• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Annie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 4424 249
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 8 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • 12 mai 2007 16:35

    Une petite remarque à l’auteur. Le devoir de prudence ou de diligence qu’il demande à Besancenot dont les propos d’après lui pourraient justifier ou cautionner dans une certaine mesure les émeutes doit s’appliquer dans la même logique à Sarkozy, et par là, lui faire partager la même responsabilité. On en sort pas !



  • Annie 12 mai 2007 15:11

    Mr Reboul a raison, finalement ns, c’est un peu le loto. Tout le monde ne peut pas gagner mais chacun a une chance. Les raisons de cette élection sont tellement complexes qu’il est impossible de les démêler. Je me vois mal traiter ma chère mère de fasciste ou de demeurée parce qu’elle a voté Sarkozy. Je peux comprendre qu’elle ait de la difficulté à saisir les effets de la globalisation, qu’elle s’inquiète de la délinquance etc., cela me paraît tout à fait légitime, par contre ce que je comprends moins, et les élections sont un sujet tabou entre nous, est que le désir d’ordre et de sécurité l’emporte sur des valeurs plus fondamentales. Parce que l’ordre et la sécurité dérivent aussi de la cohésion sociale, et c’est contre cela qu’elle a voté.



  • Annie 12 mai 2007 12:46

    Pour donner un petit aperçu de qui sont ces internautes qui se cachent derrière un pseudonyme, et mon nom est bien Annie, cela ne fait que deux jours que j’écris sur Agora Vox, simplement parce que l’internet et les blogs sont devenus le seul moyen pour un citoyen qui ne s’inscrit pas dans une mouvance majoritaire de s’exprimer en toute liberté et sans se faire invectiver. Encore que cela ne soit pas toujours vrai ! Je ne me reconnais pas parmi les gauchistes et casseurs, les soixante-huitards attardés etc. qui feraient paraît-il partie de l’opposition à ns. Je regrette que le débat soit plus un débat de forme que de fond, c’est-à-dire que la personnalité de ns domine les discussions, mais je crois que c’est un choix qu’il a fait et qu’il va lui falloir assumer. Le plus grand reproche que l’on puisse lui faire est d’avoir bâti son électorat sur la division. Celui qui sème ......



  • Annie 11 mai 2007 20:04

    Je ne veux pas rentrer dans une polémique avec vous, d’ailleurs je vais aller faire le repas (19H en GB), mais vous me prêtez des intentions que je n’ai pas et surtout vous faîtes un amalgame où je ne me reconnais pas. La défense des plus vulnérables n’est pas l’apanage des défavorisés ou des amers. Le principe de solidarité est totalement basé sur un gommage des divergences, financières, politiques et morales. Et c’est en fait un message optimiste. Et cela je le revendique. Bonne soirée à tout le monde



  • Annie 11 mai 2007 18:27

    Je me permets de vous contester le choix du mot ouverture. Je ne sais pas dans quelle mesure ns suivra l’exemple de la GB blairiste, mais la privatisation des universités ne constitue pas une ouverture. Le plafond des cours est actuellement fixé à 30.000 francs pour l’année (désolée, j’ai encore des problèmes avec l’euro), jusqu’en 2010 où il passera paraît-il à 100.000 francs. Ce qui veut dire qu’un jeune qui finira, disons 3 années d’études en 2013 se retrouvera avec 300.000 francs de dettes pour commencer sa vie active. Je parle du prix forfaitaire des cours à l’année, pas du logement, et autres dépenses.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité