• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alexis Toulet

Alexis Toulet

Ingénieur et analyste des systèmes.
Webmestre du site communautaire d'investigations sur les crises Noeud Gordien
 

Tableau de bord

  • Premier article le 09/10/2013
  • Modérateur depuis le 17/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 58 201 3045
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 230 157 73
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Alexis Toulet Alexis Toulet 13 septembre 2017 16:55

    « C dans l’air » dans le genre du commentaire auto-satisfait et toujours conforme à la doxa néolibérale est à peu près ce qui se fait de mieux.


    Ou pire, selon le point de vue.

    Celui qui se trouve trop heureux une fin de soirée, qui éprouve le besoin de déprimer et de se révolter contre une propagande éhontée et un monde auto-référent, sourd et aveugle à ses propres préjugés - qu’il regarde « C dans l’air ».

    Pour les autres, du temps perdu.


  • Alexis Toulet Alexis Toulet 12 septembre 2017 22:37

    @anna

    De fait. Il n’y a que deux hypothèses qui peuvent logiquement tenir :

    - Buk manœuvré par l’armée de Kiev
    - Buk manœuvré par l’armée russe
    Reste bien sûr à étudier chacune d’entre elles.

    Je remarque quant à moi les faits suivants :
    - Le vol MH-17 passait au-dessus de l’est de l’Ukraine à une altitude d’environ 10 000 mètres, usuelle pour les avions de ligne, mais inaccessible pour l’Antonov-26. Il était donc évident que ce vol était civil
    - Le MH-17 avait un transpondeur fonctionnel, c’est-à-dire un appareil qui interrogé à distance « répond » avec l’identité de l’appareil. Or à la fois la station de détection ET les lanceurs Buk sont dotés d’un interrogateur de transpondeur. Il est donc clair que le lanceur du missile avait reçu la réponse « je suis le vol MH-17, je suis civil » AVANT de tirer

    Ce qui ne laisse que deux hypothèses :
    - Soit les tireurs - c’est-à-dire les assassins de presque 300 civils - SAVAIENT sur qui ils tiraient
    - Soit ils étaient d’une incompétence absolument crasse

    Or cette dernière hypothèse est contradictoire avec le fait même de parvenir à manier un système Buk. Il faut se souvenir que ce genre de systèmes n’est absolument pas doté d’une interface « intuitive » de type applet dernier cri. Bien au contraire ! On pourra en juger en jetant un oeil sur le poste de tir. A l’évidence, seule une personne spécifiquement formée peut arriver à le manœuvrer.

    La conclusion qui en découle, et qui me paraît déterminante, c’est que le tir sur le vol MH-17 était intentionnel. Ceux qui ont lancé un missile sur cet avion savaient qu’ils condamnaient à mort des centaines de civils. C’était leur BUT.

    Il reste à poser la question classique Cui Prodest : à qui le crime profite-t-il ?

    A l’évidence pas à la Russie ni aux séparatistes.

    Ne reste que l’hypothèse d’un Buk ukrainien, manœuvré avec l’intention explicite de tuer des centaines de civils pour en accuser ensuite Moscou, et infliger à la Russie une défaite majeure sur le terrain de la « communication », dite aussi propagande de guerre. L’attaque du vol MH-17 et la mort de 298 civils était un crime de guerre commis dans le cadre de la « guerre de l’information ».


  • Alexis Toulet Alexis Toulet 23 août 2017 13:22
    Toute action, privée et encore davantage publique, doit être responsable, donc penser aux conséquences.

    Le pape aurait été beaucoup mieux inspiré de proposer que tous les Etats du monde se consolident les uns les autres plutôt que de s’agresser directement ou indirectement. Ce sont bien les guerres étrangères et civiles qui sont les causes de l’immigration en masse : voir Syrie, Irak, Libye. Cesser de déstabiliser des Etats fragiles, même dirigés par des dictateurs, serait un premier pas.

    En ce qui concerne l’aide à apporter aux réfugiés d’aujourd’hui, il faut remarquer aussi que soutenir un réfugié en Europe coûte dix fois plus cher que de le soutenir dans le pays voisin de celui qu’il a fui, par exemple en Turquie, en Jordanie, ou en Libye. Le pape serait dans son rôle s’il appelait les pays riches à soutenir les réfugiés de cette manière-là, infiniment plus réaliste que d’accueillir tout le monde chez nous.

    Car la radicalité de l’appel de Jésus le Christ n’empêche pas le réalisme dans l’application de ses commandements. Dans la mesure même où le réalisme... est une condition de l’efficacité !


  • Alexis Toulet Alexis Toulet 23 août 2017 13:17

    @petit gibus

    Pour rappel, la doctrine catholique soutient que le pape est infaillible... mais seulement lorsqu’il s’exprime « ex cathedra » (comprendre : solennellement) et « en matière de foi et de morale ». Voir ici.

    Dans toutes les autres occasions, le pape est un homme comme un autre, tout aussi capable d’avoir raison, ou de se tromper.

    En l’occurrence, dans ce cas précis le pape se trompe. Lourdement.



  • Alexis Toulet Alexis Toulet 22 mai 2017 14:29

    Votre analyse contient beaucoup de points bien fondés. Il est en effet tout à fait exact que MLP, quoique ayant eu un score nettement moins élevé que ne le lui prévoyaient ses meilleurs sondages, a fait très fortement progresser son parti et ses idées depuis 5 ans, ce qui lui donne une base importante pour la suite.


    L’avenir de Marine Le Pen et du FN dépendra largement de l’avis des Français sur les résultats du quinquennat Macron. Il ne fait guère de doute que le nouveau président pourra appliquer son programme, soit avec une majorité REM au parlement, soit avec une alliance REM-LR sous une forme ou sous une autre s’il n’avait pas de majorité à lui seul - de toute façon, sur le plan économique, REM et LR sont très proches.

    La question est : quels seront les effets de la politique européenne, économique et sociale de Macron ?

    J’aurais nettement préféré que nous refusions de faire l’expérience, de repartir pour un tour de manège. Je m’attends à ce que les résultats soient nettement pires que ceux du quinquennat Hollande, qui apparaîtra par comparaison comme presque une époque heureuse. Mais la majorité des Français en a décidé autrement.

    Pour Marine Le Pen et le FN, après les élections législatives, l’ordre du jour sera la préparation du projet de redressement à défendre au second tour en 2022 contre Jean-Luc Mélenchon ou le candidat qui lui succédera sur la même ligne. Il est très probable que l’adversaire de second tour du FN soit issu de la gauche mélenchoniste : REM et LR seront définitivement déconsidérés aux yeux de la majorité des Français et ne pourront accéder au second tour à ce moment-là.

    Le gros problème... c’est que la France aussi sera dans un état bien pire smiley 
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès