• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

astus

astus

Mes études m'ont sensibilisé à l'humain ce qui m'aide à résister à certaines aliénations contemporaines pour tenter de garder l'essentiel : la capacité à penser pour rester libre tant les croyances de notre époque restent pour moi un sujet d'étonnement. Je soutiens une éthique laïque et citoyenne qui privilégie les liens sur les biens. Plutôt agnostique mais intéressé par la spiritualité, la lecture, l'histoire, et les débats philosophiques, j'aime aussi la nature et les arts, notamment la musique et je me dis parfois que les orchestres sont de bons modèles d’organisation sociale. Intéressé par la modernité je ne partage pas l'enthousiasme de certains pour le matérialisme actuel dont la panoplie technocratique me semble être plus un problème qu'une solution tant pour l'avenir de nos sociétés que pour celui de notre planète.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2008
  • Modérateur depuis le 21/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 66 1246 2338
1 mois 0 18 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 657 349 308
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • astus astus 23 février 15:43

    Bonjour à l’auteur et merci pour cet article documenté. 

    L’actualité du terrorisme rend toutefois possible le fait d’appuyer notre réflexion sur les propos de Karl POPPER dans « La société ouverte et ses ennemis, 1971 » :
     
    « La tolérance illimitée doit mener à la disparition de la tolérance. Si nous étendons la tolérance illimitée même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l’impact de l’intolérant, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui. (…) nous devrions revendiquer le droit de les supprimer (les intolérants), au besoin, même par la force (…) Nous devrions donc revendiquer, au nom de la tolérance, le droit de ne pas tolérer l’intolérant.

    Je ne veux pas dire par là qu’il faille toujours empêcher l’expression de théories intolérantes. Tant qu’il est possible de les contrer par des arguments logiques et de les contenir avec l’aide de l’opinion publique, on aurait tort de les interdire. Mais il faut toujours revendiquer le droit de le faire, même par la force si cela devient nécessaire, car il se peut fort bien que les tenants de ces théories se refusent à toute discussion logique et ne répondent aux arguments que par la violence. Il faudrait alors considérer que, ce faisant, ils se placent hors la loi et que l’incitation à l’intolérance est criminelle au même titre que l’incitation au meurtre, par exemple.

    Si l’on est d’une tolérance absolue, même envers les intolérants, et qu’on ne défende pas la société tolérante contre leurs assauts, les tolérants seront anéantis, et avec eux la tolérance. » 



  • astus astus 18 février 09:56

    @Robin Guilloux


    Merci pour cet excellent article documenté et précis où tout ce qui est essentiel est dit en peu de mots :
     
    « Ce ne sont ni les élèves, ni les professeurs, ni les parents, ni l’administration, ni quoi que ce soit d’autre que les savoirs qui sont au centre (de l’École), et ce n’est qu’à cette condition que l’autorité peut être acceptée, sauf à verser dans l’autoritarisme.
    L’Ecole est le lieu de l’effacement et de la décentration au profit du vrai et non un lieu d’expression des opinions et d’épanouissement du désir. »


  • astus astus 17 février 09:48
    Bonjour Verdi,

    « Touche pas à mon poste » avec Hanouna (payé 5 millions € par an), « The voice » avec Pokora sur TF1 (7 millions de téléspectateurs pour 25000 € par semaine) et « N’oubliez pas les paroles » avec Naguy (payé 32 millions € par an pour 2,7 millions de téléspectateurs le soir) sont des entreprises de lavage de cerveau des citoyens. 
    Il n’est donc pas étonnant que le quotient intellectuel des français baisse. L’État porte une responsabilité dans cet état de fait comme tous ceux qui regardent ces émissions imbéciles. « L’audiovisuel public, c’est une honte pour nos concitoyens... » disait Macron le 21 décembre 2017... 
    Alors il est temps de virer tous ces incompétents narcissiques pour proposer aux français des émissions de qualité. Peut-on imaginer de rediffuser en prime time Les Perses d’ Eschyle comme cela avait été le cas en 1961 dans une adaptation de Jean Prat ? http://www.ina.fr/video/CPF86629786
    Ci-joint un article que j’avais antérieurement publié ici même intitulé : « Comment la télé nous ment » : 

    Cdlt


  • astus astus 8 février 18:05

    Bonjour Nabum, et merci pour cet exercice de style plaisant.


    Les droits des individus ont pris ces derniers temps d’autant plus d’importance que diminuaient les devoirs des citoyens et le respect d’autrui. Avec des curiosités surprenantes que pourtant plus personne ne relève comme le « droit à l’enfant » (? ??) ou le « droit à la santé » (au lieu d’un accès aux soins). Epoque narcissique.

    Cdlt



  • astus astus 8 février 11:51

    MANIFESTE

    Dans l’esprit des mouvements indépendantistes de Catalogne ou d’autres régions d’Europe, il est grand temps de donner enfin au peuple corse opprimé par les français depuis si longtemps une indépendance définitive totale et irrévocable. 

    Il est en effet devenu absolument nécessaire de tirer un trait définitif sur le tyran Napoléon qui a fait plusieurs millions de morts dans toute l’ Europe et rétabli un esclavage qui avait pourtant été aboli, tout en conservant la position infantile donnée aux les femmes dans le Code Civil mais non sans avoir prudemment casé par népotisme toute sa nombreuse famille à des postes élevés. 

    Le « peuple » corse pourra alors maintenir sur ce territoire enfin libre des élections truquées avec les voix d’outre tombe, attiser des incendies criminels à répétition dès que le vent se lève, encourager des mafieux cagoulés et les bases arrières du grand banditisme, et continuer ses rackets ou crimes d’honneur qui prolongent avec bonheur diverses vendettas parfois mâtinées de racisme pour pallier une animation de l’île souvent défaillante. 

    Il est en effet indispensable au nom du respect de la diversité des cultures que l’Unesco puisse continuer à protéger ce communautarisme grand guignolesque unique et ses magouilles en tous genres réalisées dans le silence bruyant de la majorité si vaillante de ses habitants qui servent chaque été avec profit des charcuteries authentiques complètement falsifiées aux touristes naïfs. 

    La France pourra faire alors l’économie du coût faramineux de ce département qui a souvent oublié de payer ses impôts mais non point de maintenir ses avantages indus et passe droits divers qui volent l’État français depuis toujours, notamment pour l’exemption des droits de succession , sans oublier ses nombreux emplois fictifs ou protégés mais totalement inutiles. 

    Ce nouveau pays, protégé par un visa d’entrée sur son territoire, et peut-être par un mur autour de l’île avec une police spéciale armée de fusils d’assauts pour que ses habitants ne soient point tentés de courageusement s’enfuir pour échapper aux invasions touristiques pourtant devenues plus rares, pourra alors collecter ses impôts, créer librement ses emplois et sa propre monnaie (le napoléon ?) avec tout le dynamisme qu’on lui connait pour prendre en Europe et dans le monde une place économique de tout premier plan qui lui revient de droit grâce à ses nombreux mérites. 

    Pour instituer un partenariat « gagnant-gagnant » entre ces deux grands pays que sont la Corse et la France il est donc absolument nécessaire d’organiser immédiatement un référendum pour la liberté parce que le peuple corse le vaut bien ! Vive l’indépendance de la Corse ! 

     Collectif des indépendantistes corses 








Palmarès