• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Analis

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 595 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Analis 11 septembre 2010 10:52

    Citation :
    cher analis
    tous les états sont une construction arbitraire avec un peu de géographie autour

    C’est une bonne chose de le reconnaître. Certains le sont quand même un peu plus que d’autres, la France en premier lieu... Mais alors, pourquoi autant insister sur le côté artificiel de la Belgique ?

    Quant à la France, le pays des droits de l’Homme, c’est là aussi un mythe. Elle a plutôt eu une culture plus administrative et autoritaire, moins libérale que ses voisins. C’est la France qui se fait régulièrement condamner par la Cour européenne des droits de l’Homme, pas la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie ou l’Espagne. Elle a certainement plus de problèmes au niveau de la séparation des pouvoirs, et avec les agissements au niveau de l’Etat laissés impunis.

    Et il y a aussi la question cruciale : les Flamands ne sont-ils pas furieux après les Wallons parce que ceux-ci ont essayé de leur imposer leur langue et leurs valeurs, suivant le modèle jacobin français ? C’est peut-être vieux, mais cela laisse des traces.
    La France est un modèle qu’il serait plus prudent de ne pas invoquer.



  • Analis 10 septembre 2010 22:24

    Si vous voulez un exemple de méfait d’un sevice non-US, ce n’est pas la peine d’aller chercher plus loin. S’il s’avérait qu’il s’agissait vraiment d’une expérimentation au LSD, les services français seraient les premiers à être impliqués.

    Cela se passe sur leur territoire, et il est irréaliste de penser qu’ils ne s’apercevraient pas de ce que la CIA viendrait faire chez eux. Surtout vue toute la logistique que cela impliquerait. Ensuite, seuls eux pourrraient organiser le cover-up, manipuler la justice et les médias, organiser la venue des « bons » experts pour valider la thèse officielle et dissimuler les éléments médicaux gênants. Seuls eux pourraient aussi piloter en coulisses la recherche scientifique sur ces tests et récolter les résultats en toute discrétion.



  • Analis 10 septembre 2010 14:24

    Avant de se lancer dans la diatribe anti-islan à tout prix, certains feraient mieux de regarder avec qui ils font front. Mais leur haine de l’islam sous toutes ses formes les aveugle tellement, qu’ils sont incapables de reconnaître que leur hérault (héros) du moment est un pasteur intégriste, aussi fou que les islamistes qu’il combat. Pour des gens qui prétendent s’opposer à la religion, c’est se tromper grossièrement de combat. À moins qu’ils ne soient pas guidés par une opposition à la religion et à ses dérives, mais par une volonté sectaire de guerre entre religions, christianisme contre islam ?

    Le plus grave, est qu’ils perdent de vue qu’on donne à cette affaire une importance démesurée. Brûler un livre est un acte si minable que son audience aurait dû rester confinée au groupe d’allumés qui l’ont désiré. Mais mystérieusement, les médias se sont focalisés dessus. On voudrait relancer les tensions entre religions, à l’approche des commémorations du 11 septembre, qu’on ne s’y prendrait pas autrement. 



  • Analis 10 septembre 2010 14:07

    Je trouve surréaliste que certains viennent à appeler la France au secours de la Wallonie, ou pire encore de Bruxelles. Si les partis rattachistes sont ultra-minoritaires, c’est parce que les belges francophones ont toujours été conscients du caractère dogmatique et hyper-jacobin de la France. Elle n’a rien à leur offrir, si ce n’est de tomber dans une situation encore pire pour eux, sans liberté, contraints de s’aligner sur les desiderata du centre qui leur impose ses décisions sans leur demander leur avis.

    Entité artificielle, la Belgique ? Sur quels critères le serait-elle plus que d’autres ? C’est la France qui est la non-nation par excellence, construction impériale arbitraire. Elle reste cet amas de peuples inconstitué. Wallons et bruxellois n’ont pas envie d’en devenir un ou deux de plus.



  • Analis 30 août 2010 14:08

    «  »Israel en tant qu’Etat Juif est, depuis sa création même, condamné à disparaître.« 

    Et aussi l’Arabie Saoudite en tant qu’Etat Musulman ?
    Et aussi le Vatican en tant qu’Etat Catholique ? »

     

    Je ne pense pas que ces comparaisons sont judicieuses : le Vatican est l’Etat du pape, pas de tous les catholiques (et encore moins de tous les chrétiens). L’Arabie Séoudite ne se voit pas davantage comme l’Etat de tous les musulmans. Elle n’a pas de loi du retour, elle n’accordera quasiment jamais la nationalité séoudienne à un musulman étranger qui en ferait la demande. Il s’agit d’un Etat tribal, dont l’intolérante famille royale régnante se sert du titre de gardienne des lieux saints afin de se conférer une légitimité indue. Et a imposé l’islam comme religion obligatoire.

    Le cas d’Israël est très différent. Elle se désigne comme l’Etat des juifs du monde entier. Tout juif, où qu’il habite dans le monde, peut revendiquer la nationalité israélienne. Un tel Etat ne peut exister que si il dispose d’une majorité juive. Il se voit comme l’Etat-nation et l’incarnation de la judaïté.

    Cela a pour conséquence paradoxale, bien décrite par Shlomo Sand, que l’Etat israélien ne reconnaît pas la notion de culture israélienne, de société israélienne distincte, ni de judéo-israélien. Un juif peut être judéo-britannique, judéo-russe, etc... mais être judéo-israélien est vu au mieux comme un pléonasme, au pire comme incompatible avec la doxa nationale israélienne. Car cela voudrait dire que les israéliens ne sont que des juifs parmi d’autres, comme ceux d’Allemagne, de France, du Maroc, des USA etc... Une communauté juive qui s’ajoute à une longue liste. Et pas Les Juifs par excellence, ceux que veulent rejoindre leurs « frères » du monde entier.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité