
          Et moi qui croyais que les z’écologistes étaient favorables aux voitures électriques...
          D’où kon comment on va bien pouvoir la produire cette électricité pour faire rouler les bagnoles ?


          « Les Verts et les voitures électriques » sont pas très chauds, les écolos !

          Les transports en commun n’existent en nombre suffisant que dans les zones urbaines, les autres n’ont qu’à acheter un vélo ou un âne, j’ai tout bon ?

        • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 13:45

          fifi

          j’en ai parlé à plusieurs reprises dans des articles anciens.
          voiture électrique, bien sur, c’est propre... mais tout dépens d’ou vient l’énergie !
          si elle est nucléaire (et c’est le cas), ce projet apparemment propre est en fait un projet destiné à booster l’énergie nucléaire.
          c’est ce qui avait été lancé il y a longtemps avec l’incitation a s’équiper en chauffage électrique.
          donc, voiture électrique, bien sur, mais à condition que l’énergie qui recharge la voiture soit une énergie propre : solaire, éolien, méthane, hydraulique, etc
          donc retourner au vélo ou à l’âne, c’est une peu comme dire que nous n’aurions comme alternative que « le nucléaire ou la bougie »
          de la parfaite mauvaise foi.
          mais ça commence à se voir.
           smiley
          ne soyez pas dupe de ces messages de communication.


        • soi même 31 octobre 2014 12:29

          Bonjour Olivier, ce qui me plaît dans vos articles, c’est la faculté de passé du coq à l’âne, je dirais que vous avez une inconstance à être crédible, Certes avoir un point de vue vaste des sujets qui nous taraude est en soi pas une mauvaise chose, si ce n’est que dans ce cas, on garde un point de vue objectif et l’on n’ instrumente pas ses lecteurs, si soit même on reflète tellement le fait d’être primesautier et imbue du rôle que l’on ne joue pas vraiment et que l’on attend que les autres le joue à sa place !

          Et comme d’habitude, vous n’allez surtout pas répondre, et comme je vous comprend, ce n’est vraiment pas agréable de s’entendre dire que l’on est toujours sur le même tas de fumier de sa personnalité !


          • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 13:12

            Cet article me donne une profonde nausée, tant par sa mauvaise foi que par sa nullité technique.
            Deux exemples de mauvaise foi :
            1) le coup des pastilles d’Iode. J’habite dans un village non loin du centre de Cadarache, qui est un centre de recherche, et dans lequel il n’y a pas de réacteur de puissance (il n’y a que des petits réacteurs de recherche). En cas de fuite de radioactivité, hautement improbable, le relâchement serait minime. Pourtant, et c’est réglementaire, tout habitant du village, et des villages dans un rayon de 30 km, peut et doit se rendre à la mairie pour recevoir des pastilles d’Iode. Encore une désinformation que vous avez glanée à la va vite et propagée.
            2) Le coup de la baie U5. Les systèmes de procédure U5 (relâchement volontaire à l’environnement en cas de surpression dans l’enceinte de confinement suite à un accident grave, pour éviter que la pression ne dépasse 5 bars) comportent des filtres à sable, pour piéger la majeure partie des espèces radioactives. Il a été décidé de remplacer progressivement ces filtres à sable par des dispositifs de barbotage, plus efficaces pour les espèces volatiles et les très petites particules. Je pense que cet exercice dont vous parlez se plaçait dans le cadre de la mise en place de ces nouveaux dispositifs. L’ASN a émis un rapport, car ils doivent le faire pour tout incident. De toute façon, et vous le savez très bien, aucun réacteur n’est autorisé à démarrer si les dispositifs U5 ne sont pas en place. Mauvaise foi=100%. Donc, il s’agissait d’un exercice de mise en place d’un nouveau dispositif, le réacteur étant bien sûr à l’arrêt. Pour influencer le lecteur crédule, vous avez mis à côté une photo d’’explosion très suggestive. En fait, c’est une image de guerre. Vous êtes tellement nul et paresseux que vous n’avez même pas remarqué qu’il y avait des palmiers !


            • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 13:29

              victor

              si ce n’est pas indiscret, je voudrais que vous me rassuriez : quel est votre job ?
              j’espère que ce n’est pas dans la branche nucléaire... ce qui discréditerais totalement votre commentaire.
              ceci dit, sur les pastilles d’iode, vous tentez d’embrouiller tout le monde.
              certes il y a bien eu la possibilité d’obtenir des pilules d’iode, mais vous semblez (?) ignorer que pour se le procurer il fallait se rendre dans certaines mairies, et qu’en fin de compte, très peu de personnes s’y sont rendues...
              s’il y avait la volonté de réellement protéger les populations, ne croyez vous pas qu’il aurait été plus simple de supprimer toutes ces mesures administratives compliquées ?
              et puis, les zones concernées étaient largement insuffisantes... 
              en Suisse 50 km autour des sites (ce qui est le minimum) 
              en France, c’est beaucoup plus modestes.
              pourquoi ?
              j’attend avec impatience votre réponse argumentée.
               smiley

            • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 13:36

              De plus, avant d’engager la procédure U5, l’enceinte de confinement est protégée par un système d’aspersion et, dans l’EPR, par des recombineurs d’hydrogène. Le système d’aspersion a pour but de faire chuter la pression et la température par condensation de vapeur sur le nuage de gouttelettes micrométriques (très grande surface développée). Le deuxième objectif est le rabattement des espèces en suspension, en particulier les espèces iodées, sous forme d’aérosols ou sous forme volatile. J’ai dirigé dans les années 90 une thèse de doctorat sur ce sujet. Donc, je suis un lobbyiste. Dans votre discours, tous ceux qui ont un minimum de bagage technique et qui sont excédés par les âneries répandues par les écolos sont des lobbyistes. Et tous ceux qui répandent des âneries et des désinformations sont des « citoyens conscients ».
              Ajoutons que l’ EPR, par rapport aux réacteurs actuels, a ses systèmes de sécurité renforcés : dans l’enceinte, les recombineurs d’hydrogène, et dans le puits de cuve, le récupérateur de corium. Ce qui fait qu’il est plus cher (mais, par l’effet de taille, le prix du kWh sera sensiblement identique). Et là, les écolos, avec une malhonnêteté intellectuelle patente, se plaignent du coût !


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 octobre 2014 13:49

              Layly Victor,
              Je veux bien vous croire si vous dites « que tout est sous contrôle », bien que la sécurité ne me semble pas si bien assurée que cela..., puisque n’importe qui y entre comme dans un moulin.


              Mais j’ai quand même quelques inquiétudes pour ce que « personne ne contrôle », à savoir, les plaques tectoniques.

              Toutes les installations nucléaires de la Vallée du Rhône, comme celle de Fessehiem sont construites sur des failles sismiques...


              1909 Tremblement de terre en Provence. « Zones sismiques en Provence et en France »


            • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 14:01

              Pour terminer, vous semblez vous réjouir du moindre incident, de la moindre fuite d’huile , comme il en existe en permanence dans toute industrie. Les catastrophes industrielles en France ont été liées au charbon (coups de grisou), au pétrole (Feyzin) et à la chimie (AZF). Je n’ai pas entendu dire que les drones de vos copains de Greenpeace ou autres survolent les installations chimiques.
              Je sais ce qui vous manque et ce dont vous rêvez tant : c’est un accident grave dans une centrale nucléaire française (uniquement pour avoir le plaisir de vous dire que vous êtes un type génial). Et je sais que des appuis techniques dans ce sens sont probablement donnés à vos copains khmers verts par des agents du CEA et d’ EDF. Il y a des dingues partout !

              Que vous vous posiez des questions sur la sûreté nucléaire, c’est absolument nécessaire et salutaire. Tous les gens qui travaillent dans la sûreté, ceux que vous appelez les « lobbyistes », considèrent que c’est en partie grâce aux questions du public que la sûreté progresse. Ce qui n’est pas admissible, c’est la mauvaise foi et la désinformation.


            • lsga lsga 31 octobre 2014 14:02

              on ne s’en réjouit pas, on dit que les ingénieurs responsables devraient être jugés et emprisonnés. 


            • lsga lsga 31 octobre 2014 14:04

              le fait est que c’est la Vème République Fascistoïde mise en place par De Gaulle qui permet à l’Oligachie Française de prendre toutes les décisions énergétiques sans que le « peuple » ne puisse donner son avis.


            • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 14:10

              Je n’ai jamais dit que « tout est sous contrôle ». Je dis qu’on fait le maximum pour prévoir toutes les éventualités et se préparer à y faire face. Au sujet des séismes, la protection antisismique d’une centrale repose sur le séisme majoré de sécurité, c’est à dire qu’on prend pour cet endroit le séisme de la plus grande magnitude répertorié dans l’histoire, et on ajoute un cran.


            • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 14:20

               Pauvre type ! Bon à rien ! Le programme nucléaire français a été lancé à la libération par le CNR, avec à sa tête des communistes comme Frédéric Joliot-Curie, et a été poursuivi par tous les gouvernements, de gauche comme de droite (sauf l’actuel gouvernement de dégénérés).
              En 1973, suite au choc pétrolier, il a été décidé par Giscard d’intensifier ce programme, au grand dam des représentants de l’Arabie Saoudite comme vous.


            • lsga lsga 31 octobre 2014 14:33

              Tu confonds communiste et stalinien. 


              Quoi qu’il en soit, c’est dans le cadre de la Vème que les dirigeants peuvent imposer cette technologie contre l’avis générale de la population. 

            • Gabriel Gabriel 31 octobre 2014 14:33

              Monsieur Layly Victor, personne de sensé ne pourrait se réjouir d’un accident nucléaire grave. Que la sécurité soit sans cesse améliorée d’accord mais, comme tout scientifique vous savez que le risque zéro n’existe pas car nous ne pouvons prévoir le comportement d’éléments extérieurs hostiles. Comme vous l’avez aussi si bien fait remarqué, des accidents ont lieu avec n’importe quelle énergie seulement voilà, en cas d’accident grave dans une centrale nucléaire, comme il s’est produit en Ukraine ou au Japon, nous sommes dans l’incapacité totale de d’arrêter la catastrophe et le poison continue de se répandre alors, que fait-on, on continue à prendre le risque ?


            • lsga lsga 31 octobre 2014 14:36

              il faudrait surtout pénaliser, au sens légal, les incidents.

              à chaque incident, à chaque accident, des ingénieurs devraient être envoyés en prison. 

            • rmusic rmusic 31 octobre 2014 16:45

              J’habite à 15 km à vol d’oiseau de la centrale de Golfech, non seulement je n’ai jamais vu la couleur d’une pastille d’iode mais vous m’apprenez qu’en cas d’accident je peux me procurer ce « médicament » auprès de la mairie de mon village.

              Soit votre info est fausse, soit elle est vraie et il est très grave que la population ne soit pas informée de cette mesure.


            • raymond 2 31 octobre 2014 17:30

              Seul ceux qui travaillent dans le nucléaire peuvent en parler les autres taisez vous vous êtes mal informés.


            • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 18:13

              En cas d’accident, il vaudrait mieux avoir les pastilles chez vous, car il est recommandé de ne pas sortir. Surtout, ne prendre qu’une pastille, et ne la prendre que si on vous le dit à la radio.
              Si vous êtes à 15 km de Golfesh, normalement ceci a dû être affiché à votre mairie, et vous avez dû avoir au moins une réunion PPI. Si ce n’a pas été le cas, c’est une erreur de la mairie (peut-être écolo ?)


            • Trelawney Trelawney 31 octobre 2014 18:38

              Il y a eu une réunion et un exercice l’année dernière à Valence d’Agen.

              Monsieur Victor,

              Ce n’est pas la mairie qui organise des réunions PPI mais la préfecture et EDF. La mairie qu’elle soit écolo ou pas, n’a pas compétence pour organiser ce genre de réunion.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 octobre 2014 21:12

              Non, c’était sous Louis XIV.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 octobre 2014 21:19

              Non, c’était sous Louis XIV ! Je répondais à Isga qui découvre l’eau tiède.
              Tout le monde sait qu’aucune consultation n’a jamais été faite sur le nucléaire...


              Vous devriez arrêter de nous pomper l’ air avec De Gaulle !
              L’ UPR n’est pas un mouvement Gaulliste.

              Justement parce que De Gaulle était loin d’être parfait, il divise les Français, tout comme les adhérents à l’ UPR. Dites -le à vos employeurs.

            • lsga lsga 1er novembre 2014 13:47

              De Gaulle a mis en place une constitution fascitoïde qui permet aux dirigeants français de mettre des centrales nucléaires partout contre l’avis de la population.


              L’Europe a certaine permis de brider un peu la nature réactionnaire de la Vème République, mais ce n’est malheureusement pas suffisant. 

            • mmbbb 2 novembre 2014 16:43

              ce serait tres simple les ingenieurs iraient aux champignons pas atomiques cela s’entend Je vous ferai remarquer que les procedures sont quand meme beaucoup plus complexe qu’a Tchernobyl ou un ingenieur a pu faire joujoux tout seul Je retrouve votre sens aiguise de la justice


            • olivier cabanel olivier cabanel 3 novembre 2014 13:12

              layly

              pas très courageux pour le coup
              laisser supposer que la distribution de pastille d’iode est peut etre le fait d’une mairie écolo montre à quel point vous placez l’honnêteté
              allez en paix

            • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 13:24

              @ tous

              une bonne nouvelle
              le ministre de l’intérieur assure qu’il va prendre des mesures.
              nous voila rassurés.
               smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2014 13:38

                @ tousnext up, organisation d’information sur les problèmes liés au nucléaire, et particulièrement vigilante m’a adressé un message, je le publie en commentaire, de leur part :

                Nous avons lu votre article, nous maintenons nos conclusions, indépendamment de militants, de pro ou d’amateurs d’images, il y a de fortes probabilités, en analyses de profileurs des événements, qu’il s’agisse de repérages pour la recherche de failles pour des actions terroristes.

                 

                Actuellement sur cette affaire le pire pour nous qui sommes sur le terrain, c’est tous les mensonges, contre-vérités et âneries qui sont dits à la télé, comme la zone d’exclusion de 5 Km et 1000 mètres de haut !!

                 

                Prenons l’exemple du scram du réacteur 4 du 22 octobre à 00h 40 mn de la CN de Cruas-Meysse  : plan HD de la contamination à l’iode 131 de Montélimar 

                Le bout de la piste de l’aéroport d’Ancône est dans l’axe de la centrale nucléaire à moins de 4 km, tous les avions qui décollent par vent du nord (le mistral) ou tous ceux qui atterrissent par vent du sud, même avec le meilleur virage possible, sont tous à moins de 2000 mètres de la CN et aussi à quelques centaines de mètres de hauteur au mieux de la centrale nucléaire.

                Pas une TV n’est venue voir les avions qui frôlent la CN (environ à 1800/2000 m au mieux) !!!

                 

                Pareillement lorsque nous disons que certains réacteurs ne sont plus sous contrôle après un scram, nous en amenons la preuve …

                 

                Heureusement que nous, nous sommes conscients et prenons des précautions … par exemple le 22 10 2014 juste après le premier scram nous marchons carrément sur un tapis de particules d‘iode 131 !

                 

                Météo France est même impactée, pire c’est le Maire qui a réalisé la contre-mesure !!


                • slave1802 slave1802 31 octobre 2014 14:15

                  L’aéroport d’Ancône !!!

                  de suite on passe au décollage et à l’atterrissage réguliers de gros porteurs type Airbus 380 qui feraient effectivement des dégâts en tombant.

                  Mais en cherchant un peu, l’aéroport international que vous nous décrivez se transforme en petit aérodrome de province d’où ne décolle qu’un Cesna ou un ULM une fois par semaine. Ces petits engins ayant la fâcheuse habitude d’être beaucoup plus agile que leurs grands frères, ils n’ont aucun mal à respecter les distances de sécurité. Sans cela la piste aurait été fermé depuis bien longtemps...

                  La France a peur... 


                • raymond 2 31 octobre 2014 17:33

                  Un cesna avec 200 kg de tnt ça fait quoi ?


                • mmbbb 2 novembre 2014 16:32

                  Nous sommes en france et si un jour la securite devait etre aplliquee stricto sensu l’armee de l’air degommerait tout avion Il y quelques temps un rafale a oblige un avion de tourisme allemand a atterrir puisqu’il survolait une centrale nucleaire vous pouvez retrouver la video Le pilole fut presente au procureur et remis en liberte puisqu’aucune photo n’avait ete prise et il a plaide la perte de son couloir aerien Idem pour les ecolos qui grimpent les tours Les tireurs d’elites ne tirent pas simplement parce que nous sommes en France Quant a l avion de ligne je doute qu’ils puissent atteindre le coeur meme il s’ecrasera Regardez l’avion du PDG de total ayant heurter une masse importante il en reste des cendres La seule menace est le tir de missile avec tete en uranium appauvrie capable de percer du beton de plusieurs metre d’epaisseur et etre tire a distance C’est une arme de guerre Quant a vos drones c’est de la rigolade Votre article pose en revanche le probleme du respect des procedures a suivre et desormais contrairement au annees 1970 la France se doit se conformer a des controles d institutions internationales de surcroits une autorite independante a tout pouvoir comme l’arret a flamenville d’un beton mal coule Ce sont des points positifs et vous faites votre travail comme d’autres associations Cessez de nous gonflez avec aeronef bidules volants et grimpeurs puisque je me repete nous sommes en france et que contrairement a d’autre pays comme la Russie nous ne tirons aussi facilement des missiles Quoi qu’il en si la menace terroriste est forte l’armee installera des missiles crotales comme en 2001


                • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 14:57

                  Pour terminer avec ce pauvre Cabanel.
                  Sur le coup des pilules d’Iode, c’est encore une fois nul. J’habite dans un coin qui est très peu peuplé, avec une grande distance entre les villages. On a pris les villages dans un rayon de 30 km, parce qu’au delà, il faut chercher assez loin. La Suisse allemande a une densité de population qui n’est pas comparable, donc ils ont pris un rayon plus grand. Et alors ?

                  Pour répondre à votre question, je suis retraité, et j’ai été ingénieur de recherche en sûreté nucléaire pendant plus de trente ans. Je ne suis pas lobbyiste. Comme tous mes anciens collègues qui essaient de se battre comme moi, par pur professionnalisme, contre les âneries des écolos, je ne suis évidemment pas payé. D’ailleurs, seuls les retraités osent s’exprimer, car les autres ont peur des représailles de la hiérarchie convertie à l’écologie. Je dois vous dire (ce qui devrait vous réjouir) que nous sommes plutôt mal vus de nos anciens chefs, toute orientation politique confondue, sur fond de ratissage électoral et de conversion massive à la merveilleuse transition énergétique.

                  Sur votre remarque que mon ancien job risque de discréditer mes réponses, c’est comme si vous discutiez des performances d’un moteur en disant à votre interlocuteur : « ne me dites pas que vous avez travaillé dans l’automobile, car ça discréditerait vos réponses ».



                  • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 18:18

                    j’ai dit que j’étais ingénieur de recherches en sûreté, c’est à dire que j’écrivais des modèles physiques pour les simulations numériques des accidents, espèce d’inculte. Quand à votre bobard de déchets balancés au milieu de ll’Océan, vous le sortez compulsivement tous les deux jours


                  • lsga lsga 1er novembre 2014 13:51

                    Et voilà, comment les ingénieurs du Nucléaire se déresponsabilise : c’est pas de ma faute ! c’était pas de mes compétences ! je n’ai fait qu’obéir aux ordres...


                    Le Nuremberg du nucléaire ? vivement !

                  • s4m0 31 octobre 2014 15:17

                    « On sait aussi que les différents exercices de sécurités réalisés au cours des ans sont généralement peu convaincants, puisqu’il faudrait qu’une intervention survienne dans un délai de moins d’1/4 d’heure, délai largement dépassé à chaque reprise. »

                    Vous avez une preuve ? parce que généralement ce sont des exercices menés par le GIGN et dont les résultats sont confidentiels.lien

                    « A Brest, les autorités avaient décidé de distribuer des pastilles d’iode aux habitants proches de la base navale, en limitant la zone concernée à un rayon de 500 mètres. lien »

                    La propulsion navale et le nucléaire civile sont deux applications bien différentes !
                    Vous emportez de l’iode lorsque vous allez voir tata yvonne à l’hopital après son scanner ? C’est pourtant dans le domaine médical qu’il y a le plus grand nombre d’accidents de radiopro lien ! Mais les amalgames, vous les faites quand cela vous arrange.

                    Si vous étiez un temps soit peu objectif, vous aurez souligné que le rayon de distribution de pastille pour les INB civiles sont de 10km. lien

                    Bref, vous faites la comparaison avec la Suisse mais ce pays, bien que proche géographiquement, est bien éloigné culturellement ! Allez donner des pastilles d’iode à des français. Quand bien même vous leur expliquez qu’il faut absolument attendre l’ordre avant de l’ingérer, je peux vous pariez que 90% des gens les prendrons inutilement à la moindre alerte. Et une pastille d’iode ingérée au mauvais moment la rend complètement inefficace !

                    Et votre comparaison est un peu « schizophrénique » puisque la Suisse que vous citez en exemple, est critiquée par Greenpeace sur la distribution d’iode. lien

                    « En réalité, selon « le figaro », aucune des 19 centrales françaises ne serait en totale conformité avec les normes exigées. lien »

                    Là votre affirmation relève carrément de la désinformation ! Votre lien date ...d’il y a plus de deux ans  !

                    « D’ailleurs au mois d’aout dernier, en Belgique, la centrale nucléaire de Doel 4 a du être précipitamment arrêtée, suite à une perte d’huile de la turbine à vapeur, et selon l’exploitant, il s’agirait d’une « intervention manuelle volontaire », c’est-à-dire d’un sabotage. »

                    Même les journaux « grand public » (souvent friands de ce genre de scoop) utilisent le conditionnel (lien). Vous avez mené votre propre enquête ?
                    Si je peux me permettre d’émettre un avis : si une personne malveillante voulait réellement saboter une telle installation, il n’a vraiment pas été inspiré de s’en prendre à cet équipement !

                    « Ce n’est bien sur qu’une péripétie, mais quand ce genre de situation se passe au sein de l’une des industries les plus dangereuses connues dans le monde »’

                    vous avez un début de commencement de fondement à cette affirmation en dehors de votre propre avis subjectif ?
                    Cette « industrie » a connu 3 accidents majeurs dont 2 ont entrainé des rejets massifs et 1 a réellement entrainé l’exposition massive de milliers de personnes, principalement causée par le contexte d’irresponsabilité générale qui régnait alors en EX-URSS. Cela alors que le monde compte 436 réacteurs cumulant 11 776 années réacteurs d’exploitation.

                    Soit dit en passant, les vêtements que vous portez ont certainement causé plus de mort (lien) que les neutrons « nucléaires » qui ont alimenté votre ordinateur ;)
                    Et j’espère que vous n’allez jamais à la piscine parce que c’est un loisir qui lui non plus ne semble « pas si sûr » (lien) ;)


                    • Mac Naab 1er novembre 2014 14:07

                      Je suis totalement d’accord avec vous, lire du Olivier Cabanel c’est tellement distrayant. Et pourtant je ne loupe aucune intervention de Bill O’reilly (fox news).


                    • Calva76 Calva76 31 octobre 2014 15:52

                      130 Centrales au charbon pour remplacer 8 réacteurs nucléaire en Allemagne c’est beaucoup moins dangereux ni polluant n’est-ce pas ? smiley
                      Et puis économiquement c’est tout à fait rationnel :
                      Berlin paie très cher l’abandon du nucléaire.

                      Bien entendu les prévisions de notre grand gourou se vérifient sans cesse :
                      Japon : 3 ans après la catastrophe de Fukushima une centrale nucléaire va redémarrer.

                      Nul doute qu’il s’agisse d’indécrottable masochistes... smiley
                      Ou plutôt que certaines contraintes géopolitiques font que cette énergie devra forcément cohabiter avec toutes les autres nonobstant ce que prétendent certains. smiley

                      C’est d’ailleurs pour cela que la France n’écoutant que vos bons conseils va prendre la bonne voie grâce au soutien appuyé des élus écologistes (brièvement) passés au gouvernement :
                      Fermeture de Fessenheim : la France ne tient pas ses promesses !

                      Nouvelle direction confirmée par notre industrie du nucléaire à l’agonie d’après vos dires :

                      Feu vert de Bruxelles pour la construction de deux centrales nucléaires d’EDF en Angleterre.

                      Industrie ayant tellement honte que le projet ITER (fusion nucléaire via Tokamak) soit dans les délais et budgets, qu’elle se sent obligée de la masquer totalement au yeux de tous :

                      ITER a ouvert grand ses portes au public.

                      Et qu’aucune autre solution technique ne semble poindre pour pérenniser cette source d’énergie :

                      Fusion nucléaire : Lockheed Martin pense réussir bien avant ITER.

                      Bref, vous me voyez ainsi extrêmement inquiet pour l’avenir de cette énergie, les liens ci-dessus de moins d’un an en témoignent. smiley 

                      Ne vous fatiguez pas à me renvoyer comme bien d’autres à mes châteaux de sable, j’y retourne de ce pas pour y trouver en creusant vos illusions perdues.

                      Et je vous promet de repasser par ce site aux vacances d’été prochaine (2015 soit 4 ans après l’accident de Fukushima) pour faire un nouveau point de vos prédictions sur votre marronnier.

                      Comme le dirait mon vieil ami Africain :

                      Peu importe la direction du vent, le soleil va toujours là où il doit aller. smiley

                      Bonne journée ensoleillée par... le plus grand réacteur nucléaire naturel de notre système planétaire.


                      • soi même 31 octobre 2014 16:07

                        A tous ceux qui aurraient tendance à prendre le nucléaire pour une chose qui est contrôlable, il y a le coût financier qui est en train de devenir insurmontable ;

                        Tchernobyl/arche : la fin des travaux repoussée à 2017 faute d’argent

                        On et en droit de pensé ne serait ’il pas temps d’arrêter les frais ?

                        Ukraine : le chantier d’une décharge nucléaire inauguré à Tchernobyl
                        Car il faut bien reconnaître dans l’utilisation du nucléaire que cela soit en France où dans d’autre partie du monde, l’on peut véritablement parlé d’un amateurisme criminel, car dans tous les cas de catastrophe nucèaire à travers le monde aucun site, jusqu’à present à retrouver une situation saine. Fukushima, la catastrophe nucléaire continuehttp://www.sortirdunucleaire.org/Suivre-l-actualite-jour-par-jour

                        • Calva76 Calva76 31 octobre 2014 18:02

                          Tchernobyl/arche : la fin des travaux repoussée à 2017 faute d’argent

                          Exact ! smiley
                          Mais encore faudrait-il préciser le léger désordre local à l’Ukraine du fait d’une petite guerre civile récente n’est-il pas ? smiley
                          On peut alors comprendre aisément que l’ordre des priorités de ce malheureux pays ait été disons... modifié pour ne pas dire perturbé.

                          Ce qui me permet de rebondir sur quelques chiffres :
                          En 4 mois de guerre civile on déplore 3200 morts en plus de 10 000 blessés pour une zone de 45 millions d’habitants. En 30 ans l’accident de Tchernobyl aurait fait lui 4000 morts et 25 000 malades.

                          Conclusion : la guerre semble bel et bien plus dangereuse que le nucléairesmiley
                          Vous ne trouvez pas dommage que la guerre soit en plein développement à l’échelle planétaire mmmmmh ?
                          Et je n’aborderais pas les thèmes et les bilans de la faim ou des maladies (malaria,sida,ébola etc.) dont l’occident se fout éperdument en regardant son petit nombril. smiley

                          Non décidément je ne serais pas convaincu de la caractérisation de danger « supérieur » de l’industrie nucléaire tant que les mines de charbon provoquerons 3000 morts de moyenne par an sur les 10 dernières années rien qu’en Chine !

                          Ah oui j’oubliais :
                          Avec 1.2 millions de morts annuel il serait temps d’interdire les transports routiers selon votre raisonnement non ? smiley

                          Bonne soirée.


                        • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 19:29

                          Les disciples de Monsieur Hulot sont tellement affolés par le coût de l’énergie (réel) en Allemagne et par la Bérésina qui s’annonce qu’ils essaient désespérément de triturer les chiffres dans tous les sens. Pourtant, dix centimes d’Euros par KWh pour la production, c’est à dire sans compter les taxes et l’acheminement, coût de la construction et du démantèlement compris, c’est pas mal, non ? Le Japon est en train de relancer le nucléaire, la Chine, la Corée, la Russie plein pot, la Grande Bretagne. C’est sans doute qu’ils y trouvent leur compte (mais sans doute n’ont ils pas d’aussi bons calculateurs que les écolos français ?). Ces Russes, ce sont décidément des « amateurs criminels ». Vous ne citez d’ailleurs que des chiffres émanant du site hyper-sérieux, hyper-objectif et hyper-crédible sortir du nucléaire.
                          Je vous signale que la zone interdite de Tchernobyl a retrouvé un état qu’elle avait perdu depuis six cents ans, au dire des gardes forestiers et des biologistes, la nature s’étant régénérée plus vite que prévu. Le cas des travaux sur le réacteur est particulier, car les européens-étasuniens que vous soutenez ont déclenché une guerre civile (aux dernières nouvelles, les européens vont payer le gaz ukrainien pour l’hiver, vont éponger la dette des voyous de Kiev, et vont financer leur armement)
                          Maintenant, demandez vous quel serait le coût, en vies humaines, en guerres et en destructions, d’une véritable pénurie d’énergie.


                        • soi même 31 octobre 2014 20:20

                          A propos de cette guerre vous avez sans doutes connaissance de l’article de ce Tchèque .

                          Guerre en Ukraine : menace d’un nouveau Tchernobyl ?
                          Lire la suite : http://french.ruvr.ru/2014_08_25/Guerre-en-Ukraine-menace-d-un-nouveau-Tchernobyl-2058/


                        • soi même 31 octobre 2014 21:02

                          @ Layly Victor pourquoi n’allez pas vous établir dans la zone interdite de Tchernobyl ?

                          Les étranges toiles d’araignées de Tchernobyl (vidéo)

                          http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-les-etranges-toiles-d-araignees-de-tchernobyl-video-123606617.html Radioactivité et mutations
                          L’accident de la centrale nucléaire de Fukushima a provoqué des mutations génétiques de la flore et de la faune, annonce le Journal of Heredity de l’Université d’Oxford. Des spécialistes ont étudié des insectes, des oiseaux, des plantes et des animaux dans la zone de la contamination radioactive.
                           http://french.ruvr.ru/2014_08_20/La-radiation-et-les-mutations-4997/
                          Les arbres morts ne pourrissent pas à Tchernobyl, et c’est un vrai dangerne nouvelle découverte qui fait froid dans le dos en provenance du site tristement célèbre de Tchernobyl. Près de trente ans après cette catastrophe nucléaire, l’une des plus grosses de l’histoire avec Fukushima, des chercheurs ont constaté que « les arbres morts, les plantes et les feuilles sur le site contaminé ne se décomposent pas à la même vitesse » que les plantes poussant ailleurs dans le monde, résume NBC.

                          Publiés dans le journal Oecologia, ces résultats prouvent que l’ensemble des êtres vivants situés à proximité du funeste site ont été affectés par la radioactivité : humains, animaux, végétaux mais aussi insectes, microbes ou fungi, un champignon impliqué, à l’instar des insectes ou des microbes, dans le processus naturel de pourrissement de la matière.

                          Comme l’explique le site The Smithsonian, ces « décomposeurs » ont aussi souffert de la catastrophe. Pour le vérifier, les deux chercheurs à l’origine de l’étude, Tim Mousseau, de l’université de Caroline du Sud aux Etats-Unis et Anders Møller de Paris-Sud, ont rempli 600 petits sacs de feuilles non-contaminées, pour les déposer à différents endroits, avec ou sans radiation.

                          Les résultats sont saisissants, à en croire le Smithsonian :

                          « Dans les zones sans radiation, 70% à 90% des feuilles avaient disparu après un an. Mais dans des zones avec plus de radiations, les feuilles gardaient près de 60% de leur poids d’origine. »

                          Une différence qui constitue la preuve, pour les chercheurs, que « la radiation a inhibé la décomposition microbienne » des feuilles qui jonchent le sol du site contaminé. Une découverte qui pourrait aussi expliquer la très lente croissance des arbres aux alentours de Tchernobyl –autre découverte scientifique abondamment relayée par la presse à l’été 2013.

                          Elle pourrait avoir un autre effet, autrement plus dangereux : favoriser des feux de forêts dévastateurs.

                          L’accumulation de cette matière végétale non décomposée constitue un parfait combustible, expliquent les chercheurs.

                          « C’est sec, ça s’allume et ça brûle assez facilement, commente ainsi Tim Mousseau, et rend donc plus probable le départ d’un feu de forêt catastrophique. »

                          La forêt du site de Tchernobyl, connue sous le nom de « forêt rouge » depuis que les radiations ont vidé les pins de leur chlorophylle, a déjà connu de graves incendies. Comme le raconte un reportage sur zone du Monde en date de 1998, « en 1992 un incendie a détruit des centaines d’hectares ». Problème : il a aussi propulsé « dans l’air des éléments radioactifs contenus dans les plantes et le sol ».

                          “The gist of our results was that the radiation inhibited microbial decomposition of the leaf litter on the top layer of the soil,” Mousseau says. This means that nutrients aren’t being efficiently returned to the soil, he adds, which could be one of the causes behind the slower rates of tree growth surrounding Chernobyl. 


                          Read more : http://www.smithsonianmag.com/science-nature/forests-around-chernobyl-arent-decaying-properly-180950075/#CqwdhJ5pKe4MGhbc.99
                          Give the gift of Smithsonian magazine for only $12 ! http://bit.ly/1cGUiGv
                          Follow us : @SmithsonianMag on Twitter
                          hey created around 600 small mesh bags and stuffed them each with leaves, collected at an uncontaminated site, from one of four different tree species : oak, maple, birch or pine. They took care to ensure that no insects were in the bags at first, and then lined half of them with women’s pantyhose to keep insects from getting in from the outside, unlike the wider mesh-only versions. 


                          Read more : http://www.smithsonianmag.com/science-nature/forests-around-chernobyl-arent-decaying-properly-180950075/#CqwdhJ5pKe4MGhbc.99
                          Give the gift of Smithsonian magazine for only $12 ! http://bit.ly/1cGUiGv
                          Follow us : @SmithsonianMag on Twitter
                          hey created around 600 small mesh bags and stuffed them each with leaves, collected at an uncontaminated site, from one of four different tree species : oak, maple, birch or pine. They took care to ensure that no insects were in the bags at first, and then lined half of them with women’s pantyhose to keep insects from getting in from the outside, unlike the wider mesh-only versions. 


                          Read more : http://www.smithsonianmag.com/science-nature/forests-around-chernobyl-arent-decaying-properly-180950075/#CqwdhJ5pKe4MGhbc.99
                          Give the gift of Smithsonian magazine for only $12 ! http://bit.ly/1cGUiGv
                          Follow us : @SmithsonianMag on Twitter
                          ecomposers—organisms such as microbes, fungi and some types of insects that drive the process of decay—have also suffered from the contamination. These creatures are responsible for an essential component of any ecosystem : recycling organic matter back into the soil. Issues with such a basic-level process, the authors of the study think, could have compounding effects for the entire ecosystem.


                          Read more : http://www.smithsonianmag.com/science-nature/forests-around-chernobyl-arent-decaying-properly-180950075/#CqwdhJ5pKe4MGhbc.99
                          Give the gift of Smithsonian magazine for only $12 ! http://bit.ly/1cGUiGv
                          Follow us : @SmithsonianMag on Twitter

                          En clair, un feu de forêt est le meilleur moyen de « diffuser la radiation dans la région », écrit NBC. Et d’ajouter une nouvelle anecdote sordide à la catastrophe de Tchernobyl, qui en compte déjà beaucoup, suscitant pour certaines la controverse. Outre sa forêt rouge, ses arbres qui ne grandissent ni ne pourrissent, il a été aussi question de la taille plus petite des cerveaux de ses oiseaux, ou de malformations animales et humaines –ce dernier point faisant l’objet de rapports contradictoires.

                          De même, les scientifiques s’opposent sur le scénario d’un Tchernobyl devenu un havre du règne animal depuis la catastrophe et la désertion humaine, comme nous l’expliquions en 2013, dans l’article intitulé « Est-ce que les animaux de Tchernobyl brillent dans le noir ? »

                          https://www.slate.fr/monde/85211/arbres-pourrissent-pas-tchernobyl-danger-nucl%C3%A9aire

                          À Tchernobyl, on prépare un nouveau Tchernobyl
                          Lire la suite : http://french.ruvr.ru/2014_08_28/A-Tchernobyl-on-prepare-un-nouveau-Tchernobyl-3343/
                          Selon les vétérans du nucléaire, le combustible américain utilisé par les centrales nucléaires soviétiques risque de provoquer un second Tchernobyl

                          ( Le cas des travaux sur le réacteur est particulier, car les européens-étasuniens que vous soutenez ont déclenché une guerre civile ) A bon avant de vous lancez dans cette affirmation, apporté moins la preuve de vos dires de mon soutient !

                          Alors que l’accident de la centrale nucléaire « fêtera » bientôt ses 25 ans, l’Ukraine attend des fonds de la communauté internationale pour mener à bien les travaux de confinement du réacteur endommagé.

                          Mise à jour du mardi 19 avril 2011 : Réunie aujourd’hui à Kiev pour une conférence des donateurs, la communauté internationale a débloqué 550 millions d’euros pour la construction d’un nouveau sarcophage autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl. La Banque européenne pour la reconstruction et le (...)

                          http://www.terraeco.net/Tchernobyl-qui-va-payer-le-nouveau,16084.html

                          Je restes dubitatif devant vos allégations c’est d’ailleurs probablement ce que vous cherchez , en même temps je suis pas dupe de votre mauvaise fois et que vous faites du lobbyisme sur ce cite !

                          Bon vous pouvez toujours contredire ses informations, mais il y a un fait indéniablement en aucun cas vous ne pouvez niée les risque et le nucléaire n’est pas une vulgaire cote minute d’on l’on peut changer les pièces à volonté, donc il faudra bien admettre un jour que vous deveniez adulte devant ce risque et pesé le pour et le contre de mettre en danger notre vie au nom d’un intérêt général qui ne se justifie plus !


                        • mmbbb 2 novembre 2014 18:07

                          il y a eu un an dans le Point un rapport allemand equivalent a notre cour des comptes ( donc des magistrats ) qui mettait en exergue le cout exhorbitant de cette transition energetique et certaiines derives De surcroit ce pays utilise des centrales centrales thermiques de lignite polluant Les ecolos sont trop dogmatiques et nous mènent dans des impasses il est etonnant que nous entendions plus cette solution miracle des biocarburants Ils nous avaient tellement enfles les oreilles Non pas qu’il faille rester immobile mais leurs oukases et leurs propagandes sont souvent nefastes


                        • sls0 sls0 31 octobre 2014 20:10

                          6 heures de recherches avant de pouvoir donner un avis.
                          La définition de baie U5, je l’ai trouvé dans rapport définitif de sûreté, il est consultable par les résidents français mais il faut le trouver et comprendre.
                          C’est à la page 4411 que je l’ai trouvé, c’est un report de mesure de radioactivité en salle de commande de deux sondes du local NB 0901 où il y a deux autres sondes.
                          Définition de U5 à la page 4252 : c’est relatif par l’installation d’un dispositif de décompression-filtration de l’enceinte de confinement en cas de brèche du circuit primaire.
                          C’est dans DEMARCHE ACCIDENTS GRAVES HYPOTHETIQUES, c’est du même niveau que l’hypothèse de la traversée de la cuve par le corium.
                          Je n’ai rien trouvé au sujet du temps pour la mise en place.

                          Par contre j’ai trouvé la résistance minimale des bâtiments en cas d’explosion c’est 50 millibars pour les planchers et 100 millibars pour les parois verticales. Il y a plus résistant mais je prend ces chiffres comme hypothèse.
                          La formule pour le calcul de la surpression du à une explosion de TNT c’est :
                          La masse d’explosif en kg c’est la distance de l’explosion divisée par la distance réduite le tout au cube.
                          La distance réduite pour :
                          50 millibars = 23
                          100 = 12
                          200 = 3
                          600 ce qui correspond à la destruction du béton armé= 3,5 

                          Pour un drone de 10 kg à 50m c’est 50 millibars. Pour le béton armé le drone prend de l’embonpoint.
                          c’est 3 tonnes à 50 m. Je comprend le pourquoi du guidage laser.

                          J’ai des réponses à mes questions mais toujours pas d’avis.


                          • JMBerniolles 31 octobre 2014 21:00

                            On a là l’habituelle production anti nucléaire de monsieur Cabanel mise en avant par AGVX.


                            C’est la construction habituelle et répétitive, on utilise la méconnaissance du sujet de la plupart des lecteurs, je ne considère pas cela comme une tare ni comme un empêchement à se poser des questions mais cela rend vulnérable à ce genre de discours sans complexe, avec des faits sortis de leur contexte pour asséner une conclusion définitive dont la logique serait d’arrêter immédiatement tous les réacteurs nucléaires et de décharger leur coeur.

                            L’absurde de cette conclusion est que tout d’un coup après presque 40 ans de fonctionnement avec des incidents qui n’ont pas dépassé le niveau 2 sur les réacteurs nucléaires, il faudrait les arrêter soudainement alors qu’ils fournissent près de 80% de notre électricité, à cause de la baie U5.

                            J’espère sincéremment que même une personne ne connaissant rien au problème ne va pas gober le fait que la sûreté d’un réacteur nucléaire dépendrait d’une baie baladeuse [De plus en cas de problème grave l"ASN a un pouvoir d’intervention qui peut aller jusqu’à l’arrêt du réacteur].
                            En cas d’incident la sûreté du réacteur est assurée par un système indépendant du système de contrôle/commande en fonctionnement nominal. La vérification de cette indépendance est réalisée au moment du projet et c’est une des questions qui a retardé l’EPR de Flamanville après le divorce Areva-Siemens.
                            Après TMI l’ergonomie du pilotage et du contrôle des PWR et REP a été complètement revue. Ce n’est pas un hasard également si les incidents ont été limités. 

                            J’espère aussi que les gens comprennent que si Greenpeace s’introduit dans la partie non sensible d’une centrale nucléaire [en France] c’est avec la complicité des pouvoirs publics et de la gendarmerie. Avec éventuellement des complicités internes, parce qu’il y a des anti nucléaires sur les centrales EDF, au CEA, et aussi à l’IRSN et à l’ASN. Quant au survol cela ne peut se faire qu’avec l’accord de l’armée de l’air, dont on espère qu’elle est capable de repérer et de détruire des drones.

                            La méconnaissance des questions de sûreté nucléaire est particulièrement entretenue sur les problèmes liés aux séismes. C’est un des points de sûreté les mieux évalués et contrôlés, d’ailleurs périodiquement. Pour le grand séisme [un peu au-delà de ce qui était supposé] du 11 mars 2011 au large des côtes japonaises, les 13 réacteurs nucléaires directement sous la menace des sollicitations du séisme ont tous résisté au séisme. Ce sont les vagues du tsunami qui ont causé les accidents sur 3 réacteurs, puis sur le 4ème à Fukushima Daiichi. Il y a eu des problèmes mineurs à Fukushima Daini et à Onagawa. Les risques sismiques sont grossis à l’attention de ceux qui ne connaissent pas la question. 

                            Ce que l’on peut en déduire, c’est qu’il y a en France une campagne anti nucléaire pilotée au plus niveau de l’Etat. Le spécialiste des lobbies qu’est monsieur Cabanel nous dira certainement quel est celui qui est derrière cela.
                            On peut soupçonner celui de la finance puisque le nucléaire ne l’intéresse pas à l’inverse de la bulle financière liée aux EnR éolien et photovoltaîque

                            Mais puisque l’on parle d’accidents en France, il faut rappeler que le dernier particulièrement meurtrier a été l’explosion AZF. De l’explosif stocké avec le plus grand laxisme, sans contrôle puisqu’il n’existe pas une autorité de sûreté consacrée à la Chimie, et dont le scénario le plus plausible, après enquête, expertises et procès, est cela d’un attentat.

                            Est-il possible d’imaginer que les techniciens du nucléaire défendent cette application civile qu’est l’électronucléaire d’abord parce que c’est un acquis scientifique et technologique de grande valeur pour notre pays ? 




                            • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 08:01

                              jmberniolles

                              vous devez éprouver un grand moment de solitude en découvrant que le nucléaire a de plus en plus de plomb dans l’aile, malgré les efforts désespérés de lobbyistes dans votre genre.
                              votre phrase finale que vous nous proposez dans votre affligeant commentaire restera gravée dans les anales, tant elle illustre bien les mensonges que vous tentez de colporter.
                              allez en paix.

                            • s4m0 1er novembre 2014 09:56

                              72 réacteurs en construction dans le monde, représentant 69 GW soit un renouvellement de 15%. Et plus de 155 en projet. (lien). Dont 5 connexions rien que cette année (lien)


                              Ajouté à cela les nombreuses mises à niveau suite à l’accident de Fukushima (55Mds rien qu’en France). (lien)

                              Les réacteurs japonais qui n’ont plus qu’à mettre la clé dans le contact pour redémarrer (lien

                              De nombreux pays qui confirment leurs projets nucléaires malgré Fukushima (Grande Bretagne, Turquie, Finlande, Pologne, Afrique du Sud, Brésil, Argentine, Chine, Inde, US, Emirats Arabe, ...) contre quelques uns qui y renoncent (Allemagne, Suisse, Belgique).

                              Et vous dites que l’industrie nucléaire a du plomb dans l’aile ?

                              Il faudrait vraiment que vos arguments soient un minimum fondés et illustrés parce que vous donnez l’impression de piocher un peu au hasard des arguments dans le petit dictionnaire de l’anti-nucléaire primaire.

                              Soit dit en passant, ces connexions de centrales et ces redémarres japonais doivent bien vous embêter ainsi que Mr Lhomme, puisque votre argument d’une baisse proportionnelle de la part du nucléaire dans la conso mondiale (argument qui n’a, par ailleurs, aucun sens) va rapidement avoir « du plomb dans l’aile » smiley

                              Et enfin, étant donné les nombreux commentaires qui mettent en lumière les innombrables erreurs, approximations et biais que contiennent vos billets, je trouve que vous êtes très mal placé pour accuser certains intervenants de « mensonges ».

                            • armand 1er novembre 2014 13:11

                              s4, revenez quand ils seront en production, cela nous laisse du temps non ?


                            • JMBerniolles 1er novembre 2014 14:03

                              monsieur Cabanel

                              Comme on peut le remarquer au fil des commentaires, cela n’a aucun intérêt de discuter avec vous ;
                              Sans arguments, vous passez rapidement aux attaques personnelles.
                              Là, je suis assez content parce que j’ai évité les grossièretés... 
                              Il est vrai que parfois d’une manière involontaire vous pouvez être comique : Ce bâtiment du réacteur n°4 qui s’enfonce sur le site de Fukushima Daiichi, cette bombe atomique contenue dans la piscine de stockage combustibles du même bâtiment n° 4 ... vous devez être rassuré, les japonais ont pratiquement retiré tous les éléments combustibles de cette piscine.

                              Mais comme vous êtes systématiquement en première page sur ce site (il n’y aurait pas un petit effet de lobbying ?), il est important d’apporter quelques informations aux gens ouverts qui s’informent sur la base d’arguments. En fait, il y en a pas mal sur AGVX.

                              Et je ne suis pas spécialement inquiet pour l’avenir du nucléaire. Par contre chez nous, les attaques contre le nucléaire, qui n’arriveront pas l’éradiquer, s’inscrivent dans un projet plus vaste de démembrement de notre pays. D’ailleurs, le premier argument sorti par Ségolène Royal pour la limitation de l’électronucléaire à 50% est que la France ne peut être en tête dans le monde dans un domaine clé.



                            • Layly Victor Layly Victor 31 octobre 2014 21:02

                              Quelle sainte nitouche, quelle impudence, quelle mauvaise foi. Oui, j’ai été un ingénieur de premier plan, je ne le prétends pas, je l’ai été., parce que j’ai travaillé dans ce domaine plus que Cabanel.
                              Il ne s’agit en aucun cas de l’insulter, et ce n’est pas marrant. Mais si vous aviez travaillé toute votre vie dans un domaine, et qu’un type vienne raconter n’importe quoi tous les deux jours, vous seriez en colère.
                              Je reconnais votre style : la violence verbale et les menaces. Que Cabanel et ses comparses arrêtent de nous enfumer tous les deux jours avec ses mensonges, et vous n’entendrez plus parler de moi.
                              Je vous signale, sauf si je suis mal renseigné, qu’Agoravox n’est pas votre propriété. C’est le seul espace médiatique encore non cadenassé, et ceci semble vous chagriner.
                              Ce pauvre auteur, comme vous dites, ce monsieur si honnête, est quelqu’un qui fait mettre en première page d’Agoravox, à côté du titre « le nucléaire, pas si sûr », la photo d’une explosion d’obus, apparemment au proche Orient, puisqu’on distingue des palmiers en arrière plan. Super honnête, comme procédé. Si j’ai employé l’expression « essayé de raisonner » Cabanel, c’est parce que je crois (ce que m’a mère m’a appris) que tout être humain, même Cabanel, a une conscience.


                              • Hervé Hum Hervé Hum 31 octobre 2014 21:19

                                Je trouve qu’il est heureux que vous soyez là pour porter la contradiction sur un sujet dont vous êtes expert.

                                Pour le reste, si on excepte les risque inhérent au fonctionnement des centrales et dont votre métier consiste à éviter qu’ils arrivent, restent les risques exogènes, comme les séismes ou aujourd’hui la menace « terroriste » dont se gausse et nous abreuves tant les médias que le gouvernement.

                                Ce drone inconnu survolant une ou plusieurs centrales nucléaires en toute tranquillité n’est pas de nature à rassurer et je doute que vous soyez en mesure d’y répondre en terme de sécurité.

                                Alors, il faudrait craindre la menace terroriste dans le métro parisien mais pas pour les centrales nucléaires !!!

                                DItes, que TF1 le dise pour ses téléspectateurs aux cerveaux lobotomisés est une chose, mais sur Agoravox, !?


                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 07:58

                                victor

                                je suis surpris que vous soyez en colère contre la photo que j’ai proposé pour illustrer l’article, car je tiens à vous rappeler qu’une explosion de ce genre peut se produire en plein désert, mais aussi sur une centrale nucléaire...
                                il suffirait qu’un drone animé de mauvaises intentions et survolant un site nucléaire, passe à l’action, et vous le savez très bien, 
                                alors au lieu de nous parler de votre mère, et de conscience, ne portez pas le débat sur un autre point.
                                vous vous êtes suffisamment ridiculisé comme ça, en tentant de manipuler le lecteur, en lui faisant croire que c’était l’objet de mon article.
                                le ciel vous tienne en joie.
                                 smiley

                              • Layly Victor Layly Victor 1er novembre 2014 10:19

                                Pour Hervé Hum : Bien sûr que la menace terroriste existe pour les centrales nucléaires aussi, il faudrait être inconscient pour le nier. Ceci dit, les études ont montré que même l’impact d’un avion gros porteur peut éventuellement percer ponctuellement l’enceinte de confinement d’un réacteur (ce sont les réacteurs de l’avion qui sont la partie la plus dure), mais sans menacer le coeur, qui est enfermé dans le puits de cuve, lui même souterrain. Les gesticulations des drones, ardemment commentées par ce pauvre Cabanel, sont là pour faire peur à la population et pour peser politiquement. Ce qui se passe, c’est que la Belgique va avoir un déficit de production électrique dès cet hiver et que la consommation en France va augmenter d’une quantité équivalente à un REP 900, alors qu’on parle d’en fermer. Aussi, dans la précipitation, l’UE a accepté de payer la dette de l’UKraine pour le gaz Russe et de payer la consommation de l’Ukraine pour cet hiver. Dans l’affolement, on fait donner les drones et l’agent Cabanel.
                                Je crois qu’une menace terroriste vise plutôt un sabotage des lignes secondaires d’un réacteur, plus facile à réaliser, et qui pourrait aboutir, pas à un accident réel, mais à un incident grave, conduisant à l’arrêt d’urgence. C’est ce dont rêvent les khmers verts, et il faut avouer qu’ils bénéficient du support technique d’agents fanatisés à l’intérieur du CEA et d’EDF.
                                Les sociétés modernes reposent sur la loyauté et le sens civique. Elles sont donc une cible, dans tous les domaines, pour les terroristes et les dingues.La menace terroriste existe aussi pour l’usine de retraitement de la Hague, pour les transports de matières radioactives, etc., surtout dans le climat de guerre civile entretenu par ce gouvernement


                              • Hervé Hum Hervé Hum 31 octobre 2014 21:11

                                Bonsoir Olivier,

                                moi je ne suis pas du tout inquiet, le communiqué der presse à dit que le survol par un drone inconnu était sans conséquence. Bref, il ne transportait pas d’engin explosif !

                                Alors, pourquoi faudrait il être inquiet ? Parce qu’il aurait pu en transporter un ?

                                Allons voyons, qui voudrait nous faire du mal ?

                                Non, non, je ne suis pas inquiet, moi je suis tout plein gentil !!!


                                • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 07:49

                                  bonjour Hervé

                                  pareil pour moi...
                                  tout plein gentil, pas inquiet du tout !
                                   smiley

                                • Murphy 31 octobre 2014 21:14

                                  « D’autant que ce n’est pas la première fois que les autorités de sûreté nucléaire s’inquiètent. »

                                  Si les autorités de sûreté s’inquiétaient réellement, elles mettraient à l’arrêt la centrale. Des recommandations de l’ASN ont lieu quotidiennement, et visent avant tout à maintenir ou accroître le niveau de sûreté. Contrairement à pas mal d’industries, celles liées au monde nucléaire ont l’avantage de fonctionner sur base du principe de défense en profondeur, ce qui implique que le disfonctionnement d’un système en particulier ne met pas nécessairement en péril toute l’installation.


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 07:54

                                    murphy

                                    encore des contre vérités...vous savez très bien que l’asn n’a pas la possibilité de mettre une centrale à l’arrêt, elle ne peut que signaler ce qui ne va pas, ce qu’elle fait régulièrement..quand à votre affirmation :
                                    «  le dysfonctionnement d’un système en particulier ne met pas nécessairement en péril toute l’installation » elle est sujette à caution, car si elle ne met pas nécessairement en péril, elle peut aussi tout aussi bien mettre vraiment en péril toute l’installation.... et vous le savez très bien.
                                    alors avant d’affirmer n’importe quoi, commencez par réfléchir, et profitez en pour travailler votre orthographe, il faut un Y à dysfonctionnement.
                                     smiley
                                    sacré murphy

                                  • Layly Victor Layly Victor 1er novembre 2014 10:32

                                    encore un énorme mensonge. Aucun réacteur ne peut démarrer sans l’autorisation de l’ASN et, si l’ASN recommande un arrêt d’urgence, cet arrêt sera suivi. Murphy, que vous traitez avec mépris, connait apparemment les centrales nucléaires, lui. J’ai expliqué plus haut, dans ma réponse à un lecteur, ce qu’il en est. Les drones ne sont que de la manipulation et de la gesticulation, bien dans le style Greenpeace, pour faire peur. S’ils représentaient un danger quelconque, ils auraient été abattus dans la minute. La gendarmerie les laisse tourner, car il faut bien que les journalistes gagnent leur vie.


                                  • Murphy 1er novembre 2014 11:22

                                    « encore des contre vérités...vous savez très bien que l’asn n’a pas la possibilité de mettre une centrale à l’arrêt »

                                    Une fois de plus, vous êtes complètement à côté de la plaque. Bien sûr, Cabanel, que l’ASN a le pouvoir de mettre une centrale à l’arrêt.

                                    « alors avant d’affirmer n’importe quoi, commencez par réfléchir »

                                    Vous m’ôtez les mots de la bouche.

                                    Et puisqu’on en est à corriger l’orthographe des autres, je relève les erreurs suivantes dans votre torchon :

                                    « bien sur » s’écrit avec un accent circonflexe sur le u.

                                    « quelques dizaine de centimètres » : problème d’accord du pluriel.

                                    « la centrale nucléaire de Doel 4 a du être précipitamment arrêtée » : il manque un accent circonflexe sur le « du ».

                                    et le plus joli, dans votre dernière réponse : « quand à votre affirmation » : dans ce cas-ci, quand s’écrit avec un t et non un d.

                                    Mais le pire dans vos torchons n’est pas l’orthographe, c’est le contenu.


                                  • Murphy 1er novembre 2014 12:06

                                    Puisque Cabanel aime les références vers les articles de la presse quotidienne, en voici une qui montre bien que l’ASN a le pouvoir d’arrêter une centrale :

                                    http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/04/16/01008-20140416ARTFIG00337-nucleaire-l-asn-veut-de-nouveaux-pouvoirs.php

                                    On y lit :

                                    « Pour l’instant, l’autorité a « le droit de fermer une installation nucléaire en cas de danger ou de transmettre un procès-verbal d’infraction à la justice », rappelle Pierre-Franck Chevet »

                                    Preuve que c’est bien Cabanel qui avance des contre vérités. Mais est-ce encore nécessaire de le prouver ?


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:59

                                    murphy

                                    si j’ai bien lu, l’asn veut de nouveaux pouvoirs...
                                    sans être totalement idiot, on comprend qu’elle ne les a pas... puisqu’elle les veut !
                                    sacré murphy, vous êtes impayable.
                                     smiley
                                    tenez un cadeau, je sais que les clowns n’ont pas bonne presse actuellement, mais je ne résiste pas au plaisir de vous offrir ça :
                                    smiley 

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 14:01

                                    murphy

                                    mes torchons (comme vous dites) n’ont rien à voir avec vos serviettes.
                                    qu’on se le dise.
                                     smiley
                                    en effet, les torchons sont pratiques pour torcher ceux qui le méritent... et je vous laisse avec vos serviettes, qui, comme on le sait, ne sont là que pour servir.
                                     smiley

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 14:05

                                    layly

                                    il y a une nuance entre le fait que l’asn soit la seule compétente à autoriser le redémarrage d’un réacteur... et le fait qu’elle décide de le fermer.
                                    pour la suite, après la mort d’un militant écologiste dans le tarn, je trouve assez déplacé d’encourager la gendarmerie à abattre un militant écologiste qui ne fait rien d’autre que de dénoncer les failles sécuritaires d’un site nucléaire.
                                    vous devriez réfléchir avant d’écrire un peu n’importe quoi...vous vous laissez emporter par votre colère, et comme chacun sait, elle est mauvaise conseillère.
                                     smiley

                                  • Murphy 1er novembre 2014 16:38

                                    Et si vous avez bien lu, vous avez dû comprendre qu’elle a le pouvoir d’arrêter une centrale, ce qui contredit vos premières affirmations.


                                  • Murphy 31 octobre 2014 21:19

                                    « Il faut aussi rappeler cette intrusion d’un militant ayant profité de la sortie d’un véhicule de livraison pour pénétrer discrètement sur le site, et qui n’a été interpellé qu’une heure après…s’il s’était agit d’un terroriste, celui-ci aurait eu largement le temps de commettre des dégâts irréversibles. »

                                    Entrer sur le site est une chose, commettre des dégâts irréversibles en est une autre. Quelques barrières ou barbelés n’ont jamais arrêté des gens déterminés, ce n’est d’ailleurs pas leur objectif. Cela permet cependant d’avertir la sécurité des mauvaises intentions de certains. Ce n’est donc pas parce que l’on parvient à pénétrer sur le site qu’on est immédiatement en mesure d’y commettre des dégâts irréversibles. Inutile de dire que les zones sensibles ne se trouvent pas à l’air libre.


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 07:48

                                      Murphy

                                      vous vous prenez à votre propre piège, car en affirmant : 
                                      «  »Quelques barrières ou barbelés n’ont jamais arrêté des gens déterminés" on comprend aisément que ce n’est pas une simple porte qui empêchera ces gens déterminés d’entrer.
                                      je me demande (mais je crois avoir la réponse) a quoi est due cette obstination a tenter de détourner la vérité par de pitoyables commentaires.

                                    • Murphy 1er novembre 2014 11:24

                                      Sauf que les zones sensibles ne sont pas accessibles via une simple porte. Vous n’êtes visiblement jamais entré en zone contrôlée.


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:56

                                      erreur, murphy, erreur...

                                      à l’invitation des instances nucléaire, j’ai pu pénétrer au sein du sein, sans que personne n’ait pu songer à vérifier si je ne transportais rien de dangereux...
                                      je ne voudrais pas donner de mauvaises idées aux terroristes lambda, mais je pense qu’ils pourraient avec un peu d’intelligence pénétrer dans cette « zone contrôlée »... avec les conséquences que l’on imagine...

                                    • Murphy 1er novembre 2014 17:08

                                      Bigre ! Dire que vous auriez pu cacher quelque chose dans votre barbe et qu’ils n’ont pas pris la peine de la fouiller, cela m’inquiète au plus haut point !


                                    • Murphy 31 octobre 2014 21:28

                                      « Après la catastrophe de Fukushima, la commission européenne avait effectué des tests de sécurité dans les centrales nucléaires françaises »

                                      Les torchons de Cabanel sont toujours aussi approximatifs, pour ne pas dire franchement faux.

                                      De un, la commission européenne n’a effectué aucun test, tout au plus a-t-elle émis des recommandations.

                                      De deux, après Fukushima ce n’est pas la sécurité des centrales mais leur sûreté qui a été analysée. Les mots ont leur importance.

                                      De trois, il n’y a eu aucun test dans les centrales, les analyses comportement essentiellement des études théoriques.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 07:44

                                        murphy

                                        joli travail de manipulation qu’est votre commentaire.
                                        j’attend avec impatience que vous m’expliquiez la différence entre la « sécurité des centrales » et leur sûreté"... ?
                                        traiter le rédacteur d’un article de menteur, qualifier cet article de torchon, est répréhensible, lorsque à l’évidence, le manipulateur tente de discréditer un article par un commentaire approximatif, juste destiné à laisser planer un doute.
                                        mais je pense que le lecteur est assez lucide pour s’en apercevoir.
                                         smiley

                                      • Murphy 1er novembre 2014 11:31

                                        Comment ??? Le grand inquisiteur Cabanel n’est pas capable de faire la différence entre sûreté et sécurité ? 

                                        Pour faire bref, la sécurité porte sur la protection vis-à-vis des mauvaises intentions humaines, la sûreté porte sur la protection vis-à-vis de situations accidentelles.

                                        Faites un petit tour sur des sites un peu plus sérieux (style IRSN), et vous en apprendrez davantage.


                                      • Murphy 31 octobre 2014 21:32

                                        « Où en sommes-nous aujourd’hui ?

                                        En réalité, selon « le figaro », aucune des 19 centrales françaises ne serait en totale conformité avec les normes exigées. »

                                        Une fois de plus, Cabanel manipule le lecteur. Il pose la question « où en sommes nous aujourd’hui », et fait ensuite référence à un article du Figaro mentionnant qu’aucune des 19 centrales ne serait en totale conformité avec les normes exigées.

                                        Sauf que l’article du Figaro date de ... 2012.

                                        Pour info, Cabanel, aujourd’hui, nous sommes en 2014, presque en 2015.


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 07:40

                                          Murphy

                                          c’est à se demander « qui manipule qui ? »
                                          car s’il est bien vrai que l’article du figaro est de 2012 (et que nous serons bientot en 2015 smiley )
                                          il n’en est pas moins vrai que depuis, la situation est inchangée...
                                          d’ailleurs, au sujet des cuves qui sont pour certaines fissurées, la situation ne pourra pas changer, puisqu’il est impossible de les changer... à moins de tout casser et recommencer.
                                          sacré Murphy !!
                                           smiley
                                          rendez vous en 2016...qui je vous le rappelle suivra 2015, et il est probable qu’a part quelques rustines et autres rafistolage, pas grand chose ne sera fait.

                                        • Calva76 Calva76 1er novembre 2014 08:02

                                          Pour info, Cabanel, aujourd’hui, nous sommes en 2014, presque en 2015

                                          Bonne remarque !
                                          Je l’ai d’ailleurs moi-même rappelé un peu plus haut. smiley

                                          Tout comme d’ailleurs la photo d’une explosion censée représenter le « mal invisible » de la radioactivité :
                                          Je suis plutôt déçu côté marketing car j’attendais une photo plus marquante d’un essai nucléaire de type « Castel Bravo » ou même « Tsar Bomba ».

                                          Mais bon laissez tomber car je ne cesse de tempêter contre ce type d’article intégriste et excessif décrédibilisant totalement les causes censées être défendues et que je ne cesse d’aborder sereinement auprès du profane.
                                          Mais dans le cas actuel c’est peine perdue.
                                          Autant alors les ignorer comme le fait si bien le grand public totalement lessivé par les « agressions alarmistes » et déséquilibrées de toutes parts. smiley

                                          La crédibilité et la pédagogie est un des moyens que j’applique pour aider l’interlocuteur à se faire SON opinion. Pour d’autres c’est IMPOSER une idée sous forme de mantras. smiley
                                          Chacun ses méthodes.

                                          Aller, je vais aller voir ailleurs des sujets bien plus constructifs car je suis convaincu que j’en ai déjà bien trop dit sur cet article par rapport à son intérêt de fond. smiley

                                          P.S. :
                                          Vous remarquerez l’absence totale de réaction de l’auteur dès qu’il devient nécessaire d’étayer, d’expliquer, de justifier (je n’ai d’ailleurs reçu à ce jour absolument AUCUNE réponse aux multiples questions posées). smiley
                                          Par contre si on est sur la position à l’emporte pièce ou la polémique alors la... C’est open bar.

                                          Tient au fait : Ou est passé Joeletaxi ?


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 09:16

                                          calva

                                          oui, vous avez raison, il faut vous occuper de jo le taxi, c’est manifestement une préoccupation qui vous intéresse plus que les « petits problèmes de drones survolant les centrales nucléaires »
                                          idée : vu qu’il ne neige pas, je vous suggère un tour des plages...vu le temps, il doit être occupée à ses célèbres châteaux de sable.

                                        • Calva76 Calva76 1er novembre 2014 10:19

                                          Quel honneur !
                                          Votre première réponse envers moi depuis août dernier.
                                          Concernant l’épisode des drones :
                                          Étant donné que les appareils signalés ne sont que des versions grand public d’un prix de 500 €uros et d’une masse inférieure au Kilogramme (700 g de moyenne) permettant juste d’embarquer une ou deux caméras haute définition de 150 grammes chacune, je pense raisonnablement que le dôme extérieur de 80 cm d’épaisseur de béton de la centrale de Penly récemment survolée permet de relativiser un tant soit peu la criticité de ce phénomène de mode. Tout en rappelant d’ailleurs la présence d’une deuxième enceinte à l’intérieur.
                                          Bien évidement il n’est pas question de gaspiller un missile Crotale de 7600 € pièce (c’est un des missiles Français les moins chers) pour lutter contre des jouets. Un simple fusil de chasse pourra alors résoudre le problème.
                                          Vous ne trouvez pas le pragmatisme plutôt rassurant ? smiley

                                          Par contre je inquiéterais VRAIMENT lorsque des drones « Reaper » seront signalés à proximité des centrales nucléaires.
                                          Détail amusant : les drones MQ-9 Reaper sont fabriqués par la firme « General Atomics ». (cela ne s’invente pas)  smiley

                                          Votre défaut est de mélanger les genres :
                                          Un drone « Reaper » n’a absolument rien à voir avec un drone « Parrot » mais chez vous la relation est implicite. Le voila votre problème.  smiley

                                          Bonne journée.


                                        • Murphy 1er novembre 2014 11:34

                                          Calva :

                                          « Vous remarquerez l’absence totale de réaction de l’auteur dès qu’il devient nécessaire d’étayer, d’expliquer, de justifier (je n’ai d’ailleurs reçu à ce jour absolument AUCUNE réponse aux multiples questions posées). »

                                          Depuis plusieurs articles je ne cesse de mettre le doigt sur ce même problème. Cabanel élude les questions dérangeantes, dès qu’il faut parler concrètement, Cabanel n’est plus là. Pour corriger l’orthographe et mettre petits sourires partout, il est fort, mais fournir des chiffres et des références solides, c’est une autre paire de manches.


                                        • Murphy 1er novembre 2014 12:00

                                          « au sujet des cuves qui sont pour certaines fissurées, la situation ne pourra pas changer, puisqu’il est impossible de les changer »

                                          Un matériau parfait n’existe que dans l’imagination des théoriciens. Dans la pratique, la plupart des matériaux présentent des imperfections, et souvent même des fissures. Les cuves n’échappent pas à cela. C’est la raison pour laquelle les codes qui régissent ce genre de situation (RCC-M en France, ASME aux USA, etc) autorisent l’existence de fissures dans les cuves pour autant que les caractéristiques de ces fissures respectent certaines limites, basées sur des théories éprouvées et conservatives (mécanique de la rupture). Il n’est donc pas nécessaire de vouloir changer les cuves.


                                        • Calva76 Calva76 1er novembre 2014 12:33

                                          Soyons constructifs :
                                          Il ne tient qu’à l’auteur lui même de déverrouiller le débat ! smiley
                                          Rien ne me rendrait plus heureux d’aborder le présent sujet par des discussions passionnées, étayées et circonstanciées plutôt que sur des vérités à l’emporte-pièce et la polémique. smiley

                                          Mais je crains que cela soit déjà trop tard (sur ce forum tout du moins) car quand le pli est pris... smiley
                                          C’est d’ailleurs bien pour cela que mes interventions locales sont plutôt rares. smiley


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:53

                                          calva

                                          je vous trouve bien présomptueux.
                                          vous semblez ignorer les progrès de la science en la matière.
                                          il existe aujourd’hui des missiles perforantes pour qui quelques metres de béton, et quelques centimètres d’acier sont une douce rigolade.
                                          allez ! au boulot... renseignez vous et on en reparle.
                                           smiley

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:54

                                          calva

                                          je déplore que vos interventions « locales soient plutôt rares »
                                          par ces temps de crise, les occasions de sourire sont si rares...
                                          lâchez vous, ça nous fait un bien incommensurable.

                                        • philippe913 1er novembre 2014 14:09

                                          bien sûr que ces missiles existent. Mais, déjà, ça n’est pas si répandu que vous semblez le laisser croire, percer du béton n’est pas si simple, et enfin,pensez vous qu’ils sont à la disposition de groupuscules terroristes ?
                                          Et quand bien même ils mettraient la main sur un de ces missiles, pourraient ils le tirer ? rien n’est moins sûr, il ne s’agit pas d’une arme, mais d’un système d’arme.


                                        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 31 octobre 2014 22:05

                                          Allez, je vais vous révéler le grand secret :

                                          les survols d’ULM, de drones, ce sont des DIVERSIONS !

                                          Les méchants et vilains terroristes, pendant ce temps, creusent des tunnels pour accéder aux centrales, par en-dessous !!!


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 09:17

                                            @ tous

                                            sur ce lien, un « petit problème » sur une centrale nucléaire... mais on nous rassure, rien de bien grave...comme d’habitude serais-je tenté de penser...
                                             smiley

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 09:19

                                              @ tous

                                              c’est maintenant la centrale nucléaire de Golfech qui a été survolée par un drone...
                                              je pense que l’exploitant va porter plainte...
                                               smiley

                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 09:20

                                                @ tous

                                                areva ne va pas bien... 
                                                on se demande bien pourquoi ?
                                                De juillet à septembre, le chiffre d’affaires d’Areva a chuté de 15,3% à 1,67 milliards d’euros. Et en cumul sur les neuf premiers mois de l’année, il ressort en recul de 14,3% à 5,55 milliards d’euros.

                                                • s4m0 1er novembre 2014 10:12

                                                   Vous ne mettez encore une fois que la moitié des informations. Heureusement que des lecteurs avertis (de plus en plus nombreux) sont là pour rattraper vos « oublis ». Voici les points du communiqué : 

                                                  • Carnet de commandes à 46,1 Mds € en augmentation sur un an 
                                                  • Chiffre d’affaires en baisse à 5 558 M€ : - 14,3 % vs septembre 2013 (- 12,9 % à données comparables) 
                                                  • Perspectives de chiffre d’affaires et d’EBE pour l’année 2014 confirmées
                                                  • Niveau de cash-flow opérationnel libre avant impôts pour l’année 2014, visé proche de l’équilibre, restant dépendant du rythme de certains encaissements clients attendus avant la fin de l’année
                                                  Qu’est ce qu’il nous dit ? Que oui, le CA a nettement baissé en 2014 par rapport à 2013. Mais il montre aussi une nette progression du carnet de commande (+11,4%). Comment cela s’interprète ? Que l’année 2014 n’est pas une bonne année mais que les années suivantes seront nettement meilleure (notamment grâce aux contrats britanniques, aux ATMEA turques et au redémarrage nippon) ! Y a t il de quoi s’inquiéter ? Le nucléaire étant une industrie à cycles longs (au delà de l’année), absolument pas ! A savoir que le CA devrait juste retrouver son niveau de 2011.

                                                • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:23

                                                  s4m0

                                                  ne me faites pas rigoler, j’ai les lèvres gercées...
                                                  déjà en février 2014 le titre perdait 14% à la bourse de paris, suite à l’annonce d’une perte nette pour la 3ème année consécutive... lien
                                                  ajoutez à ça les monumentaux retards de chantier de l’epr finlandais, et de l’epr français
                                                  sans oublier les dépassements de budget... l’epr finlandais a vu son prix multiplié par 3 !
                                                  dépassements à la charge de l’entreprise.
                                                  j’aime bien votre optimisme, mais de temps en temps, vous devriez essayer de garder les pieds sur terre.
                                                   smiley
                                                  le nucléaire est fini, on a déjà tourné la page, 
                                                  trop cher, dangereux, et provoquant des pertes énergétiques graves, et de plus, fragile en cas d’attaque terroristes, de défauts techniques, de manque de sérieux des exploitants, 
                                                  je ne serais pas surpris que des riverains de centrales nucléaires attaquent l’état pour « mise en danger de la vie d’autrui »
                                                  vous en pensez quoi ?
                                                   smiley

                                                • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 09:28

                                                  @ tous

                                                  nouveaux survol de drones

                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 09:30

                                                    @ tous

                                                    historique de tous les survols connus

                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 09:32

                                                      @ tous

                                                      la Belgique qualifie nos belles centrales nucléaires de passoires ! smiley

                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 1er novembre 2014 09:38

                                                        He ben, les détracteurs d’Olivier Cabanel et défenseurs du nucléaire s’en donne à coeur joie.

                                                        Souhaitons qu’ils aient raison et Olivier tort ad vitam eternam.

                                                        Enfin, selon leur dire, il ne faut pas s’interroger, s’inquiéter ni même poser aucune question, big brother veille sur vous.

                                                        Aillez peur quand et où il vous dit d’avoir peur et aillez confiance quand et où il vous le dit, pour le reste.... TA GUEULE !!!

                                                        C’est leur conception de la démocratie, la transparence à sens unique !


                                                        • Layly Victor Layly Victor 1er novembre 2014 11:30

                                                          Pour Hervé Hum : Si vous avez lu la suite des échanges, vous aurez remarqué que, dans une réponse, j’ai dit que les questions, et toutes les questions, que les gens se posent sur la sûreté, sont salutaires et nécessaires, et que ce sont elles qui font progresser la sûreté. Par parenthèse, cet ignare Cabanel ne connaît pas la différence entre sécurité (protection physique des installations) et sûreté (étude, prédiction, prévention des accidents). Quand je travaillais sur la modélisation de l’accident de dimensionnement de Super Phénix, des écologistes allemands possédaient des outils de calcul et d’expertise, et nous en étions très contents, car ça nous obligeait à être rigoureux.
                                                          Vous aurez aussi remarqué que j’ai répondu franchement et sans langue de bois à votre question concernant le risque terroriste.
                                                          Mais ça fait bien de crier à Big Brother. Oui, il faut s’interroger, s’inquiéter, poser des questions, remettre en question. Ce que ne font pas les Cabanel et compagnie.
                                                          Je vous donne un sentiment personnel : Big Brother, c’est la société que l’on est en train de mettre en place


                                                        • Murphy 1er novembre 2014 11:48

                                                          Prenez garde à votre orthographe, Hervé, Cabanel guette.


                                                        • Hervé Hum Hervé Hum 1er novembre 2014 15:14

                                                          bonjour Layly victor

                                                          Je viens de lire votre commentaire plus haut qui m’avait échappé.

                                                          Ma foi, pour l’instant les faits vous donne raison et c’est tant mieux.

                                                          En tout les cas, dans un domaine où l’accident n’est pas permis (seulement les incidents), surtout car ses conséquences touches tout le monde sans exception, autant pour les génération présentes que futures (les enfants), je trouve étonnant qu’il faille quoique ce soit d’autre que cette menace pour motiver à faire preuve de la plus grande rigueur qui soit.

                                                          En dehors de cette remarque, je suis d’accord avec ce que vous écrivez.

                                                          De mon point de vue candide, c’est à dire sur ce que j’ai pu lire à droite et à gauche, il me semble que le problème concerne surtout les vieilles centrales nucléaires. Enfin, je reste dubitatif devant la volonté de poursuivre dans des types de centrales dites « sales » (par les déchets), alors que de nouveaux types de centrales propres (sans déchets) comme celle au thorium, ne sont pas plus étudiés, du moins en France. En fait, la raison est à chercher du coté d’intérêts particuliers.

                                                          Ll’industrie nucléaire devrait faire surtout l’objet d’un consensus international pour la recherche précisément de centrales propres et comme celle du thorium, capable de recycler une partie de l’uranium des vieilles centrales.

                                                          Ici, comme dans trous les domaines relevant des besoins primaires comme la nourriture, le principe de la concurrence est un principe criminel. Il ne s’agit donc pas tant d’être pour ou contre les centrales nucléaires, mais pour ou contre l’accès de tous à l’énergie. Cette même concurrence qui n’a de but que de servir les intérêts d’une minorité propriétaires des moyens de production, n’entend pas laisser l’énergie en libre accès par tout moyens alternatif. N’est ce pas le banquier JP Morgan qui demanda à Tesla où il pouvait mettre son compteur pour faire payer les usagers quand ce dernier lui proposa de rendre l’énergie gratuite ?

                                                          Pour terminer, vous avez travaillé sur super phénix, mais je me souviens qu’avant même sa construction, ce projet à été dénoncé comme une gabegie et un non sens économique et scientifique. Et le résultat est là !

                                                          Pourquoi ? Uniquement pour servir les intérêts de certains industriels.

                                                          Bref, je ne suis pas fondamentalement contre le nucléaire, mais contre le fait que les choix de développement industriels ne sont pas fait sur la base de l’intérêt général, mais de l’intérêt particuliers (absurde dans le domaine du nucléaire) de certains industriels ou militaires et ce, au détriment de l’ensemble des citoyens, y compris de ceux qui ont tiré profit de ces constructions.

                                                          L’intérêt général est la somme des utilités particulières, non la sommes des intérêts particuliers, car cela veut simplement dire qu’il n’y à pas d’intérêt général !


                                                        • Calva76 Calva76 1er novembre 2014 09:45

                                                          Tient ?
                                                          Changement de tactique : on passe à la méthode Soviétique de la saturation marketing de l’espace à contrôler...  smiley
                                                          Rien à voir d’ailleurs avec la méthode de saturation écologique constructive ELLE.

                                                          On perdrait son calme côté industrie de la peur ? smiley
                                                          Je vais aller m’occuper de mon jardinet le cœur léger. smiley


                                                          • Calva76 Calva76 1er novembre 2014 09:50

                                                            Le lien précédent se montre instable, essayez donc ce dernier :

                                                            La méthode de la saturation écologique. smiley

                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:50

                                                            calva

                                                            instable ?
                                                            je n’étais pas surpris...
                                                            venant de vous, l’instabilité est un domaine que vous semblez maîtriser parfaitement.

                                                          • rocla+ rocla+ 1er novembre 2014 09:49

                                                            Je suis pas pro ni contre , 


                                                            mais combien d’ articles contre 

                                                            et combien pour ,

                                                            sur  Agoravox ? 

                                                            Qui qui veut les compter ?

                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:48

                                                              capitaine,

                                                              oublions les chiffres... Dieu reconnaîtra les siens.
                                                              mais je n’oublie pas que vous êtes le maître à bord... après Dieu, évidemment.
                                                               smiley

                                                            • rhea 1481971 1er novembre 2014 09:51

                                                              Ayant fait des études techniques pour la fabrication de d’outils pour la Hague je sais que c’est un peu le bazar et que l’augmentation de la sureté des installations à un cout qui augmente suivant une fonction exponentielle. Il faut parfois faire un choix.


                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 10:03

                                                                rhea

                                                                le problème me semble bien posé...
                                                                il faut parfois faire un choix, et comme le cout va augmenter de façon exponentielle, le choix est manifestement fait de laisser « le bazar » en l’état, et tant pis pour la sécurité et la santé des citoyens...
                                                                en écho a cette information, augmentation du prix du kw nucléaire annoncée aujourd’hui.
                                                                j’espère que ça servira a mettre quelques rustines sur les vieux réacteurs...
                                                                 smiley

                                                              • Murphy 1er novembre 2014 11:42

                                                                « Le prix du kw » ... on a beau répéter les choses, Cabanel est réfractaire à l’utilisation d’une terminologie précise et exacte. Le kw ne s’achète pas, on paye par contre le kWh.


                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 11:57

                                                                merci murphy d’avoir mis les points sur les « i »

                                                                ...mais je crois que tout le monde avait compris
                                                                ça ne change pas sur le fond le prix qui va être payé... mais ça vous a donné l’occasion de briller.
                                                                vous ne changerez jamais
                                                                 smiley

                                                              • Murphy 1er novembre 2014 12:02

                                                                Certains mettent les y à la place des i, d’autres mettent les points sur les i. A chacun sa manière de vouloir briller.


                                                              • Calva76 Calva76 1er novembre 2014 12:45

                                                                On touche ici encore les limites du débat actuel :
                                                                Le kWh est la seule mesure de quantité d’énergie universelle, alors que le kW est une unité de PUISSANCE et non d’énergie.
                                                                Si la différence syntaxique est minime elle est radicalement différente en sciences physiques.
                                                                Répondre avec une certaine désinvolture à cette remarque décrédibilise encore un peu plus certaines affirmations et c’est bien dommage. smiley


                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:40

                                                                jarnicoton

                                                                une centrale nucléaire peut fuir ?
                                                                ah bon ?!!!
                                                                ce ne serait donc pas fiable à 100% ?
                                                                vous m’inquiétez.
                                                                venant d’un irréductible écolo, l’information serait logique... mais venant de vous, qui êtes manifestement pour, c’est encore plus inquiétant.
                                                                comme quoi mon article aura tout de même servi à quelque chose.
                                                                vous admettez le risque, 
                                                                en toute bonne foi, vous devriez ajouter que le risque est plus important que tout ce que les lobbys pronucléaires nous ont raconté depuis des lustres, mais si j’ai bien compris le fond de votre pensée, vous le confirmez.
                                                                bon alors, qu’est-ce qu’on fait ?
                                                                si on les fermait tout de suite ?
                                                                banco !?
                                                                 smiley
                                                                a moins que vous préfériez faire encore courir un risque à quelques millions de personnes...

                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:44
                                                                calva
                                                                vous avez trouvé un axe de contestation et vous vous y accrochez... comme un morpion s’accroche à ce que vous savez...
                                                                j’ai admis votre réaction, et vous m’en voulez de m’en être amusé...
                                                                buvez un peu d’eau froide, et tout ira bien.
                                                                en tout cas, j’admire cette volonté d’étaler votre science.
                                                                comme disait mon vieil ami africain : la culture, c’est comme la confiture, quand on en a pas suffisamment, on l’étale..
                                                                 smiley
                                                                en tout cas, je vous remercie de mettre un peu d’humour dans ces fils qui commençaient à s’étioler.
                                                                grâce à vous, on n’apprend pas grand chose, mais on rigole bien.
                                                                 smiley

                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:46
                                                                murphy
                                                                vous connaissez la loi du même nom ?
                                                                un morceau coupé à la bonne dimension est déjà trop court.
                                                                vous devriez méditer cette sage pensée.
                                                                du genre : un commentaire qui n’est rien d’autre qu’une réplique ne mérite pas d’être commenté.
                                                                bon, je ne vous en veux pas... le votre était court.
                                                                quoique déjà un peu long.
                                                                 smiley

                                                              • Next-up organisation Next-up organisation 1er novembre 2014 10:25

                                                                La plupart des personnes l’ignorent mais il existe en France quelques organisations environnementales qui travaillent de façon professionnelles avec un déploiement de moyens techniques considérables dans le domaine des rayonnements ionisants et non-ionisants.

                                                                Ces organisation n’ont pas pour vocation des s’extérioriser dans le grand public sur des dossiers sensibles car contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces dossiers ne sont pas accessibles aux profanes, donc ce sont des dossiers d’investigations et de planifications d’actions dont l’accès est réservés aux seuls soutiens. Ce qui en d’autres termes signifie que ceux qui n’y ont pas accès ne peuvent évidemment pas comprendre et encore moins juger.

                                                                L’exemple des scram et de l’aérodrome d’Ancône est révélateur de cette constatation.

                                                                Nous n’avons pas l’habitude de commenter des posts, mais lire tant d’ânerie et de contre-vérités en quelques lignes nous oblige à réagir.

                                                                Concernant d’exclusion et l’aérodrome d’Ancône il faut savoir qu’il y a sur cet aérodrome des dizaines d’avions de tourisme et d’hélicoptères de diverses catégories, tous opérationnels répartis dans une kyrielle de hangars, hors de ceux du premier centre d’ULM de France et de ceux du musée Européen de l’aviation, un des plus grand de France.

                                                                Le bout de la piste de l’aéroport d’Ancône est dans l’axe de la centrale nucléaire à moins de 4 km, tous les avions qui décollent par vent du nord (le mistral) ou tous ceux qui atterrissent par vent du sud, même avec le meilleur virage possible, sont tous à moins de 2000 mètres de la CN et aussi à quelques centaines de mètres de hauteur au mieux de la centrale nucléaire.

                                                                A certain moment de la journée, comme actuellement en 14 et 15 h nous avons constaté qu’il y a même une file d’attente au décollage et à l’atterrissage. Nous allons envoyer ce jour une équipe pour réaliser un reportage sur cette réalité, comme celle du bout de piste de l’aérodrome d’Ancône avec un hélicoptère en atterrissage, deux photos explicites  prises le 24 octobre 2014 lors du scram du réacteur N°1 :

                                                                Photo 1  - Photos 2

                                                                Concernant les récents scram (tapis particules iodes 131) et le record d’incidents tous classés INES suite au grand carénage du réacteur n°4 de la CN de Cruas-Meysse, le sujet étant très sensible tout est mis en œuvre pour ne pas informer le grand public qui est maintenu dans une ignorance totale.

                                                                Concernant les mesures surfaciques d’activité radiologique, notamment d’iode 131, la mise en évidence est assez complexe, notamment du zonage en fonction de nombreux paramètres dont la météorologie, dans tous les cas le sujet étant très sensible l’exploitant et les autorités ne peuvent faire qu’une chose face à la réalité, c’est bloquer tant faire se peut l’information aux riverains.
                                                                Libéralisation d’un PDF sur les scram.


                                                                • Next-up organisation Next-up organisation 1er novembre 2014 10:33

                                                                  Rectifications sur un lien  : Réacteur N°4.


                                                                  • Layly Victor Layly Victor 1er novembre 2014 12:40

                                                                    C’est toujours la même méthode, bien rodée. On vous balance une info sensationnelle : un tapis de particules d’iode 131 en bout de piste de l’aérodrome d’Ancône. Au passage, on est passé rapidos du coq à l’âne, puisque l’on a consacré les 3/4 de l’article au survol par des avions privés.
                                                                    Puis, en dix lignes, on vous révèle l’info : un tapis de particules d’Iode 131. Suite au scram d’un réacteur. Pour les profanes, le scram, c’est la descente des barres de contrôle. Le scram peut donc être automatique, en cas d’accident, ou volontaire, en cas d’arrêt programmé du réacteur, pour inspection ou rechargement. Ensuite, on vous parle de tapis de particules, laissant supposer au lecteur non averti que ce sont de petites billes. Or, les particules émises en cas d’accident sont des aérosols, de diamètre de l’ordre du micron, donc invisibles. C’est d’ailleurs ce qui est dangereux avec la radioactivité, c’est que ce n’est pas visible. Il faut faire un comptage.
                                                                    Il est certain que s’il y avait un tapis de particules d’Iode 131 sur la piste, c’est qu’il y aurait eu un accident majeur sur ce réacteur, du niveau de Fukushima ou pire. Donc, pourquoi le scram ? Une situation pouvant conduire à l’arrêt d’urgence et au rejet à l’environnement d’une faible radioactivité, via les soupapes des lignes secondaires, est la rupture de tubes d’un générateur de vapeur (scénario RTGV).
                                                                    Là, on nous dit que les mesures sont très compliquées, mais que, comme les pouvoirs publics ne disent rien, on ne sait rien. C’est une attitude qui se tient. Je n’ai pas accès aux documents de l’ASN, mais je pense que les organismes comme le votre y ont accès.
                                                                    Il n’empêche que, sans attendre la moindre info crédible, on balance déjà des avis définitifs et autorisés sur les réseaux.


                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:30

                                                                    layly

                                                                    si un jour des instances organisent un diplôme pour celui qui maîtrisé le mieux la mauvaise foi, vous devriez postuler, 
                                                                    à mon humble avis, vous avez de grandes chances de gagner.
                                                                     smiley

                                                                  • Murphy 1er novembre 2014 16:49

                                                                    On notera une fois de plus la contre argumentation pertinente de Cabanel. Mais il faut lui pardonner, il n’a pas dû comprendre grand chose des explications techniques de quelqu’un qui connaît le sujet (lui).


                                                                  • Calva76 Calva76 1er novembre 2014 13:02

                                                                    En consultant les derniers post de « spécialistes » j’y ai appris tout un tas de truc (que j’ai vérifié par consultation croisée).
                                                                    Positivons : c’est ce que je souhaite pour l’évolution de notre société bien malade.
                                                                    Si la presse dites « mainstream » pouvait suivre le même chemin ce serait le top !
                                                                    Malheureusement la presse à l’agonie n’a plus comme objectif que la vente de l’information (vrai ou fausse) et plus du tout la qualité de son contenu. smiley


                                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 13:31

                                                                      allez calva, allez en reprendre un (de calva)

                                                                      dans votre état, je ne vois pour l’instant que cette solution.
                                                                      mais n’oubliez pas que l’abus d’alcool nuit gravement à la santé.
                                                                      hips !
                                                                       smiley

                                                                    • gogoRat gogoRat 1er novembre 2014 13:37

                                                                      Bien entendu, un tel article ne peut écrit et lu que par des sinistrosés, des ’protestataires’ en crise d’adolescence, des frustrés, jaloux du statut de fonctionnaire et du grand mérite de l’élite sereine et confiante qui, Elle, a su réussir les concours ou les entretiens d’embauche de ceux qui assurent à tous, malgré eux, la production d’énergie indispensable à La très sainte Croissance et à La Mondialisation !
                                                                       Tant pis pour tous ceux qui se la jouent mécontents :
                                                                       - s’ils ont voté, ils ont cautionné la légitimité procédurière des décisions politiques prises ensuite, en accord ou non avec les promesses électorale !
                                                                       - s’ils n’ont pas voté, c’est bien fait pour eux : ils n’avaient qu’à se présenter eux-mêmes si aucun candidat ne leur convenait !

                                                                       Il ne manquerait plus qu’une émission TV pour noyer le poisson entre
                                                                      - la mort ’accidentelle’, forcément instrumentalisée, voire calculée, d’un malheureux manifestant qui n’aurait pas du se mêler de contester une si incontestable légitimité,
                                                                      - le réchauffement climatique qui a le mérite de nous avoir fait découvrir la nouvelle manne des gaz de schiste,
                                                                      - les risques ’imaginaires’ du nucléaire
                                                                      -... et la folie des clowns diaboliques qui prouve bien l’immaturité de notre jeunesse !

                                                                       Sénilité anti-stress : Dormez en paix braves gens, la somnolence gériatrique officielle fait barrage aux désordres des crises d’adolescence contestataires !


                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 14:11

                                                                        gogorat

                                                                        je retiens de votre envoi : « les risques imaginaires du nucléaire »
                                                                        j’en parlerais aux sinistrés de Fukushima, de Tchernobyl, et d’ailleurs.
                                                                         smiley
                                                                        s’ils portent plainte contre vous, je n’irais pas vous défendre... désolé.
                                                                        prenez un bon avocat.
                                                                         smiley

                                                                      • gogoRat gogoRat 1er novembre 2014 14:50

                                                                         Se peut-il que vous n’ayez pas vu l’ironie de ma précédente ’réaction’ ?

                                                                        ( Je faisais allusion à l’écoeurante émission TV d’hier soir : http://www.france2.fr/emissions/ce-soir-ou-jamais
                                                                        Il faut le voir, à défaut de le cautionner : pour comprendre dans quel monde on vit , et jusqu’où les mondanités peuvent aller ...

                                                                         On se rend compte par exemple dans cette émission que ministres et importants mobilisent l’attention de millions de gens en avançant leurs opinions avec autant de docte assurance quand il s’agit de se bricoler une interprétation psy de la mode des clowns diaboliques que quand ils nous assènent leur Vérité sur les motivations de l’écologie ...
                                                                        )

                                                                         Pour étoffer le débat, je souhaitais aborder la question -stratégique- d’un conflit générationnel.

                                                                         Comment vos alertes seront-elles prises au sérieux si la légitimité (morale) d’expression de la jeunesse (qui, soit dit au passage, paie et payera la retraite de leurs aînés) est décrédibilisée par des maîtres à penser ( gourous de fait : ceux qu’une majorité voit et entend sans arrêt et partout ) qui les présente comme des immatures en crise d’adolescence ?
                                                                         Ceux qui devraient (si tout ne se passe pas trop mal) vivre assez longtemps pour expérimenter les choix que leurs aînés n’auront pas le bonheur d’assumer dans quelques décennies ... sont écartés des débats sous le prétexte procédurier d’un mécanisme de légitimation datant d’un autre siècle !
                                                                         ( Certes, je ne cautionne pas le recours à la violence ni à l’affrontement ... mais peut-on se contenter de renvoyer dos à dos des a priori ’Grands’ et a priori ’Petits’ qui ne font pas l’effort de dépasser les effets de rhétorique pour comprendre la perspective de leurs interlocuteurs ? )


                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 18:04

                                                                        gogorat

                                                                        en effet, je l’avais pris au premier degré
                                                                        désolé
                                                                        j’ai débranché la tv depuis plusieurs années...donc je ne pouvais avoir fait le rapport avec l’émission que vous évoquez.
                                                                         smiley

                                                                      • gogoRat gogoRat 1er novembre 2014 19:18

                                                                         Quand ça m’arrive ce n’est pas ma TV que je regarde ...
                                                                         mais il me paraît difficile de s’opposer à la propagande en se contentant de l’ignorer
                                                                        Parallèlement, il serait peu efficace de ne prêcher qu’à des convaincus
                                                                         

                                                                         Bien sûr il reste primordial d’entretenir une capacité d’analyse critique éclairée, informée et tant que possible rigoureuse et méticuleuse. En ce sens vos articles sont nécessaires et bien entendu bienvenus puisqu’ils incitent au moins les quelques lecteurs d’A-vox à approfondir certaines questions.
                                                                         

                                                                         Il n’en reste pas moins que quand on défend le principe démocratique : un homme, une voix, la nécessité d’être entendu (compris) par une majorité peut pousser à élargir l’attention portée aux différentes situations et perspectives de nos concitoyens.
                                                                         
                                                                         Lorsqu’on a constaté (même si on le déplore) que l’essentiel de l’argumentation qui semble avoir une efficacité certaine auprès du plus grand nombre ramène toutes les problématiques à de la psychologie de comptoir ... on est en droit de s’essayer à contre-argumenter aussi sur ce terrain-là
                                                                         
                                                                         Combien de nos beaux-parleurs dont les mots ne ramènent pratiquement qu’à à des a priori forcément non factuels ( peur supposée chez les autres ; calculs machiavéliques pour instrumentaliser des émotions chez les autres ; manques supposés de capacité à savoir et à comprendre ...) , combien de ces gourous peuvent justifier de compétences et d’expériences reconnues en matière de psychologie ? 
                                                                         Sans pour autant prétendre utiliser mieux qu’ils ne le font cet artifice méprisable, il me semble par contre bon de savoir monter que le commun des auditeur sait, lui, penser au principe du miroir, quand il aura l’occasion de signifier : nous avons vu !


                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 20:37

                                                                        gogorat

                                                                        je n’ignore pas la propagande... sur ce fil, j’ai de quoi faire avec les lobbyistes en tout genre comme vous avez pu le remarquer, 
                                                                        mais la télé est un abrutisseur.
                                                                        l’internet nous a donné le choix, et c’est le moyen qui me va bien.
                                                                        au delà des mensonges, des langues de bois, des discours convenus... en essayant de ne pas se faire piéger par un hoax, de colporter une rumeur, recoupant sans cesse les infos, tenter d’aller au cœur du sujet, 
                                                                        c’est ce que j’essaye de faire, en toute modestie.
                                                                         smiley

                                                                      • mmbbb 2 novembre 2014 15:51

                                                                        votre reaction est consternante



                                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 18:02

                                                                          @ tous

                                                                          les drones... ça continue...5 nouvelles centrales survolées.

                                                                          • Layly Victor Layly Victor 1er novembre 2014 19:31

                                                                            Cher Monsieur Cabanel, vous avez séjà triché avec votre photo en première page, maintenue par Agoravox, montrant une explosion d’obus au proche Orient, laissant entendre que çà a quelque chose à voir avec le nucléaire. Vous vous en tirez en disant que c’est pour illustrer « ce qu’un drone pourrez faire ».
                                                                            Ensuite, vous donnez des liens vers le site de Next-Up, organisation hyper sérieuse selon vous. En fait, tous ces liens montrent la même photo d’une tour réfrigérante de Cruas, avec un panache, concluant avec audace que « ça prouve que le réacteur était en surchauffe ». Bigre ! Vos amis de Next-Up, dans un commentaire plus haut, font état d’une série de scrams et redémarrages d’un réacteur du palier N4 et d’un « tapis de particules d’Iode 131 ». Si c’est le cas, c’est qu’il y a eu un accident très grave, et puisque les chaînes tv n’en ont pas parlé, c’est que les journalistes sont déjà tous morts. Nous sommes peut-être les seuls survivants. Regardez quand même dehors, on ne sait jamais ! Si c’est un incident ou une série d’incidents, ils doivent être mentionnés dans les bulletins de l’ASN. J’ai regardé aujourd’hui et il n’y a rien. Attendons Lundi.
                                                                            Si, dans les bulletins de l’ASN et de l’IRSN, il n’est toujours pas fait mention de ce terrible tapis de particules d’Iode 131, j’espère que vous aurez le courage de venir vous excuser devant les lecteurs


                                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 20:34

                                                                              layly

                                                                              oui, vous avez raison, j’aurais pu mettre une photo différente... genre un bouquet de rose avec la mention «  la vie est belle, ne changeons rien ».
                                                                              mais voilà, tout n’est pas rose.
                                                                              a moins d’enfoncer sa tête dans le sable, façon autruche.
                                                                              ou de fermer pudiquement les yeux en se disant, « ils exagèrent »....
                                                                              ou de chanter « plus près de toi mon dieu »...
                                                                              mais voilà, ce n’est pas mon choix.
                                                                               smiley

                                                                            • joletaxi 1er novembre 2014 21:55

                                                                              bonsoir oh Mage « explosif »
                                                                              salut les enclumes.

                                                                              j’ai rien lu, je suppose donc que c’est une nouvelle resucée dont notre Mage admirable a un talent incontestable pour recycler ses vielles recettes.

                                                                              Qui est ce Victor qui joue les troublions ?
                                                                              encore un soudard à la solde du complot ?

                                                                              Cher Victor, un peu d’empathie que diable
                                                                              Nous avons ici un monument, que dis_je, une icône
                                                                              Toujours sur les barricades de la lutte contre la « bête », exposant son corps fragile d’artiste gratteur de zinzin, prenant tous les coups de la milice , se jouant des grenades, offensives, si pas atomiques,.
                                                                              Pas un jour sans se consacrer à ce combat sacré, la fière toison blanchie par les gaz délétères au court de ces 30 ans de combat.
                                                                              Alors, respect
                                                                              Surtout que ce doux rêveur finit sa vie dans le pays le plus nucléarisé du monde, un comble

                                                                              Alors laissez lui ses manies, ses errances, ses lubies, ce n’est pas qu’il ne comprend pas, mais il lui est impossible d’abandonner le combat perdu de toute une vie.

                                                                              Je vous suggère au contraire de vous pencher sur ce petit article sur les projets de nos amis anglais

                                                                              http://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2014/11/01/the-2050-pathways-analysis/#more-11119

                                                                              vrai que c’est énervant de voir cramer tant de pognon pour les lubies d’une petite clique,

                                                                              http://bishophill.squarespace.com/blog/2014/10/31/quote-of-the-day-waste-of-money-edition.html

                                                                              mais je m’égare, et je crains que le Mage aie du mal avec tous ces zéros

                                                                              C’est de combien encore nos ennuis budgétaires, que c’est le turbocapitalismemangeurd’enfant qui enlève le pain de la bouche de nos enfants ?

                                                                              la vie est injuste, on déplore la mort d’un petit gars bien sympa ,ici, chez nous, on sait plus très bien pourquoi d’ailleurs,et à Fuku, c’est toujours zéro mort, zéro la tête à Toto,Gaia n’a aucune morale


                                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 22:39

                                                                                tiens, mon petit jo a abandonné son château de sable ?

                                                                                reprenez donc votre seau et votre pelle.
                                                                                c’est encore là que vous êtes le plus efficace.
                                                                                 smiley

                                                                              • smilodon smilodon 1er novembre 2014 22:04

                                                                                Le 1er réacteur français date de 1963 sauf erreur ou omission de ma part !.... Depuis 51 ans, combien d’accident « majeur » ?????... Aucun !.... L’énergie « nucléaire » est la moins polluante, si on excepte son « démantélement » !... C’est là qu’on va « payer » !... Ca c’est vrai !.... On ne sait pas quoi faire des « déchets » radioactifs. Mais tant que cette énergie « produit », c’est la moins polluante et la moins chère !..... Demandez-donc aux allemands qui sont revenus au « charbon », vu que les « éoliennes » c’est de la poudre aux yeux !... Le « scandale » qui va suivre le « nucléaire » !.... En plus cher encore !..... Aucune « énergie » n’est sans risques !..... Mais virons nos « centrales », virons-les !....On ne perdra que 70 % de ce qui nous éclaire et nous chauffe !....Allons-y !.....Adishatz.


                                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2014 22:37

                                                                                  smilodon

                                                                                  51 ans sans accident.... (c’était à Chinon)
                                                                                  ah bon ?
                                                                                  je vous trouve bien présomptueux.
                                                                                  si j’en crois l’asn, les « incidents » se sont multipliés dans cette vieille centrale
                                                                                  le dernier a eu lieu il n’y a pas longtemps...
                                                                                  ensuite, vous reconnaissez qu’avec le démantèlement, y a comme un problème.
                                                                                  bien sur une fois la centrale arrêtée, on scie l’acier contaminé, direction des containers, 
                                                                                  pareil pour le béton... pour les assemblages... et après, on fait quoi ?
                                                                                  on les enterre pour 100 000 ans ? joli cadeau aux civilisations à venir...
                                                                                  puis vous dites : « aucune énergie n’est sans risque »... vrai...
                                                                                  mais entre une éolienne qui tombe, et une centrale nucléaire qui explose... le danger n’est pas comparable, n’est-ce pas ?
                                                                                  alors vous avez raison, virons ces vieilles centrales... 
                                                                                  on clame sur tous les toits que le nucléaire nous est indispensable, ou bien c’est le retour à la bougie...
                                                                                  vous évoquez le charbon... mais soyez honnête, vous savez bien que les alternatives existent.
                                                                                  au japon, contraints et forcés, ils ont arreté tous les réacteurs... et je ne crois pas qu’ils s’éclairent à la bougie.
                                                                                   smiley
                                                                                  au canada, pas de nucléaire non plus... pas de bougies non plus.
                                                                                  et la liste est longue prouvant que sortir du nucléaire, ce n’est qu’une question de volonté politique.
                                                                                  vous dites qu’on ne perdra que 70% de ce qui nous éclaire et nous chauffe.
                                                                                  c’est la le problème, car le chauffage électrique est une aberration.
                                                                                  faire tourner une cocotte minute, en la chauffant au nucléaire, pour produire de la vapeur, transformer cette vapeur/chaleur en électricité, ^pour refaire de la chaleur, n’est-ce pas tout simplement une grosse connerie ?
                                                                                  j’ai apporté la preuve dans plusieurs articles que nous pouvions arreter le nucléaire sans pour autant nous priver, au même prix, voire pour moins cher.
                                                                                  alors allons-y... adishatz comme vous dites.
                                                                                   smiley

                                                                                • smilodon smilodon 1er novembre 2014 23:32

                                                                                  OK. Dès demain on arrête toutes nos centrales nucléaires !... Vous avez la solution, semble-t-il !.. Quelle est-elle ???.. Exit le charbon et les éoliennes !... Comment, sans les centrales nucléaires, alimentez-vous chaque foyer de France, dès demain matin ?????!!.... Dites-moi !...... « Adishatz », c’est bonjour ou au-revoir, selon le moment, là où je vis. Une sorte de « vieux français » !... annou ay !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès