• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alex

Alex

Moi, je suis métis d'un père lorrain et d'une mère charentaise, d'où « un putain de succès avec les gonzesses... »
Mais j'ai d'autres qualités justifiant ce succès : je suis grand (1,60 m), fort (très) et intelligent (très).
Quelques preuves de mon intelligence : j'ai un diplôme de technicien qui me donne un « niveau ingénieur, » et j'ai atteint le magnifique grade de « sergent-chef après 15 ans d'armée. » Facile dans un « pays de cons » !
En plus, « mes parents m’ont fait avec une paire de couilles » et un gros pénis (mes contradicteurs sont des « sans couilles » et « ils ont un petit pénis »).
Les jaloux prétendent que je fais beaucoup de tort à la formation que je soutiens, mais ce sont des gens qui ne portent pas « les boules Quies leur évitant des courants d'air dans leur cerveau vide. » 
Ha ! Ha ! Ha ! Ne suis-je pas génial de ressortir cette ancienne blague que les mauvaises langues qualifieront d'éculée ?
-------
Note : n'ayant pas suffisamment de talent pour me décrire, j'ai emprunté les phrases ou expressions entre guillemets à un auteur qui « en a dans le citron. »

Tableau de bord

  • Premier article le 28/07/2012
  • Modérateur depuis le 31/08/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 25 3191 465
1 mois 0 26 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 299 227 72
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Alex Alex 6 septembre 12:23

    @Fergus

    Mon message ne visait pas particulièrement cet article, mais je voulais m’assurer qu’il soit lu par vous.
    Je ne souffre ni d’un ulcère, ni d’une quelconque affection, et mes propos n’étaient que la simple vérité : il suffit d’avoir lu vos nombreux commentaires ces derniers mois pour les vérifier.
    Habitué des auto-congratulations avec l’auteur des gruniaiseries, vous devez avoir du mal à les avaler.
    Dans le cas du festival interceltique, il serait difficile de ne pas l’apprécier, d’abord pour ses nombreuses qualités, et – de votre point de vue – parce que tant de personnalités sérieuses le font. Je doute que s’il était resté local, franchouillard, votre enthousiasme s’en trouverait fortement réduit. En effet, comme l’un de vos maîtres à penser, vous n’aimez pas les bérets, les binious, qui ne présentent de l’intérêt que s’ils s’expriment dans une langue étrangère. Je vous imagine assez mal fréquenter un troquet de village français, et vous extasier devant les chansons locales, comme vous le faites dans les pubs irlandais où, pourtant, le niveau ne vole pas plus haut.
    Récemment, un membre de LFI s’esclaffait après avoir lu que vous étiez « de gauche. » Pour se prétendre « défenseur du peuple, » il faut au moins éprouver un minimum de sympathie à son égard. Et vous en êtes très loin.


  • Alex Alex 5 septembre 18:47

    @OMAR
    « ces crapules d’agresseurs jouissent de la passivité, sinon du laxisme de ceux qui sont justement chargés de respecter l’État de Droit. »

    Sur ce point, vous avez raison. Mais vous aviez tort de présenter le départ des différents organismes comme une espèce de « punition » contre les habitants.


  • Alex Alex 5 septembre 18:44

    Une fois de plus – pas besoin de lire l’article –, le modèle type du petit bourgeois (qui se donne en apparence un vernis « social » bien mince mais pouvant faire illusion quelque temps) tente de nous faire croire qu’il aime des musiques populaires, alors qu’il n’a qu’un profond mépris pour tout ce qui vient du peuple.



  • Alex Alex 5 septembre 12:08

    @OMAR
    « Il y a aussi, la police, la poste, les sociétés de services, etc, autant de composantes économico-sociales qui frappent d’ostracisme certaines banlieues. »

    Vous ne manquez pas d’air en inversant cause et effet !
    Pourquoi ceux que vous citez n’osent plus aller en banlieue ? Pour ne pas se faire agresser, rien d’autre.
    Mon épouse, qui avait une amie dans une banlieue hard, n’y va plus depuis que sa voiture a été vandalisée 2 fois (elle avait refusé d’y accrocher une petite main de Fatima.)



  • Alex Alex 31 août 18:42

    Preuve de cette inutilité : comment prendre comme prof de français la première venue.

    Vous avez le chic pour vos titres !


Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Irak Syrie Religions Israël Dieu






Palmarès