• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aldoo

Aldoo

Doctorant en informatique (vérification de programmes), intéressé par les questions de politique et de démocratie.
Je suis un habitué, non inscrit, d’Agoravox depuis 2005. Aujourd’hui, j’ai décidé de passer du côté des rédacteurs, à l’occasion d’une salve d’articles sur les machines à voter.
Pour jouer cartes sur table, je préviens que je suis plutôt sensible aux idées socio-démocrates, mais je n’envisage pas d’écrire, pour l’instant, d’articles purement partisans, trollifères par nature.

En revanche, je reviendrai sans doute à la charge avec des articles de vulgarisation sur des sujets où sciences, technologies et démocratie se mêlent allègrement.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 80 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Aldoo Aldoo 17 avril 2007 15:41

    - sur les sous-marins nucléaires, NS a eu aussi l’occasion de prouver son incompétence (excusez-moi de citer un média de gôche : article de Libé)

    - sur le contexte, comme c’est expliqué plus haut : il y a des expressions qu’un ministre d’État futur candidat à la présidence n’a pas le droit d’employer en public... Encore il habiterait dans les quartiers, je pourrais le comprendre, mais non, le monsieur est de Neuilly !

    - sur le programme : il vaut mieux corriger ses erreurs que s’entêter dans des absurdités comme quoi on pourrait choisir de travailler plus pour gagner plus...



  • Aldoo Aldoo 17 avril 2007 15:31

    À vous entendre, Sarko serait un libéral !

    Vous oubliez le peu de considération qu’il a pour les « droit-de-l’hommistes », la peur viscérale qu’il a des médias plus ou moins libres comme internet, ses méthodes autoritaires contre les médias traditionnels, etc.

    Le propos d’Orwell n’est pas tant de désavouer le communisme que de prévenir contre le stalinisme et les totalitarismes en général. Voir en Orwell une critique du marxisme est un contresens. D’ailleurs, ce sont surtout les fonctions régaliennes de l’État qui sont exécrables dans 1984 (armée, police politique, ...).

    Cela dit, j’en conviens, Sarko, ce serait plutôt le Meilleur des Mondes en fait (eugénisme et tout...).



  • Aldoo Aldoo 13 avril 2007 16:16

    Tout à fait, d’ailleurs, il le dit tout au début de son spot de campagne : « Le travail c’est la liberté. », ce qui donne peu ou prou en allemand « Arbeit macht frei »...

    Si on ajoute à sa défense du travail et à celle de la patrie (l’identité nationale), celle de la famille, ce sera complet !

    Toute ressemblance avec une idéologie existante ou ayant existé n’est que fortuite... m’enfin, j’inclinerais pour ma part à penser que c’est dans ses gènes...



  • Aldoo Aldoo 11 avril 2007 21:05

    Si, si, en fait il y a un léger progrès par rapport aux ordinateurs de vote actuel, comme je le disais plus haut : maintenant, on sait si on s’est fait berner ou pas. Le problème est qu’on ne peut toujours pas le prouver à autrui.



  • Aldoo Aldoo 11 avril 2007 18:31

    Peut-être partez-vous du principe que chaque programme peut-être prouvé de la même manière qu’on le fait habituellement, et que du coup mes remarques dans le ton « peut-on prouver que » ne vous paraissent pas sérieuses.

    Vous devez vous situer, sans doute, dans l’approche où tout est connu : la machine est un PC « normal », le code exécuté correspond au code source donné, etc. Cette approche n’est, à mon sens, pas adaptée au problème : en effet, s’assurer de tout cela ne peut être fait, 1, que par un expert, 2, moyennant un effort de moyens démesuré (pour ce qui est de laisser accéder au hard, en tout cas). Or ce que je veux, c’est que tout le monde ait de bonnes raisons de penser qu’il n’y a pas anguille sous roche. Pour ces raisons, le système ne peut être prouvé que dans le paradigme « boîte noire », où la seule chose qui est vérifiable sont les entrées et les sorties du système.

    Est-ce-que ce que je dis maintenant vous paraît sérieux ou pas ? Si tel n’est pas le cas, c’est que nous ne cherchons pas à résoudre le même problème, et que finalement cet article n’avait pas tant d’intérêt que ça, du moins en regard de ce que j’exige de la part d’un système de vote électronique.

    PS : quant à votre dernier commentaire... Sans commentaire, si j’ose dire !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès