• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

AlainV

AlainV

Je suis intéressé par l'Allemagne où j'ai vécu assez longtemps, travaillant en R.D.A. puis en R.F.A. La vie des riches et des stars ne m'intéresse pas, mais celle des petites gens, c'est-à-dire de la quasi totalité de la population. En France, en Europe, dans le monde.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 387 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • AlainV AlainV 6 février 2016 19:20

    @tf1Groupie

    Tout arrive. Je suis rarement d’accord avec vous, tf1Groupie, sauf cette fois.



  • AlainV AlainV 6 février 2016 19:14

    @sarcastelle

    Une langue qui n’évolue pas disparaît. Pourquoi faire un pataquès de quelques ajustements orthographiques sans conséquence ? Les intervenants ont-ils tous lu les recommandations de 1990, ou se contentent-ils de divagations de journalistes peu sérieux ?

    D’autres langues voient leur orthographe régulièrement adaptée. Il y a des réformes de l’orthographe tous les 10-15 ans, en allemand.
    Plusieurs langues ont connu une forte simplification de leur orthographe durant les années 30 : espagnol, portugais, néerlandais, allemand, italien. Les accents et les consonnes ont été supprimés quand c’était inutile. Exemple : disparition du ’h’ de ’théâtre’ = teatro.

    La notion d’étymologie n’a pas beaucoup de sens quand il s’agit de la transcription de mots grecs, le grec ayant un alphabet différent.

    Ce n’est pas en anglais, mais en allemand que toutes les lettres sont prononcées, si on accepte les diphtongues, et que la différenciation des voyelles longues peut se faire soit par dédoublement (’paar’), soit par l’ajout d’un ’h’ (’fahren’, ’mehr’, ’Ohr’, ’fuhr’) soit par l’ajout d’un ’e’ après le ’i’ (’blieb’). Tout cela n’empêche pas l’existence d’homophonies. Les mots d’origine étrangère, du français en particulier, mais aussi de l’anglais ne suivent pas les règles de l’orthographe et de la prononciation allemandes.

    Ayant enseigné le français en Allemagne, je peux vous dire que notre langue paraît parfois farfelue, quand on part de la rigueur de la grammaire allemande. Ceci dit, les Allemands conviennent que leur système de déclinaisons est un peu complexe et s’amusent des petites fautes en ce domaine. Même en déclinant mal, on peut très bien comprendre ce que quelqu’un veut dire. Mais sur le choix des prépositions, l’erreur est fatidique pour la communication. Enfin, vous n’êtes pas sans savoir que les Berlinois de souche ont les plus grandes difficultés à distinguer le datif de l’accusatif (influence des Huguenots français arrivés en masse au XVIIe)



  • AlainV AlainV 29 janvier 2016 00:11

     @thomas abarnou
    Vous avez raison, certains médias s’efforcent de nuancer, comme le montre cet entretien à BFMTV :
    http://rmc.bfmtv.com/emission/salafisme-il-faut-faire-la-difference-entre-la-version-violente-et-la-version-normale-946872.html



  • AlainV AlainV 28 janvier 2016 23:25

    Le salafisme est d’abord une spiritualité. Le soufisme aussi.
    http://www.fondapol.org/wp-content/uploads/2015/02/070-SERIE-ISLAM-B.Khiari-2015-01-30-2.pdf



  • AlainV AlainV 15 décembre 2015 20:03

    Ah, j’oubliais : ne manquez pas les livres de Paul Jorion. Lui aussi nous aide à comprendre ce monde complexe dans lequel nous sommes tombés par le hasard de notre naissance.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès