• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

astus

astus

Mes études m'ont sensibilisé à l'humain ce qui m'aide à résister à certaines aliénations contemporaines pour tenter de garder l'essentiel : la capacité à penser pour rester libre tant les croyances de notre époque restent pour moi un sujet d'étonnement. Je soutiens une éthique laïque et citoyenne qui privilégie les liens sur les biens. Plutôt agnostique mais intéressé par la spiritualité, la lecture, l'histoire, et les débats philosophiques, j'aime aussi la nature et les arts, notamment la musique et je me dis parfois que les orchestres sont de bons modèles d’organisation sociale. Intéressé par la modernité je ne partage pas l'enthousiasme de certains pour le matérialisme actuel dont la panoplie technocratique me semble être plus un problème qu'une solution tant pour l'avenir de nos sociétés que pour celui de notre planète.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2008
  • Modérateur depuis le 21/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 66 1217 2340
1 mois 0 4 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 657 349 308
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • astus astus 6 décembre 12:29

    MANIFESTE


    Dans l’esprit des mouvements indépendantistes de Catalogne ou d’autres régions d’Europe, il est grand temps de donner enfin au peuple corse opprimé par les français depuis si longtemps une indépendance totale et irrévocable. 

    Il est en effet devenu absolument nécessaire de tirer un trait définitif sur le tyran Napoléon qui a fait plusieurs millions de morts dans toute l’ Europe et rétabli un esclavage qui avait pourtant été aboli, tout en conservant la position infantile donnée aux les femmes dans le Droit non sans avoir prudemment casé par népotisme toute sa nombreuse famille à des postes élevés. 

    Le « peuple » corse pourra alors maintenir sur ce territoire enfin libre des élections truquées avec les voix d’outre tombe, attiser des incendies criminels à répétition dès que le vent se lève, encourager des mafieux cagoulés et les bases arrières du grand banditisme, et continuer ses rackets ou crimes d’honneur qui prolongent avec bonheur diverses vendettas parfois mâtinées de racisme pour pallier une animation de l’île souvent défaillante. 

    Il est en effet indispensable au nom du respect de la diversité des cultures que l’Unesco puisse continuer à protéger ce folklore grand guignolesque unique et ses magouilles en tous genres réalisées dans le silence bruyant de la majorité si vaillante de ses habitants qui servent chaque été avec profit des charcuteries authentiques souvent falsifiées aux touristes naïfs. 

    La France pourra faire alors l’économie du coût faramineux de ce département qui a souvent oublié de payer ses impôts mais non point de maintenir ses avantages indus et passe droits divers qui volent l’État français depuis toujours, sans oublier ses nombreux emplois fictifs ou protégés.  

    Ce nouveau pays, protégé par un visa d’entrée sur son territoire, et peut-être par un mur avec une police spéciale armée de fusils d’assauts pour que ses habitants ne soient point tentés de courageusement s’enfuir pour échapper aux invasions touristiques pourtant devenues plus rares, pourra alors collecter ses impôts et créer librement sa propre monnaie (le napoléon ?), ainsi que ses emplois, avec le dynamisme qu’on lui connait pour prendre en Europe et dans le monde une place économique de tout premier plan qui lui revient de droit en raison de ses nombreux mérites. 

    Pour instituer un partenariat « gagnant-gagnant » entre ces deux grands pays que sont la Corse et la France il est donc absolument nécessaire d’organiser immédiatement un référendum pour la liberté et parce que le peuple corse le vaut bien ! Vive le peuple corse indépendant !

      

    Collectif des hommes libres 



  • astus astus 1er décembre 14:36

     

    L’auteur écrit  :« Nous avons, dans une contribution récente, démontré comment l’Homme était devenu une mécanique réparable, et que l’on peut même améliorer sa performance pour en obtenir un homme augmenté. »

    Personnellement je pense exactement le contraire, ici : 

    Pour le transhumanisme, il s’agit d’une idéologie proche du nazisme comme cela est expliqué là : 

    Quant au fonctionnement du cerveau, qu’il vaut mieux avoir étudié de près pour en parler, ou ce qui concerne la conscience, cela n’a rien à voir avec les ordinateurs ou les clés USB dont on pourrait télécharger les données à volonté : ceci n’est que de la science fiction, et même de la fiction tout court. Il est inutile et nocif aussi bien de faire peur aux gens que de leur faire croire à des idées fausses.

    Cdlt


  • astus astus 25 novembre 08:58

    Mais l’essentiel n’est pas là car dans la fresque de Michel Ange qui peut dire si c’est Dieu qui crée l’homme, ou bien l’homme, au sens générique et universel d’espèce humaine, dont la moitié est féminine, qui invente Dieu ? On voit bien là que le sexe ou le genre ne font rien à l’affaire. La vie n’est qu’imagination.



  • astus astus 13 novembre 18:40

    @ysengrin


    Tiens encore un troll ignare, mais c’est un pléonasme, qui n’a toujours pas compris que l’idéologie Wahhabite qui alimente ces fous de dieu date du 18 ème siècle, et qu’elle est donc très antérieure au colonialisme occidental, ou aux conflits en Syrie et ailleurs. Quant aux guerres entre sunnites et chiites pour le pouvoir elles ont commencé à la mort de Mahomet et n’ont jamais cessé depuis. D’ailleurs les attentats font heureusement beaucoup plus de dégâts chez eux que chez nous. Quant au déclin de cette secte il était patent dès le 14 ème siècle. En fait cette croyance est en retard sur tout et ceux qui défendent aujourd’hui ses excès criminels au nom d’une idéologie victimaire ou des prétendus droits de l’homme sont les nouveaux collabos de notre époque.


  • astus astus 10 novembre 19:30

    @MAIBORODA


    Vous écrivez : « la perspective d’une sécession de la Corse est évoquée comme une sorte de prélude au délitement de la France ».
    Je m’inscris en faux contre cette assertion et réclame avec force l’indépendance de la corse avec le manifeste suivant :

    Dans l’esprit des mouvements indépendantistes de Catalogne et d’autres régions d’Europe, il est grand temps de donner enfin au peuple corse opprimé par les français depuis si longtemps une indépendance totale et irrévocable. 

    Il est en effet devenu absolument nécessaire de tirer un trait définitif sur le tyran Napoléon qui a fait plusieurs millions de morts dans toute l’Europe et rétabli un esclavage qui avait pourtant été aboli, tout en conservant la position infantile donnée aux les femmes dans le Droit après avoir casé par népotisme sa nombreuse famille à des postes élevés. 

    Le peuple corse pourra alors maintenir sur ce territoire enfin libre des élections truquées avec les voix d’outre tombe, attiser des incendies criminels à répétition dès que le vent se lève, encourager des mafieux cagoulés et les bases arrières du grand banditisme, et continuer ses rackets ou crimes d’honneur qui prolongent avec bonheur les vendettas parfois mâtinées de racisme qui pallient une animation de l’île souvent défaillante. 

    Il est en effet indispensable au nom du respect de la diversité des cultures que l’Unesco puisse continuer à protéger ce folklore grand guignolesque unique et ses magouilles en tous genres réalisées dans le silence bruyant de la majorité si vaillante de ses habitants qui servent chaque été avec profit des charcuteries authentiques complètement falsifiées, et parfois avariées, aux touristes naïfs. 

    La France pourra faire alors l’économie du coût faramineux de ce département qui a souvent oublié de payer ses impôts mais non point de maintenir ses avantages indus et passe droits divers qui volent l’État français depuis toujours, sans oublier ses nombreux emplois fictifs ou protégés. 

    Ce nouveau pays, protégé par un visa d’entrée sur son territoire, et peut-être par un mur avec une police spéciale armée de fusils d’assauts (pour que ses habitants ne soient point tentés de courageusement s’enfuir pour échapper aux invasions touristiques pourtant devenues plus rares), pourra alors collecter ses impôts et créer librement sa propre monnaie (le napoléon ?), ainsi que ses emplois, avec le dynamisme qu’on lui connaît, pour prendre en Europe et dans le monde une place économique de tout premier plan qui lui revient de droit en raison de ses nombreux mérites. 

    Pour instituer un partenariat « gagnant-gagnant » entre ces deux grands pays que sont la Corse et la France il est donc absolument nécessaire d’organiser immédiatement un référendum pour la liberté et parce que le peuple corse le vaut bien ! Vive le peuple corse indépendant !


Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès