• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Agor&Acri

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 530 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Agor&Acri Agor&Acri 25 février 2010 19:14

    Votre réaction est bien étrange Monsieur Le furtif smiley

    Vous dites trouver

    scandaleux le choix de l’équipe Agoravox concernant le résultat du sondage,
    dont l’intitulé était :

    "

    souhaitez-vous que les auteurs des articles puissent replier sans les supprimer les commentaires qu’ils jugent abusifs ?

    « 

    Votre argument, comme on va le voir, laisse paraître, derrière son inconsistance, une étrange tournure d’esprit :

     »je ne comprends pas que vous puissiez faire état de ce sondage dont vous nous avez dit vous mêmes ne pas connaitre la qualité des votants

    Sont-ils oui ou non rédacteurs ?

    • C’est comme si pour une élection municipale on invitait les gens de la commune d’à coté et les touriste à venir voter....
    Ça, sur un forum qui se prétend citoyen c’est plus que dur à avaler.

    À mes yeux ce sondage est nul et non avenu"

    Donc, vous rejetez le résultat = majorité de OUI
    au motif que de simples commentateurs (non rédacteurs), inscrits sur ce site,
    ont pu donner leur avis sur la latitude à laisser ou non aux « rédacteurs » de ce site,
    de replier certains commentaires.

    Argument inconsistant.

    Voici pourquoi :
    Qui a qque chose à perdre dans l’histoire ?
    Le Commentateur qui risque de voir certains de ses messages repliés ?
    Ou le Rédacteur qui gagne la latitude de masquer, s’il le souhaite et sous certaines conditions, des commentaires jugés déplaisants ?

    Il n’y a pas photo !!!
    C’est le Commentateur, en tout cas le commentateur « parasite », qui a tout à perdre.
    Le Rédacteur, lui, n’a rien à perdre. Soit il utilise son nouveau « droit », soit il ne l’utilise pas.

    Donc, le fait d’autoriser les Commentateurs à voter (chose que vous dénoncez)
    donnait plus de chance au NON de l’emporter.
    Or, c’est le OUI qui l’a emporté.
    C’est donc l’intérêt des Rédacteurs qui l’a emporté, malgré le vote des commentateurs, qui n’ont donc pas fait pencher la balance dans le sens de leur intérêt supposé
    faisant ainsi preuve d’une certaine maturité.

    Alors pourquoi rejetez-vous le résultat du sondage sur la base d’un argument aussi malvenu ?

    Seriez-vous ennuyé par le fait que des Troll ou autres parasites puissent disposer de moins de facilité pour polluer les débats ? smiley

    2 précisions utiles :
    1/ je ne suis pas rédacteur = je ne bénéficie pas du résultat du sondage.
    2/ L’équipe Agoravox précise bien que les Rédacteurs ne pourront pas faire n’importe quoi :
    "Nous rassurons les lecteurs qui craignent des abus de pouvoir de la part des auteurs : nous pourrons suspendre ce droit aux auteurs qui abuseraient du procédé. Mais il n’y a aucune raison pour que vos commentaires soient repliés s’ils sont respectueux et constructifs".



  • Agor&Acri Agor&Acri 24 février 2010 18:35

    Nos élus doivent nous représenter et s’opposer aux dérives totalitaires.
    Contactez-les pour leur demander si c’est bien le cas !

    A cette adresse vous trouvez la liste des députés :
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/xml/liste_alpha.asp

    En clickant sur un nom vous ouvrez sa fiche et obtenez, entre autre, son adresse mail.

    En principe les adresses sont construites ainsi :

    initiale du prénom attachée au nom@assemblee-nationale.fr
    ex : ndupont-aignan@assemblee-nationale.fr

    Chaque élections nous donne l’occassion d’exprimer notre mécontentement.

    Quand les oligarques vous disent de « voter utile »,
    c’est-à-dire de ne pas orienter vos voix vers des alternatives à la sempiternelle « fausse » opposition gauche/droite
    c’est parce ça leur est utile, à eux, pour préserver leurs intérêts,
    qui ne sont pas les vôtres.

    Si tout ceux qui souhaitent lâcher l’UMP 
    et tous ceux qui souhaitent lâcher le PS
    votaient « alternatifs » = ça filerait une bonne sécouée à ce foutu système qui fonctionne en cercle fermé depuis bcp trop longtemps.



  • Agor&Acri Agor&Acri 24 février 2010 17:27

    tiens,

    un posteur qui prend la défense d’un troll

     :->

    Puisque ce que j’ai dit à propos de « O » est factuel et vérifiable,
    et que je n’exprime d’autre souhait que de voir ce site offrir des espaces de débats
    non pollués par les nuisances systématiques de trolls clairement identifiés comme tel,
    et c’est le cas de « O »,
    peux-tu m’expliquer ce qui t’incite à m’attaquer, Arcane ?

    Je suis curieux d’entendre tes arguments.



  • Agor&Acri Agor&Acri 24 février 2010 15:17

    bjr,

    @ Allain Jules,
    répondre à « O » est une perte de temps.
     
    « O » est un Troll
    Chacun peut vérifier ça : il suffit de cliquer sur son pseudo pour avoir accès à l’historique de ses messages et en faire le constat.

    700 commentaires en 10 mois, tous négatifs ou agressifs.

    L’ensemble de ses interventions se résument en 4 points :

    1/ insulter les auteurs
    2/ insulter le site Agoravox (son message de 11h17 en est une nouvelle illustration)
    3/ ...(
    Cosmic Dancer, m’a fait censurer 2 messages sur d’autres files, pour ce point 3 qui évoquait le parti-pris sytématique de « O » à propos d’une minorité active qu’il défend avec virulence)  
    4/ prendre la défense des projets de lois restreignant la liberté de parole.

    Voici un petit florilège de citations de ce triste sieur :

    - Vos « créations » sont nullissimes et ringardes. C’est nul à chier.

    - Comme intello naufragé vous êtes la lanterne ! MDR !

    - Mais c’est nullissime comme article !

    - Taddéi n’a même pas son bac ! C’est un nul.

    - Le spectacle de la connerie m’a toujours amusé.

    - La connerie tue plus que l’amiante ! MDR !

    - Tiens Agoravox est en train de partir en vrille, quelle bonne nouvelle !

    - N’importe quoi...des délires ! MDR !

    - Vous êtes tous dingues, on a tous vu les avions et c’était pas un film ni un complot.

    - il ne vous reste plus que cette feuille à délire AGORAVOX, pour publier vos états d’âmes

    - Article et commentaires même daube.

    - C’est nul à chier comme tout le projet Agoravox.

     

    Les plus drôles pour la fin  :

    - on accepte dans les forums que ceux qui sont en accord avec l’article et tous les autres sont soit censurés soit traités de pollueurs ou de trolls.

     smiley  Avec plus de 700 interventions non censurées de la part de ce troll pollueur, cette phrase devient une perle 

    -Vous êtes des oisifs, voilà la seule évidence, puisque vous passez votre temps à des enfantillages.

     smiley  smiley smiley pour qqu’un qui a trouvé le temps de poster plus de 700 interventions insultantes depuis presque 1 an, cette phrase devient une énorme perle :->

     

     « O » est un troll, qu’on se le dise !

     

    Question : Face à des interventions révélant un parasitisme systématique des débats et une démarche proche du sabotage (d’un média participatif), Agoravox ne pourrait-elle pas prévoir une clause spécifique qui permettrait de réduire le pouvoir de nuisance de tels individus ???



  • Agor&Acri Agor&Acri 23 février 2010 12:52

    Merci pour votre commentaire Matif  smiley

    il exprime sous un autre angle et en d’autres termes
    la même gêne que j’ai ressenti à la lecture de l’article de

    Denis Szalkowski
    ou du moins à la lecture du dernier paragraphe, qui suggère que le vote électronique constitue « une piste extrêmement intéressante ».

    J’ai dit et je maintiens qu’

    il y a des choses intéressantes dans le développement du sujet et j’ai bien noté que l’auteur n’appelle pas sans réserve à l’usage du vote électronique.
    J’admets également qu’il me réponde :
    « ce n’est là qu’un aspect mineur. Le sujet de l’article, c’est comment changer les comportements dans les partis politiques ! »

    Mais, il n’en demeure pas moins que le fait de « conclure » son article en évoquant la piste du vote électronique, laisse un goût dérangeant.

    L’anonymat ne saurait être garanti par le vote électronique, puisqu’il est incontournable que l’électeur soit identifié, ne serait-ce que pour s’assurer qu’il ne vote qu’une fois.

    De même, l’absence de trucage du résultat final ne saurait être garanti.
    Simplement, les « magouilles » ne pourraient plus émaner de personnes physiques et être localisées dans des bureaux de vote précis et engager la responsabilité de « scrutateurs » plus ou moins complices.
    Elles deviendraient (ces magouilles) insaisissables, virtuelles...hors de portée et hors du champ d’investigation du citoyen lambda.

    Mais au dela de ces caractéristiques intrinsèques du vote électronique,
    il y a un autre point qui me dérange dans ce dernier paragraphe.

    Il s’agit de l’argument utilisé par l’auteur pour présenter le vote électronique comme solution :

    « Aguerris par leurs pratiques associatives, professionnelles, politiques ou syndicales, certains orateurs provoquent un état de sidération de leur auditoire. Du coup, les personnes présentes lors de ces réunions et assemblées générales en oublient de réfléchir ».

    Que faut-il comprendre ?

    Que, grâce à la latitude offerte par le vote électronique, le public présent n’aurait pas à voter sur place, à chaud, mais pourrait le faire plus tard, de chez lui par exemple ?
    Qu’on lui laisserait la « possibilité » d’être soumis à d’autres discours, d’autres influences dans l’intervalle ?
    D’autres discours de qui ? D’autres influences véhiculées par qui et par le biais de quels supports ? Les media « main-stream » ?

    Et les « non-présents », sympathisants ou non, qui ne se sont pas rendus sur place au meeting, ceux-là pourraient-ils voter également, via internet ?
    Mais quelles seraient alors leurs sources d’informations s’ils n’étaient pas sur place ?
    Une video du meeting ?
    Cela risquerait alors de provoquer le même « état de sidération de l’auditoire », non ?
    Alors quoi ? Des extraits du meeting diffusés par les journaux télévisés ? :->

    Voilà sans doute, finalement, ce qui dérange le plus :
    la « conclusion » de l’article nous amène, de façon subjective et artificielle , à entrevoir le vote électronique comme une solution à une problématique, qui n’est pas celle développée par ailleurs dans ce même article. smiley


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité