• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Amada

Ethnologue, journaliste et écrivain, j’aime observer le monde en croisant approche artistique et approche savante.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 22 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Amada 15 avril 2009 20:33

    Re-bonsoir Radix,


    je sais et c’est d’autant plus terrifiant que c’est une tendance « lourde » qui, de plus, est en train de détruire bien des savoir-faire.
    Il existe un petit film très pédagogique, l’Argent-dette de Paul Grignon qui « résume » si l’on peut dire, en une petite heure, la racine de ce marasme. (Si vous ne le trouvez pas, j’ai mis en lien sur la page d’accueil de mon site : le blog d’Amada)
    Cordialement
    Amada


  • Amada 15 avril 2009 20:06

    Bonsoir Radix,


    merci pour votre témoignage.
    Et vous avez raison sans esprit d’équipe, rien ne peut fonctionner. 
    Je ne comprends pas pourquoi vous dîtes que c’est du pipeau, vu que, d’après
    ce que vous racontez, vous et votre collègue avez établi une relation « horizontale »
    justement !
    Que, maintenant, le degré hiérarchique juste au-dessus soit moins mature que vous
    et joue la guéguerre, et bien, oui, je suis d’accord, là, la « responsabilité » partagée« n’est pas exercée. C’est plus que triste : décourageant et délétère.
    (Et aussi la »clandestinité" pour raisons comptables...)

    Cordialement
    Amada




  • Amada 15 avril 2009 20:00

    Bonsoir Herbe,


    merci pour votre contribution.
    La question de l’autonomie économique est très importante, c’est vrai. Surtout quand la culture « horizontale » fait cruellement défaut. Le problème actuel des loyers et du prix des logements participe à la « dépendance réciproque » de couples qui ne s’entendent plus...

    Cordialement
    Amada


  • Amada 15 avril 2009 18:51

    Bonsoir Papybom


    merci pour vos compliments.
    C’est vrai, la violence qui en a envie, si on peut (ou espère) s’en passer ?
    C’est actuellement une question que je trouve très délicate. Car d’un côté, j’espère
    toujours qu’il y a mieux à faire, de l’autre à voir l’impuissance de nos sociétés civiles face aux
    dislocations en cours, il m’arrive de penser que le filet d’air va d’un coup se fermer sans qu’on l’aie vu venir... Ou plutôt en n’en croyant ni nos yeux ni nos oreilles. A moins que ce soit une crainte infondée. A moins que cette dislocation ait pour sens une nécessaire refondation...
    Cordialement
    Amada


  • Amada 15 avril 2009 16:31

    Merci Kalki et Jean Paul pour vos commentaires.


    Je sais bien Kalki que la démocratie implique un véritable « travail » relationnel et social, l’élaboration de règles communes etc ; Je n’ai jamais dit que c’était facile. Est-ce d’ailleurs pour cela que la « servitude volontaire » continue à avoir tant de succès ?

    Oui, Jean-Paul, mais désigner bourgeoisie et fonctionnaires comme boucs émissaires nous refait tomber dans le même travers de division. Quant au pays de donneurs de leçons, et bien oui,
    mais sur quelle base ? Souvent des idées du passé, non ?

    Merci encore.
    Cordialement
    Amada
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité