• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ALasverne

ALasverne

J'ai 58 ans, j'écris régulièrement depuis 22 ans. Au compteur, des nouvelles, des poésies et huit romans. La revue Kaleidon a publié quelques-unes de mes nouvelles, en 95 et 96. Fin 2009, parution de "Je sauverai le monde", chez Kyklos. Plusieurs textes sont également sur différentes sites du Net, par exemple celui de la revue L''Ampoule qui m'a publié dans son n°3 et le fera dans son numéro 4.
http://www.editionsdelabatjour.com/pages/l-ampoule-revue-3910934.html
Je prolonge et différencie l'écriture avec mon blog : http://www.laplumeetlesombres.fr
Sur celui je propose bien sûr des nouvelles, mais aussi pas mal d'articles. Prédilection : medias, citoyenneté, virtualités.
Vous pouvez me retrouver également sur
Twitter http://bit.ly/JC8bHy
Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=100003152147092&ref=tn_tnmn

Tableau de bord

  • Premier article le 26/05/2012
  • Modérateur depuis le 11/06/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 145 57
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 71 29 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • ALasverne ALasverne 16 juillet 2012 13:02

    Un constat légitime, quelques infos et développements intéressants, mais beaucoup trop de longueurs.



  • ALasverne ALasverne 16 juillet 2012 12:55

    @Marco1960

    ’"intellectuel de gauche« , »suffisance« , »esprit tant étriqué« , »oeillères« ,  »bon gauchiste conditionné« , »mépris« , »pseudo supériorité«  »drôle« , »Clownesque« .
     »ridicule".

    Ça va, tu te sens mieux ?



  • ALasverne ALasverne 16 juillet 2012 12:45

    @Dies Irae
    Il faut faire l’effort de préciser à qui l’on parle...



  • ALasverne ALasverne 15 juillet 2012 11:58

    @Marco1960

    Je comprends les propos que vous tenez dans votre réaction mais là n’est pas le sujet monsieur.
    Ben si, justement, c’est tout le sujet. Vous vous tirez une balle dans le pied et vous ne comprenez même ce qu’il vous arrive.

    "Quand je prétends que les gens ont préféré une vie sans privation à une vie modeste durable, d’abord je ne cible bien évidemment pas les foyers vivant en dessous du seuil de pauvreté, qui constituent un tout autre problème, vous êtes simplement hors sujet !!!« 

    Ce que l’on conçoit bien, s’énonce clairement. Et les mots pour le dire...Auraient dû vous venir, si vous y aviez un petit songé. Ça n’a pas été le cas, vous avez répété les âneries genre BFM, ces ratiocinations sans portée autre que culpabiliser la plèbe. Cette pros e de quinzaine commerciale qui remache comme une promo que c’est la misère elle-même qui a toujours vécu au-dessus de ses moyens. Alors qu’elle finit de moins en moins les mois et dort de plus en plus dans la rue avec un boulot.
    N’essayez de vous raccrocher en bredouillant que ce serait moi qui manquerait de »discernement« . C’est pitoyable.

     »Il suffit seulement de lire la progression exponentielle des crédits dans le monde pour s’apercevoir qu’EFFECTIVEMENT, « NOUS » vivons au dessus de nos moyens, et c’est en cela, UNE GENERALITE, un mécanisque pervers dans l’économie !!! voilà tout"

    Vous vous enfoncez. Ce n’est absolument ce que vous avez voulu dire et vous le savez très bien. Et ce n’est pa une généralité, sauf chez les plus pauvres qui ne peuvent faire autrement - les moins pauvres savent ce qu’il leur en coûte de mettre le doigt dans le crédit - et chez les banquiers qui empruntent systématiquement pour replacer à meilleur taux.

    Ce n’est pas non plus la cause réelle des distorsion sociales insupportables, que vous attribuez, malgré vos peu crédibles dénégations, à quelque vice social des gens, comme le ferait un espèce luthérien égaré au XXIème siècle.

    Et gardez les majuscules, ainsi que les guillemets. Ce n’est pas très recommandé d’être redondant quand on est bancal.



  • ALasverne ALasverne 15 juillet 2012 11:36

    "Il y a un réel conditionnement des masses à cette attitude que vous décrivez. Par qui ? pourquoi ? encore un long débat. Mais c’est là qu il faut chercher si l on veut remonter a la source et traiter les vrais maux.« 

    Ce n’est en déformant mes propos que votre raisonnement gagnera en crédibilité.
    Je ne vous ai pas décrit pas une »attitude", qui indiquerait une position choisie et temporaire, de la part des très nombreux français pauvres.
    C’est une situation perenne, comme l’est celle des riches, et de plus d’ailleurs, l’ascenceur social ayant été cassé par cette même caste, classe de fortunés.
    Les pauvres ne choisissent absolument pas d’être pauvres. C’est que montre la sociologie depuis Auguste Comte. C’est non seulement faux, mais assez misérable d’un point de vue moral de raconter encore ces vieux contes destinés à culpabiliser les victimes et préserver les coupables.
    Quant au questionnement que vous accolez à votre raisonnement fallacieux, il n’a aucune valeur, si ce n’est d’ajouter de la fumée pour tenter de cacher l’ineptie de vos élucubrations.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité