• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alex FV

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 56 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Alex 27 juin 2012 12:43

    Bonjour et bon anniversaire,


    1000 articles, c’est quelque chose. Et vous avez participé avec force à la sortie de Sarkozy ce qui a constitué une oeuvre de salubrité publique et mérite de chaleureux remerciements.

    Et puis vos articles aériens me rappellent mes maquettes Matchbox, Revell et Heller (je les aimais moins les Heller à cause de leur couleur grise) il y a fort longtemps.

    Quant à vos moinsseurs pavlovesques (ils voient Morice, ils moinssent illico), ils devraient vous ériger une statue : vous êtes leur raison de vivre.

    En espérant lire bientôt les suites de votre périple toulousain vers la côte pavée, du chemin de Limayrac jusqu’à la rue Sergent Vigné.

    Cordialement,

    Alex (Morgan, Lotus, Facel Vega... j’ai pas encore choisi), pas l’autre en tous cas.


  • Alex 27 juin 2012 12:14

    Bonjour,


    Le vouvoiement implique une distance entre les locuteurs et ça ne peut pas faire de mal. Cette distance évite de mettre le policier sur le même plan que la personne contrôlée. Et comme cela a été dit, vouvoyer un « djeun » mal embouché peut le déstabiliser. Et s’il répond comme dans le post de NeverMore (le flic n’a pas à s’excuser, le vouvoiement n’est pas une façon de s’excuser) le fait que le flic reste calme et poli (s’il y arrive car ce n’est pas évident de résister à la provocation) le met dans une position de force, d’autant plus s’il y a des témoins.

    Et puis, il faut nuancer aussi. Le tutoiement se comprend dans un interrogatoire où le flic va plutôt chercher à se rapprocher de son « client » pour le faire parler. Contrôler dans la rue c’est différent. Ce n’est pas qu’avec les lascars des cités que certains flics se montrent familiers, c’est vite pris une habitude et tout le monde en subit les conséquences. Ce n’est tout de même pas pour rien que beaucoup d’honnêtes gens ne se sentent pas en sécurité face à la police. J’ai souvent entendu des gens « normaux » dire qu’ils préféraient être contrôlés par les gendarmes que par les policiers, tout cela pour des raisons formelles. Ils ne se sentaient pas en danger avec les gendarmes qui pourtant leur filaient un manche alors qu’avec certains flics (ne généralisons pas trop non plus) ils avaient l’impression que ça pouvait partir en couille à n’importe quel moment. 

    Rendre la police plus respectueuse c’est aussi la rendre plus respectable.

    Cela ne va certes pas changer beaucoup de choses mais cela ne peut pas faire de mal. Après, il faut évidemment d’autres mesures comme la police de proximité qui a été ignoblement salie par Sarkozy. Et cela n’empêche pas d’avoir des unités anti émeutes et des groupes d’intervention lourdement armés.

    Quant aux réactions de tous les fachos aigris du forum, les ceusses qui « sont toujours du côté du manche » à applaudir la force brute et la bavure, elles ne sont pas surprenantes. Laissons-les à leurs petits fantasmes de tabassage, d’exécutions et de mise en camp. L’extrême droite a toujours été le refuge des ratés et des impuissants qui abritent derrière la protection factice des uniformes la faiblesse de leur existence jalouse et merdique.

    Un policier poli n’est pas un policier affaibli mais quelqu’un qui contrôle un peu mieux la situation au lieu de la subir totalement en adoptant le comportement des voyous auxquels il est confronté.


  • Alex 19 juin 2012 18:51

    L’industrie pétrolière au secours des pauvres paysans indiens... Comme c’est beau !


    Et Monsanto lutte pour la diversité biologique et Mc Do pour la gastronomie...

    Que ne faut-il pas lire !


  • Alex 9 juin 2012 00:47

    Je ne sais pas où est garé le scooter. Dans le garage ? Je ne me souviens pas l’avoir lu mais il me semble.

    Si c’est bien lui qui est allé téléphoner, il aurait pu sortir de la résidence en scooter (un peu énorme mais bon, c’est une histoire tellement énorme en elle-même), à pinces, à pied jusqu’à la cabine par les rues transversales entre Camille Pujol et l’av. de la Gloire, à pied jusqu’à un véhicule, à pied jusqu’à un complice, enfin à vélo même, déguisé en bonne femme ou en perlin pinpin... les possibilités sont limitées mais diverses. À pied semble plus logique. Après, il y a peut-être plusieurs façons de sortir de l’immeuble, je l’ignore.

    Bon, si les autres qui le surveillaient dormaient, tous en même temps, devant le logement du suspect le plus recherché de France sous plan ultra-violet, c’est vraiment se tirer une balle dans le pied que de donner une telle raison officielle ! Les flics les plus relax du monde !

    Et c’est d’autant plus idiot que ça fait de ce type un as des as qui sort téléphoner quelques heures avant le bouclage définitif de son appart. Au nez et à la barbe d’un dispositif surpuissant. On fabrique un héros pour détraqués avec un auteur d’exécutions on ne peut plus lâches et imprévisibles par ses victimes. Les allumés les plus fragiles ne se souviendront bien sûr que de la phase Fort Alamo.

    Bref, dans tous les cas de figure, il y a de sérieuses questions à se poser sur toutes les étapes de cette histoire.


  • Alex 8 juin 2012 19:54

    de Alex qui doit changer son pseudo...


    Je suis aussi très curieux de la nature de cette modification qui serait une spécialité des forces de l’ordre, de nos forces de l’ordre... ça paraît même douteux. Si c’est juste une histoire de changement de chargeur, je ne vois pas trop ce que ça a d’extraordinaire (surtout qu’au Pakistan, ils s’y connaissent en bricolage de flingues !). Je ne sais pas si un Colt 45 peut être modifié pour le tir en rafales (avec 7 ou 8 coups dans le magasin, l’intérêt ne semble pas immense). Je pense à ça parce que les témoins de Montauban ont parlé de 3 rafales.

    Quant à la sortie téléphonique vers la cabine de l’avenue de la Gloire (il se trouve que je connais très bien le quartier), c’est effectivement dingo : Soit ils ne l’ont pas vu (!), soit ils l’ont laissé faire (! !!!). On ne dit pas s’il est allé à la cabine à pieds ou à scooter.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité