• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Agor&Acri

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 530 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Agor&Acri Agor&Acri 28 mai 2010 16:28

    Merci pour cet article.

    D’accord avec Alpo47 quand il dit :
    "Ces gesticulations deviennent cohérentes si on considère que l’objectif en est d’abord de créer le chaos afin de pouvoir installer LEUR solution".

    Les incohérences sont perceptibles à travers le décalage entre une certaine réalité et la présentation toute autre qui nous en est faite.

    Frederic Lordon a publié récemment un texte très révélateur du phénomène :

    La dette publique, ou la reconquista des possédants

    En résumé :

    Les actuels dénigreurs de la dette n’aiment rien tant que prendre le problème « des déficits » du côté de la dépense.

    Pourtant, sous l’angle des recettes, apparaît nettement une démarche volontaire de défiscalisation extrêmement orientée, dans le cadre de laquelle il est question de groupes sociaux aux intérêts antagonistes.

    (…)

    -  baisse de l’impôt sur les sociétés, ramené de 50 % à 33 % (et, bien sûr, sans le moindre effet tangible…)

    -  larges défiscalisations des revenus du capital,

    -  baisses massives et continues des cotisations sociales au nom tantôt de la baisse-du-coût-du-travail-pour-résorber-le-chômage (avec également la belle efficacité qu’on sait), tantôt au nom de l’« attractivité du territoire »,

    -  jusqu’aux dernières diminutions des taux marginaux de l’impôt sur le revenu, « bouclier fiscal » inclus,

    -  et pour ne rien dire du maquis des exemptions en tout genre permettant aux plus riches de ne payer que des clopinettes au fisc,

    la colonne « recettes » du budget de l’État révèle progressivement une configuration très néolibérale du capitalisme.

    La stratégie déployée : starving the beast ! – affamer la bête ! La « bête » bien sûr, c’est l’État, dont le dépérissement sera organisé par un processus méthodiquement conduit d’attrition fiscale : commencer par le priver de ses recettes pour forcer l’ajustement de ses dépenses.

    Même la Cour des comptes, institution notoirement connue pour ses penchants insurrectionnels, s’en inquiète.

    Il y a par exemple cette discrète mesure exonérant les entreprises de toute taxation sur les plus-values de long terme réalisées sur la cession de leurs diverses participations. Tarif : 20 milliards d’euros… soit un peu plus d’un point de PIB !

    Le rapport de la Cour des comptes souligne que le budget 2009 était rempli de ces coquetteries : 70 milliards d’euros de « dépenses fiscales »..

    Il reste que si, globalement, le taux des prélèvements obligatoires n’a pas baissé, la répartition de l’effort fiscal entre les groupes sociaux s’est profondément modifiée.

    Concernant le cas des Grecs qui aujourd’hui descendent dans la rue, on se souviendra de l’immondice dont s’est couvert le commentaire journalistique sur la Grèce, ou plutôt sur les Grecs (corrompus, feignants, tricheurs, et tous évadés fiscaux).

    En fait, l’impasse budgétaire grecque trouve, là encore, son origine dans les défiscalisations des possédants (les salariés sont tous déclarés et plus encore prélevés à la source, quant au travail au noir il n’est pas l’expression d’autre chose que de la difficulté de vivre dans un pays où le taux de pauvreté est le plus élevé de la zone euro).

    Que diront nos brillants éditocrates quand les mêmes causes produiront les mêmes effets et que dans la rue irlandaise, française et, pourquoi pas, britannique, des hommes et des femmes bien blancs, vertueux, responsables et travailleurs commenceront à soulever le goudron.

    ___________________________________

    Les incohérences révélatrices, c’est aussi ce que pointe depuis des mois l’auteur du forum
    LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

    Il y a 8 jours, il concluait son message (l’avant-dernier de la page 109) en ces termes :

    "Trop de gens semblent encore ne se rendre compte de rien.
    Trop de gens, par confort, par paresse, par réflexe (conditionné !) d’incrédulité face aux thèses « hors clous », se refusent à relier les points et à constater les invraisemblances des discours officiels.
    Trop...mais quand même de moins en moins".

    Votre article, Michel, va dans le sens de cet éveil collectif.

    Merci.



  • Agor&Acri Agor&Acri 27 mai 2010 10:57

    @ Sylvain,
    « Vouloir rester tranquille derrière un pseudo n’est jamais favorable au combat responsable pour les libertés »

    Encore une formule un peu trop définitive (vouloir ceci.. n’est jamais cela...)
    très éloignée de ce qu’on pourrait attendre d’une pensée « philosophique » (cf. votre profil)

    A se demander si vous êtes bien qui vous prétendez être, ou plutôt, ce que vous prétendez être smiley

    Les propos tenu par un auteur non identifiable mais sachant être cohérent et éloquent, apporteront certainement plus au combat pour la liberté
    que ceux tenus par un illustre inconnu qui affiche son vrai nom mais qui pose des affirmations arbitraires et autoritaires.
    Le 1er sera responsable du nombre croissant de personnes qui vont s’ouvrir au combat pour la liberté
    tandis que le second ne sera responsable que de nuire à la cause qu’il soutient.

    Prenez un peu de recul monsieur Reboul
    et relisez l’ensemble de vos interventions sur ce site.
    Vous y trouverez une constante = le ton péremptoire dont vous usez systématiquement pour poser (imposer ?) vos certitudes.

    Se peut-il que je vous rende service en vous éclairant sur l’impression générale laissée par vos interventions ?
    Alors je n’aurais pas perdu mon temps en rédigeant ce message.
     smiley



  • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 18:46

    Sylvain,

    pardonnez-moi mais vous faites dans le sophisme quand vous écrivez :

    "La liberté citoyenne et sa défense n’impliquent jamais la tranquillité. Qui veut la tranquillité veut la soumission, c’est à dire le silence conformiste« 

    La »tranquillité« qui est en jeu dans ce débat sur l’anonymat du bloggeur, ce n’est pas celle d’un silence conformiste.
    C’est exactement le contraire.
     Pouvoir, par exemple, dénoncer le conformisme de la »Pensée-Unique« , les méfaits de la propagande officielle, sans être exposé dans sa sphère privée aux malveillances de ceux que cette prise de parole dérange.
    (Je rappelle de le projet de loi (ici :http://www.senat.fr/leg/ppl09-423.html) évoque l’ajout des nom / adresse / téléphone, en plus de l’adresse mail déjà requise)

    Il s’agit donc de refuser d’offrir le flanc à ceux qui abuseraient de ce pouvoir de nuisance envers les bloggeurs.
     Il s’agit de ne pas offrir aux malveillants la possibilté de décourager ou menacer ceux qui expriment leur insoummission aux diktats du système.
    Il s’agit de ne pas faire reculer la liberté de parole

     »...Qui veut la tranquillité veut la soumission, c’est à dire le silence conformiste«  »
    Vous devriez éviter ce genre de formule « tape-à-l’oeil » et dénuée de sens, si vous tenez à conserver un minimum de crédibilité.



  • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 16:27

    Oups !!! smiley

    scusez-moi Alois.

    j’ai lu trop vite :
    j’ai interprété que vous prôniez les bienfaits de la levée générale de l’anonymat pour pouvoir identifier l’infime minorité de bloggeurs anonymes un peu extrémistes et violents dans leurs propos
    et que c’est à eux qu’il ne fallait pas faciliter la tâche (« ne leur facilitons... »).

    les 6 derniers mots de votre message aurait dûs m’alerter sur ma méprise.

    Moralité : tourner 7 fois sa souris sur son tapis avant de pianoter.

    Désolé pour l’invective.



  • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 14:53

    @ Sylvain

    vous dites :
    "L’argument qui consiste à vouloir éviter l’argument d’autorité par l’anonymat au bénéfice du lecteur tombe dès lors qu’un argument rationnel est présent et que l’on peut et doit, si l’on est un authentique lecteur critique, discuter ce dernier« 

     smiley

    L’argument qui consiste à s’écouter parler dans un verbiage incompréhensible..pour ensuite exprimer un lieu commun affligeant : »Un pseudo est un masque..."
    fait tomber bien bas l’image qu’on peut avoir d’un prof de philo (que vous dites être dans votre profil)

    De même que l’intellectualisme peut nuire à l’intelligence, la rationnalité (votre cheval de bataille) poussée à l’extrême conduit à une déviance des voies de la raison.

    La réalité n’est pas rationnelle et vos messages successifs dénotent une inadaptation de votre raisonnement aux principes de réalité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité