• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

astus

astus

Mes études m'ont sensibilisé à l'humain ce qui m'aide à résister à certaines aliénations contemporaines pour tenter de garder l'essentiel : la capacité à penser pour rester libre tant les croyances de notre époque restent pour moi un sujet d'étonnement. Je soutiens une éthique laïque et citoyenne qui privilégie les liens sur les biens. Plutôt agnostique mais intéressé par la spiritualité, la lecture, l'histoire, et les débats philosophiques, j'aime aussi la nature et les arts, notamment la musique et je me dis parfois que les orchestres sont de bons modèles d’organisation sociale. Intéressé par la modernité je ne partage pas l'enthousiasme de certains pour le matérialisme actuel dont la panoplie technocratique me semble être plus un problème qu'une solution tant pour l'avenir de nos sociétés que pour celui de notre planète.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2008
  • Modérateur depuis le 21/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 68 1340 2626
1 mois 0 15 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 660 352 308
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • astus astus 20 septembre 11:19

    Cet homme de scène au grand talent va nous manquer car il était capable de tout jouer, et fort bien (merci la Comédie Française !). De plus il était discret et n’affichait pas de vie scandaleuse dans Gala ce qui est une tare aujourd’hui qu’il assumait avec classe. Un mot encore sur sa diction irréprochable dont beaucoup de prétendus comédiens incapables d’articuler autre chose que des sons inaudibles pourrait comme on dit prendre de la graine.




  • astus astus 17 septembre 20:26

    @Christ Roi

    Les peintures les plus anciennes représentant des femmes qui nous sont parvenues sont les beaux portraits funéraires du Fayoum réalisés entre le 1er et le IV ème siècle après JC et aussi quelques fresques du 1er siècle retrouvées à Pompéi (Portrait de couple, Portrait de jeune femme dit Sappho).

    Ensuite la peinture représentant des femmes disparaît totalement en occident et ne revient qu’au XV ème siècle avec un anonyme montrant Agnès Sorel vers 1422-1450 (?) Viennent ensuite Filippo Lippi, Hans Memling, Jan Van Eyck, Albrecht Dürer, Léonard de Vinci, Jean Fouquet, Sandro Botticelli et d’autres.

    Mais la plupart de ces portraits sont représentés de profil (Paolo Ucello, ou Piero della Francesca, par exemple), comme si ces femmes ne pouvaient être vues de face et croiser notre regard, ce qui serait probablement impur. 

    Durant cette période ou le christianisme prévaut en occident il existe certes de très nombreuses figurations de la Vierge Marie (cf. Giotto), mais il est clair qu’elles ont supplanté absolument toutes les autres figurations du sexe féminin et que la Mère de Dieu n’est pas une femme ordinaire puisqu’elle renvoie d’abord à l’Immaculée Conception, ce qui écarte toutes les autres femmes.

    On peut donc affirmer que la religion catholique a fait disparaître les femmes durant 11 siècles en occident, ce qui est quand même long. Il est vrai qu’elle pouvait être à l’origine du péché de concupiscence, raison pour laquelle l’islam la cache. Les religions monothéistes (et le judaïsme n’est pas en reste) sont bien le terreau du machisme. Les croyances et non la raison mènent le monde. 



  • astus astus 17 septembre 16:25

    @Christ Roi


    Dommage que l’auteur ne mette pas entre guillemets les passages entiers qu’il a plagié du livre de Frédéric Lenoir, « Petit traité de l’histoire des religions » collection Essais/Points, pages 33,34,35, et 36 notamment ! 

    D’autant que ses emprunts s’arrêtent précisément au moment ou F. Lenoir écrit page 37, qu’à cette époque justement « …l’être humain commence à se représenter la femme… ». Ce chapitre 2 du livre est d’ailleurs intitulé «  Quand Dieu était une femme  » car il n’existe à l’époque pas de dieux mâles, mais uniquement des déesses de la fécondité, dont les témoignages sont nombreux : Vénus de Willendorf, Vénus de Lespugue par exemple.

    Mais avec le monothéisme tout change radicalement puisque dans l’ancien testament toutes les déesses sont remplacées exclusivement par des dieux mâles ! 

    Le juif se réjouit de ne pas être né femme, d’autant que si « Le sang féminin contamine (les règles), le sang masculin purifie (la circoncision) » (Glick). Pour les catholiques les nombreuses restrictions sont toujours dirigées contre les femmes (prêtrise, contraception, etc…) pendant que certains se tournent vers les enfants. Et dans l’islam on connaît suffisamment la situation indigne des femmes bâchées de haut en bas pour insister davantage.

    En résumé, les religions anciennes sont féministes, mais les religions plus récentes sont machistes. L’auteur aurait été plus honnête de nous dire ce qui est vrai.



  • astus astus 13 septembre 17:16

    Le diable est bien « celui qui divise » alors persévérer ...



  • astus astus 7 septembre 12:30

    @Christian Labrune


    Personnellement je m’abstiens de commenter les sujets que je ne connais pas suffisamment. 
    Or tous les scientifiques sérieux et informés savent que fonctionnement du cerveau n’a rien à voir avec celui d’une machine comme un ordinateur. On ne peut pas l’améliorer en lui connectant une puce ou une clé USB dénuée de conscience. Prendre le modèle de l’IA comme un moyen d’augmenter l’humain à un moment ou l’ Human Brain Project est en crise majeure, bien qu’il coûte fort cher sans accoucher d’aucune découverte, est une ineptie qui relève de la pensée magique infantile, si proche des croyances religieuses et irrationnelles. Gérard Berry informaticien et professeur au Collège France dit d’ailleurs lui-même : « Il n’y a pas plus con qu’un ordinateur ». 
    Le seul moyen d’améliorer l’humain sans tomber dans l’eugénisme imbécile du transhumanisme est de développer davantage une éducation éthique et responsable des peuples.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès