• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Achéron

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 83 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Achéron 16 juillet 2008 13:12

    @ l’auteur ;

    Excellent article, je suis d’accord à tous points de vue...

    J’entendais pas plus tard qu’hier soir sur une grande chaîne de radio luxembougeoise que ce qui déchainait les passions autour du comportement présidentiel, c’était le fait que CHACUN pouvait aisément s’identifier à lui dans ses manières d’être et de réagir, que se soit en bien ou en mal (ce qui est encore pire car cela nous renvoie l’image peu flatteuse de notre imperfection !), dans ce qu’elles sont celles du commun des mortels...

    L’effet de "mimétisme" qui a sans doute contribué à le porter au pouvoir est le même que celui qui lui fait dévaler les courbes des sondages de popularité...

    Une chose est de voir quelqu’un qui nous ressemble tenter de vouloir être Président, ce qui peut nous le rendre sympatique... C’en est une autre que d’accepter que ce "quidam", une fois "parvenu" à ses fins, nous impose ses "similitudes" à longueur d’ondes et de journée et nous renvoie dos-à-dos avec nos propres ambitions (ratées ???)...



  • Achéron 16 juillet 2008 12:37

    "Oeuvrer dans le secret, en cooptant les membres susceptibles de rejoindre l’élite "illuminée", c’est tout le contraire de ce que devrait être une pratique démocratique et républicaine. "

    @ Olga.

    Vous donnez-là une vision réductrice du monde Maçonnique. Le "secret" n’en est pas un, n’importe qui peut être F.M., il lui suffit d’en exprimer le désir, car cela reste basé sur la volonté de l’individu et sur son libre arbitre...

    La Loge ne reçoit pas que l’élite de chaque société, mais est ouverte à tous, de l’ouvrier au juge sans distinction de rang ni de race ni de parti politique (cf. le cas du Président US Roosevelt dont le jardinier était le Vénérable de sa loge)

    La cooptation, si elle peut accélérer le processus d’intégration par la simplification des enquêtes préliminaires, n’est pas nécessaire...

    Je ne cherche nullement à vous convaincre, simplement à vous faire comprendre qu’il peut être nécessaire d’aller au delà des clichés et des idées reçues (du type "complot judéo-maçonnique", scandé et martellé à chaque occasion par M. Le PEN). Vous êtes réputée être tolérante et ouverte d’esprit, si j’en crois le fil des posts de certains commentaires à votre adresse. Je fais donc appel à votre sens aigü du discernement en vous invitant, si vous souhaitez en savoir plus sur un monde qui peut paraître "obscur" à qui ne le connaît pas, à lire le livre que je cite dans un post un peu plus haut. Il répondra sans aucun doute à beaucoup de questions que chacun se pose, tout comme je me les suis posées il n’y a pas si longtemps.



  • Achéron 16 juillet 2008 12:20

    @ Olga,

    Dans le rite maçonnique, la "symbolique" tient une place prépondérante ; laissant de côté les choses réelles du monde profane. Cela peu sembler rédibitoire pour la majeure partie des profanes, mais tout ne tourme pas non plus nécessairement autour de l’expérience mystique... on y apprend le dialogue construit, le respect de son interlocuteur, le respect des idées de l’autre pour ce qu’elles sont, à savoir l’expression d’une opinion individuelle, même si on ne les partage pas nécessairement... Quelques-uns qui "trollent" sur AV devraient résolument s’en inspirer...



  • Achéron 16 juillet 2008 12:01

    Je pense effectivement, tout comme vous, que tout dépend de la Loge, des inclinaisons de son Vénérable, et de l’orientation générale de la Loge Mère (plus versée dans l’ésotérisme ou humanisme, etc.) ... Chacun trouve dans la Maçonnerie ce qu’il y apporte (voir mon post plus haut) et le Maçon (ou la Maçonne) transitera parfois par plusieurs Loges avant de trouver celle qui lui correspond, quitte à changer d’Obédience.

    Le F.M. "corrompu", s’il existe, ne reflète pourtant en rien l’ensemble de la Maçonnerie... Il faut se garder, comme toujours, de trop vite généraliser. Tout Allemand, n’a pas été forcément Nazi, Tout Russe pas forcément Communiste, tout Musulman pas forcément intégriste... Il convient de donner sa chance à chacun dans le distingo de son individu, c’est aussi une partie de ce qu’on appelle la démocratie laïque et Républicaine...



  • Achéron 16 juillet 2008 11:20

    pas mieux au plan des commentaires que Cincinnatus...

    J’ajouterai simplement que, même dans les Loges non mixtes, la position de la femme en tant que conjoint reste importante. L’une des questions premières soulevées lors des enquêtes préliminaires à l’adhésion à une Loge est la position, l’opinion du conjoint quant à l’inclination du candidat à entrer en Franc Maçonnerie, tant il est vrai que cette expérience peut impacter sur la vie d’un couple (avec un nombre minimum de "tenues" mensuelles, par exemple) et que cette expérience, spirituelle, si elle se vit avant tout de manière individuelle, peut se mèner à la fois de manière duale, en y impliquant le conjoint si ce dernier en exprime le désir... 

    Cette place de la femme reste importante même au coeur du parcours maçonnique de chacun. Je ne pense pas révéler un secret d’état en disant que, dans certaines Loges, lors de l’acceptation du candidat au sein de la communauté Maçonnique, celui-ci se voit remettre deux paires de gants blancs (symbole de pureté) : une pour lui-même et une destinée à être remise à la femme qu’il estime le plus (qui n’est pas obligatoirement celle qu’il aime) et évoquant le souvenir des engagements du nouveau Maçon. Cette Dernière lui sert de "garde-fou" en lui montrant ces gants le jour où celui-ci sera sur le point de faillir. La femme apparaît alors comme sa conscience vivante, la gardienne de son honneur... Ce rite peut sembler désuet et un rien vieillot voir "ringard" au regard de certains de part l’aspect "folklorique chevaleresque" qu’il renvoie à l’inconscient à une époque où la notion d’honneur et de conscience au sens ésotérique du terme est largement galvaudé, mais il se trouve que pour moi il reste aussi fondamental que le reste de la symbolique maçonnique...

    Quant au "secret maçonnique " dont tout le monde (profane) parle, pour le comprendre, il vous suffira d’aller voir "Kung Fu Penda" au cinéma, comme je l’ai fait moi-même avec mon fils ce Week-End. Le parallèle n’est pas aisé de prime abord (ceux qui veulent aller le voir, ne lisez pas la suite) mais laissez moi développer mon propos : la morale du film et le "secret" qui jalonne l’histoire d’un bout à l’autre, source des conflits dans le film (père/fils dans une histoire de recette culinaire et maître/élève dans une histoire d’arts-martiaux) est que, justement, il n’y a pas de secret : ce secret est enfouis en chacun de nous, à nous de le révéler à nous-même, personne ne pouvant le faire à notre place car il s’agit d’une aventure essentiellement intérieure... comme la Franc Maçonnerie... Comme le dit Cincinnatus, n’importe quel livre de la FNAC vous en dira tout ce qu’il y a à dire (http://livre.fnac.com/a1754147/C-Hoddap-La-Franc-maconnerie-pour-les-nuls?PID=1&Mn=-1&Mu=-13&Ra=-1&To=0&Nu=1&Fr=0), ce que ces livres ne vous diront pas c’est ce qui se passe dans le fors intérieur de chaque "initié" qui a reçu la "Lumière", expérience unique, mais que chacun est libre de faire partager aux autres comme bon lui semble... De plus, si les "tenues officielles" sont interdites aux profanes, les Loges tiennent des colloques publics où chacun peut se rendre pour découvrir un monde finalement pas si secret et étonnamment proche de certains "cafés philosophiques"...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès