• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Absurde

Absurde

Bourlingueur en quête d’un absolu mêlant intelligence, optimisme, émancipation à l’endroit des pouvoirs et soif de vivre demain.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 257 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Absurde Absurde 3 février 2009 09:36

    Ouais, mais la fille Drucker, si elle est si brillante que ça, aurait aussi bien pu faire de la recherche scientifique. Plus facile pour elle d’opérer dans l’audiovisuel... au détriment sans doute d’une ou d’un non-coopté qui aurait eu envie de proposer autre chose au téléspectateur, une vision différente. Notez que le fils de Funès est médecin. C’aurait été facile pour lui de faire l’acteur mais il a préféré soigner ses contemporains. Prendre des risques, quoi. 

    Sur les Debré, c’est une vielle ligrée comme la France en fabrique depuis le Moyen-Age, sachant que ce pays n’est jamais sorti de la féodalité, et cet article le montre bien. Les derniers rejetons profitent de la notoriété du premier. Cela prouve quoi ? Qu’ils sont bons ? Non. Qu’ils ont un nom, point barre. 



  • Absurde Absurde 3 février 2009 09:25

    Bah, n’exagérons rien ! Le jazz manouche c’est pas tout neuf, il utilise ce créneau à la mode faute de savoir faire autre chose qui soit vraiment singulier. Qu’est-ce qui l’empêche, le fiston Dutronc, de prendre des risques ? de faire de la trip-hop sous un autre nom ? Sacha Distel, en son temps, s’était montré plus malin. Guitariste de talent à la base, il s’est produit sous son propre nom alors qu’il pouvait tout aussi bien reprendre le pseudo de son oncle célèbre (Ray Ventura). Résultat : il n’a dû sa notoriété qu’à lui-même. 



  • Absurde Absurde 3 février 2009 09:20

    Et puis il n’apportent rien de neuf, et à vrai dire personne n’est vraiment dupe... Questionnez des gens dans la rue, d’âge moyen, sur les acteurs qu’ils apprécient, vous entendrez les noms de Will Smith, Bruce Willis, Johnny Depp, Brad Pitt, Angelina Jolie, pas forcément ceux des fils et filles-de qui se passent et se repassent rôles et engagements et contrats pour des films, des téléfilms et de la variété et des bouquins qu’ils n’ont pas écrits, produits invendable passé les frontières de la franco-France... j’allais dire du périph’ extérieur. 



  • Absurde Absurde 3 février 2009 09:07

    "...nous sommes face à une extraordinaire exposition de la communauté juive dans l’audio-visuel français".

    C’est un constat que chacun peut faire. Mais le simple fait de suggérer qu’il puisse y avoir un système de cooptation sur des bases confessionnelles suffit à se voir taxé d’antisémitisme, alors même que la surreprésentation de la communaté juive dans l’audiovisuel, l’édition, la presse, le show-business en France est une évidence statistique, et qu’il serait un peu trop facile de taxer d’antisémitisme quiconque tirerait à partir de cette évidence statistique les conclusions que suggère inévitablement cette surreprésentation. 

    L’antisémitisme c’est tout autre chose, l’antisémitisme se fonde sur des thèses délirantes, sur des actes fous, sur une discrimination. Et le danger qu’il y a dans ce pays à se voir taxé d’antisémitisme à la seule évocation de la judeité, du simple fait de prononcer ou d’écrire le mot "juif", le risque de se voir traîné en justice par des associations procédurières (qui par ailleurs ferment les yeux sur d’innombrables autres formes de discrimination et d’exclusion), tout cela ne peut que desservir les intérêts de cette communauté. Cette communauté peut et doit être mise en accusation, s’il y a lieu de le faire, comme n’importe quelle autre communauté. Elle ne peut pas indéfiniment jouer la carte de la victimisation et instrumentaliser la Shoah pour répliquer à ce qu’elle considère à chaque fois, systématiquement, comme une agression de l’ordre du racial, dès lors que l’on pointe certaines évidences telles que celle, évoquée par l’auteur, qui trahissent plutôt une sorte de délit d’initiés, disons une contre-discrimination, ou une discrimination qui s’opèrerait dans le déni. 




  • Absurde Absurde 2 février 2009 10:02

    Ben oui, c’est peut-être pas beau de penser ça aux yeux de certains, mais bon, je l’assume : je suis pour le retour de la peine de mort lorsqu’il n’y a pas de doute sur la culpabilité d’un criminel pédophile ou d’un tueur en série, et je suis pour le retour du bagne en ce qui concerne les pédophiles, les politiciens marrons, les trafiquants de drogue, les braqueurs, les terreurs des quartiers telles que celles qui ont mis le feu à un bus et détruit l’existence de Mama Galedou à Marseille voici deux ans... salauds immonde que la justice française, qui fait bon marché des victimes et de leur entourage, a placés sous sa protection, dont bénéficie déjà un trop grand nombre de criminels. 

    Vous pouvez y aller pour les sarcasmes et les insultes, je n’en ai rien à foutre. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité