• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

André Chenet

André Chenet

 
Je vis entre Paris et Buenos Aires, et J'ai fondé la revue de poésie imprimée La Voix des Autres en 2004 et créé les magazines DANGER POÉSIE ("Un lieu de poésie gratuit dans un monde où tout est à vendre") ainsi que le blog citoyen DÉSOBEISSANCE CIVILE sur le net. Depuis le début des années 2000 j'anime des rencontres poétiques dans le Sud-Est de la France et dernièrement dans la région parisienne et en Amérique du sud. Mon coeur bat du côté des utopies, c'est à dire à gauche, depuis que j'ai appris à faire la distinction entre les possédants et les laissers pour compte.
Derniers livres publié : "Au coeur du cri" (Ed. Les Voleurs de Feu", 2010) ; "Secret poème" (Éd. Chemins de Plume, 2013) 
A paraître : "Mélusine réenchantée" (Ed. Le Pont de l'Europe, 2019)

Tableau de bord

  • Premier article le 30/08/2014
  • Modérateur depuis le 24/09/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 25 196
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 50 45 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • André Chenet André Chenet 29 octobre 2014 17:56

    Oui, j’avais remarqué que vous étiez une personne hérissée ... Cette erreur -si vous préférez - ne retire rien à la prononciation. D’abord pour moi, il était Rémi, c’est à dire un compagnon engagé dans une lutte qui va ne faire que s’accentuer dans les jours et les mois qui viennent. Je suis vraiment désolé que vous ayez pu prendre mon intervention pour de l’opportunisme. Si vous saviez ... 



  • André Chenet André Chenet 29 octobre 2014 17:56

    Oui, j’avais remarqué que vous étiez une personne hérissée ... Cette erreur -si vous préférez - ne retire rien à la prononciation. D’abord pour moi, il était Rémi, c’est à dire un compagnon engagé dans une lutte qui va ne faire que s’accentuer dans les jours et les mois qui viennent. Je suis vraiment désolé que vous ayez pu prendre mon intervention pour de l’opportunisme. Si vous saviez ... 



  • André Chenet André Chenet 29 octobre 2014 17:48


    Que reste-t-il ? Pour résumer vite fait :
    la désobeissance à tous les niveaux, la subversion des institutions, et surtout un compagnonnage révolutionnaire basé sur la création d’un monde viable, sans le poids d’une quelconque monarchie étatique. L’état n’a rien d’autistique puisqu’ll est formé par des gens dont les intérêts sont absolument contraire au bien-être du plus grand nombre. Les partis politiques traditionnels fonctionnent sur un rapport de connivence avec l’état et sa constitution dévoyée. 


  • André Chenet André Chenet 29 octobre 2014 17:36

    Je maintiens qu’il a été abattu quand bien même il n’aurait pas été personnellement visé. Avec une grenade au TNT, qui plus est ! Et rien à voir, mais absolument RIEN, avec un complot. plutôt une société qui s’écoule lamentablement vers les fosses puantes d’un fascisme ayant besoin du consentement du plus grand nombre. Relisez mon article et vous vous apercevrez qu’il contient plusieurs niveaux de compréhension. Ce jeune homme de 21 ans avait déjà un passé conséquent dans les luttes (au moins depuis Tarnac), ce que la presse ne dit pas. Casseurs, terroristes n’est-ce pas un peu facile de qualifier ceux qui se lancent à la pointe d’un combat où se joue très certainement l’avenir de l’humanité. Un combat contre un système odieux et qui n’a qu’assez duré. Il fut un temps où en France les résistants se faisaient traiter de terroristes par une certaine presse collaborationniste. Cette presse a repris du poil de la bête depuis une dizaine d’année et que va-t-on faire ? Continuer à commenter l’actualité ? A se contempler le nombril les uns les autres ? A l’âge que j’ai, j’aurais volontiers donné ma vie pour ce gamin merveilleux qui savait ce qu’il faisait et avait toute l’aventure d’un avenir devant lui.



  • André Chenet André Chenet 29 octobre 2014 17:14

    Récupéré dites-vous TF1 Groupie ? A cause d’une faute de frappe ? Quelle hargne et quelle haine dans votre ton ... Votre nom d’anonyme vous situe bien plus bas que la terre, dans ces régions infestées de cloportes proliférant sur la décomposition de la langue. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité