• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Agor&Acri

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 530 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Agor&Acri Agor&Acri 21 mars 2018 18:53

    @Salade75

    désolé mais je vais encore commencer par un resenti sur votre prose :
    les arguments que vous développez ci-dessus sont faibles et m’évoquent une seiche qui fuit en crachant un nuage d’encre pour enfumer son poursuivant.

    Oui, vous avez raison,
    les trains roulent mais pas les téléphones, donc la pression du gaz dans les tuyaux de GDF ne peut pas être imputable à des « coups bas » de Bruxelles.
     smiley  :->  smiley

    Restons sérieux et évitons les procédés manipulatoires.

    Vous n’avez pas invalidés mes arguments, qui forment un tout cohérent et factuel, assis sur un déroulé historique qui donne le sens de l’histoire = les gouvernement européens sont sommés par l’U.E. de privatiser, l’un après l’autre, les entreprises/monopoles d’Etat.

    Par contre, vous tergiversez, vous coupez les cheveux en quatre, vous chercher à vous extraire du champ de la contreverse en expliquant que votre sujet n’est pas le fruit mais le 3ème pépin en partant de la droite et que lui - ce pépin- n’a pas exactement la même forme que ses congénères.

    C’est assez risible.

    Je vous rappelle au passage que des entreprises telles que Saint-Gobain, les autoroutes, EDF-GDF, la Française des Jeux (prochainement), ... rapportaient bcp d’argent dans les caisses de l’Etat et qu’elles rapportent à présent bcp d’argent à quelques bénéficiaires privés, tandis que les caisses de l’Etat n’ont plus que nos impôts pour se garnir
    = une entreprise publique qui fournit à l’Etat une source de revenu (qui sera autant de moins à prélever par l’impôts), moi je considère qu’à défaut d’être un service public à proprement parler, cela peut néanmoins être considéré, par cet aspect, comme d’utilité publique.

    Cela, l’UE n’en veut pas, n’en veut plus.

    Il ne s’agit pas de « coup bas », il s’agit du déroulement d’un plan dont on peut prendre connaissance en se penchant sur l’historique des « Grandes Orientations des Politiques Économiques » (GOPÉ) de l’UE.

    Concernant plus spécifiquement la destruction de la SNCF en tant que Service Public, on peut notamment se reporter à cet article, publié sur le site de l’UPR : ici



  • Agor&Acri Agor&Acri 21 mars 2018 16:19

    @Salade75
    vous plaisantez !?!

    C’est quoi cette question qui donne à penser de vous douter des faits ?

    Vous vivez sur la lune ou quoi ?

    Pour ne pas risquer d’être accuser d’éluder la question, voici 3 exemples :
    1/ En mai 2017, l’Etat ne détenait plus que 22,95 % du capital d’Orange (ex France Telecom). Une part qui baisse au fil des ans.
    2/ Au 31 décembre 2016, l’État français ne détenait plus que 32,76 % de Engie, anciennement GDF Suez (anciennement EDF-GDF).
    3/ En décembre 2017, l’Etat ne détenait plus que 15,01% du capital de Renault

    Et je ne parle pas des privatisations passées (Saint-Gobain, banques, autoroutes, ...)
    ou à venir (Françaises des Jeux, barrages hydroélectriques, aéroports, ...)

    Après une telle question, je réitère donc mes doutes sur votre honnêteté intellectuelle.

    L’UE exige des privatisations et tous les gouvernements inféodés à l’UE, quelle que soit leur couleur politique, s’exécutent.
    Simplement, ils le font à leur rythme, Bruxelles leur laissant une certaine latitude, afin qu’ils puissent tenir compte des contraintes liées à la plus ou moins grande élasticité de leur populace respective face à ces orientations imposées (cf. grenouille chauffée & tactique du salami)



  • Agor&Acri Agor&Acri 21 mars 2018 15:13

    @Salade75

    « Ce qui est sûr, c’est que personne ne demande cette privatisation. »

    Vous êtes là dans la négation d’un principe de réalité qui me fait m’interronger sur votre honnêteté intellectuelle.

    Tous les gouvernelments qui ont ouverts des brèches dans les monopoles étatiques,
    (dans les services publiques dont l’objet était d’apporter un service à la collectivité et non de rapporter des dividendes à des actionnaires)
    tous, ont d’abord prétendus qu’il n’était pas question de privatisation.

    Et puis, toutes les sociétés concernées ont été progressivement privatisées
    ou mises en situation de l’être, par la force des choses et du nouveau contexte nés de l’arrivé de concurrents privés :
    = principe de la grenouille chauffée
    = tactique du salami

    D’abord un pied dans la porte et puis une avancée pas à pas, en préparant le terrain de chacun des pas suivants pour limiter au maximum le risque réaction sanguine incontrôlée.

    Votre commentaire, dans son esprit, m’apparaît donc contraire aux leçons que l’histoire nous donne à tirer.



  • Agor&Acri Agor&Acri 16 mars 2018 13:44

    @ l’auteur

    merci de cette piqure de rappel.

    Il faut juste préciser que, aussi bien chez les « conspi » que chez les « anti-conspi », on trouve à la fois des crédules sincères et des menteurs manipulateurs.

    Par contre, il existe une différence notable entre les 2 « groupes » :
    - du côté « conspi », on trouve des « enquêteurs » qui cherchent la vérité des faits
    - du côté « anti-conspi », on trouve des « enquêteurs » qui cherchent à salir l’image des « conspi » mais qui refusent les débats honnêtes et argumentés sur les faits.

    Ainsi, nos « anti-conspi » médias « menteurs manipulateurs », diffuseront des reportages à charges sur les pauvres crédules ou méchants menteurs « conspi »,
    que les « anti-conspi » crédules sincères spectateurs prendront pour argent comptant, sans percevoir (sans vouloir reconnaître !) que l’objectif recherché par le reportage n’est pas de servir la vérité mais consiste précisément, au contraire, à les détourner, eux spectateurs, de l’envie de s’intéresser la vérité des faits

    Ainsi, les médias inséminent des croyances pré-établies qui servent l’intérêts des dominants
    et maintiennent le public crédule grâce à la difficulté naturelle des gens « à gérer des informations en conflit avec une croyance pré-établie ».

    Pour les « anti-conspi » qui souhaiteraient enfin s’intéresser à la vérité des faits :
    « 11-Septembre : Le nouveau Pearl Harbor »



  • Agor&Acri Agor&Acri 15 février 2018 15:39

    @ l’auteur,

    dommage de donner des chiffres du recensement de 2012 quand les mêmes chiffres du recensement de 2014 sont disponibles :
    https://www.immigration.interieur.gouv.fr/content/download/104039/822272/fil e/Les-essentiels_%2011-juillet-2017-2.pdf

    Ensuite, voici un point essentiel,
    qui explique que les querelles de chiffres sur l’immigration sont sytématiquement biaisés
    et qui permet aux « immigrationistes » d’accuser leurs opposants d’être subjectifs dans leur perception
    = les chiffres officiels se refusent à présenter un tableau qui distingue clairement la notion « de souche vs d’origine immigrée » et masquent systématiquement 2 aspects fondamentaux qui pèsent lourds dans la perception quantitative de l’immigration.
    Ceci pourrait se résumer à ces 2 questions :
    1/ combien de Français ont au moins 2 de leurs 4 grands-parents qui ont la nationalité française ?
    = quel est actuellement le nombre de personnes de Nationalié Française (= comptabilisée comme Française) mais dont aucun ou 1 seul des 4 grands-parents est de nationalité française ?

    2/
    quel est le différentiel entre le taux de fécondité moyen des femmes ayant au moins 2 de leurs 4 grands-parents qui ont la nationalité française et celui des femmes,comptabilisée comme Française, mais dont aucun ou 1 seul des 4 grands-parents est de nationalité française ?
    = combien ce différentiel représente-t-il aujourd’hui de personnes, toutes comptabilisées -sur le papier et devant la loi- comme pleinement Française ?
    2bis/ par extension, quel pourcentage représentent ces « Français nés en France » (par exemple au cours des 15 dernières années) parmi l’ensemble des français nés en France sur la période ?

    Des chiffres circulent évoquant 25 %, voire plus.
    Ceci ne signifie pas, bien évidemment, que ces « nouveaux Français », en tant qu’individus, ne méritent pas notre bienveillance et notre plein respect.

    Mais cela signifie, par contre, que ceux qui s’évertuent à faire croire qu’il n’y a pas de remplacement de population (*)
    et que le nombre d’immigrés est relativement stable et qu’il stagne aux alentours de 10%
    (et que ceux qui voient des immigrés partout sont des fachos dans l’âme),
    ceux-là se moquent tout simplement du monde.

    (*) remplacement de population au sens de personnes ne portant pas en héritage la même histoire, la même culture, les mêmes us et coutumes, le même attachement à un mode de vie, à des lieux, à des paysages, etc...

    Les FAITS sont les FAITS.
    Si les statistiques ethniques sont interdites en France, croyez-vous que ce soit pour autre chose que pour masquer les FAITS.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité