• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Antoine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1406 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Antoine 1er novembre 2016 23:28

    @alinea
    Ah oui, je vois, que des pièces jaunes...



  • Antoine 1er novembre 2016 23:24

    @rocla+
     D’abord on ne souffle pas dans un cor, on en joue car c’est le plus difficile des instruments, à tel point que des compositeurs ont été contraints de modifier leurs partitions dont les difficultés étaient insurmontables pour les instrumentistes du moment et je tiens à votre disposition des exemples pour le cas où votre culture musicale serait par trop sommaire. Pour le cor, essayez donc, cela vous changera de votre harmonica !

     Que des instrumentistes s’amusent à des choses de niveaux très divers est banal car jouer d’éventuelles bluettes avec d’autres est toujours convivial, ça m’est arrivé bien souvent mais cela ne va plus loin, du moins en général.

     Le beau Danube bleu est du bon art populaire mais pas du grand art tandis que le Boléro est une expérience purement orchestrale dont le succès, pour de mauvaises raisons, a dépassé l’auteur.

     Quant aux œuvres exceptionnelles qui ont été rejetées dès leur première exécution, elles sont en très grand nombre mais c’est normal puisque le pignouf moyen n’apprécie que le facile, voire le simplet.

     Et pour finir, les chansons de Brassens sans les mots qui leur sont indispensables seraient soporifiques...sauf peut-être quand, comme vous et l’immense majorité à l’oreille rustique, on considère que tout est égal à tout.

     



  • Antoine 31 octobre 2016 01:16

    @alinea
    Tiens donc, il se trouve que j’ai été premier cor dans plusieurs orchestres symphoniques dirigés par les plus grands chefs et vous, dans quelle fanfare paroissiale ?



  • Antoine 30 octobre 2016 22:36

    @alinea
     Je comprend l’argument, sauf que, comme tout bon français(e) éduqué par TF1 et autres chaines culturelles, vous ne connaissez pas très bien l’art musical : ce n’est pas parce qu’un musicien s’est emparé d’un thème que l’œuvre dont il est issue est sublime. Exemple : Mozart a fait de superbes variations sur « ah, vous dirai-je maman », ce qui ne fait pas en soi de cet « air » un must de l’histoire de la musique.



  • Antoine 30 octobre 2016 15:35

    Brassens, la banalité musicale sublimée par la (rarissime) magie des mots.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès