• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Arthur

Arthur

Ancien Redacteur/Poster d’Agora sur le retour...

Tableau de bord

  • Premier article le 27/11/2006
  • Modérateur depuis le 12/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 51 632
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • Arthur Arthur 8 mars 2007 15:16

    très drole !



  • Arthur Arthur 16 février 2007 02:12

    Merci à toi micmac pour ton soutien et encore bravo j’espère te rencontrer prochainement. Je bosse actuellement sur le projet d’un album qui vise à soutenir les enfants-soldats faîtes un tour et laissez un message de soutien sur :

    Le Blog de l’album « Enfants-soldats d’ici et d’ailleurs »

    Merci d’avance.



  • Arthur Arthur 31 janvier 2007 22:11

    J’ai consulté le « Manuel » à la BPI de Beaubourg à Paris.

    Mais l’ouvrage qui m’a le mieux informé et le plus sérieux est celui là :

    Engagement éthique et solidaire des citoyens dans l’économie : une responsabilité pour la cohésion sociale, ed. Conseil de l’Europe, décembre 2004, réflexions préparatoires au forum de décembre 2004 sur le thème : « finance solidaire et consommation responsable : pouvoirs publics et citoyen engagés pour la cohésion sociale ».

    très intéressant pour les politiques en cours et les actions de l’Europe. (consulté à la bpi aussi )

    vous y trouverez aussi des liens vers des sites Internet.

    Je n’ai pas encore trouvé un bon manuel de consommateur en ligne et des actions de consommateurs militants telles que je les conçois et les évoque à la fin de l’article.

    Le problème est que les systèmes de contrôle de l’éthique sociale et humaine d’un produit sont très faibles. On ne peut se fier qu’à des données éparses ou à des enquêtes privées. Il est dificile de constituer un guide fiable. Manque de politiques de contrôles, dommage que ce thème soit absent de la campagne électorale, la France a déjà un wagon de retard, çà en fera deux..Pourquoi pas une wiki enquête qui permettrait de constituer un guide ?

    Au plaisir d’échanger avec vous sur ce sujet.



  • Arthur Arthur 15 janvier 2007 03:05

    Merci à tous ceux qui ont pris la peine d’intervenir. Je dois dire qu’Avox permet de faire face à une critique sans concession et c’est bien agréable car c’est si rare dans la « vraie vie ». C’est donc en premier aux reproches que je vais répondre. C’est vrai que j’ai commis une erreur en citant un pseudo. C’était plutôt par sympathie, j’aime bien le personnage. J’aime les personnages en général. Ensuite, il est vrai que mon article ne répond pas à la question. Il manque surtout de précision dans ses ambitions. Il s’agissait surtout d’un article de « réactions ». Je cherchais avant tout à avoir le point de vue d’un maximum de lecteurs et non pas à répondre à la question du titre, comme on le fait généralement dans la presse non-réactive, la presse « traditionnelle ». Il y a les critiques de ceux qui considèrent que la question n’a pas d’intérêt ou n’a pas de réponse. Ouef... t’as bien cliqué sur le titre de mon article...maintenant lis la suite tu vas voir tu vas te reconnaître.

    Agoravox est ouvert. Mais avox n’est pas « tout le monde ». Et tout le monde n’est pas lecteur d’avox. Il y a des choses qui rassemblent les lecteurs avox. Le site a un lectorat, a une clientèle, comme n’importe quel journal : Lemonde a un lectorat, Libé, etc... C’est vrai qu’il est très difficile de connaître l’avis des lecteurs passifs et donc de dresser leurs portraits. Les autres parlent pour eux. Je dois dire d’abord que l’exercice consiste à élaborer un profil collectif. Les CSP, les métiers, les ethnies, les nations, sont d’autant de concepts qui sont nécessairement confrontés à la complexité de l’humain, à sa richesse. Sur avox des éléments rassemblent. Il y a une offre qui attire. Avox réunis des « critiques ». Le charme d’avox a séduit des démocrates. L’avoxien veut connaître l’opinion de l’autre et pouvoir objecter. Comment ? dans quel sens ? c’est une autre affaire. L’avoxien est un critique car il est d’abord un critique avancé de l’information traditionnelle. Il critique et il cherche l’autre info. Il la cherche car il est curieux, il est connecté et il a surtout soif de liberté et d’expression. Il est donc politiquement très un démocrate et philosophiquement libéral. Ce dernier point permet de l’éloigner de l’intello rigide, car il a une réelle ouverture d’esprit et un côté décalé, il ne fait pas toujours de l’humour mais de temps en temps. On peut en tout cas le lire sans avoir le dico à portée de main. L’avoxien est un critique tolérant.

    L’ agora lecteur est... un homme, de 50ans, BAC+2, qui s’intéresse au monde, et particulièrement à la politique. C’est un gros consommateur d’Internet et il a une connexion haut débit. Il a un blog et il s’endort vers...1h30. Ses chemises sont roses.

    Je suis pour une reformulation du vote dans l’esprit j’aime/j’aime pas. Car je pense que ça correspond plus à la réalité du résultat obtenu.

    Je suis également pour une matérialité du 5ème pouvoir, à la manière d’un OhmyNews qui amène ses lecteurs à financer des enquêtes...



  • Arthur Arthur 15 janvier 2007 03:04

    Merci à tous ceux qui ont pris la peine d’intervenir. Je dois dire qu’Avox permet de faire face à une critique sans concession et c’est bien agréable car c’est si rare dans la « vraie vie ». C’est donc en premier aux reproches que je vais répondre. C’est vrai que j’ai commis une erreur en citant un pseudo. C’était plutôt par sympathie, j’aime bien le personnage. J’aime les personnages en général. Ensuite, il est vrai que mon article ne répond pas à la question. Il manque surtout de précision dans ses ambitions. Il s’agissait surtout d’un article de « réactions ». Je cherchais avant tout à avoir le point de vue d’un maximum de lecteurs et non pas à répondre à la question du titre, comme on le fait généralement dans la presse non-réactive, la presse « traditionnelle ». Il y a les critiques de ceux qui considèrent que la question n’a pas d’intérêt ou n’a pas de réponse. Ouef... t’as bien cliqué sur le titre de mon article...maintenant lis la suite tu vas voir tu vas te reconnaître.

    Agoravox est ouvert. Mais avox n’est pas « tout le monde ». Et tout le monde n’est pas lecteur d’avox. Il y a des choses qui rassemblent les lecteurs avox. Le site a un lectorat, a une clientèle, comme n’importe quel journal : Lemonde a un lectorat, Libé, etc... C’est vrai qu’il est très difficile de connaître l’avis des lecteurs passifs et donc de dresser leurs portraits. Les autres parlent pour eux. Je dois dire d’abord que l’exercice consiste à élaborer un profil collectif. Les CSP, les métiers, les ethnies, les nations, sont d’autant de concepts qui sont nécessairement confrontés à la complexité de l’humain, à sa richesse. Sur avox des éléments rassemblent. Il y a une offre qui attire. Avox réunis des « critiques ». Le charme d’avox a séduit des démocrates. L’avoxien veut connaître l’opinion de l’autre et pouvoir objecter. Comment ? dans quel sens ? c’est une autre affaire. L’avoxien est un critique car il est d’abord un critique avancé de l’information traditionnelle. Il critique et il cherche l’autre info. Il la cherche car il est curieux, il est connecté et il a surtout soif de liberté et d’expression. Il est donc politiquement très un démocrate et philosophiquement libéral. Ce dernier point permet de l’éloigner de l’intello rigide, car il a une réelle ouverture d’esprit et un côté décalé, il ne fait pas toujours de l’humour mais de temps en temps. On peut en tout cas le lire sans avoir le dico à portée de main. L’avoxien est un critique tolérant.

    L’ agora lecteur est... un homme, de 50ans, BAC+2, qui s’intéresse au monde, et particulièrement à la politique. C’est un gros consommateur d’Internet et il a une connexion haut débit. Il a un blog et il s’endort vers...1h30. Ses chemises sont roses.

    Je suis pour une reformulation du vote dans l’esprit j’aime/j’aime pas. Car je pense que ça correspond plus à la réalité du résultat obtenu.

    Je suis également pour une matérialité du 5ème pouvoir, à la manière d’un OhmyNews qui amène ses lecteurs à financer des enquêtes...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès