• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Annie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 4424 249
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 8 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Annie 6 juin 2007 12:07

    Valérie, j’appuie votre proposition. Le débat pourrait être extrêmement intéressant.



  • Annie 6 juin 2007 10:14

    Il est vrai que peu d’auteurs sont des femmes (d’après ce que je peux en juger) et elles sont également peu nombreuses à intervenir. Je fréquente AV depuis deux semaines, et il me donne parfois l’impression d’un petit club d’initiés. Je n’ai aucunement l’ambition d’écrire un article, je connais mes limites, mais j’apprécie la polémique, mais je me demande parfois si certains commentaires ou leur ton, que ce soit sur la qualité des textes, l’imbecillité des propos etc. et le degré de proximité qui semble exister entre certains commentateurs n’agit pas comme un repoussoir pour certaines personnes qui seraient tentées d’écrire. Il me semble que l’intérêt d’AV est de donner une voix, pas toujours cultivée ou intéressante à tous ceux qui ont l’impression d’en être privés. Je ne souhaite pas une perspective plus féminine ou féministe, seulement plus représentative.



  • Annie 4 juin 2007 17:59

    Ce qui m’inquiète le plus est la paresse intellectuelle des journalistes. Quelques grandes agences de presse dominent le marché, et leurs informations sont reprises mots pour mots par les médias, sans aucune vérification. Les institutions, gouvernementales, ONG, ou autres sortent des rapports, qui sont commentés, mais les chiffres sont rarement vérifiés. Et ces informations finissent par s’imposer comme la version officielle de l’histoire. Dans une certaine mesure, l’internet a aggravé cette tendance, car les résultats d’une recherche ramènent les informations les plus souvent diffusées. Je sais que c’est une évidence, mais cela me fait penser à George Orwell dans Hommage à la Catalogne, qui ne reconnaissait pas son expérience dans la version officielle de la guerre civile en Espagne. Il est facile dans ces conditions, à un pouvoir de gauche ou de droite de manipuler l’opinion.



  • Annie 30 mai 2007 14:04

    Je crois qu’il serait naïf d’espérer que les politiciens soient vraiment différent du reste du genre humain. Un mécanisme de responsabilité, dont une commentatrice a parlé, est en effet la seule façon d’obliger les politiciens à rendre des comptes à leur circonscription électorale. J’ai découvert Antidote suite à cet article. C’est une bonne initiative qui a besoin de trouver plus de légitimité (je veux dire par là qu’elle soit endossée par des partis politiques plutôt que des particuliers) avant d’en accorder ou refuser aux politiciens, mais qui représente une vraie aspiration citoyenne à être représenté par des hommes et des femmes intègres. La France est habituée à être gouvernée par des politiciens corrumpus, ce qui n’est pas le cas d’autres pays. Peut-être faudrait-il continuer à sensibiliser l’opinion publique à ce sujet, pour en arriver à un point où la corruption devient l’exception et non plus la norme. Et pour en revenir à Antidote, pourquoi ne pas faire signer aux partis politiques un code de conduite volontaire d’anticorruption.



  • Annie 29 mai 2007 12:47

    Tout à fait d’accord avec Ploum. Un casier judiciaire vierge devrait être un critère de sélection des candidats. Pourquoi se limiter aux fonctionnaires ? Mais aussi, à défaut de cela, il faudra que les gens arrêtent de choisir pour les représenter des fripouilles. La pression peut venir d’en bas. De la même manière que des gens choisissent de consommer des produits ’ethiques’, et obligent les marchés à les suivre, peut-être les électeurs pourraient-ils donner une leçon de morale en choisissant des candidats qui portent eux aussi la marque « Je suis un politicien propre ».

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité