• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Annie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 4424 249
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 8 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Annie 28 mai 2007 16:26

    A l’auteur, Je pense surtout que votre deuxième commentaire est le plus juste. Il précise l’évolution nécessaire du paysage politique. Je suis surprise quand je lis les commentaires de droite ou de gauche de voir à quel point ils s’alignent encore sur la fracture traditionnelle entre les partis politiques. Habitant l’Angleterre, je me reconnais mal dans ce parti socialiste pour lequel j’ai toujours voté. La vraie bataille aujourd’hui, est celle de la libéralisation. C’est-à-dire décider jusqu’à quel point elle est acceptable. Ou on pourrait poser la question différemment, la croissance pour quoi faire et pour le bénéfice de qui ? Déjà les commentaires ont porté sur la concentration des médias. La concentration, que ce soit des médias, des filières de commercialisation etc. est déjà un des effets de la libéralisation. Dans ce sens, c’est autour de ce thème que la gauche devra se reconstituer, mais je ne pense pas non plus que la droite peut se permettre de faire l’impasse sur ce sujet, les conséquences seraient effrayantes si c’était le cas.



  • Annie 27 mai 2007 21:13

    Moi non plus je ne vois pas le rapport, et je ne suis pas sure qu’il y en ait un. Je suis desolee de faire cliche,et encore plus de ne pouvoir trouver les accents sur le portable de mon mari. Je n’essayais pas d’avancer un argument, simplement de dire a quels prejuges je me suis heurtee,et que ces prejuges n’ont pas tellement change. Je suis quand meme allee a l’universite, mais cela a mes frais, mais cela n’est pas tellement important. Ce que je veux dire c’est que les femmes sont parfois leurs pires ennemies, et a une epoque qui a vu l’Angleterre, l’Allemagne, l’Inde, le Pakistan, la Colombie je crois, et certainement le Liberia etre gouvernes par des femmes,je suis triste de penser que les femmes en France en sont encore a reculer devantl’idee qu’une femme puisse les gouverner aussi bien qu’un homme. Je decrivais uniquement mon experience, et si cela fait cliche, desolee, mais malheureusement c’est la realite. Je ne l’aime pas plus que vous, mais si j’avais ete un homme, je ne crois pas que le probleme se serait pose de la meme facon.Desolee encore pour les accents.



  • Annie 26 mai 2007 20:08

    Je ne voulais même pas lire cet article parce que je ne voulais pas lire les commentaires qui m’expliqueraient que le sexisme n’avait joué en rien dans cette élection. J’ai une mère que j’adore, mais qui n’a jamais voulu que j’aille à l’université, sa grande ambition pour moi était d’être une secrétaire trilingue, et pour elle une femme qui arrive, c’est une femme qui a couché avec tout le monde. Je ne comprends pas pourquoi les femmes peuvent être aussi opposées à ce qu’une autre femme puisse réussir, mais c’est la réalité. J’ai lu dans les commentaires d’AV sur SR qu’elle était une hystérique, et rien ne me convaincra mieux que les mentalités n’ont pas tellement évolué.



  • Annie 26 mai 2007 15:20

    Nahiko, Joli tour de main, non seulement pour le réprimander gentiment de nous servir le même plat, mais en plus pour nous en redonner la recette !



  • Annie 26 mai 2007 12:35

    Pour un article aussi nul, aussi mal écrit, et par un jeune en plus, qui d’après ce que je comprends est issu d’un milieu favorisé (moi je savais pas !), socialiste de surcroît, etc. etc. etc., je trouve qu’il suscite pas mal de commentaires, de vitriol, d’insultes bref de réactions qui d’après vous tous il ne mérite pas. On retrouve en filigrane toujours la même réaction : je ne m’abaisserai pas à réfuter ces arguments ; parce que le recours aux insultes, à la condescendance, ça vole haut ? Moi je pose la question : Pourquoi autant de hargne ? Tout cela pour oser dire devant ce déferlement de critiques, que moi je l’aime bien cet article, et que je souhaite que l’auteur continue à se rebeller, parce que l’ordre et la sécurité, il a toute la vie pour s’y faire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité