• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bo

bo

Études supèrieures en droit et économie.
40 années d’expérience internationale dans le financement du développement, du commerce international et de tous les financements liés y compris les « futures ».
Intérêt pour les relations humaines, l’état de l’environnement naturel (le mot écologie est trop galvaudé), l’histoire, etc....
Appartient à un ensemble familial multi-culturel et multi-ethnique.
Tiens à sa liberté

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 574 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • bo bo 6 octobre 2009 20:08

    Devant la dérive de la société française, cette initiative n’est pas la première ( la prime automobile à la casse et les niches fiscales sont de fait d’une nature assez proche) et risque de faire tache d’huile : les exemples peuvent être multiples : incitation pécuniaire à aller voter, gratification pécuniaire pour aller se faire vacciner, etc...



  • bo bo 2 octobre 2009 18:00

    Sur un autre site j’ai employé incidemment le mot « alzheimer » au sujet de la mémoire du Président et j’ai fait remarquer, sans aucune polémique, que rien ne prévoyait dans la constitution que la santé « mentale de nos dirigeants » ne fasse pas l’objet de contrôle comme leur santé physique ... j’ai reçu un mail d’avertissement et on m’a signifié que mes propos pouvaient être répréhensibles (?) ... et qu’en conséquence ON censurait la totalité de ma prose.
    Autant vous dire que je trouve normal et sain que votre article passe en entier ... continuez



  • bo bo 4 septembre 2008 16:57

    N’oubliez pas la colossalle dette des collectivités publiques américaines refinancées par les ARS (dettes à plus de 50/70 ans financées sur le court terme par adjudication et non sur le long terme .......qui est aujourd’hui insolvable avec un refinancement avec un taux normal long terme).........ce n’est pas à priori du "privé"



  • bo bo 4 septembre 2008 16:34

    Il n’y a pas de taux optimal de prélevement, mais il existe bien un taux maximum de prélevement. Ce taux maximum de prélévement psychologiquement accepté est d’ailleurs différent pour chaque acteur économique. selon, ses propres perceptions et analyses : chaque acteur économique "optimise" son degré de satisfaction.
    Depuis plus de 30 ans, le contexte international lui permet de "localiser" ses gains et d’optimiser ses recettes. Pour la France, c’est fait pour toutes les grandes sociétés qui ont toutes utilisées notamment le marché des futures pour localiser en toute légalité dans un pays "accueillant" leurs recettes. Les moyennes sociétés et les gros "contribuables" sont se sont, eux-aussi, progressivement protégès.
    Tout celà pour dire, qu’une énorme partie de la richesse créée en France ne rentre pas dans les comptes de la nation. et que chaque année c’est un peu plus de richesse qui s’en va..et ne viendra pas "aider" à résorber le poids de la dette. La responsabilité en incombe bien à la fiscalité française et , autre volet peut-être à analyser, à la "perception" que les acteurs économiques ont de l’UTILISATION des fonds de cette fiscalité.... Alors, sauf à changer complétement de politique et tant que "consensus social perdurera", l’ascencion du poids de la dette dans les comptes de la nation continuera... ou au mieux se stabilisera.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité